JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE 2010"

Transcription

1 JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE , 25 & 26 JUIN 2010 LE PORT MARLY VERSAILLES LES PYRAMIDES THÈME COMMUN BÂTIR ENSEMBLE POUR UN ENVIRONNEMENT RÉUSSI SALON PROFESSIONNEL DU BÂTIMENT CAPEB 2010 PROGRAMME MAÇONNERIE CARRELAGE Confédération de l Artisanat et des Petites du Bâtiment

2 2 Etre à vos côtés 24h/24, 365 jours par an, ça, c est professionnel! Activité professionnelle Véhicules Santé, Prévoyance Retraite Pour vous, nous pensons à tout. Vous aussi, faites équipe avec MAAF Contactez votre Conseiller MAAF Pro au (0.12 TTC/min depuis un poste fixe + surcoût selon opérateurs) RCS NIORT B

3 Éditorial du Président confédéral Patrick Liébus Mes chers collègues, L artisanat du bâtiment un acteur incontournable de notre économie. Il représente 62 % du chiffre d affaires du bâtiment. La politique professionnelle est déterminante pour élaborer et consolider la politique générale de notre organisation et de notre secteur. C est pourquoi nos Journées Nationales d Etude figurent parmi les événements majeurs organisés par la CAPEB. Comme vous le savez, je suis profondément attaché aux professions en tant qu artisan d abord et en tant qu élu défendant nos métiers et nos valeurs aussi. Notre socle professionnel s est construit depuis toujours en liant les aspects métiers aux aspects économiques. Dans une période tourmentée comme celle que nous vivons actuellement, ce constat prend tout son sens. Les Journées Nationales d Etude sont un moment privilégié pour s approprier les sujets professionnels nationaux et faire remonter les préoccupations départementales. C est un rendez-vous d échange fondamental dans la vie syndicale. En 2011, nous vivrons un autre grand moment : les Journées de la Construction à Lyon les 6, 7 et 8 avril. Je compte d ores et déjà sur vous pour noter ce rendez-vous. La mobilisation de tous sera une des clés de la réussite de cet événement national où la profession et ses enjeux occuperont une place considérable. Je vous souhaite à tous de bonnes Journées Nationales d Étude, riches en échanges et en travail. Éditorial du Président d UNA Dominique Métayer Chers collègues, Le Port Marly, «les Pyramides» près de Versailles, accueille nos Journées Nationales d Étude Maçonnerie-Carrelage ainsi que celles de trois autres UNA. C est une première pour ce qui concerne nos métiers que d être ainsi rassemblés avec nos collègues dans ce département des Yvelines au sein de la CAPEB Grande Couronne, tous les deux chers à mon cœur. Nous devons, ensemble, anticiper sur la reprise de l activité dans le bâtiment qui se fait encore attendre, la crise financière n étant, quant à elle, pas encore résolue. Consciente des difficultés qu elle génère sur les entreprises artisanales du bâtiment, la CAPEB est sur tous les fronts, celui des techniques, des marchés, de la réglementation, de la formation, de la performance et tout ce que nous devons connaître pour être présent en lien direct avec nos clients. Ce sera une partie de notre chantier à Port Marly. Vos retours d expériences, votre savoir seront très utiles en complément des sujets que nous proposons dans le programme que nous avons bâti avec les conseillers professionnels et collaborateurs de l UNA. Mesdames, messieurs, chers collègues, vous qui avez un rôle essentiel et vital pour votre CAPEB départementale à l heure où les compétences des métiers et leurs valeurs pourraient être remise en cause au travers des statuts inadaptés, gardez à l esprit que la force de la CAPEB, ce sont les hommes et les femmes de nos professions en continuelle évolution. Je compte, et nous comptons sur vous avec nos partenaires exposants présents pour vivre ensemble ces Journées Nationales d Etude. Très cordialement. JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE 2010 SOMMAIRE Les Unions Nationales Artisanales p. 4 L UNA Maçonnerie-Carrelage Présentation p. 5 Chiffres clés p. 5 Dossiers en cours p. 6 Les Journées Nationales d Étude CAPEB p. 7 Programme Plan de l exposition p. 10 Liste des exposants p. 11 La Grande Couronne Editorial du Président du Conseil régional p. 14 Editorial du Président de la Chambre de métiers 78 p. 14 La CAPEB Grande Couronne Editorial du Président p. 15 Chiffres clés départementaux p. 15 Coordonnées p. 15 La CAPEB Nationale Présentation de la CAPEB p. 16 CNFA p. 17 Chiffres clés p. 18 COMITÉ DE PILOTAGE DES JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE : Direction : Henry Halna du Fretay Conférences : Gabriel Bajeux Communication et Relations Presse : Isabelle Planchais Organisation Générale : Marie-Noëlle Jouannet Commercialisation, publicité, exposition : Philippe Hyerlé Comptabilité : Cécile Debas CAPEB 2, rue Béranger, Paris cedex 03 Tél. : Fax :

4 4 Les Unions Nationales Artisanales La CAPEB regroupe en son sein 8 Unions Nationales Artisanales qui défendent et représentent les métiers de l artisanat du bâtiment. 8UNIONS NATIONALES ARTISANALES COUVERTURE-PLOMBERIE-CHAUFFAGE ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE MAÇONNERIE-CARRELAGE CHARPENTE-MENUISERIE-AGENCEMENT MÉTIERS ET TECHNIQUES DU PLÂTRE ET DE L ISOLATION SERRURERIE-MÉTALLERIE MÉTIERS DE LA PIERRE Au sein de chaque Union Nationale Artisanale, le Président élu et ses conseillers professionnels élaborent, sur la base des propositions faites par les CAPEB départementales et leurs sections professionnelles, la politique de leur profession lors de conseils et de réunions de concertations. Les sections départementales constituent le premier échelon de la politique professionnelle. Elles détectent les besoins des artisans et les font remonter à la CAPEB Nationale sous forme de préconisations. Les domaines de compétences des UNA sont : l élaboration et la mise en œuvre d une politique professionnelle au sein de la filière la promotion et la représentation des métiers l anticipation des évolutions des métiers la prospective professionnelle et la conquête des marchés Plusieurs fois par an, les présidents d UNA se réunissent au sein du Conseil des Professions, présidé par le Président de la CAPEB, afin d examiner les actions et les projets communs aux différentes professions. Une politique cohérente est ainsi définie et mise en application. MAURICE DI GIUSTO UNA Couverture- Plomberie- Chauffage JOSÉ PEREIRA UNA Équipement Électrique et Électronique DOMINIQUE MÉTAYER UNA Maçonnerie- Carrelage JEAN-MARC DESMEDT UNA Charpente- Menuiserie- Agencement JEAN- JACQUES CHÂTELAIN UNA Peinture- Vitrerie- Revêtements DAVID MORALES UNA Métiers et Techniques du Plâtre et de l Isolation ALAIN ROCHE UNA Serrurerie- Métallerie CHRISTIAN SCHIEBER UNA Métiers de la Pierre

5 UNA Maçonnerie Carrelage 5 JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE 2010 Éditorial du Président de section Professionnelle Maçonnerie Carrelage Frédéric Genetin Chers collègues, Au nom de la CAPEB Grande Couronne, c est avec une très grande joie que nous vous accueillons, du 24 au 26 juin à Port Marly dans les Yvelines, aux Journées Nationales d Etude de nos sections Maçonnerie, Carrelage et Métiers de la Pierre. Ces rencontres nous permettront d échanger nos différents points de vue sur l avenir de nos métiers, qui sont, n ayons pas peur des mots, en pleine révolution technique. Profitons ensemble de ce moment pour élargir et compléter notre savoir-faire, dans ce magnifique cadre doté de m 2 d exposition. Grâce à ces journées nous pourrons nous enrichir et ainsi apporter davantage de qualité et de confiance à nos clients, en cette période difficile pour tous. Nous avons tout mis en œuvre pour que ce salon vous apporte un maximum de solutions et nous souhaitons tous que vous y passerez un agréable moment. RÉPARTITION DU CHIFFRE D AFFAIRES DES ENTREPRISES DE MOINS DE 20 SALARIÉS MAÇONNERIE CARRELAGE (source : EAE 2007) ACTIVITÉS MARCHÉS CLIENTS Entretien 43 % Particuliers 60 % privées 30 % Bâtiments non résidentiels 19 % Ouvrages de TP 1 % Neuf 57 % publiques 10 % Logements collectifs 14 % Maisons individuelles 66 % 41.20A, 41.20B, 43.99B 43.99C et 43.11Z Codes APE ENTREPRISES SALARIÉS

6 6 Les grands dossiers de l UNA TECHNIQUE ET PROFESSION L UNA Maçonnerie-Carrelage intervient sur des domaines de construction et de politique professionnelle. Son travail s oriente vers des préoccupations plus spécifiques en termes de suivi réglementaire sur la construction des ouvrages de maçonnerie et de revêtements de sols carrelés qui réunit les acteurs institutionnels mais aussi les partenaires industriels des matériaux de la construction. Tous les DTU français doivent être Eurocompatibles, ce qui entraîne un certain nombre d évolutions et de révisions des textes normatifs : DTU 20.1 : Maçonnerie d éléments de petites maçonneries (amendement), DTU 23.4 : Plancher à prédalles industrialisées en béton, DTU 52.1 : Pose scellée de revêtements céramiques ou assimilés Pierres naturelles (révision), DTU 52.2 : Pose collée de revêtements céramiques ou assimilés Pierres naturelles (sortie du document en décembre 2009), DTU 64.1 : Assainissement non collectif. Dans le cadre du plan Europe, ces DTU sont accompagnés de la rédaction de guides synthétiques, ludiques et adaptés aux chantiers appelés Calepins. Trois calepins sont parus en 2009 : Calepin de chantier «Assainissement non collectif» en référence à la norme XP DTU 64.1, Calepin de chantier «mise en œuvre des dallages» en référence à la norme NF DTU 13.3 partie 2 et 3, Calepin de chantier «Travaux d enduit de mortier» en référence à la norme NF DTU Deux autres calepins dont la rédaction a débuté en 2009 devraient sortir courant 2010 : Calepin de chantier «Maçonnerie d éléments de petites maçonneries» en référence aux normes XP DTU 20.1 et DTU 20.13, Calepin de chantier «Pose collée de revêtements céramiques ou assimilés Pierres naturelles» en référence a la norme XP DTU L UNA Maçonnerie-Carrelage participe à la rédaction de documents de normalisation aux normes de construction parasismique pour les maisons individuelles (guide CPMI) et à la rédaction de normes de protection contre les termites, ainsi qu à des commissions de normalisation sur l assainissement non collectif, sur la glissance des sols et sur la protection contre le radon. L UNA apporte son aide à la rédaction de guides pour l amélioration de la qualité des constructions comme la rédaction de mémos AQC pour les artisans et de fiches de bonnes pratiques à destination des maitres d ouvrages et des maitres d œuvre. Chaque année, l UNA Maçonnerie- Carrelage entretient ses relations avec ces différents partenaires institutionnels et industriels par des rencontres ou participations à des groupes de travail. FORMATION L UNA Maçonnerie-Carrelage a travaillé sur l évolution des métiers de maçon et de carreleur dans le cadre de l impact des Grenelles 1 et 2, notamment avec l Education nationale, l AFPA et les Compagnons du Devoir. L UNA a complété le référentiel du métier de maçon dans le cadre de la démarche «professionnalisation durable». L UNA a retravaillé le Guide pratique des métiers du bâtiment et des filières de formation de la CAPEB. Elle s est penchée sur le bac pro en 3 ans mais aussi sur la mise en place du bac pro intervention sur le patrimoine bâti dans la moitié des régions, en Lycée professionnel et, en 2010, en CFA. L UNA est associée à un projet de certification du CNAM : certificat professionnel de technicien spécialisé en structures du bâtiment. L UNA Maçonnerie-Carrelage a soutenu la mise en place d un Certificat de Qualification Professionnelle portant sur la pierre sèche et a étudié le CQP Maçon- briqueteur. L UNA travaille aux côtés du CCCA BTP à la mise en place du séminaire national de formation de formateurs du CCCA BTP à la fin L UNA Maçonnerie-Carrelage a participé au tour de France AQC de formation des formateurs sur le thème «Efficacité énergétique et pathologies des constructions». L UNA a participé au partenariat de développement européen dans le projet Leonardo thermo valorisation afin d élaborer une offre de formation continue adaptée à la prise en main de la caméra infrarouge et à l interprétation des données. L UNA Maçonnerie-Carrelage est associée aux travaux de mise en place d une offre de formation continue pour l amélioration thermique du bâti ancien (d avant 1940) : le projet ATHEBA. L UNA soutient le développement du Forum CAPEB sur le patrimoine (Intranet). L UNA travaille à la mise en place avec Icomos France de deux colloques : l un sur la terre crue, l autre sur le patrimoine et la performance énergétique : le problème des normes. L UNA est associée à une formation expérimentale à la prise en compte des risques sismiques en Rhône-Alpes. L UNA a mené des investigations sur l offre de formation en matière d isolation thermique par l extérieur afin de faire des propositions au réseau CAPEB. L UNA suit et participe à la mise en place des modules 3 de formation dans le cadre de FeeBat.

7 Les Journées Nationales d Étude 7 JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE 2010 CAPEB Les Journées Nationales d Étude allient pendant trois jours des conférences thématiques et un salon professionnel Formule originale, organisées tous les ans dans une ville différente, elles sont un des principaux moyens d actions des UNA (Unions Nationales Artisanales) pour définir et mettre en application la politique professionnelle des différentes professions du bâtiment. Venus de toute la France, les délégués départementaux ont un double rôle de représentation de leur syndicat départemental et de prescription auprès de leurs confrères. Le salon professionnel est accessible à tous les artisans départementaux et régionaux. LES CONFÉRENCES Les Journées Nationales d Étude sont le moment d échange entre les professionnels départementaux et nationaux. Des intervenants extérieurs viennent compléter les débats en apportant leur expertise sur un domaine particulier. Les Journées Nationales d Étude favorisent l émergence des sujets qui permettent à la profession de s adapter aux évolutions des marchés, à savoir : anticipation des nouvelles tendances et besoins de la clientèle apparition de nouveaux matériaux et équipements développement de nouvelles techniques évolution en matière d accès à l information Les Journées Nationales d Étude sont l occasion d approfondir les sujets d ordre général qui auront, à plus ou moins long terme, un impact sur la profession. Les enjeux de la politique industrielle, ainsi que la réglementation européenne et française ainsi que leurs conséquences, font également l objet de débats. LE SALON PROFESSIONNEL Les Journées Nationales d Étude inscrivent dans leur cadre un véritable salon professionnel qui regroupe les principaux acteurs du marché de chaque profession. Industriels, négociants et institutionnels sont présents pour apporter leur savoir-faire et faire connaître leurs innovations techniques aux artisans de la CAPEB. Des démonstrations techniques peuvent être organisées par les industriels afin de présenter aux délégués départementaux la mise en œuvre de leurs produits et leurs techniques.

