pour vivre L évolution des Grands Ballets

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "pour vivre L évolution des Grands Ballets"

Transcription

1 Danser pour vivre

2 L évolution des Grands Ballets Depuis leur fondation en 1957, Les Grands Ballets sont devenus une institution culturelle de premier plan, engagée dans la diffusion et la promotion de la danse sous toutes ses formes. Acteur culturel phare dans la communauté, Les Grands Ballets réussissent à susciter la découverte, stimuler l imaginaire et transmettre la passion de la danse. Avec la création du Centre national de danse-thérapie, la compagnie élargit sa vision et propose de placer la danse au centre de stratégies afin de promouvoir le bien-être et la santé, en réponse à des besoins individuels et collectifs. Les Grands Ballets sollicitent l appui des partenaires institutionnels et de la communauté des affaires afin de faire progresser ce projet de portée nationale. Première initiative du genre à être conçue et mise en œuvre par une compagnie culturelle, le Centre national de danse-thérapie a été lancé lors d une conférence de presse tenue dans les studios des Grands Ballets Canadiens de Montréal le 23 avril 2013 avec la participation de Mme Diane Gadoury-Hamelin, adjointe parlementaire au ministre de la Santé et des Services sociaux; du D r Louis Bherer, chercheur au Centre de recherche de l Institut universitaire de gériatrie de Montréal et directeur scientifique du Centre PERFORM de l Université Concordia; du D r Fabrice Brunet, directeur général du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine; ainsi que de M. Christian Paire, directeur général du Centre hospitalier de l Université de Montréal (CHUM). Danser pour vivre La mise sur pied du Centre national de danse-thérapie part de la volonté des Grands Ballets d étendre la portée de nos actions en diversifiant nos interventions par la danse pour favoriser le mieux-être physique et intellectuel du plus grand nombre. Alain Dancyger, directeur général des Grands Ballets Canadiens de Montréal

3 Le mieux-être par la danse et le mouvement La thérapie par la danse et le mouvement est utilisée soit en complément à certains traitements médicaux ou de psychothérapie, soit comme thérapie principale. Elle peut également s inscrire dans une démarche de croissance, de mieux-être et de développement de la créativité. La thérapie par la danse amène les personnes isolées par leur maladie à s exprimer et à socialiser, davantage que dans les formes traditionnelles d activité physique. Elle favorise l amélioration des capacités physiques et cognitives. La thérapie par la danse est apparue aux États-Unis dans les années 1940, et divers pionniers ont créé leurs propres méthodes inspirées de différentes approches du mouvement corporel. En 1966, la mise sur pied de l American Dance Therapy Association (ADTA) a permis aux thérapeutes par la danse et le mouvement d obtenir une reconnaissance professionnelle. La thérapie par la danse et le mouvement est une prise en charge psychothérapeutique utilisant le mouvement comme un processus qui favorise l intégration affective, sociale cognitive et physique de l individu. American Dance Therapy Association (ADTA) La danse est bénéfique au-delà des autres formes d activité physique, car elle crée un lieu de socialisation pour des individus généralement isolés étant donné leur maladie. D r Daniel Tarsy, directeur du centre de la maladie de Parkinson à Boston COMPLÉMENT AUX SOINS MÉDICAUX ET MOYEN DE PRÉVENTION La danse-thérapie est particulièrement efficace comme complément dans le traitement de troubles, dont ceux touchant les enfants, les adolescents et les aînés. La littérature scientifique fait état des bienfaits constatés à la suite de l utilisation de ces techniques avec plusieurs problématiques de santé telles que : les troubles de santé mentale; les troubles neurologiques; les troubles psychologiques; les troubles musculaires; les troubles liés au vieillissement; le traitement de la douleur.

4 L APPROCHE INTÉGRÉE DU CENTRE-NATIONAL DE DANSE-THÉRAPIE Le Centre national de danse-thérapie est unique sur la scène internationale de par l intégration de trois fonctions, soit l offre de services en thérapie par la danse et le mouvement, l initiation de projets de recherche clinique et la participation au développement du premier programme canadien de formation universitaire de cycle supérieur en danse-thérapie. Pour garantir la qualité des services offerts et l atteinte des résultats, la formation, les sources d information et les pratiques en thérapie par la danse et le mouvement sont intégrées dans une vision structurante en lien avec les partenaires de la santé et les milieux universitaires. Ces partenariats permettront au Centre national de danse-thérapie d inclure des projets de recherche clinique à ses programmes. Bien que le domaine fasse l objet de plus en plus d études et d articles, les données sont généralement qualitatives et les recherches quantitatives demeurent rares. Le Centre national de danse-thérapie veut donc pallier cette lacune et réunir le plus de données probantes possible sur les effets de la danse-thérapie sur divers problèmes de santé ainsi qu en prévention. La mise en œuvre du Centre national de danse-thérapie s inscrit dans le contexte de l Agenda 21 de la culture du Québec qui fait la promotion de la diversité culturelle comme un élément essentiel de transformation de la réalité urbaine et sociale et repose sur la conviction que la culture est le quatrième pilier du développement durable. La créativité est un enjeu stratégique de la nouvelle économie, car elle est source d innovation. Créativité, innovation, éducation et recherche sont aujourd hui les moteurs essentiels du développement. Toute la société doit être imprégnée d énergie créatrice. Gouvernement du Québec, Agenda 21

5 Un premier programme de formation en Danse-thérapie Il n existe actuellement aucune formation universitaire spécialisée en thérapie par la danse et le mouvement au Canada. Les étudiants intéressés par cette profession doivent se rendre aux États-Unis afin d accéder à ce programme de deuxième cycle. Ils peuvent obtenir leur maîtrise dans l une des six universités américaines qui offrent cette formation ou encore compléter une maîtrise canadienne dans un champ relié et ensuite se rendre aux États-Unis pour recevoir l enseignement complémentaire dispensé par une organisation reconnue par l ADTA. Grâce à un partenariat avec le Harkness Dance Centre du 92nd Street Y de New York, le Centre sera en mesure de constituer la première cohorte d étudiants en thérapie par la danse et le mouvement à compter de septembre Cette formation s adresse aux professionnels de la danse et du secteur de la santé déjà détenteurs d un diplôme universitaire de deuxième cycle et sera offerte d ici à la mise sur pied d une formation canadienne universitaire de deuxième et troisième cycles. Plusieurs universités canadiennes ont clairement démontré leur intérêt pour le développement d un programme d études supérieures en collaboration avec le Centre. Les diplômés du programme pourront poursuivre leur carrière au Centre ou encore au sein de centres hospitaliers ou autres fournisseurs de soins de santé au Québec et au Canada. En créant le premier programme de formation, le Centre s assure de la qualité et de l uniformité de la formation des thérapeutes, en plus d offrir de nouvelles possibilités d emplois aux danseurs professionnels ou en transition. Le Centre national de danse-thérapie positionne Les Grands Ballets comme fédérateur d expertises variées de leaders dans leur domaine, permettant à la compagnie d ajouter à son rôle d acteur culturel celui d acteur social et économique. Christian Sénéchal, directeur du Centre national de danse-thérapie.

6 POURQUOI DONNER? En appuyant Les Grands Ballets, vous permettez de : Mettre sur pied les programmes du Centre national de danse-thérapie s inscrivant dans la vision élargie de la compagnie; Soutenir le pôle santé de la compagnie; Offrir de nouvelles opportunités d emplois aux danseurs; Assurer la pérennité de la compagnie; Contribuer à faire de Montréal une métropole de culture, de science et de savoir.

7 4816, rue Rivard, Montréal (Québec) H2J 2N6 Tél : Fax :

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Téléphone: Bur 514 890-8000 p.14127 Dom 514 364-5500. Courriel : Bur francoise.rollin.chum@ssss.gouv.qc.ca Dom f.rollin@videotron.

Téléphone: Bur 514 890-8000 p.14127 Dom 514 364-5500. Courriel : Bur francoise.rollin.chum@ssss.gouv.qc.ca Dom f.rollin@videotron. Françoise Rollin, erg., MAP, ASC. 1276, rue Thierry, LaSalle (Québec) H8N 2L2 Téléphone: Bur 514 890-8000 p.14127 Dom 514 364-5500 Courriel : Bur francoise.rollin.chum@ssss.gouv.qc.ca Dom f.rollin@videotron.ca

Plus en détail

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE: QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE La veille est une activité

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Les idées peuvent bâtir le Canada Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Août 2015 1 Les idées peuvent bâtir le Canada Les défis auxquels font

Plus en détail

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale, Centre affilié universitaire Novembre 2010 Ce document

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être 75 % 20 % 12 semaines 1 an Plus longtemps un employé s absente du travail, moins il a de chances d y retourner. Après 12 semaines d absence, 75 % des

Plus en détail

Projet MaVie. avec le

Projet MaVie. avec le Projet MaVie Maintien de l autonomie avec le vieillissement UN ENJEU DE SOCIÉTÉ ET DE SANTÉ PUBLIQUE ESSENTIEL Il a été démontré que la perte de fonction musculaire (perte de masse, de force et de qualité

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2014. Mémoire soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Consultations prébudgétaires 2014. Mémoire soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2014 Mémoire soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Sommaire Avec 12 000 chercheurs canadiens du domaine de la santé et plus de 35 000 étudiants

Plus en détail

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Pour relever le défi de l accessibilité et de la qualification dans toutes les régions du Québec Table des matières Une approche

Plus en détail

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental XVI e Colloque de l AQRP Rétablissement et pleine citoyenneté : du discours à l action Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental Bernard Deschênes Agence de la santé

Plus en détail

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES Offre de service Région de la Capitale-Nationale Septembre 2015 Sylvie Bernier, ambassadrice des saines habitudes de vie de Québec en Forme et présidente de la Table

Plus en détail

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE :

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE : POSTE À POURVOIR Titre : directeur de la communication Département : communications Responsable hiérarchique : directeur exécutif Subordonnés directs : attachés de presse (2), agents des communications

Plus en détail

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles...

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles... POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE 2010-2015 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 3 Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4 Mission... 5 Vision et engagements... 6 Valeurs organisationnelles... 7 Principes de

Plus en détail

Plan d intégration des TIC

Plan d intégration des TIC Plan d intégration des TIC 2 0 1 0 / 2 0 1 5 1 PRÉAMBULE En 2010, le Cégep de Thetford déposait son Plan stratégique 2010-2015 dans lequel on retrouve une cible qui précise, entre autres, l orientation

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2016

Consultations prébudgétaires 2016 Consultations prébudgétaires 2016 La Société canadienne de psychologie (SCP) est heureuse de présenter les recommandations suivantes au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le

Plus en détail

2016 Association canadienne des entraîneurs, ISSN 1496-1542. L avancement des entraîneures : du mentorat au parrainage

2016 Association canadienne des entraîneurs, ISSN 1496-1542. L avancement des entraîneures : du mentorat au parrainage 2016 Association canadienne des entraîneurs, ISSN 1496-1542 Janvier 2016, Vol. 16, N o 1 L avancement des entraîneures : du mentorat au parrainage Le mentorat a été un sujet de préoccupation mentionné

Plus en détail

Soumettre une demande

Soumettre une demande Soumettre une demande Table des matières 1. Financement de projets... 2 1.1 Les règles de financement... 3 1.2 Procédure de dépôt et phases d étude des demandes... 4 1.2.1 Volet Sécurité alimentaire...

Plus en détail

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat www.urma-mp.fr 15 avril 2013 La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées lance

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Cadre de formation de la profession enseignante

Cadre de formation de la profession enseignante Cadre de formation de la profession enseignante Les membres de l Ordre cherchent à parfaire les connaissances, les compétences et les valeurs énoncées dans les normes d exercice et de déontologie de la

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

SOUTENIR LA DYADE AIDÉ-AIDANT : QUI SONT NOS PARTENAIRES?

