QUAND LE TRAVAIL NOUS FAIT CRAQUER. Endormir sans douleur. DOSSIERBurn-out N 36 VIASANTÉ MUTUELLE LE MAGAZINE DE VOTRE MUTUELLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUAND LE TRAVAIL NOUS FAIT CRAQUER. Endormir sans douleur. DOSSIERBurn-out N 36 VIASANTÉ MUTUELLE LE MAGAZINE DE VOTRE MUTUELLE"

Transcription

1 VIASANTÉ MUTUELLE LE MAGAZINE DE VOTRE MUTUELLE 5 HOSPITALISATION Couvrir les frais imprévus 10 LYMPHŒDÈME Une maladie contraignante 13 MUTUELLES Le poids de la règlementation 14 MÉDECIN ANESTHÉSISTE Endormir sans douleur AUD DOSSIERBurn-out QUAND LE TRAVAIL NOUS FAIT CRAQUER N 36 D É C E M B R E , 7 8 T R I M E S T R I E L

2 BONNE NOUVELLE POUR LA SANTE DE VOS ENFANTS ETUDIANTS Remboursements Anti-stress Bien-être Prévention Coaching Votre enfant est étudiant ou va devenir étudiant. Savez-vous que votre Mutuelle VIASANTÉ les couvre jusqu à leurs 26 ans, mais qu il est certainement souhaitable de compléter leur couverture santé par une garantie spécifique à petit prix? C est tout l intérêt de l offre ViaCampus que nous venons de concevoir. À PARTIR DE 3 /mois SES GARANTIES PROPOSENT : Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité, immatriculée sous le n SIREN Siège social : Mutuelle VIASANTÉ - PARIS - 42 rue Gabriel Lamé Document non contractuel à caractère publicitaire. Soleïado Communication DES FORFAITS AUTOMÉDICATION DES REMBOURSEMENTS ADAPTÉS DES SERVICES «JEUNES» Pour rembourser leurs médicaments achetés sans ordonnance (en cas de mal de gorge, mal de tête, rhume, stress, perte de tonus...). DÉCOUVREZ-LES SUR RETROUVEZ-NOUS SUR Pour couvrir des frais spécifiques peu ou pas remboursés par la Sécu et les garanties complémentaires (optique, dentaire, vaccins, contraception ). Pour les aider à gérer leur stress, avoir un meilleur équilibre de vie, prévenir des situations à risques, préparer leur avenir.

3 courrier] Taxées! DR Améliorer l accès aux soins, c est le leitmotiv du ministère de la Santé dans son projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour C est aussi celui de la mutuelle, de ses délégués et de ses administrateurs. De plus en plus, les mutuelles doivent pallier le désengagement de la Sécurité sociale. «Le seul indicateur qui vaille est le montant du reste à charge, a rappelé le président de la Mutualité française, Etienne Caniard. Or, aujourd hui, la base de remboursement de la Sécurité sociale s avère trop souvent sans rapport avec les prix pratiqués, ce qui rend difficile l évaluation de ce reste à charge. Pour [le] diminuer, il faut donner une marge de manœuvre aux complémentaires.» Une marge grignotée par la hausse des taxes du gouvernement : elles sont passées de 1,75 à 13,27 % entre 2005 et 2012 La Mutualité française réclame donc une baisse de deux points de la taxe spéciale sur les conventions d assurance (TSCA) pour les contrats responsables (actuellement de 7 %), afin d alléger le poids croissant de la fiscalité. Car la mutuelle, rappelons-le, est un organisme à but non lucratif, une large part des cotisations des adhérents étant reversée pour les prestations. Olivier Benhamou Président de VIASANTÉ Agents territoriaux «Je travaille dans une mairie et une collègue m a parlé de la garantie VIASANTÉ spécifique aux agents des collectivités territoriales. J aimerais en savoir plus.» Kevin M. VIASANTÉ a créé une offre labellisée, Collectivia, au profit des personnes travaillant dans les collectivités territoriales. Grâce aux diffé rents niveaux de garanties qu elle propose, vous pourrez bénéficier d une complémentaire santé de qualité, dont une partie des cotisations peut être prise en charge par votre employeur*. * Selon conditions. Détails des garanties «Je suis adhérente à VIASANTÉ depuis de nombreuses années et je voudrais faire un point sur ma couverture actuelle pour connaître le détail de ma garantie. Comment faire?» Sophie M. VIASANTÉ met à votre disposition toutes les informations qui vous sont nécessaires. Plusieurs moyens s offrent à vous. Depuis votre espace adhérent sur le site internet de la mutuelle, vous pouvez consulter le détail de votre garantie et cela, 24 heures sur 24. Vous pouvez également vous rendre dans n importe quelle agence VIASANTÉ, quel que soit votre lieu de résidence. Enfin, si vous ne pouvez pas vous déplacer, demandez par téléphone à l un de nos conseillers de vous les adresser à votre domicile. Shutterstock Le Mutualiste VIASANTÉ publication trimestrielle de la Mutuelle VIASANTÉ, régie par le livre II du Code de la Mutualité N SIREN , rue Gabriel Lamé Paris Directeur de la publication : Jean-Pierre Artaud Rédacteur en chef : Nathalie Salesses Rédacteur en chef délégué : Jean-François Rebeyrol Secrétaire générale de rédaction : Vanessa Pageot-Françoise Rédaction locale : Françoise Delbos et Yves Mirales Maquette, prépresse : Ciem Impression : Maury Imprimeur Tirage : exemplaires Commission paritaire : N 0416 M Prix : 0,78 Abonnement : 4 numéros 3 N 36, décembre 2014 Dépôt légal à parution. La reproduction des articles de ce numéro est interdite, sauf autorisation expresse du rédacteur en chef. Le Mutualiste est une publication du Réseau des éditeurs de revues (RER) Couverture : Thinkstock. Ce numéro 36 du Mutualiste VIASANTÉ comprend une page spéciale (page 4) destinée aux lecteurs des départements suivants : Aude, Aveyron-Lot-Lozère-Paris, Cantal, Corrèze-Haute-Vienne, Dordogne, Pyrénées-Orientales. Ce numéro est accompagné, toutes éditions confondues, d un supplément intitulé «Statuts de la mutuelle». LEMUTUALISTE DÉCEMBRE 2014 PAGE 3

4 [actualités Optique Action solidaire Pour la mutuelle VIASANTÉ et ses magasins Optique VIASANTÉ, la solidarité n est pas un vain mot. Thinkstock Shutterstock En lien avec les Lion s de Castelnaudary, Périgueux et Perpignan, la mutuelle et les magasins Optique VIASANTÉ lancent, pour la deuxième année consécutive, l opération «Un Noël solidaire». Il s agit de collecter vos anciennes lunettes destinées aux habitants de pays en voie de développement pour lesquels les soins oculaires sont inaccessibles. Comment participer? Pendant toute la durée de l opération, vous êtes invité à déposer vos anciennes paires de lunettes dans toutes les agences de la mutuelle et dans les magasins Optique VIASANTÉ. Ce geste simple et solidaire permet de recycler vos montures et de venir en aide à des personnes afin qu elles puissent mieux voir. Les lunettes ainsi que vos vieux étuis, seront triés, nettoyés et arrangés si besoin, par des bénévoles et seront ensuite acheminés vers les régions sous-équipées. Là, des opticiens volontaires procèderont à l ajustage des montures pour apporter ainsi le confort visuel qui manque à ces populations. Les lunettes solaires sont également récupérées, utiles pour protéger les yeux sensibles. ( Magasins Optique VIASANTÉ Argelès-sur-Mer, Z.A 22, chemin de Palau, Cabestany, Mas Guerido, 2 rue Aristide Bergès, Castelnaudary, centre commercial O Castel, Zone En Matto, Périgueux, 21 place Francheville, Perpignan centre-ville, 7 boulevard Clemenceau, Perpignan Château Roussillon, 88 chemin de la Roseraie Prades, Z.C La Rocade - Super U. Prévention C est le cœur Aujourd hui, 2,2 millions de Français sont traités pour des maladies cardiovasculaires. VIASANTÉ a inscrit dans son plan d actions de prévention, des ateliers à destination de ses adhérents âgés de 55 à 65 ans. L un d entre eux avait lieu, cet automne, à Narbonne, sur une journée. Au programme de cet atelier : une présentation par un médecin des mécanismes physiologiques, des facteurs de risque et des complications des maladies cardiovasculaires. Une diététicienne a également dispensé des conseils d hygiène alimentaire et des principes diététiques à connaître sur les graisses, les sucres et sels cachés. Après un repas pédagogique élaboré sur place, les participants étaient invités à une évaluation de leur forme physique via un test de marche. Via Minerva Première centenaire Denise Bues est rayonnante. C est la première résidente de Via Minerva, à Villalier, à franchir le cap des cent ans. Elle les a fêtés comme il se doit au sein de l établissement. Particulièrement choyée par le personnel et appréciée des résidents, Denise Bues est toujours très coquette et continue à s exposer au soleil pour avoir le teint hâlé. Marseillaise d origine, cette arrière-arrière-grand-mère fait encore de la gymnastique et elle est la meilleure joueuse de belote de la résidence. Le Mutualiste, à son tour, la salue et lui souhaite encore beaucoup de bonheur à Via Minerva. LEMUTUALISTE DÉCEMBRE 2014 Page 4

