PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE"

Transcription

1 PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2)

2 1 TABLE DES MATIÈRE INTRODUCTION LE PLAN D ACTION... 3 ORIENTATION 1 : Développement du sentiment d appartenance et de la participation sociale dans le quartier Saint-Jean-Vianney afin d augmenter le sentiment de sécurité.. 4 Objectif 1.1 Favoriser le développement du sentiment d appartenance afin de renforcer le lien social et communautaire entre les citoyens... 4 Objectif 1.2 Mettre en valeur et favoriser le rôle actif du citoyen dans son quartier... 5 Objectif 1.3 Augmenter le sentiment de sécurité dans le quartier par l implication citoyenne... 5 ORIENTATION 2: Amélioration des conditions sociales des résidants du quartier : agir en amont pour contrer l insécurité, les incivilités et les crimes contre la personne... 6 Objectif 2.1 Faire de la Maison de quartier un lieu de socialisation et de convergence vers les ressources sociales et communautaires... 6 Objectif 2.2 Consolider et développer des lieux, des activités et des projets de socialisation, de loisirs et de sports dédiés aux jeunes et aux jeunes adultes du quartier... 6 Objectif 2.3 Encourager, soutenir et contribuer au développement d initiatives visant à combler les besoins de base des résidants les plus vulnérables du quartier... 7 Objectif 2.4 Mettre en place des mesures préventives afin de contrer, notamment, les incivilités et les crimes contre la personne... 7 ORIENTATION 3: Accès à des espaces publics accueillants et sécuritaires pour tous... 8 Objectif 3.1 Améliorer la sécurité et le sentiment de sécurité par l aménagement urbain... 8 Objectif 3.2 Augmenter la sécurité et le sentiment de sécurité par l amélioration de l entretien dans les parcs et les rues... 9 Objectif 3.3 Maximiser le rôle récréatif et rassembleur des parcs... 9 Objectif 3.4 Améliorer la sécurité à pied et à vélo ORIENTATION 4 : Amélioration des modes de communication de l information aux résidants du quartier Objectif 4.1 Améliorer l accès et la circulation de l information concernant les activités et services offerts dans le quartier et à proximité LA STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION Objectif 1 Structurer et coordonner l action à travers un plan d action Objectif 2 Diffuser l information portant sur le plan d action et son contenu Objectif 3 Adapter l action concertée en fonction des changements observés dans le quartier en termes de criminalité, d incivilité et d insécurité... 14

3 2 INTRODUCTION Dans les pages suivantes sont présentés le plan d action en sécurité pour le quartier Saint-Jean-Vianney ainsi que la stratégie de mise en œuvre des actions qu il contient. Il s agit d outils permettant de rassembler et de mobiliser les acteurs qui seront dans différents volets du plan d action, autour d une vision partagée et d actions communes. Ce plan d action découle de conclusions tirées d un diagnostic de sécurité effectué dans le quartier Saint-Jean-Vianney en Le plan d action présente les objectifs spécifiques en fonction de chaque orientation élaborée, ainsi que les activités, les personnes responsables, les organismes et/ou personnes à impliquer, les indicateurs de résultats, de même que certaines informations temporelles quant à sa mise en application. Il est important de préciser que le plan d action n est pas un plan d action annuel, mais bien un plan d action plus large qui couvre l ensemble des objectifs et des actions qui seront poursuivis dans le cadre de la stratégie d amélioration de la sécurité et du sentiment de sécurité dans le quartier Saint-Jean-Vianney. De plus, il faut également préciser qu à cette étape du processus de planification de l action, la période qui sera couverte par le plan d action n a pas encore été déterminée. La dernière partie de ce document présente la stratégie de mise en œuvre du plan d action. Celle-ci est également déclinée en grands objectifs et en actions à poursuivre pour les atteindre. Des indicateurs de résultats ont également été élaborés.

4 3 1. LE PLAN D ACTION Les quatre (4) orientations qui vont guider le plan d action ainsi que les grands objectifs qui s y rattachent sont les suivants : ORIENTATION 1 : Développement du sentiment d appartenance et de la participation sociale dans le quartier Saint-Jean-Vianney afin d augmenter le sentiment de sécurité Objectif 1.1 : Favoriser le développement du sentiment d appartenance afin de renforcer le lien social et communautaire entre les citoyens Objectif 1.2 : Mettre en valeur et favoriser le rôle actif du citoyen dans son quartier Objectif 1.3 : Augmenter le sentiment de sécurité dans le quartier par l implication citoyenne ORIENTATION 2 : Amélioration des conditions sociales des résidants du quartier : agir en amont pour contrer l insécurité, les incivilités et les crimes contre la personne Objectif 2.1 : Faire de la Maison de quartier un lieu de socialisation et de convergence vers les ressources sociales et communautaires Objectif 2.2 : Consolider et développer des lieux, des activités et des projets de socialisation, de loisirs et de sports dédiés aux jeunes et aux jeunes adultes du quartier Objectif 2.3 : Encourager, soutenir et contribuer au développement d initiatives visant à combler les besoins de base des résidants les plus vulnérables du quartier Objectif 2.4 Mettre en place des mesures préventives afin de contrer, notamment, les incivilités et les crimes contre la personne ORIENTATION 3 : Accès à des espaces publics accueillants et sécuritaires pour tous Objectif 3.1 : Améliorer la sécurité et le sentiment de sécurité par l aménagement urbain Objectif 3.2 : Augmenter la sécurité et le sentiment de sécurité par l amélioration de l entretien dans les parcs et les rues Objectif 3.3 : Maximiser le rôle récréatif et rassembleur des parcs et autres lieux publics Objectif 3.4 : Améliorer la sécurité à pied et à vélo ORIENTATION 4 : Amélioration des modes de communication de l information aux résidants du quartier Objectif 4.1 : Améliorer l accès et la circulation de l information concernant les activités et services offerts dans le quartier et à proximité Le plan d action détaillé est présenté dans les pages qui suivent.

5 4 ORIENTATION 1 : Développement du sentiment d appartenance et de la participation sociale dans le quartier Saint-Jean-Vianney afin d augmenter le sentiment de sécurité Objectif 1.1 Favoriser le développement du sentiment d appartenance afin de renforcer le lien social et communautaire entre les citoyens Organisation et mise en place d activités sociales et familiales [fêtes de quartier, tournoi de pétanque, théâtre pour enfants, conte pour enfants dans le parc, etc.] dans divers lieux du quartier [parcs, Maison de quartier, etc.] Organisation et mise en place d activités interculturelles [dégustation de plats, lecture de contes d ici et d ailleurs] Organisation et mise en place d activités intergénérationnelles [lecture de contes par des personnes âgées, aide au devoir, etc.] afin de faciliter l établissement d un lien de confiance et de favoriser la connaissance mutuelle Identification des nouveaux résidants, organisation et mise en place d activités d information et d intégration pour les nouveaux résidants du quartier Organisation régulière d opérations d embellissement du quartier [plantation de fleur dans les parcs et espaces publics, concours du plus beau jardin ou balcon fleuri, etc., concours d aménagement extérieurs, etc.] Des activités sociales et familiales sont organisées de façon régulière dans le quartier en collaboration avec divers acteurs (nombre et type d activités; nombre de participants) Des activités interculturelles sont organisées de façon régulière dans le quartier en collaboration avec divers acteurs (nombre et type d activités; nombre de participants) Des activités intergénérationnelles (jeunes, aînés, familles) sont organisées de façon régulière dans le quartier en collaboration avec divers acteurs (nombre et type d activités; nombre de participants) Un processus permettant d identifier et de rejoindre les nouveaux résidants du quartier a été mis en place Des activités d information et d intégration des nouveaux résidants sont organisées de façon régulière dans le quartier en collaboration avec divers acteurs (nombre et type d activités; nombre de participants) Le quartier est plus accueillant et soigné

6 5 ORIENTATION 1 : Développement du sentiment d appartenance et de la participation sociale dans le quartier Saint-Jean-Vianney afin d augmenter le sentiment de sécurité Objectif 1.2 Mettre en valeur et favoriser le rôle actif du citoyen dans son quartier Objectif 1.3 Augmenter le sentiment de sécurité dans le quartier par l implication citoyenne Mise en place d une campagne de sensibilisation et de promotion portant sur l importance pour les citoyens de jouer un rôle actif dans leur quartier (leur communauté) Identification des activités déjà existantes auxquelles pourraient s intégrer certains citoyens à titre bénévole Mise en place de nouvelles occasions permettant aux résidants d être actifs dans leur communauté [bénévolat récurrent, implication dans l organisation d activités ponctuelles pour mettre en valeur le quartier (corvées, nettoyage de printemps), etc.] Développement d activités d entraide et de partage entre citoyens [visites d amitié, Réseau Sentinelles, etc.] Développement d activités ciblées ou des projets permettant à des citoyens de s impliquer et de jouer un rôle actif dans l amélioration de la sécurité dans le quartier [Développement d un projet du type «Parents-secours»; organisation de marche exploratoire dans divers secteurs, développement de comités de surveillance de quartier (ex. Neighbourhood Watch)] Une campagne de sensibilisation et de promotion portant sur le rôle actif du citoyen dans son quartier a été planifiée Des activités ont été organisées et des messages ont été diffusés en lien avec la campagne Les possibilités d implications bénévole et sociale pour les citoyens dans le quartier ont été répertoriées De nouvelles occasions d implication sociale ont été mise en place dans le quartier (nombre et type d activités; nombre de participants) Une variété d activités permettant l entraide et le partage entre citoyens sont disponibles dans le quartier (nombre et type d activités; nombre de participants) Une variété d activités permettant aux citoyens de jouer un rôle actif dans l amélioration de la sécurité dans le quartier sont disponibles (nombre et type d activités; nombre de participants)

7 6 ORIENTATION 2: Amélioration des conditions sociales des résidants du quartier : agir en amont pour contrer l insécurité, les incivilités et les crimes contre la personne Objectif 2.1 Faire de la Maison de quartier un lieu de socialisation et de convergence vers les ressources sociales et communautaires Objectif 2.2 Consolider et développer des lieux, des activités et des projets de socialisation, de loisirs et de sports dédiés aux jeunes et aux jeunes adultes du quartier Amélioration de l accès des résidants du quartier à des ressources sociales et communautaires par le biais de la Maison de quartier [Organismes hébergés en permanence, prêts de locaux temporaires pour activités ou rencontres ponctuelles, mise en place d un système de références aux ressources, etc.] Consolidation ou développement de projets donnant accès aux jeunes à des lieux de socialisation et à des espaces qui leurs sont dédiés Consolidation et développement d activités récréatives, sportives et de loisirs structurées et supervisées destinées aux jeunes, et aux jeunes adultes Les principaux organismes du quartier sont présents dans la Maison de quartier soit parce qu ils ont : o des locaux permanents dans la Maison de quartier o accès à des locaux de façon ponctuelle ou plus récurrente afin de rencontrer des résidants au quartier Des ententes de prêts ou de location de locaux donnent accès aux résidants du quartier à des ressources communautaires, médicales ou sociales situées hors territoire, à proximité de leur milieu de vie Les résidants ont accès à un système de référence aux ressources dont elles ont besoin par le biais de la maison de quartier Les jeunes ont accès à un ou plusieurs lieux de rassemblement favorable(s) à la socialisation, sans que cela ne nuise aux autres résidants du quartier Les jeunes et aux jeunes adultes ont accès et utilisent diverses activités récréatives, sportives et de loisirs structurées dans le quartier (nombre et type d activités; nombre de participants)

8 7 ORIENTATION 2: Amélioration des conditions sociales des résidants du quartier : agir en amont pour contrer l insécurité, les incivilités et les crimes contre la personne Objectif 2.3 Encourager, soutenir et contribuer au développement d initiatives visant à combler les besoins de base des résidants les plus vulnérables du quartier Objectif 2.4 Mettre en place des mesures préventives afin de contrer, notamment, les incivilités et les crimes contre la personne Encouragement, soutien et/ou contribution à des initiatives visant l amélioration de l accès à des services médicaux et sociaux de proximité [Le Carrefour le Moutier pourrait offrir un service d écoute dans le quartier, etc.] Encouragement, soutien et/ou contribution à des initiatives visant l amélioration de la sécurité alimentaire dans le quartier Encouragement, soutien et/ou contribution à des initiatives visant l augmentation du logement social avec ou sans soutien communautaire Encouragement, soutien et contribution à des initiatives visant l amélioration de la qualité et de la salubrité des logements locatifs Mise en place d une stratégie concertée visant à augmenter les activités de prévention en lien avec la sécurité [identification de bonnes pratiques implantées ailleurs, arrimages de nouvelles actions avec des actions existantes, adoption de messages de préventions communs aux divers acteurs de la concertation, etc.] Mise en place de diverses activités concertées, ponctuelles ou plus récurrentes [campagnes de sensibilisation, capsules ou sessions d information et de sensibilisation diffusées lors d activités ludiques où d événements existants etc.] visant à prévenir les problèmes de sécurité, les incivilités et l insécurité dans le quartier Saint-Jean-Vianney et portant sur divers sujets [lutte contre la banalisation de l intimidation et de la violence, activités de sensibilisation aux règles de civisme, à la prévention des incivilités et de la criminalité, etc.] Les résidants de Saint-Jean-Vianney ont un meilleur accès à des services médicaux et sociaux à proximité de leur milieu de vie (nombre et type de services; nombre de participants) L accès des résidants à des ressources permettant d améliorer leur sécurité alimentaire est augmenté (nombre et type de services; nombre de participants) La proportion de logements sociaux a augmenté dans le quartier (nombre) La salubrité et la qualité des logements locatifs sont améliorées Une stratégie visant à augmenter les actions préventives et concertées est mise en place La stratégie est mise à jour de façon régulière Diverses activités ont été organisées en fonction de la stratégie qui a été adoptée (nombre et type de services; nombre de participants)

9 8 ORIENTATION 3: Accès à des espaces publics accueillants et sécuritaires 1 pour tous Objectif 3.1 Améliorer la sécurité et le sentiment de sécurité par l aménagement urbain Réaménagement et amélioration du mobilier urbain dans les parcs du quartier [Installation de clôtures autour des parcs avec aires de jeux situés à proximité de rues, augmentation du nombre de poubelles, augmentation de la taille de la clôture de piscine du Parc Marquette, Installation de bancs de parc.] Mise en place d un parc à chien dans le quartier Amélioration de l aménagement de l éclairage dans le quartier (ajouts de certains lampadaires dans des lieux stratégiques) Mise en place d un lieu sécuritaire où les enfants peuvent glisser en toute sécurité en hiver Les clôtures ont été installées autour des parcs empêchent les enfants d accéder aux rues passantes La piscine est entourée d une clôture suffisamment haute pour d éviter les introductions illicites sur le terrain en dehors des heures d ouverture Les résidants disposent de suffisamment de bancs pour se reposer et occuper les parcs Les résidants disposent de suffisamment de poubelles dans les parcs Les résidants du quartier disposent d un lieu sécuritaire, dédié à la promenade de chiens Les parcs et espaces publics extérieurs sont éclairés de façon adéquate Un lieu sécuritaire a été aménagé pour que les enfants puissent glisser en toute sécurité dans un parc dans le quartier 1 On réfère ici tant à la sécurité physique que sociale.

10 9 ORIENTATION 3: Accès à des espaces publics accueillants et sécuritaires 2 pour tous (suite) Objectif 3.2 Augmenter la sécurité et le sentiment de sécurité par l amélioration de l entretien dans les parcs et les rues Objectif 3.3 Maximiser le rôle récréatif et rassembleur des parcs Ramassage régulier des déchets dans les parcs Champlain et Marquette Amélioration de l entretien et du déneigement des rues Amélioration de l entretien de l éclairage dans le quartier (changer les ampoules défectueuses dans lampadaires) Organisation d activités de loisirs, culturelles et de sports dans les parcs afin de favoriser la diversification des profils des personnes qui fréquentent les parcs [développement de projets visant à animer les parcs en soirée et les fins de semaine en été, pièces de théâtre dans les parcs, installation de jeux de pétanque, etc.] Développement d un service de location abordable d équipements sportifs afin de favoriser l utilisation des structures existantes L absence de détritus et déchets parsemés dans les parcs Marquette et Champlain Les rues du quartier sont entretenues et déneigées et la circulation est sécuritaire et facilitée Les parcs et les rues et ruelles sont éclairés de façon adéquate Les résidants du quartier disposent d activités de loisirs, culturelles et de sport dans les parcs en été Ces activités permettent de diversifier le profil des personnes qui fréquentent les parcs lors de la tenue des activités Les résidants peuvent effectuer certaines activités sportives en louant des équipements à prix abordable (nombre d utilisateurs, prix des locations) 2 On réfère ici tant à la sécurité physique que sociale.

11 10 ORIENTATION 3: Accès à des espaces publics accueillants et sécuritaires 3 pour tous (suite) Objectif 3.4 Améliorer la sécurité à pied et à vélo Mise en place ou consolidation d activités, de projets ou de programmes visant à améliorer la sécurité à pied et à vélo [mesures visant à faire respecter les limites de vitesse, et les règles de sécurité routière de façon générale et aux abords des parcs et des écoles en particulier, consolidation du projet Trottibus, amélioration des voies cyclables] Amélioration de la signalisation et des passages pour piétons en fonction des lieux et intersections identifiés comme étant problématiques lors du diagnostic de sécurité Amélioration du positionnement des brigadiers et des traverses scolaires sur le territoire (plus stratégique) Divers projets et activités ont été mis en place afin d améliorer la sécurité à pied et à vélo La sécurité à pied s est améliorée dans le quartier La sécurité à vélo s est améliorée dans le quartier La sécurité à pied et à vélo s est améliorée dans le quartier La sécurité lors des entrées et sorties des élèves s est améliorée 3 On réfère ici tant à la sécurité physique que sociale.

12 11 ORIENTATION 4 : Amélioration des modes de communication de l information aux résidants du quartier Objectif 4.1 Améliorer l accès et la circulation de l information concernant les activités et services offerts dans le quartier et à proximité Réflexion et révision des modes de diffusion de l information concernant l offre de services et d activités au sein du quartier [Journal de quartier, babillards dans les parcs et dans la Maison de quartier; bottin des ressources, site Internet pour le quartier Saint-Jean-Vianney; présence sur les médias sociaux, etc.] Élaboration et mise en application d une stratégie de diffusion de l information dans le quartier sur les services et activités disponibles Mise en place d un système de «personnes pivot» pouvant sensibiliser, orienter et accompagner les résidants en les dirigeant vers les ressources communautaires, municipales et institutionnelles pouvant répondre à leurs besoins [nouveau rôle à donner à certaines personnes-ressources du quartier, à de nouvelles ressources salariées ou à des bénévoles les personnes du Réseau sentinelles]. Élaboration et installation des panneaux indicateurs de «positionnement dans le quartier" dans les lieux d intérêts du quartier [parcs, écoles, ressources municipales, organismes communautaires, etc.] Des choix ont été faits quant aux modes de communication à développer et/ ou privilégier afin de rejoindre les résidants du quartier Les modes de communication ont été développés et sont utilisés pour transmettre de l information aux résidants au quartier Une stratégie a été élaborée La stratégie est suivie Un système de «personnes pivots» a été mis en place et est utilisé pour sensibiliser, orienter et accompagner les résidants vers les ressources appropriées Des panneaux ont été créés et ont été installés dans divers lieux stratégiques du quartier

13 12 2. LA STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION La stratégie de mise en œuvre réfère aux objectifs et actions opérationnels à entreprendre afin de faciliter la mise en application et la poursuite des objectifs et des actions contenus dans le plan d action qui a été élaboré. Cette stratégie de mise en œuvre sera guidée par les trois (3) objectifs suivants : Objectif 1 : Structurer et coordonner l action à travers un plan d action Objectif 2 : Diffuser l information portant sur le plan d action et son contenu Objectif 3 : Adapter l action concertée en fonction des changements observés dans le quartier en termes de criminalité, d incivilité et d insécurité Les pages qui suivent présentent la stratégie de mise en œuvre du plan d action.

14 13 Stratégie de mise en œuvre du plan d action en sécurité du quartier Saint-Jean-Vianney Objectif Actions Remarque Réalisation Objectif 1 Structurer et coordonner l action à travers un plan d action Présentation du plan d action concerté visant à diminuer l insécurité, les incivilités et les crimes contre la personne dans le quartier Saint-Jean Vianney à la Table de Vie de quartier Saint-Jean-Vianney Adoption du plan d action concerté visant à diminuer l insécurité, les incivilités et les crimes contre la personne dans le quartier Saint-Jean Vianney Élaboration d une structure et d un mode de fonctionnement pour le Comité de suivi du plan d action (processus décisionnel, comité restreint de suivi, comité élargi des partenaires, rôles et responsabilité des membres, etc.) Organisation d activités de sensibilisation auprès d acteurs-clés ayant un rôle à jouer en matière de sécurité/et ou d amélioration de la qualité de vie dans le quartier Saint-Jean-Vianney afin de les sensibiliser et de les impliquer éventuellement dans la démarche Identification des actions existantes ou en développement (au plan municipal, communautaire, scolaire et autres) qui peuvent s arrimer aux actions prévues Veille en continu des nouveaux projets, ou acteurs en lien avec les actions prévues au plan Élaboration de plans d action annuels afin de préciser les activités à entreprendre à plus court terme Détermination des rôles et des responsabilités des partenaires en fonction des activités prévues au plan d action Élaboration de cibles et des stratégies d intervention communes à l ensemble des organismes en tenant compte des missions de chaque organisme impliqué ainsi que du cadre d intervention de chacun des acteurs Élaboration de cibles, de stratégies et de moyens d impliquer des résidants du quartier dans l amélioration de leur propre sécurité à travers notamment par l implication citoyenne dans la mise en œuvre du plan d action Développement d outils pour mesurer et évaluer l impact des actions mises en œuvre pour favoriser l amélioration de la qualité de vie, de la sécurité et du sentiment de sécurité dans le quartier (élaboration de cibles à court, moyen et long terme) Mesure régulière du degré d atteinte des objectifs visés

15 14 Stratégie de mise en œuvre du plan d action en sécurité du quartier Saint-Jean-Vianney (suite) Objectif Actions Remarque Réalisation Objectif 2 Diffuser l information portant sur le plan d action et son contenu Objectif 3 Adapter l action concertée en fonction des changements observés dans le quartier en termes de criminalité, d incivilité et d insécurité Élaboration d un plan de communication et de diffusion du plan d action concerté Lancement du plan d action à travers divers événements (campagne de sensibilisation, etc.) Diffusion régulière du contenu du plan d action et des réalisations auprès des acteurs du milieu au sein de la communauté locale Diffusion du contenu du plan d action et des réalisations auprès des résidants de Saint-Jean-Vianney Veille régulière quant aux problèmes de criminalité, aux types de délits et d incivilité (mise à jour du volet statistiques policières du diagnostic, problèmes émergents perçus par les ressources du milieu, etc.) afin d orienter et d ajuster l intervention concertée en conséquence Ajustement en continu de l intervention concertée en fonction des changements observés dans le quartier en termes de criminalité, d incivilité et d insécurité

REVITALISATION URBAINE INTÉGRÉE DU SECTEUR «LAURENTIEN-GRENET» : BÂTIR ENSEMBLE UN QUARTIER À NOTRE IMAGE PRIORITÉS AUTOMNE 2009 DÉCEMBRE 2010

REVITALISATION URBAINE INTÉGRÉE DU SECTEUR «LAURENTIEN-GRENET» : BÂTIR ENSEMBLE UN QUARTIER À NOTRE IMAGE PRIORITÉS AUTOMNE 2009 DÉCEMBRE 2010 REVITALISATION URBAINE INTÉGRÉE DU SECTEUR «LAURENTIEN-GRENET» : BÂTIR ENSEMBLE UN QUARTIER À NOTRE IMAGE PRIORITÉS AUTOMNE 2009 DÉCEMBRE 2010 LE CADRE DE VIE Prioriser le développement de projets de logements

Plus en détail

PLAN D ACTION ET AGIR, FAMILLE ET AÎNÉS ENSEMBLE, PENSER 2012-2015 POLITIQUE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS. www.villebonaventure.ca

PLAN D ACTION ET AGIR, FAMILLE ET AÎNÉS ENSEMBLE, PENSER 2012-2015 POLITIQUE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS. www.villebonaventure.ca POLITIQUE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS PLAN D ACTION 2012-2015 ENSEMBLE, PENSER ET AGIR, FAMILLE ET AÎNÉS www.villebonaventure.ca 127, avenue Louisbourg, Bonaventure (Québec) G0C 1E0 AE 1 : LOISIRS, SPORTS

Plus en détail

Plan d action municipal à l égard des personnes handicapées. Plan d action 2014

Plan d action municipal à l égard des personnes handicapées. Plan d action 2014 Plan d action municipal à l égard des personnes handicapées Plan d action 2014 Mars 2014 Mise en contexte Avec l adoption de la loi assurant l exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur

Plus en détail

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité 03-04-05 Communications Procéder annuellement à la nomination d un responsable des questions familiales au sein du conseil municipal Conseil municipal Effectuer le suivi du plan d action de la politique

Plus en détail

Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016

Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016 Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016 présenté à L APPUI BAS-SAINT-LAURENT par de la MRC de Rivière-du-Loup Mars 2013 VISION Les proches aidants d une personne aînée en perte d autonomie

Plus en détail

Version finale, dernière mise à jour : 12 février 2009 Page 1 de 7

Version finale, dernière mise à jour : 12 février 2009 Page 1 de 7 La communauté de Montréal-Nord doit miser sur sa jeunesse. Elle doit fournir un environnement stimulant et valorisant pour que les jeunes aient accès aux services, aux équipements et aux ressources dont

Plus en détail

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés.

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés. Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Plan d action 2014-2016 Vivre, s unir et s épanouir Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Légende minime : - 3 000 $ moyen : 3 000 $ à 20 000 $ considérable

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

RÉSULTATS D UN SONDAGE SUR LES BESOINS DES PARENTS D ENFANTS DE 0-5 ANS

RÉSULTATS D UN SONDAGE SUR LES BESOINS DES PARENTS D ENFANTS DE 0-5 ANS RÉSULTATS D UN SONDAGE SUR LES BESOINS DES PARENTS D ENFANTS DE 0-5 ANS Juin 2015 Projet «La Voix des parents» - Municipalités de Pincourt, Île- Perrot, Terrasse-Vaudreuil, Notre-Dame-de-l Île-Perrot Projet

Plus en détail

ACCUEIL, INFORMATION ET PROMOTION

ACCUEIL, INFORMATION ET PROMOTION ACCUEIL, INFORMATION ET PROMOTION Informer la population des Maintenir la distribution du calendrier services offerts aux municipal. familles et aux aînés. Donner une affichette magnétique (FA) 2016 «Services

Plus en détail

Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants

Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants 12 novembre 2015 Les inspirations d ailleurs et la réflexion

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

Ville de Prévost Plan d action 2014-2016

Ville de Prévost Plan d action 2014-2016 de Prévost Plan d action 2014-2016 Préparé par le Service des loisirs, culture et vie communautaire Adopté par le Conseil municipal Mis à jour le 9 avrl 2014 de Prévost 1 Distribuer les outils promotionnels

Plus en détail

Projet : Parcs et espaces récréatifs municipaux et/ou scolaires Carte de services

Projet : Parcs et espaces récréatifs municipaux et/ou scolaires Carte de services Projet : Parcs et espaces récréatifs municipaux et/ou scolaires Carte de services # 15 juin 2015 VOLET MISE EN CONTEXTE L accessibilité à des parcs et espaces récréatifs sécuritaires et de qualité est

Plus en détail

PLAN D ACTION MADA. politique municipalité amie des ainés

PLAN D ACTION MADA. politique municipalité amie des ainés PLAN D ACTION MADA politique municipalité amie des ainés Mot du maire Chères concitoyennes, chers concitoyens, Nous tenions à nous doter d une politique Municipalité amie des aînés (MADA) pour témoigner

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

PLAN D ACTION CULTUREL

PLAN D ACTION CULTUREL 2016 Loisirs PLAN D ACTION CULTUREL Volets, objectifs et actions en lien avec la politique INTRODUCTION Le 23 février 2009, après avoir consulté le milieu culturel de Verchères, il était apparu que de

Plus en détail

Plan directeur. Quartier Vieux-Québec et Cap-Blanc 8 MAI 2014

Plan directeur. Quartier Vieux-Québec et Cap-Blanc 8 MAI 2014 Plan directeur Quartier Vieux-Québec et Cap-Blanc 8 MAI 2014 1 Le plan directeur Un outil de gestion et de planification pour le quartier Vise à améliorer la qualité de vie dans les quartiers et à établir

Plus en détail

Introduction. Luc Provençal Maire. Félix Nunez Directeur général

Introduction. Luc Provençal Maire. Félix Nunez Directeur général p. 2 Introduction L année 2016 marque le début de l opérationnalisation de notre toute nouvelle planification stratégique. La planification stratégique est composée de deux (2) grands axes stratégiques.

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Comité régional en transport collectif de la Mauricie

Comité régional en transport collectif de la Mauricie Comité régional en transport collectif de la Mauricie La première génération En février 2002, le comité de coordination du Consortium en développement social de la Mauricie a tenu une rencontre régionale

Plus en détail

La Maison des Jeux de Nantes Projet associatif Juin 2011

La Maison des Jeux de Nantes Projet associatif Juin 2011 La Maison des Jeux de Nantes Projet associatif Juin 2011 1 Introduction Ce document présente le projet associatif de la Maison des Jeux de Nantes revu en 2011. Il décrit les objectifs opérationnels et

Plus en détail

jeunesse cœur du Québec

jeunesse cœur du Québec P O L I T I Q U E Q U É B É C O I S E D E L A J E U N E S S E La jeunesse au cœur du Québec S O M M A I R E Le présent document a été réalisé par le Secrétariat à la jeunesse. 875, Grande Allée Est, bureau

Plus en détail

Table des matières. Message du maire p. 3. Message des conseillers responsables pour les familles et pour les personnes aînées p.

Table des matières. Message du maire p. 3. Message des conseillers responsables pour les familles et pour les personnes aînées p. Politique pour les famillles et pour les personnes aînées de Sainte-Anne-de-la-Pocatière www.ste-anne-de-la-pocatiere.com Table des matières Message du maire p. 3 Message des conseillers responsables pour

Plus en détail

La qualité, ça compte!

La qualité, ça compte! La qualité, ça compte! Outil d autoévaluation d un carrefour multiservices enfance et famille francophone au Canada Mise en contexte La qualité est un incontournable dans l offre de programmes et de services

Plus en détail

LE E P ROJ O ET E T A SS S OC O I C ATI T F Aubenas, le 17 janvier / Le Pouzin, le 24 janvier / Mauves, le 26 janvier

LE E P ROJ O ET E T A SS S OC O I C ATI T F Aubenas, le 17 janvier / Le Pouzin, le 24 janvier / Mauves, le 26 janvier LE PROJET ASSOCIATIF Aubenas, le 17 janvier / Le Pouzin, le 24 janvier / Mauves, le 26 janvier 3 contraintes pour les associations sportives ; 1. S adapter 2. Se structurer 3. Se développer ; prépare l

Plus en détail

Introduction au soutien sociocommunautaire

Introduction au soutien sociocommunautaire Introduction au soutien sociocommunautaire Durée estimée : 10 minutes Ce projet a été réalisé grâce à l appui financier de la Société d habitation du Québec Les problématiques multiples des résidents en

Plus en détail

ANNEXE 3 CONVENTION 2012 Au titre du Programme Local de l Habitat Entre : La Communauté Urbaine de Bordeaux et L ADIL 33 de la Gironde ENTRE LES SOUSSIGNES : Monsieur le Président de la Communauté Urbaine

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PLN D CTION DE DÉVELOPPEMENT DURBLE Mars 2016 PLN D CTION DE DÉVELOPPEMENT DURBLE 2015-2020 vant-propos Mot du président-directeur général Institution publique à vocation commerciale, la Société du Palais

Plus en détail

MONTRÉAL, PHYSIQUEMENT ACTIVE Mémoire déposé à la Commission permanente sur la culture, le patrimoine et les sports

MONTRÉAL, PHYSIQUEMENT ACTIVE Mémoire déposé à la Commission permanente sur la culture, le patrimoine et les sports MONTRÉAL, PHYSIQUEMENT ACTIVE Mémoire déposé à la Commission permanente sur la culture, le patrimoine et les sports Produit par La Fondation des Canadiens pour l enfance Janvier 2013 MÉMOIRE DÉPOSÉ DANS

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action. Septembre 2013. Famille

Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action. Septembre 2013. Famille Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action Septembre 2013 Famille Table des matières Mot du maire... 1 Mot de la conseillère responsable des questions familiales et des aînés... 1 Présentation

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LES GROUPES D INTÉRÊT ET LE CSRÉ

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LES GROUPES D INTÉRÊT ET LE CSRÉ Page 1 sur 6 PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LES GROUPES D INTÉRÊT ET LE CSRÉ Le protocole d entente consiste en une mise par écrit officielle de vos privilèges, obligations et responsabilités en tant que membre

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION

PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION Introduction Dans la recherche de développement de l association, la création d une nouvelle section est une des solutions

Plus en détail

Atelier 1.2. Le renforcement du dynamisme culturel, des capacités d innovation, de création et de savoir

Atelier 1.2. Le renforcement du dynamisme culturel, des capacités d innovation, de création et de savoir Atelier 1.2 Le renforcement du dynamisme culturel, des capacités d innovation, de création et de savoir 1. LA PROPOSITION Montréal est une ville de savoir et une métropole culturelle et internationale

Plus en détail

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB?

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? Accompagnement dans la création d un projet de développement. LE PROJET CLUB Analyser les points forts et points faibles Définir des axes d amélioration Décliner en actions

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Le CLIC de Bordeaux-Cartierville

Le CLIC de Bordeaux-Cartierville Étude de cas #1 Le CLIC de Atelier sur l impact collectif Mai 2014 Les conditions préalables à l impact collectif Un sentiment d'urgence En 1990, un colloque intitulé "Deux mondes, deux réalités" est organisé

Plus en détail

LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE

LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE LES CHOIX BUDGÉTAIRES 2005-2006 LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE Mémoire présenté par le CHANTIER DE L ÉCONOMIE SOCIALE au ministre des Finances, monsieur Michel Audet Dans

Plus en détail

Yverdon-les-Bains. Programme d intégration communal

Yverdon-les-Bains. Programme d intégration communal Yverdon-les-Bains Programme d intégration communal 2014-2017 L intégration, un enjeu social, politique et économique Yverdon-les-Bains accueille chaque année de nouveaux habitants, suisses ou étrangers.

Plus en détail

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux, DA 449-14.03 PROJET NOUVELLES LIBELLULES CRÉATION D UN CENTRE DE QUARTIER DANS L ÉDICULE N 6 ET TRANSFORMATION DU CENTRE DE QUARTIER EN RESTAURANT À VOCATION D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE Mesdames et Messieurs

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

2012-2013 RAPPORT-ANNUEL. Table des matières

2012-2013 RAPPORT-ANNUEL. Table des matières RAPPORT-ANNUEL 2012-2013 É C O L E C H A R L E S - R O D R I G U E Le conseil d'établissement de l'école Charles-Rodrigue et l'équipe-école sont fiers de vous présenter le bilan de l'année scolaire 2012-2013,

Plus en détail

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017 PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017 LES ARTS ET LES LETTRES - Actions proposées 2015 2016 2017 1.1 DÉVELOPPER DES LIEUX ET DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS 1.1.1 Mettre en œuvre le plan directeur

Plus en détail

Sommaire des projets financés

Sommaire des projets financés Sommaire des projets financés Le Centre du Vieux Moulin de LaSalle Le projet Carrefour d information pour aînés offrira une gamme de services et d activités d information, de référence, d accompagnement

Plus en détail

ADMINISTRATION MUNICIPALE

ADMINISTRATION MUNICIPALE 1 PLAN D ACTION CHAMP D'INTERVENTION ADMINISTRATION MUNICIPALE Objectif 1.1 S assurer que les services municipaux se préoccupent des réalités et besoins des familles et des aînés dans leur gestion régulière

Plus en détail

Ton quartier à ton image!

Ton quartier à ton image! Relève le défi Ton quartier à ton image! 3 au 14 AOÛT 2015 5 jours de découvertes dans le quartier Centre-Sud en 5 missions de visites et rencontres avec des organismes du quartier + 5 jours pour produire

Plus en détail

CHARTEOK.COM. CHARTE OK : Une charte d engagement

CHARTEOK.COM. CHARTE OK : Une charte d engagement k CHARTEOK.COM CHARTE OK : Une charte d engagement ACRONYMES HARSAH : Hommes ayant des relations sexuelles avec d autres hommes ITSS : Infection transmissible sexuellement et par le sang Édition 2015 TABLE

Plus en détail

PROPOSITION DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION DES PLANS DE SECURITE ALIMENTAIRE DE TROIS CERCLES TEST

PROPOSITION DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION DES PLANS DE SECURITE ALIMENTAIRE DE TROIS CERCLES TEST République du Mali Un Peuple- Un But- Une Foi --------------- COMMISSARIAT A LA SECURITE PROJET D ASSISTANCE AU ALIMENTAIRE SYSTEME D INFORMATION DU MARCHE AGRICOLE (MSU/PASIDMA) ----------------------------

Plus en détail

PLAN D ACTION MADA DE PORT-DANIEL GASCONS 2013-2015 PLAN D ACTION MADA 2013-2015

PLAN D ACTION MADA DE PORT-DANIEL GASCONS 2013-2015 PLAN D ACTION MADA 2013-2015 PLAN D ACTION MADA DE PORT-DANIEL GASCONS 2013-2015 PLAN D ACTION MADA 2013-2015 AXE 1 : LOISIRS, SPORTS ET CULTURE 1. Encourager le vieillissement actif en adaptant l offre en loisirs, sports et culture

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture PLAN D ACTION 2011-2014 Politique familiale et des aînés de Saint-Ulric Champ d intervention 1 : Communication 1.1. Favoriser une meilleure circulation de l information concernant les initiatives citoyennes,

Plus en détail

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel Programme d accueil et d intégration Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Adoptée par le conseil d administration de la CRÉ de l Estrie le 29 janvier 2014 Politique de communication Page 1 POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA CRÉ DE L ESTRIE PRÉAMBULE...

Plus en détail

Soumettre une demande

Soumettre une demande Soumettre une demande Table des matières 1. Financement de projets... 2 1.1 Les règles de financement... 3 1.2 Procédure de dépôt et phases d étude des demandes... 4 1.2.1 Volet Sécurité alimentaire...

Plus en détail

CLUBS D ENTREPRENEURS ÉTUDIANTS DES PREMIÈRES NATIONS (CEEPN) DOCUMENT DE PRÉSENTATION

CLUBS D ENTREPRENEURS ÉTUDIANTS DES PREMIÈRES NATIONS (CEEPN) DOCUMENT DE PRÉSENTATION CLUBS D ENTREPRENEURS ÉTUDIANTS DES PREMIÈRES NATIONS (CEEPN) DOCUMENT DE PRÉSENTATION AOÛT 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Le projet des CEE... 1 1.1 Les objectifs du projet... 1 1.2 Le retour attendu sur

Plus en détail

Stratégie pro-parent

Stratégie pro-parent Stratégie pro-parent Objectifs généraux : 1. Amélioration de la communication 1.1. Entre l école et les parents 1.2. Institutionnelle avec l école et les parents 1.3. Entre la Commission scolaire et le

Plus en détail

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence Pour une population plus active Le milieu municipal peut faire la différence Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

1.2 Objectif Faciliter l intégration des nouvelles familles et des nouveaux aînés

1.2 Objectif Faciliter l intégration des nouvelles familles et des nouveaux aînés Plan d action : Politique familiale et Municipalité amie des aînés 1. Axe d intervention : Organisation municipale, communication et information 1.1 Objectif S assurer du suivi de la mise en œuvre du plan

Plus en détail

Comité international Éléments / axes du développement durable Partenariats Travaux préparatoires au Lancement national

Comité international Éléments / axes du développement durable Partenariats Travaux préparatoires au Lancement national Conseils pour la préparation des lancements nationaux et d activités pour la Décennie des Nations Unies sur l Éducation en vue du Développement Durable Contexte Beaucoup de pays ont montré un intérêt pour

Plus en détail

2004-2007. Programme triennal d assistance financière Unités régionales de loisir et de sport

2004-2007. Programme triennal d assistance financière Unités régionales de loisir et de sport Programme triennal d assistance financière Unités régionales de loisir et de sport 2004-2007 Troisième année du programme triennal Date limite d inscription : 23 juin 2006 Le sceau de la poste faisant

Plus en détail

STRATÉGIE IMAGE DE MARQUE DU BOULEVARD LAURIER

STRATÉGIE IMAGE DE MARQUE DU BOULEVARD LAURIER Un projet local percutant! Soirée publique du lancement de la STRATÉGIE IMAGE DE MARQUE DU BOULEVARD LAURIER Quel est l objectif du projet de revitalisation Stratégie image de marque du boulevard Laurier

Plus en détail

Adoptée au Conseil des commissaires séance ordinaire du vendredi 24 octobre 2008. Direction des Services éducatifs PRÉAMBULE

Adoptée au Conseil des commissaires séance ordinaire du vendredi 24 octobre 2008. Direction des Services éducatifs PRÉAMBULE Adoptée au Conseil des commissaires séance ordinaire du vendredi 24 octobre 2008. TITRE : POLITIQUE «MANGEZ MIEUX, BOUGEZ PLUS» ORIGINE : Direction des Services éducatifs DESTINATAIRES : Directions des

Plus en détail

Sous la petite balle rouge bouillonnent des envies, des idées, un projet

Sous la petite balle rouge bouillonnent des envies, des idées, un projet Sous la petite balle rouge bouillonnent des envies, des idées, un projet L asbl Animagique est née en 2003. Cette association dynamique est issue de l Ecole des Cadres de Wallonie, anciennement Ecole des

Plus en détail

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 l Europe se mobilise Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 L action de l Union européenne Une action commune... L Union européenne met en œuvre, depuis

Plus en détail

L approche par milieu de vie : particularités et avantages

L approche par milieu de vie : particularités et avantages Diapositive 1 L approche par milieu de vie : particularités et avantages par Pierre Maurice Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) L approche par milieu de vie, particularités s et avantages

Plus en détail

Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles

Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles Au terme de cette journée, il nous a paru important de dégager, sur base des différentes interventions,

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

ICARUS Les bonnes pratiques

ICARUS Les bonnes pratiques ICARUS Les bonnes pratiques Voici une liste des choses que nous pouvons faire pour rendre plus efficaces les actions syndicales sur les Comités d entreprise européens (CEE). 1 Actions possibles des représentants

Plus en détail

Loi sur l économie sociale

Loi sur l économie sociale PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 27 Loi sur l économie sociale Présentation Présenté par M. Sylvain Gaudreault Ministre des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation

Plus en détail

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle PLAN D ACTION 2012-2013 Adopté à l assemblée générale annuelle Octobre 2012 Plan d action 2012-2013 : vers un Québec apprenant L ICÉA entreprend avec l année 2012-2013 la deuxième moitié de sa planification

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Pour un environnement paisible et sécuritaire Actualisation Février 2014

Pour un environnement paisible et sécuritaire Actualisation Février 2014 PLAN D ACTION 2011- EN SÉCURITÉ PUBLIQUE ET CIVILE DE L ARRONDISSEMENT D AHUNTSIC-CARTIERVILLE Pour un environnement paisible et sécuritaire Actualisation Février 2014 PLAN D ACTION 2011-1. LA POPULATION

Plus en détail

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes Synthèse du sondage réalisé entre juin et septembre 2014 Septembre 2014 Les collectivités en

Plus en détail

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF Le programme éducatif doit être un cadre de référence pour votre personnel éducateur et un outil d information pour les parents.

Plus en détail

- Politique favorisant une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif -

- Politique favorisant une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif - - favorisant une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif - 1. PRÉAMBULE Il est reconnu que les jeunes en forme et en santé réussissent mieux à l école; ils sont plus attentifs et se concentrent

Plus en détail

SUIVI DES MESURES VISANT À SOUTENIR

SUIVI DES MESURES VISANT À SOUTENIR SUIVI DES MESURES VISANT À SOUTENIR LES MÉNAGES À FAIBLE REVENU Page 1 de 8 TABLE DES MATIÈRES 1. CONTEXTE... 5 2. COLLABORATION AVEC LES ASSOCIATIONS DE CONSOMMATEURS... 5 3. ENTENTES DE PAIEMENT...

Plus en détail

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères et d origine étrangère. 1 PLAN Introduction Parcours

Plus en détail

La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces

La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces Synthèse des besoins et recommandations Dans le document «La prévention du suicide au Québec : Mettre en œuvre les mesures efficaces»,

Plus en détail

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES Offre de service Région de la Capitale-Nationale Septembre 2015 Sylvie Bernier, ambassadrice des saines habitudes de vie de Québec en Forme et présidente de la Table

Plus en détail

PLAN D ACTION de la Politique familiale de la Ville de Beloeil

PLAN D ACTION de la Politique familiale de la Ville de Beloeil PLAN D ACTION de la Politique familiale de la Ville de Beloeil Octobre 2006 LOISIRS, SPORTS ET VIE COMMUNAUTAIRE Faciliter l accès aux activités pour toute la famille Améliorer et développer l offre de

Plus en détail

Table des matières. Introduction 3. Qu est-ce qu un événement écoresponsable? 4. Gestion des matières résiduelles 6

Table des matières. Introduction 3. Qu est-ce qu un événement écoresponsable? 4. Gestion des matières résiduelles 6 Table des matières Introduction 3 Qu est-ce qu un événement écoresponsable? 4 Gestion des matières résiduelles 6 Astuces pour bien gérer les matières résiduelles 7 Transport 8 Alimentation et vaisselle

Plus en détail

Programme d activités

Programme d activités Programme d activités Table des matières Les principes de bases de notre programme d activités 3 Les objectifs du service de garde en milieu scolaire 3 Un programme en harmonie 4 Le service de garde un

Plus en détail

Positionnement stratégique

Positionnement stratégique Positionnement stratégique Table des matières Table des matières... 2 Mise en contexte... 3 1. L'état des lieux... 4 1.1. Les forces :... 4 1.2. Les faiblesses :... 4 1.3. Les conditions favorables :...

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

POLITIQUE MUNICIPALE

POLITIQUE MUNICIPALE POLITIQUE MUNICIPALE POLITIQUE NUMÉRO : OBJET : ENV-2011-001 Utilisation et gestion du Fonds vert DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 31 mai 2011 RÉS. N O. : CM-2011-496 DATE DE RÉVISION : RÉS. N O. : SERVICE :

Plus en détail

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Plan de fidélisation des familles 2014-2017 Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Montréalaises, Montréalais, Notre ville est riche de près de 300 000 familles sur son territoire,

Plus en détail

Plan de développement stratégique 2013-2016

Plan de développement stratégique 2013-2016 Plan de développement stratégique 2013-2016 INTRODUCTION Le Plan de développement stratégique présenté dans les pages qui suivent expose les objectifs du Groupe de Collaboration Internationale en Ingénierie

Plus en détail

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Recherche et rédaction : Monica Jekovska, agente de recherche au CRDS 22 e Colloque du RQVVS,

Plus en détail

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD Module II La planification des interventions : la personne d abord 127 PROCESSUS DE PLANIFICATION DES MESURES D'URGENCE Connaissance

Plus en détail

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4 Politique institutionnelle Conciliation emploi-famille Adoptée par le Conseil d administration le 25 juin 2008 Table des matières Origine de la politique...1 1. Finalités...1 2. Objectifs de la présente

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

Sponsoring et mécénat

Sponsoring et mécénat Sponsoring et mécénat Sponsoring : association à un événement (retomber commercial) Mécénat : aide (mais pas forcement de retomber médiatique, publique restreint ) Introduction : Il existe un démarche

Plus en détail

Projet de soutien au développement économique et social d une partie de la communauté urbaine de Nouakchott (Projet Urbain - PU)

Projet de soutien au développement économique et social d une partie de la communauté urbaine de Nouakchott (Projet Urbain - PU) Projet de soutien au développement économique et social d une partie de la communauté urbaine de Nouakchott (Projet Urbain - PU) Termes de références du consultant Objet : Appui à l élaboration de la suite

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail