magle MAGAZINE la souffrance au travail Prévenir MA MUTUELLE Des progrès à vue d œil L avenir? Vision Antibiotiques à l unité ISSN ,52

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "magle MAGAZINE la souffrance au travail Prévenir MA MUTUELLE Des progrès à vue d œil L avenir? Vision Antibiotiques à l unité ISSN 2257-5286 0,52"

Transcription

1 Vision Des progrès à vue d œil MA MUTUELLE magle MAGAZINE monjuin 2014 DES ADHÉRENTS D ADRÉA MUTUELLE N 10 / AVRIL-MAI- Antibiotiques à l unité L avenir? Prévenir la souffrance au travail ISSN ,52

2 SOMMAIRE N 10 AVRIL-MAI-JUIN / Édito Au plus près des besoins de chacun C rise économique, augmentation des frais de santé, renoncement aux soins pour des raisons financières Face à ces difficultés, votre mutuelle a à cœur de maintenir avec vous une relation de proximité et de confiance. En vous accompagnant au quotidien. En s engageant sur des soins de qualité au meilleur prix. En proposant des services adaptés à vos besoins. Les vôtres, ceux de vos ayants droit, conjoints et enfants, que vous soyez adhérent individuel ou au titre de votre entreprise. Dès aujourd hui, ADRÉA Mutuelle agit et propose des solutions complètes pour protéger la santé des salariés et répondre aux cahiers des charges des chefs d entreprise. Un enjeu majeur dans le cadre de la nouvelle législation sur la généralisation de la PATRICK BROTHIER, Président d ADRÉA Mutuelle complémentaire santé en entreprise d ici à janvier Cette volonté d être au plus près des attentes de chacun, elle se joue aussi avec Ma Mutuelle, mon mag', votre magazine. Parce que prendre soin de soi, c est aussi s informer sur les évolutions en matière de santé, être sensibilisé à la prévention et à la question du bien-être au quotidien, ouvrir son horizon sur les grandes thématiques sociétales. Découvrez dans ce numéro, les bienfaits de la chirurgie de l œil, apprenez à combattre la souffrance au travail et aiguisez votre point de vue avec les pages sur le projet de loi concernant la vente de médicaments à l unité. Parce que protéger votre santé, c est notre priorité. 03 Actus Cancer : la France bien notée Que faire quand un enfant a mal? Violences faites aux femmes : ce qui va changer 06 Conseils prévention Du bon air chez soi! 07 Santé & Bien-être Prévenir la souffrance au travail Réflexion sur le bien-être, nouvel enjeu social pour les employeurs comme pour les salariés. 12 Esprit tranquille Des progrès à vue d œil 14 Tous concernés Antibiotiques à l unité : prescription d avenir? 16 Ma mutuelle pratique Accompagner et sensibiliser à la fin de vie Les remboursements de santé, comment ça marche? 18 Ma mutuelle en région L actualité des actions mutualistes près de chez vous Ma mutuelle mon mag /Éditeur : ADRÉA Mutuelle Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la mutualité immatriculée sous le n siège social : 104, avenue de Saxe, Lyon. Directeur de la publication : Patrick Brothier. Directeur de la rédaction : Patrick Fourmond. Rédactrice en chef : Françoise Richaud-Tourneux. Coordination des informations locales : Stéphanie Cochet. Membres du comité de rédaction : Florence Brianceau, Jean Legron, Monique Lemarchand, Jean Manin, Louis Rizzotti. Conception-réalisation : Rédaction : Stéphanie Cochet, Béatrice Jaulin, Jacqueline Martin, Vanessa Marty, Brigitte Perrin, Françoise Richaud-Tourneux. Crédits photo : ADRÉA Mutuelle, Hervé Thouroude, Association 4S, Fotolia, Studio V2, Clod, Thinkstock Imprimeur : PRN ZI Ouest 28, rue du Poirier Carpiquet. Commission paritaire des publications et agences de presse : agrément n 0217M Dépôt légal : à parution. Périodicité : trimestrielle. Contact : Vos remarques, vos suggestions sur ce magazine : adreamutuelle.fr / Certifié PEFC / pefc-france.org Dans le souci du respect de l environnement, ce magazine est imprimé sur un papier 100 % PEFC développement durable.

3 Actus / 03 Hygiène bucco-dentaire Du nouveau du côté du brossage Cancer La France bien notée U n Français atteint de cancer a de meilleures chances de guérison que tout autre Européen. C est ce que révèle une étude* sur le taux de survie des patients, cinq ans après la découverte de leur maladie. Pour les cancers les plus fréquents, la France se place au-dessus des moyennes européennes : 86 % pour le cancer du sein contre une moyenne de 82 %; et 89 % pour le cancer de la prostate contre 83,4 %. Ces résultats encourageants sont liés aux avancées en matière de diagnostic et de traitement, à la généralisation des dépistages et à une prise en charge multidisciplinaire. La Bulgarie, la Pologne et la Slovaquie, en revanche, restent sous les moyennes européennes. Plus surprenant : le Royaume-Uni et le Danemark sont également à la traîne, ce qui semble s expliquer par des dépistages trop tardifs rendant ensuite les cancers plus difficiles à traiter. De façon générale, même s il existe de grandes disparités entre les pays, la réussite des traitements ne cesse de progresser en Europe. * Étude Eurocare-5 publiée dans la revue médicale britannique The Lancet Oncology, en décembre ZOOM UNE PRISE EN CHARGE TARDIVE Les bons résultats de la France sont à modérer au regard des délais de prise en charge parfois trop longs après le diagnostic. C est le cas notamment pour certains cancers comme ceux du côlon et du sein, et les tumeurs méningées. Pour le cancer du sein, le délai moyen est passé de 19 à 24 jours entre 1999 et Un phénomène imputable, entre autres, à la hausse du nombre de cas et au délai d attente pour une IRM (30 jours en moyenne). Se brosser les dents 3 minutes après chaque repas, c est du passé! L Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD) assouplit ses recommandations et les adapte aux nouveaux modes de vie. Elle conseille désormais deux brossages quotidiens de 2 minutes, matin et soir, avec un dentifrice fluoré, à compléter avant le coucher par l utilisation du fil dentaire. Après le déjeuner, l UFSBD indique que mâcher du chewing-gum sans sucre pendant 20 minutes peut aider à prévenir les caries. Enfin, toute bonne dentition passe par une alimentation équilibrée et le grignotage est à bannir! Sans oublier qu une visite annuelle chez le dentiste s impose, et ce dès l âge de 1 an. Plus d infos Appli à télécharger gratuitement : BrosDents

4 04 / Actus 29 % des Français fument quotidiennement. Le Languedoc-Roussillon est la région la plus touchée, avec 35 % de fumeurs. En bas du tableau, l Alsace, avec 25 % de fumeurs. FOCUS SUR UNE MALADIE RARE Une maladie est dite rare lorsqu elle touche moins d une personne sur 2 000, et elle est orpheline quand il n y a pas de traitement pour la soigner. Il existe environ maladies rares, qui touchent plus de 3 millions de personnes en France. QU EST-CE QUE LA MALADIE DE MENIÈRE? Que faire quand un enfant a mal? V otre enfant se cogne, se blesse, se brûle, a mal à la tête ou au ventre Quelle décision prendre? Faut-il donner un médicament, attendre, consulter un médecin? La brochure Votre enfant a mal : que faire?, réalisée par l association Sparadrap, propose des conseils pratiques et présente les principaux médicaments pour soulager les douleurs. Elle donne également quelques clés pour aider l enfant à moins souffrir : le réconforter, utiliser le chaud ou le froid, le distraire À consulter sur Il s agit d une maladie chronique de l oreille interne provoquant vertiges, bourdonnements, acouphènes et une baisse de l audition. Elle se manifeste par des crises qui peuvent durer de 15 minutes à plusieurs heures. Cette affection, dont les causes sont encore inconnues, survient le plus souvent entre 20 et 50 ans, et touche davantage les femmes (60-65 %). Aucun traitement ne guérit la maladie, mais certains médicaments soulagent les symptômes pendant les crises. Les indications chirurgicales sont rares et sont réservées aux cas de vertiges résistant à tous les traitements médicaux. Plus d infos sur LES APPLIS SMARTPHONES ROULEZ ÉVEILLÉ La somnolence au volant cause 1 accident mortel sur 3. Grâce à cette appli, testez votre fatigue avant de prendre la route. Si le résultat est négatif, elle vous conseillera de vous reposer 20 minutes, puis de refaire le test avant de démarrer. Gratuite. LES BONS CLICS DU WEB Des informations pour les personnes sourdes ou malentendantes, et leurs familles : vie quotidienne, réglementation, modes de communication, éducation et formation des jeunes sourds, prise en charge médicale À consulter aussi une plate-forme de communication et de partage pour les personnes concernées par la surdité. Ce site public d information, lancé par la Haute Autorité de santé (HAS) en novembre dernier, recense hôpitaux et cliniques, et permet de comparer les offres de soins au travers de trente-cinq critères : localisation, consultations ou services proposés, niveau de qualité et de sécurité des soins, type de prise en charge

