MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE"

Transcription

1 MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE Laboratoire d'immuno Hématologie Erythrocytaire Établissement Français du Sang Rue du Coup de Main CS Fort de France Cedex : ou poste Fax : Permanence 24h/24 Contacts et réclamations: Dr Pascale Richard Directrice EFS Médecin Biologiste Responsable : : : Dr Karim Ould Amar Médecin biologiste : : : Suivi des modifications Date de mise à jour : 14/08/2015 Actualisation documentaire selon les exigences de la version 2012 Rédacteurs Vérificateurs Approbateur Dr Karim Ould Amar Sylvia GUEDON Dr Pascale RICHARD Christine MONCONTHOUR

2 2 1 9 version électronique faisant foi

3 Sommaire I. Les activités des laboratoires...3 II. Les exigences relatives aux demandes d examens...3 La feuille de demande d examens...3 Les renseignements cliniques nécessaires...3 Le prélèvement des tubes échantillons...4 III. Les critères d acceptation des demandes d examens : contrôle et gestion des anomalies à réception IV. La transmission des tubes échantillons...7 Le conditionnement...7 La température et le délai d acheminement...7 Stockage intermédiaire...7 V. La transmission des résultats...7 VI. Le service de garde et astreintes...8 VII. Les analyses transmises...8 VIII. Le management de la qualité et les services aux clients...9 Les référentiels et normes...9 Audits...9 Ecoute clients et réclamations...9 IX. La présentation des examens d Immuno-Hématologie érythrocytaire...11 X. Formulaires type pour demande d examens...15 Objet de ce guide Fournir une aide à la prescription et au prélèvement en vue d examens d immuno-hématologie érythrocytaire (IHE) réalisés par le laboratoire d'immuno hématologie de l'etablissement Français du Sang de Domaine d'application et Responsabilités La phase pré-analytique est une partie intégrante de l examen de biologie médicale (CSP Art L6211-2). Elle est, à ce titre, réalisée sous la responsabilité du biologiste médical (CSP Art L6211-7). Les acteurs impliqués dans sa réalisation doivent se conformer aux recommandations formulées dans ce manuel. - les personnels des établissements de santé et des laboratoires de biologie médicale impliqués dans la réalisation des prélèvements jusqu'à leur acheminement au laboratoire : prescripteur préleveur coursier - le personnel du laboratoire d'immuno hématologie de l'établissement Français du Sang version électronique faisant foi

4 I.Les activités du laboratoire d Immuno-Hématologie érythrocytaire Le laboratoire d'ihe réalise les examens de biologie nécessaires pour assurer la sécurité transfusionnelle des patients et le suivi immuno - hématologique des grossesses. Le laboratoire est à la disposition de ses clients pour donner des conseils et des avis dans le choix des examens ou pour aider à l'interprétation des résultats. II. Les exigences relatives aux demandes d examens Les demandes d examens doivent être conformes à la réglementation en vigueur. Les échantillons doivent être associés à une feuille de demande d'examens comportant tous les renseignements nécessaires à leur bonne exécution et à l'interprétation des résultats La feuille de demande d examens valant prescription Elle doit contenir les informations nécessaires pour identifier le patient et le prescripteur autorisé. Elle doit préciser les analyses demandées et fournir, le cas échéant, les données cliniques pertinentes nécessaires à l interprétation des résultats. Le formulaire IHE/109/E ou MAR/LAB/IHE/FO/001 annexé peut être utilisé en l absence de formulaire propre à l établissement demandeur. En cas de demande transmise par un LBM, joindre également le formulaire IHE/119/E ou MAR/LAB/IHE/FO/004 annexé. Identité du patient : nom de naissance, nom usuel ou marital et prénom(s) dans l'ordre de l'état civil, Date de naissance du patient Sexe Identification du prescripteur et ses coordonnées (Etablissement, service, téléphone) Signature du prescripteur Identification du préleveur (nom, prénom et qualité) Signature du préleveur Nature des prélèvements échantillons : sang veineux. Nature des examens à réaliser Date et heure du prélèvement de chaque échantillon (dans le cas où 2 déterminations sont transmises simultanément, chaque demande et chaque échantillon doivent être horodatés) Degré d urgence si nécessaire Données cliniques pertinentes Les renseignements cliniques nécessaires à l interprétation en immuno-hématologie Antécédents transfusionnels et date de la dernière transfusion et incidents transfusionnels Indication de la transfusion si demande associée de produits sanguins labiles Anémie Diagnostic clinique, pathologies Traitements médicaux Renseignements obstétricaux (ATCD de grossesse, grossesse en cours et stade, accouchement) En cas d injection récente d immunoglobulines anti-d : date de l injection et résultats datés de la dernière RAI avant injection Si le patient est un nouveau-né : informations concernant la mère : (joindre le formulaire IHE/99/E ou MAR/LAB/IHE/PRA/FO/001 annexé si exploration d une hémolyse néonatale ou d un TDA néonatal positif) - Identité complète (nom de naissance, nom marital, prénom et date de naissance) - Groupe sanguin ABO-D et phénotype RH-KEL - Date et résultat de la dernière RAI maternelle version électronique faisant foi

5 Le prélèvement des tubes échantillons Tous les examens réalisés au laboratoire d'immuno hématologie s'effectuent à partir de prélèvement de sang veineux prélevé sur TUBE EDTA (bouchon violet). Le prélèvement ne requiert pas de préparation spécifique du patient (notamment il n est pas nécessaire d être à jeun), hors respect des règles générales relatives à toute ponction veineuse. Pour les examens de groupe sanguin et de phénotype RH-KEL1 ou étendu, on vérifiera l absence d antécédent transfusionnel récent (<4 mois) susceptible d engendrer des résultats erronés. quantité : un seul tube EDTA suffit pour la réalisation de : groupe ABO-D + phénotype RH-KEL + RAI. S il s agit d un patient non groupé, un tube est nécessaire pour chaque détermination (soit 2 tubes identifiés selon les recommandations ci-dessous) volume : 7 ml ou 5 ml ; pour les nouveau-nés et les patients difficiles à prélever, un prélèvement de 2,5ml ou 2 ml peut être accepté pour chaque détermination, s il n y a pas d examens supplémentaires à réaliser (se renseigner auprès du laboratoire sur la compatibilité des tubes bébé en fonction des automates utilisés) Etiquetage des tubes échantillons : l identification des tubes constitue l étape la plus critique de la réalisation d un examen d immuno-hématologie. Compte tenu des risques en cas d erreur (incompatibilité transfusionnelle), une attention particulière doit être portée à sa bonne exécution. L'étiquetage des récipients contenant l'échantillon biologique doit être fait au moment du prélèvement par la personne ayant réalisé celui-ci, immédiatement après remplissage du tube et en présence du patient et doit laisser apparaitre si possible, l échantillon de sang (niveau, hémolyse.. ).. L'étiquetage doit être conçu pour éviter toute erreur sur l'identité de la personne. Il doit mentionner : - Le nom de naissance, le cas échéant le nom usuel (ou marital), le(s) prénom(s) et la date de naissance, déclinées par le patient lui-même dans la mesure du possible. - le sexe, - la date et l'heure du prélèvement Ces informations sur les tubes accompagnant la demande sont strictement identiques à celles inscrites sur la prescription. Remarque : règle de la double détermination Pour être valide, un groupage sanguin doit être réalisé à partir de : 2 demandes d examens 2 prélèvements de tubes échantillons différents prélevés soient : - par 2 préleveurs différents - par un même préleveur mais à des moments différents (important de noter l'heure) Ces exigences s appliquent tout particulièrement si les prélèvements sont acheminés simultanément Remarque : La transmission de sérum ou plasma décantés ne permettra pas la réalisation des examens version électronique faisant foi

