Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier"

Transcription

1 Séance 9 Vue d ensemble du système financier 1- Fonctions du système financier Fonction : transférer des fonds des agents économiques : intermédiaire entre les agnets à besoin de financement (emprunteur) et à capacité de financement. (préteur, investisseur) 2 manières : finance directe ou indirecte (intermédiée). Intérêts : - Pour l investisseur : obtenir des intérêts et consommer plus dans le futur - Pour l emprunteur : acheter un bien trop cher pour eux maintenant - Améliore le bien être de l économie et sa fluidité 2- Organisation des marchés financiers Marchés de dettes et marchés de fonds propres 2 manières d obtenir des fonds sur un marché : - Emettre un titre à revenu fixe, représentatif d une dette. Elle à une échéance et une durée (maturité). Elle est à court terme si <1an, et long terme si >10 ans. - Emettre des actions : les dividendes obtenus seront versés annuellement ensuite aux investisseurs. Marchés primaire et marchés secondaire Marché primaire : nouvelles émissions de titres, actions, sont proposes. Peu connu du public, organisée pas une banque d affaire. Marché secondaire : marché où s échangent des titres précédemment émis. Marchés organisés et marchés de grés à grés Marchés secondaires organisés de 2 manières différentes : - Bourses institutionnalisées réunissent en un lieu vendeurs et acheteurs - Des teneurs de marchés tiennent à jour des titres qu ils peuvent vendre et acheter (gré à gré)

2 Marchés de dettes et marchés de fonds propres Marché monétaire : instruments à court terme Marché des capitaux : titres à long terme et actions 3- Instruments des marchés financiers Marché monétaire : - Bons du Trésor - Certificats de dépôt négociables - Commercial paper - Fonds fédéraux et repos Marché des capitaux : - Actions (valeur de marche ) - Prêts hypothécaires résidentiels - Obligations (privées, du Trésor, d agences fédérales, des Etats fédérés et coll. Locales) - Prêts bancaires aux entreprises - Crédits aux particuliers - Prêts hypothécaires aux entreprises 4- Internationalisation des marchés financiers Le marche obligataire international, euro-obligations et eurodevises : obligation étrangère vendue à un autre pays Marché financier mondial 5- Fonctions d intermédiaire financier - Coûts de transaction : facilitent les transactions, réduit les coûts et le temps - Partage du risque : réduit l exposition au risque (rendement attendu par la partie opposée) - Information asymétrique : anti-sélection (emprunteur plus susceptibles de produire des résultats risqués), risque moral - Permet l accès aux petits préteurs ou emprunteurs d accéder à des marchés Catégories d intermédiaire financier : - Institutions de dépôts : banque commerciales, caisses d épargne, credit union - Institution d épargne contractuelle : compagnies d assurance vie, dommage, fonds de pension, caisses de retraite - Entreprises d investissements : sociétés financières, fonds collectif, SICAV 6- Réglementation du système financier Activité la plus réglementée qu il soit. Objectifs : - Améliorer l information disponible (problèmes d asymétrie) - Assurer la stabilité du système : restrictions à l entrée, exigences de publications, limitation des actifs, assurance de dépôts, restriction de concurrence, plafonnement des taux d intérêts, réserves prudentielles

3 Séance 10 : Qu est ce que la monnaie? Monnaie: ce qui est généralement accepté en paiement de biens et services ou pour le remboursement de dettes. Comprend le numéraire (billets, pièces) mais aussi les dépôts (comptes courants, d épargne). Différent de patrimoine ou revenu. 1- Fonctions Intermédiaire des échanges : dans une économie de troc, les coûts de transactions (temps) sont élevés. La monnaie augmente l efficacité économique donc (si standardisée, largement acceptée, divisible, aisé à transporter, ne se détériore pas). Unité de compte : elle sert d unité de mesure de la valeur dans l économie. L utilisation de prix, permet à nouveau de réduire les coûts de transaction. Réserve de valeur : c est un pouvoir d achat mis en réserve et transférable dans le temps, mais elle n est pas le seul élément à être pourvu de cette fonction : tous les actifs sont des réserves de valeur. Mais la détention de monnaie est favorisée, la monnaie est pratique : elle possède une forte liquidité (facilité et vitesse importante pour la conversion de la monnaie en instrument d échange) et son prix est stable (puisque défini par elle-même). 2- Evolutions du système de paiement Monnaie-marchandise : blé, métaux précieux,... Monnaie fiduciaire : monnaie qui tire sa valeur de la confiance que son émetteur inspire, ce fut le cas pour le papier-monnaie. Cours légal : obligation d acceptation d un instrument monétaire en paiement ou remboursement de dettes. Monnaie scripturale : chèque, virements, lettres de change... Monnaie électronique : carte à puce, carte prépayée, portefeuille électronique 3- Monnaie et Etat Pourquoi intervenir? - risques d abus : la régulation du système bancaire est la condition de la confiance en la monnaie - les effets de réseau sont importants : l Etat peut et doit unifier monétairement le territoire - monopole = excès de profit = matière imposable 3- Mesurer la monnaie Les banques centrales cherchent à mesurer la quantité de monnaie en circulation, pour cela elles utilisent des agrégats monétaires, mais des innovations financières rendent cette mesure difficile. Mesure sur critère institutionnel : on prend en compte les moyens de paiement détenus par les agents non financiers, leurs placements liquides ou à court terme inscrits au passif des institutions financières. On distinguait les placements auprès des institutions financières

4 selon qu ils étaient gérés par des institutions financières bancaires ou non bancaires. Mesure sur critère économique : nécessaire avec les mutations de la sphère financière. Il est devenu plus difficile de tracer une frontière nette entre placements monétaires et non monétaires. D où la mise en place de plusieurs réformes : - 1 ère : on incorpore les titres de créances négociables et l activité des OPCVM traitée selon un principe de transparence - 2 ème : une nouvelle définition qui exclu tout critère institutionnel et fait allusion aux 3 fonctions de la monnaie ; «outre les moyens de paiement, tous les placements que les agents non financiers considèrent comme une réserve de pouvoir d achat immédiatement disponible parce qu ils peuvent être convertis facilement et rapidement en moyens de paiement, sans risque important de perte en capital». Harmonisation européenne : - Harmonisation de plusieurs définitions : secteur créateur de monnaie (IFM Institutions Financières Monétaires), secteur détenteur de monnaie (tous les agents sauf IFM), catégorie d engagement des IFM. - Définition des trois agrégats monétaires par emboitement : > M1 = monnaie fiduciaire + dépôts à vue > M2 = M1 + dépôts à terme d une durée < 2 ans + dépôts remboursables avec préavis < 3 mois > M3 = M2 + pensions + titres d OPCVM monétaires + titres de créance de durée > 2 ans Evolutions des 3 agrégats : si l on peut observer des tendances communes de variation des 3 agrégats dans les années (baisse du tx de croissance de la qté de monnaie), des différences de variation dans les décennies qui suivent révèlent les effets de la conjoncture sur les quantités de monnaie en circulation (croissance de M2 et M3 lors du développement de formes plus rémunératrices de détention de monnaie dans les années 80, mais inversion de la tendance lors de la crise de 2009). 4- Fiabilité Les agrégats monétaires ne sont pas homogènes dans le temps. Ceci suggère que l on ne devrait pas porter une attention excessive aux mouvements de court terme de l offre de monnaie. Aux USA, l existence de petites banques aux obligations différentes envers la banque centrale complique la donne par exemple. Dans la zone euro, cependant, les données monétaires comptent parmi les statistiques économiques les plus fiables.

5 Séance 11 La banque et gestion des institutions financières 1. Le bilan bancaire Enumère la source des fonds disponibles (engagements : empruntent et émettent des titres) et utilisations (actifs comme titres ou prêts) qui sont égaux. Marge d intérêt : intérêts perçus intérêts payés. Le passif : reçoit des fonds en émettant des dettes, puis investies en actif. - Dépôts mobilisables par chèques : compte chèque = compte bancaire permettant règlement par chèques tirés sur le compte. Il n y a pas d intérêts, exigibles à vue, et le solde du compte est actif : part de sa richesse. Source de fonds la moins chère de la banque : pas d intérêts et actifs liquides. - Dépôts sans moyens de paiement : 1ere source de fonds bancaires (55% du passif). 2 types : comptes sur livret et dépôts à terme (durée fixe, moins liquides). - Emprunts - Capitaux propres : valeur nette de la banque : différence entre les actifs et les dettes. Ce sont des bénéfices mis en réserve, dû à personne. L actif : Une banque utilise les fonds collectés pour investir dans des actifs créateurs de revenus. - Réserves liquides : Dépôts de la banque à la BC et la monnaie qu elle détient sous forme d encaisse en espèce. Composé des réserves obligatoires et excédentaires. - Effets en recouvrement : Chèque en cours de transmission vers la banque. - Dépôts chez les correspondants : pour les petites banques chez les plus grosses. - Titres : importante source de revenu. 3 catégories : émis par l Etat et les agences fédérales, émis par les Etats fédérés, les collectivités locales, les autres. Facilement échangeables te rendus liquides. - Prêts : profit principal, mais moins liquide. - Autres actifs : capital physique, immobilisations 2. Exploitation bancaire Les banques réalisent le profit en vendant des titres de dette avec des caractéristiques : liquidité, risque, montant, rendement. C est la transformation d actifs. Dépôts d espèce : Augmentation du compte chèque provoque une hausse des réserves. Remise de chèque : Dépôts d un chèque dans la banque provoque effet de recouvrement et hausse égale des réserves. Réserves obligatoires et excédentaires : Les réserves excédentaires peuvent être couteuses et transformées en titres ou prêts. Réserves obligatoires permettent de sécuriser les dépôts mais plus il y en a plus on limite le financement de l économie. Offre de prêts : 60% des actifs. Problème d asymétrie d informations : sélection des prêteurs par les 5c : caractère, capacité, collatéral, conditions, capital.

La monnaie au sens large recouvre ainsi des actifs dont le degré de liquidité est variable :

La monnaie au sens large recouvre ainsi des actifs dont le degré de liquidité est variable : CHAPITRE 2 LA MONNAIE DANS L ECHANGE SYNTHESE SCHEMATIQUE DEFINITIONS Un actif est un élément du patrimoine ayant une valeur économique positive. Des biens aussi variés qu une maison, une voiture, une

Plus en détail

Le fi nancement de l économie

Le fi nancement de l économie Le fi nancement de l économie Fiche 1 Objectif Prérequis Mots-clefs comprendre les mécanismes des marchés dans le financement de l économie. définition de la monnaie et de l économie monétaire. besoin

Plus en détail

Chapitre 1 : L économie financière

Chapitre 1 : L économie financière Chapitre 1 : L économie financière Quels sont les causes de l augmentation des mouvements de capitaux : Augmentation des besoins de financement (état, entreprise) Surpression des obstacles aux mouvements

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les 2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les décisions des agents économiques. La monnaie joue un rôle

Plus en détail

1 Les fonctions et les formes de la monnaie

1 Les fonctions et les formes de la monnaie 1 Les fonctions et les formes de la monnaie A. Les fonctions de la monnaie 1 Quels sont les effets du troc? a. il permet d accélérer les échanges b. il ralentit les échanges c. il peut permettre l accès

Plus en détail

Novembre 2013 Adamson RASOLOFO, Economiste Principal

Novembre 2013 Adamson RASOLOFO, Economiste Principal Les instruments de la politique monétaire et ses canaux de transmission Novembre 2013, Economiste Principal Plan de la présentation i. Les objectifs de la politique monétaire ii. Les instruments de la

Plus en détail

Banques, crédit et système bancaire Questions. Document 2. Questions

Banques, crédit et système bancaire Questions. Document 2. Questions Création monétaire et systèmes bancaire et monétaire Module 1 Corrigé Liens avec les programmes de SES (1 ère ) Liens avec les programmes de STG (T ale ) Banque et création monétaire La création monétaire

Plus en détail

Introduction : Vue d ensemble du système financier

Introduction : Vue d ensemble du système financier http://eco.um1.free.fr Biblio : Monnaie, banque et marchés financiers Frederic Mishkin Pearson La richesse cachée des nations (Zucman) Introduction : Vue d ensemble du système financier 1. Les fonctions

Plus en détail

Observation et conjoncture économique

Observation et conjoncture économique Observation et conjoncture économique Les Comptes d Accumulations L accumulation de la richesse des SI est retracée dans les comptes d accumulations - Le compte de capital: la richesse non financière -

Plus en détail

LE MARCHE DE LA MONNAIE

LE MARCHE DE LA MONNAIE LE MARCHE DE LA MONNAIE 1 Monnaie : Formes et Fonctions 2 La Création de Monnaie 3 La Banque Centrale 4 Théories Economiques et Monnaie 5 L Inflation 1 1 La monnaie : formes et fonctions Monnaie = ensemble

Plus en détail

2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire à l inflation.

2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire à l inflation. Thème 6 Monnaie et prix Questions Vrai ou Faux 1. La monnaie et la richesse sont des synonymes. 2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire

Plus en détail

Chapitre 2 La monnaie et l inflation

Chapitre 2 La monnaie et l inflation Chapitre 2 La monnaie et l inflation 1 1. Pourquoi les prix augmentent-ils? 2. Section 1. La monnaie: Définition 3. Quelle politique économique peut-on mettre en place pour lutter contre l inflation? 3

Plus en détail

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS UNIBRA Société anonyme Siège social : avenue des Arts, 40 à 1040 Bruxelles n d entreprise : 0402833179 RÈGLES D ÉVALUATION IFRS Les principes comptables et les règles d évaluation appliqués aux comptes

Plus en détail

Les liaisons dangereuses de la monnaie et de la finance

Les liaisons dangereuses de la monnaie et de la finance Dominique Plihon Alternatives Economiques Hors-série n 105 - avril 2015 Les liaisons dangereuses de la monnaie et de la finance Depuis trois décennies, les marchés financiers connaissent une montée en

Plus en détail

Economie Générale & Statistique. Résumé du cours. Partie 1 : Les concepts économiques de base. 1- Le marché

Economie Générale & Statistique. Résumé du cours. Partie 1 : Les concepts économiques de base. 1- Le marché Résumé du cours Matière : Economie Générale et Statistique Filière : 2ème année bac Sciences Economiques Partie 1 : Les concepts économiques de base 1- Le marché Enseignant : Larbi TAMNINE, Professeur

Plus en détail

Communication externe. Qui sommes-nous?

Communication externe. Qui sommes-nous? Communication externe Qui sommes-nous? La Banque nationale de Belgique Partout dans le monde, les banques centrales ont pour missions principales de mettre les billets en circulation, de conduire la politique

Plus en détail

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma.

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma. Le système financier Marocain Introduction Définition : -Le système financier comprend les institutions financières, les marchés financiers et l ensemble des règlements qui régissent la circulation de

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les obligations Ce document pédagogique ne constitue pas une incitation à investir et n est pas un conseil en investissement. Le Client qui souhaite un conseil en investissement avant

Plus en détail

IOGS 1A. TD Economie Les bases du marché boursier

IOGS 1A. TD Economie Les bases du marché boursier IOGS 1A TD Economie Les bases du marché boursier 1 -Une bourse est un marché où s échangent des biens et services - La bourse des valeurs est un marché où s échangent valeurs financières - Il ne s agit

Plus en détail

STATISTIQUES MONETAIRES

STATISTIQUES MONETAIRES STATISTIQUES MONETAIRES Décembre 2008 STATISTIQUES MONETAIRES Décembre 2008 LISTE DES ABREVIATIONS BAM FHADES FMI CCP CEN D.T.S M OPCVM PL : Bank Al-Maghrib : Fonds Hassan II pour le développement économique

Plus en détail

CHOIX DE PLACEMENTS. But de la brochure. L univers des placements. Dans cette brochure

CHOIX DE PLACEMENTS. But de la brochure. L univers des placements. Dans cette brochure CHOIX DE PLACEMENTS Service Education des Epargnants Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières CDVM http://www.cdvm.gov.ma/espace-epargnants But de la brochure Le but de la présente brochure est de

Plus en détail

Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 )

Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 ) Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 ) Le taux de change donne le prix des monnaies entre elles. Comment se fixe ce prix? Pourquoi peut- il

Plus en détail

Economie monétaire internationale

Economie monétaire internationale Economie monétaire internationale Olivier Lamotte ESG2 Octobre-Décembre 2007 Pourquoi étudier la monnaie? La monnaie joue un rôle important dans la production des fluctuations économiques. Ex.: relation

Plus en détail

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS Référence : Agnès DALLOZ Date de dernière mise à jour : 30/07/2004 Etat : Définitif Auteur : Objet du document : Destinataires Agnès DALLOZ Simone SCHARLY Objet de la diffusion

Plus en détail

Moyens de paiement utilisés par agents économiques non financiers. Payer des dettes suites à des transactions commerciales

Moyens de paiement utilisés par agents économiques non financiers. Payer des dettes suites à des transactions commerciales Monnaie et Création monétaire (Mai 2009) Définition Fonctions Formes Quoi? : Moyens de paiement utilisés par agents économiques non financiers Pourquoi? : Payer des dettes suites à des transactions commerciales

Plus en détail

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire SECTION II : LES AVANTAGES DU RECOURS AU MARCHÉ OBLIGATAIRE Transférer des fonds d une personne à une autre peut sembler relativement simple. Alors pour quelle raison avons-nous besoin d un marché obligataire?

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

Notes explicatives relatives aux enquêtes sur l investissement direct étranger

Notes explicatives relatives aux enquêtes sur l investissement direct étranger Notes explicatives relatives aux enquêtes sur l investissement direct étranger Juin 2005 TABLE DES MATIERES 1 GENERALITES 5 1.1 Motivations...5 1.2 Champ d application de l enquête...6 1.3 Conversion des

Plus en détail

Pourquoi avons-nous besoin de la monnaie? Aurélien Eyquem, ENS Lyon Université Ouverte 2011-2012

Pourquoi avons-nous besoin de la monnaie? Aurélien Eyquem, ENS Lyon Université Ouverte 2011-2012 Pourquoi avons-nous besoin de la monnaie? Aurélien Eyquem, ENS Lyon Université Ouverte 2011-2012 Introduction Pourquoi a-t-on besoin de la monnaie? Quelles sont les grandes questions que pose l'économie

Plus en détail

La monnaie et le financement

La monnaie et le financement La monnaie et le financement Trouvez des questions permettant de répondre aux paragraphes proposés. Cet exercice doit vous permettre de mieux mémoriser le cours mais aussi de travailler les consignes.

Plus en détail

COMITÉ EUROPÉEN DU RISQUE SYSTÉMIQUE

COMITÉ EUROPÉEN DU RISQUE SYSTÉMIQUE 13.10.2011 Journal officiel de l Union européenne C 302/3 COMITÉ EUROPÉEN DU RISQUE SYSTÉMIQUE DÉCISION DU COMITÉ EUROPÉEN DU RISQUE SYSTÉMIQUE du 21 septembre 2011 relative à la fourniture et à la collecte

Plus en détail

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée Lexique Chiffre d affaires Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée > Le chiffre d affaires est un concept très simple qui permet de mesurer l activité d une entreprise

Plus en détail

STATISTIQUES MONETAIRES

STATISTIQUES MONETAIRES STATISTIQUES MONETAIRES Janvier 21 STATISTIQUES MONETAIRES Janvier 21 La méthodologie d élaboration des statistiques monétaires, ainsi que des séries statistiques mises à jour sont disponibles sur le site

Plus en détail

Les institutions financières : Première partie : La monnaie

Les institutions financières : Première partie : La monnaie Les institutions financières : Première partie : La monnaie 1. La monnaie : Définition. La monnaie (ou la masse monétaire) est l ensemble des moyens de payements dont disposent les agents économiques pour

Plus en détail

Le cadre et la finalité Fiche de la comptabilité

Le cadre et la finalité Fiche de la comptabilité Le cadre et la finalité Fiche de la comptabilité 1 Définition La comptabilité est un système d organisation de l information financière qui permet à la fois de saisir, de classer et d enregistrer l ensemble

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France I. Les acteurs du circuit monétaire A) Les détenteurs de monnaie : les ANFR AIF ANFR = agents non financiers résidents AIF = autres intermédiaires

Plus en détail

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2 Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D INVESTISSEMENT INTERNES. 3 1. AI Europe... 3 2. AI Court Terme... 3 3. AI Patrimoine... 4 4. AI Emergents... 5 5. AI Strategy Neutral... 6

Plus en détail

HAPPY LIFE. Règlement de gestion du fonds d investissement interne happy life AB Global Strategy 60/40

HAPPY LIFE. Règlement de gestion du fonds d investissement interne happy life AB Global Strategy 60/40 1/8 DESCRIPTION Le fonds d investissement interne happy life AB Global (voir l annexe 1) est géré par AXA Belgium, appelée ci-après la compagnie d assurance, dans l intérêt exclusif des souscripteurs et

Plus en détail

Chapitre 5 Pl P aceme m nt d es l iquidités 1

Chapitre 5 Pl P aceme m nt d es l iquidités 1 Chapitre 5 Placement des liquidités 1 5 Placement des liquidités Introduction : Types d instrument de placement 5.1 Dépôts bancaires 5.2 Valeurs mobilières 5.3 OPCVM 5.4 Placements en titres de créance

Plus en détail

CORPORATION DATACOM WIRELESS

CORPORATION DATACOM WIRELESS États financiers de CORPORATION DATACOM WIRELESS pour les périodes de trois mois arrêtées les 31 mars 2008 et 2007 États financiers États financiers Bilans... 1 États des résultats et du résultat étendu...

Plus en détail

APERÇU DES CARACTERISTIQUES ET RISQUES ESSENTIELS DES INSTRUMENTS FINANCIERS

APERÇU DES CARACTERISTIQUES ET RISQUES ESSENTIELS DES INSTRUMENTS FINANCIERS APERÇU DES CARACTERISTIQUES ET RISQUES ESSENTIELS DES INSTRUMENTS FINANCIERS Ce document ne prétend pas décrire tous les risques inhérents aux investissements en instruments financiers. Il a plutôt pour

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

Introduction. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Introduction. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Introduction Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 2015 et 2014 (non audités et non examinés par les auditeurs indépendants) États consolidés intermédiaires

Plus en détail

Concrètement, avec une augmentation significative des volumes traités, le marché gagne encore en profondeur.

Concrètement, avec une augmentation significative des volumes traités, le marché gagne encore en profondeur. Investir sur les taux et les obligations Définition Le marché des taux d intérêts aussi connu sous le nom de «marché de la dette» est le marché le plus important en termes de volumes puisqu il s y échange

Plus en détail

Financement sur le marché des capitaux

Financement sur le marché des capitaux SIX Group SA Selnaustrasse 30 Case postale 1758 CH-8021 Zurich www.six-group.com Contact: Media Relations pressoffice@six-group.com Financement sur le marché des capitaux Principes Processus Avantages

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Comprendre la dette publique en quelques minutes

Comprendre la dette publique en quelques minutes http://www.youtube.com/watch?v=aayyp_zewte Comprendre la dette publique en quelques minutes Depuis plusieurs décennies, la dette publique à laquelle sont confrontés des pays développés n a cessé de croitre

Plus en détail

Rappels de macro-économie. La monnaie et le crédit

Rappels de macro-économie. La monnaie et le crédit Rappels de macro-économie La monnaie et le crédit Les différents types de monnaie La monnaie fiduciaire : pièces et billets : M1 La monnaie scripturale : avoirs bancaires M2 La masse monétaire : M = M1

Plus en détail

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits.

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits. Thème : Monnaie et création monétaire Le troc Pour que l échange se réalise, il faut une convention acceptée par tout le monde. Ce fut tout d abord le troc qui, devant la multiplication des biens et des

Plus en détail

Annexes GLOSSAIRE DÉFINITIONS DES RISQUES DES INSTRUMENTS FINANCIERS

Annexes GLOSSAIRE DÉFINITIONS DES RISQUES DES INSTRUMENTS FINANCIERS Annexes GLOSSAIRE Avertissement Ce glossaire n a pas pour objet de présenter de manière exhaustive les risques associés aux instruments financiers. Il a pour but de fournir au Titulaire des informations

Plus en détail

L année 1986, peut être considérée comme le début d une césure avec un mode de gestion, monétaire et financier, qualifié d administré.

L année 1986, peut être considérée comme le début d une césure avec un mode de gestion, monétaire et financier, qualifié d administré. Principales réformes du système financier tunisien 1. Réformes du secteur bancaire Le secteur bancaire tunisien a fait l'objet d'une succession de réformes depuis le milieu des années 80. La réforme de

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

Les Web Conférences Cortal Consors

Les Web Conférences Cortal Consors Les Web Conférences Cortal Consors Des formations gratuites! Échangez en direct avec des experts un large choix de formations accessibles et interactives tout au long de l'année Comment diversifier ses

Plus en détail

Norme comptable internationale 29 Information financière dans les économies hyperinflationnistes *

Norme comptable internationale 29 Information financière dans les économies hyperinflationnistes * Norme comptable internationale 29 Information financière dans les économies hyperinflationnistes * Champ d application 1 La présente norme doit être appliquée aux états financiers individuels, y compris

Plus en détail

CHAPITRE 2 LA MONNAIE

CHAPITRE 2 LA MONNAIE CHAPITRE 2 LA MONNAIE L économie de troc est une économie dont l échange est simple, elle montre vite ses limites car elle a du mal à donner une valeur à un bien, elle oblige le déplacement de deux échangistes

Plus en détail

COMPORTEMENT DES BANQUES EUROPEENNES FACE A LA CRISE

COMPORTEMENT DES BANQUES EUROPEENNES FACE A LA CRISE COMPORTEMENT DES BANQUES EUROPEENNES FACE A LA CRISE Virginie TERRAZA Associate professor, CREA Université du Luxembourg Ces dernières années, les établissements bancaires européens ont eu massivement

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

OFFRE NON FISCALE 123VIAGER. L immobilier autrement...

OFFRE NON FISCALE 123VIAGER. L immobilier autrement... OFFRE NON FISCALE 123VIAGER L immobilier autrement... Permettre aux retraités d améliorer leur niveau de vie Permettre aux actifs de se constituer un patrimoine immobilier dans des conditions favorables

Plus en détail

3. Les placements à court terme Les critères de choix : Le risque de signature des placements Le risque de liquidité L existence d une politique de placement dans l entreprise 3.1. Les placements bancaires

Plus en détail

db Inflation Protect Coupon Plus besoin d un bocal pour protéger votre argent

db Inflation Protect Coupon Plus besoin d un bocal pour protéger votre argent db Inflation Protect Coupon Plus besoin d un bocal pour protéger votre argent De manière générale, on cherche toujours à se protéger au mieux et à prêter une attention particulière à ce qui nous est cher.

