Conférence AFNIC du 27/01/2005 «L ouverture du.fr : bilan et perspectives». Copyright AFNIC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence AFNIC du 27/01/2005 «L ouverture du.fr : bilan et perspectives». Copyright AFNIC"

Transcription

1 Jérôme Colombain : «Merci beaucoup, juste un nom, l OMPI est l organisme mondial qui s occupe de la propriété intellectuelle. On va maintenant passer la parole aux pouvoirs publics, qui se sont montrés très actifs ces derniers temps, il y a eu la Loi pour la Confiance dans l Économie Numérique dont vous venez de parler ; confiance est le maître mot ici aujourd hui mais comment rester confiant face aux risques évoqués : cybersquatting, spam, virus informatiques, risques d intrusion, bref, il y en a pour tous les goûts. Monsieur Eric Walter, vous êtes chef de bureau à la Direction du Développement des Médias, c est donc un service qui dépend du Premier Ministre et qui s occupe des médias, de la presse traditionnelle, mais également depuis le début d internet : je vous laisse la parole sur ce point. Merci.» Eric Walter : «Bonjour, je vais essayer de respecter mon temps de parole ; il nous a été demandé de faire un panorama rapide de la politique conduite par le gouvernement en matière de développement de l internet depuis trois ans et bien entendu de rattacher cette politique au développement d un espace de confiance qui est le corollaire du développement d internet. En premier lieu, je remercie l AFNIC de nous donner l opportunité de faire cette intervention et je souhaite souligner d emblée tout le travail qu elle fait précisément pour atteindre cet objectif de créer un environnement de confiance autour d internet. Internet est un outil extraordinaire, mais ce n est plus du tout la version un peu développée du Minitel que l on a pu connaître il y a un certain temps. Du point de vue du gouvernement, c est un support pour le développement d activités commerciales électroniques qui dès aujourd hui est devenu fondamental, mais va le devenir encore plus ; en d autres termes, c est une vitrine pour l activité économique française, pour les entreprises françaises ; le e- commerce est en plein développement, c est une vitrine de compétitivité et il est important que les entreprises aient la possibilité d être présentes sur internet, de vendre leurs produits et services, et bien entendu d agir en toute confiance, c est-à-dire de proposer ces produits et services également en toute confiance. De ce point de vue, le cadre donné par l AFNIC aux domaines en.fr est un cadre particulièrement important. Jean-Yves Babonneau le disait, le.fr a une bonne réputation, c est tout à fait vrai : généralement l utilisateur qu il soit français ou non, associe au.fr une sorte de sceau de confiance particulièrement utile pour l attirer et le fidéliser vers les sites qui sont sous ces noms de domaine. Sceau de confiance parce que tout le monde connaît la rigueur désormais assouplie qu a adoptée l AFNIC pour la distribution de ces noms, mais cette rigueur était importante. Les.com,.net et.org, mentionnés par Madame Maillet ont généré toute une quantité de litiges dont beaucoup étaient fondés sur l absence d identification et de possibilité d identification du titulaire du nom de domaine. Internet aujourd hui en France va relativement bien. Le nombre de connexions est passé, en pourcentage de foyers français connectés à l internet, entre 2002 et 2004, de 24% à 33%. Le haut-débit a fortement décollé : nous étions en 2002 à abonnés haut-débit ; nous en sommes aujourd hui à presque 8 millions, ce qui place la France dans les 5 ou 10 premiers pays européens en matière d implantation du haut débit. Or, le haut-débit entraîne toute une série d usages que nous connaissons, beaucoup plus développés que le bas-débit. Le nombre de foyers équipés en Wifi augmente, l équipement collectif en Wifi augmente, bref, le gouvernement a tendance à considérer que la société de l information en France est aujourd hui à l heure du déclic. Nous étions en retard par rapport aux autres pays européens notamment ; non seulement sur certains points nous avons rattrapé notre retard, mais sur d autres, nous l avons même dépassé. Nous pouvons dire aujourd hui que nous avons 44% de la population qui est connectée à l internet ; il y a des opérations qui sont faites en faveur de l équipement des foyers, des étudiants ; la base de tout cela a été la possibilité de développer le haut-débit et le dégroupage que vous connaissez tous aujourd hui et qui permet d aller plus loin dans ce sens. Cette politique donne un certain nombre de résultats. Le temps passé sur 1

