Rapport explicatif relatif au projet d ordonnance indiquant les noms des communes et leur rattachement aux districts administratifs (ONCD)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport explicatif relatif au projet d ordonnance indiquant les noms des communes et leur rattachement aux districts administratifs (ONCD)"

Transcription

1 DIAF/Projet du 26 mars 2015 Rapport explicatif relatif au projet d ordonnance indiquant les noms des communes et leur rattachement aux districts administratifs (ONCD) 1 MISE EN ŒUVRE DE LA LOI DU 17 MARS 2015 ADAPTANT LA LÉGISLATION FRIBOURGEOISE À LA LÉGISLATION FÉDÉRALE SUR LA GÉOINFORMA- TION La loi du 17 mars 2015 (ROF 2015_029) adaptant la législation fribourgeoise à la législation fédérale sur la géoinformation comporte également des adaptations procédurales concernant les noms des communes et leur rattachement aux districts administratifs. Ces adaptations interviennent dans la loi sur le nombre et la circonscription des districts administratifs (LD, RSF 112.5) et dans la loi sur les communes (LCo, RSF 140.1). Les modifications de ces deux lois nécessitent des dispositions d exécution. Les aspects relatifs aux noms des communes et leur rattachement aux districts administratifs font l objet d un avant-projet d ordonnance résumé et commenté dans le présent rapport. 2 GRANDES LIGNES DU PROJET L avant-projet d ordonnance a pour but de mettre en œuvre les articles 2 al. 3 LD et 7 al. 2 LCo dans leur teneur adoptée par le Grand Conseil le 17 mars Selon ces dispositions, les noms des communes sont répertoriés dans une ordonnance, plus dans une loi (ils figuraient auparavant dans la LD). Ce changement est de nature formelle, car le Grand Conseil continue d approuver les changements de noms en lien avec une fusion de communes. Le Conseil d Etat ne fait que transcrire les décisions prises par le Grand Conseil. L avantage de la forme d ordonnance consiste toutefois dans la simplification pour les approbations de fusions : en effet, le Grand Conseil pourra approuver les fusions de communes sous la forme d un décret, non pas sous la forme d une loi, ce qui raccourcit la procédure, car le décret n est pas soumis au référendum législatif. Le texte mis en consultation renseigne en outre sur les règles à observer en matière de changement de nom et il contient une disposition relative à la forme linguistique des noms de communes de Fribourg et de Morat (cf. commentaire de l article 10 ci-dessous). A noter que la forme linguistique d un nom de commune n a pas d impact sur l usage des langues officielles dans la commune. S agissant de l orthographe des noms des communes existantes, l avant-projet rappelle le répertoire officiel des communes de Suisse, qui constitue la référence officielle. Pour ce qui est des adjonctions distinctives que portent certains noms de communes, notamment le «(FR)», l avant-projet propose la faculté d y renoncer lorsque le risque de confusion avec une autre commune suisse paraît exclu (cf. commentaire de l article 2 ci-dessous). Enfin, l avant-projet d ordonnance contient en annexe la liste historisée des communes. Cette liste répertorie notamment les fusions de communes dans l ordre chronologique. Cette énumération faisait l objet d un acte séparé paru dans le Recueil systématique de la législation fribourgeoise sous le numéro , acte qui peut être abrogé avec l entrée en vigueur de l avant-projet d ordonnance.

2 3 COMMENTAIRE DES ARTICLES Article 1 Champ d application L article 1 résume le contenu du texte proposé, à savoir l énumération, par district, des communes fribourgeoises, les règles déterminant le libellé des noms de communes, la procédure de modification des noms de communes ainsi que, sous la forme d une annexe, la liste historisée des communes, soit les mutations dues à des modifications territoriales ou de nom. Article 2 Principes Le répertoire officiel des communes de Suisse lie les autorités en ce qui concerne les numéros et les noms de communes (art. 19 al. 3 de l ordonnance du 21 mai 2008 du Conseil fédéral sur les noms géographiques [ONGéo, RS ]). Ce principe est rappelé à l alinéa 1. S agissant du renvoi à l article 10 de l avant-projet, il est renvoyé au commentaire de l article 10 ci-dessous. La référence au répertoire officiel des communes de Suisse implique tout d abord que l adjonction «(FR)» que portent certaines communes dans ce répertoire se trouve aussi dans l énumération des noms des communes fribourgeoises aux articles 3 à 9 de l avant-projet. L alinéa 2 assouplit cependant quelque peu la règle en stipulant que les adjonctions distinctives telles que «(FR)» peuvent être omises lorsque le risque de confusion avec le nom d une autre commune suisse paraît exclu. Articles 3 à 9 Communes par district administratif L énumération des communes intervient par district à l instar de ce qui est pratiqué dans la LD et conformément à la nouvelle teneur de l article 2 al. 3 LD. Pareillement, l ordre des districts est celui de la LD. L avant-projet transcrit dès lors l énumération des communes fribourgeoises telle qu elle figure actuellement aux articles 2 à 8 LD, à l exception des adjonctions «(FR)» qui ont, pour certaines communes, été complétées aux fins de conformité avec le répertoire officiel des communes de Suisse. L énumération des articles 3 à 9 de l avant-projet est ainsi également conforme au répertoire officiel des communes de Suisse, sous réserve des deux exceptions concernant Fribourg et Morat (cf. explications dans le commentaire de l article 10 ci-après). Article 10 Formes linguistiques de certains noms de communes Normalement, un nom a son libellé défini, libellé qui ne change pas selon le contexte linguistique dans lequel ce nom est utilisé. Un nom ne peut ainsi pas être «traduit d une langue à l autre». Ce principe ne pose pas de difficultés pour la plupart des noms des communes fribourgeoises. Il y a toutefois deux exceptions. On constate en fait que le répertoire des communes de Suisse, qui est une énumération faisant abstraction des langues officielles, énonce «Fribourg» et «Murten». Selon ce répertoire, le nom de ces deux communes est dès lors «Fribourg» et «Murten» quel que soit le contexte linguistique dans lequel ces noms sont utilisés. 2

3 Or pour «Fribourg», la Constitution (Cst., RSF 10.1) contient une règle de forme linguistique du nom en son article 2 al. 2, à savoir que la capitale du canton «est la ville de Fribourg, Freiburg en allemand». A noter que le texte constitutionnel allemand équivalent a la teneur suivante: «Die Hauptstadt ist Freiburg, auf Französisch Fribourg.» La Constitution a obtenu la garantie de l Assemblée fédérale les 8 et 13 juin A noter que la LD actuellement en vigueur opère implicitement cette distinction selon le contexte linguistique depuis l adoption de la LD, le 11 février 1988, soit bien avant l entrée en vigueur de la Constitution (art. 1 ch. 1 et art. 2 LD), car le texte français de la LD énonce «Fribourg» tandis que le texte allemand dit «Freiburg». La LD contient un deuxième exemple de formes linguistiques différentes, à savoir «Murten» et «Morat». En effet, le texte français de l article 5 LD énonce «Morat» et le texte allemand «Murten». Il en va de même dans l énoncé des fusions concernant la commune de Morat et une autre commune, pour lesquelles les textes légaux énoncent «Morat» en français et «Murten» en allemand. Au regard de cette situation, l avant-projet propose de maintenir l usage actuel aussi pour cette commune et d admettre les deux formes linguistiques conformément à la pratique suivie jusqu ici. Les formes linguistiques différenciées pratiquées pour Fribourg et Morat sont à distinguer de trois autres questions qui sont les suivantes : > Les règles sur les noms de communes ne sont pas identiques à celles régissant les noms des stations et des gares. En effet, quand bien même les noms des stations sont aussi des noms géographiques (art. 3 let. g ONGéo), leur usage est régi par le chapitre 7 ONGéo (art. 27 à 34), tandis que les noms de communes font l objet du chapitre 4 de l ONGéo (art. 10 à 19 ONGéo). La dénomination des gares de «Fribourg-Freiburg» et de «Murten-Morat» n est dès lors pas touchée par le présent avant-projet. > Les formes linguistiques différenciées pour Fribourg et Morat ne sont pas non plus à confondre avec des doubles noms, soit des noms qui se composent de plusieurs noms, mais qui restent invariés quel que soit le contexte linguistique dans lequel ces noms sont utilisés. On peut rencontrer des doubles noms de diverses sortes. On trouve des doubles noms qui ont des origines historiques, par exemple dues au choix des communes parties à une fusion. On peut aussi trouver des communes suisses qui portent des doubles noms pour des raisons linguistiques, p. ex. Biel/Bienne dans le canton de Berne ou Disentis-Mustér dans le canton des Grisons. Pour ces deux exemples, les doubles noms sont les seuls noms officiels qui existent et qui doivent dès lors être employés comme tels. Dans le répertoire officiel des communes de Suisse, ces deux communes figurent ainsi exclusivement avec leur double nom. Par conséquent, un double nom, quelle que soit l origine ou le but, ne peut être utilisé qu à l issue d une procédure de modification de nom en bonne et due forme. > Enfin, l usage de la forme linguistique du nom des communes de Fribourg et de Morat n a pas d impact sur l usage des langues officielles dans ces communes. En effet, cette question fait l objet d une autre disposition constitutionnelle, soit l article 6 Cst. qui traite spécifiquement des langues. Articles 11 à 13 Modification d un nom de commune en cas de fusion 3

4 Les articles 11 à 13 de l avant-projet ont pour but de concrétiser, dans le cadre du droit fédéral, la procédure d un changement de nom en relation avec une fusion de communes. Il est ainsi rappelé que le choix d un nouveau nom doit impérativement faire l objet d un examen préalable avant que le texte de la convention de fusion ne soit définitivement arrêté. Le préavis de la Commission de nomenclature, instituée par la législation sur la géoinformation, est maintenu. La Commission de nomenclature peut faire d autres propositions aux communes désireuses de fusionner et elle entre alors en dialogue avec les communes. L article 11 al. 4 de l avant-projet prévoit que le Conseil d Etat serait compétent pour rendre une décision relative au nom de commune, si dans un cas d espèce aucune entente ne devait être trouvée, la procédure contentieuse fédérale demeurant réservée. Si le besoin se faisait sentir, les modalités de détail de la procédure d examens préalable et final pourraient faire l objet de directives du Conseil d Etat (cf. art. 13 de l avant-projet). Article 14 Modification d un nom de commune indépendant d une fusion Une commune peut engager une procédure de modification de son nom sans lien avec un projet de fusion. Les modalités procédurales ne diffèrent pas fondamentalement de la procédure applicable en cas de fusion, raison pour laquelle l avant-projet peut déclarer les articles 11 à 13 applicables par analogie. Toutefois, l organe communal compétent pour la décision sur le nouveau nom est l assemblée communale ou le conseil général (art. 10 al. 1 let. l LCo). Jusqu à présent, les changements de nom sans fusion ont été rares. L annexe de l avant-projet d ordonnance énumère les trois cas survenus jusqu à présent : Wünnewil-Flamatt (ancien nom : Wünnewil), Bas-Vully (ancien nom : Vully-le- Bas) et Haut-Vully (ancien nom : Vully-le-Haut). Article 15 Service compétent Le droit fédéral exige la désignation d un service cantonal compétent pour certains actes ou certaines communications. Là encore, l avant-projet consacre la pratique actuelle lorsqu il prévoit que le Service des communes est le service compétent pour communiquer à l Office fédéral de la topographie toute modification souhaitée d un nom de commune (art. 13 ONGéo). Il en va de même pour la suppression d un nom de commune à la suite d une fusion (art. 18 let. b ONGéo) ou de modifications dans le rattachement d une commune au district administratif (art. 18 let. d ONGéo). Article 16 Modification des actes législatifs utilisant le nom d une commune La législation fribourgeoise contient un grand nombre d occurrences de noms de communes. Avec la croissance des fusions de communes, le besoin d adaptation a également augmenté. En outre, un certain nombre de fusions sont à l heure actuelle encore au stade soit de projet soit de décisions prises, mais pas encore entrées en vigueur. Enfin, l adaptation des différents actes législatifs ne saurait intervenir de manière uniforme, car il conviendra d examiner de cas en cas si c est la nouvelle commune qui doit figurer à la place de l ancienne ou si c est la localité géographique qui est visée dans le cas d espèce. Pour ces raisons-là, 4

5 il est proposé que l adaptation des actes législatifs utilisant le nom d une commune (existante ou fusionnée) interviendra ultérieurement et par acte législatif séparé. Article 17 Droit transitoire des modifications de noms de communes Cette disposition règle la procédure applicable aux modifications de noms de communes qui ont débuté avant l entrée en vigueur de l avant-projet, mais qui ne sont pas encore achevées à ce moment-là. Pour cette constellation-là, l article 17 propose que le nouveau droit s applique si l examen préalable d une modification de nom n a pas encore commencé au moment de l entrée en vigueur de l ordonnance. Toutefois, compte tenu du fait que l avant-projet cherche à s orienter vers la pratique suivie jusqu à présent, les conséquences concrètes de cette règle ne devraient pas être très importantes. Article 18 Abrogation Du moment que l annexe à l avant-projet d ordonnance contient la liste historisée des communes avec l ensemble des mutations territoriales ou de nom, le répertoire faisant l objet de l acte no du RSF peut être formellement abrogé. Article 19 Entrée en vigueur Il est prévu de faire coïncider l entrée en vigueur de l avant-projet avec l entrée en vigueur présumée de la loi du 17 mars Pour cette dernière, l entrée en vigueur au 1 er janvier 2016 a été évoquée. Annexe de l avant-projet Liste historisée des communes L annexe contient trois catégories de mutations : la première catégorie concerne un cas isolé de division territoriale, remontant à l année 1922 et consistant en une division de la commune historique de Düdingen, qui a donné lieu aux communes actuelles de Düdingen et de Schmitten. La LCo en vigueur ne connaît plus les scissions ou divisions de communes. Les modifications de limites demeurent réservées. La deuxième catégorie, et de loin la plus importante, concerne les mutations dues à des fusions de communes. La liste présente les fusions dans l ordre chronologique, en indiquant pour chacune les anciennes communes, la nouvelle commune, la date d entrée en vigueur de la fusion ainsi que la forme et la date de l acte d approbation cantonale. Enfin, l annexe mentionne également les modifications de noms de communes qui ont eu lieu indépendamment d une fusion de communes. Il y a eu trois cas jusqu à présent. 5

accompagnant un avant-projet de loi modifiant la loi sur les communes (vote électronique au conseil général)

accompagnant un avant-projet de loi modifiant la loi sur les communes (vote électronique au conseil général) DIAF/Projet du 09.03.2015 Rapport explicatif accompagnant un avant-projet de loi modifiant la loi sur les communes (vote électronique au conseil général) [date en toutes lettres] Nous avons l honneur de

Plus en détail

Initiative parlementaire Suppression des signes distinctifs pour cycles

Initiative parlementaire Suppression des signes distinctifs pour cycles 08.520 Initiative parlementaire Suppression des signes distinctifs pour cycles Avant-projet et rapport explicatif de la Commission des transports et des télécommunications du Conseil des États du 4 février

Plus en détail

Elagage du droit de la surveillance Rapport de la Commission fédérale des banques de juillet 2006 Titre Appréciation Pertinence Maintien

Elagage du droit de la surveillance Rapport de la Commission fédérale des banques de juillet 2006 Titre Appréciation Pertinence Maintien Elagage du droit de la surveillance Rapport de la Commission fédérale des banques de juillet 2006 Annexe: inventaire des textes examinés par domaines Banques 1 Ordonnance sur les banques Quelle que soit

Plus en détail

Loi sur le marché du travail (LMT) (Modification)

Loi sur le marché du travail (LMT) (Modification) Loi sur le marché du travail (LMT) (Modification) Version pour la consultation Direction de l économie publique Table des matières 1. Synthèse... 1 2. Contexte... 1 2.1 Collaboration interinstitutionnelle...

Plus en détail

Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale

Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale Question L actuelle révision de la loi fédérale sur l assurance

Plus en détail

concernant la gestion de l informatique dans l administration cantonale, l enseignement et les établissements de l Etat

concernant la gestion de l informatique dans l administration cantonale, l enseignement et les établissements de l Etat .96. Arrêté du décembre 987 concernant la gestion de l informatique dans l administration cantonale, l enseignement et les établissements de l Etat Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Considérant :

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation d une SICAF et l approbation de ses statuts et de son règlement de placement (Partie I) les modifications au sein de la SICAF (Partie II) Edition

Plus en détail

Politique de transparence de l Autorité de contrôle prudentiel

Politique de transparence de l Autorité de contrôle prudentiel Juillet 2011 Politique de transparence de l Autorité de contrôle prudentiel Document de nature explicative L instauration de l Autorité de contrôle prudentiel (ACP) par l ordonnance n o 2010-76 1 s est

Plus en détail

Ordonnance sur l organisation de l Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle

Ordonnance sur l organisation de l Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle Ordonnance sur l organisation de l Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle (OIPI) 172.010.311 du 25 octobre 1995 (Etat le 1 er octobre 2010) Le Conseil fédéral suisse, vu la loi fédérale du 24

Plus en détail

Convention sur la représentation en matière de vente internationale de marchandises (Genève, 17 février 1983)

Convention sur la représentation en matière de vente internationale de marchandises (Genève, 17 février 1983) Convention sur la représentation en matière de vente internationale de marchandises (Genève, 17 février 1983) LES ETATS PARTIES A LA PRESENTE CONVENTION, DESIRANT établir des dispositions communes concernant

Plus en détail

Recettes (titres) Contre-passation des ICNE de N-1 = 1 250. Budget N

Recettes (titres) Contre-passation des ICNE de N-1 = 1 250. Budget N L HARMONISATION DU TRAITEMENT BUDGETAIRE DES ICNE AVEC CELUI DES AUTRES CHARGES ET PRODUITS RATTACHES Les intérêts courus non échus sont des charges ou des produits qui impactent les résultats d un exercice,

Plus en détail

Le domicile d aide sociale (résumé de la législation et de la jurisprudence)

Le domicile d aide sociale (résumé de la législation et de la jurisprudence) Direction de la santé et des affaires sociales Direktion für Gesundheit und Soziales Service de l action sociale Kantonales Sozialamt CANTON DE FRIBOURG / KANTON FREIBURG Route des Cliniques 17 Case postale

Plus en détail

Agrément des experts en prévoyance professionnelle

Agrément des experts en prévoyance professionnelle français Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Directives de la Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle (CHS PP) D 01/2012 Agrément des experts

Plus en détail

ROF 2003_005. Loi. sur la profession d avocat (LAv) Le Grand Conseil du canton de Fribourg. Décrète: du 12 décembre 2002

ROF 2003_005. Loi. sur la profession d avocat (LAv) Le Grand Conseil du canton de Fribourg. Décrète: du 12 décembre 2002 Loi du 12 décembre 2002 Entrée en vigueur :... sur la profession d avocat (LAv) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du 23 juin 2000 sur la libre circulation des avocats (loi sur les

Plus en détail

LA COLLECTIVITE TERRITORIALE DE MARTINIQUE : QUESTIONS ET REPONSES PAR. Emmanuel JOS Professeur émérite de droit public

LA COLLECTIVITE TERRITORIALE DE MARTINIQUE : QUESTIONS ET REPONSES PAR. Emmanuel JOS Professeur émérite de droit public LA COLLECTIVITE TERRITORIALE DE MARTINIQUE : QUESTIONS ET REPONSES PAR Emmanuel JOS Professeur émérite de droit public La création de la Collectivité Territoriale de Martinique pouvait-elle se faire sans

Plus en détail

Loi fédérale sur l acquisition et la perte de la nationalité suisse

Loi fédérale sur l acquisition et la perte de la nationalité suisse Loi fédérale sur l acquisition et la perte de la nationalité suisse (Loi sur la nationalité, LN) 1 141.0 du 29 septembre 1952 (Etat le 1 er janvier 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse,

Plus en détail

INITIATIVE «ASSURANCE-MATERNITÉ CANTONALE» 01.033

INITIATIVE «ASSURANCE-MATERNITÉ CANTONALE» 01.033 INITIATIVE «ASSURANCE-MATERNITÉ CANTONALE» 01.033 Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil à l'appui d'un projet de décret concernant la recevabilité matérielle de l initiative législative populaire

Plus en détail

RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION. du 14 décembre 2006

RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION. du 14 décembre 2006 RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION du 14 décembre 2006 portant modalités d application du règlement (CE) no 510/2006 du Conseil relatif à la protection des indications géographiques et des appellations

Plus en détail

DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE

DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE Michel Miné Christine Boudineau Anne Le Nouvel Marie Mercat-Bruns Bruno Silhol DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE, 2010 ISBNÞ: 978-2-212-54678-1 VI. MOBILITÉ DES SALARIÉS 127 Section 2.

Plus en détail

PL 11141 : vente des appartements en zone de développement

PL 11141 : vente des appartements en zone de développement PL 11141 : vente des appartements en zone de développement Chère Madame, Cher Monsieur, Ce projet de loi tente de répondre à une préoccupation légitime, celle d éviter qu un petit nombre de personnes détienne

Plus en détail

Prise de position de la Déclaration de Berne Lausanne. 3 avril 2012

Prise de position de la Déclaration de Berne Lausanne. 3 avril 2012 Modification de loi fédérale sur le blanchiment d argent (Bureau de communication en matière de blanchiment d argent ; collaboration avec les autorités étrangères) Prise de position de la Déclaration de

Plus en détail

Proposition pour la consultation

Proposition pour la consultation Proposition pour la consultation 1 6088 va Arrêté du Grand Conseil concernant l adhésion du canton de Berne à l accord intercantonal sur le domaine suisse des hautes écoles (concordat sur les hautes écoles)

Plus en détail

l'organisation d'un intégrateur de services fédéral (CO-A-2015-025) données à caractère personnel (ci-après la "LVP"), en particulier l'article 29 ;

l'organisation d'un intégrateur de services fédéral (CO-A-2015-025) données à caractère personnel (ci-après la LVP), en particulier l'article 29 ; 1/9 Avis n 20/2015 du 10 juin 2015 Objet : avis relatif au projet d'arrêté royal déterminant les critères sur la base desquels des données sont qualifiées d'authentiques en exécution de la loi du 15 août

Plus en détail

L office juridique commente des décisions actuelles

L office juridique commente des décisions actuelles L office juridique commente des décisions actuelles Heidi Walther Zbinden, avocate, Office juridique, Direction des travaux publics, des transports et de l énergie Les changements dans la procédure d octroi

Plus en détail

Ordonnance sur la santé publique (OSP) (Modification)

Ordonnance sur la santé publique (OSP) (Modification) 1 Ordonnance sur la santé publique (OSP) (Modification) Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale 2 Rapport présenté par la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale au

Plus en détail

Mise en consultation : avant-projet de loi précisant les compétences en matière de conventions intercantonales

Mise en consultation : avant-projet de loi précisant les compétences en matière de conventions intercantonales Grand Conseil Canton de Fribourg Rue de la Poste Case postale 1701 Fribourg Fribourg, le 18 avril 2008 Mise en consultation : avant-projet de loi précisant les compétences en matière de conventions intercantonales

Plus en détail

3. Transparence par rapport à l utilisation des moyens financiers

3. Transparence par rapport à l utilisation des moyens financiers Département fédéral de l'économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation Professionelle Groupe d experts «Fonds en faveur de la formation professionnelle»

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire et financier

Plus en détail

Lettre circulaire AI n 308

Lettre circulaire AI n 308 Département fédérale de l intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Domaine Assurance-invalidité 27 février 2012 Lettre circulaire AI n 308 Soins pédiatriques à domicile d après l art.

Plus en détail

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg 96. Loi du novembre 988 sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du mai 988 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE

Plus en détail

Observations générales

Observations générales Amt für Personal und Organisation POA Rue Joseph-Piller 13, 17 Fribourg T +41 26 35 32 52, F +41 26 35 32 49 www.fr.ch/spo Service du personnel et d organisation Rue Joseph-Piller 13, 17 Fribourg Réf:

Plus en détail

STATUTS DE L ORDRE DES AVOCATS FRIBOURGEOIS. Art. 1

STATUTS DE L ORDRE DES AVOCATS FRIBOURGEOIS. Art. 1 STATUTS DE L ORDRE DES AVOCATS FRIBOURGEOIS I. Nom, siège, but Art. 1 1. L «ORDRE DES AVOCATS FRIBOURGEOIS» est une association au sens des art. 60 et suivants du Code civil suisse. 2. Son siège est à

Plus en détail

PRÉAVIS FRI-PERS. du 29 janvier 2013. Accès par le Service de la formation professionnelle (ci-après : SFP) Domaines finances et formation

PRÉAVIS FRI-PERS. du 29 janvier 2013. Accès par le Service de la formation professionnelle (ci-après : SFP) Domaines finances et formation Autorité cantonale de la transparence et de la protection des données ATPrD Kantonale Behörde für Öffentlichkeit und Datenschutz ÖDSB La Préposée cantonale à la protection des données Rue des Chanoines

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale d informaticienne/informaticien 1 du 13 décembre 2004 47110 Informaticienne/Informaticien Informatikerin/Informatiker Informatica/Informatico

Plus en détail

du Conseil d Etat au Grand Conseil accompagnant le projet de loi modifiant la loi sur les impôts cantonaux directs

du Conseil d Etat au Grand Conseil accompagnant le projet de loi modifiant la loi sur les impôts cantonaux directs 2381 Message N o 28 18 septembre 2012 du Conseil d Etat au Grand Conseil accompagnant le projet de loi modifiant la loi sur les impôts cantonaux directs Nous avons l honneur de vous soumettre un projet

Plus en détail

954.193 Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières

954.193 Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières (Ordonnance de la CFB sur les bourses, OBVM-CFB) du 25 juin 1997 (Etat le 20 décembre 2005) La Commission

Plus en détail

Interventions directes de la Commission de rédaction dans le texte de l avant-projet

Interventions directes de la Commission de rédaction dans le texte de l avant-projet Interventions directes de la Commission de rédaction dans le texte de l avant-projet Art. Principes de l activité étatique Toute activité de l Etat se fonde sur le droit, tendrépond à l intérêt communun

Plus en détail

Conférence suisse des impôts Cl 16

Conférence suisse des impôts Cl 16 Conférence suisse des impôts Cl 16 L Ordonnance du Conseil fédéral du 9 mars 2001 sur l application de la loi fédérale sur l harmonisation des impôts directs dans les rapports intercantonaux Circulaire

Plus en détail

Guide pour l élaboration des cahiers des charges

Guide pour l élaboration des cahiers des charges Amt für Personal und Organisation POA Rue Joseph-Piller 13, 1700 Fribourg T +41 26 305 32 52, F +41 26 305 32 49 www.fr.ch/spo Guide pour l élaboration des cahiers des charges 04.11.2014 Direction des

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 Adopté Rédiger ainsi cet article : LA CROISSANCE ET L'ACTIVITÉ - (N 2447) AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE 25 N o SPE1624 «I. La loi n 89-462

Plus en détail

Changement de nom d une municipalité locale

Changement de nom d une municipalité locale Guide de procédures Changement de nom d une municipalité locale Loi sur l organisation territoriale municipale L.R.Q., chapitre O-9, articles 16 et suivants) Mars 2010 Direction générale des régions Ministère

Plus en détail

CIRCULAIRE SOCIETES IMMOBILIERES

CIRCULAIRE SOCIETES IMMOBILIERES CANTON DE VAUD DEPARTEMENT DES FINANCES ADMINISTRATION CANTONALE DES IMPÔTS CIRCULAIRE SOCIETES IMMOBILIERES Disparition du statut spécial de l article 59 ter de la loi du 26 novembre 1956 sur les impôts

Plus en détail

POLITIQUE D ACHATS DE L EPS Roger PREVOT

POLITIQUE D ACHATS DE L EPS Roger PREVOT Rédigé par : C. DENIS Validé par : G. DJAGUIDI Date : 19 03 14 Mise à jour : VALIDATION G. Développement Durable : 25 03 14 COPIL Qualité : 28 03 14 Réf : L 11 Version : 1 Modifications apportées : V2

Plus en détail

Initiative parlementaire Dispositions transitoires complémentaires sur l introduction du financement hospitalier

Initiative parlementaire Dispositions transitoires complémentaires sur l introduction du financement hospitalier 11.439 Initiative parlementaire Dispositions transitoires complémentaires sur l introduction du financement hospitalier Rapport de la commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil

Plus en détail

Loi d adhésion à l accord intercantonal sur le domaine suisse des hautes écoles (Concordat sur les hautes écoles)

Loi d adhésion à l accord intercantonal sur le domaine suisse des hautes écoles (Concordat sur les hautes écoles) Loi d adhésion à l accord intercantonal sur le domaine suisse des hautes écoles (Concordat sur les hautes écoles) du 16 décembre 2014 Le Grand Conseil du canton du Valais vu les articles 13 alinéa 1, 15

Plus en détail

Directives sur la redistribution aux entreprises du produit de la taxe sur le CO 2 par les caisses de compensation (DRE)

Directives sur la redistribution aux entreprises du produit de la taxe sur le CO 2 par les caisses de compensation (DRE) Directives sur la redistribution aux entreprises du produit de la taxe sur le CO 2 par les caisses de compensation (DRE) Valables à partir du 1 er janvier 2009 318.106.06 f DRE 2.09 Table des matières

Plus en détail

N 1957 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 1957 ASSEMBLÉE NATIONALE N 1957 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 21 mai 2014. TEXTE DE LA COMMISSION DES LOIS CONSTITUTIONNELLES,

Plus en détail

Loi fédérale pour la protection des armoiries publiques et autres signes publics*

Loi fédérale pour la protection des armoiries publiques et autres signes publics* Loi fédérale pour la protection des armoiries publiques et autres signes publics* du 5 juin 9 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les articles 64 et 64 bis de la constitution fédérale )

Plus en détail

ROF 2005_086. Loi. sur l aide et les soins à domicile (LASD) Le Grand Conseil du canton de Fribourg. Décrète: du 8 septembre 2005

ROF 2005_086. Loi. sur l aide et les soins à domicile (LASD) Le Grand Conseil du canton de Fribourg. Décrète: du 8 septembre 2005 Loi du 8 septembre 2005 Entrée en vigueur :... sur l aide et les soins à domicile (LASD) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu l article 68 de la Constitution du canton de Fribourg du 16 mai 2004;

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire

Plus en détail

RECOURS CONTRE UNE DECISION DE REFUS D ADMISSION DANS UNE FILIERE APRES UN ECHEC DEFINITIF

RECOURS CONTRE UNE DECISION DE REFUS D ADMISSION DANS UNE FILIERE APRES UN ECHEC DEFINITIF Référence Titre Résumé Arrêt 2013.9 du 12 février 2014 en la cause X. contre la Direction générale de la Haute école de Genève et la Haute Ecole du paysage, d ingénierie et d architecture de Genève (HEPIA).

Plus en détail

L I B E R T É E T P A T R I E E X T R A I T DU PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL COMMUNAL DE LAUSANNE

L I B E R T É E T P A T R I E E X T R A I T DU PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL COMMUNAL DE LAUSANNE L I B E R T É E T P A T R I E E X T R A I T DU PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL COMMUNAL DE LAUSANNE 5 e séance du mardi 3 mars 05 Présidence de M. Jacques Pernet, président vu le préavis Nº 04/57 de la Municipalité,

Plus en détail

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL à l'appui de l arrêté d acceptation du barème cantonal de facturation pour l accueil en crèche et garderie (du 4 novembre 2002) AU CONSEIL GENERAL

Plus en détail

A. X, domicilié à Châtel-St-Denis, est assuré contre le risque maladie auprès de la caisse-maladie A.

A. X, domicilié à Châtel-St-Denis, est assuré contre le risque maladie auprès de la caisse-maladie A. Cour des assurances sociales. Séance du 22 février 2001. Statuant sur le recours interjeté le 2 novembre 1999 (5S 99 698) par X, à Châtel-St-Denis, recourant, contre la décision rendue le 15 octobre 1999

Plus en détail

MESURES CONSERVATOIRES ET RECOUVREMENT TRANSFRONTALIER L INTERVENTION DU JUGE

MESURES CONSERVATOIRES ET RECOUVREMENT TRANSFRONTALIER L INTERVENTION DU JUGE MESURES CONSERVATOIRES ET RECOUVREMENT TRANSFRONTALIER L INTERVENTION DU JUGE Evoquer le rôle du juge dans une matière transfrontalière suppose que soit préalablement abordée la double question de la compétence

Plus en détail

N 344 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

N 344 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI N 344 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 7 novembre 2012. PROJET DE LOI ouvrant le mariage aux couples de

Plus en détail

Ordonnance sur la formation continue: Audition Position de la Conférence romande de la formation continue (CRFC)

Ordonnance sur la formation continue: Audition Position de la Conférence romande de la formation continue (CRFC) CONFÉRENCE ROMANDE DE LA FORMATION CONTINUE Ordonnance sur la formation continue: Audition Position de la Conférence romande de la formation continue (CRFC) Nyon, le 1 er octobre 2015 Monsieur le Conseiller

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE

MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE n : cpu 5.1 telle que posée : Dans la réponse apportée à la question 4) de la FAQ N 2 bis, il est précisé que «Si les statuts de l université prévoient

Plus en détail

414.123 Ordonnance sur les finances et la comptabilité du domaine des EPF

414.123 Ordonnance sur les finances et la comptabilité du domaine des EPF Ordonnance sur les finances et la comptabilité du domaine des EPF du 5 décembre 2014 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 35a, al. 5, et 39, al. 2, de la loi fédérale du 4

Plus en détail

Le règlement (CE) N 1896/2006 du parlement européen et du conseil du 12 décembre 2006 instituant une procédure européenne d injonction de payer

Le règlement (CE) N 1896/2006 du parlement européen et du conseil du 12 décembre 2006 instituant une procédure européenne d injonction de payer Le règlement (CE) N 1896/2006 du parlement européen et du conseil du 12 décembre 2006 instituant une procédure européenne d injonction de payer Par Michelle POESS, étudiante en droit et Karl H. BELTZ,

Plus en détail

ARRÊTÉ N A-2014-01 DU CONSEIL GÉNÉRAL DU 16 JANVIER 2014. relatif au code de déontologie du personnel de la Banque de France

ARRÊTÉ N A-2014-01 DU CONSEIL GÉNÉRAL DU 16 JANVIER 2014. relatif au code de déontologie du personnel de la Banque de France Date de publication : 25 mars 2014 ARRÊTÉ N A-2014-01 DU CONSEIL GÉNÉRAL DU 16 JANVIER 2014 relatif au code de déontologie du personnel de la Banque de France LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA BANQUE DE FRANCE,

Plus en détail

Municipalité de la Commune de Duillier. Préavis No 007 / 13 au Conseil communal

Municipalité de la Commune de Duillier. Préavis No 007 / 13 au Conseil communal Municipalité de la Commune de Duillier Préavis No 007 / 13 au Conseil communal Arrêté d imposition 2014 Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les Conseillers, En préambule, il convient de rappeler

Plus en détail

REAMENAGEMENT DE LA CHRONOLOGIE DES MEDIAS. 1. Synthèse des réponses au questionnaire du CNC

REAMENAGEMENT DE LA CHRONOLOGIE DES MEDIAS. 1. Synthèse des réponses au questionnaire du CNC REAMENAGEMENT DE LA CHRONOLOGIE DES MEDIAS 1. Synthèse des réponses au questionnaire du CNC 2. Propositions élaborées par le CNC afin d alimenter la réflexion des acteurs concernés par le réaménagement

Plus en détail

Ein Kommentar Un commentaire

Ein Kommentar Un commentaire 1 SZS/RSAS 51/2007 Ein Kommentar Un commentaire Quelques réflexions sur le devoir de renseignement des assurances sociales suite à l ATFA du 14 juillet 2006 C 335/05 Par Jean-Michael Duc, Sion 1. Bref

Plus en détail

sur la promotion économique (RPEc) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

sur la promotion économique (RPEc) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg 900. Règlement du er décembre 009 sur la promotion économique (RPEc) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du octobre 996 sur la promotion économique (LPEc) ; Sur la proposition de la Direction

Plus en détail

Communication FINMA 43 (2013) du 1 er mars 2013. Marchés. Einsteinstrasse 2, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.

Communication FINMA 43 (2013) du 1 er mars 2013. Marchés. Einsteinstrasse 2, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma. Communication FINMA 43 (2013) du 1 er mars 2013 Marchés Einsteinstrasse 2, 3003 Berne Tél. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.ch Table des matières Introduction... 3 Nouvelles requêtes

Plus en détail

Message du Comité d agglomération à l intention du Conseil d agglomération

Message du Comité d agglomération à l intention du Conseil d agglomération AGGLOMERATION DE FRIBOURG AGGLOMERATION FREIBURG N 10 Message du Comité d agglomération à l intention du Conseil d agglomération Message concernant un crédit d investissement pour le projet d agglomération

Plus en détail

Procédure de déclaration pour les prestataires de services

Procédure de déclaration pour les prestataires de services Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Qualifications professionnelles UE/AELE Procédure de déclaration pour les prestataires de services Date : le 30 octobre 2013 Objet

Plus en détail

Commentaire de la nouvelle réglementation sur les tunnels de l ADR

Commentaire de la nouvelle réglementation sur les tunnels de l ADR Commentaire de la nouvelle réglementation sur les tunnels de l ADR Les commentaires qui suivent se rapportent au document Modifications de l ADR 07 relatives aux tunnels (Annexe 2). Le présent texte explique

Plus en détail

Ordonnance concernant l'assurance-maladie obligatoire et les réductions individuelles des primes

Ordonnance concernant l'assurance-maladie obligatoire et les réductions individuelles des primes Ordonnance concernant l'assurance-maladie obligatoire et les réductions individuelles des primes du 16 novembre 011 Le Conseil d'etat du canton du Valais vu l'article 17 de la loi cantonale sur l'assurance-maladie

Plus en détail

MODALITES D'OBTENTION D'UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT

MODALITES D'OBTENTION D'UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT FICHE N 1 MODALITES D'OBTENTION D'UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT - Code des transports. - Décret n 95-935 du 17 août 1995 modifié REPRISE D UNE ADS A TITRE ONEREUX REPRISE D UNE AUTORISATION NON CESSIBLE

Plus en détail

Circulaire Répartition des risques Exigences de fonds propres relatives aux garanties et dérivés de crédit

Circulaire Répartition des risques Exigences de fonds propres relatives aux garanties et dérivés de crédit Circulaire Répartition des risques Exigences de fonds propres relatives aux garanties et dérivés de crédit Explications de la Commission fédérale des banques Explications de la Commission fédérale des

Plus en détail

Politique linguistique d Investissement Québec

Politique linguistique d Investissement Québec Politique linguistique d Investissement Québec 1. Objet La présente politique comporte des règles qui devront être appliquées par tous les membres du personnel d Investissement Québec, quels que soient

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail

Instruction du 6 février 2015 relative au financement des travaux réalisés en autoréhabilitation

Instruction du 6 février 2015 relative au financement des travaux réalisés en autoréhabilitation Aménagement nature, logement MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ _ Direction générale de l aménagement, du logement, et de la nature _ Direction de l habitat, de l urbanisme,

Plus en détail

Aide-mémoire: produits injectables pour traitements antirides en instituts de beauté

Aide-mémoire: produits injectables pour traitements antirides en instituts de beauté Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédérale de la santé publique OFSP Unité de direction Protection des consommateurs Aide-mémoire: produits injectables pour traitements antirides en instituts

Plus en détail

RECOURS CONTRE UNE DECISION EN MATIERE D ECHEC DEFINITIF

RECOURS CONTRE UNE DECISION EN MATIERE D ECHEC DEFINITIF Référence Titre Résumé Arrêt 2015.9 du 25 novembre 2015 en la cause X. contre la Commission de recours de la Haute Ecole Arc. RECOURS CONTRE UNE DECISION EN MATIERE D ECHEC DEFINITIF Décision : rejet du

Plus en détail

Association Nationale des guides COnférenciers

Association Nationale des guides COnférenciers Association Nationale des guides COnférenciers des Villes et pays d'art et d'histoire PROJET DE LOI POUR LA CROISSANCE ET L ACTIVITÉ Texte et commentaires PROJET DE LOI POUR LA CROISSANCE ET L ACTIVITÉ

Plus en détail

Concordat sur les entreprises de sécurité

Concordat sur les entreprises de sécurité Concordat sur les entreprises de sécurité du 18 octobre 1996 Approuvé par le Département fédéral de justice et police le 17 décembre 1996 I. Généralités Art. 1 Parties Sont parties au concordat les cantons

Plus en détail

RAPPORT SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE RELATIVE A LA REGLEMENTATION DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF

RAPPORT SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE RELATIVE A LA REGLEMENTATION DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF RAPPORT SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE RELATIVE A LA REGLEMENTATION DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF (TITRE V du projet de Règlement Général de la COSUMAF) Entre le 1 er janvier et le 30 avril 2007,

Plus en détail

Ordonnance sur l infrastructure aéronautique

Ordonnance sur l infrastructure aéronautique Ordonnance sur l infrastructure aéronautique (OSIA) Projet Modification du Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 23 novembre 1994 1 sur l infrastructure aéronautique est modifiée comme suit:

Plus en détail

Loi portant relance de la négociation collective en matière de licenciement économique

Loi portant relance de la négociation collective en matière de licenciement économique CONFEDERATION FRANÇAISE DU COMMERCE DE GROS ET DU COMMERCE I NTERNATION AL Loi portant relance de la négociation collective en matière de licenciement économique Licenciement économique p.1 Harcèlement

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 11502-A

Secrétariat du Grand Conseil PL 11502-A Secrétariat du Grand Conseil PL 11502-A Date de dépôt : 20 mars 2015 Rapport de la Commission des travaux chargée d'étudier le projet de loi de M mes et MM. Cyril Aellen, Pierre Weiss, Pierre Conne, Jean

Plus en détail

770 A. Staatsrechtliche Entscheidungen. II. Abschnitt. Bundesgesetze.

770 A. Staatsrechtliche Entscheidungen. II. Abschnitt. Bundesgesetze. 770 A. Staatsrechtliche Entscheidungen. II. Abschnitt. Bundesgesetze. 4. Quant aux deux questions que soulève le recourant et consistant à savoir, l une, s'il ne serait pas plus avantageux pour son pupille

Plus en détail

Information à l intention du personnel. Les conditions de la retraite dès 2012. Le 19 juillet 2011. Direction des Finances DFIN Finanzdirektion FIND

Information à l intention du personnel. Les conditions de la retraite dès 2012. Le 19 juillet 2011. Direction des Finances DFIN Finanzdirektion FIND Information à l intention du personnel Les conditions de la retraite dès 2012 Le 19 juillet 2011 Direction des Finances DFIN Finanzdirektion FIND Page 2 de 10 Sommaire 1. En bref, les nouveautés concernant

Plus en détail

COMMENTARY. Résumé JONES DAY

COMMENTARY. Résumé JONES DAY Mars 2008 JONES DAY COMMENTARY La Réforme du Régime de la Taxe de 3% Conformément aux articles 990 D à 990 H du code général des impôts ( CGI ), toutes les entités, françaises ou étrangères qui, directement

Plus en détail

Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

Le Conseil d Etat du canton de Fribourg .0.5 Ordonnance du mai 005 relative aux sites Internet de l Etat Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu l article 9 let. c de la loi du 6 octobre 00 sur l organisation du Conseil d Etat et de l administration

Plus en détail

Arrêté portant modification du plan et du règlement d aménagement communal sur le secteur des Portes-Rouges (Du 4 mai 2015)

Arrêté portant modification du plan et du règlement d aménagement communal sur le secteur des Portes-Rouges (Du 4 mai 2015) Arrêté portant modification du plan et du règlement d aménagement communal sur le secteur des Portes-Rouges (Du 4 mai 2015) Le Conseil général de la Ville de Neuchâtel, Vu la loi sur l'aménagement du territoire,

Plus en détail

Obligations de réaliser et de publier un rapport ou un document incombant aux administrations de l État

Obligations de réaliser et de publier un rapport ou un document incombant aux administrations de l État PRE MIER MI NI ST RE CONSEIL D ORIENTATION DE L ÉDITION PUBLIQUE ET DE L INFORMATION ADMINISTRATIVE Obligations de réaliser et de publier un rapport ou un document incombant aux administrations de l État

Plus en détail

Avis relatif à l intégrité du marché Approbation de modifications

Avis relatif à l intégrité du marché Approbation de modifications Avis relatif à l intégrité du marché Approbation de modifications 26 mai 2006 N o 2006-012 Acheminement suggéré Négociation Affaires juridiques et conformité DISPOSITIONS SE RAPPORTANT À LA PRIORITÉ AUX

Plus en détail

Manuel sur les procédures en matière de conventions et recommandations internationales du travail

Manuel sur les procédures en matière de conventions et recommandations internationales du travail Manuel sur les procédures en matière de conventions et recommandations internationales du travail Département des normes internationales du travail Bureau international du Travail Genève Rev. 2012 Copyright

Plus en détail

RAPPORT EXPLICATIF. accompagnant l avant-projet de loi concernant le financement des hôpitaux et des maisons de naissance. DSAS/Projet du 06.12.

RAPPORT EXPLICATIF. accompagnant l avant-projet de loi concernant le financement des hôpitaux et des maisons de naissance. DSAS/Projet du 06.12. RAPPORT EXPLICATIF accompagnant l avant-projet de loi concernant le financement des hôpitaux et des maisons de naissance Le présent rapport explicatif est structuré selon le plan suivant : 1 INTRODUCTION

Plus en détail

cahier des charges de la COMMISSION DU PERSONNEL

cahier des charges de la COMMISSION DU PERSONNEL cahier des charges de la COMMISSION DU PERSONNEL REGLEMENT ET CAHIER DES CHARGES DE LA COMMISSION DU PERSONNEL Dans ce règlement, les termes désignant des personnes s'appliquent aux femmes et aux hommes.

Plus en détail

Règlement de liquidation partielle

Règlement de liquidation partielle Règlement de liquidation partielle Valable dès le 14 mars 2013 Caisse de pensions Poste Viktoriastrasse 72 Case postale 528 CH-3000 Berne 25 Téléphone 058 338 56 66 Téléfax 058 667 63 77 www.pkpost.ch

Plus en détail

I Calendrier. Nice, le 15 février 2012. Le Directeur Académique Des Services de l Education Nationale

I Calendrier. Nice, le 15 février 2012. Le Directeur Académique Des Services de l Education Nationale Nice, le 15 février 2012 MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE, ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Le Directeur Académique Des Services de l Education Nationale à Boulevard Slama BP 3001 06201 Nice

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GIVRINS

MUNICIPALITE DE GIVRINS MUNICIPALITE DE GIVRINS Préavis municipal n 59 Point 5) de l ordre du jour de la séance ordinaire du Conseil communal, mercredi 8 décembre 2010, relatif au crédit d investissement de CHF 145'235.00, pour

Plus en détail

Changements importants!

Changements importants! Guide sur les fusions de communes Changements importants! Le présent Guide sur les fusions de communes a été établi en octobre 2005 sur la base des dispositions légales alors en vigueur ainsi que des procédures

Plus en détail

Circulaire du 12 mars 2015. relative à l application des exceptions au principe «silence vaut acceptation» dans les relations NOR : RDFF1501796C

Circulaire du 12 mars 2015. relative à l application des exceptions au principe «silence vaut acceptation» dans les relations NOR : RDFF1501796C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire du 12 mars 2015 relative à l application des exceptions au principe «silence vaut acceptation» dans les relations

Plus en détail

Intervention d Alice Pezard, président de chambre à la cour d appel de Paris ***

Intervention d Alice Pezard, président de chambre à la cour d appel de Paris *** Intervention d Alice Pezard, président de chambre à la cour d appel de Paris *** Les juges français et plus particulièrement ceux de la propriété industrielle sont favorables à tout dispositif juridictionnel

Plus en détail

Règlement relatif à l organisation du Conseil suisse d accréditation

Règlement relatif à l organisation du Conseil suisse d accréditation Règlement relatif à l organisation du Conseil suisse d accréditation (ROrg-CSA) du mars 0 Le Conseil suisse d accréditation, vu l art., al., de la loi du 0 septembre 0 sur l encouragement et la coordination

Plus en détail