ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DANS L ACADEMIE DE VERSAILLES 1 ER OCTOBRE 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DANS L ACADEMIE DE VERSAILLES 1 ER OCTOBRE 2010"

Transcription

1 ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DANS L ACADEMIE DE VERSAILLES 1 ER OCTOBRE 2010 S O M M A I R E L Enseignement supérieur dans l académie de Versailles p. 1 Liste des établissements L Académie de Versailles, une forte dynamique universitaire, p. 2 des universités attractives Classements internationaux Universités autonomes (RCE, fondation) Universités attractives : effectifs Des moyens importants pour les universités Les Investissements d Avenir Initiative d excellence Des mesures et des dispositifs ambitieux pour réussir p. 9 à l Université Dispositifs d Orientation active Politique et dispositifs des Plans de réussite en Licence Développement de l apprentissage et de l alternance, Insertion professionnelle des étudiants Des relations fortes entre l Enseignement supérieur p. 18 et l Enseignement scolaire Relations Lycée-Université Cordées de la réussite CPGE en partenariat Lycée-Université Mise en place des formations dédiées aux métiers de l Education p. 26 et l Enseignement dans l académie de Versailles Formations Universitaires de Master Formations destinées aux enseignants stagiaires CROUS p. 30 Fiches Etablissements Universitaires p. 31 Rectorat de Versailles Service Communication 3, boulevard de Lesseps, Versailles CEDEX Tél. :

2 L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DANS L ACADEMIE DE VERSAILLES L Académie de Versailles regroupe sur son territoire un potentiel exceptionnel d Universités, d Organismes de recherche, de Grandes Ecoles d Ingénieurs et de Commerce, notamment : 5 UNIVERSITES Université de Cergy-Pontoise étudiants, 120 diplômes, 30 préparations aux concours Présidente : Françoise Moulin-Civil Université d Evry-Val-d Essonne Environ étudiants, Président : Richard Messina Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense étudiants, 268 diplômes Présidente : Bernadette Madeuf Université Paris-Sud étudiants, 300 diplômes Président : Guy Couarraze. Université Versailles-Sain-Quentin-en-Yvelines étudiants, 160 formations Présidente : Sylvie Faucheux 4 GRANDES ECOLES D INGENIEURS PUBLIQUES Ecole nationale supérieure d informatique pour l industrie et l entreprise Evry Ecole Nationale de la statistique et de l administration économique Malakoff Ecole Centrale Paris Chatenay-Malabry Ecole nationale supérieure de l Electronique et de ses applications Cergy-Pontoise 1

3 L ACADEMIE DE VERSAILLES, UNE FORTE DYNAMIQUE UNIVERSITAIRE, DES UNIVERSITES ATTRACTIVES Classements internationaux, Universités autonomes (RCE, fondations), Universités attractives : effectifs, Des moyens importants pour les universités, Les Investissements d Avenir, Initiative d excellence. CLASSEMENTS INTERNATIONAUX 2010 DES UNIVERSITES DE L ACADEMIE DE VERSAILLES Sur les 22 universités françaises parmi les 500 classées du Classement de Shanghai 2010, deux universités sont situées dans l académie de Versailles : déjà classée les années précédentes, l'université Paris-Sud 11 occupe en 2010 la 45e place et l Université de Versailles-Saint-Quentin-n-Yvelines fait son entrée dans ce classement entre la 401e et la 500e place. Par ailleurs, l Université Paris-Sud 11 apparait également au 80 ème rang du classement international réalisé par l'heeact : Conseil d'accréditation et d'évaluation de l'enseignement supérieur de Taïwan (équivalent de l'aeres) (classement basé sur les publications scientifiques) pour lequel seules 5 universités françaises se situent dans le top 200 et 22 sont classées sur les 500 au total. DES UNIVERSITES AUTONOMES La première des universités de l Académie à accéder aux Responsabilités et Compétences Elargies (RCE) prévues au titre de la loi relative aux Libertés et Responsabilités des Universités (LRU) est l Université de Cergy-Pontoise, et ce dans le groupe des toutes premières universités françaises en janvier Ont suivi au 1 er janvier 2010 les Universités de Paris-Sud 11 et de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. L université d Evry-Val-d'Essonne rejoindra les 90% d universités françaises autonomes au 1 er janvier 2011 prochain. Le CA de l Université Paris-Ouest-Nanterre-la Défense a récemment voté la demande d accès aux RCE pour le 1 er janvier D ici à la fin 2012, la loi prévoit que toutes les universités françaises seront autonomes. Au terme des ces deux premières années d expérience de l autonomie et à l aune de ses vingt années d existence (2011), l université de Cergy-Pontoise a mis en œuvre des initiatives, parmi lesquelles ont peut citer la création d une fondation partenariale en 2010 en association avec quatre autres fondateurs : la Banque Populaire-Rives de Paris, la communauté d agglomération de Cergy-Pontoise, la fondation Spie-Batignolles et Orange. Avec l UCP, cette fondation partenariale permet de porter de nombreux projets pour l établissement : accompagner les étudiants dans leur parcours universitaire par la création de nombreuses bourses d études (bourses Tremplin), accompagner l innovation dans les domaines de compétences de l Université par la création de bourses de recherche, attirer les 2

