COMPTE RENDU CHSCT DU 23 JUILLET 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU CHSCT DU 23 JUILLET 2015"

Transcription

1 Midi-Pyrénées COMPTE RENDU CHSCT DU 23 JUILLET 2015 Recueils d avis : Le contrôle de la recherche d emploi Avis favorable : CFDT ; CGC Abstention : FO ; UNSA Avis défavorable : CGT ; SNU et SUD. Le contexte économique est caractérisé par l augmentation du chômage et la réduction du nombre d emplois disponibles. Les politiques d austérité conduites en France et en Europe cassent l activité et conduisent à des destructions d empois salariés! Les politiques publiques se détournent des investissements productifs générateurs d emplois qualifiés pour soutenir les profits bancaires et les augmentations des dividendes versés aux actionnaires. Les mesures de l actuelle politique publique de l emploi ne conduisent pas à l insertion des chômeurs dans des emplois stables, durables, qualifiés, correctement rémunérés, autant d objectifs qui fondent une intervention publique socialement et économiquement utile. Les moyens attribués à Pôle-Emploi ne nous permettent pas de recevoir convenablement tous les demandeurs d emploi pour les accompagner dans leurs recherches d emploi. Pour demandeurs d emploi au sens du BIT, le SPE français compte 215 équivalents temps pleins, contre 221 dans le SPE au Royaume-Uni et plus de 420 au sein du SPE Allemand. Une tendance accentuée pendant la crise. L'IGF note que les opérateurs publics Allemand et Britannique ont densifié les effectifs d'accompagnement durant cette période. Plus de agents ont été recrutés outre-manche et les portefeuilles des demandeurs d emploi par agent ont été maintenus à 70 outre-rhin. Dans le même laps de temps, le nombre de demandeurs d'emploi par agent a quasiment doublé en France pour atteindre 110. Les orientations actuelles de Pôle-Emploi conduisent la Direction à développer la sous-traitance et la privatisation d une partie des activités (Activ Emploi, Activ Projet par exemple). La taille des «portefeuilles» ne nous permet pas de faire face à l ensemble de nos activités. Nos missions essentielles (indemnisation, aide à l insertion professionnelle, orientation) sont maltraitées! La Direction Générale après l aval du conseil d administration, préfère détourner une part de ces moyens déjà notoirement insuffisants vers des activités de contrôle de la recherche d emploi et d augmentation du nombre de radiations. Pour la CGT Pôle-Emploi ce n est pas acceptable! Le service public de l emploi ne doit pas être mis au service d une politique répressive à l encontre des demandeurs d emploi. Le contrôle existe depuis toujours à Pôle-Emploi, il doit être dissocié du contrôle fraude! C est par des politiques publiques tournées vers l emploi et des moyens du service public adaptés à ces politiques que l on fera reculer le chômage. Pas par l augmentation des radiations! 1

2 Le D U (document unique RPS) : Avis favorable : UNSA ; CGC ; FO ; Abstention : CGT ; CFDT ; SNU et SUD. Dans le projet stratégique Pôle-Emploi , la Qualité de Vie au Travail est un enjeu de la performance globale et les RPS sont évalués dans le cadre d un outil intégré au Document Unique : 2 caractéristiques des RPS sont prises en compte : leur aspect multidimensionnel et le côté lié à la perception individuelle. L outil d évaluation s intègre dans LISA, avec les mêmes principes et les mêmes échelles de cotation que pour l ensemble du Document Unique. Une démarche régionale : Sur tous les sites : réseau et support, portage managérial, en lien avec la démarche d accompagnement des agences, sensibilisation, poursuite d un chantier engagé depuis 2009, déploiement d un outil d écoute homogène sur la région, démarche annuelle du D U. La méthode retenue est en lien avec les préconisations de l INRS. L évaluation d un ou plusieurs facteurs des RPS liés à l organisation du travail. Pour mémoire : un questionnaire national, individuel, confidentiel et anonyme et sera transmis à chaque agent via un lien informatique. Nous ne pouvons qu espérer qu un maximum de réponse à cette «enquête» qui permettra une réelle évaluation des risques psycho-organisationnels. Nous souhaitons que la Direction fasse le nécessaire pour que l ensemble des agents soient impliqués dans cette démarche. Information en vue d une consultation : Les modalités de mise en œuvre du nouveau parcours de demandeur d emploi (NPDE) Le nouveau parcours du demandeur d emploi sonne le glas de l EID, il sera déployé le 8 février 2016 dans notre future grande région fusionnée. Les demandeurs d emploi devront s auto-inscrire par internet, jusqu à la saisie de la demande d allocation, voire le calcul automatique et la notification de l allocation dans les situations simples! L inscription s effectuera entièrement et obligatoirement en ligne. Toutefois, un accès sur Site à l inscription sera mis disposition des demandeurs d emploi via les bornes PILA ainsi qu un support d assistance à distance (par un prestataire) spécifique à l inscription en ligne. La durée estimée pour accomplir cette formalité est de 20 à 40 minutes selon la situation de la personne. Les salariés privés d emploi auront par ailleurs la possibilité de se rendre dans «des maisons de service au public» proche de leur domicile afin d accomplir les démarches d inscription en ligne maisons de service au public en France devraient être ouvertes d ici 2017, grâce à un partenariat entre autre, avec la poste. Pour les demandeurs d emploi déjà connus, le processus sera simplifié car les données seront déjà renseignées. La carte d inscription sera remplacée par une attestation d inscription dans l espace personnel du demandeur d emploi avec notification de ses droits et devoirs. La demande d allocation devra être traitée intégralement en ligne. La décision d indemnisation sera notifiée en théorie plus rapidement (à J+2 en cas de liquidation automatique qui représente 28 % des Dal) en amont de l entretien de situation. Si besoin, le demandeur d emploi pourra contacter un conseiller GDD affecté à son dossier. Un conseiller GDD sera désigné par l ELD (portefeuille) pour le traitement de la demande d allocation qui n aura pu être traitée en automatique où la réponse aux sollicitations du demandeur sur ses droits éventuels à une allocation. Le conseiller en charge des activités de gestion des droits portera et gèrera la demande d allocation du demandeur d emploi de bout en bout. Dans ce cadre, il sera amené à informer le demandeur d emploi sur ses droits d indemnisation, sur l avancement de son dossier et à répondre à ses sollicitations. Le nom du conseiller en charge de l activité de gestion des droits sera visualisable dans AUDE. Le conseiller utilisera l ensemble des modalités de contact à sa disposition : téléphone, physique, courriel via mail.net. 2

3 Le demandeur d emploi pourra fournir à Pôle-Emploi les justificatifs dématérialisés par différents canaux : internet, mail, en agence via un scanner ou par courrier postal. A ce propos nous, nous demandons comment sera vérifiée l authenticité des pièces demandées (AE ) Le conseiller GDD ne réalisera donc plus d entretien physique indemnisation sauf dans les cas exceptionnels ou s il fait le choix d avoir un portefeuille de suivi et d accompagnement pour conduire l entretien de situation. A l issue des étapes d inscription et de demande d allocations, le demandeur d emploi sera reçu en entretien de situation de 40 mn dans un délai de 2 à 4 semaines à compter de l inscription il sera centré sur le diagnostic de sa situation (l entretien ne pourra être réalisé que par un conseiller qui a à charge un portefeuille). Le système informatique sera même en capacité d assister le Conseiller pour établir un premier diagnostic concernant la recherche d emploi au vu des réponses au questionnaire. Pour la Direction, l outil d aide au diagnostic n est pas actuellement obligatoire Mais un jour, nous pouvons présager qu il sera incontournable. La Direction fait le choix de mettre en œuvre un outil d aide au diagnostic, plutôt que de mettre en œuvre de véritables formations pour accroitre les qualifications des agents. Le métier de conseiller est menacé au profit d activité de saisies! Cet entretien ne sera proposé qu aux demandeurs d emploi s inscrivants pour la première fois. Cela représente 28.2% des privés d emploi qui s inscrivent à Pôle-Emploi % des D E s inscriront sans être reçu en entretien. Tous les demandeurs d emploi qui se réinscrivent seront réaffectés à leur conseiller référent quelle que soit la durée de la cessation d inscription. Dans certains cas l entretien de situation sera proposé à des demandeurs d emploi qui se réinscrivent en cas de départ du Site du conseiller référent ou de changement de modalité de suivi de ce dernier Le diagnostic devra être adapté au NPDE. A l issue du diagnostic le D.E connaîtra la modalité de suivi et d accompagnement dont il relève, des services associés ainsi que son PPAE. Afin d assurer le suivi des actions, les coordonnées du conseiller référent seront communiquées au demandeur d emploi au plus tard dans les 15 jours suivant l entretien de situation. Tout le pilotage de ces activités sera réalisé par l ELD qui devra faire face à la gestion de nombreuses attentes. Le suivi et l accompagnement : l accompagnement doit démarrer dans les 2 mois suivants l entretien de situation ou le retour dans le portefeuille du conseiller référent. Il doit être formalisé par un entretien qui peut-être individuel, collectif, physique La gestion de portefeuille se fera à partir d un système d alertes préétablit en fonction de la situation des demandeurs d emploi. Le conseiller disposera d une liste de D E : - sans entretien ou sans action depuis une durée définie en fonction de la modalité d accompagnement, - en fin de formation, en fin de prestation, en fin de contrat aidé, en fin d allocation d ici 30 j À partir de cette liste, le conseiller devra mettre en œuvre des actions en direction des demandeurs d emploi. L ELD disposera de la même liste et pourra contrôler en temps réel les actions engagées par le conseiller. «Cette liste servira de point d appui pour les échanges entre le conseiller et son REP». Pôle-Emploi 2020 fait état de l augmentation des marges de manœuvres pour les conseillers, à la lumière de tout ce qui précède, nous constatons qu elles seront largement contrôlées et orientées Les conseillers et RRA auront le privilège de participer à une formation de 3 jours en ce qui concerne la mise en œuvre du NPDE. La CGT n est pas favorable à l inscription en ligne obligatoire. Un service public doit être ouvert à tous et ainsi proposer plusieurs canaux. Contrairement à ce que prétend la Direction, l inscription et le traitement de la demande d allocation ne sont pas des actes purement administratifs. A l heure actuelle, le conseiller valide ou non la demande d inscription en fonction de la légitimité de la recherche d emploi et décisionne la demande d allocation en fonction de la situation du D E par rapport à la réglementation. 3

4 Les modalités de mise en œuvre de l accord du 19 décembre 2014 relatif à la classification et à la révision de certains articles de la CCN de Pôle-Emploi-Examen des éventuels impacts sur les conditions de travail Le jugement exécutoire du 27 mai 2015 concernant le droit d opposition exercé sur l accord de classification a débouté les organisations syndicales ayant fait valoir leur droit d opposition. Un recours en appel contre ce même jugement du TGI de Paris invalidant l opposition majoritaire formé par CGT, SNU et FO à l Accord Classification signé le 19 décembre 2014 a été effectué. Une assignation à jour fixe contre le jugement que nous contestons a été déposée avec les 2 autres Organisations Syndicales. Cette assignation a été acceptée par le juge et donnera lieu à une audience le 5 novembre Ce recours n est pas suspensif. Dans ces conditions nous ne participons pas aux débats. La Direction nous informe que les agents privés et publics auraient un entretien pour le rattachement au référentiel métier en fonction des activités exercées. Concernant les agents publics, ceci n est pas prévu dans l accord signé par les organisations syndicales minoritaires. Un petit rappel : Pour la CGT, au-delà des effets d annonce mis en avant par la D G et les organisations syndicales ayant signé cet accord, il apparaît très nettement que les caractéristiques les plus structurantes de cet accord n apportent pas les améliorations attendues par les agents, et pire, qu elles constituent des régressions importantes pour ces personnels.. La faiblesse des moyens budgétaires (1% maximum de la masse salariale) qui étaient disponibles pour une nouvelle Classification des emplois de la CCN montrait bien que la Direction ne cherchait pas à aboutir à quoi que ce soit de satisfaisant pour les agents en matière de reconnaissance de l évolution de ses qualifications professionnelles, de son utilité sociale, de la nécessaire clarification des parcours professionnels, de règles opposables pour le respect de l égalité Femme/Homme au travail, et bien évidemment d évolution des rémunérations. En fait la Direction voulait déboucher sur un dispositif lui donnant la garantie, à effectif constant, d une baisse progressive de la masse salariale de Pôle-Emploi, tout en cherchant à obtenir que les organisations syndicales acceptent par leur signature la disparition de certaines dispositions de la CCN (notamment sur les augmentations individuelles) et d accords locaux plus favorables que la CCN, (notamment celui des Pays de la Loire en matière d automatismes dans les déroulements de carrière). Dans ces conditions, les syndiqués de la CGT Pôle-Emploi, s étaient d une manière quasi unanime, opposés à la signature de cet accord. Tout devait être mis œuvre pour s opposer à sa mise en œuvre afin d obliger la Direction à ouvrir de réelles négociations. Immobilier : Recueils d avis sur : L agence de Decazeville Avis favorable : CFDT ; UNSA et CGC Abstention : CGT ; SNU et FO Avis défavorable : 0 Ne participe pas au vote : 0 Pour mémoire : un réaménagement des «espaces» est nécessaire pour permettre la création d une banque d accueil j usqu ici inexistante du fait du positionnement du Site dans une MCEF. 4

5 Une salle de réunion et un bureau MANAC seront aménagés après la suppression de la 1 ere zone de BEC. 3 bureaux de réception seront créés par ailleurs en lieu et place de la 2éme zone B E C. Le nombre de poste de travail est inférieur au nombre d agent, d où notre abstention. Les travaux se dérouleront sur le 3 ème trimestre L agence de Foix Avis favorable : CCG ; CFDT ; UNSA Abstention : FO ; SNU Avis défavorable : CGT ; SUD Ne participe pas au vote : 0 Pour rappel : Dans le cadre d une réflexion issue du chantier simplification et après observation et analyse, Il s agit ici d agrandir la zone accueil afin d éviter l engorgement de l entrée/sortie principale de l agence, pallier au manque de confidentialité dans cette zone, optimiser l espace affichage et éviter le reflet permanent de la lumière sur les vitres des banques d accueil. Nous notons un gain de 10 m2 sur l espace accueil. Pour ce faire, un bureau de réception a été supprimé ainsi que le bureau Manac repositionné prés de l atelier. Les travaux se dérouleront entre septembre et octobre L agence de Muret Avis favorable : CGC ; CFDT ; UNSA Abstention : FO Avis défavorable : CGT ; SNU et SUD. Ne participe pas au vote : 0 Au RDC : il est nécessaire de cloisonner le grand bureau REP en 2 afin de créer un bureau de réception supplémentaire. Au R + 1 : 1 position de travail rajoutée dans chaque bureau de responsable. De cette façon, nous arrivons à 57 positions de travail, il manque 4 positions de travail par rapport aux 61 CDI du Site. Nous savons par ailleurs que selon «OPERA» il manque 6 agents. Il nous semble opportun que la Direction envisage sérieusement un agrandissement! Il y a de l espace disponible dans l immeuble!!! Information en vue d une consultation sur : L agence des Arènes Le service immobilier a été sollicité afin de réaliser une réorganisation au sein du Site : - Mise au référentiel du mobilier accueil avec modification du placement des banques accueil ; - Création d un bureau de réception supplémentaire à la place du bureau individuel du RRA ; - Dédier un bureau au REP et RRA afin de faciliter leur organisation de travail ; - Zone technique : cloisonner la zone afin de créer : 1 bureau ATT, 1 bureau pour le service entreprise en équipe avec un REP et 1 dernier bureau dédié au pole appui. 5

6 Remarque : 1/ Le bureaux crée est un bureau sans fenêtres «de 2 ème jour» ; 2/ les bureaux crées dans la zone technique sont petits, les agents ont un sentiment d'isolement et d'enfermement au vue des plans présentés. Autre proposition : Il faudrait conserver les bureaux Service entreprise et Pôle Appui en l'état (pas de travaux) et permuter le service entreprises avec le Pôle Appui. L espace REP pouvant être installé entre les 2 services. Cet espace est actuellement utilisé par les agents sans difficultés. Le plan projeté fait perdre au site une position de travail 24 postes de travail pour 28 agents. Ceci est en contradiction l'étude menée par la DR pour identifier les Sites où il manque des postes de travail. Ce dossier sera réexaminé au CHSCT du 25 août Point du groupe de travail CCE : «sécurité, poursuivre les travaux sur l agressivité à l accueil» : Le groupe a proposé les actions suivantes : Une action test d une durée de 6 mois au sein de 3 Sites en menant de front les 3 axes : communication (par le biais de l affichage dynamique) accompagnement à la posture des agents en situation d accueil (par le biais d une formation spécifique) et sécurisation du traitement des trop perçus. Les objectifs attendus pour cette action : - une baisse des agressions, - une baisse du nombre des réclamations, - une augmentation de la satisfaction des demandeurs d emploi (sous forme de questionnaire). Retour des visites de Site : Gaillac (22/06/2015) Les collègues sont en attente d une nouvelle organisation suite à l arrivée d un nouveau DAPE. Comme nous l avions signalé l année dernière, il est toujours nécessaire de vérifier le nettoyage des conduits d aération, (toux répétitives, signalées par plusieurs agents). Conditions de travail : Situation difficile en raison de la chaleur. Ce Problème est récurent sur ce Site et ce, depuis son ouverture en raison d un puits canadien inefficace aussi bien l été que l hiver L épisode caniculaire récent à souligné ce phénomène. Suite à une alerte CGT, la Direction a dû en urgence acquérir des ventilateurs. Les collègues souhaitent la mise en place de temps d échanges. L activité IAE leur a été brutalement retirée par la DT. Les collègues ont été choqués de cette décision. Il est par ailleurs constaté de l incompréhension des fonctions supports par rapport à la vie d un Site. Il serait souhaitable d envisager des immersions des fonctions support sur les Sites et vice versa. Agence audiovisuel spectacle international (29/05/2015 et 03/07/2015) Concernant l inquiétude des collègues sur le devenir de ce Site et de l activité afférente, le Directeur Régional a rencontré les agents le 06/07/2015 afin de préciser que l activité serait maintenue sur Toulouse. 6

7 Questions diverses : Un projet de regroupement Arènes-Purpan, Cadres, audiovisuel spectacle-international. Ces 4 Sites seront regroupés dans un même et occuperont le RDC ainsi que le 1 er étage. Cette configuration permettra d avoir 2 adresses distinctes. Ce projet devrait voir le jour en mars Pour plus d informations et toutes vos questions n hésitez pas à nous contacter Philippe FAJOLLES René GAVAZZI 7

-Grève du 19 juin pour peser sur la Classification : - C est un succès phénoménal en Champagne-Ardenne!

-Grève du 19 juin pour peser sur la Classification : - C est un succès phénoménal en Champagne-Ardenne! INFOS CGT JUILLET 2014. 1. Infos diverses : -Grève du 19 juin pour peser sur la Classification : - C est un succès phénoménal en Champagne-Ardenne! - Merci à tous les agents qui se sont mis en grève pour

Plus en détail

Présentation de l offre de services 100% web. Réussir la mise en œuvre de Pôle emploi 2015

Présentation de l offre de services 100% web. Réussir la mise en œuvre de Pôle emploi 2015 Présentation de l offre de services 100% web Réussir la mise en œuvre de Pôle emploi 2015 L Offre de services dématérialisée porte l offre de services en ligne et l offre de services 100% web La convention

Plus en détail

LE référentiel des métiers

LE référentiel des métiers LE référentiel des métiers 2 Le référentiel des métiers de Pôle emploi FILIÈRE RELATION DE SERVICES Métiers MISSIONS ACTIVITÉS COMPÉTENCES Le référentiel des métiers de Pôle emploi 3 4 Le référentiel des

Plus en détail

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) INDEMNISATION L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans Pour qui? Pour vous si : vous avez travaillé

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE POLE EMPLOI

BULLETIN OFFICIEL DE POLE EMPLOI BULLETIN OFFICIEL DE POLE EMPLOI n 71 du 16 juillet 2013 Sommaire chronologique Instruction n 2013-57 du 11 juin 2013 Sécurisation des parcours professionnels : articulation entre les modalités de suivi

Plus en détail

NOTRE PRIORITÉ : LA CATÉGORIE C

NOTRE PRIORITÉ : LA CATÉGORIE C FILIÈRE ADMINISTRATIVE DE LA FONCTION PUBLIQUE D ÉTAT PERSONNELS ADMINISTRATIFS DU PÔLE ÉDUCATIF Éducation Nationale - Enseignement Supérieur - Jeunesse et Sports NOTRE PRIORITÉ : LA CATÉGORIE C Une revalorisation

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 68 - - - -

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 68 - - - - CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX Le 15 Janvier 2015, entre : Avenant n 68 - - - - - La CONFEDERATION DES SYNDICATS MEDICAUX FRANCAIS (C.S.M.F.) - La FEDERATION DES MEDECINS DE FRANCE

Plus en détail

Démarche Système Global d Information

Démarche Système Global d Information Démarche Système Global d Information Alain Mayeur Quelle démarche pour le SI? UNR et UNT Espace Numérique de Travail PRES SYSTEME D INFORMATION Ministère LRU Modernisation Innovation Pédagogique Société

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

ACCORDS DE BERCY SUR LE DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE MAI 2008

ACCORDS DE BERCY SUR LE DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE MAI 2008 ACCORDS DE BERCY SUR LE DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE MAI 2008 Eric WOERTH Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique et André SANTINI Secrétaire d État chargé de la

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

CONVENTION TRIPARTITE ETAT/UNÉDIC/PÔLE EMPLOI 2015-2018

CONVENTION TRIPARTITE ETAT/UNÉDIC/PÔLE EMPLOI 2015-2018 CONVENTION TRIPARTITE ETAT/UNÉDIC/PÔLE EMPLOI 2015-2018 PRÉAMBULE Depuis sa création en 2008, Pôle emploi est en première ligne face au principal défi, économique et social que constitue la lutte contre

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT Finalité de la prime d activité Article 24 Rédiger ainsi l alinéa 6 : «Art. L. 841-1. La prime d activité a pour objet de soutenir le pouvoir d achat des travailleurs modestes, qu ils soient salariés ou

Plus en détail

NEGOCIATIONS EN COURS...2 EVOLUTIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES...2 A RETENIR...3 CONTACTS...4 SITE CFTC...5

NEGOCIATIONS EN COURS...2 EVOLUTIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES...2 A RETENIR...3 CONTACTS...4 SITE CFTC...5 Tous les mois, l actualité en bref de la Confédération sur l emploi et le chômage SOMMAIRE NEGOCIATIONS EN COURS...2 Signature Convention tripartite triennale 2012/2014: abstention de la CFTC... 2 Auditions

Plus en détail

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Un appui au recrutement de vos futurs salariés intérimaires La Préparation L essentiel de la POEC A la différence de la POE Individuelle, la POE n est pas conditionnée au dépôt préalable d une offre d

Plus en détail

COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014. Ordre du jour

COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014. Ordre du jour COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION Présents : CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, GIM, UIMM 77 D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014 Ordre du jour 1. Adoption du compte-rendu de la séance du

Plus en détail

NOS AMBITIONS _ 1 proposer une offre de services réaliste et personnalisée aux demandeurs d emploi _ 1

NOS AMBITIONS _ 1 proposer une offre de services réaliste et personnalisée aux demandeurs d emploi _ 1 NOS AMBITIONS _ 1 proposer une offre de services réaliste et personnalisée aux demandeurs d emploi _ 1 ÉDITO Pôle emploi 2015, le pari de la confiance Vous avez entre les mains notre nouvelle feuille de

Plus en détail

123 rue Salvador Allende 92000 Nanterre

123 rue Salvador Allende 92000 Nanterre JANVIER & ASSOCIES 123 rue Salvador Allende 92000 Nanterre Expert CE Examen des Comptes Annuels & Prévisionnels Droit d alerte - Restructurations Plan de Sauvegarde de l Emploi Assistance juridique Plateforme

Plus en détail

Répercussions sociales de La Banque Postale

Répercussions sociales de La Banque Postale Répercussions sociales de La Banque Postale La Banque Postale RÉPERCUSSIONS SOCIALES SUR LES CITOYENS RÉPERCUSSIONS SOCIALES SUR LES PERSONNELS DE LA POSTE FRANCAISE REPERCUSSIONS SOCIALES SUR LES CITOYENS

Plus en détail

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796. Personnel de direction Brochure

Plus en détail

ACCORD DU 18 JUIN 2010 PRÉAMBULE

ACCORD DU 18 JUIN 2010 PRÉAMBULE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3367 Convention collective nationale IDCC : 2847. PÔLE EMPLOI ACCORD DU 18 JUIN 2010 RELATIF AU TRANSFERT

Plus en détail

De l influence du taux de couverture des caisses de pension sur la réforme du système de rémunération

De l influence du taux de couverture des caisses de pension sur la réforme du système de rémunération De l influence du taux de couverture des caisses de pension sur la réforme du système de rémunération Les enjeux du nouveau système de politique de rémunération Suite aux diverses propositions faites par

Plus en détail

LE GUIDE DE VOTRE RECHERCHE D EMPLOI

LE GUIDE DE VOTRE RECHERCHE D EMPLOI MAI 2013 LA COOPÉRATIVE - William Daniels - Mai 2013 - Réf. 500 LE GUIDE DE VOTRE RECHERCHE POLE-EMPLOI.FR POLE-EMPLOI.FR PÔLE EMPLOI VOUS ACCOMPAGNE DURANT TOUTE VOTRE RECHERCHE Le chômage est une période

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU DON DE JOURS DE REPOS

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU DON DE JOURS DE REPOS ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU DON DE JOURS DE REPOS AUX PARENTS D UN ENFANT GRAVEMENT MALADE Préambule Lors de la négociation de l accord «Nouveau Contrat Social», les Organisations Syndicales ont fait

Plus en détail

Réduire la précarité de l emploi et améliorer la compétitivité des entreprises : principes d une flexicurité à la française.

Réduire la précarité de l emploi et améliorer la compétitivité des entreprises : principes d une flexicurité à la française. 1.8 2 2.2 2.4 2.6 Réduire la précarité de l emploi et améliorer la compétitivité des entreprises : principes d une flexicurité à la française Marc Ferracci 1. Introduction : constats et objectifs Depuis

Plus en détail

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique OUTILS DE LA GRH

Plus en détail

Le comité d entreprise

Le comité d entreprise Le comité d entreprise En bref Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus du personnel

Plus en détail

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Accord National Interprofessionnel du 14 Décembre 2013 «relatif à la formation professionnelle». Loi n 2014-288 du 05 Mars 2014 «relative à la formation professionnelle,

Plus en détail

1/ Pourquoi un plan de restructuration, baptisé Transform 2015, à Air France?

1/ Pourquoi un plan de restructuration, baptisé Transform 2015, à Air France? Décryptage du plan TRANSFORM 2015 par de la CFDT groupe Air France Spasaf. 1/ Pourquoi un plan de restructuration, baptisé Transform 2015, à Air France? Air France a connu quatre années consécutives de

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE DÉSACCORD DU 22 JANVIER 2013

PROCÈS-VERBAL DE DÉSACCORD DU 22 JANVIER 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel CAISSE D ÉPARGNE PROCÈS-VERBAL DE DÉSACCORD DU 22 JANVIER 2013 RELATIF

Plus en détail

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE A destination de promoteurs, constructeur s, agents immobiliers et architectes Par tout organisme

Plus en détail

La formation professionnelle évolue...

La formation professionnelle évolue... décembre 2014 spécial réforme La formation professionnelle évolue... Voici ce qui change pour vous CPF financement tutorat plan de formation Entretien professionnel Période de professionnalisation Ce qui

Plus en détail

Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail

Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail Document réalisé avec l aide de Philippe BIELEC, Ingénieur Conseil à la Direction des risques professionnels de la

Plus en détail

Convention Collective Nationale de la Mutualité

Convention Collective Nationale de la Mutualité Page 1 sur 14 Convention Collective Nationale de la Mutualité ACCORD DE BRANCHE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE PREAMBULE Les organismes mutualistes et leurs salariés sont confrontés à la nécessité de

Plus en détail

catégorie - développement rh

catégorie - développement rh Mise en œuvre d un outil de développement des compétences 360 Feedback au sein de l Université du Courrier du Groupe La Poste Marion TREMINTIN Diplômée d un DESS Gestion Stratégique des Ressources Humaines

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DES DELEGUES DU PERSONNEL CFE CGC NOVEMBRE 2012

ORDRE DU JOUR DES DELEGUES DU PERSONNEL CFE CGC NOVEMBRE 2012 ORDRE DU JOUR DES DELEGUES DU PERSONNEL CFE CGC NOVEMBRE 2012 1. Freescale Toulouse : quelle synergie? Réponse octobre 2012 : Les premiers résultats du sondage sont très positifs. Ces résultats sont en

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

Plan de communication

Plan de communication Groupe Xérès immobilier Plan de communication Projet national de réorganisation des relations intersalariales Plan de communication sollicité par le comité de direction mis en place par le département

Plus en détail

Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre

Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre Accord portant sur les mesures d accompagnement de la mobilité au sein de la Caisse d Epargne Loire-Centre Entre les soussignés La Caisse d'epargne Loire-Centre dont le siège social est situé à ORLEANS,

Plus en détail

DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER

DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER Pour les banques, le papier devrait servir à imprimer des billets ; pas à en garder la trace dans

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

Réforme de la Catégorie B Rédacteurs Territoriaux

Réforme de la Catégorie B Rédacteurs Territoriaux SNUCLIAS FSU 173 rue de Charenton 75012 Paris 01 3 7 53 95 01 9 88 06 17 snuclias-fsu@orange.fr www.snuclias-fsu.fr Réforme de la Catégorie B s Territoriaux Le 21 février 2008, organisations syndicales,

Plus en détail

INFOS CGT JUILLET 2012.

INFOS CGT JUILLET 2012. INFOS CGT JUILLET 2012. 1. Infos diverses: - Précision utile sur l article 29.2 de la CCN: «Congé pour enfant, conjoint, concubin ou parent malade ou pour garde d enfant. 1 En cas de maladie d un enfant

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

Direction des Ressources Opérationnelles 4 novembre 2013 RELATIF AU TELETRAVAIL AU SEIN DE LA CAF DE L ESSONNE

Direction des Ressources Opérationnelles 4 novembre 2013 RELATIF AU TELETRAVAIL AU SEIN DE LA CAF DE L ESSONNE Direction des Ressources Opérationnelles 4 novembre 2013 PROTOCOLE D ACCORD RELATIF AU TELETRAVAIL AU SEIN DE LA CAF DE L ESSONNE Préambule Le télétravail est un des axes de la politique de développement

Plus en détail

SOMMAIRE : Etapes préalables... page 4 Formulaire 2042... page 6 Formulaire 2047... page 13 Formulaire 3916... page 16

SOMMAIRE : Etapes préalables... page 4 Formulaire 2042... page 6 Formulaire 2047... page 13 Formulaire 3916... page 16 PROCEDURE DE TELEDECLARATION 2014 REVENUS 2013 Explication détaillée Travailleurs frontaliers SOMMAIRE : Etapes préalables... page 4 Formulaire 2042... page 6 Formulaire 2047... page 13 Formulaire 3916...

Plus en détail

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension Université ParisDauphine Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension L Observatoire des Métiers de la Publicité a confié à Luc Boyer et Aline Scouarnec, dans le cadre d une étude prospective,

Plus en détail

Impact du travail à l étranger pour un intermittent du spectacle. Indemnisation chômage et cotisations sociales. Table ronde du 30 mai 2013 Strasbourg

Impact du travail à l étranger pour un intermittent du spectacle. Indemnisation chômage et cotisations sociales. Table ronde du 30 mai 2013 Strasbourg DE : Pôle emploi services Unité Juridique et Contentieux Impact du travail à l étranger pour un intermittent du spectacle Indemnisation chômage et cotisations sociales Table ronde du 30 mai 2013 Strasbourg

Plus en détail

L audit de communication interne

L audit de communication interne A faire suivre à : retour à : L audit de Problématique La décision de lancer un audit répond à une volonté politique. Celle-ci s inscrit souvent dans le cadre d une conjoncture spécifique : restructuration

Plus en détail

SYNDICATS DES TERRITORIAUX VILLE DE NANTES ET C.C.A.S.

SYNDICATS DES TERRITORIAUX VILLE DE NANTES ET C.C.A.S. SYNDICATS DES TERRITORIAUX VILLE DE NANTES ET C.C.A.S. 16 rue du Moulin 44000 NANTES T. 02-40-41-95-46 F. 02-40-41-59-83 Syndicatville-cgt@mairie-nantes.fr SITE : www.cgt-nantes.fr Après l ouverture du

Plus en détail

ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES La Direction de Distribution Casino France, représentée par M. Gérard MASSUS, Directeur des Ressources

Plus en détail

Fiche n 1 : Personnel salarié Chargé d enseignement vacataire

Fiche n 1 : Personnel salarié Chargé d enseignement vacataire Fiche n 1 : Personnel salarié Chargé d enseignement vacataire I. Condition générale: Avoir une activité salariée d au moins 900h de travail, ou 300 heures d enseignement, par an II. Condition liée à l

Plus en détail

ACCORD SUR LE TELETRAVAIL

ACCORD SUR LE TELETRAVAIL ACCORD SUR LE TELETRAVAIL 1 PREAMBULE 3 CHAPITRE I 4 CHAMPS D APPLICATION 4 ARTICLE 1 DEFINITION DU TELETRAVAIL A DOMICILE 4 ARTICLE 2 BENEFICIAIRES 4 CHAPITRE II 5 PRINCIPES GENERAUX D ORGANISATION 5

Plus en détail

LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015

LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015 LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015 OBJET Le dispositif ENVOL est destiné aux personnes résidant en Champagne-Ardenne, désireuses de créer leur propre emploi par la

Plus en détail

CHAPITRE I ER NÉGOCIATION DE BRANCHE

CHAPITRE I ER NÉGOCIATION DE BRANCHE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 1468. CRÉDIT MUTUEL (29 juin 1987) AVENANT DU 24 SEPTEMBRE

Plus en détail

Présentation du protocole d expérimentation à Pôle emploi L EXPERIMENTATION TELETRAVAIL A DOMICILE ET TRAVAIL EN PROXIMITE CCE DU 18/02/2014

Présentation du protocole d expérimentation à Pôle emploi L EXPERIMENTATION TELETRAVAIL A DOMICILE ET TRAVAIL EN PROXIMITE CCE DU 18/02/2014 L EXPERIMENTATION TELETRAVAIL A DOMICILE ET TRAVAIL EN PROXIMITE Présentation du protocole d expérimentation à Pôle emploi CCE DU 18/02/2014 Dossier du CCE du 10/12/2013 amendé (compléments en bleu dans

Plus en détail

Financement des actions du Conseil Régional pour l AFPA en 2010

Financement des actions du Conseil Régional pour l AFPA en 2010 Elues FO au CRE : Marlène ROBERT Isabelle NOGRETTE Patricia RICHON Représentant syndical FO au CRE : Patrick HERMAS Financement des actions du Conseil Régional pour l AFPA en 2010 Site détaché de Issoudun

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Appel à proposition. Unité Territoriale 41. Cité Administrative Porte B 3ème étage 34, avenue Maunoury 41011 BLOIS CEDEX Téléphone : 02.54.55.85.

Appel à proposition. Unité Territoriale 41. Cité Administrative Porte B 3ème étage 34, avenue Maunoury 41011 BLOIS CEDEX Téléphone : 02.54.55.85. Appel à proposition «Convention THYSSEN Suivi des actions et prolongation du portage de l action de Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences sur le vendômois secteur de l industrie» Unité Territoriale

Plus en détail

CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE

CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE Rabat, le 25 décembre 2000 CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE Aux termes de l'article premier du Dahir portant loi n 1-93-212

Plus en détail

Mobilisation en faveur de l emploi des seniors

Mobilisation en faveur de l emploi des seniors Mobilisation en faveur de l emploi des seniors Mesures retenues par le Gouvernement à l issue de la concertation avec les partenaires sociaux dans le cadre du rendez-vous 2008 sur les retraites Dès la

Plus en détail

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

La certification dans les Organismes de Protection Sociale

La certification dans les Organismes de Protection Sociale La certification dans les Organismes de Protection Sociale Quelles certifications sont représentées dans le secteur? Quelles initiatives sont actuellement menées? Comment appréhende-t-on les certifications

Plus en détail

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux Les associations et la question de la qualité de l emploi: une enquête en Alsace et en Lorraine Etude réalisée pour la DIIESES

Plus en détail

REUNION PARITAIRE DU 12 OCTOBRE 2007 SUR LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL LE RETOUR A L'EMPLOI. Note de problématiques

REUNION PARITAIRE DU 12 OCTOBRE 2007 SUR LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL LE RETOUR A L'EMPLOI. Note de problématiques 12/10/2007 REUNION PARITAIRE DU 12 OCTOBRE 2007 SUR LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL LE RETOUR A L'EMPLOI Note de problématiques Les travaux des groupes paritaires de la délibération sociale ont fait

Plus en détail

Assemblée générale C.F.D.T. Unis, nombreux et combatifs!

Assemblée générale C.F.D.T. Unis, nombreux et combatifs! n spécial décembre 2011 Éditorial Un virage salutaire pour 2012? La CFDT Pôle emploi Midi-Pyrénées a tenu son Assemblée Annuelle des Adhérents (un triple A!) vendredi 16 décembre 2011. Une Assemblée fournie,

Plus en détail

PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES ENTREPRISES

PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES ENTREPRISES PARTENARIAT DU DÉPARTEMENT DES VOSGES AVEC LES ENTREPRISES Avec les entreprises, le Conseil Général fait bouger les Vosges! Création Développement Reprise d entreprise CONSEIL GENERAL DES VOSGES 1 8 rue

Plus en détail

CPE: audience Vie Scolaire, le 6 juillet 2012

CPE: audience Vie Scolaire, le 6 juillet 2012 CPE: audience Vie Scolaire, le 6 juillet 2012 FO a été reçu à sa demande par le doyen de l inspection générale Vie scolaire, monsieur Bisson-Vaivre et monsieur Goyheneix, Inspecteur général, le 6 juillet

Plus en détail

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS)

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS) Repères Les troubles musculo-squelettiques (TMS) rassemblent un ensemble large de pathologies qui affectent les muscles, les tendons et les nerfs des membres supérieurs et inférieurs au niveau du poignet,

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION PILOTER LES RESSOURCES HUMAINES (OUTILS & OBLIGATIONS) OBJECTIFS DE LA FORMATION OBJECTIF GENERAL Piloter les ressources humaines pour optimiser la performance et le développement

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

mode d emploi(s) , source de ressources twitter.com/dtalents

mode d emploi(s) , source de ressources twitter.com/dtalents mode d emploi(s) twitter.com/dtalents, source de ressources 2 MODES D EMPLOI(S) 1. Sans Dtalents 2. Avec Dtalents Les 4 atouts principaux de Dtalents : Un engagement social total : garantie et paiement

Plus en détail

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 13 e APPEL A PROJETS Les moyens destinés au soutien financier de l Etat en faveur

Plus en détail

France Télécom Après la crise, la reconstruction. CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir?

France Télécom Après la crise, la reconstruction. CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir? France Télécom Après la crise, la reconstruction CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir?» Du constat vers un nouveau contrat social Donner & ouvrir la parole

Plus en détail

LE PORTAGE SIMPLEMENT

LE PORTAGE SIMPLEMENT LE PORTAGE SIMPLEMENT L équipe de CAREER BOOSTER apporte une démarche personnalisée et éthique à l égard des clients, collaborateurs et des partenaires qui la rejoignent. SUCCESS PORTAGE Résidence Gambetta

Plus en détail

Présentation en quatre parties :

Présentation en quatre parties : Présentation en quatre parties : 1. Les objectifs de la réforme - DDE 2. Les CU et les divisions du sol - Géomètres 3. Les délais et les procédures - DDE 4. Les contrôles de conformité - Notaires Une réforme

Plus en détail

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHAPITRE 1: CONDITIONS DANS LESQUELLES LE BUREAU LUXEMBOURGEOIS ACCORDE, REFUSE OU RETIRE SON AGREMENT A UN CORRESPONDANT 1.1 Comment remplir la fonction de correspondant

Plus en détail

Cette sur-taxation ne vise pas les CDD qui ont pour finalité les remplacements maladie, maternité, congés payés et les contrats saisonniers.

Cette sur-taxation ne vise pas les CDD qui ont pour finalité les remplacements maladie, maternité, congés payés et les contrats saisonniers. LETTRE D INFORMATION SOCIALE AOÛT 2013 La loi sur la Sécurisation de l Emploi n 2013-504 du 14 juin 2013 amène plusieurs modifications juridiques et techniques sur la gestion du personnel. Il nous semble

Plus en détail

étude réalisée par l agence Campus Communication en partenariat avec l Association française de communication interne

étude réalisée par l agence Campus Communication en partenariat avec l Association française de communication interne étude réalisée par l agence Campus Communication en partenariat avec l Association française de communication interne sommaire Le projet Notre agence Notre partenaire Méthodologie Lire l étude Enseignements

Plus en détail

Statut des IOBSP LA REFORME DU. CrediPro Novembre 2012. Livre Blanc

Statut des IOBSP LA REFORME DU. CrediPro Novembre 2012. Livre Blanc LA REFORME DU Statut des IOBSP Livre Blanc CrediPro Novembre 2012 Le dispositif du Gouvernement dans la Loi de régulation Bancaire (RBF) et Financière du 22 octobre 2010: - harmonise les statuts des différents

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Procédure de domiciliation du Centre Communal d Action Sociale d Amiens

Procédure de domiciliation du Centre Communal d Action Sociale d Amiens DOCUMENT 1 Procédure de domiciliation du Centre Communal d Action Sociale d Amiens Textes régissant la domiciliation : - Article 51 de la loi n 2007-290 du 5 mars 2007 instituant le droit au logement opposable

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

Représentée par Monsieur Lionel Beylier en sa qualité de Directeur des Relations sociales HP en France

Représentée par Monsieur Lionel Beylier en sa qualité de Directeur des Relations sociales HP en France La Société Hewlett Packard France, Société par Actions Simplifiée au capital de 124.891.815 euros, dont le siège social se situe 1, avenue du Canada, ZI de Courtaboeuf 91947 Les Ulis Cedex, immatriculée

Plus en détail

Formalisez votre projet : de la réflexion à sa mise en oeuvre Création - Développement - Reprise. Cession - Acquisition (carte professionnelle n T388)

Formalisez votre projet : de la réflexion à sa mise en oeuvre Création - Développement - Reprise. Cession - Acquisition (carte professionnelle n T388) Formalisez votre projet : de la réflexion à sa mise en oeuvre Création - Développement - Reprise Réalisation de votre BUSINESS PLAN : analyse, implantation, prévisions financières, choix juridique et fiscal,

Plus en détail

vous concerne! cet accord donnez votre avis Consultation du personnel du 28 novembre au 2 décembre 2011 spécial accord temps de travail erdf grdf

vous concerne! cet accord donnez votre avis Consultation du personnel du 28 novembre au 2 décembre 2011 spécial accord temps de travail erdf grdf spécial accord temps de travail erdf grdf novembre 2011 agents de maîtrise et cadres cet accord vous concerne! donnez Photo P. Lejaune votre avis Consultation du personnel du 28 novembre au 2 décembre

Plus en détail

Quiblier CONSEIL. Présentation de notre cabinet et de nos différentes solutions pour la gestion de vos Ressources Humaines

Quiblier CONSEIL. Présentation de notre cabinet et de nos différentes solutions pour la gestion de vos Ressources Humaines Quiblier CONSEIL Solutions Ressources Humaines sur-mesure Présentation de notre cabinet et de nos différentes solutions pour la gestion de vos Ressources Humaines Recrutement Evaluation Assessment center

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MSP-2014-009

Décision du Défenseur des droits MSP-2014-009 Décision du Défenseur des droits MSP-2014-009 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à l annulation des rachats des cotisations arriérées présentation observations Cour d Appel Domaine(s) de

Plus en détail

L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Année 2015

L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Année 2015 MA/SL/GB/GL P.S.J L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA Année 2015 Le droit syndical constitue l'une des garanties accordées à l'ensemble des fonctionnaires et agents non titulaires par le statut général

Plus en détail

REPONSE DE LA DIRECTION. La Direction confirme que ces «observations pédagogiques» ne se feront que sur la base du volontariat.

REPONSE DE LA DIRECTION. La Direction confirme que ces «observations pédagogiques» ne se feront que sur la base du volontariat. Les DP du SNU vous informent COMPTE RENDU des questions posées par le SNU Réunion du 22 mai 2015 QUESTION 1 La mise en place de Neptune 2 prévoyait 2 demi-journées de formation pour les agents. Une première

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail