1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique"

Transcription

1 1 ére Observation de la santé des nantais GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique

2 Déterminants de santé La santé des habitants n est pas l apanage des soignants elle est influencée à: 65% habitude de vie et environnement 30% du sanitaire 5% de la génétique Âge, sexe, facteurs héréditaires Conditions politiques socio-économiques, culturelles et environnementales Style de vie: Facteurs individuels Conditions de vie et de travail 2

3 Gradient de santé Bien-être Prévention des maladies Soins de santé Accompagnement social Promotion de la santé Survie mentale: sentiment d appartenance et estime de soi Survie physique: alimentation, abri, chauffage,sécurité 3

4 Notion de santé urbaine (OMS): L urbanisation est à l origine de nombreux problèmes de santé liés à l eau, à l environnement, les expositions professionnelles à la violence et aux traumatismes, aux maladies à leurs facteurs de risque : tabagisme, régime alimentaire déséquilibré, sédentarité, abus d alcool.. aux risques associés à l émergence ou l épidémie de maladies 4

5 Pour favoriser la santé en milieu urbain transversalité : sport, logement, espace verts, transports, cohésion sociale, sécurité, accessibilité Promouvoir la santé et la sécurité par le biais de l urbanisme: les villes doivent être conçues pour favoriser la pratique d exercice physique des denrées alimentaires saines doivent être disponibles et abordables les services de santé doivent être accessibles à tous la sécurité routière doit être améliorée Améliorer les conditions de vie en ville: les logements doivent être construits à des endroits sûrs les conditions de logement doivent être améliorées il faut lutter contre la pollution à l extérieur et dans les lieux clos il faut assurer l accès à l eau potable et à de meilleurs moyens d assainissement Assurer une gouvernance urbaine participative: les informations sur l urbanisme en faveur de la santé doivent être partagées le débat public doit être favorisé les communautés doivent participer à la prise de décisions il faut créer des possibilités de participation. Concevoir des villes accessibles à tous et adaptées aux personnes âgées: les transports publics doivent être accessibles aux personnes handicapées il faut aménager des chemins piétonniers sûrs il faut faciliter l accès aux lieux et aux bâtiments publics il faut promouvoir des activités physiques et le sport pour tous en ville 5

6 Observation de la santé des nantais, à l échelle de la ville et des quartiers prioritaires Etude réalisée par la Mission Santé Publique en partenariat avec l ORS Pays de la Loire, la Cpam 44, la Cellule observation et analyse de la Ville de Nantes, dans le cadre de l Atelier Santé Ville (ASV). Les autorités de droit commun (Assurance maladie, ARS) ne sont pas en mesure de travailler sur les indicateurs de santé à l échelle infra-communale La Ville apparait comme un acteur essentiel pour mettre en place une observation de la santé à l échelle des micro-quartiers S inscrit en complémentarité avec d autres études déjà réalisées par la ville de Nantes (inégalités de revenus ) Coût : euros 6

7 Objectifs de l observation de la santé Estimer les inégalités sociales de santé sur la ville - géo-localiser les données quantitatives par quartier - orienter les enquêtes qualitatives Aider à orienter la politique de santé publique - faciliter la concertation et la transversalité avec les directions municipales - mettre en oeuvre des actions cohérentes entre tous les acteurs - argumenter les demandes de financement Partager la connaissance de la réalité de terrain, échanger avec les partenaires - alimenter l observation générale des politiques publiques à l échelle de la ville - alimenter les diagnostics locaux réalisés dans le cadre de l Atelier Santé Ville Restituer aux nantais la connaissance sur leur santé et leur qualité de vie Comparer les résultats avec ceux des autres grandes villes françaises 7

8 1- Etude de la mortalité générale, prématurée, et évitable à l échelle de la ville et des quartiers prioritaires 8

9 Des indicateurs de santé favorables à l échelle de la ville Une mortalité générale en baisse depuis 10 ans (surtout pour les hommes) Une mortalité générale inférieure à la moyenne nationale (hommes 6%, femmes 16 %) Une situation plutôt favorable par rapport aux autres villes françaises Une mortalité infantile en recul (13 décès moins de 12mois) 9

10 Des signaux d alertes au regard de la mortalité prématurée (avant 65 ans), à l échelle de la ville 10

11 Mortalité prématurée Un classement défavorable par rapport aux autres villes françaises 11

12 nombre annuel moyen de décès Ville de Nantes, 2 sexes, Principales causes de décès prématurés (avant 65 ans) Autres causes de mortalité prématurée : 195 décès (dont symptômes, signes et états morbides mal définis : 116 décès) K poumon Maladies cardio vasculaires Patho conso exces alcool * Suicides Accidents de la vie courante K VADS et œsophage K sein K côlon rectum acc. circul Sida * psychose alcoolique, alcoolisme et cirrhose du foie alcoolique ou non précisée 12

13 Incidence des cancers (tout âge confondu) 1400 nouveaux cancers diagnostiqués chaque année (plus d hommes x 1,7) 45% chez les moins de 65 ans Supérieur à l incidence national: +19% chez les hommes, +12% chez les femmes Hommes: prostate (27%), poumon (13%), VADS (10%), colo-rectal (9%) Femmes: sein (33%), colo-rectal (12%), poumon (7,5%) Particularité du mélanome: 2 fois plus fréquent chez les nantaises/france 4,5% des cancers des femmes, 2,5% chez les hommes 13

14 Mortalité évitable La surmortalité prématurée se concentre entre 40 et 60 ans. Avant 35 ans et après 65 ans, on observe à l inverse une sous-mortalité. Plus de 30% des décès prématurés survenus dans la population nantaise auraient pu être évités par une modification de certains comportements à risque (alcool, tabagisme, conduite dangereuse ) Soit 170 décès «évitables» en moyenne chaque année à Nantes 14

15 Une surmortalité évitable féminine importante, et spécifique aux Nantaises 15

16 Cancer du poumon Une situation défavorable pour l'incidence comme pour la mortalité, chez les hommes, et plus encore chez les femmes 16

17 Surmortalité par cancer du poumon chez les femmes La mortalité féminine par cancer du poumon a connu à Nantes une hausse de + 69 % depuis les années 2000, versus + 20 % en Loire-Atlantique et + 34 % en France sur la même période 17

18 Indice comparatif de mortalité par pathologies liées à la consommation excessive d alcool 18

19 Indice comparatif de mortalité par pathologies liées à la consommation excessive d alcool 19

20 Des disparités importantes selon les quartiers nantais 20

21 21

22 22

23 23

24 24

25 L étude des Zones urbaines sensibles (ZUS) de Nantes met en évidence un constat préoccupant La surmortalité prématurée masculine atteint + 70 % dans certaines ZUS par rapport au reste de la ville En ZUS, 50 % des décès masculins ont lieu avant 65 ans, contre 32 % hors ZUS 25

26 2 - La Santé des enfants Analyse des bilans de santé scolaire municipale Des inégalités de santé qui apparaissent dès l enfance 26

27 Analyse des bilans de santé scolaire - À partir des données des 8300 enfants nantais de GS, CE2 et CM2 vus en santé scolaire (années scolaires 2009/2010 et 2010/2011) - 30% résident en ZUS ou Territoires prioritaires (n = 2 600) 27

28 Principaux résultats en Grande section et Fréquence 14% Bilans de santé scolaire en Grande Section (2009/2011) N = 3785 élèves nantais (dont 1088 résident en Territoires prioritaires) * La relation est très significative p 1% 13% * 12% 10% 10% * x3 x2 10,8% * x2 X1,5 9,5% 8% 7,4% * x2 6% 5% 4% 3,2% 3,3% 4% * 2% 1,5% 0% au moins deux caries non soignées rebond d'adiposité précoce surpoids obésité troubles du langage Nantes hors Territoires prioritaires Nantes en Territoires prioritaires 28

29 Une autre lecture possible 60% des enfants nantais de GS ayant au moins 2 caries non soignées vivent en ZUS ou territoires prioritaires alors que les enfants de GS résidants en ZUS ou territoires prioritaires ne représentent que 30% de l ensemble des élèves nantais de Grande section. De la même façon, la moitié des enfants de GS nantais en surpoids ou obèses vivent en ZUS ou territoires prioritaires 29

30 30

31 Une 2 ème édition de l observation de la santé prévue fin 2012 La Démographie médicale et la consommation de soins selon le territoire et le type de couverture sociale (partenariat avec l Assurance Maladie) La Santé environnementale: cartographie du cumuls des nuisances D autres pistes avec la Santé scolaire: Le sous-poids, les troubles du comportement, saturnisme Faut-il des enquêtes qualitives complémentaires suite aux 1ers résultats? sur la cancer: Pour savoir qui sont ces hommes et ces femmes : est-ce le tabac, l amiante, le radon/tabac pour les cancers du poumon? Le registre des tumeurs de Loire- atlantique pourrait nous permettre d aller plus loin. Sur le suicide, alcoolisme, maladie psychique et psychiatrique: Enquête santé mentale en population générale Sur l accès aux soins : enquête sur les freins à l accès au soins sur le quartier de Bellevue 31

32 Etude sur les freins à l accès aux soins madame AURILLON sociologue, université de nantes L étude vise à analyser les freins à l accès aux soins des habitants des quartiers prioritaires de la ville de Nantes. Elle est réalisée à l échelle du quartier de Bellevue. Résultats attendus : - Quels leviers pour maintenir sur les quartiers prioritaires une offre de soins de qualité? - Opportunité de créer une structure de soins de 1er recours sur le quartier? - Sensibiliser les acteurs locaux de santé publique (décideurs, soignants et prévention) sur la nature des obstacles rencontrés par les habitants des quartiers prioritaires nantais. 32

33 Préconisations : 1-Poursuivre les actions de santé publique avec une vigilance accrue vis-à-vis des publics vulnérables Promouvoir la santé des enfants à l'école, concourir à la réussite éducative Suivi individuel et actions de prévention collectives avec le Service municipal de santé scolaire et le PRE Favoriser la prévention et l accès aux soins pour les publics en situation de précarité L Atelier Santé Ville (ASV) avec les réseaux locaux de santé La constitution d un Contrat Local de Santé avec l ARS des Pays de la Loire: santé mentale, accès aux soins, observation 33

34 2-Communiquer les résultats pour mobiliser les partenaires internes et externes Aux services via le Nantoscope en Aux élus via l Atelier Métropolitain de mars 2012 Aux directions municipales sur les territoires concernés: GTPI Aux GTC territoriaux, les Réseaux locaux de santé Au monde médical: Ordres, CHU.. Aux habitants «Etre acteur de sa santé» Risque de stigmatisation? 34

35 3-Améliorer l accès aux droits et aux soins des nantais en situation de précarité Collaborations avec la Dasi ex : aider à la diffusion de l information sur la complémentaire santé Développement du partenariat avec le Centre d examen de santé de Nantes (ouverture en juin 2012), et le Service prévention de la Cpam 44 Partenariat avec la Ligue contre le cancer et Cap Santé (dépistage des cancers) Repérer le manque de réponse en offre de soins adaptés sur les quartiers ou pour les plus en difficultés 35

Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013

Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013 Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013 Dr Patricia Saraux-Salaün Xavier Samson Mission santé publique, Ville de Nantes Dr Anne

Plus en détail

CONTRAT LOCAL DE SANTE

CONTRAT LOCAL DE SANTE Ville de Nantes Préfecture Nantes Métropole CONTRAT LOCAL DE SANTE Entre : La Directrice de l Agence Régionale de Santé des Pays de La Loire, Le Maire de la Ville de Nantes, Le préfet de la région des

Plus en détail

Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape

Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape Symposium Plan cancer Bruxelles, 26 novembre 2012 Catherine Morin, responsable du suivi du Plan cancer - INCa Sommaire de la présentation

Plus en détail

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS.

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Francine MORAT-VUONG Boulogne-Billancourt Vice-présidente du réseau français des villes santé de l OMS. LES VILLES S IMPLIQUENT

Plus en détail

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades Définitions : 1. OMS en 1988 définit la Santé Publique : Un concept social et politique qui vise une amélioration de la santé, une plus grande longévité et un accroissement de la qualité de la vie de toutes

Plus en détail

LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE

LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE LE CANCER Causes de décès - Nombre de décès - Taux comparatifs - Survie à 5 ans Nombre de décès (Sénat) La France se caractérise par une mortalité encore excessive avant 65 ans

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

Prévenir... les cancers chez l homme

Prévenir... les cancers chez l homme Prévenir... les cancers chez l homme 18 De près ou de loin, le cancer nous concerne tous Qu est-ce que le cancer? U n cancer (ou néoplasie ou tumeur maligne) est une maladie liée à une multiplication anarchique

Plus en détail

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire «Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009 Le développement de l activité périscolaire Bordeaux Ville santé de l OMS Ville active du PNNS Le conseil local de santé

Plus en détail

Qu est-ce que le cancer?

Qu est-ce que le cancer? Qu est-ce que le cancer? Pierre-Hugues Fortier Oto-Rhino-Laryngologie Oncologie Cervico-Faciale 3 avril 2012 Le cancer Au Québec 100 nouveaux cas par jour 50 morts par jour A travers le monde 1 nouveau

Plus en détail

signature du contrat local de santé du grand nancy 2013-2017

signature du contrat local de santé du grand nancy 2013-2017 signature du contrat local de santé du grand nancy 2013-2017 Vendredi 15 mars 2013 Dossier de presse CONTACTS presse Grand Nancy : Élise FRISONI - 03 83 91 84 25 / 06 21 90 53 00- elise.frisoni@grand-nancy.org

Plus en détail

Diagnostic local de santé. de Villeneuve-les-Salines et la Cité des Géraniums (Saint-Eloi)

Diagnostic local de santé. de Villeneuve-les-Salines et la Cité des Géraniums (Saint-Eloi) Diagnostic local de santé de Villeneuve-les-Salines et la Cité des Géraniums (Saint-Eloi) Contexte et méthode Les inégalités, y compris de santé, entre les quartiers prioritaires et les autres quartiers

Plus en détail

Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque "VERS UN MONDE SANS TABAC" Paris, le 29 mai 2015

Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque VERS UN MONDE SANS TABAC Paris, le 29 mai 2015 Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque "VERS UN MONDE SANS TABAC" Paris, le 29 mai 2015 Quelle démarche adoptée en Ile-de- France? Pourquoi l ARS Ile-de-France décline-t-elle le PNRT? Comment

Plus en détail

Effet d un programme territorial de promotion de la santé sur le recours aux soins et à la prévention. Le 30 novembre 2011 Frédérike Limousi

Effet d un programme territorial de promotion de la santé sur le recours aux soins et à la prévention. Le 30 novembre 2011 Frédérike Limousi Effet d un programme territorial de promotion de la santé sur le recours aux soins et à la prévention Le 30 novembre 2011 Frédérike Limousi 1 Cadre du travail Master 2 «Méthodes d Analyse des Systèmes

Plus en détail

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..)

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..) 1 Enjeu : Dans le contexte socio-économique et sanitaire du Département des Ardennes, les Centres Sociaux structures de proximité peuvent jouer un véritable rôle dans l amélioration de la santé des habitants,

Plus en détail

Forum territorial de santé Sud de l Oise 12 mai 2011

Forum territorial de santé Sud de l Oise 12 mai 2011 Forum territorial de santé Sud de l Oise 12 mai 2011 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Avec plus de 29 000 en 2007, le revenu net imposable moyen des habitants du Sud de l Oise est le

Plus en détail

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être CONFERENCE DE HAUT-NIVEAU DE L UE ENSEMBLE POUR LA SANTÉ MENTALE ET LE BIEN-ÊTRE Bruxelles, 12-13 juin 2008 Slovensko predsedstvo EU 2008 Slovenian

Plus en détail

1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour améliorer la santé des Bordelais... 3

1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour améliorer la santé des Bordelais... 3 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour améliorer la santé des Bordelais... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé de Bordeaux... 5 3.

Plus en détail

Promotion de la Santé Education pour la Santé au GD Luxembourg. Ministère de la Santé / Direction de la Santé Dr Yolande Wagener

Promotion de la Santé Education pour la Santé au GD Luxembourg. Ministère de la Santé / Direction de la Santé Dr Yolande Wagener Promotion de la Santé Education pour la Santé au GD Luxembourg Ministère de la Santé / Direction de la Santé Dr Yolande Wagener 2586 km 2 % des nationalités Luxembourgeois 61,9 % Étrangers 38,1 % Portugais

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique

Plan Local de Santé Publique Plan Local de Santé Publique Martigues/Port-de-Bouc n 2 2010-2013 Axes et Objectifs prioritaires Atelier Santé Ville Martigues/Port-de-Bouc PLSP2 - Juin 2010 Axes prioritaires (Sont mentionnés en vert

Plus en détail

Le Plan Régional 2006 2008. de Santé Publique. de Franche-Comté

Le Plan Régional 2006 2008. de Santé Publique. de Franche-Comté Le Plan Régional 2006 2008 de Santé Publique de Franche-Comté à Édito La Loi relative à la politique de santé publique, promulguée le 9 août 2004, a retenu l échelon régional comme le niveau pertinent

Plus en détail

Dossier de presse. Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp

Dossier de presse. Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp Dossier de presse Présentation du Plan Psychiatrie et santé mentale 2011-2015 ----- Visite de Marie-Anne Montchamp Secrétaire d Etat auprès de la Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale à la

Plus en détail

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER MERCI Nous vous remercions de lire ce support d information! Notre objectif est de vous aider à comprendre comment prévenir

Plus en détail

Etude de mortalité et d incidence. des cancers autour du site de Soulaines

Etude de mortalité et d incidence. des cancers autour du site de Soulaines Etude de mortalité et d incidence des cancers autour du site de Soulaines B.VACQUIER Séminaire Environnement / Santé de l ANCCLI et de l IRSN 15 novembre 2012 Contexte Mise en place d un centre de stockage

Plus en détail

Compte rendu de la conférence sur la prévention des conduites à risques chez l adolescent (05/12/2003)

Compte rendu de la conférence sur la prévention des conduites à risques chez l adolescent (05/12/2003) Compte rendu de la conférence sur la prévention des conduites à risques chez l adolescent (05/12/2003) INTERVENTION DE MARIE CHOQUET Le suicide est la 2 ième cause de mortalité des 16/25 ans. On compte

Plus en détail

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité Congrès de l AEEP Bordeaux 2013- vendredi 29 novembre 2013 Promotion de la santé des élèves : axes de travail actuels dans l académie de Bordeaux Dr Colette Delmas, médecin de santé publique, médecin conseiller

Plus en détail

Épreuves du concours

Épreuves du concours Épreuves du concours 1. Quelle est l épreuve écrite d admissibilité? 2. Quelle est l épreuve orale d admission? 3. Quel est le programme des épreuves? Les épreuves de sélection du concours d entrée en

Plus en détail

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Introduction L anxiété fait partie du registre émotionnel normal de l être humain Le caractère pathologique doit être évalué à partir de critères diagnostiques aussi

Plus en détail

Agir. ensemble. pour prévenir les. problèmes liés au poids

Agir. ensemble. pour prévenir les. problèmes liés au poids Agir ensemble pour prévenir les problèmes liés au poids Optimiser nos pratiques Réduire les inégalités sociales de santé Promouvoir le développement durable 2013 Optimiser nos pratiques, réduire les inégalités

Plus en détail

État de santé des enfants de 3-4 ans en école maternelle dans l Yonne

État de santé des enfants de 3-4 ans en école maternelle dans l Yonne État de santé des enfants de 3-4 ans en école maternelle dans l Yonne Année scolaire 2009-2010 Service de Protection Maternelle et Infantile Exploitation des données statistiques : Observatoire de la santé

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Personne chargée

Plus en détail

Une société de plus en plus sédentaire. Des effets bénéfiques sur la santé et le bien-être. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités.

Une société de plus en plus sédentaire. Des effets bénéfiques sur la santé et le bien-être. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités. Activités Physiques Bouger, enjeux et activités A/ Enjeux L activité physique évolue en même temps que la société. Si le labeur excessif des périodes antérieures a contribué à un vieillissement prématuré

Plus en détail

SIGNATURE DE DEUX CONTRATS LOCAUX

SIGNATURE DE DEUX CONTRATS LOCAUX DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DE DEUX CONTRATS LOCAUX DE SANTE EN CREUSE -Felletin Bourganeuf-Royère Aubusson-Felletin Contact presse : 23 janvier 2012 1 CONTRAT LOCAL DE SANTE Un nouvel élan dans le développement

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Statistiques de mortalité en Région de Bruxelles-Capitale 2003-2004

Statistiques de mortalité en Région de Bruxelles-Capitale 2003-2004 OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL BRUXELLES OBSERVATORIUM VOOR GEZONDHEID EN WELZIJN BRUSSEL Statistiques de mortalité en Région de Bruxelles-Capitale 23-24 2 8 Commission communautaire commune 2 COLOPHON

Plus en détail

Le CODES 13 un Acteur de Promotion de la Santé en Nutrition

Le CODES 13 un Acteur de Promotion de la Santé en Nutrition Le CODES 13 un Acteur de Promotion de la Santé en Nutrition Le Comité Départemental d Éducation à la santé des Bouches du Rhône (Co.D.E.S 13) met en œuvre des actions de promotion et d éducation pour la

Plus en détail

GUIDE EXPOSITION ENVIRONNEMENTALE À L AMIANTE

GUIDE EXPOSITION ENVIRONNEMENTALE À L AMIANTE GUIDE EXPOSITION ENVIRONNEMENTALE À L AMIANTE Guide de prise en charge et suivi de personnes ayant été scolarisées à proximité du «Comptoir des Minéraux et Matières Premières» à Aulnay-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis)

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE Paris,le 13 avril 2010 DE LA COHÉSION SOCIALE

DIRECTION GÉNÉRALE Paris,le 13 avril 2010 DE LA COHÉSION SOCIALE Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille,

Plus en détail

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 L impact sanitaire d un habitat dégradé ou inadéquat XX/XX/XX La santé environnementale dans les ARS = évaluer, prévenir et gérer les risques sanitaires associés

Plus en détail

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Bernard Fortin Mars 2014 Source: Comité consultatif de la Société canadienne du cancer : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013. Toronto

Plus en détail

L observatoire. de la sante VILLE DE BREST : Préambule

L observatoire. de la sante VILLE DE BREST : Préambule L observatoire de la santé Les observatoires de l ADEUPa n 1 - Mars 2009 Préambule Cet observatoire s inscrit dans le contrat urbain de cohésion sociale (CUCS) signé en 2007 par l Etat, le Département,

Plus en détail

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE L Assemblée générale des Nations Unies constituait la Commission mondiale de l

Plus en détail

Swiss Working Paper sur la santé dans l agenda post-2015

Swiss Working Paper sur la santé dans l agenda post-2015 Document de travail 20.02.2014 Swiss Working Paper sur la santé dans l agenda post-2015 20.02.2014 Les questions liées à la santé sont des éléments clés dans le cadre des objectifs actuels du Millénaire

Plus en détail

Forum territorial de santé Grand Creillois 17 novembre 2009

Forum territorial de santé Grand Creillois 17 novembre 2009 Forum territorial de santé Grand Creillois 17 novembre 2009 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Élément de dynamisme, la population du Grand Creillois est jeune : 36,7 % des habitants ont

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique 2011-2014. Ville de Valbonne Sophia Antipolis. Atelier Santé Ville. Octobre 2011

Plan Local de Santé Publique 2011-2014. Ville de Valbonne Sophia Antipolis. Atelier Santé Ville. Octobre 2011 Plan Local de Santé Publique 2011-2014 Ville de Valbonne Sophia Antipolis Atelier Santé Ville Octobre 2011 Groupe de Recherche sur la Vulnérabilité Sociale Association inscrite au J0 le 22.12.1994 Siège

Plus en détail

Prévenir... l alcoolisme

Prévenir... l alcoolisme Prévenir... l alcoolisme 8 Avec l alcool, faites-vous bon ménage ou mauvais usage? Vous faites bon ménage, si vous usez sans abuser (1) Consommateur ponctuel, vous ne buvez pas plus de 4 verres par occasion.

Plus en détail

Schéma de Prévention (SP) Prévention et Promotion de la Santé (PPS)

Schéma de Prévention (SP) Prévention et Promotion de la Santé (PPS) LES SCHéMAS Schéma de Prévention (SP) Prévention et Promotion de la Santé (PPS) SOMMAIRE P 5 P 7 PREAMBULE LA REUNION P 63 mayotte Le décret du 18 mai 2010, pris en application de la loi Hôpital, Patients,

Plus en détail

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?»

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Nombre de réponses Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Erwan Le Goff Doctorant en Géographie aménagement de l espace UMR 9 CNRS Espaces

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 27 AVRIL 2006 5 MILLIONS DE FRANÇAIS ONT UN PROBLEME AVEC L ALCOOL. ET SI LES AUTRES C ETAIT VOUS?

DOSSIER DE PRESSE 27 AVRIL 2006 5 MILLIONS DE FRANÇAIS ONT UN PROBLEME AVEC L ALCOOL. ET SI LES AUTRES C ETAIT VOUS? DOSSIER DE PRESSE 27 AVRIL 2006 5 MILLIONS DE FRANÇAIS ONT UN PROBLEME AVEC L ALCOOL.. ET SII LES AUTRES C ETAI IT VOUS? SOMMAIRE Les hommes boivent plus souvent et en plus grande quantité que les femmes..

Plus en détail

Enquête d opinion en matière de santé auprès des professionnels de santé des Pays de Loire. Avril 2011

Enquête d opinion en matière de santé auprès des professionnels de santé des Pays de Loire. Avril 2011 Enquête d opinion en matière de santé auprès des professionnels de santé des Pays de Loire Avril 2011 Méthodologie L'étude s est déroulée par Internet du 24 février au 25 mars 2011. 1 691 professionnels

Plus en détail

La santé des jeunes Rhônalpins en insertion

La santé des jeunes Rhônalpins en insertion La santé des jeunes Rhônalpins en insertion Diagnostic commun et actions partenariales URML, URHAJ et MFRA CRDSU (centre de ressources et d'échanges pour le développement social urbain) 12 octobre 2012

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

Séminaire du CEDIS 30 juin 2013

Séminaire du CEDIS 30 juin 2013 Séminaire du CEDIS 30 juin 2013 Intervention Atelier 3 : De la sécurité publique à la tranquillité publique : vers une évolution des politiques de prévention et de lutte contre la délinquance Objectifs

Plus en détail

Fiche presse. Signature des Contrats Locaux de Santé II de la Ville et de l Eurométropole de Strasbourg. Présentation des CLS II

Fiche presse. Signature des Contrats Locaux de Santé II de la Ville et de l Eurométropole de Strasbourg. Présentation des CLS II Fiche presse Signature des Contrats Locaux de Santé II de la Ville et de l Eurométropole de Strasbourg. Présentation des CLS II Les Contrats Locaux de Santé sont des outils territoriaux qui permettent

Plus en détail

Colloque CNFPT «La santé pour tous : plus que jamais un enjeu territorial» 25 et 26 juin 2007 à Nancy

Colloque CNFPT «La santé pour tous : plus que jamais un enjeu territorial» 25 et 26 juin 2007 à Nancy Colloque CNFPT «La santé pour tous : plus que jamais un enjeu territorial» 25 et 26 juin 2007 à Nancy ATELIER 5 Du dépistage en milieu scolaire à l accès aux soins SYNTHÈSE Du dépistage en milieu scolaire

Plus en détail

DE LA PRÉCARITÉ A LA PASS* QUEL PARCOURS???

DE LA PRÉCARITÉ A LA PASS* QUEL PARCOURS??? DE LA PRÉCARITÉ A LA PASS* QUEL PARCOURS??? PASS* Permanence d Accès aux Soins et à la santé ARS CentreVal de Loire PRAPS 2012-2016-Réunion DRJSCS 21/04/2015-Dr ROY DJIDI Daouya DEUX PRÉ - REQUIS Les Inégalités

Plus en détail

Feuille de route 2013 Territoire de santé de Maine-et-Loire (49)

Feuille de route 2013 Territoire de santé de Maine-et-Loire (49) Feuille de route Version du 8 février Enjeux pour le territoire Le PRS a été arrêté le 9 mars 0 par la Directrice Générale de l ARS. La feuille de route territoriale décrit les actions essentielles conduites

Plus en détail

FORMATIONS 2015-2016 «PARCOURS DE SOINS DES JEUNES EN ITEP»

FORMATIONS 2015-2016 «PARCOURS DE SOINS DES JEUNES EN ITEP» N activité : 23 76 04 966 76 Coordonnateur : D. BERTHELOT Secrétaire : M. DELHAIE FORMATIONS 2015-2016 «PARCOURS DE SOINS DES JEUNES EN ITEP» «Sensibilisation aux difficultés psychologiques des enfants,

Plus en détail

CONVENTION TRIENNALE D OBJECTIFS POUR LES QUARTIERS POPULAIRES 2013 / 2015. entre LA MINISTRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ,

CONVENTION TRIENNALE D OBJECTIFS POUR LES QUARTIERS POPULAIRES 2013 / 2015. entre LA MINISTRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ, CONVENTION TRIENNALE D OBJECTIFS POUR LES QUARTIERS POPULAIRES 2013 / 2015 entre LA MINISTRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ, LA MINISTRE DÉLÉGUÉE AUX PERSONNES AGÉES ET A L AUTONOMIE, LA MINISTRE

Plus en détail

(Texte non paru au Journal officiel)

(Texte non paru au Journal officiel) Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de la prévention des risques RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Plus en détail

Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان. Le calvaire sans fin des malades du cancer

Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان. Le calvaire sans fin des malades du cancer Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان http://droitdelhomme.over-blog.com laddhchlef@yahoo.fr laddhchlef@gmail.com http://facebook.com/laddhchlef

Plus en détail

de la ville de Toulouse

de la ville de Toulouse 1 er PROFIL «SANTÉ» de la ville de Toulouse Juin 2009 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE LA SANTÉ DE MIDI PYRÉNÉES Faculté de Médecine 37 allées Jules Guesde 31073 Toulouse cedex 05.61.53.11.46 www.orsmip.org TRAVAIL

Plus en détail

Le médecin généraliste et les maladies professionnelles

Le médecin généraliste et les maladies professionnelles Le médecin généraliste et les maladies professionnelles DOSSIER DOCUMENTAIRE Décembre 2011 Groupe de travail (Pays de la Loire): - Dr A.Chaslerie médecin conseil ERSM Nantes - Dr J.Chapuis généraliste

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

CONTRAT LOCAL DE SANTE Entre Le président de la Communauté d'agglomération de Marne et Chantereine,

CONTRAT LOCAL DE SANTE Entre Le président de la Communauté d'agglomération de Marne et Chantereine, CONTRAT LOCAL DE SANTE Entre Le président de la Communauté d'agglomération de Marne et Chantereine, Le Préfet De Seine Et Marne Et Le Directeur Général de L'Agence Régionale de Santé Ile-de-France, Préambule

Plus en détail

Sols pollués urbanisme

Sols pollués urbanisme Sols pollués urbanisme en Aquitaine Prévenir et agir la réglementation en vigueur les responsabilités de chacun les risques sanitaires les leviers d action les solutions concrètes face aux problèmes qui

Plus en détail

ANNEXE 1 2011-2015 PLAN OPERATIONNEL LA POLITIQUE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA DANS LE MONDE DU TRAVAIL. Bujumbura, 19 mai 2011.

ANNEXE 1 2011-2015 PLAN OPERATIONNEL LA POLITIQUE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA DANS LE MONDE DU TRAVAIL. Bujumbura, 19 mai 2011. ANNEXE 1 PLAN OPERATIONNEL LA POLITIQUE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA DANS LE MONDE DU TRAVAIL 211-215 Bujumbura, 19 mai 211. . Introduction Le Burundi s est doté d une politique lutte contre

Plus en détail

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques 2 V o l u m e Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques Volume 2 : Epidémiologie - Situation et actions Recherche des données d incidence estimée des cancers au Maroc Recherche des données

Plus en détail

FICHE Nº 1. Temps d intervention: minimum 3 minutes maximum 4 minutes. Sujet : SANTÉ L importance de l esthétique dans la société.

FICHE Nº 1. Temps d intervention: minimum 3 minutes maximum 4 minutes. Sujet : SANTÉ L importance de l esthétique dans la société. FICHE Nº 1 TÂCHE 1: EXPOSÉ Temps de préparation : maximum 10 minutes Temps d intervention: minimum 3 minutes maximum 4 minutes Sujet : SANTÉ L importance de l esthétique dans la société. Faites une présentation

Plus en détail

Direction générale de la santé. Elaboration du PNNS 2011-2015 Actualités

Direction générale de la santé. Elaboration du PNNS 2011-2015 Actualités Direction générale de la santé Elaboration du PNNS 2011-2015 Actualités Téléchargeable à l adresse suivante : http://www.sante.gouv.fr/programme-national-nutrition-sante-2011-2015.html 2 Nutrition : le

Plus en détail

1 ère partie : Le diagnostic de l état de santé de la population

1 ère partie : Le diagnostic de l état de santé de la population Travaux Préparatoires au Plan Stratégique Régional de Santé 1 ère partie : Le diagnostic de l état de santé de la population Version 1 1 2 AVERTISSEMENT: Cette nouvelle version du diagnostic Etat de Santé

Plus en détail

Programme d'éducation nutritionnelle à l'école maternelle

Programme d'éducation nutritionnelle à l'école maternelle Programme d'éducation nutritionnelle 1 La lutte contre l'obésité infantile : une priorité nationale La prévalence de l obésité infantile ne cesse d augmenter en France et représente une véritable préoccupation

Plus en détail

«Les actions publiques en faveur de l action aux soins de proximité»

«Les actions publiques en faveur de l action aux soins de proximité» «Les actions publiques en faveur de l action aux soins de proximité» Mai 2014 La définition de territoires prioritaires : les espaces d équipes de soins fragiles et sous vigilances Enjeux des espaces d

Plus en détail

COMMUNE DE CIVRAY-DE-TOURAINE PLAN LOCAL D URBANISME

COMMUNE DE CIVRAY-DE-TOURAINE PLAN LOCAL D URBANISME DÉPARTEMENT D INDRE ET LOIRE Rapport de Présentation Projet d Aménagement et de Développement Durable Orientations d Aménagement Règlement d Urbanisme Documents Graphiques ANNEXES Liste des emplacements

Plus en détail

Les formations initiale et continue ont pour objectif de permettre aux médiatrices/eurs de :

Les formations initiale et continue ont pour objectif de permettre aux médiatrices/eurs de : Programme National de médiation sanitaire FORMATION DES MEDIATRICES/EURS SANITAIRES Les formations initiale et continue ont pour objectif de permettre aux médiatrices/eurs de : 1. Etre capable de s'appuyer

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 Date : février 2015 Auteurs : Catherine Pourin, Jean-Luc Quenon et toute l équipe du CCECQA Le programme de travail du CCECQA est décliné selon les axes retenus en 2015 : Indicateurs

Plus en détail

Prévenir les nuisances futures

Prévenir les nuisances futures 4877 Prévenir les nuisances futures BILAN D ACTIVITÉ 2000 q 2005 50 51 52 53 54 Sensibiliser les professionnels aux nuisances sonores Réviser les Plans d Exposition au Bruit (PEB) Créer une zone D Réfléchir

Plus en détail

CONTRAT LOCAL DE SANTE

CONTRAT LOCAL DE SANTE CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE LE PREFET DE LA REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR, LE DIRECTEUR GENERAL DE L AGENCE REGIONALE DE SANTE, LE PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL DES BOUCHES-DU-RHÔNE ET LE MAIRE DE

Plus en détail

Dossier de presse. La Ville de Paris lance. un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge

Dossier de presse. La Ville de Paris lance. un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge 1 er février 2010 Dossier de presse La Ville de Paris lance un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge Contact presse Nathalie Royer : 01 42 76 49 61 - service.presse@paris.fr

Plus en détail

Fédération multisports délégataire de publics spécifiques (Arrêté du 20 Mai 2009) les personnes atteintes d un Handicap mental et /ou de troubles

Fédération multisports délégataire de publics spécifiques (Arrêté du 20 Mai 2009) les personnes atteintes d un Handicap mental et /ou de troubles Présentation: Docteur Catherine FAYOLLET Responsable de la Commission Handicap Psychique et Membre du Comité Directeur FFSA Christian RICHARD Conseiller Technique National FFSA PARIS Le 6 Novembre 2009

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

Dossier de presse. Inauguration de l Espace Ressources Cancers (ERC) de Saint-Omer

Dossier de presse. Inauguration de l Espace Ressources Cancers (ERC) de Saint-Omer Dossier de presse Inauguration de l Espace Ressources Cancers (ERC) de Saint-Omer Sommaire Questions à Cécile BOURDON.. 3 Un nouvel Espace Ressources Cancers à Saint-Omer. 5 Plan Régional Cancers, une

Plus en détail

Épreuves du concours

Épreuves du concours Épreuves du concours 1. Quelles sont les épreuves écrites d admissibilité? 2. Quelle est l épreuve orale d admission? 3. Quel est le programme des épreuves? 4. Qui sont les membres du jury? Les épreuves

Plus en détail

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Fiche action 3 Accompagnement des personnes en situation de précarité

Plus en détail

Campagnes expérimentales de mesure du radon à Nantes

Campagnes expérimentales de mesure du radon à Nantes Le radon dans l'habitat domestique Campagnes expérimentales de mesure du radon à Nantes COTITA Est 18092012 Direction régionale de l'environnement, decentre l'aménagement et du Logement Stéphane COLLE

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES POUR LE FINANCEMENT DE PRESTATIONS PAR UN DIETETICIEN EN SAAD, SSIAD ET SPASAD INTERVENANT DANS LES 9 ème, 10 ème et / ou 19 ème ARRONDISSEMENTS DE PARIS (Territoire PAERPA) CAHIER

Plus en détail

Grade de recrutement Nature des fonctions

Grade de recrutement Nature des fonctions Fonction/Poste CR/Service Grade de recrutement Nature des fonctions ANNEXE I Chargé (e) de mission démarche performance DGFG Attaché Assure une assistance auprès du DGA à la coordination du déploiement

Plus en détail

«Eval Mater» Eval Mater : le bilan de santé des enfants âgés de 3 ans ½ à 4 ans ½. inscrits dans les écoles maternelles de la région

«Eval Mater» Eval Mater : le bilan de santé des enfants âgés de 3 ans ½ à 4 ans ½. inscrits dans les écoles maternelles de la région Une dynamique régionale, des partenariats au travers de quelques outils Eval Mater : le bilan de santé des enfants âgés de 3 ans ½ à 4 ans ½ «Eval Mater» inscrits dans les écoles maternelles de la région

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

SOMMAIRE. PREAMBULE p.3. LA REUNION p.4. MAYOTTE p.77. Prévention et promotion de la Santé (PPS) Prévention et promotion de la Santé (PPS)

SOMMAIRE. PREAMBULE p.3. LA REUNION p.4. MAYOTTE p.77. Prévention et promotion de la Santé (PPS) Prévention et promotion de la Santé (PPS) SOMMAIRE PREAMBULE p.3 LA REUNION p.4 Prévention et promotion de la Santé (PPS) MAYOTTE p.77 Prévention et promotion de la Santé (PPS) ARS-OI, Schéma Régional de Prévention de la Réunion et de Mayotte,

Plus en détail

Pôle de compétence en promotion de la santé région Centre en Promotion de la Santé en Région Centre. Salon des formations en promotion de la santé

Pôle de compétence en promotion de la santé région Centre en Promotion de la Santé en Région Centre. Salon des formations en promotion de la santé Fédération Régionale des Acteurs FRAPS Pôle de compétence en promotion de la santé région Centre en Promotion de la Santé en Région Centre Salon des formations en promotion de la santé Mardi 20 janvier

Plus en détail

Accessibilité Handicapés Etat des lieux - Plan d actions Calendrier de déploiement progressif des mises aux normes

Accessibilité Handicapés Etat des lieux - Plan d actions Calendrier de déploiement progressif des mises aux normes Juillet 2013 FICHE PRATIQUE Accessibilité Handicapés Etat des lieux - Plan d actions Calendrier de déploiement progressif des mises aux normes 1. Rappel du contexte 2. Introduction 3. Etat des lieux -

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Dai-ichi : point de situation en février 2012

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Dai-ichi : point de situation en février 2012 Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Dai-ichi : point de situation en février 2012 Faire avancer la sûreté nucléaire Jean-René Jourdain Paris, 28 février 2012 Comment évaluer les conséquences

Plus en détail

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby SANTÉ PUBLIQUE POUR DÉBUTANT (CSSS 101) 1 Présenté par: Lorraine Deschênes: Chef des programmes de santé publique et d action communautaire, CSSS de la Haute-Yamaska Noel-André Delisle: Yvon Boisvert:

Plus en détail

Plan Régional de Santé Publique

Plan Régional de Santé Publique PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES Plan Régional de Santé Publique Avril 2006 Midi-Pyrénées 2 sommaire INTRODUCTION, METHODOLOGIE... 4 BILAN RÉGIONAL

Plus en détail

Le cancer colorectal et son dépistage

Le cancer colorectal et son dépistage Qu est-ce-que c est? Le cancer colorectal est une tumeur maligne de la muqueuse du côlon ou du rectum. Le côlon et le rectum constituent la dernière partie du tube digestif. La majorité des cancers colorectaux

Plus en détail

GUIDE À DESTINATION DES MAÎTRES D OUVRAGE D UN DIAGNOSTIC LOCAL DE SANTÉ SOMMAIRE

GUIDE À DESTINATION DES MAÎTRES D OUVRAGE D UN DIAGNOSTIC LOCAL DE SANTÉ SOMMAIRE GUIDE À DESTINATION DES MAÎTRES D OUVRAGE D UN DIAGNOSTIC LOCAL DE SANTÉ SOMMAIRE OBJECTIFS ET MÉTHODE...2 LES DIAGNOSTICS LOCAUX DE SANTÉ (DLS) : UNE ÉTAPE INDISPENSABLE D UNE DÉMARCHE DE PROJET...3 Ce

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social E/ECE/1478/Rev.1 Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais, français, russe Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève,

Plus en détail

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008 Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation Septembre 2008 Louis Plamondon Centre de recherche de l institut universitaire de gériatrie

Plus en détail

ENTRE. sur-yon, représentée par Monsieur Pierre REGNAULT, Maire de La Roche-sur

ENTRE. sur-yon, représentée par Monsieur Pierre REGNAULT, Maire de La Roche-sur N : CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE - La Ville de La Roche-sur sur-yon, représentée par Monsieur Pierre REGNAULT, Maire de La Roche-sur sur-yon, - L Agence Régionale de Santé Pays de la Loire, représentée

Plus en détail