Plus en détail

Disponible du 8 janvier 2015 au 31 mars 2015 (dans la limite de l enveloppe disponible)

Disponible du 8 janvier 2015 au 31 mars 2015 (dans la limite de l enveloppe disponible) RÉSONANCE DUO Support présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. Un objectif de gain potentiel de 6,8%* par année écoulée grâce à l indice Euro Stoxx 50. Durée d investissement

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

SCPI d immobilier résidentiel neuf «bâtiment basse consommation» à capital fixe Dispositif fiscal «Pinel»

SCPI d immobilier résidentiel neuf «bâtiment basse consommation» à capital fixe Dispositif fiscal «Pinel» CILOGER HABITAT 5 Les photos concernent des investissements finalisés par d autres SCPI de CILOGER qui ne préjugent pas des investissements futurs, et sont données à titre d exemples. SCPI d immobilier

Plus en détail

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale La comptabilité nationale recense deux types de production des intermédiaires financiers. La première est directement

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE

TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE GÉNÉRALE LEXIQUE ET ABRÉVIATIONS UTILISÉES PAR L AUTEUR MODULE I INTRODUCTION MODULE II COMPRÉHENSION DE L ENVIRONNEMENT MODULE III ÉTABLISSEMENT D UNE STRATÉGIE DE FINANCEMENT MODULE IV PLANIFICATION

Plus en détail

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 18 mars 2009 RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création 2010 : mise en marché d activités

Plus en détail

FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL. Notice d Information

FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL. Notice d Information FCPE AG2R LA MONDIALE ES EdR PATRIMOINE GLOBAL Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000047899 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de

Plus en détail

Qu est-ce que la Bourse?

Qu est-ce que la Bourse? Qu est-ce que la Bourse? Une bourse est un marché sur lequel se négocient des valeurs mobilières. Les émetteurs y offrent des titres que les investisseurs achètent ; ces derniers financent alors les agents

Plus en détail

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE)

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) 1. En temps normal, lorsque le taux d intérêt à un jour s approche du taux d escompte, la Banque du Canada: a) retire des fonds déposés

Plus en détail

NC 16 Norme comptable relative à la présentation des états financier des OPCVM

NC 16 Norme comptable relative à la présentation des états financier des OPCVM NC 16 Norme comptable relative à la présentation des états financier des OPCVM Objectif 01. La Norme Comptable NC 01 - «Norme comptable Générale» définit les règles relatives à la présentation des états

Plus en détail

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Mai 2009 Les compétences qu il faudrait avoir acquises A la fin du primaire A la fin de la scolarité obligatoire Les élèves doivent

Plus en détail

Luxembourg. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Luxembourg. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Luxembourg Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION L évaluation d une obligation FICHE 2 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION Une obligation est un titre de créances négociables représentatif d une fraction d un emprunt émis par l État ou par une entreprise.

Plus en détail

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse Iconomix Journée d économie politique Lausanne, 22 novembre 2013 Michel Peytrignet, Consultant Ancien chef

Plus en détail

La politique monétaire

La politique monétaire Conclusion : Le problème de la neutralité monétaire La politique monétaire Introduction : qui conduit la politique monétaire? I) La dynamique de la création monétaire 1 La notion de masse monétaire 2 Comment

Plus en détail

Stabilité financière. Bruxelles, 14 octobre 2015. Grégory Nguyen Thomas Schepens

Stabilité financière. Bruxelles, 14 octobre 2015. Grégory Nguyen Thomas Schepens Stabilité financière Bruxelles, 14 octobre 2015 Grégory Nguyen Thomas Schepens PARTIE 1 : Les fonctions du système financier et les principaux risques financiers 2 Définition de "stabilité financière"

Plus en détail

EXPOSE DE FINANCE D ENTREPRISE : SIMILITUDES ET DIFFERENCES ENTRE LE TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE DE L OEC ET CELUI DE LE BANQUE DE FRANCE

EXPOSE DE FINANCE D ENTREPRISE : SIMILITUDES ET DIFFERENCES ENTRE LE TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE DE L OEC ET CELUI DE LE BANQUE DE FRANCE EXPOSE DE FINANCE D ENTREPRISE : SIMILITUDES ET DIFFERENCES ENTRE LE TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE DE L OEC ET CELUI DE LE BANQUE DE FRANCE INTRODUTION Le tableau de l OEC tout comme le tableau de la banque

Plus en détail

INVESTISSEMENT, PROGRES TECHNIQUE, CROISSANCE & CHOMAGE

INVESTISSEMENT, PROGRES TECHNIQUE, CROISSANCE & CHOMAGE INVESTISSEMENT, PROGRES TECHNIQUE, CROISSANCE & CHOMAGE I) FINANCEMENT ET DETERMINANTS DE L INVESTISSEMENT C est un enjeu économique essentiel. Il prend plusieurs formes et détermine les capacités de production

Plus en détail

CHAPITRE 5 : LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE

CHAPITRE 5 : LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE CHAPITRE 5 : LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE I. Comment l'activité économique est-elle financée? A. Rôle et évolution du système financier 1. Il permet la circulation du capital financier entre

Plus en détail

FCPR. Idinvest Private Value Europe

FCPR. Idinvest Private Value Europe FCPR Idinvest Private Value Europe Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises de taille intermédiaire non cotées, assortie d un risque de perte en capital, destinée à des investisseurs

Plus en détail

Qu est-ce qu une banque?

Qu est-ce qu une banque? Qu est-ce qu une banque? Nathalie Janson 1 Financement de l Activité économique Développement des entreprises nécessite apport de fonds Les entreprises peuvent se financer de façon interne ou externe Les

Plus en détail

Fiche 4.2. Comment l activité économique est-elle financée?

Fiche 4.2. Comment l activité économique est-elle financée? eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 4. La monnaie et le financement Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 4.2. Comment l activité économique est-elle

Plus en détail

2009 : crise ou reprise?

2009 : crise ou reprise? Conférence de presse 2009 : crise ou reprise? Les indicateurs uniques Contact presse: Maël Bernier-Resch: 06.32.86.92.98 / 01.55.80.58.66 mael.bernier-resch@empruntis.com Les prix aujourd hui Les taux

Plus en détail

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle La monnaie : INTRODUCTION 22.01.2010, Lausanne 8h45 12h 12h45 16h David Maradan, chargé de cours UNIGE et HEG-Genève; Directeur Ecosys

Plus en détail

Systèmes financiers et financement de l économie

Systèmes financiers et financement de l économie Systèmes financiers et financement de l économie Plan du cours I. Généralités sur les systèmes financiers. II. Les besoins et les capacités de financement. III. Le financement bancaire et le développement

Plus en détail

Caisse Régionale de Crédit Agricole de Toulouse et du Midi-Toulousain

Caisse Régionale de Crédit Agricole de Toulouse et du Midi-Toulousain Caisse Régionale de Crédit Agricole de Toulouse et du Midi-Toulousain Société coopérative à capital variable, agréée en tant qu établissement de crédit, régie par les dispositions du Livre V du Code Monétaire

Plus en détail

PRESENTATION 4P S. Ordody

PRESENTATION 4P S. Ordody PRESENTATION 4P S. Ordody 15 mai 2013 Groupe de Recherche «Responsabilité sociétale de la finance» RAPPELS SEANCE DU 17 avril 2013 Le rêve d'une finance sans risque, rémunérée Les «Trente Euphoriques»

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Monnaie Fonction de la monnaie Moyen de paiement: troc incompatible avec une forte division du travail acceptation

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

I L ACTIVITE FINANCIERE II LES FLUX FINANCIERS III LE FINANCEMENT DU CYCLE D INVESTISSEMENT ET D EXPLOITATION

I L ACTIVITE FINANCIERE II LES FLUX FINANCIERS III LE FINANCEMENT DU CYCLE D INVESTISSEMENT ET D EXPLOITATION I L ACTIVITE FINANCIERE II LES FLUX FINANCIERS III LE FINANCEMENT DU CYCLE D INVESTISSEMENT ET D EXPLOITATION I L ACTIVITE FINANCIERE A/ COMMENT ASSURER LA RENTABILITE ET LA SOLVABILITE DE L ENTREPRISE?

Plus en détail

Avril 2014 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Avril 2014 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Avril 2014 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Global Ecologic Performance

Global Ecologic Performance Invest Managers «Faites de vos convictions, un choix d investissement» Présente la NOTICE SIMPLIFIEE de son nouveau FCP : Global Ecologic Performance Conforme aux normes européennes. 1 PARTIE A STATUTAIRE

Plus en détail

Grèce. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Grèce. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Grèce Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail