Un guide de traitement de l eau du puits

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un guide de traitement de l eau du puits"

Transcription

1 Un guide de traitement de l eau du puits Dispositifs de traitement de l'eau à usage domestique Les problèmes relatifs à la qualité de l'eau décrits dans la présente feuille d'information pourraient être réglés à l'aide d'un appareil de traitement de l'eau potable. Il existe une grande variété de tels appareils disponibles pour l'utilisation à la maison. Santé Canada travaille en collaboration étroite avec NSF International afin d'élaborer des normes de rendement pour les dispositifs de traitement de l'eau. Les consommateurs sont encouragés à acheter les produits qui ont été homologués selon ces normes. Contaminants microbiologiques Si l'élimination de la source de contamination n'est pas possible après le traitement choc de désinfection au chlore, il faut envisager l'installation d'un système de désinfection avec cuvée ou en continu ou un nouvel approvisionnement en eau. Certains dispositifs appropriés sont décrits au tableau 2. Tableau 2 : Dispositifs de désinfection de l'eau potable utilisée dans la maison Méthodes de traitement de l'eau Rayons ultraviolet Chloration Ozonation Filtration aux chandelles de céramique Tue tous les micro-organismes. Utilisations Tue tous les micro-organismes. Utilisés de concert avec la microfiltration afin d'améliorer l'inactivation et d'éliminer les particules de matière, y compris les parasites. Tue les bactéries et les virus. Utilisée de concert avec la microfiltration afin d'améliorer l'inactivation et d'éliminer les particules de matière, y compris les parasites. Tue les micro-organismes nuisibles. Utilisée de concert avec la microfiltration afin d'améliorer l'inactivation et d'éliminer les particules de matière, y compris les parasites. Élimine les parasites et les bactéries. Utilisée de concert avec la chloration afin de tuer les virus.

2 Contaminants chimiques L'eau de puits devrait également faire l'objet d'analyses de dépistage de produits chimiques dangereux chaque fois que la contamination est soupçonnée. L'analyse chimique des échantillons d'eau peut être fournie par des laboratoires d'essais commerciaux. Certains laboratoires de santé provinciaux analyseront l'eau pour les nitrates, qui proviennent en général d'activités agricoles et de fuites de fosses septiques. La concentration élevée en nitrates pourrait provoquer la «maladie bleue» (méthémoglobinémie), une condition dans laquelle la méthémoglobine ne peut pas relarguer d'oxygène aux tissus, et qui affecte principalement les bébés de moins de trois mois. D'autres contaminants chimiques inquiétants comprennent les pesticides, les métaux lourds et les composés organiques volatils. Les Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada offrent une liste des concentrations maximales admissibles pour ces produits chimiques. Si des contaminants chimiques dangereux sont dépistés, il faut envisager l'installation d'un dispositif de traitement de l'eau ou une nouvelle source d'eau. Certains dispositifs appropriés sont énumérés au tableau 3. Tableau 3 : Dispositifs d'élimination de produits chimiques Méthodes de traitement de l'eau Filtration à charbon actif* Osmose inverse* Ozonation Utilisations Élimine les produits organiques, y compris les pesticides. Élimine les métaux lourds et les nitrates; souvent utilisée de concert avec les filtres à charbon actif. Élimine les métaux lourds et les nitrates; souvent utilisée de concert avec les filtres à charbon actif. Élimine les produits organiques, y compris les pesticides; souvent utilisée de concert avec les filtres à charbon actif. * Ne devrait pas être utilisée avec des eaux insalubres sur le plan microbiologique ou de l'eau de qualité microbiologique inconnue.

3 Dureté, goût, odeur et couleur L'eau de puits renferme des minéraux qui se produisent naturellement, tels que le calcium, le fer et le soufre. Bien que ces minéraux ne soient pas dangereux pour la santé humaine, ils peuvent modifier la dureté, le goût, l'odeur et la couleur de l'eau lorsqu'ils sont présents en quantité excessive. Les eaux souterraines pourraient aussi contenir des matières organiques naturelles (tanins). Le tableau 4 décrit certains signes qui pourraient indiquer la présence de ces substances dans l'eau de votre puits et certaines solutions. Pour choisir la meilleure méthode de traitement, il faudrait effectuer l'analyse complète de la liste de minéraux avant de faire l'achat d'un dispositif. Tableau 4 : Problèmes esthétiques communs de la qualité de l'eau et solutions Problème Cause Solutions Eau dure (tartre/dépôts calcaires dans les bouilloires et les chaudières à eau) Taches de rouille (rouge à brune) sur les appareils et la lessive et (ou) goût métallique Taches noires sur les appareils et la lessive et (ou) goût métallique Excès de calcium (calcaire) Excès de fer Excès de manganèse Adoucisseur d'eau* Osmose inverse Chloration-filtration Filtration aux sables verts Aération-filtration Chloration-filtration Filtration aux sables verts Aération-filtration Odeur d'oeufs couvis Hydrogène sulfuré Chloration-filtration Filtration aux sables verts Aération-filtration L'eau a un effet laxatif Excès de sulfates Osmose inverse Turbidité/granulosité Boue-vase-argilesédiments dans l'eau Filtres à sédiments Couleur organique (thé) Tanins Chloration-filtration Ozonation-filtration * Les personnes qui ont un régime pauvre en sodium devraient envisager de consulter leur médecin avant de boire l'eau adoucie artificiellement. Le fer et le manganèse peuvent être éliminés aussi par un adoucisseur d'eau, à condition que l'eau ne soit pas trop dure.

4 La couleur Norme : Esthétique < 15 UCV La couleur peut être d origine minérale ou organique. Les éléments minéraux susceptibles de colorer l eau sont le fer (teinte rougeâtre) et le manganèse (teinte noirâtre). Les substances organiques qui donnent une coloration à l eau sont nombreuses. On peut penser aux algues, à la décomposition de végétaux, aux tannins et aux lignines. La turbidité Norme : < 5 UTN La turbidité vient des particules en suspension dans l eau qui diffusent la lumière dont le limon, l argile, les matières organiques et inorganiques en fines particules. Certaines conditions météorologiques peuvent modifier la turbidité d un approvisionnement en eau. Par exemple, les hautes chaleurs en été, les pluies torrentielles et le renversement des lacs à l automne et au printemps sont des facteurs qui augmentent la turbidité. Le ph Norme : entre 6,5 et 8,5 Le ph est une mesure de l activité des ions d hydrogène (H+) contenus dans l eau. Il correspond au logarithme de la concentration des ions H+. L échelle du ph varie entre 0 et 14, soit une forte acidité (0) et une base forte (14). Une eau légèrement acide sera entre 6,5 et 7. Une eau légèrement alcaline sera entre 7,2 et 8,3. La valeur du ph donne donc une idée de son alcalinité et de sa teneur en CO2. Il faut toutefois faire attention, une eau qui a un ph de 7 peut être agressive si la dureté et l alcalinité sont faibles. Le fer (Fe) et le manganèse (Mn) Norme : Esthétique; Fer 0,3 mg/l et Mn 0,05 mg/l Le fer et le manganèse sont souvent présents dans l eau et ce, en quantité variable selon les régions et la provenance de l eau. La norme a été décidée selon une qualité esthétique. En effet, le fer et le manganèse ne sont pas des substances toxiques. Par contre, au-delà de la norme prescrite, ces composantes donnent une couleur et un goût désagréable à l eau et elles sont responsables des taches laissées sur les vêtements et sur les accessoires de plomberie. La dureté totale Norme : Esthétique < 120 mg/l L eau naturelle étant riche en CO2 et en oxygène a un grand pouvoir dissolvant au contact des minéraux comme le

5 calcite, le gypse et la dolomite. L eau peut les dissoudre et acquérir une dureté de plusieurs milliers de mg/l selon l endroit où elle passe. Les cations qui sont responsables de la dureté sont les cations multivalents. La dureté totale est composée d'environ 80% de dureté calcique et 20% de dureté magnésienne. Dans la dureté calcique, on retrouve seulement le calcium (Ca2+) et dans la dureté magnésienne, on retrouve tous les autres cations multivalents. Dans certains cas, la dureté peut devenir un problème. Par exemple, une dureté trop élevée précipite mal le savon, elle peut donc tacher la vaisselle, laisser des dépôts de calcaire dans les réservoirs d eau chaude et les bouilloires. Par contre, si l eau ne contient pas assez de dureté, celle-ci devient agressive et elle attaque les tuyaux et les autres accessoires par corrosion. Voici comment est classée la dureté : Degré de dureté Concentration en mg/l de CaCO3 Douce 0-60 Modérément douce Dure Très dure 180 et plus Les chlorures Norme : Proposition < 250 mg/l Les chlorures sont présents dans presque toutes les eaux. Les concentrations sont très variables, pouvant passer d une dizaine de mg/l à plus d un millier de mg/l. La provenance des chlorures peut être due au passage de l eau à travers des percolations de roches sédimentaires, à l'intrusion d eau salée dans les eaux souterraines et à l épandage de chlorure de sodium et de calcium sur les routes. La concentration maximale en chlorure proposée est de 250 mg/l, car à des concentrations supérieures, l eau peut avoir un goût de sel. Les chlorures sont aussi des agents corrosifs à des concentrations élevées. L alcalinité Norme : Proposition entre 30 et 500 mg/l L alcalinité, c est la teneur de l eau en carbonate (CO3), en bicarbonate (HCO3) et en alcali (OH-). Il n existe aucune norme applicable à l alcalinité. L alcalinité de l eau est toutefois considérée acceptable entre 30 et 500 mg/l de CaCO3 et bonne entre 100 et 200 mg/l de CaCO3. Cependant, l alcalinité est le principal facteur de contrôle de l agressivité de

6 l eau et de son pouvoir incrustant. Une eau agressive a tendance à réagir avec le métal des canalisations et à le corroder alors qu une eau incrustante a tendance à précipiter des sels dans le tuyau et à réduire son diamètre utile. La conductivité Norme : Proposition < 1650 ms/cm La conductivité de l eau est en fonction de son contenu en ions, spécialement de leur capacité à conduire l électricité. La conductivité de l eau est directement liée à la concentration des impuretés présentes dans l eau sous forme ionique. La mesure de la conductivité est influencée par le ph et la température. Il est aussi possible de déduire le résidu sec filtrable par la conductivité. Les nitrates (No3) Norme : < 10 mg/l Les nitrates sont présents un peu partout dans la nature. Les nitrates proviennent de l oxydation de l azote en milieu naturel. La concentration en nitrate dans l eau potable ne doit pas dépasser 10 mg/l, principalement à cause des cas de méthémoglobinémie rapportés chez les jeunes bébés. Cette affection peut être mortelle chez les enfants. Les sulfates Norme : < 500 mg/l Les sulfates proviennent des roches gypseuses et l oxydation des sulfures répandus dans les roches comme les pyrites. Les sulfates les plus fréquemment rencontrés sont le sulfate de sodium, le sulfate d ammonium et le sulfate de magnésium. Au Québec, la concentration de sulfate maximale permise est de 500 mg/l. Bien que l ion de sulfate soit l un des anions les moins toxiques, une concentration de 250 mg/l peut occasionner des problèmes gastro-intestinaux chez les enfants et une concentration de 300 mg/l peut être laxative chez les adultes. En Europe, on considère que l eau est non potable si la concentration en sulfate dépasse 250 mg/l. Analyse bactériologique et chimique L arsenic dépasse la norme de mg/l L arsenic est considéré, par santé Canada, comme un produit cancérigène. L OMS recommande mg/l. Les coliformes fécaux dépassent la norme de 0 UFC/100 ml Les coliformes sont présents dans le système intestinal et ils se développent à 37 C. La présence de coliformes fécaux atteste une pollution d origine fécale qui est récente. La source de contamination est près de la source en eau. L organisme indicateur est E.Colis.

7 Les colonies atypiques dépassent la norme de 200 UCF 100ml Cette eau est considérée comme non potable, selon les normes gouvernementales. Les coliformes totaux dépassent la norme de 10 UCF 100ml Lorsqu il y a un astérisque, cela indique qu étant donné le nombre de colonies atypiques élevé, il est probable que le nombre de coliformes totaux soit aussi trop élevé. Entérocoques et streptocoques fécaux dépassent la norme de 0 UFC/100 ml Streptocoques du groupe sérologique D, on les retrouve souvent dans le tractus gastro-intestinal des humains et de plusieurs animaux. Elles sont présentes dans les intestins d environ 75 % des humains. Ils sont aussi susceptibles de contaminer les eaux d approvisionnement, ils sont plutôt typiques des déjections animales. Quant à la persistance des entérocoques dans divers types d eau, elle peut être supérieure à celle des autres organismes indicateurs, notamment en raison de leur résistance notoire aux agents désinfectants.

Contenu. Compétences

Contenu. Compétences Séance 2 Correction Contenu Composition chimique d une eau de consommation Compétences Analyse qualitative d une eau Exercice I Les différentes eaux L eau minérale naturelle possède des propriétés favorables

Plus en détail

C - Qualité des sols et de l eau. Bilan

C - Qualité des sols et de l eau. Bilan C - Qualité des sols et de l eau Bilan 1 CAH, Solution du sol et nutrition minérale végétale Le sol est un système complexe formé : D'une fraction solide minérale faite de fragments de roche issus du sous-sol

Plus en détail

Prairies de la série La qualité de l eau, ça compte!).

Prairies de la série La qualité de l eau, ça compte!). Agriculture and Agri-Food Canada Agriculture et Agroalimentaire Canada LE BIOLOGIQUE DE L EAU SOUTERRAINE Décembre 1997 ***-*** **-** QU EST-CE QUE LE BIOLOGIQUE DE L EAU? L eau utilisée à des fins de

Plus en détail

Année Internationale de l Eau Douce

Année Internationale de l Eau Douce Démystifier la Qualité de l'eau Démystifier la Qualité de l'eau Jean-François Goulet, d.t.a. Groupe Horticole Ledoux inc. Ste-Hélène de Bagot. (40) 79-2222. 2003 Année Internationale de l Eau Douce Démystifier

Plus en détail

Qualité de l eau. I. Analyse qualitative d une eau. 1. Test de mises en évidences de quelques ions :

Qualité de l eau. I. Analyse qualitative d une eau. 1. Test de mises en évidences de quelques ions : 1 Qualité de l eau L eau potable est le produit alimentaire le plus surveillé. Les normes de qualité de l eau potable définies par le ministère de la Santé et le Parlement Européen sont très rigoureuses.

Plus en détail

Chimie. Conductivité. Ammonium :

Chimie. Conductivité. Ammonium : Chimie Conductivité La conductivité de l'eau est l'aptitude d'une solution à permettre le passage du courant électrique. C'est à dire la capacité de l'eau à faire passer un courant électrique d'un point

Plus en détail

I) Les solvants hydrophiles A) Eaux

I) Les solvants hydrophiles A) Eaux Les solvants UE 11:Pharmacotechnie et pharmacie galénique Semaine : n 10 (du 09/11/15 au 13/11/15) Date : 13/11/2015 Heure : de 8h00 à 9h00 Professeur : Pr. Gayot Binôme : n 75 Correcteur : n 74 PLAN DU

Plus en détail

Information sur la qualité de l'eau distribuée en 2013

Information sur la qualité de l'eau distribuée en 2013 Administration, Quai Maria-Belgia 18 CH 1800 Vevey Information sur la qualité de l'eau distribuée en 2013 Ressources En 2013, la production globale du SIGE en eau de boisson s'élève à plus de 11.8 millions

Plus en détail

Les différents traitements de l eau

Les différents traitements de l eau Les différents traitements de l eau Mise à jour le 21/04/2010 Chaque français utilise 100 à 200 litres d eau potable par jour, dont 3 à 5 litres qui servent à l eau de boisson et à la préparation des repas.

Plus en détail

Les Cahiers de PRED CONSEIL

Les Cahiers de PRED CONSEIL Les Cahiers de PRED CONSEIL Série Savoir & Comprendre N 3 L eau potable Introduction Elle fait régulièrement la une des informations, mais savons-nous réellement ce qu est l eau potable, qu elles sont

Plus en détail

L eau du logement MCAD. I- Alimentation en eau.

L eau du logement MCAD. I- Alimentation en eau. L eau du logement I- Alimentation en eau. L eau est un bien rare, fragile et précieux. L eau est le patrimoine de tous et il faut la protéger. Elle est utilisée pour : - Nourriture et boissons : 7%. -

Plus en détail

Commune de LE TAMPON:

Commune de LE TAMPON: Commune de LE TAMPON: Réseau 19 EME KM (chemin Géranium), 19ème Km (RN3), chemins Philippe Técher, des Maraîchers les Hauts, Fargeau et Barbot Vous êtes alimenté(e)(s) par : une eau de surface Vous dépendez

Plus en détail

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale Produit Paramètre microbiologiques Valeur de tolérance UFC Eau potable Salmonelles spp nd/5 l Eau potable non traitée: - à la source - dans le réseau de distribution Eau potable traitée: - après le traitement

Plus en détail

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes.

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes. II/ Traitement des eaux (CDI) 1/ Le traitement des eaux à Aix pour les rendre potables Activité TD 1/ Indiquer une station de traitement des eaux de la ville d Aix. http://www.mairie-aixenprovence.fr/article.php3?id_article=60

Plus en détail

MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DE L ENVIRONNEMENT ET DES PARCS

MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DE L ENVIRONNEMENT ET DES PARCS MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DE L ENVIRONNEMENT ET DES PARCS 5.3 Gestion des rejets d eaux résiduaires La gestion des eaux résiduaires de rejet est un élément important à considérer au moment de

Plus en détail

Les nitrates fiche guide

Les nitrates fiche guide Les nitrates fiche guide Notions abordées Chimie Sciences Mathématiques - Réactions chimiques - Concentration - Filtration - Rôle de l azote - Etude d un écosystème - Proportionnalité Objectifs d apprentissage

Plus en détail

I - LES EAUX DE CONSOMMATION

I - LES EAUX DE CONSOMMATION THEME N 2 : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Ce thème est une approche à la fois individuelle et globale des problèmes de l'alimentation des hommes sur la planète. Ce thème doit permettre de poser scientifiquement

Plus en détail

INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU

INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU INFORMATION 211 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU EAUSERVICE NOUS METTONS TOUT EN OEUVRE POUR PRÉSERVER L ENVIRONNEMENT ET PRÉVENIR TOUTE ÉVENTUELLE POLLUTION DE L EAU eauservice c est : Le distributeur

Plus en détail

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009)

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009) 1 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU --------------------- LABORATOIRE NATIONAL DES EAUX REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Une Foi SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE

Plus en détail

QUALITÉ DE L EAU DANS LES INSTALLATIONS TECHNIQUES DU BÂTIMENT

QUALITÉ DE L EAU DANS LES INSTALLATIONS TECHNIQUES DU BÂTIMENT Remplissage des eaux de chauffage et traitement d'eau QUALITÉ DE L EAU DANS LES INSTALLATIONS TECHNIQUES DU BÂTIMENT SA Route du Madelain 6 1753 Matran Association des techniciens en chauffage, climatisation

Plus en détail

L eau dure La dureté de l eau

L eau dure La dureté de l eau L eau dure La dureté de l eau Tous les jours, les publicités nous parlent de l'eau qui est trop dure, de l'eau qui est pleine de calcaire, que cela n'est pas bon. Quelles sont les conséquences liées à

Plus en détail

SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON

SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON LA FILTRATION PAR OSMOSE INVERSE La filtration par osmose inverse est généralement considérée comme la plus efficace des systèmes de filtration disponible. A

Plus en détail

Avant-propos. Sommaire. Les défis. Page 02. L eau et ses constituants. Page 06. La formation de dépôts calcaires. Page 13. Page 15

Avant-propos. Sommaire. Les défis. Page 02. L eau et ses constituants. Page 06. La formation de dépôts calcaires. Page 13. Page 15 Le guide de l eau Avant-propos Sommaire L eau potable est un élément essentiel de votre quotidien et se trouve à la base d une hygiène alimentaire irréprochable. Elle s utilise dans les domaines les plus

Plus en détail

COURS DE CHI35 THEME EXPOSE:DETERMINATION DE LE DURETE DE L EAU. (Equilibres des carbonates)

COURS DE CHI35 THEME EXPOSE:DETERMINATION DE LE DURETE DE L EAU. (Equilibres des carbonates) UNIVERSITE DE DSCHANG FACULTE DES SCIENCES DEPARTEMENT DE CHIMIE UNIVERSITY OF DSCHANG FACULTY OF SCIENCES DEPARTMENT OF CHEMISTRY COURS DE CHI35 THEME EXPOSE:DETERMINATION DE LE DURETE DE L EAU (Equilibres

Plus en détail

Renseignements wellcare MD concernant La désinfection de votre puits

Renseignements wellcare MD concernant La désinfection de votre puits concernant La désinfection de votre puits La chloration désinfecte votre puits en détruisant les bactéries et les micro-organismes insalubres et en éliminant le fer, le manganèse et le sulfure d hydrogène

Plus en détail

BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE. - Pratique expérimentale -

BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE. - Pratique expérimentale - BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE Durée : 6 heures Coef. : 7 Poste n : SUJET n 1 - Pratique expérimentale - DOSAGES D UNE EAU MINÉRALE D HÉPAR Fiche de choix (à rendre avec la copie)

Plus en détail

! " #$% &%"'% ( )$'"*+,*-!. /,01

!  #$% &%'% ( )$'*+,*-!. /,01 $/% $$!! " #$% &%"'% ( )$'"*+,*-!. /,01 "%$2%$/%)#'34"$!)5 6 7 8!"#$ "%!&'(#'%!)&*&#+ *'##'& 6 La plus grande partie de l'eau qui tombe en pluie provient de la mer. 0%2$ *,,%2'

Plus en détail

L'eau, c'est la santé Lexique

L'eau, c'est la santé Lexique L'eau, c'est la santé Lexique De façon naturelle, l'eau contient toute une gamme de composés chimiques, puisque l'eau est le solvant universel! Certains de ces produits sont bons pour la santé, d'autres

Plus en détail

De l'eau des rivières à l'eau du robinet.

De l'eau des rivières à l'eau du robinet. De l'eau des rivières à l'eau du robinet. Pour être en bonne santé, l homme doit consommer 1,5 litre d eau chaque jour. Encore faut-il que cette eau soit d une qualité satisfaisante. L eau est dite potable

Plus en détail

Opération Goutte d'eau

Opération Goutte d'eau Analyse de l Ammoniaque École Secondaire But: Déterminer la concentration en ammoniaque d'une eau potable provenant de 4 sources différentes, et d'un échantillon à la limite acceptée par l'union Européenne

Plus en détail

LES EAUX DE CONSOMMATION

LES EAUX DE CONSOMMATION 1L TP COURS Partie 2 N 1 LES EAUX DE CONSOMMATION A. LES DIFFERENTS TYPES D EAUX Existetil plusieurs types d eaux de consommation? Il existe deux types d eaux de consommation : l eau minérale et l eau

Plus en détail

Pour améliorer la qualité Objectif esthétique pour l eau potable 1 mg/l

Pour améliorer la qualité Objectif esthétique pour l eau potable 1 mg/l Dans une goutte d eau Cuivre Le cuivre (Cu) est présent à l état naturel dans la roche, le sol, les plantes, les animaux, l eau, les sédiments et l air. Le cuivre est souvent présent sous forme de minéraux,

Plus en détail

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU INTRODUCTION L'eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. Elle est une ressource indispensable aux êtres vivants et aux activités humaines.

Plus en détail

Qui de Monsieur EAUCLAIR ou de son ami a raison?

Qui de Monsieur EAUCLAIR ou de son ami a raison? CME 5.3 Pourquoi adoucir l eau? Monsieur EAUCLAIR emménage dans une nouvelle région. Il constate que sa cafetière s est entartrée au bout de deux mois. Un de ses amis lui dit que : «ton eau n est pas claire

Plus en détail

QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU

QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU I. LE SOL, UN MILIEU D'ECHANGES DE MATIERE On définit le sol comme la partie supérieure et arable de l'écorce terrestre. Une plante est un organisme vivant qui a besoin d'un

Plus en détail

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 1L : Alimentation et environnement Chapitre.1 : Les eaux naturelles I. Eaux de source et eaux minérales Activité.1 : Lire le texte et répondre aux questions. Selon la définition adoptée par la Communauté

Plus en détail

LA VERITE SUR L ADOUCISSEUR QUESTION ET RÉPONSE EXEMPLES ET TECHNIQUES

LA VERITE SUR L ADOUCISSEUR QUESTION ET RÉPONSE EXEMPLES ET TECHNIQUES LA VERITE SUR L ADOUCISSEUR QUESTION ET RÉPONSE EXEMPLES ET TECHNIQUES VRAI OU FAUX? TOUT SAVOIR SUR LE TRAITEMENT DE L EAU L EAU ADOUCIE EST POTABLE? L EAU ADOUCIE A UN GOÛT SALÉ? BOIRE L EAU ADOUCIE

Plus en détail

TP : Mesure de la dureté de l eau

TP : Mesure de la dureté de l eau TP : Mesure de la dureté de l eau Mots-clés : Production d eau potable / Traitement des eaux Document 1 : Les conséquences de la dureté de l eau Une eau alimentaire ne doit pas être trop douce car l Homme

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour une eau de qualité

Les bonnes pratiques pour une eau de qualité Les bonnes pratiques pour une eau de qualité en élevages de volailles label RÉSUMÉ Les résultats d une enquête menée par l ARVOL (Association Régionale des Volailles de Chair d Aquitaine) en 2004 ont montré

Plus en détail

Les minéraux calcium et magnésium jouent un rôle utile pour la santé (os, dents, cheveux, muscles). Ils rendent l eau plus agréable à boire.

Les minéraux calcium et magnésium jouent un rôle utile pour la santé (os, dents, cheveux, muscles). Ils rendent l eau plus agréable à boire. Calcaire En traversant les diverses couches géologiques, l'eau se charge en de nombreux minéraux et notamment en carbonate de calcium, plus communément appelé calcaire. Une eau riche en calcaire est qualifiée

Plus en détail

Chapitre C1 : Les eaux de consommation

Chapitre C1 : Les eaux de consommation Chapitre C1 : Les eaux de consommation I) Une eau minérale est-elle de l eau pure? Activité expérimentale : 1- Peser un bécher de 150 ml à l aide de la balance. 2- Introduire 100 ml d eau minérale Hépar

Plus en détail

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 2 nde : Sciences et laboratoires (SL) Activité : Etude qualitative d une eau minérale Objectif : Comparer les résultats expérimentaux observés avec les valeurs données sur les étiquettes de quelques eaux

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant-propos... 4. Les filtres... 8 Les filtres mécaniques... 8 Les filtres fixes à média actif... 12

SOMMAIRE. Avant-propos... 4. Les filtres... 8 Les filtres mécaniques... 8 Les filtres fixes à média actif... 12 SOMMAIRE Avant-propos..................................... 4 Les filtres........................................ 8 Les filtres mécaniques................................ 8 Les filtres fixes à média actif..........................

Plus en détail

Est-elle bonne à boire?

Est-elle bonne à boire? Environnement et Travail Gestion de l environnement et des aires naturelles L eau de votre puits Est-elle bonne à boire? 1 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés peuvent

Plus en détail

L ADOUCISSEUR BIOLOGIQUE TRIACTOR. De l application industrielle au confort du particulier

L ADOUCISSEUR BIOLOGIQUE TRIACTOR. De l application industrielle au confort du particulier L ADOUCISSEUR BIOLOGIQUE TRIACTOR De l application industrielle au confort du particulier Solutions pour l usage domestique, le tertiaire, les collectivités et l industrie. Chère Madame, Cher Monsieur,

Plus en détail

Comprendre la formation et la fertilité des sols

Comprendre la formation et la fertilité des sols Comprendre la formation et la fertilité des sols Un sol est constitué d'éléments minéraux et de matières organiques. Il prend naissance à partir de la roche puis évolue sous l'action du climat et de la

Plus en détail

Valise environnement UW600 avec ph mètre

Valise environnement UW600 avec ph mètre Valise environnement UW600 avec ph mètre Ce kit peu coûteux de mesure de l environnement facilite l analyse rapide de l eau sur place. L ensemble des tests que contient cette valise sont caractérisés par

Plus en détail

MPS : Eaux de consommation

MPS : Eaux de consommation Activité expérimentale n 1 M. Suet 2nd Compétences travaillées Compétences S approprier : Réaliser : Mobiliser et Exploiter ses connaissances : Mettre en œuvre une démarche expérimentale : Valider : Communiquer

Plus en détail

Propre, claire comme du cristal, de l eau à boire sans soucis

Propre, claire comme du cristal, de l eau à boire sans soucis Pure à jamais La Station d eau potable K5 de Kinetico vous soulage de vos inquiétudes vis-à-vis de votre eau - celles d aujourd hui et celles de demain. Propre, claire comme du cristal, de l eau à boire

Plus en détail

Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées

Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées Examen de Chimie des eaux septembre 2002 T. MOUTIN Licence Sciences de la Terre Durée : 1 heure Documents non autorisés, calculatrices autorisées On considère une eau en équilibre avec le CO 2 (g) dont

Plus en détail

Eau liquide. Vapeur d eau (gaz) Eau solide. 1L : Alimentation et environnement Activité.2 : Des eaux naturelles à l eau potable

Eau liquide. Vapeur d eau (gaz) Eau solide. 1L : Alimentation et environnement Activité.2 : Des eaux naturelles à l eau potable 1L : Alimentation et environnement Activité.2 : Des eaux naturelles à l eau potable I. L eau dans tous ses états : Qu est-ce qu une molécule d eau? C est la plus petite quantité d eau "possible". Dans

Plus en détail

L eau dans le processus de lavagedésinfection. conditions de mesure des paramètres. 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti

L eau dans le processus de lavagedésinfection. conditions de mesure des paramètres. 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti L eau dans le processus de lavagedésinfection et de stérilisation: conditions de mesure des paramètres 15 mars 2007, SSSH P. Ménard et L. Rosetti Les normes Normes sur l eau purifiée (pharma, laboratoire,

Plus en détail

Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau

Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau Une eau dure, c est quoi? La dureté de l eau, encore appelé TH (abréviation de Titre Hydrotimétrique) représente sa teneur en ions

Plus en détail

Vapeur, Eau : analyses, résultats attendus et conséquences

Vapeur, Eau : analyses, résultats attendus et conséquences Vapeur, Eau : analyses, résultats attendus et conséquences Frédy Cavin : expert en stérilisation CHUV Journées des formateurs de la SSSH, 12.2.2013 «Plus une eau est pure, moins elle a de poissons» Proverbe

Plus en détail

Foire aux questions sur un avis d ébullition de l eau

Foire aux questions sur un avis d ébullition de l eau Foire aux questions sur un avis d ébullition de l eau Q : En quoi consiste un avis d ébullition de l eau? R : Il s agit d un avis recommandant aux résidents de faire bouillir l eau du robinet pendant au

Plus en détail

Opération Goutte d'eau

Opération Goutte d'eau Analyse du Fer École Secondaire But: Déterminer la concentration de fer dans de l'eau potable provenant de 4 sources différentes plus un échantillon à la valeur limite en fer selon les recommandations

Plus en détail

www.solutions-tmi.com

www.solutions-tmi.com CARAFE FILTRANTE DAFI Les vertus d une eau de source chez soi et à volonté GARANTIE 2 ANS CARAFE FILTRANTE DAFI Capacité globale : 3,3 L utile : 1,5 L Indicateur changement cartouche manuel / électronique

Plus en détail

Fiche de présentation de la ressource

Fiche de présentation de la ressource Fiche de présentation de la ressource Classe : Terminale Enseignement : Chimie biochimie sciences du vivant THEME 5 du programme : Des systèmes vivants existent à grande échelle : écosystèmes et biosphère

Plus en détail

Détermination du pourcentage de transmittance UV : méthode par spectrophotométrie UV-visible, lecture à 254 nm

Détermination du pourcentage de transmittance UV : méthode par spectrophotométrie UV-visible, lecture à 254 nm Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 103 %TUV 1.0 Détermination du pourcentage de transmittance UV : méthode par spectrophotométrie UV-visible, lecture à 254 nm 2016-02-03 (révision

Plus en détail

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation.

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Article 1 er.- En application des dispositions de l article 1 er du décret exécutif n 92-65

Plus en détail

FICHE D ÉVALUATION TECHNIQUE DU COMITÉ SUR LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT EN EAU POTABLE. Degrémont NF-Azur. Niveau de développement :

FICHE D ÉVALUATION TECHNIQUE DU COMITÉ SUR LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT EN EAU POTABLE. Degrémont NF-Azur. Niveau de développement : FICHE D ÉVALUATION TECHNIQUE DU COMITÉ SUR LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT EN EAU POTABLE Degrémont NF-Azur Niveau de développement : EN VALIDATION À L ÉCHELLE RÉELLE Janvier 2011 1- DONNÉES GÉNÉRALES Nom

Plus en détail

Traitement de l eau aux rayons ultraviolets (UV) Comment fonctionne le traitement aux rayons UV?

Traitement de l eau aux rayons ultraviolets (UV) Comment fonctionne le traitement aux rayons UV? CF 41 a Qu est-ce que le traitement aux rayons UV? Le traitement aux rayons UV désigne le procédé de désinfection de l eau qui traverse une source lumineuse particulière. Protégée par un manchon transparent

Plus en détail

Facteurs influençant la concentration en plomb dans l'eau.

Facteurs influençant la concentration en plomb dans l'eau. Facteurs influençant la concentration en plomb dans l'eau. Article rédigé par Michel Meyer (Chargé de recherche - Laboratoire d'ingénierie Moléculaire pour la Séparation et les Applications des Gaz (LIMSAG)

Plus en détail

Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge

Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 300 C 1.0 Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge

Plus en détail

Qualité chimique et bactériologique des eaux de consommation du Sud Algérien

Qualité chimique et bactériologique des eaux de consommation du Sud Algérien Qualité chimique et bactériologique des eaux de consommation du Sud Algérien H.M.DJELLOULI - S. TALEB Laboratoire de Chimie Analytique Appliquée Faculté des Sciences-Université D. LIABES de Sidi Bel- Abbès

Plus en détail

La boîte à outils des serriculteurs

La boîte à outils des serriculteurs Produit par le Syndicat des producteurs en serre du Québec Vol. 1 nº 5c Système de recyclage des eaux de lessivage Aspect rééquilibrage des solutions nutritives Modèle pour entreprises de production de

Plus en détail

Kitcisakik. Renseignement généraux sur l eau potable 3 Rendement de votre système en alimentation en eau potable 4

Kitcisakik. Renseignement généraux sur l eau potable 3 Rendement de votre système en alimentation en eau potable 4 Renseignement généraux sur l eau potable 3 Rendement de votre système en alimentation en eau potable 4 Résultats des analyses sur la qualité de l'eau effectués par l opérateur 4 Résultats des analyses

Plus en détail

2015-2016 Qualité de l'eau Biochimie UE : 11 Pharmacotechnie et pharmacie galénique Qualité de l'eau

2015-2016 Qualité de l'eau Biochimie UE : 11 Pharmacotechnie et pharmacie galénique Qualité de l'eau Biochimie UE : 11 Pharmacotechnie et pharmacie galénique Qualité de l'eau Semaine : n 13 (du 30/11/15 au 04/12/15) Date : 03/12/2015 Heure : de 9h à 10h Professeur : Pr. Gayot Binôme : n 29 Correcteur

Plus en détail

Compétences municipales

Compétences municipales Compétences municipales Bien que les puits privés soient sous la responsabilité des résidents, les compétences municipales portent sur la salubrité générale ainsi que sur la protection de l environnement.

Plus en détail

QUALITE DE L EAU EN ELEVAGE AVICOLE. Montiel Antoine

QUALITE DE L EAU EN ELEVAGE AVICOLE. Montiel Antoine QUALITE DE L EAU EN ELEVAGE AVICOLE Montiel Antoine Président du CES Eau de l AFSSA et ancien Directeur QualitéEnvironnement à Eau de Paris INTRODUCTION Dans cette intervention, sera traitée l incidence

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES Première L NOM : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES 1- COMPOSITION D EAUX MINERALES 1-1 Les eaux minérales ont-elles le même goût et donc la même composition? Un écrivain francais

Plus en détail

`çããéåí Ç íéêãáåéê=ëá=äûçå= ~=ÄÉëçáå=ÇÛìå ~ÇçìÅáëëÉìê=ÇÛÉ~ì\

`çããéåí Ç íéêãáåéê=ëá=äûçå= ~=ÄÉëçáå=ÇÛìå ~ÇçìÅáëëÉìê=ÇÛÉ~ì\ sçíêé=ã~áëçå CF 41d Pour comprendre l utilité des adoucisseurs d eau et leur mode de fonctionnement, il faut d abord savoir ce qui différencie l eau douce de l eau dure. On présume dans ce document que

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY 1 Nancy, le 24 avril 2014 Délégation Territoriale de Meurthe-et-Moselle Cellule contrôle sanitaire des eaux Affaire suivie par : Stéphanie MONIOT/BR Courriel : ars-lorraine-dt54-vsse@ars.sante.fr Téléphone

Plus en détail

De l eau pure directement à votre robinet

De l eau pure directement à votre robinet De l eau pure directement à votre robinet BIEN-ÊTRE ÉCONOMIE PLAISIR ÉCOLOGIE Regardez votre eau de plus près... Virus et Bactéries Certaines bactéries sont sans danger mais d autres peuvent provoquer

Plus en détail

Dureté de l eau et son traitement

Dureté de l eau et son traitement I - Introduction : Dureté de l eau et son traitement L eau bien que sans danger n est pas chimiquement pure. Après son évaporation, il reste des sels minéraux dont certains rendent l eau dure. Ces sels

Plus en détail

Vers une agriculture durable au niveau de la planète. Document 1 : Par Florence Daine et Agnès Duperrin - Septembre 2007 le 22/08/07. Notre temps.

Vers une agriculture durable au niveau de la planète. Document 1 : Par Florence Daine et Agnès Duperrin - Septembre 2007 le 22/08/07. Notre temps. Vers une agriculture durable au niveau de la planète Thème 2: Nourrir l humanité NOTIONS ET CONTENUS Chapitre 1 : La qualité des eaux COMPETENCES ATTENDUES Eau de source, eau minérale, eau du robinet ;

Plus en détail

Cyanures non oxydables au chlore : fraction massique des cyanures totaux moins la fraction massique des cyanures libres.

Cyanures non oxydables au chlore : fraction massique des cyanures totaux moins la fraction massique des cyanures libres. 1. Objet E.II.4.V1 DOSAGE DES CYANURES TOTAUX ET LIBRES : MÉTHODES D ANALYSE EN FLUX CONTINU Cette procédure a pour objet la détermination de la teneur en cyanures libres, en cyanures non oxydables au

Plus en détail

40 ml (volume du bouchon) de RENOLIT ALKORPLUS 81059 pour Pourquoi tout le monde demande la membrane RENOLIT ALKORPLAN? Pour son

40 ml (volume du bouchon) de RENOLIT ALKORPLUS 81059 pour Pourquoi tout le monde demande la membrane RENOLIT ALKORPLAN? Pour son 40 ml (volume du bouchon) de RENOLIT ALKORPLUS 81059 pour Pourquoi tout le monde demande la membrane RENOLIT ALKORPLAN? Pour son entretien facile. 50 m3 d eau; hebdomadairement pendant la saison. Ceci

Plus en détail

H.S.22D T.P. N 2 Quels sont les ions présents en solution dans les eaux minérales?

H.S.22D T.P. N 2 Quels sont les ions présents en solution dans les eaux minérales? H.S.22D T.P. N 2 Quels sont les ions présents en solution dans les eaux minérales? I) Objectif : L objectif de ce T.P. est de reconnaître les ions présents dans une eau minérale ou si possible mettre en

Plus en détail

Fiche de recommandations alimentaires

Fiche de recommandations alimentaires Commission Nutrition Fiche de recommandations alimentaires Mai 2009 Eaux et Santé Réf. : 8119-05/09 Bialec - Nancy Gérard Gay, Philippe Hartemann (Laboratoire d Hydrologie et de Climatologie Médicale de

Plus en détail

Sujets ES / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2012 - Pondichéry REPRÉSENTATION VISUELLE

Sujets ES / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2012 - Pondichéry REPRÉSENTATION VISUELLE 1 sur 7 15/06/2012 21:26 bac, baccalauréat, SVT, sciences, ES, L, 2012, pondichéry, examen, vie, terre, procréation, bois, eau, sujet, épreuve, anticipée, enseignement, scientifique Sujets ES / L des épreuves

Plus en détail

Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James

Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James Direction de santé publique Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James Monique Beausoleil, M.Sc., toxicologue 12 novembre 2014 MISE EN CONTEXTE Le 10

Plus en détail

CatoCool. Traitement de l eau pour systèmes de refroidissement

CatoCool. Traitement de l eau pour systèmes de refroidissement CatoCool Traitement de l eau pour systèmes de refroidissement Eau de refroidissement Avantages et défauts En plus d être un produit de base facilement disponible, l eau a également la propriété d être

Plus en détail

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Analyse de qualité de l eau 212 Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Entre août et octobre 212, l OBVNEBSL a procédé a des

Plus en détail

Dureté d'une eau - Dosage complexométrique

Dureté d'une eau - Dosage complexométrique Dureté d'une eau - Dosage complexométrique Objectifs : Découvrir un autre type de dosage, Prendre conscience de l existence de critères auxquels doit répondre une eau potable. A Introduction : 1 Généralités

Plus en détail

Opération Goutte d'eau

Opération Goutte d'eau Analyse du Manganèse École Secondaire But: Déterminer la concentration de manganèse dans l'eau potable provenant de 4 sources différentes, plus d'un échantillon ayant la valeur limite recommandée par le

Plus en détail

Poste 3: L environnement et le gaz naturel

Poste 3: L environnement et le gaz naturel instructions élèves Poste 3: L environnement et le gaz naturel Objectif: Tu connais les différentes formes de pollution de l environnement causés par des sources d énergies diverses et tu connais les avantages

Plus en détail

,GHQWLILFDWLRQGHODVXEVWDQFHGXPpODQJHHWGHODVRFLpWpOHQWUHSULVH

,GHQWLILFDWLRQGHODVXEVWDQFHGXPpODQJHHWGHODVRFLpWpOHQWUHSULVH Page : 1/7,GHQWLILFDWLRQGHODVXEVWDQFHGXPpODQJHHWGHODVRFLpWpOHQWUHSULVH,GHQWLILFDWHXUGHSURGXLW (PSORLGHODVXEVWDQFHGHODSUpSDUDWLRQ Insecticide 5HQVHLJQHPHQWVQFHUQDQWOHIRXUQLVVHXUGHODILFKHGHGRQQpHVGHVpFXULWp

Plus en détail

ources d eau potable Dans une goutte d eau

ources d eau potable Dans une goutte d eau Dans une goutte d eau Sources d eau potable Saviez-vous que 40 pour cent des Néo-Écossais possèdent leur propre source d eau (puits creusé ou foré, ou source d eau en surface)? Le reste de la population

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

Direction de la production de l eau potable MISE AUX NORMES DES USINES DE PRODUCTION D EAU POTABLE (PROJET MNU)

Direction de la production de l eau potable MISE AUX NORMES DES USINES DE PRODUCTION D EAU POTABLE (PROJET MNU) Direction de la production de l eau potable MISE AUX NORMES DES USINES DE PRODUCTION D EAU POTABLE (PROJET MNU) Mise MISE aux AUX normes NORMES des usines DES (MNU) USINES (MNU) 1.0 Présentation d ensemble

Plus en détail

Filtration de l eau Cartouches...Page 3. Porte filtre vide...page 8. Cartouches spécifiques...page 12

Filtration de l eau Cartouches...Page 3. Porte filtre vide...page 8. Cartouches spécifiques...page 12 - 1 - Filtration de l eau Cartouches...Page 3 Porte filtre vide...page 8 Cartouches spécifiques...page 12 Eau de boisson Osmoseur, anti-nitrates anti-goût...page 18 Traitement anti-tartre par Polyphosphates...Page

Plus en détail

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques Le ciment 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques 1. Fabrication du ciment Le ciment est obtenu à partir du calcaire (CaCO 3 ) et de l argile

Plus en détail

Mesure de la conductivité des eaux

Mesure de la conductivité des eaux Mesure de la conductivité des eaux La conductivité est utilisée pour la détermination de quantité de matière dans une solution (nombre de moles dissoutes par litre). Les applications industrielles de mesure

Plus en détail

Expérience # 3. Extraction de la caféine du thé

Expérience # 3. Extraction de la caféine du thé Expérience # 3 1. But Le but de l expérience consistera à extraire la caféine du thé. ous pourrons ainsi nous familiariser avec les techniques d extraction par solvant et d évaporation sous vide. 2. Théorie

Plus en détail

Le Potentiel d Oxydoréduction (POR) :

Le Potentiel d Oxydoréduction (POR) : FICHE D INFORMATION Le Potentiel d Oxydoréduction (POR) : un nouvel outil pour évaluer la qualité de l eau info.hybrid@hendrix-genetics.com www.hybridturkeys.com Une eau propre et saine est l un des facteurs

Plus en détail

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau 2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2 Thème 2 Utilisation des ressources naturelles L eau Problématique générale: Des millions d hommes, dans les pays défavorisés, meurent encore chaque année pour avoir

Plus en détail

Norme générale pour les eaux potables en bouteilles/conditionnées

Norme générale pour les eaux potables en bouteilles/conditionnées Projet de norme tunisienne pour homologation PNT 09.83 (2007) Norme générale pour les eaux potables en bouteilles/conditionnées Indice de classement : 09.83 ICS : 67.160.20 Langue : français Descripteurs

Plus en détail

Caractéristiques chimiques

Caractéristiques chimiques Caractéristiques chimiques L exploitation géothermique de la ressource en eau nécessite de connaître la stabilité chimique des eaux afin d évaluer leur impact éventuel sur les systèmes de pompes à chaleur.

Plus en détail

MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS

MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICE 4 MAITRISE DE L ACIDITE DES SOLS Au même titre que la matière organique, la prise en compte du statut acido-basique du sol est un préalable

Plus en détail