COMPTE RENDU CHSCT DU 23 JUILLET 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU CHSCT DU 23 JUILLET 2015"

Transcription

1 Midi-Pyrénées COMPTE RENDU CHSCT DU 23 JUILLET 2015 Recueils d avis : Le contrôle de la recherche d emploi Avis favorable : CFDT ; CGC Abstention : FO ; UNSA Avis défavorable : CGT ; SNU et SUD. Le contexte économique est caractérisé par l augmentation du chômage et la réduction du nombre d emplois disponibles. Les politiques d austérité conduites en France et en Europe cassent l activité et conduisent à des destructions d empois salariés! Les politiques publiques se détournent des investissements productifs générateurs d emplois qualifiés pour soutenir les profits bancaires et les augmentations des dividendes versés aux actionnaires. Les mesures de l actuelle politique publique de l emploi ne conduisent pas à l insertion des chômeurs dans des emplois stables, durables, qualifiés, correctement rémunérés, autant d objectifs qui fondent une intervention publique socialement et économiquement utile. Les moyens attribués à Pôle-Emploi ne nous permettent pas de recevoir convenablement tous les demandeurs d emploi pour les accompagner dans leurs recherches d emploi. Pour demandeurs d emploi au sens du BIT, le SPE français compte 215 équivalents temps pleins, contre 221 dans le SPE au Royaume-Uni et plus de 420 au sein du SPE Allemand. Une tendance accentuée pendant la crise. L'IGF note que les opérateurs publics Allemand et Britannique ont densifié les effectifs d'accompagnement durant cette période. Plus de agents ont été recrutés outre-manche et les portefeuilles des demandeurs d emploi par agent ont été maintenus à 70 outre-rhin. Dans le même laps de temps, le nombre de demandeurs d'emploi par agent a quasiment doublé en France pour atteindre 110. Les orientations actuelles de Pôle-Emploi conduisent la Direction à développer la sous-traitance et la privatisation d une partie des activités (Activ Emploi, Activ Projet par exemple). La taille des «portefeuilles» ne nous permet pas de faire face à l ensemble de nos activités. Nos missions essentielles (indemnisation, aide à l insertion professionnelle, orientation) sont maltraitées! La Direction Générale après l aval du conseil d administration, préfère détourner une part de ces moyens déjà notoirement insuffisants vers des activités de contrôle de la recherche d emploi et d augmentation du nombre de radiations. Pour la CGT Pôle-Emploi ce n est pas acceptable! Le service public de l emploi ne doit pas être mis au service d une politique répressive à l encontre des demandeurs d emploi. Le contrôle existe depuis toujours à Pôle-Emploi, il doit être dissocié du contrôle fraude! C est par des politiques publiques tournées vers l emploi et des moyens du service public adaptés à ces politiques que l on fera reculer le chômage. Pas par l augmentation des radiations! 1

2 Le D U (document unique RPS) : Avis favorable : UNSA ; CGC ; FO ; Abstention : CGT ; CFDT ; SNU et SUD. Dans le projet stratégique Pôle-Emploi , la Qualité de Vie au Travail est un enjeu de la performance globale et les RPS sont évalués dans le cadre d un outil intégré au Document Unique : 2 caractéristiques des RPS sont prises en compte : leur aspect multidimensionnel et le côté lié à la perception individuelle. L outil d évaluation s intègre dans LISA, avec les mêmes principes et les mêmes échelles de cotation que pour l ensemble du Document Unique. Une démarche régionale : Sur tous les sites : réseau et support, portage managérial, en lien avec la démarche d accompagnement des agences, sensibilisation, poursuite d un chantier engagé depuis 2009, déploiement d un outil d écoute homogène sur la région, démarche annuelle du D U. La méthode retenue est en lien avec les préconisations de l INRS. L évaluation d un ou plusieurs facteurs des RPS liés à l organisation du travail. Pour mémoire : un questionnaire national, individuel, confidentiel et anonyme et sera transmis à chaque agent via un lien informatique. Nous ne pouvons qu espérer qu un maximum de réponse à cette «enquête» qui permettra une réelle évaluation des risques psycho-organisationnels. Nous souhaitons que la Direction fasse le nécessaire pour que l ensemble des agents soient impliqués dans cette démarche. Information en vue d une consultation : Les modalités de mise en œuvre du nouveau parcours de demandeur d emploi (NPDE) Le nouveau parcours du demandeur d emploi sonne le glas de l EID, il sera déployé le 8 février 2016 dans notre future grande région fusionnée. Les demandeurs d emploi devront s auto-inscrire par internet, jusqu à la saisie de la demande d allocation, voire le calcul automatique et la notification de l allocation dans les situations simples! L inscription s effectuera entièrement et obligatoirement en ligne. Toutefois, un accès sur Site à l inscription sera mis disposition des demandeurs d emploi via les bornes PILA ainsi qu un support d assistance à distance (par un prestataire) spécifique à l inscription en ligne. La durée estimée pour accomplir cette formalité est de 20 à 40 minutes selon la situation de la personne. Les salariés privés d emploi auront par ailleurs la possibilité de se rendre dans «des maisons de service au public» proche de leur domicile afin d accomplir les démarches d inscription en ligne maisons de service au public en France devraient être ouvertes d ici 2017, grâce à un partenariat entre autre, avec la poste. Pour les demandeurs d emploi déjà connus, le processus sera simplifié car les données seront déjà renseignées. La carte d inscription sera remplacée par une attestation d inscription dans l espace personnel du demandeur d emploi avec notification de ses droits et devoirs. La demande d allocation devra être traitée intégralement en ligne. La décision d indemnisation sera notifiée en théorie plus rapidement (à J+2 en cas de liquidation automatique qui représente 28 % des Dal) en amont de l entretien de situation. Si besoin, le demandeur d emploi pourra contacter un conseiller GDD affecté à son dossier. Un conseiller GDD sera désigné par l ELD (portefeuille) pour le traitement de la demande d allocation qui n aura pu être traitée en automatique où la réponse aux sollicitations du demandeur sur ses droits éventuels à une allocation. Le conseiller en charge des activités de gestion des droits portera et gèrera la demande d allocation du demandeur d emploi de bout en bout. Dans ce cadre, il sera amené à informer le demandeur d emploi sur ses droits d indemnisation, sur l avancement de son dossier et à répondre à ses sollicitations. Le nom du conseiller en charge de l activité de gestion des droits sera visualisable dans AUDE. Le conseiller utilisera l ensemble des modalités de contact à sa disposition : téléphone, physique, courriel via mail.net. 2

3 Le demandeur d emploi pourra fournir à Pôle-Emploi les justificatifs dématérialisés par différents canaux : internet, mail, en agence via un scanner ou par courrier postal. A ce propos nous, nous demandons comment sera vérifiée l authenticité des pièces demandées (AE ) Le conseiller GDD ne réalisera donc plus d entretien physique indemnisation sauf dans les cas exceptionnels ou s il fait le choix d avoir un portefeuille de suivi et d accompagnement pour conduire l entretien de situation. A l issue des étapes d inscription et de demande d allocations, le demandeur d emploi sera reçu en entretien de situation de 40 mn dans un délai de 2 à 4 semaines à compter de l inscription il sera centré sur le diagnostic de sa situation (l entretien ne pourra être réalisé que par un conseiller qui a à charge un portefeuille). Le système informatique sera même en capacité d assister le Conseiller pour établir un premier diagnostic concernant la recherche d emploi au vu des réponses au questionnaire. Pour la Direction, l outil d aide au diagnostic n est pas actuellement obligatoire Mais un jour, nous pouvons présager qu il sera incontournable. La Direction fait le choix de mettre en œuvre un outil d aide au diagnostic, plutôt que de mettre en œuvre de véritables formations pour accroitre les qualifications des agents. Le métier de conseiller est menacé au profit d activité de saisies! Cet entretien ne sera proposé qu aux demandeurs d emploi s inscrivants pour la première fois. Cela représente 28.2% des privés d emploi qui s inscrivent à Pôle-Emploi % des D E s inscriront sans être reçu en entretien. Tous les demandeurs d emploi qui se réinscrivent seront réaffectés à leur conseiller référent quelle que soit la durée de la cessation d inscription. Dans certains cas l entretien de situation sera proposé à des demandeurs d emploi qui se réinscrivent en cas de départ du Site du conseiller référent ou de changement de modalité de suivi de ce dernier Le diagnostic devra être adapté au NPDE. A l issue du diagnostic le D.E connaîtra la modalité de suivi et d accompagnement dont il relève, des services associés ainsi que son PPAE. Afin d assurer le suivi des actions, les coordonnées du conseiller référent seront communiquées au demandeur d emploi au plus tard dans les 15 jours suivant l entretien de situation. Tout le pilotage de ces activités sera réalisé par l ELD qui devra faire face à la gestion de nombreuses attentes. Le suivi et l accompagnement : l accompagnement doit démarrer dans les 2 mois suivants l entretien de situation ou le retour dans le portefeuille du conseiller référent. Il doit être formalisé par un entretien qui peut-être individuel, collectif, physique La gestion de portefeuille se fera à partir d un système d alertes préétablit en fonction de la situation des demandeurs d emploi. Le conseiller disposera d une liste de D E : - sans entretien ou sans action depuis une durée définie en fonction de la modalité d accompagnement, - en fin de formation, en fin de prestation, en fin de contrat aidé, en fin d allocation d ici 30 j À partir de cette liste, le conseiller devra mettre en œuvre des actions en direction des demandeurs d emploi. L ELD disposera de la même liste et pourra contrôler en temps réel les actions engagées par le conseiller. «Cette liste servira de point d appui pour les échanges entre le conseiller et son REP». Pôle-Emploi 2020 fait état de l augmentation des marges de manœuvres pour les conseillers, à la lumière de tout ce qui précède, nous constatons qu elles seront largement contrôlées et orientées Les conseillers et RRA auront le privilège de participer à une formation de 3 jours en ce qui concerne la mise en œuvre du NPDE. La CGT n est pas favorable à l inscription en ligne obligatoire. Un service public doit être ouvert à tous et ainsi proposer plusieurs canaux. Contrairement à ce que prétend la Direction, l inscription et le traitement de la demande d allocation ne sont pas des actes purement administratifs. A l heure actuelle, le conseiller valide ou non la demande d inscription en fonction de la légitimité de la recherche d emploi et décisionne la demande d allocation en fonction de la situation du D E par rapport à la réglementation. 3

4 Les modalités de mise en œuvre de l accord du 19 décembre 2014 relatif à la classification et à la révision de certains articles de la CCN de Pôle-Emploi-Examen des éventuels impacts sur les conditions de travail Le jugement exécutoire du 27 mai 2015 concernant le droit d opposition exercé sur l accord de classification a débouté les organisations syndicales ayant fait valoir leur droit d opposition. Un recours en appel contre ce même jugement du TGI de Paris invalidant l opposition majoritaire formé par CGT, SNU et FO à l Accord Classification signé le 19 décembre 2014 a été effectué. Une assignation à jour fixe contre le jugement que nous contestons a été déposée avec les 2 autres Organisations Syndicales. Cette assignation a été acceptée par le juge et donnera lieu à une audience le 5 novembre Ce recours n est pas suspensif. Dans ces conditions nous ne participons pas aux débats. La Direction nous informe que les agents privés et publics auraient un entretien pour le rattachement au référentiel métier en fonction des activités exercées. Concernant les agents publics, ceci n est pas prévu dans l accord signé par les organisations syndicales minoritaires. Un petit rappel : Pour la CGT, au-delà des effets d annonce mis en avant par la D G et les organisations syndicales ayant signé cet accord, il apparaît très nettement que les caractéristiques les plus structurantes de cet accord n apportent pas les améliorations attendues par les agents, et pire, qu elles constituent des régressions importantes pour ces personnels.. La faiblesse des moyens budgétaires (1% maximum de la masse salariale) qui étaient disponibles pour une nouvelle Classification des emplois de la CCN montrait bien que la Direction ne cherchait pas à aboutir à quoi que ce soit de satisfaisant pour les agents en matière de reconnaissance de l évolution de ses qualifications professionnelles, de son utilité sociale, de la nécessaire clarification des parcours professionnels, de règles opposables pour le respect de l égalité Femme/Homme au travail, et bien évidemment d évolution des rémunérations. En fait la Direction voulait déboucher sur un dispositif lui donnant la garantie, à effectif constant, d une baisse progressive de la masse salariale de Pôle-Emploi, tout en cherchant à obtenir que les organisations syndicales acceptent par leur signature la disparition de certaines dispositions de la CCN (notamment sur les augmentations individuelles) et d accords locaux plus favorables que la CCN, (notamment celui des Pays de la Loire en matière d automatismes dans les déroulements de carrière). Dans ces conditions, les syndiqués de la CGT Pôle-Emploi, s étaient d une manière quasi unanime, opposés à la signature de cet accord. Tout devait être mis œuvre pour s opposer à sa mise en œuvre afin d obliger la Direction à ouvrir de réelles négociations. Immobilier : Recueils d avis sur : L agence de Decazeville Avis favorable : CFDT ; UNSA et CGC Abstention : CGT ; SNU et FO Avis défavorable : 0 Ne participe pas au vote : 0 Pour mémoire : un réaménagement des «espaces» est nécessaire pour permettre la création d une banque d accueil j usqu ici inexistante du fait du positionnement du Site dans une MCEF. 4

5 Une salle de réunion et un bureau MANAC seront aménagés après la suppression de la 1 ere zone de BEC. 3 bureaux de réception seront créés par ailleurs en lieu et place de la 2éme zone B E C. Le nombre de poste de travail est inférieur au nombre d agent, d où notre abstention. Les travaux se dérouleront sur le 3 ème trimestre L agence de Foix Avis favorable : CCG ; CFDT ; UNSA Abstention : FO ; SNU Avis défavorable : CGT ; SUD Ne participe pas au vote : 0 Pour rappel : Dans le cadre d une réflexion issue du chantier simplification et après observation et analyse, Il s agit ici d agrandir la zone accueil afin d éviter l engorgement de l entrée/sortie principale de l agence, pallier au manque de confidentialité dans cette zone, optimiser l espace affichage et éviter le reflet permanent de la lumière sur les vitres des banques d accueil. Nous notons un gain de 10 m2 sur l espace accueil. Pour ce faire, un bureau de réception a été supprimé ainsi que le bureau Manac repositionné prés de l atelier. Les travaux se dérouleront entre septembre et octobre L agence de Muret Avis favorable : CGC ; CFDT ; UNSA Abstention : FO Avis défavorable : CGT ; SNU et SUD. Ne participe pas au vote : 0 Au RDC : il est nécessaire de cloisonner le grand bureau REP en 2 afin de créer un bureau de réception supplémentaire. Au R + 1 : 1 position de travail rajoutée dans chaque bureau de responsable. De cette façon, nous arrivons à 57 positions de travail, il manque 4 positions de travail par rapport aux 61 CDI du Site. Nous savons par ailleurs que selon «OPERA» il manque 6 agents. Il nous semble opportun que la Direction envisage sérieusement un agrandissement! Il y a de l espace disponible dans l immeuble!!! Information en vue d une consultation sur : L agence des Arènes Le service immobilier a été sollicité afin de réaliser une réorganisation au sein du Site : - Mise au référentiel du mobilier accueil avec modification du placement des banques accueil ; - Création d un bureau de réception supplémentaire à la place du bureau individuel du RRA ; - Dédier un bureau au REP et RRA afin de faciliter leur organisation de travail ; - Zone technique : cloisonner la zone afin de créer : 1 bureau ATT, 1 bureau pour le service entreprise en équipe avec un REP et 1 dernier bureau dédié au pole appui. 5

6 Remarque : 1/ Le bureaux crée est un bureau sans fenêtres «de 2 ème jour» ; 2/ les bureaux crées dans la zone technique sont petits, les agents ont un sentiment d'isolement et d'enfermement au vue des plans présentés. Autre proposition : Il faudrait conserver les bureaux Service entreprise et Pôle Appui en l'état (pas de travaux) et permuter le service entreprises avec le Pôle Appui. L espace REP pouvant être installé entre les 2 services. Cet espace est actuellement utilisé par les agents sans difficultés. Le plan projeté fait perdre au site une position de travail 24 postes de travail pour 28 agents. Ceci est en contradiction l'étude menée par la DR pour identifier les Sites où il manque des postes de travail. Ce dossier sera réexaminé au CHSCT du 25 août Point du groupe de travail CCE : «sécurité, poursuivre les travaux sur l agressivité à l accueil» : Le groupe a proposé les actions suivantes : Une action test d une durée de 6 mois au sein de 3 Sites en menant de front les 3 axes : communication (par le biais de l affichage dynamique) accompagnement à la posture des agents en situation d accueil (par le biais d une formation spécifique) et sécurisation du traitement des trop perçus. Les objectifs attendus pour cette action : - une baisse des agressions, - une baisse du nombre des réclamations, - une augmentation de la satisfaction des demandeurs d emploi (sous forme de questionnaire). Retour des visites de Site : Gaillac (22/06/2015) Les collègues sont en attente d une nouvelle organisation suite à l arrivée d un nouveau DAPE. Comme nous l avions signalé l année dernière, il est toujours nécessaire de vérifier le nettoyage des conduits d aération, (toux répétitives, signalées par plusieurs agents). Conditions de travail : Situation difficile en raison de la chaleur. Ce Problème est récurent sur ce Site et ce, depuis son ouverture en raison d un puits canadien inefficace aussi bien l été que l hiver L épisode caniculaire récent à souligné ce phénomène. Suite à une alerte CGT, la Direction a dû en urgence acquérir des ventilateurs. Les collègues souhaitent la mise en place de temps d échanges. L activité IAE leur a été brutalement retirée par la DT. Les collègues ont été choqués de cette décision. Il est par ailleurs constaté de l incompréhension des fonctions supports par rapport à la vie d un Site. Il serait souhaitable d envisager des immersions des fonctions support sur les Sites et vice versa. Agence audiovisuel spectacle international (29/05/2015 et 03/07/2015) Concernant l inquiétude des collègues sur le devenir de ce Site et de l activité afférente, le Directeur Régional a rencontré les agents le 06/07/2015 afin de préciser que l activité serait maintenue sur Toulouse. 6

7 Questions diverses : Un projet de regroupement Arènes-Purpan, Cadres, audiovisuel spectacle-international. Ces 4 Sites seront regroupés dans un même et occuperont le RDC ainsi que le 1 er étage. Cette configuration permettra d avoir 2 adresses distinctes. Ce projet devrait voir le jour en mars Pour plus d informations et toutes vos questions n hésitez pas à nous contacter Philippe FAJOLLES René GAVAZZI 7

Compte-rendu du CCE Pole Emploi du 16 juin 2015

Compte-rendu du CCE Pole Emploi du 16 juin 2015 Fédération CFDT Protection Sociale Emploi 2/8 rue Gaston Rébuffat - 75940 PARIS cedex 19 - Tél. : 01.56.41.51.50 Fax : 01.56.41.51.51 E. mail : federation@pste.cfdt.fr - Site pste : http://www.pste-cfdt.org

Plus en détail

Point 2 Présentation des comptes du CE pour l année 2014

Point 2 Présentation des comptes du CE pour l année 2014 COMITE D ETABLISSEMENT DU 25 JUIN 2015 Haut de page Présents... 1 Point 1 - Approbation des Procès-verbaux du 18 et 28 mai 2015... 1 Point 2 Présentation des comptes du CE pour l année 2014... 1 Les comptes

Plus en détail

Programme Nouveau Parcours du demandeur d emploi Présentation au CCE du 19 Mars 2015

Programme Nouveau Parcours du demandeur d emploi Présentation au CCE du 19 Mars 2015 Programme Nouveau Parcours du demandeur d emploi Présentation au CCE du 19 Mars 2015 Programme Nouveau Parcours du demandeur d emploi Une réponse aux attentes de la convention tripartite La convention

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

L entretien professionnel annuel (EPA)

L entretien professionnel annuel (EPA) INSTRUCTION n 2012-43 du 21 février 2012 L entretien professionnel annuel (EPA) Emetteurs : DGA RH Direction gestion des carrières et politique de rémunération Correspondants : Marie BALLAND Isabel IBANEZ

Plus en détail

La DSN Déclaration Sociale Nominative Nathalie Le MENSEC

La DSN Déclaration Sociale Nominative Nathalie Le MENSEC La DSN Déclaration Sociale Nominative Nathalie Le MENSEC Présentation Le Cadre légal Le Calendrier et échéances Le déploiement, la mise en œuvre www.jedeclare.com La plateforme de dématérialisation des

Plus en détail

Présentation de l offre de services 100% web. Réussir la mise en œuvre de Pôle emploi 2015

Présentation de l offre de services 100% web. Réussir la mise en œuvre de Pôle emploi 2015 Présentation de l offre de services 100% web Réussir la mise en œuvre de Pôle emploi 2015 L Offre de services dématérialisée porte l offre de services en ligne et l offre de services 100% web La convention

Plus en détail

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Octobre 2010 Ressources Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Prévention des risques psychosociaux : Le plan d actions national Le diagnostic concernant les risques psychosociaux,

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) INDEMNISATION L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans Pour qui? Pour vous si : vous avez travaillé

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

La FEHAP solde notre convention collective!

La FEHAP solde notre convention collective! SANTÉ SOCIAL La FEHAP solde notre convention collective! Les négociations portant sur la révision de la convention collective, terminées ce 27 juin dernier, se sont traduites par un an de dialogue de sourds,

Plus en détail

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Un appui au recrutement de vos futurs salariés intérimaires La Préparation L essentiel de la POEC A la différence de la POE Individuelle, la POE n est pas conditionnée au dépôt préalable d une offre d

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

CCE extraordinaire du 14 mai 2013

CCE extraordinaire du 14 mai 2013 CCE extraordinaire du 14 mai 2013 Pour le SNU : Edith, Corinne, Jean-Charles et Manu Pour la DG : Blondel et Cribier SUD absent. L ordre du jour était le suivant : 1. Consultation et recueil d avis sur

Plus en détail

Entretien professionnel une nouvelle obligation à ne pas négliger Revue du 10/07/2014

Entretien professionnel une nouvelle obligation à ne pas négliger Revue du 10/07/2014 Entretien professionnel une nouvelle obligation à ne pas négliger Revue du 10/07/2014 Intégré au Code du travail par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3248 Convention collective nationale IDCC : 1512. PROMOTION IMMOBILIÈRE AVENANT

Plus en détail

CHSCT REGION HAUTE NORMANDIE DU 01/06/2015

CHSCT REGION HAUTE NORMANDIE DU 01/06/2015 CHSCT DU 01/06/ RELEVE DE CONCLUSIONS CHSCT REGION HAUTE NORMANDIE DU 01/06/ RELEVE DE CONCLUSIONS Informations préalables Adoption PV CHS du 16/03/ Bilan 2014 du Programme Annuel de Prévention des Risques

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle

Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle Analyse des Incidences liées à la mise en œuvre de la réforme de la formation professionnelle pour les ACI et propositions d actions Avril 2015 La loi

Plus en détail

V.A.E VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

V.A.E VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE V.A.E VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Objectifs «Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l acquisition

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

Ressources humaines. Point d étape au 7 septembre 2015

Ressources humaines. Point d étape au 7 septembre 2015 Ressources humaines Point d étape au 7 septembre 2015 Feuille de route de l accompagnement RH de la réforme Dialogue social : CT et CHSCT Etude d impact et plan d accompagnement ministériel Accompagnement

Plus en détail

LANCEMENT DE LA CONSULTATION DES USAGERS ET AGENTS DE POLE EMPLOI

LANCEMENT DE LA CONSULTATION DES USAGERS ET AGENTS DE POLE EMPLOI LANCEMENT DE LA CONSULTATION DES USAGERS ET AGENTS DE POLE EMPLOI Bercy, le 9 septembre 2010 Contact presse : Cabinet de Laurent WAUQUIEZ : Nicolas DIAT - 01 53 18 43 89 Questionnaire adressé aux demandeurs

Plus en détail

Infodoc. n 92. Janvier 2014. Législation/Réglementation. Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP)

Infodoc. n 92. Janvier 2014. Législation/Réglementation. Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP) Infodoc Législation/Réglementation Janvier 2014 n 92 michele.wendling@univ-paris-diderot.fr Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP) LÉGISLATION/RÉGLEMENTATION RÉFORME

Plus en détail

La mutualisation des fonctions supports

La mutualisation des fonctions supports La mutualisation des fonctions supports Rappel des objectifs des expérimentations de mutualisation Expérimenter un traitement mutualisé de l assistance technique à la gestion du SNV2, des achats, de la

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie En application de l article L 316-1 du Code Monétaire et Financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différents avec ses clients

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

LE référentiel des métiers

LE référentiel des métiers LE référentiel des métiers 2 Le référentiel des métiers de Pôle emploi FILIÈRE RELATION DE SERVICES Métiers MISSIONS ACTIVITÉS COMPÉTENCES Le référentiel des métiers de Pôle emploi 3 4 Le référentiel des

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015 SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 Octobre 2015 Cette note présente la prévision de la situation financière de l Assurance chômage pour les années 2015 et

Plus en détail

Le nouveau Compte Personnel de Formation remplace le DIF à partir du 1 er janvier 2015

Le nouveau Compte Personnel de Formation remplace le DIF à partir du 1 er janvier 2015 Décembre 2014 Le nouveau Compte Personnel de Formation remplace le DIF à partir du 1 er janvier 2015 A compter du 1 er janvier 2015 le DIF ou Droit Individuel à la Formation n existera plus, il est remplacé

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. N 1 : Juin 2013. Consultation d experts en Communication et en Webmarketing

CAHIER DES CHARGES. N 1 : Juin 2013. Consultation d experts en Communication et en Webmarketing CAHIER DES CHARGES Consultation d experts en Communication et en Webmarketing N 1 : Juin 2013 Date de publication : 11/06/2013 Date de clôture des candidatures : 25/06/2013 à 12h00 Le présent cahier des

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-112 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2014-112 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2014-112 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Version 2 Fiche n 8 en entreprise Quelques éléments de contexte L objectif de simplification de la loi Rebsamen passait aussi par une rationalisation

Plus en détail

Quelles sont les conditions d obtention d un temps partiel thérapeutique pour un fonctionnaire?

Quelles sont les conditions d obtention d un temps partiel thérapeutique pour un fonctionnaire? Juin 2012 Questions sociales Qu est-ce que le mi-temps thérapeutique? Le mi-temps thérapeutique se met en place après avis du médecin traitant et du médecin de la Sécurité sociale, à la suite d un arrêt

Plus en détail

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 INSTRUCTION n 2015-25 du 6 mars 2015 Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 Emetteurs : Direction des Ressources humaines et des Relations sociales - Direction du Développement RH Correspondants

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

un métier parfois complexe

un métier parfois complexe un métier parfois complexe La loi du 27 juin 2005 a amélioré le statut des assistants familiaux. Aujourd hui, ils sont reconnus comme de vrais professionnels de la protection de l enfance et bénéficient

Plus en détail

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique Le dispositif d évaluation dans la fonction publique page 1 PLAN Présentation du dispositif d évaluation Enjeux de l évaluation en matière de management et de GRH page 2 L entretien professionnel en pratique

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Dans le secteur des services à la personne Action collective au profit des entreprises adhérentes rattachées au secteur des Services

Plus en détail

ce que l UNSA a obtenu

ce que l UNSA a obtenu Agents contractuels de la Fonction publique : ce que l UNSA a obtenu UNSA Fonction publique 21 rue Jules Ferry 93177 BAGNOLET cedex Tél. 01 48 18 88 29 - Fax. 01 48 18 88 95 uff@unsa.org - www.unsa-fp.org

Plus en détail

L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LE COTENTIN

L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LE COTENTIN L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LE COTENTIN Novembre 2011 Sommaire L emploi des personnes handicapées dans le cotentin 2 Le public handicapé en emploi dans le secteur privé 5 L EMPLOI DES PERSONNES

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

Guide ELD. Mail.net : l adresse publique du conseiller

Guide ELD. Mail.net : l adresse publique du conseiller Direction de la Sécurisation des Parcours Professionnels Guide ELD Mail.net : l adresse publique du conseiller CCE du 4 décembre 04 Novembre 04 Mail.net : Le guide de l ELD Préambule : Ce guide est à destination

Plus en détail

Conception du système de classification du secteur professionnel des Missions locales et des P.A.I.O. Liste des emplois repères

Conception du système de classification du secteur professionnel des Missions locales et des P.A.I.O. Liste des emplois repères ANNEXE 2 Conception du système de classification du secteur professionnel des Missions locales et des P.A.I.O. Liste des emplois repères MÉTIERS EMPLOIS REPÈRES Insertion sociale et professionnelle Chargé

Plus en détail

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle 13/02/2015 Le Contrat de Sécurisation Professionnelle Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) est destiné aux salariés des entreprises de moins de 1 000 salariés visées par une procédure de licenciement

Plus en détail

La CFDT préconise de négocier dans ce cas précis, dans un premier temps, des accords dits «de méthode».

La CFDT préconise de négocier dans ce cas précis, dans un premier temps, des accords dits «de méthode». Fiche outil 6 CONTENU DE L ACCORD Introduction «Agir contre les troubles psychosociaux, c est agir pour un travail de qualité. Il s agit de regarder la situation de travail telle qu elle est pour les salariés

Plus en détail

La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise. Les salariés au cœur de leur parcours de formation

La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise. Les salariés au cœur de leur parcours de formation La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise Les salariés au cœur de leur parcours de formation Loi du 5 mars 2014 27 mars 2015 L esprit de la réforme : une obligation de former

Plus en détail

e ntretien professionnel côté E m P loye ur

e ntretien professionnel côté E m P loye ur e ntretien professionnel côté E m P loye ur des réponses pour bien l appréhender Collection Entreprise EntrE tie n profe ssionne l une étape clé P our construire l ave n i r Moment clé rythmant la vie

Plus en détail

LOI FORMATION, EMPLOI ET DEMOCRATIE SOCIALE

LOI FORMATION, EMPLOI ET DEMOCRATIE SOCIALE LOI FORMATION, EMPLOI ET DEMOCRATIE SOCIALE L essentiel La loi n 2014-288 du 5 mars 2014 est très dense et comporte 3 volets bien distincts : - L un sur la réforme de la formation professionnelle, reprenant

Plus en détail

La formation professionnelle continue. -enjeu stratégique -quelques chiffres

La formation professionnelle continue. -enjeu stratégique -quelques chiffres La formation professionnelle continue -enjeu stratégique -quelques chiffres LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE EST UN ENJEU STRATÉGIQUE POUR NOTRE PAYS, NOTRE ÉCONOMIE ET NOS CONCITOYENS! Dans une économie

Plus en détail

PRESTATIONS DE RESERVATION HOTELIERE DES

PRESTATIONS DE RESERVATION HOTELIERE DES PRESTATIONS DE RESERVATION HOTELIERE DES PERSONNELS INRIA (MARCHE N 2007-00418) Informations générales sur le marché Vous n avez pas reçu vos identifiants Consulter les modalités de mise en œuvre Connaître

Plus en détail

ACCORD D'ENTREPRISE N 96 RELATIF A LA REMUNERATION DES CADRES

ACCORD D'ENTREPRISE N 96 RELATIF A LA REMUNERATION DES CADRES ACCORD D'ENTREPRISE N 96 RELATIF A LA REMUNERATION DES CADRES PREAMBULE : Le présent accord a pour objectif de moderniser la politique de rémunération du personnel cadre, en mettant en valeur des principes

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

Avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi

Avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi Avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi Le 11 février 2013, l'avant-projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi transposant les dispositions de l'accord national interprofessionnel

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE A L EMPLOI COLLECTIVE. Janvier -Mars 2015. Maintenance industrielle nucléaire

CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE A L EMPLOI COLLECTIVE. Janvier -Mars 2015. Maintenance industrielle nucléaire CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE A L EMPLOI COLLECTIVE Janvier -Mars 2015 Maintenance industrielle nucléaire Avignon, le 21 novembre 2014 Cahier des charges POEC 2014 «Maintenance industrielle

Plus en détail

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH.

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. LOI «ALUR» COPROPRIETE Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. L immatriculation des copropriétés Chaque copropriété devra être immatriculée

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

UNION EUROPEENNE. CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim

UNION EUROPEENNE. CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim UNION EUROPEENNE CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim Date limite de remise des offres : 01 juin 2015 1. Contexte et objectifs généraux La Mission

Plus en détail

REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS

REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS 1 Cahier des charges Le 24 février 2014 Préambule Le Fonds d'assurance Formation du Travail Temporaire

Plus en détail

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE 1) Identification du pouvoir adjudicateur Régie Autonome Personnalisée du Pôle Arts de la Rue de Chalon-sur-Saône C.S. 70092 71 321 CHALON-SUR-SAONE CEDEX Tel : 03.85.90.94.73

Plus en détail

Fiche info Service Carrières

Fiche info Service Carrières Fiche info Service Carrières L entretien professionnel Thème : Déroulement de carrière février 15 Textes de référence Décret n 86-473 du 14 mars 1986 relatif aux conditions générales de notation des fonctionnaires

Plus en détail

eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés

eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés R eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés Le droit d expression des salariés Dans toutes les entreprises (associations incluses), quel

Plus en détail

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles QUESTIONS/ REPONSES PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES Ce FAQ contient les trois parties suivantes : La première partie traite des notions générales en matière de protection des données personnelles,

Plus en détail

CONSERVER SON EMPLOI. c est normal et c est possibie. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014

CONSERVER SON EMPLOI. c est normal et c est possibie. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 CONSERVER SON EMPLOI c est normal et c est possibie Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

Ministère du Logement

Ministère du Logement Ministère du Logement Audit organisationnel et fonctionnel de l établissement public «Fonds pour le développement du logement et de l habitat» Résumé exécutif Strictement confidentiel Table des matières

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

NOTRE PRIORITÉ : LA CATÉGORIE C

NOTRE PRIORITÉ : LA CATÉGORIE C FILIÈRE ADMINISTRATIVE DE LA FONCTION PUBLIQUE D ÉTAT PERSONNELS ADMINISTRATIFS DU PÔLE ÉDUCATIF Éducation Nationale - Enseignement Supérieur - Jeunesse et Sports NOTRE PRIORITÉ : LA CATÉGORIE C Une revalorisation

Plus en détail

I/ Fonctionnement du CE :

I/ Fonctionnement du CE : CR CFDT du CE du 17 décembre 2015 I/ Fonctionnement du CE : Déclaration CFDT sur la négociation du protocole électoral Grand Est (pièce jointe annexée). Déclaration pour le CEP, lue la CFDT. DR : un travail

Plus en détail

Protection des données personnelles de candidat Alstom

Protection des données personnelles de candidat Alstom Protection des données personnelles de candidat Alstom Contents Section 1 L engagement d Alstom envers la protection des données personnelles... 1 Section 2 Definitions:... 1 Section 3 Données personnelles...

Plus en détail

3. La formation professionnelle continue à l initiative de l employeur

3. La formation professionnelle continue à l initiative de l employeur 3. La formation professionnelle continue à l initiative de l employeur L employeur a l obligation d assurer l adaptation des salariés à leur poste de travail. Il doit veiller au maintien de leur capacité

Plus en détail

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC Partie 1 : Évaluer le marché (21 points) 1. Établir un diagnostic de ces deux segments de marché. Conclure. (11 points) Diagnostic : 8 points. Marché du bâtiment

Plus en détail

Support entretien professionnel

Support entretien professionnel Guide d utilisation du Support entretien professionnel de deuxième partie de carrière L entretien professionnel de deuxième partie de carrière doit être un moment privilégié, tous les cinq ans, pour examiner

Plus en détail

MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE

MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE L intervention de l expert-comptable en cas de licenciement économique consiste principalement à analyser les raisons et la pertinence de la mesure envisagée,

Plus en détail

VOUS AVEZ BESOIN D INFORMATIONS, DE CONSEILS SUR VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL?

VOUS AVEZ BESOIN D INFORMATIONS, DE CONSEILS SUR VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL? VOUS AVEZ BESOIN D INFORMATIONS, DE CONSEILS SUR VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL? NOUS VOUS PROPOSONS UN 1 er CONTACT Ouvert à toute personne. Savoir si vous dépendez du FONGECIF Champagne-Ardenne ou d un

Plus en détail

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches?

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Le Syndicat National de la Banque et du crédit en partenariat avec le des acquis Vdealidation l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Sommaire Sommaire Qu est-ce que la VAE? Qu est-ce que

Plus en détail

PLATEFORME REVENDICATIVE SUD PERSONNELS DE L ORIENTATION

PLATEFORME REVENDICATIVE SUD PERSONNELS DE L ORIENTATION PLATEFORME REVENDICATIVE SUD PERSONNELS DE L ORIENTATION A partir des productions collectives des personnels du CROP Midi-Pyrénées SUD fait le constat qu il n'a malheureusement pas été instauré de rapport

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Proposition pour le site de UD CGT 35 La CGT propose la conquête d un nouveau statut du travail salarié (NSTS)

Proposition pour le site de UD CGT 35 La CGT propose la conquête d un nouveau statut du travail salarié (NSTS) Proposition pour le site de UD CGT 35 la conquête d un nouveau statut du travail salarié (NSTS) L insécurité dans et au travail est une réalité qui affecte un nombre sans cesse grandissant de salariés.

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières Personne chargée du dossier : Michèle LENOIR-SALFATI tél.

Plus en détail

DASIF / Mise à jour du 3 avril 2013 1

DASIF / Mise à jour du 3 avril 2013 1 Guide des bonnes pratiques et du partenariat entre les acteurs du maintien à domicile DASIF / Mise à jour du 3 avril 2013 1 SOMMAIRE Guide des bonnes pratiques et du partenariat entre les acteurs du maintien

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Référencement des prestataires Mode d emploi» Vous envisagez de participer au Dispositif Local d Accompagnement (DLA) en Région Champagne- Ardenne, sur des missions d

Plus en détail

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis OBJECTIFS Aider les apprentis et les jeunes assimilés aux apprentis suivant une formation dans les Centres de Formation d Apprentis (CFA)

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME ENTREPRISES DE 300 SALARIÉS ET PLUS, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. LES ENJEUX MAJEURS POUR LES ENTREPRISES

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Annexe 1.2 : Modèle de contrat d accompagnement pour la création/reprise d entreprise NACRE (version en projet)

Annexe 1.2 : Modèle de contrat d accompagnement pour la création/reprise d entreprise NACRE (version en projet) Annexe 1.2 : Modèle de contrat d accompagnement pour la création/reprise d entreprise NACRE (version en projet) NOUVEL ACCOMPAGNEMENT POUR LA POUR LA CRETION/REPRISE D'ENTREPRISE (NACRE) 7 CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

CHSCT : Formation de renouvellement agréée Etablissement de plus de 300 salariés

CHSCT : Formation de renouvellement agréée Etablissement de plus de 300 salariés Formation 5 jours Méditerranée : 74 rue Paradis 13006 Marseille CHSCT : Formation de renouvellement agréée Etablissement de plus de 300 salariés La formation Cette formation a pour objet de permettre aux

Plus en détail

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015 PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION / 2015 Dans un contexte où la sécurisation des parcours professionnels est devenue une priorité absolue, la qualité de la formation apparaît

Plus en détail