Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs"

Transcription

1 Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs Rapport 15 place de la République Paris À : De : Médiateur des Entreprises / CroissancePlus Hugues Cazenave / Yacine Redjdal

2 MÉTHODOLOGIE

3 Méthodologie Étude quantitative réalisée auprès d un échantillon représentatif d entreprises françaises de 10 à salariés travaillant au moins une entreprise du SBF fournisseurs de grandes entreprises françaises ont été sollicités par courriers. Ces courriers ont été envoyés par le Médiateur des Entreprises évaluations d entreprises par leurs fournisseurs ont été recueillies au global contre évaluations en 2013 (+39%). La représentativité de l échantillon a été assurée par un redressement en termes de secteurs d activité, de taille d entreprise et de région. Mode de recueil : étude on line, après sollicitation par courriers et entre le 15 juillet et le 4 octobre Le questionnaire a été administré auprès de dirigeants et directeurs financiers de ces fournisseurs. L indice de qualité de la relation utilisé le classement des entreprises est calculé à partir de la note de recommandation rapportée sur un indice 100. La définition de la qualité de la relation retenue l enquête est la suivante : «La qualité de la relation client-fournisseur tient à l'équilibre de la relation commerciale. Pour établir une collaboration productive, il est indispensable de créer une relation partenariale fondée sur une confiance réciproque. Cela passe notamment par le respect des modalités du contrat (commandes, livraisons, fixations de prix, facturations...), des conditions d'exécution équilibrées, le respect des délais de paiement, la qualité du dialogue entre un client et son fournisseur, l'implication stratégique à moyen et long terme.» Toute publication totale ou partielle doit impérativement rappeler la méthodologie et utiliser la mention complète suivante : «Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs OpinionWay/Médiateur des Entreprises/CroissancePlus». 3

4 Structure d échantillon

5 Fonctions interrogées Q. Merci de préciser votre fonction : TOUS F o u r n i s s e u r s Président / PDG / Gérant 43% 41% Direction comptable / DAF/RAF 25% 29% DG/DGA 10% 10% Autres fonctions dirigeantes 10% 4% Autre 12% 16% 5

6 RESULTATS

7 Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs 01 Perception globale : Une légère amélioration de la qualité de la relation clients-fournisseurs, mais des attentes fortes à l égard du respect des délais de paiement

8 La qualité de la relation clients fournisseurs est perçue comme meilleure qu il y a 2 ans Q. Quelle est votre perception générale à l égard de la qualité de la relation que vos principaux clients entretiennent avec votre entreprise? TOUS f o u r n i s s e u r s Qualité de la relation clients-fournisseurs s est améliorée % % 8

9 Une légère amélioration du respect des délais de paiement, mais toujours en deçà des attentes des fournisseurs Q. En pensant à l ensemble des entreprises lesquelles vous êtes prestataire, quelle est votre perception générale à l égard de leur respect des délais de paiement sur une échelle de 0 à 10? TOUS F o u r n i s s e u r s Respect des délais de paiement Détracteurs Notes de 0 à 6 Neutres Notes de 7 à 8 Promoteurs Notes de 9 à 10 Moyenne % 41% 7% 6, % 35% 5% 5,5 9

10 Les délais de paiement ont encore augmenté l année dernière moins de la moitié des fournisseurs : un léger mieux Q. De manière générale, avez-vous constaté depuis le début de l année 2015 TOUS f o u r n i s s e u r s Entre & Entre & % % Perception d une augmentation des délais de paiement 45% Entre 2012 et 2013 Entre 2014 et

11 Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs 02 Classement des entreprises

12 Définition de la qualité de la relation client Définition de qualité de la relation client : La qualité de la relation client-fournisseur tient à l'équilibre de la relation commerciale. Pour établir une collaboration productive, il est indispensable de créer une relation partenariale fondée sur une confiance réciproque. Cela passe notamment par le respect des modalités du contrat (commandes, livraisons, fixations de prix, facturations...), des conditions d'exécution équilibrées, le respect des délais de paiement, la qualité du dialogue entre un client et son fournisseur, l'implication stratégique à moyen et long terme. 12

13 Les entreprises évaluées en 2015 Q. Votre entreprise a-t-elle travaillé au cours des 12 derniers mois l une des entreprises suivantes ou l une de ses filiales? é v a l u a t i o n s AERONAUTIQUE/SPATIAL/ARMEMENT Airbus Group Dassault Aviation DCNS Group Safran Thales Group Zodiac Aerospace AGROALIMENTAIRE Danone Groupe Lactalis Nestlé France Pernod Ricard Sodexo France AUTOMOBILE Faurecia Michelin Peugeot Plastic Omnium Renault Valeo Volkswagen Group France BANQUES ET ASSURANCES Allianz Axa BNP Paribas Confédération Nationale du Crédit Mutuel Crédit Agricole Groupama Groupe BPCE Natixis Société Générale Biens d'équipement Groupe SEB Legrand Schneider Electric Nouvelles entreprises 2015 BTP/CONSTRUCTION Bouygues Construction Eiffage FAYAT Nexity SPIE VINCI Carrefour Casino Guichard Perrachon Cora Darty E.Leclerc Groupe Auchan Groupe Les Mousquetaires Leroy Merlin Lidl Rexel Système U ENERGIE/ENVIRONNEMENT Areva Derichebourg EDF GDF Suez / ENGIE Groupe Total Suez Environnement Veolia Environnement LUXE/COSMETIQUES Chanel SA Hermès International L'Oréal LVMH Moet Hennessy Louis Vuitton Yves Rocher Nouvelles entreprises 2015 MATERIAUX (CHIMIE/PLASTURGIE) Air Liquide ArcelorMittal Lafarge Saint-Gobain Solvay ThyssenKrupp Materials France SANTE/PHARMA Pierre Fabre Sanofi Servier TELECOM/COMMUNICATION/MEDIA/SERVICES Bouygues Telecom La Poste Numericable-SFR * Orange TRANSPORT Aéroports de Paris Air France KLM Alstom Group Groupe RATP SNCF AUTRES Accor BIC Nouvelles entreprises

14 Entreprises au dessus de la moyenne IRF en 2015 Q. Sur une échelle de 0 à 10, recommanderiez-vous les entreprises suivantes la qualité de la relation qu elles entretiennent avec votre entreprise? Q. Quelle note donneriez-vous à chacune de ces entreprises concernant leur respect des délais de paiement sur une échelle de 0 à 10 Société Secteur Rang 2015 Indice Relation fournisseur 2015 Evol. IRF Indice Délais de paiement 2015 Air Liquide MATERIAUX (CHIMIE/PLASTURGIE) 1 16,3 14,6 Pierre Fabre SANTE/PHARMA 2 15,6 11,2 = Lafarge MATERIAUX (CHIMIE/PLASTURGIE) 3 14,0 10,0 = Servier SANTE/PHARMA 4 13,8 14,4 Air France KLM (new) TRANSPORT 5 13,7 13,9 Groupe SEB (new) Biens d'équipement 6 13,6 10,1 Chanel SA (new) LUXE/COSMETIQUES 7 13,3 10,1 Hermès International (new) LUXE/COSMETIQUES 8 12,9 6,8 Zodiac Aerospace (new) AERONAUTIQUE/SPATIAL/ARMEMENT 9 12,8 13,4 Sodexo France (new) AGROALIMENTAIRE 10 12,4 11,3 Système U 11 12,4 = 11,2 Legrand Biens d'équipement 12 12,2 10,9 Société Générale BANQUES ET ASSURANCES 13 12,1 12,0 Axa BANQUES ET ASSURANCES 14 12,1 9,0 = Plastic Omnium AUTOMOBILE 15 11,7 14,3 Schneider Electric Biens d'équipement 16 11,7 8,9 Pernod Ricard (new) AGROALIMENTAIRE 17 11,5 8,7 Veolia Environnement ENERGIE/ENVIRONNEMENT 18 11,4 9,4 = Michelin AUTOMOBILE 19 11,3 = 11,2 = Orange TELECOM/COMMUNICATION/MEDIA/SERVICES 20 11,3 10,2 Volkswagen Group France (new) AUTOMOBILE 21 11,3 8,8 Allianz BANQUES ET ASSURANCES 22 11,3 7,7 Sanofi SANTE/PHARMA 23 11,0 = 11,2 = Peugeot AUTOMOBILE 24 10,9 11,5 La Poste TELECOM/COMMUNICATION/MEDIA/SERVICES 25 10,9 7,2 Groupe BPCE BANQUES ET ASSURANCES 26 10,6 14,5 Groupe Les Mousquetaires 27 10,6 = 11,5 = L'Oréal LUXE/COSMETIQUES 28 10,6 7,2 Groupe RATP TRANSPORT 29 10,5 9,8 = Danone AGROALIMENTAIRE 30 10,5 = 9,0 Yves Rocher (new) LUXE/COSMETIQUES 31 10,4 10,7 Groupe Auchan 32 10,3 10,9 = Saint-Gobain MATERIAUX (CHIMIE/PLASTURGIE) 33 10,1 12,2 = E.Leclerc 34 10,1 11,5 = Renault AUTOMOBILE 35 10,1 8,8 Nestlé France AGROALIMENTAIRE 36 10,1 8,8 EDF ENERGIE/ENVIRONNEMENT 37 10,0 8,8 Evol. IDP é v a l u a t i o n s 14

15 Entreprises en dessous de la moyenne IRF en 2015 Q. Sur une échelle de 0 à 10, recommanderiez-vous les entreprises suivantes la qualité de la relation qu elles entretiennent avec votre entreprise? Q. Quelle note donneriez-vous à chacune de ces entreprises concernant leur respect des délais de paiement sur une échelle de 0 à 10 Société Secteur Rang 2015 Indice Relation fournisseur 2015 Evol. IRF Indice Délais de paiement 2015 Leroy Merlin 38 9,9 = 9,5 Safran AERONAUTIQUE/SPATIAL/ARMEMENT 39 9,7 = 9,5 = Dassault Aviation AERONAUTIQUE/SPATIAL/ARMEMENT 40 9,6 11,6 SNCF TRANSPORT 41 9,6 = 10,0 = Groupama BANQUES ET ASSURANCES 42 9,6 9,9 = Confédération Nationale du Crédit Mutuel (new) BANQUES ET ASSURANCES 43 9,6 9,6 Eiffage BTP/CONSTRUCTION 44 9,6 = 8,9 Derichebourg (new) ENERGIE/ENVIRONNEMENT 45 9,5 11,2 LVMH Moet Hennessy Louis Vuitton LUXE/COSMETIQUES 46 9,5 10,7 BNP Paribas BANQUES ET ASSURANCES 47 9,4 = 9,6 GDF Suez / ENGIE ENERGIE/ENVIRONNEMENT 48 9,2 10,5 SPIE BTP/CONSTRUCTION 49 9,2 7,1 = Rexel (new) 50 9,1 10,9 Lidl (new) 51 9,1 8,2 Alstom Group TRANSPORT 52 9,1 = 8,2 = Suez Environnement ENERGIE/ENVIRONNEMENT 53 9,1 = 6,7 Crédit Agricole BANQUES ET ASSURANCES 54 8,8 9,9 Thales Group AERONAUTIQUE/SPATIAL/ARMEMENT 55 8,8 9,4 Areva ENERGIE/ENVIRONNEMENT 56 8,8 7,7 Airbus Group AERONAUTIQUE/SPATIAL/ARMEMENT 57 8,7 10,5 Groupe Lactalis (new) AGROALIMENTAIRE 58 8,5 10,4 Faurecia AUTOMOBILE 59 8,5 = 9,4 Natixis (new) BANQUES ET ASSURANCES 60 8,2 10,0 Nexity BTP/CONSTRUCTION 61 8,2 6,7 ArcelorMittal MATERIAUX (CHIMIE/PLASTURGIE) 62 8,1 7,9 Groupe Total ENERGIE/ENVIRONNEMENT 63 7,8 12,4 = ThyssenKrupp Materials France MATERIAUX (CHIMIE/PLASTURGIE) 64 7,7 11,1 Carrefour 65 7,7 = 9,5 = Cora (new) 66 7,6 10,1 Bouygues Construction BTP/CONSTRUCTION 67 7,6 7,8 = Darty (new) 68 7,4 10,2 FAYAT BTP/CONSTRUCTION 69 7,3 7,4 Casino Guichard Perrachon 70 7,3 = 5,7 Aéroports de Paris TRANSPORT 71 7,2 11,0 = BIC (new) AUTRES 72 7,2 7,4 DCNS Group AERONAUTIQUE/SPATIAL/ARMEMENT 73 7,2 7,1 Accor AUTRES 74 7,2 5,4 Solvay (new) MATERIAUX (CHIMIE/PLASTURGIE) 75 7,1 7,9 VINCI BTP/CONSTRUCTION 76 7,1 = 7,4 = Valeo AUTOMOBILE 77 6,7 7,4 = Bouygues Telecom TELECOM/COMMUNICATION/MEDIA/SERVICES 78 6,5 6,5 Numericable-SFR * TELECOM/COMMUNICATION/MEDIA/SERVICES 79 6,3 = 3,4 Evol. IDP é v a l u a t i o n s 15

16 SYNTHÈSE

17 Synthèse (1/2) Une légère amélioration de la qualité de la relation clients-fournisseurs, mais des attentes fortes à l égard du respect des délais de paiement Les fournisseurs ont constaté une légère amélioration de la qualité de la relation qu ils entretiennent avec leurs clients. En ce qui concerne le respect des délais de paiement, la perception des fournisseurs s est légèrement améliorée, la note moyenne passant de 5,5 à 6,1, mais le nombre de détracteurs, c est-à-dire les fournisseurs qui ont mis une note entre 0 et 6, reste toujours élevé, puisqu ils représentent 52% des dirigeants interrogés. De plus, près de la moitié de ces fournisseurs constatent que les délais liés aux paiement de leurs prestations ont encore augmenté par rapport à Air Liquide : une entreprise «modèle» Air Liquide, entreprise déjà très bien classée en 2013 (5 ème place), a gagné sa position de leader 2015, perçue comme meilleure et sur la relation qu elle entretient avec ses fournisseurs, et sur son respect des délais de paiement. 3 entreprises «irréprochables» sur la relation clients-fournisseurs Pierre Fabre, Lafarge et Servier, déjà bien évaluées en 2013 sur la relation client-fournisseurs, ont été mieux notées par leurs fournisseurs en 2015, passant ainsi des 16 ème, 12 ème et 17 ème places aux 2 ème, 3 ème et 4 ème places. 26

18 Synthèse (2/2) Des efforts fournis par Orange, Société Générale, AXA et Veolia 4 entreprises «critiquées» en 2013 concernant la relation qu elles entretenaient avec leurs fournisseurs, sont aujourd hui bien mieux perçues, remontant des plus mal classées 2013 aux 13 ème, 14 ème, 18 ème et 20 ème place du classement 2015 : Société Générale, AXA et Veolia et Orange SFR : le mauvais élève Déjà dernière du classement en 2013, SFR représente encore l entreprise la plus mal évaluée en 2015, avec la perception que les délais de paiement sont moins respectés qu il y a 2 ans. Une relation clients-fournisseurs qui n a pas évolué au sein des derniers du classement 2013 A l instar de SFR, 3 entreprises stagnent dans les derniers du classement «Relation clientsfournisseurs» : Bouygues Telecom et Valeo et Vinci. 27

19 Annexes Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs

20 Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs 03 Classement des entreprises selon leur secteur d activités

21 Perception à l égard de la qualité de la relation clients fournisseurs Indice relation fournisseur é v a l u a t i o n s Biens d équipement Luxe/Cosmétiques Santé/Pharma Matériaux Energie/Environnement Agroalimentaire Automobile Banque et assurance Distribution Aéronautique/Spatial/Armement Transport Télécom/Communication/Média/ Services aux entreprises BTP/Construction Autres 12,6 11,9 11,7 10,9 10,4 10,0 9,7 9,6 9,6 9,6 9,4 8,8 8,3 7,3 13,8 11,2 11,4 11,9 10,3 12,1 8,6 9,2 9,5 11,8 10,0 7,4 8,2 9,2 30

22 Perception à l égard du respect des délais de paiement Indice respect des délais de paiements é v a l u a t i o n s Biens d équipement Matériaux Automobile Aéronautique/Spatial/Armement Energie/Environnement Santé/Pharma Distribution Banques et assurances Transport Agroalimentaire Luxe/Cosmétiques Telecom/communication/Média/Se rvices aux entreprises BTP/Construction Autres 11,0 10,6 10,4 10,1 10,1 9,9 9,9 9,6 9,3 8,4 8,4 8,2 7,8 6,7 12,9 11,7 8,2 11,0 9,9 11,8 10,7 9,4 10,0 12,8 11,3 8,0 7,7 11,

23 15 place de la République Paris

L observatoire neonn des délais de publication 2013

L observatoire neonn des délais de publication 2013 L observatoire neonn des délais de publication 2013 Etude menée sur les résultats annuels consolidés des cotations du CAC 40 et du SBF120 GLOBAL CONSOLIDATION SOLUTIONS 1 SOMMAIRE OBJET DE L ETUDE & CONSTATS

Plus en détail

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles MàJ Février 2008 Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles 1. Obligation de négocier sur l égalité professionnelle (loi du 9 mai 2001 renforcée

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2015 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Depuis 2008, l Observatoire analyse l

Plus en détail

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances pour Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances Juin 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A La perception globale du changement B Le vécu du changement au

Plus en détail

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN - Octobre 2012 - Commanditaires et définitions Commanditaires de l enquête Cette enquête a été

Plus en détail

Féminisation et performances des entreprises

Féminisation et performances des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Féminisation et performances des entreprises 2011 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Pourquoi se poser la question du lien entre féminisation

Plus en détail

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers CORPORATE EVENT NOTICE: Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013 Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20121221_11152_EUR DATE: 21/12/2012

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2009 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu - Etat des lieux de la féminisation de françaises - Trois facteurs explicatifs de la féminisation

Plus en détail

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014 Deloitte Acteur de référence des services professionnels Août 2014 Un réseau mondial de premier plan Une couverture géographique équilibrée Deloitte fournit des services d Audit, de Conseil, de Fiscalité,

Plus en détail

Sondage de L Observatoire des Réseaux Sociaux d Entreprise

Sondage de L Observatoire des Réseaux Sociaux d Entreprise Contacts : Ziryeb MAROUF Directeur de l Observatoire ziryeb.marouf@orange.com 05 Juin 2012 Sondage de L Observatoire des Réseaux Sociaux d Entreprise Accès aux médias sociaux publics à partir des postes

Plus en détail

* L obligation est soumise au risque de défaut de Natixis (Fitch : A / Moody s : A2 / Standard & Poor s : A au 8 décembre 2015).

* L obligation est soumise au risque de défaut de Natixis (Fitch : A / Moody s : A2 / Standard & Poor s : A au 8 décembre 2015). Equinoxe Avril 2026 Equinoxe Avril 2026 est une obligation de droit français émise par Natixis* offrant à l échéance une protection à 90 % du capital initial. Equinoxe Avril 2026 présente un risque de

Plus en détail

Baromètre de l attractivité des grandes entreprises auprès des cadres

Baromètre de l attractivité des grandes entreprises auprès des cadres Baromètre de l attractivité des grandes entreprises auprès des cadres Avril 201 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Atlantico Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif

Plus en détail

Initiative. Mai 2024. Éligibilité : contrats d assurance-vie et de capitalisation en unités de compte, compte-titres ordinaires.

Initiative. Mai 2024. Éligibilité : contrats d assurance-vie et de capitalisation en unités de compte, compte-titres ordinaires. Initiative Mai 2024 Initiative Mai 2024 est une obligation de droit français émise par Natixis* offrant une protection à 90 % du capital initial à l échéance. Initiative Mai 2024 présente un risque de

Plus en détail

FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de

FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de ISIN Nom Type FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de SIIC et autres formes de sociétés foncières

Plus en détail

Le Baromètre Etudiants 2007 - Edition Commerciaux L'enquête Méthodologie A propos de l'institut trendence, partenaire de L'Expansion :

Le Baromètre Etudiants 2007 - Edition Commerciaux L'enquête Méthodologie A propos de l'institut trendence, partenaire de L'Expansion : - Edition Commerciaux trendence Institut 2007 L'enquête Avec plus de 11000 réponses provenant de 94 établissements d'enseignement supérieur francais, est la plus grande enquête Emploi et Carrière en Europe

Plus en détail

Artema Premium. Investir est un art

Artema Premium. Investir est un art Artema Premium Investir est un art Ce titre de créance complexe émis par Natixis (Standard & Poor s : A / Moody s : A2 / Fitch : A au 5 janvier 2016), dont l investisseur supportera le risque de crédit,

Plus en détail

Résultats 2010 - Classements Universum des Employeurs Idéaux des Étudiants des Grandes Écoles Françaises

Résultats 2010 - Classements Universum des Employeurs Idéaux des Étudiants des Grandes Écoles Françaises Universum Student Survey 2010 Édition française Résultats 2010 - Classements Universum des Employeurs Idéaux des Étudiants des Grandes Écoles Françaises Plus de 68 000 évaluations individuelles d employeurs

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS & P LMARÈS. 2015-6 e ÉDITION DES GRANDS PRIX DE LA TRANSPARENCE

CHIFFRES CLÉS & P LMARÈS. 2015-6 e ÉDITION DES GRANDS PRIX DE LA TRANSPARENCE CHIFFRES CLÉS & P LMARÈS Analyse réalisée de mai à septembre 2015, portant sur l information financière des sociétés de droit français du SBF 120 2015-6 e ÉDITION DES GRANDS PRIX DE LA TRANSPARENCE MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

LA CONFIANCE DES FRANÇAIS DANS LES MARQUES

LA CONFIANCE DES FRANÇAIS DANS LES MARQUES LA CONFIANCE DES FRANÇAIS DANS LES MARQUES Avril 2016 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel: 01 78 94 90 00 Fax : 01 78 94 90

Plus en détail

Classements Universum 2013 des employeurs idéaux des étudiants français.

Classements Universum 2013 des employeurs idéaux des étudiants français. Contact Presse France: Anne-Sophie Pasquet bureau : 01.82.00.97.48 mobile : 06.43.72.66.02 E-mail : anne-sophie.pasquet@universum.se Classements Universum 2013 des employeurs idéaux des étudiants français.

Plus en détail

SBF 120. Approche Sectorielle

SBF 120. Approche Sectorielle SBF 120 Approche Sectorielle 30 juin 2014 Avertissement ) Les informations contenues dans ce document ont été puisées aux meilleures sources mais ne sauraient entraîner notre responsabilité. Par SOMMAIRE

Plus en détail

LES ATTENTES ET LES COMPORTEMENTS DES ÉTUDIANTS ET JEUNES DIPLÔMÉS

LES ATTENTES ET LES COMPORTEMENTS DES ÉTUDIANTS ET JEUNES DIPLÔMÉS LES ATTENTES ET LES COMPORTEMENTS DES ÉTUDIANTS ET JEUNES DIPLÔMÉS DES GRANDES ÉCOLES ET UNIVERSITÉS POURQUOI POSTULER DANS UNE ENTREPRISE PLUTÔT QUE DANS UNE AUTRE? MÉTHODOLOGIE Étude on line menée en

Plus en détail

Les profits des entreprises du

Les profits des entreprises du Les profits des entreprises du CAC 40 Des hausses de profits déconnectées de la réalité économique David Meyer collaborateur de la Direction Fédérale sur les questions économiques 1 Méthodologie Les données

Plus en détail

Gabriel Croissance. Ensemble pour aller plus loin

Gabriel Croissance. Ensemble pour aller plus loin Gabriel Croissance Titre de créance présentant un risque de perte en capital Le prospectus d émission des titres de créances complexes proposés a été approuvé par la BaFin, régulateur Allemand, en date

Plus en détail

Rapport Financier Semestriel

Rapport Financier Semestriel Rapport Financier Semestriel EXERCICE 2013 DU 1 ER JANVIER AU 30 JUIN Date : 23/09/2013 Version : 1.0 SOMMAIRE 1. Commentaires généraux sur l activité... 3 2. Comptes semestriels consolidés... 5 2.1. Faits

Plus en détail

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Introduction Les informations présentes dans ce baromètre sont issues de la base

Plus en détail

Ce devait être un ballon

Ce devait être un ballon En couverture DesPME qu on asphyxie Pour la deuxième année consécutive, Challenges publie les classements des donneurs d ordre et des banques basés sur leurs pratiques envers les petites et moyennes entreprises.

Plus en détail

Le Baromètre Etudiants 2008 Les employeurs préférés des futurs cadres dirigeants

Le Baromètre Etudiants 2008 Les employeurs préférés des futurs cadres dirigeants Le Baromètre Etudiants 2008 Les employeurs préférés des futurs cadres dirigeants Faire grandir votre marque employeur! L enquête en bref Avec 15.617 réponses d étudiants de niveau master, Le Baromètre

Plus en détail

L ÉTUDE PALMARES EMPLOYEURS 2011

L ÉTUDE PALMARES EMPLOYEURS 2011 Palmarès Employeurs 2011 L ÉTUDE PALMARES EMPLOYEURS 2011 Pourquoi ce palmarès? mesure de l attractivité = notoriété X image perception externe à l entreprise (82%) Résultats = Qui sont les employeurs

Plus en détail

L OBSERVATOIRE NEONN DES DÉLAIS DE PUBLICATION 2013

L OBSERVATOIRE NEONN DES DÉLAIS DE PUBLICATION 2013 L OBSERVATOIRE NEONN DES DÉLAIS DE PUBLICATION 2013 Etude menée sur les résultats annuels consolidés des cotations du CAC 40 et du SBF120 GLOBAL CONSOLIDATION SOLUTIONS 1 SOMMAIRE OBJET DE L ETUDE & CONSTATS

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES Emetteur : Calyon Financial Products (Guernsey) Limited Garant : Calyon

Plus en détail

de perte en capital en cours de vie et à l échéance

de perte en capital en cours de vie et à l échéance Autocall R Mars 2016 Titre de créance COMPLEXE DE DROIT français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Le produit émis par Natixis Structured Issuance, véhicule d émission

Plus en détail

TNS Sofres Grandes Ecoles 2014

TNS Sofres Grandes Ecoles 2014 TNS Sofres Grandes Ecoles 2014 Abstract pour Le Figaro Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain! 2 025 étudiants interrogés dont : 805 en Ecoles de commerce et 1220 en Ecole d Ingénieurs!

Plus en détail

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011 I - ETAT DU PORTEFEUILLE AMIS DU MUSEUM EN FIN D'EXERCICE 31/12/10 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value 31/12/11 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value Barclays 295 608,32 217 876,83 79 455,43

Plus en détail

Baromètre de l emploi

Baromètre de l emploi 1 Jan 2013 Entreprises ayant participé au Baromètre emploi ABN AMRO ARC INTERNATIONAL AREVA AUCHAN AXA BANQUE POPULAIRE BCG BMW BNP PARIBAS BOULANGER BOUYGUES CONSTRUCTION BRUNEL CAAM CAISSE D'EPARGNE

Plus en détail

NG Travel : 140 M de chiffres d affaires

NG Travel : 140 M de chiffres d affaires Le Groupe NG Travel : 140 M de chiffres d affaires Le Luxe à prix doux 33 Millions d euros de CA en 2013 Vente directe B2C de produits haut de gamme à la carte et sur mesure Marques spécialistes uniquement

Plus en détail

Le GRI ou GLOBAL REPUTATION IMPACT INDEX

Le GRI ou GLOBAL REPUTATION IMPACT INDEX Le GRI ou GLOBAL REPUTATION IMPACT INDEX LE PALM ARES DES 100 EN TREPRISES M O N DIALES LES PLUS M ARQ UAN TES pour les Français Ce sondage est réalisé par et Publié dans le mardi 19 Mai LEVEE D EMBARGO

Plus en détail

Le dossier du Comité de Gestion

Le dossier du Comité de Gestion Le dossier du Comité de Gestion «Un fonds commun de placement interactif et transparent» du vendredi 25 septembre 2015 Acer Finance Actualités & Macro économie Acer Finance 24/09/2015 Les cours du pétrole

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2016 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Depuis 2007, l Observatoire analyse l

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2012 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Depuis 2008, l Observatoire analyse l

Plus en détail

Observatoire Skemade la féminisation des entreprises

Observatoire Skemade la féminisation des entreprises Observatoire Skemade la féminisation des entreprises Edition 2014 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Observatoire Skemade la féminisation des entreprises Depuis 2008, l Observatoire analyse l évolution

Plus en détail

1 PORTAGE SALARIAL p 3 2 PROCÉDURE p 4 3 RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE p 4 4 GARANTIE FINANCIÈRE p 5 5 ASSURANCE RAPATRIEMENT p 5 6

1 PORTAGE SALARIAL p 3 2 PROCÉDURE p 4 3 RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE p 4 4 GARANTIE FINANCIÈRE p 5 5 ASSURANCE RAPATRIEMENT p 5 6 1 PORTAGE SALARIAL p 3 2 PROCÉDURE p 4 3 RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE p 4 4 GARANTIE FINANCIÈRE p 5 5 ASSURANCE RAPATRIEMENT p 5 6 LÉGISLATION p 6 7 VENTORIS p 6 8 RÉFÉRENCES p 7 1 - INTÉGREZ

Plus en détail

TNS Sofres Grandes Ecoles 2007

TNS Sofres Grandes Ecoles 2007 TNS Sofres Grandes Ecoles 07 Mai 07 Contact TNS SOFRES Eric CHAUVET 01 92 45 49 Anne COURTOIS 01 92 47 77 Département Stratégies d opinion Pôle Management Facilité de trouver un emploi : enfin le rebond

Plus en détail

PROGRAMME ACHATS DURABLES DE LAFARGE. Évaluation des Performances des fournisseurs en matière de développement durable

PROGRAMME ACHATS DURABLES DE LAFARGE. Évaluation des Performances des fournisseurs en matière de développement durable PROGRAMME ACHATS DURABLES DE LAFARGE Évaluation des Performances des fournisseurs en matière de développement durable Développement durable : une cause commune à Lafarge et ses fournisseurs Lafarge s'engage

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 23 JUIN 2015 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 23 juin 2015 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents

Plus en détail

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Premiers éléments à partir des sociétés cotées au CAC 40 Marseille - Septembre 2005 1 Présentation générale

Plus en détail

DÉVELOPPER L EFFICACITÉ RELATIONNELLE DES ORGANISATIONS

DÉVELOPPER L EFFICACITÉ RELATIONNELLE DES ORGANISATIONS DÉVELOPPER L EFFICACITÉ RELATIONNELLE DES ORGANISATIONS 15 avenue Victor Hugo - 92170 Vanves Tél. : 01 41 09 05 05 - Fax : 01 41 09 05 06 - www.inergie.com EN BREF cabinet conseil depuis 1986 MANAGEMENT

Plus en détail

La communication financière sur la norme IAS 36

La communication financière sur la norme IAS 36 La communication financière sur la norme IAS 36 (dépréciations d actifs)* Étude de l impact de la crise sur les états financiers 2008 des sociétés du CAC 40 Édito Le département Evaluation & Stratégie

Plus en détail

Achats Responsables. Suivi de la performance RSE* des fournisseurs de PSA Peugeot Citroën

Achats Responsables. Suivi de la performance RSE* des fournisseurs de PSA Peugeot Citroën Achats Responsables Suivi de la performance RSE* des fournisseurs de PSA Peugeot Citroën Pour plus d informations: support.ecovadis.com *Responsabilité Sociétale des Entreprises 1 PSA Peugeot Citroën et

Plus en détail

K INVEST FRANCE DOCUMENT D'INFORMATION PERIODICITE SEMESTRIELLE AU 30/06/2015 FORME JURIDIQUE DE L'OPCVM. FCP Général CLASSIFICATION

K INVEST FRANCE DOCUMENT D'INFORMATION PERIODICITE SEMESTRIELLE AU 30/06/2015 FORME JURIDIQUE DE L'OPCVM. FCP Général CLASSIFICATION K INVEST FRANCE DOCUMENT D'INFORMATION PERIODICITE SEMESTRIELLE AU 30/06/2015 FORME JURIDIQUE DE L'OPCVM FCP Général CLASSIFICATION Actions françaises AFFECTATION DES RESULTATS Résultat capitalisable Page

Plus en détail

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES OBSERVATOIRE SKEMA DE LA FEMINISATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES RESISTENT-ELLES MIEUX A LA CRISE BOURSIERE? Professeur Michel Ferrary SKEMA Business School 1 Michel

Plus en détail

Avec Wedia, le Crédit Agricole de Bretagne industrialise sa communication mobile

Avec Wedia, le Crédit Agricole de Bretagne industrialise sa communication mobile COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 septembre 2012 Avec Wedia, le Crédit Agricole de Bretagne industrialise sa communication mobile Paris, le 27 septembre 2012 WEDIA, éditeur de solutions logicielles dédiées

Plus en détail

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Septembre 2010 Une étude réalisée par : Russell Reynolds Associates Objectifs de l étude Assurer un suivi Apporter un outil

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE 2015 SUR L ACTIONNARIAT SALARIÉ

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE 2015 SUR L ACTIONNARIAT SALARIÉ RÉSULTATS DE L ENQUÊTE 2015 SUR L ACTIONNARIAT SALARIÉ 24 septembre 2015 Auditorium Clifford Chance 1 2015 Altedia - FAS / Reproduction interdite sauf autorisation écrite préalable LES OBJECTIFS DE L ENQUÊTE

Plus en détail

Classements Universum 2012 des employeurs idéaux des étudiants des grandes écoles francaises.

Classements Universum 2012 des employeurs idéaux des étudiants des grandes écoles francaises. Contact Presse France : Julie Giraud-Avril LD : +33 1 82 00 97 46 Mobile : +33 6 88 88 16 42 E-mail: julie.giraud-avril@universum.se Classements Universum 2012 des employeurs idéaux des étudiants des grandes

Plus en détail

PORTAGE SALARIAL PROCÉDURE RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE GARANTIE DES SALAIRES ASSURANCE RAPATRIEMENT LÉGISLATION RÉFÉRENCES

PORTAGE SALARIAL PROCÉDURE RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE GARANTIE DES SALAIRES ASSURANCE RAPATRIEMENT LÉGISLATION RÉFÉRENCES 1 2 3 4 5 6 7 8 PORTAGE SALARIAL p3 PROCÉDURE p4 RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE p4 GARANTIE DES SALAIRES p5 ASSURANCE RAPATRIEMENT p5 LÉGISLATION p6 VENTORIS p6 RÉFÉRENCES p7 1 - INTÉGREZ LE PORTAGE

Plus en détail

5 ème édition du TOP100 du Rayonnement numérique des marques La Factory NPA

5 ème édition du TOP100 du Rayonnement numérique des marques La Factory NPA mercredi 4 février 2015 - numéro 742 5 ème édition du TOP100 du Rayonnement numérique des marques La Factory NPA Analyser et comprendre ses performances digitales est devenu un objectif stratégique pour

Plus en détail

Chiffres & textes clés. Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40

Chiffres & textes clés. Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 Chiffres & textes clés Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 EMLYON I.F.G.E. - CHIFFRES & TEXTES CLÉS Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 Quelle est l ampleur

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE 2014 SUR L ACTIONNARIAT SALARIÉ

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE 2014 SUR L ACTIONNARIAT SALARIÉ RÉSULTATS DE L ENQUÊTE 2014 SUR L ACTIONNARIAT SALARIÉ 9 octobre 2014 Auditorium Clifford Chance 1 2011 Altedia - Reproduction interdite sauf autorisation écrite préalable Les objectifs de l enquête Altedia

Plus en détail

L actionnariat salarié et la crise

L actionnariat salarié et la crise L actionnariat salarié et la crise Séminaire Entreprises & Medias 29 30 novembre 2012 stratégie sociale transition professionnelle solutions RH conduite du changement 1 Créateurs de solutions humaines

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux?

La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux? La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux? Principaux résultats de l étude TNS SOFRES Top Com muriel.humbertjean@tns-sofres.com Réseaux Sociaux vs. Real Life 3 sources La plus

Plus en détail

Stages Master 2 GEII / GM / GSI / RVSI 2009-2010

Stages Master 2 GEII / GM / GSI / RVSI 2009-2010 Stages Master 2 GEII / GM / GSI / RVSI 2009-2010 Christophe MONTAGNE 21/10/2009 Réunion stages M2 1 L équipe des stages Responsable des stages : Christophe MONTAGNE Bureau : Ax 128 / Téléphone : 01 69

Plus en détail

Conférence SIA. Evolutions des attentes clients APV Automobile. 8 Mars 2011 Jean-Pierre Cartier & Bertrand Clémencin

Conférence SIA. Evolutions des attentes clients APV Automobile. 8 Mars 2011 Jean-Pierre Cartier & Bertrand Clémencin Conférence SIA Evolutions des attentes clients APV Automobile 8 Mars 2011 Jean-Pierre Cartier & Bertrand Clémencin Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS Rappel des résultats du podium de la relation

Plus en détail

Promotion 1991 : que sont devenus les diplômés du cycle ingénieur 20 ans plus tard? «Taux de réponse» : 70%

Promotion 1991 : que sont devenus les diplômés du cycle ingénieur 20 ans plus tard? «Taux de réponse» : 70% Promotion 1991 : que sont devenus les diplômés du cycle ingénieur 20 ans plus tard? «Taux de réponse» : 70% Avez-vous suivi une formation complémentaire après l École? Oui (46%) Non (54%) 2 Si oui, précisez

Plus en détail

Le devenir des Diplômés Programme Grande Ecole Bac+5

Le devenir des Diplômés Programme Grande Ecole Bac+5 Le devenir des Diplômés Programme Grande Ecole Bac+5 Synthèse de l enquète annuelle réalisée auprès des trois dernières promotions Juin 2015 Ecole reconnue par l Etat Créée en 1961 Diplôme Bac+5 Visé -

Plus en détail

Le dossier du Comité de Gestion

Le dossier du Comité de Gestion Le dossier du Comité de Gestion «Un fonds commun de placement interactif et transparent» du vendredi 3 mars 2017 Acer Finance Le CAC 40 «semaine», les 10 Top, les 10 Flop Performances : Inter Actions 2,18%

Plus en détail

Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012

Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012 12 JUIN 2013 1 Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012 Sociétés du CAC 40 12 JUIN 2013 2 / 19 Eléments de contexte Rappel sur la norme IAS 36 L entité doit apprécier, à chaque arrêté comptable,

Plus en détail

De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans!

De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans! 7 ème BAROMÈTRE ANNUEL CAPITALCOM 2012 SUR LA MIXITÉ De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans! Officialisée par les Nations-Unies en 1982, la Journée

Plus en détail

Le devenir des Diplômés

Le devenir des Diplômés Le devenir des Diplômés Synthèse de l enquète annuelle réalisée auprès des trois dernières promotions Juin 2013 Ecole reconnue par l Etat Créée en 1961 Diplôme Bac+5 visé Association à but non lucratif

Plus en détail

Françoise ODOLANT, chargée de mission à la Médiation interentreprises industrielles et de la sous-traitance

Françoise ODOLANT, chargée de mission à la Médiation interentreprises industrielles et de la sous-traitance Comment adresser le pilier économique des achats responsables : mise en oeuvre et déploiement de la Charte de bonnes pratiques des grands donneurs d ordre Françoise ODOLANT, chargée de mission à la Médiation

Plus en détail

Performance Economique de la RSE Performance et Responsabilité de votre entreprise

Performance Economique de la RSE Performance et Responsabilité de votre entreprise Performance Economique de la RSE Performance et Responsabilité de votre entreprise p. 1 Sommaire Introduction La relation entre RSE et création de valeur Impact de la RSE sur le compte de résultat Le capital

Plus en détail

* L obligation est soumise au risque de défaut de Natixis (Fitch : A / Moody s : A2 / Standard & Poor s : A au 1 er septembre 2015).

* L obligation est soumise au risque de défaut de Natixis (Fitch : A / Moody s : A2 / Standard & Poor s : A au 1 er septembre 2015). Equinoxe Janvier 2026 Equinoxe Janvier 2026 est une obligation de droit français émise par Natixis* offrant à l échéance une protection à 90 % du capital initial. Equinoxe Janvier 2026 présente un risque

Plus en détail

économies (durables) LA NOUVELLE STATION SERVICE GREEN UP Rencontres d Affaires «Economies d énergie» ESTER Limoges Technopôle 2 mai 2013

économies (durables) LA NOUVELLE STATION SERVICE GREEN UP Rencontres d Affaires «Economies d énergie» ESTER Limoges Technopôle 2 mai 2013 1 LA NOUVELLE STATION SERVICE économies (durables) GREEN UP SOLUTIONS DE RECHARGE POUR VÉHICULE ÉLECTRIQUE OU HYBRIDE RECHARGEABLE Rencontres d Affaires «Economies d énergie» ESTER Limoges Technopôle 2

Plus en détail

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les transactions financières (TTF) pour l'année fiscale 2015 Multiple issuers

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les transactions financières (TTF) pour l'année fiscale 2015 Multiple issuers CORPORATE EVENT NOTICE: Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les transactions financières (TTF) pour l'année fiscale 2015 Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20141230_09792_EUR DATE: 30/12/2014

Plus en détail

INTÉRÊTS TURCS EN FRANCE

INTÉRÊTS TURCS EN FRANCE L'Etat fasciste turc continue à massacrer allègrement au Kurdistan. Hier, dimache 7 février, les flics turcs ont volontairement incendié un bâtiment de la ville de Cizre où s'étaient réfugiés des civils

Plus en détail

Ces bourses reflètent la grande valeur des étudiants russes, dans tous les domaines d études et dans toutes les régions de la Russie.

Ces bourses reflètent la grande valeur des étudiants russes, dans tous les domaines d études et dans toutes les régions de la Russie. COCKTAIL BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS, ALUMNI ET ENTREPRISES 1 er juillet 2014, Résidence de France Mesdames et Messieurs, Chers boursiers et anciens boursiers, Chers amis, Ce sont l'excellence,

Plus en détail

Résultats de l enquête commune AFEP / MEDEF / ORSE sur le reporting extra financier. Enquête réalisée en septembre / octobre 2013

Résultats de l enquête commune AFEP / MEDEF / ORSE sur le reporting extra financier. Enquête réalisée en septembre / octobre 2013 Résultats de l enquête commune AFEP / MEDEF / ORSE sur le reporting extra financier Enquête réalisée en septembre / octobre 2013 Février 2014 Sujets traités par l enquête Support(s) de publication Évolution

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2017 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Executive Summary Edition 2017 Cette édition de l Observatoire Skema de la Féminisation des

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2011, la capitalisation

Plus en détail

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012?

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? 2012 Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? INCLUT LA RECOMMANDATION AMF sur les comptes 2013 Pour tout

Plus en détail

Universum French Student Survey 2008

Universum French Student Survey 2008 Universum French Student Survey 00 Édition Française Le classement Universum des employeurs les plus plébiscités par les étudiants français s étoffe en 00 afin d une part, de recueillir les avis des étudiants

Plus en détail

LE BAROMETRE ETUDIANTS 2007

LE BAROMETRE ETUDIANTS 2007 LE BAROMETRE ETUDIANTS 2007 La plus grande enquête «Emploi & Carrière» en France! Réalisée auprès de plus de 11.000 futurs diplômés de 94 grandes écoles de commerce et d ingénieurs. L enquête en bref La

Plus en détail

Bilan quantitatif et qualitatif des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles (mars 2009)

Bilan quantitatif et qualitatif des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles (mars 2009) Bilan quantitatif et qualitatif des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles (mars 2009) Introduction : Une obligation légale de négocier sur l égalité

Plus en détail

QUELLE SPÉCIALITÉ POUR QUELS MÉTIERS?

QUELLE SPÉCIALITÉ POUR QUELS MÉTIERS? 4 spécialités sous statut étudiant Bâtiment (spécialité B) LES DÉFIS : concevoir, construire et exploiter des bâtiments plus économes en énergie, plus confortables, mieux connectés pouvant s intégrant

Plus en détail

Actions du secteur agroalimentaire

Actions du secteur agroalimentaire agroalimentaire Altadis 12975 18,9 14,7 % 13,7 5 780 Bongrain 12010 41,2 17,9 % 9,1 637 Danone 12064 132,6-17,4 % 23,5 19 816 Pernod-Ricard 12069 81 10,2 % 16,2 4 567 Remy Cointreau 13039 24,9-44,7 % 11,5

Plus en détail

Sécurité Surveillance & Sûreté

Sécurité Surveillance & Sûreté Sécurité Surveillance & Sûreté Lancry, la référence gagnante dans l univers de la L activité Sécurité d ATALIAN, portée par LANCRY, a su conjuguer les savoir-faire et les expertises pour devenir le 5 ème

Plus en détail

SFAF Résultats annuels au 31 mars 2008. 4 juin 2008

SFAF Résultats annuels au 31 mars 2008. 4 juin 2008 SFAF Résultats annuels au 31 mars 2008 4 juin 2008 Sommaire 1. Solucom au 31/03/08 2. Faits marquants de l exercice 3. Résultats financiers 2007/2008 4. Acquisition de Cosmosbay~Vectis 5. Perspectives

Plus en détail

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT Tous droits réservés Mazars Juillet 2014 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de

Plus en détail

Quelles sont les marques dont parlent les internautes?

Quelles sont les marques dont parlent les internautes? Etude exclusive Bolero Web Intelligence Paris, le 13 novembre 2014 Quelles sont les marques dont parlent les internautes? Les marques qui font rêver, qui font plaisir Les marques de proximité et qui touchent

Plus en détail

L investissement direct étranger au Portugal en 2013

L investissement direct étranger au Portugal en 2013 L investissement direct étranger au Portugal en 2013 DG Trésor Janvier 2015 Le Portugal est traditionnellement récepteur d investisseurs étrangers depuis les années 1990. Les flux d IDE au Portugal ont

Plus en détail

Abstract pour LE FIGARO

Abstract pour LE FIGARO Abstract pour LE FIGARO TNS SOFRES GRANDES ECOLES - Edition 2013 Méthodologie Echantillon Mode de recueil mixte Dates de terrain 2 582 étudiants interrogés dont : 1 252 en Ecoles de commerce et 1 330 en

Plus en détail

Tsunami numérique-révolutiondes méthodesde communication - Nouveaux challenges

Tsunami numérique-révolutiondes méthodesde communication - Nouveaux challenges #trendence #confep Tsunami numérique-révolutiondes méthodesde communication - Nouveaux challenges Comment innover et garder le contrôle? Comment optimiser notre stratégie marque employeur dans un universmobile

Plus en détail

Annexe Actualité fiscale

Annexe Actualité fiscale Annexe Actualité fiscale Sommaire Impôt société (LFR II 2012 PLF 2013) Dispositifs anti-abus concernant le régime mère-fille et autres distributions exonérées suivies de pertes ou provisions déductibles

Plus en détail

L évaluation financière des marques

L évaluation financière des marques L évaluation financière des marques Guy Jacquot Expert Judiciaire pré la Cour d Appel de Paris, Associé Sorgem Evaluation SFEV 13 mars 2014 Sorgem Evaluation 11, rue Leroux 75116 PARIS www.sorgemeval.com

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

Relation donneur d ordre sous-traitants. 9 avril 2015

Relation donneur d ordre sous-traitants. 9 avril 2015 Relation donneur d ordre sous-traitants 9 avril 2015 Relation donneur d ordre sous traitant Connaître Communiquer Comprendre Construire Collaboratif Confiance Cœur Courage Relation Client Co traitant Agence

Plus en détail

COMPAGNIE PARISIENNE DE CHAUFFAGE URBAIN-CPCU

COMPAGNIE PARISIENNE DE CHAUFFAGE URBAIN-CPCU UT en charge du suivi Nom de la structure Code postal Type d'accord ACTICALL 009 Entreprise AEROPORTS DE PARIS 014 Entreprise AG2R 014 Entreprise AGENCE FRANCAISE DE DEVELOPPEMENT 012 Entreprise AIR LIQUIDE

Plus en détail

Année de PUB. Un marché publicitaire au ralenti

Année de PUB. Un marché publicitaire au ralenti Année de PUB 2013 Un marché publicitaire au ralenti LE POINT MÉTHODOLOGIE La veille publicitaire de KANTAR MEDIA Ad intelligence est un outil de mesure qui a pour but de calculer la pression publicitaire

Plus en détail

www.somafi.net Le spécialiste des fermetures industrielles, équipements de quais et automatismes

www.somafi.net Le spécialiste des fermetures industrielles, équipements de quais et automatismes Le spécialiste des fermetures industrielles, équipements de quais et automatismes Pose de matériel neuf Dépannage et SAV Contrat d entretien www.somafi.net COMPÉTENCE Techniciens SOMAFI spécialisés dans

Plus en détail