SOUTENIR LA DYADE AIDÉ-AIDANT : QUI SONT NOS PARTENAIRES? SOUTENIR LA DYADE AIDÉ-AIDANT : QUI SONT NOS PARTENAIRES? Des services et du soutien dans les communautés pour les personnes touchées par la maladie d Alzheimer/maladies apparentées RÉDIGÉ PAR Mme Magalie

Plus en détail

FCCF. Vous, nous et tous

FCCF. Vous, nous et tous FCCF Élections Élection05 PRIORITÉS DU SECTEUR PARTIS POLITIQUES AU CANADA Vous, nous et tous nos partenaires La Fédération culturelle -française (FCCF) est un organisme national dont la mission est de

Plus en détail

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental XVI e Colloque de l AQRP Rétablissement et pleine citoyenneté : du discours à l action Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental Bernard Deschênes Agence de la santé

Plus en détail

INTERVENANTS ET FOURNISSEURS DE SERVICES EXTERNES MISE EN CONTEXTE

INTERVENANTS ET FOURNISSEURS DE SERVICES EXTERNES MISE EN CONTEXTE MISE EN CONTEXTE 1. Que sont les conseils locaux de planification en matière d emploi (CLPE)? Les conseils locaux de planification en matière d emploi offriront leur expertise et de l information sur le

Plus en détail

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé Santé et Mieux-être Pourquoi investir dans le mieux-être? Un employé canadien sur deux souffre d au

Plus en détail

CERI: Centre pour la Recherche et l Innovation dans l Enseignement

CERI: Centre pour la Recherche et l Innovation dans l Enseignement 2 CERI: Centre pour la Recherche et l Innovation dans l Enseignement Qui sommes-nous? Le CERI est reconnu pour être le pionnier de la recherche en éducation, ouvrant de nouveaux domaines d exploration

Plus en détail

Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce

Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Le 21 avril 2016 Les questions concernant le présent rapport doivent être envoyées directement à : Eric Scharf Chef de pratique, Relations

Plus en détail

Mobilisation de la recherche en santé pour créer une culture de santé durable

Mobilisation de la recherche en santé pour créer une culture de santé durable Mobilisation de la recherche en santé pour créer une culture de santé durable Michel Clair, président Alliance santé Québec Conférence annuelle ACRSPS 2015 SP3 26 mai 2015 Un rassemblement historique Partenaires

Plus en détail

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE Modèles et Orientations? Mireille Saint Etienne Valenciennes novembre 2014 Genèse Emergence de la clinique USA/Canada 1943 : Francis REITER, lance l idée aux

Plus en détail

Une stratégie d approches innovantes et de recommandations pour maximiser le développement des capacités dans la prochaine décennie

Une stratégie d approches innovantes et de recommandations pour maximiser le développement des capacités dans la prochaine décennie Une stratégie d approches innovantes et de recommandations pour maximiser le développement des capacités dans la prochaine décennie Soumis le 22 décembre 2014, suite aux délibérations du Congrès mondial

Plus en détail

Accroître la compétitivité des entreprises canadiennes par la recherche, le développement, l innovation et la commercialisation

Accroître la compétitivité des entreprises canadiennes par la recherche, le développement, l innovation et la commercialisation Accroître la compétitivité des entreprises canadiennes par la recherche, le développement, l innovation et la commercialisation À propos de la NACO Fondée à titre d organisme sans but lucratif en 2002,

Plus en détail

Développement du Secteur Privé Dialogue Social. Chambres & Associations Professionnelles. Conseil. Gestion de projet. Formation Professionnelle

Développement du Secteur Privé Dialogue Social. Chambres & Associations Professionnelles. Conseil. Gestion de projet. Formation Professionnelle Jumelage Développement du Secteur Privé Dialogue Social Chambres & Associations Professionnelles Mobilité Innovation Développement Qualification Conseil Impact Echanges commerciaux Nucleus Développement

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Séminaire sur le partage des bonnes expériences et des défis en matière de e-gouvernance/e-administration

Séminaire sur le partage des bonnes expériences et des défis en matière de e-gouvernance/e-administration Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Original: Anglais Séminaire sur le partage des

Plus en détail

La Consommation et la Production Durables en un clic

La Consommation et la Production Durables en un clic PORTAIL MONDIAL DE LA CPD Consommation et Production Durables www.start.scpclearinghouse.org La Consommation et la Production Durables en un clic Animé par Action Mondiale pour la Consommation et la Production

Plus en détail

Document de réflexion sur «QU EST-CE QUE LA SOCIÉTÉ CIVILE, AUJOURD HUI, DANS LES

Document de réflexion sur «QU EST-CE QUE LA SOCIÉTÉ CIVILE, AUJOURD HUI, DANS LES Document de réflexion sur «QU EST-CE QUE LA SOCIÉTÉ CIVILE, AUJOURD HUI, DANS LES PAYS MEMBRES DE LA FRANCOPHONIE?» Proposition du Secrétariat international des infirmières et infirmiers francophones (SIDIIEF)

Plus en détail

Commentaires de l Association des intervenants en toxicomanie du Québec à la ministre de l Emploi et de la Solidarité sociale

Commentaires de l Association des intervenants en toxicomanie du Québec à la ministre de l Emploi et de la Solidarité sociale Projet de règlement Loi sur l aide aux personnes et aux familles Chapitre A-13.1.1, a. 131 à 136 et 190 Commentaires de l Association des intervenants en toxicomanie du Québec à la ministre de l Emploi

Plus en détail

Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada

Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada Rapport du programme de médecine du 1 er cycle de la Faculté de médecine de l Université de Montréal Le projet sur l Avenir de l éducation médicale

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

2013-2014. Programme d'internat en psychologie et neuropsychologie clinique Hôpital Pierre-Janet du CSSS de Gatineau

2013-2014. Programme d'internat en psychologie et neuropsychologie clinique Hôpital Pierre-Janet du CSSS de Gatineau 2013-2014 Programme d'internat en psychologie et neuropsychologie clinique Hôpital Pierre-Janet du CSSS de Gatineau HPJ 2013-2014 P a g e 1 TABLE DES MATIERES Présentation générale... 2 Internats en psychologie

Plus en détail

Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018

Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018 Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018 Vision : Être le lieu de rencontres, de loisirs et d activités physiques par excellence à Sherbrooke pour les personnes de 50 ans et plus,

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

TIRER PARTI DES AVANTAGES DES SOINS DE SANTÉ PERSONNALISÉS : UNE STRATÉGIE POUR LE QUÉBEC

TIRER PARTI DES AVANTAGES DES SOINS DE SANTÉ PERSONNALISÉS : UNE STRATÉGIE POUR LE QUÉBEC 1 TIRER PARTI DES AVANTAGES DES SOINS DE SANTÉ PERSONNALISÉS : UNE STRATÉGIE POUR LE QUÉBEC Juin 2014 Le RSSPQ en quelques mots Un OBNL créé en 2011 Consultation de plus de 140 intervenants Québécois Proposition

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises»

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» Arnaud STRAPPE Tutrice académique : Corinne L Harmet-Odin Sommaire : Fiche Technique Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» 1. Contexte / Introduction 2. Définition des «grappes d entreprises»

Plus en détail

Document pour l auto-évaluation. Section D

Document pour l auto-évaluation. Section D Document pour l auto-évaluation Section D Section D Document pour l auto-évaluation Instructions pour utiliser le Document pour l auto-évaluation... Document pour l auto-évaluation... -D-1- -D-2- Document

Plus en détail

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme :

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme : Mesdames et Messieurs, Au regard d une analyse de la situation des aidants sur le plan national, au regard des rencontres avec les principaux acteurs de l accompagnement des aidants familiaux en Maine

Plus en détail

Un outil de dépistage des décrocheurs potentiels La TEDP 2.0

Un outil de dépistage des décrocheurs potentiels La TEDP 2.0 Un outil de dépistage des décrocheurs potentiels La TEDP 2.0 Présentation effectuée dans le cadre du 14 e Colloque sur l Approche Orientante Michel Janosz, Ph.D. Directeur Jonathan Lévesque, M.Sc. et Julie

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL GUIDE D ACCOMPAGNEMENT ET DE DÉPLOIEMENT DE L OUTIL GUIDE DE SOUTIEN À LA DÉCISION CLINIQUE EN SANTÉ MENTALE ADULTE L OUTIL ALLIANCE alliancesantementale.org À QUI S ADRESSE CE GUIDE ET POURQUOI UN GUIDE

Plus en détail

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Gard développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Le L accueil du jeune enfant en situation de handicap la Charte www.mon-enfant.fr www.caf.fr Un partenariat essentiel Selon les

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SESSION I : ÉLÉMENTS D UN SYSTÈME DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EFFICACE ET ÉQUILIBRÉ POUR FAVORISER L INNOVATION

Plus en détail

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4 Politique institutionnelle Conciliation emploi-famille Adoptée par le Conseil d administration le 25 juin 2008 Table des matières Origine de la politique...1 1. Finalités...1 2. Objectifs de la présente

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible

Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible L Ordre de Malte France Organisation caritative alliant programmes dans la durée et missions d urgence en France

Plus en détail

LA POLITIQUE CANADIENNE DU SPORT PRIORITÉS DES GOUVERNEMENTS FÉDÉRAL, PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX POUR UNE ACTION CONCERTÉE DANS LE DOMAINE DU SPORT

LA POLITIQUE CANADIENNE DU SPORT PRIORITÉS DES GOUVERNEMENTS FÉDÉRAL, PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX POUR UNE ACTION CONCERTÉE DANS LE DOMAINE DU SPORT 1142 Fre-OFC.qxd 9/10/07 8:59 AM Page 1 LA POLITIQUE CANADIENNE DU SPORT PRIORITÉS DES GOUVERNEMENTS FÉDÉRAL, PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX POUR UNE ACTION CONCERTÉE DANS LE DOMAINE DU SPORT 2007-2012 TABLE

Plus en détail

ACCORD CADRE entre. le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE

ACCORD CADRE entre. le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE ACCORD CADRE entre le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche ET SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE La secrétaire d Etat chargée de l enseignement supérieur et de la recherche Le

Plus en détail

RCCFC. Projet de collaboration dans le secteur de l animation numérique

RCCFC. Projet de collaboration dans le secteur de l animation numérique RCCFC Projet de collaboration dans le secteur de l animation numérique Collège communautaire du Nouveau-Brunswick - Campus de la Péninsule acadienne et le Cégep de Matane Période couverte par le rapport

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social

Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social Octobre 2012 Objet et vue d ensemble Présenter

Plus en détail

Leader accompli de l expérience-employé!

Leader accompli de l expérience-employé! Insufflez de l AME MD à votre organisation Jour 1 : Aligner Objectifs et éléments de contenu 1 Un monde en changement 2 Le rôle du leader 3 Aligner l organisation et les équipes Identifier les enjeux et

Plus en détail

Atelier Promotion et diffusion des droits économiques, sociaux et culturels

Atelier Promotion et diffusion des droits économiques, sociaux et culturels Texte de la communication présentée par la secrétaire générale du SIDIIEF à l occasion de la VII e conférence des ONG et OSC, 24 juin 2010, Genève, Suisse Atelier Promotion et diffusion des droits économiques,

Plus en détail

Objet : Projet de loi C-32 «Loi modifiant la Loi sur le droit d auteur»

Objet : Projet de loi C-32 «Loi modifiant la Loi sur le droit d auteur» Le 14 octobre 2010 L honorable Tony Clement Ministre de l Industrie Gouvernement du Canada Édifice C.D. Howe 235, rue Queen Ottawa (Ontario) K1A 0H5 Ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

CONSULTATION SUR LA RÉDUCTION DE LA DÉPENDANCE AUX ÉNERGIES FOSSILES DE MONTRÉAL

CONSULTATION SUR LA RÉDUCTION DE LA DÉPENDANCE AUX ÉNERGIES FOSSILES DE MONTRÉAL 1550, rue Metcalfe Bureau 1414 Montréal (Québec) H3A 1X6 Téléphone : (514) 872-3568 Télécopieur : (514) 872-2556 ocpm.qc.ca CONSULTATION SUR LA RÉDUCTION DE LA DÉPENDANCE AUX ÉNERGIES FOSSILES DE MONTRÉAL

Plus en détail

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH Résumé 18 avril 2012 PRÉFACE ET REMERCIEMENTS BOURSES SPÉCIALES ET PRIX DU CRSH Le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) est l organisme

Plus en détail

L approche conceptuelle

L approche conceptuelle Cap Vert C o m m u n i c a t i o n 9.05.2000 Symposium International sur la Microfinance et la Promotion des Micro et Petites Entreprise Praia, 12 au 14 juin 2000 L approche conceptuelle 1. Introduction

Plus en détail

Info CIUSSS. Mise en œuvre de la structure organisationnelle du CIUSSS de la Capitale-Nationale. de la Capitale-Nationale. L efficience recherchée

Info CIUSSS. Mise en œuvre de la structure organisationnelle du CIUSSS de la Capitale-Nationale. de la Capitale-Nationale. L efficience recherchée Bulletin d information Volume 1 Numéro 3 Mai 2015 Structure organisationnelle 1 Nominations 3 Programme d identification visuelle 4 Québec - Bavière 5 Journée d échange en déficiences physique et intellectuelle

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal

Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal lors du séminaire en éducation Beijing, le 23 septembre 2005 Sanghai, le 26 septembre

Plus en détail

Institut canadien des évaluateurs Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires Février 2016

Institut canadien des évaluateurs Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires Février 2016 Institut canadien des évaluateurs Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires Février 2016 L Institut canadien des évaluateurs (ICE) soumet les recommandations

Plus en détail

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011)

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) Actualisation du plan stratégique 2010-2014 de l AERES décembre 2011 (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) SOMMAIRE Une actualisation du plan stratégique 2010-2014, indispensable

Plus en détail

UN SAVOIR-FAIRE RECONNU DES MARCHÉS PUBLICS, AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE

UN SAVOIR-FAIRE RECONNU DES MARCHÉS PUBLICS, AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE UN SAVOIR-FAIRE RECONNU DES MARCHÉS PUBLICS, AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE Les relations institutionnelles : un enjeu stratégique Les marchés publics : la nécessité d une approche spécifique Secteur privé

Plus en détail

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Études de cas

Plus en détail

Préparer les étudiants en situation de handicap à leurs stages : travailler en amont et en équipe!

Préparer les étudiants en situation de handicap à leurs stages : travailler en amont et en équipe! Préparer les étudiants en situation de handicap à leurs stages : travailler en amont et en équipe! D ans le cadre du 3 e webinaire organisé par le CAPRES Animation : Anne-Louise Fournier, Coordonnatrice,

Plus en détail

Présentation générale de la première année :

Présentation générale de la première année : Ces dernières années, les métiers liés au droit des affaires ont connu une véritable mutation notamment de par l'internationalisation des échanges. Une forte demande de profils polyvalents oblige aujourd'hui

Plus en détail

ENRICHIR LES LIEUX DE DÉCISION

ENRICHIR LES LIEUX DE DÉCISION LEADERSHIP Montréal Une initiative de la ENRICHIR LES LIEUX DE DÉCISION LEADERSHIP MONTRÉAL L INITIATIVE LEADERSHIP MONTRÉAL, INITIÉE PAR LA CRÉ EN 2009, EST UN CARREFOUR INCLUSIF QUI VISE À ENRICHIR LES

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

Méthodologie. 1 Évaluation des capacités de la gestion de l information

Méthodologie. 1 Évaluation des capacités de la gestion de l information Méthodologie 1 Évaluation des capacités de la gestion de l information Outil et méthodologie 2 Table des matières 3 Table des matières (suite) 4 Aperçu de l outil Évaluation des capacités de la GI 5 Contexte

Plus en détail

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

DIRECTIVES POUR SOUMETTRE UNE CANDIDATURE EN VUE D UN INTERNAT A LA DIVISION DE LA PSYCHOLOGIE DE L HOPITAL GENERAL JUIF

DIRECTIVES POUR SOUMETTRE UNE CANDIDATURE EN VUE D UN INTERNAT A LA DIVISION DE LA PSYCHOLOGIE DE L HOPITAL GENERAL JUIF DIRECTIVES POUR SOUMETTRE UNE CANDIDATURE EN VUE D UN INTERNAT A LA DIVISION DE LA PSYCHOLOGIE DE L HOPITAL GENERAL JUIF SVP noter que ces directives s appliquent quel que soit le type d internat (practicum,

Plus en détail

Services Éducatifs Présentation du programme L éducation est l arme la plus puissante que vous pouvez utiliser pour changer le monde.

Services Éducatifs Présentation du programme L éducation est l arme la plus puissante que vous pouvez utiliser pour changer le monde. Services Éducatifs Présentation du programme L éducation est l arme la plus puissante que vous pouvez utiliser pour changer le monde. -Nelson Mandela Société Alzheimer de Montréal Mission Depuis 1981,

Plus en détail

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 MISE À JOUR DE L ENQUÊTE À L ÉTABLISSEMENT KENT (mars 2014) La gestion des ressources

Plus en détail

«Faire de nos étudiants des citoyens complets, responsables et engagés»

«Faire de nos étudiants des citoyens complets, responsables et engagés» «Faire de nos étudiants des citoyens complets, responsables et engagés» Le mot de nos présidents Nous avons souhaité cette Fondation comme une extension de l Université Paris Diderot, de ses valeurs et

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada FONDATION DES MALADIES DU CŒUR ET DE L AVC La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada Mémoire à l intention

Plus en détail

OBLIGATIONS POUR UN ENVIRONNEMENT INTERNET COMPÉTITIF, SÉCURISÉ ET SAIN

OBLIGATIONS POUR UN ENVIRONNEMENT INTERNET COMPÉTITIF, SÉCURISÉ ET SAIN OBLIGATIONS POUR UN ENVIRONNEMENT INTERNET COMPÉTITIF, SÉCURISÉ ET SAIN 2 Introduction Internet a connu un développement et une évolution spectaculaires grâce à l innovation et à la créativité incontestable

Plus en détail

Une nouvelle formation diplômante pour les professeurs de danse

Une nouvelle formation diplômante pour les professeurs de danse Rentrée 2012 L APPSEA Nord-Pas de Calais, L UNIVERSITE LILLE 3, Centre Chorégraphique National, DANSE A LILLE / CDC Une nouvelle formation diplômante pour les professeurs de danse Une mutualisation des

Plus en détail

Annexe au Protocole d entente TÉLUQ-UQAM -----------------------------------

Annexe au Protocole d entente TÉLUQ-UQAM ----------------------------------- Annexe au Protocole d entente TÉLUQ-UQAM ----------------------------------- Plan-cadre de développement de la formation à distance UQAM-TÉLUQ 2005-2010 Adopté par les directions des deux établissements

Plus en détail

FORMATION DES AIDANTS FAMILIAUX

FORMATION DES AIDANTS FAMILIAUX FORMATION DES AIDANTS FAMILIAUX ILE-DE-FRANCE 2016 Autisme : Se former pour mieux comprendre Contact : Pascaline RETIF - Tél. : 0783513968 - e-mail : formationaidant@craif.org Qu est-ce que l autisme?

Plus en détail

«PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES» TÉMOIGNAGES

«PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES» TÉMOIGNAGES BACHELOR «PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES» TÉMOIGNAGES Loïc WESSELS animateur socioculturel au sein de l ASLEC (Association Sierroise Loisirs et Culture), Sierre > MÉTIER / Comme responsable du secteur «animation

Plus en détail

Créer de la valeur par l entrepreneuriat et l innovation

Créer de la valeur par l entrepreneuriat et l innovation Créer de la valeur par l entrepreneuriat et l innovation MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU MINISTRE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE, DE L'INNOVATION ET DE L'EXPORTATION DANS LE CADRE DE LA TOURNÉE DE CONSULTATION POUR LA

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA Avis présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du

Plus en détail