CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE"

Transcription

1 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE ÉLISABETH-TURGEON ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT ANNÉE SCOLAIRE

2 Convention de gestion et de réussite éducative ENTRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ET L ÉCOLE ÉLISABETH-TURGEON PRÉAMBULE La convention de partenariat et la convention de gestion et de réussite éducative sont les outils retenus pour assurer avec cohérence et complémentarité les liens entre le plan stratégique du MELS, le plan stratégique de la Commission scolaire des Phares et le nouveau plan de réussite de l école Élisabeth-Turgeon. Ces conventions visent à intégrer l ensemble des objectifs, ainsi que les moyens et actions qui seront priorisés afin d en favoriser l atteinte, ceci dans une vision globale. La convention de partenariat, c est aussi l ensemble des écoles de la Commission scolaire des Phares qui s unissent pour converger vers la réussite éducative par une convention axée sur les besoins de chacun des établissements. L école Élisabeth-Turgeon se joint à ce mouvement en fixant des objectifs en lien avec l actualisation de son plan de réussite. La convention de gestion et de réussite de l école s inscrit dans un échéancier annuel, en cohérence avec l actualisation du plan de réussite étroitement lié au projet éducatif. Des mécanismes de suivis et de reddition de comptes seront prévus afin de permettre de valider l atteinte des objectifs et d informer la population et la commission scolaire de nos résultats. La convention de gestion et de réussite éducative reconnaît les particularités de l école Élisabeth-Turgeon. Elle est adaptée aux réalités de celle-ci, en maintenant le cap sur les mesures requises pour assurer l atteinte des buts fixés et des objectifs mesurables. Ceux-ci prévus à la convention de partenariat conclue entre la Commission scolaire des Phares et le Ministère.

3 LE BUT DE LA CONVENTION Tel que prévu à l article de la Loi sur l instruction publique, le but de la convention de gestion et de réussite éducative est de convenir annuellement entre la commission scolaire et la direction de l école Élisabeth-Turgeon, des mesures requises pour assurer l atteinte des buts fixés et des objectifs mesurables prévus à la convention de partenariat conclue entre la Commission scolaire des Phares et le MELS. La convention de gestion et de réussite éducative tient compte de la planification stratégique de la commission scolaire des Phares et identifie la contribution de l école aux objectifs mesurables de la convention de partenariat. Elle doit être établie en tenant compte du portrait de l école, de son projet éducatif et de son plan de réussite. Elle porte notamment sur les éléments suivants : le plan stratégique et la convention de partenariat de la commission scolaire; les moyens que l école entend prendre pour s assurer de l atteinte des objectifs mesurables prévus à la convention de partenariat; les ressources que la commission scolaire alloue spécifiquement à l école pour lui permettre d atteindre les buts fixés et les objectifs mesurables prévus; les mesures de soutien et d accompagnement mises à la disposition de l école; les mécanismes de suivi et de reddition de comptes mis en place par l école; les modalités de la contribution de l école Élisabeth-Turgeon à l atteinte des buts fixés et des objectifs mesurables prévus à la convention de partenariat conclue entre la Commission scolaire des Phares et le Ministre au regard des six buts suivants : BUT 1 L augmentation de la diplomation et de la qualification avant l`âge de 20 ans BUT 2 L amélioration de la maîtrise de la langue française BUT 3 L amélioration de la persévérance scolaire et de la réussite scolaire chez certains groupes cibles, particulièrement les élèves handicapés ou en difficulté d adaptation ou d apprentissage BUT 4 L amélioration de l environnement sain et sécuritaire BUT 5 L augmentation du nombre d élèves de moins de 20 ans en formation professionnelle BUT 6 L amélioration de la maîtrise de la langue seconde

4 LES RÉFÉRENCES AU CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE La convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire des Phares et la direction de l école Élisabeth-Turgeon est conclue dans le cadre des dispositions de la Loi sur l instruction publique et des règlements applicables aux commissions scolaires. Elle permet de mettre en lien la responsabilité confiée au Ministre, par l article 459 de la Loi, de veiller à la qualité des services éducatifs dispensés par la Commission scolaire des Phares, par l article 207.1, de veiller à la qualité des services éducatifs et à la réussite des élèves en vue d un plus haut niveau de scolarisation et de qualification de la population. Tel que précisé à l article de la Loi sur l instruction publique (LIP), le projet de convention de gestion et de réussite éducative doit être soumis pour approbation au conseil d établissement après consultation du personnel de l école. L outil présenté par cette convention de gestion se veut à la fois simple d utilisation, tout en assurant d identifier clairement les modalités de contribution de l école Élisabeth-Turgeon à l atteinte des objectifs de la convention de partenariat entre la Commission scolaire des Phares et le MELS.

5 CONTEXTE GENERAL 1.1 L ÉCOLE ET SON MILIEU L école Élisabeth-Turgeon accueille près de 510 élèves du préscolaire à la fin du troisième cycle du primaire. Elle est aussi dotée d un service de garde accueillant plus de 280 enfants. Il est à noter que la clientèle de l école connaît une augmentation depuis quelques années. Nom de l établissement École Élisabeth-Turgeon Commission scolaire (ou association) Adresse 10, 8 e Rue Ouest Statut de l établissement Commission scolaire des Phares public privé Ville Rimouski Langue d enseignement Français Code postal G5L 5B4 Niveau(x) d enseignement Préscolaire et primaire C est une école publique située dans la MRC Rimouski-Neigette en milieu urbain, dans le quartier de Saint-Pie-X, sous la juridiction de la Commission scolaire des Phares. L équipe-école est composée au niveau administratif d une direction, d une direction-adjointe, d une secrétaire et d une secrétaire d école. Le personnel enseignant est composé de vingttrois enseignants-titulaires à temps plein et d une dizaine d enseignants à temps partiel. Il y a des enseignants spécialistes en anglais, en musique et en éducation physique. Les services complémentaires comportent une orthopédagogue professionnelle, deux enseignantes orthopédagogues, une psychoéducatrice et 2 techniciens en éducation spécialisée. Évolution de la clientèle scolaire ANNÉE NOMBRE D ÉLÈVES Ces données proviennent du rapport annuel du conseil d établissement des années concernées. Ces statistiques nous permettent de constater que la hausse de la clientèle s est étendue sur trois ans (de 2007 à 2011). Depuis, le nombre d élèves au primaire augmente et les prévisions démographiques indiquent une hausse de la clientèle.

6 L INDICE SOCIO-ÉCONOMIQUE DU MILIEU Les données relatives à la défavorisation en milieu scolaire sont calculées à l'aide de deux variables : l'indice du seuil de faible revenu (SFR) et l'indice de milieu socio-économique (IMSE). Indice de milieu socio-économique (IMSE) L'IMSE est constitué de la proportion des familles avec enfant(s) dont la mère n'a pas de diplôme, certificat ou grade (ce qui représente les deux tiers du poids de l'indice) et la proportion de ménages dont les parents n'étaient pas à l'emploi durant la semaine de référence du recensement canadien (ce qui représente le tiers du poids de l'indice). Indice du seuil de faible revenu (SFR) Le SFR correspond à la proportion des familles avec enfants dont le revenu est situé près ou sous le seuil de faible revenu. Le seuil de faible revenu se définit comme le niveau de revenu selon lequel on estime que les familles consacrent 20 % de plus que la moyenne générale à la nourriture, au logement et à l'habillement. Il fournit une information qui sert à estimer la proportion des familles dont les revenus peuvent être considérés comme faibles, en tenant compte de la taille de la famille et du milieu de résidence (région rurale, petite région urbaine, grande agglomération, etc.). INDICE DE DÉFAVORISATION Indice du seuil de faible revenu (SFR) Rang décile Indice de milieu socio-économique IMSE Rang décile Référence : Site du Mels Nous dégageons de ce constat que l école Élisabeth-Turgeon est un milieu assez favorisé. 1.2 Les services éducatifs offerts et les forces du milieu Les élèves qui fréquentent notre école, développent leurs habiletés et compétences au meilleur de leurs capacités, talents et de leur potentiel. L école se démarque par son dynamisme, sa qualité d enseignement, une foule d activités telles que l harmonie, l acro-cirque, le basketball et par le nombre de sorties éducatives vécues à chaque année grâce à l implication des parents et du personnel de l école. De plus, avec le projet «Agir Autrement» et l importante campagne de financement des Agrumes, nous donnons l opportunité aux élèves du préscolaire et des 3 cycles de bénéficier des importantes retombées éducatives associées au jeu d échecs, tennis, ping-pong, ateliers littéraires, ateliers de peinture et plusieurs autres.

7 Le projet éducatif de l école Élisabeth-Turgeon vise à offrir à tous les élèves un environnement stimulant et des conditions propices à leur développement. Le nouveau projet éducatif est en vigueur depuis mars dernier et ses orientations, ses objectifs et les moyens prévus au plan de réussite s arriment grandement au plan stratégique de la commission scolaire et à la présente convention de gestion. Il a été élaboré dans le respect des valeurs qui le sous-tendent : entraide, respect, honnêteté, bien-être et plaisir. Il comporte 3 grandes orientations, développées par des objectifs s orientant sur les axes suivants ; ACCROÎTRE LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE DES ÉLÈVES DÉVELOPPER DE SAINES HABITUDES DE VIE FAVORISER UNE OUVERTURE SUR LE MONDE ET LA CULTURE Les douze objectifs rattachés au nouveau projet éducatif contribuent au développement de la mission première de l'école qui est d'instruire, de socialiser et de qualifier. LES SERVICES ÉDUCATIFS OFFERTS AUX ÉLÈVES EN DIFFICULTÉ Les élèves de l école qui éprouvent certaines difficultés sont soutenus et aidés d une part par les enseignants(es) de notre école, mais aussi par d autres intervenantes scolaires. Ainsi une psychoéducatrice, deux orthopédagogues enseignantes et une orthopédagogue professionnelle interviennent périodiquement auprès des élèves éprouvant certaines difficultés afin de favoriser leur réussite dans différentes sphères éducatives. Elles participent également à l élaboration des plans d intervention, des portraits de classes, des plans d action, des bilans de fin de cycle et échelles de niveaux de compétences pour les EHDAA lors des rencontres d aide pédagogique. De plus, des interventions diverses avec les parents et enseignants(es) sont mises en place pour favoriser les mesures d appui pour les élèves ayant des difficultés. Ces personnes participent également aux différents comités de l école et de notre secteur pour maximiser la différenciation et l accompagnement du personnel. Ainsi, ces intervenantes offrent un soutien aux enseignantes en discutant, en échangeant sur les problématiques et en fournissant du matériel adapté ou un service de rééducation spécifique pour certains élèves. Plusieurs de nos élèves peuvent aussi compter sur les services de psychologue, orthophoniste, nutritionniste et sexologue par le biais des services complémentaires à la commission scolaire. Nous pouvons également compter sur l expertise des conseillers pédagogiques en enseignement et en adaptation scolaire, de bibliothécaires pour soutenir et accompagner nos enseignants ainsi que sur les services professionnels et d agents du bureau régional du MELS pour nos projets et plan d action plus spécifiques.

8 NOS FORCES ET NOS DÉFIS NOS FORCES Un personnel compétent, dynamique et très impliqué Programmes École : Acro-cirque et Harmonie Activités en plein-air pour tous les degrés Bon taux de réussite Travail par équipe-degré Importante campagne de financement Des méthodes de travail reliées aux technologies Un encadrement rigoureux Un bon service de garde Vouvoiement face aux adultes Des politiques et procédures appliquées avec cohérence Services de qualité aux élèves Accueil de stagiaires de niveaux universitaires et collégiales Bonne communication famille-école Développement de saines habitudes de vie Parlement écolier Bibliothèque de qualité Diversité de projets éducatifs, humanitaires et culturels Collaboration avec différents partenaires : Sûreté du Québec-Police-Jeunesse, CLSC, COSMOSS, CRDI, L Inter Action, Ville de Rimouski, Caisse Desjardins, Rimouski Ville Étudiante, UQAR, CEGEP, URLS, Pro-Jeune-Est, Club Optimiste Développement d une culture littéraire à tous les cycles Implication des membres du Conseil d établissement Formations communes priorisées par les membres du personnel (deux compétences professionnelles par cycle de 2 ans) Choix commun de S.A.É par degré NOS DÉFIS Développer le plan d action pour prévenir et traiter la violence à l école Réviser et améliorer le code de vie Accentuer l utilisation des nouvelles technologies Développer un sentiment d appartenance et de fierté chez les jeunes Poursuivre les actions pour maximiser le service aux jeunes en difficulté Développer le projet d amélioration de la cour d école Déployer les actions de prévention pour les EHDAA Accentuer la collaboration avec les parents et la communauté pour la réussite des élèves Développer le programme Mon école à pied et à vélo Renforcer les stratégies en anglais langue seconde Continuer à favoriser la pratique de l activité physique et de saines habitudes de vie. L ensemble de notre communauté partage la vision globale de la réussite qui est de permettre à chaque élève de développer ses compétences, selon ses aspirations et ses talents, dans une perspective de développement global de la personne et de contribution à l avancement de la société.

9 But 1 : L augmentation de la diplomation et de la qualification avant l âge de 20 ans Objectif Indicateur Cibles Moyens Augmenter ou maintenir le nombre d élèves en réussite à la fin du 3 e cycle dans la compétence : Résoudre des situationsproblèmes en mathématique. Lien avec le plan de réussite : Oui Non ORIENTATION 1 : ACCROÎTRE LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE DES ÉLÈVES Objectif 1.2 Augmenter les compétences des élèves en français, en mathématique et en anglais Nombre d élèves en fin du 3e cycle qui auront atteint le seuil de réussite en mathématique pour la compétence : Résoudre des situations-problèmes en mathématique. *Niveau d atteinte de 60% Situation juin 2011 : 6 e année : 50 élèves/ sur 62 (80,65%) ont atteint le seuil de réussite dans la compétence : Résoudre des situations-problèmes. Cotes : A, B et C dans la situation-problème. Voir tableaux en annexe 7 Situation visée : Progression du nombre d élèves en fin du 3e cycle qui auront atteint le seuil de réussite dans la compétence : Résoudre des situations-problèmes. Tableaux comparatifs des résultats de juin aux épreuves du MELS à chaque année. Outils de consignation pour les 2 e et 3 e bulletins pour le 3 e cycle ( février et juin ). Tableau comparatif des résultats de la dernière année en lien avec la cible de juin 2011 (résultats de juin 2012, 2013 et 2014). Voir outil de compilation en annexe 1 En application en septembre 2011 Révisé : en juin de chaque année Mécanismes de suivi du ou des moyens La direction et le personnel du 3 e cycle comparent les résultats de l épreuve du MELS en juin, pour la compétence 1 en mathématique. La direction s assure de la planification par l équipe-cycle de la situation évaluative en mathématique 2 fois par année. ( 2 e et 3 e bulletins). La direction avec le personnel du 3 e cycle concerné procède à l analyse des résultats des situations-problèmes présentées 2 fois par année pour les 5 e et 6 e années. Accompagnement des CP. Mise en place des mesures d aide pour les élèves en difficultés. Mise en place de stratégies pour développer les compétences des élèves. ( Échecs, Aide aux devoirs)

10 But 2 : L amélioration de la maîtrise de la langue française Objectif Indicateur Cibles Moyens Augmenter ou maintenir le nombre d élèves en réussite à la fin du 2 e cycle dans la compétence : Écrire des textes variés. Lien avec le plan de réussite : Oui Non ORIENTATION 1 : ACCROÎTRE LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE DES ÉLÈVES Objectif 1.2 Augmenter les compétences des élèves en français, en mathématique et en anglais Nombre d élèves en fin du 2e cycle qui auront atteint le seuil de réussite en français pour la compétence : Écrire des textes variés. *Niveau d atteinte de 60% Situation juin 2011 : 4 e année : 58 élèves /sur 66 (87.88%) ont atteint le seuil de réussite dans la compétence : Écrire des textes variés. Cotes : A, B et C dans la situation-problème Voir tableaux en annexe 7 Situation visée : Progression du nombre d élèves en fin du 2e cycle qui auront atteint le seuil de réussite dans la compétence : Écrire des textes variés. Tableaux comparatifs des résultats de juin aux épreuves du MELS à chaque année. Outils de consignation pour les 2 e et 3 e bulletins au 2 e cycle, lors d une épreuve d écriture ( février et juin ). Comparatif entre le nombre de garçons et de filles en réussite. Tableau comparatif des résultats de la dernière année en lien avec la cible (résultats de juin 2012, 2013 et 2014). Voir outil de consignation annexe 2 En application en septembre 2011 Révisé : en juin de chaque année Mécanismes de suivi du ou des moyens La direction s assure que tous les jeunes du 2 e cycle ont le code de correction. La direction et le personnel du 2 e cycle comparent les résultats de l épreuve du MELS en juin, en écriture. La direction s assure de la planification par l équipe-cycle de la situation évaluative en écriture 2 fois par année ( 2 e et 3 e bulletins). La direction avec le personnel du 2 e cycle concerné procède à l analyse des résultats des situations d écriture présentées 2 fois par année pour les 3 e et 4 e années. La compilation du taux de réussite deux fois par année par l utilisation du système GPI. Mise en place de mesures d aide pour les élèves n obtenant pas 60 %. Accompagnement du conseiller pédagogique.

11 But 3 : L amélioration de la réussite et de la persévérance scolaires chez certains groupes, dont les élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage et les milieux défavorisés Objectif Indicateur Cibles Moyens Favoriser la réussite des élèves au préscolaire et 1 er cycle en diminuant les difficultés par les interventions et le dépistage. Lien avec le plan de réussite : Oui Non ORIENTATION 1 : ACCROÎTRE LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE DES ÉLÈVES Objectif : 1.1 Favoriser la réussite des élèves en tenant compte des besoins et capacités de chacun Nombre d élèves en fin du 1er cycle qui sont en difficultés en français. *Niveau en dessous de 60% cotes D et E Situation juin 2011: Nombre d élèves à la fin du 1 er cycle qui n atteignent pas le seuil de réussite en français. 2e année de juin 2011 : 6 élèves /sur 48 (12.50%) n ont pas atteint le seuil de réussite dans la compétence : Écrire. 2e année de juin 2011: 4 élèves/ sur 48 ( 8.33%) n ont pas atteint le seuil de réussite dans la compétence : Lire. cotes D et E Voir tableaux en annexe 7 Situation visée : Diminuer le nombre d élèves en difficultés au 1 er cycle en lecture et écriture. Tableaux comparatifs des résultats de juin aux épreuves du MELS. Outils de consignation pour les 2 e et 3 e bulletins au 1 er cycle, lors d épreuves en lecture et écriture ( février et juin ). Comparatif entre le nombre de garçons et de filles en regard des difficultés. Tableau comparatif des résultats de la dernière année en lien avec la cible (résultats de juin 2012, 2013 et 2014). Voir outil de consignation annexe 3. En application en septembre 2011 Révisé : en juin de chaque année Mécanismes de suivi du ou des moyens La direction et le personnel comparent les résultats de l épreuve du MELS en juin en lecture et écriture. La direction s assure de la planification par l équipe du 1 er cycle des situations évaluatives 2 fois par année ( 2 e et 3 e bulletins). La direction avec le personnel procède à l analyse des résultats présentés 2 fois par année pour les 1ère et 2 e années. La direction s assure de la cueillette d observations des services complémentaires de l école en septembre. Mise en place de mesures d aide pour les élèves n obtenant pas 60 %. Analyse des observations par l équipe des services et la direction afin de cibler les priorités et de procéder à la mise en place d un plan d action ou plan d intervention pour tous les élèves ayant des difficultés.

12 But 4 : L amélioration de l environnement sain et sécuritaire Objectif Indicateur Cibles Moyens Assurer un environnement pacifique et sécuritaire en diminuant les gestes de violence pour l ensemble des élèves. Lien avec le plan de réussite : Oui Non Nombre de suspensions pour gestes de violence. ( agressions batailles) Situation : Année : 25 suspensions pour gestes de violence Situation visée : Diminuer le nombre de suspensions ( agir majeur). Mise en place de grille de consignation portant sur le nombre de suspensions, 2 fois par année pour chacune des classes. ( décembre et fin juin ) Tableau comparatif des résultats de la dernière année en lien avec la cible (résultats de juin 2012, 2013 et 2014). Mécanismes de suivi du ou des moyens La direction et le personnel comparent les résultats de la grille de suspension de juin à chaque année. Révision du code de vie. En septembre, la direction s assure que les documents en lien avec le code de vie de l école se retrouvent dans le cartable des suppléants et que tout le personnel en ait été informé. ORIENTATION 2 : DÉVELOPPER DE SAINES HABITUDES DE VIE Objectif 2.1 Promouvoir le respect, l estime de soi et la non violence. Objectif 2.2 Développer un environnement sain et sécuritaire pour tous les élèves et les acteurs de notre milieu. Voir outil de consignation annexe 4 En application en septembre 2011 Révisé : En juin de chaque année Mise en place du plan de surveillance. ( lieux, surveillances, organisation des jeux aux 2 e et 3 e cycles. Révision de l organisation des jeux et de leur fonctionnement 2 fois par année( avec ou sans neige ). Mise en place d un plan d action pour prévenir et traiter la violence à l école et accompagnement par le MELS. Diffusion du protocole en situation de crise. Support des partenaires.

13 But 5 : L augmentation du nombre d élèves de moins de 20 ans en formation professionnelle Objectif Indicateur Cibles Moyens Développer la culture orientante par diverses activités pour tous les cycles. Lien avec le plan de réussite : Oui Non ORIENTATION 3 : FAVORISER UNE OUVERTURE SUR LE MONDE ET LA CULTURE Objectif 3.1 Développer le sentiment d appartenance et l implication active des élèves Nombre d activités ou projets pour tous les cycles dans les 5 sphères; Sportive Culturelles Communautaire Environnementale Éducative Situation de juin 2010 : 10 activités Nombre d activités ou projets en lien avec la culture orientante pour tous les cycles. Situation visée : Maintien ou augmentation du nombre d activités par année offertes à l école. ( + / = 10 ) Mise en place d une grille de consignation portant sur le nombre d activités réalisées en lien avec la culture orientante et la formation professionnelle, 2 fois par année ( décembre et juin ). Voir outil de consignation annexe 5 Mise en place d un tableau de compilation en juin de chaque année, pour les 5 sphères. En application en septembre 2011 Révisé en juin de chaque année. Mécanismes de suivi du ou des moyens La direction remet aux membres du personnel le bilan des activités pour fin de consignation deux fois par année (décembre et juin). La direction s assure de la compilation du bilan des activités pour chacune des classes et en informe le conseil d établissement et les parents. La direction avec le personnel concerné procède à la planification d un certain nombre d activités par année. Analyse et évaluation, deux fois par année, avec le personnel sur les activités vécues ( décembre et juin ). Objectif 3.2 Développer le goût d apprendre en explorant le monde et la culture

14 But 6 : L amélioration de la maîtrise de l anglais langue seconde Objectif Indicateur Cibles Moyens Augmenter ou maintenir le nombre d élèves en réussite à la fin du 3 e cycle en anglais, dans la compétence : Communiquer oralement. Lien avec le plan de réussite : Oui Non ORIENTATION 1 : ACCROÎTRE LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE DES ÉLÈVES Objectif 1.2 Augmenter les compétences des élèves en français, en mathématique et en anglais Nombre d élèves en fin du 3e cycle qui auront atteint le seuil de réussite en anglais pour la compétence : Communiquer oralement. *Niveau d atteinte de 60% Situation juin 2011 : 6 e année : 56 élèves / 62 ( 90.32%) ont atteint le seuil de réussite en anglais dans la compétence : Communiquer oralement. cotes : A, B et C Voir tableau en annexe 7 Situation visée : Augmentation ou maintien du nombre d élèves à la fin du 3e cycle qui auront atteint le seuil de réussite en anglais langue seconde dans la compétence : Communiquer oralement Mise en place d une grille de compilation des évaluations du MELS ou de la CSDP en fin de cycle. Tableau comparatif des résultats de la dernière année en lien avec la cible de juin 2011 ( juin 2012, 2013 et 2014). Voir outil de consignation annexe 6 En application en septembre 2011 Révisé en juin de chaque année. Mécanismes de suivi du ou des moyens La direction et les spécialistes en anglais comparent les résultats de l épreuve du MELS en juin, pour la compétence 1 en anglais. La direction s assure de la planification par les spécialistes en anglais de la situation évaluative en anglais 2 fois par année ( 2 e et 3 e bulletins). Accompagnement des CP. Mise en place des mesures pour les élèves en difficultés. Mise en place de stratégies pour développer les compétences en conversation anglaise (temps prescrit dans la grille-matières).

15 ENGAGEMENTS DES PARTIES L école Élisabeth-Turgeon s engage à : Mettre en place les moyens choisis; Suivre périodiquement l évolution des résultats en lien avec les objectifs et les moyens prévus à la présente convention; Procéder à une évaluation annuelle à partir d outils de reddition de comptes élaborés localement; Intégrer les résultats au rapport annuel présenté à la communauté. La Commission scolaire des Phares s engage à supporter, à l intérieur des ressources disponibles, l actualisation des moyens identifiés par l école. Durée de la convention La présente convention est en application jusqu à la fin de l année scolaire , mais est révisée annuellement. Signataires Directeur ou directrice de l établissement Directeur général de la Commission scolaire des Phares Président du conseil d établissement Président de la Commission scolaire des Phares Date :

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et

Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et l école Sacré-Coeur 2012-2013 PRÉAMBULE La convention de partenariat et la convention de gestion et de réussite

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT : ÉCOLE DU PARCHEMIN ANNÉE 2014-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE École Langevin CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE LANGEVIN ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014 ANNÉE SCOLAIRE 2010-2011

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT GEORGES-ÉTIENNE-CARTIER ANNÉE 2015-2016 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement. Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014

Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement. Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014 Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014 1 Contenu de la formation Le CÉ au sein du monde scolaire Le cadre juridique

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT LA FARANDOLE ANNÉE 2015-2016 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE En

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE Des Pionniers / Pavillon Laure-Gaudreault PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ÉCOLE SECONDAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Approuvé au Conseil d établissement le Plan de réussite

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE AU PASSAGE DES ÉLÈVES DE L ORDRE D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE À L ORDRE D ENSEIGNEMENT SECONDAIRE POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014

PROCÉDURE RELATIVE AU PASSAGE DES ÉLÈVES DE L ORDRE D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE À L ORDRE D ENSEIGNEMENT SECONDAIRE POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 PROCÉDURE RELATIVE AU PASSAGE DES ÉLÈVES DE L ORDRE D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE À L ORDRE D ENSEIGNEMENT SECONDAIRE POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 DOCUMENT À L INTENTION DES PARENTS Version janvier 2013 Service

Plus en détail

Projet éducatif, plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative 2015-2016

Projet éducatif, plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative 2015-2016 Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Projet éducatif, plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative 2015-2016 École Carle Au service de la réussite de chacun

Plus en détail

POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE!

POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE! COMMISSION SCOLAIRE DE LA CAPITALE ÉCOLE SAINT-MALO LE PROJET ÉDUCATIF 2010-2015 DE L ÉCOLE POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE! Projet éducatif adopté par les membres du conseil d établissement

Plus en détail

Convention de gestion Plan de réussite École Croisée-des-Champs 2015/2016

Convention de gestion Plan de réussite École Croisée-des-Champs 2015/2016 Convention de gestion Plan de réussite École Croisée-des-Champs 05/06 Version modifiée 5 juin et le août 05 * Le présent document inclus les résultats obtenus aux épreuves de juin 05 et constitue, par

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

École des Moussaillons, du Boisé

École des Moussaillons, du Boisé Rapport annuel 2010-2011 École des Moussaillons, du Boisé École des Moussaillons, du Boisé Cette année, le rapport annuel présente le plan de réussite et la convention de gestion et de réussite éducative.

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE Commission scolaire des Patriotes PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ÉTABLISSEMENT ALBERT-SCHWEITZER ANNÉE 2015-2016 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au ***

Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au *** Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au *** Chapitre I. Statut et missions Art. 1 er. (Loi du 27 aout 2014) Il est créé dans le cadre de l enseignement

Plus en détail

Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes et en formation professionnelle. Rendez-vous SARCA novembre 2014

Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes et en formation professionnelle. Rendez-vous SARCA novembre 2014 Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes et en formation professionnelle Rendez-vous SARCA novembre 2014 PRÉSENTATION 1. CADRE DE RÉFÉRENCE 2. FINANCEMENT 3. ÉLÈVE AYANT

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 6 POLITIQUE DE COMMUNICATION

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 6 POLITIQUE DE COMMUNICATION COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 6 1.0 PRÉAMBULE La Commission scolaire de la Beauce-Etchemin reconnaît l importance du rôle des communications dans la poursuite de sa mission et dans

Plus en détail

Document de travail pour consigner le plan de réussite en lien avec le projet éducatif et les cibles par établissement

Document de travail pour consigner le plan de réussite en lien avec le projet éducatif et les cibles par établissement Établissement : École St Bernardin Année scolaire : 2011 2013 Résultats scolaires des élèves sont généralement bons Document de travail pour consigner le plan de réussite en lien avec le projet éducatif

Plus en détail

2004-2007. Programme triennal d assistance financière Unités régionales de loisir et de sport

2004-2007. Programme triennal d assistance financière Unités régionales de loisir et de sport Programme triennal d assistance financière Unités régionales de loisir et de sport 2004-2007 Troisième année du programme triennal Date limite d inscription : 23 juin 2006 Le sceau de la poste faisant

Plus en détail

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Août 2013 LE SERVICE DE TRANSITION 2013-2014 MANDAT : Le mandat du Service de transition est d aider l élève à réussir sur les plans

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 1.0 PRÉAMBULE L adoption d une politique linguistique à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin s inscrit dans le Plan d action pour l amélioration

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

Plan d intégration des TIC

Plan d intégration des TIC Plan d intégration des TIC 2 0 1 0 / 2 0 1 5 1 PRÉAMBULE En 2010, le Cégep de Thetford déposait son Plan stratégique 2010-2015 dans lequel on retrouve une cible qui précise, entre autres, l orientation

Plus en détail

BUT 1 : AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L ÂGE DE 20 ANS

BUT 1 : AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L ÂGE DE 20 ANS 21 octobre 2014 BUT 1 : AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L ÂGE DE 20 ANS Objectif 1 : Augmenter le niveau de compétence des élèves en mathématique Bonification des mesures d

Plus en détail

Objectifs, principes et critères de répartition (règles budgétaires) Des allocations entre les écoles et les centres de la Commission scolaire

Objectifs, principes et critères de répartition (règles budgétaires) Des allocations entre les écoles et les centres de la Commission scolaire Objectifs, principes et critères de répartition (règles budgétaires) Des allocations entre les écoles et les centres de la Commission scolaire 2014-2015 Adoptée : 26 juin 2014 (CC-2014-295) En vigueur

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2) 1 TABLE DES MATIÈRE

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP) POLITIQUE N O 2 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP) Modifiée le 12 mai 2015 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration :optée lu conseil d administration :

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT DU 24 MARS 2009

ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT DU 24 MARS 2009 ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT DU 24 MARS 2009 PRÉAMBULE La réussite de tous les élèves est sans contredit le but ultime de tous les intervenants œuvrant au sein d un établissement scolaire. Le

Plus en détail

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 Approuvé lors de la rencontre du personnel du 15 octobre 2014 Depuis le 1 er juillet 2011, un bulletin national est utilisé dans toutes les écoles

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016

Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016 Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016 présenté à L APPUI BAS-SAINT-LAURENT par de la MRC de Rivière-du-Loup Mars 2013 VISION Les proches aidants d une personne aînée en perte d autonomie

Plus en détail

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études ANNEXE 2010-CA544-17-R5717 Politique sur la santé et la sécurité 12 avril 2010 Avant-propos La politique sur la santé et la sécurité affirme la volonté de l UQTR de protéger la santé, la sécurité et l

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ET PLAN DE RÉUSSITE 2012-2016 ÉCOLE HORIZON JEUNESSE

PROJET ÉDUCATIF ET PLAN DE RÉUSSITE 2012-2016 ÉCOLE HORIZON JEUNESSE ANALYSE DE LA SITUATION 1. LE MILIEU 1.1 Le secteur L école Horizon Jeunesse est située dans un milieu socio-économique aisé, dans la moyenne supérieure par rapport à la province. L indice de défavorisation

Plus en détail

Le présent document a été réalisé par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport. Coordination et rédaction Direction générale des régions.

Le présent document a été réalisé par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport. Coordination et rédaction Direction générale des régions. Le présent document a été réalisé par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport. Coordination et rédaction Direction générale des régions. Révision linguistique et édition Sous la supervision

Plus en détail

Reddition de comptes Convention de gestion et de réussite 2011-2012 École Centrale et commission scolaire. 30 juin 2012

Reddition de comptes Convention de gestion et de réussite 2011-2012 École Centrale et commission scolaire. 30 juin 2012 Reddition de comptes Convention de gestion et de réussite 2011-2012 École Centrale et commission scolaire 30 juin 2012 École Centrale Commission scolaire de l Énergie «Une éducation qui t ouvre le monde»

Plus en détail

École l Arc-en-ciel 510, rue de l École Téléphone : (418) 386-5541 St-Narcisse-de-Beaurivage (Québec)poste 7131 G0S 1W0 Télécopieur : (418) 475-4431

École l Arc-en-ciel 510, rue de l École Téléphone : (418) 386-5541 St-Narcisse-de-Beaurivage (Québec)poste 7131 G0S 1W0 Télécopieur : (418) 475-4431 École l Arc-en-ciel 510, rue de l École Téléphone : (418) 386-5541 St-Narcisse-de-Beaurivage (Québec)poste 7131 G0S 1W0 Télécopieur : (418) 475-4431 AUTO-ANALYSE DE L ÉCOLE L ARC-EN-CIEL DE ST-NARCISSE

Plus en détail

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012.

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012. Proposé par le conseil de participation enseignante À sa rencontre du 29 avril 2013 Approuvé par la direction, Chantal Beauchemin Le conseil d établissement a été informé lors de la séance du 9 mai 2013

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PASSAGE ET LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES EN CLASSE ORDINAIRE AUX ORDRES D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE

POLITIQUE SUR LE PASSAGE ET LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES EN CLASSE ORDINAIRE AUX ORDRES D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP Code : SE 1999 03 En vigueur : 1999 01 13 Approbation : Conseil des commissaires CC 1999-01-97 POLITIQUE SUR LE PASSAGE ET LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES EN

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

Contexte POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES. Ensemble, engagés vers la réussite!

Contexte POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES. Ensemble, engagés vers la réussite! POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES Ensemble, engagés vers la réussite! Une vision sans action est seulement un rêve. L action sans vision fait juste passer le

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012

PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012 PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012 Grandir dans le plaisir Les éducatrices du service de garde Lucie Biron, responsable du service de garde Danielle Provost, directrice adjointe Francis Drouin, directeur

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

PROGRAMMES DES ÉTABLISSEMENTS

PROGRAMMES DES ÉTABLISSEMENTS E133-3 Services éducatifs PROGRAMMES DES ÉTABLISSEMENTS 2015-2016 Référence : Jean Papillon, directeur des Services éducatifs par intérim Cadre de référence des services éducatifs offerts à la FGJ 2015-2016

Plus en détail

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE)

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) 2007-2008 2 1 Commentaires généraux En octobre 2005, le MELS invitait les commissions scolaires à entreprendre une démarche

Plus en détail

Plan Réussir Pour la réussite et la persévérance scolaires

Plan Réussir Pour la réussite et la persévérance scolaires Plan Réussir Pour la réussite et la persévérance scolaires Table des matières 1. Introduction...1 2. Mise en contexte...2 3. Élaboration du plan Réussir...3 3.1 Plan stratégique...3 3.2 Parc immobilier...3

Plus en détail

La qualité, ça compte!

La qualité, ça compte! La qualité, ça compte! Outil d autoévaluation d un carrefour multiservices enfance et famille francophone au Canada Mise en contexte La qualité est un incontournable dans l offre de programmes et de services

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION. concernant LES COMMUNICATIONS ADOPTION ET RESPONSABILITÉ

POLITIQUE DE GESTION. concernant LES COMMUNICATIONS ADOPTION ET RESPONSABILITÉ POLITIQUE DE GESTION concernant LES COMMUNICATIONS CONSULTATION ADOPTION ET RESPONSABILITÉ Comité consultatif de gestion le : 8 décembre 1999 Adoptée le : 21 décembre 1999 Résolution : CC-144-99 Comité

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES ACTIVITÉS À RÉALISER DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2013

TABLEAU DE BORD DES ACTIVITÉS À RÉALISER DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2013 Tableau de bord des activités à réaliser dans le cadre de la convention de partenariat 2010-2013 Dernière mise à jour : 19 / 03 / 2013 Objectifs mesurables du MELS et de la CS Objectif 1.1 En 2013, avoir

Plus en détail

COORDINATION DES PLACES DE STAGES EN MONTÉRÉGIE CADRE OPÉRATIONNEL

COORDINATION DES PLACES DE STAGES EN MONTÉRÉGIE CADRE OPÉRATIONNEL COORDINATION DES PLACES DE STAGES EN MONTÉRÉGIE CADRE OPÉRATIONNEL 6 décembre 2004 Révisé automne 2007 Adopté le 8 novembre 2007 par le Comité régional de coordination des stages TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN À LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET AUX ÉTUDES POSTSECONDAIRES NISHKATSH UPAHUATSH

PROGRAMME DE SOUTIEN À LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET AUX ÉTUDES POSTSECONDAIRES NISHKATSH UPAHUATSH Développement de la main-d œuvre 124, rue Pileu Mashteuiatsh (Québec) G0W 2H0 Téléphone : 418 275-5386, poste 260 Télécopieur : 418 275-7062 PROGRAMME DE SOUTIEN À LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET AUX ÉTUDES

Plus en détail

NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES

NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES Communication Qualité de la langue École L Odyssée secteur primaire 2015-2016 1 P a g e TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION Objet du document 3 Buts du document

Plus en détail

Politique. relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés ou élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage

Politique. relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés ou élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage Service des ressources éducatives Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés ou élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage Pour une école adaptée à tous

Plus en détail

4.6 Règles de passage et de classement des élèves (Résolution : C.C. 2015-016)

4.6 Règles de passage et de classement des élèves (Résolution : C.C. 2015-016) 4.6 Règles de passage et de classement des élèves (Résolution : C.C. 2015-016) Page 1 sur 8 RÉFÉRENCES LÉGALES SOUTENANT LES AJUSTEMENTS RÉGIME PÉDAGOGIQUE DE L'ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE, DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Guide d accompagnement pour les parents : Le Plan d intervention

Guide d accompagnement pour les parents : Le Plan d intervention Guide d accompagnement pour les parents : Le Plan d intervention La meilleure façon d aider son enfant à réussir son parcours scolaire : L accompagner S informer Être présent à l école À l intention des

Plus en détail

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES»

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Code : 2900-02-15-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Date d approbation : 17 mars 2015 Service dispensateur : Services

Plus en détail

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Les renseignements contenus dans le présent document sont fournis uniquement à titre d information. Bien que le gouvernement du Manitoba

Plus en détail

Job Opening: Concours de recrutement de professeurs de français (Interne / Externe) Department/Office: Genève Posting Period: Job number: N/A

Job Opening: Concours de recrutement de professeurs de français (Interne / Externe) Department/Office: Genève Posting Period: Job number: N/A Job Opening: Job Title: Concours de recrutement de professeurs de français (Interne / Externe) Department/Office: Genève Posting Period: Job number: N/A Cadre organisationnel Les postes de professeurs

Plus en détail

Utilisation des indicateurs MELS : Taux annuel de sortants sans diplôme. Taux de qualification ou de diplomation avant 20 ans

Utilisation des indicateurs MELS : Taux annuel de sortants sans diplôme. Taux de qualification ou de diplomation avant 20 ans Édifice BUT Marchand No 1 : / Édifice Le Parallèle L'AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L'ÂGE 20 ANS D ici juin 2015, 66 % des élèves de la CSRDN auront obtenu un diplôme ou une

Plus en détail

Programme d activités

Programme d activités Programme d activités Table des matières Les principes de bases de notre programme d activités 3 Les objectifs du service de garde en milieu scolaire 3 Un programme en harmonie 4 Le service de garde un

Plus en détail

DÉCLARATION DE SERVICES

DÉCLARATION DE SERVICES INSPIRER L AVENIR DÉCLARATION DE SERVICES Notre vision Plus que jamais, la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean se positionne comme une organisation ouverte et efficiente qui se mobilise, avec l ensemble

Plus en détail

Politique de favorisation de la lecture

Politique de favorisation de la lecture Politique de favorisation de la lecture Adoptée le 6 décembre 2011 Préambule L importance de la lecture est un enjeu fondamental dans notre société. L écrit est partout. «La lecture est au cœur du développement

Plus en détail

Politique sur la santé et le mieux être au travail

Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique adoptée au conseil administration Le 9 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. OBJECTIFS...

Plus en détail

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels.

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels. Approbation : CC-010627-1034 Amendée par : CC-080422-2877 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S UJET : Politique de communication 1. LA RAISON D ÊTRE Les communications représentent un secteur

Plus en détail

Rencontre de travail sur les normes et modalités

Rencontre de travail sur les normes et modalités Rencontre de travail sur les normes et modalités Modification des normes et modalités des écoles en fonction des nouvelles orientations en évaluation 2012 VERSION DU SECRÉTAIRE Intention de la rencontre

Plus en détail

- 1 - AFFICHAGE DE POSTE. Profil de l organisation. But du poste

- 1 - AFFICHAGE DE POSTE. Profil de l organisation. But du poste AFFICHAGE DE POSTE Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Statut : Rémunération : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Conseiller en emploi Stratégie urbaine Coordonnatrice

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux.

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux. Nouvelles orientations en évaluation des apprentissages au primaire Informations des conseillers pédagogiques disciplinaires pour soutenir le travail d élaboration des normes et modalités dans les établissements

Plus en détail

André Caron Conseiller pédagogique

André Caron Conseiller pédagogique Par André Caron Conseiller pédagogique Le chemin de l école 3 La Commission scolaire de la Baie-James 3 Les services éducatifs 3 Mécanismes d accès 3 Inscription 3 Classement de l enfant : Adaptation scolaire

Plus en détail

STAGES D ENSEIGNEMENT EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Grille d évaluation du stagiaire par l enseignant associé

STAGES D ENSEIGNEMENT EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Grille d évaluation du stagiaire par l enseignant associé FORMATION PRATIQUE Département d éducation et formation spécialisées Unité de programme - formation professionnelle et technique STAGES D ENSEIGNEMENT EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Grille d

Plus en détail

CADRE DE GESTION ET D'APPLICATION DE LA POLITIQUE SUR LA QUALITÉ DES SERVICES DE GARDE À LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL

CADRE DE GESTION ET D'APPLICATION DE LA POLITIQUE SUR LA QUALITÉ DES SERVICES DE GARDE À LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL CADRE DE GESTION ET D'APPLICATION DE LA POLITIQUE SUR LA QUALITÉ DES SERVICES DE GARDE À LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL Section 1 Service de garde 1. Définition : Les services de garde en milieu scolaire

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DE 16 A 25 ANS EN SITUATION D ILLETTRISME L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES Situation de personnes de plus de 16 ans ayant été scolarisées en France au moins 5

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : POLITIQUE DE VALORISATION DE COTE : DG 2012-02 LA LANGUE FRANÇAISE APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration En vigueur le 16 mai 2012 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail

Service national du RÉCIT en adaptation scolaire Offre de services pour l année 2015-2016

Service national du RÉCIT en adaptation scolaire Offre de services pour l année 2015-2016 Service national du RÉCIT en adaptation scolaire Offre de services pour l année 2015-2016 Le Service national du RÉCIT en adaptation scolaire présente son offre de services pour l année scolaire 2015-2016.

Plus en détail

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements Mission des infirmières de l Éducation Nationale Cadre général «S inscrit dans la politique générale de l Education nationale qui est de promouvoir la réussite des élèves et des étudiants, elle concourt

Plus en détail

Rappelons ici les 3 enjeux majeurs du plan de réussite qui ont guidé nos actions cette année :

Rappelons ici les 3 enjeux majeurs du plan de réussite qui ont guidé nos actions cette année : FONCTIONNEMENT DE L ÉCOLE Le bilan présenté ici ne peut faire état de tous les événements qui ont eu lieu pendant l année scolaire 2005-2006. Toutefois, nous pouvons affirmer que l implication et le travail

Plus en détail

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3 5 DOCUMENT 3 PROJET D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION Le projet d établissement du Collège Sainte-Marie - 1 er degré - est écrit dans la lignée des projets éducatif et pédagogique. Il précise les objectifs

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Méthodologie et faits saillants Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs

Méthodologie et faits saillants Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs Méthodologie et faits saillants Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs CADRISQ 2 juin 2004-23 septembre 2005 Plan de la présentation Intro : contexte et objectifs Méthodologie

Plus en détail

LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS

LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS Adopté par le conseil d établissement le 16 mars 2010 Approuvé par le conseil d établissement le 16 mars 2010

Plus en détail

COMITÉ CONSULTATIF DES SERVICES AUX ÉLÈVES HANDICAPÉS OU AUX ÉLÈVES EN DIFFICULTÉ D'ADAPTATION OU D'APPRENTISSAGE

COMITÉ CONSULTATIF DES SERVICES AUX ÉLÈVES HANDICAPÉS OU AUX ÉLÈVES EN DIFFICULTÉ D'ADAPTATION OU D'APPRENTISSAGE COMITÉ CONSULTATIF DES SERVICES AUX ÉLÈVES HANDICAPÉS OU AUX ÉLÈVES EN DIFFICULTÉ D'ADAPTATION OU D'APPRENTISSAGE Compte rendu de la rencontre du comité consultatif EHDAA tenue le 13 mai 2014 à la salle

Plus en détail

Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative

Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative Critères d admissibilité des projets déposés par les MRC de l Estrie 1 dans le cadre du soutien financier de la

Plus en détail

La collaboration en contexte

La collaboration en contexte Lavoie, J., Universitéde Sherbrooke, Beaumont, C., Université Laval, Couture, C., Universitédu Québec àtrois-rivières. Bref survol des connaissances actuelles concernant les pratiques collaboratives en

Plus en détail

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4 Politique institutionnelle Conciliation emploi-famille Adoptée par le Conseil d administration le 25 juin 2008 Table des matières Origine de la politique...1 1. Finalités...1 2. Objectifs de la présente

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

4.5 Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage

4.5 Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage 4.5 Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage (Résolution : C.C.2010-015) Table des matières Chapitre

Plus en détail

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Faits saillants du sondage de la FCPQ Enseignement intensif de l anglais, langue seconde

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Faits saillants du sondage de la FCPQ Enseignement intensif de l anglais, langue seconde L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Faits saillants du sondage de la FCPQ Enseignement intensif de l anglais, langue seconde Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) Février

Plus en détail

notre monde Données du recensement de 2006

notre monde Données du recensement de 2006 Principales caractéristiques notre monde Ce fascicule présente un sommaire des principales caractéristiques de la population sur le territoire du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de l Ouest-de-l

Plus en détail

CAHIER DE GESTION OBJET

CAHIER DE GESTION OBJET CAHIER DE GESTION POLITIQUE DE COMMUNICATION DU COTE 71-01-00.01 OBJET Cette politique propose à toute la communauté collégiale un cadre de référence et des procédures détaillées visant à coordonner et

Plus en détail