8 8 Jeudi 24 juin TOUTANKHAMON 10 h h h h h h h h h h h h h h h 00 VISITE DU CHÂTEAU DE VERSAILLES avec un guide conférencier qui fera une visite sur un thème spécialisé en relation avec nos métiers. La visite de l UNA MC portera sur les fondations et l architecture du Château de Versailles. DÉJEUNER CAFÉ DANS L EXPOSITION DÉMONSTRATIONS TECHNIQUES OUVERTURE DES JOURNÉES NATIONALES D ETUDE, RAPPORT D ACTIVITÉ ET DISCOURS D ORIENTATION Présentation des travaux réalisés tout au long de l année et de l avancement des dossiers de normalisation (rénovation et création de DTU) et de la réglementation (sismique, assainissement). Le Président Dominique METAYER présentera l orientation qu il souhaite mettre en place pour l UNA maçonnerie carrelage. ATTEINDRE LES PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES : RÉALISER LES OBJECTIFS DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT Des décisions sont prises afin de rendre les bâtiments plus performants en utilisant des énergies renouvelables. Mais quelles en sont les conséquences sur nos métiers et les implications de nos professions qui, en première ligne, doivent répondre aux exigences qui sont inscrites dans les différentes lois et réglementations qui ont été mises en place à la suite du Grenelle 1 et sont inscrites dans la loi du Grenelle 2. DÉMONSTRATIONS TECHNIQUES INAUGURATION DE L EXPOSITION BUFFET DÎNATOIRE DANS L EXPOSITION

9 Vendredi 25 juin 9 JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE 2010 TOUTANKHAMON TOUTANKHAMON 9 h h h h h h h h h h h h h 00 COMMISSION 1 THÈME N 1 RT 2012 : LABELS ET DISPOSITIFS D AIDE Les labels et les dispositifs d aide en faveur des économies d énergie peuvent être un atout commercial à condition de bien les connaître pour mieux conseillers ses clients. PAUSE ET VISITE DE L EXPOSITION THÈME N 2 RT 2012 : LA RÈGLEMENTATION Présentation de la réglementation thermique 2012 Accueil des nouveaux délégués. DÉJEUNER COMMISSION 3 VISITE DE L EXPOSITION THÈME N 5 LES OUTILS TECHNIQUE DE LA BBC Présentation des différentes solutions techniques proposées par les filières de la maçonnerie. PAUSE ET VISITE DE L EXPOSITION RAMSES 4 ET 5 RAMSES 4 ET 5 9 h h h h h h h h h h h 15 COMMISSION 2 THÈME N 3 LES DOSSIERS TECHNIQUES DU CARRELAGE Présentation du nouveau DTU 52.2 Pose collée des revêtements céramiques et assimilés Pierres naturelles Présentation du Cahier de Prescription Technique (CPT) Sols grands formats PAUSE ET VISITE DE L EXPOSITION THÈME N 4 LE CARRELEUR DANS L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE Le carreleur sera amené à se positionner sur les marchés en faveur des performances énergétiques et de confort dans le bâtiment. Quel sera son rôle, quelles solutions pourra-t-il proposer à son client aussi bien au niveau technique que commercial? Accueil des nouveaux délégués. DÉJEUNER COMMISSION 4 VISITE DE L EXPOSITION THÈME N 7 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE EN RESTAURATION DU BÂTIMENT ET FORMATION Présentation des solutions pour une meilleure performance énergétique des bâtiments anciens.

10 10 Le salon professionnel C24 C25 C26 C27 C28 C29 C30 C33 C32 C31 C8 C9 C23 C7 Espace Démo C6 C11 C21 C5 C12 C20 C4 C3 C14 C18 C2 C15 C17 C34 C35 C36 C37 C1 C37 C38 C39 C40 C41 C42 C43 K59 K60 K61 K62 K63 K64 K65 K11 K10 K9 K8 K58 K43 K42 K7 K57 K44 K41 K12 K13 K14 K15 K6 K56 K55 K5 K19 K18 K17 K16 K46 K39 K4 K54 K47 K38 K20 K21 K22 K23 K3 K53 K52 K51 K49 K50 K36 K35 K27 K28 K26 K29 K25 K30 K24 K2 K1 K31 K34 K33 K32 Bar à Bourgogne Accès salles C51 C50 C49 C48 C47 C46 C45 C44 Entrée Accueil Accueil Salle Plénière Restaurant

11 11 JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE 2010 LISTE DES EXPOSANTS ABC Gestion Normandie C 28 Île-de-France Information et Formation AFPA PARTENAIRE Formation Professionnelle ARFAB K 54 Organisme de formation BAR COCKTAIL ZEN DREAMS BAR Smoothies, cocktails à base de fruits BAR GHERARDI BAR Vins de Bourgogne BENNES JPM C 31/32/33/33bis Fabricant de bennes BLOCALIANS C 36bis Fabricants de blocs béton CAPEB GRANDE COURONNE K 52/53 Confédération de l Artisanat et des Petites du Bâtiment CARDONNEL INGENIERIE C 24 Thermique et Fluides CERIB C 49 Centre d Étude et de Recherche de l Industrie du Béton CIMENTS CALCIA C 17/18 Industrie Cimentière EPI CENTER LES PREVENTISTES C 3/4/5 EPI - Vêtement Pro ESPACE MASSAGE K9/10 Espace de massage, détente FFTB C 14 Organisme professionnel représentant les fabricants français de tuiles et briques en terre cuite FILMM C 11/12-C 20/21 Syndicat isolation FISCHER SAS C 37/38 Systèmes de Fixations FORD GAO ESPACE DÉMO Automobile FUSCO C 36 Fabricant de blocs béton GIRPI C 40 Fabricant canalisations et raccords en matériaux de synthèse INFIELD C 3/4/5 Fabricant d articles de protection de sécurité de la tête KERNEOS C 25 Gros œuvre KNAUF C 9/23 Plâtre et isolation KNAUF INSULATION C 11/12-C 20/21 Fabricants d isolants en laines minérales LAFARGE CIMENTS C 50/51 Matériaux de construction LAYHER C 34/35 Echafaudage LE BÂTIMENT ARTISANAL K 17/18 Organe de presse officiel de la CAPEB LEMAITRE C 3/4/5 Equipement de Protection Individuelle MAAF PARTENAIRE Assurances SA MARAZZI GROUP C 45 Carrelage MNRA C 6/7 Mutuelle des Artisans MUZELLE DULAC HASSON SAS C 3/4/5 Fabrication de vêtements pro OCEA RIVER CRUISES ECOMER K 35/36 Organisateur de Croisières OPPBTP K 51 Organisme Professionnel de Prévention au service des professionnels du BTP ORCAB C 27 Groupement d Artisans PERIMETRE C 8 Négoce produits Bâtiment PÔLE SEINE AVAL C 15 Pôle Eco Construction & Efficacité Energétique PRB C 48 Fabricant d enduits de façade, mortiers, colles à carrelage, systèmes performants, peintures et produits décoratifs PRO BTP K 38/39 Groupe de protection sociale des professions du Bâtiment et des Travaux publics RECTOR LESAGE SA C 26 Fabricant d éléments de Planchers et Structures en Béton REFERENCE CARRELAGE C 41 Presse Professionnelle ROCKWOOL FRANCEL C 11/12-C 20/21 Fabricants d isolants en laines minérales ROSTAING SA C 3/4/5 Fabricant Rostaing RSI PARTENAIRE Régime Social des Indépendants SAGERET PARTENAIRE Médias / Informations / Presse SAINT-GOBAIN ISOVER C 11/12-C 20/21 Fabricants d isolants en laines minérales SCHLUTER - SYSTEMS C 30 Fabricant systèmes pour le carrelage SEAC C 1/2 Fabricant U.V.I.F ESPACE DÉMO Filiale IVECO UMAREX C42/43 Fabricant d instruments de mesure URSA FRANCE C 11/12-C 20/21 Fabricants d isolants en laines minérales VEOLIA C 44 Gestion déchets VICAT C 47 Fabricant de ciment WD-40 COMPANY PARTENAIRE Lubrifiants

12 12 TOUTANKHAMON 17 h h 30 THÈME N 6 GUIDE EXTENSION VITRÉE, LES BONNES PRATIQUES A l initiative de leurs présidents, l UNA Maçonnerie Carrelage et l UNA Serrurerie Métallerie ont souhaité réaliser un guide de traitement des espaces tampons. Ces espaces, comme les extensions vitrées, sont un moyen de profiter de l apport de sources de chaleur en bénéficiant notamment du rayonnement solaire pour ainsi réaliser de meilleures performances énergétiques. RAMSES 4 ET 5 16 h h h h 30 THÈME N 8 GUIDE ITE ET FORMATIONS ASSOCIÉES Que ce soit dans le neuf ou la rénovation, l isolation thermique par l extérieur est une des solutions qui peut être utilisée pour lutter contre les déperditions thermiques. Mais il faut bien connaître la technique afin de bien la maîtriser, c est pour cela que l UNA MC a participé à la rédaction d un guide. PAUSE ET VISITE DE L EXPOSITION TOUTANKHAMON 17 h h h h h h 30 THÈME N 9: ACCESSIBILITÉ Depuis le 1 er janvier 2010, de nouvelles obligations exigent la prise en compte de dispositions constructives en faveur de l adaptation des constructions aux personnes handicapées ou à mobilité réduite. Que ce soit pour les balcons, seuils de porte ou salles de bains, les maçons et les carreleurs sont en première ligne pour répondre à ces exigences ; un panorama de ces exigences et des techniques associées sera présenté. DÉMONSTRATIONS TECHNIQUES PAUSE ET VISITE DE L EXPOSITION SOIRÉE CONVIVIALE Samedi 26 juin TOUTANKHAMON 9 h 00 9 h 30 9 h h h h h 30 CAFÉ SUR LES STANDS TABLE RONDE DES PRÉSIDENTS D UNA AUTOUR DU THÈME «DES MÉTIERS COMPLÉMENTAIRES POUR UNE AMBITION COMMUNE : ACCOMPAGNER LA CROISSANCE VERTE!», Avec la participation de la CNFA Les évolutions rapides de la demande, des politiques et des techniques conduisent inéluctablement les professions à se remettre en question. Etendre le champ de ses compétences et travailler ensemble deviennent des conditions obligatoires pour pérenniser l activité des entreprises artisanales du bâtiment. Saurons-nous relever le défi? PAUSE ET VISITE DE L EXPOSITION INTERVENTION DU PRÉSIDENT CONFÉDÉRAL, PATRICK LIÉBUS CLÔTURE DES JOURNÉES NATIONALES D ETUDE DÉJEUNER

13 Le bon réflexe pour votre communication BTP Supports de communication SAGERET Site Internet Annuaires imprimés CD-Rom Newsletter Flash-BTP Marketing-direct Fichiers BTP Mailing, ing (vente et location) Régie commerciale & publicitaire Rue Robespierre Montreuil Tél. : Fax :

14 14 La Grande Couronne Éditorial du Président du Conseil régional d Île-de-France Jean-Paul Huchon Les métiers du bâtiment sont au cœur d une double exigence de tradition et de modernité. Ils doivent en effet préserver et transmettre des savoir-faire mais aussi maîtriser des techniques et des technologies nouvelles notamment pour répondre aux défis environnementaux d aujourd hui. Dans ce contexte, les artisans du bâtiment ont besoin de former, de recruter des personnes qualifiées susceptibles de proposer des solutions techniques pertinentes. En Île-de-France, nous connaissons les difficultés de recrutement et le déficit de main-d œuvre qualifiée auxquels se heurte la profession. C est pourquoi la Région s est engagée depuis plusieurs années avec la CAPEB Île-de-France à promouvoir l artisanat auprès du grand public et en particulier auprès des jeunes. Début juillet, je proposerai à la commission permanente du conseil régional de renouveler ce partenariat avec la CAPEB Île-de-France. Il permettra notamment aux collégiens et lycéens de découvrir les métiers du bâtiment, de les sensibiliser aux enjeux du développement durable, de les initier aux métiers du patrimoine. Je veux souligner également la volonté de la CAPEB Île-de-France de valoriser auprès des jeunes filles la féminisation de l artisanat du bâtiment. Souhaitons que l ensemble de ces actions permette à de nombreux jeunes de se construire un solide avenir professionnel et de devenir à leur tour, grâce à l apprentissage, des artisans du bâtiment. Éditorial du Président de la Chambre de métiers des Yvelines Je me réjouis que votre organisation professionnelle, la CAPEB, ait choisi le département des Yvelines comme lieu de rassemblement de vos Journées Nationales d Etude les 24, 25 et 26 juin Qui plus est sur le site des Pyramides de Port Marly, lieu de prestige et d excellence dont le cadre sied parfaitement à la nature de votre manifestation : représenter la diversité de vos métiers et de vos pratiques. Au-delà d un rassemblement de haute technicité professionnelle porté par des femmes et des hommes de métiers, cet événement marque un moment fort de votre représentativité au sein de la famille artisanale. Aussi, en ma qualité de président de la CMAY et au nom des élus et artisans yvelinois, je vous souhaite une réussite pleine et entière qui, j en suis sûr, contribuera à la reconnaissance de l Artisanat dans son entier qui, ne l oublions jamais, forme la première entreprise de France! Bernard Carlier

15 La CAPEB Grande Couronne 15 JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE 2010 Éditorial du Président Dominique Métayer Bienvenue dans les Yvelines, un des trois départements de la CAPEB Grande Couronne, avec le Val-d Oise et l Essonne. Les collègues artisans des différentes sections professionnelles, les conjointes, les collaborateurs, les présidents et présidentes avec les conseils d administration qui ont travaillé à l organisation des Journées Nationales d Étude 2010 et moi-même, sommes heureux de vous accueillir pour les travaux des 4 UNA. Port Marly est la ville dans laquelle Louis XIV avait fait réaliser la machinerie de Marly pour alimenter en eau tous les bassins, fontaines et jets d eau du Château de Versailles. Via un aqueduc, l eau ainsi, redescend par gravité, vers les réservoirs d alimentations. Port Marly est aussi la ville des peintres impressionnistes qui y séjournèrent pour réaliser leurs œuvres, notamment «les canotiers». Pour se rendre depuis Paris dans cette campagne, ils empruntaient la première ligne de chemin de fer construite. À St Germain en Laye, à quelques kilomètres, on peut découvrir le musée des Antiquités Nationales. À Poissy, l architecte Le Corbusier a fait construire la «Maison Savoye». Cette énumération prouve à quel point la région est riche à découvrir. Dans cette terre d art, de culture, d histoire et de bâtisseurs, l artisanat du bâtiment entretient ce patrimoine et construit celui de demain que nous voulons durable sur ce territoire de convergences et d échanges culturels qui reflète la France et même au-delà. En espérant que nous serons dignes de l accueil que vous méritez, la CAPEB Grande Couronne, avec vous tous, travaille à être toujours PLUS FORTS ENSEMBLE. CONTACT CAPEB Grande Couronne SIÈGE : 43, rue d Épluches Saint-Ouen L aumône Tél. : Fax : ANTENNE SUD : ZA les Belles Vues 8, rue de Chevreuse Arpajon Tel : Fax : Secrétaire Général : Ludovic Miremont CHIFFRES CLÉS CAPEB GRAND COURONNE 3 départements (Yvelines - Essonne et Val-d Oise) 100 élus et 11 collaborateurs entreprises du bâtiment de moins de 20 salariés représentant salariés

16 16 La CAPEB Nationale La CAPEB, Confédération de l Artisanat et des Petites du Bâtiment, est l organisation représentative des entreprises du secteur regroupant l ensemble des professions du bâtiment. LA CAPEB : Défend les intérêts matériels et moraux de toutes les entreprises artisanales du bâtiment, Conseille et accompagne les artisans du bâtiment sur les plans professionnel, technique, économique et social, Favorise le développement des entreprises par la formation et le partenariat, Prévient et informe les artisans sur l évolution de leur environnement juridique, économique et social avec un mensuel, «Le Bâtiment Artisanal» (Tirage OJD ex). Conduit des actions de sensibilisation auprès des jeunes (Ateliers du Mercredi et Chantiers de Vie) et des femmes (Concours «Conjuguez les métiers du bâtiment au féminin» Développe la marque ECO Artisan depuis 2008 pour distinguer et valoriser les artisans du bâtiment engagés dans l amélioration des performances énergétiques des logements. DES ARTISANS REPRÉSENTÉS PAR DES ARTISANS La CAPEB est dirigée par des artisans élus par leurs pairs. Le Conseil d Administration est composé de 28 membres et le bureau de 8 membres. PATRICK LIÉBUS Président Confédéral JEAN-MARIE CARTON 1 er vice-président ANDRÉ COTTENCEAU Vice-Président ALBERT QUENET Vice-président DANIEL PARENT Secrétaire JEAN-JACQUES CHÂTELAIN Secrétaire adjoint DOMINIQUE METAYER Trésorier SABINE BASILI Trésorière adjointe SON RÉSEAU 103 CAPEB départementales 21 CAPEB régionales 1 CAPEB nationale 4000 artisans élus par leurs pairs 1500 collaborateurs administratifs 28 administrateurs nationaux

17 La Commission Nationale des Femmes d Artisan (CNFA) 17 JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE 2010 La CNFA est une des quatre commissions nationales de la CAPEB. Sa Présidente, Catherine Foucher, élue, est membre du Conseil d Administration Confédéral. Cela montre toute l importance que la CAPEB accorde au rôle des conjoints dans les entreprises artisanales du bâtiment. La proximité de la vie professionnelle et de la vie familiale entraîne, en effet, une position originale du conjoint au sein de l entreprise artisanale. Les activités exercées par les conjoints, leur polyvalence ainsi que la multiplicité des compétences qu ils maîtrisent, en font de véritables gestionnaires aux côtés du chef d entreprise, participant ainsi pleinement au développement économique et au devenir de l entreprise artisanale. La CNFA peut intervenir sur des dossiers transversaux, à savoir : l amélioration des statuts des conjoints, la formation, l égalité professionnelle entre les hommes et les femmes La CNFA est organisée au niveau national et départemental (CDFA) avec un objectif de recenser les besoins, informer, coordonner et mettre en œuvre les actions nécessaires. Les sujets issus de la Commission Nationale sont relayés par un groupe d animation qui détermine les axes prioritaires à mener. Ce groupe est composé de six conseillères et de la présidente de la CNFA. Invités aux Journées Nationales d Étude par le président d UNA, la présidente de la CNFA et les conjoints se retrouvent dans le cadre de réunions de travail sur les sujets d actualité. Catherine Foucher, Présidente de la Commission Nationales des Femmes d Artisan CONJOINTS TRAVAILLENT DANS L ENTREPRISE* *sur entreprises

18 18 CHIFFRES CLÉS L artisanat du Bâtiment, 1 re entreprise de France L artisanat du bâtiment, c est : ENTREPRISES ARTISANALES, soit 98 % des entreprises du bâtiment 79 MILLIARDS D EUROS de chiffre d affaires, soit 62 % du CA du bâtiment Autres entreprises 2 % de plus de 250 salariés 11 % de 0 à 20 salariés 62 % de 51 à 250 salariés 11 % artisanales 98 % de 21 à 50 salariés 16 % APPRENTIS, soit 81 % des apprentis du bâtiment ACTIFS (salariés et non-salariés), soit 67 % des actifs du bâtiment de 21 salariés et plus (19 000) 19 % de 10 à 20 salariés (14 000) 14 % de 10 à 19 salariés ( ) 16 % de 0 à 9 salariés (67 000) 67 % de 20 salariés et plus ( ) 33 % de 0 à 9 salariés ( ) 51 % 42,6 MILLIARDS D EUROS DE VALEUR AJOUTÉE, soit 57 % de la valeur ajoutée du bâtiment. 1,63 MILLIARD D EUROS D INVESTISSEMENTS, soit 61 % des investissements du bâtiment.

19 L Europe s engage en Ïle-de-France avec le Fonds européen de développement régional. Le programme d actions du Pôle Eco Construction et Efficacité Energétique Seine Aval est cofinancé par l Union Européenne Eco construisez votre avenir à 30 km de Paris! SEINE AVAL : POLE REGIONAL DE L ECOCONSTRUCTION ET EFFICACITE ENERGETIQUE L'éco construction et l'efficacité énergétique ont été retenues comme filières prioritaires de développement économique de l'opération d'intérêt National Seine Aval*, avec pour la 1 ère fois en Ile-de-France, tout un réseau d'acteurs spécialisés qui accompagnent gratuitement le développement des professionnels et conseillent collectivités et particuliers. Pour plus d informations : Animateur du Pôle Eco Construction et Efficacité Energétique Seine Aval EPAMSA Philippe Sérandour *Seine Aval est un territoire stratégique situé entre Paris-La Défense et la Normandie. Il s'étend de Conflans-Sainte-Honorine, Achères et Poissy jusqu'à aux Portes de l Ile-de-France en passant par les Mureaux, les Deux Rives de la Seine et le Mantois. L'OIN Seine-Aval a pour double objectif d améliorer l attractivité résidentielle et économique de ce territoire, qui compte 51 communes, 5 intercommunalités, entreprises dont 1700 du BTP et habitants.

20

JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE 2010

JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE 2010 JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE 2010 30 SEPTEMBRE, 1 ER ET 2 OCTOBRE DIJON PALAIS DES CONGRÈS THÈME COMMUN BÂTIR ENSEMBLE POUR UN ENVIRONNEMENT RÉUSSI SALON PROFESSIONNEL DU BÂTIMENT CAPEB 2010 PROGRAMME MÉTIERS

Plus en détail

JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE 2010

JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE 2010 JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDE 2010 30 SEPTEMBRE, 1 ER ET 2 OCTOBRE DIJON PALAIS DES CONGRÈS THÈME COMMUN BÂTIR ENSEMBLE POUR UN ENVIRONNEMENT RÉUSSI SALON PROFESSIONNEL DU BÂTIMENT CAPEB 2010 PROGRAMME COUVERTURE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment COUVREUR COUVREUR Le couvreur est le spécialiste des toits : il réalise ou répare les toitures, pose l isolation thermique sous le toit, met en place des fenêtres de toit ou des capteurs solaires,

Plus en détail

Note de synthèse 2012

Note de synthèse 2012 ARTISANAT DU BTP - EDITION N 2 NOVEMBRE 2014 Note de synthèse 2012 DANS CE NUMERO 2 ème publication de l Observatoire des formations à la prévention, cette notre présente les principaux chiffres clés de

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des.

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des. DOSSIER DE PRESSE Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France Les centres de formation d apprentis du bâtiment et des travaux publics poursuivent en 2012 leur mobilisation auprès des entreprises

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE INSTALLATEUR SANITAIRE L installateur sanitaire pose et entretient des équipements sanitaires (éviers, baignoires, douches, chauffe-eau ) et des réseaux de canalisations.

Plus en détail

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants.

L artisanat du BTP est un acteur économique français majeur mais demeure parmi les secteurs où les risques professionnels sont toujours importants. ARTISANAT DU BTP NOTE DE SYNTHESE 2011 N 1 Edition Janvier 2014 OBSERVATOIRE NATIONAL DES FORMATIONS A LA PREVENTION SOMMAIRE UN PREMIER ETAT DES LIEUX Retour sur l année 2011 LES DOMAINES DE FORMATION

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France!

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! Édition avril 2014 Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS 2014 Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! éditorial L artisanat du bâtiment demeure cette année encore

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Partageons plus que l assurance Partageons plus que l assurance Plus d accompagnement Les établissements de santé sont aujourd hui

Plus en détail

La construction et les TP en Indre et Loire

La construction et les TP en Indre et Loire Les Collections de l OE2T Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition Août 2013 La construction et les TP en Indre et Loire Chiffres Clés Sommaire 1 Etablissements par secteurs d activités et

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Observatoire de la MEF

Observatoire de la MEF 2013 Observatoire de la MEF Cité des métiers du Grand Beauvaisis 36, Avenue Salvador Allende Village Mykonos Bâtiment G 60000 Beauvais 03 60 56 60 60 www.mef-beauvaisis.fr SOMMAIRE 1/Définition du secteur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi DOSSIER DE PRESSE Les centres de formation d apprentis du BTP poursuivent en 2013 leur mobilisation auprès des entreprises pour le recrutement d apprentis, dans le cadre de la prolongation de la convention

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment DOSSIER DE PRESSE LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment Dans son parcours scolaire, l élève en fin de 3 ème a trois

Plus en détail

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE PLÂTRIER- PLAQUISTE Le plâtrier-plaquiste réalise plafonds, plafonds suspendus et cloisons. Il assure également l isolation thermique et acoustique et la protection contre

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi?

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? 60, Rue Georges Corète Tel : 01.47.92.79.68 Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King 1. Je souhaite travailler Inscrivez-vous

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

Maçon. Les métiers liés à l architecture

Maçon. Les métiers liés à l architecture Maçon Les métiers liés Dans une entreprise de bâtiment, le maçon intervient lors de la réalisation du gros œuvre, il est donc le premier à travailler sur un chantier. Il conçoit le support sur lequel tous

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT

LE SECTEUR DU BATIMENT LE SECTEUR DU BATIMENT INTERVENANTS 1 - CAPEB 2 Compagnons du Devoir 3 BTP CFA de l Aude Les métiers du bâtiment et les perspectives d évolution professionnelles L Artisanat du bâtiment dans l économie

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

Présentation de l association, son action, ses travaux. Catherine Bonduau

Présentation de l association, son action, ses travaux. Catherine Bonduau Présentation de l association, son action, ses travaux Catherine Bonduau Dynamiser l efficacité thermique du bâtiment Dynamiser la performance thermique du bâtiment Dès 2005 un groupe de travail prépare

Plus en détail

BATIMENT COORDONNEES DES C.F.A. DIPLOMES DISPENSES PAR C.F.A. BOUCHES DU RHONE (13)

BATIMENT COORDONNEES DES C.F.A. DIPLOMES DISPENSES PAR C.F.A. BOUCHES DU RHONE (13) BATIMENT BOUCHES DU RHONE (13) C.F.A. BTP MARSEILLE Impasse de la Montre 13011 MARSEILLE Tél : 04.91.87.98.00 Fax : 04.91.87.98.01 Mail : cfabtp.marseille@ccca-btp.fr Site : www.formation-btp-paca.com

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

PRIMAGAZ SOUTIENT LES CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISES AUX COTES DE L ADIE

PRIMAGAZ SOUTIENT LES CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISES AUX COTES DE L ADIE COMMUNIQUE DE PRESSE PRIMAGAZ SOUTIENT LES CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISES AUX COTES DE L ADIE A l occasion de l année internationale du microcrédit, Primagaz déploie une nouvelle action dans le contexte

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Une approche volontariste et ambitieuse Favoriser l intégration des personnes handicapées demandeuses

Plus en détail

5 e rencontre nationale Centre de conférences Pierre Mendès-France, Paris-Bercy

5 e rencontre nationale Centre de conférences Pierre Mendès-France, Paris-Bercy 5 e rencontre nationale Centre de conférences Pierre Mendès-France, Paris-Bercy ARTISANAT ET PETITES ENTREPRISES, Transformer les attentes environnementales, sociales et de consommation en leviers de développement

Plus en détail

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME udition DEME au Conseil d Orientation pour l Emploi 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l DEME Plan de la présentation Connaître et préparer l évolution des

Plus en détail

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1 La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse (CMA 84) et le réseau des Chambres de Métiers de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur se mobilisent en 2013. Afin de promouvoir, auprès des jeunes de

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN PLOMBIERS CHAUFFAGISTES Le monde change, votre métier aussi. Aujourd hui vos clients n ont qu un mot à la bouche : ECONOMIES D ENERGIE. Écoutez-les! Pour la performance environnementale et économique de

Plus en détail

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER SERRURIER- MÉTALLIER Le serrurier-métallier travaille tout type de construction métallique : serrurerie, rampe d escalier, porte, fenêtre, véranda, pont, passerelle, pylône...

Plus en détail

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE 26 FEVRIER 2013 BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE Contact presse : Colette Génin Tél : 01 44 82 48 84 e-mail : edf-presse@consultants.publicis.fr www.edf.fr EDF SA au

Plus en détail

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise La SEM Régionale des, outil essentiel contre la crise Dossier de presse Conférence de presse La Roche-sur-Yon, 8 juin 2009 Sommaire : Communiqué de synthèse En annexe : - Fiches SEM - Note de conjoncture

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

La formation au service du développement

La formation au service du développement les dossiers de Centre INffo les dossiers de Centre INffo La formation au service du développement durable 1 La formation au service du développement durable Cette année, la semaine du développement durable,

Plus en détail

LES FORUMS Sur le risque professionnel

LES FORUMS Sur le risque professionnel LES FORUMS Sur le risque professionnel Organisés par la Mutuelle nationale des fonctionnaires des collectivités territoriales (MNFCT) «DIALOGUE SOCIAL ET SANTE AU TRAVAIL» Vendredi 30 octobre 2015 PARIS

Plus en détail

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures complémentaires nécessaires Synthèse Avril 2015 Pourquoi

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE?

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE? Groupama Banque - Direction de la communication externe - Groupama participe à la protection de l'environnement en utilisant un site imprim vert et des papiers issus des forêts gérées durablement et en

Plus en détail

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés La lettre d information des défis RH lancés pour les entreprises de la filière Industries de santé INDUSTRIES DE SANTÉ Avril 2014 n 1 ACtionS/déveLoPPement/emPLoi/ComPétenCeS 6 DÉFIS RH À relever en soutien

Plus en détail

Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures

Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures Les études Les chiffres clés du marché» - Edition Juillet 2014 - Un marché morose Impacté par les tensions sur les indicateurs économiques et

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

Mars 2011 LE BTP DANS LE SUD ALSACE EN 2010. Diagnostic sectoriel. Diagnostic. à l accès à l emploi

Mars 2011 LE BTP DANS LE SUD ALSACE EN 2010. Diagnostic sectoriel. Diagnostic. à l accès à l emploi Diagnostic Mars 2011 Diagnostic sectoriel LE BTP DANS LE SUD ALSACE EN 2010 RÉDUIRE les freins culturels et sociaux à l accès à l emploi ACCUEILLIR et accompagner des personnes à la recherche d un emploi

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» OUVRIERS Info n 2015-99/ 4-6 du 11/02/2015 Pour toute question

Plus en détail

L Environnement dans l rtisanat

L Environnement dans l rtisanat L Environnement dans l rtisanat n 10 / septembre 2014 DANS CE NUMERO : LE MOT DU PRÉSIDENT 2 «Valoriser votre engagement» AU SERVICE DES ARTISANS 3 Colorado Imprimerie ZOOM SUR... 4 Les labels environnement

Plus en détail

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012 Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France Synthèse Juillet 2012 RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Réalisation d une étude sur le solaire thermique (STH) en IdF

Plus en détail

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème w w w. p f a - a u t o. f r «Venez prendre votre place dans la PFA!» edito

Plus en détail

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux Dommages ouvrage, CNR, TRC Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Renseignements généraux Raison sociale Le proposant Nom prénom Adresse Code postal Ville Tél Fax Mail Code

Plus en détail

Construction et Isolation. 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans!

Construction et Isolation. 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans! Construction et Isolation 20 MINUTES pour vous assurer que votre future maison sera un investissement rentable dans 10, 15, 20 ans! Achèteriez-vous aujourd hui une maison de classe énergie E? Bien évidemment

Plus en détail

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN),

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN), 1/8 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Congrès annuel de l Union Sociale pour l Habitat (USH) Mardi 22 septembre 2015 MONTPELLIER Monsieur le Président du l USH (Cher Jean-Louis

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2015 et 2016 Contexte Pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux du secteur du bâtiment,

Plus en détail

ALLONNES. 18 logements locatifs individuels et intermédiaires Rue de la Bujerie. Architecte : SELARL Laze & Petolat

ALLONNES. 18 logements locatifs individuels et intermédiaires Rue de la Bujerie. Architecte : SELARL Laze & Petolat ALLONNES 18 logements locatifs individuels et intermédiaires Rue de la Bujerie Architecte : SELARL Laze & Petolat Pose de première pierre Lundi 19 octobre 2009 à 16 h 1 Sommaire Qui est Sarthe Habitat?

Plus en détail

Jeudi 5 avril 2007. Les métiers du sanitaire et du génie climatique : Quelle compétence, quelle formation pour appréhender l énergie demain?

Jeudi 5 avril 2007. Les métiers du sanitaire et du génie climatique : Quelle compétence, quelle formation pour appréhender l énergie demain? Les métiers du sanitaire et du génie climatique : Quelle compétence, quelle formation pour appréhender l énergie demain? Palais des Congrès de Paris Jeudi 5 avril 2007 Manifestation soutenue par l'ademe

Plus en détail

Société d Expertise Conseil en Couverture, Etanchéité, Charpente-Structure et Façade. Bureau d études techniques spécialisé. www.secc-france.

Société d Expertise Conseil en Couverture, Etanchéité, Charpente-Structure et Façade. Bureau d études techniques spécialisé. www.secc-france. Société d Expertise Conseil en Couverture, Etanchéité, Charpente-Structure et Façade Bureau d études techniques spécialisé www.secc-france.com Présentation S.E.C.C., une équipe de spécialistes réactive

Plus en détail

EN 2008, LA MAT. toujours PLUS

EN 2008, LA MAT. toujours PLUS ensemble EN 2008, LA MAT vous OFFRE toujours PLUS de SERVICES! Du NOUVEAU côté PROVINCE! sommaire edito Marcel SOUFFLET, Président de La MAT 4_ 5_ 6_ 7_ TOUJOURS PLUS d avantages DÉCOUVREZ nos partenaires!

Plus en détail

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie

TABLEAU DE BORD PROSPECTIF. Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie TABLEAU DE BORD PROSPECTIF Emploi & Formation Bâtiment et Travaux Publics de Basse-Normandie Édition 2 Avant-propos L traduit, au niveau régional, la volonté de l Observatoire Prospectif des Métiers et

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP. Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) DESCRIPTION DU GUIDE RÉALISATIONS 2010

Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP. Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) DESCRIPTION DU GUIDE RÉALISATIONS 2010 Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) Depuis 11 ans, le Groupe OPCA-GFC-AREF effectue une activité de veille sur les formations obligatoires

Plus en détail

STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE

STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE Union des Métalliers 10, rue du Débarcadère 75017 Paris Tél. 01 40 55 13 00 Fax. 01 40 55 13 01 Union@metallerie.ffbatiment.fr STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE NOVEMBRE 2012

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

Peintures et enduits naturels DEVENIR FRANCHISÉ COLOR-RARE

Peintures et enduits naturels DEVENIR FRANCHISÉ COLOR-RARE Peintures et enduits naturels DEVENIR FRANCHISÉ COLOR-RARE COLOR-RARE unité pilote Capital : 7622 EURL MATIÈRES ET COULEURS Gérante : Sylvie EYRAUD-SARDINHA FRANCHISES Color-Rare OUVRIR une franchise Color-Rare

Plus en détail

LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI

LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI À VERSAILLES Versailles a su conserver son remarquable patrimoine architectural. Chacun de nous l apprécie, le respecte et le valorise afin que notre ville conserve l

Plus en détail

Comment une entreprise peut-elle trouver et choisir la formation dont elle a besoin? Marie-Françoise FOURNIER

Comment une entreprise peut-elle trouver et choisir la formation dont elle a besoin? Marie-Françoise FOURNIER Comment une entreprise peut-elle trouver et choisir la formation dont elle a besoin? Marie-Françoise FOURNIER Sommaire Pratique des entreprises du bâtiment Recherche de formations Formations recensées

Plus en détail

LA FORMATION SIKA CATALOGUE 2015-2016 SIKA FRANCE - SERVICE FORMATION COMMUNICATION PRESCRIPTION

LA FORMATION SIKA CATALOGUE 2015-2016 SIKA FRANCE - SERVICE FORMATION COMMUNICATION PRESCRIPTION LA FORMATION SIKA CATALOGUE 2015-2016 SIKA FRANCE - SERVICE FORMATION COMMUNICATION PRESCRIPTION CATALOGUE FORMATION SIKA 2015-2016 SOMMAIRE FORMATION CLIENT FORMATION EXTERNE 03 L essentiel de la gamme

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 SOMMAIRE Le projet du Centre National de la Construction Paille MOT DE LA PRÉSIDENTE p.1 La maison Feuillette, patrimoine à valeur écologique p.2 PROMOUVOIR, VALORISER ET EXPÉRIMENTER

Plus en détail

Installation des ambassadeurs des marchés publics. Limoges, le 19 février 2015. www.haute-vienne.gouv.fr. @prefet87

Installation des ambassadeurs des marchés publics. Limoges, le 19 février 2015. www.haute-vienne.gouv.fr. @prefet87 Installation des ambassadeurs des marchés publics Limoges, le 19 février 2015 www.haute-vienne.gouv.fr @prefet87 Paris, le 19 février 2015 Le Médiateur national des Marchés publics Chère Ambassadrice,

Plus en détail

Isolation... d une maison ancienne

Isolation... d une maison ancienne Photo F.Chevallereau Isolation...... d une maison ancienne comment s y prendre? L État : RT 2012? mais on est en 2014? Mes amis : Y a qu à mettre de la laine de verre! Mon voisin : Le polystyrène c est

Plus en détail

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Les missions du Pays touristique (inscrites dans les statuts du Syndicat Mixte). 1. Élaborer et participer à la mise en œuvre d un projet de développement touristique

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Intervention du 25 Juin 2015 Dans le cadre des «soirées du Bâtiment» de l Action Construction Durable Couserans Laurelyne MEUNIER,

Plus en détail

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite.

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite. 1 Recherche d emploi ou d informations sur un métier Renseignements sur une formation interrogations sur son avenir professionnel Cette journée permet de : > Rencontrer des entreprises qui recrutent, >

Plus en détail

Les Coulisses du Bâtiment L évènement de la rentrée pour le secteur! Les 10, 11 et 12 octobre 2013

Les Coulisses du Bâtiment L évènement de la rentrée pour le secteur! Les 10, 11 et 12 octobre 2013 Les Coulisses du Bâtiment L évènement de la rentrée pour le secteur! Les 10, 11 et 12 octobre 2013 La 11 ème édition des «Coulisses du Bâtiment» se déroulera les 10, 11 et 12 octobre prochain. Une nouvelle

Plus en détail

PRÉ-PROGRAMME. Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen. www.hopitalexpomed.com. héral UNE MANIFESTATION

PRÉ-PROGRAMME. Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen. www.hopitalexpomed.com. héral UNE MANIFESTATION PRÉ-PROGRAMME Les rendez-vous d affaires et de coopération hospitalière du bassin méditerranéen UNE MANIFESTATION EN ASSOCIATION AVEC EN PARTENARIAT AVEC UNE ORGANISATION FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

La solution céramique

La solution céramique octobre 2010 LES ATOUTS DE LA SOLUTION CERAMIQUE Confort Acoustique Conductibilité thermique Economie Coût global Introduction Les planchers chauffants connaissent depuis quelques années un fort développement.

Plus en détail

Les rendez-vous de référence

Les rendez-vous de référence Les rendez-vous de référence SÉMINAIRES au cœur de la banque et de la finance s informer se former partager Associez le nom de votre entreprise à un événement RB Séminaires Depuis plus de 20 ans, RB Séminaires

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DU BÂTIMENT - YVELINES 29-78150 LE CHESNAY

FÉDÉRATION FRANÇAISE DU BÂTIMENT - YVELINES 29-78150 LE CHESNAY Dossier d adhésion FÉDÉRATION FRANÇAISE DU BÂTIMENT - YVELINES 29 avenue Debasseux - 78150 LE CHESNAY Tél : 01 39 54 23 69 - Fax : 01 39 55 67 34 Email : attalb@d78.ffbatiment.fr www.d78.ffbatiment.fr

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

Bâtiment second œuvre

Bâtiment second œuvre Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Bâtiment second œuvre 2 980 établissements employeurs 4 570 d apprentissage 4 250 apprentis Principales activités du secteur Travaux de

Plus en détail

Formation. continue diplômante. Diplômes Bac à Bac +3/4 E-learning Formation mixte Validation des acquis de l expérience (VAE)

Formation. continue diplômante. Diplômes Bac à Bac +3/4 E-learning Formation mixte Validation des acquis de l expérience (VAE) Formation continue diplômante Diplômes Bac à Bac +3/4 E-learning Formation mixte Validation des acquis de l expérience (VAE) www.ifpass.fr www.formations-assurance.fr www.emploi-assurance.com L environnement

Plus en détail

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2 Dossier de presse La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche Synthèse page 2 Le contexte de la campagne page 5 Le déroulement de la campagne page 7 Faits

Plus en détail

étudié pour les étudiants!

étudié pour les étudiants! étudié pour les étudiants! Réussir, c est une question de volonté, c est aussi être accompagné. Un concept étudié pour les étudiants On ne réussit jamais par hasard. Qu il s agisse de ses études ou de

Plus en détail

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable N 70 - Novembre 2013 Repères C est le moment d agir 07 > 500000 logements rénovés par an d ici à 2017 selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail