Le premier sondage national sur ce que cela signifie d être un citoyen canadien

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le premier sondage national sur ce que cela signifie d être un citoyen canadien"

Transcription

1 LES CANADIENS ET LA CITOYENNETÉ Le premier sondage national sur ce que cela signifie d être un citoyen canadien RAPPORT DE SYNTHÈSE CONTEXTE L Institut Environics, en partenariat avec l Institut pour la citoyenneté canadienne, la Fondation Maytree, CBC et la RBC, a mené le tout premier sondage d opinion publique national afin de demander aux Canadiens ce que cela signifie d être un bon citoyen dans ce pays. Comment les Canadiens définissent-ils un «bon citoyen», dans quelle mesure sont-ils à l aise avec l état de la citoyenneté au pays, et comment se comparent les points de vue des citoyens nés ici et à l étranger? Les résultats sont basés sur un sondage d opinion publique mené à l échelle du pays du 19 novembre au 17 décembre Voici les points saillants et les principales conclusions de l étude. Un rapport final plus détaillé sera diffusé le 6 mars POINTS SAILLANTS Être un bon citoyen ne se borne pas à avoir un passeport, à respecter la loi et à payer des impôts. Beaucoup considèrent que ce sont des aspects essentiels de la citoyenneté, mais qu il est tout aussi important d être actif dans la collectivité, d aider les autres et d accepter les différences. L égalité des sexes et la responsabilité environnementale sont aussi très importantes chez un bon citoyen canadien. Les Canadiens font confiance à la citoyenneté telle qu ils la définissent. Ils pensent que tout le monde peu importe le lieu de naissance peut être un bon citoyen. Les Canadiens s attendent à ce que les nouveaux venus s adaptent pour devenir de bons citoyens, mais beaucoup trouvent aussi que la société doit soutenir davantage cette démarche. La plupart des Canadiens sont à l aise avec les exigences actuelles de la citoyenneté et ne trouvent rien à redire à la double citoyenneté et aux Canadiens qui ont des antécédents de résidence au pays et vivent à l étranger. Les Canadiens nés au pays et à l étranger ont une conception étonnamment similaire de ce qu est un bon citoyen de ce pays. La plupart de ceux qui viennent d ailleurs sont devenus citoyens du fait de leur engagement à devenir des Canadiens. Ils sont aussi enclins que les natifs du pays à avoir vraiment le sentiment d être de bons citoyens et sont encore plus fiers d être Canadiens. 1

2 CONCLUSIONS DE L ÉTUDE DÉFINITION D UN «BON CITOYEN» 1. Pour les Canadiens, la «citoyenneté» ne se borne pas à avoir un passeport, à respecter la loi et à payer des impôts. Beaucoup considèrent que ce sont des aspects essentiels de la citoyenneté, mais qu il est tout aussi important d être actif dans la collectivité, d aider les autres et d accepter les différences. Indépendamment de la définition juridique de la citoyenneté, qui est basée sur des règles établies par le gouvernement fédéral, qu est-ce qui caractérise de nos jours un «bon» citoyen du Canada? Invité à répondre (sans aide), le public canadien identifie une série d attributs et d actes. Certains sont fondamentaux, comme respecter la loi (35 %), payer des impôts (10 %) et voter aux élections (8 %). Mais les réponses qui ressortent vraiment sont celles où il est question d une implication et d une perspective engagées, comme le fait d être actif dans la collectivité (25 %), d aider les autres (17 %), d accepter les différences chez autrui (14 %), de partager les valeurs canadiennes (12 %) et de respecter les autres religions (9 %). D une façon générale, ces points de vue sont communs à l ensemble du pays, même si les Québécois sont plus enclins à considérer l acceptation des autres, le respect des autres religions et l adoption des valeurs canadiennes comme des attributs d un bon citoyen. La définition que donnent les Canadiens d un bon citoyen est très similaire à cette des Américains. Les résidents des États-Unis ont un peu plus tendance à affirmer qu un bon citoyen suit les règles (c.-à-d. respecte la loi, paie des impôts et vote aux élections). Mais comme les Canadiens, ils considèrent qu un bon citoyen est quelqu un qui est actif dans la collectivité (22 %) et, surtout, qui aide les autres (26 %). 2. Les Canadiens trouvent que c est surtout le bénévolat et l entraide qui leur donne le sentiment d être de bons citoyens. Le manque de temps est considéré comme le principal empêchement. Avoir le sentiment d être un bon citoyen. Quand on leur demande ce qui leur donne le sentiment d être de bons citoyens, les Canadiens insistent sur le bénévolat (34 %) et l amabilité et la générosité envers les autres (26 %), avant le fait de payer des impôts (21 %), de respecter la loi (20 %) et de voter aux élections (17 %). Il existe une certaine divergence d opinions parmi la population. Pour les Québécois, le fait de payer des impôts et de travailler pour assurer leur subsistance leur donne le sentiment d être de bons citoyens. Chez les Canadiens qui ont un niveau socio-économique plus élevé (études et revenu), il y a plusieurs choses qui font qu ils se sentent de bons citoyens. Obstacles. Les Canadiens ne trouvent pas qu il y a des contraintes majeures les empêchant de faire des choses pour sentir qu ils sont de bons citoyens. Le principal obstacle est le manque de temps (21 %), suivi du coût (9 %). Aucun autre obstacle n est identifié par plus de cinq pour cent des Canadiens, et plus de quatre sur dix (44 %) n ont rien trouvé qui les empêche d avoir le sentiment d être de bons citoyens. 2

3 3. L égalité des sexes et la responsabilité environnementale sont aussi largement considérées comme très importantes chez un bon citoyen canadien. Lorsqu on leur a présenté une liste de 17 attributs que doit avoir un bon citoyen canadien, le traitement équitable des femmes et des hommes (95 % pensent que c est très important pour un bon citoyen) vient en tête, suivi de l obéissance aux lois du Canada (89 %), de la tolérance ou du respect envers ceux qui sont différents (82 %), du vote aux élections (82 %) et de la protection de l environnement (80 %). Dans chaque cas, une majorité de six et sept répondants sur dix estime qu un bon citoyen fait attention aux problèmes du moment (68 %), respecte les autres religions (65 %), a le sentiment d avoir des relations avec les autres membres de la société (63 %) et connaît l histoire du Canada (62 %). La moitié des Canadiens affirme qu un bon citoyen est actif dans la collectivité (51 %), partage des valeurs communes (51 %), affiche sa fierté envers le pays (c.-à-d. célèbre la fête du Canada) (51 %) ou fait du bénévolat (49 %), alors que pour quatre Canadiens sur dix, cela consiste à faire des dons à des organismes de bienfaisance (42 %) et à connaître les peuples autochtones (40 %). Le bilinguisme (français et anglais) (19 %) et le fait d être entrepreneur ou propriétaire d une petite entreprise (18 %) viennent au bas de la liste. D une façon générale, beaucoup de ces attributs (mais pas tous) sont considérés comme plus essentiels chez un bon citoyen pour les femmes et les Canadiens plus âgés, et moins essentiels pour les Québécois. Le bilinguisme est une exception fondamentale, les Québécois étant bien plus enclins à l associer à un bon citoyen canadien. Les Canadiens nés à l étranger ont plus tendance que les natifs du pays à considérer plusieurs attributs comme très importants chez un bon citoyen, notamment le fait d obéir aux lois du Canada, d accepter les différences, de protéger l environnement, de respecter les autres religions, de sentir un lien avec les autres, de partager des valeurs et d apprendre à connaître les autochtones. PERCEPTIONS DE L ÉTAT DE LA CITOYENNETÉ AU CANADA 4. Les Canadiens se disent très confiants envers la citoyenneté telle qu ils la conçoivent et ne voient pas de menaces particulières dans l immigration. Les personnes nées à l étranger peuvent-elles faire de bons citoyens? De l avis général, les immigrants peuvent faire d aussi bons citoyens canadiens que les natifs du pays. Neuf répondants sur dix (89 %) estiment qu une personne née en dehors du Canada peut faire un aussi bon citoyen que quelqu un né au pays. Cette opinion est largement partagée par l ensemble de la population, mais elle est particulièrement répandue chez les Canadiens de moins de 45 ans et ceux qui ont fait des études universitaires. Les Américains (86 %) pensent également que les immigrants sont aussi susceptibles d être de bons citoyens que les résidents nés au pays. Les résidents permanents peuvent-ils faire de bons citoyens? Qu en est-il des résidents permanents qui ont la permission de vivre et de travailler au Canada mais qui ne sont pas des citoyens canadiens? La grande majorité (81 %) des Canadiens pensent que les résidents permanents sont aussi susceptibles que les immigrants ayant le statut de citoyens canadiens d être de bons citoyens dans ce pays. Cette opinion est surtout répandue au Québec, parmi les moins de 45 ans et les résidents permanents. 3

4 5. Les Canadiens s attendent à ce que les nouveaux venus s adaptent pour devenir de bons citoyens, mais beaucoup pensent aussi que la société doit faire plus pour soutenir cette démarche. L importance de s adapter pour devenir de bons citoyens. On s attend à ce que les nouveaux arrivants aient besoin de s adapter pour devenir de bons citoyens. Les Canadiens identifient (sans aide) plusieurs façons importantes dont les nouveaux venus doivent s y prendre pour s adapter, notamment assimiler la culture et le mode de vie du Canada (36%), apprendre le français ou l anglais (32 %), s adapter aux valeurs canadiennes (27 %) et suivre les lois du Canada (26 %). Certains pensent aussi que pour devenir un bon citoyen, il faut établir des relations avec des amis et des voisins (17 %) et être financièrement autonome (12 %). Seule une petite proportion (8 %) estime que les nouveaux arrivants doivent abandonner complètement leur culture pour devenir de bons citoyens. Qu ils soient nés au pays ou à l étranger, les Canadiens s entendent particulièrement sur ce que les nouveaux arrivants devraient faire pour être de bons citoyens. Les immigrants qui sont devenus des citoyens canadiens sont plus enclins que les résidents permanents à dire qu il est important pour les nouveaux venus de se familiariser avec la culture canadienne (39 % contre 25 %, respectivement) et de renoncer à la leur (9 % contre 4 %, respectivement). Rôle de la société canadienne. Outre l opinion largement répandue voulant que les nouveaux arrivants doivent s adapter pour devenir de bons citoyens, une infime majorité (56 %) pense que la société canadienne fait assez pour les aider dans cette démarche. Ce point de vue est encore plus marqué chez les personnes nées à l étranger (61 %), surtout en Asie et au Moyen-Orient (68 %). Néanmoins, une forte minorité (44 %) ne croît pas que la société soutient assez les nouveaux arrivants (26 %) ou ne sait pas au juste quel soutien est offert (18 %). Les Canadiens qui ont fait des études universitaires et les femmes sont plus enclins à dire que la société ne fournit pas aux nouveaux arrivants l aide dont ils ont besoin pour devenir de bons citoyens. Façons d aider les nouveaux arrivants à devenir de bons citoyens. La minorité qui ne pense pas que la société canadienne fait assez pour aider les nouveaux arrivants à devenir de bons citoyens a été invitée à dire (sans aide) ce qu il faudrait faire de plus. Les répondants ont suggéré avant tout de simplement approcher et inclure les nouveaux arrivants (33 %). Ils ont aussi proposé de les aider à trouver du travail (17 %), à acquérir les compétences linguistiques nécessaires (17 %) et à apprendre l histoire et la culture du Canada (13 %), de faire du mentorat ou du bénévolat avec eux (13 %), et de reconnaître leurs diplômes et leurs compétences professionnelles (12 %). Les immigrants sont plus enclins que les Canadiens de souche à suggérer d embaucher des nouveaux arrivants pour les aider à devenir de meilleurs citoyens et ils ont moins tendance à suggérer de leur enseigner la culture canadienne. Droit de vote des non-citoyens. Pour l heure, une minorité de Canadiens est favorable à l idée d accorder le droit de vote à des personnes qui vivent au Canada sans avoir la citoyenneté, que ce soit au niveau fédéral (23 %), provincial (27 %) ou municipal (38 %). L appui accordé à cette idée est plus grand dans les villes de habitants et plus (39 %), surtout à Toronto (46 %) et à Vancouver (44 %). Une majorité de résidents permanents accepterait qu on accorde le droit de vote aux résidents qui n ont pas la citoyenneté aux niveaux municipal (65 %) et provincial (56 %), tandis que près de la moitié (46 %) aimerait aussi que ce droit soit accordé pour des élections fédérales. 4

5 6. La plupart des Canadiens sont à l aise avec les exigences actuelles de la citoyenneté et il n y a pas de demandes particulières pour changer les choses. Connaissance des exigences liées à la citoyenneté. Les Canadiens ont une connaissance limitée des exigences à remplir actuellement pour acquérir la citoyenneté canadienne. Plus de quatre sur dix (44 %) disent qu ils connaissent bien ou assez bien ces exigences, tandis que plus de la moitié (54 %) affirment être peu ou pas du tout au courant. Ce sont les personnes nées à l étranger qui connaissent davantage ces exigences (68 %), surtout celles qui sont au Canada depuis moins de 10 ans (82 %). Opinion concernant les exigences liées à la citoyenneté. Même s ils n en ont qu une connaissance limitée, les Canadiens ont plutôt tendance à penser que les exigences actuelles de la citoyenneté sont appropriées. Près de la moitié (47 %) estime que les règles sont adéquates, alors qu un quart (26 %) juge qu elles ne sont pas assez strictes et six pour cent pensent qu elles le sont trop; 20 pour cent n ont pas d opinion. Le reste des avis exprimés dans la plupart des segments de la population indique que les règles actuelles sont adéquates; néanmoins, l opinion selon laquelle les exigences ne sont pas assez strictes est plus répandue parmi les Canadiens plus âgés (45 ans et plus), ceux qui ont fait des études universitaires et les personnes nées au pays (28 % contre 18 % des personnes nées à l étranger). Les Américains et les Canadiens ont des points de vue très similaires sur la question. Un grand nombre d Américains (43 %) estiment que les exigences liées à la citoyenneté américaine sont adéquates, alors que trois sur dix (30 %) pensent qu elles ne sont pas assez strictes et 15 pour cent jugent qu elles le sont trop. Règles trop ou pas assez strictes. Au Canada, la minorité qui veut des exigences plus strictes insiste pour avoir une vérification des antécédents et de sécurité (24 %), un plus grand respect des lois et des valeurs canadiennes (21 %), et des normes plus élevées pour les compétences linguistiques (15 %), et ce, tant pour l immigration que la citoyenneté. Ceux qui estiment que les règles sont trop strictes aimeraient que les exigences soient assouplies afin d augmenter le nombre d immigrants reçus (19 %), un délai d attente plus court (17 %) et des exigences moins rigoureuses en ce qui concerne la connaissance du Canada (15 %). Opinion concernant les exigences spécifiques. Quand on leur a posé spécifiquement la question, les Canadiens ont répondu dans une large majorité qu ils trouvent adéquates les règles concernant l attente minimale de trois ans (69 %) et l obligation de parler et de comprendre le français ou l anglais de base (86 %). Ce point de vue est partagé par l ensemble de la population. Juste équilibre entre les droits et les responsabilités. La plupart des Canadiens estiment qu il y a un bon équilibre entre les droits et les responsabilités des citoyens canadiens. Les deux tiers (65 %) jugent que l équilibre est à peu près correct, alors que deux Canadiens sur dix (21 %) pensent que les citoyens ont trop de droits et un sur dix (10 %) estime qu ils ont trop de responsabilités. Ces avis sont partagés par l ensemble de la population, même si l opinion selon laquelle les citoyens canadiens n ont pas assez de responsabilités est plus répandue parmi ceux qui appartiennent à la tranche de revenu la plus élevée. Acceptation de conditions de citoyenneté supplémentaires. Les partisans d exigences plus rigoureuses pour la citoyenneté ne sont guère nombreux. Une petite majorité (53 %) serait favorable à un vote obligatoire alors que seulement un tiers (34 %) appuie le principe consistant à exiger de tous au moins une année de bénévolat ou de service communautaire comme condition pour obtenir la citoyenneté. Le fait d obliger les citoyens à respecter certaines valeurs canadiennes jouit du soutien le plus élevé (70 %), surtout au Québec chez les Canadiens de 60 ans et plus et ceux qui sont moins instruits. 5

6 7. La plupart des Canadiens ne trouvent rien à redire à la double citoyenneté ni aux Canadiens vivant à l étranger qui ont des antécédents de résidence au pays. Double citoyenneté. La plupart des Canadiens sont à l aise avec la double citoyenneté (71 %), même si ce sentiment est davantage répandu chez ceux qui sont plus jeunes, plus instruits, plus à l aise financièrement et nés à l extérieur du Canada. La double citoyenneté est considérée comme une bonne chose, surtout pour garder des liens avec d autres pays, car elle représente une liberté de choix pour les Canadiens et n est pas perçue comme nuisible pour le Canada. Ceux qui estiment que la double citoyenneté ne devrait pas être permise pensent qu elle entraîne un manque de loyauté ou d engagement envers le Canada. Les Canadiens sont davantage en faveur de la double citoyenneté que les Américains : six Américains sur dix (58 %) pensent que les citoyens des États-Unis devraient avoir le droit d être légalement des citoyens d un autre pays. Canadiens vivant à l étranger. La plupart des Canadiens ne trouvent rien à redire au fait que des concitoyens vivent à l étranger; plus de six sur dix (64 %) estiment que les Canadiens vivant à l étranger (environ trois millions) sont d une façon générale une bonne chose pour le Canada. Cette opinion est plus répandue parmi les Canadiens de moins de 60 ans et ceux qui sont nés au Canada. Le fait de pouvoir vivre à l étranger est considéré comme bonne pour représenter le Canada et ses valeurs dans d autres pays, et fournir des occasions d apprentissage et d emploi intéressantes. La minorité qui trouve que c est mauvais chose pour le Canada pense que cela nuit aux services du pays (en raison d une assiette fiscale réduite), à l économie et à la base de connaissances. Exigences concernant la résidence. Même si la majorité soutient la double citoyenneté et la vie à l étranger, le public estime qu il devrait y avoir certaines limites à la citoyenneté dans le cas des personnes qui la détiennent sans jamais résider dans le pays. Une petite majorité (52 %) pense que de telles conditions devraient être mises en place alors que quatre personnes sur dix (41 %) ne sont pas de cet avis. L appui en faveur de ce genre d exigences est plus important parmi les Canadiens qui n ont pas été à l université et ceux qui sont nés au Canada. Droit de vote. Une majorité est d accord pour que les Canadiens vivant à l étranger aient le droit de voter aux élections fédérales (69 %) et provinciales (56 %), mais une minorité seulement (35 %) estime qu ils devraient pouvoir voter aux élections municipales. Les partisans du vote à l étranger sont plus nombreux dans les grands centres urbains du Canada (Montréal, Toronto, Vancouver) lorsqu il s agit des élections fédérales et provinciales mais pas pour les élections municipales. POINTS DE VUE DES CITOYENS NÉS AU PAYS ET À L ÉTRANGER 8. Les citoyens nés à l étranger sont aussi enclins que les natifs du pays à avoir vraiment le sentiment d être de bons citoyens et encore plus fiers d être Canadiens. Avoir vraiment le sentiment d être un citoyen. Lorsqu on définit un «bon citoyen» comme quelqu un d actif dans sa collectivité, sa province, son territoire ou son pays, les trois quarts (36 %) des personnes ont vraiment le sentiment d être de bons citoyens du Canada. Cela vaut autant pour les natifs du pays (78 %) que pour ceux qui viennent de l étranger (75 %). En comparaison, 45 pour cent des résidents permanents ont vraiment le sentiment d être de bons citoyens. Fierté envers le Canada. Une forte majorité (82 %) se dit très fière d être canadienne, un sentiment qui est plus largement répandu parmi les citoyens nés à l étranger (88 %) que chez les natifs du pays (81 %). En outre, les trois quarts (75 %) des résidents permanents sont très fiers de vivre au Canada et ont davantage tendance à être plus fiers du Canada que de leur pays d origine (67 %). 6

7 Ce dont on est le plus fier à propos du Canada. Qu est-ce qui rend les gens le plus fiers du Canada? C est d abord et avant tout le fait que le Canada est libre et démocratique (28 %). D autres raisons sont invoquées : les Canadiens sont des gens humains et attentionnés (11 %), le Canada est respecté par les autres pays (8 %), la qualité de vie (7 %) et l esprit de tolérance (7 %). Qu ils soient nés au pays ou à l étranger, les citoyens ont les mêmes raisons d être fiers du Canada, ceux venant de l étranger étant toutefois plus enclins à invoquer la qualité de vie. Ce dont on est le moins fier à propos du Canada. Qu est-ce qui rend les gens le moins fiers du Canada? Les politiciens et la direction du gouvernement (20 %) sont les plaintes qui reviennent le plus souvent. Il y a d autres préoccupations, entre autres : les dossiers environnementaux du Canada (6 %), le traitement des autochtones (5 %), le racisme et la discrimination (4 %), et le manque de poids sur la scène internationale (4 %). Les natifs du pays ont plus tendance que les citoyens venant de l étranger à dire que ce sont les politiciens du Canada dont ils sont le moins fiers; sinon, les deux groupes ont des préoccupations similaires. 9. Les citoyens nés à l étranger et les natifs du pays partagent le même point de vue sur ce qu est un bon citoyen. La définition d un bon citoyen (voir le point 1) est essentiellement la même chez tous les citoyens, qu ils soient nés au pays ou ailleurs. Les personnes venant de l étranger ont davantage tendance à dire qu un bon citoyen respecte les lois (41 % contre 33 % des natifs du pays) et vote (12 % contre 8 % des natifs du pays). Pourtant, les citoyens venant de l étranger sont aussi enclins que ceux nés au pays à définir la citoyenneté comme étant le fait d être actif dans la collectivité, d aider les autres, d accepter les différences et de partager les valeurs canadiennes. 10. La plupart des citoyens venant de l étranger le sont devenus du fait de leur engagement à être des Canadiens. Raisons pour devenir un citoyen canadien. Les raisons les plus fréquemment invoquées par les personnes originaires de l étranger pour devenir des citoyens en règle est le désir de s installer d une façon permanente (26 %) ou de confirmer leur appartenance au pays (17 %). Pour certains, ce sont les parents qui ont fait le choix lorsqu ils étaient jeunes (25 %). D autres raisons sont invoquées pour devenir un citoyen en règle, notamment parce que la famille est installée au Canada (10 %), pour voter (9 %), pour avoir un passeport (6 %) et pour que les enfants aient la nationalité canadienne (6 %). Obtention de la citoyenneté. La plupart des personnes nées à l étranger estiment qu il leur a été relativement facile de devenir des citoyens en règle. Huit personnes sur dix estiment que cela a été très (59 %) ou assez (22 %) facile, alors qu une personne sur dix a trouvé cela assez (8 %) ou très (4 %) difficile. Les immigrants originaires d Europe ont eu moins de difficulté que ceux arrivant d Asie ou du Moyen-Orient (62 % et 48 %, respectivement, estiment que les démarches pour obtenir la citoyenneté ont été très faciles). Moment où l on a le sentiment d être un citoyen. Indépendamment du processus d obtention de la citoyenneté, à quel moment les immigrants commencent-ils à se sentir comme des citoyens canadiens? Une personne sur quatre (25 %) estime qu elle a commencé à se sentir comme un citoyen à partir du moment où elle est arrivée au pays. Certains citoyens mentionnent des étapes spécifiques comme la cérémonie de citoyenneté (16 %), la première fois où ils ont voté (9 %) ou quand ils ont eu leur premier passeport (5 %). D autres évoquent les fois où ils se sont impliqués dans la société canadienne (par exemple, pour trouver du travail; 11 %), se sont intéressés à la culture canadienne (5 %), sont devenus à l aise en français ou en anglais (4 %) ou ont commencé à être actifs dans la collectivité (4 %). 7

8 Ce qui empêche d avoir le sentiment d être un citoyen. Indépendamment de leur expérience personnelle, les citoyens venant de l étranger ont identifié plusieurs obstacles qui, estiment-ils, empêchent les nouveaux arrivants de se sentir vraiment comme des citoyens du Canada. Il y a d abord et avant tout les barrières linguistiques (40 %), puis l isolement physique ou la difficulté de circuler (20 %), le choc culturel (19 %), les préjugés et la discrimination (14 %), et le sentiment de ne pas être les bienvenus ou inclus (10 %). MÉTHODE DE SONDAGE Les résultats sont basés sur un sondage téléphonique mené par le groupe de recherche Environics auprès d un échantillon représentatif de résidents canadiens (18 ans et plus) entre le 18 novembre et le 17 décembre Un échantillon de population de cette taille fournit des résultats exacts à plus ou moins 2,0 points de pourcentage, 19 fois sur 20. La marge d erreur est plus grande avec les résultats des sousgroupes régionaux et sociodémocratiques de l échantillon au complet. Les données sur les Américains sont basées sur un sondage téléphonique mené par CARAVAN auprès d un échantillon représentatif de adultes (18 ans et plus) vivant dans les États-Unis continentaux, entre le 19 et le 22 janvier Un échantillon de population de cette taille fournit des résultats exacts à plus ou moins 3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Renseignements : Keith Neuman, Ph.D. Directeur général Institut Environics

DOCUMENT D INFORMATION Droits de la personne et dignité humaine Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Droits de la personne et dignité humaine Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Droits de la personne et dignité humaine Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION Devenir citoyens : sondage d opinion auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université Dalhousie Objet :

Plus en détail

Canada s Social Contract: Evidence from Public Opinion

Canada s Social Contract: Evidence from Public Opinion Canada s Social Contract: Evidence from Public Opinion Matthew Mendelsohn Résumé Document de recherche n P 01 Réseau de la participation publique Disponible uniquement en anglais à partir du site www.cprn.org

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Les populations et leur environnement naturel Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Les populations et leur environnement naturel Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Les populations et leur environnement naturel Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université

Plus en détail

CHAPITRE 5 Famille et vie en société

CHAPITRE 5 Famille et vie en société CHAPITRE 5 Famille et vie en société Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Instances de socialisation, confiance, perception par les individus de leur mode de vie Instances ou

Plus en détail

ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE

ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE Synthèse des principaux résultats Conseil Régional du Centre Septembre 2003 BVA OPINION 191 avenue du Général

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

RAPPORT SYNTHÈSE ÉTUDE DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS ET DE LA SITUATION DES PROPRIÉTAIRES DE PETITES ENTREPRISES DE CAMIONNAGE AU QUÉBEC

RAPPORT SYNTHÈSE ÉTUDE DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS ET DE LA SITUATION DES PROPRIÉTAIRES DE PETITES ENTREPRISES DE CAMIONNAGE AU QUÉBEC RAPPORT SYNTHÈSE ÉTUDE DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS ET DE LA SITUATION DES PROPRIÉTAIRES DE PETITES ENTREPRISES DE CAMIONNAGE AU QUÉBEC Jacques Roy, Ph.D. et Pierre Filiatrault, Ph.D. 1/8

Plus en détail

SONDAGE DE CBC/RADIO-CANADA AUPRÈS DES PARTIES INTÉRESSÉES 2013 FAITS SAILLANTS DE LA RECHERCHE

SONDAGE DE CBC/RADIO-CANADA AUPRÈS DES PARTIES INTÉRESSÉES 2013 FAITS SAILLANTS DE LA RECHERCHE SONDAGE DE CBC/RADIO-CANADA AUPRÈS DES PARTIES INTÉRESSÉES 2013 FAITS SAILLANTS DE LA RECHERCHE Ce rapport sommaire présente quelques-uns des résultats du sondage en ligne mené par Phoenix SPI auprès des

Plus en détail

L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins

L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins Synthèse Ipsos / CNOM Jeudi 30 mars 2006 Ipsos Public Affairs Ipsos a interrogé, en parallèle, 949 personnes constituant un échantillon

Plus en détail

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne LES JEUNES ADULTES QUÉBÉCOIS ET LE CRÉDIT Résultats préliminaires 1 Présentés en conférence de presse, à Montréal, le 22 novembre 2004 à l occasion du lancement de la campagne «Je suis dans la marge jusqu

Plus en détail

Le regard des 18-35 ans sur les sites et applications de rencontre

Le regard des 18-35 ans sur les sites et applications de rencontre NOTE DETAILLÉE Le regard des 18-35 ans sur les sites et applications de rencontre Sondage Harris Interactive pour Glamour Enquête réalisée en ligne du 20 au 22 et du 27 au 29 octobre 2015. Échantillon

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada. Le 20 avril 2015. Recherche réalisée par :

Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada. Le 20 avril 2015. Recherche réalisée par : Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada 2015 Le 20 avril 2015 Recherche réalisée par : Méthodologie Dans le cadre des Consultations budgétaires auprès des élèves 2014-2015,

Plus en détail

Les Canadiens et le rôle du Pape

Les Canadiens et le rôle du Pape PRESSE CANADIENNE / LÉGER MARKETING Les Canadiens et le rôle du Pape Rapport 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8 Tél. : 514-982-2464 Télec. : 514-987-1960 www.legermarketing.com 1.

Plus en détail

LE CLIMAT SOCIO-ÉCONOMIQUE AU QUÉBEC

LE CLIMAT SOCIO-ÉCONOMIQUE AU QUÉBEC LE CLIMAT SOCIO-ÉCONOMIQUE AU QUÉBEC Hiver 2001-2002 Sondage réalisé pour Par la firme la firme de sondages BAROMÈTRE INC. Mars 2002 MÉTHODOLOGIE Méthodologie en bref : sondage téléphonique réalisé auprès

Plus en détail

PERCEPTION DES INTERNAUTES QUÉBÉCOIS À L ÉGARD DES IMMIGRANTS ET DE LA CHARTE DES VALEURS QUÉBÉCOISES

PERCEPTION DES INTERNAUTES QUÉBÉCOIS À L ÉGARD DES IMMIGRANTS ET DE LA CHARTE DES VALEURS QUÉBÉCOISES www.som.ca MONTRÉAL 1180, rue Drummond Bureau 620 Montréal (Québec) H3G 2S1 T 514 878-9825 QUÉBEC 3340, rue de La Pérade 3 e étage Québec (Québec) G1X 2L7 T 418 687-8025 PERCEPTION DES INTERNAUTES QUÉBÉCOIS

Plus en détail

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les principaux enseignements FD/EP N 113392 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

Quel est l âge des participants?

Quel est l âge des participants? Quel est l âge des participants? Force est de constater que l étude à susciter les réponses de 630 participants. Il témoigne en effet de la participation massive à ce sondage et ainsi du grand intérêt

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire québécoise : les grands constats

Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire québécoise : les grands constats Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire québécoise : les grands constats Québec, le 27 avril 2012 La première enquête de la Fondation CAA-Québec, vouée au développement de la connaissance

Plus en détail

La mémoire de 1982 : amnésie, confusion, acceptation, désillusion ou contestation?

La mémoire de 1982 : amnésie, confusion, acceptation, désillusion ou contestation? a3n 0s La mémoire de 1982 : amnésie, confusion, acceptation, désillusion ou contestation? François Rocher École d études politiques Université d Ottawa Communication présentée au colloque 30 ans après

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Indice sage de confiance des entreprises

Indice sage de confiance des entreprises Indice sage de confiance des entreprises Tendances mondiales L indice Sage de confiance des entreprises est une mesure annuelle effectuée auprès des PME dans le monde, afin de présenter une image claire

Plus en détail

Quelques mois après la naissance d un bébé,

Quelques mois après la naissance d un bébé, Naître en France L organisation familiale après la naissance L organisation du couple, puis de la famille, est modifiée par la naissance d un enfant. Comment les parents se répartissent-ils les rôles?

Plus en détail

Résultats du calcul de l indice canadien de report de la retraite Sun Life

Résultats du calcul de l indice canadien de report de la retraite Sun Life Résultats du calcul de l indice canadien de report de la retraite Sun Life Septembre 9 Ce que les canadiens pensent de la retraite et du report de la retraite Principales conclusions : L optimisme est

Plus en détail

Les restaurants vus par les Français Etude pour l UMIH

Les restaurants vus par les Français Etude pour l UMIH Les restaurants vus par les Français Etude pour l UMIH Contact : Bruno Jeanbart Directeur du département Opinion Tel : 01 78 94 89 87 Email : bjeanbart@opinion-way.com 15 place de la République 75003 Paris

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs

Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs Sondage réalisé par pour en partenariat avec Publié le 23 juin 2016 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI

REPUBLIQUE DU BURUNDI REPUBLIQUE DU BURUNDI Ministère à la Présidence Chargé de la Bonne Gouvernance, de la Privatisation, de l Inspection Générale de l Etat et de l Administration Locale ETUDE DIAGNOSTIQUE SUR LA GOUVERNANCE

Plus en détail

Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions propices à la prospérité

Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions propices à la prospérité Communiqué de presse Pour diffusion immédiate SONDAGE ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS-LÉGER MARKETING: Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions

Plus en détail

Utilisation des services de soins à domicile par les personnes âgées par Gisèle Carrière

Utilisation des services de soins à domicile par les personnes âgées par Gisèle Carrière Utilisation des services de soins à domicile par les personnes âgées 47 Utilisation des services de soins à domicile par les personnes âgées par Gisèle Carrière Mots-clés : activités de la vie quotidienne,

Plus en détail

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Résumé UNEÎLEUNIE UNAVENIRUNIQUE UNE Avant-propos Nous avons la chance de vivre dans une communauté unie et bienveillante

Plus en détail

Handicap et emploi : qu en pensent les Français?

Handicap et emploi : qu en pensent les Français? Etude CSA pour CED* Handicap et emploi : qu en pensent les Français? Plus de 4 Français sur 5 se disent à l aise à l idée de travailler aux côtés d une personne en situation de handicap Le 25 septembre

Plus en détail

Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002

Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002 1. Sommaire statistique Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002 1.1 Vue d ensemble Nombre de groupes Participants par catégorie 34 Producteurs 4 5 Transformateurs 1 Distributeur Nombre de participants

Plus en détail

Les Français et les nouveaux partis politiques LEVEE D EMBARGO LE 7 DECEMBRE 4H00

Les Français et les nouveaux partis politiques LEVEE D EMBARGO LE 7 DECEMBRE 4H00 Décembre 2013 Les Français et les nouveaux partis politiques Sondage réalisé par pour - Diffusé le samedi 7 décembre 2013 LEVEE D EMBARGO LE 7 DECEMBRE 4H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu 5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse Aperçu En Nouvelle-Écosse, la population change; et la proportion des personnes âgées est de plus en plus importante. Entre 2007 et 2033, le nombre d aînés (65

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LE COLLEGE BILAN ET

LES FRANÇAIS ET LE COLLEGE BILAN ET LES FRANÇAIS ET LE COLLEGE BILAN ET PERSPECTIVES - Sondage de l'institut CSA - N 1100267B Avril 2011 Contact : Jérôme Sainte-Marie Directeur du département Politique-Opinion Tel : 01 44 94 59 10 / 59 11

Plus en détail

SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2015 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA. The knowledge source for safe driving

SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2015 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA. The knowledge source for safe driving T R A F F I C I N J U R Y R E S E A R C H F O U N D A T I O N SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2015 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA The knowledge source for safe driving LA FONDATION DE RECHERCHES SUR

Plus en détail

Prévoyance collective

Prévoyance collective Prévoyance collective Résultats de l étude CTIP / Crédoc sur la perception de la gestion paritaire des institutions de prévoyance par les employeurs Dossier de presse Jeudi 7 avril 2011 Contact Presse

Plus en détail

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France Sondage réalisé à l occasion du Salon des Entrepreneurs 2010 Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France 21 janvier 2010 - Le Meurice Méthodologie page 2 Méthodologie Étude quantitative réalisée

Plus en détail

Planification pour une meilleure transition

Planification pour une meilleure transition Ministère des Services sociaux et communautaires Ministère des Services à l enfance et à la jeunesse Planification pour une meilleure transition Cadre de planification pour les jeunes ayant une déficience

Plus en détail

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Reprise économique et croissance Le Bureau canadien de l éducation internationale

Plus en détail

Eurobaromètre Standard 78. L OPINION PUBLIQUE DANS L UNION EUROPEENNE Automne 2012 RAPPORT NATIONAL BELGIQUE

Eurobaromètre Standard 78. L OPINION PUBLIQUE DANS L UNION EUROPEENNE Automne 2012 RAPPORT NATIONAL BELGIQUE Eurobaromètre Standard 78 L OPINION PUBLIQUE DANS L UNION EUROPEENNE Automne 2012 RAPPORT NATIONAL BELGIQUE Ce sondage a été commandé et coordonné par la Commission européenne, Direction générale Communication

Plus en détail

SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES DIPLÔMÉS DE L UQAM Février - Mars 2015

SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES DIPLÔMÉS DE L UQAM Février - Mars 2015 FAITS SAILLANTS SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES DIPLÔMÉS DE L UQAM Février - Mars 2015 OBJECTIF: orienter les actions du Bureau des diplômés Une collaboration du Service de planification académique et de recherche

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION Principales constatations de l Enquête 2013 auprès des emprunteurs hypothécaires Lorsqu ils

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université de Montréal Contexte

Plus en détail

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Rapport d analyse des résultats Présenté à l'institut du Nouveau Monde 22 mai 2013

Plus en détail

Le regard des Français sur leur gastronomie

Le regard des Français sur leur gastronomie Le regard des Français sur leur gastronomie Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 29 et 30 janvier 2015 Echantillon

Plus en détail

Arrondissement de Fleurimont Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent (phase II)

Arrondissement de Fleurimont Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent (phase II) Arrondissement de Fleurimont Ville de Sherbrooke Ce que les chiffres nous disent (phase II) INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Démographie De 2005 à 2009, le taux de fécondité des femmes âgées

Plus en détail

PROJET DIGNITÉ. Démystifier la pauvreté au Canada. ArmeeduSalut.ca/dignite

PROJET DIGNITÉ. Démystifier la pauvreté au Canada. ArmeeduSalut.ca/dignite le PROJET DIGNITÉ Démystifier la pauvreté au Canada sommaire Vous n êtes peut-être pas témoin de la pauvreté tous les jours. Mais croyez-nous, elle existe. En fait, un Canadien sur onze vit dans la pauvreté.

Plus en détail

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88 Psychologie Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé, notamment dans les hôpitaux et les cliniques. Par ailleurs, ils se répartissent sur un vaste spectre

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE Date de publication : 18 septembre 2008

RAPPORT D ANALYSE Date de publication : 18 septembre 2008 Les élections fédérales au Québec RAPPORT D ANALYSE Date de publication : 18 septembre 2008 Méthodologie Ce sondage Léger Marketing a été effectué par téléphone auprès de 1 001 Québécois et Québécoises,

Plus en détail

Près de la moitié des Canadiens sont ouverts à la représentation proportionnelle

Près de la moitié des Canadiens sont ouverts à la représentation proportionnelle SYSTÈMES ÉLECTORAUX Page 1 de 5 Près de la moitié des Canadiens sont ouverts à la représentation proportionnelle Le tiers des répondants sont d avis que le système électoral actuel, c est-àdire le système

Plus en détail

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism. «Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011 Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Contexte et objectifs de l étude Après 3 ans de mobilisation

Plus en détail

Protéger la dignité des personnes âgées dépendantes

Protéger la dignité des personnes âgées dépendantes MEMO/08/166 Bruxelles, le 17 mars 2008 Protéger la dignité des personnes âgées dépendantes En quoi consiste la maltraitance des personnes âgées? La maltraitance des personnes âgées existe sous de nombreuses

Plus en détail

Activité 4 : D où venons-nous?

Activité 4 : D où venons-nous? Activité : D où venons-nous? Niveau suggéré : primaire, intermédiaire Matières : géographie, sciences sociales, art du langage Aperçu Cette activité permet aux élèves de se familiariser avec les pays de

Plus en détail

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Synthèse des données sociodémographiques de 2011 Le document Principales caractéristiques de la population

Plus en détail

Foire aux questions et réponses. Obligations fiduciaires et conseillers financiers

Foire aux questions et réponses. Obligations fiduciaires et conseillers financiers Foire aux questions et réponses Obligations fiduciaires et conseillers financiers 2 Cette série de questions et réponses a pour but de fournir des informations d ordre général sur le rapport juridique

Plus en détail

Yannick Bastien Alain Bélanger

Yannick Bastien Alain Bélanger Un portrait comparatif de la situation de l emploi chez les immigrants et les minorités visibles dans les RMR de Montréal, Ottawa-Gatineau, Toronto et Vancouver Yannick Bastien Alain Bélanger Un portrait

Plus en détail

Les Français et le marché du gaz

Les Français et le marché du gaz Les Français et le marché du gaz Sondage Ifop pour ENI Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Alexandre Bourgine Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com Octobre 2015

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

Réseau des ingénieurs du Québec

Réseau des ingénieurs du Québec Réseau des ingénieurs du Québec L opinion des ingénieurs sur l exploitation des gaz de schiste RAPPORT FINAL FÉVRIER 2011 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question

Plus en détail

La crise des migrants

La crise des migrants La crise des migrants Sondage réalisé par pour Publié le dimanche 6 septembre 2015 Levée d embargo le samedi 5 septembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français

Plus en détail

TROUSSE D INFORMATION

TROUSSE D INFORMATION TROUSSE D INFORMATION POUR LA CAMPAGNE ÉLECTORALE 2015 FONDATION CANADIENNE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE Fondation canadienne pour le développement de carrière Rédaction explicative pour les élections

Plus en détail

Pour avoir l assurance d être entendu et défendu

Pour avoir l assurance d être entendu et défendu Pour avoir l assurance d être entendu et défendu UNE ÉVALUATION DU CLIMAT SOCIO-ÉCONOMIQUE QUÉBÉCOIS CONSULTATION EFFECTUÉE AUPRÈS DES MEMBRES CORPORATIFS DU CPQ 2004 CONSEIL DU PATRONAT DU QUÉBEC UNE

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite

Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite SOMMAIRE

Plus en détail

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015 Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité Mars 2015 Table des matières CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 4 RÉSULTATS DÉTAILLÉS Section A : Clients D sans puissance

Plus en détail

Le système judiciaire canadien et les droits et responsabilités des citoyens canadiens

Le système judiciaire canadien et les droits et responsabilités des citoyens canadiens Chapitre 16 Le système judiciaire canadien et les droits et responsabilités des citoyens canadiens Résumé Tous les citoyens canadiens ont des droits et des responsabilités. Ces droits et responsabilités

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

Les Canadiens et le bilinguisme

Les Canadiens et le bilinguisme Les Canadiens et le bilinguisme Rapport final Présenté à La Société Radio-Canada Recherche, Grille et Diffusion Décembre 2006 07-5517rap-final-complet Table des matières Méthodologie 3 Notes de lecture..

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

centre de connaissance sécurite routière

centre de connaissance sécurite routière centre de connaissance sécurite routière MESURE D ATTITUDES SECURITE ROUTIERE 2009 RESUME DE PARTIE 3 : NORMES SOCIALES, PERCEPTION DES RISQUES ET NOUVEAUX THÈMES MESURE D ATTITUDES SECURITE ROUTIERE 2009

Plus en détail

Les Français et leur retraite

Les Français et leur retraite Département Consommation Marketing 142, rue du Chevaleret 75013 Paris 01 40 77 85 60 Les Français et leur retraite Rapport d étude réalisé pour Décembre 2002 Franck LEHUEDE Sous la Direction de Jean-Pierre

Plus en détail

Sondage dans les réserves

Sondage dans les réserves Sondage dans les réserves Rapport définitif 5 octobre 2001 Présenté à : Planification stratégique Direction générale des Communications Affaires indiennes et du Nord Canada 10, rue Wellington, bureau 1900

Plus en détail

Opinion des Québécois quant au financement du réseau routier

Opinion des Québécois quant au financement du réseau routier Institut Économique de Rapport de recherche Septembre 2007 Opinion des Québécois quant au financement du réseau routier Septembre 2007 13026-015 507, Place d Armes, bureau 700,, Québec H2Y 2W8 Téléphone

Plus en détail

COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES

COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES Strasbourg, le 17 février 2010 GVT/COM/I(2010)001 COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES Commentaires du Gouvernement des Pays-Bas sur le premier avis du

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Meilleure santé : fcrss.ca. Juin 2012

Meilleure santé : fcrss.ca. Juin 2012 Meilleure santé : une analyse des politiques et des programmes publics qui sont fondés sur les déterminants et les résultats de santé et qui sont efficaces pour avoir des populations les plus en santé

Plus en détail

Les Français, l e-administration, l enregistrement de données personnelles en ligne et l Open Data

Les Français, l e-administration, l enregistrement de données personnelles en ligne et l Open Data NOTE DETAILLEE Les Français, l e-administration, l enregistrement de données personnelles en ligne et l Open Data Sondage Harris Interactive pour Berger-Levrault Enquête téléphonique réalisée par l'institut

Plus en détail

LES JEUNES ET L INTENTION ENTREPRENEURIALE

LES JEUNES ET L INTENTION ENTREPRENEURIALE LES JEUNES ET L INTENTION ENTREPRENEURIALE Ce document a été réalisé à partir d un sondage mené par Opinion-Way pour l APCE, CER France et le CODICE à l occasion du 17 e Salon des entrepreneurs de Paris

Plus en détail

les services d emploi en Nouvelle-Écosse

les services d emploi en Nouvelle-Écosse Une nouvelle vision pour les services d emploi en Nouvelle-Écosse En prévision des changements careers.novascotia.ca Aperçu La Nouvelle-Écosse est sur le point de connaître des changements importants en

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Profil sociodémographique La population > Les familles de recensement Les ménages privés > L'état matrimonial L'immigration > Les langues > Le marché du travail Le lieu de travail et le mode de transport

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LES QUALITES ENVIRONNEMENTALES ET SANITAIRES DE LEURS LOGEMENTS Note de synthèse

LES FRANÇAIS ET LES QUALITES ENVIRONNEMENTALES ET SANITAIRES DE LEURS LOGEMENTS Note de synthèse I LES FRANÇAIS ET LES QUALITES ENVIRONNEMENTALES ET SANITAIRES DE LEURS LOGEMENTS Note de synthèse A l occasion de son congrès annuel de décembre 2000, la FNAIM a souhaité approfondir une réflexion concernant

Plus en détail

La tolérance des Canadiens à l égard des politiciens

La tolérance des Canadiens à l égard des politiciens PRESSE CANADIENNE / LÉGER MARKETING La tolérance des Canadiens à l égard des politiciens Rapport 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8! Tél. : 514-982-2464! Télec. : 514-987-1960! www.legermarketing.com

Plus en détail

Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2012

Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2012 Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2012 Dépenses et main-d œuvre de la santé Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Notre

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES 2016 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes ENQUÊTE 2016 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2016 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES POINTS SAILLANTS

Plus en détail

PROJET DE LOI C-23 LOI SUR L INTÉGRITÉ DES ÉLECTIONS MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU COMITÉ PERMANENT DE LA PROCÉDURE ET DES AFFAIRES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES

PROJET DE LOI C-23 LOI SUR L INTÉGRITÉ DES ÉLECTIONS MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU COMITÉ PERMANENT DE LA PROCÉDURE ET DES AFFAIRES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES PROJET DE LOI C-23 LOI SUR L INTÉGRITÉ DES ÉLECTIONS MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU COMITÉ PERMANENT DE LA PROCÉDURE ET DES AFFAIRES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Mémoire de la Fédération canadienne des enseignantes

Plus en détail

Profil de l habitation Village urbain 13 Du Plateau GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 14

Profil de l habitation Village urbain 13 Du Plateau GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 14 Profil de l habitation Village urbain 13 Volume 3 cahier 14 PORTRAIT DE GATINEAU TABLE DES MATIÈRES Présentation...3 Population, ménages et logements en propriété...4 Logements en propriété...4 Âge des

Plus en détail

Focus Canada 2015 Opinion publique canadienne à propos des changements climatiques

Focus Canada 2015 Opinion publique canadienne à propos des changements climatiques Focus Canada 2015 Opinion publique canadienne à propos des changements climatiques Dans le cadre de son programme Focus Canada de recherche continue en opinion publique, l Environics Institute a établi

Plus en détail

VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU

VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU Rapport final Titre : Sondage dans le cadre de la consultation sur la proposition de conservation des boisés en zone urbaine Avril 2015 TABLE DES MATIÈRES Sondage dans

Plus en détail

LES IMMIGRANTS RÉCENTS DES RÉGIONS MÉTROPOLITAINES. Ottawa. Un profil comparatif d après le recensement de 2001 Avril 2005

LES IMMIGRANTS RÉCENTS DES RÉGIONS MÉTROPOLITAINES. Ottawa. Un profil comparatif d après le recensement de 2001 Avril 2005 LES IMMIGRANTS RÉCENTS DES RÉGIONS MÉTROPOLITAINES Ottawa Un profil comparatif d après le recensement de 2001 Avril 2005 Produit par Recherche et statistiques stratégiques Pour obtenir d autres exemplaires

Plus en détail

Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015

Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015 Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015 Sondage réalisé par pour le publié et diffusé par et Publié le 27 mars 2015 Levée d embargo le 27 Mars 2015 06H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

RAPPORT FINAL DES COHORTES 2013-2014 DANS LE CADRE DU PROJET BOURSE DU CARBONESCOL ERE PAR STÉPHANIE BÉRUBÉ, D.PS. LE 29 JUIN 2014

RAPPORT FINAL DES COHORTES 2013-2014 DANS LE CADRE DU PROJET BOURSE DU CARBONESCOL ERE PAR STÉPHANIE BÉRUBÉ, D.PS. LE 29 JUIN 2014 1 RAPPORT FINAL DES COHORTES 2013-2014 DANS LE CADRE DU PROJET BOURSE DU CARBONESCOL ERE PAR STÉPHANIE BÉRUBÉ, D.PS. LE 29 JUIN 2014 2 Le présent rapport constitue le rapport final des résultats provenant

Plus en détail

AVRIL 2013. Sondage d opinion auprès des membres du MAGE-UQAC. Rapport préliminaire. Présentée au : Par :

AVRIL 2013. Sondage d opinion auprès des membres du MAGE-UQAC. Rapport préliminaire. Présentée au : Par : AVRIL 2013 Sondage d opinion auprès des membres du MAGE-UQAC Rapport préliminaire Présentée au : Par : 1 Table des matières Synthèse des résultats 2 1. Introduction 5 2. Rappel de la méthodologie 6 3.

Plus en détail

Profils des régions métropolitaines

Profils des régions métropolitaines Profils des régions métropolitaines Recherche et examen stratégiques Strategic Research and Review Profil comparatif des nouveaux immigrants du Canada d'après le recensement de 1996 Janvier 2001 Unité

Plus en détail