Entretiens. Résultats statistiques de l année. Date de mise à jour 01/04/09. Nom de l établissement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Entretiens. Résultats statistiques de l année. Date de mise à jour 01/04/09. Nom de l établissement"

Transcription

1 Gestion de la santé et de la sécurité au travail dans l entreprise Vingt thèmes pour évaluer votre niveau d organisation et l implication de votre personnel Nom de l établissement Date de mise à jour 01/04/09 Personne ou département à contacter sur cette fiche Date de création Adresse Effectif N SIRET Forme juridique et implantation N de risque : Démarche de management S&ST? Si certification en sécurité, laquelle? Oui Non Entretiens Résultats statistiques de l année Personnes rencontrées Fonctions Dates Indicateurs Etablissement National Indice de fréquence I f Taux de gravité : T g Taux de cotisation Grille GPS SST Grille téléchargeable sur Page 1 sur 11

2 Thème points Analyse des accidents du travail et des maladies professionnelles Les accidents du travail et les maladies professionnelles ne sont pas analysés. La hiérarchie recherche généralement des causes immédiates (comportement des salariés, les équipements). Les analyses sont effectuées avec la participation du CHSCT. Un plan d actions est généralement proposé. Les incidents sont également analysés. Il existe dans l entreprise une méthodologie d analyse multicausale (arbre des causes, 5M ). Un groupe ad hoc (victime, médecin, CHSCT ou DP, hiérarchie ) est chargé de faire des propositions. Déclarations d accidents. Comptes-rendus des analyses. Registre des accidents bénins. Mise à jour du document unique, du plan d actions Thème points Vérifications périodiques et maintenance des équipements Les équipements sont réparés en cas de défaillance ou panne. Les vérifications périodiques réglementaires ne sont pas effectuées. La maintenance des équipements est planifiée mais rarement respectée car la production est prioritaire. Les vérifications périodiques sont effectuées mais les remarques ne sont pas systématiquement prises en compte. La maintenance des équipements est planifiée et les plannings sont généralement respectés. Les vérifications périodiques sont effectuées et les remarques sont prises en compte. La recherche de nouvelles technologies diminuant les risques et les interventions est permanente (veille technologique). Planning des vérifications Grille GPS SST Grille téléchargeable sur Page 2 sur 11

3 Thème points Attitude de l entreprise vis à vis des soustraitants L entreprise a recours à des entreprises extérieures mais ne rédige pas de plans de prévention. Les plans de prévention sont rédigés sous forme de check-list. Ils ont pour objectif de répondre à une obligation réglementaire. Ils ne sont généralement pas connus des salariés intervenants. Une évaluation des risques spécifique est faite par les responsables des deux entreprises. Le plan de prévention est commenté aux salariés des deux entreprises. L entreprise utilisatrice veille à son respect. En complément, un plan de prévention est rédigé quelle que soit la durée de l intervention. La mise à jour des plans de prévention est effectuée en cas de besoin, en fonction des observations des salariés des entreprises présentes sur le site. Un débriefing est organisé afin de permettre la prise en compte des mesures correctives lors de futures interventions Plans de prévention. Protocoles de chargement, déchargement. PPSPS Thème points Attitude de l entreprise vis à vis des intérimaires L entreprise fait appel à des intérimaires dans l urgence sans organiser leur accueil. Les écarts entre les missions décrites lors des commandes et les missions réellement confiées ne sont pas signalés à l agence d intérim. L entreprise fait appel à des intérimaires dans l urgence. Un accueil minimal est assuré (exemple: remise d un livret mais absence de formation spécifique) et des EPI identiques à ceux des autres salariés sont remis. L entreprise anticipe ses besoins en personnel intérimaire. Elle établit une liste des postes accessibles aux intérimaires et l accueil est adapté à chaque poste répertorié. L entreprise a établi un partenariat effectif avec des agences d intérim pour mieux définir les besoins et modes de fonctionnement mutuels. Grille GPS SST Grille téléchargeable sur Page 3 sur 11

4 Thème points Prévention des situations d urgence (incendies, explosions ) IL n existe pas de procédure prenant en compte ces situations. L entreprise dispose de matériel d intervention (extincteurs, trousses à pharmacie ) régulièrement entretenu. Le matériel et les sorties de secours ne sont pas toujours accessibles. Le personnel n est pas formé à son maniement. Une équipe d intervention a été formée au maniement du matériel. Le matériel et les sorties de secours sont accessibles. Les plans d évacuation sont systématiquement affichés dans tous les secteurs de l entreprise. En complément, des scénarios de situations extrêmes (incendie, renversement d une citerne de produits chimiques, accident grave ) sont testés chaque année pour actualiser les procédures d intervention et d évacuation. Une cellule de crise est prévue. Liste des SST, pompiers. Plans d évacuation, POI. Description des scénarios. Affichage des numéros d urgence. Consigne en cas d accident Thème points Achat des nouveaux équipements et des produits La sécurité n est pas prise en compte lors de la rédaction des cahiers des charges. Il y a quelques échanges (généralement peu formalisés) entre le service achats et les utilisateurs. La sécurité est considérée comme un surcoût. Lorsqu il y a une réception, celle-ci est généralement assurée par le service achats. Les cahiers des charges contiennent systématiquement une rubrique concernant la sécurité. La réception est assurée par les services techniques. Les utilisateurs et le CHSCT sont associés à la rédaction des cahiers des charges. Il existe une procédure de réception des équipements qui associe les opérateurs. Grille GPS SST Grille téléchargeable sur Page 4 sur 11

5 Thème points Conception des postes et des situations de travail Il n y a pas d études de poste. La réglementation (ex : poids des charges ) et certaines règles élémentaires d ergonomie (ex : hauteur des plans de travail ) sont respectées. Les conditions de travail sont systématiquement prises en compte lors des études d implantation de nouveaux postes et équipements. L environnement des postes de travail est régulièrement analysé et intégré dans l'évaluation des risques. Compétences en ergonomie présentes dans l entreprise (définitions de fonction). Thème points Santé au travail Seuls les aspects concernant la sécurité sont abordés dans l entreprise. Les visites médicales réglementaires (aptitude, reprise ) sont réalisées. L entreprise sollicite le médecin du travail, dans le cadre de son tiers temps, notamment pour effectuer des analyses de postes et de fiches de données de sécurité. Ces dernières sont régulièrement mises à jour. L évaluation du risque chimique est prise en compte dans le document unique. Les fiches d exposition aux produits cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques (CMR) existent. L aménagement des postes permettant le maintien dans l emploi des salariés handicapés est recherché. Le service de santé au travail (médecin du travail, infirmière) est associé à la définition de la politique. L évaluation des risques et le plan d actions qui en découle prennent en compte les risques psychosociaux, les ambiances physico-chimiques, les pratiques addictives, le vieillissement des salariés Fiche d entreprise. Document unique. Fiches de données de sécurité. Fiches d exposition Grille GPS SST Grille téléchargeable sur Page 5 sur 11

6 Thème points Application des principes généraux de prévention Du point de vue de la hiérarchie, la prévention des risques repose sur le port des EPI. L observation dans les ateliers montre que les EPI sont peu ou pas portés. Idem mais ceux-ci sont régulièrement portés. Les protections collectives sont privilégiées par rapport aux protections individuelles. En complément, la sécurité est prise en compte dès le stade de la conception des équipements et des postes de travail. Plan d actions. Engagement de la direction Thème points Veille réglementaire Aucune. La réglementation est disponible dans l entreprise (ex : dictionnaire permanent ) mais l exploitation des informations n est pas organisée. La réglementation est disponible. Une personne est désignée pour l exploiter et la diffuser aux services concernés. Elle dispose de suffisamment de temps. La réglementation est connue et prise en compte par toutes les fonctions de l entreprise (Bureau d étude, Achats ). Procédure de veille. Compétences juridiques présentes dans l entreprise (définitions de fonction). Cahier des charges pour l achat des nouveaux équipements Grille GPS SST Grille téléchargeable sur Page 6 sur 11

7 Thème points Réalisation et mise à jour du document unique Le document est extrêmement succinct. (de type recto verso ) et a pour seul objectif de répondre à une obligation réglementaire. Les salariés ne sont pas associés. La mise à jour n est pas effectuée. Le document résulte de l utilisation d une grille-type. Les situations de travail réelles ne sont pas analysées. La connaissance des dangers est basée essentiellement sur les accidents survenus. Les maladies professionnelles ne sont pas abordées. Le document est revu de façon collective et prend en compte l observation des situations de travail. Les maladies professionnelles sont intégrées. Il existe une méthodologie pour hiérarchiser les risques pour la santé et la sécurité au travail. Le document unique constitue le «moteur» du système de gestion. Le CHSCT et les opérateurs sont largement associés à sa rédaction. L introduction d un nouvel équipement fait l objet d une évaluation préalable. Méthodologie d évaluation. Résultats de l évaluation: document unique. Planning des entretiens avec les pérateurs. Compte-rendus des réunions du CHSCT Thème points Réalisation et mise à jour du plan d actions (les thèmes 11 et 12 sont indissociables) Il n y a pas de plan d actions. Des plans d actions existent mais ne font pas apparaître les priorités et les pilotes. La mise à jour est effectuée par la hiérarchie, sans concertation, souvent après un événement de type accident ou courrier de l IT. Il y a un seul plan d actions. Les priorités et les pilotes sont partiellement définis. La mise à jour est effectuée avec l aide du CHSCT, au moins une fois par an. Le planning n est pas toujours respecté. La cohérence avec le DU est recherchée. Les délais sont généralement respectés. La mise à jour est effectuée dès qu un nouveau risque est signalé ou une modification apportée (nouveau produit, nouvel équipement ). Le CHSCT et les opérateurs sont systématiquement associés. Planning des travaux.planning des entretiens avec les opérateurs.compterendus des réunions du CHSCT Grille GPS SST Grille téléchargeable sur Page 7 sur 11

8 Thème points Objectifs et indicateurs de suivi Il n y a pas d objectifs. Les seuls objectifs mentionnés sont la réduction des taux de fréquence et de gravité (ou indices). Il y a à la fois des objectifs quantitatifs et qualitatifs. Ce sont par exemple les propositions d amélioration faites par les salariés, les heures consacrées à la formation sécurité Les objectifs prennent en compte la santé physique et mentale des salariés, y compris celle des intérimaires et salariés des entreprises extérieures, ainsi que les risques extérieurs (trajet). Les objectifs et les indicateurs sont cohérents. Indicateurs de moyens, de risques.comptes-rendus des réunions sécurité Thème points Programme de formation Il n y a pas de programme de formation relatif à la sécurité. Les formations réglementaires sont assurées (conduite des engins de levage, habilitations électriques ). La formation au poste de travail prend en compte la sécurité. Le livret d accueil et les fiches de poste sont formalisés. Un tutorat est organisé. Chaque nouvel arrivant est évalué en fonction du niveau de compétence requis. Une évaluation de la qualité des formations est réalisée. En complément, il existe un plan de formation qui intègre les risques transversaux (ex : risque routier, risques psychosociaux ) et destiné à tous les niveaux hiérarchiques. Organigramme. Définitions de fonction. Liste des SST Grille GPS SST Grille téléchargeable sur Page 8 sur 11

9 Thème points Moyens humains La fonction sécurité n est pas assurée dans l entreprise.. La sécurité est dévolue à de multiples acteurs. Il n y a pas de coordination entre eux. Il y a un fonctionnel de la sécurité dans l entreprise. Il est porteur de l ensemble des actions de sécurité. Il est souvent considéré comme le véritable responsable de la sécurité dans l entreprise voire comme le gendarme. Le fonctionnel est perçu par les opérationnels comme étant leur conseiller. Les missions des uns et des autres sont précisées (autorité, compétences requises et moyens). Organigramme. Définitions de fonction. Liste des SST Thème points Engagement et exemplarité de l encadrement La hiérarchie ne réagit pas aux écarts entre les pratiques et les instructions données. Il existe un écart entre les instructions données aux salariés (exemple : port des EPI) et les pratiques de l encadrement. Les instructions sont connues et globalement appliquées par l ensemble du personnel. En complément, les opérateurs sont associés à l élaboration des instructions et celles-ci sont mises à jour régulièrement. Fiches de délégation de pouvoirs.résultats d inspections.visite des ateliers Grille GPS SST Grille téléchargeable sur Page 9 sur 11

10 Thème points Communication Il n y a pas de communication orale ou écrite sur la sécurité Les PV de CHSCT sont affichés. D autres documents peuvent être affichés de façon sporadique. (Communication descendante). La communication est régulière. Elle peut concerner certaines catégories de personnel plutôt que d autres. Il s agit par exemple d un «point sécurité» effectué lors des réunions de production destinées à la maîtrise. Les résultats sécurité et les propositions des salariés sont affichés sur des tableaux répartis dans les ateliers de production (ou accessibles sur intranet). Ils font l objet d échanges réguliers entre les opérateurs et la maîtrise. (Communication ascendante et descendante). Comptes-rendus des réunions sécurité.feuilles d analyse ou de suivi des actions proposées par les salariés, boite à idées.panneaux d affichage, intranet, journal d entreprise Thème points Fonctionnement du CHSCT (ou des DP) Il n y a pas de réunions de CHSCT ou de DP. Le nombre de réunions est limité à celui prévu par la réglementation. Les problèmes de fond ne sont pas examinés. Aucun plan d actions n est proposé. Le nombre de réunions est adapté aux besoins de l entreprise. Les PV mentionnent des propositions d actions et leur suivi est réalisé. En complément, les membres du CHSCT sont associés à l élaboration des nouveaux projets de l entreprise pour évaluer leur impact potentiel sur la sécurité et la santé (nouveaux produits, équipements ). Ordres du jour et comptesrendus des réunions du CHSCT. Les membres du CHSCT sont-ils connus des autres salariés? Grille GPS SST Grille téléchargeable sur Page 10 sur 11

11 Thème points Pratique de démarches managériales qualité, sécurité, environnement Il n y a pas de démarche managériale formalisée. Les démarches sont indépendantes les unes des autres. Généralement, les responsables sont distincts. La recherche de l amélioration continue, notamment dans le domaine de la sécurité, peut être prouvée : des plans d action existent et sont régulièrement suivis.la gestion documentaire est commune aux trois domaines. Les procédures et instructions qualité, sécurité, environnement sont cohérentes.. La revue de direction est commune et chaque action programmée fait l objet d une évaluation dans les trois domaines. Organigramme. Consignes aux postes. Procédure de gestion documentaire. Comptes-rendus des réunions de direction Thème points Politique Absence de politique formalisée. La politique est définie par la direction au plus haut niveau. Il s agit d un document standard («copié collé»). Il est généralement peu ou mal connu du personnel. La politique est adaptée à la nature de l activité et à la taille de l entreprise. Elle prend en compte les résultats de l évaluation des risques et précise les objectifs stratégiques. Elle est connue de l ensemble du personnel. Les valeurs de l entreprise sont conciliables avec le respect de l homme, la transparence et le dialogue social. Politique affichée (emplacements, nombre?). Comptes-rendus des réunion d information destinées aux salariés (fréquence?). Grille GPS SST Grille téléchargeable sur Page 11 sur 11

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité 1. Les acteurs au sein de l entreprise ou la collectivité Les prérogatives des DP en santé-sécurité

Plus en détail

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place?

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Quel est le rôle et le positionnement de l Assistant de Prévention? L Assistant de Prévention assiste et conseille

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail Sommaire 1. Introduction 2. Le contexte réglementaire 3. Le déroulement

Plus en détail

FORMATION INITIALE DES MEMBRES DE CHSCT Entreprises de +300 salariés

FORMATION INITIALE DES MEMBRES DE CHSCT Entreprises de +300 salariés 1 FORMATION INITIALE DES MEMBRES DE CHSCT Entreprises de +300 salariés Public Etre membre du CHSCT Objectifs Appréhender le contexte général de l action du CHSCT Maîtriser les missions de prévention principales

Plus en détail

Sommaire détaillé (1) «Schémas commentés en santé sécurité au travail»

Sommaire détaillé (1) «Schémas commentés en santé sécurité au travail» ommaire détaillé (1) «chémas commentés en santé sécurité au travail» Votre service sur www.editions-tissot.fr... 3 Guide de première connexion... 5 Accédez à votre service sur www.editions-tissot.fr :

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Responsable d'études et de travaux en Hygiène Sécurité et Conditions de Travail. Au sein des établissements du

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS Durée : Participants : Public : Pré-requis : 5 jours (effectif > 300 pers) 4 à 9 personnes Membres du CHSCT Délégués du personnel investis des

Plus en détail

La prévention et l actualisation des risques professionnels

La prévention et l actualisation des risques professionnels 2 La prévention et l actualisation des risques professionnels Plan d intervention 1. Santé Sécurité : une question d actualité 2. Le contenu de l obligation générale de sécurité 3. L évaluation des risques

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Fiche Prévention LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Former les agents à la sécurité constitue une obligation légale de l autorité territoriale et fait partie intégrante de la politique

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial. Le tuteur est chargé d accueillir, d aider, d informer et de

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Rappel réglementaire Le Code du travail impose à l employeur de : - Assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs (Art. L. 4121-1 C.

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/06/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et

Plus en détail

Système commun MASE-UIC LE REFERENTIEL MASE. Une certification et un outil de positionnement des sous-traitants et de prévention des accidents

Système commun MASE-UIC LE REFERENTIEL MASE. Une certification et un outil de positionnement des sous-traitants et de prévention des accidents LE REFERENTIEL MASE Une certification et un outil de positionnement des sous-traitants et de prévention des accidents Manuel d Amélioration Sécurité des Entreprises MASE, c est quoi? C est un système d

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

Caisse d assurance retraite et de la santé au travail Nord-Est

Caisse d assurance retraite et de la santé au travail Nord-Est Prévention des Risques Professionnels Recommandation n 14/2009 de la Carsat Nord-Est INDICATEURS DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL Caisse d assurance retraite et de la santé au travail Nord-Est Ce texte,

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de production des Industries Chimiques : niveau III* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence est celui

Plus en détail

POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE

POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE La politique HSe de tdf repose sur l identification et la qualification en amont des risques associés à son activité, la focalisation sur les dangers à haut

Plus en détail

note technique La santé et la sécurité au travail : Comment réussir l accueil des nouveaux embauchés? Prévention et Gestion des Risques Professionnels

note technique La santé et la sécurité au travail : Comment réussir l accueil des nouveaux embauchés? Prévention et Gestion des Risques Professionnels Prévention et Gestion des Risques Professionnels note technique La santé et la sécurité au travail : Comment réussir l accueil des nouveaux embauchés? CRAM Alsace-Moselle la ligne prévention Les préconisations

Plus en détail

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00 Guide Conventions de mise à disposition des Adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycée et collèges) Juillet 2012 Bulletin de prévention

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent être, à titre d exemples non exhaustifs :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent être, à titre d exemples non exhaustifs : COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2006 07 74 0251 Catégorie : B Dernière modification : 10/05/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Animateur (trice) d équipe

Plus en détail

SSIAP 3 CHEF DE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES. Programme

SSIAP 3 CHEF DE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES. Programme SSIAP 3 CHEF DE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES DURÉE : 216 heures n PROFIL DES PARTICIPANTS : Les candidats doivent remplir l une des conditions suivantes : être titulaire d

Plus en détail

Flash Info Hygiène & Sécurité. Les Acteurs de la Prévention

Flash Info Hygiène & Sécurité. Les Acteurs de la Prévention Page1 Flash Info Hygiène & Sécurité N 1 - Mars 2014 Service Hygiène et Sécurité Les Acteurs de la Prévention La qualité, la continuité du service public et la préservation de la santé et de la sécurité

Plus en détail

Direction des études

Direction des études Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Les ACMO : nomination, missions, règles, rôles, place, recrutement. L ACMO ET L EMPLOYEUR LES MISSIONS DE L

Plus en détail

Prévention Santé Environnement

Prévention Santé Environnement Prévention Santé Environnement Ensemble documentaire pour l évaluation par CCF de l enseignement de la PSE en baccalauréat professionnel CCF PSE Baccalauréat Professionnel Septembre 2012-1 - Généralités

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Santé Sécurité Travail REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations Prévention des risques professionnels Année 2011-2012 La prévention des risques professionnels est un sujet de plus en plus présent dans les organisations actuelles. Pour être efficaces

Plus en détail

ACTIONS ET SENSIBILISATIONS

ACTIONS ET SENSIBILISATIONS SANTE TRAVAIL DROME VERCORS ACTIONS ET SENSIBILISATIONS Votre service de Sante au Travail Interentreprises vous accompagne dans la prevention des risques professionnels et l amelioration de vos conditions

Plus en détail

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 MANAGEMENT ET TRAITEMENT DES RISQUES EN ENTREPRISE Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 L INGENIEUR OU RESP. ENVIRONNEMENT I FMG CONSEIL FORMATION I 2015-2016 Maîtriser les normes

Plus en détail

Santé - Cohésion sociale

Santé - Cohésion sociale Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 79 ASSISTANT SOCIAL Code : SCS05 Intitulé RIME : Assistant socio-éducatif FPESCS05 Il est chargé du suivi individualisé des agents. Il participe

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE. Rappels des notions fondamentales. (Selon la circulaire N 6 de la DRT (18 avril 2002)) Benjamin HUBERT- Mai 2012

LE DOCUMENT UNIQUE. Rappels des notions fondamentales. (Selon la circulaire N 6 de la DRT (18 avril 2002)) Benjamin HUBERT- Mai 2012 LE DOCUMENT UNIQUE Rappels des notions fondamentales (Selon la circulaire N 6 de la DRT (18 avril 2002)) Benjamin HUBERT- Mai 2012 LE DOCUMENT UNIQUE Le D.U. : une obligationdepuis 2001 Ca fait 11 ans

Plus en détail

Charte Sûreté Nucléaire

Charte Sûreté Nucléaire Charte Sûreté Nucléaire LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE UN IMPÉRATIF ABSOLU Le maintien du plus haut niveau de sûreté a toujours constitué pour AREVA un impératif absolu : il en est ainsi pour la sûreté de nos produits,

Plus en détail

Les enjeux de la prévention des risques professionnels

Les enjeux de la prévention des risques professionnels duerp le document unique d'évaluation des risques professionnels le duerp, une démarche qui vous concerne Les enjeux de la prévention des risques professionnels > Déterminer et recenser les unités de travail

Plus en détail

Introduction. 1 Enjeux en santé et sécurité au travail

Introduction. 1 Enjeux en santé et sécurité au travail Introduction La santé et la sécurité au travail sont, aujourd hui, l objet d enjeux très importants en termes d accidents du travail et de maladies professionnelles dont nous rappellerons les définitions.

Plus en détail

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo.

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo. Charte sécurité charte sécurité La présente charte a pour objectif d améliorer la prévention des risques professionnels, la sécurité des salariés intérimaires Mastempo et d homogénéiser la démarche sécurité

Plus en détail

AGENT DE MÉDIATHÈQUE

AGENT DE MÉDIATHÈQUE AGENT DE MÉDIATHÈQUE Missions du poste : Assurer l'accueil du public. Assurer le prêt des documents. Entretenir et équiper les documents. Participer à l'activité de l'espace jeunesse de la médiathèque.

Plus en détail

REFERENTIEL PEDAGOGIQUE

REFERENTIEL PEDAGOGIQUE Public 10 stagiaires maximum Durée totale indicative 216 heures Hors examen et temps de déplacement Pré requis Respect des dispositions de l article 6 1 de l arrêté du 02 Mai 2005 dont par exemple : Diplôme

Plus en détail

La réforme de l inspection du travail à l Unité Territoriale de la Drôme de la DIRECCTE Rhône-Alpes

La réforme de l inspection du travail à l Unité Territoriale de la Drôme de la DIRECCTE Rhône-Alpes La réforme de l inspection du travail à l Unité Territoriale de la Drôme de la DIRECCTE Rhône-Alpes 1 CHIFFRES CLES L inspection du travail Française en 2013 : - 2 101 agents de contrôle - 8 millions de

Plus en détail

CQP Animation d équipe option maintenance. Référentiel de compétences

CQP Animation d équipe option maintenance. Référentiel de compétences CQP Animation d équipe option maintenance Référentiel de compétences Le CQP Animation équipe présente deux options : Production Maintenance Ce document présente le CQP Animation d équipe option maintenance

Plus en détail

Programme de formation «Evaluation des risques professionnels» Et «Réalisation de Document Unique. Date à définir... INNOPREV SAS. www.innoprev.

Programme de formation «Evaluation des risques professionnels» Et «Réalisation de Document Unique. Date à définir... INNOPREV SAS. www.innoprev. Formation - Conseil - Accompagnement INNOPREV www.innoprev.com Programme de formation «Evaluation des risques professionnels» Et «Réalisation de Document Unique Date à définir... Contact direct Martial

Plus en détail

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER Référentiel métier RESPONSABLE ATELIER 1. Intitulé métier & autres appellations Responsable atelier Chef d atelier 2. Définition et description synthétique du métier Définition

Plus en détail

Management de la santé et de la sécurité au travail. Optimisez votre gestion par des objectifs et des indicateurs pertinents

Management de la santé et de la sécurité au travail. Optimisez votre gestion par des objectifs et des indicateurs pertinents Management de la santé et de la sécurité au travail Optimisez votre gestion par des objectifs et des indicateurs pertinents Objectifs et indicateurs : 1 Décliner la politique de prévention La politique

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE PREAMBULE : La mise en œuvre de changements d organisation au sein du groupe sanofi-aventis, par nécessité d anticipation ou

Plus en détail

Fiches Guides. Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice. Direction des Risques Professionnels Service Prévention

Fiches Guides. Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice. Direction des Risques Professionnels Service Prévention Direction des Risques Professionnels Service Prévention Fiches Guides Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice Titre du document INTERVENTION DES ENTREPRISES EXTÉRIEURES

Plus en détail

DESCRIPTION D EMPLOI Infirmier(e) en service de santé au travail Management ou Animation

DESCRIPTION D EMPLOI Infirmier(e) en service de santé au travail Management ou Animation DESCRIPTION D EMPLOI Infirmier(e) en service de santé au travail Management ou Animation 1 INTITULE Unité : EDF SA ERDF Sous-unité d affectation : Famille professionnelle : Médico-social Métier : Infirmier

Plus en détail

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION Etude de postes pour le document unique De la maitrise des risques à l étude de postes Maitriser les risques professionnels

Plus en détail

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 - MANAGER HSE- 1-OBJECTIFS A l issue de la formation, les Managers deviennent un moteur dans le déploiement de la politique HSE de l entreprise. Contribuer à définir la

Plus en détail

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 De l infirmier du travail à l infirmier spécialisé en santé au travail : reconnaître l infirmier comme

Plus en détail

Responsable du département. Production / Infrastructures

Responsable du département. Production / Infrastructures Page 1 sur 9 Nom Fonction REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR Martine Véniard Directeur du système d information Directeur du personnel Direction générale Date 1/01/2016 Signature Sources : Répertoire des

Plus en détail

Prévention Risques Professionnels

Prévention Risques Professionnels Prévention Risques Professionnels Évaluation des risques professionnels Aide à la réalisation du Document Unique Aide à la réalisation du Document Unique 2 Objectifs Vous présenter le contexte de l évaluation

Plus en détail

Secours d urgence en petites entreprises. Docteur Nathalie Rey-Dumazet

Secours d urgence en petites entreprises. Docteur Nathalie Rey-Dumazet Secours d urgence en petites entreprises 1 Docteur Nathalie Rey-Dumazet TOUS CHEF D ENTREPRISE EST RESPONSABLE DE L ORGANISATION DES SECOURS DANS SON ETABLISSEMENT EN CAS D ACCIDENT, TOUT RETARD OU DEFAUT

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

Les questions à se poser au sein du CHSCT

Les questions à se poser au sein du CHSCT FICHE REPÈRES POUR LES CHSCT L outil d autodiagnostic du Réseau Anact propose d interroger les pratiques du CHSCT autour de quatre champs de questionnement : les questions traitées par le CHSCT, la place

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel

Baccalauréat Professionnel Modalités d évaluation en CCF A destination des lycées professionnels publics et privés sous contrat Baccalauréat Professionnel EPREUVE de PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT (P.S.E) par CONTROLE EN COURS DE

Plus en détail

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Sommaire de la présentation A. Rappel de la réglementation 1) Le document unique (DU) 2) Le programme annuel de prévention (PAP) B. Méthodologie de suivi

Plus en détail

GRILLE GENERIQUE D INVESTIGATION PAR AUDIT PROCESSUS

GRILLE GENERIQUE D INVESTIGATION PAR AUDIT PROCESSUS Méthode de visite Réalisation d un audit de processus dans le cadre des visites de certification des établissements de santé GRILLE GENERIQUE D INVESTIGATION PAR AUDIT PROCESSUS Définitions Processus :

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

B.T.S ELECTROTECHNIQUE Session 2012. LIVRET D EVALUATION DE LA SOUS-EPREUVE E61 CCF «Organisation de Chantier»

B.T.S ELECTROTECHNIQUE Session 2012. LIVRET D EVALUATION DE LA SOUS-EPREUVE E61 CCF «Organisation de Chantier» B.T.S ELECTROTECHNIQUE Session 2012 Académie : Aix-Marseille 4 étudiants : Etablissement : MM. Fourcade LIVRET D EVALUATION DE LA SOUS-EPREUVE E61 CCF «Organisation de Chantier» Dénomination du chantier

Plus en détail

Formation règlementaire du CHSCT en Centre Hospitalier

Formation règlementaire du CHSCT en Centre Hospitalier AUDIT - CONSEIL - FORMATION Formation règlementaire du CHSCT en Centre Hospitalier Objectifs Maîtriser les règles principales liées à la mise en place et au fonctionnement du CHSCT, et connaître les rôles

Plus en détail

BILAN DE L HYGIENE, DE LA SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL 2014

BILAN DE L HYGIENE, DE LA SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL 2014 BILAN DE L HYGIENE, DE LA SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL 2014 I PRESENTATION DE L ENTREPRISE 1.1 - IDENTIFICATION Raison Sociale : Immobilière Podeliha Adresse : 13 rue Bouché Thomas CS 10906 49009

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :...

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :... PLAN DE PRÉVENTION Objectif : Le plan de prévention permet de limiter les risques liés à la coactivité des personnes présentes sur le lieu d une intervention. Il est réalisé à l issue d une visite préalable

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES EN CAE LIVRET D ACCUEIL

ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES EN CAE LIVRET D ACCUEIL Direccte Pays de la Loire UT72 ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES EN CAE Fiche pratique n 07 LIVRET D ACCUEIL Le livret d accueil est un document de référence pour le salarié en CAE. C est un bon vecteur de communication

Plus en détail

DÉFINITION DES ÉPREUVES

DÉFINITION DES ÉPREUVES DÉFINITION DES ÉPREUVES EP1 techniques esthétiques Épreuve pratique et écrite Coefficient 7 (+ coefficient 1 pour l évaluation de la VSP) - Durée : 3h 30 Objectif de l épreuve Cette épreuve a pour but

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

Référentiel d activités professionnelles

Référentiel d activités professionnelles Bac pro de la 20éme CPC Référentiel d activités professionnelles Les titulaires de ce baccalauréat professionnel 20 ème CPC exercent leurs activités : - dans le souci constant de la bientraitance des personnes,

Plus en détail

CAHIER ANNUEL DE SECURITE

CAHIER ANNUEL DE SECURITE Situer sur les plans de(s) bâtiment(s) : ANNEE SCOLAIRE 2005/2006 L emplacement des organes de coupure : GAZ.. ELECTRICITE. HT BT CAHIER ANNUEL DE SECURITE EAU... MAZOUT.. PLAN PARTICULIER de MISE EN SURETE

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

La démarche globale d évaluation des risques professionnels

La démarche globale d évaluation des risques professionnels La démarche globale d évaluation des risques professionnels Journées Nationales de Prévention 2014 La démarche d évaluation des risques professionnels Méthodologie : 5 étapes 1 Définir les unités de travail

Plus en détail

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD)

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Enquête nationale sur les événements indésirables associés aux soins (ENEIS) Incidence des événements indésirables

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT EN C.A.P PAR CONTROLE EN COURS DE FORMATION

ÉVALUATION DE LA PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT EN C.A.P PAR CONTROLE EN COURS DE FORMATION Page 1 sur 18 ÉVALUATION DE LA PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT EN C.A.P PAR CONTROLE EN COURS DE FORMATION EVALUATION EN FIN DE PREMIERE ANNEE DE CAP ou seconde professionnelle* EVALUATION EN DEUXIEME ANNEE

Plus en détail

Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail

Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail santé - sécurité au travail Enseignement agricole Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail Du danger à la prévention des risques professionnels Le secteur agricole est un secteur «à risques». Mais

Plus en détail

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études ANNEXE 2010-CA544-17-R5717 Politique sur la santé et la sécurité 12 avril 2010 Avant-propos La politique sur la santé et la sécurité affirme la volonté de l UQTR de protéger la santé, la sécurité et l

Plus en détail

MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES

MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES NOM et PRENOMS : LIEUX DE FORMATION : ANNEE SCOLAIRE : LIVRET DE COMPETENCES MC SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE Page 1/7 UTILISATION

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Version numéro : Date première rédaction : Date de la dernière mise à jour : Nom de l'entreprise Textes réglementaires Principes généraux de la loi

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Conducteur(trice) de ligne de conditionnement des Industries Chimiques : niveau IV* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence

Plus en détail

29 RISQUES PROFESSIONNELS Version n 02 2901 DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS (DUER)

29 RISQUES PROFESSIONNELS Version n 02 2901 DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS (DUER) OVE Cette fiche est la propriété d'ove et ne peut être reproduite ni diffusée sans autorisation. Domaine 2 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Fiche N 2901 29 RISQUES PROFESSIONNELS Version n 02 2901 DOCUMENT

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ PLAN DE PRÉVENTION B 7 PROTOCOLE CHARGEMENT / DÉCHARGEMENT B 8 PERMIS DE FEU B 9 B 7 Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES

Plus en détail

Outil : Grille de recueil des besoins de formation. Formation envisagée et modalités d apprentissage

Outil : Grille de recueil des besoins de formation. Formation envisagée et modalités d apprentissage Outil : Grille de recueil des besoins de formation Modalité : entretien individuel Nom / Prénom : Intitulé du poste : Responsable hiérarchique : Date de l entretien : Type de compétence : «J ai besoin

Plus en détail

Trame du Plan particulier de sécurité et de protection de la santé

Trame du Plan particulier de sécurité et de protection de la santé SPS 81 Niveau 1 C+R Conseils coo rdination Trame du Plan particulier de sécurité et de protection de la santé Etabli en application du décret N 94-1159 du 26-12-1994 articles R 238-26 à R 238-36 Maître

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATION

CATALOGUE DES FORMATION CATALOGUE DES FORMATION Secourisme, Prévention des risques et Incendies Conduire l évaluation des risques professionnels de son entreprise: établir son document unique - RP001 Connaître la législation

Plus en détail

Label GretaPlus. Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes

Label GretaPlus. Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes Label GretaPlus Textes de référence Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes Texte officiel Version mars 2003 Ministère de la Jeunesse, de l'éducation nationale et de la Recherche Direction

Plus en détail

1 en ce qui concerne l ergonomie, la formation multidisciplinaire de base complétée par le module de spécialisation en ergonomie;

1 en ce qui concerne l ergonomie, la formation multidisciplinaire de base complétée par le module de spécialisation en ergonomie; Arrêté royal du 5 décembre 2003 relatif aux spécialisations des conseillers en prévention des services externes pour la prévention et la protection au travail (M.B. 22.12.2003) Modifié par: (1) arrêté

Plus en détail

REFERENTIEL INTERMINISTERIEL

REFERENTIEL INTERMINISTERIEL Annexe 2 : Référentiel de formation assistant/conseiller de prévention REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION ET DU CONSEILLER DE PREVENTION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME 2006 : CHARGE

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Version numéro : Date première rédaction : Date de la dernière mise à jour : Nom de l'entreprise Textes réglementaires Principes généraux de la loi

Plus en détail

D une façon générale,

D une façon générale, ...toujours à vos côtés! entreprises Prév. 309 Janvier 2012 IDENTIFICATION DES EXIGENCES LEGALES ET VEILLE REGLEMENTAIRE EN SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL D une façon générale, l entreprise connaît ses activités,

Plus en détail

Livret d accueil du nouvel arrivant

Livret d accueil du nouvel arrivant Livret d accueil du nouvel arrivant * Ce livret type propose différents éléments, ne retenez que ceux qui sont adaptés à votre structure. SOMMAIRE 1. MOT D ACCUEIL......... page 2. PRESENTATION DE L ENTREPRISE..

Plus en détail

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique Rédacteur : Vérificateur : Approbateur : Document créé le Document modifié le Document édité le 9 juin 2011 2011 Réf. document : XXX XXX XXX Version : 00 Document entreprise CALENDRIER DES FORMATIONS Sous-section

Plus en détail

Formation à l hygiène et à la sécurité des membres des CT et CHSCT

Formation à l hygiène et à la sécurité des membres des CT et CHSCT Formation à l hygiène et à la sécurité des membres des CT et CHSCT 1. Introduction Cette mallette pédagogique, réalisée par la sous-commission technique «Hygiène et sécurité» rattachée à la commission

Plus en détail

Le Label MARPA 2015. ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015

Le Label MARPA 2015. ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015 La MARPA Un Label ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015 Le Label MARPA 2015 Le Label MARPA est attribué par la Caisse Centrale de Mutualité Sociale Agricole aux projets qui concrétisent les

Plus en détail

240 avenue Marcel Dassault BP 70803 60008 Beauvais cedex Tel. 03 44 06 15 95 Fax 03 44 06 15 94

240 avenue Marcel Dassault BP 70803 60008 Beauvais cedex Tel. 03 44 06 15 95 Fax 03 44 06 15 94 240 avenue Marcel Dassault BP 70803 Tel. 03 44 06 15 95 Fax 03 44 06 15 94 Formations / sensibilisations Sauveteur Secouriste du travail Formation initiale p. 4 Maintien et actualisation des compétences

Plus en détail

EQUIPEMENT ZONE MOULIN

EQUIPEMENT ZONE MOULIN EQUIPEMENT ZONE MOULIN Thème du chantier : Equipement de la zone moulin en prises de courant et prises informatiques. Cahier des charges du chantier : La zone dans laquelle est implanté le moulin n est

Plus en détail

organisation de la prévention

organisation de la prévention [ outil et formulaire ] organisation de la prévention du comité de santé et de sécurité (exemples) Objectif Cet outil permet à votre comité de santé et de sécurité de mieux structurer ses actions annuelles.

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Conducteur d Equipements Industriels Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir

Plus en détail

Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508

Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508 Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508 Entreprise: Rue: NPA/ Localité: Brève description de l entreprise: Identification: N Suva: Classe: Effectif: Temps complet:

Plus en détail

Outil de diagnostic PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL. cnesst.gouv.qc.ca/priseencharge

Outil de diagnostic PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL. cnesst.gouv.qc.ca/priseencharge Outil de diagnostic PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL Commission des normes, de l équité, de la santé et de la sécurité du travail cnesst.gouv.qc.ca/priseencharge Ce document est

Plus en détail

Le Progrès Continu... notre fixation! Communication sur le progrès. www.gris-decoupage.com. Communication sur le progrès 2008. www.unglobalcompact.

Le Progrès Continu... notre fixation! Communication sur le progrès. www.gris-decoupage.com. Communication sur le progrès 2008. www.unglobalcompact. Le Progrès Continu... notre fixation! Communication sur le progrès 2014 Communication sur le progrès 2008 www.gris-decoupage.com www.unglobalcompact.org Engagement de GRIS DECOUPAGE dans le Global Compact

Plus en détail

Règlement des épreuves de certification

Règlement des épreuves de certification Règlement des épreuves de certification Le CAFERUIS est délivré lorsque le candidat a validé les quatre épreuves définies dans le référentiel de certification et décrites ci-dessous. Chaque épreuve est

Plus en détail

Fiches de poste et études de poste

Fiches de poste et études de poste Fiches de poste et études de poste Un cadre réglementaire et cohérent contribuant à la préservation de la santé au travail et à la sécurité avec une approche pluridisciplinaire. Objectifs de la fiche de

Plus en détail

FORMATION DES CONSEILLERS EN PREVENTION

FORMATION DES CONSEILLERS EN PREVENTION FORMATION DES CONSEILLERS EN PREVENTION DES SERVICES INTERNES ET EXTERNES POUR LA PREVENTION ET LA PROTECTION AU TRAVAIL Niveau II Conformément à l A.R du 17 mai 2007 relatif à la formation et au recyclage

Plus en détail

MANUEL. Santé Sécurité Environnement. Schlumberger Private

MANUEL. Santé Sécurité Environnement. Schlumberger Private MANUEL Santé Sécurité Environnement Schlumberger Private Sommaire Objet et domaine d'application... page 2 Politique Santé-Sécurité-Environnement... page 3 Nos missions et nos clients... page 4 Organisation...

Plus en détail