6 III. Les critères d acceptation des demandes d examens : contrôle et gestion des anomalies à réception Un contrôle des tubes et des prescriptions est effectué dès réception au laboratoire en présence du coursier. En cas d anomalie, il pourra être demandé un nouveau prélèvement ou une nouvelle prescription conforme. L EFS informe le client de la nature de l anomalie. Celui-ci doit fournir les informations nécessaires (coursier ou télécopie) afin de régulariser la situation. Il est dangereux de rendre des résultats erronés. Aucune analyse n est réalisée avant régularisation. Celle-ci doit être rapide, dans un délai compatible avec un délai raisonnable de rendu des résultats compte tenu du contexte. Nature de la non-conformité Refus de la demande NON CONFORMITES CONCERNANT LA DEMANDE D'EXAMEN Absence de demande d'examens Absence nom et/ou prénom et/ou date de naissance et/ou sexe Absence du nom de naissance pour une femme connue avec un nom marital Absence de l'identification du prescripteur Absence (ou non lisibilité) du nom du préleveur Absence de signature du préleveur Absence de date de prélèvement Absence d'heures de prélèvement ou de critères permettant de différencier les 2 déterminations demandées simultanément Absence ou mauvaise identification du service de l'es ou LBM Analyses à réaliser non ou mal précisées Absence totale d'information Absence d'heure de prélèvement (analyses autres que groupe/phénotype) Différenciation sur les tubes uniquement Absence de renseignements cliniques pertinents NON si régularisation rapide NON NON NON si régularisation rapide NON NON : Si date sur le tube NON pour la 1ière détermination pour la 2ième détermination NON (appeler l'accueil de l'es pour connaitre le service et le saisir) NON si régularisation rapide NON NON pour la 1ière détermination pour la 2ième détermination NON version électronique faisant foi

7 Nature de la non-conformité Refus de la demande NON CONFORMITES CONCERNANT LES TUBES Absence de tube Absence nom et/ou prénom et/ou date de naissance et/ou sexe Tubes non adaptés (gel séparateur, tube sec pour groupage, non adaptés à l'automate) NON (sauf microtubes BB) Prélèvement hémolysé Prélèvement coagulé Sérum ou plasma décanté Patient transfusé depuis moins de 3 mois Différenciation des 2 déterminations sur les demandes d'examens uniquement Délai d'acheminement (>24h pour ES et LBM des ES) (>48h-72h pour les LBM de ville) Tube(s) supplémentaire(s) (si visible dès réception) NON (si visible après centrifugation) NON pour la 1ière détermination pour la 2ième détermination NON (sauf demande expresse écrite du prescripteur) NON NON CONFORMITE CONCERNANT L'ADEQUATION BON/ TUBE ET/OU HISTORIQUE Discordance majeure entre données sur demande et tubes Discordance mineure entre demande et/ou tubes (s et ss,i et II, nom avec un s à la fin et sans s, etc ) Discordance mineure entre demande et historique sur SIL (s et ss,i et II, nom avec un s à la fin et sans s, etc ) Double étiquetage (avec doute sur identité du patient) Redondance ABO/RH Redondance RAI Redondance Coombs Direct Redondance Phénotype étendu NON NON NON si associé à une autre analyse à réaliser NON si associé à une autre analyse à réaliser NON si associé à une autre analyse à réaliser NON si associé à une autre analyse à réaliser version électronique faisant foi

8 IV. La transmission des tubes échantillons Le conditionnement Tout transport d échantillons biologiques dans l'espace public (par route, air, rail, fleuves, mer) est réglementé, même quand il est réalisé par le prélevé, le propriétaire, le préleveur, le prescripteur ou un aide bénévole. L'expéditeur de l'échantillon à analyser est responsable du respect des réglementations relatives à l'emballage et au transport. Le conditionnement des tubes doit à minima garantir l'intégrité de l'échantillon et la sécurité des personnels, en respectant le principe du triple emballage (UN 3373) i) un ou plusieurs récipients primaires étanches (tubes) ; ii) un emballage secondaire étanche (sachet plastique scellé à deux compartiments séparés pour tubes et prescriptions) ; iii) un emballage extérieur suffisamment robuste, comportant l adresse de l expéditeur et du destinataire Dans le cas de liquides, du matériau absorbant en quantité suffisante pour pouvoir absorber la totalité du contenu doit être placé entre le ou les récipients primaires et l emballage secondaire, de sorte que, pendant le transport, tout écoulement ou fuite de liquide n atteigne pas l emballage extérieur et ne nuise à l intégrité du matériau de rembourrage. Dans le cas de récipients primaires fragiles multiples placés dans un emballage secondaire simple, ceux-ci doivent être soit emballés individuellement, soit séparés pour éviter tout contact entre eux. Température et délai d acheminement Le transport des échantillons biologiques doit s'effectuer le plus rapidement possible au laboratoire en prenant toutes les précautions pour éviter les risques de contamination et de dégradation des constituants, en particulier d hémolyse. Le transport est réalisé à température ambiante. Pour le transport en véhicule, on utilisera de préférence un containeur externe isotherme pour préserver les tubes d une exposition à des températures extrêmes. dans le cas d examens en vue de transfusion urgente, les tubes doivent être acheminés dans les plus brefs délais, dans un délai de 15 minutes à 1 heure, compatible avec le degré d urgence transfusionnelle associé sinon, le délai d acheminement des échantillons est de 24h maximum. Sauf cas particulier nécessitant une entente préalable avec le biologiste (échantillon précieux), les examens ne seront pas réalisés au-delà de 72 heures après le prélèvement, et sous réserve d un stockage intermédiaire adapté entre 2 et 8 C. Stockage intermédiaire Avant acheminement, les tubes seront stockés entre 2-8 C sans décantation. Ces conditions sont particulièrement recommandées si le délai de prise en charge est supérieur à 6 heures version électronique faisant foi

9 V. La transmission des résultats Du lundi au vendredi, pour les demandes de groupe ABO-RH1, phénotype RH-KEL1, RAI et test de Coombs direct, déposées avant 14h, et hors urgence, les compte-rendus d examens sont disponibles au laboratoire le jour même après 18h, sauf analyses complémentaires requises. Pour les demandes enregistrées après 14h ou les week end ou jours fériés, les compte rendus sont disponibles le jour ouvrable suivant. Pour les identifications d anticorps irréguliers, phénotypages étendus, recherches d anticorps immuns, le délai habituel de rendu de résultat est de 48 à 72 h mais peut être supérieur en cas de difficultés d interprétation nécessitant le recours à des techniques complémentaires. En cas d urgence, les délais de disponibilité des résultats sont de 1H30 pour le groupe sanguin ABO-RH1 et phénotype RH-KEL1, pour le dépistage de RAI et l épreuve directe de compatibilité au laboratoire, mais peut être supérieur en cas de RAI ou EDCL positive. Dans les établissements de soins disposant d une connexion validée, les résultats sont accessibles aux prescripteurs habilités dès validation biologique, à travers l application Cursus/ERA export. Les prescripteurs sont informés que, pour répondre aux besoins de la sécurité transfusionnelle, tous les résultats sont transmis en temps réel 24h/24 par transfert informatique au service de délivrance de l Etablissement Français du Sang. Les demandes correspondantes restent néanmoins informatiquement bloquées et doivent obligatoirement être validées biologiquement avant libération définitive des résultats par l édition d un compte rendu. Tous les médecins de l EFS utilisateurs de ces résultats, habilités au conseil transfusionnel, sont habilités à la validation biologique en immuno-hématologie ; pendant les périodes d astreinte, ils peuvent, dans un contexte particulier d urgence, réaliser une validation biologique à distance et/ou autoriser l édition des en-tête de dossiers transfusionnels et bordereaux de délivrance comportant les informations immuno-hématologiques nécessaires à la réalisation du contrôle ultime de concordance à réception, par dérogation, en l absence de compte rendu d examen immunohématologique valide. Les compte-rendus d examens signés et interprétés sont transmis dans le respect des dispositions réglementaires permettant de sauvegarder le secret professionnel : Par courrier postal ou via le Centre de Tri des Hôpitaux lorsqu il existe. Par fax, à la demande, si le demandeur est un laboratoire ou un professionnel de santé identifiable; un compte-rendu signé est envoyé parallèlement. Aucun résultat n est transmis oralement. Après analyse, les tubes échantillons sont conservés 7 jours au laboratoire avant destruction dans le circuit de déchets d activité de soins à risque infectieux, pour permettre la réalisation d analyses ou contrôles complémentaires, le cas échéant. VI. Le service de garde et astreintes Les horaires d ouverture sont : 09h00-17h00, du lundi au vendredi (sauf jour férié). La réception des tubes et demandes d analyses urgentes est assurée par une permanence 24h/24. Un biologiste habilité assure les prestations de conseil et est présent sur site pendant les heures d ouverture, ou joignable 24h/24 par téléphone pendant les gardes (nuits, dimanches et jours fériés) version électronique faisant foi

10 VII. Les analyses transmises L EFS transmet certaines analyses d Immuno-hématologie complexes à des laboratoires de référence. Le prescripteur en est informé par le biologiste. Centre national de référence pour les groupes sanguins (CNRGS) Identification d agglutinines irrégulières de type anti public, mélanges complexes d anticorps Typage de variants antigéniques (particulièrement du système rhésus) Typage de phénotypes rares (Méthode sérologique et/ou de biologie moléculaire) Cet envoi est indispensable pour enregistrement du patient sur un fichier national et/ou une demande à la banque nationale de sang de phénotype rare (BNSPR) Centre National de référence d Hémobiologie Périnatale (CNRHP) Pour le dosage pondéral des anticorps du système RH (suivi des femmes enceintes allo immunisées) VIII. Le management de la qualité, les réclamations et services aux clients > Référentiels et normes L EFS est certifié selon la norme ISO 9001 : 2008 pour l ensemble de ses activités (y compris le laboratoire d Immuno-Hématologie). Le laboratoire répond aux exigences du GBEA et s'est engagé dans une démarche d accréditation selon la norme ISO EN : La liste détaille des examens pour lesquels le laboratoire est accrédité est disponible sur le site internet www://dondusang972.net Ordonnance N du 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale Norme EN ISO SH REF 02 du COFRAC Arrêté du 20 juin 2003 fixant la présentation de la fiche de prélèvement de biologie médicale Décret n du 30 avril 2002 relatif aux conditions de transmission de prélèvements biologiques aux LABM Arrêté du 26 avril 2002 relatif à la bonne exécution des analyses de biologie médicale Arrêté du 26 novembre 1999 relatif à la bonne exécution des analyses de biologie médicale Bonnes Pratiques Transfusionnelles version en vigueur Norme ISO 9001 :2008 > Audits La conformité des activités du laboratoire par rapport aux différents référentiels cités ci-dessus est évaluée par des audits internes et externes. Toute non-conformité relevée donne lieu à une action corrective dont l efficacité est suivie version électronique faisant foi

11 > Écoute client et réclamations Dans un souci d amélioration continue de la qualité, le laboratoire a mis en place une démarche d écoute client à travers laquelle toutes les réclamations et observations des clients sont prises en compte et traitées dans la mesure du possible. Pour en garantir la traçabilité et le suivi, ces réclamations peuvent être transmises à l EFS par courrier ou voie électronique, adressés à la Directrice, avec copie au correspondant d hémovigilance, ou à l occasion de réunions institutionnelles comme le CSTH ou lors des points hebdomadaires avec le correspondant d hémovigilance. Les réclamations téléphoniques sont tracées sur un registre au service d urgence de l EFS. De façon à assurer aux clients une totale transparence de nos activités, ces derniers ont la possibilité de visiter les laboratoires sur demande écrite adressée au responsable du laboratoire. En cas de retard dans la réalisation des analyses, de changement de méthode ou transmission d analyses non énoncée ci-dessus, le laboratoire s engage à prévenir ses clients. Des professionnels qualifiés assurent les conseils en matière de choix des analyses et d'utilisation des prestations du laboratoire, notamment quant à la fréquence des prescriptions et le type de spécimen requis. Le cas échéant, ils fournissent l'interprétation des résultats des analyses. Les responsables des laboratoires sont à la disposition des prescripteurs à l'occasion de réunions ayant pour objet le recours aux prestations du laboratoire et la délivrance de conseils sur des sujets scientifiques particuliers organisées à la demande et à l occasion des CSTH. En tant que demandeur, vous avez droit à : - des renseignements sur la nature et la fiabilité analytique des prestations, les méthodes d analyses - un accès aux données sur le tarif des analyses, selon la méthode utilisée - un soutien à l'interprétation en cas de nécessité - la possibilité d'accéder au laboratoire - une prise en considération de vos réclamations Conformément à la loi du 6 janvier 1978, les patients sont informés que des informations à caractère personnel les concernant sont enregistrées dans les logiciels de l EFS, avec un accès restreint au personnel habilité autorisé. Les patients peuvent accéder aux informations les concernant et, le cas échéant les rectifier ou les supprimer. Pour l exercice de ce droit, il est nécessaire de formuler la demande par courrier à la Directrice de l EFS version électronique faisant foi

12 IX. La présentation des analyses d Immuno-Hématologie ANALYSE Groupe sanguin standard ABO RHD Phénotype érythrocytaire Rhésus/Kell Phénotype érythrocytaire étendu SYNONYMES ABRÉVIATIONS Groupe sanguin, groupe, GS, groupe ABO- RH1 Phénotype RH K, phéno RH/K, phénotype RH-KEL1 Phénotype élargi, ou étendu, complet PRINCIPE DE L ANALYSE Détermination sérologique du groupe sanguin ABO et du phénotype Rhésus D (RH1) d un patient Habituellement associé à la réalisation du phénotype RH KEL1 Détermination du phénotype érythrocytaire C, E, c, e, K d un patient. Habituellement associé à la réalisation du groupe ABO- RH1 Détermination d au moins un antigène de groupe sanguin autre que ceux évoqués dans les analyses précédentes ÉCHANTILLONS DE SANG Sang prélevé sur un tube EDTA (un groupage sanguin ABO RH1 (D) valide est réalisé sur deux prélèvements effectués à des moments différents à raison d une détermination par prélèvement). Les prélèvements devront etre différenciés de manière non équivoque (tube 1, tube 2) COMMENTAIRES Analyse réalisée systématiquement : GroupeABO RH1 + phénotype RH KEL1 Analyses réalisables sur le même échantillon : phénotype étendu, test direct à l antiglobuline, recherche d anticorps irréguliers, épreuve de compatibilité. Cet examen peut être effectué à l initiative du biologiste à l occasion d une identification d anticorps irréguliers. Recommandé systématiquement chez tout nouveau patient drépanocytaire sur prescription (Fya, Fyb, Jka, Jkb, S, s) COTATION CODE NABM B B B15 Maximum : 5 antigènes version électronique faisant foi

13 Recherche d anticorps irréguliers antiérythrocytaires Recherche d anticorps irréguliers, RAI, allo-anticorps antiérythrocytaire s, Ac antiérythrocytaire Détermination de la présence d anticorps antiérythrocytaires dans le plasma d un patient. Cette analyse comporte un temps de dépistage suivi d une identification s il est positif. Sang prélevé sur un tube EDTA Durée de validité pour transfusion: - 3 jours pour adulte - 21 jours en l absence de transfusion ou grossesse ou tout épisode immunisant si précisé dans les renseignements cliniques - 3 mois pour les nouveaux nés de 0 à 3 mois Analyses réalisables sur le même échantillon : groupage ABO Rhésus D, phénotype Rhésus Kell, phénotype étendu, test direct à l antiglobuline, épreuve directe de compatibilité, élution. (En cas d allo-anticorps identifié et en absence de phénotype Rhésus Kell validés connus du patient, ces analyses seront systématiquement réalisées) En cas de demande d identification seule, joindre le résultat du dépistage édité par l automate, l antigramme correspondant, ainsi que le phénotype Rhésus Kell des hématies et la technique utilisée. Dans le cas contraire, le dépistage sera refait et facturé ainsi que le groupage ABO Rhésus D, phénotype Rhésus Kell si absence de résultats Joindre le formulaire IHE/119/Eb annexé L étape d identification peut nécessiter la réalisation d allo ou d auto-absorptions ou d élutions qui seront suivies de nouvelles étapes d identification sur les surnageants et seront facturées. En cas de nécessité d envoi dans un laboratoire spécialisé, le laboratoire sera informé par le biologiste de l EFS et un nouveau prélèvement sera nécessaire Dépistage : B50 Identificatio n : B65 Dépista ge : 1141 Identific ation : version électronique faisant foi

14 Épreuve directe de compatibilité au laboratoire Test direct à l antiglobuline EDC, EDCL Cross match érythrocytaire Coombs direct, TCD, TDA Test in vitro réalisé pour vérifier la compatibilité de globules rouges à transfuser avec le plasma du patient. Mise en évidence, par l ajout d une anti-ig, de la fixation in vivo d anticorps sur les globules rouges du patient (GR sensibilisés). Test effectué à l aide d une antiglobuline anti-ig G ou polyvalente et une antiglobuline anti-c3d Sang prélevé sur un tube EDTA Sang prélevé sur tube EDTA Analyses réalisables sur le même échantillon : groupe sanguin standard, phénotype érythrocytaire RH/K ou étendu, RAI, test direct à l antiglobuline. Délai de validité de l analyse : 72 h après l heure du prélèvement. L épreuve directe de compatibilité est réalisée après une recherche d anticorps anti-érythrocytaires. Document à joindre : demande de PSL (nombre et qualification) En cas d analyse réalisée pour un nouveau né de moins de 3 mois, joindre un échantillon sanguin de la mère, ou préciser le lien mère enfant Analyses réalisables sur le même échantillon : groupe sanguin standard ABO, phénotype Rhésus Kell ou étendu, RAI, ECDL, élution. Délai de validité de l échantillon : 24h. Cas des anémies hémolytiques autoimmunes, des accidents immunohémolytiques transfusionnels par incompatibilité érythrocytaire entre poche et receveur du suivi des greffés de moelle et des incompatibilités materno-fœtales (IFM). En cas de demande pour IFM, joindre GS ABO-D et phénotype RH/KEL de la mère)(joindre formulaire IHE/99/Eb annexé) B35 par unité de sang 1152 B version électronique faisant foi

15 Elution Allo/auto adsorption Recherche et titrage d'anticorps immuns anti-a et anti-b Elution des Anticorps Anticorps immuns anti A/B L élution permet en cas de sensibilisation des hématies du patient par des autoanticorps ou des alloanticorps de dissocier, par la chaleur ou l acide, les liaisons antigène-anticorps et de recueillir les éventuels anticorps fixés sur ces hématies Auto adsorption : Il s agit d adsorber les anticorps dirigés contre les hématies du patient pour laisser apparaître d éventuels allo- AC dangereux dont la mise en évidence est gênée par la poly- agglutination. L allo-absorption est réalisée selon le même principe mais vis-à-vis d hématies distinctes de celles du patient, de phénotype connu. Mise en évidence des anticorps anti-a et ou anti-b de type immuns IgG Sang prélevé sur tube EDTA Sang prélevé sur X tube EDTA (voir avec le labo en fonction du dossier) Sang prélevé sur tube EDTA Cette analyse doit être réalisée systématiquement en cas de test de Coombs direct positif. (voir ci-dessus) Cette analyse est mise en œuvre dans 3 types de circonstances : incompatibilité foeto-maternelle (IFM ABO, IFM par allo-ac maternel de nature IgG )(joindre formulaire IHE/99/Eb annexé) bilan d une anémie hémolytique autoimmune bilan d une hémolyse posttransfusionnelle L élution doit toujours être suivie d une identification de l éluât en utilisant un panel d hématies-tests adapté. L auto-adsorption ne peut pas être réalisée en cas de transfusion récente, seule l alloabsorption peut alors être mise en oeuvre. Auto et allo-adsorption doivent obligatoirement être suivies d une RAI sur le sérum ou le plasma adsorbés (surnageant). L allo adsorption est réalisée en cas de RAI complexe avec mélange d allo-anticorps. A rechercher chez une femme venant d accoucher d un enfant de groupe ABO incompatible qui présente un ictère néonatal Joindre le formulaire IHE/099/Eb annexé B B B15/réactio n version électronique faisant foi

16 X. Annexes : Formulaires type pour demande d examens - MAR/LAB/IHE/FO/001 : Demande d examens immunohématologiques érythrocytaires : A utiliser pour toute demande en l absence de formulaire de demande propre à l établissement demandeur - MAR/LAB/IHE/FO/004 : Renseignements cliniques et biologiques à fournir par un LBM lors de demande d examens immuno-hématologiques à l EFS : A utiliser pour toute demande transmise par un LBM, avec les pièces jointes complémentaires, le cas échéant (groupe, phénotype, antigramme.) - MAR/LAB/IHE/PRA/FO/001 : Renseignements cliniques et biologiques à fournir pour la recherche et le titrage d anticorps immuns du système ABO ou les élutions dans un contexte d hémolyse néonatale A utiliser dans les explorations d hémolyse néonatale (suspicion d incompatibilité foeto maternellle IFM dans le système ABO et/ou TDA positif chez un nouveau né) version électronique faisant foi

17 version électronique faisant foi

18

19

PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 1/8

PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 1/8 PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 1/8 Titre : Cahier des charges prélèvements sanguins pour analyses d immuno-hématologie Erythrocytaire (manuel de prélèvement) Référence : PRO IHC 002 E 10 Responsable

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION I- PERSONNEL 41 I-1 Le responsable de la distribution 41 I-2 Les autres personnels 42 II- LOCAUX 42 III- DISTRIBUTION 42 III-1 Attribution nominative 43 III-1-1

Plus en détail

Version 2 Rédigé par : Vérifié par : Approuvé par : Responsable IH Sud Coordonnateur HLA Responsable IH Nord Coordonnateur IH Responsable HLA

Version 2 Rédigé par : Vérifié par : Approuvé par : Responsable IH Sud Coordonnateur HLA Responsable IH Nord Coordonnateur IH Responsable HLA MANUEL DE PRELEVEMENT ET ANNUAIRE DE BIOLOGIE MEDICALE DE L ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG PAYS DE LOIRE LABORATOIRES D IMMUNO-HEMATOLOGIE : LABORATOIRE SUD SITES NANTES-NANTES HOPITAL NORD-SAINT NAZAIRE-LA

Plus en détail

IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES Dr. Christine André-Botté 20 mai 2010 Les partenaires Risque vital Besoin de PSL particuliers EFS Laboratoire

Plus en détail

FORMATION CONTINUE TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE

FORMATION CONTINUE TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE FORMATION CONTINUE TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE Réunion du 21 octobre 2004 Site de Médipole Dr Marc MENU Médecin Biologiste Directeur scientifique Diamed France Institut Jacques BOY A. INDICATIONS Les

Plus en détail

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE MANUEL des PRELEVEMENTS 45, Rue Cognacq-Jay 51092 REIMS Cedex 03 26 78 39 52 03 26 78 38 82 pgillery@chu-reims.fr ST-PRA-MANU-PRLV V04 - Octobre 2015

Plus en détail

PREVENTION DE L ALLO IMMUNISATION ANTI ERYTHROCYTAIRE RHESUS D CHEZ LA FEMME ENCEINTE DE RHESUS NEGATIF

PREVENTION DE L ALLO IMMUNISATION ANTI ERYTHROCYTAIRE RHESUS D CHEZ LA FEMME ENCEINTE DE RHESUS NEGATIF version 3 page 1/10 Référence : RSN/PR/REA.O/009/C Date de 1 ère mise en service : 09/05/2004 Suivi des modifications N Date de la Objet de la modification Faite par : version modification 1 13/12/2006

Plus en détail

INDICATEUR DE QUALITE

INDICATEUR DE QUALITE Direction de la Santé Publique et de l Offre Médico-Sociale Département de Sécurité des Soins et des Produits de Santé Cellule Régionale d Hémovigilance LE DOSSIER TRANSFUSIONNEL : INDICATEUR DE QUALITE