2 internet a augmenté de 30% par rapport à La confiance dans internet, je fais à nouveau référence à l action de l AFNIC, a augmenté de deux points en 18 mois. Et les utilisations se multiplient. En ce qui concerne la télévision numérique terrestre, qui ne relève pas directement d internet, mais néanmoins de la politique numérique conduite par le gouvernement, vous savez que celle-ci est en train de naître et là aussi l action du gouvernement a cherché à donner le cadre le plus favorable possible à ce type de support numérique. Pour en venir sur le point de la confiance, le développement d internet est une chose que nous soutenons au travers des infrastructures, au travers du cadre législatif, au travers d un certain nombre d actions destinées soit à aider les étudiants par exemple à acquérir des PC portables, à former les jeunes élèves en école, collège ou lycée à l utilisation d internet etc. On ne peut toutefois pas nier qu internet est également un espace sur lequel peuvent se réaliser un certain nombre d abus. Certains sont des abus mineurs, d autres peuvent être des délits, voire des crimes. Les principaux abus contre lesquels nous essayons de développer une action sont : - les abus contre les mineurs avec un éclairage particulier sur les questions de pédophilie et pédo-pornographie qui ne sont pas du tout la même chose : o la pédo-pornographie consiste en la mise en ligne de contenus de pornographie enfantine, qui sont proposés à la vente par les réseaux : c est un crime. o La pédophilie consiste au racolage sur internet d enfants ou d adolescents par l intermédiaire de «chats» ou de toute activité de messagerie instantanée, où un adulte se fait passer pour un enfant en essayant d obtenir ses coordonnées etc. : c est un délit et la lutte contre ce type de délit est complexe et difficile. Nous sommes encore en train de réfléchir, notamment sur la base des recommandations rendues récemment par le Forum des droits sur l internet, aux moyens à mettre en œuvre pour essayer d identifier ceux qui se rendent coupables de ce type d acte et de pouvoir les poursuivre. Comme tout sur internet, il est complexe de lutter contre des délits sans s appuyer sur une coopération internationale poussée, car on trouve des producteurs ou éditeurs de contenus qui ne sont pas en France, mais qui néanmoins mettent à disposition du public français le type de contenu qu ils souhaitent diffuser. - Le cybercrime est aussi un chantier important sur lequel le Ministère de l Intérieur a commencé à travailler il y a quelques mois et vous avez pu en voir l annonce. Le Ministère de l Intérieur a organisé son travail en chantiers et a réuni un groupe autour de Thierry Breton composé de différentes personnalités pour réfléchir et proposer des solutions en matière de cybercriminalité. Plus concrètement, depuis plusieurs années, et ce groupe va s appuyer sur ces expériences, la police judiciaire, la gendarmerie ont développé des unités spécialisées dans la traque sur internet. - Enfin le spam ; même si c est un abus d internet, ce n est pas un abus majeur, il n y a pas «mort d homme» lorsqu on reçoit du spam, même si l on en reçoit 1000 ou 2000 par jour. D une certaine façon, on peut considérer le spam comme une nuisance, mais pas forcément non plus la pire des nuisances sur internet. Je n irais pas faire l apologie du spam non plus ; la plupart des spams est généralement en anglais et vante les mérites de tout type de produits que l on ne cherche pas ; il n est donc pas recommandé ni de les ouvrir, ni même de les conserver sur sa machine ; en règle générale, si vous recevez un courrier électronique que vous n avez pas sollicité, soyez méfiant. Le spam est un envoi de courrier électronique non sollicité par son 2

3 destinataire, la plupart du temps faisant la promotion de produits ou services commerciaux ; le spam peut aussi être utilisé pour la diffusion de virus et ce sera sur ce point que je conclurai. Il faut être particulièrement vigilent quant à l utilisation des machines et quant au paramétrage de vos propres machines. Le spam en France est un phénomène double ; o il y a le spam que l on reçoit, qui nous vante par exemple les mérites du Viagra, qui nous informe que l on a ouvert un compte à la Citybank ce que l on ne savait pas et qui fait d ailleurs que l on se reconnecte sur ce compte avec nos informations personnelles parce qu il faut le mettre à jour, qui nous informe que nous avons été sélectionné par je ne sais quel fils ou fille de je ne sais quel roi qui a caché des sommes faramineuses dans un compte en Suisse sur lequel on pourra avoir des pourcentages, bref, tout cela est passionnant. Pour un utilisateur averti, ces courriers partent généralement directement à la poubelle, pour un utilisateur qui l est moins, il peut effectivement se poser des questions sur l origine de ces spams et la raison de leur présence. Ce spam-là, que l on reçoit de l étranger, car lors d une conférence internationale, quelqu un a eu l humour de dire que la France était importatrice de spam mais pas vraiment exportatrice, pour ce spam là, la France a pris une place sur la scène internationale pour essayer d organiser des moyens de poursuite notamment avec les États-Unis qui sont a priori et j insiste sur le «a priori» car spam de langue anglaise ne veut pas dire forcément spam qui vient des États-Unis, mais qui sont fortement émetteurs de spams et ils en sont conscients ; ils essayent eux-mêmes de trouver des solutions et en partenariat avec beaucoup de pays parmi lesquels la France a affirmé son intérêt et sa volonté à trouver des solutions. Mais trouver des solutions ne veut pas dire grand-chose, c est compliqué et l on retombe sur la problématique de l identification, de la personne qui est derrière le site internet d une façon ou d une autre et il y a beaucoup de discussions actuellement autour du spam. Les cadres législatifs de l ensemble des pays concernés sont en train de se rénover ; la LCEN en France et en Europe a été citée ; elle a des dispositions relatives au spam qui interdisent l envoi de courriers électroniques à caractère commercial dans certaines conditions ; les États-Unis ont voté également un loi anti-spam, bref, c est le premier spam. o Le deuxième spam est le spam français ; il n y en a pratiquement pas, c est plus souvent une maladresse, une méconnaissance par une entreprise française qui ne sait pas dans quelle condition elle peut, ou non, utiliser le courrier électronique comme moyen de promotion de ses produits et qui envoie sur la base d une liste d adresses qui a été constituée la plupart du temps à l extrême limite de ce qu autorise la loi. Le spam français peut être facilement évité. Je crois que parmi les deux ou trois recommandations très simples, il y a celle de s adresser aux Chambres de Commerce qui connaissent assez bien les dispositifs législatifs autorisant l envoi de courriers électroniques de promotion commerciale, de s adresser également aux organisations professionnelles, notamment celles de marketing direct, je pense à la FEVAD (fédération de la vente à distance), je pense au syndicat national de la communication directe et à un certain nombre d autres associations, d aller voir bien entendu sur les sites publics consacrés à ce sujet : le site de la commission nationale informatique et libertés, le site de la direction du développement des médias, le site du forum des droits sur l internet, etc. 3

4 On peut envoyer du courrier électronique pour faire la promotion de ses services, mais on peut le faire dans certaines conditions. Parmi les conditions, il faut que la liste ait été constituée sur un accord volontaire de la personne concernée. Vous ne pouvez pas aller sur le net et capter des adresses à droite et à gauche avec des outils qui existent pour cela, puis utiliser ces adresses pour envoyer de la promotion aux gens. C est complètement interdit, c est normal, c est de cette façon que l on sature les boîtes aux lettres de produits qui partent directement à la poubelle. Non seulement c est interdit, mais en plus ce n est pas très productif. En réalité la masse des courriers électroniques reçue par les gens spammés fait que la réception d un courrier électronique auquel on ne s attend pas est devenue un point assez sensible. - Mon tout dernier point : le gouvernement, comme l AFNIC, comme les entreprises qui joueront le jeu, les fédérations professionnelles et même la communauté internationale pourront faire tous les efforts du monde pour créer un internet de confiance, le premier pas pour créer un internet de confiance, si vous êtes un utilisateur particulier ou si vous êtes une PME-PMI, en d autres termes si vous n avez pas un service informatique à votre disposition, le premier pas, c est de prendre le temps de savoir administrer la ou les machines(s) que vous utilisez. Un ordinateur, une fois de plus n est pas un Minitel, ce n est pas un petit appareil branché de façon anonyme sur un réseau téléphonique qui vous donne des informations qu on pouvait trouver avant dans l annuaire. Un ordinateur, aujourd hui va beaucoup plus loin que ça et l interconnexion qui est faite par le net rend extrêmement nécessaire et j insiste sur ce point- la protection de cette machine contre tout ce qu il peut lui arriver par ce même outil auquel elle contribue, par ce même réseau. Administrer sa machine signifie savoir qu il faut installer des anti-virus surtout si vous êtes sous système Windows, savoir qu il existe des systèmes qui ne sont pas forcément Windows, je pense à Mac, Linux, ça veut dire savoir protéger sa machine de toutes les attaques qu elle peut recevoir. Si vous ne faites pas cela, votre machine contribue effectivement à entretenir la circulation des spams, des virus, etc. Il est donc très important que chacun prenne le temps de savoir comment paramétrer sa machine, comment la protéger, comment elle fonctionne. Merci»... Jérôme Colombain : «Monsieur Walter, si je pousse la logique jusqu au bout, est-ce qu on ne pourrait pas imaginer une espèce de protectionnisme qui mettrait en avant le.fr et qui ferait blocage ou presque au.com,.net,.org?» Eric Walter : «N allons pas trop loin quand même, mettre en avant le.fr, on le fait déjà au travers de la myriade de sites publics qui mentionnent son existence, qui donnent un certain nombre d informations sur l AFNIC. J ai bien entendu l appel du pied, mais au-delà de ça, je pense qu on va le faire de façon assez naturelle puisque, comme j ai essayé de l expliquer un petit peu longuement, le.fr pour nous est un outil de confiance. Une fois de plus, son gros avantage, est que lorsque vous avez par exemple un cyber-acheteur qui va sur un domaine en.fr, il sait, s il est informé, qu il est sur un site de confiance, avec une chaîne d interlocuteurs en face de lui, qui est une chaîne connue. Au travers des différentes actions qui vont être conduites cette année, il est très probable que l on soit amené à en reparler, maintenant de là à faire obstacle au.com,.net,.org, je pense que le.fr va faire obstacle tout seul à ces domaines qui sont de toutes les façons saturés.» 4

5 .. Question de la salle : «Bonjour, une question sur le spam ; si par exemple, je suis une entreprise et que je souhaite communiquer avec quelqu un dont je me suis procuré l adresse électronique pour me présenter, pour présenter mes produits, pour solliciter un entretien ou un rendez-vous, est-ce que je suis un «spammeur», est-ce que je suis en tort avec la législation, bien que je pense être beaucoup moins intrusif que quelqu un qui fasse du télémarketing?» Martine Ricouart-Maillet : «La législation est claire maintenant, c est le régime de «l Optin», c est ce à quoi vous devez penser, c est à dire que vous ne pouvez adresser un mail qu à une personne avec qui vous êtes déjà en relation, ou qui vous l a sollicité. Vous, individu, si vous le faites en pratique auprès d une seule personne, je ne crois pas qu il y ait beaucoup de risque que votre message soit considéré comme un spam parce que ça ne sera pas massif. Il faut raisonner par rapport aux objectifs de la Loi et ici, c est d endiguer le flot de spams massifs. Mais, sur le plan juridique, votre envoi à une personne dont vous avez récupéré la carte de visite reste qualifié de spam puisque ce n est pas quelque chose qui est expressément autorisée au préalable. Eric Walter : «Uniquement, bien entendu, si vous message est un mail de prospection commerciale ; en d autres termes, s il s agit d une simple demande de rendez-vous suite à une rencontre qui a donné lieu à échange de carte de visite, ça n entre pas dans le cadre de la LCEN et ça n est bien entendu pas un spam.». 5

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008)

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) 1 - Quelques considérations préliminaires sur la recherche d emploi et les

Plus en détail

Les noms de domaine et le.fr. Tout savoir sur les noms de domaine et le.fr

Les noms de domaine et le.fr. Tout savoir sur les noms de domaine et le.fr Les noms de domaine et le.fr Tout savoir sur les noms de domaine et le.fr Artisans, vous souhaitez vous faire connaître et communiquer sur vos produits et services par l intermédiaire d un site internet?

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Petits malheurs de la vie quotidienne Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara,

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR INSCRIPTION AU C2i R (Certificat Informatique et Internet) GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR Nicolas Cazin 2 Table des matières 1 Un mot sur ce manuel 3 2 Votre rôle, vos responsabilités 3 3

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Bloctel, un service simple et gratuit pour protéger les consommateurs contre le démarchage téléphonique

DOSSIER DE PRESSE. Bloctel, un service simple et gratuit pour protéger les consommateurs contre le démarchage téléphonique DOSSIER DE PRESSE Bloctel, un service simple et gratuit pour protéger les consommateurs contre le démarchage téléphonique le 1 er juin 2016 Sommaire Une nécessité : protéger les consommateurs du démarchage

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

LA Stratégie en 4 étapes pour des chances optimales. Etape n 1 : Guide 2. Tirez le meilleur de notre aide

LA Stratégie en 4 étapes pour des chances optimales. Etape n 1 : Guide 2. Tirez le meilleur de notre aide Association 4BFS LA Stratégie en 4 étapes pour des chances optimales de grossesse Etape n 1 : Guide 2 Aide à la conception 2 INTRODUCTION Nombre de jours pour réaliser ce guide : 1 jour >> Cliquez ICI

Plus en détail

PMU Analyses et logiques pour bien jouer!

PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Dany Jurdeczka PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est

Plus en détail

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ Quelques conseils 1 LA FINALITE, LA «PHILOSOPHIE» D UN RAPPORT D ACTIVITE Le rapport d activité a pour fonction de convaincre le jury que vous êtes

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

La Communication Laurent Monney

La Communication Laurent Monney La Communication Laurent Monney St- Germain 29 1030 Bussigny www.lm- coaching.ch Devenez un communicateur qui crée un impact Pourquoi on fait ce qu'on fait? Pourquoi votre conjoint(e), enfant(s), se comporte-il/elle

Plus en détail

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT CE DOCUMENT EST VOTRE LIVRET PARTICIPANT Lisez la première partie, puis complétez la 2 e. Reportez en début de 3 e partie les éléments clés de votre stratégie de mobilité 1 CETTE PREMIERE PARTIE EST A

Plus en détail

LYCEE COMMERCIAL ABDOULAYE NIASSE TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ELEVE N 2

LYCEE COMMERCIAL ABDOULAYE NIASSE TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ELEVE N 2 Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education Educational Research Network for West And Central Africa LYCEE COMMERCIAL ABDOULAYE NIASSE TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ELEVE N 2 Légende

Plus en détail

La lettre de votre Expert-comptable Avril 2014

La lettre de votre Expert-comptable Avril 2014 CABINET Marc Emmanuel PAQUET MARTINIQUE COMPTA FINANCE SARL La lettre de votre Expert-comptable Avril 2014 Au sommaire : SOCIAL - Le salarié et la gestion des mails - Jours fériés FISCALITE - Exonération

Plus en détail

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES?

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? CHAPITRE 3 QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? Ce que Vous allez apprendre dans ce chapitre En quoi la manière de payer votre equipe des ventes peut nuire à votre rentabilité Empêchez-les de gaspiller

Plus en détail

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom.

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Façonnez votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Prêt pour le marché du travail Un apprentissage professionnel vous permet d accéder directement à la vie professionnelle en

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

Gagnez. votre vie sur. Internet. Réalisation : Alain Canitrot

Gagnez. votre vie sur. Internet. Réalisation : Alain Canitrot Gagnez votre vie sur Internet Réalisation : Alain Canitrot Vous en avez assez! Des fins de mois difficiles De ne plus aller au restaurant, au ciné De dire non à vos enfants, votre famille De retarder vos

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

D autres exercent leur passion et mettent à profit de la collectivité leurs qualités mais n arrivent pas à en vivre, à pérenniser leur projet.

D autres exercent leur passion et mettent à profit de la collectivité leurs qualités mais n arrivent pas à en vivre, à pérenniser leur projet. Pourquoi un stage sur la relation à l argent? Nous sommes confrontés à l argent au quotidien et tellement peu de personnes se posent la question de son rapport l argent. Nous utilisons donc cette porte

Plus en détail

«EDUCATEUR DE RUE.. UN METIER MECONNU»

«EDUCATEUR DE RUE.. UN METIER MECONNU» «EDUCATEUR DE RUE.. UN METIER MECONNU» Le journal de l Association accorde un article à chacune de ses parutions sur un métier de la Sauvegarde 56. Rencontre de Geneviève RALLE, Vice- Présidente de la

Plus en détail

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE Dossier Médical Personnel BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE MARS 2012 L AVANCÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL EN QUELQUES CHIFFRES - MARS 2012 26 LE NOMBRE DE RÉGIONS DANS LESQUELLES DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations!

Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations! Newsletter BNI Bonjour à tous, Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations! Comment et pourquoi recommander? (Page 1) L objectif de cet outil est de tirer un maximum

Plus en détail

Reprendre confiance en soi

Reprendre confiance en soi Reprendre confiance en soi Je pense ne pas avoir le niveau pour m exprimer dans cette langue... J ai un peu honte de faire le premier pas et débuter la conversation... Je n ai pas le courage de m adresser

Plus en détail

Méthodes et astuces pour Mieux négocier

Méthodes et astuces pour Mieux négocier Richard Bourrelly Méthodes et astuces pour Mieux négocier, 2007 ISBN : 978-2-212-53907-3 Chapitre 3 Négocier pour gagner ou pour éviter de perdre? Dans ce chapitre vous apprendrez à : identifier les enjeux

Plus en détail

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire BTS CI 2 ème année CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger Sommaire 1 Introduction I/ Plan de marchéage A. Services B. Prix C. Distribution D. Communication

Plus en détail

Les enjeux du recrutement

Les enjeux du recrutement Fiche d animation Compétence B Les enjeux du recrutement Objectif Faire découvrir aux élèves les procédures et enjeux lors d un recrutement : curriculum vitae, lettre de motivation, entretien d embauche.

Plus en détail

LYCEE SAÏDOU NOUROU TALL I ) TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ELEVE N 1

LYCEE SAÏDOU NOUROU TALL I ) TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ELEVE N 1 Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education Educational Research Network for West And Central Africa LYCEE SAÏDOU NOUROU TALL I ) TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ELEVE N 1 Légende : EV

Plus en détail

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Dossier n 5 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Sabine, Conductrice de travaux dans le BTP dans le 9 ème

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE Commission Paritaire Nationale de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la branche Mutualité Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance Dossier de recevabilité

Plus en détail

Présentation des Rigoladrinks et de Rigolatis Commons.

Présentation des Rigoladrinks et de Rigolatis Commons. Présentation des Rigoladrinks et de Rigolatis Commons. RIGOLATIS COMMONS RÉSEAU SOCIAL DE PAIR À PAIR // ÉCOSYSTÈME CRÉATIF ART, COMMUNICATION, CULTURE ET DESIGN Rigolatis Commons est un collectif qui

Plus en détail

8 Etapes Pour Créer Votre Entreprise Rapidement

8 Etapes Pour Créer Votre Entreprise Rapidement 8 Etapes Pour Créer Votre Entreprise Rapidement Cette fois ci, c est décidé, je crée ma boîte! Moi ce que je veux, c est faire ce que j aime, vivre de ma passion, et avoir du temps à consacrer à ma petite

Plus en détail

Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage?

Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage? I Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage? Le milieu interne de l entreprise est un milieu où la négociation est nécessaire et permanente. On a besoin de convaincre son équipe et ses

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS)

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) 2. Pourquoi avoir mis un tel centre de répartition en place? Le CRDS de l Ouest a été mis

Plus en détail

Manuel MyUnifiedPost. Bienvenue dans le monde sans papier de MyUnifiedPost! Partie I: Enregistrement

Manuel MyUnifiedPost. Bienvenue dans le monde sans papier de MyUnifiedPost! Partie I: Enregistrement Manuel MyUnifiedPost Bienvenue dans le monde sans papier de MyUnifiedPost! Partie I: Enregistrement Version Date dernière mise à jour 2.0 20 décembre 2009 Contenu 1. Je n ai pas encore de compte MyUnifiedPost...4

Plus en détail

ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR)

ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) ROCARE-TIC SENEGAL ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ENSEIGNANT NON TIC N 1 Ce 26/01/05 Légende : En 1 : représente l enseignant non TIC N 1 C 1 : représente le

Plus en détail

SCRIPT 0 (France) VALIDATION DEMANDE & DECOUVERTE PROSPECT

SCRIPT 0 (France) VALIDATION DEMANDE & DECOUVERTE PROSPECT SCRIPT 0 (France) VALIDATION DEMANDE & DECOUVERTE PROSPECT Bonjour, pourrais-je parler à M. XXXXXX Oui, bonjour, je suis XXX Je vous appelle suite au formulaire que vous avez rempli sur internet pour avoir

Plus en détail

Des solutions sur-mesure pour la restauration traditionnelle et commerciale

Des solutions sur-mesure pour la restauration traditionnelle et commerciale Des solutions sur-mesure pour la restauration traditionnelle et commerciale De la réservation à l encaissement, en passant par la prise de commande mobile ou le suivi statistique, Cooltchop vous facilite

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

GENERALITES SUR LES GROUPES YAHOO

GENERALITES SUR LES GROUPES YAHOO GENERALITES SUR LES GROUPES YAHOO Yahoo propose une foule de choses! Deux vont nous intéresser : Une boîte aux lettres : une adresse mail comparable à celle que vous possédez chez votre fournisseur d accès

Plus en détail

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Mesdames et messieurs, Dans quelques jours s ouvrira la COP21, l une

Plus en détail

Copropriétés nouvelles : la mise en concurrence obligatoire du premier syndic. Comment faire?

