Table des matières TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction 3

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction 3"

Transcription

1

2

3 TABLE DES MATIÈRES 1 Table des matières Introduction 3 1 Organisation des tâches Présentation rapide de notre projet Périmètre des autres projets Conception Implémentation Gestion des entrées/sorties Gestion graphique Modèle Intégration des autres projets Administration Coordination Démarche de planification Périmètre de planification Pilotage du projet Périmètre fonctionnel et périmètre de qualification Les risques envisagés Les solutions apportées Méthodes de production et de validation Répartition des groupes Planification des tâches Conception Implémentation Gestion des entrées-sorties Modèle La gestion graphique Administration Intégration Les jalons Livraison Diagramme de Gantt Diagramme de chronologie du projet Conclusion 21 Bibliographie 22

4

5 INTRODUCTION 3 Introduction Dans notre projet de 4ème année, nous nous intéressons à un travail sur la réalité virtuelle. Celle-ci désigne une technique scientifique permettant l immersion et l interaction d un utilisateur dans un monde symbolique. Notre projet porte plus particulièrement sur le développement d un logiciel permettant la coopération de deux utilisateurs dans un univers virtuel composé de legos. Pour le réaliser, nous avons deux salles à notre disposition : une au département informatique de l INSA de Rennes (µrv) et l autre sur le campus de Beaulieu à l Espace des Technologies Innovantes (Immersia). Pour cette dernière, nous l utilisons que ponctuellement car elle est principalement employée par l équipe de recherche INRIA/Irisa, VR4i. Cette équipe est composée de chercheurs et d enseignants-chercheurs, dont nos encadrants à savoir Valérie GOURANTON et Ronan GAUGNE. Pour l autre salle, µrv, le département informatique l a équipé de tout le matériel nécessaire pour faire de la réalité virtuelle. Assurer la mise en place, la maintenance et l administration de cette salle font partie de nos objectifs. La salle µrv est une vitrine technologique de l INSA de Rennes qui vise à établir une collaboration entre enseignement et recherche. De plus, l application permettra de s ouvrir au grand public lors des journées portes ouvertes et mettra en avant le dynamisme du département informatique. Notre application reprendra le projet de l année dernière développé par la promotion précédente. Comme énoncé précédemment, elle permet l interaction entre deux utilisateurs. Le premier, nous l avons appelé coureur. Il sera plongé au cœur d un labyrinthe composé de Legos. Son but sera d atteindre la sortie du labyrinthe en un temps limité. Le deuxième utilisateur, appelé constructeur, devra à tout prix empêcher le coureur de sortir de son labyrinthe. Pour cela, il pourra positionner de nouvelles pièces Legos qui entraveront le coureur pour lui faire perdre un temps précieux. Ces deux modes seront utilisés simultanément par les deux utilisateurs. Un administrateur pourra configurer ces deux modes, dont la gestion de la communication entre le coureur et le constructeur. Le projet s articule autour d autres équipes de 3ème et 5ème année du département informatique : une équipe de 3ème année, sur le même projet ; quatre équipes de 5ème année, une en support de notre projet, et trois autres utilisant la salle. Dans un premier temps, nous présentons dans ce rapport l organisation des tâches de notre projet. Les tâches correspondent aux différentes solutions techniques qui ont été choisies. L objectif de cette partie est de décrire de façon technique et très concise les éléments techniques à implémenter, afin d obtenir un bilan des tâches à planifier. Ce sera une présentation du projet d un point de vue technique. Les points abordés sont les tâches à réaliser lors de la conception, l intégration des modules des autres groupes dans notre projet, les tâches à faire pour l implémentation. Nous exposons dans une deuxième partie, la planification des tâches. Elle détaille dans un premier temps, les hypothèses de la planification ; à savoir la formulation des paramètres essentiels permettant de correctement caractériser notre projet. Ensuite, la démarche de la planification est exposée et indique les volumes horaires estimés des tâches. Les itérations

6 INTRODUCTION 4 et les jalons seront ensuite exprimés ainsi que la répartition des membres du projet en groupes de quatre personnes. Enfin, nous décrivons le détail de la planification de la conception et de l implémentation pour montrer en dernier le diagramme de Gantt au complet avec sa chronologie associée.

7 1 ORGANISATION DES TÂCHES 5 1 Organisation des tâches Avant de planifier les tâches, il faut les définir. C est le sujet de cette première partie. Après avoir présenté rapidement notre projet et ceux en lien avec nous, nous aborderons les tâches de conception, d implémentation et également de coordination. 1.1 Présentation rapide de notre projet Notre application comportera deux utilisateurs agissant différemment et utilisant des périphériques différents. Il convient donc de les traiter séparément. Le premier utilisateur, dit coureur, ne pourra que se déplacer et pivoter. Pour cela, les mouvements du joueurs seront captés par la Kinect. Il regardera l environnement dans lequel évolue son avatar à l aide des lunettes Nvidia et d un vidéoprojecteur, pour une vision stéréoscopique. Le deuxième utilisateur, dit constructeur, pourra se déplacer mais aussi poser des pièces Legos. Il sera plongé dans l environnement grâce au casque Vuzix Wrap 920. Ces actions seront captées à l aide d une WiiMote. Un administrateur sera également indispensable au bon fonctionnement de l application. En effet, il gérera la configuration de l application ainsi que la communication entre les deux utilisateurs. Pour réaliser notre projet, une salle est mise à notre disposition. Elle contient le matériel cité ci-dessus ainsi que trois ordinateurs et un joystick. 1.2 Périmètre des autres projets Un projet de 3ème et quatre projets de 5ème année sont en relation avec le nôtre. Parmi ceux-ci, deux sont étroitement liés à nous. Les autres groupes n ont besoin que de l accès à la salle car leurs projets n ont pas de rapport direct avec notre application. Le groupe de 3ème année réalise un générateur de labyrinthe en lien avec notre application. En effet, les utilisateurs seront plongés au sein d un labyrinthe qui sera utilisé dans notre application. Un groupe de 5ème année travaille sur la communication entre deux ordinateurs à l aide d OpenMASK 1 et sur l interfaçage des différents périphériques mis à notre disposition. Leur travail pourra nous être d une aide précieuse. 1.3 Conception La première tâche que l on va devoir réaliser est la modélisation de notre application. Cela va nous permettre d avoir un développement plus clair et plus rapide. 1. Plateforme de développement 3D

8 1 ORGANISATION DES TÂCHES 6 La première partie de la phase de conception est la définition précise de l architecture interne. L application sera ensuite modélisée à l aide de diagrammes UML 2. Des diagrammes de cas d utilisation, de classes, de séquences, d étatstransitions, de composants et de déploiement seront notamment réalisés. L interfaçage des différents modules devra également être clairement défini. D éventuelles modifications pourront être apportées à la planification suite à cette phase de modélisation. D ores et déjà, un premier diagramme de conception général a été réalisé (cf. figure 1 p. 7). 2. Unified Modeling Language : Langage de modélisation à base de diagrammes très utilisé.

9 1 ORGANISATION DES TÂCHES 7 Figure 1 Architecture logicielle générale

10 1 ORGANISATION DES TÂCHES Implémentation Cette partie présente rapidement la séparation de notre application en différents modules Gestion des entrées/sorties L interactivité de notre application nécessite l utilisation de nombreux périphériques tels que la Kinect, les WiiMotes, les lunettes 3D Nvidia et les lunettes Wuzix Wrap 920. Chacun de ces périphériques est indépendant et nécessite ses propres réglages ainsi que ses propres tests. Leur intégration dans notre logiciel se fait avec OpenMASK et est réalisée de façon indépendante des autres périphériques Gestion graphique La partie graphique contient le développement sous le moteur Ogre3D 3 et de son intégration sous OpenMASK. Elle se concentre sur le rendu des différentes composantes graphiques tel que les pièces Legos, le terrain ou encore l avatar du coureur. De plus, l application comporte aussi quelques interfaces non natives à Ogre3D comme la gestion des menus ou des différentes informations contextuelles, telles que le temps restant ou la pièce courante sélectionnée. La séparation coureur / constructeur se fait à ce niveau. Figure 2 A gauche, le coureur, à droite, le constructeur Modèle Ce module est le cœur de l application. En effet, il gère l ensemble des données et des algorithmes non spécifiques aux matériels ou à un logiciel particulier. Il contient notamment les informations sur le terrain et sur l état des utilisateurs Intégration des autres projets Intégration du projet des 3ème années Cette partie est un programme indépendant effectué par le groupe de 3ème année qui génère un labyrinthe sous format XML 4. Ce fichier sera ensuite 3. Moteur 3D. Il gère le rendu en 3 dimensions des différentes composantes graphiques. 4. Extensible Markup Language : Langage informatique à base de balise souvent utilisés pour le stockage de données.

11 1 ORGANISATION DES TÂCHES 9 chargé par le modèle qui initialisera les différentes pièces sur le terrain virtuel géré par le moteur 3D. Intégration du projet des 5ème années Pour que l application soit collaborative, un module dédié à la communication distante entre les différents composants physiques est nécessaire. Ce module spécifique, effectué par le groupe de 5ème année, utilise le protocole de transfert de données TCP/IP pour le partage de l information. Grâce à ce module, les utilisateurs sont capables d émettre et de recevoir les différentes actions qu ils effectuent Administration Le module d administration règle l ensemble des paramètres de configuration des programmes : gestion du terrain, notamment le chargement d une partie pré-enregistrée ; hébergement de l application ; configuration des paramètres réseaux pour la communication distante. 1.5 Coordination Dans le cadre de notre projet, nous sommes amenés à échanger des informations avec les autres groupes, soit via l envoi d s, soit si la situation l exige, par une rencontre inter-groupe. Nos encadrants sont également des intermédiaires puisqu ils supervisent d autres groupes de projet de réalité virtuelle du département informatique.

12 2 DÉMARCHE DE PLANIFICATION 10 2 Démarche de planification Nous introduisons dans cette partie les éléments de planification correspondant aux éléments techniques précédemment évoqués. Nous présentons notre démarche de planification : nous formulons les paramètres clés essentiels à la planification permettant de correctement caractériser notre projet. 2.1 Périmètre de planification Pilotage du projet Notre projet est essentiellement basé sur deux modes de pilotage : à la fois par les délais (jalons de présentations, de rendu de rapport, etc.), et par les ressources car celles-ci sont fixes Périmètre fonctionnel et périmètre de qualification Tout d abord, le périmètre fonctionnel s échelonne sur différents niveaux : stabilité : celle-ci est faible car notre cahier des charges peut encore, avec autorisation préalable, être modifié. précision : la précision est surtout indiquée dans le rapport de spécification fonctionnelle générale. Celui-ci étant réalisé très en amont du projet, certaines fonctionnalités sont présentées d une manière très générale tandis que d autres sont bien renseignées. complétude : bien présente car nous partons de deux projets déjà réalisés. Le niveau attendu pour notre application se décline également en plusieurs échelons : le déploiement de notre application se réalisera dans la salle µrv et éventuellement dans la salle Immersia. l étude de faisabilité a été menée dans le rapport d analyse. les expérimentations de notre application se réaliseront à la fois par des tests classiques et des tests de l application dans la salle µrv. la maintenabilité de l application sera faible ou quasi-inexistante car le projet se termine en Juin la phase de test sera constituée de tests unitaires explicites et automatisés. Plus particulièrement, notre plan de test prévoit la mise en place de tests de non régression, avec une validation pas à pas des fonctionnalités. Les tests se dérouleront sous Windows. Toutefois, le code fourni ne doit respecter aucune certification particulière Les risques envisagés Certains risques sont susceptibles d apparaître au cours de notre projet. Bien qu il soit difficile de les prévoir, nous avons réalisé une analyse succincte quant à la possibilité d apparition de ceux-ci et de leur gravité.

13 2 DÉMARCHE DE PLANIFICATION 11 Risque Probabilité Gravité Indisponibilité du dépôt distant Développement nécessitant plus d heures Projet groupe en support 3INFO non achevé Projet groupe en support 5INFO non achevé Vol de périphérique Panne, perte de périphérique Moyen de prévention Solution Faible Haute - Dépôt local Moyenne Moyenne Moyenne Faible Faible 2.2 Les solutions apportées Moyenne Faible Moyenne Moyenne Haute Méthodes de production et de validation Suivi des tâches planifiées Contacts réguliers avec l équipe Contacts réguliers avec l équipe Gestion régulière des clés Bien entretenir les salles, maintenir des contacts réguliers avec les autres utilisateurs des salles et leurs communiquer d éventuelles remarques concernant le matériel et l entretien Notre projet est constitué de quatre phases relativement importantes. Nous pouvons alors identifier un cycle de production en quatre temps : analyse, élaboration, construction et déploiement. Il est ainsi constitué d itérations permettant d être au plus près des souhaits de nos encadrants. Aussi, notre projet est dirigé par un certain nombre de cas d utilisation, qui eux même dirigeront les tests. L architecture est, quand à elle, détaillée au fur et à mesure que le projet évolue. Toutes ces constatations nous ont menés à l adoption du processus unifié tout au long du projet. Pour le processus de développement, nous prévoyons l utilisation de la méthode SCRUM 5. Celle-ci est bien adaptée à la situation car le développement se déroule en sous-tâches que sont les entrées-sorties, le modèle et l intégration des autres projets. Nous retrouvons donc des «sprints 6» de 15 à 30 jours. 5. La méthode SCRUM est une méthode de développement agile, où les périodes de développement se réalisent en sprints de 20 à 30 jours, qui se terminent par un jalon. Lors de ces jalons, la mise au point d au moins un produit partiel est prévue. 6. Les sprints font référence à la méthode SCRUM. Ils désignent les périodes de 20 à 30 jours entre les itérations. Restructuration des fonctionnalités Création manuelle des fichiers de labyrinthe Élaboration d un système d administration «de secours» Prévenir les encadrants de projet Prévenir les encadrants de projet

14 2 DÉMARCHE DE PLANIFICATION 12 Bien que le développement se réalise par itérations, celles-ci sont aussi l occasion de faire le point sur des tâches transverses telles que les réunions, les journées portes ouvertes, la communication avec les autres groupes, etc Répartition des groupes Notre groupe de projet est composé de six personnes, et de deux encadrants. L organisation retenue est la formation de 3 équipes de 4 personnes. Une personne appartient à deux équipes différentes. Ces trois équipes sont respectivement appelées «équipe matériel» (entrées - sorties), «équipe coureur» et «équipe constructeur». D autre part, un directeur de projet est prévu pour chaque phase d évolution du projet. Un ou des responsables sont également désignés pour d autres fonctions secondaires, telles que la documentation en ligne, la planification ou la correction orthographique.

15 3 PLANIFICATION DES TÂCHES 13 3 Planification des tâches Nous reprenons la démarche précédente et les éléments techniques vus antérieurement pour formuler une estimation de la charge. Cette estimation a été fournie par itérations en fonction des contraintes, avec l aide de l outil de planification : Microsoft Project. Nous présenterons enfin le diagramme de Gantt 7 et la chronologie associée, en correspondance avec notre planification. 3.1 Conception La phase de conception est constituée d une unique tâche dédiée à la rédaction du rapport de conception. Nous avons estimé le temps nécessaire à sa rédaction à 75 h. Par ailleurs, un jalon de livraison du rapport a été fixé pour le 10 février Implémentation L implémentation (660h) est subdivisée en deux grandes parties : l une dédiée au développement de la gestion des entrées-sorties et l autre au développement du modèle qui correspond au cœur de l application Gestion des entrées-sorties Nous avons distingué cinq grandes tâches inhérentes au développement des entrées-sorties. Pour rappel, cette phase vise à implémenter l ensemble des composants logiciels nécessaires à la gestion des périphériques. Nous avons estimé la durée de développement à 80 heures, ce qui peut paraître exagéré puisqu il existe d ores-et-déjà des environnements de développement dédiés aux périphériques utilisés (notamment pour la Kinect et la WiiMote). Cependant, les premiers tests que nous avons réalisés sur ces périphériques nous ont montré que les technologies employées, encore jeunes, pouvaient se révéler instables ou complexes à utiliser. Nous avons donc inclus dans la répartition des heures une marge conséquente, pour contrebalancer les éventuels problèmes que nous serions amenés à rencontrer. Nous avons donc réparti le volume horaire de travail de cette manière : «Événements de la Kinect» : 20 h «Événements de la WiiMote» : 20 h «Corrélation lunettes-application» : 8 h «Intégration de l application Ogre3D dans OpenMASK» : 30 h «Collaboration OpenMASK» : 2 h La partie corrélation lunettes-application vise avant tout à vérifier que le matériel est capable de gérer nativement la 3D de l application et les lunettes ; d où un temps de travail estimé relativement faible. De même, la collaboration OpenMASK ne devrait être qu une configuration technique à effectuer. 7. Un diagramme de Gantt permet de visualiser les tâches à réaliser en fonction du temps.

16 3 PLANIFICATION DES TÂCHES 14 Nota : la partie «intégration de l application Ogre3D dans OpenMASK» nécessite la réalisation de la tâche «gestion graphique» détaillée ci-après Modèle La phase modèle de la planification vise à développer le cœur même de l application, ce qui explique le volume horaire important accordé à cette partie (250 h). Les macro-tâches du modèle macro-tâche coureur (95h) : elle est constituée d une première tâche «construction du modèle» (25h) et d une seconde «déplacement et interactions» (70h) macro-tâche constructeur (115h) : elle constituée des même tâches que celles du coureur mais possède en plus une tâche de «gestion des pièces» de 20h. Les autres tâches Nous avons également spécifié d autres tâches dans la phase «modèle» : «gestion du temps» (20h) «gestion du son» (20h) La gestion graphique La phase «gestion graphique» (160h) vise à implémenter l interface hommemachine (IHM) de l application. Les tâches de la gestion graphique tâche «Ogre3D» (122h) : cette phase est dédiée exclusivement à l affichage 3D, tâche «interface graphique» (38h) : cette tâche vise à implémenter les menus de l application Administration Nous avons décidé d accorder un volume horaire conséquent (60h) à cette phase de développement dans la mesure où elle concerne la configuration et la communication entre les applications, opération qui peut nécessiter l apprentissage de nouvelles connaissances Intégration Notre projet nécessite à la fin de son développement d être fusionné avec deux autres projets de 3ème et 5ème année, ce qui explique une période de test conséquente.

17 3 PLANIFICATION DES TÂCHES 15 Les tâches de l intégration (110h) tâche «intégration du projet de 3ème année» (25h) tâche «intégration du projet de 5ème année» (25h) tâche «test d intégration» (20h) tâche «recette» (40h) : les différents acteurs du projet se rencontrent afin de vérifier que le produit est conforme au cahier des charges Les jalons Trois jalons ont été définis dans la phase d implémentation : «interactions entre utilisateur et matériel» pour le 24 février 2012 «immersion dans un monde en 3D» pour le 16 mars 2012 «applications constructeur et coureur finales» pour le 27 avril Livraison La phase livraison (90h) est constituée de trois tâches : l une dédiée à la rédaction du rapport final (30h), une seconde pour la réalisation de la présentation finale (30h) et une dernière consacrée à la rédaction de la documentation du projet (30h). L important volume horaire dédié à cette tâche, nous permet d avoir une marge de manœuvre en cas de retard lors du développement. Nous avons défini trois jalons : «livraison du rapport final» pour le 30 mai 2012 «livraison du projet» pour le 31 mai 2012 «présentation finale» pour le 31 mai Diagramme de Gantt

18

19 3 PLANIFICATION DES TÂCHES 17 Figure 3 Diagramme de Gantt

20 3 PLANIFICATION DES TÂCHES 18

21 3 PLANIFICATION DES TÂCHES Diagramme de chronologie du projet Figure 4 Diagramme de Chronologie du projet

22

23 CONCLUSION 21 Conclusion Notre projet porte sur la réalisation d une application ludique utilisant la salle de réalité virtuelle du département informatique. Elle mettra en jeu deux utilisateurs interagissant au sein d un univers virtuel. Le premier utilisateur, appelé coureur, doit sortir d un labyrinthe en Legos en un temps limité. Le deuxième utilisateur, appelé constructeur, doit empêcher le coureur de sortir avant la fin du temps imparti. Pour planifier cette application, nous avons d abord séparé les différentes tâches à réaliser. La modélisation de l application, l implémentation et la livraison sont les principales étapes du projet. Celui-ci s intègre dans un ensemble plus large et des tâches d intégration de composants applicatifs d autres projets seront nécessaires. En effet, plusieurs groupes de 3ème et 5ème année travaillent également autour de la salle µrv et sont en support de notre projet. Une fois ces tâches définies, il nous a fallu les planifier. Pour cela, des volumes horaires ont été estimés pour chaque tâche. Ces tâches ont ensuite été ordonnées, aboutissant à un diagramme de Gantt. La mise en place de jalons témoigne, par des changements de versions, de l utilisation de la méthode SCRUM du développement agile. Enfin, une première estimation des charges prévisionnelles a pu être évaluée. Une charge d environ 825 heures devra être au réalisée pour finaliser notre projet. La planification initiale réalisée nous permettra de suivre une ligne directive claire.

24 RÉFÉRENCES 22 Bibliographie Références [1] Dépôt officiel du projet, disponible sur https ://forge.insarennes.fr/redmine/projects/microrv/ [2] Site de Microsoft Project, disponible sur http :// [3] Cours de gestion de projet, par M. Thierry ROGER [4] Projet de l an passé, disponible sur http ://l3g0.net [5] Bruno Arnaldi, Pascal Guitton et autres auteurs, Le traité de la réalité virtuelle, Volume 1,2,3,4, Mines Paris (Sciences mathématiques et informatiques) [6] Site officiel d OpenMask, disponible sur http :// [7] Site officiel d Ogre3D, disponible sur http :// [8] Site officiel d OpenNI, disponible sur http ://openni.org [9] Site de VRGeeks, disponible sur http :// [10] Site NVidia, disponible sur http ://

INSA Rennes Département informatique Décembre 2008 TBXCAST. Un protocole de routage multicast explicite. Rapport de Planification

INSA Rennes Département informatique Décembre 2008 TBXCAST. Un protocole de routage multicast explicite. Rapport de Planification INSA Rennes Département informatique Décembre 2008 TBXCAST Un protocole de routage multicast explicite Rapport de Planification Cyril BOULEAU Hamze FARROUKH Loïc LE HENAFF Mickaël LECUYER Josef LEGENY

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 8 février 2011 fixant le programme pour le cycle terminal de la série

Plus en détail

Manage Yourself. Rapport de planification. Projet de 4ème année informatique. Equipe :

Manage Yourself. Rapport de planification. Projet de 4ème année informatique. Equipe : Manage Yourself Rapport de planification Projet de 4ème année informatique Equipe : Etienne Alibert, Florian Barbedette, Pierre Chesneau, Mathias Deshayes, Sevan Hartunians, Mathieu Poignet. Encadrant

Plus en détail

Parcours de formation SIN 7. Formation des enseignants

Parcours de formation SIN 7. Formation des enseignants Parcours de formation SIN 7 Formation des enseignants La démarche de projet Formation des enseignants DEFINITION D UN PROJET X50 106 C est une démarche spécifique qui permet de structurer méthodiquement

Plus en détail

Rapport de Conception Préliminaire MESSAGERIE

Rapport de Conception Préliminaire MESSAGERIE Rapport de Conception Préliminaire MESSAGERIE Conception préliminaire du logiciel demandé en projet, illustré par les diagrammes des cas d utilisation, des classes du domaine et de séquence. Maxime SUARD,

Plus en détail

1 Commencer un. Guide de référence rapide pour la planification de projet Avec Microsoft Project 2013 Standard ou Professional.

1 Commencer un. Guide de référence rapide pour la planification de projet Avec Microsoft Project 2013 Standard ou Professional. Guide de référence rapide pour la planification de projet Avec Microsoft Project 2013 Standard ou Professional 1 Commencer un nouveau projet Un projet est «une entreprise temporaire initiée dans le but

Plus en détail

Profil d études détaillé. Section : Electromécanique Finalité : Climatisation et techniques du froid

Profil d études détaillé. Section : Electromécanique Finalité : Climatisation et techniques du froid Section : Electromécanique Finalité : Climatisation et techniques du froid Page1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera

Plus en détail

Cours Gestion de projet B.Lesueur vendredi matin 24 octobre 2014. Gestion de projet. Pr. B. LESUEUR. Formation IRT Année 2014-2015

Cours Gestion de projet B.Lesueur vendredi matin 24 octobre 2014. Gestion de projet. Pr. B. LESUEUR. Formation IRT Année 2014-2015 Gestion de projet Pr. B. LESUEUR Formation IRT Année 2014-2015 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Projet... 3 2.1. Définition... 3 2.2. Caractéristiques... 3 2.3. Conduite de projet... 4 2.4. Outils de

Plus en détail

Enoncé : Planification agile et gestion des risques

Enoncé : Planification agile et gestion des risques Enoncé : Planification agile et gestion des risques Tout projet a besoin d'être planifié. La planification est une tâche véritablement complexe pour un chef de projet et ses membres de l équipe, surtout

Plus en détail

Rapport individuel Génie logiciel

Rapport individuel Génie logiciel 2012 Rapport individuel Génie logiciel Dans ce rapport sera présenté l ensemble des activités effectuées au cours du projet de création de site de covoiturage «Etucovoiturage» (http://etucovoiturage.free.fr)

Plus en détail

Création et utilisation de la boutique

Création et utilisation de la boutique Création et utilisation de la boutique Ce guide a pour but de présenter l organisation et le fonctionnement de l outil boutique de Sopixi, ainsi que les fonctions de base, nécessaire au bon fonctionnement

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/4/6 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique

Plus en détail

Tutoriel Projet - CRAB : Création d'un nouveau projet

Tutoriel Projet - CRAB : Création d'un nouveau projet 2016/05/04 08:51 1/10 Tutoriel Projet - CRAB : Création d'un nouveau projet Tutoriel Projet - CRAB : Création d'un nouveau projet Initialisation du projet Lancez MS Projet 2010 : un Diagramme de Gantt

Plus en détail

Guide d utilisation du logiciel Gantt Project

Guide d utilisation du logiciel Gantt Project Guide d utilisation du logiciel Gantt Project Sommaire Introduction... 1 1. L intérêt de la Planification... 2 2. Gantt Project en quelques mots... 3 3. Téléchargement de Gantt Project sur son ordinateur...

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

Informatique UE 102. Jean-Yves Antoine. Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base. UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année

Informatique UE 102. Jean-Yves Antoine. Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base. UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année Informatique UE 102 Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base Jean-Yves Antoine http://www.intro.univ-tours.fr/~antoine/ UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

Prise en main d Access 2007

Prise en main d Access 2007 Introduction Microsoft Office Access 2007 ne représente qu une partie de la stratégie globale des produits de gestion des données de Microsoft. Comme toutes les bonnes bases de données relationnelles,

Plus en détail

Qualité Portail Pro. Chaque fonctionnalité sera décrite et soumise à validation en détail avant la mise en développement.

Qualité Portail Pro. Chaque fonctionnalité sera décrite et soumise à validation en détail avant la mise en développement. 10/06/2009 10/41 Qualité Portail Pro Le développement de nos applications est soumis à un plan qualité projet qui comprend jalons de validation, modélisation en UML et tests rigoureux afin de garantir

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

[2016][AA1] Consignes

[2016][AA1] Consignes [2016][AA1] Consignes Consignes pour le bilan architecture d'août 2014 {EPITECH.} 2016_AA1_Consignes.docx Description du document Titre [2016][AA1] Consignes Date 07/12/2014 Auteur Responsable E-Mail Julien

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité gestion technique des bâtiments - domotique

Profil professionnel. Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité gestion technique des bâtiments - domotique Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité gestion technique des bâtiments - domotique Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Editeur XML Responsable de projet : Michel Meynard

CAHIER DES CHARGES Editeur XML Responsable de projet : Michel Meynard CAHIER DES CHARGES Editeur XML Responsable de projet : Michel Meynard Université Montpellier 2 - M1 Informatique S2 CHANTEMESSE Florian NOYARET Pierre REY Cyrille VINYES François 4 février 2008 Table des

Plus en détail

Chapitre n 3 : Présentation des méthodes agiles et Scrum

Chapitre n 3 : Présentation des méthodes agiles et Scrum Chapitre n 3 : Présentation des méthodes agiles et Scrum I. Généralités sur les méthodes agiles I-1. Définition Les méthodes agiles sont des méthodologies essentiellement dédiées à la gestion de projets

Plus en détail

Planification et suivi d un projet avec MS project

Planification et suivi d un projet avec MS project Planification et suivi d un projet avec MS project I) Nature et contexe du projet II) Grandes Etapes du projet III) Optimisation des ressources IV) Chemin critique V) Conclusion VI) Annexes I) Nature et

Plus en détail

18 Informatique graphique

18 Informatique graphique Avant-propos En 1988, les Editions Hermès publiaient un ouvrage intitulé La synthèse d'images, qui présentait un état de l'art de ce domaine de l'informatique, vingt cinq ans environ après l'introduction

Plus en détail

«Résidences de la réussite»

«Résidences de la réussite» «Résidences de la réussite» REFERENTIEL NATIONAL MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE L'enseignement supérieur privé: CODIR du 7 mars 2014 1 Les résidences

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Génie analytique. Master en génie analytique

Profil professionnel. Section : Génie analytique. Master en génie analytique Section : Génie analytique Page 1/8 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions

Plus en détail

Réalisation d un site Web pour le projet A.C.I. M.A.D.O.N.N.E.

Réalisation d un site Web pour le projet A.C.I. M.A.D.O.N.N.E. Pierre-Henri DEZANNEAU IUP2 Pierre DUJON Projet de Génie Industriel Paul FERRET Année 2003 / 2004 Damien FISSON Laurent PAVIOT Antoine VERNEUIL Réalisation d un site Web pour le projet A.C.I. M.A.D.O.N.N.E.

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

Bibliothèque de Traitement d Images en Niveaux de Gris

Bibliothèque de Traitement d Images en Niveaux de Gris TP Bibliothèque de Traitement d Images en Niveaux de Gris Étudiants : Besnier Alexandre Taforeau Julien Version 1.2 Janvier 2008 2008 Rapport TP - Version 1.2 i Table des matières Introduction 1 1 Objectif

Plus en détail

REFERENTIEL NORMATIF du CNES

REFERENTIEL NORMATIF du CNES REFERENTIEL NORMATIF du CNES Référence : Méthode et Procédure DEMARCHE D'ANALYSE DU LOGICIEL Annexe Technique de la MP RNC-CNES-Q-80-529 APPROBATION Président du CDN ; date et nom : Page i.1 PAGE D'ANALYSE

Plus en détail

LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Commission de concertation de l Enseignement de Promotion sociale LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION COMMISSION

Plus en détail

CONVENTION POUR L'ADHESION DE LA REGION AU SERVICE DE

CONVENTION POUR L'ADHESION DE LA REGION AU SERVICE DE CONVENTION POUR L'ADHESION DE LA REGION AU SERVICE DE SYSTEME D ARCHIVAGE ELECTRONIQUE MUTUALISE N 2015-C-DGAE-DAD-07 Entre : Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, CS 80319, 86008 Poitiers

Plus en détail

Système Expert pour Smartphones

Système Expert pour Smartphones INSA Rennes Département INFORMATIQUE Système Expert pour Smartphones Rapport de Planification Olivier Corridor;Romain Boillon;Quentin Decré;Vincent Le Biannic;Germain Lemasson;Nicolas Renaud;Fanny Tollec

Plus en détail

THEME : LA PLANNIFICATION PROJET APPORTS THEORIQUES. 1. Les étapes d'un projet

THEME : LA PLANNIFICATION PROJET APPORTS THEORIQUES. 1. Les étapes d'un projet APPORTS THEORIQUES THEME : LA PLANNIFICATION PROJET Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/gestion_de_projet Roger AÏM, «L essentiel de la gestion de projet», Edition Gualino Paris 2007, Les Carrés. Robert

Plus en détail

UML 1ère partie. Référence: http://uml.developpez.com/lp/cours/uml_free_fr_cours.html UML

UML 1ère partie. Référence: http://uml.developpez.com/lp/cours/uml_free_fr_cours.html UML UML UML 1ère partie Référence: http://uml.developpez.com/lp/cours/uml_free_fr_cours.html LOG2000 Éléments du génie logiciel 2002 Bayomock André-Claude PLAN Définition et historique Vue générale A quoi

Plus en détail

Le point sur la méthode SCRUM

Le point sur la méthode SCRUM Le point sur la méthode SCRUM Inspirée du privé et de la gestion des projets informatiques, la méthode SCRUM est devenue de nos jours de plus en plus adoptée dans les équipes de développement. Cette méthode

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

Le nombre d abonnés auxquels l éditeur communiquera l information technique acquise ;

Le nombre d abonnés auxquels l éditeur communiquera l information technique acquise ; Saisine 06/0030 F - Engagements d AUTOMOBILES CITROËN Sur le fondement de l article L.464-2 du Code de commerce, AUTOMOBILES CITROËN («CITROËN») s engage à mettre en œuvre dans les conditions qui y sont

Plus en détail

PLAN DE COURS Département d informatique

PLAN DE COURS Département d informatique TITRE DU COURS: Administration NUMÉRO DU COURS : 410-A11-VM PLAN DE COURS Département d informatique PONDÉRATION: 2-3-2 (2 1/3 unités 1 ière session) PROGRAMME: Techniques de l'informatique 420.AA Voie

Plus en détail

CHAPITRE 2 : CYCLES DE VIE ET MÉTHODES DE GESTION DE PROJET

CHAPITRE 2 : CYCLES DE VIE ET MÉTHODES DE GESTION DE PROJET CHAPITRE 2 : CYCLES DE VIE ET MÉTHODES DE GESTION DE PROJET UE Gestion de Projet Master 1 STIC 2015/2016 Céline Joiron celine.joiron@u-picardie.fr 2 Introduction Un aspect fondamental de la conduite de

Plus en détail

Illustration de couverture : Denis Tangney Jr - istock.com

Illustration de couverture : Denis Tangney Jr - istock.com Illustration de couverture : Denis Tangney Jr - istock.com Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-071039-3 Table des matières Avant-propos................................................................ IX Chapitre

Plus en détail

Plan d assurance qualité

Plan d assurance qualité Plan d assurance qualité Objet du document : Ce plan d'assurance qualité (PAQ) sert à décrire l'ensemble des dispositions spécifiques prises pour assurer la qualité du produit fourni dans le cadre du projet

Plus en détail

STAGE DE PERFECTIONNEMENT

STAGE DE PERFECTIONNEMENT (Sigle de la société d accueil) REPUBLIQUE TUNISIENNE ***** MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE ***** DIRECTION GENERALE DES ETUDES TECHNOLOGIQUES *****

Plus en détail

Quel avenir pour les TIC dans l enseignement secondaire au Cameroun?

Quel avenir pour les TIC dans l enseignement secondaire au Cameroun? Quel avenir pour les TIC dans l enseignement secondaire au Cameroun? Par WINA Blaise FIRISSOU Cellule de la statistique et du Système d Information Universitaire MINESUP Introduction Le présent article

Plus en détail

Projet d ouverture d un atelier de formation à la musique assistée par ordinateur (MAO) à l école de musique

Projet d ouverture d un atelier de formation à la musique assistée par ordinateur (MAO) à l école de musique Projet d ouverture d un atelier de formation à la musique assistée par ordinateur (MAO) à l école de musique 1- La Musique Assistée par Ordinateur (MAO), ses développements et sa place dans la musique

Plus en détail

Démarche projet détaillée

Démarche projet détaillée 3iL Expertise 43, Rue de Sainte-Anne 87000 Limoges Tél : 06.62.46.49.60 E-mail : contact@3il-expertise.fr - www.3il-expertise.fr Date Janvier 2013 Diffusion Public Auteur BOUILLER Romain Relecture CASTEX

Plus en détail

1 Documentation FastSite. Documentation FastSite

1 Documentation FastSite. Documentation FastSite 1 Documentation FastSite Documentation FastSite 2 Documentation FastSite Sommaire A propos... 3 Les prestations de la plateforme... 3 Les informations pré-requises... 4 Le fonctionnement... 6 Les langues...

Plus en détail

Livrable 1 : Modélisation UML A13

Livrable 1 : Modélisation UML A13 CHATIRON Thibault LAGRANGE Emilien CHATIRON Thibault LAGRANGE Emilien Automne 2013 Automne 2013 Livrable 1 : Modélisation UML 1 Sommaire Introduction... 3 Diagramme de cas d utilisation... 4 Diagramme

Plus en détail

CATALOGUE DES COURS. qlikview.com

CATALOGUE DES COURS. qlikview.com CATALOGUE DES COURS qlikview.com A propos de ce Catalogue Ce catalogue rassemble toutes les informations nécessaires à propos des cours QlikView. Il est organisé en trois sections principales : cours délivrés

Plus en détail

Application de gestion de tâche

Application de gestion de tâche Université de Montpellier 2 Rapport TER L3 Application de gestion de tâche Tuteur : M. Seriai Participant : Cyril BARCELO, Mohand MAMMA, Feng LIU 1 er Fevrier 2015 26 Avril 2015 Table des matières 1 Introduction

Plus en détail

- Mettre en œuvre les acquis des UE suivantes : Analyse et Architecture des Données (I1030), Programmation Web : bases (I1050), et Anglais (I1120).

- Mettre en œuvre les acquis des UE suivantes : Analyse et Architecture des Données (I1030), Programmation Web : bases (I1050), et Anglais (I1120). Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Intitulé Code IPL Bachelier en informatique de gestion Projet de Développement Web I1110 Cycle 1 Bloc 1 Quadrimestre 2 Pondération 3 Nombre

Plus en détail

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège.

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège. FICHE PÉDAGOGIQUE CYCLE 3 N 150 Février 2013 HISTOIRE RUBRIQUE l histoire de l école en France DOMAINES D ACTIVITÉS histoire, instruction civique et TUIC OBJECTIFS ET COMPÉTENCES * Objectifs * : en privilégiant

Plus en détail

Gestionnaire d applications

Gestionnaire d applications FONCTION DE LA FILIERE SI INTITULE : Gestionnaire d applications CLASSIFICATION / GROUPE : 3.3 A CODE RH :.. FAMILLE PROFESSIONNELLE : Filière SI - Exploitation et Services au client Date de mise en application

Plus en détail

A-TEAM. ProManager Jalon de lancement Version 1.0 Groupe : C. Site Web: http://mooproject.neocities.org

A-TEAM. ProManager Jalon de lancement Version 1.0 Groupe : C. Site Web: http://mooproject.neocities.org A-TEAM ProManager Jalon de lancement Version 1.0 Groupe : C Site Web: http://mooproject.neocities.org 1 SOMMAIRE : I. Planning des phases 4 1-Lancement..5 2-Elaboration. 5 3-Construction 5 4-Transition.6

Plus en détail

Mise en œuvre d'une application immersive dans un visio-cube de grande taille : Mise en place des concepts de la CVII. Rapport de stage de 4ème année

Mise en œuvre d'une application immersive dans un visio-cube de grande taille : Mise en place des concepts de la CVII. Rapport de stage de 4ème année Mise en œuvre d'une application immersive dans un visio-cube de grande taille : Mise en place des concepts de la CVII Rapport de stage de 4ème année Thibaud Guilpain 09/2011 2 Remerciements Je voudrais

Plus en détail

Modélisation objet avec UML

Modélisation objet avec UML Modélisation objet avec UML Le développement des systèmes est une tâche d une grande envergure et un investissement important pour toute entreprise. La modélisation des systèmes déjà existants ou d un

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS)

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Février 2005 1 I. INTRODUCTION La réalisation d une SNDS en général et d

Plus en détail

UP : Unified Process

UP : Unified Process UP : Unified Process 1 UP : Unified Process Table des matières 1DÉFINITION... 2 1.1UP est itératif... 2 1.2UP est centré sur l'architecture...2 1.3UP est piloté par les cas d'utilisation d'uml... 2 2VIE

Plus en détail

LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES

LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES Philippe Veillette, ing. Anne Baril, ing. Ministère des Transports

Plus en détail

INTÉGRATION ET STRATÉGIE D ENTREPRISE. ADM-21916 Sections A et H

INTÉGRATION ET STRATÉGIE D ENTREPRISE. ADM-21916 Sections A et H FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Hiver 2004 Le 8 janvier 2004 INTÉGRATION ET STRATÉGIE D ENTREPRISE ADM-21916 Sections A et H Professeure : Mélanie Roussy 6240, Pavillon Palasis-Prince

Plus en détail

Création d un jeu d arcade : Frogger

Création d un jeu d arcade : Frogger Projet Langage Java UE : programmation & modélisation objet [RILA] RILA14 Création d un jeu d arcade : Frogger Table des matières Le contexte... 3 Le jeu... 4 Spécifications fonctionnelles... 5 Déroulement

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/06/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et

Plus en détail

Projet 12 : «Nuage de tags & eye tracking»

Projet 12 : «Nuage de tags & eye tracking» Projet 12 : «Nuage de tags & eye tracking» [Sous-titre du document] Cahier des charges Projet transdisciplinaire 1A - ENSC Clients Valérie LESPINET-NAJIB, Nathalie PINEDE Auteurs Laura MANSO, Svetlana

Plus en détail

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES Bilan des compétences INTRODUCTION... 3 LES OBJECTIFS DU BILAN DES COMPETENCES... 3 LE DEROULEMENT DE VOTRE BILAN DES COMPETENCES... 3 LE BILAN DES COMPETENCES DU PROGRAMME...

Plus en détail

Le projet SLIS. Serveur de Communication Linux pour l Internet Scolaire

Le projet SLIS. Serveur de Communication Linux pour l Internet Scolaire Le projet SLIS Serveur de Communication Linux pour l Internet Scolaire Bruno Bzeznik, Claude Marcel, Raymond Favre-Nicolin CARMI-Internet Académie de Grenoble L architecture SLIS a été conçue pour mettre

Plus en détail

CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES

CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES ******************** Cahier des clauses techniques particulières - C.C.T.P. - Objet du marché : ACQUISITION D UNE APPLICATION DE GESTION DE L ACTIVITE

Plus en détail

Logiciel PATROL. Notice d utilisation. Page 1 sur 25. Version 6.x. Dernières modifications 14-06-2006

Logiciel PATROL. Notice d utilisation. Page 1 sur 25. Version 6.x. Dernières modifications 14-06-2006 Version 6.x Logiciel PATROL Notice d utilisation Dernières modifications 14-06-2006 Page 1 sur 25 Table des matières I. Introduction 3 II. Installation du logiciel 3 III. Utilisation du lecteur Easy Rondes

Plus en détail

L apprentissage : une formation en alternance

L apprentissage : une formation en alternance Formation de formateurs en alternance nouvellement recrutés de CFA-BTP Direction de la formation L apprentissage : une formation en alternance L apprentissage permet une insertion progressive des jeunes

Plus en détail

Edito. agorha. A qui s adresse ce plan d accompagnement? Les acteurs de l accompagnement du changement d agorha. Plan d accompagnement du changement

Edito. agorha. A qui s adresse ce plan d accompagnement? Les acteurs de l accompagnement du changement d agorha. Plan d accompagnement du changement / Edito N 3 / JUIN 2010 Ce 3 ième numéro de l année est entièrement consacré au plan d accompagnement du changement du projet agorha-migration relatif à la migration dans agorha des fonctionnalités existantes

Plus en détail

C4 Lien entre Gestion de projet et urbanisme

C4 Lien entre Gestion de projet et urbanisme 1 C4 Lien entre Gestion de projet et urbanisme 2 C3. Introduction L urbanisation est basée sur un certain nombre d axes stratégiques et donc d objectifs à atteindre à court et moyen terme. Pour ce faire

Plus en détail

REVERIES. Abonnements, remarques, envoi de textes : laureleroyrv@gmail.com alexis.paljic@ensmp.fr

REVERIES. Abonnements, remarques, envoi de textes : laureleroyrv@gmail.com alexis.paljic@ensmp.fr REVERIES Le bulletin électronique de l AFRV 29 septembre 2014 Abonnements, remarques, envoi de textes : laureleroyrv@gmail.com alexis.paljic@ensmp.fr numéro 406 AFRV Forum Industriel - REIMS IMAGE 2014

Plus en détail

Brochure BX PROJECT. Solutions pour SAP Business One

Brochure BX PROJECT. Solutions pour SAP Business One Brochure BX PROJECT Solutions pour SAP Business One La gestion à l affaire de SAP Business One L association de SAP Business One et de Variatec BX Project offre une combinaison inégalée de fonctionnalités

Plus en détail

Génie Logiciel. Hassan El Mansouri

Génie Logiciel. Hassan El Mansouri Hassan El Mansouri 1 Plan du cours Problématique et naissance du génie logiciel Cycle de développement, cycle de vie, cahier des charges Patrons de conception Programmation par composants, réutilisation

Plus en détail

GESTION DE PROJET TECHNIQUE

GESTION DE PROJET TECHNIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION GESTION

Plus en détail

Le numérique au service de la formation à l accompagnement thérapeutique

Le numérique au service de la formation à l accompagnement thérapeutique Le numérique au service de la formation à l accompagnement thérapeutique Patrick Ritz Professeur des Universités Praticien Hospitalier Université Toulouse III - Paul Sabatier Anne Amoros et Carole Gimenez

Plus en détail

Méthodes de développement

Méthodes de développement 1 / 19 Méthodes de développement Guide de rédaction d'un plan de développement logiciel 1 - OBJET DU GUIDE... 2 2 - OBJECTIF DU PDL... 2 3 - PLAN TYPE DU PDL... 2 4 - TRAVAUX DE PRÉPARATION DU PDL... 2

Plus en détail

(Document de 14 pages) Fabrice Douchant Xuan-Tuong Le. Nicolas Gibelin Lom Messan Hillah

(Document de 14 pages) Fabrice Douchant Xuan-Tuong Le. Nicolas Gibelin Lom Messan Hillah Master Informatique 2ème Année SAR Année 2007-2008 RAPPORT FINAL Livrable # 3 (Document de 14 pages) Participants Fabrice Douchant Xuan-Tuong Le Encadrants Nicolas Gibelin Lom Messan Hillah UFR 922 - Informatique

Plus en détail

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE INTERBRANCHES FAMILLE MALADIE RECOUVREMENT RETRAITE ORGANISATION DU DISPOSITIF NATIONAL Le dispositif de formation est proposé par l Ucanss et mis en oeuvre par le Crafep, le CRF de Tours et le CRF de

Plus en détail

Pour que votre projet ait toutes les chances de réussite, il vous faudra adopter une méthodologie de gestion de projet rigoureuse.

Pour que votre projet ait toutes les chances de réussite, il vous faudra adopter une méthodologie de gestion de projet rigoureuse. Chapitre 1.3 : Acteurs et étapes du projet 65 Chapitre 1.3 : Acteurs et étapes projet Réussir votre projet e-learning A. Introduction Nous allons aborder dans ce chapitre la partie purement méthodologie

Plus en détail

SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE. Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques

SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE. Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques La qualité d exécution des opérations d une organisation détermine son

Plus en détail

Système d Accès Parking au C.H.U. de Besançon

Système d Accès Parking au C.H.U. de Besançon CENTRE HOPITALIER UNIVERSITAIRE DIRECTION DES SYSTÈMES D INFORMATION 2, PLACE ST JACQUES Système d Accès Parking au C.H.U. de Besançon Cahier des clauses techniques particulières 1/10 Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

Ordinateur, programme et langage

Ordinateur, programme et langage 1 Ordinateur, programme et langage Ce chapitre expose tout d abord les notions de programme et de traitement de l information. Nous examinerons ensuite le rôle de l ordinateur et ses différents constituants.

Plus en détail

Plan de cours. Programme : Sciences de la nature 200.B0 2-2-2. 2 2/3 unités. Automne 2010

Plan de cours. Programme : Sciences de la nature 200.B0 2-2-2. 2 2/3 unités. Automne 2010 Plan de cours Programme : Sciences de la nature 00.B0 Département : Titre du cours : Code du cours : Mathématiques Probabilités et Statistiques 01-GHC-04 -- /3 unités Automne 010 Éric Brunelle A-10 450-347-5301

Plus en détail

Architecture d'application multithread Projet d'application web d'entreprise. Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Architecture d'application multithread Projet d'application web d'entreprise. Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Intitulé Code Institut Paul Lambin Bachelier en informatique de gestion Design d'applications d'entreprises I2090 Cycle 1 Bloc 2 Quadrimestre

Plus en détail

CES/AC.71/2005/23 (Summary) 3 février 2005 ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES (OCDE) DIRECTION DES STATISTIQUES

CES/AC.71/2005/23 (Summary) 3 février 2005 ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES (OCDE) DIRECTION DES STATISTIQUES Distr. GÉNÉRALE CES/AC.71/2005/23 (Summary) 3 février 2005 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE (CEE) CONFÉRENCE DES STATISTICIENS EUROPÉENS COMMISSION

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

Cahier des charges Projet

Cahier des charges Projet Cahier des charges Projet Labyrinthe 3D - 2A Informatique : Olivier Bibost, Kevin Bottero, Mickaël Dequidt, Tristan Freulon, Jean Marguerite, Reynald Pereira - Année universitaire 2012/2013 ENSICAEN 6,

Plus en détail

LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES. L impact de la loi BORLOO sur l instauration de la GPEC au sein des entreprises.

LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES. L impact de la loi BORLOO sur l instauration de la GPEC au sein des entreprises. L impact de la loi BORLOO sur l instauration de la GPEC au sein des entreprises. Depuis janvier 2008, les entreprises de plus de 300 salariés sont obligées de négocier la mise en place d un dispositif

Plus en détail

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Dassault Aviation s attend à réduire ses frais de déplacement grâce aux conférences Web

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Dassault Aviation s attend à réduire ses frais de déplacement grâce aux conférences Web Parole d utilisateur Parole d'utilisateur Témoignage Windows Server 2003 Avec Office Communications Server 2007, Microsoft nous a apporté une technologie de collaboration qui nous place à la pointe de

Plus en détail

LICENCE D UTILISATION DE LOGICIEL

LICENCE D UTILISATION DE LOGICIEL LICENCE D UTILISATION DE LOGICIEL ENTRE: L'Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines, Etablissement Public à Caractère Scientifique Culturel et Professionnel, dont le siège social est 55 avenue

Plus en détail

Bachelier en Informatique de gestion

Bachelier en Informatique de gestion Haute École Louvain en Hainaut www.helha.be Année académique 2015-2016 Bachelier en Informatique de gestion Catégorie Économique HELHa Mons - Campus 159 Chaussée de Binche 7000 MONS Tél : +32 (0) 65 40

Plus en détail

Brevet de Technicien Supérieur. Management des Unités Commerciales

Brevet de Technicien Supérieur. Management des Unités Commerciales Brevet de Technicien Supérieur Management des Unités Commerciales LE PROJET DE DÉVELOPPEMENT DE L UNITÉ COMMERCIALE 2 ème année Lycée Marie Curie - Versailles http://www.lyc-curie-versailles.ac-versailles.fr/

Plus en détail

Troisième réunion du projet edalgo Date : 24 avril 2007 Lieu : Visio Conférence (réunion en ligne)

Troisième réunion du projet edalgo Date : 24 avril 2007 Lieu : Visio Conférence (réunion en ligne) Troisième réunion du projet edalgo Date : 24 avril 2007 Lieu : Visio Conférence (réunion en ligne) Présents : Amar Balla (INI) Costin Badica (UCV) Amir Benmimoun (UTC) Thouraya Daouas (IHEC) Elvira Popescu

Plus en détail

GPAO : MAITRISER SA LOGISTIQUE ET SES FLUX A VALEUR AJOUTEE

GPAO : MAITRISER SA LOGISTIQUE ET SES FLUX A VALEUR AJOUTEE Dans les périodes de crise, la capacité des entreprises industrielles à maîtriser leurs modèles économiques et leur apport de valeur ajoutée est une des compétences clés. Les tensions sur les prix de revient

Plus en détail

eduscol Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Physique-chimie Grilles de compétences

eduscol Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Physique-chimie Grilles de compétences eduscol Physique-chimie Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Grilles de compétences Mai 2010 mise à jour le 29 juin 2010 MEN/DGESCO eduscol.education.fr/pc FORMER

Plus en détail

eservice Le moyen le plus simple pour gérer vos produits Ricoh Guide utilisateur RICOH eservice

eservice Le moyen le plus simple pour gérer vos produits Ricoh Guide utilisateur RICOH eservice eservice Le moyen le plus simple pour gérer vos produits Ricoh Guide utilisateur RICOH eservice D une convivialité sans pareil, le portail eservice permet, en quelques clics, d échanger des informations

Plus en détail

Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Direction Générale des Études Technologiques

Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Direction Générale des Études Technologiques Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche scientifique Direction Générale des Études Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de SILIANA Département Technologies de l

Plus en détail