5 actualités] Garantie Hospitalisation Couvrir les frais imprévus VIASANTÉ a conçu la garantie Premier Jour qui permet à ses adhérents de financer les imprévus liés à toute hospitalisation. Elle peut être souscrite en complément de sa garantie mutuelle, sans aucune formalité ni questionnaire médical pour une cotisation de 2,90 euros* par mois. Indemnité chirurgicale de 46 euros*, chambre particulière ou service ViAssistance sont, entre autres, les avantages de cette garantie. ( Plus de renseignements dans votre agence VIASANTÉ. * Garantie Premier Jour Niveau 1, pour une personne de 60 ans. Tarifs Voir conditions en agence. t Règlements, garanties Où les trouver? Le détail des modifications apportées à vos garanties et à vos règlements mutualistes sont disponibles soit sur le site internet de VIASANTÉ en consultant votre espace personnalisé, soit auprès de votre agence. Shutterstock Atelier alimentation enfant «Manger équilibré n est pas synonyme de repas compliqué et triste» Mélanie Griot, diététicienne, est au cœur des ateliers «alimentation enfant» portés par le programme prévention santé de VIASANTÉ. Elle transmet aux enfants le plaisir de repas équilibrés et savoureux. Le Mutualiste. En quoi consistent ces ateliers nutrition pour les enfants? u Mélanie Griot Les ateliers se déroulent en trois temps. Tout d abord, nous échangeons avec les enfants sur l équilibre alimentaire et l importance de chaque repas. Puis, nous réalisons ensemble une pâte à tartiner maison. Les enfants ont plaisir à cuisiner et comprennent que l on peut réaliser des recettes à la fois savoureuses et équilibrées. Enfin, les parents sont invités à déguster cette pâte maison. C est l occasion d échanger avec toute la famille. Les parents sont aussi demandeurs de repères sur l équilibre nutritionnel et de recettes! L. M. Qu est ce qui a changé dans les modes alimentaires ces dernières années? u M.G. Les parents n ont plus de temps, ils «courent» Mélanie Griot, diététicienne. toute la journée. Ils cuisinent de moins en moins et ne s installent plus à table pour prendre leurs repas, le plateau télé a pris le relais Pourtant, quand on discute avec les enfants, on se rend compte qu ils apprécient les repas partagés en famille, avec des préparations maison plutôt qu industrielles, autour d une table et sans la télévision. L. M. Quelle est la place des parents dans l éducation diététique? u M.G. Il est primordial que les parents montrent l exemple. Les enfants ont le même comportement alimentaire que leurs parents. Si ceux-ci ne prennent pas de petit-déjeuner, les enfants n en prendront pas. Par contre, si vous vous mettez à table, ensemble, dans un moment de partage, vous verrez que même les enfants qui ne prenaient pas de petit-déjeuner, mangeront avec plaisir et de manière saine. L. M. Comment profiter des acquis de ces ateliers, de retour à la maison? u M.G. Il est important de garder quatre repas par jour (avec le goûter) pour les enfants et de limiter le grignotage. Manger équilibré n est pas synonyme de repas compliqué et triste. Cela veut dire déguster de tout en quantité raisonnable. Tous les enfants repartent de l atelier avec un support reprenant les règles diététiques ainsi que des exemples de goûters équilibrés à refaire chez eux. Propos recueillis par Yves Mirales A noter : des ateliers alimentation pour les enfants, Choupi Chef, sont régulièrement organisés. ( Renseignements et calendrier sur : ou DR LEMUTUALISTE DÉCEMBRE 2014 Page 5

6 [dossier Être très fatigué, irritable, angoissé, démotivé, surmené : autant de signes qui doivent vous alerter, car vous êtes peut-être en train de faire un burn-out, aussi connu sous le nom de syndrome d épuisement professionnel. Selon une étude du cabinet Technologia, ce trouble menaçait en 2013 près de 3 millions de Français, soit 12,6 % des actifs, tous secteurs confondus Burn-out QUAND LE TRAVAIL NOUS FAIT CRAQUER «J aimais beaucoup mon travail, confie Eveline, une ancienne formatrice qui exerçait dans un organisme professionnel. Mais quand la direction a été renouvelée, nos valeurs ont complètement changé : il fallait devenir plus rentable». Et c est là que le cauchemar a commencé pour cette femme de 61 ans qui a fini par faire un burn-out (lire l encadré p. 7). En français, ce terme signifie «se consumer». Il a été utilisé pour la première fois dans les années 70 aux Etats-Unis LEMUTUALISTE DÉCEMBRE 2014 PAGE 6 par Herbert Freudenberger. Au début, il touchait les professionnels très engagés travaillant dans le social comme les éducateurs ou les aides-soignants. Puis, en 2000, ce mal a commencé à être décrit chez les cadres surinvestis qui éprouvaient petit à petit un fort sentiment d échec. Aujourd hui, plus aucun secteur n est épargné. «La faute à l organisation du travail, soutient Marie Pezé, docteur en psychologie, expert judiciaire et responsable du réseau de consultation Photos Thinkstock

7 Témoignage Je me sens guérie mais j ai encore des séquelles «Je suis quelqu un de très sociable, tenace, assez idéaliste, se décrit Eveline, une ancienne formatrice en comptabilité qui travaillait depuis 27 ans dans un organisme professionnel. Et mon métier, je l adorais. J ai toujours voulu faire de l accompagnement mais la dernière année avant mon burn-out en 2012, c était horrible Il y a eu du changement dans la direction, les marchés ont été ouverts à la concurrence. Alors être rentable, c est ce qui préoccupait le plus nos responsables. On a vu passer trois nouveaux directeurs en trois ans, on a accueilli de plus en plus de stagiaires. Le discours de nos supérieurs était contradictoire : ils nous disaient que ce n était pas grave si les élèves n avaient pas leur diplôme mais ils exigeaient des résultats! Petit à petit, j ai sombré sans m en rendre compte. J étais fatiguée, tendue, je perdais la mémoire et, en cours, je doutais tout le temps de moi, c est ça qui a été le plus terrible. Mes responsables ont vu que je n allais pas bien mais n ont rien fait J ai craqué en juin J ai été en arrêt de travail pendant un an, puis j ai été licenciée et, depuis mai dernier, je suis à la retraite. Aujourd hui, après avoir fait un an de thérapie, ça va, je me sens guérie mais j ai encore des séquelles, j ai toujours mes problèmes de mémoire» «Souffrance et travail», comme le lean management qui chasse le gaspillage pour optimiser la productivité avec, entre autres, zéro temps morts, zéro stock ou zéro défaut.» Une transformation profonde du travail qui épuise physiquement et psychiquement certains salariés puisqu ils ont l impression qu il y a un décalage entre leur investissement et ce qu ils reçoivent en retour. Pourtant, dans certains secteurs d'activités, les conditions ont toujours été difficiles, comme chez les agriculteurs. «Le travail était très dur physiquement, fatigant, mais il avait au moins un sens, tandis qu aujourd hui il peut être plus compliqué de le trouver», fait remarquer Valérie Langevin, docteur en psychologie du travail et expert à l Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Qui est le plus exposé? Ce sont les personnes passionnées par leur emploi qui s impliquent corps et âme pour différentes raisons : leur caractère, l envie de réussir ou tout simplement la peur du licenciement. Car la crise économique n a rien arrangé. Il faut garder son travail à tout prix. «Ce n est pas une fatalité, tient à rassurer Valérie Langevin, expert à l INRS. Ce n est pas parce qu on est engagé que l on va forcément faire un burn-out. Heureusement! Il faut qu il y ait en plus des contraintes au niveau de l organisation qui nous empêchent de faire notre métier comme on l entend». Cela concernera par exemple l infirmière qui voudrait passer plus de temps avec ses patients et qui ne le pourra pas parce que sa direction exige qu elle fasse tant de soins dans une journée. Autres personnes à risque : les femmes. Selon une étude du cabinet Technologia réalisée en 2013, 21 % se sentent «émotionnellement vidées par leur travail». Les hommes sont quant à eux, 11 %. Certains métiers sont également plus exposés que d autres. Selon la même enquête, le risque de burn-out est élevé chez 23,5 % des agriculteurs, 19 % des cadres, 13,2 % des ouvriers et 9,8 % des professions intermédiaires (officiers de police, infirmières, etc.). LEMUTUALISTE DÉCEMBRE 2014 PAGE 7 Les différentes phases qui font sombrer Le syndrome d épuisement professionnel ne se manifeste pas brutalement. Son évolution est lente et progressive. Au début, ce sont des symptômes physiques qui apparaissent. Le tout premier est une grande fatigue. «C est lorsque le lundi matin, vous arrivez au travail et que vous n avez pas l impression de vous être reposé après pourtant un week-end passé à dormir», explique Marie Pezé. S ensuivent des troubles du sommeil, digestifs, musculo-squelettiques, des maux de tête, des problèmes de peau avant les manifestations émotionnelles : irritabilité, angoisse, sensibilité accrue (on passe )

8 Chiffre clé 84 %v des Français ont l impression que le nombre de salariés en souffrance au travail a augmenté. (source : Sondage Ipsos réalisé en 2012) Photos Thinkstock ) des rires aux pleurs sans aucune raison), perte du plaisir au travail, recours aux addictions légales ou illégales pour tenir, etc. La deuxième phase est la «déshumanisation», c est-à-dire une prise de distance avec les autres. Le salarié devient alors cynique, froid, s isole de plus en plus. «Le dernier volet se caractérise par la diminution de son accomplissement au travail, indique Valérie Langevin. Il pense avoir échoué et commence à douter de ses capacités». Résultat? On se sent anéanti. «On ne choisit pas sa sortie, insiste Marie Pezé. Un matin, on peut très bien ne plus arriver à se lever, avoir des idées suicidaires ou faire une crise cardiaque» Des causes multiples Pour Patrick Mesters, directeur du European Institute for Intervention and Research on burn-out, la charge de travail ingérable, la perte de sens, l absence de moyens alors que l employé est surchargé et surtout le manque de reconnaissance poussent petit à petit au burn-out. «Il est important d être traité comme un être humain et non comme un moyen de rentabilité», lâche-t-il. Autres motifs : un poste mal défini (le salarié est amené à faire tout et n importe quoi), un traitement inéquitable entre collègues, mais aussi Les mères au foyer et les étudiants ne sont pas à l abri Le surmenage et le stress chronique ne sont pas réservés aux seuls salariés, les mères de famille sont également touchées. A vouloir toujours être là, elles sont submergées par la fatigue et l anxiété. En un mot, elles sont épuisées. «Elles imaginent qu elles sont capables de tout faire, explique Marie Pezé, docteur en psychologie. Et c est pire si elles sont isolées.» Côté étudiants, plus d un jeune sur cinq pourrait faire un burn-out selon une enquête réalisée en juin 2014 par la Smerep. La raison? La pression sociale, il faut être le meilleur. Et cela se traduit par un manque de sommeil, de confiance en soi et du stress, beaucoup de stress le déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle à cause notamment des nouvelles techno logies qui permettent d être disponible 24 heures sur 24. Arriver à se relever Le chemin est très long, alors il faut consulter dès les premiers symptômes. «Mais le problème, c est que les patients ne nous écoutent pas, constate le docteur Philippe Marissal, vice-président du syndicat des Médecins Généralistes de France (MG France). Pour eux, s ils sont par exemple très fatigués, c est parce qu ils ont une carence en fer». «Quelques-unes des femmes que j ai en consultation, confie Marie Pezé, m ont raconté qu elles se sont rendu compte qu elles n allaient pas bien le soir où elles ont frappé leur enfant alors qu il ne voulait pas aller au lit». LEMUTUALISTE DÉCEMBRE 2014 PAGE 8

9 dossier] A partir du moment où les troubles psychosociaux liés au travail sont diagnostiqués, la seule solution est un arrêt plus au moins long. «Pour que ces personnes s en sortent, il faut leur apprendre à déconstruire ce qui leur est arrivé», précise-t-elle. Prendre en fait conscience que ce n est pas de leur faute. Quand le salarié est guéri, il ne pourra reprendre son poste que s il a été réaménagé, sinon mieux vaut chercher un nouvel emploi. Pour ne pas en arriver là, la prévention est primordiale. Certains pays tels que la Suède et le Danemark, l ont bien compris et ont pris la décision de faire adopter le stress post-traumatique comme maladie professionnelle. Pour Patrick Mesters, le résultat est significatif : «La population active qui risque de faire un burn-out dans ces deux Etats avoisine les 6 % alors qu en France, c est 12,6 %.» Pauline Maisterra En savoir plus À lire : Burn-out : le détecter et le prévenir, Catherine Vasey, ed Jouvence (155 p, 7,70 ) Burn-out, le syndrome d épuisement professionnel, Christina Maslach et Michael P. Leiter, ed. Les Arènes (269 p, 21,80 ) À consulter : Souffrance-et-travail.com. Inrs.fr. Burnout-institute.org. DR GESTION DU STRESS «Reconnaître le stress positif de celui négatif afin d équilibrer son capital santé» Annie Fraison est spécialisée en ressources humaines, psychothérapie et sophrologie. Elle intervient depuis 20 ans auprès de VIASANTÉ, lors d ateliers de gestion du stress proposés aux adhérents. Le Mutualiste. Y a-t-il différentes sortes de stress? u Annie Fraison. Bien sûr. Il y a des stress positifs, des stress négatifs, le stress mental ou émotionnel et le stress physique. Il est nécessaire d apprendre à reconnaître le stress positif de celui négatif afin d équilibrer son capital santé. Par contre, le «burn-out» (ou brûlure interne) décrit les symptômes de l épuisement physique de l individu qui se trouve devant un mur quand il s aperçoit que la tâche qu il s est fixé semble impossible à accomplir. Il ne s agit pas d une simple Annie Fraison est spécialisée en ressources humaines, psychothérapie et sophrologie. fatigue mais d un état de désillusion émotionnelle. C est pourquoi apprendre à rester zen, c est maintenir un équilibre harmonieux favorable à un état de bien-être et de bonne santé grâce à une méthode naturelle. L. M. Que conseillez-vous? u A. F. Il est nécessaire de repérer les risques du stress négatif pour essayer de les corriger. Il convient alors de trouver l équilibre entre vie affective, travail et loisirs. Le recours à la sophrologie ou à la psychosynthèse peut être une solution. Il s agit d outils qui favorisent une meilleure appréhension des tensions liées au changement des cycles de la vie. Les ateliers permettent de comprendre ce qu est le stress, de l identifier, de faire de l auto-évaluation, des exercices pratiques de sophrologie (respiration diurne et nocturne, règles d hygiène, ) et d échanger entre participants. L. M. Quels sont les publics visés par les ateliers que vous animez? u A. F. Actuellement, ce sont essentiellement les jeunes et les seniors qui sont concernés par les ateliers de VIASANTÉ. A l avenir, en fonction de l intérêt manifesté, les publics pourront être élargis. Il est bon de préciser que les sophrologues qui interviennent dans le cadre de ces ateliers, sont adhérents à la Fédération française de sophrologie. Propos recueillis par Yves Mirales A noter : de nouveaux ateliers seront organisés au cours du premier semestre 2015 sur les différents territoires de la mutuelle VIASANTÉ. ( Renseignements : ou LEMUTUALISTE DÉCEMBRE 2014 PAGE 9

10 [santé Le lymphœdème Une maladie peu connue mais si contraignante Le docteur Sandrine Mestre Godin est médecin vasculaire à l unité de lymphologie au CHU de Montpellier. Ce service qui existe depuis maintenant plus de 25 ans, est l un des pionniers dans le traitement du lymphœdème. Le Mutualiste. Qu est-ce que le lymphœdème? Dr Sandrine Mestre-Godin. C est une partie d un membre qui augmente de volume suite à une accumulation de liquide lymphatique. La grosseur peut être très variable. Il peut y avoir des différences de deux jusqu à une dizaine de centimètres entre, par exemple, deux jambes. Les œdèmes peuvent survenir un peu partout sur le corps : bras, jambe, visage et même au niveau génital. L. M. Est-ce que c est une maladie douloureuse? Dr S. M-G Le lymphœdème n est habituellement pas douloureux même si au début, la lourdeur du bras au quotidien va donner au patient un sentiment de douleur. En revanche, s il continue à souffrir, c est peut-être le signe d une infection de la peau ou d une tendinite. Il faut donc consulter son médecin en urgence. Le lymphœdème est une maladie très contraignante. Par exemple, si le pied est atteint, le patient peut être gêné lors de la marche ou du chaussage. L. M. Quelles sont les personnes à risque? Dr S. M-G Vous allez le comprendre très vite puisqu il existe deux types de lymphœdèmes : un qu on appelle secondaire qui est le plus fréquent et qui est causé soit par une infection parasitaire, soit, et c est le cas dans la plupart des situations, en Europe, après le traitement d un cancer. Une chirurgie importante associée à un curage ganglionnaire et à une radiothérapie multiplie le risque de faire un lymphœdème car le tissu lymphatique sera lésé. Donc, si, par exemple, vous avez subi une mastectomie, un curage important et une radiothérapie, vous avez 20 à 30 % de risque de faire un lymphœdème au niveau du bras, selon les études. Et si, en plus, vous êtes en surpoids avant et pendant le traitement, cela accroît les risques. Le second type de lymphœdème qui est beaucoup plus rare est celui dit primaire. Il est d origine génétique. Il peut apparaître dès la naissance ou plus tardivement comme durant l adolescence. L. M. Pourquoi certains malades sont-ils diagnostiqués tardivement? Dr S. M-G Le lymphœdème primaire est une maladie rare et donc peu connue. L œdème est initialement fluctuant c està-dire qu il peut apparaître et disparaître pendant plusieurs mois ou années, ce qui ne facilite pas le diagnostic. En revanche, le secondaire est plus facilement diagnostiqué, c est une complication attendue. L. M. Quels sont les traitements? Dr S. M-G C est le même pour les deux lymphœdèmes même si on l adapte à Yuuuu Fotolia chaque patient : bandage multicouche, drainage lymphatique manuel (technique de massage qui stimule la circulation de la lymphe) et port de compression (bas ou manchon) au quotidien. Ce traitement est à vie. Si au départ, l œdème est très volumineux, le malade subit ces soins mais de façon intensive pendant cinq jours minimum, ce qui va permettre de faire diminuer rapidement la grosseur. On lui apprend aussi à réaliser son bandage lui-même pour une prise en charge optimale autonome. Puis, il va commencer son traitement d entretien avec drainage et bandage multicouche chez le kiné, souvent une à deux fois par semaine. Même si les soins sont interrompus pendant quelques jours car le patient part en vacances par exemple, ce n est pas grave mais il est très important que le bas de contention soit porté de façon régulière pour éviter la décompensation volumétrique. Il n existe en revanche aucun traitement chirurgical ni médica menteux qui permette de guérir du lymphœdème. Propos recueillis par Pauline Maisterra ( Pour en savoir plus : Avml.fr (Association vivre mieux le lymphœdème). LEMUTUALISTE DÉCEMBRE 2014 PAGE 10

11 santé] Photos Thinkstock Le Sidaction, ça continue Il est toujours possible de donner. Le 1 er décembre dernier était la journée mondiale de lutte contre le Sida. De nombreuses manifestions ont eu lieu dans toute la France pour récolter le maximum de dons. Des dons primordiaux pour la recherche, l aide aux malades dans l Hexagone mais aussi dans les pays en développement. Car comme le dit l association : «avec 45 euros, vous permettez de sensibiliser cent personnes aux risques de transmission du Sida». En France, individus seraient porteurs du virus sans le savoir ou sans suivi médical. Des produits nocifs pour bébé Lingettes, lait, eaux nettoyantes, le magazine 60 millions de consommateurs a testé 52 produits d hygiène pour bébé. Son constat est consternant : plus de la moitié d entre eux contiennent des substances dangereuses pour les tout-petits comme des perturbateurs endocriniens (propylparabène), des agents conservateurs (phénoxyéthanol) ou encore des composés allergisants (hydrolysat de protéines de blé, diazolidinyl urée). Drogues : un nouveau test Repérer plus rapidement les chauffeurs sous l emprise de stupéfiants, c est le but du nouveau test salivaire qui est expérimenté depuis le 1 er décembre, dans une dizaine de départements comme les Alpes-Maritimes ou encore la Gironde. Actuellement, pour vérifier si un automobiliste a consommé de la drogue, une prise de sang est nécessaire. Elle est réalisée à l hôpital. Selon l Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 21 % des accidents mortels en 2013 étaient dus à l usage de drogue. Des seniors épanouis Grâce au lien social, les personnes âgées vivent mieux, c est ce qui ressort du baromètre Santé 2010 de l Institut national de prévention et d éducation pour la santé (Inpes) qui a publié une photographie des comportements de santé des ans. Les seniors ont donc une vie sociale comparable à celle des ans : 82 % ont vu un membre de leur famille ou des amis au cours des huit derniers jours et 52 % pratiquent des activités de groupe ou de loisirs. Les plus de 55 ans qui ont côtoyé d autres personnes, ont le sentiment d être également mieux informés sur l alcool et la tabac (90 %), le cancer (86 %) ou encore la maladie d Alzheimer (69 %). Compléments alimentaires Attention aux effets secondaires L Agence nationale de sécurité sanitaire des aliments (Anses) a reçu, depuis 2010, plus de signalements de personnes qui ont souffert d effets indésirables suite à la consommation de compléments alimentaires ou d aliments enrichis. Résultats : 19,9 % d entre elles se sont plaint de problèmes hépatiques, 18,4 % de troubles digestifs et 16 % d allergies. En France, selon la dernière étude individuelle nationale des consommations alimentaires (INCA) menée entre 2005 et 2007 par l Anses, un enfant sur dix et un adulte sur cinq ont consommé au moins une fois dans l année des compléments alimentaires ou des vitamines et minéraux sous forme médicamenteuse, les femmes étant deux fois plus nombreuses que les hommes à en prendre. LEMUTUALISTE DÉCEMBRE 2014 PAGE 11

12 [santé Projet de loi Les principales mesures Depuis plusieurs mois, le projet de loi de santé soutenu par Marisol Touraine fait débat. Sur la cinquantaine de mesures présentées, voici les principales : la désignation d un médecin traitant pour les enfants de moins de 16 ans, la lutte contre le tabagisme (paquets neutres, etc.), l accès à la contraception d urgence garanti pour les mineures sans condition auprès de l infirmière scolaire, la mise en place d un numéro national unique qui permettra d être mis en relation avec un médecin de garde quels que soient l heure et le lieu. Mais aussi, la généralisation du tiers payant dès 2015 pour les bénéficiaires de l aide à la complémentaire santé (ACS) et d ici 2017 pour le reste de la population, la vaccination par les pharmaciens ainsi que l instauration d une action de groupe pour les patients victimes de dommages médicaux dus à leurs traitements. Photos Thinkstock Le chocolat au secours de la mémoire Les flavanols de cacao auraient un effet bénéfique sur la mémoire des plus de 50 ans, selon une étude de l université de Columbia à New-York, publiée dans la revue britannique Nature Neuroscience. Ces molécules amélioreraient la fonction du gyrus denté, une région de l hippocampe qui joue un rôle dans la mémorisation. Elles augmenteraient le flux sanguin au niveau de cette zone et retarderaient ainsi le déclin de la mémoire lié à l âge. Medicament.gouv.fr a la cote Cela fait un an que le site Medicament.gouv.fr a été lancé et depuis, il a été consulté par plus de personnes. Son succès : la richesse de sa base de données. En un seul clic, chaque internaute peut trouver toutes les informations qu il souhaite sur un médicament : sa fiche technique, des indications thérapeutiques, la composition du produit, son prix, son niveau de remboursement et si le médicament fait l objet d une surveillance renforcée. Le tourisme médical Un Français sur 10 est prêt à se faire soigner à l étranger, d après une enquête LH2 pour le Collectif Interassociatif sur la santé (Ciss). 2 % ont même déjà franchi le cap. Les soins envisagés par les per sonnes interrogées sont pour 67 %, le dentaire, 26 % l ophtal mologie et pour 10 %, la chirurgie esthétique. La raison principale? Financière : 66 % évoquent un coût des soins inférieur à celui pratiqué en France. Les délais d attente plus courts et l inexistence de soins équivalents dans l Hexagone sont les autres motivations invoquées. Le décalage horaire, mauvais pour la ligne Selon une étude réalisée par l Institut des sciences Weizmann, publiée dans la revue Cell, un décalage horaire important, par exemple lorsque vous prenez l avion, aurait une incidence sur votre poids. Il perturberait la flore intestinale c est-à-dire le fonctionnement des bactéries dans cette région. Elles sont des milliards à vivre dans l'intestin. Leur rôle est très important : elles permettent la digestion et vous protègent contre les bactéries pathogènes dues à votre nutrition. LEMUTUALISTE DÉCEMBRE 2014 PAGE 12

13 grand angle] Contrats mutuelle Le poids de la réglementation 2015 Plus que jamais, les mutuelles sont tributaires d évolutions législatives. Quelles conséquences pour l adhérent? Jusqu où iront les pouvoirs publics en termes de pression fiscale? L environnement des mutuelles est lourdement impacté depuis plusieurs années par les gouvernements successifs. Le Mutualiste vous aide à mieux comprendre le contexte dans lequel évolue votre mutuelle. Le contrat d accès aux soins Le contrat d accès aux soins (CAS), négocié en 2012 entre l Etat et les médecins de secteur 2 se fixe pour objectif de limiter l inflation des dépassements Une reconfiguration du contrat solidaire et responsable La loi de Financement de la Sécurité sociale 2014 a prévu de renforcer les critères à remplir pour qu un contrat complémentaire frais de santé soit considéré comme solidaire et responsable. Le décret n du 18 novembre 2014 détermine ainsi le nouveau cahier des charges des contrats dits «responsables». Ce nouveau contrat responsable fixe des remboursements «plancher» et «plafond» pour les frais d optique et les dépassements d honoraires. Cette reconfiguration du contrat responsable impacte de manière importante les prestations de la mutuelle. Quoi qu il en soit, face à ces contraintes réglementaires, VIASANTÉ maintiendra sa logique de maîtrise des cotisations. d honoraires. Les médecins signataires du CAS ( aujourd hui) s engagent à pratiquer davantage d actes à des tarifs encadrés en échange du paiement d une partie de leurs cotisations sociales par l Assurance maladie. Ces nouvelles règles sont possibles grâce à un investissement financier important de la part des mutuelles qui participent largement aux frais résultants de ce dispositif. L ensemble des complémentaires santé verse à l Assurance maladie une participation de 150 millions d euros par an. L année dernière, votre mutuelle a dû s acquitter d une taxe de 2,50 par personne protégée. En 2014, cette charge sera de 5 et viendra donc peser sur les cotisations. Les contrats responsables Définis par la loi n du 13 août 2004 suite à la réforme de l Assurance maladie en 2004, les contrats responsables et solidaires ont pour vocation d assurer une bonne couverture des dépenses de santé sans pour autant encourager aux dépenses inutiles de la part du patient. Cela se traduit par une modulation des remboursements par l Assurance maladie obligatoire et par l Assurance maladie complémentaire en fonction du respect ou non, par le patient, du parcours de soins coordonnés qui impose en particulier de consulter son médecin traitant avant de se tourner vers un spécialiste. L ensemble des mutuelles supporte une taxe sur les contrats responsables qui est passée de 3,5 % en 2004 à 7 % aujourd hui et sur les contrats non responsables à 14 %. La taxe de solidarité CMU Depuis le 1 er janvier 2011, les mutuelles doivent payer la taxe de solidarité additionnelle qui a remplacé la contribution CMU (couverture maladie universelle). Pour alimenter le fonds CMU créé en 1999, il a été institué à la charge des organismes complémentaires une contribution assise sur le montant des cotisations. Etablie initialement à 1,75 % du chiffre d affaire, elle est passée à 2,5 % en 2006 puis 5,90 % en 2009 pour atteindre 6,27 % aujourd hui. David Monniaux LEMUTUALISTE DÉCEMBRE 2014 PAGE 13

14 [métier Médecin anesthésiste Endormir sans douleur De la consultation pré-anesthésique à la salle de réveil en passant par le bloc opératoire, le médecin anesthésiste réanimateur est un maillon essentiel de l équipe médicale, chirurgicale et urgentiste. Pageot Adeline (1) est allongée sur la table d opération, un drap posé sur elle, le bras gauche perfusé. Marie- Paule Chariot, médecin anesthésiste réanimateur, vient la saluer. Adeline la reconnaît et affiche un sourire timide qui dissimule mal son angoisse. «Vous allez voir, tout va très bien se passer, la rassure le docteur Chariot, vous allez vous endormir et je serai là à votre réveil. Ce sera exactement comme nous en avons discuté». Pendant la consultation pré-opératoire, le médecin a évalué son état de santé (profil, type d opération, antécédents médicaux) afin de choisir la technique d anesthésie la plus appropriée. Pendant une heure et demie, le temps de la gastroplastie, le docteur Chariot ne quitte pas la patiente : elle surveille en permanence les moniteurs qui transmettent le rythme cardiaque, l activité cérébrale, l oxygénation, etc. Un métier qui a gagné en technicité, en sécurité et en polyvalence. Car l anesthésiste réanimateur ne se limite pas Le docteur Marie-Paule Chariot pendant une opération de gastroplastie : «Le métier a gagné en efficacité et en maniabilité avec l arrivée de nouveaux produits anesthésiques et de nouvelles techniques médicales moins invasives.» Formation Après les six années d études communes de médecine, l étudiant doit effectuer cinq ans d internat dans la spécialité anesthésie réanimation, soit 11 années de formation au total. ( Plus d informations sur le site de la Société française d anesthésie et de réanimation : Sfar.org. LEMUTUALISTE DÉCEMBRE 2014 Page 14 au bloc. Il est aussi très présent dans les services des urgences, de jour comme de nuit. De manière générale, on fait appel à lui dès qu il y a besoin d une anesthésie générale ou locale (péridurale, chirurgie du canal carpien ou de la cataracte, etc.) Batailler contre la douleur Toujours un œil fixé sur les moniteurs de contrôle et l autre sur la patiente, le docteur Marie-Paule Chariot échange avec le chirurgien et les infirmiers présents. «En plus de trente ans de métier, j ai vu évoluer la prise en charge de la douleur, mieux prise en compte, y compris pour les enfants et nouveau-nés». Car le maître mot est là : la douleur. C est le propre de l anes thésie : la supprimer pendant et après l opération. Aujourd hui, les produits sont dosés au plus juste : «Les patients appréhendent souvent l opération car endormis, ils ne maîtrisent plus la situation. Tout peut alors se révéler anxiogène : une difficulté à respirer, un contact, une sensation», remarque-t-elle. Entre deux opérations, elle court de service en service, de bloc en salle de réveil. Si elle défend toujours autant son métier avec passion, elle reconnaît que sa profession est très exigeante tant en terme d astreinte horaire que de responsabilités. Le «zéro douleur» n existe pas, ni le risque zéro. «C est très difficile, humainement, quand un patient arrive en urgence et qu il est trop tard pour le réanimer. Ce qui marque, ce n est pas toutes les vies sauvées, mais les échecs». Vanessa Pageot-Françoise (1) Le prénom a été changé.

15 vie pratique] DR Handicap international Soutenez-les avec le sac à sapin Une bonne action à travers un objet utile : le sac à sapin d Handicap International. Il protège le sol des aiguilles pendant les fêtes puis, en un seul geste, on l emballe. En fibres de céréales non OGM produites en France, le sac est entièrement biodégradable et compostable! En 2013, près de ont été vendus afin de financer des programmes de développement, de prévention et d urgence dans plus de 60 pays dans le monde. Les partenaires de l opération s engagent à reverser au minimum 1,50 sur les 5 que coûte ce sac. A retrouver dans la plupart des grandes surfaces, magasins de bricolage, jardineries ou pépiniéristes ou sur Boutique-handicap-international.com. Cadeaux en ligne Attention aux retards de livraison Pour ceux qui opteraient pour l achat en ligne des cadeaux de fin d année, soyez vigilants sur les clauses de livraison! Le vendeur professionnel doit vous livrer le bien à la date ou dans le délai indiqué avant la conclusion du contrat. Faute d indication ou à défaut d accord avec vous, il doit vous livrer le bien au plus tard 30 jours après la conclusion de votre commande Si le colis n est toujours pas arrivé, vous pouvez enjoindre le vendeur de vous l envoyer expressément soit par lettre recommandée avec demande d avis de réception, soit par écrit sur un autre support durable (courriel par exemple). Si malgré tout, la livraison n a pas lieu, vous pouvez annuler votre commande de la même manière. Défense du consommateur Les actions de groupe enfin possibles Depuis le 1 er octobre dernier, les consommateurs peuvent introduire une voie de recours collectif pour traiter les litiges de consommation. Pour encadrer cette pratique et éviter les dérives Outre-Atlantique, quinze associations de consommateurs ont été agréées par le gouvernement. Elles seront les seules à pouvoir mener une action de groupe en justice. La téléphonie, les fournisseurs d énergie, les banques, le logement ou les assurances sont concernés. A savoir : seuls les dommages matériels seront pris en compte. ( Liste des associations agréées sur Economie.gouv.fr/dgccrf/ Les-associations-de-consommateurs. C est l augmentation moyenne du prix des timbres à compter du 1 er janvier Pour les particuliers, le prix du timbre de la lettre prioritaire passera de 66 à 76 centimes d euro et celui de la lettre verte, de 61 à 68. À noter : les timbres à validité permanente achetés avant le 1 er janvier 2015 à l ancien tarif pourront toujours être utilisés après cette date. TJipé Fotolia Permis de conduire Le renouvellement est désormais payant Vous avez perdu votre permis de conduire, il a été volé ou détruit? Depuis le 1 er septembre dernier, son renouvellement est payant. Le timbre fiscal vous en coûtera 25 euros. Ce dernier est disponible dans les bureaux de tabac ou dans les centres des finances publiques. La première demande de permis et le renouvellement avec présentation de l ancien permis de conduire ne sont pas soumis à ce droit de timbre. Attention : certaines régions prévoient en plus une taxe (Corse, Limousin, Poitou-Charentes). LEMUTUALISTE DÉCEMBRE 2014 PAGE 15

16 AVEC MA MUTUELLE VIASANTÉ Je soigne mon confort à l hôpital Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité, immatriculée sous le n SIREN Siège social : Mutuelle VIASANTÉ - PARIS - 42 rue Gabriel Lamé Document non contractuel à caractère publicitaire. Soleïado Communication. GARANTIE 1 er JOUR HOSPITALISATION DÈS LE 1 er JOUR D HOSPITALISATION : 17 d indemnités par jour en plus de vos remboursements santé pour régler vos dépenses courantes, une aide pratique pour organiser votre vie et celle de vos proches. VOTRE SANTÉ A DE L AVENIR DEMANDE DE RENSEIGNEMENT Oui je souhaite recevoir des informations sur la garantie 1 er jour Hospitalisation Oui je souhaite être contacté(e) par un conseiller 12/ /2014 Nom : Prénom : N Adhérent : Adresse : Code postal : Ville : Profession : Tél. : Coupon à nous retourner dans une enveloppe, sans l affranchir à : MUTUELLE VIASANTÉ - Service Communication - Libre Réponse Autorisation N PERPIGNAN cedex 9 Conformément à la loi Informatique et Libertés du 06/01/1978, vous disposez d un droit d accès et de rectification pour toutes informations vous concernant.

QUAND LE TRAVAIL NOUS FAIT CRAQUER. Endormir sans douleur. DOSSIERBurn-out N 36 VIASANTÉ MUTUELLE LE MAGAZINE DE VOTRE MUTUELLE

QUAND LE TRAVAIL NOUS FAIT CRAQUER. Endormir sans douleur. DOSSIERBurn-out N 36 VIASANTÉ MUTUELLE LE MAGAZINE DE VOTRE MUTUELLE VIASANTÉ MUTUELLE LE MAGAZINE DE VOTRE MUTUELLE 5 HOSPITALISATION Couvrir les frais imprévus 10 LYMPHŒDÈME Une maladie contraignante 13 MUTUELLES Le poids de la règlementation 14 MÉDECIN ANESTHÉSISTE Endormir

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences prévenir. Troubles de la concentration, du sommeil, dépression Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE. MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! APICILPARTICULIERS EXCLUSIVITÉ APICIL

SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE. MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! APICILPARTICULIERS EXCLUSIVITÉ APICIL SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE MON COUPLE MA Protection Sociale ESSENTIELLE ET DURABLE! EXCLUSIVITÉ APICIL APICILPARTICULIERS MA PROTECTION SOCIALE Pour MON couple, une BONNE couverture sociale, c est Me garantir

Plus en détail

Vous voulez soigner votre confort en cas d hospitalisation. Nous sommes là!

Vous voulez soigner votre confort en cas d hospitalisation. Nous sommes là! Vous voulez soigner votre confort en cas d hospitalisation. Nous sommes là! EN PLUS DE VOS REMBOURSEMENTS SANTÉ, VOUS ÊTES INDEMNISÉ DE VOS FRAIS D DÈS LE. VOTRE SANTÉ A DE L AVENIR LES GARANTIES Attention,

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION COLLEGIO Vous êtes une entreprise de moins de 50 salariés? Quelque soit votre secteur d activité ou votre implantation géographique, la gamme COLLEGIO vous est destinée. Avec ses cinq niveaux de protection

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Programmes d enseignement thérapeutique Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Pour qui? Quelles prestations? 3 Les programmes proposés par le service d

Plus en détail

«Les Français et l optique»

«Les Français et l optique» Dossier de presse 3 octobre 2012 «Les Français et l optique» Une enquête IPSOS pour la Mutualité Française Le coût et la qualité des prestations optiques, en tête des préoccupations des Français. Les réseaux

Plus en détail

Prévenir... les troubles du sommeil

Prévenir... les troubles du sommeil Prévenir... les troubles du sommeil 14 Le sommeil est un élément clef de bonne santé Les plaintes des insomniaques sont multiples : «Je n arrive jamais à m endormir avant deux heures du matin» ; «je me

Plus en détail

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Forfait 18 euros Parodontologie Auxiliaires médicaux Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé SOMMAIRE P. 3 A quoi sert une

Plus en détail

débat carité : Constats»

débat carité : Constats» MUTUALITE FRANCAISE CÔTE-D OR YONNE Dr Nathalie Arnould Conférence débat «Santé Précarit carité : Constats» Samedi 18 octobre 2008 La Mutualité Française aise? Elle fédère la quasi-totalité des mutuelles

Plus en détail

QUAND LE TRAVAIL NOUS FAIT CRAQUER. Nouveaux avantages. Endormir sans douleur. DOSSIERBurn-out PAVILLON PRÉVOYANCE LE MAGAZINE DE VOTRE MUTUELLE

QUAND LE TRAVAIL NOUS FAIT CRAQUER. Nouveaux avantages. Endormir sans douleur. DOSSIERBurn-out PAVILLON PRÉVOYANCE LE MAGAZINE DE VOTRE MUTUELLE PAVILLON PRÉVOYANCE LE MAGAZINE DE VOTRE MUTUELLE 4 PLUS DE 50 ANS Des solutions pour chaque besoin 10 LYMPHŒDÈME Une maladie contraignante 13 RÉSEAU DE SOINS ITELIS Nouveaux avantages 14 MÉDECIN ANESTHÉSISTE

Plus en détail

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous

Plus en détail

MUT INTÉRIM SANTÉ. La complémentaire santé de tous les intérimaires. à partir de 16,54. par mois* MUT INTÉRIM SANTÉ

MUT INTÉRIM SANTÉ. La complémentaire santé de tous les intérimaires. à partir de 16,54. par mois* MUT INTÉRIM SANTÉ à partir de 16,54 par mois* MUT INTÉRIM SANTÉ La complémentaire santé de tous les intérimaires * pour la formule 1 pour les 18-29 ans - Province MUT INTÉRIM SANTÉ 1 PRENEZ SOIN DE VOTRE SANTÉ Une complémentaire

Plus en détail

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants?

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants? Santé et relations humaines au Sommes-nous prêts à être plus performants? Principaux enseignements de l enquête Mesure Management Santé chez les entrepreneurs de CroissancePlus Les traits d'identité constitutifs

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

professionnels Tout savoir pour mieux protéger votre famille

professionnels Tout savoir pour mieux protéger votre famille particuliers professionnels Tout savoir pour mieux protéger votre famille Generali, 2 ème assureur généraliste en France (1) met à votre service son expertise reconnue en matière de protection. Au travers

Plus en détail

Vous recherchez une sur-complémentaire individuelle pour renforcer votre protection. Nous sommes là!

Vous recherchez une sur-complémentaire individuelle pour renforcer votre protection. Nous sommes là! Vous recherchez une sur-complémentaire individuelle pour renforcer votre protection. Nous sommes là! FlexéoSanté + SUR-COMPLÉMENTAIRE Votre univers santé évolue QUELS CHANGEMENTS? Les évolutions réglementaires

Plus en détail

Référence Santé Prévoyance

Référence Santé Prévoyance Référence Santé Prévoyance La seule couverture santé et prévoyance référencée par le Ministère du Développement durable*. Référence Santé Prévoyance (RSP) est la couverture santé et prévoyance des agents

Plus en détail

Santé Offre collective. Une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés

Santé Offre collective. Une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés Santé Offre collective Une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés La Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication Née de la fusion de la MNPLC,

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Action sociale de la Mutuelle Audiens. de la presse, du spectacle et de la communication. Notice d information. À vos côtés tout au long de la vie

Action sociale de la Mutuelle Audiens. de la presse, du spectacle et de la communication. Notice d information. À vos côtés tout au long de la vie Action sociale de la Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication Notice d information À vos côtés tout au long de la vie Les aides complémentaires aux dépenses de santé Nature de

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un!

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un! PASS INDÉPENDANCE ne laissez pas vos salariés devenir dépendants de leur situation familiale tous pour un! LA DÉPENDANCE : DE PLUS EN PLUS DE PERSONNES TOUCHÉES Le nombre de personnes dépendantes devrait

Plus en détail

«Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles»

«Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles» Dossier de presse 27 novembre 2012 «Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles» Une enquête IPSOS pour la Mutualité Française Une satisfaction globalement élevée pour

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

Entrepreneur du paysage. non salarié (TNS) Dossier Santé - Prévoyance Retraite - Dépendance

Entrepreneur du paysage. non salarié (TNS) Dossier Santé - Prévoyance Retraite - Dépendance Entrepreneur du paysage non salarié (TNS) Dossier Santé - Prévoyance Retraite - Dépendance Entrepreneur du paysage non salariés (TNS), une protection sociale optimale Mutex vous propose, en partenariat

Plus en détail

Entrepreneur du paysage non salarié (TNS), et bien assuré

Entrepreneur du paysage non salarié (TNS), et bien assuré Entrepreneur du paysage non salarié (TNS), et bien assuré Travailleur non salarié vous protégez votre famille, votre revenu, votre avenir. Pourquoi ne pas aller plus loin et bénéficier, vous aussi de l

Plus en détail

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Vivre sans hypertension Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Avez-vous un risque de devenir hypertendu? LE SAVIEZ-VOUS? L Vivre sans hypertension hypertension

Plus en détail

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE pour accompagner les entreprises et aider les salariés Depuis sa création en 1977, AG2R Prévoyance a développé une action sociale qui apporte des réponses aux besoins spécifiques

Plus en détail

Mutex Indépendance Services - 10 % si vous adhérez en couple. Gardez le contrôle de votre vie!

Mutex Indépendance Services - 10 % si vous adhérez en couple. Gardez le contrôle de votre vie! - 10 % si vous adhérez en couple Mutex Indépendance Services Gardez le contrôle de votre vie! Les 10 raisons de souscrire Mutex Indépendance Services Une rente mensuelle de 300 f à 2000 f en fonction de

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX 1. Définition Les risques psychosociaux (RPS) recouvrent des risques d origine et de nature variées et sont admis comme des : «risques pour la santé, mentale mais aussi

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

BURN-OUT Prise en charge spécifique Conséquences sur le travail Pistes de prévention PRÉVENTION DU BURNOUT

BURN-OUT Prise en charge spécifique Conséquences sur le travail Pistes de prévention PRÉVENTION DU BURNOUT BURN-OUT Prise en charge spécifique Conséquences sur le travail Pistes de prévention Le vécu intérieur du burn-out Le plus terrible peut-être sur le burn-out, c est le côté insidieux, c est comme des sables

Plus en détail

BURNOUT COMPRENDRE ET AGIR

BURNOUT COMPRENDRE ET AGIR Anne-Marie GALLET et Valérie LANGEVIN BURNOUT COMPRENDRE ET AGIR Les Assises du CHSCT, Saint-Denis, 30 septembre 2015 Définitions n Origine du terme Burn + out = combustion totale, «carbonisation psychique»

Plus en détail

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD!

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! TIERS PAYANT des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! La généralisation du tiers payant à l ensemble des soins de ville avant 2017 fait partie des mesures

Plus en détail

santé CHOISIR D'AVANTAGER

santé CHOISIR D'AVANTAGER santé CHOISIR D'AVANTAGER BIEN S ÉQUIPER Le groupe AG2R LA MONDIALE, c est : Près de 7 000 collaborateurs à votre service Un réseau de proximité avec des implantations régionales Une qualité de gestion

Plus en détail

C est votre santé Impliquez-vous

C est votre santé Impliquez-vous C est votre santé Impliquez-vous Le financement de ce projet a été fourni par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l Ontario www.oha.com 1. Impliquez-vous dans vos soins de santé. Dites-nous

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

des associations locales

des associations locales Pour en savoir plus www.credit-agricole.fr Guide de la nouvelle des associations locales les réponses à toutes vos questions Le contrat Complémentaire Santé associations est assuré par PACIFICA, filiale

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

Artisans,commerçants, professions libérales

Artisans,commerçants, professions libérales Artisans,commerçants, professions libérales Parce que rien ne doit venir perturber durablement votre activité, Aréas est à vos côtés pour Assurer vos biens Nous vous garantissons en cas d incendie, de

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Avis de publication des annexes prévues à l arrêté du 23 novembre 2006 pris en application de l article 8 de l arrêté du 4 mars

Plus en détail

La prise en charge de votre schizophrénie

La prise en charge de votre schizophrénie G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre schizophrénie Vivre avec une schizophrénie Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

au libre choix des salariés de votre entreprise Mornay Initiative santé Prenez soin de vos salariés en toute liberté

au libre choix des salariés de votre entreprise Mornay Initiative santé Prenez soin de vos salariés en toute liberté au libre choix des salariés de votre entreprise Mornay Initiative santé Prenez soin de vos salariés en toute liberté Laurie Maillard Directeur général du Groupe Mornay Madame, Monsieur, Vous êtes dirigeant

Plus en détail

OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin!

OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin! OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin! 45% des agents des départements et régions ont déjà choisi nos trois mutuelles professionnelles. 7 bonnes raisons

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE Cahier des charges du contrat responsable Décret du 18 novembre 2014

COMPLEMENTAIRE SANTE Cahier des charges du contrat responsable Décret du 18 novembre 2014 SERVICE SOCIAL (Circ. 7908) Le 20 novembre 2014 N 21/2014 COMPLEMENTAIRE SANTE Cahier des charges du contrat responsable Décret du 18 novembre 2014 Le décret daté du 18 novembre 2014 définissant le nouveau

Plus en détail

Outil de détection précoce du burnout

Outil de détection précoce du burnout Outil de détection précoce du burnout Guide d utilisation Objectif de l outil L objectif principal de cet outil est d apporter une aide aux professionnels de la santé pour déceler les signes avant-coureurs

Plus en détail

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Vous accompagner pour bien vivre votre retraite Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Sommaire Pour Audiens, votre groupe de protection sociale,

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE EFFECTUANT LE STAGE AUTONOME EN SOINS PRIMAIRES AMBULATOIRE SUPERVISE (SASPAS)

CONVENTION RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE EFFECTUANT LE STAGE AUTONOME EN SOINS PRIMAIRES AMBULATOIRE SUPERVISE (SASPAS) CONVENTION RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE EFFECTUANT LE STAGE AUTONOME EN SOINS PRIMAIRES AMBULATOIRE SUPERVISE (SASPAS) ENTRE : Monsieur HERIAUD, Directeur Général du CENTRE

Plus en détail

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC JE SUIS UN AGENT PUBLIC MA PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? AGENTS PUBLICS, NOTRE PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? DEVRA-T-ON SE RÉSIGNER À TOUJOURS MOINS DE SOINS? Dépassements d honoraires, franchises,

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE klesia.fr KLESIA Une expertise plurielle au service de la protection sociale Partenaire et conseil des entreprises, des salariés et des particuliers,

Plus en détail

ssentielis santé ... assurez votre santé pour l essentiel et réalisez jusqu à 50 % d économies* [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS

ssentielis santé ... assurez votre santé pour l essentiel et réalisez jusqu à 50 % d économies* [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS ssentielis santé... assurez votre santé pour l essentiel et réalisez jusqu à 50 % d économies* * Selon étude effectuée en septembre 2010, sur la base des tarifs TTC

Plus en détail

conduites addictives en entreprise

conduites addictives en entreprise PRÉVENTION conduites addictives en entreprise GUIDE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION Anticiper pour mieux vous protéger La prévention, un enjeu pour votre entreprise Parce que les comportements addictifs

Plus en détail

La mutuelle Santé. proche de vous

La mutuelle Santé. proche de vous La mutuelle Santé proche de vous 2 Une vraie mutuelle, sans actionnaire, qui ne fait pas de profit, aux garanties ajustées bienvenue, vous êtes dans la solidarité version NOTRE MISSION : L ACCèS AUX SOINS

Plus en détail

LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE

LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE CENTRE HOSPITALIER La Palmosa LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE Ce document a pour but de vous aider et de vous accompagner dans les différentes étapes de votre prise en charge. Vous êtes invités à le garder

Plus en détail

Renforcer la protection des consommateurs dans les grands secteurs de la vie courante La santé et la dépendance

Renforcer la protection des consommateurs dans les grands secteurs de la vie courante La santé et la dépendance Renforcer la protection des consommateurs dans les grands secteurs de la vie courante La santé et la dépendance Mesure n 14 : accroître la confiance du consommateur dans la vente sur Internet de produits

Plus en détail

document non contractuel - mai 2013 - réalisation : mgefi vos démarches Sécu Mutuelle

document non contractuel - mai 2013 - réalisation : mgefi vos démarches Sécu Mutuelle m u t u e l l e g é n é r a l e d e l é c o n o m i e, d e s f i n a n c e s e t d e l i n d u s t r i e document non contractuel - mai 2013 - réalisation : mgefi vos démarches Sécu & Mutuelle 2013 Livret

Plus en détail

Lettre d information. Demain est souscriptrice de la

Lettre d information. Demain est souscriptrice de la L association Demain est souscriptrice de la plupart des contrats d assurance santé, prévoyance et retraite assurés par Groupama Gan Vie et distribués par Gan Assurances. Gan Evolution Santé, Gan Alterego

Plus en détail

L offre qui protège ceux qui protègent. Complémentaire frais de santé Contrat collectif

L offre qui protège ceux qui protègent. Complémentaire frais de santé Contrat collectif L offre qui protège ceux qui protègent Complémentaire frais de santé Contrat collectif Notre priorité Protéger ceux qui nous protègent Pour votre entreprise, MGP Sécurité, c est : Un moyen simple et facile

Plus en détail

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le Améliorer la lisibilité des contrats d assurance complémentaire santé : Engagements pris, engagements tenus! Première évaluation du dispositif instauré par les Fédérations membres de l UNOCAM 5 mars 2012

Plus en détail

ÉDITION 2014. En cas de décès, l avenir de

ÉDITION 2014. En cas de décès, l avenir de ÉDITION 2014 En cas de décès, incapacité de travail, invalidité, protegez l avenir de votre famille Mutuelle santé prévoyance AUTONOMIE retraite Aujourd hui, êtes-vous sûr(e) d être bien protégé(e) en

Plus en détail

La souffrance psychique des jeunes: le mal-être des étudiants

La souffrance psychique des jeunes: le mal-être des étudiants La souffrance psychique des jeunes: le mal-être des étudiants Laurent Michel Délégué Général de l USEM Marie Portal Etudiante en Master 2 Promotion de la santé, ISPED Stagiaire à l USEM L USEM et les SMERS

Plus en détail

L Aphnu, toujours à vos côtés en cas de coup dur

L Aphnu, toujours à vos côtés en cas de coup dur APHNU - votre partenaire santé et prévoyance L Aphnu, toujours à vos côtés en cas de coup dur Des garanties conçues avec et pour les praticiens hospitaliers en partenariat avec A P H N U APHNU Le partenaire

Plus en détail

[ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] amille & santé. ... la complémentaire santé conçue pour toutes les familles. L assurance n est plus ce qu elle était.

[ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] amille & santé. ... la complémentaire santé conçue pour toutes les familles. L assurance n est plus ce qu elle était. [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS amille & santé... la complémentaire santé conçue pour toutes les familles L assurance n est plus ce qu elle était. [ famille & SANTÉ ] Famille & Santé, toutes les

Plus en détail

D où la nécessité de prendre un contrat complémentaire qui complètera la différence.

D où la nécessité de prendre un contrat complémentaire qui complètera la différence. SOMMAIRE Nécessité d une complémentaire santé... 2 Différence entre complémentaire santé obligatoire et facultative... 2 Acteurs et marché... 2 Les acteurs... 2 Stratégies commerciales... 2 Les contrats

Plus en détail

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Présentation de Judicial 2013 I Pack Pro : la solution d accompagnement juridique pour les Dirigeants de

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail

Enquête santé. Etat de santé

Enquête santé. Etat de santé Enquête santé La Ville de Bayonne mène une réflexion sur les questions de la population bayonnaise. L objectif est d appréhender les besoins en santé des habitants et d y apporter le mieux possible les

Plus en détail

LES ACTES DE MEDECINE ET DE CHIRURGIE ESTHETIQUE SOUMIS A LA TVA

LES ACTES DE MEDECINE ET DE CHIRURGIE ESTHETIQUE SOUMIS A LA TVA 1 LES ACTES DE MEDECINE ET DE CHIRURGIE ESTHETIQUE SOUMIS A LA TVA Depuis le 1 er octobre 2012, les actes de médecine et de chirurgie esthétique non remboursés par la sécurité sociale sont soumis à la

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi La Poste a-t-elle écrit ce document? La Poste souhaite répondre aux besoins de chaque

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

Mes Indispensables SMERAG

Mes Indispensables SMERAG Sécu étudiante & Mutuelle Mes Indispensables Année universitaire 2015-2016 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire

Plus en détail

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ JEUNES PROFESSIONNELS Pour étudier en toute sérénité, j ai choisi GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ PACK SENOÏS* Et aussi des... GARANTIES À LA CARTE Responsabilité Civile et Protection Juridique Professionnelles

Plus en détail

41,29 euros par mois et par adhérent* par mois et par adhérent* 59,87 euros par mois et par adhérent* par mois et par adhérent*

41,29 euros par mois et par adhérent* par mois et par adhérent* 59,87 euros par mois et par adhérent* par mois et par adhérent* Siège social : 110 boulevard de la Salle Boigny-sur-Bionne 45432 CHECY CEDEX Voici le bulletin d adhésion aux offres IBaMéo. Celui-ci vous rappelle le détail des cotisations de chacune des offres ainsi

Plus en détail

Ne tombez pas de haut! Êtes-vous sûr d être assuré. une mauvaise chute? Pour moins de 1,15 / jour. Garantie des Accidents de la Vie. www.allianz.

Ne tombez pas de haut! Êtes-vous sûr d être assuré. une mauvaise chute? Pour moins de 1,15 / jour. Garantie des Accidents de la Vie. www.allianz. Garantie des Accidents de la Vie Ne tombez pas de haut! Êtes-vous sûr d être assuré contre une mauvaise chute? www.allianz.fr Pour moins de 1,15 / jour Protégez-vous ainsi que votre famille en cas d Accidents

Plus en détail

Objectif. Vous recherchez. Nous sommes là! pour renforcer votre protection. une surcomplémentaire individuelle. Evolution réglementaire

Objectif. Vous recherchez. Nous sommes là! pour renforcer votre protection. une surcomplémentaire individuelle. Evolution réglementaire Objectif SANTÉ PLUS Vous recherchez une surcomplémentaire individuelle pour renforcer votre protection. Nous sommes là! Evolution réglementaire Vos besoins Notre offre Votre univers santé évolue QUELS

Plus en détail

L ASSURANCE MALADIE EN LIGNE

L ASSURANCE MALADIE EN LIGNE BIEN GÉRER MA SANTÉ AVEC L ACS Ce que l Assurance Maladie fait pour moi L Assurance Maladie me permet de bénéficier de l Aide pour une complémentaire santé : l ACS. Des offres et des services pour m accompagner

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

irigeants d associations

irigeants d associations esponsabilité personnelle des irigeants d associations Préservez votre patrimoine privé en cas de mise en cause de votre responsabilité personnelle Découvrez l'application iprev pour les TNS L assurance

Plus en détail

INDÉPENDANT POUR LA VIE! DÉCOUVREZ LA PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE SOCIALE

INDÉPENDANT POUR LA VIE! DÉCOUVREZ LA PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE SOCIALE INDÉPENDANT POUR LA VIE! DÉCOUVREZ LA PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE SOCIALE PARCE QU ÊTRE INDÉPENDANT, C EST PLUS QU UN STATUT, C EST UN ÉTAT D ESPRIT 2 INDÉPENDANT POUR LA VIE, L AVENIR COMMENCE AUJOURD

Plus en détail

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool.

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool. Dossier : fatigue Introduction S endormir au volant peut être fatal. Pourtant, de nombreux conducteurs continuent à conduire alors qu ils se sentent fatigués. Ils pensent pouvoir chasser le sommeil qui

Plus en détail

Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là!

Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là! Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là! COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE FlexéoSanté Pro et Perso Notre expertise dans votre nouvel univers santé VOUS METTEZ EN PLACE UN CONTRAT

Plus en détail

Complémentaire santé : actualité économique. Point d actualité : évolutions règlementaires

Complémentaire santé : actualité économique. Point d actualité : évolutions règlementaires 20 novembre 2014 Complémentaire santé : actualité économique Point d actualité : évolutions règlementaires Frais de soins de santé : réforme des contrats responsables Prévoyance : portabilité des droits

Plus en détail

Personnes Malvoyantes

Personnes Malvoyantes [ La Santé ] Particulier Handicap Complémentaire Santé Solidaris Personnes Malvoyantes [ des solutions ] spécifiques Une solution adaptée pour les enfants et les adultes en situation de handicap L assurance

Plus en détail

Radiance Humanis Vie

Radiance Humanis Vie ÉPARGNE Radiance Humanis Vie Et votre avenir prend des forces Taux du fonds en euros de Radiance Humanis Vie : 3,50 %* * Taux de rémunération 2013 du fonds en euros Apicil Euro Garanti. Taux net de frais

Plus en détail

Baromètre de la protection sociale Vague 3

Baromètre de la protection sociale Vague 3 pour Baromètre de la protection sociale Vague 3-2 ème conférence nationale de la protection sociale - Contacts : Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint de l Ifop 10 avril 2013 Note méthodologique Etude

Plus en détail

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) -

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) - La mutualité Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 1/10 Table des matières SPECIFIQUES :... 3 I Introduction et historique :... 4 II Objet d une mutuelle :...4

Plus en détail

Prévoyance Santé. Mon mémo. Des solutions efficaces pour vous, vos proches et votre entreprise. Professionnels. l UN TÉLÉCONSEILLER EN LIGNE AU :

Prévoyance Santé. Mon mémo. Des solutions efficaces pour vous, vos proches et votre entreprise. Professionnels. l UN TÉLÉCONSEILLER EN LIGNE AU : Mon mémo Votre conseiller se tient à votre disposition pour vous apporter les précisions et réponses aux questions que vous vous posez et reste votre interlocuteur privilégié. En complément, vous avez

Plus en détail

SPÉCIAL ESEF NOV ESEF. Vous êtes un employeur étranger européen : choisissez en France, un partenaire unique pour votre protection sociale

SPÉCIAL ESEF NOV ESEF. Vous êtes un employeur étranger européen : choisissez en France, un partenaire unique pour votre protection sociale SPÉCIAL ESEF NOV ESEF Vous êtes un employeur étranger européen : choisissez en France, un partenaire unique pour votre protection sociale PRÉVOYANCE SANTÉ Parce que nous sommes déjà votre point d entrée

Plus en détail

Créez votre protection santé au rythme de votre budget

Créez votre protection santé au rythme de votre budget Radiance Humanis Santé Créez votre protection santé au rythme de votre budget Santé I Prévoyance I Retraite I Épargne radiancehumanis.com Ensemble, faisons sourire votre santé! Célibataire, jeune actif,

Plus en détail

Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro

Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Santé Prévoyance Réunica Santé Pro et Prévoyance Pro Choisissez le meilleur en Santé et Prévoyance pour votre bien-être et celui de votre famille TRAVAILLEURS NON SALARIÉS REUNICA.COM Santé Avec Réunica

Plus en détail

Accompagnement de la démarche de prévention des risques psychosociaux. Notre programme d interventions

Accompagnement de la démarche de prévention des risques psychosociaux. Notre programme d interventions Accompagnement de la démarche de prévention des risques psychosociaux Notre programme d interventions Contexte Depuis plusieurs années, les questions de santé au travail occupent une place croissante,

Plus en détail