Copropriétés nouvelles : la mise en concurrence obligatoire du premier syndic. Comment faire? ARC/ DOSSIER DU MOIS AOUT 2014 N 3 / WWW.UNARC.ASSO.FR Copropriétés nouvelles : la mise en concurrence obligatoire du premier syndic. Comment faire? Dans le cadre d une vente en VEFA, le promoteur choisit

Plus en détail

Prendre un bon départ

Prendre un bon départ Chapitre A Prendre un bon départ 1 - Avant-propos Un ordinateur sait très bien faire deux choses : Calculer, d oùle nomcomputer en anglais que l on pourrait traduire par calculateur. Placer des données

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail

Projet de loi de finances pour 2015 Deuxième partie Mission «Outre- mer» Intervention de Guillaume Arnell

Projet de loi de finances pour 2015 Deuxième partie Mission «Outre- mer» Intervention de Guillaume Arnell Projet de loi de finances pour 2015 Deuxième partie Mission «Outre- mer» Intervention de Guillaume Arnell M. le Président, Madame la Ministre, Mmes et MM. les Rapporteurs spéciaux et Rapporteurs pour avis,

Plus en détail

- CENTRES D APPELS - MAXIMISER LE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT BUSINESS

- CENTRES D APPELS - MAXIMISER LE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT BUSINESS CHAPITRE 20 - CENTRES D APPELS - MAXIMISER LE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT BUSINESS Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre Les points de référence de performance 4 étapes pour transformer les enquêtes

Plus en détail

Comment utiliser les techniques d accroche?

Comment utiliser les techniques d accroche? Comment utiliser les techniques d accroche? A l issue de la lecture de ce support, vous serez capable de : Prendre en compte les objectifs et les composantes de la prise de contact, Mettre en place les

Plus en détail

Le blog Un blog est un type de site web ou une partie d'un site web utilisé pour la publication périodique et régulière d'articles.

Le blog Un blog est un type de site web ou une partie d'un site web utilisé pour la publication périodique et régulière d'articles. Les réseaux sociaux à ne pas confondre avec : Un site ou site web est un ensemble de pages web hyper liées (par un menu) entre elles et accessible à une adresse web. Le blog Un blog est un type de site

Plus en détail

AFNIC Perception du ".fr" par les internautes français Rapport de synthèse du 18 juin 2002

AFNIC Perception du .fr par les internautes français Rapport de synthèse du 18 juin 2002 AFNIC Perception du ".fr" par les internautes français Rapport de synthèse du 18 juin 2002-1- Plan de la présentation Méthodologie Les internautes français et le.fr : signification, utilisation, importance

Plus en détail

ENGAGEMENT. Sénior. Confort, bien-être et sécurité chez soi

ENGAGEMENT. Sénior. Confort, bien-être et sécurité chez soi ENGAGEMENT Sénior Confort, bien-être et sécurité chez soi La SLH s engage auprès des séniors La Société Lorraine d Habitat, soucieuse de la qualité de vie de ses locataires, s est inscrite dans un partenariat

Plus en détail

TD séance n 13 Réseau Windows

TD séance n 13 Réseau Windows 1 Paramètre IP sous Windows Nous avons vu lors de la dernière séance qu un ordinateur connecté à Internet devait avoir une adresse IP. Ce que nous avons vu sous Linux est identique à ce que nous allons

Plus en détail

FICHES PRATIQUES ASSOCIATIONS, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS

FICHES PRATIQUES ASSOCIATIONS, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE ET DES LIBERTÉS 21, rue Saint Guillaume 75340 PARIS Cedex 07 http://www.cnil.fr FICHES PRATIQUES ASSOCIATIONS, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS 1 L INFORMATION DES PERSONNES

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

Enchantés de faire votre connaissance.

Enchantés de faire votre connaissance. Enchantés de faire votre connaissance. Mais surtout, nous pensons que l engagement personnel fait toujours toute la différence. Welcome to Spring Willkommen bei Spring Bienvenue chez Spring Welkom bij

Plus en détail

Guide du créateur qui veut devenir commerçant

Guide du créateur qui veut devenir commerçant Guide du créateur qui veut devenir commerçant A quoi sert ce guide? Objectif Si proposer des bons de réduction à un client vous donne le sentiment de le voler alors ce guide est fait pour vous! Avoir du

Plus en détail

Pourquoi un Blog Peut Freiner le Démarrage de Votre Entreprise?

Pourquoi un Blog Peut Freiner le Démarrage de Votre Entreprise? Pourquoi un Blog Peut Freiner le Démarrage de Votre Entreprise? by Lionel - mercredi, décembre 03, 2014 http://une-vie-geniale.com/pourquoi-un-blog-peut-freiner-le-demarrage-de-votre-entreprise/ l entrepreneuriat

Plus en détail

Accueil dans l université

Accueil dans l université L université dans laquelle j ai effectuée mon échange universitaire en S5 est Kyung Hee University dans la ville de Séoul en Corée du Sud. J ai choisi cette université pour en premier lieu le pays qui

Plus en détail

Facebook : Tableau comparatif des différences entre Profil / Page / Groupes. Iconographie. Profil Page Groupe. Le logo de la page Ramdam16

Facebook : Tableau comparatif des différences entre Profil / Page / Groupes. Iconographie. Profil Page Groupe. Le logo de la page Ramdam16 Facebook : Tableau comparatif des différences entre Profil / Page / Groupes Attention : Facebook fait très régulièrement des modifications : ces informations peuvent ne plus être d actualité en très peu

Plus en détail

Réussissez vos collectes de dons sur MyGaloo.fr

Réussissez vos collectes de dons sur MyGaloo.fr Au service des associations et des clubs Réussissez vos collectes de dons sur MyGaloo.fr Les bons conseils pour lancer et réussir vos collectes de dons Au service des associations et des clubs Sommaire

Plus en détail

Toutes les infos sur mes clients en 1 clic et avant les autres

Toutes les infos sur mes clients en 1 clic et avant les autres Toutes les infos sur mes clients en 1 clic et avant les autres Bonjour, Merci à tous d être venus. Vous avez bien fait car j ai quelque chose qui va vous intéresser. Je m appelle David Biscarrat et suis

Plus en détail

Créer et développer une fanpage facebook 1

Créer et développer une fanpage facebook 1 Créer et développer une fanpage facebook 1 La mise en place d une «page de fan» Facebook est un procédé rapide, simple et efficace de transmettre l identité d une association. En effet aujourd hui les

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa

Plus en détail

Parlement de la Communauté française

Parlement de la Communauté française Parlement de la Communauté française Question orale de Caroline Désir, Députée, à Jean-Marc Nollet, Ministre de la petite enfance sur «L'explosion démographique bruxelloise et l'accueil de la petite enfance»

Plus en détail

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Forum de l association des Comptables généraux associés Montréal L allocution prononcée

Plus en détail

La négociation en entreprise

La négociation en entreprise Histoires du soir pour business(wo)men débordés! Gundula Welti La négociation en entreprise, 2011 ISBN : 978-2-212-55224-9 1 er soir L histoire du vendeur de voiture d occasion ou la négociation «gagnant-gagnant»

Plus en détail

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan?

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? I. Pré-parrainage A. Sélection et recrutement : Comment puis-je m inscrire au programme parrainage? Modalités et documents demandés : une lettre de motivation

Plus en détail

Beaucoup d internautes réussissent, alors pourquoi pas vous?

Beaucoup d internautes réussissent, alors pourquoi pas vous? Beaucoup d internautes réussissent, alors pourquoi pas vous? Accordez-moi seulement 90 jours et je vous prouverais qu en travaillant avec méthode, on peut facilement arriver à gagner plusieurs centaines

Plus en détail

Ast & Fischer SA, Wabern

Ast & Fischer SA, Wabern Ast & Fischer SA, Wabern Daniel Troxler, employeur L automne passé, j ai reçu un appel téléphonique lors duquel on m a demandé si j étais intéressé à en savoir plus sur le programme d intégration «Job

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

NOMBRES ET CARRES. Le principe. Premières expérimentations. Pour aller plus loin...

NOMBRES ET CARRES. Le principe. Premières expérimentations. Pour aller plus loin... NOMBRES ET CARRES Le principe On décide de jouer avec les nombres de la manière suivante: on se donne un nombre, par exemple 53, on ajoute les carrés des chiffres qui le composent - ici 2 + 5 2 + 3 2 =

Plus en détail

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles 10c - L avocat L avocat peut vous défendre, vous assister et vous représenter pour régler un conflit ou pour obtenir un droit, soit dans le cadre d un procès, soit pour régler un litige à l amiable. Il

Plus en détail

CONTENU A propos de nous Finance 2 Business support La préparation: la clé du succès Laisser une bonne impression

CONTENU A propos de nous Finance 2 Business support La préparation: la clé du succès Laisser une bonne impression GUIDE D ENTRETIEN CONTENU A propos de nous 1 Finance 2 Business support 3 La préparation: la clé du succès 4 Laisser une bonne impression 5 L entretien 7 Répondre aux questions d entretien 8 A PROPOS DE

Plus en détail

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE SYNTHÈSE GÉNÉRALE

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE SYNTHÈSE GÉNÉRALE 1 Date Titre présentation MUSIQUE ET POINTS DE VENTE SYNTHÈSE GÉNÉRALE Service études et prospective, Direction des ressources et de la stratégie, Juliette Delfaud Octobre 2014 www.sacem.fr SOMMAIRE RAPPEL

Plus en détail

Rencontres sur Internet

Rencontres sur Internet Déroulement de la séquence. Introduction. Faire découvrir les sites de rencontres français, développer les compétences de production orale, enrichir le vocabulaire relatif aux rencontres en ligne. Durée

Plus en détail

DIRIGEANTS DE PME. Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? avril. Collection Management

DIRIGEANTS DE PME. Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? avril. Collection Management DIRIGEANTS DE PME avril 2007 Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? Collection Management Comme toutes les entreprises, les PME reçoivent de nombreux cv de candidats qui souhaitent

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU Quel est l objectif de cet exercice? Décrocher, réussir et exploiter un entretien réseau. Ce dernier consiste en un rendez-vous (face à face ou par téléphone)

Plus en détail

2.1 J approfondis ma réflexion

2.1 J approfondis ma réflexion Je sais ce que je veux faire, mais j ai besoin de mieux savoir comment m y prendre. Quelles sont les étapes? Quelles sont les questions à se poser? Qui va pouvoir m aider? 2.1 J approfondis ma réflexion

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION ET D UTILISATION Du service courrier dématérialisé avec Bee-POST

GUIDE D INSTALLATION ET D UTILISATION Du service courrier dématérialisé avec Bee-POST GUIDE D INSTALLATION ET D UTILISATION Du service avec Bee-POST 2 1. Créer votre compte 2. Imprimante Bee-POST 3. Votre certificat 4. Envoyer un Sommaire Avant-propos...3 1. Créer votre compte...4 2. Télécharger

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : Heureusement que nous sommes très en avance. Tu as vu cette queue?

Plus en détail

Comparution devant le Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Comparution devant le Comité permanent des finances de la Chambre des communes Comparution devant le Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires du gouvernement fédéral Allocution de Roberta Jamieson Présidente et directrice générale Indspire

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

Guide utilisateur myworkandme. Se connecter avec l adresse e-mail et le mot de passe

Guide utilisateur myworkandme. Se connecter avec l adresse e-mail et le mot de passe Guide utilisateur myworkandme Se connecter avec l adresse e-mail et le mot de passe 22 juillet 2013 Table des matières 1. Nouvel utilisateur? Activer votre profil... 3 1.1 Cliquez sur le lien dans le mail

Plus en détail

La vérité est ailleurs.

La vérité est ailleurs. La vérité est ailleurs. Extension du domaine de la lutte Nous faisons tous du développement commercial au quotidien Recherche de prospects Fidélisation des clients Recherche d idées pour les clients, pour

Plus en détail

RéVOdoc : guide pratique d utilisation

RéVOdoc : guide pratique d utilisation Qu est ce que RéVOdoc? RéVOdoc : guide pratique d utilisation Il s agit du Réseau documentaire du Val d'oise. RéVOdoc est mis en œuvre par le Conseil général qui met à la disposition de tous les Valdoisiens,

Plus en détail

Chapitre un. J aimerais résilier mon abonnement. Puis-je m y prendre ainsi? Cordialement, E. Rothner.

Chapitre un. J aimerais résilier mon abonnement. Puis-je m y prendre ainsi? Cordialement, E. Rothner. Chapitre un 15 janvier Objet :Résiliation J aimerais résilier mon abonnement. Puis-je m y prendre ainsi? Cordialement, E. Rothner. 18 jours plus tard Objet :Résiliation Je veux résilier mon abonnement.

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LES PORTEURS DE PROJET

RECOMMANDATIONS POUR LES PORTEURS DE PROJET RECOMMANDATIONS POUR LES PORTEURS DE PROJET 1 Comment lever des fonds? Une levée de fonds se prépare avec grand soin. Le Porteur de Projet doit se préparer à cette levée, en étant conscient qu elle va

Plus en détail

L exploitation financière des personnes âgées : Ça semblait être une bonne idée. Chad McCleave B.Comm. C.A.; First Seniors, Newmarket, Ontario, Canada

L exploitation financière des personnes âgées : Ça semblait être une bonne idée. Chad McCleave B.Comm. C.A.; First Seniors, Newmarket, Ontario, Canada L exploitation financière des personnes âgées : Ça semblait être une bonne idée Chad McCleave B.Comm. C.A.; First Seniors, Newmarket, Ontario, Canada Par l intermédiaire du Secrétariat aux Affaires des

Plus en détail

LA SCIENCE DE LA RICHESSE

LA SCIENCE DE LA RICHESSE LA SCIENCE DE LA RICHESSE Leçon 15 2009 SOPODIVA, Faisant usage des droits de réimpression. 1 Préface Ce programme est composé de 17 leçons qui ont été scindées en 17 ebooks faciles à comprendre et à mettre

Plus en détail

Nouveau poste de travail nouveaux risques. Pour un bon début au nouveau poste de travail

Nouveau poste de travail nouveaux risques. Pour un bon début au nouveau poste de travail Nouveau poste de travail nouveaux risques Pour un bon début au nouveau poste de travail Le graphique ci-contre montre que le risque d accident est nettement plus élevé au cours des premiers mois que chez

Plus en détail

mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre des priorités

mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre des priorités Le numérique, permet de mettre en phase l École avec un monde en perpétuel mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

Notice d utilisation de CLIC - abonné

Notice d utilisation de CLIC - abonné Notice d utilisation de CLIC - abonné Sommaire I. Utilisez votre boîte aux lettres numérique CLIC pour envoyer un courrier 1 A. Choix du destinataire 2 B. Composer le courrier 4 II. Utilisez votre boîte

Plus en détail

CHARTE D'UTILISATION DES TICE ET D'INTERNET AU COLLEGE ALAIN-FOURNIER

CHARTE D'UTILISATION DES TICE ET D'INTERNET AU COLLEGE ALAIN-FOURNIER CHARTE D'UTILISATION DES TICE ET D'INTERNET AU COLLEGE ALAIN-FOURNIER Les moyens modernes de diffusion et de traitement de l informatique étant devenus des supports essentiels de la pédagogie moderne,

Plus en détail

Couverture: Stojan & Voumard SA, communication visuelle Dessins: Nicole Rossi Mise en page: Fondation Foyer-Handicap, secteur micro-édition des

Couverture: Stojan & Voumard SA, communication visuelle Dessins: Nicole Rossi Mise en page: Fondation Foyer-Handicap, secteur micro-édition des Couverture: Stojan & Voumard SA, communication visuelle Dessins: Nicole Rossi Mise en page: Fondation Foyer-Handicap, secteur micro-édition des Voirets PROGRAMME DE FORMATION JANVIER À JUIN 2016 SOMMAIRE

Plus en détail