De l'eau des rivières à l'eau du robinet.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De l'eau des rivières à l'eau du robinet."

Transcription

1 De l'eau des rivières à l'eau du robinet. Pour être en bonne santé, l homme doit consommer 1,5 litre d eau chaque jour. Encore faut-il que cette eau soit d une qualité satisfaisante. L eau est dite potable lorsqu elle peut être bue sans risque pour la santé. Mais attention, une eau en apparence limpide et pure peut cacher des micro-organismes ou des polluants. En effet, au cours de son cycle, l'eau s'est chargée en sels minéraux mais aussi en substances chimiques, en parasites, bactéries ou virus... Avant de la boire, il faut s'assurer de sa qualité. Production et distribution de l'eau potable. Fig 1 : Une rivière comme eau de surface. L'eau est captée et pompée. Alors qu en France, 60% de l eau potable est issue des eaux souterraines, en Bretagne, 80% des eaux brutes sont prélevées dans les eaux de surface. Ceci est dû à la nature compacte du sous-sol. Les zones de captage sont soigneusement sélectionnées et surveillées régulièrement. L'eau est ensuite traitée dans des stations de production d'eau potable qui utilisent tout un éventail de procédés. Elle est d'abord clarifiée puis filtrée et enfin désinfectée. Après son traitement, l'eau est envoyée par le biais de pompes puissantes vers le château d'eau où elle est stockée. L'eau est ensuite distribuée par des canalisations aux consommateurs. Après son utilisation, elle est récupérée par le réseau d'assainissement qui achemine l'eau jusqu'aux usines de traite-ment des eaux usées où elle est dépolluée grâce à une série de procédés puis restituée à son milieu naturel. Les boues d'épuration obtenues sont traitées et valorisées Fig 2 : Circuit d'eau potable : De la rivière à la rivière... (elles servent d'engrais par exemple).

2 Questions : 1 - Le tableau suivant représente la légende de la figure 2. A vous de retrouver les bons numéros! Légendes N Légendes N Station de production d'eau potable 5 Station de captage d'eau de surface 2 Station de traitement des eaux usées 4 Station de captage d'eau souterraine 3 Rivières 1 Consommateurs 6

3 2 - En Bretagne, quelle station de captage est la plus utilisée? Pourquoi? 80% des eaux sont prélevées par des station de captage de surface car les sous-sols sont compactes. 3 - Pourquoi peut-on dire que le trajet effectué par l'eau de consommation constitue un cycle? L'eau est captée en surface dans la rivière et retourne à la rivière après utilisation et traitement.

4 Contrôles de la qualité de l'eau. Le contrôle de la qualité de l'eau doit se faire de l'amont (nappe, eau de surface) jusqu'à l'aval (au robinet), car elle peut aussi se dégrader durant son stockage et son passage dans les réseaux de distribution. La réglementation impose le contrôle de 54 paramètres de qualité. Parmi ceux-ci, on trouve : Le ph : Le ph mesure le caractère acide ou basique d'une eau. L'eau est neutre lorsque son ph est égale à 7. Une eau dont le ph est en dessous de 7 est une eau acide ; c'est le cas d'une eau citronnée. Une eau dont le ph est au dessus de 7 est basique. Par exemple, une eau savonneuse. Une eau potable doit être ni trop acide, ni trop basique. La dureté de l'eau : On parle d'eau dure pour évoquer une eau contenant beaucoup de sels dissous, comme des sels de calcium et de magnésium. On dit alors, dans le langage courant, qu'elle est calcaire. Une eau en contenant peu est appelée «eau douce». La dureté de l'eau diffère d'une région à l'autre. En France, les eaux du Massif central, des Vosges et du Massif Armoricain sont douces alors que celles du bassin parisien sont dures. Pour une personne en bonne santé, la consommation d'eau dure est sans danger. Le désagrément principal lié au calcaire est le dépôt blanc qui se forme à haute température dans les appareils électroménagers. Le nitrate : Le nitrate, comme tous les sels, est une substance chimique très soluble dans l eau. Il migre donc aisément dans la nappe phréatique. La présence de nitrates dans l eau de consommation est principalement attribuable aux activités humaines comme par exemple la culture et l élevage intensifs. Le taux de nitrate dans l'eau potable doit être inférieur 50 mg/l en raison des effets sur la santé. L'aluminium : On utilise ce métal, dans certaines usines de production d'eau potable, dans un procédé de purification de l'eau appelé «floculation». La matière en suspension forme des flocons autour des particules d'aluminium. Elle devient plus lourde et tombe au fond du bassin. Après traitement, l'eau potable ne doit plus contenir d'aluminium car il présente des risques pour la santé. Le chlore : Le chlore est un désinfectant. Il élimine tous les micro-organismes qui pourraient être dangereux pour notre santé. On en ajoute à l'eau afin qu'elle conserve sa bonne qualité en parcourant les canalisations, de la station de production aux consommateurs. Le chlore utilisé dans l eau potable ne présente aucun risque sur le plan sanitaire mais pour le confort du consommateur (odeur), une teneur en chlore limitée est souhaitable.

5 Questions : 4. Autour de quelle valeur doit se situer le ph d'une eau potable? L'eau est potable lorsque son ph est égale à 7 5. L'eau en Bretagne est-elle dure ou douce? Justifier la réponse. En France, les eaux du Massif Armoricain sont douces 6. Quelle est la quantité de nitrate à ne pas dépasser? Le taux de nitrate dans l'eau potable doit être inférieur 50 mg/l en raison des effets sur la santé. 7. L'aluminium est-il naturellement présent dans l'eau? Non, ce métal, dans certaines usines de production d'eau potable, dans un procédé de purification de l'eau 8. Pourquoi l'eau du robinet est-elle chlorée? On en ajoute à l'eau afin qu'elle conserve sa bonne qualité en parcourant les canalisations, de la station de production aux consommateurs. 9. Quelles sont les substances chimiques, citées dans le texte, présentant un danger pour l'homme? Nitrate et aluminium représentent un danger pour la santé de l'homme

C - Qualité des sols et de l eau. Bilan

C - Qualité des sols et de l eau. Bilan C - Qualité des sols et de l eau Bilan 1 CAH, Solution du sol et nutrition minérale végétale Le sol est un système complexe formé : D'une fraction solide minérale faite de fragments de roche issus du sous-sol

Plus en détail

Chapitre C1 : Les eaux de consommation

Chapitre C1 : Les eaux de consommation Chapitre C1 : Les eaux de consommation I) Une eau minérale est-elle de l eau pure? Activité expérimentale : 1- Peser un bécher de 150 ml à l aide de la balance. 2- Introduire 100 ml d eau minérale Hépar

Plus en détail

Gestion de l'eau potable par la Ville de Dudelange

Gestion de l'eau potable par la Ville de Dudelange Eau potable Définition L'eau potable est une eau qui ne doit pas porter atteinte à la santé humaine. L'eau potable est contrôlée de façon très stricte et doit respecter des valeurs limites pour différents

Plus en détail

Contenu. Compétences

Contenu. Compétences Séance 2 Correction Contenu Composition chimique d une eau de consommation Compétences Analyse qualitative d une eau Exercice I Les différentes eaux L eau minérale naturelle possède des propriétés favorables

Plus en détail

Commune de LE TAMPON:

Commune de LE TAMPON: Commune de LE TAMPON: Réseau 19 EME KM (chemin Géranium), 19ème Km (RN3), chemins Philippe Técher, des Maraîchers les Hauts, Fargeau et Barbot Vous êtes alimenté(e)(s) par : une eau de surface Vous dépendez

Plus en détail

Les minéraux calcium et magnésium jouent un rôle utile pour la santé (os, dents, cheveux, muscles). Ils rendent l eau plus agréable à boire.

Les minéraux calcium et magnésium jouent un rôle utile pour la santé (os, dents, cheveux, muscles). Ils rendent l eau plus agréable à boire. Calcaire En traversant les diverses couches géologiques, l'eau se charge en de nombreux minéraux et notamment en carbonate de calcium, plus communément appelé calcaire. Une eau riche en calcaire est qualifiée

Plus en détail

I - LES EAUX DE CONSOMMATION

I - LES EAUX DE CONSOMMATION THEME N 2 : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Ce thème est une approche à la fois individuelle et globale des problèmes de l'alimentation des hommes sur la planète. Ce thème doit permettre de poser scientifiquement

Plus en détail

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes.

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes. II/ Traitement des eaux (CDI) 1/ Le traitement des eaux à Aix pour les rendre potables Activité TD 1/ Indiquer une station de traitement des eaux de la ville d Aix. http://www.mairie-aixenprovence.fr/article.php3?id_article=60

Plus en détail

L eau du logement MCAD. I- Alimentation en eau.

L eau du logement MCAD. I- Alimentation en eau. L eau du logement I- Alimentation en eau. L eau est un bien rare, fragile et précieux. L eau est le patrimoine de tous et il faut la protéger. Elle est utilisée pour : - Nourriture et boissons : 7%. -

Plus en détail

INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU

INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU INFORMATION 211 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU EAUSERVICE NOUS METTONS TOUT EN OEUVRE POUR PRÉSERVER L ENVIRONNEMENT ET PRÉVENIR TOUTE ÉVENTUELLE POLLUTION DE L EAU eauservice c est : Le distributeur

Plus en détail

Information sur la qualité de l'eau distribuée en 2013

Information sur la qualité de l'eau distribuée en 2013 Administration, Quai Maria-Belgia 18 CH 1800 Vevey Information sur la qualité de l'eau distribuée en 2013 Ressources En 2013, la production globale du SIGE en eau de boisson s'élève à plus de 11.8 millions

Plus en détail

LES EAUX DE CONSOMMATION

LES EAUX DE CONSOMMATION 1L TP COURS Partie 2 N 1 LES EAUX DE CONSOMMATION A. LES DIFFERENTS TYPES D EAUX Existetil plusieurs types d eaux de consommation? Il existe deux types d eaux de consommation : l eau minérale et l eau

Plus en détail

Les différents traitements de l eau

Les différents traitements de l eau Les différents traitements de l eau Mise à jour le 21/04/2010 Chaque français utilise 100 à 200 litres d eau potable par jour, dont 3 à 5 litres qui servent à l eau de boisson et à la préparation des repas.

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL SERIE L SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE

BACCALAUREAT GENERAL SERIE L SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE BACCALAUREAT GENERAL SERIE L SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE Durée de l épreuve: 1 h 30 - coefficient: 2 L usage de la calculatrice n est pas autorisé. 1 / 6 PARTIE I ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT

Plus en détail

COMMENT LES EAUX USEES SONT-ELLES TRAITEES DANS UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF?

COMMENT LES EAUX USEES SONT-ELLES TRAITEES DANS UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF? COMMENT LES EAUX USEES SONT-ELLES TRAITEES DANS UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF? I LA POLLUTION QUE NOUS PRODUISONS ET SON IMPACT SUR LE MILIEU NATUREL Pollution = Introduction d éléments extérieurs non

Plus en détail

Usine de traitement d'eau de Saint-Hyacinthe Document explicatif pour la visite Appareils et équipements servant au traitement

Usine de traitement d'eau de Saint-Hyacinthe Document explicatif pour la visite Appareils et équipements servant au traitement Usine de traitement d'eau de Saint-Hyacinthe Document explicatif pour la visite Appareils et équipements servant au traitement Une usine de traitement d'eau doit pouvoir fournir une eau potable d'une qualité

Plus en détail

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU INTRODUCTION L'eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. Elle est une ressource indispensable aux êtres vivants et aux activités humaines.

Plus en détail

Chimie. Conductivité. Ammonium :

Chimie. Conductivité. Ammonium : Chimie Conductivité La conductivité de l'eau est l'aptitude d'une solution à permettre le passage du courant électrique. C'est à dire la capacité de l'eau à faire passer un courant électrique d'un point

Plus en détail

Les Cahiers de PRED CONSEIL

Les Cahiers de PRED CONSEIL Les Cahiers de PRED CONSEIL Série Savoir & Comprendre N 3 L eau potable Introduction Elle fait régulièrement la une des informations, mais savons-nous réellement ce qu est l eau potable, qu elles sont

Plus en détail

MPS : Eaux de consommation

MPS : Eaux de consommation Activité expérimentale n 1 M. Suet 2nd Compétences travaillées Compétences S approprier : Réaliser : Mobiliser et Exploiter ses connaissances : Mettre en œuvre une démarche expérimentale : Valider : Communiquer

Plus en détail

Quelle Eau Boire? Institut Ming Men. Ecole de Médecine Traditionnelle Chinoise

Quelle Eau Boire? Institut Ming Men. Ecole de Médecine Traditionnelle Chinoise Institut Ming Men Quelle Eau Boire? Institut Ming Men 146 Grande Rue 54180 Heillecourt Tel : 03 83 96 26 20 06 09 88 02 18 Quelle Eau boire? Eau du robinet, eau en bouteille minérale ou de source, eau

Plus en détail

LA VERITE SUR L ADOUCISSEUR QUESTION ET RÉPONSE EXEMPLES ET TECHNIQUES

LA VERITE SUR L ADOUCISSEUR QUESTION ET RÉPONSE EXEMPLES ET TECHNIQUES LA VERITE SUR L ADOUCISSEUR QUESTION ET RÉPONSE EXEMPLES ET TECHNIQUES VRAI OU FAUX? TOUT SAVOIR SUR LE TRAITEMENT DE L EAU L EAU ADOUCIE EST POTABLE? L EAU ADOUCIE A UN GOÛT SALÉ? BOIRE L EAU ADOUCIE

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DE LA REGION D'AMBERIEU EN BUGEY. I - Indicateurs techniques

SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DE LA REGION D'AMBERIEU EN BUGEY. I - Indicateurs techniques SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DE LA REGION D'AMBERIEU EN BUGEY Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l'eau potable (Décret n 95-635 du 6 mai 1995) EXERCICE 2010 I - Indicateurs

Plus en détail

Les nitrates fiche guide

Les nitrates fiche guide Les nitrates fiche guide Notions abordées Chimie Sciences Mathématiques - Réactions chimiques - Concentration - Filtration - Rôle de l azote - Etude d un écosystème - Proportionnalité Objectifs d apprentissage

Plus en détail

SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON

SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON LA FILTRATION PAR OSMOSE INVERSE La filtration par osmose inverse est généralement considérée comme la plus efficace des systèmes de filtration disponible. A

Plus en détail

À boire sans modération!

À boire sans modération! À boire sans modération! Préférez l eau du robinet 1 Certification ISO 9001 et ISO 14001 67 % des Français déclarent boire l eau du robinet au moins une fois par semaine*. 252 000 tonnes : c est la quantité

Plus en détail

Eau liquide. Vapeur d eau (gaz) Eau solide. 1L : Alimentation et environnement Activité.2 : Des eaux naturelles à l eau potable

Eau liquide. Vapeur d eau (gaz) Eau solide. 1L : Alimentation et environnement Activité.2 : Des eaux naturelles à l eau potable 1L : Alimentation et environnement Activité.2 : Des eaux naturelles à l eau potable I. L eau dans tous ses états : Qu est-ce qu une molécule d eau? C est la plus petite quantité d eau "possible". Dans

Plus en détail

L EAU ET VOTRE SANTÉ EAU DU GRAND LYON. www.eaudugrandlyon.com. Le service de l eau pour tous. Service Clients par téléphone

L EAU ET VOTRE SANTÉ EAU DU GRAND LYON. www.eaudugrandlyon.com. Le service de l eau pour tous. Service Clients par téléphone EAU DU GRAND LYON L EAU ET VOTRE SANTÉ Retrouvez sur le site d Eau du Grand Lyon tous les conseils et toutes les informations concernant : votre abonnement, la gestion de votre compte, le règlement de

Plus en détail

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz Fiche technique Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz 2 5 6 7 Connaître Réseau d eau froide Réseau d eau chaude Réseau de gaz Regarder Réseau d eau Entretenir & améliorer Contrat d'entretien Remplacement

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour une eau de qualité

Les bonnes pratiques pour une eau de qualité Les bonnes pratiques pour une eau de qualité en élevages de volailles label RÉSUMÉ Les résultats d une enquête menée par l ARVOL (Association Régionale des Volailles de Chair d Aquitaine) en 2004 ont montré

Plus en détail

Un guide de traitement de l eau du puits

Un guide de traitement de l eau du puits Un guide de traitement de l eau du puits Dispositifs de traitement de l'eau à usage domestique Les problèmes relatifs à la qualité de l'eau décrits dans la présente feuille d'information pourraient être

Plus en détail

Bénéficiez d une eau pure et saine et prévenez la formation de biofilm

Bénéficiez d une eau pure et saine et prévenez la formation de biofilm MINIMISEZ LES RISQUES DANS LA CONDUITE D EAU DE VOTRE UNITÉ DE SOINS DENTAIRES Bénéficiez d une eau pure et saine et prévenez la formation de biofilm BacTerminator Dentaire la solution sans addition de

Plus en détail

Qualité de l eau. I. Analyse qualitative d une eau. 1. Test de mises en évidences de quelques ions :

Qualité de l eau. I. Analyse qualitative d une eau. 1. Test de mises en évidences de quelques ions : 1 Qualité de l eau L eau potable est le produit alimentaire le plus surveillé. Les normes de qualité de l eau potable définies par le ministère de la Santé et le Parlement Européen sont très rigoureuses.

Plus en détail

L eau dure La dureté de l eau

L eau dure La dureté de l eau L eau dure La dureté de l eau Tous les jours, les publicités nous parlent de l'eau qui est trop dure, de l'eau qui est pleine de calcaire, que cela n'est pas bon. Quelles sont les conséquences liées à

Plus en détail

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale Produit Paramètre microbiologiques Valeur de tolérance UFC Eau potable Salmonelles spp nd/5 l Eau potable non traitée: - à la source - dans le réseau de distribution Eau potable traitée: - après le traitement

Plus en détail

1.7 AUBIAT PLAN LOCAL D URBANISME. Commune de ANNEXES SANITAIRES DEPARTEMENT DU PUY DE DOME

1.7 AUBIAT PLAN LOCAL D URBANISME. Commune de ANNEXES SANITAIRES DEPARTEMENT DU PUY DE DOME DEPARTEMENT DU PUY DE DOME 1.7 Commune de AUBIAT SCP DESCOEUR F et C ARCHITECTURE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE 49 rue des Salins 63000 Clermont Ferrand Tel : 04.73.35.16.26. Fax : 04.73.34.26.65. Mail

Plus en détail

Qualité chimique et bactériologique des eaux de consommation du Sud Algérien

Qualité chimique et bactériologique des eaux de consommation du Sud Algérien Qualité chimique et bactériologique des eaux de consommation du Sud Algérien H.M.DJELLOULI - S. TALEB Laboratoire de Chimie Analytique Appliquée Faculté des Sciences-Université D. LIABES de Sidi Bel- Abbès

Plus en détail

Avant-propos. Sommaire. Les défis. Page 02. L eau et ses constituants. Page 06. La formation de dépôts calcaires. Page 13. Page 15

Avant-propos. Sommaire. Les défis. Page 02. L eau et ses constituants. Page 06. La formation de dépôts calcaires. Page 13. Page 15 Le guide de l eau Avant-propos Sommaire L eau potable est un élément essentiel de votre quotidien et se trouve à la base d une hygiène alimentaire irréprochable. Elle s utilise dans les domaines les plus

Plus en détail

PROCÉDURE EAU DESTINÉE À LA CONSOMMATION HUMAINE

PROCÉDURE EAU DESTINÉE À LA CONSOMMATION HUMAINE - DEPARTEMENT DU LOT Commune de Leyme PROCÉDURE EAU DESTINÉE À LA CONSOMMATION HUMAINE Captages eau potable de la commune de Leyme. ANNEXES SOMMAIRE ANNEXE 1 : ANNEXE 2 : ANNEXE 3 : ANNEXE 4 : ANNEXE 5

Plus en détail

SCIENCES CM1. Les reporters. Directrice d édition Sandra Boëche. Conseiller scientifique Franck James, formateur en sciences à l IUFM

SCIENCES CM1. Les reporters. Directrice d édition Sandra Boëche. Conseiller scientifique Franck James, formateur en sciences à l IUFM CM1 SCIENCES Les reporters Directrice d édition Sandra Boëche Conseiller scientifique Franck James, formateur en sciences à l IUFM Auteurs Régis Delpeuch, professeur des écoles Bernard Darley, formateur

Plus en détail

Environnement : Quel est l impact de l homme sur les différentes sources d eau douce disponibles

Environnement : Quel est l impact de l homme sur les différentes sources d eau douce disponibles Les enquêtes D HIVER d EDD Education au Développement Durable L eau Eléments de réponse et compléments D i r e c t i o n d e s S e r v i c e s D é p a r t e m e n t a u x d e l E d u c a t i o n N a t

Plus en détail

Quels moyens pour garantir une eau potable de qualité? L ultrafiltration

Quels moyens pour garantir une eau potable de qualité? L ultrafiltration Quels moyens pour garantir une eau potable de qualité? L ultrafiltration Membratec SA - Emmanuel Bonvin AFSR, Yverdon le 21 1 Présentation de la société Société suisse indépendante, fondée en 1997, siège

Plus en détail

Maîtrise de la qualité de l eau des puits et forages. Loïc Fulbert GDS Mayenne «Loic.fulbert.gds53@reseaugds.com»

Maîtrise de la qualité de l eau des puits et forages. Loïc Fulbert GDS Mayenne «Loic.fulbert.gds53@reseaugds.com» Maîtrise de la qualité de l eau des puits et forages. Loïc Fulbert GDS Mayenne «Loic.fulbert.gds53@reseaugds.com» 02 43 53 53 54 Maîtriser la qualité de l'eau dans le but de Eviter les risques sanitaires

Plus en détail

CROIX-ROUGE FRANÇAISE

CROIX-ROUGE FRANÇAISE CROIX-ROUGE FRANÇAISE Direction des Opérations Internationales / PIROI Gestion, nettoyage et sanitation des puits en situation de catastrophe Document P.I.R.O.I Julien Thiria (ingénieur sanitaire) Mise

Plus en détail

Opération Goutte d'eau

Opération Goutte d'eau Analyse de l Arsenic Révisé le 14 mai, 2010 École Secondaire But: Déterminer la concentration d'arsenic de l'eau potable provenant de 4 sources différentes, et d'un échantillon à la valeur limite proposé

Plus en détail

QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU

QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU I. LE SOL, UN MILIEU D'ECHANGES DE MATIERE On définit le sol comme la partie supérieure et arable de l'écorce terrestre. Une plante est un organisme vivant qui a besoin d'un

Plus en détail

La qualité de l eau. Guide conseil. > Solutions

La qualité de l eau. Guide conseil. > Solutions Guide conseil La qualité de l eau Vous rencontrez un problème avec la qualité de votre eau de puits, de forage, de source, de surface, du robinet, de pluie, ou autre, et vous voulez désinfecter votre eau,

Plus en détail

Prairies de la série La qualité de l eau, ça compte!).

Prairies de la série La qualité de l eau, ça compte!). Agriculture and Agri-Food Canada Agriculture et Agroalimentaire Canada LE BIOLOGIQUE DE L EAU SOUTERRAINE Décembre 1997 ***-*** **-** QU EST-CE QUE LE BIOLOGIQUE DE L EAU? L eau utilisée à des fins de

Plus en détail

TRAITEMENT DE L EAU. Ref. 2241. Qualité et facilité, l assurance du 1er fabricant mondial.

TRAITEMENT DE L EAU. Ref. 2241. Qualité et facilité, l assurance du 1er fabricant mondial. TRAITEMENT DE L EAU Ref. 2241 Qualité et facilité, l assurance du 1er fabricant mondial. QUI SOMMES-NOUS? 1ER FABRICANT MONDIAL 95% des pièces qui composent nos adoucisseurs sont intégralement développées

Plus en détail

VRAI ou FAUX? De l eau, des eaux, quelles différences?

VRAI ou FAUX? De l eau, des eaux, quelles différences? VRAI ou? De l eau, des eaux, quelles différences? Sur les eaux minérales naturelles et les eaux de source Eau minérale naturelle, eau de source, eau de distribution Toutes les eaux apportent le nutriment

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY 1 Nancy, le 24 avril 2014 Délégation Territoriale de Meurthe-et-Moselle Cellule contrôle sanitaire des eaux Affaire suivie par : Stéphanie MONIOT/BR Courriel : ars-lorraine-dt54-vsse@ars.sante.fr Téléphone

Plus en détail

LE SERVICE COMMUNAL DES EAUX

LE SERVICE COMMUNAL DES EAUX LE SERVICE COMMUNAL DES EAUX En créant un budget unique du service de l eau et de celui de l assainissement à compter du er janvier 23, le conseil municipal a confirmé sa volonté d'assurer en régie directe

Plus en détail

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ALIMENTATION EN EAU POTABLE 1

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ALIMENTATION EN EAU POTABLE 1 ANNEXE du PLU Gestion de l eau ALIMENTATION EN EAU POTABLE 1 1. GÉNÉRALITÉS Située au nord-ouest de Paris, la commune de la Frette s étend sur le versant ouest des Buttes du Parisis et l altitude qui est

Plus en détail

Valise environnement UW600 avec ph mètre

Valise environnement UW600 avec ph mètre Valise environnement UW600 avec ph mètre Ce kit peu coûteux de mesure de l environnement facilite l analyse rapide de l eau sur place. L ensemble des tests que contient cette valise sont caractérisés par

Plus en détail

40 ml (volume du bouchon) de RENOLIT ALKORPLUS 81059 pour Pourquoi tout le monde demande la membrane RENOLIT ALKORPLAN? Pour son

40 ml (volume du bouchon) de RENOLIT ALKORPLUS 81059 pour Pourquoi tout le monde demande la membrane RENOLIT ALKORPLAN? Pour son 40 ml (volume du bouchon) de RENOLIT ALKORPLUS 81059 pour Pourquoi tout le monde demande la membrane RENOLIT ALKORPLAN? Pour son entretien facile. 50 m3 d eau; hebdomadairement pendant la saison. Ceci

Plus en détail

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009)

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009) 1 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU --------------------- LABORATOIRE NATIONAL DES EAUX REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Une Foi SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE

Plus en détail

BRITA au service des professionnels

BRITA au service des professionnels BRITA au service des professionnels BRITA, spécialiste de la filtration de l eau à usage des particuliers, met également son expertise à disposition des professionnels. De nombreux appareils que l on trouve

Plus en détail

I) Les solvants hydrophiles A) Eaux

I) Les solvants hydrophiles A) Eaux Les solvants UE 11:Pharmacotechnie et pharmacie galénique Semaine : n 10 (du 09/11/15 au 13/11/15) Date : 13/11/2015 Heure : de 8h00 à 9h00 Professeur : Pr. Gayot Binôme : n 75 Correcteur : n 74 PLAN DU

Plus en détail

Identification des situations à risque de contamination microbienne des eaux : intérêt des méthodes optiques

Identification des situations à risque de contamination microbienne des eaux : intérêt des méthodes optiques Identification des situations à risque de contamination microbienne des eaux : intérêt des méthodes optiques Marie-Florence Thomas Ecole des Métiers de l Environnement Situation à risques Situation à risque

Plus en détail

Journal officiel du 6 avril 2011 Agrément 2011-008 pour 1 à 7 habitants

Journal officiel du 6 avril 2011 Agrément 2011-008 pour 1 à 7 habitants Journal officiel du 6 avril 2011 Agrément 2011-008 pour 1 à 7 habitants Caractéristiques de la microstation Pour l usager : 1) Contrat de maintenance recommandé avec garanties sur la qualité des rejets

Plus en détail

LA PRÉPARATION DES PLAQUES

LA PRÉPARATION DES PLAQUES Fiche n 3 ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE LA PRÉPARATION DES PLAQUES Le bon choix pour faire bonne impression Les formes imprimantes sont pour la plupart constituées d'un support recouvert d'une couche

Plus en détail

Droits de reproduction

Droits de reproduction Droits de reproduction Les établissements scolaires du Québec sont autorisés à utiliser et à reproduire le présent document. Tout autre organisme doit s adresser au C.I.EAU pour obtenir un droit d utilisation

Plus en détail

comprendre ma facture d eau

comprendre ma facture d eau comprendre ma facture d eau Vous venez de recevoir votre facture d eau. A quoi correspondent les rubriques qui la composent et à qui sont elles destinées? Voici quelques éléments de réponse. Zoom sur votre

Plus en détail

Oxydation à l'ozone dans les applications de traitement de l'eau potable. Conception technique & Expertise

Oxydation à l'ozone dans les applications de traitement de l'eau potable. Conception technique & Expertise Oxydation à l'ozone dans les applications de traitement de l'eau potable Conception technique & Expertise Oxydation à l'ozone dans les applications de traitement de l'eau potable L'ozone est communément

Plus en détail

Tu auras à remplir un petit document pour t aider à mettre dans ta mémoire les informations que nous te donnerons. Petite question à poser :

Tu auras à remplir un petit document pour t aider à mettre dans ta mémoire les informations que nous te donnerons. Petite question à poser : Pour débuter notre beau projet de science en ligne, nous allons nous présenter. Nous sommes Maryse et Guylaine. Nous essayons d expliquer différents phénomènes scientifiques. Nous aimerions connaître ;aujourd

Plus en détail

Contrôleur ph / Conductivité

Contrôleur ph / Conductivité Contrôleur ph / Conductivité Le contrôleur ph / Conductivité participe à l analyse des paramètres de l eau pour la rendre potable. Qu est ce qu une eau potable? Une eau potable est une eau que l on peut

Plus en détail

Usine d ultrafiltration

Usine d ultrafiltration Annemasse - Les Voirons Agglomération Usine d ultrafiltration Les Eaux-Belles Etrembières Edito La production de l eau potable, soumise à des normes de plus en plus contraignantes pour le paramètre turbidité*,

Plus en détail

komeo CENTRALE DE TRAITEMENT DE L EAU Détartre & Purifie

komeo CENTRALE DE TRAITEMENT DE L EAU Détartre & Purifie komeo CENTRALE DE TRAITEMENT DE L EAU Détartre & Purifie Chez moi, mon eau est de qualité Le saviez-vous? Chacun d entre nous consomme en moyenne 140 litres d eau par jour, pour la cuisine, la boisson,

Plus en détail

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 1L : Alimentation et environnement Chapitre.1 : Les eaux naturelles I. Eaux de source et eaux minérales Activité.1 : Lire le texte et répondre aux questions. Selon la définition adoptée par la Communauté

Plus en détail

Substitution des sels d aluminium par des sels de fer

Substitution des sels d aluminium par des sels de fer Substitution des sels d aluminium par des sels de fer Retours d expériences sur plusieurs usines d eau potable Cédric HELMER, CIRSEE Pôle Eau Potable 00/00/00 Presentation title 1 Situation actuelle Risque

Plus en détail

MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DE L ENVIRONNEMENT ET DES PARCS

MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DE L ENVIRONNEMENT ET DES PARCS MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DE L ENVIRONNEMENT ET DES PARCS 5.3 Gestion des rejets d eaux résiduaires La gestion des eaux résiduaires de rejet est un élément important à considérer au moment de

Plus en détail

Propre, claire comme du cristal, de l eau à boire sans soucis

Propre, claire comme du cristal, de l eau à boire sans soucis Pure à jamais La Station d eau potable K5 de Kinetico vous soulage de vos inquiétudes vis-à-vis de votre eau - celles d aujourd hui et celles de demain. Propre, claire comme du cristal, de l eau à boire

Plus en détail

Conseil Municipal 17 avril 2009. Le service de l eau potable

Conseil Municipal 17 avril 2009. Le service de l eau potable Conseil Municipal 17 avril 2009 Le service de l eau potable 1. L eau sur TERRE - Quantité - Répartition - Besoins SOMMAIRE 2. L eau en France et dans le Sud Est 3. Le cycle de l eau l domestique - Potabilisation

Plus en détail

L eau du robinet. avec un grand. L eau de votre robinet devient GRAND O DE LYON. > www.grandodelyon.org

L eau du robinet. avec un grand. L eau de votre robinet devient GRAND O DE LYON. > www.grandodelyon.org L eau du robinet avec un grand L eau de votre robinet devient GRAND O DE LYON > www.grandodelyon.org Grand O de Lyon Une eau d excellente qualité mérite bien un nom! Désormais, l eau qui s écoule de votre

Plus en détail

eau service Le calcaire Les cahiers vers une solution de décarbonatation collective p. 2 Le calcaire : une fatalité? la situation et les enjeux

eau service Le calcaire Les cahiers vers une solution de décarbonatation collective p. 2 Le calcaire : une fatalité? la situation et les enjeux Les cahiers supplément technique du magazine eau service N 7 / Novembre 2010 eau service Le calcaire vers une solution de décarbonatation collective p. 2 Le calcaire : une fatalité? la situation et les

Plus en détail

Fiche Présentation générale De la production et de la distribution en eau

Fiche Présentation générale De la production et de la distribution en eau Fiche Présentation générale De la production et de la distribution en eau Descriptif Collectivité distributrice : commune de EAUVILLE Exploitant : Régie communale Zone de distribution () : Le réseau de

Plus en détail

LA PRÉPARATION DES FILMS

LA PRÉPARATION DES FILMS Fiche n 2 ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE LA PRÉPARATION DES FILMS L envers du décor La phase de préparation des films reste identique quel que soit le procédé d'impression utilisé par la suite. La technique

Plus en détail

Pourquoi traiter l eau des réseaux de chauffage Les principales causes de dégradation du réseau La mise en œuvre Les recommandations Saunier Duval

Pourquoi traiter l eau des réseaux de chauffage Les principales causes de dégradation du réseau La mise en œuvre Les recommandations Saunier Duval Pourquoi traiter l eau des réseaux de chauffage Les principales causes de dégradation du réseau La mise en œuvre Les recommandations Saunier Duval Guide de la Qualité de l eau Analyses Causes Contrôle

Plus en détail

ECHANGEURS DE CHALEUR DE PISCINES

ECHANGEURS DE CHALEUR DE PISCINES ECHANGEURS DE CHALEUR DE PISCINES A utiliser avec des chaudières, des panneaux solaires et des pompes de chaleur Guide d'installation, d'exploitation et d'entretien ECHANGEURS DE CHALEUR DE PISCINES Guide

Plus en détail

POUR EN FINIR AVEC LES DÉSAGRÉMENTS D UNE EAU TROP DURE ENJEUX ET SOLUTIONS COLLECTIVES

POUR EN FINIR AVEC LES DÉSAGRÉMENTS D UNE EAU TROP DURE ENJEUX ET SOLUTIONS COLLECTIVES EAUSERVICES LES CAHIERS DES SOLUTIONS NOUVELLES POUR TOUS LES ACTEURS 01 DU TERRITOIRE - Décembre 2014 POUR EN FINIR AVEC LES DÉSAGRÉMENTS D UNE EAU TROP DURE ENJEUX ET SOLUTIONS COLLECTIVES SAVOIR SAVOIR

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant-propos... 4. Les filtres... 8 Les filtres mécaniques... 8 Les filtres fixes à média actif... 12

SOMMAIRE. Avant-propos... 4. Les filtres... 8 Les filtres mécaniques... 8 Les filtres fixes à média actif... 12 SOMMAIRE Avant-propos..................................... 4 Les filtres........................................ 8 Les filtres mécaniques................................ 8 Les filtres fixes à média actif..........................

Plus en détail

Puits et forages privés

Puits et forages privés Puits et forages privés à usage domestique Vous souhaitez remettre en service un ancien puits ou créer un forage privé dans votre jardin et éventuellement consommer l eau ainsi prélevée? règles simples

Plus en détail

Le cycle de l eau. Évaporation. Condensation. Précipitations

Le cycle de l eau. Évaporation. Condensation. Précipitations 1 L eau circule sur toute la surface de la Terre sous forme de nuages, de pluies, de rivières, d océans. 2 En s évaporant sous l effet du soleil, l eau des océans, des rivières, des lacs et des végétaux

Plus en détail

La chloration de l eau potable. Solutions alternatives

La chloration de l eau potable. Solutions alternatives La chloration de l eau potable Solutions alternatives Inconvenients de la chloration Goût et odeur Addition d une substance chimique Formation des sous-produits Pas efficace contre les protozoaires Applications

Plus en détail

VEILLE REGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.5

VEILLE REGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.5 LES EFFLUENTS Code de la Santé Publique L1331-10 Code de l Environnement R214-1 et suivants Arrêté du 22 juin 2007 relatif à la collecte, au transport et au traitement des eaux usées des agglomérations

Plus en détail

Château d eau de Kerstéphan. Station d eau potable de Kerriou. Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE

Château d eau de Kerstéphan. Station d eau potable de Kerriou. Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE a chacun ses Station d eau potable de Kerriou Château d eau de Kerstéphan Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE La collectivité est responsable du service d eau et assainissement. Elle prend

Plus en détail

L ADOUCISSEUR BIOLOGIQUE TRIACTOR. De l application industrielle au confort du particulier

L ADOUCISSEUR BIOLOGIQUE TRIACTOR. De l application industrielle au confort du particulier L ADOUCISSEUR BIOLOGIQUE TRIACTOR De l application industrielle au confort du particulier Solutions pour l usage domestique, le tertiaire, les collectivités et l industrie. Chère Madame, Cher Monsieur,

Plus en détail

3 L ANTI-TARTRE 1 LA FILTRATION 2 LA DÉPOLLUTION. Manomètres d entrée et de sortie. Débit Mètre

3 L ANTI-TARTRE 1 LA FILTRATION 2 LA DÉPOLLUTION. Manomètres d entrée et de sortie. Débit Mètre Manomètres d entrée et de sortie (facilitent la maintenance des cartouches) Débit Mètre (débit immédiat) 3 L ANTI-TARTRE ET LA DYNAMISATION Anti-Calcaire par CATALYSE, parfaitement écologique (sans produits

Plus en détail

Modification des seuils de rejet Potassium, Chlorures et Fluorures de SOCATRI

Modification des seuils de rejet Potassium, Chlorures et Fluorures de SOCATRI Modification des seuils de rejet Potassium, Chlorures et Fluorures de SOCATRI Page : 1/25 Sommaire 1 Objet du document...3 2 Références...4 3 Définitions...5 4 Rappel sur le procédé de traitement des effluents

Plus en détail

Sujets ES / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2012 - Pondichéry REPRÉSENTATION VISUELLE

Sujets ES / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2012 - Pondichéry REPRÉSENTATION VISUELLE 1 sur 7 15/06/2012 21:26 bac, baccalauréat, SVT, sciences, ES, L, 2012, pondichéry, examen, vie, terre, procréation, bois, eau, sujet, épreuve, anticipée, enseignement, scientifique Sujets ES / L des épreuves

Plus en détail

Opération Goutte d'eau

Opération Goutte d'eau Analyse de l Ammoniaque École Secondaire But: Déterminer la concentration en ammoniaque d'une eau potable provenant de 4 sources différentes, et d'un échantillon à la limite acceptée par l'union Européenne

Plus en détail

Kitcisakik. Renseignement généraux sur l eau potable 3 Rendement de votre système en alimentation en eau potable 4

Kitcisakik. Renseignement généraux sur l eau potable 3 Rendement de votre système en alimentation en eau potable 4 Renseignement généraux sur l eau potable 3 Rendement de votre système en alimentation en eau potable 4 Résultats des analyses sur la qualité de l'eau effectués par l opérateur 4 Résultats des analyses

Plus en détail

Sujets L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2005 - Émirats Arabes Unis

Sujets L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2005 - Émirats Arabes Unis Sujets L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2005 - Émirats Arabes Unis Durée de l'épreuve : 1 h 30 Coefficient : 2 L usage de la calculatrice est interdit Le candidat traite la partie I et

Plus en détail

Service Eau et Assainissement

Service Eau et Assainissement Service Eau et Assainissement Sommaire Description du service d'eau potable 3-4 Une eau d'origine variée 5 Le stockage de l'eau 6 La qualité de l'eau 7 Le réseau de distribution 8 Le profil de la consommation

Plus en détail

Simplement précieuse, doublement utile. Utiliser l eau deux fois et récupérer ses calories, une économie intelligente.

Simplement précieuse, doublement utile. Utiliser l eau deux fois et récupérer ses calories, une économie intelligente. Simplement précieuse, doublement utile. Utiliser l eau deux fois et récupérer ses calories, une économie intelligente. L eau se fera-t-elle rare? L EAU sur TERRE en 2025 L eau est aujourd hui considérée

Plus en détail

AQUA TECHNIQUE Parc de l Ile - 15/27, Rue du Port - 92007 NANTERRE - FRANCE Tél : 01 46 14 71 73 / Fax : 01 46 14 71 69 / Email :

AQUA TECHNIQUE Parc de l Ile - 15/27, Rue du Port - 92007 NANTERRE - FRANCE Tél : 01 46 14 71 73 / Fax : 01 46 14 71 69 / Email : AQUA TECHNIQUE Parc de l Ile - 15/27, Rue du Port - 92007 NANTERRE - FRANCE Tél : 01 46 14 71 73 / Fax : 01 46 14 71 69 / Email : info@aqua-technique.fr http://www.aqua-technique.fr http://www.aquakiosk.com

Plus en détail

Guide d'information. SoluCalc La solution au calcaire. Hydro-Bio sa. www.solucalc.com

Guide d'information. SoluCalc La solution au calcaire. Hydro-Bio sa. www.solucalc.com Guide d'information SoluCalc La solution au calcaire Hydro-Bio sa www.solucalc.com STOP... AU CALCAIRE Choisissez une solution vraiment efficace : SoluCalc fonctionne avec l'eau chaude, contrairement aux

Plus en détail

Commune de CHAUX-LA-LOTIERE

Commune de CHAUX-LA-LOTIERE COMMISSION EAU, ASSAINISSEMENT et Environnement COMPTE-RENDU DE RÉUNION DU 09 OCTOBRE 2014 Membres de la commission présents : Mme DURAND Michèle, Mme FRANCHINI Annaïck, M. MENETRIER Denis, M. HUCHON Jean-Michel,

Plus en détail

À propos des services d eau et d assainissement

À propos des services d eau et d assainissement À propos des services d eau et d assainissement D où provient l eau que l on boit? Comment est-elle rendue potable? Comment sont traitées les eaux usées? Du prélèvement de l eau à son retour dans la rivière

Plus en détail

Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau

Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau Une eau dure, c est quoi? La dureté de l eau, encore appelé TH (abréviation de Titre Hydrotimétrique) représente sa teneur en ions

Plus en détail