De l'eau des rivières à l'eau du robinet.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De l'eau des rivières à l'eau du robinet."

Transcription

1 De l'eau des rivières à l'eau du robinet. Pour être en bonne santé, l homme doit consommer 1,5 litre d eau chaque jour. Encore faut-il que cette eau soit d une qualité satisfaisante. L eau est dite potable lorsqu elle peut être bue sans risque pour la santé. Mais attention, une eau en apparence limpide et pure peut cacher des micro-organismes ou des polluants. En effet, au cours de son cycle, l'eau s'est chargée en sels minéraux mais aussi en substances chimiques, en parasites, bactéries ou virus... Avant de la boire, il faut s'assurer de sa qualité. Production et distribution de l'eau potable. Fig 1 : Une rivière comme eau de surface. L'eau est captée et pompée. Alors qu en France, 60% de l eau potable est issue des eaux souterraines, en Bretagne, 80% des eaux brutes sont prélevées dans les eaux de surface. Ceci est dû à la nature compacte du sous-sol. Les zones de captage sont soigneusement sélectionnées et surveillées régulièrement. L'eau est ensuite traitée dans des stations de production d'eau potable qui utilisent tout un éventail de procédés. Elle est d'abord clarifiée puis filtrée et enfin désinfectée. Après son traitement, l'eau est envoyée par le biais de pompes puissantes vers le château d'eau où elle est stockée. L'eau est ensuite distribuée par des canalisations aux consommateurs. Après son utilisation, elle est récupérée par le réseau d'assainissement qui achemine l'eau jusqu'aux usines de traite-ment des eaux usées où elle est dépolluée grâce à une série de procédés puis restituée à son milieu naturel. Les boues d'épuration obtenues sont traitées et valorisées Fig 2 : Circuit d'eau potable : De la rivière à la rivière... (elles servent d'engrais par exemple).

2 Questions : 1 - Le tableau suivant représente la légende de la figure 2. A vous de retrouver les bons numéros! Légendes N Légendes N Station de production d'eau potable 5 Station de captage d'eau de surface 2 Station de traitement des eaux usées 4 Station de captage d'eau souterraine 3 Rivières 1 Consommateurs 6

3 2 - En Bretagne, quelle station de captage est la plus utilisée? Pourquoi? 80% des eaux sont prélevées par des station de captage de surface car les sous-sols sont compactes. 3 - Pourquoi peut-on dire que le trajet effectué par l'eau de consommation constitue un cycle? L'eau est captée en surface dans la rivière et retourne à la rivière après utilisation et traitement.

4 Contrôles de la qualité de l'eau. Le contrôle de la qualité de l'eau doit se faire de l'amont (nappe, eau de surface) jusqu'à l'aval (au robinet), car elle peut aussi se dégrader durant son stockage et son passage dans les réseaux de distribution. La réglementation impose le contrôle de 54 paramètres de qualité. Parmi ceux-ci, on trouve : Le ph : Le ph mesure le caractère acide ou basique d'une eau. L'eau est neutre lorsque son ph est égale à 7. Une eau dont le ph est en dessous de 7 est une eau acide ; c'est le cas d'une eau citronnée. Une eau dont le ph est au dessus de 7 est basique. Par exemple, une eau savonneuse. Une eau potable doit être ni trop acide, ni trop basique. La dureté de l'eau : On parle d'eau dure pour évoquer une eau contenant beaucoup de sels dissous, comme des sels de calcium et de magnésium. On dit alors, dans le langage courant, qu'elle est calcaire. Une eau en contenant peu est appelée «eau douce». La dureté de l'eau diffère d'une région à l'autre. En France, les eaux du Massif central, des Vosges et du Massif Armoricain sont douces alors que celles du bassin parisien sont dures. Pour une personne en bonne santé, la consommation d'eau dure est sans danger. Le désagrément principal lié au calcaire est le dépôt blanc qui se forme à haute température dans les appareils électroménagers. Le nitrate : Le nitrate, comme tous les sels, est une substance chimique très soluble dans l eau. Il migre donc aisément dans la nappe phréatique. La présence de nitrates dans l eau de consommation est principalement attribuable aux activités humaines comme par exemple la culture et l élevage intensifs. Le taux de nitrate dans l'eau potable doit être inférieur 50 mg/l en raison des effets sur la santé. L'aluminium : On utilise ce métal, dans certaines usines de production d'eau potable, dans un procédé de purification de l'eau appelé «floculation». La matière en suspension forme des flocons autour des particules d'aluminium. Elle devient plus lourde et tombe au fond du bassin. Après traitement, l'eau potable ne doit plus contenir d'aluminium car il présente des risques pour la santé. Le chlore : Le chlore est un désinfectant. Il élimine tous les micro-organismes qui pourraient être dangereux pour notre santé. On en ajoute à l'eau afin qu'elle conserve sa bonne qualité en parcourant les canalisations, de la station de production aux consommateurs. Le chlore utilisé dans l eau potable ne présente aucun risque sur le plan sanitaire mais pour le confort du consommateur (odeur), une teneur en chlore limitée est souhaitable.

5 Questions : 4. Autour de quelle valeur doit se situer le ph d'une eau potable? L'eau est potable lorsque son ph est égale à 7 5. L'eau en Bretagne est-elle dure ou douce? Justifier la réponse. En France, les eaux du Massif Armoricain sont douces 6. Quelle est la quantité de nitrate à ne pas dépasser? Le taux de nitrate dans l'eau potable doit être inférieur 50 mg/l en raison des effets sur la santé. 7. L'aluminium est-il naturellement présent dans l'eau? Non, ce métal, dans certaines usines de production d'eau potable, dans un procédé de purification de l'eau 8. Pourquoi l'eau du robinet est-elle chlorée? On en ajoute à l'eau afin qu'elle conserve sa bonne qualité en parcourant les canalisations, de la station de production aux consommateurs. 9. Quelles sont les substances chimiques, citées dans le texte, présentant un danger pour l'homme? Nitrate et aluminium représentent un danger pour la santé de l'homme

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES Première L NOM : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES 1- COMPOSITION D EAUX MINERALES 1-1 Les eaux minérales ont-elles le même goût et donc la même composition? Un écrivain francais

Plus en détail

À propos des services d eau et d assainissement

À propos des services d eau et d assainissement À propos des services d eau et d assainissement D où provient l eau que l on boit? Comment est-elle rendue potable? Comment sont traitées les eaux usées? Du prélèvement de l eau à son retour dans la rivière

Plus en détail

komeo CENTRALE DE TRAITEMENT DE L EAU Détartre & Purifie

komeo CENTRALE DE TRAITEMENT DE L EAU Détartre & Purifie komeo CENTRALE DE TRAITEMENT DE L EAU Détartre & Purifie Chez moi, mon eau est de qualité Le saviez-vous? Chacun d entre nous consomme en moyenne 140 litres d eau par jour, pour la cuisine, la boisson,

Plus en détail

Les clés pour entretenir facilement votre spa. SpaTime la gamme d entretien pour les spas

Les clés pour entretenir facilement votre spa. SpaTime la gamme d entretien pour les spas Les clés pour entretenir facilement votre spa SpaTime la gamme d entretien pour les spas Equilibre de l eau Votre spa est un lieu de détente et de bien-être par excellence. Il est donc essentiel que l

Plus en détail

Dureté de l eau et son traitement

Dureté de l eau et son traitement I - Introduction : Dureté de l eau et son traitement L eau bien que sans danger n est pas chimiquement pure. Après son évaporation, il reste des sels minéraux dont certains rendent l eau dure. Ces sels

Plus en détail

D où vient l eau potable du Grand Lyon?

D où vient l eau potable du Grand Lyon? L eau du Grand Lyon L eau du Grand Lyon Notre agglomération bénéficie d une ressource en eau abondante et de qualité. C est une chance que beaucoup nous envient. En effet, il s agit d un bien précieux

Plus en détail

SELLE Masse d'eau AR51

SELLE Masse d'eau AR51 SELLE Masse d'eau AR51 Présentation Générale : Superficie : 720 m² exutoire : Somme canalisée à Amiens longueur des cours d'eaux principaux : 63,27 km Population du bassin Versant 2006 : 28 211 hab Évolution

Plus en détail

Contrôleur ph / Conductivité

Contrôleur ph / Conductivité Contrôleur ph / Conductivité Le contrôleur ph / Conductivité participe à l analyse des paramètres de l eau pour la rendre potable. Qu est ce qu une eau potable? Une eau potable est une eau que l on peut

Plus en détail

STATION DE PRODUCTION D EAU POTABLE DE LA BOISSONNADE

STATION DE PRODUCTION D EAU POTABLE DE LA BOISSONNADE STATION DE PRODUCTION D EAU POTABLE DE LA BOISSONNADE L usine de la Boissonnade assure la production d eau potable pour la Ville de Rodez. Créée dès 1938, elle a par la suite connu plusieurs modernisations

Plus en détail

Le cycle de l eau domestique

Le cycle de l eau domestique V o y a g e N Avant G O U T E D O d arriver à ton robinet, je passe P O T A B L E par l usine d eau potable. Voici mon voyage depuis la Seine : L E X I Q U E Château d eau : il est conçu pour stocker l

Plus en détail

Les mélanges et les solutions, l eau. Quels sont les liquides qui se mélangent?

Les mélanges et les solutions, l eau. Quels sont les liquides qui se mélangent? 4 5 6 7 8 9 10 Les mélanges et les solutions, l eau QUE SAIS-TU SUR LES LIQUIDES ET LES MÉLANGES, SUR L EAU? Sur ton cahier de sciences, essaie de répondre par VRAI ou FAUX aux phrases qui suivent. A1.

Plus en détail

au Luxembourg Administration de la Gestion de l Eau potable W L eau potable W Les exigences W Traitement domestique est synonyme de vie

au Luxembourg Administration de la Gestion de l Eau potable W L eau potable W Les exigences W Traitement domestique est synonyme de vie L eau potable au Luxembourg Ministère de l Intérieur et de l Aménagement du Territoire Administration de la Gestion de l Eau W L eau potable est synonyme de vie W Les exigences pour notre eau potable W

Plus en détail

dossier de presse par, président du conseil général de la Loire Une station réalisée et gérée par le syndicat Rhône Loire Nord : 2

dossier de presse par, président du conseil général de la Loire Une station réalisée et gérée par le syndicat Rhône Loire Nord : 2 s a m e d i 2 8 o c t o b r e 2 0 0 6 dossier de presse par, président du conseil général de la Loire Une station réalisée et gérée par le syndicat Rhône Loire Nord : 2!"# $ Un travail en parallèle sur

Plus en détail

Journée d information & d échanges des fontainiers. La désinfection de l eau

Journée d information & d échanges des fontainiers. La désinfection de l eau Journée d information & d échanges des fontainiers La désinfection de l eau La désinfection de l eau Le but de la désinfection La désinfection par le Chlore Les méthodes Le dosage Mesurer la teneur en

Plus en détail

Les usages de l eau. 1. Le cycle de l eau domestique. 1. Le prélèvement de l eau dans le milieu naturel. Chapitre

Les usages de l eau. 1. Le cycle de l eau domestique. 1. Le prélèvement de l eau dans le milieu naturel. Chapitre 1. Le cycle de l eau domestique Avant d arriver au robinet, l eau doit être traitée pour être rendue potable, c est-à-dire sans danger pour la consommation humaine. Ces traitements varient suivant l origine

Plus en détail

Les polluants : les nitrates

Les polluants : les nitrates Les polluants : les nitrates L azote est un élément essentiel de la matière vivante. Sa quantité et sa forme chimique dans le milieu aquatique y conditionnent le développement de la vie. [ 1 ] L azote

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN DE VOTRE SPA A L OXYGENE ACTIF

GUIDE D ENTRETIEN DE VOTRE SPA A L OXYGENE ACTIF Actualisé 22/02/2008 - FL GUIDE D ENTRETIEN DE VOTRE SPA A L OXYGENE ACTIF Un bon entretien de votre spa comporte 2 étapes indissociables : le traitement mécanique et le traitement chimique. TRAITEMENT

Plus en détail

Qualité des sols et de l eau

Qualité des sols et de l eau Qualité des sols et de l eau Objectifs du programme Le sol, milieu d échanges de matières Exploiter des documents et mettre en œuvre un protocole pour comprendre les interactions entre le sol et une solution

Plus en détail

Est-elle bonne à boire?

Est-elle bonne à boire? Environnement et Travail Gestion de l environnement et des aires naturelles L eau de votre puits Est-elle bonne à boire? 1 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés peuvent

Plus en détail

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques Visite de la Cité de l Eau et de l Assainissement Avenue Kléber 92700 Colombes SIAAP Syndicat interdépartemental pour l assainissement de l agglomération parisienne L assainissement en région parisienne

Plus en détail

Ajustement de la valeur du ph

Ajustement de la valeur du ph Entretien du spa Ajustement de la valeur du ph Afin de garantir un entretien réussi de l'eau, il est important que la valeur du ph se situe entre 7,0 et 7,4. C est lorsque le ph est situé dans cette fourchette

Plus en détail

Nécessité de la désinfection

Nécessité de la désinfection Fiche 1 NETTOYAGE ET DÉSINFECTION DES OUVRAGES : OBJECTIFS ET PRINCIPES Lors de travaux réalisés sur les réseaux de distribution d eau potable et les appareils qui s y rattachent, il est essentiel de s

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

Le guide de la. plomberie. éditions

Le guide de la. plomberie. éditions Le guide de la plomberie éditions Le guide de la plomberie Mieux comprendre pour bien choisir! éditions Dans la même collection ππmaison et Travaux Le guide du parquet Le guide de la désinsectisation ππargent

Plus en détail

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz FICHE TECHNIQUE Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz 2 4 5 CONNAÎTRE > Réseau d eau froide > Réseau d eau chaude > Réseau de gaz REGARDER > Réseau d eau ENTRETENIR - AMÉLIORER > Contrat d entretien

Plus en détail

L EAU EN OUTAOUAIS. L eau potable. Les types d alimentation en eau potable en Outaouais

L EAU EN OUTAOUAIS. L eau potable. Les types d alimentation en eau potable en Outaouais L EAU EN OUTAOUAIS L eau potable Les types d alimentation en eau potable en Outaouais Dans notre région, 73 % de la population est alimentée en eau potable par des réseaux municipaux. Le reste de la population

Plus en détail

L eau. Sommaire. Équipe de travail : Emeric Beneteaud. Pascal Pujades Sous la direction de : Dominique Petrella

L eau. Sommaire. Équipe de travail : Emeric Beneteaud. Pascal Pujades Sous la direction de : Dominique Petrella L eau Équipe de travail : Emeric Beneteaud Pascal Pujades Sous la direction de : Dominique Petrella Merci à Jean-Michel Raynaud et à Jean-luc Penichou. Année scolaire 2009-2010 Sommaire Page 1 : L eau

Plus en détail

Le collège de Porticcio. présentent. Le goutte à goutte : attention, ça coûte!

Le collège de Porticcio. présentent. Le goutte à goutte : attention, ça coûte! Le collège de Porticcio et présentent Le goutte à goutte : attention, ça coûte! 1 Introduction : En 5 ème, on a appris que l'eau douce ne représente que 2,7 % de l'eau sur Terre. De plus, cette eau douce

Plus en détail

MÉTHODE DE DÉSEMBOUAGE DE CIRCUITS DE CHAUFFAGE

MÉTHODE DE DÉSEMBOUAGE DE CIRCUITS DE CHAUFFAGE MÉTHODE DE DÉSEMBOUAGE DE CIRCUITS DE CHAUFFAGE (Radiateurs et planchers chauffants) Brevet de désembouage N 0116861 EURO FILTR'EAUX 18/22 RUE D ARRAS - F 92000 NANTERRE TÉL. : (33) 01 30 94 37 60 FAX

Plus en détail

Guide pratique de l eau. votre eau

Guide pratique de l eau. votre eau Guide pratique de l eau votre eau L eau est un bien unique qui occupe une place centrale dans notre vie quotidienne. Elle est au cœur de la plupart des actions qui ponctuent nos journées. Depuis sa création

Plus en détail

Contenu 6. EST-IL NECESSAIRE D INSTALLER DES FILTRES POUR AMELIORER LA QUALITE DE

Contenu 6. EST-IL NECESSAIRE D INSTALLER DES FILTRES POUR AMELIORER LA QUALITE DE Administration de la Gestion de l Eau Questions et réponses concernant la gestion de l eau Administration de la Gestion de l'eau Internet: www.waasser.lu Contact: Email: Info@eau.public.lu Contenu Eau

Plus en détail

Le rejet des eaux usées

Le rejet des eaux usées 13 Eaux usées, contexte légal et réglementaire Les eaux usées, si elles étaient rejetées dans le milieu sans traitement, pollueraient gravement l environnement et la ressource en eau. En effet, certaines

Plus en détail

Eau - Assainissement

Eau - Assainissement PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ ET LES RESSOURCES NATURELLES La préservation des milieux humides est l un des points clefs d une politique de développement durable ; tant en raison des intérêts biologiques que

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31 iche de données de sécurité Page : 1/5 1 Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation Emploi de la substance / de la préparation

Plus en détail

Il est important de connaître l eau qui coule autour de chez nous et prendre conscience que cette ressource peut vite se fragiliser.

Il est important de connaître l eau qui coule autour de chez nous et prendre conscience que cette ressource peut vite se fragiliser. Réponses ENQUÊTE SUR L EAU Connaissez-vous les secrets de? Il est important de connaître l eau qui coule autour de chez nous et prendre conscience que cette ressource peut vite se fragiliser. La Lizaine

Plus en détail

Carnet de découverte Le chemin d une goutte d eau. www.metropole-rouen-normandie.fr

Carnet de découverte Le chemin d une goutte d eau. www.metropole-rouen-normandie.fr Carnet de découverte Le chemin d une goutte d eau www.metropole-rouen-normandie.fr Le temps de "voyage" de l eau! Au cours de son cycle, l eau passe à travers différents réservoirs naturels où elle est

Plus en détail

7. NETTOYAGE ET DÉSINFECTION:

7. NETTOYAGE ET DÉSINFECTION: 7. NETTOYAGE ET DÉSINFECTION: Le RD 3484/2000 établit les normes d hygiène relatives à l élaboration, la distribution et la commercialisation des produits alimentaires finis, «pour le nettoyage des installations,

Plus en détail

EDUCATION A L ENVIRONNEMENT QUALITE DE L EAU

EDUCATION A L ENVIRONNEMENT QUALITE DE L EAU DOCUMENT D AIDE A LA PREPARATION DE LA CLASSE Plan de Rénovation de l Enseignement des Sciences et de la Technologie A l école au cycle 3. EDUCATION A L ENVIRONNEMENT QUALITE DE L EAU Groupe sciences Isère

Plus en détail

Eau potable : l'agglo s'implique du sous-sol à votre verre!

Eau potable : l'agglo s'implique du sous-sol à votre verre! Communiqué de presse www.perpignanmediterranee.com Eau potable : l'agglo s'implique du sous-sol à votre verre! Fournir à chaque abonné de l'eau en quantité suffisante et en qualité irréprochable : c'est

Plus en détail

Installations de lavage Herbold Systèmes modulaires pour le lavage de bouteilles usagées en polyester (PET)

Installations de lavage Herbold Systèmes modulaires pour le lavage de bouteilles usagées en polyester (PET) Installations de lavage Herbold Systèmes modulaires pour le lavage de bouteilles usagées en polyester (PET) Unité de lavage à chaud Principe de modularité Composants choisis en fonction de la pureté requise

Plus en détail

L EAU PURE NÉCESSITE DES SOLUTIONS EXTRÊMEMENT PURES. Water Treatment Chemicals

L EAU PURE NÉCESSITE DES SOLUTIONS EXTRÊMEMENT PURES. Water Treatment Chemicals L EAU PURE NÉCESSITE DES SOLUTIONS EXTRÊMEMENT PURES Water Treatment Chemicals L eau pure nécessite des solutions extrêmement pures Même les eaux d égout doivent répondre à des normes strictes. Les habitants

Plus en détail

- - QUALITE DES EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE. Rapport annuel 2009

- - QUALITE DES EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE. Rapport annuel 2009 - - Délégation Territoriale des Hauts-de-Seine Courriel : dd92-sante-environnement@sante.gouv.fr Téléphone : 01 40 97 97 03 (secrétariat : 01 40 97 96 22) Télécopie : 01 40 97 96 23 G:\SANT-ENV\EAU\- 2

Plus en détail

L eau à l intérieur des bâtiments: aspects règlementaires

L eau à l intérieur des bâtiments: aspects règlementaires L eau à l intérieur des bâtiments: aspects règlementaires 01 La règlementation concernant la qualité des eaux destinées à la consommation humaine s applique sans restriction aux installations d eau à l

Plus en détail

Aujourd hui : 99% des foyers français sont desservis en eau potable et 86 % en moyenne dans le monde.

Aujourd hui : 99% des foyers français sont desservis en eau potable et 86 % en moyenne dans le monde. Le dossier du CME : Le circuit de l eau potable Aujourd hui, il nous suffit d ouvrir le robinet pour profiter à volonté d une eau de qualité. Après avoir été traitée, et stockée, l eau est distribuée grâce

Plus en détail

DIRECTIVES CHUV 300 SANITAIRE

DIRECTIVES CHUV 300 SANITAIRE DIRECTIVES CHUV 300 SANITAIRE 303 SOMMAIRE Chapitres Pages Répertoire directives 0. INTRODUCTION 0.1. Généralités 0.1.1. Références...4 0.1.2. Liste des fournisseurs...5 1. ADOUCISSEURS 1.1. Installation

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE (Selon Directive 91/155/CEE modifiée par la Directive 2001/58/CE)

FICHE DE DONNEES DE SECURITE (Selon Directive 91/155/CEE modifiée par la Directive 2001/58/CE) 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / PREPARATION ET DE LA SOCIETE / ENTREPRISE 1.1 Identification de la substance ou de la préparation : BADIGEON CHAUX AERIENNE Nom de la substance : Synonymes : Nom chimique

Plus en détail

Les essentiels Zolux. " l équilibre Tests et analyses"

Les essentiels Zolux.  l équilibre Tests et analyses Les essentiels Zolux " l équilibre Tests et analyses" SOMMAIRE Introduction L aquarium, un processus biologique d autorégulation naturelle: Un aquarium est un milieu vivant, équilibré, stable et quasiment

Plus en détail

- Produits chlorés en solide - Non stabilisé / stabilisé

- Produits chlorés en solide - Non stabilisé / stabilisé - Produits chlorés en solide - Non stabilisé / stabilisé Présentation du groupe Ocedis Ocedis Un groupe au service de l eau 3 sites en France 1 filiale au Maroc 10.000 m² de surface couverte 70 personnes

Plus en détail

Le parcours de l eau dans la maison Du château d eau à la rivière

Le parcours de l eau dans la maison Du château d eau à la rivière Le parcours de l eau du château d eau à la maison L épuration de l eau Le parcours de l eau dans la maison Du château d eau à la rivière Les vases communicants L arrivée de l eau dans la maison Mises en

Plus en détail

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) ZAC des Terrasses de la Sarre 3, Terrasse Normandie BP 50157 57403 SARREBOURG CEDEX Téléphone 03 87 03 05 16 Télécopie 03 87 03 83 49 DEMANDE DE CONTROLE

Plus en détail

Journée «Eau et Assainissement

Journée «Eau et Assainissement Journée «Eau et Assainissement Enjeux et qualité de l eau sur le territoire du SAGE ATG Véronique GONZALEZ 23/01/2014 2 Agence Régionale de Santé Bretagne Origine des ARS : créées par l article 118 de

Plus en détail

Compétences municipales

Compétences municipales Compétences municipales Bien que les puits privés soient sous la responsabilité des résidents, les compétences municipales portent sur la salubrité générale ainsi que sur la protection de l environnement.

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif SIVO - Syndicat Intercommunal de la Vallée de l Ondaine 44, rue de la Tour de Varan - 42700 FIRMINY Le contexte réglementaire La loi sur l eau du 3 janvier

Plus en détail

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE. Bénédicte WELTE

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE. Bénédicte WELTE TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE Bénédicte WELTE AVANT TOUT TRAITEMENT SE POSER TROIS QUESTIONS POURQUOI TRAITER? QUE TRAITER? COMMENT TRAITER? POURQUOI TRAITER? L'eau est toujours recyclée

Plus en détail

Étape 1 : Balancer la chimie de l'eau

Étape 1 : Balancer la chimie de l'eau Étape 1 : Balancer la chimie de l'eau Au printemps surtout et durant l'été, il sera important de contrôler et d'ajuster certain paramètres qui constituent la chimie de l'eau. Cet étape est bien souvent

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/informations sur les composants.

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/informations sur les composants. Date d impression : 9/07/2007 Valable à partir du : 05/06/2007 Page: 1/5 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. Données relatives au produit : Mortier Colle pour collage en

Plus en détail

Les nitrates : sources de problèmes

Les nitrates : sources de problèmes Les nitrates : sources de problèmes Nitrates et azote : quels liens avec notre alimentation et notre eau potable? Les nitrates (NO 3 ) sont des composés chimiques incolores, inodores et insipides constitués

Plus en détail

QUESTIONS. pour tout savoir sur l eau

QUESTIONS. pour tout savoir sur l eau 56 QUESTIONS pour tout savoir sur l eau 56 PARAMÈTRES réglementaires pour définir la qualité de l eau du robinet. 56 QUESTIONS. Autant de réponses pour tout savoir sur l eau du robinet. qualité > COMMENT

Plus en détail

Traitement de l eau brute pour la rendre potable

Traitement de l eau brute pour la rendre potable Traitement de l eau brute pour la rendre potable En France, l eau est prélevée pour les deux tiers dans les nappes d eau souterraines. Ces nappes résultent de l infiltration des eaux de pluie dans le sol

Plus en détail

Eau potable EPANOUISSEMENT DE CHACUN DANS UN CADRE DE VIE SATISFAISANT

Eau potable EPANOUISSEMENT DE CHACUN DANS UN CADRE DE VIE SATISFAISANT C 1 EPANOUISSEMENT DE CHACUN DANS UN CADRE DE VIE SATISFAISANT L alimentation en eau potable n'apparaît pas comme un problème majeur au niveau de la ville. Les réseaux d alimentation sont récents et l

Plus en détail

Dossier d information. La qualité de l eau potable en France

Dossier d information. La qualité de l eau potable en France Ministère de la Santé et des Solidarités Direction générale de la santé Dossier d information La qualité de l eau potable en France Aspects sanitaires et réglementaires Direction générale de la Santé 7

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau du robinet sur le territoire du SEDIF est une eau d excellente qualité L eau potable est l un des produits alimentaires les plus contrôlés. Elle est un vecteur potentiel de nombreuses maladies et

Plus en détail

LA MIGRATION DES SELS DANS UN SUPPORT

LA MIGRATION DES SELS DANS UN SUPPORT M. GHARBI SOCOL SA GR GROUPE LA MIGRATION DES SELS DANS UN SUPPORT MINERAL OU EFFLORESCENCES 1/Définition L humidité présente dans les éléments de construction, qu elle provienne d une condensation, d

Plus en détail

Nitrate d'argent. Service à contacter : UDM Sécurité-Env. - Tél. : 01 45 14 85 94 Fax : 01 45 14 85 18

Nitrate d'argent. Service à contacter : UDM Sécurité-Env. - Tél. : 01 45 14 85 94 Fax : 01 45 14 85 18 Nitrate d'argent Fiche de données de sécurité PROLABO selon la Directive Européenne 91/155/CEE 1. Identification du produit et de la société * Identification du produit Code produit: 21570 Nom du produit:

Plus en détail

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES I Objectifs qualitatifs (5) Risque non atteinte des objectifs des Pas de dépassement du seuil

Plus en détail

Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres. Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois

Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres. Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois BRAVO! Vous arrosez avec l eau de pluie Vous gagnez 100 Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres L équipe suivante joue 2 Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois BRAVO!

Plus en détail

Exercice 1. Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une liste de tous les endroits où l on trouve de l eau dans la nature.

Exercice 1. Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une liste de tous les endroits où l on trouve de l eau dans la nature. La planète bleue Exercice Fiche n / Élève A l aide des documents que tu as consultés, réponds aux Où trouve-t-on de l eau dans l Univers? Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une

Plus en détail

Pour plus d informations sur nos partenariats : aqua-etiam.com

Pour plus d informations sur nos partenariats : aqua-etiam.com Pour plus d informations sur nos partenariats : +31(0)88 7865847 + 31 (0) 88 7865099 info@ Eau saine au goût agréable. Rétention de minéreaux essentiels. Système membranaire inégalé et breveté. Plus de

Plus en détail

Respectons L EAU. pour protéger LA VIE

Respectons L EAU. pour protéger LA VIE Respectons L EAU pour protéger LA VIE Préambule Pourquoi devons nous faire attention à notre façon d utiliser l eau? Sommes-nous égaux sur la Terre face à l utilisation de l eau? Sa potabilisation, son

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

À LA RENCONTRE D UN CHERCHEUR DE FUITE

À LA RENCONTRE D UN CHERCHEUR DE FUITE Eau France Le 17 mars 2015 À LA RENCONTRE D UN CHERCHEUR DE FUITE SUEZ environnement s engage pour gérer durablement la ressource Préserver la ressource en eau représente pour SUEZ environnement plus qu

Plus en détail

L ALIMENTATION EN EAU POTABLE

L ALIMENTATION EN EAU POTABLE C A H I E R P É D A G O G I Q U E N 3 L ALIMENTATION EN EAU POTABLE ISBN (PDF) : 978-2-916869-51-3 L ALIMENTATION EN EAU POTABLE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE SOMMAIRE pages 1- Qu est ce que l eau potable?

Plus en détail

Directives concernant le traitement de l'eau des installations de chauffage à eau chaude

Directives concernant le traitement de l'eau des installations de chauffage à eau chaude Traitement de l'eau - Annexe 1-1/8 Directives concernant le traitement de l'eau des installations de chauffage à eau chaude Comme il n existe pas d eau pure pour le transfert thermique, il faut veiller

Plus en détail

BIOXY S NEW ASSAINISSANT ACIDE PERACÉTIQUE & CONTRÔLE D ODEURS

BIOXY S NEW ASSAINISSANT ACIDE PERACÉTIQUE & CONTRÔLE D ODEURS DESCRIPTION BIOXY S NEW ASSAINISSANT ACIDE PERACÉTIQUE & CONTRÔLE D ODEURS BIOXY S NEW est un produit en poudre qui génère de l acide peracétique dans l eau. BIOXY S NEW a été conçu pour assainir des surfaces

Plus en détail

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire Le ph Qu est-ce que le ph? Le ph mesure l acidité d un liquide. Sa valeur s exprime sur une échelle graduée de 0 à 14 où 1 désigne une substance fortement acide, 7, une substance neutre, et 14, une substance

Plus en détail

Doctrine régionale «eaux pluviales»

Doctrine régionale «eaux pluviales» Doctrine régionale «eaux pluviales» 1- Quels enjeux en Ile-de-France? 2 Leviers réglementaires 3 - Comment assurer la compatibilité des aménagements avec le SDAGE? Estelle Desarnaud Service Eau Sous-Sol

Plus en détail

Ville de Clermont-Ferrand. Gestion de la ressource en eau potable. Journée technique 02.02.2012

Ville de Clermont-Ferrand. Gestion de la ressource en eau potable. Journée technique 02.02.2012 Ville de Clermont-Ferrand Gestion de la ressource en eau potable Journée technique 02.02.2012 Plan Le circuit de l eau à Clermont-Ferrand Ouvrages de production d eau Sources et réservoirs L Usine Elévatoire

Plus en détail

! " #! $ % & ' ( +! *

!  #! $ % & ' ( +! * Géosciences Animation / 2008 !"! " #! $ % & ' ( ) * +! * # $ "!,-. /,0 % * 1 2 3 / - % & / 1 LES ETATS DE L EAU ' ( + % +! %, 4 4 4, 4 4 4 4! Expérience 1/ La dilatation Remplis le bocal en verre aux trois

Plus en détail

Restitution du world café - Levens 05 octobre 2012

Restitution du world café - Levens 05 octobre 2012 Restitution du world café - Levens 05 octobre 2012 Préservation des terres fertiles Une quinzaine de personnes en trois groupes distincts ont apportées leur réflexion leur intelligence Compte rendu Gérard

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

Le traitement des eaux usées

Le traitement des eaux usées GALDIN 4 B Anaïs SNE Le traitement des eaux usées La station d épuration de Lacer Mr Lamarque, technicien du service des eaux et responsable de la station d épuration du Mézinais, est venu nous expliquer

Plus en détail

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère Collecte et dépollution des eaux usées points de repère coûts environnement assainissement Toute eau utilisée pour l activité humaine devient eau usée En France, un habitant consomme en moyenne 150 litres

Plus en détail

Eau - Assainissement

Eau - Assainissement PRESERVER LA BIODIVERSITE ET LES RESSOURCES NATURELLES La préservation des milieux humides est l un des points clefs d une politique de développement durable ; tant en raison des intérêts biologiques de

Plus en détail

Distribution d eau et assainissement

Distribution d eau et assainissement Distribution d eau et assainissement 1 Composé de 3 commissions : Biodiversité Eau-Air-déchets Energie 2 Liste des membres : Christine Antoine, Yannick DeTiege, Xavier Hennard, Marylène Pierre, Jacques

Plus en détail

L eau de Javel. Le produit idéal pour les piscines privées. Chambre Syndicale Nationale de l Eau de Javel

L eau de Javel. Le produit idéal pour les piscines privées. Chambre Syndicale Nationale de l Eau de Javel L eau de Javel Le produit idéal pour les piscines privées Chambre Syndicale Nationale de l Eau de Javel REMARQUE PRÉLIMINAIRE NOUS ATTIRONS L ATTENTION DE L UTILISATEUR SUR LE FAIT QUE CE DOSSIER CONCERNE

Plus en détail

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Introduction INTRODUCTION La mise en décharge, dans le respect de l environnement, de certains types de déchets est un complément important

Plus en détail

«Le salon Indépendant de la Copropriété» 5 ème édition du salon de l ARC. obligatoires en copropriété : comment éviter les pièges?

«Le salon Indépendant de la Copropriété» 5 ème édition du salon de l ARC. obligatoires en copropriété : comment éviter les pièges? «Le salon Indépendant de la Copropriété» 5 ème édition du salon de l ARC les travaux et les dispositifs obligatoires en copropriété : comment éviter les pièges? «Le salon Indépendant de la Copropriété»

Plus en détail

Milieux aquatiques, eau et assainissement

Milieux aquatiques, eau et assainissement A 2 PRESERVER LA BIODIVERSITÉ ET LES RESSOURCES NATURELLES Milieux aquatiques, eau et assainissement La qualité de l eau potable distribuée est satisfaisante, en dépit des pollutions de la nappe qui imposent

Plus en détail

Eaux usées Centre de traitement

Eaux usées Centre de traitement EN BREF Dans une goutte d eau Eaux usées Centre de traitement Les eaux usées sont fréquemment appelées eaux d égout. Il s agit d eaux qui ont été utilisées pour le lavage et le nettoyage par chasse d eau

Plus en détail

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU Libellé de la masse d'eau : Estuaire - Loire Code de la masse d'eau : Code européen : FRG022 Ecorégion : Plaines occidentales Départements et régions concernées : N Département

Plus en détail

Résumé non technique de l étude d impact

Résumé non technique de l étude d impact de l étude d impact 2 2.1 Contexte environnant 2.1.1 Faune et flore La proximité de zones artificialisées, d infrastructures routières majeures et l exploitation antérieures des terres agricoles qui constituent

Plus en détail

Descriptions techniques des interventions à la parcelle

Descriptions techniques des interventions à la parcelle Descriptions techniques des interventions à la parcelle Dans le cadre de stockage suivi d une infiltration ou stockage et réutilisation mises en œuvre à la parcelle, le réservoir souterrain concerne essentiellement

Plus en détail

LANCEMENT OFFICIEL DE LA PLATEFORME AQUA FUTURA ET INAUGURATION DU NOUVEAU LABORATOIRE D EAU DE PARIS. 11 mai 2011

LANCEMENT OFFICIEL DE LA PLATEFORME AQUA FUTURA ET INAUGURATION DU NOUVEAU LABORATOIRE D EAU DE PARIS. 11 mai 2011 DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DE LA PLATEFORME AQUA FUTURA ET INAUGURATION DU NOUVEAU LABORATOIRE D EAU DE PARIS 11 mai 2011 Contact presse : Krystel Lessard 01 42 76 49 61 krystel.lessard@paris.fr

Plus en détail

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Elodie BRELOT Directeur du GRAIE Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures

Plus en détail

La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises

La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises Dans le cadre de démarches environnementales et de développement durable, de nombreux maîtres d ouvrages, notamment les collectivités territoriales,

Plus en détail

Opérations «Chercheurs d Eau» Printemps des Sciences 2004 - ULB

Opérations «Chercheurs d Eau» Printemps des Sciences 2004 - ULB Institut des Filles de Marie Rue Théodore Verhaegen, 6 1060 Saint-Gilles Opérations «Chercheurs d Eau» Printemps des Sciences 2004 - ULB LA CLASSE DE 5TQb 2003-2004 Table des Matières p.2 Table des matières

Plus en détail

Les causes et les conséquences du calcaire, de la corrosion et de l embouage dans les sous-stations hydrauliques

Les causes et les conséquences du calcaire, de la corrosion et de l embouage dans les sous-stations hydrauliques Les causes et les conséquences du calcaire, de la corrosion et de l embouage dans les sous-stations hydrauliques Sommaire Les problèmes rencontrés Le tartre et ses conséquences La corrosion et ses conséquences

Plus en détail

Stations de traitement des effluents

Stations de traitement des effluents Stations de traitement des effluents Laboratoires - Morgues - Médecine nucléaire Blanchisserie et stérilisation - Industriel Stations de traitement des effluents 2 Le traitement d'effluents liquides en

Plus en détail

La santé. passe par l'eau ETABLISSEMENT PUBLIC DU MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DURABLE

La santé. passe par l'eau ETABLISSEMENT PUBLIC DU MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DURABLE La santé passe par l'eau 1 La santé passe par l'eau 2 L'eau c'est la vie 3 L'eau du robinet, fiable et de qualité 4 L'eau potable, enjeu de santé publique 5 Les mille vertus de l'eau 6 L'eau, source d'

Plus en détail

MODE D'EMPLOI BARATTE FJ 100 C FRANCAIS. Janschitz BARATTE FJ 100 C. Mode d emploi. Version 1.0 * Janvier 2010

MODE D'EMPLOI BARATTE FJ 100 C FRANCAIS. Janschitz BARATTE FJ 100 C. Mode d emploi. Version 1.0 * Janvier 2010 Janschitz BARATTE FJ 100 C Mode d emploi Version 1.0 * Janvier 2010 Franz Janschitz Ges.m.b.H Tel.: +43 (0) 42 62 22 51 0 Eisenstrasse 81 Fax.: +43 (0) 42 62 22 51-13 A 9330 Althofen Internet: www.janschitz-gmbh.at

Plus en détail