L avenir du commerce est en ligne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L avenir du commerce est en ligne"

Transcription

1 chapitre 1 L avenir du commerce est en ligne A llons-nous perdre l habitude «d aller» faire nos courses? Succomberons-nous plus facilement à l achat d impulsion au hasard de notre navigation sur le Web plutôt que lors d une promenade dans une rue piétonnière ou lors d une expédition dans une grande surface? Tout est affaire d appréciation, aussi bien du champ couvert par le commerce en ligne que de la vitesse de développement de l offre et de la demande. En tant que consultants, traitant ces questions tous les jours pour le compte d entreprises établies ou de nouveaux venus, nous pensons qu une offre de qualité se développera extrêmement vite, par la conjugaison de trois facteurs : la technologie, l argent et le talent de nouveaux acteurs qui n ont pas froid aux yeux et souvent rien à perdre. Les États-Unis montrent une fois de plus la voie, à la fois pour le développement du support individuel l accès à Internet et pour la croissance explosive des ventes par ce canal.

2 35 Au début, le phénomène touchait essentiellement une clientèle de jeunes et de consommateurs «bien lotis» et ne concernait que quelques produits : les livres, les logiciels, le matériel électronique, puis les voyages ce n est déjà plus vrai. De nouvelles façons de promouvoir par le Net ce que l on en croyait exclu, car nécessitant un contact de personne à personne, apparaissent chaque jour. Le risque pour le commerce actuel est bien réel et plus grand qu aucun autre par le passé (même le discount était moins dangereux). Le danger immédiat est de perdre des clients et du chiffre d affaires. Il s ajoutera, dans le monde occidental, à celui que représentent la saturation de la consommation et la concurrence plus rude qui l accompagne. Ne doutons pas un seul instant que, dans un proche avenir, un pourcentage important du commerce de détail sera assuré par voie électronique : entre 5 et 10 % dans les pays occidentaux, certainement beaucoup moins sur l ensemble de la planète, mais beaucoup plus dans certaines catégories (on s attend à plus de 80 % en courtage de valeurs mobilières). Aux États-Unis, en 1999, les ventes en ligne représentaient déjà 1,2 % du commerce de détail.

3 36 Est-ce la fin de l époque de gloire de nos vaisseaux amiraux du grand commerce? Pas nécessairement : certains s adapteront, d autres s appuieront sur l expansion géographique pour compenser la croissance qui fera défaut en Europe. Pourquoi les grands distributeurs européens, français en tête, ouvrent-ils leurs magasins en Asie et en Amérique du Sud et non plus sur le continent européen? Parce qu il y a pour le commerce moderne un avenir de même ampleur dans les pays en voie de développement que celui promis au commerce électronique dans les pays les plus riches. Mais les marchés d origine vont se trouver sous pression. Commerçants et fabricants s adapteront, comme ils l ont fait par le passé, face à des ruptures de tous genres : les fabricants face à la montée des hypermarchés qui mettaient à mal leurs relations confortables avec le commerce traditionnel ; les distributeurs face à la montée du discount en provenance d Allemagne. Tout est question d adaptabilité, de capacité à se remettre en cause et de vitesse. Les grands groupes établis qu ils soient industriels ou commerciaux ne peuvent donc pas se permettre de porter un œil distrait sur le commerce électronique. Loin de s obnubiler sur la menace, ils

4 37 doivent en déceler les opportunités fantastiques. Même si ses premières manifestations sont encore discrètes en France, la mutation est inéluctable : l avenir du commerce est en ligne. Nous sommes au seuil de l une de ces périodes de transition passionnantes, débouchant sur des potentiels inouïs, mais difficiles à négocier : pour partir gagnant, il faut élaborer une vraie stratégie, savoir investir à perte, multiplier la présence de produits, les combiner à un service nouveau, bref se préparer au pire pour récolter le meilleur. ❶ ❷ Votre navigateur pour le chapitre 1 À l aube du nouveau millénaire, le commerce cherche ses voies de croissance. Le commerce traditionnel de détail, et même celui que l on a coutume d appeler le «commerce moderne», opèrent depuis vingt ans sur des marchés saturés, aux perspectives de croissance faibles. Seule l innovation commerciale permet à certains de croître aux dépens des autres. Le commerce électronique est opérationnel. Amazon, et maintenant bien d autres, ont démontré que l on sait d ores et déjà faire fonc-

5 38 ❸ ❹ ❺ ❻ tionner le commerce électronique. Mais, à long terme, on ne peut se contenter d imiter les pionniers ; ils ont déjà trop d avance. L Internet est un phénoménal levier de croissance. Aucun média n a jamais connu un développement aussi fulgurant. On sous-estime encore largement l avantage qu il apportera à des millions de consommateurs. Les États-Unis en tête, l Europe à la traîne? Les États-Unis ont pris plusieurs longueurs d avance. Faute de réagir rapidement, les Européens en seront réduits à subir une situation de dépendance. Les barrières tombent rapidement. Les bouleversements actuels vont faire disparaître tous les obstacles psychologiques et techniques qui s opposent encore au commerce en ligne. Vous n échapperez pas au défi du commerce électronique! Vos clients actuels feront inévitablement, au moins pour bon nombre d entre eux, une partie de leurs achats en ligne. À court ou à long terme, le commerce électronique touchera la majorité des groupes de produits et de services. Dans certains secteurs, il est déjà trop tard pour se lancer. Selon les catégories, 5 à

6 39 50 % des biens de consommation seront, d ici quelques années, vendus via Internet. Refuser de suivre le mouvement, c est se condamner à défendre une part d un gâteau qui diminue à vue d œil. À l aube du nouveau millénaire, le commerce cherche ses voies de croissance Les marchés traditionnels, saturés, n offrent que de médiocres perspectives de croissance. Nous avons tous une voiture, toutes sont désormais de qualité ; les constructeurs ne peuvent compter que sur des achats de renouvellement (qu ils peuvent toutefois accélérer à coups d innovations séduisantes). La plupart des biens d équipement ou de la personne et même l alimentaire sont soumis à des influences similaires. Et ce n est pas la démographie qui alimentera la croissance : la population n augmente qu à un taux très faible et, en vieillissant, tendra à consommer moins. Certes, à mesure que croît le pouvoir d achat, la répartition des dépenses se modifie en faveur des loisirs et des services de santé et au détriment de l alimentaire. Les hypermarchés

7 40 vendent donc davantage de services. Mais, globalement, il devient plus difficile de se développer aux dépens des concurrents. C est finalement l innovation qui, en déplaçant la demande, permet d aller plus vite que la moyenne. Il y a trente ans, les hypermarchés réinventaient le commerce. L un des plus grands distributeurs du monde, Carrefour, naissait à cette occasion. Plus récemment, la formule du hard-discount, importée d Allemagne, a pris le commerce français par surprise et s est taillée une part qui représente plus de 9 % du commerce des catégories qu il commercialise. Mais le grand commerce s en est remis. D une manière générale, le commerce à destination du grand public n est plus un marché de croissance. D autant que, depuis le milieu des années 70, le consommateur ne facilite pas les choses. Il devient «malin» : Beaucoup plus informé, il sait, quand il le faut, prendre le temps d acheter aussi bien pour moins cher. En parallèle, avec le développement des foyers où les deux adultes travaillent, il a moins de temps pour faire ses achats et délaisse les grands magasins traditionnels.

8 41 Il veut profiter de son temps libre. Moins attaché aux marques et aux magasins, il dépense son argent de manière «stratégique». On a beaucoup parlé de la dualité «achats plaisir/achats corvée». Le commerce électronique a le pouvoir de servir ces deux besoins à la fois. Comment réagissent les entreprises face à une telle évolution? Les fabricants, à coup de promotions et d innovations. Mais force est de constater que ni les unes ni les autres n ont réussi à déplacer massivement la demande. Peu d innovations se sont avérées convaincantes. On assiste, certes, à des introductions constantes de nouveaux produits, mais les fabricants ne parviennent pas toujours à les valoriser aux yeux des consommateurs. Le taux élevé des échecs est éloquent. La cannibalisation des marques dominantes à coup de nouvelles variantes et le déclin des marques secondaires renforcent l impression que le secteur des biens de consommation est au bout du rouleau.

9 42 Le commerce de détail avait trouvé sa propre mécanique de fuite en avant, avant que les lois Raffarin et Galland ne mettent, début 1997, fin à une course suicidaire. En dix ans, hypermarchés et supermarchés avaient accru leurs surfaces de vente de 75 %, quand la demande des consommateurs n avait crû que de 15 % sur la même période. C était à celui qui irait le plus vite à écraser ses frais fixes, pour pouvoir vivre avec des prix tous les jours plus bas. Pendant ce temps, le commerce avait oublié d innover. On n a pas vu venir des formules plus adaptées au métier de discount. Ce sont de nouveaux acteurs, venus d Allemagne, Aldi et Lidl d abord, qui ont créé le format du hard-discount. Fabricants et détaillants ont donc tout intérêt à découvrir d autres vecteurs de croissance.

Le prix comme le facteur d avantage. concurrentiel par rapport aux autres. formats de distribution

Le prix comme le facteur d avantage. concurrentiel par rapport aux autres. formats de distribution 2 Chapitre Le prix comme le facteur d avantage concurrentiel par rapport aux autres formats de distribution 2.1. Le consommateur en quête d un meilleur prix 72 2.2. La réduction des coûts afin d obtenir

Plus en détail

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises 72 CHAPITRE IV 1. La grande distribution française 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises La distribution française est une des plus importantes au niveau mondial, en raison de

Plus en détail

E-commerce : réduire l écart entre recherche et achat

E-commerce : réduire l écart entre recherche et achat 2014 Edition Spéciale 3 Intelligence Applied 1 Le e-commerce a dominé la croissance des entreprises ces dernières années. Mais les marques et les distributeurs devraient lui en demander plus. Voici pourquoi...

Plus en détail

L équilibre des relations fournisseurs-distributeurs Le cas des marchés de produits de grande consommation

L équilibre des relations fournisseurs-distributeurs Le cas des marchés de produits de grande consommation L équilibre des relations fournisseurs-distributeurs Le cas des marchés de produits de grande consommation Michel DIETSCH Professeur à l IEP de Strasbourg michel.dietsch@urs.u-strasbg.fr Résumé et principales

Plus en détail

Gérer son budget, les bons réflexes

Gérer son budget, les bons réflexes GUIDE PRATIQUE Gérer son budget, les bons réflexes PRÉVOIR VOTRE BUDGET MAÎTRISER VOTRE BUDGET GÉRER VOTRE ARGENT ET VOS PROJETS ON A TOUS BESOIN DE CONSEILS POUR SON BUDGET L argent participe au bonheur

Plus en détail

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne Chap 12 : Le prix I. La fixation du prix dans les unités commerciales A. Les étapes 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne En fonction de la cible à atteindre et du positionnement de l enseigne,

Plus en détail

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise?

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1.3 - Attitudes et comportements des consommateurs Franck Lehuédé (CREDOC) «Depuis une soixantaine d années, le CREDOC observe les comportements

Plus en détail

N 482 - Mai 2013 Les Français face à la baisse de leur pouvoir d achat

N 482 - Mai 2013 Les Français face à la baisse de leur pouvoir d achat 1 N 482 - Mai 2013 Les Français face à la baisse de leur pouvoir d achat Les résultats présentés dans ce document sont issus d un échantillon de 1 332 individus, représentatif de la population française

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

ESCOMPTES, COUPONS ET REMISES EN ESPÈCES

ESCOMPTES, COUPONS ET REMISES EN ESPÈCES BULLETIN N o 028 Publié en mai 2000 Révisé en juillet 2013 LOI DE LA TAXE SUR LES VENTES AU DÉTAIL ESCOMPTES, COUPONS ET REMISES EN ESPÈCES Le présent bulletin décrit l application de la taxe sur les ventes

Plus en détail

Ayez une longueur d'avance

Ayez une longueur d'avance E-BOOK Ayez une longueur d'avance POURQUOI LES SITES MARCHANDS DOIVENT OPTER POUR LA STRATÉGIE DE PERSONNALISATION QUI LEUR CONVIENT LE MIEUX SMARTFOCUS E-BOOK PAGE 1 INTRODUCTION Votre stratégie de personnalisation

Plus en détail

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé?

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? Le tunnel de commande, correspond aux différentes étapes que suit l acheteur, de son arrivée sur le site e-commerçant à la

Plus en détail

Les dettes et leurs causes Informations aux enseignants

Les dettes et leurs causes Informations aux enseignants Informations aux enseignants 1/9 Tâche Objectif Matériel Forme sociale Les élèves s informent sur le thème de l endettement des jeunes. Répartis en groupes, ils prennent connaissance de différents exemples

Plus en détail

Quand on n enlève pas l effet prix, on parle de : Quand on supprime l effet prix (on déflate), on parle de :

Quand on n enlève pas l effet prix, on parle de : Quand on supprime l effet prix (on déflate), on parle de : DOCUMENT 1 : Evolution en valeur et en volume Le constat Le PIB d un pays fictif passe de 2005 à 2006 de 1 000 milliards d euros à 1 100 milliards d euros. 1) Peut-on en déduire que le niveau de production

Plus en détail

L Architecture des Marques

L Architecture des Marques L Architecture des Marques Gérer profitablement les portfolios complexes des marques Société de conseil international en gestion stratégique et opérationnelle des marques 39, rue Vautier CH 1227 Genève-Carouge

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Paris, mars 2013 page 1 ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Analyse de Guillaume Weill, Directeur Général MetrixLab France 5 CLÉS DE SUCCÈS POUR L E-TOURISME EN 2013 Les enseignements présentés dans ce document

Plus en détail

5 erreurs à éviter dans l achat d un monte-escalier

5 erreurs à éviter dans l achat d un monte-escalier 5 erreurs à éviter dans l achat d un monte-escalier Bonjour, Nous avons réuni à votre intention un certain nombre de conseils d expert que nous vous invitons à suivre si vous projetez d acheter un monte-escalier.

Plus en détail

Urbanisation : des faits et des chiffres

Urbanisation : des faits et des chiffres LE MILLÉNAIREURBAIN N La Session extraordinaire de l Assemblée générale des Nations Unies consacrée à l examen et à l évaluation d ensemble de l application du Programme pour l habitat E W Y O R K, 6 8

Plus en détail

Chapitre 1 : La consommation et l épargne

Chapitre 1 : La consommation et l épargne Chapitre 1 : La consommation et l épargne - 7 - Dans ce chapitre vous allez : - Distinguer les différents types de consommation. - Découvrir de quels facteurs dépend la consommation. - Étudier ce qu est

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

Apprenez comment gagner un revenu avec votre passion!

Apprenez comment gagner un revenu avec votre passion! Apprenez comment gagner un revenu avec votre passion Il existe une économie, qu on appelle l immobilier du 21 e siècle, et très peu de gens sont conscient du potentiel ahurissant qu offre cette économie.

Plus en détail

Module 5 - Transparents

Module 5 - Transparents Module 5 - Transparents Qu est-ce que le marketing? Les cinq principes de base du marketing 87 Activités de marketing (PRIX) 89 Concept de marketing 90 Le marketing mix (quatre principes). 91 Marketing

Plus en détail

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guides de Tangerine sur les finances personnelles Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guide pour les Canadiens Les RÉR existent depuis longtemps, mais les CÉLI sont relativement nouveaux,

Plus en détail

19 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T IV. Les effets de la publicité sur les enfants

19 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T IV. Les effets de la publicité sur les enfants 19 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T IV. Les effets de la publicité sur les enfants Avec le développement social, la télévision est entrée dans la plupart des foyers en devenant le média de masse

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com

DOSSIER DE PRESSE. Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com Julie Toury Infobébés 28 rue François 1 er 75008 Paris40 DOSSIER DE PRESSE Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com Siège social : SAS Ed Société par Actions

Plus en détail

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Introduction Objectif de la séance Présenter un deuxième modèle d aide à l analyse stratégique Appliquer ce modèle Plan

Plus en détail

Transcription médicale: comment faire le bon choix

Transcription médicale: comment faire le bon choix Transcription médicale: comment faire le bon choix La réduction des coûts et l optimisation des investissements sont des préoccupations majeures pour tout entrepreneur qui se respecte. À travers ce document,

Plus en détail

FM/SA N 18530. Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16. pour

FM/SA N 18530. Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16. pour FM/SA N 18530 Contacts Ifop : Frédéric Micheau / Sarah Alby Contact Wincor Nixdorf : Mike Hadjadj Tél : 01 45 84 14 44 Tél : 01 30 67 04 16 frederic.micheau@ifop.com mike.hadjadj@wincor-nixdorf.com pour

Plus en détail

Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise.

Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise. Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise. La zone de chalandise : une zone géographique de captation La zone de chalandise, ou zone d attraction, est le territoire géographique dans

Plus en détail

Pourquoi construire son PC?

Pourquoi construire son PC? Chapitre 1 Pourquoi construire son PC? De nombreuses marques proposent des ordinateurs tout faits, du très puissant au bon marché. Dès lors, pourquoi chercher à savoir ce qu il y a dans un ordinateur,

Plus en détail

Etude "Programmatic Intelligence" d IPG Mediabrands les prévisions du marché mondial du programmatique

Etude Programmatic Intelligence d IPG Mediabrands les prévisions du marché mondial du programmatique Etude "Programmatic Intelligence" d IPG Mediabrands les prévisions du marché mondial du programmatique Les achats programmatiques représenteront 31% des dépenses Display et Vidéo cette année, et atteindront

Plus en détail

Le Québec, terre de traduction

Le Québec, terre de traduction Le Québec, terre de traduction S il est un endroit au monde où les traducteurs ont un marché établi, c est bien le Canada. Et le Québec, au sein du Canada, jouit d une situation encore plus privilégiée.

Plus en détail

Chapitre IV Habiter le monde rural

Chapitre IV Habiter le monde rural Chapitre IV Habiter le monde rural 1 e Leçon Y a-t-il beaucoup d agriculteurs dans les campagnes des pays riches? Ex : l Amérique du Nord Projection de la vidéo Galilée : un paysage rural du Middle West

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES INTENTION DE RETOUR DES DÉPLACÉS INTERNES A BANGUI

ENQUÊTE SUR LES INTENTION DE RETOUR DES DÉPLACÉS INTERNES A BANGUI Organisation Internationale pour les Migrations ENQUÊTE SUR LES INTENTION DE RETOUR DES DÉPLACÉS INTERNES A BANGUI Janvier 2014 Copyright : IOM - GC RESUME L analyse présentée dans ce rapport est tirée

Plus en détail

Commerce international de licences de technologie portant sur des savoir-faire et des secrets d affaires

Commerce international de licences de technologie portant sur des savoir-faire et des secrets d affaires Commerce international de licences de technologie portant sur des savoir-faire et des secrets d affaires par Hans Verhulst 1, consultant, Centre de promotion des importations provenant des pays en développement

Plus en détail

BUSINESS PLAN POUR UN PROJET DE PROMOTION ET DE COMMERCIALISATION DE SPIRULINE : MICROCREDIT SOUS FORME DE PACKS DE SPIRULINE

BUSINESS PLAN POUR UN PROJET DE PROMOTION ET DE COMMERCIALISATION DE SPIRULINE : MICROCREDIT SOUS FORME DE PACKS DE SPIRULINE BUSINESS PLAN POUR UN PROJET DE PROMOTION ET DE COMMERCIALISATION DE SPIRULINE : MICROCREDIT SOUS FORME DE PACKS DE SPIRULINE I. PRESENTATION DU PROJET I.1 Concept L activité de promotion et de commercialisation

Plus en détail

Mais cela ne vous suffit peut-être pas et vous souhaitez disposer d une documentation écrite; nous vous avons préparé un dossier ad hoc:

Mais cela ne vous suffit peut-être pas et vous souhaitez disposer d une documentation écrite; nous vous avons préparé un dossier ad hoc: Chère enseignante, cher enseignant, Berne, octobre 2014 Vous prévoyez une excursion avec une visite de l exposition de Chocolat Frey? Vous vous demandez ce que vous pourrez y faire avec vos élèves et ce

Plus en détail

Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil

Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil Retour au sommaire Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil BIM n 05-12 février 2002 Karin BARLET ; Bonnie BRUSKY Nous vous présentions en novembre dernier les outils d étude de marché

Plus en détail

La banque de données

La banque de données La banque de données Comme les navigateurs du XIXe siècle cherchant à remplir les blancs de la carte La voile est surprenante parce qu elle se déroule dans l incertain, dans une nature évolutive instable,

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CESSION

LES ETAPES DE LA CESSION NOTICE LES ETAPES DE LA CESSION Janvier 2014-1 - - 1 - La cession d une entreprise est un cap difficile à passer pour le dirigeant : pas toujours évident en effet de laisser, entre les mains d un tiers,

Plus en détail

Distribution. Baromètre du Commerce/ Quels investissements informatiques pour faire face aux enjeux métiers? 24 octobre 2008

Distribution. Baromètre du Commerce/ Quels investissements informatiques pour faire face aux enjeux métiers? 24 octobre 2008 Baromètre du Commerce/ Distribution Quels investissements informatiques pour faire face aux enjeux métiers? 24 octobre 2008 Copyright 2007 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved.

Plus en détail

Etude exclusive : SoCloz présente le Smartshopper et son impact sur le parcours d achat

Etude exclusive : SoCloz présente le Smartshopper et son impact sur le parcours d achat Dossier de presse Novembre 2014 Etude exclusive : SoCloz présente le Smartshopper et son impact sur le parcours d achat *Sondage Viavoice pour SoCloz, réalisé en ligne du 15 au 19 Septembre 2014. Échantillon

Plus en détail

Comment générer des revenus en Affiliation

Comment générer des revenus en Affiliation Comment générer des revenus en Affiliation Apprenez comment vous créer un système pour faire de l argent sur Internet Version 6 Programme Affiliation Entreprise Nexika Inc www.marketing-affiliation.com

Plus en détail

Prêts pour l avenir. A travers l épargne et le placement. Tout sur la planification de la prévoyance et du patrimoine.

Prêts pour l avenir. A travers l épargne et le placement. Tout sur la planification de la prévoyance et du patrimoine. Prêts pour l avenir. A travers l épargne et le placement. Tout sur la planification de la prévoyance et du patrimoine. Prêts pour l avenir. Et pour la réalisation de ses rêves. Avoir un but, c est bien.

Plus en détail

FONDATION FONDATION TRAVAIL-UNIVERSITÉ

FONDATION FONDATION TRAVAIL-UNIVERSITÉ NOTES NOTES ÉDUCATION ÉDUCATION PERMANENTE PERMANENTE N N 18 2011-05 OCTOBRE 2005 JUIN 2011 ASSOCIATION ASSOCIATION POUR POUR UNE UNE FONDATION FONDATION TRAVAIL-UNIVERSITÉ CHAUSSÉE DE HAECHT, 579 B-1031

Plus en détail

LE FOREX ou marché des changes

LE FOREX ou marché des changes LE FOREX ou marché des changes L essentiel sur $ Le risque est au bout du clic En partenariat avec Qu est-ce que c est? Le Forex est le marché des changes (FOReign EXchange en anglais, marché des devises).

Plus en détail

E-commerce au Maroc : Plusieurs verrous à faire sauter

E-commerce au Maroc : Plusieurs verrous à faire sauter E-commerce au Maroc : Plusieurs verrous à faire sauter Le e-commerce selon les derniers chiffres est en bonne croissance. Il se dit que de belles perspectives l attendent. Mais, loin de tout optimisme

Plus en détail

Les secteurs porteurs pour créer son entreprise Tendances 2006/2007

Les secteurs porteurs pour créer son entreprise Tendances 2006/2007 Les secteurs porteurs pour créer son entreprise Tendances 2006/2007 Synthèse d une enquête exclusive de l Ordre des Experts-Comptables Décembre 2005 Electrochocs depuis 5 ans Euro Dégradation pouvoir d

Plus en détail

Marketing International

Marketing International Marketing International Licence générale Semestre 6 Gestion commerciale Professeur de la matière: MR. Soulaimane LAGHZAOUI Groupe de travail: BELKBAB Asmae BOUNIA Nadia KHILAL Ahmed SBAI EL-IDRISSI Outmane

Plus en détail

!"!#!$% & $' # ("#! ) (' $ '*$ & $'+,

!!#!$% & $' # (#! ) (' $ '*$ & $'+, "#$% & $' # "# ) ' $ '*$ & $'+, - «Peut-on espérer, dans un avenir proche, que la nature soit ouverte à tous et soit donc accessible aux personnes handicapées?» «et comment envisager l accessibilité comme

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 15-DCC-07 du 5 Février 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Sodimodis Hypermarché par la société Carrefour Hypermarchés L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

BEAUVAIS CONSULTANTS non-motorisés synthèse 16 octobre 1999 1 - OBJECTIF

BEAUVAIS CONSULTANTS non-motorisés synthèse 16 octobre 1999 1 - OBJECTIF BEAUVAIS CONSULTANTS non-motorisés synthèse 16 octobre 1999 1 - OBJECTIF Dans la perspective d un développement durable et plus précisément d un scénario reposant sur la dé-motorisation, on peut souhaiter

Plus en détail

C-ZEN enfin une alternative électrique séduisante

C-ZEN enfin une alternative électrique séduisante C-ZEN enfin une alternative électrique séduisante - 1 - De la haute couture pour le plus grand nombre C-ZEN ou Zéro Emission Nocive, une idée alternative pour répondre aux quatre questions actuelles liées

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

Commerce électronique et impact économique

Commerce électronique et impact économique Commerce électronique et impact économique 11 juin 2015 En collaboration avec : Croissance des ventes au détail La valeur des ventes au détail 2013 (en milliards) 2014 (en milliards) Total des ventes au

Plus en détail

Pour toute question sur ce dossier: Erny Huberty, Head of Corporate Marketing, Enovos Luxembourg S.A., (+352) 2737-6711, erny.huberty@enovos.

Pour toute question sur ce dossier: Erny Huberty, Head of Corporate Marketing, Enovos Luxembourg S.A., (+352) 2737-6711, erny.huberty@enovos. enovos trendwatch smart future - smart living 2020 communiqué de presse Contact et informations: TNS: Dr. Sabine Graumann TNS Infratest Business Intelligence (+49) 89 5600 1221 sabine.graumann@tns-infratest.com

Plus en détail

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier 30 trucs et astuces à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier Par Olivier Seban, auteur de : TOUT LE MONDE MERITE D ETRE RICHE Ou tout ce que vous n avez jamais appris à l école à propos

Plus en détail

argent sur table Un jeu éducatif portant sur la gestion d un budget pour les jeunes (à partir de 14 ans) et les moins jeunes. ARGENT EURO ARGENT

argent sur table Un jeu éducatif portant sur la gestion d un budget pour les jeunes (à partir de 14 ans) et les moins jeunes. ARGENT EURO ARGENT argent sur table Un jeu éducatif portant sur la gestion d un budget pour les jeunes (à partir de 14 ans) et les moins jeunes. argent sur table Un jeu éducatif portant sur la gestion d un budget pour les

Plus en détail

Hytera Mobilfunk GmbH Solutions de radio mobile professionnelles sur mesure

Hytera Mobilfunk GmbH Solutions de radio mobile professionnelles sur mesure Hytera Mobilfunk GmbH Solutions de radio mobile professionnelles sur mesure www.hytera.de Éprouvé dans le monde entier Les systèmes de téléphonie mobile d Hytera Mobilfunk GmbH offrent une flexibilité

Plus en détail

Les pourcentages. A) Tout d abord, quelques notions de base à maîtriser. 1- Comment calculer le pourcentage d un nombre?

Les pourcentages. A) Tout d abord, quelques notions de base à maîtriser. 1- Comment calculer le pourcentage d un nombre? Les pourcentages Cette séance est dédiée à l étude des pourcentages. Bien comprendre cette séance s avère être un passage obligé si vous souhaitez aborder de manière sereine les séances concernant les

Plus en détail

Les dessous des moteurs de recommandation

Les dessous des moteurs de recommandation Les dessous des moteurs de recommandation La personnalisation est un enjeu majeur du e-commerce aujourd hui. Elle réveille l esprit commerçant dans les boutiques en ligne en remettant le visiteur au cœur

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

AMAZON FRESH AUX ETATS-UNIS

AMAZON FRESH AUX ETATS-UNIS AMAZON FRESH AUX ETATS-UNIS AMAZON FRESH AUX ETATS-UNIS Amazon Fresh, service de livraison alimentaire à domicile, a été lancé à Seattle et a ensuite été étendu à Los Angeles. Il va être étendu à d autres

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

L ACTIVITÉ ESTHÉTIQUE DANS L ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE

L ACTIVITÉ ESTHÉTIQUE DANS L ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE 1 L ACTIVITÉ ESTHÉTIQUE DANS L ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE Tout projet de reprise ou de création d un institut de beauté doit s accompagner d une recherche d informations sur la place de l activité esthétique

Plus en détail

La solution fidélisation par carte à puce

La solution fidélisation par carte à puce FIDELITY CARD La solution fidélisation par carte à puce 2 / 11 Fidéliser ses clients Face à la diversité de l'offre et à la multiplication des formes de distribution, fidéliser est devenu le maître mot

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN SOMMAIRE LE DOSSIER DE PRESSE Le concept Page 3 Une place de marché pour les passionnés du design Page 3 Nouvelle Vague : une place de marché pour les designers indépendants et les marques avant-gardistes

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

Ne tombez pas dans les pièges tendus par

Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ce que vous devez savoir avant de dépenser votre 1 er sur Adwords Guide gratuit offert par le site www.ledroitdereussir.com Introduction Dans un instant vous allez

Plus en détail

Pour le même prix qu une carte Visa Premier, vous accédez à de nombreux avantages :

Pour le même prix qu une carte Visa Premier, vous accédez à de nombreux avantages : Visa Premier Facelia Gérez votre budget et vos dépenses où vous voulez, quand vous voulez, avec la carte nouvelle génération Visa Premier Facelia! EN BREF La Carte Visa Premier Facelia (1) est une carte

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Novembre 2008 Synthèse Avec 14 millions d individus, les 18-34 ans représentent 28% de la population

Plus en détail

INTRODUCTION AU MARKETING DIFFERENTIEL... 3. PRESENTATION DE DIFFERENTIAL MARKETING... 4 Les fondateurs Positionnement Métier

INTRODUCTION AU MARKETING DIFFERENTIEL... 3. PRESENTATION DE DIFFERENTIAL MARKETING... 4 Les fondateurs Positionnement Métier SOMMAIRE INTRODUCTION AU MARKETING DIFFERENTIEL... 3 PRESENTATION DE DIFFERENTIAL MARKETING... 4 Les fondateurs Positionnement Métier TROIS POLES DE COMPETENCES... 5 Innovation Lab Promotion Trade New

Plus en détail

PHOTOGRAPHE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PHOTOGRAPHE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PHOTOGRAPHE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU PHOTOGRAPHE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU PHOTOGRAPHE... 5 L'ACTIVITÉ DU PHOTOGRAPHE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU PHOTOGRAPHE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE AI 2010 0 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DANS LA LIGNÉE DE SA POLITIQUE DE DISCOUNT RESPONSABLE QUI VISE À RENDRE ACCESSIBLES À TOUS LES CONSOMMATEURS

Plus en détail

Question à l étude : Les outils d aide à la décision permettent d étendre la valeur des solutions PLM

Question à l étude : Les outils d aide à la décision permettent d étendre la valeur des solutions PLM Question à l étude : Les outils d aide à la décision permettent d étendre la valeur des solutions PLM La maturité des solutions PLM mettent en évidence les données analytiques Tech-Clarity, Inc. 2009 Table

Plus en détail

Vous êtes consommateur et étudiant? Vous consommez des produits emballés, et certains des emballages vous ont interpellés ou inspirés.

Vous êtes consommateur et étudiant? Vous consommez des produits emballés, et certains des emballages vous ont interpellés ou inspirés. Concours «Emballé 3.0» du Conseil National de l Emballage 2016 Conseil National de l Emballage est une association qui a pour objet de favoriser le meilleur usage de l emballage des biens de consommation,

Plus en détail

Étude d impact IBM sur les états frontaliers - Sommaire

Étude d impact IBM sur les états frontaliers - Sommaire Étude d impact IBM sur les états frontaliers - Sommaire Les États-Unis sont le marché touristique international le plus important pour le Canada et l Ontario. Par conséquent, on déploie des efforts importants

Plus en détail

Document de synthèse. Étude comparative du coût total des systèmes de vidéosurveillance IP et analogiques

Document de synthèse. Étude comparative du coût total des systèmes de vidéosurveillance IP et analogiques Document de synthèse Étude comparative du coût total des systèmes de vidéosurveillance IP et analogiques Table des matières 1. Introduction 3 2. Méthode de recherche 3 3. Coût total de possession (TCO)

Plus en détail

LE BLOG DE MANAGER GO!

LE BLOG DE MANAGER GO! LE BLOG DE MANAGER GO! Se rendre sur Manager GO! Actualité et savoir-faire sur l'entrepreneuriat et le management Accueil» Création d'entreprise» Entreprendre dans un monde en mutation ENTREPRENDRE DANS

Plus en détail

Comprendre Sur les marchés matures & émergents

Comprendre Sur les marchés matures & émergents Comprendre Sur les marchés matures & émergents Nobody s Unpredictable This proposal has been made in respect with the ISO 20252 norm Market, opinion and social research service requirements Un outil de

Plus en détail

PROJET NOMAD 2005-2008

PROJET NOMAD 2005-2008 PROJET NOMAD 2005-2008 1. CONTEXTE DU PROJET L apport des technologies de l information et de la communication (TIC) pour l apprentissage des adultes. En 2005, il n était plus nécessaire de justifier l

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

Canada. RPSP Bulletin d information. Réfugiés parrainés par le secteur privé. Réinstallation des réfugiés au

Canada. RPSP Bulletin d information. Réfugiés parrainés par le secteur privé. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés parrainés par le secteur privé Canada Réinstallation des réfugiés au RPSP Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

Géographie des goûts alimentaires

Géographie des goûts alimentaires Géographie en première bac professionnel Propositions de séquence Géographie des goûts alimentaires Contenu : -étude de situation sur la géographie des goûts alimentaires; -utilisation des TICE; -Prolongement

Plus en détail

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Eric Lee En novembre 2011, les militaires au pouvoir aux Fidji ont jeté en prison deux des plus importants dirigeants syndicaux du

Plus en détail

REMISE EN ETAT AVANT OU APRES LA VENTE?

REMISE EN ETAT AVANT OU APRES LA VENTE? CHAPITRE 8 REMISE EN ETAT AVANT OU APRES LA VENTE? Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre Préparer vos VO après leur vente coûte plus cher Estimez combien... Pourquoi il est essentiel de vérifier

Plus en détail

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement 2 1. Le Gret et les projets d eau et d assainissement 2. Le marketing, c est quoi? 3. Le marketing de l assainissement

Plus en détail

Bases de l économie d entreprise Examen

Bases de l économie d entreprise Examen Examen modulaire SVF-ASFC Edition Printemps 2010 Bases de l économie d entreprise Examen Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: Calculatrice standard non programmable Collez ici votre

Plus en détail

Etude FNEGE. La connaissance des Français de l économie et de l entreprise

Etude FNEGE. La connaissance des Français de l économie et de l entreprise Etude FNEGE Adélaïde Zulfikarpasic Directrice du Département Opinion adelaide.zulfikarpasic@lh2.fr La connaissance des Français de l économie et de l entreprise Frédéric Pennel Chargé d études frederic.pennel@lh2.fr

Plus en détail

QUEL SYSTÈME DE SANTÉ DEMAIN?

QUEL SYSTÈME DE SANTÉ DEMAIN? ARgSES Arguments socio-économiques pour la santé QUEL SYSTÈME DE SANTÉ DEMAIN? Andrée MIZRAHI 1 et Arié MIZRAHI 1, Simone SANDIER 1 Il est courant d entendre et de lire que le système de santé français

Plus en détail

UNIVERS. 17 septembre 2015. Un espace unique de 500 m 2 dédié à la filière VO B-to-B pour la 1 ère fois

UNIVERS. 17 septembre 2015. Un espace unique de 500 m 2 dédié à la filière VO B-to-B pour la 1 ère fois Un espace unique de 500 m 2 dédié à la filière B-to-B pour la 1 ère fois à EQUIP AUTO 2015 Rencontres d affaires, tables rondes, démonstrations produits, corner vidéo, web TV 17 septembre 2015 Communication

Plus en détail

GUIDE EN ENTREPRENEURIAT

GUIDE EN ENTREPRENEURIAT PLACE À LA JEUNESSE GUIDE EN ENTREPRENEURIAT Le document présent vous présente un aperçu général de ce qu est l entreprenariat. Certaines autres notions seront nécessaires à la complétion du cas académique

Plus en détail

«Les Français et l automobile» :

«Les Français et l automobile» : Baromètre AramisAuto.com/TNS Sofres «Les Français et l automobile» : Déstabilisés dans leur patriotisme économique, les Français font plus que jamais preuve de pragmatisme et se disent même prêts à acheter

Plus en détail

NOTICE DE L ANNONCEUR

NOTICE DE L ANNONCEUR NOTICE DE L ANNONCEUR La Marketplace Caradeals.com, c est la solution pour booster votre activité! SOMMAIRE Qu est-ce que Caradeals.com? 1) PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT... 2 2) LES AVANTAGES... 2 3) PREPARER

Plus en détail

Les grandes entreprises françaises conscientes du chemin qu il reste à parcourir

Les grandes entreprises françaises conscientes du chemin qu il reste à parcourir Le Baromètre des pratiques digitales 2015 Sia Partners - Econocom - Ifop révèle des pratiques très différenciées et des priorités contrastées au sein des grandes entreprises françaises Paris, le 29 septembre

Plus en détail

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous.

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous. 1 Sarah 1 Une jeune femme va vous parler de son travail. Lisez les questions suivantes, ensuite, écoutez l enregistrement et répondez en quatre mots au maximum. 1 Où est-ce que la jeune femme travaille?

Plus en détail

De précieux conseils pour l utilisation des jeux de hasard

De précieux conseils pour l utilisation des jeux de hasard Aides aux personnes concernées et à leurs proches Pour une consultation professionnelle, veuillez vous adresser à un centre de consultation ou à un groupe de parole proche de chez vous. Avec un carnet

Plus en détail