Plus en détail

Le Laboratoire de Biologie Médicale

Le Laboratoire de Biologie Médicale Le Laboratoire de Biologie Médicale Manuel de prélèvement Version 4 - avril 2014 Version 4 - avril 2014 SOMMAIRE A - INTRODUCTION p 1 B - LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE DE L EFS AULO p 2-3 C - REFERENTIELS

Plus en détail

Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie. Approbateur : V. Ferrera

Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie. Approbateur : V. Ferrera LAB IHE PR 002 G 12 EFS Alpes-Méditerranée 1/13 Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie érythcahier Erythrocytaire des charges Revue de Contrat prélèvements

Plus en détail

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION Être responsable Se reconnaître auteur incontestable de ses actes et en assumer

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

V2b/P-LAB-01 Version N 05 Procédure Prélèvements pour examens de biologie médicale

V2b/P-LAB-01 Version N 05 Procédure Prélèvements pour examens de biologie médicale CH - NIORT Laboratoire de biologie I OBJET : Cette procédure vise à décrire les différentes étapes concernant la réalisation des prélèvements biologiques y compris les règles d identification du patient

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

SUVI DE LA FEMME ENCEINTE. Suivi de la RAI positive : Titrage microtitrage Prise en charge clinique et biologique de la femme immunisée

SUVI DE LA FEMME ENCEINTE. Suivi de la RAI positive : Titrage microtitrage Prise en charge clinique et biologique de la femme immunisée SUVI DE LA FEMME ENCEINTE Suivi de la RAI positive : Titrage microtitrage Prise en charge clinique et biologique de la femme immunisée INCOMPATIBILITES FOETO-MATERNELLES ERYTHROCYTAIRES Epidémiologie Incidence

Plus en détail

Laboratoire de Biologie Médicale Jacquet Marchand

Laboratoire de Biologie Médicale Jacquet Marchand Laboratoire de Biologie Médicale Jacquet Marchand MANUEL DE PRELEVEMENT Version 2 Date d application : 01 10 2014 9. TRANSMISSION DES PRELEVEMENTS AU LABORATOIRE 9.1 Transport des échantillons Le transport

Plus en détail

Montbéliard Strasbourg

Montbéliard Strasbourg Vesoul Besançon Belfort Montbéliard Strasbourg Colmar Lons-le-Saunier Mulhouse Contrôle ultime pré-transfusionnel Travail interrégional Alsace - Franche-Comté Version 1-2008 Ont participé à la réalisation

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP

MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP CN-QAL-M1 V2 Mars 2013 1 SOMMAIRE I. Textes réglementaires et documents de référence II. III. IV. Textes réglementaires Documents de référence

Plus en détail

Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations territoriales en biologie médicale

Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations territoriales en biologie médicale Repères juridiques Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations territoriales en biologie médicale Janvier 2014 - V7.0 L ASIP Santé a été sollicitée par l ANAP afin

Plus en détail

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble Schéma général d une délivrance et de sa réception

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous quelques pages du Manuel Qualité prises en exemple. Si vous souhaitez obtenir un exemplaire complet : contactez-nous.

Vous trouverez ci-dessous quelques pages du Manuel Qualité prises en exemple. Si vous souhaitez obtenir un exemplaire complet : contactez-nous. Vous trouverez ci-dessous quelques pages du Manuel Qualité prises en exemple. Si vous souhaitez obtenir un exemplaire complet : contactez-nous. Document à diffusion : contrôlée Destinataire : Date : BIOCENTRE

Plus en détail

Contrat Clinico-Biologique du CNR OPV

Contrat Clinico-Biologique du CNR OPV Centre National de Référence des Orthopoxvirus Contrat Clinico-Biologique du CNR OPV Table des matières REVUE DE CONTRAT... 2 I. OBJECTIFS TRAITEMENT D UN ECHANTILLON... 2 II. CONDITIONS D ACHEMINEMENT

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE Laboratoire D'Immuno Hématologie Erythrocytaire Laboratoire d'immuno Hématologie Erythrocytaire Établissement Français du Sang Rue

Plus en détail

PROTOCOLE D INTERCHANGE. Définissant les modalités de mise en œuvre et d exploitation de l échange informatisé de données ENTRE

PROTOCOLE D INTERCHANGE. Définissant les modalités de mise en œuvre et d exploitation de l échange informatisé de données ENTRE PROTOCOLE D INTERCHANGE Définissant les modalités de mise en œuvre et d exploitation de l échange informatisé de données ENTRE L ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG ALPES-MEDITERRANEE ET LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

CAS CLINIQUES. CAS CLINIQUE n 1 14/05/2012. Patiente née en 1970. Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines

CAS CLINIQUES. CAS CLINIQUE n 1 14/05/2012. Patiente née en 1970. Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG CAS CLINIQUE n 1 Patiente née en 1970 CAS CLINIQUES Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines Prescription de 2 CGR et CP (Hb : 7,5 g/dl et plaquettes = 12 000/mm 3 ) sans

Plus en détail

IDENTIFICATION DES PRELEVEMENTS SANGUINS ANALYSE D INCIDENT ET AUDIT DES PRATIQUES

IDENTIFICATION DES PRELEVEMENTS SANGUINS ANALYSE D INCIDENT ET AUDIT DES PRATIQUES IDENTIFICATION DES PRELEVEMENTS SANGUINS ANALYSE D INCIDENT ET AUDIT DES PRATIQUES Dr Isabelle SALIMBENI Biologiste Dr Françoise CARMAGNOL Biologiste Dominique TONELLOT Cadre du Pôle Parents-Femme-Enfant

Plus en détail

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques V1 05/02/2015 1 Sommaire Présentation du laboratoire....3 Informations de prescription...6

Plus en détail

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1 Caroline QUINTIN URC Paris Nord - Formation DU 1 INTRODUCTION Les documents et données relatifs à la recherche constituent les documents essentiels qui composent le dossier permanent de la recherche. Ces

Plus en détail

Remerciements aux organisateurs. Pas de conflit d'intérêt. 1 V. Lovi Reims Juin 2014

Remerciements aux organisateurs. Pas de conflit d'intérêt. 1 V. Lovi Reims Juin 2014 Remerciements aux organisateurs Pas de conflit d'intérêt 1 V. Lovi Reims Juin 2014 De la prescription des PSL à la gestion du stock au dépôt de 2 V. Lovi Reims Juin 2014 délivrance Vème Journée inter-régionale

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE MAR/LAB/IHE/MQ/001 Version 4 Page 1 sur 15 MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE Laboratoire d'immuno Hématologie Erythrocytaire Établissement Français du Sang Rue du

Plus en détail

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Modèle Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Vu les articles R. 5126-9, R. 5126-10, R. 5126-20, L.5126-2 du CSP, Vu l arrêté du 31 mars 1999 relatif

Plus en détail

LES PATIENTS SOUS ANTICOAGULANTS

LES PATIENTS SOUS ANTICOAGULANTS Dispositif FIF-PL IDE libéraux LES PATIENTS SOUS ANTICOAGULANTS 11 et 12 avril 2013 Le rôle de l infirmière dans la phase pré-analytique Dr Niocel LBM BIOLYSS 1 - L importance de cette phase pré-analytique

Plus en détail

HEMOVIGILANCE ET SECURITE TRANSFUSIONNELLE IDENTITOVIGILANCE

HEMOVIGILANCE ET SECURITE TRANSFUSIONNELLE IDENTITOVIGILANCE HEMOVIGILANCE ET SECURITE TRANSFUSIONNELLE IDENTITOVIGILANCE Hémovigilance Historique Traçabilité des produits sanguins: enregistrer la preuve de la transfusion de telle poche pour tel patient Effets indésirables

Plus en détail

Méthode originale de l évaluation des pratiques professionnelles autour du prélèvements des échantillons pour Groupage Sanguin

Méthode originale de l évaluation des pratiques professionnelles autour du prélèvements des échantillons pour Groupage Sanguin 1ére Journée Régionale de la Transfusion Jeudi 02 février 2012 Méthode originale de l évaluation des pratiques professionnelles autour du prélèvements des échantillons pour Groupage Sanguin Aphérèse Thérapeutique

Plus en détail

TRANSMISSION D ECHANTILLONS (sous-traitance et contrats de collaboration)

TRANSMISSION D ECHANTILLONS (sous-traitance et contrats de collaboration) Page 1 sur 5 I OBJET : Cette procédure décrit les principes de transmission d échantillons. Elle s applique aux examens transmis dans le cadre soit d une sous-traitance à des laboratoires spécialisés,

Plus en détail

REACTO-VIGILANCE. gestion des lots, fiches réactifs et enregistrements. Zaïna AIT ARKOUB et Nadia CATAHIER

REACTO-VIGILANCE. gestion des lots, fiches réactifs et enregistrements. Zaïna AIT ARKOUB et Nadia CATAHIER REACTO-VIGILANCE gestion des lots, fiches réactifs et enregistrements Zaïna AIT ARKOUB et Nadia CATAHIER PLAN 1-Qu est-ce que la réacto-vigilance? Enquête Définitions Missions 2-Normes ISO NF 15189 : Historique

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER Ce dossier a pour objectif d informer les professionnels de santé prescripteurs sur la sécurité sanitaire associée aux prothèses fabriquées par

Plus en détail

Télédéclaration de la demande d ADMCA (campagne 2015)

Télédéclaration de la demande d ADMCA (campagne 2015) Notice de présentation Télédéclaration de la demande d ADMCA (campagne 2015) Mars 2015 A savoir avant de commencer Votre demande d ADMCA doit être déposée au plus tard le lundi 15 juin 2015. Après cette

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 690 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 21 juin 2011 PROJET DE LOI relatif à la bioéthique. L Assemblée nationale

Plus en détail

Afin d éviter toute perte de saisie, veillez à bien sauvegarder le formulaire sur votre terminal avant de le remplir.

Afin d éviter toute perte de saisie, veillez à bien sauvegarder le formulaire sur votre terminal avant de le remplir. ! Afin d éviter toute perte de saisie, veillez à bien sauvegarder le formulaire sur votre terminal avant de le remplir. notification de violation de données (Article 34 bis de la loi n 78-17 du 6 janvier

Plus en détail

Transfusion de P.S.L. dans un établissement de soins (E.S.)

Transfusion de P.S.L. dans un établissement de soins (E.S.) Transfusion de P.S.L. dans un établissement de soins (E.S.) Expérience des E.H.du Bessin Mise en place du logiciel d hémovigilance CURSUS 2 Logiciel CURSUS 2 PC des salles de soins Avril 2003 : opérationnel

Plus en détail

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Référentiel en vigueur disponible sur http://www.global-standard.org ou transmis sur simple demande. 1 Sommaire 1/ Référentiel GOTS International

Plus en détail

Research of irregular red cell antibodies

Research of irregular red cell antibodies Corinne Chabrières* Immuno-hématho Recherche des anticorps antiérythrocytaires RÉSUMÉ La recherche des anticorps anti-érythrocytaires est une analyse biologique essentielle pour la prévention et le diagnostic

Plus en détail

www.etablissement-francais-du-sang.fr E.R.A. Echanges des Résultats d Analyses

www.etablissement-francais-du-sang.fr E.R.A. Echanges des Résultats d Analyses www.etablissement-francais-du-sang.fr E.R.A. Echanges des Résultats d Analyses E.R.A. L EFS, les Etablissements de Santé et les laboratoires effectuant des analyses d I.H. pour des patients susceptibles

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL DU CENTRE

CONSEIL REGIONAL DU CENTRE CONSEIL REGIONAL DU CENTRE Plateforme GIRAF (Gestion Informatisée par la Région centre des Actions de Formation) Guide Utilisateur ORGANISME DE FORMATION DFPTLV janvier 2014 Sommaire Introduction Accès

Plus en détail

CONVENTION. Inscrit au Conseil Départemental de l ordre des Médecins de

CONVENTION. Inscrit au Conseil Départemental de l ordre des Médecins de CONVENTION Etablie entre La société Allo Médecin Contrôle située Résidence Jean Moulin Bât A 20 Boulevard Jean Moulin 13005 MARSEILLE représentée par Monsieur JEUDY Xavier Et le Docteur Inscrit au Conseil

Plus en détail

DIRECTIVES DEMANDE DE CERTIFICAT DE DÉCÈS

DIRECTIVES DEMANDE DE CERTIFICAT DE DÉCÈS DIRECTIVES DEMANDE DE CERTIFICAT DE DÉCÈS Pour remplir votre demande de certificat de décès, veuillez lire attentivement les directives, écrire lisiblement et consulter au besoin le numéro correspondant

Plus en détail

Guide d utilisateur Services e-bdl

Guide d utilisateur Services e-bdl Guide d utilisateur Services e-bdl Sommaire Présentation du document... 3 Présentation de la plateforme e-bdl... 3 Accès au service e-bdl... 4 Identification... 5 Consultation... 7 1. Consultation de vos

Plus en détail

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux La présente feuille de renseignements vise à fournir de l information sur le processus

Plus en détail

Appel à projets RHU Notice du site de soumission Mode d emploi

Appel à projets RHU Notice du site de soumission Mode d emploi Appel à projets RHU Notice du site de soumission Mode d emploi Edition 2014 Chronologie générale Dès à présent / au plus tôt inscription et création du compte sur le site de soumission 09 avril 2015 à

Plus en détail

DIRECTIVES DEMANDE DE CERTIFICAT DE NAISSANCE

DIRECTIVES DEMANDE DE CERTIFICAT DE NAISSANCE DIRECTIVES DEMANDE DE CERTIFICAT DE NAISSANCE Pour remplir votre demande de certificat de naissance, veuillez lire attentivement les directives, écrire lisiblement et consulter au besoin le numéro correspondant

Plus en détail

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique Page: 1/10 REFERENTIEL TECHNIQUE Intrants Utilisables en Agriculture Biologique Ce document est la propriété d ECOCERT. Toute reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement écrit d ECOCERT

Plus en détail

Document d obtention du consentement des patients pour l inscription au Registre canadien de greffe (Registre CTR)

Document d obtention du consentement des patients pour l inscription au Registre canadien de greffe (Registre CTR) Document d obtention du consentement des patients pour l inscription au Registre canadien de greffe (Registre CTR) Objet Le Registre canadien de greffe (Registre CTR) comprend la liste nationale des patients

Plus en détail

MANUEL QUALITÉ Laboratoires Manuel qualité

MANUEL QUALITÉ Laboratoires Manuel qualité MANUEL QUALITÉ Laboratoires Manuel qualité Laboratoires Politique sur l'identification des échantillons et des requêtes d'analyses de laboratoire Numéro: POL-L0-MQ-21 Onglet: Gestion des analyses de laboratoire

Plus en détail

CONVENTION FIXANT LES PROCEDURES APPLICABLES AUX PRELEVEMENTS REALISES PAR LES INFIRMIERS LIBERAUX. Le laboratoire de biologie médicale (nom du LBM)..

CONVENTION FIXANT LES PROCEDURES APPLICABLES AUX PRELEVEMENTS REALISES PAR LES INFIRMIERS LIBERAUX. Le laboratoire de biologie médicale (nom du LBM).. 180, boulevard Haussmann 75389 PARIS CEDEX 08 téléphone 01 53 89 32 00 CONVENTION FIXANT LES PROCEDURES APPLICABLES AUX PRELEVEMENTS REALISES PAR LES INFIRMIERS LIBERAUX ENTRE : Le laboratoire de biologie

Plus en détail

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Anomalie à l ETS Anomalie à l ETS Identification donneur sélection homonyme à l accueil collecte sélection homonyme

Plus en détail

Besoin d un médecin de famille? Vous habitez le Val-Saint-François et êtes sans médecin de famille?

Besoin d un médecin de famille? Vous habitez le Val-Saint-François et êtes sans médecin de famille? Besoin d un médecin de famille? Vous habitez le Val-Saint-François et êtes sans médecin de famille? Le CSSS du Val-Saint-François a la responsabilité d aider la population de son territoire à accéder à

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR II-0 INDEX SECTION II Pages Section relative au préleveur Heures d ouvertures des laboratoires pour clients externes Requête régionale II-2 II-2 II-3 Informations requises

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE COOPERATION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALEDONIE ET L AGENCE DE LA BIOMEDECINE

CONVENTION CADRE DE COOPERATION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALEDONIE ET L AGENCE DE LA BIOMEDECINE CONVENTION CADRE DE COOPERATION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALEDONIE ET L AGENCE DE LA BIOMEDECINE Entre : Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, représenté par son président, Monsieur Harold

Plus en détail

F-Identification des échantillons

F-Identification des échantillons F-Identification des échantillons L identification des échantillons doit être effectuée par le préleveur au moment du prélèvement. «Décret n 2002-660 du 30 avril 2002, Art.20-5- Les prélèvements destinés

Plus en détail

Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct)

Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct) Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct) Mise en évidence par le réactif de Coombs polyspécifique d une fixation des anticorps (Igs) ou des fractions du complément (C3d) sur les hématies du

Plus en détail

Demande d enregistrement au Répertoire national des certifications professionnelles SECRETAIRE ASSISTANT DE DIRECTION

Demande d enregistrement au Répertoire national des certifications professionnelles SECRETAIRE ASSISTANT DE DIRECTION Demande d enregistrement au Répertoire national des certifications s SECRETAIRE ASSISTANT DE DIRECTION FICHE 6 INGENIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES ET REFERENTIEL DE CERTIFICATION Domaine d activités 1

Plus en détail

Fiche 1 Statut du Dossier Patient p 3. Fiche 2 Contenu du Dossier Patient p 4. Fiche 3 Conservation du Dossier Patient p 5

Fiche 1 Statut du Dossier Patient p 3. Fiche 2 Contenu du Dossier Patient p 4. Fiche 3 Conservation du Dossier Patient p 5 Fiches de synthèse réglementation de l archivage du Dossier Patient Fiche 1 Statut du Dossier Patient p 3 Fiche 2 Contenu du Dossier Patient p 4 Fiche 3 Conservation du Dossier Patient p 5 Fiche 4 Communication

Plus en détail

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles POLITIQUE SUR LA DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS GASPÉ, LE 30 AVRIL 2004 1. PRÉAMBULE : Dans le cadre des dispositions prévues à la Loi (L.Q. 2002, ch. 71, art.

Plus en détail

Manuel d utilisation. www.rdliberal.fr

Manuel d utilisation. www.rdliberal.fr Manuel d utilisation Vous venez de choisir d utiliser ce logiciel et nous vous en remercions. Au travers de ces quelques pages nous souhaitons vous guider dans la prise en main de ce programme de tenue

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE AU CONTRÔLE DE L EFFECTIF SCOLAIRE EN FORMATION GÉNÉRALE ADULTE

PROCÉDURE RELATIVE AU CONTRÔLE DE L EFFECTIF SCOLAIRE EN FORMATION GÉNÉRALE ADULTE En vigueur : 2014-2015 2015-06-23 Approbation : Directeur général PROCÉDURE RELATIVE AU CONTRÔLE DE L EFFECTIF SCOLAIRE EN FORMATION GÉNÉRALE ADULTE COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP 1.

Plus en détail

Plaintes et règlement de dommages Colis DPD (Luxembourg) Sàrl

Plaintes et règlement de dommages Colis DPD (Luxembourg) Sàrl Plaintes et règlement de dommages Colis D (Luxembourg) Sàrl D TRACKING pour tous : Si votre question concerne le statut actuel d'un colis, D offre à tous la possibilité de consulter en ligne le statut

Plus en détail

Guide d utilisation pour la saisie en ligne des saisines du Comité médical départemental avec le logiciel AGIRHE

Guide d utilisation pour la saisie en ligne des saisines du Comité médical départemental avec le logiciel AGIRHE Guide d utilisation pour la saisie en ligne des saisines du Comité médical départemental avec le logiciel AGIRHE Afin de vous faciliter la saisine du Comité médical départemental et de vous permettre de

Plus en détail

Notice d utilisation de CLIC - abonné

Notice d utilisation de CLIC - abonné Notice d utilisation de CLIC - abonné Sommaire I. Utilisez votre boîte aux lettres numérique CLIC pour envoyer un courrier 1 A. Choix du destinataire 2 B. Composer le courrier 4 II. Utilisez votre boîte

Plus en détail

Les sages-femmes et le diagnostic prénatal

Les sages-femmes et le diagnostic prénatal Les sages-femmes et le diagnostic prénatal Article L2131-1 du code de la santé publique Modifié par LOI n 2011-814 du 7 juillet 2011 - art. 20 I.- Le diagnostic prénatal s'entend des pratiques médicales,

Plus en détail

MANUEL DE FONCTIONNEMENT ET COMPLEMENT D INFORMATION

MANUEL DE FONCTIONNEMENT ET COMPLEMENT D INFORMATION MANUEL DE FONCTIONNEMENT ET COMPLEMENT D INFORMATION Sommaire : I. Ce qui est primordial d intégrer dès le début du contrat... 2 Le respect des horaires et des jours d interventions... 2 Le respect de

Plus en détail

VOIR LE DOCUMENT CI-JOINT (21 PAGES)

VOIR LE DOCUMENT CI-JOINT (21 PAGES) Title: COMMISSION SCOLAIRE GESTION DES DOSSIERS DE L ÉLÈVE EASTERN TOWNSHIPS Source: Archives Secrétaire générale Adopted: ETSB05-02-124 En vigueur à compter de Février 2005 Reference Number: P002-1 VOIR

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE & DE L ENVIRONNEMENT ISO 9001 & ISO 14001

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE & DE L ENVIRONNEMENT ISO 9001 & ISO 14001 PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE & DE L ENVIRONNEMENT ISO 9001 & ISO 14001 CONTROL UNION INSPECTIONS FRANCE 16 rue Pierre Brossolette 76600 Le Havre Tel : 02 35 42 77 22

Plus en détail

Procédure de certification phytosanitaire à l exportation mise en place par le service régional de l alimentation d Île-de-France

Procédure de certification phytosanitaire à l exportation mise en place par le service régional de l alimentation d Île-de-France PRÉFET DE LA RÉGION D ÎLE-DE-FRANCE Direction Régionale et Interdépartementale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt Service Régional de l'alimentation Tél. : 01 41 73 48 00 Courriel : sral-rungis.draaf-ile-de-france@agriculture.gouv.fr

Plus en détail

DECLARATION 05/07/2016. NS 53 Laboratoires d'analyse médicale

DECLARATION 05/07/2016. NS 53 Laboratoires d'analyse médicale DECLARATION 05/07/2016 NS 53 Laboratoires d'analyse médicale LABORATOIRES D'ANALYSE MÉDICALE (Déclaration N 53 ) La norme simplifiée n 53 concerne la gestion informatisée d un laboratoire d analyse de

Plus en détail

Autres renseignements au sujet de la désignation de bénéficiaire

Autres renseignements au sujet de la désignation de bénéficiaire Désignation de bénéficiaire Un participant qui souhaite désigner un ou plusieurs bénéficiaires peut le faire en indiquant sur le formulaire «Désignation ou changement de bénéficiaire» le nom au complet

Plus en détail

Maladie hémolytique néonatale : Evolution de la présentation clinique et de la prise en charge Dr Anne CORTEY CNRHP Clinique

Maladie hémolytique néonatale : Evolution de la présentation clinique et de la prise en charge Dr Anne CORTEY CNRHP Clinique : Evolution de la présentation clinique et de la prise en charge Dr Anne CORTEY CNRHP Clinique Pôle Périnatalité Hôpital Armand Trousseau (AP-HP) GHU Est Parisien La maladie hémolytique néonatale est le

Plus en détail

Une évaluation des pratiques transfusionnelles au CHU de Nantes en 2012 Xème Congrès National d Hémovigilance et de Sécurité Transfusionnelle

Une évaluation des pratiques transfusionnelles au CHU de Nantes en 2012 Xème Congrès National d Hémovigilance et de Sécurité Transfusionnelle Une évaluation des pratiques transfusionnelles au CHU de Nantes en 2012 Xème Congrès National d Hémovigilance et de Sécurité Transfusionnelle Nantes - Jeudi 15 novembre 2012 Léa Bruneau - Dr JC. Rigal

Plus en détail

recommandations de Gestion des ProdUits de santé soumis À La chaîne du Froid entre +2 c et +8 c À L officine

recommandations de Gestion des ProdUits de santé soumis À La chaîne du Froid entre +2 c et +8 c À L officine RECOMMANDATIONS recommandations de GESTION DES PRODUITS DE SANTÉ SOUMIS À LA CHAÎNE DU FROID ENTRE +2 C ET +8 C À L OFFICINE édition de décembre 2009 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Respect des engagements

Plus en détail

et à la PERSONNE en fin de vie

et à la PERSONNE en fin de vie association pour le droit de mourir dans la dignité les DROITS RELATIFS à la PERSONNE MALADE et à la PERSONNE en fin de vie A lire attentivement et à emporter avec vous en cas d hospitalisation Les accueillants

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

Gestion des bourses du secteur sanitaire et social subventionnées par le Conseil régional de Picardie. SaSo. Guide d utilisation Étudiant

Gestion des bourses du secteur sanitaire et social subventionnées par le Conseil régional de Picardie. SaSo. Guide d utilisation Étudiant Gestion des bourses du secteur sanitaire et social subventionnées par le Conseil régional de Picardie SaSo Guide d utilisation Étudiant Version 1.0 Sommaire Principes de l application Guide d utilisation

Plus en détail

Convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité ou à une obligation de transmission au représentant de l État

Convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité ou à une obligation de transmission au représentant de l État Convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité ou à une obligation de transmission au représentant de l État entre la préfecture de l Isère et.. Page 2/7 1. PARTIES

Plus en détail

«La Chambre des erreurs» un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins

«La Chambre des erreurs» un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins SEMAINE SECURITE DES PATIENTS 2013 25 au 29 novembre 2013 OMEDIT CHU Poitiers, coordination des vigilances Principe «La

Plus en détail

ANNEXE I. Charte du patient

ANNEXE I. Charte du patient ANNEXE I Charte du patient Premièrement Principes généraux 1- Toute personne a droit à la protection de sa santé dans les meilleures conditions possibles, sans discrimination en raison de sa religion,

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT GERVAIS-LA-FORET MARCHÉ PUBLIC

COMMUNE DE SAINT GERVAIS-LA-FORET MARCHÉ PUBLIC COMMUNE DE SAINT GERVAIS-LA-FORET MARCHÉ PUBLIC MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE Article 28 du Code des Marchés Publics OPÉRATION : MAINTENANCE ET VERIFICATION DES SYSTEMES D ALARMES INCENDIE, DESENFUMAGE ET

Plus en détail

Commande de produits sanguins au laboratoire d'immuno-hématologie de Pourtalès.

Commande de produits sanguins au laboratoire d'immuno-hématologie de Pourtalès. Commande de concentré érythrocytaire (CE) naissance complète) appelle le laboratoire d immuno-hématologie au 3. La laborantine donne les indications à suivre pour le ou les prélèvements nécessaires. Pour

Plus en détail

DEPOTS DE SANG CADRE LEGAL ET REGLEMENTAIRE

DEPOTS DE SANG CADRE LEGAL ET REGLEMENTAIRE DEPOTS DE SANG CADRE LEGAL ET REGLEMENTAIRE LES NOUVELLES DONNES Marie-Odile MANSARD 5 février 2008 DEUX DECRETS Décret n 2006-99 du 1er février 2006 relatif à l'etablissement français du sang et à l'hémovigilance

Plus en détail

I- ACCES AU FORMULAIRE...3 II- SAISIE DU FORMULAIRE...3 III- LA PRODUCTION DU COMPTE-RENDU DES SAISIES DU FORMULAIRE...13

I- ACCES AU FORMULAIRE...3 II- SAISIE DU FORMULAIRE...3 III- LA PRODUCTION DU COMPTE-RENDU DES SAISIES DU FORMULAIRE...13 NOTICE EXPLICATIVE FORMULAIRE D OPTION POUR LE PAIEMENT DES TAXES FONCIERES (TF) ET DE LA TAXE SUR LES LOCAUX A USAGE DE BUREAUX, LES LOCAUX COMMERCIAUX ET DE STOCKAGE (TSBCS) A LA DIRECTION DES GRANDES

Plus en détail

Protocole médicale : «guide d utilisation du dossier médical d obstétrique» Page 1 sur 5

Protocole médicale : «guide d utilisation du dossier médical d obstétrique» Page 1 sur 5 Protocole médicale : «guide d utilisation du dossier médical d obstétrique» Page 1 sur 5 Nom de l établissement Nom de la maternité ou du pôle procédure médicale ou qualité Guide d utilisation du dossier

Plus en détail

Délibération. La Commission nationale de l informatique et des libertés ; Emet l avis suivant : 20 Décembre 2007 - Thème(s) : Internet

Délibération. La Commission nationale de l informatique et des libertés ; Emet l avis suivant : 20 Décembre 2007 - Thème(s) : Internet Accueil > En savoir plus > Délibérations > Délibération Délibération Délibération n 2007-391 du 20 décembre 2007 portant avis sur le projet de décret pris pour l application de l article 6 de la loi n

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

Guide d utilisation pour la saisie en ligne de la Commission de réforme avec le logiciel AGIRHE

Guide d utilisation pour la saisie en ligne de la Commission de réforme avec le logiciel AGIRHE Guide d utilisation pour la saisie en ligne de la Commission de réforme avec le logiciel AGIRHE Afin de vous faciliter la saisine de la Commission de réforme et de vous permettre de disposer d un suivi

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011 Saisie globale et / ou affichage des résultats. Manuel d utilisation

BILAN SOCIAL 2011 Saisie globale et / ou affichage des résultats. Manuel d utilisation BILAN SOCIAL 2011 Saisie globale et / ou affichage des résultats Manuel d utilisation AVANT-PROPOS Légalement, les collectivités et établissements publics territoriaux se doivent de présenter au comité

Plus en détail

CONCOURS SPÉCIFIQUE PASSERELLE

CONCOURS SPÉCIFIQUE PASSERELLE CENTRE HOSPITALIER DE THIERS CONCOURS SPÉCIFIQUE PASSERELLE INSTITUT DE FORMATION D AIDES-SOIGNANTS Route du Fau BP 89 63307 THIERS : 04.73.51.10.00 Fax : 04.73.51.10.09 Mail : secretariat.ecole-as@ch-thiers.fr

Plus en détail

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel Transfusion sanguine 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel UE 4.4 S4 : «Thérapeutiques et contribution au diagnostic médical» Transfusion

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ADMISSION ET DE SCOLARITE

CONDITIONS GENERALES D ADMISSION ET DE SCOLARITE INSTITUT DE FORMATION D AUXILIAIRE DE PUERICULTURE FORMATION D AUXILIAIRE DE PUERICULTURE EN APPRENTISSAGE DE 17 à 25 ANS CONDITIONS GENERALES D ADMISSION ET DE SCOLARITE CAPACITE D ACCUEIL : 15 PLACES

Plus en détail

CIRCULAIRE N. Aux Présidents et aux secrétaires des Commissions zonales de réaffectation

CIRCULAIRE N. Aux Présidents et aux secrétaires des Commissions zonales de réaffectation Commission centrale de réaffectation Bruxelles, le 25 août 2003. pour les enseignements secondaire ordinaire et spécial, secondaire artistique à horaire réduit, artistique et de promotion sociale libres

Plus en détail

Archivage des dossiers d aide pécuniaire

Archivage des dossiers d aide pécuniaire Direction des archives du Groupe Destinataires Assistants sociaux - conseillers techniques Direction des archives du Groupe Direction des ressources humaines et des relations sociales Centres de services

Plus en détail