5 / 05 Violences faites aux femmes Ce qui va changer P rès de 150 femmes meurent chaque année en France sous les coups de leur conjoint ou exconjoint. Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des Droits des femmes, entend «ne laisser aucune violence déclarée sans réponse pénale, sanitaire et sociale». Son plan triennal ( ) contre les violences faites aux femmes prévoit notamment : Le 39 19, un numéro gratuit joignable 7 jours sur 7 et destiné aux femmes battues. Un kit de constatation en urgence des viols. Cette petite boîte, mise à la disposition des personnels de santé à partir de 2015, contiendra le matériel nécessaire aux premières analyses après une agression, mais aussi la contraception d urgence et un test du VIH. D encourager les dépôts de plaintes et de limiter le recours aux mains courantes qui sont rarement suivies d effets. De doubler les intervenants sociaux dans les commissariats. Une meilleure formation des urgentistes, médecins et policiers places d hébergement d urgence supplémentaires d ici à ZOOM CHIFFRES CLÉS femmes sont victimes de violences conjugales par an. Mais moins d 1 femme sur 3 se déplace au poste de police ou à la gendarmerie pour porter plainte. plaintes pour viol 27sont déposées par jour. Sources : Insee et ministère de l Intérieur. Tests de grossesse Bientôt en grande surface Acheter un test de grossesse au supermarché sera bientôt possible. Les pharmaciens y sont opposés mais l Assemblée nationale a voté pour en décembre dernier. Cette mesure vise à faciliter l accès au test et à favoriser l anonymat. Au passage, la vente en supermarché devrait provoquer une baisse significative des prix. Bien entendu, les tests seront les mêmes, quel que soit le point de vente. Nutrition Des goûters plus sains À l heure du goûter, aussi, il faut manger équilibré! C est pourquoi Le Meilleur du goûter, un livret interactif concocté par l Institut national de prévention et d éducation pour la santé (Inpes) propose plein de bonnes idées, des conseils, des recettes faciles et des petits jeux. De quoi mettre l eau à la bouche de toute la famille! À consulter en scannant le QR Code ci-dessus ou sur lemag/le-meilleur-du-gouter

6 06 / Conseils prévention Invisible et parfois inodore, la pollution s infiltre partout chez nous. Les causes sont multiples et les effets souvent dangereux pour la santé. Petit tour du propriétaire pour un intérieur sain. Du bon air chez soi! 1 SALON Passez l aspirateur, si possible équipé d un filtre Hepa (haute efficacité pour les particules aériennes) au moins une fois par semaine. Passez un linge sur le mobilier au moins deux fois par semaine. Exit la cigarette, les bougies parfumées et les bâtons d encens. Installez des plantes vertes, qui peuvent agir comme de véritables filtres à particules toxiques. Parmi les plantes à privilégier : l aloe vera, le chlorophytum, le philodendron, ou encore le rhododendron. Privilégiez la chaleur radiante (poêles de masse, planchers et murs chauffants ), qui n utilise pas l air comme vecteur de diffusion de la chaleur et limite considérablement le déplacement de poussières, allergènes et polluants. En prime, elle assure une humidité constante et des murs secs. Gardez une température constante en toute saison (entre 18 et 20 C). Éteignez les appareils électriques et le Wi-Fi quand vous ne vous en servez pas (plutôt que de les mettre en veille). À SAVOIR LISEZ L ÉTIQUETTE! Les composés organiques volatils (COV), qui entrent dans la composition de nombreux produits courants (peintures, solvants, encres, colles, détachants, cosmétiques ), circulent dans nos maisons sous forme de gaz ou de vapeur. Ils ont un impact direct sur la santé (certains sont toxiques ou cancérigènes). Une nouvelle loi portant sur l étiquetage des produits oblige les fabricants à indiquer les niveaux d émission de COV des produits de construction et de décoration (revêtements, peintures, etc.). L échelle va de A + (très faibles émissions) à C (fortes émissions). Choisissez sain! 4 2 CUISINE Aérez après avoir cuisiné. Nettoyez avec un seul produit d entretien, car plus on utilise de nettoyants, plus on multiplie les dégagements toxiques. Choisissez de préférence des produits naturels. Par exemple : 1 c. à soupe de bicarbonate de soude + 1 litre d eau chaude + 1 c. à soupe de vinaigre blanc + 2 c. à soupe d huile essentielle. Branchez les appareils électroménagers sur un bloc multiprises muni d un interrupteur et éteignez-les la nuit Pour en savoir plus Maison et santé - Bien respirer chez soi, de Christine Laouénan, coédité par La Mutualité française et les Éditions Pascal CHAMBRE Quelle que soit la saison, ouvrez les fenêtres 10 minutes matin et soir. Évitez les sources d humidité : aquarium, linge qui sèche, plantes vertes. Changez les draps, housses et taies toutes les semaines, et lavez en machine couettes et oreillers pour réduire la prolifération des acariens. Évitez de placer des appareils électroniques près du lit. 4 SALLE DE BAINS Aérez après la douche. Ouvrez la fenêtre quand vous utilisez des produits de beauté comme la laque ou les dissolvants. Ne bouchez pas les grilles d aération et dépoussiérez-les régulièrement. Faites entretenir les systèmes de ventilation mécanique contrôlée (VMC).

7 & Santé / 07 Bien-être Prévenir la souffrance au travail Malgré la pression économique sur les entreprises, il est possible de prévenir la souffrance au travail en favorisant notamment la communication, très souvent malmenée par l'hyperconnectivité. Réflexion sur le bien-être au travail, nouvel enjeu social.

8 08 / Santé Bien-être & Plus de 3 millions d actifs ont un risque élevé de faire un burn-out (selon une étude du cabinet Technologia - Janvier 2014) En tête, les agriculteurs 23,5 % les artisans, commerçants et chefs d entreprise (19,7 %) et les cadres (19 %) 2 QUESTIONS À N ous vivons à l heure de l urgence continuelle et de l injonction à y répondre immédiatement, notamment du fait des nouvelles technologies. Cela entraîne une porosité entre le temps de travail et le temps privé on répond à ses mails en vacances, on téléphone le week-end, et la frontière entre les deux s'atténue de plus en plus, nous laissant alors le sentiment d une charge de travail perpétuelle. «Avec, paradoxalement, une perte de communication réelle, remarque Franck Martini, psychologue du travail*. On s envoie des mails censés être plus rapides plutôt que de se parler en direct.» Cette hyperconnexion nous met en lien avec de multiples acteurs et diverses demandes, renforçant le sentiment d urgence et une difficulté à trier les priorités. «Nous commençons toutefois à prendre conscience des effets pervers de ces nouveaux outils de communication et nous nous dirigeons vers un usage plus raisonné de ces technologies», nuance cependant Franck Martini. MARIE PEZÉ/ PSYCHOLOGUE ET PSYCHANALYSTE, ELLE A OUVERT LA PREMIÈRE CONSULTATION HOSPITALIÈRE SOUFFRANCE ET TRAVAIL, À NANTERRE, EN Quel constat faites-vous? L évolution de la réglementation a favorisé une réelle prise de conscience des chefs d entreprise, avec notamment la mise en place d actions de prévention et de formation. Nous formons de plus en plus de managers et de membres de CHSCT aux risques psychosociaux : les gens se parlent et constatent que le management rencontre des difficultés à appliquer les consignes parfois éloignées des réalités du terrain. C est l occasion de s intéresser au travail réel et pas seulement aux procédures, et d y réintroduire des éléments positifs. On recommence à penser que le salarié est investi et n est pas ce paresseux que les écoles de management décrivent Quels conseils donnez-vous aux salariés? De se renseigner et de se bouger aussi : la loi les rend responsables de leur santé et de celle de leurs collègues. Il ne faut pas attendre d être trop avancé dans le mal-être et ne pas hésiter à s adresser aux instances compétentes : le médecin du travail, le médecin généraliste, la hiérarchie, le CHSCT et les délégués du personnel, les consultations spécialisées Des signes qui doivent alerter Le phénomène est aujourd hui bien connu, débusqué il y a quelques décennies par l apparition de symptômes physiologiques. Médecins et psychologues ont peu à peu fait le lien entre la montée des troubles musculo-squelettiques (TMS) et des états de fatigue disproportionnés par rapport à la charge de travail. Sont apparus les termes de burn-out, de stress au travail, de risques psychosociaux (RPS). Quant à savoir s ils sont plus présents ou plus visibles de nos jours, Christophe Dejours, psychiatre et titulaire de la chaire de psychanalyse-santé-travail du Cnam, avance quelques explications. D après lui, les changements introduits dans les méthodes d organisation du travail au cours des vingt dernières années ont 5 à 20 % des salariés se doperaient pour être en forme : alcool, caféine, amphétamines, antidépresseurs

9 / 09 eu une incidence majeure sur la vie du collectif et ont fragilisé l individu. Il pointe l évaluation individualisée des performances et le contrat d objectifs qui créent une concurrence généralisée entre collègues et entraîne plus de solitude. Le tout sur fond de crise économique et d adaptation à la mondialisation, générant la peur de perdre son emploi et la nécessité d accepter beaucoup pour le garder. Selon Franck Martini, les signes précurseurs de la souffrance au travail se caractérisent par «une perte croissante de motivation et de sens face au travail, ainsi qu un état physique et psychique d épuisement (troubles de l humeur, du sommeil ). Le travail envahit peu à peu la sphère privée. Avec des conséquences néfastes sur la vie du salarié qui s isole, s irrite, est rejeté» D où l importance de réagir tôt, d en discuter avec des personnes de confiance (cf. encadré 2 questions à ), pour se donner les ressources d en sortir. Accompagner les évolutions en communiquant Cette responsabilité incombe aussi au collectif. «La souffrance d une personne se repère assez vite dans une équipe. Elle s isole, ne mange plus avec ses collègues, est en arrêt maladie à plusieurs reprises quand ça ne lui arrivait jamais J invite toujours les responsables d équipe à parler de ces sujets, et ne comprends jamais qu un manager vienne me voir quand il est trop tard.» Jacques de Chaunac est DRH du groupe Vivarte. Il estime que la prévention des RPS est prise très au sérieux aujourd hui dans les entreprises, mais qu à cet égard, un facteur essentiel relève de l engagement du DRH : «Certaines pratiques peuvent changer mais encore faut-il que quelqu un défende et porte le sujet. Le DRH, stratégiquement proche de la direction, peut faire évoluer les mentalités à condition de s engager.» Changement de service, introduction de nouveaux logiciels, modification de l organigramme Les évolutions sont fortes et régulières, s enchaînent parfois de façon très rapide dans les entreprises, année après année. «Ces périodes charnières occasionnent une surcharge de travail et LA MUTUALITÉ ET LA SANTÉ AU TRAVAIL Sur des experts santé vous informent sur les maladies professionnelles et sensibilisent notamment à la prévention des risques psychosociaux à travers des témoignages, des dossiers ou des tchats. Des conseils pratiques à consulter pour apprendre à mieux gérer le stress dans son activité professionnelle et à préserver sa santé. À découvrir aussi en vidéo, les exercices pour se relaxer au travail et rester en forme tout au long de la journée! * Directeur du cabinet Catéis, spécialisé dans l expertise CHSCT. ZOOM EXEMPLES DE BONNES PRATIQUES Charte de non-connexion aux mails professionnels les soirs et week-ends, coupure du serveur informatique les week-ends pour que les salariés ne puissent pas se connecter, extinction des lumières à partir d une certaine heure Les entreprises prennent des mesures en matière de bien-être au travail par des actions de prévention. Il est essentiel de proposer aussi un soutien concret aux salariés en difficulté : mise en place d une ligne téléphonique avec des psychologues spécialisés, coaching ciblé des managers soumis au stress, espaces de parole ou embauche provisoire pour soulager une équipe, lors d une réorganisation chronophage.

10 10 / Santé Bien-être & sont souvent des moments de fragilité, observe Franck Martini. Se posent des problèmes d organisation, les responsabilités sont mal définies, les personnes perdent leurs repères» Un moment stratégique, où le paramètre humain est important tout autant que l aspect technique pour que ces évolutions soient fructueuses : «Former les gens à comprendre la cause des évolutions et les accompagner est fondamental, appuie Jacques de Chaunac. Cela signifie regarder dans le détail jusqu où descend l information et mesurer, quelque temps après la mise en place des outils et des nouvelles organisations, qu on est sur la bonne voie, que les gens les ont bien intégrés et n ont pas besoin de formation complémentaire.» Provoquer les rencontres Réfléchir aux moyens de communication est donc un levier à actionner, à différents niveaux, pour instaurer un climat de travail serein et lutter contre la tendance à l individualisme. «On observe que les collaborateurs se parlent de moins en moins même dans un open space et se fréquentent de moins en moins, souligne Jacques de Chaunac. Les personnes sont sur leur ordinateur en permanence, les sortir de leur bureau est parfois quasi impossible! Je me bats pour organiser des petits déjeuners d entreprise, pour que les salariés des différentes directions se rencontrent et sachent ce que leurs collègues font. Ils sont preneurs de communication physique et de supports papier, finalement plus prisés qu un Intranet peu usité.» EN SAVOIR + À CONSULTER Le site de Marie Pezé : Vous y trouverez la liste des consultations spécialisées, ainsi que son livre Ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient frappés, journal de sa consultation. À LIRE Rapport sur le bien-être et l efficacité au travail du ministère de l Emploi : Rapports Santé au travail À ÉCOUTER Des interviews de Christophe Dejours : personne-christophe-dejours.html lle codée GRILLE CODÉE Complétez la grille à l aide des informations données ci-dessous. ations données ci-dessous. llectives à privilégier, cet acte permet de retrouver nnel, il sert à savoir où on en est. ps permet de déconnecter. viter d atteindre les siennes. la concentration. isé d en faire très régulièrement il. pour se préserver. et de diminuer sa fatigue physique. ie professionnelle et vie privée. un nouvel élan pour aller de l avant. e indispensable pour se défouler. oir recours, on allège sa charge de travail. e décompresser et de se changer les idées. s envoie ne doit pas être prise à la légère. u bien de temps en temps. ermettent de faire baisser les tensions nagers y sont soumis, ils peuvent se faire C est l ensemble des mesures collectives à privilégier pour éviter la souffrance au travail. 2. Quand il est maîtrisé et profond, cet acte permet de retrouver son calme. 3. Qu il soit médical ou professionnel, il sert à savoir où l on en est. 4. En faire une de temps en temps permet de déconnecter. 5. L idéal est d en poser pour éviter d atteindre les siennes. 6. C est un élément propice à la concentration. 7. Il est normalement préconisé d en faire très régulièrement pendant sa journée de travail. 8. Il faut apprendre à le dire pour se préserver. 9. En réduire le temps permet de diminuer sa fatigue physique. 10. Il est à trouver entre vie professionnelle et vie privée. 11. C est savoir prendre un nouvel élan pour aller de l avant. 12. Cette activité semble 15. Celle que le corps envoie indispensable pour se défouler. ne doit pas être prise à la légère. 13. Quand on peut y avoir recours, 16. Cela peut faire du bien de temps on allège sa charge de travail. en temps. 14. Elles permettent de 17. Ses exercices permettent décompresser et de se changer de faire baisser les tensions les idées. nerveuses. 18. Quand les managers y sont soumis, ils peuvent se faire coacher Solution en p. 13

11

12 12 / Esprit tranquille En France, plus de la moitié de la population a des problèmes de vue : myopie, presbytie, astigmatisme, cataracte Mais aujourd hui, tout (ou presque) s opère! La chirurgie réfractive utilise des lasers dernière génération grâce auxquels la plupart des troubles visuels peuvent être corrigés. Tour d horizon des innovations techniques et technologiques pour y voir plus clair. Des progrès à vue d œil MYOPIE LE PROBLÈME Vous voyez trouble de loin. Votre globe oculaire est trop long. Il faut donc aplatir la cornée au milieu, sachant que la myopie est opérable une fois stabilisée, c est-àdire vers 25 ans, et, pour les femmes, après leurs grossesses. LA TECHNIQUE Il existe deux types de traitement au laser : le laser de surface, appelé Lasek, et le Lasik, qui remodèle en profondeur la courbure cornéenne. Ce dernier est apprécié pour ses résultats rapides et ses suites opératoires non douloureuses. Les lasers dernière génération permettent de gagner en précision et en rapidité, et de diminuer les effets secondaires (douleurs, inflammations, sécheresse oculaire). En cas de très forte myopie, il est également possible d implanter dans l œil une lentille correctrice. Dernière révolution dans le monde des myopes : dormir pour guérir! Cela consiste à porter des lentilles la nuit pour bien voir sans correction le jour. Cette lentille rigide fabriquée sur mesure corrige en effet la myopie en aplatissant la partie centrale de la cornée toute la nuit. HYPERMÉTROPIE LE PROBLÈME Vous voyez flou de près. L œil est trop court et peine à faire la mise au point. LA TECHNIQUE Comme pour la myopie, il existe plusieurs types de laser (Lasek, Lasik ) et un implant intra-oculaire (une lentille qui remplace le cristallin). LE PRIX Entre et pour les deux yeux. LE PRIX De à par œil pour le laser à pour l implant. Environ par an pour les lentilles nocturnes (produits d entretien compris).

13 cornée pupille / 13 cristallin ASTIGMATISME LE PROBLÈME Vous voyez flou de près comme de loin. Votre cornée est anormalement ovale, il faut donc la lisser. LA TECHNIQUE Les examens préopératoires permettent de proposer des traitements personnalisés. Ensuite, le choix du laser dépend de l épaisseur de la cornée (Lasek si peu épaisse, Lasik si suffisamment épaisse) et de l association ou non à un autre trouble de la vision. En cas d association à une forte myopie, on a souvent recours aux implants intra-oculaires. LE PRIX Entre et pour les deux yeux. CATARACTE LE PROBLÈME Avec l âge, le cristallin s opacifie. Vous voyez donc progressivement de moins en moins bien avec une impression de brouillard. LA TECHNIQUE L intervention consiste à aspirer le cristallin et à le remplacer par un implant intra-oculaire. Sa fabrication peut être faite sur mesure pour corriger d autres défauts de la vue (myopie, hypermétropie, astigmatisme et presbytie). LE PRIX Intervention prise en charge par la Sécurité sociale. Surcoût possible en fonction du matériel adopté (de 65 à 375 1). iris PRESBYTIE Grille codée Complétez la grille à l aide des informations données ci-dessous. 1. C est l ensemble des mesures collectives à privilégier pour éviter la souffrance au travail. LE PROBLÈME À partir son de calme. 45 ans, le cristallin perd de son élasticité et vous voyez mal de près. 6. C est un élément propice à la concentration. 2. Quand il est maîtrisé et profond, cet acte permet de retrouver 3. Qu il soit médical ou professionnel, il sert à savoir où on en est. 4. En faire une de temps en temps permet de déconnecter. 5. L idéal est d en poser pour éviter d atteindre les siennes. 7. Il est normalement préconisé d en faire très régulièrement pendant sa journée de travail. 8. Il faut apprendre à le dire pour se préserver. LA TECHNIQUE Il existe deux grandes techniques : le laser et la pose d un implant, en fonction de l âge, des caractéristiques de 16. Cela l œil peut faire et du de bien la de temps présence temps. d autres nerveuses. défauts visuels associés. Chez le presbyte pur avant 60 ans ou coacher. le presbyte légèrement hypermétrope, on privilégie la technologie du PresbyLasik (technique dérivée du Lasik, qui corrige à la fois la vision de près et celle de loin). Chez le presbyte à partir de 60 ans, on privilégiera la pose d un implant multifocal remplaçant le cristallin, en prévention de la cataracte. Chez le myope presbyte, on corrige les deux défauts visuels au laser, selon le principe de la balance : un œil est corrigé pour la myopie, l autre pour la presbytie : une technique que tout le monde ne supporte pas. 9. En réduire le temps permet de diminuer sa fatigue physique. 10. Il est à trouver entre vie professionnelle et vie privée. 11. C est savoir prendre un nouvel élan pour aller de l avant. 12. Cette activité semble indispensable pour se défouler. 13. Quand on peut y avoir recours, on allège sa charge de travail. 14. Elles permettent de décompresser et de se changer les idées. 15. Celle que le corps envoie ne doit pas être prise à la légère. 17. Ses exercices permettent de faire baisser les tensions 18. Quand les managers y sont soumis, ils peuvent se faire LE PRIX Entre et pour les deux yeux. À SAVOIR POINTS COMMUNS À TOUTES LES CHIRURGIES DE LA VISION Intervention indolore (l œil est anesthésié localement grâce à des gouttes) et suites opératoires peu ou pas douloureuses en fonction de la technique utilisée. Intervention rapide (entre 5 et 15 minutes par œil). Avec le laser, les deux yeux peuvent être opérés le même jour. Délai d une semaine en général pour la pose d implant Intervention non prise en charge par la Sécurité sociale (sauf pour la cataracte). 16 Le taux de remboursement par votre 2 mutuelle varie en fonction des garanties 3 de votre contrat. 4 Certains yeux ne peuvent pas être opérés : cornée trop fine ou irrégulière, 15 5 œil malade, sécheresse oculaire 12 6 majeure, lésion du cristallin ou de la rétine 7 L avis d un ophtalmologiste 8 est impératif. 9 Le risque 0 n existe pas. Les infections 10 postopératoires sont possibles, même si elles sont rares. Solution : Réponses au jeu de la page 10 1 P R E V E N T I O N A 17 R D C 16 R E E A 2 R E S P I R E R 3 B I L A N O L O E 4 C O U P U R E A N G E F X D U S F A 18 I E 15 5 L I M I T E S R 12 R 6 C A L M E I T S L R O R 7 P A U S E S 8 N O N E O R S 9 T R A J E T S T 10 E Q U I L I B R E 18

14 14 / Tous concernés Une nouvelle mesure proposée par le ministère de la Santé contribuerait à lutter à la fois contre le déficit de la Sécurité sociale et une mauvaise utilisation des médicaments : la vente à l unité des antibiotiques. Décryptage d un projet qui ne fait pas l unanimité. Antibiotiques à l unité Prescription d avenir? 83 % des Français estiment que la délivrance à l unité réduira le gâchis. Ils sont 81 % à penser que la mesure permettra de réaliser des économies tonnes. C est le poids des médicaments rapportés en pharmacie, en 2011, pour être incinérés. Chaque Français consomme en moyenne 48 boîtes de médicaments par an. Sources : sondage Ifop, octobre 2013, Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. G aspillage, risque accru d une résistance aux antibiotiques et tentation de l automédication sont autant d arguments mis en avant par les pouvoirs publics pour justifier la délivrance des médicaments à l unité. Aujourd hui en effet, un médicament remboursé sur deux n est pas consommé et chaque Français conserve chez lui 1,5 kg de médicaments*. Dans un premier temps, la nouvelle mesure concernerait les antibiotiques et serait appliquée à titre expérimental pendant trois ans dans des pharmacies volontaires. AILLEURS Concrètement, le pharmacien continuera de stocker des boîtes complètes d antibiotiques mais il ne délivrera que le nombre exact de gélules ou de comprimés prescrits par le médecin. Les détails de la mise en œuvre de cette expérimentation ne sont pas encore précisés : il reste en effet à déterminer quels médicaments feront l objet de ce test, sous quelle forme ils seront vendus et à quel prix. Les professionnels du médicament seront consultés pour affiner les conditions d exécution de l expérimentation. LES ANGLAIS ET LA VENTE À L UNITÉ En Grande-Bretagne, la vente à l unité des médicaments a été adoptée en 1968 : aujourd hui, cette pratique est généralisée dans toutes les pharmacies et pour tous les médicaments. Comment cela se passe-t-il concrètement? Le pharmacien reçoit les médicaments par plaques. Au vu de l ordonnance du médecin et en se conformant strictement à la prescription, il compte le nombre de comprimés ou de gélules nécessaires à la durée du traitement. Il les place alors dans une boîte et inscrit sur l étiquette de celle-ci : le nom du patient, la prescription et la date de péremption. Si le traitement est prolongé, le patient revient avec une nouvelle ordonnance et le pharmacien lui délivre à nouveau le nombre d unités qu il lui faut.

15 Le débat / 15 Entre bénéfice et risque : le patient en première ligne La mesure vise à responsabiliser les patients en les rendant acteurs de leur propre santé. Elle entend lutter contre l antibiorésistance ** et permettre à notre système de santé et aux patients de faire de réelles économies. Mais des voix s élèvent pour signaler les risques encourus. «Le pharmacien sort les comprimés ou les gélules de son emballage d origine pour les replacer dans un autre. Il y a manipulation et donc risque d erreur. De plus, avec la vente à l unité, la notice disparaît avec la boîte et les patients ne disposent plus des informations sur les contre-indications, les effets indésirables, les conditions de conservation. On connaît suffisamment de cas d incidents graves dans les hôpitaux, où les médicaments sont déconditionnés, pour s en inquiéter», remarque Magali Leo, chargée de mission au Collectif interassociatif sur la santé (Ciss). Le risque de confusion est réel pour les personnes âgées qui peuvent se tromper, notamment en raison d emballages tous identiques. Enfin, la traçabilité des médicaments vendus en vrac est une question qui est restée, pour le moment, en suspens. Qu en sera-t-il des mentions comme le numéro de lot, la date de péremption et le code de la boîte? Ces informations permettent, entre autres, le retrait d un médicament en cas de problème ou encore de lutter contre la contrefaçon. Plus largement, elles sont la garantie de la qualité du produit. Mais la décision est loin d être définitive. Dans trois ans, l évaluation de l expérimentation permettra d ajuster, d améliorer, voire de supprimer la mesure. * Chiffres du ministère de la Santé. ** L antibiorésistance est un phénomène naturel de défense des bactéries contre les antibiotiques. Si ces derniers sont prescrits trop souvent ou à mauvais escient, leur action reste sans effet sur les bactéries qui continuent de se multiplier. Pour ou contre la vente à l unité des antibiotiques? DOCTEUR PIERRE SOUVET / CARDIOLOGUE, PRÉSIDENT DE L ASSOCIATION SANTÉ ENVIRONNEMENT FRANCE (ASEF) Pour «La vente à l unité contribuera à lutter contre le gâchis et à diminuer les risques d accident domestique» «Sur les tonnes de médicaments non utilisés, 20 % sont remis aux pharmaciens pour être incinérés et 80 % sont jetés. La vente à l unité de médicaments pas seulement des antibiotiques aidera à lutter contre ce gâchis, avec une économie possible de 13 milliards d euros par an. Même si on n obtient que le tiers, c est déjà beaucoup! Elle contribuera aussi à diminuer les risques d accident domestique. Il faut savoir qu une intoxication sur deux concerne des enfants qui ont avalé des médicaments en les prenant pour des bonbons. Enfin, moins de médicaments dans ses armoires, c est aussi moins de médicaments rejetés dans la nature et une meilleure préservation de notre environnement et de nos ressources en eau. Étant des substances biologiques actives, les médicaments ont un impact sur les écosystèmes des rivières. Mais pour faire de cette mesure un succès, il faut aider les pharmaciens, y compris sur le plan financier, rappeler aux médecins leur rôle actif dans ce dispositif et sensibiliser les patients au bon usage des médicaments.» GILLES BONNEFOND / PRÉSIDENT DE L UNION DES SYNDICATS DE PHARMACIENS D OFFICINE Contre «La question d un bon usage du médicament est abordée du mauvais côté» «Cette mesure laisse beaucoup d interrogations en suspens et apparaît comme très inadaptée. D abord parce qu elle a été décidée sans aucune concertation avec les pharmaciens, qui sont pourtant les premiers concernés. C est nous qui passerons du temps à préparer les comprimés et nous devrons investir dans du matériel (piluliers, étiquettes ). Ensuite, le choix d expérimenter la mesure avec les antibiotiques n a pas vraiment de sens parce qu ils sont précisément les médicaments dont, a priori, le conditionnement par boîte est, dans un usage normal, le mieux adapté aux traitements recommandés de cinq jours. La question d un bon usage du médicament est abordée du mauvais côté. Il serait bien plus pertinent d inciter le médecin à prescrire en fonction des boîtes, plutôt que de demander au pharmacien de découper des plaques et de vendre les comprimés à l unité. Ou d envisager avec les industriels du médicament des conditionnements différents si nécessaire. Il faut aussi informer les patients sur l importance de respecter la durée des traitements. Si on agit sur ces trois leviers, cette mesure n aura plus aucune raison d être.»

16 16 / Ma mutuelle pratique Accompagner et sensibiliser à la fin de vie L a Fondation ADRÉA lance un appel à projets pour soutenir des actions portant sur l accompagnement de la fin de vie. Ouvert à toutes les associations et organisations à but non lucratif, le programme doit concerner au moins l un des trois enjeux suivants : la sensibilisation des professionnels à la démarche de soins palliatifs, la coordination des acteurs de santé pour accompagner les familles, la prévention de la maltraitance des personnes en fin de vie. Les associations intéressées sont invitées à présenter le projet, ses objectifs, les actions envisagées, le dispositif d évaluation ainsi que le budget prévisionnel. Document à envoyer par mail à l adresse suivante : avant le 30 avril Votre avis nous intéresse V otre magazine adhérents existe maintenant depuis deux ans. Vous le recevez chaque trimestre et il a vocation à vous apporter de l information en matière d actualité santé et de prévention, illustrée de débats d experts sur les sujets traités et de conseils pratiques. Pour mieux répondre à vos attentes, nous avons lancé une enquête lectorat. Elle s est déroulée en octobre dernier, par téléphone, sur un échantillon de 870 personnes, représentatif de l ensemble de nos adhérents. Quelques résultats : À chaque numéro, vous êtes environ à nous lire. Votre temps de lecture est en moyenne de 10 minutes. les brèves d actualité sont les plus lues, suivies des conseils de prévention et du dossier. 73 % donnent une note de satisfaction de 7/10 et plus pour l ensemble du magazine. 79,5 % des lecteurs apprécient sa présentation, notamment le format, l harmonie des couleurs et la lisibilité des articles. 73 % des lecteurs sont satisfaits du contenu, et plus particulièrement de la clarté, du côté pratique des informations et des points de vue d experts. Ma Mutuelle, mon mag est globalement jugé vivant et instructif pour plus de 80 % de nos lecteurs. Un grand merci à ceux d entre vous qui ont été sollicités et qui ont consacré quelques minutes pour répondre à cette enquête réalisée par une société spécialisée. OPTIQUE ET AUDIOPROTHÈSE ADRÉA Mutuelle a rejoint le réseau de soins conventionnés Kalivia depuis le 1 er janvier. Les opticiens et audioprothésistes engagés dans ce réseau vous proposent un large choix d équipements de qualité, bénéficiant des dernières technologies. Ils vous consentent des tarifs de 20 à 40 % moins chers que la moyenne des prix du marché et pratiquent le tiers-payant intégral. Dès le premier mois de mise en place de ce système, en janvier, vous étiez déjà environ à avoir choisi un professionnel membre du réseau Kalivia et nous vous remercions de votre confiance. ATTENTION : ce dispositif ne concerne pas encore nos adhérents relevant du centre de gestion de Nîmes - Languedoc-Roussillon - Paca.

17 Les remboursements santé, comment ça marche? D epuis une dizaine d années, les pouvoirs publics ont mis en place des mesures qui impactent les remboursements des frais de santé. Médecin traitant, parcours de soins, franchises pas toujours facile de s y retrouver. Le médecin traitant : vous devez déclarer auprès de l Assurance maladie un médecin traitant qui coordonne les soins et tient à jour votre dossier médical. Il doit être consulté pour toutes vos démarches médicales (sauf consultation d un dentiste, gynécologue et ophtalmologue). Le parcours de soins coordonné : il concerne tous les patients de plus de 16 ans et fait obligation de passer par son médecin traitant, qui vous dirige ensuite, en cas de besoin, vers un spécialiste ou un établissement de soins. Si le parcours de soin n est pas respecté, le remboursement obligatoire diminue et la mutuelle ne peut prendre en charge la différence dans le respect de la législation sur les contrats responsables et solidaires. La participation forfaitaire de 1 : elle est déduite des remboursements de l Assurance maladie pour toute consultation de médecin ou tout acte médical. Les franchises médicales : 0,50 sur chaque boîte de médicament. 0,50 sur chaque acte paramédical des infirmiers ou kinésithérapeutes, dans la limite de 2 pour les actes effectués par jour sur le même patient par le même professionnel. 2 sur chaque transport sanitaire en ambulance, véhicule sanitaire léger ou taxi ; sous réserve qu il soit prescrit et dans la limite de 4 par jour. Ces franchises et participations forfaitaires sont plafonnées chacune à un maximum de 50 par an. Cumulé, le plafond annuel de retenues s élève donc à 100 par personne. La mutuelle ne les rembourse pas dans le cadre de la législation sur les contrats responsables et le respect du parcours de soins obligatoire. En sont exonérés : les moins de 18 ans, les bénéficiaires de la CMU Complémentaire et de l aide médicale de l État et les femmes enceintes. / 17 Le forfait 18 : c est la somme qui n est pas remboursée par la Sécurité sociale pour tous les actes dont le tarif est égal ou supérieur à un montant fixé par l État (actuellement 120 ), qu ils soient pratiqués en médecine de ville ou en établissement de santé. Ne sont pas concernés : les radiographies, IRM, transports d urgence, actes remboursés à 100 % dans le cadre d une affection de longue durée Ce forfait est généralement pris en charge par votre mutuelle. PARTICIPEZ À LA DÉMOCRATIE MUTUALISTE Une mutuelle n est pas un assureur comme les autres. Vous pouvez vous y exprimer en élisant des personnes qui représentent vos intérêts, vos besoins, vos attentes. L élection de vos représentants et délégués est un temps fort de la démocratie mutualiste qu il faut faire vivre. Trois des sections territoriales d ADRÉA Mutuelle appellent cette année leurs adhérents à voter : Alpes-Dauphiné-Isère, Languedoc-Paca et Normandie-Bretagne- Pays de la Loire. Si vous êtes adhérent rattaché à l une de ces sections, il s agit de renouveler vos représentants et délégués aux assemblées d ADRÉA Mutuelle (voir article dans Ma Mutuelle, mon mag N 9 de janvier 2014). Le scrutin se déroule du 15 avril au 12 mai, à 17 h, par courrier ou sur Internet ; les règles de confidentialité et de sécurisation étant scrupuleusement respectées, quel que soit votre mode de vote. Le matériel de vote (avec les listes des candidats) vous sera envoyé par courrier pour le 15 avril et sera également mis en ligne sur Internet dès le 15 avril, à 10 h. En votant, vous pérennisez les valeurs fondamentales qui font la force et l originalité du mouvement mutualiste. Société de personnes et non de capitaux, ADRÉA Mutuelle s engage avec vous dans le seul intérêt de ses adhérents, pour la défense d une protection santé solidaire et l accès à des soins de qualité pour tous. Plus d information dans nos agences et sur où vous pourrez télécharger le règlement des opérations électorales 2014.

18 18 / Ma mutuelle en région SAVOIE-HÉRAULT Ils ont joué ils ont gagné D ans le cadre de la campagne de promotion et de notoriété de notre Mutuelle à l automne passé, un grand jeu par tirage au sort a été organisé pour encourager les demandes de devis et d adhésion. Il permettait de gagner quatre ipad. NORD-OUEST Séverine GUYOMARD à Sées (61) CENTRE ET RHÔNE Sébastien HERVÉ à Auxerre (89) ADRÉA tient salon Ce printemps, vous pouvez nous retrouver : au salon des Frontaliers, à Annemasse, les 3, 4 et 5 avril. Au programme de ces trois jours, présentation de la nouvelle offre de santé frontalière et de un site communautaire dédié aux résidents français travaillant en Suisse pour leur permettre d échanger sur leur vie quotidienne de frontalier. Salon des frontaliers, complexe Martin-Luther-King, rue du Docteur-Baud, Annemasse. Renseignements sur EST Aline GONNOT à Saint-Champ (01) SUD-EST Monique COLLET à Fontcouvertela-Toussuire (73) à la Foire internationale de Rouen (76), du 28 mars au 6 avril. Parc des Expositions, 46, avenue des Canadiens, Le Grand- Quevilly. Horaires d ouverture : de 10 h à 20 h, tous les jours sauf le vendredi et le samedi, prolongation jusqu à 22 h. À vos baskets Les 24 et 25 mai prochains, ADRÉA Mutuelle soutient deux courses en faveur de la lutte contre le cancer du sein : Odysséa, à Chambéry (73) La Montpellier Reine, à Montpellier (34). Les deux manifestations rassembleront des participants de tous âges, tout de rose vêtus et baskets au pied, animés d un même désir : supporter les programmes d aide aux malades et encourager la recherche contre le cancer du sein. Des courses à ne pas manquer. Pour rejoindre l équipe d ADRÉA Mutuelle, contactez adreamutuelle.fr ALPES DAUPHINÉ Cap sur le handicap Rhodia Club est une association qui œuvre, dans le pays roussillonnais (38), pour rendre le sport accessible à tous. Elle a créé la section Rhodia Club Loisirs Sports Handicaps, qui s adresse à des personnes porteuses de différents types de handicap : sensoriels, moteurs ou mentaux, pour favoriser leur épanouissement individuel et social, développer la confiance en soi et maintenir l autonomie par de l exercice physique. Sensible à la dimension solidaire de ce projet en faveur d une meilleure prise en compte du handicap, ADRÉA Mutuelle vient de signer un partenariat avec l association.

19 Premiers secours Le 4 avril prochain, à l initiative de la Ville de Grenoble (38), ADRÉA Mutuelle participera à la journée Ces gestes qui sauvent aux côtés de l Association française des diabétiques et des secouristes grenoblois. La manifestation aura lieu de 13 h 30 à 18 h, rue Félix-Poulat, en centre-ville. Intervenir en cas de malaise cardiaque, sauver un enfant qui s étouffe ou simplement savoir donner l alerte en cas d accident... Venez découvrir sur le stand les gestes de premiers secours à connaître absolument! Zumba solidaire Le samedi 3 mai prochain, ADRÉA Mutuelle est partenaire de la zumba géante organisée à Voreppe (38) par Dynamic Form, au profit de l Association française du syndrome de Rett. Cette maladie, qui touche principalement les filles, se caractérise par une perte de la parole, puis une décélération globale du développement psychomoteur. La manifestation aura lieu de 15 h 30 à 17 h 30 au gymnase de l Arcade, à Voreppe. Elle est ouverte à tous, petits et grands, désireux de passer un moment agréable et convivial. Prix d entrée : 15, dont une partie sera reversée à l association, gratuit pour les moins de 6 ans. Renseignements ou par téléphone au LANGUEDOC- ROUSSILLON Cancer de la peau : parlez-en! Souvent ignoré et mal connu, le mélanome, en forte augmentation ces dernières années, se situe au onzième rang des cancers. Après le succès de l exposition photo sur le cancer du sein, Ce crabe qui nous pince les miches, ADRÉA Mutuelle, en partenariat avec la Ligue contre le cancer du Gard et la Ville de Nîmes (30), souhaite renouveler l expérience pour sensibiliser cette fois-ci au cancer de la peau. Un appel à témoins est lancé. Toutes les personnes ayant été affectées par ce type de maladie et désireuses d en parler sont invitées à nous contacter. Contact adreamutuelle.fr PAYS DE L AIN Pleins feux sur les contrats entreprise Dans l Ain, ADRÉA Mutuelle a souhaité sensibiliser les petites et moyennes entreprises à la mise en place obligatoire de contrats collectifs en complémentaire santé pour leurs salariés. Ces rencontres, organisées en partenariat avec la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME), ont ainsi permis de rappeler les enjeux de la nouvelle loi, les échéances et les modalités de sa mise en œuvre. Au total, environ cinquante chefs d entreprise ont répondu présents. NORMANDIE / BRETAGNE / PAYS DE LA LOIRE Collecte de sang : faites un geste! Le 10 juin prochain, à l agence de Caen (14), ADRÉA Mutuelle organise une collecte de sang, ouverte à toutes les personnes de 18 à 70 ans. Rendez-vous au 12, avenue du 6-Juin, de 9 h à 13 h 30. Inscriptions au / 19 Respirez! Vivez-vous dans un logement sain? Pour le savoir, rendez-vous le 15 mai, à Laval (53) ou ses environs pour une conférence-débat sur la qualité de l air dans les logements. Coorganisée par ADRÉA Mutuelle, la Mutualité française Pays de la Loire et l association UFC-Que-Choisir, elle sera animée par un conseiller médical en environnement. Le débat permettra de mieux repérer les sources de pollution intérieure et leur impact sur la santé. Trois ateliers pratiques seront ensuite proposés. Animés par des experts, ils s intéresseront au bricolage et à la rénovation de la maison, aux composants des produits utilisés au quotidien, ainsi qu aux réflexes à acquérir dès le plus jeune âge pour préserver un air sain dans sa maison. Renseignements au ou Voir aussi notre article prévention en page 6 Pour tout savoir sur les compléments alimentaires Participez à la table ronde Bien manger : avec ou sans compléments alimentaires?, le mercredi 23 avril au Mans (72). Organisé par la Mutualité française Pays de la Loire et ADRÉA Mutuelle, elle se tiendra au 84, rue du Miroir, à la Maison de la Mutualité française Sarthe, de 18 h à 20 h. Entrée libre.

20

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Quiz Comment bien utiliser les médicaments?

Quiz Comment bien utiliser les médicaments? PATIENT Quiz Comment bien utiliser les médicaments? Chaque question peut faire l objet d une ou de plusieurs bonnes réponses. QUESTIONS 1 : J ai pris un ou plusieurs médicaments et je pense que l un d

Plus en détail

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015

Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Communiqué de presse Lyon, le 30 septembre 2015 Malakoff Médéric analyse les déterminants de la santé et du bien-être des salariés en Rhône-Alpes et évalue leur impact sur la performance des entreprises.

Plus en détail

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Forfait 18 euros Parodontologie Auxiliaires médicaux Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé SOMMAIRE P. 3 A quoi sert une

Plus en détail

La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau

La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau Accessible aux salarié(e)s des réseaux partenaires sous conditions. Une complémentaire santé pour les salarié(e)s du réseau COORACE et de ses réseaux partenaires

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées

La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN 1966 L avenant 328 du 1 er

Plus en détail

Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi. Bonne nouvelle! Pour toi, un coach en recrutement!* mutuelle mclr

Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi. Bonne nouvelle! Pour toi, un coach en recrutement!* mutuelle mclr mutuelle mclr Bonne nouvelle! Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi Pour toi, un coach en recrutement!* (*) sous réserve du respect des conditions d accès à l offre Édito 40 ans d expérience à l

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Vous accompagner pour bien vivre votre retraite Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Sommaire Pour Audiens, votre groupe de protection sociale,

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de la CCN du Sport

La complémentaire santé des salariés de la CCN du Sport La complémentaire santé des salariés de la CCN du Sport Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN du Sport L accord du 6 Novembre 2015 instaure un régime frais de santé. À compter

Plus en détail

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu.

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu. RAPPORT AU CSFPT SUR L APPLICATION DE L ARTICLE 76-1 DE LA LOI N 86-54 DU 26 JANVIER 1984 PORTANT DISPOSITIONS STATUTAIRES RELATIVES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Bilan de l expérimentation de la

Plus en détail

Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique souvent être amélioré ou soulagé

Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique souvent être amélioré ou soulagé Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique. Tout se passe comme si la peau se renouvelait trop vite. Il évolue par alternance de poussées et de rémissions. S il est rare que la maladie disparaisse

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de l Animation

La complémentaire santé des salariés de l Animation La complémentaire santé des salariés de l Animation Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN de l animation L avenant 154 du 19 mai 2015 (complété par l avenant 155) instaure un

Plus en détail

Mon contrat santé «L OFFRE SANTÉ PRO» Mes infos santé. 36 20 dites Mutuelle Mcd. Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements

Mon contrat santé «L OFFRE SANTÉ PRO» Mes infos santé. 36 20 dites Mutuelle Mcd. Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements Mes infos santé Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements 36 20 dites Mutuelle Mcd Appel Gratuit hors surcoûts éventuels des opérateurs www.mutuelle-mcd.fr Mon agence répond à

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire APPEL À PROJETS 2014 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES Région Pays de la Loire Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation

Plus en détail

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C Juillet 2015 VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous avez de faibles ressources et à ce

Plus en détail

NÉOBSIA. Tout est prêt, pensons à autre chose! Contrat d assurance sur la vie (ACPR) «Ce n est pas un sujet que j aborde,

NÉOBSIA. Tout est prêt, pensons à autre chose! Contrat d assurance sur la vie (ACPR) «Ce n est pas un sujet que j aborde, NÉOBSIA Tout est prêt, pensons à autre chose! Contrat d assurance sur la vie (ACPR) > CHOIX 1, un capital garanti Vous prévoyez un capital qui sera versé à la personne qui acquittera les frais d obsèques

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES APPEL À PROJETS 2015 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation administrative de

Plus en détail

santé le parcours de soins Mémento

santé le parcours de soins Mémento santé le parcours de soins Mémento Informations pratiques Qu est-ce que le parcours de soins? Le parcours de soins est un circuit que vous devez respecter pour bénéficier d un suivi médical coordonné,

Plus en détail

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

La Mutualité Française Limousin et l offre de soins de premier recours

La Mutualité Française Limousin et l offre de soins de premier recours La Mutualité Française Limousin et l offre de soins de premier recours Mot du président Le vieillissement de la population associé à une évolution défavorable de la démographie médicale ont conduit l État

Plus en détail

Bienvenue chez votre pharmacien

Bienvenue chez votre pharmacien Bienvenue chez votre pharmacien En première ligne Le pharmacien Prestataire de soins à part entière, le pharmacien occupe aujourd hui une place centrale au cœur de notre système de santé. Disponible sans

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels»

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels» Fiche de presse Une force de proposition indépendante à l initiative de la Ville de Montpellier Direction de la Communication de la Ville de Montpellier - ANATOME - Novembre 2010 Signature d une convention

Plus en détail

Global Training. Programme BIEN ETRE en Entreprise Les facteurs clés de la PERFORMANCE

Global Training. Programme BIEN ETRE en Entreprise Les facteurs clés de la PERFORMANCE Global Training Programme BIEN ETRE en Entreprise Les facteurs clés de la PERFORMANCE W Sommaire La performance de l entreprise 3 Les troubles psychosociaux, Une sédentarité croissante Nos services et

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient.

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient. Le développement des programmes d éducation thérapeutique du patient 2 ans après la loi Hôpital, patients, santé, territoire : quel bilan? Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique

Plus en détail

Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire

Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire Synthèse des échanges du CCRPA du 17 mai 2013, à NANTES Thème de la journée : la santé et l accès aux soins 31 participants

Plus en détail

conduites addictives en entreprise

conduites addictives en entreprise PRÉVENTION conduites addictives en entreprise GUIDE D INFORMATION ET DE PRÉVENTION Anticiper pour mieux vous protéger La prévention, un enjeu pour votre entreprise Parce que les comportements addictifs

Plus en détail

Offre santé 2014 FGMM-CFDT

Offre santé 2014 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2014 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 ACCÈS AU SPORT ACCÈS AUX LOISIRS ET/OU À LA CULTURE 1 PRÉAMBULE Définies dans le

Plus en détail

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com Feel Well Work Well POUR MIEUX TRAVAILLER ensemble LE CAPITAL HUMAIN RESTE LA

Plus en détail

- Q1. Type d établissement ayant participé à l audit :

- Q1. Type d établissement ayant participé à l audit : Synthèse des résultats de l audit croisé et interhospitalier 2008 à propos de l isolement thérapeutique Q1. Type d établissement ayant participé à l audit : Type d établissement Nombre EPSM 4 CH Général

Plus en détail

Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel

Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel BROChURE D information PATIENT Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel Créer votre DMP, un acte important pour votre santé au service de la santé www.dmp.gouv.fr 2 Le dmp et vos droits 4 Qu est-ce

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

Généralisation de la Complémentaire Santé Pourquoi choisir Harmonie Mutuelle?

Généralisation de la Complémentaire Santé Pourquoi choisir Harmonie Mutuelle? Généralisation de la Complémentaire Santé Pourquoi choisir Harmonie Mutuelle? www.harmonie-mutuelle.fr Avant tout parce que nous sommes une mutuelle «Les mutuelles sont des personnes morales de droit privé

Plus en détail

Services santé et sécurité à la carte

Services santé et sécurité à la carte Services santé et sécurité à la carte Les Services Santé et sécurité du travail offrent des services à la carte aux membres de l AQCPE non membres de la Mutuelle de prévention des CPE. Sans bénéficier

Plus en détail

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE CHAPITRE ACTION SOCIALE L USM est depuis de nombreuses années investie dans les instances de l action sociale pour préserver et développer les dispositifs dont les magistrats peuvent bénéficier, qu ils

Plus en détail

La franchise médicale en pratique

La franchise médicale en pratique Information presse le 26 décembre 2007 La franchise médicale en pratique La franchise médicale s applique à partir du 1 er janvier 2008 sur les boîtes de médicaments, les actes paramédicaux et les transports

Plus en détail

débat carité : Constats»

débat carité : Constats» MUTUALITE FRANCAISE CÔTE-D OR YONNE Dr Nathalie Arnould Conférence débat «Santé Précarit carité : Constats» Samedi 18 octobre 2008 La Mutualité Française aise? Elle fédère la quasi-totalité des mutuelles

Plus en détail

La santé au travail, ce n est pas qu une question d aptitude. Couverture territoriale. Nos adhérents. par secteur d activité

La santé au travail, ce n est pas qu une question d aptitude. Couverture territoriale. Nos adhérents. par secteur d activité La santé au travail, ce n est pas qu une question d aptitude Nous, chefs d entreprise, sommes responsables de la santé et de la sécurité de nos salariés dans nos entreprises. Depuis plusieurs années, une

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers FORMADOC 2- Loire 2011-2012 Julie Kalecinski Vanessa Dutertre Franck Chauvin Centre

Plus en détail

La prise en charge de votre schizophrénie

La prise en charge de votre schizophrénie G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre schizophrénie Vivre avec une schizophrénie Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets»

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» «Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» Santé et bien- être au travail Risques psychosociaux du travail- Handicap- Gestion des âges Diversité. SynergenceA propose aux entreprises

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

Les élus-employeurs et la prévention des risques professionnels. Service : Conditions de Travail. Date : 03/12/2015 www.cdg35.fr

Les élus-employeurs et la prévention des risques professionnels. Service : Conditions de Travail. Date : 03/12/2015 www.cdg35.fr Les élus-employeurs et la prévention des risques professionnels Sommaire La prévention : a priori et enjeux Historique de la réglementation L organisation de la prévention en collectivité L accompagnement

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants 5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin Une

Plus en détail

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés RAPPORT du GROUPE DE TRAVAIL INTERMINISTÉRIEL DÉCEMBRE 2013 1 Introduction I -Le contexte II -Le Groupe de travail III -Compte rendu

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Présentation du DAAF

DOSSIER DE PRESSE Présentation du DAAF 2015 DOSSIER DE PRESSE Présentation du DAAF Sensibilisation aux Détecteurs Avertisseurs Automatiques de Fumée IL N Y A PAS DE FUMEE SANS FEU, AYEZ LE REFLEXE DAAF! SDIS02 SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE

Plus en détail

GUIDE DU TELETRAVAIL. Guide du télétravail - Janvier 2014 - Usage interne

GUIDE DU TELETRAVAIL. Guide du télétravail - Janvier 2014 - Usage interne GUIDE DU TELETRAVAIL Etape 1 L initialisation de la demande... 3 Etape 2 L entretien... 4 Etape 3 La réponse du manager... 5 Etape 4 La préparation au télétravail... 6 Etape 5 Le télétravail... 8 Etape

Plus en détail

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE Livret aide-mémoire Secrétaires médicales LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE 1 Le présent livret vise à : Former les secrétaires médicales à l information et la promotion du DMP auprès des

Plus en détail

Campus et hygiène de vie

Campus et hygiène de vie SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Compte-rendu d atelier Campus et hygiène de vie Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Qu est-ce que l hygiène de vie? Comment faire un retour d expérience utile? Comment

Plus en détail

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC JE SUIS UN AGENT PUBLIC MA PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? AGENTS PUBLICS, NOTRE PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? DEVRA-T-ON SE RÉSIGNER À TOUJOURS MOINS DE SOINS? Dépassements d honoraires, franchises,

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES,

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES, CFDT 2008 Enquête Santé L enquête CFDT sur la santé des français s est déroulée dans 4 régions (Ile de France, Lorraine, Pays de la Loire, et Bretagne) entre mars et septembre 2008, auprès d un échantillon

Plus en détail

Terra Santé labellisé

Terra Santé labellisé Terra Santé labellisé La santé dédiée aux agents et personnels territoriaux. Terra Santé labellisé 3 niveaux de garanties, pour les agents et personnels de la fonction publique territoriale Tout employé

Plus en détail

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE

AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE AG2R PREVOYANCE ACTION SOCIALE pour accompagner les entreprises et aider les salariés Depuis sa création en 1977, AG2R Prévoyance a développé une action sociale qui apporte des réponses aux besoins spécifiques

Plus en détail

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits PROTÉGEZ LA VIE E CEUX QUE VOUS AIMEZ mode d emploi 18 Z Z Z 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen Les numéros d urgence gratuits Cette brochure peut vous sauver la vie, ne la jetez pas,

Plus en détail

Santé Offre collective. Une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés

Santé Offre collective. Une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés Santé Offre collective Une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés La Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication Née de la fusion de la MNPLC,

Plus en détail

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE 12/14 JUIN 2003 25 MESURES POUR REDUIRE LES INEGALITES DE SANTE Le système de santé est confronté à une crise d une gravité sans précédent, dont la

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants?

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants? Santé et relations humaines au Sommes-nous prêts à être plus performants? Principaux enseignements de l enquête Mesure Management Santé chez les entrepreneurs de CroissancePlus Les traits d'identité constitutifs

Plus en détail

Réforme de l'assurance maladie : Médecin traitant. et parcours de soins coordonnés. DossIER. Revue de la Mutuelle Centrale des Finances.

Réforme de l'assurance maladie : Médecin traitant. et parcours de soins coordonnés. DossIER. Revue de la Mutuelle Centrale des Finances. Revue de la Mutuelle Centrale des Finances Avril 2005 n o 132 ISSN 1141-4685 Prix 1,14 Réforme de l'assurance maladie : Médecin traitant et parcours de soins. page 4 Réforme de l assurance maladie : médecin

Plus en détail

Mes Indispensables SMERAG

Mes Indispensables SMERAG Sécu étudiante & Mutuelle Mes Indispensables Année universitaire 2015-2016 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire

Plus en détail

Réforme des contrats responsables : Contexte règlementaire

Réforme des contrats responsables : Contexte règlementaire Réforme des contrats responsables : Contexte règlementaire Unité de Distribution Unité de Distribution Direction Formation-Département Conception 150218 Direction Formation-Département Conception 1 Le

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2014

CATALOGUE FORMATION 2014 CATALOGUE FORMATION 2014 AT-Talents 56, rue du Ruisseau 75018 Paris 01 42 52 35 35 www.at-talents.com AT-Talents est enregistré en tant qu Organisme de Développement Professionnel Continu auprès de l OGDPC

Plus en détail

mon réseau de soins à tarifs privilégiés Des soins de qualité Mutuelle des agents des services publics

mon réseau de soins à tarifs privilégiés Des soins de qualité Mutuelle des agents des services publics mon réseau de soins Des soins de qualité à tarifs privilégiés Mutuelle des agents des services publics Avec le réseau de soins Santéclair, ne renoncez plus à bien vous soigner! Pour réduire, voire supprimer,

Plus en détail

2. Vote et hiérarchisation des leviers Chaque participant a en sa possession 6 gommettes, la question posée est :

2. Vote et hiérarchisation des leviers Chaque participant a en sa possession 6 gommettes, la question posée est : Les ateliers débat Groupe 3 Animation : Natacha Jacquin, OIEau Rapporteure : Gaëlle Nion, OIEau L atelier s est déroulé en 4 temps : - Présentation - Atelier «gommettes» et présentation des leviers identifiés

Plus en détail

La genèse et le calendrier

La genèse et le calendrier AVEC LE SOUTIEN DE La genèse et le calendrier Fin 2011-2012 : Contact entre Pierre MOLINA D ARANDA et l Agence Ecomobilité Mobilisation de la CPAM et contact de l URPS 2013 : Soirée d information aux médecins

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES POUR LE FINANCEMENT DE PRESTATIONS PAR UN DIETETICIEN EN SAAD, SSIAD ET SPASAD INTERVENANT DANS LES 9 ème, 10 ème et / ou 19 ème ARRONDISSEMENTS DE PARIS (Territoire PAERPA) CAHIER

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI dmp.gouv.fr Les pratiques médicales évoluent continuellement pour permettre à chacun d être mieux soigné

Plus en détail

Réalisation - Edition AXE PARTNER SANTE 134 Avenue de Villiers 75 017 Paris

Réalisation - Edition AXE PARTNER SANTE 134 Avenue de Villiers 75 017 Paris Réalisation - Edition AXE PARTNER SANTE 134 Avenue de Villiers 75 017 Paris Paris le 15 avril 2008 AGIR MAGAZINE fêtera son deuxième anniversaire en juillet 2008. Il est né de la volonté d améliorer la

Plus en détail

DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES

DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES COMMENTAIRES DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Sommaire. Consultez vos garanties

Sommaire. Consultez vos garanties Janvier 2016 Sommaire Consultez vos garanties 4 Maladie 6 Hospitalisation 8 Dentaire 10 Optique 12 Prévention 16 Les justificatifs utiles 18 Les services 20 Le lexique Comprendre le remboursement de mes

Plus en détail

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique Le dispositif d évaluation dans la fonction publique page 1 PLAN Présentation du dispositif d évaluation Enjeux de l évaluation en matière de management et de GRH page 2 L entretien professionnel en pratique

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS. 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS. 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT DE SANTE...

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences prévenir. Troubles de la concentration, du sommeil, dépression Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes

Plus en détail

Prévenir... l alcoolisme

Prévenir... l alcoolisme Prévenir... l alcoolisme 8 Avec l alcool, faites-vous bon ménage ou mauvais usage? Vous faites bon ménage, si vous usez sans abuser (1) Consommateur ponctuel, vous ne buvez pas plus de 4 verres par occasion.

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux adhérents de la FEHAP

La complémentaire santé des salariés des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux adhérents de la FEHAP La complémentaire santé des salariés des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux adhérents de la FEHAP Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés L accord 2015-01 du 27/01/2015

Plus en détail

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE AU TRAVAIL ET MEDECINE DU TRAVAIL 41 Chemin de la Durance 13300 SALON DE PROVENCE 0 SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 I. GENERALITES... 3 A. Définitions...

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION COLLEGIO Vous êtes une entreprise de moins de 50 salariés? Quelque soit votre secteur d activité ou votre implantation géographique, la gamme COLLEGIO vous est destinée. Avec ses cinq niveaux de protection

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

Aide-mémoire personnel

Aide-mémoire personnel Aide-mémoire personnel L Aide-mémoire personnel sert d accompagnement au Guide de référence pour les patients et les familles, conçu pour les personnes aux prises avec le cancer du rein et leur famille.

Plus en détail

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013 Le mardi 9 avril 2013 LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013 Le programme annuel de prévention 2013 pour l académie d Orléans-Tours a été rédigé en s appuyant sur les orientations

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail