PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE"

Transcription

1 PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2)

2 1 TABLE DES MATIÈRE INTRODUCTION LE PLAN D ACTION... 3 ORIENTATION 1 : Développement du sentiment d appartenance et de la participation sociale dans le quartier Saint-Jean-Vianney afin d augmenter le sentiment de sécurité.. 4 Objectif 1.1 Favoriser le développement du sentiment d appartenance afin de renforcer le lien social et communautaire entre les citoyens... 4 Objectif 1.2 Mettre en valeur et favoriser le rôle actif du citoyen dans son quartier... 5 Objectif 1.3 Augmenter le sentiment de sécurité dans le quartier par l implication citoyenne... 5 ORIENTATION 2: Amélioration des conditions sociales des résidants du quartier : agir en amont pour contrer l insécurité, les incivilités et les crimes contre la personne... 6 Objectif 2.1 Faire de la Maison de quartier un lieu de socialisation et de convergence vers les ressources sociales et communautaires... 6 Objectif 2.2 Consolider et développer des lieux, des activités et des projets de socialisation, de loisirs et de sports dédiés aux jeunes et aux jeunes adultes du quartier... 6 Objectif 2.3 Encourager, soutenir et contribuer au développement d initiatives visant à combler les besoins de base des résidants les plus vulnérables du quartier... 7 Objectif 2.4 Mettre en place des mesures préventives afin de contrer, notamment, les incivilités et les crimes contre la personne... 7 ORIENTATION 3: Accès à des espaces publics accueillants et sécuritaires pour tous... 8 Objectif 3.1 Améliorer la sécurité et le sentiment de sécurité par l aménagement urbain... 8 Objectif 3.2 Augmenter la sécurité et le sentiment de sécurité par l amélioration de l entretien dans les parcs et les rues... 9 Objectif 3.3 Maximiser le rôle récréatif et rassembleur des parcs... 9 Objectif 3.4 Améliorer la sécurité à pied et à vélo ORIENTATION 4 : Amélioration des modes de communication de l information aux résidants du quartier Objectif 4.1 Améliorer l accès et la circulation de l information concernant les activités et services offerts dans le quartier et à proximité LA STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION Objectif 1 Structurer et coordonner l action à travers un plan d action Objectif 2 Diffuser l information portant sur le plan d action et son contenu Objectif 3 Adapter l action concertée en fonction des changements observés dans le quartier en termes de criminalité, d incivilité et d insécurité... 14

3 2 INTRODUCTION Dans les pages suivantes sont présentés le plan d action en sécurité pour le quartier Saint-Jean-Vianney ainsi que la stratégie de mise en œuvre des actions qu il contient. Il s agit d outils permettant de rassembler et de mobiliser les acteurs qui seront dans différents volets du plan d action, autour d une vision partagée et d actions communes. Ce plan d action découle de conclusions tirées d un diagnostic de sécurité effectué dans le quartier Saint-Jean-Vianney en Le plan d action présente les objectifs spécifiques en fonction de chaque orientation élaborée, ainsi que les activités, les personnes responsables, les organismes et/ou personnes à impliquer, les indicateurs de résultats, de même que certaines informations temporelles quant à sa mise en application. Il est important de préciser que le plan d action n est pas un plan d action annuel, mais bien un plan d action plus large qui couvre l ensemble des objectifs et des actions qui seront poursuivis dans le cadre de la stratégie d amélioration de la sécurité et du sentiment de sécurité dans le quartier Saint-Jean-Vianney. De plus, il faut également préciser qu à cette étape du processus de planification de l action, la période qui sera couverte par le plan d action n a pas encore été déterminée. La dernière partie de ce document présente la stratégie de mise en œuvre du plan d action. Celle-ci est également déclinée en grands objectifs et en actions à poursuivre pour les atteindre. Des indicateurs de résultats ont également été élaborés.

4 3 1. LE PLAN D ACTION Les quatre (4) orientations qui vont guider le plan d action ainsi que les grands objectifs qui s y rattachent sont les suivants : ORIENTATION 1 : Développement du sentiment d appartenance et de la participation sociale dans le quartier Saint-Jean-Vianney afin d augmenter le sentiment de sécurité Objectif 1.1 : Favoriser le développement du sentiment d appartenance afin de renforcer le lien social et communautaire entre les citoyens Objectif 1.2 : Mettre en valeur et favoriser le rôle actif du citoyen dans son quartier Objectif 1.3 : Augmenter le sentiment de sécurité dans le quartier par l implication citoyenne ORIENTATION 2 : Amélioration des conditions sociales des résidants du quartier : agir en amont pour contrer l insécurité, les incivilités et les crimes contre la personne Objectif 2.1 : Faire de la Maison de quartier un lieu de socialisation et de convergence vers les ressources sociales et communautaires Objectif 2.2 : Consolider et développer des lieux, des activités et des projets de socialisation, de loisirs et de sports dédiés aux jeunes et aux jeunes adultes du quartier Objectif 2.3 : Encourager, soutenir et contribuer au développement d initiatives visant à combler les besoins de base des résidants les plus vulnérables du quartier Objectif 2.4 Mettre en place des mesures préventives afin de contrer, notamment, les incivilités et les crimes contre la personne ORIENTATION 3 : Accès à des espaces publics accueillants et sécuritaires pour tous Objectif 3.1 : Améliorer la sécurité et le sentiment de sécurité par l aménagement urbain Objectif 3.2 : Augmenter la sécurité et le sentiment de sécurité par l amélioration de l entretien dans les parcs et les rues Objectif 3.3 : Maximiser le rôle récréatif et rassembleur des parcs et autres lieux publics Objectif 3.4 : Améliorer la sécurité à pied et à vélo ORIENTATION 4 : Amélioration des modes de communication de l information aux résidants du quartier Objectif 4.1 : Améliorer l accès et la circulation de l information concernant les activités et services offerts dans le quartier et à proximité Le plan d action détaillé est présenté dans les pages qui suivent.

5 4 ORIENTATION 1 : Développement du sentiment d appartenance et de la participation sociale dans le quartier Saint-Jean-Vianney afin d augmenter le sentiment de sécurité Objectif 1.1 Favoriser le développement du sentiment d appartenance afin de renforcer le lien social et communautaire entre les citoyens Organisation et mise en place d activités sociales et familiales [fêtes de quartier, tournoi de pétanque, théâtre pour enfants, conte pour enfants dans le parc, etc.] dans divers lieux du quartier [parcs, Maison de quartier, etc.] Organisation et mise en place d activités interculturelles [dégustation de plats, lecture de contes d ici et d ailleurs] Organisation et mise en place d activités intergénérationnelles [lecture de contes par des personnes âgées, aide au devoir, etc.] afin de faciliter l établissement d un lien de confiance et de favoriser la connaissance mutuelle Identification des nouveaux résidants, organisation et mise en place d activités d information et d intégration pour les nouveaux résidants du quartier Organisation régulière d opérations d embellissement du quartier [plantation de fleur dans les parcs et espaces publics, concours du plus beau jardin ou balcon fleuri, etc., concours d aménagement extérieurs, etc.] Des activités sociales et familiales sont organisées de façon régulière dans le quartier en collaboration avec divers acteurs (nombre et type d activités; nombre de participants) Des activités interculturelles sont organisées de façon régulière dans le quartier en collaboration avec divers acteurs (nombre et type d activités; nombre de participants) Des activités intergénérationnelles (jeunes, aînés, familles) sont organisées de façon régulière dans le quartier en collaboration avec divers acteurs (nombre et type d activités; nombre de participants) Un processus permettant d identifier et de rejoindre les nouveaux résidants du quartier a été mis en place Des activités d information et d intégration des nouveaux résidants sont organisées de façon régulière dans le quartier en collaboration avec divers acteurs (nombre et type d activités; nombre de participants) Le quartier est plus accueillant et soigné

6 5 ORIENTATION 1 : Développement du sentiment d appartenance et de la participation sociale dans le quartier Saint-Jean-Vianney afin d augmenter le sentiment de sécurité Objectif 1.2 Mettre en valeur et favoriser le rôle actif du citoyen dans son quartier Objectif 1.3 Augmenter le sentiment de sécurité dans le quartier par l implication citoyenne Mise en place d une campagne de sensibilisation et de promotion portant sur l importance pour les citoyens de jouer un rôle actif dans leur quartier (leur communauté) Identification des activités déjà existantes auxquelles pourraient s intégrer certains citoyens à titre bénévole Mise en place de nouvelles occasions permettant aux résidants d être actifs dans leur communauté [bénévolat récurrent, implication dans l organisation d activités ponctuelles pour mettre en valeur le quartier (corvées, nettoyage de printemps), etc.] Développement d activités d entraide et de partage entre citoyens [visites d amitié, Réseau Sentinelles, etc.] Développement d activités ciblées ou des projets permettant à des citoyens de s impliquer et de jouer un rôle actif dans l amélioration de la sécurité dans le quartier [Développement d un projet du type «Parents-secours»; organisation de marche exploratoire dans divers secteurs, développement de comités de surveillance de quartier (ex. Neighbourhood Watch)] Une campagne de sensibilisation et de promotion portant sur le rôle actif du citoyen dans son quartier a été planifiée Des activités ont été organisées et des messages ont été diffusés en lien avec la campagne Les possibilités d implications bénévole et sociale pour les citoyens dans le quartier ont été répertoriées De nouvelles occasions d implication sociale ont été mise en place dans le quartier (nombre et type d activités; nombre de participants) Une variété d activités permettant l entraide et le partage entre citoyens sont disponibles dans le quartier (nombre et type d activités; nombre de participants) Une variété d activités permettant aux citoyens de jouer un rôle actif dans l amélioration de la sécurité dans le quartier sont disponibles (nombre et type d activités; nombre de participants)

7 6 ORIENTATION 2: Amélioration des conditions sociales des résidants du quartier : agir en amont pour contrer l insécurité, les incivilités et les crimes contre la personne Objectif 2.1 Faire de la Maison de quartier un lieu de socialisation et de convergence vers les ressources sociales et communautaires Objectif 2.2 Consolider et développer des lieux, des activités et des projets de socialisation, de loisirs et de sports dédiés aux jeunes et aux jeunes adultes du quartier Amélioration de l accès des résidants du quartier à des ressources sociales et communautaires par le biais de la Maison de quartier [Organismes hébergés en permanence, prêts de locaux temporaires pour activités ou rencontres ponctuelles, mise en place d un système de références aux ressources, etc.] Consolidation ou développement de projets donnant accès aux jeunes à des lieux de socialisation et à des espaces qui leurs sont dédiés Consolidation et développement d activités récréatives, sportives et de loisirs structurées et supervisées destinées aux jeunes, et aux jeunes adultes Les principaux organismes du quartier sont présents dans la Maison de quartier soit parce qu ils ont : o des locaux permanents dans la Maison de quartier o accès à des locaux de façon ponctuelle ou plus récurrente afin de rencontrer des résidants au quartier Des ententes de prêts ou de location de locaux donnent accès aux résidants du quartier à des ressources communautaires, médicales ou sociales situées hors territoire, à proximité de leur milieu de vie Les résidants ont accès à un système de référence aux ressources dont elles ont besoin par le biais de la maison de quartier Les jeunes ont accès à un ou plusieurs lieux de rassemblement favorable(s) à la socialisation, sans que cela ne nuise aux autres résidants du quartier Les jeunes et aux jeunes adultes ont accès et utilisent diverses activités récréatives, sportives et de loisirs structurées dans le quartier (nombre et type d activités; nombre de participants)

8 7 ORIENTATION 2: Amélioration des conditions sociales des résidants du quartier : agir en amont pour contrer l insécurité, les incivilités et les crimes contre la personne Objectif 2.3 Encourager, soutenir et contribuer au développement d initiatives visant à combler les besoins de base des résidants les plus vulnérables du quartier Objectif 2.4 Mettre en place des mesures préventives afin de contrer, notamment, les incivilités et les crimes contre la personne Encouragement, soutien et/ou contribution à des initiatives visant l amélioration de l accès à des services médicaux et sociaux de proximité [Le Carrefour le Moutier pourrait offrir un service d écoute dans le quartier, etc.] Encouragement, soutien et/ou contribution à des initiatives visant l amélioration de la sécurité alimentaire dans le quartier Encouragement, soutien et/ou contribution à des initiatives visant l augmentation du logement social avec ou sans soutien communautaire Encouragement, soutien et contribution à des initiatives visant l amélioration de la qualité et de la salubrité des logements locatifs Mise en place d une stratégie concertée visant à augmenter les activités de prévention en lien avec la sécurité [identification de bonnes pratiques implantées ailleurs, arrimages de nouvelles actions avec des actions existantes, adoption de messages de préventions communs aux divers acteurs de la concertation, etc.] Mise en place de diverses activités concertées, ponctuelles ou plus récurrentes [campagnes de sensibilisation, capsules ou sessions d information et de sensibilisation diffusées lors d activités ludiques où d événements existants etc.] visant à prévenir les problèmes de sécurité, les incivilités et l insécurité dans le quartier Saint-Jean-Vianney et portant sur divers sujets [lutte contre la banalisation de l intimidation et de la violence, activités de sensibilisation aux règles de civisme, à la prévention des incivilités et de la criminalité, etc.] Les résidants de Saint-Jean-Vianney ont un meilleur accès à des services médicaux et sociaux à proximité de leur milieu de vie (nombre et type de services; nombre de participants) L accès des résidants à des ressources permettant d améliorer leur sécurité alimentaire est augmenté (nombre et type de services; nombre de participants) La proportion de logements sociaux a augmenté dans le quartier (nombre) La salubrité et la qualité des logements locatifs sont améliorées Une stratégie visant à augmenter les actions préventives et concertées est mise en place La stratégie est mise à jour de façon régulière Diverses activités ont été organisées en fonction de la stratégie qui a été adoptée (nombre et type de services; nombre de participants)

9 8 ORIENTATION 3: Accès à des espaces publics accueillants et sécuritaires 1 pour tous Objectif 3.1 Améliorer la sécurité et le sentiment de sécurité par l aménagement urbain Réaménagement et amélioration du mobilier urbain dans les parcs du quartier [Installation de clôtures autour des parcs avec aires de jeux situés à proximité de rues, augmentation du nombre de poubelles, augmentation de la taille de la clôture de piscine du Parc Marquette, Installation de bancs de parc.] Mise en place d un parc à chien dans le quartier Amélioration de l aménagement de l éclairage dans le quartier (ajouts de certains lampadaires dans des lieux stratégiques) Mise en place d un lieu sécuritaire où les enfants peuvent glisser en toute sécurité en hiver Les clôtures ont été installées autour des parcs empêchent les enfants d accéder aux rues passantes La piscine est entourée d une clôture suffisamment haute pour d éviter les introductions illicites sur le terrain en dehors des heures d ouverture Les résidants disposent de suffisamment de bancs pour se reposer et occuper les parcs Les résidants disposent de suffisamment de poubelles dans les parcs Les résidants du quartier disposent d un lieu sécuritaire, dédié à la promenade de chiens Les parcs et espaces publics extérieurs sont éclairés de façon adéquate Un lieu sécuritaire a été aménagé pour que les enfants puissent glisser en toute sécurité dans un parc dans le quartier 1 On réfère ici tant à la sécurité physique que sociale.

10 9 ORIENTATION 3: Accès à des espaces publics accueillants et sécuritaires 2 pour tous (suite) Objectif 3.2 Augmenter la sécurité et le sentiment de sécurité par l amélioration de l entretien dans les parcs et les rues Objectif 3.3 Maximiser le rôle récréatif et rassembleur des parcs Ramassage régulier des déchets dans les parcs Champlain et Marquette Amélioration de l entretien et du déneigement des rues Amélioration de l entretien de l éclairage dans le quartier (changer les ampoules défectueuses dans lampadaires) Organisation d activités de loisirs, culturelles et de sports dans les parcs afin de favoriser la diversification des profils des personnes qui fréquentent les parcs [développement de projets visant à animer les parcs en soirée et les fins de semaine en été, pièces de théâtre dans les parcs, installation de jeux de pétanque, etc.] Développement d un service de location abordable d équipements sportifs afin de favoriser l utilisation des structures existantes L absence de détritus et déchets parsemés dans les parcs Marquette et Champlain Les rues du quartier sont entretenues et déneigées et la circulation est sécuritaire et facilitée Les parcs et les rues et ruelles sont éclairés de façon adéquate Les résidants du quartier disposent d activités de loisirs, culturelles et de sport dans les parcs en été Ces activités permettent de diversifier le profil des personnes qui fréquentent les parcs lors de la tenue des activités Les résidants peuvent effectuer certaines activités sportives en louant des équipements à prix abordable (nombre d utilisateurs, prix des locations) 2 On réfère ici tant à la sécurité physique que sociale.

11 10 ORIENTATION 3: Accès à des espaces publics accueillants et sécuritaires 3 pour tous (suite) Objectif 3.4 Améliorer la sécurité à pied et à vélo Mise en place ou consolidation d activités, de projets ou de programmes visant à améliorer la sécurité à pied et à vélo [mesures visant à faire respecter les limites de vitesse, et les règles de sécurité routière de façon générale et aux abords des parcs et des écoles en particulier, consolidation du projet Trottibus, amélioration des voies cyclables] Amélioration de la signalisation et des passages pour piétons en fonction des lieux et intersections identifiés comme étant problématiques lors du diagnostic de sécurité Amélioration du positionnement des brigadiers et des traverses scolaires sur le territoire (plus stratégique) Divers projets et activités ont été mis en place afin d améliorer la sécurité à pied et à vélo La sécurité à pied s est améliorée dans le quartier La sécurité à vélo s est améliorée dans le quartier La sécurité à pied et à vélo s est améliorée dans le quartier La sécurité lors des entrées et sorties des élèves s est améliorée 3 On réfère ici tant à la sécurité physique que sociale.

12 11 ORIENTATION 4 : Amélioration des modes de communication de l information aux résidants du quartier Objectif 4.1 Améliorer l accès et la circulation de l information concernant les activités et services offerts dans le quartier et à proximité Réflexion et révision des modes de diffusion de l information concernant l offre de services et d activités au sein du quartier [Journal de quartier, babillards dans les parcs et dans la Maison de quartier; bottin des ressources, site Internet pour le quartier Saint-Jean-Vianney; présence sur les médias sociaux, etc.] Élaboration et mise en application d une stratégie de diffusion de l information dans le quartier sur les services et activités disponibles Mise en place d un système de «personnes pivot» pouvant sensibiliser, orienter et accompagner les résidants en les dirigeant vers les ressources communautaires, municipales et institutionnelles pouvant répondre à leurs besoins [nouveau rôle à donner à certaines personnes-ressources du quartier, à de nouvelles ressources salariées ou à des bénévoles les personnes du Réseau sentinelles]. Élaboration et installation des panneaux indicateurs de «positionnement dans le quartier" dans les lieux d intérêts du quartier [parcs, écoles, ressources municipales, organismes communautaires, etc.] Des choix ont été faits quant aux modes de communication à développer et/ ou privilégier afin de rejoindre les résidants du quartier Les modes de communication ont été développés et sont utilisés pour transmettre de l information aux résidants au quartier Une stratégie a été élaborée La stratégie est suivie Un système de «personnes pivots» a été mis en place et est utilisé pour sensibiliser, orienter et accompagner les résidants vers les ressources appropriées Des panneaux ont été créés et ont été installés dans divers lieux stratégiques du quartier

13 12 2. LA STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION La stratégie de mise en œuvre réfère aux objectifs et actions opérationnels à entreprendre afin de faciliter la mise en application et la poursuite des objectifs et des actions contenus dans le plan d action qui a été élaboré. Cette stratégie de mise en œuvre sera guidée par les trois (3) objectifs suivants : Objectif 1 : Structurer et coordonner l action à travers un plan d action Objectif 2 : Diffuser l information portant sur le plan d action et son contenu Objectif 3 : Adapter l action concertée en fonction des changements observés dans le quartier en termes de criminalité, d incivilité et d insécurité Les pages qui suivent présentent la stratégie de mise en œuvre du plan d action.

14 13 Stratégie de mise en œuvre du plan d action en sécurité du quartier Saint-Jean-Vianney Objectif Actions Remarque Réalisation Objectif 1 Structurer et coordonner l action à travers un plan d action Présentation du plan d action concerté visant à diminuer l insécurité, les incivilités et les crimes contre la personne dans le quartier Saint-Jean Vianney à la Table de Vie de quartier Saint-Jean-Vianney Adoption du plan d action concerté visant à diminuer l insécurité, les incivilités et les crimes contre la personne dans le quartier Saint-Jean Vianney Élaboration d une structure et d un mode de fonctionnement pour le Comité de suivi du plan d action (processus décisionnel, comité restreint de suivi, comité élargi des partenaires, rôles et responsabilité des membres, etc.) Organisation d activités de sensibilisation auprès d acteurs-clés ayant un rôle à jouer en matière de sécurité/et ou d amélioration de la qualité de vie dans le quartier Saint-Jean-Vianney afin de les sensibiliser et de les impliquer éventuellement dans la démarche Identification des actions existantes ou en développement (au plan municipal, communautaire, scolaire et autres) qui peuvent s arrimer aux actions prévues Veille en continu des nouveaux projets, ou acteurs en lien avec les actions prévues au plan Élaboration de plans d action annuels afin de préciser les activités à entreprendre à plus court terme Détermination des rôles et des responsabilités des partenaires en fonction des activités prévues au plan d action Élaboration de cibles et des stratégies d intervention communes à l ensemble des organismes en tenant compte des missions de chaque organisme impliqué ainsi que du cadre d intervention de chacun des acteurs Élaboration de cibles, de stratégies et de moyens d impliquer des résidants du quartier dans l amélioration de leur propre sécurité à travers notamment par l implication citoyenne dans la mise en œuvre du plan d action Développement d outils pour mesurer et évaluer l impact des actions mises en œuvre pour favoriser l amélioration de la qualité de vie, de la sécurité et du sentiment de sécurité dans le quartier (élaboration de cibles à court, moyen et long terme) Mesure régulière du degré d atteinte des objectifs visés

15 14 Stratégie de mise en œuvre du plan d action en sécurité du quartier Saint-Jean-Vianney (suite) Objectif Actions Remarque Réalisation Objectif 2 Diffuser l information portant sur le plan d action et son contenu Objectif 3 Adapter l action concertée en fonction des changements observés dans le quartier en termes de criminalité, d incivilité et d insécurité Élaboration d un plan de communication et de diffusion du plan d action concerté Lancement du plan d action à travers divers événements (campagne de sensibilisation, etc.) Diffusion régulière du contenu du plan d action et des réalisations auprès des acteurs du milieu au sein de la communauté locale Diffusion du contenu du plan d action et des réalisations auprès des résidants de Saint-Jean-Vianney Veille régulière quant aux problèmes de criminalité, aux types de délits et d incivilité (mise à jour du volet statistiques policières du diagnostic, problèmes émergents perçus par les ressources du milieu, etc.) afin d orienter et d ajuster l intervention concertée en conséquence Ajustement en continu de l intervention concertée en fonction des changements observés dans le quartier en termes de criminalité, d incivilité et d insécurité

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture PLAN D ACTION 2011-2014 Politique familiale et des aînés de Saint-Ulric Champ d intervention 1 : Communication 1.1. Favoriser une meilleure circulation de l information concernant les initiatives citoyennes,

Plus en détail

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité 03-04-05 Communications Procéder annuellement à la nomination d un responsable des questions familiales au sein du conseil municipal Conseil municipal Effectuer le suivi du plan d action de la politique

Plus en détail

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Version Finale 4 juin 2012 1 MISE EN CONTEXTE ALLIANCES Le Plan d action gouvernemental pour la solidarité et l inclusion sociale 2010-2015

Plus en détail

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Grenville-sur-la-Rouge 2012-2014

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Grenville-sur-la-Rouge 2012-2014 Objectifs Doter la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge de mesures permettant de diminuer l exposition des citoyens à la fumée secondaire et de motiver les fumeurs à abandonner le tabagisme. Résultats

Plus en détail

PANORAMA. organismes communautaires

PANORAMA. organismes communautaires PANORAMA des types de financement accessibles aux organismes communautaires 3 février 2011 Formes de financement Financement direct gouvernemental (soutien à la mission globale, ententes de service, projets)

Plus en détail

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Fonds dédié aux projets citoyens initiés et portés par des jeunes de 12 à 17 ans dans la région de la Capitale-Nationale Parrainage d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Une initiative de

Plus en détail

Le CLIC de Bordeaux-Cartierville

Le CLIC de Bordeaux-Cartierville Étude de cas #1 Le CLIC de Atelier sur l impact collectif Mai 2014 Les conditions préalables à l impact collectif Un sentiment d'urgence En 1990, un colloque intitulé "Deux mondes, deux réalités" est organisé

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE

CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE Ministère de l Éducation, du Sport et du Loisir Argumentaire Préparé par Michel Comeau, Directeur

Plus en détail

PLAN D ACTION MUNICIPAL

PLAN D ACTION MUNICIPAL POLITIQUE FAMILIALE PLAN D ACTION MUNICIPAL DE VILLE POHÉNÉGAMOOK 2011-2013 POLITIQUE FAMILIALE PLAN D ACTION 1- LA FAMILLE ET LE TRAVAIL Toute initiative visant à favoriser l accès aux services municipaux

Plus en détail

Développement du concept d aménagement du centre-ville

Développement du concept d aménagement du centre-ville Développement du concept d aménagement du centre-ville L objectif de la rencontre Présenter le concept d aménagement du centre-ville développé par les comités de travail Le déroulement proposé 1. Rappel

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

Mon cerveau a ENCORE besoin

Mon cerveau a ENCORE besoin LUNEtt Mon cerveau a ENCORE besoin ES de Le partage des tâches : qui fait quoi? Le partage des tâches à la maison est source de stress et de conflits pour plusieurs couples. Le problème est souvent encore

Plus en détail

Plan de mobilité durable du quartier Saint-Sauveur. Une démarche citoyenne

Plan de mobilité durable du quartier Saint-Sauveur. Une démarche citoyenne Plan de mobilité durable du quartier Saint-Sauveur Une démarche citoyenne Exemples de limites à la mobilité durable Constats en bref Caractéristiques de la population - Les 20-34 ans constituent la

Plus en détail

inventaire des mesures existantes définition de la famille

inventaire des mesures existantes définition de la famille 2 POLITIQUE FAMILIALE 3 4 5 6 7 8 8 9 mot du maire mot de la conseillère déléguée à la famille introduction inventaire des mesures existantes portraits de famille mission générale de la politique générale

Plus en détail

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Plan de fidélisation des familles 2014-2017 Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Montréalaises, Montréalais, Notre ville est riche de près de 300 000 familles sur son territoire,

Plus en détail

Projet de plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Saint-André-d Argenteuil 2010-2013

Projet de plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Saint-André-d Argenteuil 2010-2013 Objectifs Doter la municipalité de Saint-André-d Argenteuil de mesures permettant de diminuer l exposition des citoyens à la fumée secondaire et de motiver les fumeurs à abandonner le tabagisme. Résultats

Plus en détail

Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne

Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne OBJECTIFS MOYENS PLAN DE FORMATION RÉSULTATS ATTENDUS SUIVI DU PLAN DE RÉUSSITE Objectif 1.1 Augmenter la maîtrise de la lecture chez nos élèves Voir la liste des

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2014 PLAN D ACTION

PLAN D ACTION 2013-2014 PLAN D ACTION PLAN D ACTION Note : Ne sont intégrés au tableau que les moyens identifiés dans le plan stratégique 2009-2014 pour lesquels des travaux seront réalisés en. Toutefois, les moyens maintenant intégrés aux

Plus en détail

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes :

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axes et priorités Les quatre enjeux deviennent les axes de développement à la base du plan d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axe 1 - Agir

Plus en détail

2015-2019 PLAN DE DEVELOPPEMENT LOCAL COMITÉ DE COORDINATION

2015-2019 PLAN DE DEVELOPPEMENT LOCAL COMITÉ DE COORDINATION COORDINATION PATRICE GAUTHIER SYLVIE PELLETIER PIERRE THIBODEAU 2015-2019 PLAN DE DELPHINE CHARMOILLE HUGUES DEGLAIRE MANON GAUTHIER SYLVAIN LESSARD CHANTAL ROY LOCAL Municipalité de Saint-Ulric En collaboration

Plus en détail

POLITIQUE DE PRÊT ET DE LOCATION DE SALLE VILLE DE MONT-LAURIER

POLITIQUE DE PRÊT ET DE LOCATION DE SALLE VILLE DE MONT-LAURIER POLITIQUE DE PRÊT ET DE LOCATION DE SALLE VILLE DE MONT-LAURIER Février 2014 Différentes salles communales sont gérées et entretenues par la Ville de Mont- Laurier avec pour objectif la mise à disposition

Plus en détail

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Brownsburg-Chatham 2013-2015 ZÉRO TABAGISME

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Brownsburg-Chatham 2013-2015 ZÉRO TABAGISME Objectifs Doter la Ville de Brownsburg-Chatham de mesures permettant de diminuer l exposition des citoyens à la fumée secondaire et de motiver les fumeurs à abandonner le tabagisme. Résultats du portrait

Plus en détail

2014 Plan stratégique de développement 2029

2014 Plan stratégique de développement 2029 2014 Plan stratégique de développement 2029 Version abrégée Aperçu du plan stratégique de développement notre mission page 4 nos valeurs page 5 nos principes directeurs page 7 nos chantiers stratégiques

Plus en détail

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois Année 2013-2014 Contexte La ville de LAVENTIE est une commune en pleine expansion démographique, et, grâce

Plus en détail

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014 Dans une ville, de multiples intervenants apportent aux familles aide et soutien dans l éducation des enfants. Pour donner plus de cohérence à ces actions, pour les renforcer, nous avons choisi à Brest

Plus en détail

POUR QUE LES JEUNES. adoptent les modes de transport actif

POUR QUE LES JEUNES. adoptent les modes de transport actif POUR QUE LES JEUNES adoptent les modes de transport actif 1 L activité physique Le saviez-vous? Un mode de vie physiquement actif, c est une manière d être, une façon de vivre où l activité physique, sous

Plus en détail

REGROUPEMENT DE LACHINE

REGROUPEMENT DE LACHINE Système géothermique Plancher radiant Enveloppe thermique améliorée REGROUPEMENT DE LACHINE Candidature déposée dans le cadre du Concours Les Phénix de l environnement Catégorie Éducation et sensibilisation/organismes

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Comité local de revitalisation (CLR) «extraordinaire» Mercredi, le 2 juillet 2014 à 17h30 Chez-Nous de Mercier-Est au 7958, rue Hochelaga

Comité local de revitalisation (CLR) «extraordinaire» Mercredi, le 2 juillet 2014 à 17h30 Chez-Nous de Mercier-Est au 7958, rue Hochelaga Comité local de revitalisation (CLR) «extraordinaire» Mercredi, le 2 juillet 2014 à 17h30 Chez-Nous de Mercier-Est au 7958, rue Hochelaga Procès-verbal Présences Charles Gagnon, citoyen Danielle Lacombe,

Plus en détail

QUÉBEC EN FORME ROSEMONT PLAN DE COMMUNICATION 2011-2014. Présenté aux membres du comité Québec en forme Rosemont

QUÉBEC EN FORME ROSEMONT PLAN DE COMMUNICATION 2011-2014. Présenté aux membres du comité Québec en forme Rosemont QUÉBEC EN FORME ROSEMONT PLAN DE COMMUNICATION 2011-2014 Présenté aux membres du comité Québec en forme Rosemont par Magali Vaidye, le 17 janvier 2012 QUÉBEC EN FORME ROSEMONT Plan de communication 2011-2014

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Politique familiale 2005-2007

Politique familiale 2005-2007 Politique familiale 2005-2007 Présentation La Ville de East Angus souhaite offrir aux familles un milieu de vie épanouissant. Elle offre tout d abord de nombreux services, infrastructures et activités

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS Note : La consultation publique a lieu le lundi, 27 mars, 18

Plus en détail

EXEMPLES DE RÉALISATIONS DES COMMISSIONS SCOLAIRES

EXEMPLES DE RÉALISATIONS DES COMMISSIONS SCOLAIRES EXEMPLES DE RÉALISATIONS DES COMMISSIONS SCOLAIRES EN LIEN AVEC LA FRANCISATION DES PERSONNES IMMIGRANTES COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL (CDSM) 1. Programme d études francisation-alpha : développé à la

Plus en détail

Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté

Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté «Pour une première ligne forte au cœur de la communauté» Présenté le 16 janvier 2014 Aux partenaires de la Table

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 NOTE Il faut considérer que le CV est constitué d une petite équipe et de finances limitées. Il faut conserver de l espace

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Notre engagement pour l habitat des jeunes. Habitat Jeunes : un logement et bien plus!

Notre engagement pour l habitat des jeunes. Habitat Jeunes : un logement et bien plus! Notre engagement pour l habitat des jeunes Un mouvement s inscrivant au sein d une Union Nationale d éducation populaire et regroupant des porteurs de projet Habitat Jeunes, acteurs des territoires. Un

Plus en détail

Politique de location de salles

Politique de location de salles Politique de location de salles Municipalité d Upton Adoptée le 1 avril 2014 Résolution numéro 094-04-2014 POLITIQUE DE LOCATION DE SALLES DE LA MUNICIPALITÉ D UPTON Préambule Nos salles municipales servent

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE 2014-2015-2016 DE L ARRONDISSEMENT DU SUD-OUEST

RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE 2014-2015-2016 DE L ARRONDISSEMENT DU SUD-OUEST RAPPORT DU MAIRE SUR LA SITUATION FINANCIÈRE 2014-2015-2016 DE L ARRONDISSEMENT DU SUD-OUEST Je suis fier de vous présenter le rapport annuel sur la situation financière de l Arrondissement du Sud-Ouest.

Plus en détail

RAPPORT-BILAN D ACTIVITÉS 2013 PERSPECTIVES 2014

RAPPORT-BILAN D ACTIVITÉS 2013 PERSPECTIVES 2014 RAPPORT-BILAN D ACTIVITÉS 2013 PERSPECTIVES 2014 Comité d action en sécurité urbaine de l arrondissement de Lachine 0 Table des matières Bilan 2013...2 1. Organisation...2 2. Partenariats...4 3. Problématiques

Plus en détail

de la Fédération Française

de la Fédération Française Les bonnes pratiques Développement Durable de la Fédération Française d Aviron Les bonnes pratiques Développement Durable de la Fédération Française d Aviron sont structurées sur la base de la Stratégie

Plus en détail

NOTRE PROJET ÉDUCATIF

NOTRE PROJET ÉDUCATIF NOTRE PROJET ÉDUCATIF du collège constituant de Terrebonne le 22 novembre 04 TABLE DES MATIÈRES DES VALEURS COMMUNES À PARTAGER...1 1. LE DÉVELOPPEMENT INTELLECTUEL...3 1.1 Acquérir une culture générale

Plus en détail

BILAN DES RÉALISATIONS

BILAN DES RÉALISATIONS Service des sports, de la culture et de la vie communautaire Coordination BILAN DES RÉALISATIONS 0 ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE Le Service des sports, de la culture et de la vie communautaire (SSCVC) a obtenu

Plus en détail

La participation citoyenne et la politique locale

La participation citoyenne et la politique locale La participation citoyenne et la politique locale Comment sommes-nous arrivés à s intéresser à la participation citoyenne? Avant l arrivée du Plan de Cohésion Sociale à Waremme (avril 2008), nous étions

Plus en détail

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Pour contrer le problème du vandalisme par tags et graffitis, la Ville de Gatineau a mis sur pied un Programme de prévention

Plus en détail

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008)

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008) POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008) 1. INTRODUCTION En octobre 2006, le gouvernement du Québec lançait son Plan d action gouvernemental

Plus en détail

Équipe de Projet Montréal dans Rosemont La Petite-Patrie Plateforme électorale locale Élections du 3 novembre 2013

Équipe de Projet Montréal dans Rosemont La Petite-Patrie Plateforme électorale locale Élections du 3 novembre 2013 Équipe de Projet Montréal dans Rosemont La Petite-Patrie Plateforme électorale locale Élections du 3 novembre 2013 Les candidats et candidate de Projet Montréal dans Rosemont La Petite-Patrie sont unis

Plus en détail

Planification stratégique 2004-2008

Planification stratégique 2004-2008 Planification stratégique 2004-2008 École nationale de police du Québec Les défis de l'école nationale de police du Québec Assurer la pertinence et la cohérence des activités relatives à la formation policière.

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

Made in Maelbeek Compte-rendu de l e ve nement de lancement du 8 juillet 2015

Made in Maelbeek Compte-rendu de l e ve nement de lancement du 8 juillet 2015 Made in Maelbeek Compte-rendu de l e ve nement de lancement du 8 juillet 2015 Introduction Le 8 juillet dernier, nous étions près d une trentaine à la Maison de Quartier Malibran à l occasion du premier

Plus en détail

Ensemble vers de saines habitudes de vie!

Ensemble vers de saines habitudes de vie! Ensemble vers de saines habitudes de vie! Du plan d action gouvernemental «Investir«pour l avenir» et du Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie aux balises de déploiement du soutien de Québec

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Fiche 10 ENSEIGNEMENT Faire de nos écoles des lieux d apprentissage, de métissage, d ouverture et d émancipation, en favorisant le mieux-vivre

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Lettre infos Chantier

Lettre infos Chantier Lettre infos Chantier Septembre 2012 Après les travaux d amélioration de 301 logements réalisés par Atlantique Habitations au Moulin du Bois, c est maintenant l espace public qui bénéficie de travaux de

Plus en détail

L Avant-Scène à Lingolsheim

L Avant-Scène à Lingolsheim Confort de vie, confort de ville : l Avant-Scène vous met au centre de tout. Architecte : Urbane Kultur Du 2 au 5 pièces Des intérieurs spacieux au cœur d un quartier vivant entouré d espaces verts GARANTIES

Plus en détail

Un village d aujourd hui à son image!

Un village d aujourd hui à son image! Un village d aujourd hui à son image! Politique de location des salles de la municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs Adoptée le 9 octobre 2007, résolution 2375-10-07 Mise à jour #1, 14 septembre 2009, résolution

Plus en détail

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir.

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. La solidarité : UNE RICHESSE POUR LE QUÉBEC Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. Depuis la Révolution tranquille, l État québécois a grandement contribué à bâtir une

Plus en détail

PLAN D ACTION Rues principales Verchères PRÉSENTATION INTERNET. Présentation Assemblée générale annuelle Verchères 14 avril 2015

PLAN D ACTION Rues principales Verchères PRÉSENTATION INTERNET. Présentation Assemblée générale annuelle Verchères 14 avril 2015 PLAN D ACTION Rues principales Verchères PRÉSENTATION INTERNET Présentation Assemblée générale annuelle Verchères 14 avril 2015 MISSION RUES PRINCIPALES VERCHÈRES EST UN REGROUPEMENT DE GENS D AFFAIRES

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

VILLE AMIE DES ENFANTS TABLEAU DE BORD

VILLE AMIE DES ENFANTS TABLEAU DE BORD VILLE AMIE DES FANTS Être ou devenir Ville amie des enfants suppose que la collectivité connaît les enfants et les adolescents qui vivent sur son territoire. Ce tableau de bord est un outil de diagnostic

Plus en détail

Mémoire déposé dans le cadre de l examen public Montréal, Physiquement Active

Mémoire déposé dans le cadre de l examen public Montréal, Physiquement Active Mémoire déposé dans le cadre de l examen public Montréal, Physiquement Active Regroupement des partenaires de Parc-Extension sur les saines habitudes de vie 27 novembre 2012 1. Mise en contexte Le regroupement

Plus en détail

I ON S S IR E OI R ULT U R A MO S AV LE LIVRE, AU CŒUR DE LA CULTURE. Plan d action sur le livre

I ON S S IR E OI R ULT U R A MO S AV LE LIVRE, AU CŒUR DE LA CULTURE. Plan d action sur le livre P A HI S S S T C R I ON M Ê IR E ULT U R A MO V ÉM E O IR E UR S AV OI R E LE LIVRE, AU CŒUR DE LA CULTURE Plan d action sur le livre OCCUPATION : DÉVOREUSE DE LIVRES VOTRE LIBRAIRE, AUTEUR DE PETITS BONHEURS

Plus en détail

Travaux d aménagements urbains Avenue de Franche Comté Requalification de l entrée nord de Moirans (CD470E)

Travaux d aménagements urbains Avenue de Franche Comté Requalification de l entrée nord de Moirans (CD470E) Consultation de maîtrise d œuvre Travaux d aménagements urbains Avenue de Franche Comté Requalification de l entrée nord de Moirans (CD470E) Cahier des Charges Page 1 sur 5 Section I Le Contexte : Moirans-en-Montagne,

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

LA NÉCESSITÉ D UNE VILLE PLUS VERTE LA DÉMARCHE COMMENT ÇA MARCHE?

LA NÉCESSITÉ D UNE VILLE PLUS VERTE LA DÉMARCHE COMMENT ÇA MARCHE? GUIDE PÉDAGOGIQUE LA DÉMARCHE La Ville de Paris invite les Parisiens à recenser les lieux qui pourraient accueillir de la végétalisation au plus près de chez eux (délaissés, mobiliers urbains, murs ).

Plus en détail

Programme VAE 2014. «Jouer c est partager, Les droits de l enfant»

Programme VAE 2014. «Jouer c est partager, Les droits de l enfant» Programme VAE 2014 Objectifs généraux : «Jouer c est partager, Les droits de l enfant» Sensibiliser petits et grands à la convention internationale des droits des enfants autour de la thématique «Jouer

Plus en détail

CULTIVER DES JARDINS POUR CULTIVER NOS COMMUNAUTÉS

CULTIVER DES JARDINS POUR CULTIVER NOS COMMUNAUTÉS Plus que des jardins! FORUM ENVIRONNEMENT 2011 Ateliers de discussions, de concertation et de planification Réalisations de projets d aménagement urbain Atelier 3 : Mobilisation sociale et impact sur la

Plus en détail

Automne 2005 : Consultation sur les orientations pour la sécurité alimentaire dans le cadre d un budget récurrent.

Automne 2005 : Consultation sur les orientations pour la sécurité alimentaire dans le cadre d un budget récurrent. Initiative de soutien au développement de la sécurité alimentaire dans la région de Montréal. Cadre de référence 2007-2012 Document de consultation Agence de la santé et des services sociaux de Montréal-

Plus en détail

Dossier de presse. La Ville de Paris lance. un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge

Dossier de presse. La Ville de Paris lance. un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge 1 er février 2010 Dossier de presse La Ville de Paris lance un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge Contact presse Nathalie Royer : 01 42 76 49 61 - service.presse@paris.fr

Plus en détail

Plan de développement durable-la Contrée en montagnes dans Bellechasse

Plan de développement durable-la Contrée en montagnes dans Bellechasse ENJEU: EAU ET ÉCOSYSTÈME AQUATIQUE ORIENTATION 1 : PRESERVER LA QUALITE DU RESEAU HYDROGRAPHIQUE : SOURCE DES RIVIERES DU SUD ET ETCHEMIN Diminuer les problèmes d inondation et d érosion occasionnés par

Plus en détail

JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015. Responsable de l exploitation des sites

JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015. Responsable de l exploitation des sites JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015 Titre du poste : Responsable de l exploitation des sites Secteurs de responsabilité : 40 Exploitation des sites 44 Aménagement des sites 88 Services essentiels [déneigement]

Plus en détail

Montréal amie des aînés : Du plan d action à la réalisation. Le point de vue de 3 acteurs impliqués dans la démarche. Introduction

Montréal amie des aînés : Du plan d action à la réalisation. Le point de vue de 3 acteurs impliqués dans la démarche. Introduction Montréal amie des aînés : Du plan d action à la réalisation. Le point de vue de 3 acteurs impliqués dans la démarche Mme Émilie Thuillier, Ville de Montréal MmeHuguette Roy, Ville de Montréal Mme Marie

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire «Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009 Le développement de l activité périscolaire Bordeaux Ville santé de l OMS Ville active du PNNS Le conseil local de santé

Plus en détail

Plan de transfert de connaissance sur l intervention de proximite en CSSS

Plan de transfert de connaissance sur l intervention de proximite en CSSS Plan de transfert de connaissance sur l intervention de proximite en CSSS Communauté de pratique sur l intervention de quartier du CSSS-IUGS et les interventions de proximité en CSSS Auteurs : Jean-François

Plus en détail

Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015

Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015 Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015 1 1) Le contexte institutionnel : Conformément à la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine promulguée

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE À SHERBROOKE DU PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR LA SOLIDARITÉ ET L INCLUSION SOCIALE (PAGSIS)

MISE EN ŒUVRE À SHERBROOKE DU PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR LA SOLIDARITÉ ET L INCLUSION SOCIALE (PAGSIS) MISE EN ŒUVRE À SHERBROOKE DU PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR LA SOLIDARITÉ ET L INCLUSION SOCIALE (PAGSIS) -version révisée le 18 juin 2012- Document réalisé par la Concertation sherbrookoise pour la

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

Politique d occupation du domaine public pour des productions de films, d émissions de télévision ou de séances de photographies

Politique d occupation du domaine public pour des productions de films, d émissions de télévision ou de séances de photographies Politique d occupation du domaine public pour des productions de films, d émissions de télévision ou de séances de photographies Juillet 2013 Table des matières 1 POLITIQUE GÉNÉRALE... 1 2 PRINCIPES GÉNÉRAUX...

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT SUIVI DU RAPPORT DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL RELATIVEMENT AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT SUIVI DU RAPPORT DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL RELATIVEMENT AUX SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT SUIVI DU RAPPORT DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL RELATIVEMENT AUX AVRIL 2005 Note au lecteur : Le texte en caractères blancs indique les modifications apportées

Plus en détail

POLITIQUE DE TARIFICATION DES ACTIVITÉS DE LOISIRS ET DE LOCATION DE LOCAUX MUNICIPALITÉ DE L ISLE-VERTE

POLITIQUE DE TARIFICATION DES ACTIVITÉS DE LOISIRS ET DE LOCATION DE LOCAUX MUNICIPALITÉ DE L ISLE-VERTE 2012 POLITIQUE DE TARIFICATION DES ACTIVITÉS DE LOISIRS ET DE LOCATION DE LOCAUX SERVICE DES LOISIRS ET DE LA VIE COMMUNAUTAIRE MUNICIPALITÉ DE L ISLE-VERTE POLITIQUE NUMÉRO : 2012-01 DATE D ENTRÉE EN

Plus en détail

R.A.M. Relais Assistants Maternels. outil technique à usage des professionnels

R.A.M. Relais Assistants Maternels. outil technique à usage des professionnels R.A.M. Relais Assistants Maternels Un lieu d informations, de rencontres et d échanges au service des parents, des jeunes enfants, des professionnels de l accueil de la Petite Enfance outil technique à

Plus en détail

Budget participatif 2015. Projets retenus Et soumis aux votes

Budget participatif 2015. Projets retenus Et soumis aux votes Budget participatif 2015 Projets retenus Et soumis aux votes Ville de Saint-Basile-le-Grand où il fait bon vivre au naturel entre rivière et montagnes pour nous joindre 450 461-8000 www.ville.saint-basile-le-grand.qc.ca

Plus en détail

agence locale pour l'emploi Association Sans But Lucratif Place du Champs de Mars, 4 1050 BRUXELLES Tel: 02. 515 79 30 Fax: 02.

agence locale pour l'emploi Association Sans But Lucratif Place du Champs de Mars, 4 1050 BRUXELLES Tel: 02. 515 79 30 Fax: 02. Listes des activites autorisees EN ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENTS 2 AU PROFIT DES PERSONNES PHYSIQUES 3 EN ASBL, ASSOCIATION DE FAIT 5 1 POUR LES POUVOIRS COMMUNAUX 7 Activités ALE autorisées en ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action Orientations gouvernementales en matière d agression sexuelle Plan d action Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Pour obtenir d autres

Plus en détail

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby SANTÉ PUBLIQUE POUR DÉBUTANT (CSSS 101) 1 Présenté par: Lorraine Deschênes: Chef des programmes de santé publique et d action communautaire, CSSS de la Haute-Yamaska Noel-André Delisle: Yvon Boisvert:

Plus en détail

15 e Conférence annuelle du loisir municipal Colloque annuel du regroupement des URLS Victoriaville, du 8 au 10 octobre 2014

15 e Conférence annuelle du loisir municipal Colloque annuel du regroupement des URLS Victoriaville, du 8 au 10 octobre 2014 15 e Conférence annuelle du loisir municipal Colloque annuel du regroupement des URLS Victoriaville, du 8 au 10 octobre 2014 Vers une stratégie concertée en faveur du développement moteur chez l enfant

Plus en détail

Rapport final. Élaboration d un plan d actions en développement durable (PADD) pour la Ville de Beloeil

Rapport final. Élaboration d un plan d actions en développement durable (PADD) pour la Ville de Beloeil Rapport final Élaboration d un plan d actions en développement durable (PADD) pour la Ville de Beloeil Août 2008 Réalisé par Thomas Gallenne, Consultant en Développement Durable Conseil Régional de l'environnement

Plus en détail

Meilleure Initiative en développement durable et responsabilité sociale SHANGRI-LA HOTEL, PARIS

Meilleure Initiative en développement durable et responsabilité sociale SHANGRI-LA HOTEL, PARIS Meilleure Initiative en développement durable et responsabilité sociale SHANGRI-LA HOTEL, PARIS 2015 SOMMAIRE Présentation du Shangri-La Hotel, Paris Stratégie RSE du groupe Shangri-La Hotels & Resorts

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

La politique sportive municipale

La politique sportive municipale Quelques chiffres pour commencer : La politique sportive municipale La Ville consacre 7% de son budget aux Sports 22 salles de sports 7 stades - 20 terrains 1 piscine (Danielle Lesaffre) 150 agents municipaux

Plus en détail

1ERE PARTIE : BILAN EVALUATIF DES POLITIQUES PUBLIQUES ET PROGRAMME DE VITRE COMMUNAUTE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE

1ERE PARTIE : BILAN EVALUATIF DES POLITIQUES PUBLIQUES ET PROGRAMME DE VITRE COMMUNAUTE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE 1ERE PARTIE : BILAN EVALUATIF DES POLITIQUES PUBLIQUES ET PROGRAMME DE VITRE COMMUNAUTE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE Pour un développement économique équilibré favorisant l emploi durable Pour un

Plus en détail

Les chantiers. «Loisirs Jeunes» Accueil de Loisirs Sans Hébergement ALSH 12-17 ans. Ferme de Kerzec

Les chantiers. «Loisirs Jeunes» Accueil de Loisirs Sans Hébergement ALSH 12-17 ans. Ferme de Kerzec Les chantiers de «Loisirs Jeunes» Accueil de Loisirs Sans Hébergement ALSH 12-17 ans Ferme de Kerzec 1 SOMMAIRE I.QU EST CE QU UN CHANTIER LOISIRS JEUNES?...3 DEFINITION ET OBJECTIFS... 3 II.ORGANISATION

Plus en détail

Concertation sur le développement de la zone balnéaire. Pôle Loisirs Actions de sensibilisation

Concertation sur le développement de la zone balnéaire. Pôle Loisirs Actions de sensibilisation Concertation sur le développement de la zone balnéaire Pôle Loisirs Actions de sensibilisation Le développement durable au cœur de la démarche OBJECTIF: réduire la pression anthropique sur les plages avec

Plus en détail