LE JOUR. Bouteflika dégomme. Belkhadem. Vacances prolongées à Béjaïa. Fin de fonctions à la Présidence, interdiction d'accès au FLN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE JOUR. Bouteflika dégomme. Belkhadem. Vacances prolongées à Béjaïa. Fin de fonctions à la Présidence, interdiction d'accès au FLN"

Transcription

1 Le nombre de foyers a triplé depuis la mi-août La fièvre aphteuse sévit toujours LE JOUR D ALGERIE V o t r e q u o t i d i e n n a t i o n a l Dixième année - N Mercredi 27 août 2014 Bâtiment et travaux publics entreprises en difficulté Page 4 Page 6 Prix : 10 DA Accident de la route Un camion de livraison de gaz finit dans un ravin Page 24 Les Occidentaux contre l'intervention en Libye Par Mohamed Habili Conseil des ministres La loi de finances 2015 adoptée Violence à l'égard des femmes/la loi sera durcie Pages 2et 3 Fin de fonctions à la Présidence, interdiction d'accès au FLN Bouteflika dégomme S' il y avait une solution politique à la crise libyenne, nul doute que cela se saurait. Les forces rivales ne seraient pas aujourd'hui en train de diverger sur tout et de se faire la guerre sur plusieurs fronts, mais engagées toutes ensemble dans une transition politique concertée, destinée à conduire leur pays de l'anarchie apparue dès la chute de l'ancien régime à un système politique régi par les seules règles démocratiques et pacifiques. Les armes seraient remisées dans leurs arsenaux depuis longtemps, et ceux-ci placés sous l'étroite surveillance des seules autorités habilitées à employer à l'occasion la violence légitime. L'on verrait en particulier un tout autre spectacle que celui qui s'offre pour le moment : d'un pays de plus en plus nettement divisé en deux camps, du reste d'ores et déjà en guerre l'un contre l'autre, et dont chacun a des alliés étrangers. Récemment le président américain, dans un entretien avec un grand journal newyorkais, a reconnu avoir grandement sous-estimé le désordre consécutif à l'intervention militaire contre Kaddafi. Suite en page 3 Belkhadem Le Président Bouteflika a mis fin hier aux fonctions du ministre d'etat Abdelaziz Belkhadem au sein de la Présidence. Plus, l'ex-secrétaire général du FLN a été également écarté du parti. Lire page 3 Ph>D. R. Saison estivale Vacances prolongées à Béjaïa Journées du cinéma asiatique à Alger Un rendez-vous pour les cinéphiles Page 5 Page 13

2 2 Jeudi Mercredi 3 avril 27 août L é v é n e m e n t Conseil des ministres Le Jour D ALGERIE Par Yazid M. Parmi les principaux projets de loi adoptés, figure la loi de finances pour 2015, comprenant des dispositions destinées notamment à l «encouragement de l investissement», la «promotion de la production nationale», ainsi qu à la «simplification» des procédures fiscales pour les ménages et les entreprises. Cette loi comporte également un dispositif de suppression de l article 87 bis du code du travail relatif à la définition du SNMG. Le Président Bouteflika a souligné, à ce propos, que «les efforts de l Etat pour soutenir la croissance économique par la dépense publique, doivent être davantage relayés par une plus forte contribution du secteur productif, y compris pour la diversification des exportations du pays». Le chef de l Etat a chargé, dans le même cadre, le gouvernement de «finaliser le projet de programme quinquennal d investissements publics 2015 à 2019, dont l esquisse financière a été arrêtée à hauteur de milliards DA (plus de 262 milliards de dollars), pour le présenter au Conseil des ministres avant la fin de l année». Sur un autre volet, le Conseil des ministres a adopté un projet de loi relatif à la modernisation de la justice en vue d «améliorer» et «diligenter» les procédures au profit du justiciable. Ce texte «vient notamment codifier la communication électronique des actes judiciaires auxquels est ainsi reconnue toute la force probante». Le Conseil des ministres a adopté, d autre part, un projet de loi portant amendement du code pénal à l effet de renforcer la lutte contre la violence à l égard des femmes. Ce projet de loi énonce notamment des «sanctions envers l époux coupable de violence contre son conjoint ayant entraîné une incapacité temporaire, un handicap permanent ou une amputation». Il prévoit, également, des «sanctions contre l abandon de l épouse enceinte La loi de finances 2015 adoptée Plusieurs projets de loi touchant de nombreux domaines socio-économiques ont été examinés et adoptés par le Conseil des ministres, réuni hier sous la présidence du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Une vingtaine de représentants du bureau exécutif de ce syndicat a observé hier un rassemblement de protestation devant le département du Travail, de l'emploi et de la Sécurité sociale sis à la rue Mohamed-Belouizdad, Alger. Déposé depuis maintenant deux ans, le dossier d agrément du Syndicat national autonome des postiers (Snap) est resté sans suite et sans récépissé d enregistrement. Une vingtaine de représentants du bureau exécutif de ce syndicat a observé hier un rassemblement de protestation devant le département du Travail, de l Emploi et de la Sécurité sociale sis à la rue Mohamed-Belouizdad d Alger. À travers ce mouvement, les initiateurs comptent exercer la pression sur le département de Mohamed El Ghazi. Le Conseil des ministres a examiné et adopté, hier, le projet de loi relatif à la signature et à la certification électroniques qui vise à améliorer le climat de confiance dans la matérialisation et la fluidification des échanges économiques, indique un communiqué du Conseil. Ce texte tend également «à la modernisation de l administration par le recours à la technologie numérique» précise la même source qui ajoute que «le projet de loi énonce les conditions requises pour que la signature et la certification électroniques aient force probante au regard de la loi». Plusieurs autorités seront instituées dans le cadre de cette loi : l Autorité nationale placée auprès du Premier ministre, l Autorité gouvernementale placée auprès du ministre de la Poste et des Technologies de l information et de la communication et L appel à ce rassemblement a été lancé il y a quelques semaines, lorsque le porteparole du Snap, Mourad Nekache, n a pas écarté le recours à la protesta si la tutelle ne répond pas à la requête du syndicat. Les manifestants ont un seul mot d ordre : «Le récépissé d enregistrement de l agrément». Abdellaoui Naime, chargé de communication du Snap, a fait savoir que deux représentants du syndicat ont été reçus sur place par le ministère. Notre interlocuteur fait savoir que d autres mouvements de protestation seront probablement organisés dans les jours à venir si les le ministère tergiverse encore au sujet de l agrément. Et d ajouter que les protestataires sont sur les lieux pour réclamer le respect des libertés syndicales et dénoncer au ministère ce qui se passe au ou non», comme il «dispose contre les pressions ou intimidations visant à priver l épouse de ses biens». Parmi les projets de loi adoptés, figure également celui relatif à la création d un fonds de pension alimentaire, annoncé par le Président Bouteflika le 8 mars dernier, à l occasion de la Journée mondiale de la femme, dont l objectif est de mettre en place un dispositif juridique supplémentaire à même de mieux protéger la famille. Ce mécanisme interviendra en cas de carence du père ou de l ex-époux, constatée par voie judiciaire, à verser la pension alimentaire allouée aux enfants ou la femme divorcée. Des sanctions sont notamment prévues contre les contrevenants ou les auteurs de fausses déclarations. Un projet de loi relatif à la protection de l enfant visant à «renforcer la protection de l enfant, dont l intérêt supérieur est placé au centre de toute décision judiciaire ou sociale le concernant», a été adopté par le Signature et certification électroniques Le projet de loi approuvé Devant le rejet de son dossier d'agrément Le SNAP monte au créneau niveau d Algérie Poste. Par ailleurs, notre interlocuteur n a pas jugé utile de s exprimer sur la question de la gestion opaque à Algérie Poste, tant dénoncée à l occasion de nombreuses grèves des employés de l institution. Place d abord à l agrément et au respect des libertés syndicales. Le Snap exprime ainsi son indignation contre les entraves à l exercice des libertés syndicales par des pratiques abusives de l administration et s interroge sur les raisons du refus de délivrer le récépissé d enregistrement du dossier déposé en mai Cela constitue, selon ce syndicat toujours en attente, «une violation flagrante de la Constitution, des lois nationales et des conventions internationales ratifiées par l Algérie». Sur un autre volet, le Snap condamne, les Conseil des ministres. Dans ce projet de loi, il est prévu la création d un organe national pour la protection et la promotion de l enfance, ainsi que l institution d une journée de l enfant qui correspondra à la date de la promulgation du texte de loi. Y. M. l Autorité économique de certification électronique placée auprès de l Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT), selon le communiqué. Ce projet de loi stipule, par ailleurs, que les prestataires de la certification électronique exerceront dans le cadre de la concession et sous le contrôle de l Autorité économique de certification électronique, précise la même source. L instauration de la signature et la certification électroniques a été notamment une revendication du patronat afin de faciliter les opérations économiques et sécuriser les données. L importance de la certification électronique dans la sécurisation des données a été d ailleurs réaffirmée lors d un séminaire dédié à ce sujet en juin L ancien ministre de la Poste et des Technologies de l information et de la communication, Moussa Benhamadi, avait déclaré que la certification électronique dans la sécurisation des données devient nécessaire pour les activités socio-économiques où le recours aux nouvelles technologies de l information et de la communication est de plus en plus important. Il avait relevé que la certification électronique visait à protéger les échanges et les transactions dans le réseau numérique des différentes menaces, telles que les attaques informatiques, l accès à des informations confidentielles ou le vol de données. De son côté, l ex-présidente du Conseil de l ARPT, M me Zohra Derdouri, avait indiqué que l Algérie ne doit pas être en reste de l évolution que connaît le monde dans le domaine technologique. K.M. actes d intimidation et de harcèlement que les syndicalistes autonomes subissent régulièrement en raison de leur activisme pour la défense des libertés syndicales. ddns ce sens, il cite particulièrement le licenciement arbitraire dont fait objet Ammar Khodja Tarek et la suspension abusive de Nekache Mourad, président du Snap. Outre la question de l agrément, les protestataires exigent la levée de toutes les entraves faites à l exercice des libertés syndicales ainsi que la réintégration des syndicalistes suspendus et licenciés. Le syndicat exprime, enfin, sa détermination à faire aboutir cette requête tout en faisant part de sa volonté de bâtir un syndicat fort, démocratique, représentatif et foncièrement revendicatif. Yasmine Ayadi Ph/D. R.

3 Le Jour D ALGERIE L é v é n e m e n t Mercredi 27 août 2014 Fin de fonctions à la Présidence, interdiction d'accès au FLN Bouteflika dégomme Belkhadem Le Président Bouteflika a mis fin hier aux fonctions du ministre d'etat Abdelaziz Belkhadem au sein de la Présidence. Plus, l'ex-secrétaire général du FLN a été également écarté du parti. Par Ahcene Hadjam Le chef de l'etat a agi d'une main de fer hier lors de la tenue du Conseil des ministres. Le ministre d'etat, conseiller spécial à la présidence de la République, a écopé d'une sanction sévère. Abdelaziz Belkhadem a été donc limogé de son poste de ministre d'etat, conseiller spécial à la présidence de la République par le chef de l'etat. Le président Bouteflika «a pris un décret en vertu duquel il a mis fin aux fonctions de Abdelaziz Belkhadem en qualité de ministre d'etat, conseiller spécial à la présidence de la République, ainsi qu'à toutes ses activités en relation avec l'ensemble des structures de l'etat», précise-t-on de même source. L'ancien chef du gouvernement vient d'être «exclu» de l'exécutif et dans un contexte politique très particulier. Ceci dit, ce limogeage intervient à la veille de la tenue du 10 e congrès du parti. Notons également que les rivalités entre l'actuel secrétaire général du FLN, Amar Saidani et Belkhadem sont ravivées. Le clan de Belkadem manœuvre en prévision de ce congrès. En tout état de cause, on ignore les vraies raisons de ce «lâchage» qui met l'un des proches du Président Bouteflika dans une pareille posture que l'on peut qualifier de «disgrâce». En un mot, ce limogeage Dans sa partie législative le projet de loi de finances pour 2015 contient des dispositions destinées notamment à l encouragement de l investissement, la promotion de la production nationale, et la simplification des procédures fiscales pour les ménages et les entreprises, de même qu il comporte un dispositif de suppression de l article 87 bis du code du travail relatif à la définition du SNMG. Intervenant suscite beaucoup d'interrogations parmi la classe politique et surtout les cadres du vieux parti. D'aucuns vont s'interroger sur les raisons qui ont motivé la décision du Président Bouteflika qui, de part sa qualité de président de la République, est également président d'honneur du FLN.. Belkhadem exclu du FLN La sanction est doublement infligée à l'ex-numéro 1 du FLN. L'ex-secrétaire général du FLN ne pourra même pas continuer Croissance économique à l issue de l adoption du projet de loi de finances pour 2015, le Président Abdelaziz Bouteflika a indiqué que les efforts de l Etat pour soutenir la croissance économique par la dépense publique, doivent être davantage relayés par une plus forte contribution du secteur productif, y compris pour la diversification des exportations du pays. Le président de la République a, également, chargé le gouvernement de finaliser le projet de programme quinquennal d investissements publics 2015 à 2019, dont l esquisse financière a été arrêtée à hauteur de milliards DA, pour le présenter au Conseil des ministres avant la fin de l année. En outre, le chef de l Etat, qui a relevé la progression de l usage des nouvelles technologies de la communication par les secteurs de la Justice et de l Intérieur notamment, a instruit à exercer la politique, car «contact a été pris avec le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN) à l'effet de prendre les mesures nécessaires afin de mettre fin aux fonctions de Abdelaziz Belkhadem au sein du parti et interdire sa participation aux activités de l'ensemble de ses structures». Son clan qui comptait sur lui au sein du parti pour la destitution de l'actuel secrétaire général Amar Saidani sera déçu. Donc, l'heure de la retraite anticipée a sonné pour Belkhadem. Il n'occupera plus aucune fonction en sein de l'etat. Alors, c'est terminé pour l'ex-chef du gouvernement. Pour rappel, Belkhadem, 69 ans, avait été nommé conseiller spécial du chef de l'etat à la mi-mars, peu avant le lancement de la campagne pour l'élection présidentielle du 17 avril, remportée par Bouteflika. Auparavant, Belkhadem était ancien président de l'assemblée nationale et ancien patron du FLN. Il a aussi exercé sous la présidence de Bouteflika les fonctions de Chef du gouvernement et de ministre des Affaires étrangères. A.H. L article 87 bis du code du travail sera supprimé Le Conseil des ministres a examiné et approuvé un projet de loi portant création d un fonds de pension alimentaire. La création de ce fonds qui a été annoncée le 8 mars dernier par le président de la République, à l occasion de la Journée mondiale de la femme, vise à mettre en place un dispositif juridique supplémentaire à même de mieux protéger la famille. Ce mécanisme interviendra en cas de carence du père ou de l ex-époux, constatée par voie judiciaire, à verser la pension alimentaire allouée aux enfants ou à la femme divorcée. Le Trésor L ex secretaire général du FLN en disgrâce Violence à l'égard des femmes La loi sera durcie public veillera par la suite au recouvrement, auprès du père ou de l ex-époux, des montants de pensions alimentaires avancés par le fonds sus évoqué. Des sanctions sont prévues contre les contrevenants ou les auteurs de fausses déclarations. Le Conseil des ministres a aussi examiné un projet de loi portant amendement du code pénal à l effet de renforcer la lutte contre la violence à l égard des femmes. Ce projet énonce notamment des sanctions envers l époux coupable de violence contre son conjoint ayant entraîné une incapacité temporaire, un handicap permanent ou une amputation. Le texte prévoit aussi des sanctions contre l abandon de l épouse enceinte ou non. Il dispose également contre les pressions ou intimidations visant à priver l épouse de ses biens. Dans toutes les situations évoquées ci-dessus, les poursuites sont abandonnées si la victime décide de pardonner à son conjoint. Par ailleurs, le projet de loi énonce des sanctions à l encontre de l auteur d agression sexuelle contre la femme. Ces sanctions sont aggravées si le prévenu est un parent de la victi- le gouvernement pour accélérer la réforme du système bancaire et financier qui devra impérativement être parachevée au plus tard à la fin de l année 2015 pour que le crédit accompagne plus efficacement le développement économique national. Le Conseil des ministres a, par ailleurs, examiné et adopté le projet de loi portant règlement budgétaire pour l exercice Y.M. me ou si celle-ci est mineure, handicapée ou enceinte. Enfin, le projet dispose contre les violences attentatoires à la dignité de la femme dans des lieux publics. Le Conseil des ministres a également examiné et adopté un projet de loi relatif à la protection de l enfant. Ce texte vient renforcer la protection de l enfant, dont l intérêt supérieur est placé au centre de toute décision judiciaire ou sociale le concernant. A cet effet, le projet de loi précise notamment la notion d enfant en danger et énonce son droit à une protection judiciaire. Y.M. Ph/D. R. 3 LA QUESTION DU JOUR Les Occidentaux contre l'intervention en Libye suite de la page Une Or tout dans ce propos laissait entendre qu'il n'était pas pour autant disposé à corriger la situation ayant résulté de cette initiative. En clair, il n'envisageait pas une deuxième intervention en Libye, serait-ce à la demande des Libyens euxmêmes, qui d'ailleurs sont trop divisés pour parler d'une seule voix en quoi que ce soit, et moins encore en une matière aussi délicate. Encore que les autorités provisoires d'une part, et le nouveau Parlement de l'autre, aient formulé une demande de ce genre, mais à chaque fois, il est vrai, en donnant le sentiment de se dédire l'instant d'après. Sur la foi notamment de ce refus de l'administration américaine à revenir «compléter le travail» en Libye, comme on a pu dire, on pouvait penser qu'elle ne serait pas mécontente si des puissances régionales acceptaient d'assumer à la place des Occidentaux cette tâche de stabilisation politique, d'autant que ce sont elles qui se trouvent en première ligne. On sait maintenant que les vrais tombeurs de Kaddafi non seulement se sont soudainement convertis au principe de non-ingérence, mais entendent faire respecter celui-ci, tout au moins dans le cas de la Libye. Des sources américaines ont abondé dans le même sens que les accusations formulées par les islamistes libyens suivant lesquelles c'étaient bien des avions égyptiens et émiratis qui avaient bombardé au moins à deux reprises des positions islamistes autour de l'aéroport international de Tripoli. En vain, du reste, puisque celui-ci a quand même fini par être pris des milices islamistes coalisées des mains des milices rivales nationalistes. Et puis est venue la déclaration signée par plusieurs pays occidentaux déconseillant vivement toute intervention étrangère en Libye, au motif qu'elle n'aurait d'autre effet que d'aggraver les dissensions actuelles. Il est clair que cette déclaration de principe a en réalité valeur de mise en garde, en tant que telle destinée à empêcher que d'autres actions du même genre se reproduisent à l'avenir. De deux choses l'une: ou bien les vrais libérateurs de la Libye estiment que leur œuvre est parfaite telle qu'elle est, et que toute tentative d'y apporter des améliorations aurait pour seul effet de la fausser ; ou bien ils font de la Libye une sorte de chasse gardée, dont ils auraient tout loisir de s'occuper plus tard, une fois qu'ils en auraient fini avec des tâches plus urgentes. Mais qu'ils croient sincèrement à une issue à la politique, à l'exemple de l'algérie, voilà un angélisme qui ne leur ressemble guère, et qui d'ailleurs est démenti à la fois par leurs déclarations sur la Libye, et par la fermeture de leurs représentations doublée de l'évacuation de leurs ressortissants, ce qui montre bien qu'ils ne sont nullement dupes d'eux-mêmes. M.H.

4 4 Jeudi Mercredi 3 avril 27 août A c t u e l Le nombre de foyers a triplé depuis la mi-août Le Jour D ALGERIE La fièvre aphteuse sévit toujours En dépit des assurances données par le ministère de l'agriculture, l'épidémie de la fièvre aphteuse progresse et gagne du terrain au moment où les éleveurs se font de «vraies» inquiétudes. Par Meriem Benchaouia Suffisant pour susciter l inquiétude des citoyens à l approche de l Aïd-el-Adha. Depuis son apparition, 20 wilayas ont été touchées. Même la capitale, qui était jusqu alors épargnée par la contagion, compte actuellement 18 foyers de fièvre aphteuse. Une nouvelle qui provoque la panique chez les agriculteurs. Selon l inspecteur vétérinaire de la wilaya, Yousfi Abdelhalim, le nombre de foyers de fièvre aphteuse dans la wilaya d Alger est passé de 6 à 18 depuis la mi-août courant tandis que bovins ont été vaccinés depuis l apparition de la maladie, a indiqué lundi l inspecteur vétérinaire de la wilaya, Yousfi Abdelhalim. Les foyers découverts depuis l apparition de la maladie à la fin juillet dernier dans la wilaya d Alger s élèvent à 18 répartis sur 12 communes, à savoir Chéraga, Souidania, Aïn Benian, Rouiba, Saoula, Sidi Moussa, Mahelma, Bordj el Kifan, Douéra, Tessala el Merdja, Une quantité supplémentaire de doses de vaccin contre la fièvre aphteuse a été remise, mardi, aux vétérinaires de la wilaya de Tiaret, a-t-on appris auprès de l inspecteur vétérinaire de la wilaya. Mehdi Kouadria, a indiqué que ce lot est parvenu lundi soir à la wilaya qui avait bénéficié de doses en deux phases. Des instructions ont été données Réghaia et Rahmania, a précisé Yousfi. 292 bovins atteints par la fièvre aphteuse ont été abattus au niveau des abattoirs de la pour accorder la priorité dans la distribution des doses de vaccin supplémentaires aux zones disposant de nombreuses exploitations d élevage bovin, a-t-il ajouté. Selon la même source, 90 pour cent de doses supplémentaires parvenues à la wilaya en fin de semaine dernière ont été administrés aux bovins dont le nombre des vaccinés a atteint têtes. wilaya d Alger, a-t-il ajouté affirmant qu aucun cas de contamination n est à signaler parmi le cheptel ovin. Le nouveau bilan Des éleveurs indemnisés à Bouira DEUX éleveurs de Bouira, ayant perdu ces derniers jours plus de 40 têtes bovines à cause de la fièvre aphteuse, ont été indemnisés par la Caisse régionale de mutualité agricole (CRMA), a-t-on appris mardi auprès de la Direction des services agricoles. L opération d indemnisation de ces deux éleveurs originaires des communes de Taghzou (est) et d Oued El Bardi (sud) a eu lieu lundi au siège local de la CRMA, où des chèques ont été remis aux deux éleveurs, a indiqué Rachid Morsli, directeur des services agricoles de la wilaya de Bouira. De leur côté, les services de la CRMA ont précisé que deux chèques d une valeur totale de 3,5 millions de dinars ont été remis aux éleveurs concernés. Les services de la DSA ont déjà reçu une soixantaine de dossiers d indemnisation. «Nous sommes en train de traiter ces demandes», a expliqué Morsli à l APS, précisant que «le processus d indemnisation se fait sur la base du prix du marché bovin ainsi que l âge et la taille de l animal perdu». Morsli a assuré que les opérations de vaccination se poursuivent toujours notamment après la réception ces derniers jours de nouvelles doses de vaccin qui s ajoutent à la première quantité de doses. La vaccination et les autres mesures de prévention «ont pu freiner un tant soit peu la propagation de cette maladie qui a décimé près de 500 têtes bovines dans la wilaya depuis son apparition dans la commune agricole d Aïn Tork (ouest)», a souligné le responsable. Rabah L. La généralisation de l opération de vaccination du cheptel bovin au niveau de la wilaya d Oran est impérative, a estimé mardi le directeur des services agricoles de la wilaya. Une telle opération permet d écarter toute menace éventuelle et de préserver cette richesse animale, a indiqué Benaouda Abdelli lors d une journée de sensibilisation sur la fièvre aphteuse et son impact sur l économie, organisée par la Chambre de commerce et de l industrie de l Oranie (CCIO). «Une sous-déclaration des effectifs par des éleveurs Tiaret de l inspection vétérinaire de la wilaya a fait ressortir une hausse des cas d incidence d autant que les chiffres enregistrés à la miaoût courant font état de 6 foyers à travers 6 communes d Alger. en plus de l abattage de 30 bovins contaminés. Yousfi a, en outre, insisté sur la nécessité pour les éleveurs et agriculteurs de faire preuve de responsabilité et de contacter immédiatement les services de l inspection vétérinaire ou un médecin vétérinaire en cas de suspicion d une contamination parmi leur cheptel. La première opération d indemnisation des éleveurs, dont le cheptel bovin a été touché par la fièvre aphteuse, a été lancée, à Mostaganem, par le ministre de l Agriculture et du Développement rural, Distribution d'une quantité supplémentaire de vaccin inconscients peut porter un coup sérieux au cheptel bovin et, partant, à l économie locale et à la santé du consommateur», a-t-il averti. Le même responsable a annoncé, dans la foulée, le lancement, dans les trois prochains jours, d une opération de révision du cheptel bovin pour avoir une situation exacte de l effectif, signalant que nombre d éleveurs ne sont pas adhérents à la Chambre de l agriculture. Il a toutefois assuré que la wilaya d Oran dispose de doses suffisantes pour vacciner le cheptel potentiel suivant un recensement Pour ce qui est de la commune de Serguine où huit cas de fièvre aphteuse ont été déclarés la semaine dernière, les services vétérinaires ont pris des mesures relatives notamment à la vaccination de tout le cheptel bovin local, au nettoiement et chaulage des étables et à l interdiction de la circulation des troupeaux, a-t-on encore indiqué. D autre part, les services Impact de l'épidémie sur l'économie «L opération de vaccination doit être généralisée» primaire réalisé à fin décembre 2013, estimé à près de têtes. «Nous avons reçu hier (lundi) doses de vaccin supplémentaires et nous comptons vacciner au moins 90 % du cheptel de la wilaya, à commencer par les fermes qui disposent du plus grand nombre de bovins», a-t-il souligné rappelant les différentes mesures édictées par le ministère de l Agriculture et du Développement rural, dont notamment le contrôle des mouvements du cheptel. Concernant la mise en place d une fiche d identification du cheptel, il a expliqué que cela relève d abord d une culture et que sa généralisation demande du temps, plaidant pour un instrument financier au profit des éleveurs en pareilles circonstances pour leur meilleure adhésion. L activation du plan Orsec, un appui au dispositif opérationnel existant de lutte contre ce virus, est nécessaire pour une meilleure maîtrise de la situation, a estimé un vétérinaire privé de la wilaya d Oran qui a appelé à la mise en place d un plan standard pour faire face à n importe quelle menace et à l organisation d exercices de Ph /D. R. Abdelouahab Nouri. «Les titres de paiement sont à même de réconforter ces éleveurs et leur permettre de reprendre leur activité», avait indiqué le ministre. Félicitant tous les intervenants dans le secteur au niveau local pour la prise en charge de cette maladie animale, Nouri a insisté sur le respect des mesures édictées, déclarant qu «il faut prendre des mesures préventives et respecter la campagne de vaccination pour éradiquer ce virus qui se propage rapidement et qui risque de terrasser le cheptel bovin». Le ministre a appelé, au passage, à maîtriser l opération de vaccination pour la réouverture des marchés à bestiaux, rassurant que la viande écoulée sur le marché ne constitue aucunement un danger pour la santé du consommateur. «Nous n avons aucun manque en vétérinaires», a affirmé, d autre part, Nouri, indiquant que vétérinaires publics et privés sont m bilisés pour cette opération de vaccination. Il a également révélé que têtes de bovins ont été vaccinées depuis la fin de l année Pour sa part, le directeur des services vétérinaires, Karim Boughalem, avait rassuré le consommateur qu il n y aura aucun impact sur le prix de la viande, tant que l offre et la demande ne changeront pas. Les seules pertes qui peuvent avoir lieu concernent, de ce fait, le cheptel dans le cas où la maladie n est pas confinée. «Si le virus se répand de façon plus importante, il sera difficile de reconstituer le cheptel abattu et le préjudice économique sera énorme.» Pour l heure, on n en est pas là, avait-il affirmé. M. B. de Sûreté et de Gendarmerie nationale ont saisi six têtes bovines qui devaient être acheminées de Hamadia à Meghila. Les services vétérinaires ont procédé ensuite à l abattage sanitaire de ces bovins à titre préventif, selon le responsable. Le nombre de bovins recensés dans la wilaya de Tiaret est de têtes. Farid G. simulation dans le cadre de la lutte contre les zoonoses. Plusieurs intervenants dans le cadre de la lutte contre ce fléau se sont relayés, dont le directeur régional du commerce, le président de la Chambre de l agriculture, le président de l association de la protection du consommateur et le président de la Chambre de commerce et de l industrie de l Oranie, pour appeler à l application stricte des mesures édictées par le gouvernement pour lutter efficacement contre la fièvre aphteuse. Adel H.

5 A c t u e l 5 Le Jour D ALGERIE Mercredi 27 août 2014 Par Hocine Cherfa Les plages ne désemplissent pas. Les côtes béjaouies continuent d'être prises d'assaut. Depuis la fin du mois de ramadhan, les vacanciers convergent vers les plages de Béjaïa pour profiter des moments de détente durant ce mois d'août avant la rentrée scolaire et sociale de manière générale. Rien ne semble les arrêter même si les congés sont presque terminés. La chaleur de ces derniers jours est pour beaucoup dans l'engouement observé. Elle donne envie de faire plongeon. Des milliers y séjournent sur la côte Est surtout. Ils sont venus des wilayas de l'est du pays surtout mais aussi des wilayas du Centre, de la capitale et aussi des wilayas du Sud et de l'ouest. On peut les reconnaître dans leurs accents et les immatriculations de leurs véhicules. Certains expliquent cet engouement sans précédent pour les villes côtières de la wilaya pour l'hospitalité et aussi pour la sécurité qui y est garantie. «Les gens sont «cool» et chacun peur vivre dans son Saison estivale Vacances prolongées à Béjaïa La chaleur de ces derniers jours est pour beaucoup dans l'engouement observé. Elle donne envie de faire plongeon. Le directeur général de la Sûreté nationale, le général major Abdelghani Hamel, a affirmé mardi que le citoyen était considéré aujourd hui comme «un partenaire essentiel pour assurer la sécurité et de la stabilité». «Le citoyen est considéré aujourd hui comme un partenaire essentiel pour assurer la sécurité, la quiétude et la stabilité», a indiqué le général major Hamel dans une allocution lue en son nom par son directeur de cabinet, Rezzoug Sekhali, à l ouverture des travaux de la conférence scientifique sur «le rôle des institutions sociales et associations civiles dans l instauration de la sécurité», soulignant que cela «a donné ses fruits car la Direction générale de la monde», ajoute un jeune. D'autres plus conservateurs préfèrent les côtes jijéliennes. Cette semaine, des centaines de milliers de vacanciers y sont enregistrés. Même durant la deuxième quinzaine du mois en cours, La conférence sur «le rôle des institutions sociales et des associations civiles dans l instauration de la sécurité», organisée par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) en coordination avec l université arabe Nayef des sciences sécuritaires, s est ouverte mardi au siège de la Direction des unités républicaines de sécurité à El-Hamiz (Alger). Intervenant à l ouverture de cette rencontre, le président de la conférence, Abdelhafid Saïd Mokadem a souligné que la rencontre porte sur «le rôle de la société civile face à la criminalité sous toutes ses formes» d autant plus que l instauration de la sécurité est aujourd hui, a-t-il dit, «au cœur des préoccupations des pays face à la montée de la criminalité, sous toutes ses formes, notamment le phénomène du terrorisme». Il a estimé, dans ce sens, que «le concept du terrorisme est utilisé sous différentes formes et à des fins diverses dans le Sûreté nationale (DGSN) a renforcé les mécanismes de communication et d interaction». Il a précisé, à ce propos, qu «un canal de communication et d interaction a été mis en place à la DGSN et un autre pour une meilleure communication avec le citoyen et la société civile outre le renforcement des relations de travail de proximité et de rapprochement de la police du citoyen pour créer un climat de confiance et de sérénité». Il a souligné également l importance de cette rencontre scientifique dans la «création d un climat de dialogue fructueux et une opportunité d échange d idées pour aboutir à des résultats scientifiques à même de servir le traitement du vécu sécuritaire et social». les villes sont prises d'assaut. On profite jusqu'au dernier jour comme nous le diront des vacanciers venus de Biskra, Tougourt, Batna, Constantine et Sétif. Même son de cloche pour ceux de Béjaïa. «On se rend à la plage au quotidien, car nous allons reprendre le travail dans une semaine», nous dit un estivant. «Il y a un temps pour tout et nous n'avons pas les moyens de partir en vacances ailleurs, alors monde», indiquant que certains pays «considèrent acte terroriste toute violence politique» alors qu on ne peut qualifier de terroristes certaines organisations activant dans des pays arabo-musulmans en particulier, étant des mouvements libérateurs qui défendent leurs territoires et leurs droits légitimes comme c est le cas pour «le peuple palestinien qui subit toutes formes de terrorisme». Rappelant le caractère «transnational» du terrorisme, Mokadem a indiqué que les peuples arabes sont les «plus exposés à ce phénomène». Il a indiqué dans ce sens que «le Printemps arabe» a aggravé la situation, soulignant le rôle de la société civile «dans la lutte contre la montée des idées extrémistes au sein des sociétés» et la nécessité d assurer la coordination des efforts avec la société civile pour garantir les conditions sociales, politiques et économiques susceptibles de faire face aux fléaux Le général major Abdelghani Hamel l'a affirmé «Le citoyen, partenaire essentiel pour assurer la sécurité» «Les grands changements que connaît le monde aujourd hui y compris notre région et les développements survenus sur le plan sécuritaire exigent une intensification des efforts en matière de qualification à travers l application d un plan de prévention pour faire face aux facteurs en rapport». La conférence organisée en coordination avec l université arabe Nayef des sciences sécuritaires s inscrit dans le cadre du plan d action annuel de la DGSN lié aux activités scientifiques et culturelles. La DGSN tend à «promouvoir le niveau de ses cadres» à travers «l organisation de conférences scientifiques spécialisées et la participation aux conférences nationales et internationales». La Ph/DR on est là pour se détendre dans les eaux de la plage de Tichy», ajoute Rachid, un habitué de la grand bleue. Des jeunes n'ayant pas de moyen de s'offrir une location dans un hôtel, un camp de toile, un appartement ou une maison au bord de la mer, improvisent une tente de fortune au moyen de draps entre deux véhicules, alors que certains y dorment à terre sur la plage, à la belle étoile; la sécurité étant garantie vu la mobilisation des services de sécurité, police, gendarmerie, etc.. Pour la bouffe, on se débrouille comme on peut. Un jour dans un petit restaurant, un autre un repas froid et parfois un sandwich selon notre interlocuteur. A Aoaks, le même décor y est planté. La plage grouille de monde en ce jour de week-end. Des milliers de personnes ont envahi la plage dès la matinée comme si le monde allait d'un seul coup s'arrêter. Tentes, parasols y sont plantés. On est venus en famille, en groupe d'amis, etc.. Certains profitent pour lire et d'autres courent alors que des jeunes jouent au foot et au volley. La police et les surveillants de baignade de la Protection civile veillent au petit grain. Chacun y trouve son compte et les vacances semblent se prolonger. H.C. Conférence sur le rôle des institutions sociales et des associations dans la sécurité «Les peuples arabes sont les plus exposés au terrorisme» qui menacent la sécurité». De son côté, Abderrahmane Bin Ibrahim Echaïr de l université Nayef a mis en exergue «le rôle de l université dans la lutte contre la criminalité notamment en matière de collecte d informations». Il a estimé dans ce contexte que le développement technologique «a créé une forme de conflit technique entre les organismes de sûreté et les criminels» d où la nécessité, a-t-il soutenu, «d adopter une stratégie lors de cette rencontre à soumettre à la prochaine réunion des ministres arabes de l Intérieur». Cette rencontre scientifique s inscrit dans le cadre de la «stratégie de la DGSN en matière de renforcement de la coopération entre les universités et organisations sociales» visant à «cultiver davantage le sens sécuritaire auprès de la société civile au service des questions de sécurité et de prévention». Amina T. rencontre scientifique sur le «rôle des institutions sociales et associations civiles dans l instauration de la sécurité» qui se tiendra trois jours durant au siège de la direction des Unités républicaines de sécurité à El Hamiz (Alger) verra la participation d experts et d académiciens dans le domaine sécuritaire et social de différents pays arabes. Cette rencontre s inscrit dans le cadre de la «stratégie de la DGSN en matière de renforcement de la coopération entre les universités et organisations sociales» à même de «cultiver davantage le sens sécuritaire auprès de la société civile au service des questions de sécurité et de prévention». Ramzi N.

6 6 Mercredi 27 août 2014 E c o n o m i e Bâtiment et travaux publics Le Jour D ALGERIE Par Tarek L. Les entreprises nationales sont disposées à accroître et développer leurs capacités de production afin d'améliorer leur contribution à la réalisation du programme public du BTPH pour peu que les pouvoirs publics garantissent les conditions nécessaires à l'amélioration de leur environnement notamment l'accès au financement, ont affirmé des professionnels du secteur. L'outil national, capable de réaliser actuellement les bâtiments de taille moyenne (5 à 7 étages), pourra prendre en charge des projets de grande envergure à condition de bénéficier de facilitations, notamment l'accès au financement, a assuré Salim Gasmi, président de l'union nationale des entrepreneurs du bâtiment (Uneb). Au nombre de PME opérant dans le secteur du BTPH, ces entreprises sont aujourd'hui confrontées aux contraintes liées à leur financement et à l'application effective du programme national de mise à niveau bloqué au stade de diagnostic, a-t-il fait remarquer. Gasmi a appelé, à ce titre, les pouvoirs publics à évaluer les résultats de ce programme entamé en 2010 et qui reste, selon lui, limité au stade de diagnostic. Ce programme «n'a pas réussi à aider les entreprises du BTPH à recevoir des aides financières et à bénéficier des formations et d'assistances techniques nécessaires», a-t-il déploré, rappelant que 43% des entreprises concernées activent dans la construction. L'entreprise algérienne a besoin d'outils de production et de méthodes de gestion modernes pour réduire les délais de réalisation et améliorer la qualité des constructions, a souligné le président de l'uneb. Pour Abdelkrim Selmane, consultant en BTPH, l'outil national de réalisation «ne dispose pas de moyens appropriés pour réaliser une grande partie du programme national de logements». Développer l'outil national de production entreprises en difficulté Au nombre de PME opérant dans le secteur du BTPH, ces entreprises sont aujourd'hui confrontées aux contraintes liées à leur financement et à l'application effective du programme national de mise à niveau bloqué au stade de diagnostic. Ph. : DR Selon lui, même les entreprises les plus dotées de moyens humains et matériels ne peuvent pas prendre en charge plus de à logements par an en raison de leurs moyens de réalisation qui restent limités comparativement aux capacités modernes et énergétiquement efficients dont disposent les entreprises étrangères. «On ne blâme pas les entreprises algériennes qui, auparavant, réalisaient des projets pour l'etat mais ne recevaient pas à temps leur dû et, pratiquement, ne pouvaient pas se développer et acquérir les moyens appropriés pour des projets de grande envergure», a-t-il indiqué. Les problèmes auxquels font face ces entreprises portent surtout sur le manque de la maind'œuvre qualifiée ainsi que des matériaux de construction, a-t-il L euro se stabilisait face au dollar mardi, mais restait pénalisé par les propos du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi la semaine dernière en l'absence d'indicateurs européens majeurs. La monnaie européenne valait 1,3196 dollar en fin de matinée, contre 1,3193 dollar ajouté. Ceci dit, si tous les moyens sont réunis et les paiements de situation se font à temps, l'entreprise algérienne pourrait prendre en charge de 30 à 40% des projets inscrits, a-t-il estimé. lundi soir. Elle est tombée en début d'échanges asiatiques à 1,3179 dollar, son plus bas niveau depuis septembre L'euro reculait face à la monnaie nippone, à 137,09 yens contre 137,23 yens lundi soir, ainsi que le dollar, qui s'échangeait à 103,88 yens, contre 104,01 yens la veille. S'agissant des projets confiés aux entreprises étrangères, cet expert juge que ces dernières ne sont pas en mesure de les réaliser toutes seules sans recourir à leurs homologues algériennes (privées et publiques) dans le Le président de la BCE a laissé entrevoir vendredi dernier la mise en place de rachats d'actifs par la banque centrale européenne, ce qui a provoqué une dégringolade de l'euro lundi. La perspective de rachats d'actifs pèse sur une devise car ces mesures, s'apparentant à des injections de liquidités dans le cadre de partenariat ou de contrats de sous-traitance. De son côté, Arezki Herbi de la Confédération générale du patronat du BTPH (CGPBTPH), estime que pour la réalisation d'infrastructures de base, les entreprises algériennes «ont pris de l'envergure et peuvent désormais faire face au programme notamment dans le secteur de l'hydraulique». Herbi a relevé avec satisfaction la dynamique de développement que connaît l'entreprise algérienne ces dernières années, affirmant que les entrepreneurs ont également commencé à moderniser leur outil de travail en important de nouveaux équipements comme les centrales à béton, les camions malaxeurs et les coffrages métalliques pour réaliser les projets actuels. Toutefois, les problèmes des PME qui activent dans le BTPH, de l'avis du représentant de cette confédération qui compte plus de entreprises adhérentes employant quelque travailleurs, se résument aux lenteurs de paiement des travaux supplémentaires, ce qui, a-t-il poursuivi, «pénalise financièrement ces entreprises». T.L./APS Le marché de la production nationale est dominé par le secteur public L Algérie veut combler son déficit en ciment La réalisation prochaine de nouvelles cimenteries permettra à l'algérie à moyen terme de combler un déficit de plus de trois millions de tonnes/an, dans un marché en pleine expansion, et d'aller vers l'international notamment vers les pays africains, assurent des professionnels du secteur. Estimée à 18 millions de tonnes/an, la production nationale de ciment est dominée par le secteur public, notamment par le Groupe industriel des ciments d'algérie (Gica) qui produit plus de 11,5 millions de tonnes par an (environ 65%), le reste étant assuré par le secteur privé. La réalisation prochaine de nouvelles usines de ciment en vue d'augmenter les capacités nationales de production est «une bonne initiative», souligne dans une déclaration Salim Gasmi, président de l'union nationale des entrepreneurs du bâtiment (Uneb), rappelant que l'algérie importe annuellement plus de 3 millions de tonnes de ciment. Une seule usine permettra d'assurer la production de près de 2 millions de tonnes/an de ciment et la création de 700 postes d'emploi permanents et près de emplois indirects, estime-t-il. De plus, la situation géographique de l'algérie en Afrique «est un atout pour s'ouvrir sur les marchés des pays africains comme le Mali, le Niger et le Nigeria», ajoute Gasmi. Le président de l'uneb relève également que l'autosuffisance en ce produit stratégique permettra la réalisation des projets dans les délais impartis sans recourir à l'importation. Pour sa part, Abdelkrim Selmane, consultant en BTPH, estime que les besoins de l'algérie en ciment sont tellement importants qu'il faudrait attendre 15 à 20 ans avant d'aller vers l'exportation. «Au-delà de cette période, la demande pourrait diminuer, et là on pourrait réorienter la surproduction vers l'exportation», prédit Selmane, soulignant la nécessité de moderniser les infrastructures portuaires nationales pour répondre aux besoins des opérations d'exportation. De son côté, Saïd Younsi, gérant d'un cabinet d'architecture, affirme que l'algérie dispose de moyens, de la matière première comme l'argile et le calcaire, et surtout de Changes L euro se stabilise face au dollar l'énergie à bas prix pour développer une filière de ciment orientée vers l'exportation. «L'Algérie devrait devenir un champion dans la fabrication de ciment puisqu'elle fabrique aussi le clinker, qui est la base de ce matériau». Le Groupe Gica compte réaliser, d'ici à 2017, quatre nouvelles cimenteries d'une capacité globale de plus de 5 millions de tonnes/an à Béchar, Oum El Bouaghi, Relizane et In Salah (Tamanrasset). En outre, il a déjà lancé l'extension des capacités de production de certaines cimenteries existantes pour faire face à la forte demande sur ce matériau stratégique. Il s'agit des cimenteries d'aïn El Kebira (Sétif), de Béni Saf (Témouchent), de Oued- Sly (Chlef), de Zahana (Mascara) et de Sour El Ghozlane (Bouira) pour augmenter leur production de plus de 8 millions de tonnes. Parmi les projets du secteur privé, une cimenterie d'une capacité de production de 2,7 millions de tonnes/an sera réalisée dans la commune de Djemourah (Biskra), un partenariat entre Lafarge Algérie et une société privée. Salim K. système financier pour stimuler l'activité économique, ont pour effet collatéral de diluer la valeur de la monnaie. Lundi, la monnaie unique avait également souffert de la diffusion d'un indicateur faisant état d'un quatrième repli consécutif de l'indice Ifo mesurant le moral des entrepreneurs allemands. R.E.

7 Le Jour D ALGERIE R é g i o n s Mercredi 27 août 2014 Des explications ont été fournies aux éleveurs et petits exploitants agricoles issus des communes d El-Azzizia, Maghraoua et Mihoub, sur la maladie et les dispositions préventives à prendre afin de protéger leur cheptel et éviter ainsi d éventuels risques d infection. Par Kader O./APS Une caravane de sensibilisation et de prévention contre la fièvre aphteuse sillonne, depuis dimanche dernier, les principaux bassins laitiers de la wilaya de Médéa afin de rappeler aux éleveurs les consignes sanitaires à suivre pour faire face à cette maladie et leur expliquer les modalités d indemnisation, a-t-on appris lundi auprès de la Direction des services agricoles. Cette caravane, composée de cadres de l inspection vétérinaire de la DSA, de représentants de la chambre agricole et de la Caisse régionale de mutualité agricole (CRMA), a marqué une première halte dans la daïra d El- Azzizia (90 km au nord-est de La wilaya de Constantine a réalisé durant la saison agricole 2013/2014 la meilleure récolte céréalière des cinq dernières années avec une production de 1,607 million quintaux, apprend-on lundi du directeur des services agricoles, Yacine Ghediri. Cette récolte, qui dépasse légèrement celle de la saison Médéa), où une rencontre d information a été organisée sur place au profit des éleveurs relevant de cette daïra, l une des plus affectées par cette maladie. Des explications ont été fournies aux éleveurs et petits exploitants agricoles issus des communes d El-Azzizia, Maghraoua et Mihoub, sur la maladie et les dispositions préventives à prendre afin de protéger leur cheptel et éviter ainsi d éventuels risques d infection. Cette halte a été mise également à profit pour informer, notamment ceux touchés par cette maladie, des modalités d indemnisation mises en place par les pouvoirs publics pour compenser les pertes subies. Une action de sensibilisation et de prévention similaire a eu précédente (1,563 million quintaux), a permis à la wilaya d atteindre les objectifs retenus dans ses contrats de performance, en dépit des dommages causés sur 643 hectares de champs par des pluies diluviennes, des chutes de grêlons et des incendies, a souligné ce responsable. La production 2014 a été obtenue sur hectares Médéa Caravane de prévention contre la fièvre aphteuse Plusieurs dizaines d anciens appelés du service militaire de la wilaya de Batna ont observé lundi un sit-in devant le siège de la wilaya pour protester contre la non-satisfaction de leurs revendications, a-t-on constaté. Mobilisés après leur service militaire entre 1995 et 1999 pour prêter main-forte aux forces de sécurité, ces anciens soldats venus des quatre coins de la wilaya ont tenu ce sitin pour réclamer des droits en matière de logement et de retraite, notamment, «une lieu lundi, au niveau de la daïra de Ouamri (33 km à l ouest de Médéa), considérée comme l un des grands bassins laitiers de la région ouest de la wilaya, qui n a enregistré, pour l instant, qu un un seul cas de fièvre aphteuse. Des dizaines d éleveurs, issus des daïras de Médéa, Si- Mahdjoub et de Ouamri, ont assisté à la rencontre d information et de sensibilisation, animée par les cadres de l inspection vétérinaire de la DSA, des représentants de la chambre agricole Récolte satisfaisante de céréales (100 hectares de plus qu en 2013) et se compose de 1,083 million quintaux de blé dur, quintaux de blé tendre, quintaux d orge et quintaux d avoine, selon la même source. Ain Abid s est classée première commune céréalière de la wilaya avec quintaux, a ajouté M. Ghediri qui a qualifié Batna D anciens appelés du service militaire protestent Le ministre de la Jeunesse, Abdelkader Khomri, a présidé la cérémonie de clôture de la campagne des vacances estivales à Boumerdès. La cérémonie s est tenue à la résidence pour filles de Corso, où plus d une centaine de filles et garçons ont bénéficié d un séjour. Au cours de son intervention, le ministre s est dit satisfait de cette opération qui a touché plus de 500 enfants de Ghardaïa réparti entre les centres de Corso, Cap Djinet et Dellys. Ils ont vécu des moments agréables Constantine reconnaissance de leur travail durant la décennie noire». Certains ex-appelés approchés ont expliqué que «leurs revendications ne sont pas encore satisfaites, telles qu une pension mensuelle et la priorité au logement et au travail», ainsi que «plusieurs autres points» qu ils jugent importants. «Ce n est pas nouveau, nous manifestons depuis mai 2011, et une plate-forme de revendications portant notamment sur la reconnaissance et la considération de notre travail durant la Boumerdès pleins d animations, de loisirs et de détente, dans des centres qui remplissent toutes les conditions. «Les jeunes aiment la mobilité et les voyages», dira le ministre. D ailleurs, «j ai rappelé aux jeunes de Ghardaïa de s apprêter à accueillir ceux de Boumerdès aux cours des vacances scolaires dans le cadre des échanges inter wilayas». A l adresse des enfants, nous devons protéger Ghardaïa contre tous les maux et préserver l unification qui a toujours existé entre et de la CRMA. Les éleveurs présents à cette rencontre ont insisté sur la nécessité de mettre à leur disposition des quantités suffisantes de vaccins, eu égard au nombre important du cheptel bovin qui existe dans ces régions, et l accélération de la campagne de vaccination à travers les communes relevant de ces trois daïras, «seul moyen», ont-ils soutenu, de préserver leur cheptel et empêcher tout risque de propagation de la maladie. K. O./APS de «réussie» cette dernière saison. Soixante-deux moissonneuses-batteuses de la CCLS (Coopérative de céréales et légumes secs) et 363 de particuliers ont été mobilisées durant la campagne de moissons-battage, en plus de 15 points de stockage totalisant une capacité de 1,2 million DA, a indiqué M. Ghediri. Kaci C. décennie noire a été envoyée au Président Abdelaziz Bouteflika en avril 2012», ont souligné ces protestataires. Les anciens appelés du service militaire de Batna tiennent régulièrement ce genre de sit-in devant le siège de la wilaya afin de faire pression sur les autorités appelées, selon eux, à satisfaire leurs doléances. «Nous sommes décidés à aller jusqu au bout de nos actions de protestation pour arracher nos droits», avertissent les protestataires. Ahmed F. Clôture de la campagne des vacances estivales la population. Cette opération, faut-il le rappeler, entre dans le cadre de l application de l opération de mobilité des jeunes des régions du Sud. Elle est initiée par le ministère de la Jeunesse en collaboration avec l Office des établissements des jeunes (ODEJ) et la Direction de la jeunesse et des sports de Boumerdès. A l issue de cette manifestation, les enfants ont bénéficié de cadeaux, notamment des trousseaux scolaires. A.Kichni Ph. DR 9 Tlemcen Saisie de déchets de cuivre LA BRIGADE mobile des douanes de Tlemcen a saisi dimanche chardonnerets et 410 kilos de déchets de cuivre dans deux opérations distinctes, a-t-on appris lundi dans un communiqué émanant de la direction régionale des Douanes algériennes. Les volatiles étaient transportés à bord d un véhicule utilitaire intercepté lors d un barrage dressé près de la zone de Sidi Senoussi, une localité relevant de la daïra de Bensekrane, a-t-on ajouté. La brigade des douanes de Akid Abbes (Maghnia) a pour sa part, durant la même journée, saisit 410 kilos de déchets de cuivre près de la localité de Sidi El Mechouar (Maghnia), a-t-on indiqué de même source. La cargaison, devant être livrée à des contrebandiers, était transportée à bord d un véhicule de transport de moyen tonnage, a-t-on ajouté, signalant que la valeur totale des «marchandises» et des véhicules saisis est estimée à DA, alors que l amende s élève à DA. R.R. Guelma Trois morts et 4 blessés dans un accident LE NOMBRE de tués dans la collision de deux camions, survenue dimanche à l entrée de la commune de Nechmaya (20 km au nord de Guelma), s est élevé à trois après que l un des cinq blessés ait rendu l âme à l hôpital El Hakim- Okbi, apprend-on de source médicale. La troisième victime est décédée des suites de ses graves blessures en dépit des efforts consentis par le staff médical du service des urgences de l hôpital, préciset-on de même source. L accident s est produit dimanche vers 10h00 sur la RN 21 entre Guelma et Annaba, causant la mort sur place de deux travailleurs âgés de 32 et 34 ans qui exécutaient des travaux d entretien d une barrière de sécurité. Selon la même source, un des blessés, dans un état critique, a été évacué au centre hospitalo-universitaire d Annaba, tandis que deux autres personnes demeurent sous observation médicale à l hôpital El Hakim-Okbi. Un défaut dans le système de freinage de l un des deux camions qui transportaient du granulat et roulaient dans le même sens serait à l origine de l accident, affirme une source sécuritaire. L un des camions a pris feu et a été totalement calciné. B.M.

8 Le Jour D ALGERIE M a g h r e b Mercredi 27 août Libye L Union européenne défend la légitimité du Parlement L Union européenne a condamné lundi l escalade des combats en Libye, et défendu la légitimité démocratique du Parlement, contestée par les islamistes. Par Zaid T. condamnons fermement l escalade «Nous des combats dans et autour de Tripoli, Benghazi et dans toute la Libye, notamment les attaques contre des zones résidentielles avec des raids aériens menés par des avions de combat non identifiés», a indiqué dans un communiqué le porteparole du service diplomatique de l UE. Et d ajouter : «Nous rejetons la poursuite d objectifs politiques par l usage de la force armée, et insistons sur le fait qu un large dialogue politique est la seule solution pour gérer la crise actuelle». Les violences se sont intensifiées en Libye depuis la mi-juillet, notamment à Tripoli où des milices nationalistes affrontent des groupes islamistes pour le LA RÉUNION et les décisions de l Assemblée sortante, le Conseil général national (CGN), qui a chargé une personnalité proche des islamistes de former un gouvernement, sont «illégales», a indiqué le Chef du gouvernement provisoire libyen, Abdallah al-theni. «La réunion est illégale, ses décisions sont illégales et le seul corps législatif légal est le Parlement élu le 25 juin», a affirmé M. Theni lors d une conférence de presse conjointe avec le chef du Parlement, Aguila Salah Issa, à Tobrouk. Issa a également dénoncé les décisions du CGN et annoncé qu il se Le président sahraoui, secrétaire général du Front Polisario, Mohamed Abdelaziz, a affirmé à Aousserd (Tindouf) que l occupant marocain se retrouve entre les pressions de la communauté internationale et le combat du peuple sahraoui et son attachement à son droit à l autodétermination. «L occupant marocain, qui a échoué aux plans militaire et diplomatique, vit actuellement entre les pressions de la communauté internationale en faveur du droit du peuple sahraoui à l autodétermination et l attachement grandissant des Sahraouis à ce droit», a souligné Mohamed Abdelaziz. La communauté internationale est plus que jamais consciente du droit du peuple sahraoui à l autodétermination, a-t-il ajouté. Le secrétaire général du Front Polisario a mis l accent sur la responsabilité qui incombe aux étudiants sahraouis pour atteindre l objectif de l autodétermination, les appelant à redoubler d efforts et à préserver le legs des martyrs. Le président sahraoui a ensuite appelé les contrôle de l aéroport. L UE affirme que «les responsables de ces violences, qui minent la transition démocratique et la sécurité nationale de la Libye, devront rendre des comptes». Saluant «les discussions prévues dans les prochains jours au Conseil de sécurité des Nations unies sur la situation politique et sécuritaire en Libye», elle a «réitéré» son «appel à ce que toutes les parties acceptent un cessez-le-feu immédiat». «Nous reconnaissons la légitimité démocratique du Parlement et soulignons qu il devrait faire tous les efforts pour représenter tous les Libyens. Nous appelons le gouvernement provisoire et le Parlement à établir de manière urgente un gouvernement réellement rassembleur capable de répondre aux aspirations du peuple libyen», a ajouté le porte-parole. Les islamistes ont directement défié Les décisions du CGN jugées «illégales» rendrait en Egypte mardi pour des consultations avec le président Abdel Fattah al-sissi sur la situation en Libye. Le CGN a chargé Omar Al-Hassi, une personnalité proche des islamistes, de former un «gouvernement de salut» national, alors que le pays dispose déjà d un gouvernement. La réunion du CGN a été convoquée par les islamistes qui contestent toute légitimité à la deuxième assemblée, le Parlement, qui siège à Tobrouk, à km à l est de Tripoli. Le porte-parole du CGN a affirmé que l Assemblée, dominée par les Sahara occidental étudiants sahraouis à s armer du savoir et à exploiter les technologies de l information et de la communication, notamment les réseaux sociaux, tout en qualifiant leur rôle de «primordial et de central dans la lutte armée». Mohamed Abdelaziz a également présenté une rétrospective sur la création en 1975 de l Union des étudiants de Seguia El Hamra et Rio de Oro et la tenue de son 1 er congrès, marqué alors par un soulèvement populaire contre l occupant espagnol. Selon lui, le présent congrès se tient dans des circonstances similaires, à savoir sous l occupation marocaine qui va à l encontre des décisions des Nations unies. Le président sahraoui a interpellé par ailleurs le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, afin d intervenir en urgence «pour prendre toutes les mesures nécessaires» pour protéger une délégation de militants sahraouis à l aéroport de Casablanca à leur retour des camps de réfugiés sahraouis. Il n a pas manqué en outre lundi le gouvernement provisoire dirigé par Abdallah al-theni en convoquant l Assemblée sortante, qui a confié à une personnalité pro-islamiste la tâche de former un «gouvernement de salut national». Les islamistes accusent aussi le gouvernement et le Parlement d être complices des raids aériens contre leurs hommes, menés selon eux par les Emirats arabes unis et l Egypte, lors de combats pour le contrôle de l aéroport de Tripoli, islamistes, allait reprendre ses activités en dépit de l existence du Parlement qui l a remplacée. Le porte-parole a justifié la démarche du Conseil national par le fait que le Parlement élu n a pas respecté la Constitution provisoire, qui l oblige à siéger à Benghazi (1 000 km à l est de Tripoli). Le Parlement, élu le 25 juin et où les islamistes n ont pas la majorité, est contesté dans la rue par des manifestants islamistes, depuis qu il a appelé le 13 août à une intervention étrangère pour protéger les civils en Libye. Habib N. «L occupant marocain a échoué aux plans militaire et diplomatique» de condamner l agression israélienne contre les Palestiniens à Ghaza, exprimant sa solidarité et son soutien à la cause du peuple palestinien «qui fait preuve d une résistance exemplaire», selon ses propres mots. A noter que les travaux du 2 e congrès de l Union des étudiants de Seguia El Hamra et Rio de Oro, placé sous le slogan «Le mouvement des étudiants sahraouis au service des objectifs nationaux», ont débuté samedi soir dans le camp des réfugiés sahraouis Aousserd en présence de quelque 700 participants. Ils procèderont, lors de cette rencontre intervenant près de 40 ans après la tenue du 1 er congrès, à l élaboration du plan d action pour les quatre années à venir et à l élection du secrétaire général et des membres du bureau exécutif de l Union. L Union des étudiants de Seguia El Hamra et Rio de Oro est une organisation estudiantine relevant du Front Polisario, dont le premier congrès a été tenu en 1975 avant sa fusion avec l Ujsario en Racim T. fermé depuis le 13 juillet. L Egypte a démenti toute implication dans ces raids aériens. Les Emirats arabes unis n ont pas réagi. Après les pays voisins de la Libye, réunis lundi au Caire, qui ont rejeté toute «ingérence» étrangère dans les affaires de la Libye, l UE a affirmé «rejeter toute interférence extérieure unilatérale en Libye qui exacerbe les divisions actuelles et affaiblit la transition démocratique». Z. T. /APS Tunisie «Pas d avions inconnus dans le ciel tunisien» LE PORTE-PAROLE du ministère de la Défense nationale tunisienne, Belhassan Oueslati, a démenti catégoriquement que des avions inconnus aient survolé le sud tunisien à proximité des frontières avec la Libye. Tout en rejetant ces informations relayées par certains médias électroniques, Oueslati a expliqué à l Agence TAP que ces avions appartiennent bien à l armée nationale et qu ils effectuaient, depuis quelque temps, des patrouilles aériennes pour surveiller les frontières terrestres et maritimes dans le sud tunisien. Ces avions, a-t-il encore précisé, pourraient survoler cette zone à basse altitude, dans le cadre de missions de reconnaissance ou de contrôle des frontières tunisiennes. «Il est impossible que des avions inconnus franchissent l espace aérien tunisien sans qu ils ne soient interceptés par les unités de l armée nationale», a-t-il affirmé. R.M. Ph : DR

9 M o n d e 12 Mercredi 27 août 2014 Le Jour D ALGERIE Abdullah menace de se retirer de la course Par Ali O. Cette annonce choc intervient à une semaine de l'investiture prévue du successeur du président Hamid Karzaï, qui ne pouvait briguer un troisième mandat aux termes de la Constitution. L'équipe de Abdullah a menacé hier de se retirer du processus électoral si ses demandes concernant l'invalidation des votes n'étaient pas acceptées. «Nous sommes finalement parvenus à la conclusion qu'ils (les membres de la commission électorale) ne nous écouteront pas», a déclaré un porte-parole de Abdullah Fazel Ahmad Manawi, avant de lancer un ultimatum. «S'ils acceptent nos demandes d'ici à demain, nous poursuivrons le processus, sinon nous allons nous retirer et le considérer comme terminé». La Commission électorale indépendante (IEC) a entamé lundi le processus d'élimination des bulletins de vote frauduleux de la présidentielle, plus d'un mois après le début de l'audit des 8,1 millions de voix du deuxième tour du 14 juin. L'objectif est de départager hors de tout doute les candidats rivaux Abdullah Abdullah et Ashraf Ghani, et ainsi asseoir la légitimité du futur président appelé à mener le pays après le retrait des forces de l'otan, d'ici à la fin de l'année. «Les critères que nous avions exigés pour l'invalidation n'ont pas été retenus», s'est plaint Manawi. «Les bureaux de vote dont nous avons demandé l'invalidation n'ont pas été pris en compte». En outre, Manawi a qualifié de «plaisanterie» le processus d'invalidation retenu, assurant notamment que sur 72 urnes invalidées lundi, 43 étaient vides. Au total, le deuxième tour comptait environ urnes. Mais cette menace du camp Abdullah est «irresponsable» a répondu Tahir Zaheer, un porteparole d'ashraf Ghani. «Une fois les critères établis, ils ne peuvent pas être changés, c'est contraire à la loi», a-t-il ajouté en précisant que les deux candidats allait se rencontrer hier soir avec le président Karzaï pour discuter de l'élection. Selon Abdul Waheed Wafa, spécialiste de la politique afghane à l'université de Kaboul, «le principal défi commence maintenant avec l'invalidation des votes et les deux ou trois jours qui suivent vont être cruciaux». «La menace est sérieuse», précise l'analyste en ajoutant que la stratégie de l'équipe de Abdullah, arrivé en deuxième place selon les résultats préliminaires, est de faire Présidentielle afghane Un nouveau coup de théâtre a marqué la présidentielle afghane hier avec l'ultimatum du candidat Abdullah Abdullah qui menace de se retirer de la course, un geste qui pourrait compromettre la légitimité de la première transition démocratique du pays. Points chauds Justification Par Fouzia Mahmoudi C ela fait de nombreuses années maintenant que la France ne tient plus de rôle de premier plan au Proche-Orient qu'elle jouait par le passé où elle n'est plus, de loin en loin, qu'une figurante dans le processus de paix et ce malgré les efforts des différents ministres des Affaires étrangères qui se sont succédé ces dernières années. Aujourd'hui, Laurent Fabius essaie tant bien que mal de redonner du poids à son pays dans la région, mais malheureusement sans succès. Pourtant avec la débâcle qu'a connue la diplomatie française dans le dossier syrien, une exposition auprès des Palestiniens et Israéliens, en ce moment crucial pour la région, pourrait aider à retrouver un peu de poids sur la scène internationale. Mais depuis le début de la dernière guerre de Ghaza, les Français n'ont eu aucune occasion d'intervenir. Pourtant, Laurent Fabius a bien fait quelques interventions, mais elles ont été largement ignorées par l'exécutif israélien. Surtout, sa proposition d'imposer une solution de paix aux Palestiniens comme aux Israéliens n'aura fait que convaincre les dirigeants hébreux que Paris n'était pas un partenaire valable. Mais le chef de la diplomatie française ne semble pas être découragé par l'indifférence des dirigeants hébreux face à ses déclarations et va plus loin en dénonçant les «crimes» d'israël. «Combien de morts faudra-t-il encore pour que s'arrête ce qu'il faut bien appeler le carnage de Ghaza? La tradition d'amitié entre Israël et la France est ancienne et le droit d'israël à la sécurité est total, mais ce droit ne justifie pas qu'on tue des enfants et qu'on massacre des civils. Le Hamas porte évidemment une responsabilité écrasante dans cet engrenage macabre qui sert surtout les extrémismes, mais celle-ci non plus ne justifie pas ce que le secrétaire général des Nations unies a qualifié de crimes.» Une déclaration qui risque de faire de la France un pays indésirable lors d'une éventuelle prochaine négociation au Proche- Orient. Pourtant, François Hollande avait fait son possible pour complaire aux Israéliens en condamnant les Palestiniens dès le début de l'offensive «Bordure protectrice» et en excusant les exactions de l'armée israélienne qui devait se «défendre». Une stratégie qui n'aura pas porté ses fruits, mais qui démontre qu'à l'élysée l'on est prêt à justifier tous les crimes israéliens pourvu que cela puisse apporter un peu de crédibilité sur le plan international. F.M. près sept ans de mandat, A Abdullah Gül cède jeudi la présidence de la Turquie à Recep Tayyip Erdogan mais entend bien continuer à peser sur la vie de leur parti, au point que certains font déjà de l'ex-chef de l'état un rival de l'homme fort du pays. Jugé avec circonspection, voire hostilité, à son entrée au palais de Cankaya en 2007, l'islamo-conservateur Gül a gagné le respect en imposant à sa fonction une image modérée qui a tranché avec celle, provocatrice et clivante, de son Premier ministre. Au fil du temps, le contraste de style entre les deux cofondateurs du Parti de la justice et du développement (AKP) a cédé la place à des divergences de fond. Largement nourrie par la presse, la rivalité, réelle ou supposée, entre les deux compagnons de route a refait la «une» à la veille de leur passation de pouvoirs. Dès le lendemain de la victoire de Erdogan au premier tour de la présidentielle le 10 août, Gül s'est empressé de signaler qu'il ne comptait pas prendre de retraite politique et a annoncé son retour au sein de l'akp. «Je suis le président jusqu'au 28 août. Après cette date, il est naturel pour moi de retourner à mon parti une fois mon mandat terminé», a-t-il lancé. La riposte du chef du gouvernement ne s'est, semble-t-il, pas fait invalider le plus de votes possibles. Ce nouveau coup de théâtre pourrait retarder la désignation du nouveau président afghan. Or, toute instabilité politique est potentiellement dangereuse pour le fragile État en place depuis la chute des talibans en Si la date butoir, fixée au 2 septembre par le président Karzaï, est Turquie attendre. L'état-major du parti au pouvoir a ainsi décidé de réunir le congrès extraordinaire qui doit investir son nouveau chef et futur Premier ministre, le chef de la diplomatie Ahmet Davutoglu, ce mercredi, à la veille du départ du président sortant. Une initiative considérée comme hostile à M. Gül, empêché de participer à la réunion faute d'avoir pu reprendre sa carte de l'akp. «Il ne fait aucun doute que cette décision était destinée à empêcher Gül de jouer un rôle lors du congrès», note Soli Özel, de l'université Kadir Has d'istanbul. «Mais je ne crois pas que cela suffira à le dissuader de vouloir peser au sein du parti». Depuis plus d'un an, le chef de l'état s'est à plusieurs reprises démarqué publiquement de son Premier ministre pour incarner une ligne plus mesurée. Ainsi lors de la fronde antigouvernementale de 2013, lorsqu'il a prôné le dialogue avec les manifestants qu Erdogan qualifiait de «terroristes». Ou, plus récemment, quand il a exprimé son opposition au blocage des réseaux sociaux. «J'ai toujours gardé ma neutralité, malgré mes idées politiques (...) et souligné l'importance de la séparation des pouvoirs», a encore plaidé lundi Gül en écho à la présidence «forte» et «engagée» souhaitée respectée, cela permettra toutefois au nouveau chef d'état d'être investi à temps pour le sommet de l'otan qui aura lieu au Pays de Galles les 4 et 5 septembre. Mais les menaces du camp Abdullah, qui s'était pourtant engagé à accepter les résultats de l'audit, pourraient en décider autrement. Au lendemain du second tour, il avait dénoncé des fraudes massives exacerbant ainsi les tensions entre Tadjiks, qui lui sont favorables, et Pachtounes, qui soutiennent Ghani, ce qui avait ravivé le spectre de la guerre civile des années Et les observateurs craignaient que les insurgés talibans ne profitent de ce flottement pour gagner du terrain. Afin d'écarter les risques d'instabilité, les deux candidats avaient pourtant signé début août, sous l'égide du secrétaire d'état américain John Kerry, un accord pour un gouvernement d'union nationale quel que soit le vainqueur de la présidentielle. Mais les modalités précises de ce gouvernement demeurent encore inconnues et sujettes à de profonds désaccords. A.O Le président Gül tire sa révérence politique, provisoirement Irak u moins 15 personnes ont été A tuées hier matin dans l'explosion d'une voiture piégée au milieu d'un carrefour bondé dans l'est de Bagdad, selon des responsables irakiens. L'attentat, qui a également fait 37 blessés, a touché en pleine heure de pointe le quartier de Jadida, déjà endeuillé la veille par la mort de 11 personnes dans une attaque contre une mosquée chiite. L'explosion a creusé un cratère et plusieurs carcasses de voitures calcinées étaient visibles sur le carrefour, où des Bagdadis s'activaient à nettoyer les dégâts devant des boutiques aux vitrines brisées. Un trottoir était maculé de sang. Les cafés, les marchés ou encore les mosquées sont régulièrement visés en Irak par des attentats, les insurgés privilégiant pour leurs attaques des lieux très fréquentés afin de faire le maximum par son successeur. Certains doutent toutefois de la volonté du président sortant de s'opposer de front à Erdogan, en notant qu'il a toujours fini, malgré ses critiques, par rentrer dans le rang. «Je ne le vois pas déclencher une guerre qu'il sait ne pas pouvoir gagner», estime le journaliste Deniz Zeyrek, du quotidien proche de l'opposition Hürriyet, «je ne pense pas qu'il entrera en scène aussi longtemps que l'akp écrasera la vie politique». Gül a lui-même laissé entendre qu'il ne monterait pas tout de suite au front. «Je me comporterai comme un ancien président le doit», a-t-il promis. Au moins jusqu'en Privé du congrès de mercredi, il semble avoir désormais reporté ses ambitions sur les élections législatives de juin prochain. «Si la nouvelle équipe échoue, alors les cadres de l'akp pourraient demander à Gül de prendre les commandes du parti», parie Zeyrek. La frustration de l'ancien président pourrait toutefois accélérer son retour. En 2003, Gül, nommé Premier ministre à la victoire de l'akp un an plus tôt, avait de bon gré cédé sa place à Erdogan dès la levée de la peine inéligibilité de ce dernier. 15 morts dans un attentat à la voiture piégée à Baghdad Ph.>D. R. de victimes. Alors que les attentats se sont multipliés dans le pays depuis début 2012, l'irak a sombré encore plus dans la violence depuis le lancement le 9 juin d'une offensive fulgurante d'insurgés sunnites menés par les jihadistes de l'état islamique (EI) qui se sont emparés de territoires dans cinq provinces, entraînant la fuite de dizaines de milliers de personnes.

10 C ulture Le Jour D ALGERIE Mercredi 27 août Journées du cinéma asiatique à Alger Un rendez-vous pour les cinéphiles Ces films qui seront projetés à la salle de cinéma Zinet de l Office Riad El Feth s inscrivent dans le cadre des journées du film asiatique d Alger organisées pour la première fois dans notre pays par l ambassade du Japon en collaboration avec celles de l Iran, de l Indonésie et de la Chine. Par Abla Selles Les cinéphiles algérois vont se régaler du 30 août au 3 septembre prochain avec un programme riche et varié. Il s agit de la projection de quatre films entre comédie japonaise, drame iranien et film d action chinois. Ces films qui seront projetés à la salle de cinéma Zinet de l Office Riad El Feth s inscrivent dans le cadre des journées du film asiatique d Alger organisées pour la première fois dans notre pays par l ambassade du Japon en collaboration avec celles de l Iran, de l Indonésie et de la Chine. Ainsi, d autres pays asiatiques s ajoutent à la prochaine édition du même évènement. Les musée nationaux d Algérie se donnent rendez-vous pour la seconde édition de la manifestation «Le musée dans la rue», a annoncé lundi le Musée public national du Bardo. Une quarantaine de chapiteaux seront installés sur l esplanade de la Grande Poste d Alger et proposeront aux visiteurs de «découvrir les différentes orientations et missions des institutions muséales réparties sur le territoire national», a indiqué le Musée du Bardo dans un communiqué. Organisée par les quatorze musées nationaux algériens (en collaboration avec la direction de la culture d Alger et l Assemblée Une grande affluence de visiteurs de différentes catégories sociales a été enregistrée lundi à l exposition du livre qu abrite la maison des jeunes de la capitale de l Ahaggar. Cette manifestation culturelle organisée par la maison des jeunes en coordination avec la bibliothèque «El-Rissala», englobe une centaine de titres dans divers domaines notamment, scientifique, religieux, juridique Les groupes algériens «Nassim Djezma», «Imzad» et «Tarbaât» participeront au 4 e Festival Orientalys à Montréal (Canada), prévu du 29 août au 1 er septembre, aux côtés d artistes venus de différents pays d Afrique, d Europe et d Asie. «Nassim Djezma», groupe de rock moderne, est le fruit d un métissage artistique aux couleurs bédouines, chaouies et kabyles avec à son actif des chansons telles «Zahra», «Bin Yeddik», «Believe Me» et «I m not gonna stop», à travers lesquelles il projette de promouvoir la chanson maghrébine. Produisant un blues traditionnel rythmé et inspirateur, reflétant Les relations culturelles entre l Algérie et les pays asiatiques se renforcent de plus en plus. A l instar des troupes artistiques, des artistes et des chefs d orchestre asiatiques qui animent des soirées artistiques en Algérie, le neuvième art de ce continent s invite pour se faire connaître. En effet, un évènement cinématographique est prévu de samedi à mardi prochain à la salle de cinéma Zinet de l Office Riad El Feth où des films japonais, iraniens, chinois et indonésiens seront projetés. Ces longs métrages de fiction entre comédie, drame et fiction seront projetés dans le cadre des journées du film asiatique qui s organisent pour la première fois en Algérie. Prévu du 31 août au 6 septembre à Alger «Le musée dans la rue» de retour populaire communale d Alger-Centre), cette manifestation vise à «rapprocher le public au plus près des musées et de leurs différentes activités liées au patrimoine matériel et immatériel», a-t-on ajouté de même source. Parallèlement, les organisateurs annoncent l ouverture de onze ateliers consacrés notamment à la poterie, l habitat, la mosaïque, la peinture et le tissage. Ces ateliers, gracieusement ouverts, seront encadrés et «animés quotidiennement par un personnel spécialisé relevant des musées nationaux». La première édition avait vu la participation des sept musées d Alger, de l Ecole Exposition du livre à Tamanrasset Vif engouement des visiteurs Festival Orientalys de Montréal Participation algérienne l esprit du désert et son apport à l individu, la troupe «Imzad» prône l amour et l amitié entre les peuples dans ses différents albums, à l instar de «Ulah Nes Ahaggar» (Cœur de l Ahaggar) et «Ed Dounya». «Tarbaât», alliant les genres kabyle, chaâbi et raï développe un style qui tient compte de l authenticité dans le contenu avec une ouverture vers la modernité dans la forme. S illustrant depuis 2004 par la reprise de grands artistes algériens tels les regrettés Slimane Azem, Dahmane El Harrachi et Athmane Bali, le groupe a sorti son premier opus, «Min Ech Chaâb Wa Ila Ech Chaâb», Chaque pays participant sera représenté par un film et une journée dédiée. Ce programme sera ouvert avec le film chinois «Le règne des assassins» du réalisateur Chao-Pin Su. Le film relate l histoire de Zeng Jing, assassin hors pair, qui se retrouve en possession des restes d un moine bouddhiste mystique. Elle décide de ramener les restes aux endroits auxquels ils appartiennent. Mais sa quête se transforme en dangereuse poursuite par une bande d assassins. Le deuxième film projeté lors de ce rendez-vous cinématographique est intitulé «Maman a envie d aller au pèlerinage». Réalisé par l indonésien Adety Gumay, le film raconte l histoire d une vieille mère naïve, sincère est pleine de bonté qui voulait faire le pèlerinage à La Mecque bien qu elle manque de moyens nationale de conservation et restauration des biens culturels, le Centre Arts et culture du Bastion 23 et le musée des Arts et des traditions populaires de Médéa. Des spécialistes (plasticiens et préhistoriens) avaient, par exemple, fait découvrir dans le cadre d ateliers les techniques de la calligraphie arabe ainsi que les outils utilisés par l homme préhistorique pour réaliser gravures et bijoux. Cette première initiative de sensibilisation à «la culture du musée» encore faiblement répandue de l avis des spécialistes avait attiré un nombreux public. L.B. et économique. Les enfants accompagnés de leurs parents, trouvent aussi leur compte avec plusieurs ouvrages éducatifs et culturels exposés à travers les stands. L exposition vise à encourager la lecture chez les citoyens de cette wilaya de l extrême Sud du pays, et à offrir également un espace d accès au livre pour les différents lectorats, selon les organisateurs. Ce rendez-vous culturel se poursuivra après la rentrée scolaire et universitaire. La grande majorité des visiteurs rencontrés par l APS, se déclarent extrêmement «satisfaite» de l organisation de ce type de manifestations qui contribueront à promouvoir les capacités culturelles chez les différentes couches sociales, et agrémenter le paysage culturel local la veille de la nouvelle rentrée sociale. M.K. en Outre les groupes algériens, le festival connaîtra la participation d artistes canadiens, américains, indiens, allemands, italiens, marocains, et guinéens. Fondé en 2001 par l Association à but non lucratif «Alchimies, créations et cultures», le Festival Orientalys s emploie, selon les organisateurs. à «établir des passerelles entre les cultures orientales et occidentales célébrant la ville de Montréal dans sa pluralité culturelle, son avant-gardisme et son ouverture». F.H. financiers pour accomplir ce pilier de l Islam. Le film irano-syrien «El motabaki» (le survivant) est prévu pour la soirée du deux septembre prochain. Réalisé par Seyfullah Dad, l histoire du film se déroule durant les évènements de 1948 en Palestine. Inspiré du livre «Celui qui retourne à Haïfa» du palestinien Ghassan Hanafi, il relate l histoire d un nourrisson, Farhan, qui a perdu ses parents durant la nakba. Une famille sioniste occupe la maison du couple martyre et prend son enfant. Un beau film japonais clôture ce cycle cinématographique. Il s agit du long métrage «Water boy». Il est à noter que d autres pays asiatiques se joindront à l initiative l an prochain. A.S. Agenda culturel Salle Ibn Zeydoun et esplanade de Riadh El Feth Jusqu au 30 août : Festival international l été en musique d Alger. Théâtre de plein air de Sidi Fredj Jusqu au 31 août : Soirées du Casif de Sidi Fredj. Complexe culturel Abdelwahab- Salim (Tipaza) 27 août : spectacl du groupe Cameleon et Joe Batoury. 28 août : Soirée musicale animée par Mourad Djaâfri, Kader Tarhanin, Mohamed Kadouri et Saïdani Zakou. 29 août : Concerts de cheb Soltane, Izouran, Hassiba Abderaouf et Hamid Belbeche. 30 août : Variété musicale avec Camélia Nour, Zahi Cherayti, Abdou Gnawi et Mohamed Beziane. Maison de la culture de Djelfa Du 24 au 30 août : Festival local de la chanson et de la danse naïlies de Djelfa. Palais de la culture Moufdi-Zakaria Jusqu au 31 août : Salon national de la céramique d art en partenariat avec la Chambre des métiers de la wilaya d Alger Salle El Mougar Jusqu au 31 août : Projection du film «Quantum Of Solace» de Marc Forste, à raison de 4 séances par jour Ph. : DR

11 Le Jour D ALGERIE S p o r t s Mercredi 27 août Coup-franc direct Honte à vous Hannachi! Par Anouar M. Au lieu de montrer sa compassion avec la famille du joueur décédé, Ebossé, et de s excuser au non de tous les supporteurs de la JSK et des Algériens en général, le président de la formation kabyle, Mohand Chérif Hannachi ne trouve pas mieux que de s en prendre, encore une fois, à l arbitre de la rencontre, l international, Mohamed Benouza, et de l accuser d être derrière les incidents qui ont amené le décès tragique d Ebossé qui a été touché par un projectile suite à la grande colère du public des Canaris après la défaite face à l USMA. En panne d arguments, Hannachi pense que l homme en noir assume tout seul la responsabilité de la fronde du public, car il a privé son équipe d un penalty en plus du fait qu il aurait validé un but non valable de l USMA, toujours selon lui. Il poussera le bouchon trop loin en indiquant que la raison du décès du joueur n est pas un jet de projectile mais qu il avait été pris d un malaise cardiaque parce qu il a effectué beaucoup d efforts physiques lors du match, avant qu il ne se ravise après le rapport du procureur de la République et du parquet de Tizi Ouzou et qui confirmera que le joueur a été touché par un objet contendant après avoir pris connaissance du rapport d autopsie du médecin légiste. Hannachi a été fidèle à sa tradition de chercher des poux ailleurs et de dégager sa responsabilité quant aux avantages d être président de la JSK. Il aurait au moins dû respecter la mémoire du défunt cette fois-ci. A. M. Mali Mahamadou N Diaye forfait face à l Algérie Le défenseur international malien de l ES Troyes, Mahamadou N Diaye, gravement blessé lors du dernier match de son équipe face à Laval (0-0) en Championnat de France de Ligue 2, est forfait pour les deux premiers matches des Aigles du Mali face au Malawi le 6 septembre et l Algérie le 10 septembre. Le défenseur axial malien qui a dû quitter ses coéquipiers avant le quart d heure de jeu, souffre d une fracture du péroné. La malléole est également touchée et il souffre aussi d une grosse contusion, selon le site officiel de l Estac. Le joueur de l Estac a été opéré dimanche durant trois heures. Il sera longtemps absent des terrains, précise la même source. Le sélectionneur des Aigles du Mali, Henry Kasperczak, pourrait faire appel à un autre défenseur pour remplacer Mahamadou N Diaye. Le Mali affrontera le Malawi le samedi le 6 septembre au stade du 26-mars de Bamako. L équipe des Aigles du Mali sous la conduite du sélectionneur Henri Kasperzack se rendra, quatre jours plus tard, en Algérie où elle rencontrera pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires, son homologue algérienne qui avait écarté le Mali lors des éliminatoires de la dernière Coupe du Monde Brésil Jeux olympiques de la Jeunesse-2014 (Lutte) Houssam Bounasri rate le coche Le lutteur algérien Houssam Bounasri a raté la médaille de bronze du tournoi de lutte grécoromaine, après s être incliné devant l Iranien M o h a m m a d r e z Aghaniachari, lundi à Nanjing en Chine, pour le compte des 2 ès Jeux olympiques de la jeunesse (16-28 août 2014). Dans le match pour l unique médaille de bronze de la catégorie des 50 kg, Bounasri s est incliné sur le score de 7-0 (après quatre minutes), laissant filer une chance inouïe de revenir avec une médaille olympique de la jeunesse. Houssam Bounasri (16 ans) a pourtant résisté lors de la première période du combat, ne perdant que sur la plus petite des marges (1-0), mais la fatigue a eu raison de lui, lors de la seconde et dernière manche qu il a concédée sur un large score (6-0). Très affecté par ce qu il venait de rater et en larmes, le lutteur algérien n a pu faire de déclarations, lui qui voulait cette médaille de bronze qui aurait été la première pour la délégation algérienne lors du rendez-vous de Nanjing. Engagé dans le groupe B, lors de l étape éliminatoire, Houssam Bounasri avait mal débuté, en perdant son premier combat devant le vainqueur du tournoi et nouveau champion olympique de la jeunesse, l Ouzbek Ilkhom Bakhromov (0-4), avant de se ressaisir et gagner les deux autres combats. Bounasri a été vainqueur, tour à tour, de Muller Kaiser (Iles Marshall) et du Brésilien Correa Calebe sur un score identique (4-0). Ces deux succès lui ont donné la chance de jouer pour le bronze, finalement perdu. Eliminatoires CAN-2015 (1 re et 2 e journées) Gourcuff écarte Mostefa et confirme le rappel de Boudebouz et Belfodil Le sélectionneur national, Christian Gourcuff, a convoqué, lundi soir 27 joueurs en vue des matches de la 1 re et 2 e journées des éliminatoires de la Coupe d Afrique des nations 2015 (CAN-2015) dont la phase finale aura lieu au Maroc. Anouar M. Les Verts, qui entameront un stage le 1 er septembre prochain au Centre technique national de Sidi Moussa (Alger), affronteront le 6 septembre l Ethiopie à Addis Abeba pour le compte de la 1 re journée puis le Mali, le 10 du même mois à Blida. Outre les joueurs retenus dans le groupe élargi lors du Mondial-2014 au Brésil, le nouveau patron des Verts a convoqué le jeune (22 ans) arrière droit de Lyon (France), Zeffane Medhi, pur produit du club rhodanien. La liste du technicien français, qui sera assisté de Nabil Neghiz, ex-coach de l Olympique Médéa, est marquée par le retour notamment du gardien de but Faouzi Chaouchi (MC Alger), d Ishak Belfodil (Parme, Italie) et de Ryad Boudebouz (Bastia, France) et de la mise à l écart des «mondialistes» Mostefa-Sbaâ Mehdi, nouvelle recrue de Lorient (France) et de Hassan Yebda (Foujaïrah, Emirats arabes unis). Beaucoup se demandent pourquoi le coach des Verts a écarté le nouveau Lorientais, Mostefa, alors que c est lui qui est derrière son recrutement au club qu il entraînait auparavant, à savoir, le FC Lorient. Sans doute qu il n a pas été convaincu par son rendement avec l EN au Mondial, étant donné qu il était présent sur place, ou qu il désire voir à l œuvre le jeune Zefane pour prendre ensuite une décision à son sujet, puisque les deux joueurs évoluent au même poste. Pour ce qui est des joueurs revenants, à savoir, Belfodil et Boudebouz, il souhaite leur donner une chance pour voir s ils peuvent vraiment être performants et donc leur permettre d être avec le groupe qui affrontera l Ethiopie et ensuite le Mali pour le compte des deux premiers matches des éliminatoires de la CAN A. M. Liste complète des convoqués GARDIENS DE BUT : Chaouchi Faouzi (MC Alger), M bolhi Raïs (Philadelphie Union, Etats-Unis), Si Mohammed Cédric (CS Constantine), Zemmamouche Mohamed Lamine (USM Alger) DÉFENSEURS : Belkalem Essaïd (Trabzonspor, Turquie), Bougherra Madjid (Foujaïrah, Emirats arabes unis), Cadamuro Liassine (Real Sociedad, Espagne), Ghoulam Faouzi (Naples, Italie), Medjani Carl (Trabzonspor, Turquie), Mesbah Djamel-Eddine (Parme, Italie), Mandi Aïssa (Stade Reims, France), Zeffane Medhi (Lyon, France), Halliche Rafik (Qatar Club, Qatar). MILIEUX DE TERRAIN : Taïder Sliti Saphir (Southampton, Angleterre), Feghouli Sofiane (Valence, Espagne), Boudebouz Ryad (Bastia, France), Brahimi Yacine (Porto, Portugal), Karaoui Amir (MC Alger), Lacen Medhi (Getafe, Espagne), Guedioura Adlane (Crystal Palace, Angleterre), Bentaleb Nabil (Tottenham, Angleterre). ATTAQUANTS : Belfodil Ishak (Parme, Italie), Djabou Abdelmoumene (Club Africain, Tunisie), Ghilas Nabil (Porto, Portugal), Mahrez Riyad (Lesicester, Angleterre), Slimani Islam (Sporting Lisbonne, Portugal), Soudani Hilal El Arabi (Dinamo Zagreb, Croatie). Malawi Une liste élargie de 34 joueurs dévoilée Le sélectionneur du Malawi Young Chimodzi a dévoilé une liste élargie de 34 joueurs en prévision des deux premiers matches des qualifications à la Coupe d Afrique des Nations CAN-2015 de football, rapporte lundi la presse locale. La liste des 34 comprend six joueurs évoluant dans le championnat sud-africain: Harry Nyirenda (Black Leopard), Frank Mhango (Bloemfontein Celtic), Limbikani Mzava (Platinum Stars), Robert Ng ambi, Robin Ngalande (Ajax Cape Town) et Atusaye Nyondo (University of Pretoria). Le coach du Malawi a également convoqué deux nouveaux joueurs: Paul Ndhlovu et Saidi Mtekama (Mafco) ainsi que le jeune attaquant Mussa Manyenje. Les autres joueurs évoluant à l étranger sont Joseph Kamwendo (TP Mazembe-RD Congo), Chimango Kaira et Chiukepo Msowoya (Costa do Sol- Mozambique). En qualifications de la Coupe d Afrique des Nations CAN- 2015, le Malawi évoluera dans le groupe B avec l Algérie, le Mali et l Ethiopie. Lors de la première journée prévue le 6 septembre le Malawi se rendra à Bamako pour affronter le Mali avant d accueillir l Ethiopie le 10 septembre. Les deux premiers du groupe ainsi que le meilleur troisième de tous les groupes se qualifieront pour la phase finale de la CAN-2015 prévue au Maroc du 17 janvier au 8 février. Liste des 34 joueurs GARDIENS DE BUT : Mc Donald Harawa, Richard Chipuwa, Vincent Gona DÉFENSEURS : Sankhani Mkandawire, Yamikani Fodya, Bashir Maunde, Bongani Kaipa, Francis Mulimbika, Lucky Malata, John Lanjesi, Paul Ndhlovu, Harry Nyirenda, Lirnbikani Mzava MILIEUX DE TERRAIN : John Banda, Phillip Masiye, Micium Mhone, Frank Banda, Ndaziona Chatsalira, Young Chimodzi Jnr, Zasha Mngong oneza, Saidi Ntekama, Victor Limbani, Malumbo Gondwe, Robert Ng ambi, Chimango Kayira, Joseph Kamwendo, Robin Ngalande ATTAQUANTS : Kelvin Hanganda, Gastin Simukonda, Kumbukani Mwambeni, Frank Gabadinho Mhango, Mussa Manyenje, Atusaye Nyondo, Chiukepo Msowoya. Championnat des Emirats arabes unis Yebda débute l entraînement avec Al Fujaïrah international algérien Hassen L Yebda, engagé pour une année avec Al Fujaïrah, a entamé les entraînements avec sa nouvelle équipe qui est actuellement en Allemagne pour un stage de préparation en vue du Championnat des Emirats arabes unis, rapporte lundi la presse locale. L ancien joueur de Grenade (Liga espagnole) pourrait être aligné ce lundi à l occasion de l ultime match amical de son club contre une équipe allemande de division inférieure. Outre Yebda, le nouveau promu compte dans ses rangs le capitaine des Verts Madjid Bougherra. Les deux joueurs figurent dans la liste élargie du nouveau sélectionneur des Verts, le Français Christian Gourcuff en vue des deux premiers matches des qualifications à la Coupe d Afrique des nations CAN-2015, au Maroc, face à l Ethiopie, le 6 septembre à Addis Abeba, et au Mali, le 10 septembre à Blida. Ph.>DR.

12 Ph.>DR. LE JOUR D ALGERIE V o t r e q u o t i d i e n n a t i o n a l Hadj 2014 Neuf vols programmés à partir de Ouargla Ph.>DR. Afghanistan Neuf vols sont programmés par la compagnie Air Algérie depuis l'aéroport de Ain El-Beida, dans la wilaya de Ouargla, pour le transport des hadjis (saison 2014) de la région sud-est du pays, vers les Lieux Saints de l'islam, en Arabie saoudite, a-t-on appris hier auprès de la direction régionale d'air Algérie. Un nombre global estimé à pèlerins des wilayas de Ouargla, El-Oued, Illizi, Tamanrasset et Ghardaïa, seront transportés par Air Algérie à destination des Lieux Saints, à raison de 250 passagers par vol, selon la même source. Les vols de départ des pèlerins seront effectués durant la période allant du 9 au 18 septembre prochain, par des appareils Boeing 767, dont 8 vols sont prévus à destination de Medine et un autre vers Jedda, tandis que les vols retour seront effectués entre les 11 et 20 octobre prochain, a-t-on ajouté de même source. Dans le cadre de cette saison du hadj, trois agences touristiques agréées, ont été retenues pour la prise en charge et l'accompagnement des hadjis, a-ton signalé. Des rencontres de sensibilisation et d'orientation sur les modalités (théoriques et pratiques) d'accomplissement des rites de ce cinquième pilier de l'islam ont été initiées par les directions des affaires religieuses à travers les mosquées de la région du Sud-est du pays au profit des pèlerins. Farès A. Trente-huit talibans abattus par les forces afghanes LES FORCES de sécurité afghanes ont lancé lundi matin des opérations contre les talibans dans différentes provinces, tuant 38 activistes, a rapporté mardi le ministère afghan de l Intérieur. Les opérations ont été lancées dans les provinces de Helmand, de Nangarhar, de Ghor, de Kounar, de Kondoz, de Pakitka, de Zabol, de Baghlan, de Faryab et du Nouristan. Environ 16 activistes ont été blessés et sept autres ont été tués. Les Forces de sécurité nationales afghanes ont également saisi des armes et désamorcé 60 mines et bombes fixées en bord de route, selon le communiqué, qui n a pas précisé s il y avait eu des victimes du côté des forces de sécurité. Les insurgés talibans ont intensifié leurs attaques ces derniers mois dans un contexte de retrait des troupes américaines et de l OTAN du pays. Déchiré par la guerre, le pays devra d ici à la fin de l année assumer la responsabilité de sa propre sécurité, assurée jusque-là par les troupes de l OTAN. Plus de soldats de la coalition menée par l OTAN sont stationnés en Afghanistan. Environ d entre eux sont Américains et les Etats-Unis prévoient de réduire leur contingent à moins de soldats l année prochaine. A.D. Ph.>D. R. Béjaïa Un camion de livraison de gaz finit dans un ravin Fort heureusement, le conducteur de l'engin a eu la vie sauve. Par Hocine Cherfa Turquie Un camion d un particulier, assurant la livraison en gaz butane de certains villages de Tichy et Boukhelifa a fini sa course hier matin dans un ravin près d une station de Naftal à Tichy. L accident a eu lieu sur la route de Tagouba à cause d un affaissement de terrain enregistré il y a de longs mois sur cette route qui relie également Tichy à la wilaya de Sétif, notamment le village Aït Thizi situé à environ 45 km et également les villages de la commune de Boukhelifa, en l occurrence Ait Guendouz et Tagouba relevant de la municipalité de Tichy. Le conducteur de l engin a eu la vie sauve. Cependant, des dégâts matériels ont été enregistrés, nous dit-on. Le camion devait être remonté par des engins appartenant à une entreprise privée ayant un chantier dans les environs, avons-nous appris. «Une fiche technique d un coût dépassant un milliard de centimes, portant traitement de l affaissement en question avait été laborée et transmise Un policier tué par des hommes armés UN POLICIER a été abattu devant chez lui par des hommes armés dans la province de Diyarbakir au sud-est de la Turquie à majorité kurde, rapporte mardi l'agence de presse privée CIHAM. Selon les premiers éléments de l'enquête, des hommes armés non identifiés se sont approchés, tard dans la nuit de lundi à mardi, du policier par derrière et l'ont criblé de vingt balles. Le policier rentrait chez lui après son service et a été attaqué alors qu'il descendait de son véhicule, selon la même source. La région de Diyarbakir a enregistré depuis une dizaine de jours de nouveaux incidents attribués aux militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), placé sur la liste des organisations terroristes par la Turquie, les USA, l'union européenne et d'autres pays occidentaux. Des présumés militants du PKK ont enlevé, dimanche dans la province de Sirnak (sud-est), trois employés chinois d'une centrale électrique thermique, selon l'agence de presse privée turque Dogan. R.N. à la DTP», dira Madjid Kadi, président de l APC de Tichy, précisant que les travaux de réparation de cette route pourraient dépasser les 2 milliards de centimes. H. C. Jijel Plus de 900 hectares de forêt ravagés par les feux AU TOTAL, 939 hectares de forêt, broussailles et maquis ont été ravagés à Jijel par les feux depuis le 1 er juin dernier, a-t-on appris des services de la Conservation des forêts. Pour le seul mois d août, 132 feux ayant détruit 646 ha de couvert végétal ont été signalés dans la région, a indiqué Abdelali Bakir, chef de service à la Conservation des forêts de la wilaya. Les localités forestières les plus affectées par ces incendies sont celles de Bordj T har, Ziama Mansouriah et Texenna, a précisé ce responsable. Ph.>DR.

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 RESUMÉ ANONYMISÉ DE LA DÉCISION Décision relative à une Recommandation Domaines de compétence de l Institution : Défense des droits de l'enfant, Droits

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES DE PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME INTRODUCTION À l échelle du pays, les pipelines acheminent tous les jours, de façon sûre et fiable,

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES Loi n 09-04 du 14 Chaâbane 1430 correspondant au 5 août 2009 portant règles particulières relatives à la prévention et à la lutte contre les infractions liées aux technologies de l information et de la

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013

Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013 Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013 Source El Moudjahid 19 décembre 2013 Le premier ministre inaugure la

Plus en détail

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé PROGRAMME NATIONAL NUTRITION SANTÉ 55 La coordination interministérielle du programme national nutrition santé Le Programme national nutrition santé (PNNS, 2001-2005), financé par l Etat et l assurance

Plus en détail

LA NOUVELLE AUTORITE DE LA CONCURRENCE

LA NOUVELLE AUTORITE DE LA CONCURRENCE LA NOUVELLE AUTORITE DE LA CONCURRENCE A COMPTER DU 1ER JANVIER 2009 Par Sarah TEMPLE-BOYER (Décembre 2008) La nouvelle Autorité de concurrence, créée par l article 95 de la Loi du 4 août 2008 de modernisation

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES. (Alger, mardi 26 Août 2014)

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES. (Alger, mardi 26 Août 2014) COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES (Alger, mardi 26 Août 2014) Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, a présidé ce jour, mardi 26 août 2014, correspondant au 30 chaoual 1435, une réunion

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

Sur le rapport conjoint du ministre de l'habitat et de l'urbanisme, du ministre des travaux publics et du ministre de l'hydraulique,

Sur le rapport conjoint du ministre de l'habitat et de l'urbanisme, du ministre des travaux publics et du ministre de l'hydraulique, Décret n 83-135 du 19 février 1983 portant obligation pour toutes les entreprises publiques privées nationales intervenant dans le cadre du bâtiment, des travaux publics et de l'hydraulique, de détenir

Plus en détail

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance CONEPT/RDC Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance Rapport de l Enquête réalisée à Kinshasa Résumé des résultats et recommandations Avec l Appui de Juillet

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Synthèse Constitué dans tous les établissements occupant au moins 50 salariés, le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection

Plus en détail

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT Le CHSCT Un comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) doit être constitué dans tout établissement de cinquante salariés et plus (art. L4611-1 du code du travail). A défaut de CHSCT

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Travail, de l Emploi, et de la Sécurité Sociale Allocution de Monsieur Mohamed EL GHAZI Ministre du Travail, de l Emploi et de la Sécurité Sociale

Plus en détail

25 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE

25 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE MJU-25 (2003) 6 25 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE Sofia (9-10 octobre 2003) - COOPERATION INTERNATIONALE DANS LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME INTERNATIONAL ET MISE EN OEUVRE DES INSTRUMENTS

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION

NOTE DE PRESENTATION MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU TRAVAIL ET DES LOIS SOCIALES -------------- REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana ------------- NOTE DE PRESENTATION Objet : PROJET DE DECRET

Plus en détail

I - L ELABORATION ADMINISTRATIVE

I - L ELABORATION ADMINISTRATIVE FICHE 9 - L ELABORATION DU BUDGET La loi de finances de l année fait l objet d une double élaboration. Le projet est préparé par les différents ministères parmi lesquels le ministère des Finances joue

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne»

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» UNI Europa Commerce Aller de l avant MADRID 9 & 10 JUIN 2011 Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» (Resolution 3) Objectif stratégique 1

Plus en détail

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015 MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Bercy Financements Export Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy Mardi 17 mars 2015 Contact presse :

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation Note de présentation Objet : Projet de décret d application de la loi n 24-09 relative à la sécurité des produits et des services et complétant le dahir du 9 ramadan 1331 (12 aout 1913) formant code des

Plus en détail

Le comité d entreprise

Le comité d entreprise Le comité d entreprise En bref Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus du personnel

Plus en détail

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales?

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales? Réunion Informelle des Ministres de la Justice et des Affaires Intérieures Luxembourg, 27-29 janvier 2005 RENFORCER LA JUSTICE - Quelles politiques européennes pour la reconnaissance et l exécution transfrontalières

Plus en détail

Projet du Code de l Investissement

Projet du Code de l Investissement République Tunisienne Ministère du Développement, de l Investissement et de la Coopération Internationale Projet du Code de l Investissement Version préliminaire 22 mai 2015 Article1premier. TITRE PREMIER.

Plus en détail

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution.

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. Le Président de la République Vu la Constitution, Vu la loi n 90-07 du 28 juin 1990 relative à l organisation

Plus en détail

LES DELEGUES SYNDICAUX

LES DELEGUES SYNDICAUX LES DELEGUES SYNDICAUX Chaque syndicat représentatif dans une entreprise ou un établissement de 50 salariés ou plus peut désigner un délégué syndical (DS). Nommé pour une durée indéterminée, le délégué

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 13/10/2011 Cour Administrative d Appel de Versailles N 08VE00008 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre M. MOUSSARON, président M. Frédéric MARTIN, rapporteur M. DAVESNE, commissaire du gouvernement

Plus en détail

PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS,

PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS, PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS, LA DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA SECURITE PUBLIQUE ET LE GROUPEMENT DE GENDARMERIE DEPARTEMENTALE

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

L OIE et les instruments de gestion de risques pour les maladies épidémiques du bétail

L OIE et les instruments de gestion de risques pour les maladies épidémiques du bétail L OIE et les instruments de gestion de risques pour les maladies épidémiques du bétail La gestion de risques et de crises en assurance agraire Conférence Internationale du 15 mars 2010, Madrid Présentée

Plus en détail

Vérification de la fonction de trésorerie

Vérification de la fonction de trésorerie Vérification de la fonction de trésorerie La fonction de trésorerie est conforme à l ensemble des dispositions législatives et des politiques Ottawa, le 28 novembre 2013 Le vérificateur général Alain Lalonde

Plus en détail

Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines. Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse

Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines. Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse Siège du Ministère le 22 Mai 2014 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Principaux objectifs et priorités du ministère pour l année 2014... 3 3. Bilan des

Plus en détail

Ministère de l Industrie de la PME et de la Promotion de l Investissement. Cahier des charges

Ministère de l Industrie de la PME et de la Promotion de l Investissement. Cahier des charges Ministère de l Industrie de la PME et de la Promotion de l Investissement. Division de la Qualité et de la Sécurité Industrielle Cahier des charges relatif à la sélection des entreprises et organismes

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SIVURS

REGLEMENT INTERIEUR SIVURS REGLEMENT INTERIEUR SIVURS ARTICLE 1 : BENEFICIAIRES 1 - Les repas fabriqués par les Cuisines Centrales du syndicat sont en priorité réservés à la restauration scolaire ; mais peuvent bénéficier aux centres

Plus en détail

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Source APS 19/10/10 Mustapaha Benbada présente un exposé sur son secteur devant la commission

Plus en détail

Direction Générale de la Cohésion Sociale

Direction Générale de la Cohésion Sociale Fiche technique : Présentation du décret n 2013-994 du 7 novembre 2013 organisant la transmission d informations entre départements en application de l article L. 221-3 du code de l action sociale et des

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 23 mai 2013 N de pourvoi: 12-83677 ECLI:FR:CCASS:2013:CR02760 Publié au bulletin Rejet M. Louvel (président), président SCP Waquet, Farge et Hazan,

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Beyrouth, Liban, 24 novembre 2010 CONCLUSIONS DE LA CONFÉRENCE «RENFORCER UN ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE?

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Depuis la crise financière et économique mondiale, l'ue pâtit de faibles niveaux d investissement. Des efforts collectifs et coordonnés

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

favoriser l emploi au profit de la jeune population.

favoriser l emploi au profit de la jeune population. Comme dans beaucoup de pays, l Algérie est confrontée aujourd hui à des défis majeurs, et plus particulièrement celui de la création d emploi avec comme priorité, de favoriser l emploi au profit de la

Plus en détail

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Gens du voyage - Schéma départemental exemptant une commune de ses obligations en matière d accueil des gens du voyage - Violation de la Loi Besson Recommandations.

Plus en détail

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ;

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ; Paris, le 19 septembre 2012 DECISION DU DEFENSEUR DES DROITS N MDE-2012-128 Vu l article 71 1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

LES CHEFS D ENTREPRISE

LES CHEFS D ENTREPRISE Prud hommes La réforme des prud hommes : pour une justice plus prévisible et plus rapide. Aucun chef d entreprise n aime se séparer d un salarié. Mais c est parfois nécessaire et c est à cette éventualité

Plus en détail

RELATION BANQUE ENTREPRISE - FINANCEMENT DE LA PME

RELATION BANQUE ENTREPRISE - FINANCEMENT DE LA PME RELATION BANQUE ENTREPRISE - FINANCEMENT DE LA PME Par A. AIT-AIDER. Directeur Régional de la BNA. L Entreprise, la Banque : voilà deux acteurs centraux de l environnement économique dont le destin est

Plus en détail

COMMISSION EUROPEENNE

COMMISSION EUROPEENNE COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, 12.10.2011 C(2011)7309 final Sujet: Aide d'etat SA.32206 (2011/N) France Prolongation du Régime temporaire de prêts bonifiés pour les entreprises fabriquant des produits

Plus en détail

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE NOUS, Chefs d État et de Gouvernement de l Union africaine, réunis à notre treizième session ordinaire à Syrte (Grande Jamahiriya arabe libyenne),

Plus en détail

rapport annuel D activites 2011

rapport annuel D activites 2011 73 OBJECTIF OPÉRATIONNEL 3 ASSURER EFFICACEMENT LE SUIVI DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS INTERNATIONALES ET ORGANISMES DE COOPÉRATION A CARACTÈRE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER & & & Le dispositif de suivi

Plus en détail

Clôture du Sommet Bancaire Francophone en France

Clôture du Sommet Bancaire Francophone en France Clôture du Sommet Bancaire Francophone en France Yousif: Vers la création d une union de banques francophones Torbey: Importance du rôle financier de Beyrouth Obolensky: Nécessité de promouvoir la coopération

Plus en détail

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014.

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. -------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONSOLIDATION DU PROGRAMME DE

EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONSOLIDATION DU PROGRAMME DE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONSOLIDATION DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE Evaluation

Plus en détail

Note à Messieurs les :

Note à Messieurs les : DIRECTION GENERALE Alger, le 02 septembre 2015 DE L INSPECTION GENERALE Réf./DGIG/N 1039/2015 Note à Messieurs les : - Présidents des Conseils d Administration ; - Présidents Directeurs Généraux ; - Directeurs

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

Les personnes mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2012

Les personnes mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2012 2 Les personnes mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2012 Informations et rappels Lorsqu une personne au moins est mise en cause pour un fait constaté de crime et délit non routier enregistré

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT. Atelier n 1

MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT. Atelier n 1 MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT Atelier n 1 Les Petites et Moyennes Entreprises comme élément de développement de l économie locale et

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

- II - Les anciens combattants et leurs ayants droit DROIT À UNE PENSION MILITAIRE D INVALIDITÉ LES JURISPRUDENCES DU CATRED - 35

- II - Les anciens combattants et leurs ayants droit DROIT À UNE PENSION MILITAIRE D INVALIDITÉ LES JURISPRUDENCES DU CATRED - 35 - II - Les anciens combattants et leurs ayants droit DROIT À UNE PENSION MILITAIRE D INVALIDITÉ - 35 II - Les anciens combattants et leurs ayants droit Droit à une pension militaire d invalidité Dé nition

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail

Le régime des retraites de l Etat

Le régime des retraites de l Etat Le régime des retraites de l Etat Deuxième régime de retraite de France en importance des prestations versées après le régime général, le régime des retraites de l Etat gère 4,5 millions de ressortissants,

Plus en détail

Investissement au Maroc

Investissement au Maroc Investissement au Maroc Pourquoi le Maroc La compétitivité des coûts A seulement 14 km de l Europe, le Maroc se positionne comme une plateforme compétitive à l export: o Des charges salariales réduites

Plus en détail

REGLEMENTS INTERIEURS ET FONCTIONNEMENT 2014/2015

REGLEMENTS INTERIEURS ET FONCTIONNEMENT 2014/2015 REGLEMENTS INTERIEURS ET FONCTIONNEMENT 2014/2015 Accueil de loisirs Accueil pré / post scolaire Accueil pré / post centre de loisirs Restauration scolaire Important : Tous les parents inscrivant leur(s)

Plus en détail

Ministère de l Industrie et des Mines. Cahier des charges

Ministère de l Industrie et des Mines. Cahier des charges Ministère de l Industrie et des Mines. Cahier des charges Relatif à la sélection des entreprises et organismes au programme d aide de l Etat à l accompagnement pour la certification des systèmes de management

Plus en détail

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II,

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II, Nations Unies A/RES/62/134 Assemblée générale Distr. générale 7 février 2008 Soixante-deuxième session Point 63, a, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport

Plus en détail

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 La Banque de France Sommaire 1- Les activités de la Banque de France p. 3 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 3- Les activités de la Banque et son organisation territoriale p. 5 4-

Plus en détail

Une rencontre Nationale des cadres du Secteur du Commerce, sous la présidence de Monsieur le Ministre. Alger, le 16 septembre 2014

Une rencontre Nationale des cadres du Secteur du Commerce, sous la présidence de Monsieur le Ministre. Alger, le 16 septembre 2014 Une rencontre Nationale des cadres du Secteur du Commerce, sous la présidence de Monsieur le Ministre. Alger, le 16 septembre 2014 SOURCE EL MOUDJAHID 17-09-2014 Rencontre nationale des cadres du secteur

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS (Décret du 5 Novembre 2001) LE DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS PROLEGIS est une société de Conseil en entreprises. Notre

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE»

DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE» DIRECTION DES RELATIONS DE TRAVAIL SEMINAIRE D INFORMATION SUR LE THEME «LA SECURITE DES SALARIES : UNE VALEUR AJOUTEE POUR L ENTREPRISE» COMMUNICATION RELATIVE AU CADRE REGLEMENTAIRE CONCERNANT LA PREVENTION

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE LUTTE CONTRE LES FRAUDES AU DÉTACHEMENT DE SALARIÉS EN FRANCE

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE LUTTE CONTRE LES FRAUDES AU DÉTACHEMENT DE SALARIÉS EN FRANCE PREMIER MINISTRE DOSSIER DE PRESSE PLAN DE LUTTE CONTRE LES FRAUDES AU DÉTACHEMENT DE SALARIÉS EN FRANCE Commission nationale de lutte contre le travail illégal du 12 février 2015 Dossier de presse :

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

(CHSCT)? Rôle du CHSCT

(CHSCT)? Rôle du CHSCT Le Comité d'hygiène et Sécurité des Conditions de Travail (CHSCT)? Des points de repères pour y voir plus clair Attention, les échéance de renouvellement des membres du CHSCT, contrairement aux autres

Plus en détail

Décret exécutif n 04-103. Du 15 Safar 1425. Correspondant au 5 avril 2004. Portant création et fixant les statuts du. Fonds de Garantie Automobile.

Décret exécutif n 04-103. Du 15 Safar 1425. Correspondant au 5 avril 2004. Portant création et fixant les statuts du. Fonds de Garantie Automobile. JOURNAL OFFICIEL N 21 DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE Du 7 avril 2004 Décret exécutif n 04-103 Du 15 Safar 1425 Correspondant au 5 avril 2004 Portant création et fixant les statuts du Fonds de Garantie Automobile.

Plus en détail

Communication sur le rôle de la douane dans l'application de la législation et la réglementation commerciales a la lumière de la pratique

Communication sur le rôle de la douane dans l'application de la législation et la réglementation commerciales a la lumière de la pratique Communication sur le rôle de la douane dans l'application de la législation et la réglementation commerciales a la lumière de la pratique La douane a longtemps été assimilée à un «gendarme aux frontières»

Plus en détail

NOR: DEVT0769851A. Le ministre d Etat, ministre de l écologie, du développement et de l aménagement durables,

NOR: DEVT0769851A. Le ministre d Etat, ministre de l écologie, du développement et de l aménagement durables, Arrêté du 21 décembre 2007 relatif à l agrément des experts ou organismes qualifiés pour évaluer la conception et la réalisation de systèmes ou sous-systèmes ferroviaires nouveaux ou substantiellement

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

d'annuler la décision en date du 14 mars 2007 par laquelle le préfet de la Loire a refusé de lui délivrer un titre de séjour,

d'annuler la décision en date du 14 mars 2007 par laquelle le préfet de la Loire a refusé de lui délivrer un titre de séjour, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N0702717 M. A X M. Pernot Conseiller Audience du 30 avril 2007 Lecture du 30 avril 2007 MD LA DEMANDE M. A X, de nationalité

Plus en détail

Agenda annuel des informations / consultations du CE

Agenda annuel des informations / consultations du CE La question du DRH Agenda annuel des informations / consultations du CE Un certain nombre d informations et/ou consultations annuelles ou trimestrielles obligatoires doivent être mises en œuvre par l employeur,

Plus en détail

Fiche obligation légales. Entreprises de 50 à 299 salariés. Etat du droit après la promulgation de la loi du 4 août 2014

Fiche obligation légales. Entreprises de 50 à 299 salariés. Etat du droit après la promulgation de la loi du 4 août 2014 Fiche obligation légales Entreprises de 50 à 299 salariés Etat du droit après la promulgation de la loi du 4 août 2014 pour l égalité réelle entre les femmes et les hommes Pour rendre plus effective l

Plus en détail

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu.

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu. RAPPORT AU CSFPT SUR L APPLICATION DE L ARTICLE 76-1 DE LA LOI N 86-54 DU 26 JANVIER 1984 PORTANT DISPOSITIONS STATUTAIRES RELATIVES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Bilan de l expérimentation de la

Plus en détail

La protection contre les discriminations

La protection contre les discriminations Accueil > Informations pratiques > Fiches pratiques > Egalité professionnelle / Discrimination Dernière mise à jour le 22 avril 2010 La protection contre les discriminations Synthèse Toute décision de

Plus en détail