n 20 » ÉDITO Le mot du préfet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "n 20 » ÉDITO Le mot du préfet"

Transcription

1 n 20 Journal trimestriel Décembre 2012/Janvier SOMMAIRE» ÉDITO Le mot du préfet» Habiter mieux Un programme inscrit dans le développement durable Quelques chiffres Lutte contre l'habitat indigne Le CRIES Rénovation urbaine La révision du schéma départemental d'accueil et d'habitat des Gens du Voyage» Actualité départementale L aéroport Toulouse Blagnac résiste à la crise Gendarmes et réservistes pour la surveillance durant les fêtes de fi n d'année» Actualité régionale La PJJ et l ARS signent une convention de partenariat Venue de Louis GALLOIS - Commissaire général à l investissement Emplois d'avenir Rassemblement des volontaires du service civique en Midi-Pyrénées Inauguration du tronçon Auch-Aubiet MIPYGéo: le réseau information géographique des services de l État en Midi-Pyrénées» Actualité Européenne La concertation régionale sur le diagnostic : préparer les programmes européens 2014/2020 La contribution française au programme SUDOE 2014/2020» Portrait Catherine HUGONET, Déléguée régionale aux droits des femmes et à l égalité LE LOGEMENT: UN ENJEU MAJEUR ET UNE PRIORITÉ DE L'ETAT

2 EDITO 2 LLe logement est un droit. Or, de plus en plus de gens rencontrent des difficultés pour se loger dans de bonnes conditions. Le département de la Haute- Garonne compte près de nouveaux habitants chaque année. Le logement est, en moyenne, la première dépense des ménages. C est donc un enjeu considérable, dont l Etat a fait une priorité. Un recensement des terrains de l Etat susceptibles d être libérés pour construire du logement social est en cours. Ces terrains seront confiés aux communes, qui seront dans le même temps tenues à des exigences accrues en matière de parc locatif social : 25% du parc résidentiel de chaque commune devra être consacré au logement social d ici Pour les communes qui ne respectent pas encore ce quota, les pénalités seront durcies. La Haute-Garonne accusait un retard. Mais de gros efforts ont été accomplis. La production de logement social a ainsi doublé en cinq ans. Une performance rendue possible par le triplement des subventions d Etat et par la mobilisation des collectivités territoriales. L Etat investit aussi dans la rénovation thermique des logements privés, afin d aider les propriétaires les plus modestes à réduire leur consommation énergétique. Plus de mille logements privés ont ainsi été rénovés depuis deux ans. L aide au logement, c est aussi la lutte contre l habitat indigne, par le repérage et l accompagnement social des personnes vivant dans des conditions insalubres. C est enfin l amélioration de l accueil des populations nomades : le nouveau schéma départemental d accueil des gens du voyage, co-piloté par l Etat et le conseil général, entrera en vigueur en Il prévoit l aménagement de cinq aires de grands passages et d aires d accueil supplémentaires. Henri-Michel COMET Préfet de la région Midi-Pyrénées Préfet de la Haute-Garonne Directeur de la publication : Henri-Michel COMET, Préfet de la région Midi-Pyrénées, Préfet de la Haute-Garonne Responsable de la rédaction : Sophie LESAFFRE, Chef du service régional de communication interministérielle Comité de Rédaction : Pôle communication des services de l état Crédit photographique : Jean-Marc CHAUVEL (assistant communication), services de l État, DR, Phovoir, JF Périé, PL Douère Maquette: Agence Bienvenue à Bord Habiter mieux : Un programme inscrit d «Habiter mieux» est un programme national d'aide à la rénovation thermique des logements privés créé par l'etat et doté d 1,35 milliard d euros dont 500 millions d'euros de l'etat au titre des Investissements d Avenir, 600 millions d euros de l ANAH* (auxquels s'ajouteront 150 millions d euros pour d'autres travaux en matière d'autonomie, d'insalubrité etc.) et 250 millions d euros des fournisseurs d énergie. Conciliant le volet écologique avec la réduction de la consommation énergétique, le volet économique avec le développement de l'emploi de proximité et le volet social avec l'aide aux plus modestes, «Habiter Mieux» illustre parfaitement la notion de développement durable. Ce programme vise à aider, sur la période , ménages à réaliser des travaux de rénovation thermique pour améliorer leur logement, leur qualité de vie et leur pouvoir d'achat. Les propriétaires occupants leur logement en sont les seuls bénéfi ciaires, sous conditions de ressources. Nombre de personnes composant le ménage Ménages à ressources très modestes ( ) Ménages à ressources modestes ( ) Par personne sup Un exemple de bénéficiaire en Haute-Garonne Un jeune couple a acquis à Launaguet une maison d'habitation pour laquelle la facture de chauffage était estimée par les propriétaires précédents à Il a contacté la délégation locale de l'anah qui l'a aiguillé vers un opérateur pour l'aider à établir un diagnostic de performance énergétique, identifi er les travaux à réaliser, les hiérarchiser, les chiffrer et établir les demandes d'aides fi nancières. Ainsi, sur les euros de travaux qui ont été programmés, isolation des combles, huisserie et chaudière, ce jeune couple n'a eu à s'acquitter que de 22% du montant. Liens utiles : * ANAH : Agence Nationale de l Habitat

3 dans le développement durable DOSSIER Midi-Pyrénées Les acteurs en Midi-Pyrénées > Le préfet de région Midi-Pyrénées, délégué régional de l'anah, le DREAL délégué adjoint. > Les 8 préfets de département, délégués locaux de l'anah, les DDT délégués adjoints. > 7 délégataires des aides à la pierre : communauté urbaine de Toulouse Métropole, Communauté d'agglomération du Muretain, Communauté d'agglomération du SICOVAL et le conseil général de la Haute-Garonne, conseil général du Lot, Grand Montauban Communauté d'agglomération conseil général du Tarn et Garonne. > Les principaux signataires des CLE (Contrat Local d'engagement) : les conseils généraux, le conseil régional Midi-Pyrénées, la CARSAT, la MSA, le RSI, PROCIVIS-SACICAP, les énergéticiens (EDF, GDF Suez et Total, etc). > Un partenariat Etat / ANAH / Conseil régional Midi-Pyrénées. Le Conseil régional Midi-Pyrénées s'est également engagé en abondant les aides du programme Habiter Mieux. Un engagement qui prend sa source dans le Plan Régional "Midi-Pyrénées Energies ". La principale déclinaison de ce plan est l'éco-chèque logement, une aide fi nancière destinée à fi nancer les travaux d'économie d'énergie permettant d'atteindre un gain énergétique d'au moins 25%. > Des opérateurs : Pact, Urbanis, Habitat & Développement, Altaïr, Bouglon, Faramond Neotim, Issot- Riera, Expertise et patrimoine, Maison de l'habitat. 3 Habiter mieux en Midi-Pyrénées en chiffres - 9 contrats locaux d'engagement logements rénovés depuis le 1er janvier montant moyen des travaux - près de 58% des logements rénovés ont été achevés avant % du total des ménages bénéficiaires habitent dans une maison individuelle - 58 % des logements rénovés sont situés dans une commune rurale (au sens de la définition INSEE) % des bénéficiaires disposent de ressources très modestes. Lutte contre l'habitat indigne La lutte contre l'habitat indigne est une des priorités de l État en Haute-Garonne. Les responsables publics doivent répondre à une double obligation : l'obligation d'agir et l'obligation d'aboutir. Un Pôle départemental de lutte contre l habitat indigne en Haute-Garonne (PLHI) réunit les services sanitaires, les délégataires des aides à la pierre, les différents services compétents de l État, la Caisse d'allocations Familiales, l Agence d'information pour le Logement, les travailleurs sociaux, les associations... Le rôle du PLHI s'appuie sur trois leviers d'action : repérage, traitement, aboutissement des procédures. Depuis janvier 2012, l État a engagé une mission de repérage d'habitat indigne dans le nord du département. Cette intervention inédite s'appuie sur une prospection de terrain et des diagnostics techniques des logements. Elle a permis de visiter à ce jour 222 logements et a mis en évidence des situations préoccupantes que le Pôle LHI prend en charge. L'habitat indigne révèle souvent des situations diffi ciles des ménages, pour l'accompagnement desquels, le partenariat avec les travailleurs sociaux, les associations et les professionnels de santé est essentiel. Les procédures concernant la lutte contre l'habitat indigne ont augmenté en Haute- Garonne : 8 arrêtés d insalubrité en 2009, 22 en 2010, 24 en 2011 et 39 arrêtés d insalubrité pris à cette date en n

4 DOSSIER Midi-Pyrénées Rénovation urbaine Trois zones d'urbanisation sensible (ZUS) de Toulouse sont inscrites en premières priorités au programme national de rénovation urbaine qui regroupe 360 quartiers conventionnés. 4 Le Comité Régional pour l Information Économique et Sociale (CRIES) a organisé son séminaire annuel le 15 novembre qui a réuni 200 personnes, dont la moitié d étudiants. Cette année, la réflexion portait sur le logement. Les contributions (Insee, DREAL, Banque de France, AUA/T, USH, CROUS, Lot habitat, ObserveR, DDT65, SMEAT, Sicoval) ont nourri des échanges fructueux. Elles ont permis de connaître les différentes sources disponibles pour observer la question du logement à différentes échelles géographiques et pour certaines catégories de populations (logement social, étudiants ). Cette observation contribue à éclairer les politiques publiques locales de l habitat et d en assurer le suivi. Le séminaire s est terminé par une table ronde autour d élus, d universitaires et du CESER. Les contributions sont disponibles sur le site du CRIES > CRIES Créé conjointement par l État et le conseil régional, le CRIES est un organisme de concertation entre utilisateurs et producteurs d informations économiques et sociales. Il est administré par un directoire composé du préfet de région, du président du conseil régional, du président du conseil économique et social régional, du président du CRIES et du directeur régional de l Insee qui en est le rapporteur. AUAT : agence d urbanisme de l agglomération toulousaine USH : union sociale pour l habitat SMEAT : syndicat mixte d études de l agglomération toulousaine CSER : conseil économique, social et environnemental régional Un budget global de 727 millions d'euros, dont 148 Me de subvention de l'anru est prévu pour rénover ces trois ZUS qui regroupent huit quartiers et comptent habitants et logements. Les conventions initiales de 2005 (Bagatelle-La Faourette) et 2007 (Empalot et Mirail-Reynerie-Bellefontaine) ont fait l objet d avenants signés en 2010 et 2011 qui traduisent de nouveaux enjeux d'aménagement sur chacun de ces territoires. La ville s'est dotée d'une structure dédiée de portage des projets (la mission Grand Projet de Ville) coordonnant ainsi l'action des différents maîtres d'ouvrages. Zoom sur le quartier de la Reynerie Le quartier de la Reynerie est classé au niveau national parmi les urgences compte tenu des difficultés sociales et sécuritaires. La zone urbaine sensible du Mirail, dans laquelle il se situe, couvre une superficie de 180 Ha (6 000 logements sociaux) et inclut habitants, qui connaissent un taux de chômage de 33 %. Le programme financier porte sur un montant d investissement de 450 M et mobilise une subvention de l ANRU de 99 M. Le projet est ainsi très ambitieux et sera mis en oeuvre en plusieurs phases successives qui s'inscrivent dans un schéma directeur de transformation complète à l'horizon La première phase, prévue pour être livrée totalement à l'horizon 2015 est déjà engagée. A ce jour 280 logements ont été démolis et deux équipements majeurs construits : l école Jean Gilles et la médiathèque. Cette phase va se poursuivre par un aménagement structurant central entre l université du Mirail et le quartier de Bellefontaine. Il est prévu en particulier sur la place Abbal, espace public majeur du quartier, la construction en 2014 de la Maison de l image et des arts virtuels et numériques. A l horizon 2015 seront ainsi développés : m 2 de logements (460 logements) m 2 d activités m 2 d équipements publiques 3000 m 2 de commerces dont la moitié autour de la place Abbal. Une deuxième phase, à l'horizon , concernera la mutation du secteur Est de la Reynerie de part et d'autre de la rue de Kiev, par la démolition de deux grands immeubles en tripodes de 15 étages regroupant 500 logements et la relocalisation éventuelle du collège de la Reynerie. A l'horizon 2020 pourront ainsi de nouveau se développer: m 2 de logements (850 logements) m 2 d'activités m 2 d'équipements publiques 5200 m 2 de commerces Un nouveau quartier offrant un habitat diversifié (locatif, accession à la propriété et privé) pourra ainsi se structurer autour de la Reynerie à l'horizon 2025, avec l'objectif de recréer un lien urbain et social avec le reste du quartier du Mirail mais également avec le quartier pavillonnaire voisin des relogements prévus par les trois conventions ont d ores et déjà été réalisés. Dans les premières années des conventions (2005 à 2009) le rythme des démolitions était supérieur à celui de la reconstruction. Ainsi, l'essentiel des relogements s'exerçait dans le bâti ancien et sur le quartier d'origine, ce qui n'était pas entièrement satisfaisant pour les familles. La situation a sensiblement évolué à partir de 2010 d'une part par l'augmentation ANRU : agence national pour la rénovation urbaine

5 DOSSIER Midi-Pyrénées 5 de la production de logements neufs et d'autre part par la création d'une commission spécifique pour le relogement. Cette commission, sous l'égide du maire, a permis notamment de fédérer une démarche interbailleurs et ainsi d augmenter les capacités de relogement dans des logements plus diversifiés. Le taux de relogement interbailleurs reste cependant encore faible tout comme le relogement hors de la communauté urbaine de Toulouse Métropole et hors de la commune de Toulouse. Les quartiers toulousains restent plus attractifs du fait notamment de leur desserte par les transports en commun performants nouvelles démolitions de logements sont programmées au Mirail d'ici 2020, ce qui va intensifier le processus de relogement. La démarche de coordination interbailleurs et la programmation très en amont de livraison de logements à travers notamment le PLH (programme local de l'habitat) permettent de répondre au mieux aux besoins des familles. n

6 DOSSIER Midi-Pyrénées La révision du schéma départemental d'accueil et d'habitat des gens du voyage 6 Le schéma départemental d'accueil des Gens du voyage de la Haute-Garonne a été validé pour six ans le 1er octobre Il est issu de la loi du 5 juillet 2000, relative à l'accueil et l'habitat des gens du voyage, qui vise à établir un équilibre satisfaisant entre : - d une part la liberté d aller et venir et l aspiration des gens du voyage à pouvoir stationner dans des conditions décentes, - et d autre part le souci des élus locaux d éviter des installations illicites sources de diffi cultés de coexistence entre leurs administrés. La défi nition légale des «gens du voyage» est «les personnes dont l'habitat traditionnel est constitué de résidences mobiles». 50% des objectifs de ce schéma ont été remplis en matière de création d'aires permanentes d'accueil mais aucune des cinq aires prévues pour l'accueil des grands passages estivaux n a été réalisée. La révision du schéma, engagée dès 2009, constitue le nouveau fondement de la politique publique départementale en matière d'accueil et d'habitat des gens du voyage. Ainsi le schéma renouvelé répond à quatre impératifs : 1. le développement des capacités d'accueil, prenant à la fois en compte les besoins recensés et les capacités des collectivités. En effet, seules les communes de plus de 5000 habitants sont tenues de créer une aire d'accueil (loi du 5 juillet 2000). Pour les communes plus petites sur lesquelles des besoins ont été identifi és, les préconisations du schéma seront rendues obligatoires dès le franchissement du seuil des 5000 habitants. 2. la recherche de pistes d action sur la question de la sédentarisation, qui seront approfondies dans le cadre de l élaboration du 5ème Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées (PDALPD). 3. la création d'aires de grand passage, qui est un enjeu majeur du schéma, au vu notamment de l augmentation du nombre des passages et des besoins constatés. 4. la constitution d'un partenariat fort et pérenne autour de la question de l'accompagnement social. Ce nouveau schéma a été élaboré dans le cadre d une concertation large associant les communes, les EPCI et les différents acteurs concernés et a pris en compte l'ensemble des remarques dès lors qu elles ne remettaient pas en cause l économie générale du schéma. Il a fait l'objet d'un avis favorable de la commission consultative compétente en matière d accueil des gens du voyage et sera très prochainement signé par le préfet de la Haute-Garonne et le président du conseil général de la Haute- Garonne. Le nouveau schéma départemental prescrit la création de 405 places nouvelles et la réhabilitation de 86 places existantes, sur plus de 20 communes. Parmi elles : - 5 ont été intégrées car ayant franchi le seuil légal des habitants : Saint-Jory, Castelnau d'estrétefonds, Fronton, Villemur-sur-Tarn et Carbonne. Elles pourront bénéfi cier de subventions de l'etat et du conseil général. - les autres ont été inscrites à nouveau, car elles n'ont pas réalisé les obligations du précédent schéma. Ces dernières ne peuvent plus prétendre à des subventions de l'etat. Le schéma prescrit également la création de 4 aires de grands passages : - 3 sur l'arrondissement de Toulouse (dont une sur la communauté d'agglomération du Sicoval et 2 sur la communauté urbaine de Toulouse métropole) - 1 sur l'arrondissement de Muret - 1 sur l'arrondissement de Saint-Gaudens. L'implantation précise de ces aires est en cours de discussion au sein de chaque arrondissement et fera l'objet d'un avenant au schéma. Enfi n, le schéma préconise des pistes de travail pour les situations de sédentarisation. Le nouveau schéma propose un dispositif de pilotage d accompagnement social structuré, ayant pour objectifs la cohésion sociale et la lutte contre les exclusions, et pour axe fort la réussite des jeunes. Le nouveau schéma traduit la volonté de faire vivre le schéma sur un mode transversal et concerté. L Etat et le conseil général seront attentifs à ce que ces préconisations soient intégrées aux documents stratégiques locaux (PLH, SCOT et PLU). n

7 L aéroport Toulouse Blagnac résiste à la crise La fréquentation de l aéroport Toulouse Blagnac devrait dépasser pour la première fois les 7 millions de passagers en 2012, connaissant ainsi une hausse d environ 8,5%. Compte tenu de l augmentation concomitante du taux de remplissage moyen des avions, la hausse du nombre de mouvements d avions à l atterrissage et au décollage sera signifi cativement plus réduite. Cette croissance s explique en partie par l ouverture des bases Air France et EasyJet au printemps dernier. A ce jour, Toulouse-Blagnac dessert 60 destinations différentes, soit pour les vols réguliers 13 liaisons nationales et 29 internationales et pour les charters 18 autres liaisons internationales. La fréquentation de la liaison Toulouse - Paris Orly fait de celle-ci une des toutes premières lignes aériennes européennes et la première ligne nationale intérieure. Il faut souligner que cette augmentation du trafi c s inscrit dans un cadre de développement équilibré de l aéroport, à l appui de mesures prises dans le but de mieux maîtriser et limiter l impact de l activité aéroportuaire sur l environnement. En particulier, un arrêté ministériel signé le 28 mars 2011 interdit les vols des aéronefs les plus bruyants dès 22h et tout particulièrement en cœur de nuit (minuit-6h). Les déviations aux procédures publiées sont également relevées et peuvent faire l objet d amendes d un montant maximal de Un observatoire «coeur de nuit» a été mis en place par arrêté préfectoral pour évaluer dans le temps la performance de ce dispositif. Il associe les élus, les représentants des riverains et vérifi e la mise en œuvre des mesures de réduction du bruit, des mesures opérationnelles (les procédures de circulation aérienne ont été optimisées) et du renforcement des aides à l insonorisation. Enfi n, un Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement (PPBE), faisant l inventaire des actions déjà conduites ou à venir dans les cinq prochaines années, sera très prochainement approuvé, après avoir été soumis à consultation dans les collectivités locales concernées du 10 septembre au 10 novembre n ACTUALITÉS HAUTE-GARONNE 7 Gendarmes et réservistes pour la surveillance particulière des sites commerciaux majeurs au cours des fêtes de fin d'année En période de fi n d'année, traditionnellement, les zones commerciales, connaissent une forte affl uence de clientèle et de ce fait un risque avéré de commission d'infractions diverses. Depuis 5 années, la sécurité a été renforcée par la présence des gendarmes de la Haute-Garonne sur les parkings et dans les galeries marchandes : Carrefour Leclerc Leclerc Carrefour Géant Casino PORTET ROQUES SAINT-ORENS LABEGE FENOUILLET Tous les week-ends et veille de fêtes dés le début du mois de décembre, prés de 200 ESR (Emplois Sélectionnés dans la Réserve) engagés dans la gendarmerie renforcent les brigades territoriales. Des surveillances sont organisées en liaison avec les responsables de galeries marchandes. Une présence dissuasive permet ainsi de prévenir la commission d'infraction et tout trouble à l'ordre public. n LA DDSP31 SENSIBILISE LES COMMERCES Pour lutter effi cacement contre les atteintes aux personnes et aux biens, la Police Nationale de la Haute-Garonne a activé l'opération anti hold-up. Il s'agit d'un dispositif de protection des commerces et de la voie publique, axé d'une part sur l'information et la sensibilisation (dialogue avec les commerçants, diffusion d'une plaquette d'information et de conseil, interventions des référents-sûreté) et d'autre part, sur la prévention et la dissuasion avec davantage de rondes et de patrouilles sur des horaires aléatoires. Cette opération, pour laquelle plus d'un millier de policiers sont concernés, se déroule auprès des commerces de proximité et des zones commerciales de Toulouse, Colomiers, Blagnac, Tournefeuille et Saint-Gaudens. n Le groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Garonne, compte 465 réservistes (officiers, sous-officiers et hommes du rangs) qui ont signé un engagement pour servir dans la réserve opérationnelle

8 ACTUALITÉS MIDI-PYRÉNÉES 8 La PJJ et l ARS signent une convention de partenariat Patrick Autié, Directeur Territorial de la PJJ - Nicole Lorenzo, Directrice interrégionale de la PJJ Sud - Xavier Chastel, Directeur Général de l'ars Midi-Pyrénées - Dr Éric Regnaut, Sous-directeur de la prévention ARS Midi-Pyrénées. Venue de Louis GALLOIS - Commissaire général à l investissement Jeudi 8 novembre, Nicole LORENZO, directrice inter-régionale de la Protection judiciaire de la Jeunesse (PJJ) et Xavier CHAS- TEL, directeur général de l ARS Midi-Pyrénées ont signé la première convention de partenariat de ce type en France dont l objectif est de faciliter l accès aux soins et la prévention des mineurs sous mandat judiciaire. Seront ainsi mis en place des actions concertées à destination de 5500 mineurs dans la région, ainsi que des formations pour les professionnels de la PJJ. L'Association régionale de prévention et d'aide face aux dépendances et aux exclusions (AR- PADE) interviendra en tant que support, bénéfi ciant d'un fi nancement de euros de la part de l'ars. La contractualisation avec d autres associations sur des thématiques autres que celles des addictions n est pas exclue : améliorer l état santé globale des jeunes, réduire le mal-être et les conduites à risque. La convention, signée pour une durée de trois ans reconductibles, fera l objet d un comité de suivi. n plus vite vers les résultats, simplifi er les démarches et "Aller rassembler les acteurs», est le souhait formulé par Louis Gallois, commissaire général à l investissement lors de sa venue à Toulouse le 15 novembre dernier pour faire un bilan sur le programme d investissement d avenir en Midi-Pyrénées. Il a été reçu par Henri-Michel Comet, préfet de la région Midi-Pyrénées en présence du président du conseil régional Martin Malvy, du président de la communauté urbaine Toulouse Métropole et Pierre Cohen. Henri-Michel Comet préfet de la région Midi-Pyrénées - Louis Gallois - Martin Malvy, président du conseil régional Midi-Pyrénées - Pierre Cohen, maire de Toulouse. Avec une participation dans 84 projets pour un montant de plus d'un milliard d euros de crédits bénéfi ciant uniquement à la région, Midi-Pyrénées conforte sa position dans la haute technologie et l innovation. Grâce au 567M acquis dans les projets au titre de l enseignement supérieur et de la recherche, la région se place en 3ème position après l Île-de-France et Rhône- Alpes et conforte plusieurs de ses points forts : l aéronautique, le spatial, les systèmes embarqués, la santé, l alimentation, la biologie et les biotechnologies. Louis Gallois a également profi té de sa venue à Toulouse pour rencontrer cer- tains porteurs de projet qui vont bénéfi - cier des crédits du PIA. TWB (Toulouse White Biotechnology) porté par l INRA avec 80M sur 10 ans, valorisera la biomasse agricole et forestière à l aide de nouveaux enzymes et microorganismes pour fabriquer les biocarburants de demain. Avec une dotation de 70 M, la société d accélération de transfert de technologies Toulouse Tech Transfer (SATT) sera l outil indispensable pour valoriser et transférer les résultats de la recherche publique vers les entreprises. La plateforme d innovation DecidAIE d aide à la décision pour une agriculture écologique et intensive bénéfi ciera aussi de crédits de l Etat comme d autres entreprises régionales: Figeac Aero dans le Lot, Mecahers en Haute-Garonne, SAM technologie dans l Aveyron. Enfi n, cette journée a permis de faire avancer deux projets majeurs du PIA, qui devraient donner lieu à une contractualisation avec l Etat d ici début 2013 : l Institut de Recherche Technologique dédié à l aéronautique, l espace et les systèmes embarquées (145M ) et l IDEX, l université fédérale de Toulouse (750 M de capital qui produiront 25,6M de dotation par an). n

9 Emplois d'avenir Les emplois d'avenir ont pour ambition d'améliorer l'insertion professionnelle et l'accès à la qualifi cation des jeunes peu ou pas qualifi és, confrontés à des diffi cultés d'accès à l'emploi. En bénéfi cient les jeunes sans diplôme de 16 à 25 ans, en particulier dans les zones urbaines ou rurales les plus marquées par le chômage, ainsi que d'autres jeunes en diffi culté d'insertion, ayant poursuivi leurs études jusqu'au CAP-BEP ou jusqu'au baccalauréat dans certaines zones particulièrement diffi ciles. La limite d'âge est de 30 ans pour les travailleurs handicapés. Les emplois d avenir sont des CDI ou des CDD de 1 à 3 ans et, sauf exception, à temps plein. Les principaux employeurs relèvent du secteur non marchand dans des activités ayant une utilité sociale avérée et susceptibles d'offrir des perspectives de recrutement durables : fi lières vertes et numériques, secteurs social et médico-social, aide à la personne, animation et loisirs, tourisme... Dans une logique de parcours, l'emploi d'avenir pourra aboutir à une pérennisation dans l'emploi créé, à l'acquisition de compétences donnant au jeune des perspectives nouvelles dans une activité d'avenir ou à la reprise d'une formation, en alternance le plus souvent. Ce parcours de réussite reposera sur un fort engagement des employeurs (tutorat, formation...) et sur un accompagnement renforcé des missions locales emplois d'avenir seront créés en 2013, et en % du montant brut de la rémuné- Thierry Repentin, ministre délégué à la formation professionnelle et à l apprentissage avec les bénéficiaires des emplois d avenir ration du jeune seront pris en charge par l Etat pendant 3 ans. D ici fi n décembre 2013, contrats d emplois d avenir seront conclus en Midi-Pyrénées, soit 4.3% de l enveloppe nationale. En Haute-Garonne, Thierry REPENTIN, ministre délégué à la Formation professionnelle et à l Apprentissage, a signé les 7 premiers emplois d avenir le 20 novembre Il a échangé les jeunes recrutés, leurs employeurs, le Cap emploi et les missions locales qui les accompagnent. n Pour en savoir + Rassemblement des volontaires du service civique en Midi-Pyrénées ACTUALITÉS MIDI-PYRÉNÉES 9 Permettre aux volontaires en place et aux différents acteurs du service civique en Midi-Pyrénées, de se rencontrer et d'échanger sur des pratiques, des expérimentations et des projets, tel était l'objet visé par cette journée qui s'est déroulé le 16 novembre dernier au CREPS de Toulouse. Ce sont plus de 400 jeunes engagés dans le service civique qui ont pu partager tout au long de cette journée, les témoignages d autres volontaires sur des expériences et projets déjà réalisés. Trois forums étaient proposés pour approfondir la spécifi cité du statut de volontaire en service civique, pour échanger sur la plus-value que peut apporter cette expérience de volontariat dans un parcours de vie et pour réfl échir sur l intérêt général. Un autre atelier débat dédié aux tuteurs a permis à plus de cinquante personnes en charge des volontaires de partager leurs pratiques, leurs expériences sur l accompagnement des jeunes dans leurs missions et dans la construction de leurs projets d avenir. L assemblée plénière, présidée par Valérie Fourneyron, ministre de la jeunesse, des sports et de la vie associative, en présence de Martin Hirsch président de l agence du service civique, du préfet de région, des représentants des collectivités territoriales, a permis d'effectuer un retour des différents ateliers et forums de la journée. n Valérie Fourneyron, ministre de la jeunesse, des sports et de la vie associative

10 ACTUALITÉS MIDI-PYRÉNÉES 10 Inauguration du tronçon Auch-Aubiet du tronçon Auch- Aubiet, sur la RN 124, s'est L'inauguration déroulée le 15 décembre Cette réalisation s'inscrit dans l'aménagement à 2x2 voies de cette nationale entre Toulouse et Auch. Située sur les communes d'auch, Leboulin, Montégut, Lahitte et Marsan et d'une longueur de 8,4 km, cette section comprend une partie en tracé neuf et une partie en aménagement sur place, notamment l'aménagement d'un échangeur et quatre rétablissements de routes. Les travaux de construction des ouvrages hydrauliques ont fait l objet d un suivi par un écologue. Des préconisations, un suivi des travaux et un bilan environnemental ont été réalisés par le bureau d études spécialisées BIOTOPE. Les travaux d'un montant total de 65 M sont fi nancés par l'etat (26 M ), le conseil régional Midi-Pyrénées (21 M ) et le conseil général du Gers (18 M ). La prochaine étape d'aménagement de cette Route nationale consistera à réaliser «la déviation de Gimont». L'ensemble de ces travaux s'inscrit dans le programme de modernisation des itinéraires (PDMI) avec l'objectif d'améliorer les infrastructures routières en Midi-Pyrénées. A son terme : l'itinéraire Henri-Michel Comet, préfet de la région Midi-Pyrénées, Martin Malvy, président du conseil régional Midi-Pyrénées, Philippe Martin, président du conseil général du Gers Toulouse - Rodez via Albi sera entièrement porté à 2x2 voies ; Toulouse et Auch seront reliées par une 2x2 voies ; la mise à 2x3 voies du périphérique toulousain sera achevée ; les liaisons transfrontalières seront sensiblement améliorées, notamment avec la réalisation de la déviation de Saint-Béat Arlos sur la route nationale 125 ; la route nationale 21 entre Tarbes et Lourdes sera mise à 2x2 voies. Les opérations retenues portent sur un montant global de 781,5 millions d'euros répartis entre l'état (341,9 M ), le Conseil régional de Midi-Pyrénées (200 M ) et les autres collectivités, conseils généraux et intercommunalités (239,6 M ). n MIPYGéo: le réseau information géographique des services de l État en Midi-Pyrénées MIPYGéo est le réseau humain et technique dont se sont dotés les services de l État en Midi-Pyrénées pour développer, partager et faciliter l'usage des données et de l'information géographique. Lancé en 2011, le projet MIPYGéo est animé par la DREAL. Son comité de pilotage, présidé par le SGAR Midi-Pyrénées rassemble les services de l'etat en région et départements. MIPYGéo est une réponse aux évolutions des pratiques métier, à un enjeu économique et aux évolutions des attentes sociales. Les objectifs visés sont : inciter à la production d'une donnée géographique de référence accompagner tous les services pour qu'ils utilisent et produisent des données cartographiques partager et consolider les données entre services de l État diffuser une donnée régionale de référence Fédérés au sein du réseau MIPYGéo, les services de l État constituent un réseau humain de connaissances et de compétences sur la question de l'information géographique, et peuvent travailler de façon collégiale sur des sujets thématiques. En 2012, une plate-forme d'échanges de données PRODIGE a été mise en place et est accessible depuis un extranet d'accès dédié. Sur cette plateforme, les services contributeurs alimentent la base de données commune au bénéfi ce de l'ensemble des services du réseau qui peuvent alors utiliser les données pour les exploiter et répondre à leurs besoins en analyses et cartographies. La plate-forme est administrée par la DREAL Midi-Pyrénées, qui a également en charge l'animation générale du réseau. La démarche MIPYGéo s'inscrit dans le cadre juridique européen de la directive INSPIRE transposée en droit français en n Information géographique L'information géographique recouvre les données nécessaires à l'élaboration de cartes et d'analyses spatiales. Elle est aujourd'hui au cœur des activités des services de l État pour instruire des procédures, produire des rapports, des anlayses, des documents de communication.

11 La concertation régionale sur le diagnostic : préparer les programmes européens 2014/2020 Afin d'aboutir à un diagnostic partagé par les acteurs régionaux et d identifier les priorités pour les investissements européens 2014/2020, l État et le conseil régional ont organisé une large concertation au cours de l automne Collectivités territoriales, entreprises, associations, partenaires sociaux Plus de 700 acteurs régionaux se sont impliqués dans cette concertation. ACTUALITÉS EUROPÉENNES La réunion de lancement - Le 16 octobre 2012 La réunion de lancement a rassemblé près de 400 personnes venues assister à la présentation du pré-diagnostic et des modalités de concertation, en présence d Henri-Michel Comet, préfet de la région Midi-Pyrénées, et de Martin Malvy, président du conseil régional. Les ateliers thématiques - Du 17 au 25 octobre 2012 Onze ateliers sur l innovation, l environnement, l énergie, le développement urbain et les territoires ruraux ont offert un espace d échanges constructifs et ont réuni de 45 à 90 personnes chacun, soit plus de 700 personnes au total, avec l objectif de compléter le pré-diagnostic territorial, en présence de spécialistes de l État et du conseil régional. La concertation en ligne En complément des ateliers, les acteurs régionaux ont transmis plus de 120 contributions via la concertation en ligne, ouverte à tous sur le site internet du 8 août au 12 novembre La réunion de restitution - 18 décembre 2012 Près de 300 personnes ont assisté à la réunion de restitution qui a présenté le rapport de concertation basé sur l ensemble des contributions. Issu de la concertation, le diagnostic régional fi nal constituera l état des lieux de référence à partir duquel sera défi nie la stratégie des futurs programmes européens. n Pour en savoir La contribution française au programme SUDOE 2014/2020 Le 14 novembre, de nombreux participants sont venus à Toulouse pour la présentation de la contribution du partenariat français (l État et les six conseils régionaux concernés) au programme de coopération territoriale européenne SUDOE pour la période 2014/2020. e programme SUDOE 2007/2013 couvre six régions du sud-ouest français (Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Aquitaine, Poitou- Charentes, Limousin, Auvergne) et la péninsule ibérique (Espagne, Portugal, Gibraltar). Depuis 2007, le programme a cofi nancé 95 projets impliquant près de 620 bénéfi ciaires dont 180 français, pour un montant de 92 millions d euros de fonds européen FEDER. La contribution du partenariat français au programme SU- DOE 2014/2020 L élaboration de la contribution française s est appuyée sur des entretiens individuels, des enquêtes auprès de gestionnaires, de bénéfi ciaires du programme, et d experts de la coopération, ainsi que sur l organisation d ateliers thématiques en juillet Les propositions stratégiques de la contribution française Le partenariat français propose deux grandes priorités stratégiques : - Le renforcement de la diffusion et des capacités de l innovation - La protection et valorisation du patrimoine naturel par l usage raisonné des ressources naturelles et énergétiques Les propositions d animation de la contribution française Les principaux enjeux soulevés par le partenariat français sont de simplifi er les démarches pour accéder aux fi nancements et de renforcer l animation au niveau local afi n de faire émerger plus de projets d envergure. Pour en savoir +

12 PORTRAIT Catherine HUGONET Déléguée régionale aux droits des femmes et à l égalité (DRDFE) de la région Midi-Pyrénées depuis le 1er janvier Catherine HUGONET, vous êtes la déléguée régionale aux droits des femmes et à l égalité (DRDFE) de la région Midi-Pyrénées depuis le 1er janvier Pouvez-vous nous rappeler votre parcours? Formée au droit et à la gestion des politiques urbaines, j ai été directrice régionale du fonds d action et de soutien pour l intégration et la lutte contre les discriminations (FASILD, désormais ACSE) en Midi-Pyrénées et en Bourgogne. De 2006 à 2010, j ai été DRDFE de Bourgogne, avant d être nommée adjointe à la responsable du pôle de cohésion sociale de la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de Midi-Pyrénées. Quelles sont les missions et le rôle de la déléguée régionale aux droits des femmes et à l égalité? Réduire les inégalités entre les femmes et les hommes est une priorité majeure de l État, dans tous les domaines : vie professionnelle et salariale, économique, politique et sociale et de lutte contre les violences faites aux femmes. La politique conduite par la France repose sur une double approche, intégrée (prendre en compte les besoins respectifs des hommes et des femmes dans la conception et la mise en œuvre des politiques publiques) et spécifi que (les inégalités qui persistent nécessitent encore des mesures positives en faveur des femmes). A ce titre, j exerce une mission de veille, d expertise, d ingénierie, d animation et de coordination en lien avec les différents acteurs locaux (institutionnels, collectivités territoriales, organismes socio-économiques et associations). Je suis également chargée de la mise en œuvre des crédits d intervention du programme 137 («égalité entre les femmes et les hommes») dans deux thématiques : - l égalité entre les femmes et les hommes dans la vie professionnelle, économique, politique et sociale, - la promotion des droits, la prévention et la lutte contre les violences sexistes. Par ailleurs, j anime le réseau des correspondant-e-s «égalité entre les femmes et les hommes» mis en place auprès de chaque partenaire et je coordonne sous couvert des directeurs et directrices départementaux l action des chargées de mission départementales de la région. En assurant l'animation de l équipe interdépartementale et en coordonnant les interventions des chargées de mission départementales de la région, je participe à la cohérence des actions engagées sur le territoire régional : en défi nissant une programmation régionale sur la base d un diagnostic de la situation des femmes dans la région, elle veille à sa mise en œuvre et évalue son impact ; en apportant un soutien méthodologique aux chargées de mission départementales du service des droits des femmes, notamment en organisant régulièrement des réunions de travail auxquelles sont associés les membres de l équipe régionale ; en élaborant une politique de formation à l égalité entre les hommes et les femmes, afi n de poursuivre la professionnalisation du réseau et des partenaires institutionnels ; en contribuant sous l autorité du service central des droits des femmes à l élaboration et à la mise en œuvre d un plan de communication régional. Je suis le référent technique du préfet pour la politique de l égalité entre femmes et hommes. A ce titre, je participe à toutes les instances régionales nécessaires à la bonne exécution de ma mission. Quelles est sont les actualités les plus prégnantes de la DRDFE? La mise en œuvre du Plan Régional Stratégique en faveur de l égalité entre les femmes et les hommes (PRSEFH) en Midi-Pyrénées. Le PRSEFH, signé le 10 octobre 2012, est issu de l analyse de la situation de la place des femmes dans la région, et propose en conséquence des actions concrètes, notamment des engagements quantifi és et mesurables (annuels et/ou pluriannuels) de chacun des services déconcentrés sur ces thématiques, traduisant ainsi le caractère interministériel de cette politique. Afi n de garantir la cohérence de cette dynamique régionale interministérielle, j assure la coordination et le suivi des actions retenues. L expérimentation régionale en faveur de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Midi-Pyrénées est l une des 9 régions retenues par la ministre des droits des femmes et le ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, comme expérimentales pour faire progresser l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans les entreprises. Cette expérimentation s appuiera sur une convention cadre entre l État et la région et défi nira un plan d action pour 3 ans à partir de n

Signature du contrat local d'engagement contre la précarité énergétique

Signature du contrat local d'engagement contre la précarité énergétique Signature du contrat local d'engagement contre la précarité énergétique Mercredi 13 juillet 2011 Dossier de Presse Contacts presse Marie-Claude BOUSQUIER - Tél. 05 53 77 61 82 - Portable 06 73 56 75 50

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 05/10/2015 Reçu en préfecture le 05/10/2015 Affiché le ID : 032-243200417-20150923-2015_05_13-DE. Avenant n 2 à la Convention

Envoyé en préfecture le 05/10/2015 Reçu en préfecture le 05/10/2015 Affiché le ID : 032-243200417-20150923-2015_05_13-DE. Avenant n 2 à la Convention Avenant n 2 à la Convention Opération Programmée d Amélioration de l Habitat de Revitalisation Rurale de la Ténarèze Entre : La Communauté de Communes de la Ténarèze représentée par son Président, M. Gérard

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004 ANNEXE 2 Convention de délégation de compétence de gestion des aides à la pierre en application de la loi du 13 août 2004 Passée entre L ETAT et PERPIGNAN MEDITERRANEE Communauté d Agglomération 2006-2008

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT Les missions de la Direction de l Habitat La Direction de l Habitat (2 services ; 9 personnes) est chargée d organiser et de mettre en œuvre la politique locale de l habitat sur le territoire de Brest

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux Julie CHEVRIER DREAL Limousin 1 Présentation L Anah est une agence d État créée en 1971, placée sous la double tutelle des ministres des finances

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Avenant n 2. OPAH de DROIT COMMUN. de Tarn & Dadou

Avenant n 2. OPAH de DROIT COMMUN. de Tarn & Dadou Avenant n 2 OPAH de DROIT COMMUN de Tarn & Dadou Communauté de Communes de Tarn & Dadou 2011 2014 1 Entre : La Communauté de Communes de Tarn & Dadou, maître d'ouvrage de l'opération programmée, représentée

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

Pour un observatoire interministériel cartographique et statistique

Pour un observatoire interministériel cartographique et statistique direction départementale de l Équipement et de l Agriculture Cantal Aurillac, le 17 décembre 2009 Note à l attention de Monsieur le Préfet service de la connaissance et du développement des territoires

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

LA GESTION URBAINE DE PROXIMITE POUR DES INVESTISSEMENTS DURABLES DANS LES QUARTIERS

LA GESTION URBAINE DE PROXIMITE POUR DES INVESTISSEMENTS DURABLES DANS LES QUARTIERS LA GESTION URBAINE DE PROXIMITE POUR DES INVESTISSEMENTS DURABLES DANS LES QUARTIERS Mise en œuvre d une d politique publique de jardins partagés FRARU FLOIRAC 20 MAI 2008 PERIMETRE DE LA GUP BAGATELLE

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi

Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi Communiqué de presse Saint-Denis Le 19 février 2015 Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi Dominique

Plus en détail

PLAN DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT DREAL PACA 06 NOVEMBRE 2013

PLAN DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT DREAL PACA 06 NOVEMBRE 2013 PLAN DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT DREAL PACA 06 NOVEMBRE 2013 Plan de rénovation énergétique de l Habitat En réponse : aux difficultés de logement à un secteur de la construction durement impacté

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

PRÉFÈTE DE LA MAYENNE. Les emplois d avenir DOSSIER

PRÉFÈTE DE LA MAYENNE. Les emplois d avenir DOSSIER PRÉFÈTE DE LA MAYENNE Les emplois d avenir DOSSIER DOSSIER DE PRESSE 6 février 2013 Les objectifs du dispositif s objectifs du dispositif Les emplois d Avenir ont pour ambition : - de fournir aux jeunes

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE PROTOCOLE D ACCORD ETAT- REGION BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE LE 20 MARS 2007 PROTOCOLE D ACCORD ETAT-

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

1. Sur le Titre I Les modalités d organisation des compétences (articles 1 à 9).

1. Sur le Titre I Les modalités d organisation des compétences (articles 1 à 9). Projet de loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles Les propositions de l Union sociale pour l habitat Ce premier projet de loi concentre de nombreux éléments

Plus en détail

Programme Habiter mieux. Document à l'usage des maires hors opérations programmées Anah

Programme Habiter mieux. Document à l'usage des maires hors opérations programmées Anah Document à l'usage des maires hors opérations programmées Anah 1 Un enjeu national : La lutte contre une précarité énergétique concentrée chez les propriétaires occupants du parc privé Un objectif : La

Plus en détail

Processus d élaboration du contrat de ville et calendrier

Processus d élaboration du contrat de ville et calendrier Processus d élaboration du contrat de ville et calendrier Travail préparatoire interne à l État : Mise en place de l équipe interministérielle Constitution du point de vue de l État sur la situation des

Plus en détail

Ministère des sports. Le ministre des sports

Ministère des sports. Le ministre des sports Ministère des sports Direction des sports Mission sport et développement durable Personnes chargées du dossier : Arnaud JEAN Tél. : 01 40 45 96 74 Mel: arnaud.jean@jeunesse-sports.gouv.fr Fabienne COBLENCE

Plus en détail

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 2ème Commission Solidarités, innovation sociale et lutte contre les discriminations N 2012-02-0023 SÉANCE DU 17 DÉCEMBRE 2012 POLITIQUE : INSERTION SOCIALE SECTEUR

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

29DEPARTEMENT DES VOSGES

29DEPARTEMENT DES VOSGES Direction du Développement des Activités Economiques Mission agriculture et forêt 29DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 14 décembre 2011 Programme 20: organisation

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement d Aurillac autour du VIVRE ENSEMBLE à la Préfecture d Aurillac Vendredi 17 octobre

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement de Saint- Flour autour du VIVRE ENSEMBLE au lycée agricole Louis MALLET Mardi 21 octobre

Plus en détail

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux ASSEMBLÉE NATIONALE Suite à l Audition du 20 juillet 2010 de la FÉDÉRATION CFDT SANTÉ-SOCIAUX Représentée par Nathalie CANIEUX, Secrétaire générale

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Habiter Mieux : Évolution du programme et bilan national

Habiter Mieux : Évolution du programme et bilan national Habiter Mieux : Évolution du programme et bilan national Sommaire Evolutions du programme en 2013 Les évolutions du public et des aides Les propriétaires occupants Les propriétaires bailleurs Les syndicats

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Le modèle économique du logement social

Le modèle économique du logement social a Le modèle économique du logement social Discussion L habitat dégradé et indigne en Ile-de-France OFCE, Journée d étude Étude : ville et publiée logement, en 4 février décembre 2011 2012 1 Le modèle économique

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Le plan logement outre-mer

Le plan logement outre-mer HCCP du 2 avril 2015 Le plan logement outre-mer Un Plan logement outre-mer : - qui s inscrit dans le plan national de relance de la construction, - adapté aux spécificités et contraintes des territoires

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

Subvention de l Anah pour les particuliers Programme national Habiter Mieux

Subvention de l Anah pour les particuliers Programme national Habiter Mieux Délégation 91 Subvention de l Anah pour les particuliers Programme national Habiter Mieux Sommaire de la présentation L'Anah Éligibilité propriétaire Éligibilité travaux Habiter Mieux Opérateurs agréés

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Le Plan Départemental d'action

Le Plan Départemental d'action Le Plan Départemental d'action pour le Logement des Personnes Défavorisées DE LA RÉGION AQUITAINE DE LA GIRONDE Gironde gironde.fr le PDALPD de la Gironde 2008-2010 Ce plan est co-piloté par l Etat et

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préfecture de la région Rhône-Alpes Mai 2009 DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préambule Le parc locatif public ne peut répondre seul

Plus en détail

Schéma de Développement Commercial - aire urbaine de Toulouse

Schéma de Développement Commercial - aire urbaine de Toulouse Observatoire Départemental de l'équipement Commercial de la Haute-Garonne Schéma de Développement Commercial aire urbaine de Toulouse Pour un commerce durable dans la Ville Un document de référence pour

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine Schéma départemental 2005-2020 Le mot du Président Lors de sa réunion du 16 décembre 2005, l Assemblée départementale a approuvé

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Le cadre général du point d étape...

Le cadre général du point d étape... Le cadre général du point d étape Les objectifs du point d étape L objectif général du point d étape, à 2 ans et à 4 ans, est d apprécier l avancement du projet et la tendance générale d évolution du quartier

Plus en détail

Pays de BOURGES. 15 octobre 2013. Trouy

Pays de BOURGES. 15 octobre 2013. Trouy Pays de BOURGES 15 octobre 2013 Trouy Sommaire : - les aides de l'agence nationale de l'habitat (Anah) et du programme Habiter Mieux - le plan de rénovation énergétique de l habitat et le guichet unique

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat DOSSIER DE PRESSE Jean-Louis BORLOO, Valérie LETARD et Benoist

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Fonctionnement et charte partenariale

Fonctionnement et charte partenariale Fonctionnement et charte partenariale Un contexte d urgence économique, sociale et environnementale Les impacts générés par notre mode de développement actuel sont incontestables : diminution de la biodiversité

Plus en détail

Investissements d avenir

Investissements d avenir Investissements d avenir Aide à la rénovation thermique des logements privés «Avenant relatif à la mise en œuvre du programme Habiter Mieux» Programmes d Intérêt Général de la Communauté d Agglomération

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Orientations et évolution du régime des aides de l ANAH en 2013. Midi-Pyrénées 24 mai 2013. Orientations 2013 & Evolution du régime des aides

Orientations et évolution du régime des aides de l ANAH en 2013. Midi-Pyrénées 24 mai 2013. Orientations 2013 & Evolution du régime des aides Orientations et évolution du régime des aides de l ANAH en 2013 Midi-Pyrénées 24 mai 2013 1 Sommaire Orientations prioritaires Propriétaires occupants (PO) Propriétaires bailleurs (PB) Syndicats de copropriétés

Plus en détail

Direction Départementale des Territoires. Le Programme local de l'habitat

Direction Départementale des Territoires. Le Programme local de l'habitat Direction Départementale des Territoires Le Programme local de l'habitat Ordre du jour I - Définitions. Le PLH. Le logement II - Cadre juridique/repères historiques III - La démarche d'élaboration du PLH.

Plus en détail

Comité Régional de l'habitat du 25 février 2011 Parc Privé

Comité Régional de l'habitat du 25 février 2011 Parc Privé Comité Régional de l'habitat du 25 février 2011 Parc Privé Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Bilan 2010 2 Parc privé L'activité de l'anah en 2010 4 399 logements subventionnés

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Plan de rénovation énergétique de l habitat. Plan de Rénovation Energétique de l Habitat. Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal

Plan de rénovation énergétique de l habitat. Plan de Rénovation Energétique de l Habitat. Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal Plan de rénovation énergétique de l habitat Plan de Rénovation Energétique de l Habitat Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal DOSSIER DE PRESSE Aurillac, le 18 octobre 2013 CONTACTS DE

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Pourquoi encourager la création de Centres Intercommunaux d Action Sociale est une réponse pertinente aux difficultés sociales auxquelles

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Révision générale du plan local d urbanisme

Révision générale du plan local d urbanisme Révision générale du plan local d urbanisme Qu est ce qu un plan local d urbanisme? Le PLU est un outil d'aménagement et de gestion de l'espace qui permet de planifier, maîtriser et ordonner l'organisation

Plus en détail

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports Renforcer la formation des professionnels de santé à la prévention des violences au sein du couple et l'information du grand public sur les violences au sein du couple et les mutilations sexuelles féminines

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

LE PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT

LE PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT COMITÉ RÉGIONAL PLAN BÂTIMENT DURABLE POITOU-CHARENTES PRÉSIDENCE DE L'UNIVERSITÉ DE POITIERS LE 25 NOVEMBRE 2013 LE PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT Élisabeth BORNE Préfète de région Poitou-Charentes

Plus en détail

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES PROJET D AVIS N 11. 03 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée

Plus en détail

DREAL PACA 17 octobre 2013

DREAL PACA 17 octobre 2013 PLAN DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT DREAL PACA 17 octobre 2013 Plan de rénovation énergétique de l Habitat En réponse : aux difficultés de logement à un secteur de la construction durement impacté

Plus en détail

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du mercredi 10 Décembre 2014 Après avoir approuvé le compte rendu de la réunion du 12 novembre 2014, le conseil municipal a examiné les dossiers et pris

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail