PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement"

Transcription

1 LES TROUBLES ANXIEUX CHEZ L ENFANT ET L ADOLESCENT DR PAULE GARROS

2 PLAN 1. Introduction 2. Clinique des troubles anxieux 3. Evaluation clinique 4. Traitement

3 1. INTRODUCTION 1.1. Points de repère 1.2. Classification 1.3. Epidémiologie 1.4. Etiologie 1.5. Références psychopathologiques

4 1.1. POINT DE REPÈRE Manifestations gênantes douloureuses étonnantes. Si labile => souffrance transitoire Si persistante ou intense => développement non harmonieux

5 ANXIÉTÉ AU COURS DU DÉVELOPPEMENT

6 PEURS NORMALES ET ANXIÉTÉ Peurs normales Conformes à l âge Episodiques, elles finissent par s atténuer Déclenchées lorsque l enfant y est confrontémais pas en dehors du stimulus On parvient à le rassurer facilement Ne perturbe pas la vie quotidienne Anxiété Prolongées par rapport à l âge Fréquentes, ne passent pas spontanément et l enfant s en plaint Déclenchées pour des choses non dangereuses et anticipées On ne peut pas rassurer l enfant Prend de plus en plus de place, perturbent l école, la vie de la famille

7 1.3. EPIDÉMIOLOGIE 10 % des enfants Plus forte prévalence dans le sexe féminin Problèmes de fonctionnement aux plans social, familial et scolaire En l absence de dépistage et de prise en charge, se poursuivent souvent al âge adulte Faible estime de soi et difficultés d adaptation

8 ETIOLOGIE Facteurs génétiques, biologiques et neurophysiologiques Facteurs de développement et traumatiques Facteurs environnements Facteurs cognitifs Facteurs psychologiques

9 2. CLINIQUE DES DES TROUBLES ANXIEUX 2.1. Les symptômes de type d angoisse 2.2. Les symptômes de type phobique 2.3. Les symptômes de types obsessionnels 2.4. Les symptômes à manifestation corporelle 2.5 Inhibition 2.6.Les troubles de l adaptation 2.7. Syndrome de stress post traumatique

10 2.1 LES SYMPTÔMES DE TYPES D ANGOISSE Angoisse: composante normale du développement. L angoisse de séparation fait partie du processus maturatif de l enfant.

11 L ANGOISSE Rarement verbalisé en tant que telle Manifestations somatiques Craintes sur la santé, sur la mort Troubles du coucher ou du sommeil Troubles du comportement

12 2.1. LES SYMPTÔMES DE TYPES D ANGOISSE L angoisse de séparation Trouble panique

13 L ANGOISSE DE SÉPARATION 2 pics de fréquence 6 et 11 ans Mode d entrée brutale 3 séries de signes Détresse lors de la séparation Ruminations et préoccupations morbides Nostalgie du chez soi

14 TROUBLE PANIQUE Récurrence de crises d anxiétéparoxystique brutale et brève Il associe: Manifestations subjectives Malaises physiques Symptômes psychosensoriels Manifestation comportementales

15 2.2. LES SYMPTÔMES DE TYPE PHOBIQUE Peurs irrationnelles Conduite d évitement et de réassurance Des phobies peuvent être normale au cour du développement. Une absence de ses peurs est considérée comme anormale par certains cliniciens

16 2.2. LES SYMPTÔMES DE TYPE PHOBIQUE Les phobies sociales Les phobies scolaires Les phobies atypiques

17 LES PHOBIES SCOLAIRES 2% des enfants d'âge scolaire Refus de rendre à l école Réaction de panique si l enfant est forcé. On peut retrouver d autres manifestations anxieuses. Urgence thérapeutique Diagnostique différentiel avec l anxiétéde séparation et l école buissonière.

18 2.3. LES SYMPTOMES DE TYPES OBSESSIONNELS Idée ou conduite qui s impose Des comportements ritualisés d allure obsessionnelle sont normaux au cour du développement Pathologique si intensité, angoisse, envahissement par le symptôme, dépression

19 2.4. LES SYMPTÔMES ÀMANIFESTATIONS CORPORELLES Des manifestations corporelles peuvent être l expression d un conflit intra psychique Ne doivent pas être considérécomme «rien» Source de confusion pour les parents et les médecins quant au caractère «volontaire» des troubles Le terme d Hystérie n est pas adapté à l enfant.

20 2.5. INHIBITION Limitation de l expression intellectuelle, verbale et motrice. Souvent sous diagnostiquée car non «génante»pour l entourage que ce soit familial ou scolaire.

21 3. EVALUATION CLINIQUE 3.1. Eléments de risques évolutifs 3.2. Eléments d évolution favorable spontannée

22 3.1. ELÉMENTS DE RISQUES ÉVOLUTIFS Au niveau des symptômes: intensité des symptômes multiplicité des symptômes persistance d'un symptôme absence de tendance à la résolution progressive et spontanée

23 3.1. ELÉMENTS DE RISQUES ÉVOLUTIFS Au niveau de l enfant Envahissement par les symptômes Non progression vers la maturité Inhibition à jouer Instabilité Bonne adaptation scolaire apparente mais perte de plaisir Inhibition du désir de connaître ou chez les plus grands intellectualisations. Difficulté à maîtriser l'angoisse Fuite dans l'imaginaire (toujours ailleurs) Hyper adaptation aux exigences éducatives familiales Sentiment de gène, de souffrance, de honte lié au symptôme

24 3.1. ELÉMENTS DE RISQUES ÉVOLUTIFS Au niveau de l environnement Méconnaissance ou désintérêt des symptômes et des difficultés de l'enfant, par la famille Réduction de l'enfant à ses troubles Dans le même temps, ses compétences sont sous estimées. Concomitance entre des difficultés de l'enfant et des difficultés de l'entourage.

25 3.2 ELÉMENTS D ÉVOLUTION FAVORABLE SPONTANÉE Au niveau des symptômes Au niveau de l enfant Pas d envahissement, développement normal Facilité imaginaire, bonne adaptation à la réalité Au niveau de l environnement Position attentive, pas de projection majeur Importance du diagnostic précoce

26 4. TRAITEMENT 4.1. Bases du traitement 4.2. Moyen thérapeutique

27 4.1. BASES DU TRAITEMENT La thérapeutique porte sur : a) les symptômes b) la personnalité de l'enfant c) les interactions avec l'environnement - Aborder exclusivement les symptômes peut être la négation de la souffrance cachée de l'enfant et peut compromettre l'harmonie du développement de sa personnalité. Cet abord isolé risque de faire disparaître la réalité psychique aux dépens de la réalité manifeste. - Négliger les symptômes en s'intéressant seulement à leur origine peut être un manque de respect à l'égard de l'enfant et de sa souffrance. L'accès à la réalité psychique peut être compromis par le défaut d'intérêt ressenti par l'enfant pour la réalité manifeste. - Centrer le travail uniquement sur les dysfonctionnements familiaux et parentaux et sur l'histoire peut être une façon de privilégier le passé aux dépends du présent et de ne pas donner à l'enfant la place qui lui revient.

28 4.2. MOYENS THÉRAPEUTIQUES Les médicaments Un soutient psychothérapeutique Thérapie cognitivo comportementale/ relaxation Prise en charge instrumentale Thérapie familiale Hospitalisation en pédopsychiatrie Les actions socio-éducatives => Ces traitements ne s'opposent pas et ne sont pas exclusifs les uns des autres.

11/ Syndromes névrotiques et syndromes anxieux

11/ Syndromes névrotiques et syndromes anxieux SEMESTRE 2 UE 2.6.S2 Processus psychopathologiques 11/ Syndromes névrotiques et syndromes anxieux Névrose et anxiété La névrose est une perturbation de l ensemble de la personnalité plus marquée au niveau

Plus en détail

Troubles anxieux et de l adaptation chez l enfant et l adolescent (symptômes névrotiques)

Troubles anxieux et de l adaptation chez l enfant et l adolescent (symptômes névrotiques) 1 ère partie : Modules transdisciplinaires - Module 3 : Maturation et vulnérabilité Objectif 41 : Troubles anxieux et de l adaptation chez l enfant et l adolescent (symptômes névrotiques) Rédaction : JP

Plus en détail

Les troubles anxieux

Les troubles anxieux Plan Les troubles anxieux I. Généralités II. Attaque de panique III. Trouble panique : 2. Facteurs de risque : 3. Selon la classification DSM4 : IV. TAG = trouble d anxiété généralisé V. Agoraphobie 2.

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX CHEZ L ENFANTS

TROUBLES ANXIEUX CHEZ L ENFANTS TROUBLES ANXIEUX CHEZ L ENFANTS N. DELTORT Novembre 2015 Introduction Anxiété de séparation Phobie spécifique Phobie sociale TOC Anxiété généralisée SOMMAIRE Anxiété : affect pénible associé à une attitude

Plus en détail

Psychopathologie des névroses Névroses d angoisse

Psychopathologie des névroses Névroses d angoisse Psychopathologie des névroses Névroses d angoisse Dr Catherine Agbokou Faculté de Médecine Paris VI, Paris Généralités Historique - Cullen (1777) : neurasthénie, hystérie, hypocondrie - Freud - névrose

Plus en détail

Atelier SPH Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) Marc Bétrémieux Fabienne Roos Weil Bertrand Welniarz Marseille 2006

Atelier SPH Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) Marc Bétrémieux Fabienne Roos Weil Bertrand Welniarz Marseille 2006 Atelier SPH Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) Marc Bétrémieux Fabienne Roos Weil Bertrand Welniarz Marseille 2006 Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) 1- dépistage individuel

Plus en détail

LES TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS

LES TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS LES TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS Objectifs du cours 1. Bien définir une obsession et une compulsion 2. Apprendre la clinique du TOC 3. Savoir poser le diagnostic positif et différentiel du TOC 4.

Plus en détail

LES NÉVROSES. Dr BLAISE Emilie Chef de clinique-assistante des hôpitaux au CHU de DIJON

LES NÉVROSES. Dr BLAISE Emilie Chef de clinique-assistante des hôpitaux au CHU de DIJON LES NÉVROSES Dr BLAISE Emilie Chef de clinique-assistante des hôpitaux au CHU de DIJON PLAN Historique Définition Etiopathogénie Névrose d angoisse: attaque de panique, trouble panique, anxiété généralisée

Plus en détail

Phobies: IFSI Nice 2008. Emmanuel Mulin

Phobies: IFSI Nice 2008. Emmanuel Mulin Phobies: IFSI Nice 2008 Emmanuel Mulin PLAN: I. Définition II. Formes cliniques II.a agoraphobie II.b phobies sociales II.c phobies spécifiques VI. Evolution VII. Complications VIII. Traitement Définition:

Plus en détail

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger «si c est au plan physique que l on ressent la douleur, c est le psychisme qui la supporte». François BOUREAU Quelques définitions

Plus en détail

Troubles anxieux de l enfant et adolescent

Troubles anxieux de l enfant et adolescent Les troubles anxieux de l enfant et adolescent Troubles anxieux de l enfant et adolescent Dr Hélène DENIS MPEA Peyre Plantade Item 32 41 289 anxiété de séparation le plus fréquent 3 à 4% des enfants d

Plus en détail

- GEOPSY.COM - Psychologie interculturelle et Psychothérapie - OBSERVATIONS ET HYPOTHESES PSYCHOPATHOLOGIQUES

- GEOPSY.COM - Psychologie interculturelle et Psychothérapie - OBSERVATIONS ET HYPOTHESES PSYCHOPATHOLOGIQUES OBSERVATIONS ET HYPOTHESES PSYCHOPATHOLOGIQUES INTRODUCTION - contexte de consultation - présentation générale enfant et famille - symptômes prévalents, au devant du tableau clinique - âge (des troubles

Plus en détail

NEVROSES. -Troubles obsessionnels compulsifs - Névroses phobiques. Dr C. Agbokou Hôpital Pitié-Salpêtrière IFSI 2009

NEVROSES. -Troubles obsessionnels compulsifs - Névroses phobiques. Dr C. Agbokou Hôpital Pitié-Salpêtrière IFSI 2009 NEVROSES -Troubles obsessionnels compulsifs - Névroses phobiques Dr C. Agbokou Hôpital Pitié-Salpêtrière IFSI 2009 Troubles obsessionnels compulsifs Généralités Trouble peu fréquent Sex ratio = 1 Début

Plus en détail

TROUBLES PSYCHIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST-PARTUM Q 19. Dr N. Lafay, Dr Nathalie Papet, Dr Cyril Manzanera, Pr Jean Louis Senon

TROUBLES PSYCHIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST-PARTUM Q 19. Dr N. Lafay, Dr Nathalie Papet, Dr Cyril Manzanera, Pr Jean Louis Senon TROUBLES PSYCHIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST-PARTUM Q 19 Dr N. Lafay, Dr Nathalie Papet, Dr Cyril Manzanera, Pr Jean Louis Senon TROUBLES PSYCHIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST-PARTUM... 1 Introduction

Plus en détail

Les névroses, les psychoses et les troubles narcissiques Comité éditorial de l'uvmaf

Les névroses, les psychoses et les troubles narcissiques Comité éditorial de l'uvmaf Les névroses, les psychoses et les troubles narcissiques Comité éditorial de l'uvmaf 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. Les névroses... 3 1.1. Eléments essentiels de définition...3 1.2. Classification

Plus en détail

LES PHOBIES SCOLAIRES

LES PHOBIES SCOLAIRES LES PHOBIES SCOLAIRES I/ Historique Avant 1900 : mutisme scolaire absentéisme et retards liés à une peur de l'institution scolaire Milieu du 20ème siècle : un enfant refuse d'aller à l'école pour des raisons

Plus en détail

Troubles de la personnalité (286) Docteur Marc DUBUC Mai 2003

Troubles de la personnalité (286) Docteur Marc DUBUC Mai 2003 Troubles de la personnalité (286) Docteur Marc DUBUC Mai 2003 Pré-Requis : Nosologie des troubles névrotiques et des psychoses. Résumé : Comprendre la notion de personnalité pathologique. Savoir reconnaître

Plus en détail

Troubles des conduites alimentaires

Troubles des conduites alimentaires Troubles des conduites alimentaires Dr S Guillaume Service de Psychologie Médicale s-guillaume@chu-montpellier.fr Introduction Un problème fréquent en pratique clinique i Trois types de trouble identifiés:

Plus en détail

L anxiété chez les enfants et les adolescents: De l émotion normale à la pathologie

L anxiété chez les enfants et les adolescents: De l émotion normale à la pathologie L anxiété chez les enfants et les adolescents: De l émotion normale à la pathologie Caroline Berthiaume, Ph.D. Psychologue clinicienne Coordonnatrice clinique Introduction Domaine d étude relativement

Plus en détail

LES TROUBLES ANXIEUX

LES TROUBLES ANXIEUX LES TROUBLES ANXIEUX DEFINITIONS Anxiété: : sentiment pénible d attente, crainte d un danger imprécis, peur sans objet Peur: : émotion analogue mais lié à un danger objectif et réel Anxiété=angoisse mais

Plus en détail

Le modèle biomédical traditionnel se cantonne dans une approche biologique de la maladie.

Le modèle biomédical traditionnel se cantonne dans une approche biologique de la maladie. FACTEURS PSYCHOSOCIAUX DE LA DOULEUR CHRONIQUE I. FENNIRA CTD LA DOULEUR COMME PHENOMENE MULTIDIMENSIONNEL INTRODUCTION Le modèle biomédical traditionnel se cantonne dans une approche biologique de la

Plus en détail

Le sujet peut arriver à aborder ces situations phobogènes à l aide d un objet ou d une personne contra phobique.

Le sujet peut arriver à aborder ces situations phobogènes à l aide d un objet ou d une personne contra phobique. Les Phobies Définition Les phobies sont des peurs irraisonnées, stables, sans fondement réel et continue d un objet, d un être vivant ou d une situation déterminée qui, en euxmêmes, ne présentent aucun

Plus en détail

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES TROUBLES PSYCHOLOGIQUES DANS LA SEP Pr Michèle Montreuil Professeur de psychologie Université Paris 8 La dépression, l anxiété et la labilité émotionnelle ne sont pas rares Dans la sclérose en plaques,

Plus en détail

Référence : Henri Piéron, Vocabulaire de psychologie, PUF. 1979. LES TROUBLES ANXIEUX

Référence : Henri Piéron, Vocabulaire de psychologie, PUF. 1979. LES TROUBLES ANXIEUX 1 Anxiété : «Malaise à la fois physique caractérisé par une crainte diffuse, un sentiment d insécurité, de malheur imminent. On réserve plutôt le nom d angoisse aux sensations physiques qui accompagnent

Plus en détail

Table des matières. Module 1 : «Apprentissage de l exercice médical» Question 1 I. LA RELATION MÉDECIN-MALADE 13 II. L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE 15

Table des matières. Module 1 : «Apprentissage de l exercice médical» Question 1 I. LA RELATION MÉDECIN-MALADE 13 II. L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE 15 Table des matières CHAPITRE 1: LA RELATION MÉDECIN-MALADE L ANNONCE 13 D UNE MALADIE GRAVE. L INFORMATION DU PATIENT ATTEINT DE MALADIE CHRONIQUE. LA PERSONNALISATION DE LA PRISE EN CHARGE MÉDICALE Module

Plus en détail

Troubles psychiques et travail

Troubles psychiques et travail Troubles psychiques et travail Dr Dominique PHAM Médecin-chef SDIS 29 ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE BURNOUT RISQUES PSYCHOSOIAUX ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE

Plus en détail

Comprendre la phobie sociale. Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale.

Comprendre la phobie sociale. Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale. Comprendre la phobie sociale Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale. La phobie sociale est une maladie psychologique de mieux en mieux connue des médecins et des chercheurs, et pour laquelle

Plus en détail

FARAP 2011 SAINT-ETIENNE

FARAP 2011 SAINT-ETIENNE Qu attendre d une consultation de gérontopsychiatrie? FARAP 2011 SAINT-ETIENNE Dr Dorey JM CHS le Vinatier, BRON Pôle EST (Pr d Amato) Gérontopsychiatrie: définition Discipline médicale qui s intéresse:

Plus en détail

Psychologie de l'éducation La phobie scolaire

Psychologie de l'éducation La phobie scolaire MOREIRA Maguy REIMBAULT Anthony Psychologie de l'éducation La phobie scolaire Licence 3 Sciences de l'éducation INTRODUCTION La notion de «phobie scolaire» est récente et c'est Adelaide Jonhson qui proposa

Plus en détail

Emotions et adaptation

Emotions et adaptation Emotions et adaptation Béatrice Cahour* et Janick Naveteur** *CNRS Télécom ParisTech **Université de Valenciennes Journées de printemps du GDR Mars 2010 - Nantes Fonction adaptative des émotions >> Les

Plus en détail

Formation soins palliatifs et qualité de vie. Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir

Formation soins palliatifs et qualité de vie. Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir Formation soins palliatifs et qualité de vie Le soutien aux proches durant la maladie: informer et soutenir Introduction La maladie grave = événement traumatisme pour le malade et les proches Bouleversement

Plus en détail

Les TCA «extra-ordinaires»

Les TCA «extra-ordinaires» Les TCA «extra-ordinaires» Particularités des Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) Atypiques M.Chabrier (Interne), Dr S.Levallois Troubles des conduites alimentaires Centre Diocésain Mardi 29 juin

Plus en détail

Approche psychologique de l immolation A. BELAID, S.JOUCDAR, F.KACHA

Approche psychologique de l immolation A. BELAID, S.JOUCDAR, F.KACHA Approche psychologique de l immolation A. BELAID, S.JOUCDAR, F.KACHA Introduction Nécessité d un abord psychologique, sociologique et politique Rare, la tentative de suicide par le feu représente environ

Plus en détail

Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels

Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels Premiers secours en équipe Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados A la fin de cette partie vous serez capable : de prendre

Plus en détail

I. Troubles de l anxiété

I. Troubles de l anxiété I. Troubles de l anxiété Définition : - Réponse normale à une menace ou un changement inattendu dans l environnement (situations normales, maladie psychiatrique). - Un patient atteint d un trouble de l

Plus en détail

DEUXIEME PARTIE : MALADIES ET GRANDS SYNDROMES. Trouble psychosomatique Question 289

DEUXIEME PARTIE : MALADIES ET GRANDS SYNDROMES. Trouble psychosomatique Question 289 DEUXIEME PARTIE : MALADIES ET GRANDS SYNDROMES Trouble psychosomatique Question 289 Rédaction : M. Ferreri Fl. Ferreri C. Agbokou M. Lejoyeux Le trouble psychomatique se définit comme un trouble somatique

Plus en détail

Françoise S. Maheu, PhD. Département de psychiatrie, Université de Montréal

Françoise S. Maheu, PhD. Département de psychiatrie, Université de Montréal Troubles anxieux et fonctionnement du cerveau chez les jeunes Conférences de Revivre - 9 février 2010 Françoise S. Maheu, PhD Centre de recherche, CHU Ste-Justine Centre de recherche, CHU Ste-Justine Département

Plus en détail

Mesure de l épuisement Professionnel chez les médecins et principes de prévention Monique MARPINARD Médecin du Travail CHU de Toulouse

Mesure de l épuisement Professionnel chez les médecins et principes de prévention Monique MARPINARD Médecin du Travail CHU de Toulouse Mesure de l épuisement Professionnel chez les médecins et principes de prévention Monique MARPINARD Médecin du Travail CHU de Toulouse 1 Les outils de mesure L évaluation du burn - out peut être envisagée

Plus en détail

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Les Troubles Psychiatriques Majeurs Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Objectif D apprendre à reconnaître certains troubles de santé mentale et de toxicomanie dans un contexte de concomitance. Qu est-ce qu un

Plus en détail

Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie

Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie 1. Anxiété de séparation 2. Phobie spécifique 3. Phobie sociale 4. Anxiété généralisée 5.

Plus en détail

Troubles spécifiques des apprentissages

Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages 1 La démarche diagnostique Dr Chouchane Pédiatre Mme Vinet Psychologue Dr Dulieu Médecin rééducateur Dr Guimas Pédiatre Mme Saltarelli Orthophoniste Mme Laprevotte

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE : MODULES TRANSDISCIPLINAIRES. Module 6 Douleurs, soins palliatifs, accompagnement

PREMIÈRE PARTIE : MODULES TRANSDISCIPLINAIRES. Module 6 Douleurs, soins palliatifs, accompagnement PREMIÈRE PARTIE : MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 6 Douleurs, soins palliatifs, accompagnement Objectif 70 DEUIL NORMAL ET PATHOLOGIQUE Rédaction : Catherine EPELBAUM Relecture : Jean-Pierre VISIER

Plus en détail

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES I. LES CENTRES MEDICO- PSYCHOLOGIQUES (CMP) CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES Ces centres ont été créés avec trois objectifs fondamentaux pour la psychiatrie communautaire : Promotion

Plus en détail

Issue de la psychologie expérimentale. Proche des théories de la psychologie du développement (Piaget)

Issue de la psychologie expérimentale. Proche des théories de la psychologie du développement (Piaget) 2 Issue de la psychologie expérimentale Proche des théories de la psychologie du développement (Piaget) Dès le début, indication des peurs chez l enfant ou traitement de l énurésie 3 Conditionnement classique

Plus en détail

Faire face aux inquiétudes excessives

Faire face aux inquiétudes excessives TOUT D UN COUP QUE Faire face aux inquiétudes excessives Pascale Harvey, psychologue, Clinique des troubles anxieux et de l humeur, IUSMM Vedrana Ikic, doctorante en psychologie à l UQAM, projets de recherche

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX. Filipe Galvão interne DES psychiatrie

TROUBLES ANXIEUX. Filipe Galvão interne DES psychiatrie TROUBLES ANXIEUX Filipe Galvão interne DES psychiatrie PLAN Historique du concept de trouble anxieux Attaque de panique - Trouble panique Trouble anxieux généralisé Les troubles phobiques : Agoraphobie

Plus en détail

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Pendant la grossesse Troubles mineurs, dépressions

Plus en détail

praxisa PSYCHOLOGIE GENERALE plan de formation

praxisa PSYCHOLOGIE GENERALE plan de formation praxisa PSYCHOLOGIE GENERALE plan de formation Livret 1 : "connais-toi toi même". "ETRE BIEN DANS SA TETE, ETRE BIEN DANS SON CORPS". Vous étudiez les différentes méthodes historiques pour apprendre à

Plus en détail

REFUS SCOLAIRES À L ADOLESCENCE Etude portant sur 48 jeunes accueillis à l Espace Ados de Bourges (de 2005 à 2010)

REFUS SCOLAIRES À L ADOLESCENCE Etude portant sur 48 jeunes accueillis à l Espace Ados de Bourges (de 2005 à 2010) REFUS SCOLAIRES À L ADOLESCENCE Etude portant sur 48 jeunes accueillis à l Espace Ados de Bourges (de 2005 à 2010) Michel Hénin pédopsychiatre médecin chef Catherine Alexandre pédopsychiatre Yannick Le

Plus en détail

Sujet de Pédopsychiatrie n 1

Sujet de Pédopsychiatrie n 1 Sujet de Pédopsychiatrie n 1 Louis, 14 ans, nous a été adressé en urgence par son médecin traitant suite à une crise clastique avec hétéro-agressivité, survenue au domicile un matin du mois de janvier.

Plus en détail

Les troubles anxieux. Stéphane Dubé, Ph.D., neuropsychologue. Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas 8 novembre 2011

Les troubles anxieux. Stéphane Dubé, Ph.D., neuropsychologue. Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas 8 novembre 2011 Les troubles anxieux Stéphane Dubé, Ph.D., neuropsychologue Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas 8 novembre 2011 Peur, Préoccupation, Anxiété un équilibre vacillant Plusieurs facteurs jouent

Plus en détail

Chapitre 2 La névrose d angoisse, l anxiété généralisée et la question du trouble panique et de l agoraphobie chez l enfant

Chapitre 2 La névrose d angoisse, l anxiété généralisée et la question du trouble panique et de l agoraphobie chez l enfant Sommaire Chapitre 1 L angoisse de la séparation ou comorbides 6. Evolution de l angoisse de séparation 8. Cas clinique : Marina, 9 ans et 6 mois Chapitre 2 La névrose d angoisse, l anxiété généralisée

Plus en détail

Théorie Comportementale Cognitive. Phobies et Troubles Obsessionnels Compulsifs

Théorie Comportementale Cognitive. Phobies et Troubles Obsessionnels Compulsifs Théorie Comportementale Cognitive Phobies et Troubles Obsessionnels Compulsifs Elsa Lambrescak DCEM3, nov 2010 Antoine, 12 ans Est amené par sa maman au cabinet médical pour : Des difficultés d endormissement

Plus en détail

L ENFANT INTELLECTUELLEMENT PRECOCE

L ENFANT INTELLECTUELLEMENT PRECOCE L ENFANT INTELLECTUELLEMENT PRECOCE Dr Sophie Campredon Psychiatre pour adolescents Service du Pr Da Fonseca INTRODUCTION INTELLIGENCE = capacité d un organisme - ou d un système artificiel- à s auto-modifier

Plus en détail

TROUBLES DU CONTROLE SPHINCTERIEN

TROUBLES DU CONTROLE SPHINCTERIEN TROUBLES DU CONTROLE SPHINCTERIEN A) L'énurésie 1. Définition Une miction répétée, involontaire, diurne ou nocturne, chez les enfants âgés de plus de 5 ans, normal dans son déroulement physiologique. Elle

Plus en détail

Psychologie médicale

Psychologie médicale Psychologie médicale Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Définition de la psychologie médicale...1 2 Les modèles de la relation médecin patient... 2 3 Réactions du malade face à

Plus en détail

L impact psychologique du cancer du sein. RENY Justine, psychologue clinicienne

L impact psychologique du cancer du sein. RENY Justine, psychologue clinicienne L impact psychologique du cancer du sein RENY Justine, psychologue clinicienne Groupe de parole : hôpital de Dreux Groupe ouvert à tous les patients en cours de traitement et/ou en rémission Un mardi par

Plus en détail

S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D AT I O N S D E B O N N E P R AT I Q U E

S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D AT I O N S D E B O N N E P R AT I Q U E S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D AT I O N S D E B O N N E P R AT I Q U E Surpoids et obésité de l enfant et de l adolescent Septembre 2011 COMMENT ET QUAND DÉPISTER LE SURPOIDS ET L OBÉSITÉ DES

Plus en détail

Sémiologie Psychiatrique

Sémiologie Psychiatrique Sémiologie Psychiatrique Troubles de personnalité Source principale: Collège national des enseignants de Psychiatrie Personnalité Définition: Résultat, chez un sujet donné, de l intégration dynamique de

Plus en détail

. DUWIG (Mise ligne 03/03/09 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

. DUWIG (Mise ligne 03/03/09 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes LE DEUIL NORMAL I DEFINITION (Petit Robert) Douleur, affliction que l'on éprouve de la mort de quelqu'un. Voir : affliction, tristesse, perte. DR DUWIG EMSP CHU de NIMES Référence bibliographique "Les

Plus en détail

Analyse et Interprétation du WISC IV

Analyse et Interprétation du WISC IV Analyse et Interprétation du WISC IV Les Indices du WISC IV ICV Habilités verbales Intelligence Culture générale, Riche en contenu Dépendante de la culture Fondée sur l expérience IRP Intelligence Cristallisée

Plus en détail

Les formes de communication

Les formes de communication 12. Les formes de communication On distingue deux grandes formes de communication : la communication verbale et la communication non verbale. La communication verbale Elle est constituée des signaux linguistiques

Plus en détail

CAT dans les états d agitation du sujet âgé en EHPAD. EPU FMC Dr Fabrice Lorin Clinique Saint-Antoine Montarnaud

CAT dans les états d agitation du sujet âgé en EHPAD. EPU FMC Dr Fabrice Lorin Clinique Saint-Antoine Montarnaud CAT dans les états d agitation du sujet âgé en EHPAD EPU FMC Dr Fabrice Lorin Clinique Saint-Antoine Montarnaud Généralités L agitation : une des portes d entrée en psychogériatrie extrêmement fréquente

Plus en détail

Juillet 2010 Dominique DELPLANQUE

Juillet 2010 Dominique DELPLANQUE Diaporama réalisé à partir de Marilou Bruchon Schweitzer: Psychologie de la santé: modèles, concepts et méthodes. Dunod, Paris, 2002 C. Le Dantec: Psychologie différentielle Interaction cognition / conation

Plus en détail

Phobie scolaire et troubles de l'anxiété en milieu scolaire

Phobie scolaire et troubles de l'anxiété en milieu scolaire Phobie scolaire et troubles de l'anxiété en milieu scolaire Donata Marra, Psychiatre, Hôpital Pitié Salpétrière, Paris, France Patricia Garel, md Pédosychiatre, Christian Legendre, Psycho-éducateur, Département

Plus en détail

Exposé de Robert Ladouceur (robert.ladouceur@psy.ulaval.ca) proposé par l association poitevine de TCC APCTCC, le 14 janvier 2012

Exposé de Robert Ladouceur (robert.ladouceur@psy.ulaval.ca) proposé par l association poitevine de TCC APCTCC, le 14 janvier 2012 Exposé de Robert Ladouceur (robert.ladouceur@psy.ulaval.ca) proposé par l association poitevine de TCC APCTCC, le 14 janvier 2012 Le TAG est le trouble anxieux le moins connu et le moins diagnostiqué.

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

Prise en charge par le médecin généraliste en ambulatoire d un épisode dépressif isolé de l adulte

Prise en charge par le médecin généraliste en ambulatoire d un épisode dépressif isolé de l adulte SFMG RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN MÉDECINE GÉNÉRALE Prise en charge par le médecin généraliste en ambulatoire d un épisode dépressif isolé de l adulte Décembre 2004 I. PROMOTEURS Société

Plus en détail

La Maladie d Alzheimer. Dr Sophie RETTEL Hôpital de Jour Gériatrique Consultation mémoire CHR Metz

La Maladie d Alzheimer. Dr Sophie RETTEL Hôpital de Jour Gériatrique Consultation mémoire CHR Metz La Maladie d Alzheimer Dr Sophie RETTEL Hôpital de Jour Gériatrique Consultation mémoire CHR Metz Les démences La démence n est pas une composante normale du vieillissement. On compte 35,6 millions de

Plus en détail

LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE

LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Comment faire appel à un psychologue? Demande du patient Orientation par un professionnel A quel moment de la prise en charge peut-on le solliciter? A tout moment de la maladie

Plus en détail

Cours 2 Sémiologie anxieuse

Cours 2 Sémiologie anxieuse UE 7 Psychologie Médicale Pr. Lejoyeux Vendredi 18 octobre 10h30-12h30 RT: Natacha Moutard RL : Armin Habibi Cours 2 Sémiologie anxieuse Sommaire : Introduction A. 1. Le stress aigu A. 2. L'état de stress

Plus en détail

(Le questionnaire est à remplir OBLIGATOIREMENT et COMPLETEMENT avec votre médecin traitant)

(Le questionnaire est à remplir OBLIGATOIREMENT et COMPLETEMENT avec votre médecin traitant) CONSULTATION D EVALUATION ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR AUTO-QUESTIONNAIRE (vaut courrier du médecin traitant) (Le questionnaire est à remplir OBLIGATOIREMENT et COMPLETEMENT avec votre médecin traitant)

Plus en détail

LA PREVENTION DU TABAGISME CHEZ L ADOLESCENT. Mode opératoire Postures et impostures

LA PREVENTION DU TABAGISME CHEZ L ADOLESCENT. Mode opératoire Postures et impostures LA PREVENTION DU TABAGISME CHEZ L ADOLESCENT Mode opératoire Postures et impostures Définition : «Le tabagisme est un comportementappriset entretenu par une dépendancedont la Nicotine est responsable»

Plus en détail

Troubles psychosomatiques «hystériformes»

Troubles psychosomatiques «hystériformes» Troubles psychosomatiques «hystériformes» 15 èmes Ateliers de Pédiatrie 2014 Philippe Stephan SUPEA Place du concept de trouble somatoforme en médecine et psychiatrie 1. Introduction Définition actuelle

Plus en détail

Les Angoisses du normal au pathologique. Dr Cyrille Guillaumont Chef de Pôle de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Philippe Pinel Amiens

Les Angoisses du normal au pathologique. Dr Cyrille Guillaumont Chef de Pôle de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Philippe Pinel Amiens Les Angoisses du normal au pathologique Dr Cyrille Guillaumont Chef de Pôle de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Philippe Pinel Amiens Quelques éléments de définition Stress : Anxiété : Angoisse :

Plus en détail

USAGES PROBLEMATIQUES D INTERNET et des JEUX VIDEO

USAGES PROBLEMATIQUES D INTERNET et des JEUX VIDEO Serge TISSERON Psychiatre, psychanalyste, Directeur de Recherches de l Université à Paris X Blog: http://squiggle.be/tisseron 19 mars 2012 Bruxelles USAGES PROBLEMATIQUES D INTERNET et des JEUX VIDEO Des

Plus en détail

Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie. Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers

Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie. Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers Problèmes posés en psychiatrie Le PTSD : une clinique encore mal connue La

Plus en détail

La douleur chez l enfant

La douleur chez l enfant La douleur chez l enfant M.M. Landru Hôpital A. Chenevier, Service d Odontologie du Pr. B. Gogly Définition de la douleur expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire

Plus en détail

Programme Troubles anxieux

Programme Troubles anxieux Programme Troubles anxieux De quoi s agit-il? A tout âge de la vie, il nous arrive d éprouver de l anxiété, voire de la peur. Parfois ces réactions peuvent devenir envahissantes et ingérables. C est le

Plus en détail

Evaluation douleur personne

Evaluation douleur personne Evaluation douleur personne âgée avec troubles cognitifs Dr N. SAFFON Equipe Résonance Douleur, soins palliatifs, soins de support CHU Toulouse Fondamentaux de l évaluation Rôle propre du soignant A adapter

Plus en détail

4.07 Les troubles anxieux chez les enfants et les adolescents : Aperçu d'une prise en charge interdisciplinaire.

4.07 Les troubles anxieux chez les enfants et les adolescents : Aperçu d'une prise en charge interdisciplinaire. 4.07 Les troubles anxieux chez les enfants et les adolescents : Aperçu d'une prise en charge interdisciplinaire. 2e Congrès biennal du C.Q.J.D.C. Présenté par Caroline Berthiaume, Clinique d intervention

Plus en détail

ASPECTS PSYCHOPATHOLOGIQUES DE L OBESITE COMMUNE DE L ADOLESCENT

ASPECTS PSYCHOPATHOLOGIQUES DE L OBESITE COMMUNE DE L ADOLESCENT ASPECTS PSYCHOPATHOLOGIQUES DE L OBESITE COMMUNE DE L ADOLESCENT Dr Hélène LE BOURDONNEC Pédopsychiatre Responsable de l Unité Médicopsychologique Institut SAINT PIERRE 34250 PALAVAS LES FLOTS Aspects

Plus en détail

ETAT DE STRESS AIGU ETAT DE STRESS POST TRAUMATIQUE: IFSI Nice Emmanuel Mulin, emulin@orange.fr

ETAT DE STRESS AIGU ETAT DE STRESS POST TRAUMATIQUE: IFSI Nice Emmanuel Mulin, emulin@orange.fr ETAT DE STRESS AIGU ETAT DE STRESS POST TRAUMATIQUE: IFSI Nice Emmanuel Mulin, emulin@orange.fr Plan: Définition Etat de stress aigu Etat de stress post traumatique Evolution Complications Traitement Trouble

Plus en détail

Manuel du phobique et de l anxieux

Manuel du phobique et de l anxieux Edmund J. Bourne Manuel du phobique et de l anxieux Traduit de l anglais par Brigitte Vadé, 2011 ISBN : 978-2-212-54862-4 Table des matières Remerciements... 4 Préface à la cinquième édition... 11 Introduction...

Plus en détail

Névroses Q266. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003

Névroses Q266. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Névroses Q266 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Hystérie Névrose d angoisse Phobies TOC PTSD Diagnostic d une conversion hystérique Diagnostic

Plus en détail

Comment. dépister. et aider. une étudiante, un étudiant souffrant d une maladie mentale. Service de psychologie

Comment. dépister. et aider. une étudiante, un étudiant souffrant d une maladie mentale. Service de psychologie Comment dépister et aider une étudiante, un étudiant souffrant d une maladie mentale Service de psychologie PRÉAMBULE Selon l Agence de santé publiue du Canada, une personne adulte sur cin (20 % de la

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

Enfants, adolescents et techniques hypnotiques

Enfants, adolescents et techniques hypnotiques Table des matières Sommaire 1 1 Objectifs et préliminaires 2 1.1 Répétitions 1.2 Émotions 1.3 Relaxation 1.4 Concentration 1.5 Croyance 1.6 Conclusion 2 Mécanismes 4 2.1 Conscient et inconscient 2.2 Motivations

Plus en détail

4èmes Rencontres d'education Thérapeutique SeFor Lyon, 14 novembre 2014

4èmes Rencontres d'education Thérapeutique SeFor Lyon, 14 novembre 2014 4èmes Rencontres d'education Thérapeutique SeFor Lyon, 14 novembre 2014 Hôpital TROUSSEAU (AP-HP) Alexia CHALLAN-BELVAL, Service de pneumologie Françoise LEFEVRE, Centre de l Asthme et des Allergies et

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic

Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic Septembre 2009 Cadre juridique Accompagnement du diagnostic Prérequis à l annonce du diagnostic Cas particuliers Annonce

Plus en détail

INTRODUCTION. 1. Psychologie clinique - psychopathologie

INTRODUCTION. 1. Psychologie clinique - psychopathologie INTRODUCTION «Parano», «hystérique», «mégalo», «maniaque», «pervers», «maso», «sado-maso» sont des termes utilisés dans le langage courant, souvent connotés négativement. Or, ces termes désignent en psychopathologie

Plus en détail

Denise STRUBEL, gériatre Cécile CAPPAÏ, IDE Pôle de gérontologie CHU Nîmes

Denise STRUBEL, gériatre Cécile CAPPAÏ, IDE Pôle de gérontologie CHU Nîmes Pourquoi proposer une ET aux aidants de malades Alzheimer? Denise STRUBEL, gériatre Cécile CAPPAÏ, IDE Pôle de gérontologie CHU Nîmes Introduction : la maladie d Alzheimer (MA) La maladie d Alzheimer est

Plus en détail

Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) Dr COFFY JM (Réseau MADO) 15/04/2014

Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) Dr COFFY JM (Réseau MADO) 15/04/2014 Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) Dr COFFY JM (Réseau MADO) 15/04/2014 Les Symptômes Psychologiques et Comportementaux de la Démence (SPCD) sont, avec les troubles cognitifs,

Plus en détail

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Dr Reich Michel Équipe de Psycho-Oncologie Centre Oscar Lambret (Lille) Congrès AFSOS, Paris 17 septembre 2010 Introduction Dans

Plus en détail

LES MODES DE CONSOMMATION D ALCOOL

LES MODES DE CONSOMMATION D ALCOOL LES MODES DE CONSOMMATION D ALCOOL DE L USAGE A LA DEPENDANCE Dr Pierre Lahmek, CCAA CHI Le Raincy-Montfermeil CARENCE DANS LES REPRESENTATIONS DES MODES DE CONSOMMATION La dualité des représentations

Plus en détail

Formation à l hypnothérapie positive

Formation à l hypnothérapie positive Formation extra-muros Formation à l hypnothérapie positive Programme DPC n 47341500041 Ibis Paris Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaures - 92130 Issy les Moulineaux Formation à l hypnothérapie positive

Plus en détail

LA DYSURIE PSYCHOGENE

LA DYSURIE PSYCHOGENE LA DYSURIE PSYCHOGENE DEFINITION Le terme de Dysurie est utilisé en France pour désigner une gêne à la miction, avec un jet faible, long à apparaître et à se tarir,et avec la nécessité de pousser pour

Plus en détail

PHOBIES. La peur représente un signal d'alarme destiné à facilité notre vigilance face aux dangers et à augmenter nos chances de survie.

PHOBIES. La peur représente un signal d'alarme destiné à facilité notre vigilance face aux dangers et à augmenter nos chances de survie. PHOBIES Définition : La peur représente un signal d'alarme destiné à facilité notre vigilance face aux dangers et à augmenter nos chances de survie. La peur est une émotion fondamentale, universelle et

Plus en détail

LE SOMMEIL ET SES TROUBLES CHEZ L ENFANT (Item 43)

LE SOMMEIL ET SES TROUBLES CHEZ L ENFANT (Item 43) LE SOMMEIL ET SES TROUBLES CHEZ L ENFANT (Item 43) Pr. Anne Danion-Grilliat 1, Dr. François Undreiner 2 Objectifs : Savoir reconnaître les différentes formes cliniques de troubles du sommeil chez le nourrisson,

Plus en détail

Etats dépressifs et conduite suicidaire

Etats dépressifs et conduite suicidaire Etats dépressifs et conduite suicidaire Table des matières Table des matières 3 I - Données épidémiologiques 9-11 A. Humeur dépressive...11 B. Inhibition psychomotrice...11 1. moteur... 11 2. Psychique...

Plus en détail