4 meilleurs chercheurs internationaux de ces domaines par la création de chaires d excellence thématiques, ou encore agir au quotidien en accompagnant le développement de l Espace Numérique de Travail. L année 2010 a vu également la nomination de la présidence du comité de campagne de levée de fonds. L Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines est une Université des plus dynamiques dans le domaine des partenariats avec le monde économique. Aujourd hui, à elle seule, elle conduit deux des 10 fondations partenariales des universités françaises. Ces initiatives sont particulièrement innovantes : FONDATERRA (Fondation Européenne pour des Territoires Durables) a été créée officiellement en 2004 sous la forme d'une association loi 1901, elle est depuis avril 2009, une Fondation partenariale de l'université de Versailles-Saint-Quentin-en- Yvelines en association avec trois groupes industriels : EDF, GDF-Suez et Vinci. Ayant pour objet le Développement Durable des Territoires, la fondation anime un réseau d'institutions publiques et privées fédérant des compétences de recherche, de formation, de médiation des connaissances et d'expertise dans une perspective pluri et interdisciplinaire. La fondation se veut un incubateur de projets innovants, son ambition est de faire émerger une communauté d'acteurs prêts à s'engager sur des démarches innovantes prenant en compte les enjeux des différents types d'acteurs (économique, social, environnemental, gouvernance). Ces projets d'amorçage peuvent donner lieu à la mise en place de programmes de recherche. Mov'eoTEC est une fondation partenariale (statuts publiés le 13 mai 2010) de l Université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines en association avec le CETIM (Centre Technique des Industries Mécaniques), les écoles d ingénieurs ESTACA et ESIGELE, l Institut Français du Pétrole (IFP), l lnrets ainsi qu avec les sociétés Peugeot Citroën Automobiles SA, Renault SAS, Valéo et le groupe Safran. Cette fondation participe au projet de cluster de renommée mondiale dédié au véhicule propre et à la route intelligente porté par le pôle de compétitivité Mov eo sur le plateau de Versailles Satory. Avec une dotation initiale des partenaires fondateurs de 2 millions d euros sur 5 ans, Mov'eoTEC a pour mission de favoriser l émergence de nouvelles structures mutualisées de recherche et de formation (laboratoires de recherche public/privé, plateformes scientifiques et technologiques comme Mov eodege, starts-up, co-conception de formations ouvertes à l international, création de chaires industrielles). La fondation portera ses actions dans les domaines scientifiques et technologiques de la mécatronique, de la physique et de la chimie de la défaillance, de la simulation et de la modélisation, de l électrotechnique, des systèmes embarqués et des systèmes de communication. DES UNIVERSITES ATTRACTIVES : LES EFFECTIFS ETUDIANTS En cette rentrée 2010, les prévisions d effectifs dans l enseignement prévoient une augmentation de 1,4% par rapport à la rentrée Ce sont, en effet, étudiants qui sont attendus dans l enseignement supérieur au plan national dont étudiants dans les universités (hors IUT), soit une progression de 1,6%. 3

5 Dans ce contexte comment se situent les universités de l académie? A la rentrée 2009, les cinq universités de l académie de Versailles comptaient étudiants (soit une évolution de 3,3% par rapport aux effectifs 2008/2009). La plus forte progression a concerné l université Evry-Val-d Essonne avec une augmentation des effectifs de + 9,5%, suivie par l université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines avec 7,1% (Cergy- Pontoise : + 2%, Paris Ouest Nanterre la Défense : + 2% et Paris-Sud 11 : + 1,7%). Parmi ces étudiants, étudiants, soit 38,5% viennent d une autre académie que celle de Versailles. La proportion des étudiants étrangers est de 15,8%, soit étudiants, répartis comme suit : Université de Cergy-Pontoise : 1 798, Université Evry-Val-d Essonne : 1 347, Université Paris-Ouest-Nanterre-la Défense : 4 927, Université Paris-Sud 11 : et Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines : A la rentrée 2010, les effectifs de l université Paris-Sud 11 avoisinent les étudiants (29 854), ce qui se traduit par une progression des effectifs depuis 2002 de 8% ( étudiants étaient inscrits). Il est notable que le nombre d étudiants étrangers a augmenté de 24% entre 2005 et 2010 passant de à Parmi eux, les étudiants issus d un système éducatif étranger sont en progression passant de en 2005 à en L Université d Evry-Val d Essonne enregistre pour la première fois après 5 années de diminution consécutive, une augmentation de ses effectifs d étudiants de près de 9,5% en 2009/2010 (9505 inscriptions principales à l UEVE dont 3144 en 1 ère année de licence). Cette évolution se confirme en cette rentrée 2010 ; elle est surtout perceptible en première année de Licence (néo-bacheliers) et notamment en sciences (+40%). Les effectifs des néobacheliers seront à nouveau en augmentation en , une augmentation globale autour de 10% devra être confirmée une fois les inscriptions stabilisées. L université Paris-Ouest-Nanterre-la Défense forte de ses étudiants dont en licence, en Master et plus de en doctorat auxquels s ajoutent les inscrits des différents diplômes universitaires et des programmes du pôle «formation continue» de l université, reste l Université qui accueille le plus grand nombre d étudiants de l académie avec une évolution stable voire une petite progression de ses effectifs qui semble se poursuivre. L Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, sur la base des effectifs non stabilisés de la rentrée 2010 enregistre une tendance à l augmentation en niveau Licence y compris pour les IUT ainsi que pour les Masters tous sites confondus. L Université de Cergy-Pontoise a vu ses effectifs progresser en nombre de 1 ères inscriptions en L1 y compris DUT entre 2008/2009 avec inscrits et avec inscrits. LES MOYENS 2010 DES UNIVERSITES DE L ACADEMIE : UN EFFORT BUDGETAIRE TRES IMPORTANT Les universités de l académie de Versailles ont fait l objet en 2010 d un effort budgétaire très important qui a bénéficié directement aux établissements, notamment au titre des plans de réussite en licence, aux enseignements dans le cadre des équivalences horaires TP-TD ou à la poursuite du rééquilibrage des dotations entre établissements. Les moyens de fonctionnement de base, à périmètre comparable, ont augmenté de façon significative par rapport à 2009, les progressions de dotation étant comprises entre 4,5% (Evry-Val d Essonne) et 13,1% (Versailles-Saint-Quentin). Sur la période , ces augmentations de dotation avoisinent 20 millions d euros. On notera par exemple les 4

6 évolutions très significatives que connaissent Paris-Ouest-Nanterre-la Défense ( ), Versailles-Saint-Quentin ( ) et Paris-Sud 11 ( ). Montant de la progression en 2010 Cergy Evry Paris-Ouest Paris-Sud UVSQ Progression / 2009 (%) / 2007 (%) +5,1% +14,1% +4,5% +9,4% +5,3% +17,2% +4,8% +8,1% +13,1% +29,2% Investissement : mise en sécurité-accessibilité Investissement : dont relance L accès aux RCE s est marqué par le transfert des rémunérations des personnels et par une dotation à ce titre spécifiquement dédiée à la revalorisation des carrières des personnels pour Paris-Sud et l UVSQ. En chiffres, pour Paris-Sud 11, ce sont de masse salariale dont à destination de la revalorisation, et pour Versailles-Saint-Quentin, dont au titre de la valorisation. L université de Cergy-Pontoise, déjà passée aux RCE en 2009, reçoit en 2010 une dotation de dont pour la valorisation. Le financement des opérations de construction par l Etat au titre du Contrat de projet Etat-Région (CPER) s élève dans l académie à Par ailleurs, des crédits Etat sont également accordés pour les partenariats public-privé suivants : une dotation exceptionnelle de 850 millions d euros est allouée aux opérations du Plan Campus de Saclay, 20 millions d euros sont accordés au titre du Campus Innovant auquel participe Cergy-Pontoise et 60 millions d euros à des opérations impliquant Versailles-Saint-Quentinen-Yvelines. INVESTISSEMENT D AVENIR Le Grand emprunt a vocation à amplifier la dynamique des projets en cours notamment ceux de l opération campus pour encourager la recherche et l'innovation et faire basculer la France dans la société de la connaissance. Lancée en 2008, l Opération Campus est un plan de rénovation de l immobilier universitaire pour créer des lieux de vie et de formation pour les étudiants, les enseignants-chercheurs et l ensemble de la communauté universitaire. L Opération Campus est dotée d une somme de 3,7 milliards d euros, issue de la vente en 2007 de 2,5 % du capital d EDF détenu par l Etat. Le Grand emprunt complète cette somme à hauteur de 1,3 milliard d euros pour un montant global de 5 milliards. Le Gouvernement a fait un choix ambitieux d investissement d avenir dans l'enseignement supérieur et la formation professionnelle, dans la recherche, dans l'industrie et les PME afin notamment de profiter pleinement dès maintenant de la reprise économique et afin de retrouver le chemin d'une croissance forte et durable. 5

7 22 milliards d'euros seront investis pour l'enseignement supérieur et la recherche La Ministre de l enseignement supérieur et la recherche a souhaité mettre en place un dispositif d accompagnement à destination des porteurs de projet (création d un guichet unique via le site internet, rencontre de tous les porteurs de projet d initiatives d excellence en septembre et octobre). Le MESR peut ainsi poursuivre l ambition de définir une stratégie nationale de recherche et d innovation. Cette dimension stratégique revient au ministère et la logistique des projets sera assurée par l agence nationale de la recherche. Le ministère lance les projets en liaison étroite avec le commissariat général à l investissement. Ces appels d'offre traduisent la volonté d'investir massivement, et dans la durée, dans des projets scientifiques et technologiques innovants qui seront, à terme, source de croissance et de progrès pour l'ensemble de l'économie. Les appels à projets Les appels à projet structurant concernent : Les Initiatives d excellence (InEx), Laboratoires d excellence (LabEx), les Instituts hospitalo-universitaires (IHU), le Fonds national de valorisation : SATT Société d accélération de transfert de technologie, les Instituts de recherche technologique (IRT) et les Instituts d excellence en énergies décarbonées (IEEC). Les appels à projet diffus concernent : les équipements d excellence (EquipEx), les Instituts Carnot, la Santé et les biotechnologies (Projets cohortes, Infrastructures nationales en biologie-santé, Projets de recherche en biotechnologies et bio-ressources, bioinformatiques, nanotechnologies). Chaque établissement, chaque laboratoire peut être candidat aux appels à projets ; toutefois, les projets doivent reposer sur un portage par les établissements ou regroupements d établissements et selon une logique d'emboîtement et de maturation progressive dont tient compte le calendrier des Appels à Projet. 6

8 L INITIATIVE D EXCELLENCE : UN FONDS DE 7,7 MILLIARDS D EUROS SERA CREE L opération du plateau de Saclay Elle vise à construire sur le plateau de Saclay un des tout premiers campus scientifiques et technologiques mondiaux de recherche et d innovation autour des équipes de chercheurs d excellence et des établissements scientifiques de premier plan. Elle a vocation à accueillir les institutions d enseignement supérieur scientifique et technologique qui souhaitent rejoindre Saclay et s y implanter. Le projet Saclay a pour mission de faire émerger des synergies fécondes entre tous les acteurs du plateau autour d une gouvernance renforcée et d une stratégie scientifique commune. Une dotation spécifique de 1 milliard d euros au titre de l opération du plateau de Saclay complétera les 850 millions d euros qui sont apportés par l État dans le cadre de l opération campus, pour un montant total de 1,85 milliard d euros. Les institutions ainsi regroupées pourront, en outre, candidater aux autres appels à projets. Saclay ambitionne notamment d être retenu parmi les 5 à 10 initiatives d excellence capables de rivaliser avec les meilleures universités du monde. L initiative d excellence fédère à un niveau d intégration élevé, selon une logique de territoire, des établissements d enseignement supérieur et de recherche déjà reconnus pour leur excellence scientifique et pédagogique. Elle se structure autour de projets scientifiques particulièrement ambitieux, en partenariat étroit avec leur environnement économique. Les spécificités des initiatives d excellence par rapport aux autres actions du Grand emprunt résident dans leur rayonnement international, un fort niveau de coopération et d intégration entre écoles et universités, d une part, avec les organismes de recherche concernés, d autre part ; une forte cohérence territoriale : les initiatives ont vocation à se constituer sur une logique géographique forte et pertinente et à contribuer directement à l intégration économique de leur environnement. Dans le cadre des appels à projets «Investissements d avenir», la Ministre de l Enseignement supérieur et de la recherche organise des rencontres avec les établissements d enseignement supérieur et les organismes de recherche centrées sur l accompagnement des porteurs de projets. La réunion concernant les projets Investissements d Avenir de Saclay est programmée le 7 octobre Regroupant les représentants de la Fondation de coopération scientifique, des 13 établissements d enseignement supérieur : Universités Paris-Sud 11, Versailles Saint Quentin en Yvelines, Ecole Centrale Paris, SupElec, ENS de Cachan, Ecole Polytechnique, AgroParisTech, Mines ParisTech, HEC Paris, l Institut Télécom, l ENSAE ParisTech, ENSTA ParisTechet l Institut d Optique Graduate School, des 6 Organismes de recherche : CNRS, INRA, INRIA, ONERA, l IHÉS et le Pole de compétitivité : Pôle Paris-Région, cette rencontre sur le site de Paris-Sud 11 sera l occasion d engager une discussion sur l ensemble des projets préparés dans le cadre de la Fondation de Coopération Scientifique et de faire le point sur la candidature de Saclay à une initiative d excellence. D ores et déjà de nombreux projets sont portés par chacune des Universités de l Académie, certains d entre eux sont en train d évoluer ou de faire l objet d un travail de hiérarchisation ou d intégration plus approfondi ; seuls leurs nombres en leur état actuel sont portés ci-dessous pour information. 7

9 Instruments d'excellence Paris-Sud 11 UVSQ UEVE UCP UP Ouest Laboratoires d'excellence - LabEx Equipements d'excellence EquipEX Instituts de recherche technologique Instituts d'excellence en énergies décarbonées Instituts hospitalo-universitaire 2 1 Santé et Biotechnologies 3 Infrastructures Recherche 1 8

10 DES MESURES ET DES DISPOSITIFS AMBITIEUX POUR REUSSIR A L UNIVERSITE Dispositifs d Orientation active, Politique et dispositifs des Plans de réussite en Licence, Développement de l apprentissage et de l alternance, insertion professionnelle des étudiants Les universités de l académie de Versailles placent au tout premier plan de leur action la Réussite des étudiants et notamment ceux du premier cycle post-baccalauréat. Les actions et dispositifs de lutte contre le décrochage et l échec en licence s organisent dans chacun des établissements d enseignement supérieur selon une logique qui débute en amont de l entrée à l université (au collège et au lycée) jusqu à l accompagnement des étudiants au cours de leur premier cycle d étude en passant par l étape clé que représente l expression des choix d orientation pour les futurs bacheliers. Cette logique d accompagnement le plus personnalisé possible s appuie sur des formes de relations de plus en plus diversifiées et approfondies entre les universités et les établissements scolaires (selon une logique de territoire associée à la poursuite d étude), sur des actions et des dispositifs d orientation partagés des lycéens et des nouveaux étudiants, sur l amélioration de l accueil des nouveaux bacheliers, la généralisation dans les cursus de Licence de la spécialisation progressive et des possibilités de réorientation ou de passerelles, le renforcement de l encadrement pédagogique et la mise en œuvre d une évaluation en contrôle continu, le développement de la professionnalisation des études et l appui apporté par la mise en place du BAIP (bureau d aide à l insertion professionnelle). LES ACTIONS D ORIENTATION ACTIVE La réussite des étudiants à l université implique qu ils puissent choisir en toute connaissance de cause la voie ou la filière qui correspond le mieux à leur goût et à leurs aptitudes. La démarche d orientation active vise à mieux informer et à accompagner les lycéens de terminale dans leur choix d orientation post-baccalauréat afin de leur assurer une transition réussie du lycée vers l'enseignement supérieur. Elle représente ainsi un des dispositifs du plan «réussir en licence» en ayant pour but de lutter contre le taux d'échec en première année de licence grâce à un meilleur accompagnement en amont. Il en résulte que l'orientation active acquiert une importance accrue au plan de la politique des universités en impliquant les services communs ainsi que l'ensemble des composantes et les personnels enseignants et administratifs. De même, conçue comme un processus continu inscrit dans la durée, l'orientation active accorde une place importante au rôle du lycée en renforçant le dialogue entre le lycée et l'université. La démarche d information et de conseil d orientation Différents dispositifs et actions ont été mis en œuvre tant dans les lycées que dans les universités afin de fournir une aide au futur bachelier pour suivre son dossier, pour formuler et affiner ses choix. De nombreuses équipes éducatives, pédagogiques et administratives de terminale et des universités de l académie ont été mobilisées sur l ensemble des aspects de l orientation : information, aide à la décision et accompagnement. L orientation active est une démarche volontaire et positive de l élève de terminale qui souhaite connaître l avis de l université sur un choix d orientation dans une de ses filières. Un 9

11 effort significatif a été réalisé pour permettre aux futurs bacheliers de mieux appréhender les filières de formations universitaires : connaitre les capacités d accueil des formations, le contenus des études et leurs exigences (pré-requis, difficultés de parcours, ), les taux de réussite de ces formations, les types de débouchés professionnels auxquels elles peuvent conduire (en précisant les perspectives restreintes ou ouvertes des filières) et les taux d insertion professionnelle. Dans l académie la démarche d information et de conseil d orientation s est appuyée sur diverses formes d initiatives : les rencontres professeurs principaux de lycée et universitaires responsables de formation, les journées portes ouvertes (JPO), les Forums, des séances d information dans les établissements scolaires, des rencontres avec les étudiants des formations universitaires ; mais également des séquences de découverte de l'université (visites de campus et de laboratoires universitaires) ou encore des cours proposés aux élèves de terminale, des conférences culturelles et d'actualité, des interventions courtes sur différents thèmes comme les échanges internationaux, l'accompagnement individualisé ou la vie associative. Par ailleurs, les initiatives de conseil plus personnalisé progressent sous la forme soit d entretiens individualisés (diagnostic individualisé d orientation), soit de tutorat de préparation à l'enseignement supérieur (autour d'un étudiant tuteur, leur contenu est de nature méthodologique ou centré sur les techniques d'expression orale et la connaissance des codes sociaux). Les actions dans les Universités de l Académie En 2010, pour le conseil d orientation, les universités de l académie ont fait le choix d utiliser un module d orientation active dématérialisé. Afin de répondre au mieux aux interrogations du lycéen, l université établit un questionnaire concernant les résultats scolaires, les centres d intérêt, puis émet un avis en fonction du profil ainsi obtenu sur les chances de réussite du futur bachelier pour sa poursuite d études supérieures. L université se prononce sous forme de conseils, l élève restant libre de ses choix. A l Université de Versailles-St-Quentin, ce sont ainsi 1251 lycéens qui ont demandé un avis d'orientation sur APB en Les enseignants ont transmis leur avis en ligne selon quatre possibilités de réponses jusqu'au 20 mars dernier : Très positif - Positif avec recommandations - Avis réservé - dossier incomplet. De plus, une réponse générique par filière a été communiquée à chaque lycéen invité à participer à la Journée Porte Ouverte de l Université. Suite à ce premier avis, un entretien individualisé peut être demandé par l élève ou proposé par l université. A l Université Paris-Sud 11, en tant que porteur de projet, le SCUIO est chargé de l information diffusée auprès des lycéens (courrier aux chefs d établissement des 233 établissements scolaires du bassin de recrutement ; journées d information des professeurs principaux ; communications à destination des fédérations de parents d élèves), il assure l information sur le déroulement du dispositif à l université et il établit le lien entre le SAIO et les responsables de la procédure APB. La procédure d orientation active à l Université Paris-Sud a été étendue à toutes les filières sélectives et non sélectives sur la base d un processus entièrement dématérialisé dès 2006 comprenant un formulaire unique «procédure d aide à l orientation» mis en ligne sur le site web de l université et permettant aux futurs bacheliers d exprimer trois choix. Suite au traitement des dossiers (résultats aux épreuves anticipées du baccalauréat, résultats du 1 er trimestre, centres d intérêt et activités extrascolaires, projet professionnel) par les composantes (traitement informatique, semi-informatique ou manuel), l université adresse à chaque élève via son site web un avis : soit favorable avec un encouragement à 10

12 s inscrire dans la filière concernée, soit réservé avec recommandations ou réservé avec préconisation d une autre orientation (conseil pour rencontrer des enseignants lors des JPO). Ces avis ayant pour objet de l aider à s orienter dans une filière avec des chances raisonnables de réussite. Un entretien personnalisé a pu également être proposé. Depuis 2008, la procédure utilise le module «orientation active» d APB. Procédure Période de mise en ligne Procédure propre à l UPS 26/01/ /03/2007 Procédure propre à l UPS 20/01/ /03/2008 Module OA du portail «admission postbac» 20/01/ /03/2009 Nombre de demandes Résultats par filières A C A B C A B C UFR des Sciences PCEM UFR Pharmacie UFR STAPS UFR Droit-économiegestion IUT Cachan IUT Orsay IUT Sceaux IFIPS Tableau : Bilan des opérations «orientation active» (A : Avis favorable, encouragements à s inscrire ; B : Avis avec recommandations ; C : Avis avec préconisation d une autre orientation). En 2010, l Université d Evry-Val-d Essonne a axé le dispositif Orientation Active sur une logique affirmée d accompagnement des lycéens. Deux phases résultent de cette action : une phase d informations /orientation dans le cadre d une campagne de proximité impliquant la présence de l UEVE dans une trentaine de forums de lycées, la désignation au sein de 27 lycées de correspondants d orientation Lycée-UEVE (Professeurs de lycées) et l organisation d interventions communes pour sensibiliser les élèves des classes de terminales à l importance de bien s orienter dans leurs études supérieures. une phase de conseils-entretiens personnalisés (en plus des conseils en ligne du dispositif APB) dans le cadre de temps d échange privilégiés en «face à face» lycéen /enseignant-chercheur, afin d apprécier l adéquation du «profil / parcours» du jeune avec la formation choisie. C est ainsi que 4 journées de conseils - entretiens ont été organisées, quelques 500 lycéens en ont bénéficié et une trentaine d enseignants-chercheurs se sont impliqués. 11

13 L université Paris-Ouest-Nanterre-la Défense via son service d orientation et de conseil (CACIOPE) a mis en place un dispositif «orientation active» qui est accessible aux bacheliers concernés par la procédure APB. Le dispositif orientation active fonctionne depuis trois ans. Désormais ce dispositif est proposé à tous les candidats qui émettent un vœu pour une licence. En parallèle, l université est en train de développer un module accessible en ligne qui permettra aux bacheliers candidats à une inscription et aux étudiants inscrits à l université d évaluer leur projet d études par rapport à leur projet de formation et d insertion professionnelle. Ce dispositif qui s appuiera sur un partenariat avec l ONISEP a pour but de permettre au bachelier et à l étudiant de faire le lien entre son projet d études, une meilleure connaissance de son profil personnel, et la connaissance des milieux professionnels et des métiers vers lesquels il pourra se diriger. LES PLANS DE REUSSITE EN LICENCE : UN ENJEU POUR LES UNIVERSITES DE L ACADEMIE DE VERSAILLES A l Université Paris-Sud 11, l ambition est de favoriser la réussite des étudiants autant pour ceux qui présentent des difficultés que pour ceux qu il convient de pousser vers l excellence. Pour ce faire, la stratégie mise en place par l établissement a été la suivante : un chargé de mission pour coordonner le PRL sur l ensemble des composantes depuis 2008, l institution de réunions de travail, séminaire et formation des enseignants référents pour développer et pérenniser les actions PRL, l édition d un tableau de bord permettant un suivi de l activité PRL. CATEGORIE D ACTIONS Préparation au travail universitaire et orientation Suivi, conseil et détection Petits groupes de travail et de soutien, entrainement ACTIONS AMÉLIORATION DE L ENCADREMENT PÉDAGOGIQUE Semaine d intégration pour les néo- entrants : tutorat d accueil ; Remise à niveau ; semestre décalé ; Projet Personnel et Professionnel de l étudiant avec la participation de la Maison des Etudes (SIP ; SCUIO) et de la Bibliothèque Universitaire ; TD de méthodologie du travail universitaire. Enseignant référent ; Entretiens individualisés et collectifs ; constats amiables ; tests disciplinaires ; questionnaire PRL L1 ; Diminution des CM en grands groupes, dédoublement des unités pédagogiques ; TD en petits groupes (15) ; tutorat ; Remise à niveau disciplinaire et méthodologique ; TD d expression écrite et orale ; cours en ligne (Plateforme DOKEOS); exercices en ligne (plateforme WIMS) ; Colles, examens blancs. AMÉLIORATION DES CONDITIONS D ÉTUDES Aide matérielle individuelle Amélioration des conditions collectives de travail universitaire Aide à l achat d ordinateur portable équipé WIFI Acquisition par la BU de multiples exemplaires de manuels et livres de base pour les étudiants de L1 et de L2 Equipement Wifi, équipement informatique, vidéo projection et baladodiffusion ; rénovation de salles de cours et des amphithéâtres pour répondre au travail en plus petits groupes ; salles d études et salles informatiques en accès libre. Equipements spécifiques d amphithéâtres pour la PAES. AIDE À L ACQUISITION DE COMPETENCES TRANSVERSALES Certifications complémentaires Informatique (C2i généralisé à l ensemble des licences) Anglais (TOEIC). Certifications en relation avec des métiers ciblés. 12

14 Un autre dispositif d orientation-information est mis en œuvre à destination des filières du domaine STS : le Forum «anciens étudiants UPS écoles d ingénieurs». Ce forum favorise la rencontre entre d anciens étudiants de l UFR de Sciences ayant intégré une école d ingénieurs et des étudiants actuellement en licence STS. L objectif est de leur apporter des éléments tangibles pour approfondir leur réflexion quant au choix du parcours d études postlicence. Des domaines variés ont pu être représentés : aéronautique (ENAC et ENSICA de Toulouse), chimie (ENSC de Montpellier, ENSC de Mulhouse, ENSIACET de Toulouse, ESPCI de Paris), mécanique (ENSMM de Besançon, ENSMA de Poitiers), systèmes d information et énergie électrique (Supelec, ENSI de Limoges, ENSEA de Cergy). L école d ingénieurs de Paris-Sud 11 (IFIPS) était également présente pour deux de ses spécialités : Matériaux et Informatique. Environ 60 étudiants sont venus se renseigner. L Université d Evry-Val-d Essonne a pour objectif une progression du taux de réussite en licence de 50.3% à 54 % dans le cadre de son contrat quadriennal de développement 2010/2013. Pour ce faire, trois dispositifs sont activés : accueil, acquisition de compétences transversales et accompagnement. L accueil des néo-entrants : ils font l objet d une rentrée anticipée pour assurer une transition vers la vie universitaire et connaitre mieux les exigences des équipes pédagogiques. Pour ce faire, l UEVE a réduit la fermeture estivale de l établissement à quatre semaines et recruté pendant trois mois une personne chargée d accompagner ces publics dans leurs démarches administratives. Des inscriptions plus rapides permettent aux jeunes de bénéficier très tôt des services d accompagnement essentiels (bibliothèque, laboratoires de langues, plate-forme Dokéos). Un espace rentrée est mis à la disposition des étudiants en partenariat avec le CROUS afin de regrouper en un lieu unique les interlocuteurs pertinents pour des questions de logement, bourse, transport, ( ) ou des services liés à un épanouissement personnel (activités culturelles, sportives). En direction des néo-entrants volontaires (450 étudiants), il est organisé avant la rentrée universitaire un stage de deux semaines de remise à niveau et d initiation à la vie universitaire qui mobilise une cinquantaine d enseignants chercheurs, une vingtaine de personnels BIATOS et une dizaine de tuteurs-étudiants (recherche documentaire à la bibliothèque). L acquisition de compétences transversales : les maquettes de licence intègrent dorénavant des enseignements visant l acquisition de compétences en bureautique / informatique (niveaux L1 et L2) et en seconde langue (niveau L3) avec passage de certifications (C2I et CLES). Chaque étudiant est amené à élaborer un Projet Personnel Professionnel (L1 et L2) pour que le jeune soit acteur de ses choix d orientation grâce à un accompagnement via la Plate-forme d Accès à l Emploi de l UEVE, les rencontres avec les industriels et les visites de laboratoires, au travail personnel avec rendu sous forme de posters ou exposés. L accompagnement des étudiants : les étudiants de L1 et L2 sont suivis par un enseignant référent et pour chaque formation de Licence est désigné un coordonateur «Plan Réussite en Licence» chargé des actions d accompagnement et de leur efficacité. Les mesures d accompagnement comprennent des séquences de renforcement disciplinaire ou de méthodologie du travail universitaire (tuteurs étudiants ou tuteurs de la bibliothèque universitaire). A titre expérimental, l UFR Sciences et technologies a mis en œuvre un accompagnement des étudiants en difficulté dans le cadre du calendrier universitaire rénové qui déplace la session de rattrapage des examens de septembre à juin. Le taux de réussite à ces examens est passé de 39% à 60%. 13

15 A l Université de Versailles St-Quentin, diverses actions sont mises en œuvre dans le cadre du PRL afin de réduire les abandons prématurés des étudiants de L1 et favoriser leur intégration. Amélioration de l accueil des nouveaux bacheliers : I) Ouverture d un espace multiservices à proximité du lieu d inscription des étudiants rassemblant les différents acteurs de l université ; II) Organisation de séances d accueil et d information dédiées aux néo-entrants et d un Forum «Les Années Licence» conçu pour accompagner les jeunes dans la construction de leur projet d études. Développement des possibilités de réorientation : I) Développement des partenariats pour construire des passerelles (CCI, IUT, CNAM, Lycée Hôtelier de Guyancourt, CCIV, Ecoles, Branches professionnelles II) mise en place du «projet Passerelle» en collaboration avec le Lycée Hôtelier de Guyancourt qui permet à des étudiants de toute discipline de se réorienter vers un BTS «Hôtellerie et Tourisme» à l issue du S1. Renforcement de l encadrement et évolution des modalités d évaluation :I) soutien obligatoire des étudiants de L1 ; II) accueil par le personnel de la direction de la réussite et de l insertion professionnelle (DRIP) de tous les étudiants de L1 pour la présentation des ressources documentaires, services et outils numériques mis à leur disposition tout au long de leur cursus et pour leur insertion professionnelle ; III) l UFR des Sciences généralise une évaluation en contrôle continu pour que l étudiant dispose rapidement de repères quant à son niveau, mais aussi pour la détection précoce des fragilités par l équipe pédagogique et la mise en place d un soutien adapté dans une ou plusieurs des disciplines fondamentales. Développement de la professionnalisation et constitution du Bureau d aide à l insertion professionnelle (BAIP) : Mise en place de l UE «Projet Personnel de l Etudiant», présentation des stages en amphithéâtre, suivi individualisé et ateliers de groupes ; Forum sur les métiers ; mise en place d Outils numériques d orientation et d insertion professionnelle : «Mon e-portfolio, le réseau de l UVSQ» L université Paris-Ouest-Nanterre-la Défense, dans le cadre de son PRL : vise la mise en place généralisée dans toutes les licences, d enseignements permettant l acquisition de compétences complémentaires aux connaissances disciplinaires : maîtrise de l environnement numérique à travers la certification C2i, consolidation des compétences en langues vivantes, modules de pré- professionnalisation élaborés d une part en liaison avec les responsables de la formation et, d autre part, avec l aide des milieux professionnels. encourage le lien entre l étudiant néo-entrant et l équipe pédagogique en charge de sa formation, à travers le rôle de l enseignant référent, la mise en place d enseignement en petit groupe ou de méthodologie du travail universitaire. met en place un dispositif à destination des «décrocheurs» : depuis 9 mois, l UP Ouest vise à accompagner le projet de formation des étudiants qui, au cours de la 1 e année «décrochent» de leur formation d inscription. Cet accompagnement est organisé par le Centre de Relations avec les Entreprises et pour la Formation Professionnelle (CREFOP) de l université. Il permet à l étudiant de repenser son projet de formation et, dans le cadre d un accompagnement, à travers un DU, il peut par la suite reprendre une formation universitaire diplômante. crée des parcours innovants pour les étudiants littéraire dans le cadre de la licence «Humanités» : il est créé un parcours «économie-droit» (coopération avec les filières 14

16 juridiques et économiques) afin de diversifier le parcours des étudiants littéraires et, en complément, diversifier le recrutement aux postes de responsabilités dans les entreprises et les administrations. Par ces projets, l université Paris-Ouest se donne pour objectif d innover dans les parcours proposés aux étudiants en lettres et en sciences humaines. Il s agit de montrer que les compétences générales acquises par les étudiants dans ces formations peuvent déboucher sur un large éventail de parcours d études en Master, puis sur des projets professionnels d envergure où les compétences acquises à travers la formation pourront durablement s épanouir. L université de Cergy-Pontoise a pour ambition dans le cadre du PRL d amorcer une mutation en profondeur des pratiques pédagogiques, en particulier lors de la première année. Parmi les actions entreprises quelques tendances structurantes sont à signaler comme l amélioration de l accueil des étudiants primo-arrivants à l université et la mise en place d un suivi personnalisé permettant d identifier les projets initiaux des étudiants ainsi que les difficultés spécifiques auxquelles ceux-ci sont confrontés. Quelques exemples d actions et de dispositifs : Accueil à l entrée à l université, aide à l orientation : Les mesures en direction des étudiants primo-arrivants sont amplifiées notamment celles qui concernent leur information sur l offre de formation de l université et ses spécificités, sur les résultats obtenus en fonction des bacs initiaux. Aide à la réussite : Mise en place de modules de soutien constituant des formes de pratiques pédagogiques différenciées en fonction des niveaux scolaires afin de trouver des réponses adaptées à l évolution des fragilités des étudiants du début de la Licence. Aide à la réussite : Intégration du PPE (Projet professionnel de l étudiant) dans le cursus universitaire au niveau de la première année de Licence en améliorant le dispositif et le généralisant aux parcours ne l ayant encore appliqué. Développement des initiatives fédératrices destinées à créer un esprit d équipe au sein des promotions d étudiants (comme des séjours-terrain). Généralisation des certifications C2i au sein de la Licence (débutées en 2007), cet objectif correspond à l une des priorités de la «Licence qualifiante». L aspect formation est pris en charge dans les composantes, la certification étant quant à elle harmonisée au niveau de l université. La certification en anglais s impose de même comme un objectif de la Licence qualifiante. Si l enseignement des LVE était déjà présent dans le cadre du LMD, il s agit dorénavant d en améliorer la qualité et de davantage lier enseignement linguistique et enseignement disciplinaire. Ceci suppose une forte coordination des référents langues, qui sont le plus souvent référents RI (Relations Internationales), au sein de l UCP. Généralisation des stages au niveau L3. Il s agit d une nouveauté dans les licences générales, les licences professionnelles ayant, dès leur création, intégré cette exigence. La réorganisation du SCUIO amorcée en , avec la mise en place d un SCUIO-IP hébergeant un BIPE. Suivi de l insertion professionnelle : Une réflexion est engagée pour améliorer les opérations de suivi des étudiants par un renforcement du rôle de l Observatoire de la vie étudiante (OVE) et du Bureau d insertion professionnelle des étudiants (BIPE). 15

17 DEVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ET DE L ALTERNANCE, POLITIQUE EN MATIERE D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS Le développement de l apprentissage et de l alternance souffre encore dans le système éducatif de fausses représentations et d une image qu il convient de valoriser tant l alternance produit des savoirs indispensables aux professionnels. Au cœur de la pédagogie de l alternance, la production de savoirs multiples nécessite une coopération étroite de «l Ecole et de l Entreprise». De fait, l'expérience professionnelle en apprentissage facilite l'insertion dans la vie active, par la complémentarité entre les savoirs généraux disciplinaires et/ou technologiques acquis dans le lieu de la formation (établissements scolaires, universitaires) et les savoirs expérientiels et technologiques formalisés par l entreprise. L Université d Evry-Val-d Essonne a été l un des premiers établissements à mettre en place une Plate-forme d Accès à l Emploi dont les missions principales sont d aider les étudiants à s insérer dans le monde professionnel (aide à recherche de stages, aide à l élaboration de CV, organisation de journées avec des professionnels) mais aussi de regarder en lien avec la Chambre de Commerce et d Industrie de l Essonne les besoins de demain en emplois. Aujourd hui ce sont quelque 20% des diplômés de l UEVE qui ont suivi la voie de l apprentissage. L Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines comptait en , 1405 apprentis pour étudiants, soit environ 7,6 % de l effectif étudiant en apprentissage contre 4 % au démarrage des formations en apprentissage en L objectif de l UVSQ est d atteindre 1500 apprentis. A la rentrée 2010, 54 des formations (sur les 200 formations proposées) sont en apprentissage : 9 DUT, 1 diplôme d'ingénieur, 1 licence, 21 licences professionnelles et 22 masters professionnels. Le panel des disciplines enseignées par la voie de l'apprentissage à l'uvsq est large : biologie, chimie, environnement et développement durable, parfumerie, commerce, communication, informatique, sciences politiques, économie, gestion, droit privé, droit public, électronique, logistique, mécanique, physique, sciences de l'ingénierie avec une forte proportion de diplômes en gestion, économie, informatique, environnement et développement durable. Par ailleurs, l UVSQ via la Direction de la réussite et de l insertion professionnelle (DRIP) met tout en œuvre pour préparer les étudiants à une insertion professionnelle réussie. Pour cela, l accent est mis sur l information afin de permettre une orientation réfléchie, et sur l accompagnement, afin de faciliter l entrée dans la vie professionnelle. Les deux projets dans lesquels l UVSQ est plus particulièrement engagée, «mon e-portfolio, le réseau de l UVSQ» et «ABRI» (Accompagnement, Bilan, Réorientation, Insertion), participent pleinement à atteindre ce but. Le dispositif ABRI (Accompagnement, Bilan, Réorientation, Insertion) qui s'adresse aux étudiants en difficulté et décrocheurs, permet la mise en place d'une ingénierie pédagogique qui conduira à terme à l'amélioration de l'accueil, de l'accompagnement et de l'orientation des étudiants, avec comme finalité un effet sur l'insertion professionnelle. Il est mis en œuvre un plan d action qui se décline en 2 volets : Développer les supports d information, concernant les parcours d études au sein de l université (suivis de cohorte) et les modalités d insertion professionnelle des diplômés (fiches d insertion professionnelle). Renforcer l implantation de l Université sur le territoire. Développer les partenariats avec les acteurs nationaux tels que l APEC, et locaux, collectivités territoriales, entreprises et institutions, doivent être renforcés. L objectif de ces échanges et collaborations doivent permettre une meilleure connaissance mutuelle afin de promouvoir l université et de permettre aux étudiants de mieux connaitre leur environnement économique. 16

18 A l Université Paris-Sud 11, le sentiment est vif d un besoin de promotion de l apprentissage et de l alternance pour assurer le développement croissant de cette modalité de formation dans les études supérieures à l université. Même si l alternance redresse son image progressivement, elle porte encore aujourd hui le stigmate de l échec. Pourtant, les témoignages des anciens alternants montrent que l alternance est une voie d excellence. L'Université Paris-Sud 11 compte plus d une quarantaine de formations ouvertes en apprentissage (leur nombre a doublé en 9 ans, de 21 en 2001 il atteint 43 en 2010). Quelques 1000 apprentis se forment chaque année en alternance à Paris-Sud 11 (ils étaient 585 en 2001, ils sont plus de 1000 apprentis depuis 2009). Les secteurs disciplinaires offrant des formations en alternance sont très diversifiés à Paris-Sud, ils concernent les Automatismes, les Biotechnologies, la Chimie, l Électronique, l Informatique, l Informatique industrielle, le Commerce, la Gestion, le Management, la Santé... L université de Paris-Ouest, via les sites de Saint-Cloud «Métiers du Livre» et Villed Avray (Pôle Sciences) développe des formations en apprentissage et en alternance. Depuis quelques années, on constate l essor des formations en alternance, en licence et en Master dans les autres domaines de formation, notamment en gestion, en droit (niveau Master) et en économie. Ce développement récent est à mettre en relation avec le développement très important des licences professionnelles au cours de la dernière période, dans tous les domaines de formation de l université (SHS, Arts-lettres-Langues, DEG, Sciences-technologie, STAPS). 17

19 DES RELATIONS FORTES ENTRE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE Les relations avec les établissements scolaires Les Cordées de la réussite CPGE en partenariat Lycée - Université LES RELATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES L université de Cergy-Pontoise dispose d un chargé de mission «relation avec les lycées». Sa mission consiste à développer les relations existantes avec les lycées mais également à proposer la mise en place de nouveaux dispositifs. Il travaille en étroite relation avec le chargé de mission «Egalité des chances», dans le cadre des compétences plus générales du Conseil des études et de la vie universitaire (CEVU). Quelques exemples d actions de renforcement des relations avec les lycées : Les réunions régulières avec les professeurs principaux des lycées, les réunions de cadrage avec les proviseurs, l accueil de classes sont généralisés à l ensemble des composantes de l UCP en s appuyant sur l expérience notamment de l UFR Sciences et techniques. De plus, les outils de communication qui ont été testés sont également progressivement généralisés : fascicules harmonisés de présentation des licences, «Newsletter» à destination des enseignants de lycée L UCP a intégré des indicateurs «Relations avec les lycées» dans son contrat quadriennal : L Evaluation de l item «Actions en direction des lycéens» y est fondée sur : le nombre d'établissements scolaires ayant bénéficié d'une action de l'ucp, une estimation du nombre d élèves ayant pu être touchés par les dispositifs (soit par une intervention à l'extérieur de l'université, soit lors de leur venue à l UCP notamment à la JPO), le nombre d'étudiants post-bac ayant suivi une procédure d'orientation personnalisée, le nombre de contrats de suivi «lycée, supérieur, emploi». L Evaluation de l item «Actions en direction des enseignants des lycées» y est fondée sur : le nombre d'enseignants qui sont venus à l'université pour une formation ou une information, le nombre d'enseignants statutaires hors UCP ayant participé aux actions de l'université (vacations, programmes spécifiques...). L Université d Evry-Val-d Essonne s est engagée depuis quelques années dans un partenariat fort avec les collèges et surtout les lycées environnants dans le cadre en particulier de dispositifs portés par la politique de la Ville et le Rectorat ( jeunes pour étudiants et cordées de la réussite). Il s agit d apporter aux jeunes choisis par leur établissement, un accompagnement (individuel ou collectif) pour qu ils s engagent dans une poursuite des études supérieures en leur proposant diverses actions et dispositifs, comme des visites culturelles ou d établissements d enseignement supérieur, des rencontres avec des professionnels. Ainsi, environ 500 jeunes (collégiens de 3 ème ou lycéens) sont parrainés par 150 étudiants rémunérés dans le cadre de contrats étudiants. Ces relations partenariales nous ont conduit à créer des actions spécifiques : accueil de classes à la fête de la science (22 classes en 2009) avec mise en place d ateliers spécifiques, conférences et visites de laboratoires, mise en place de projets autour d un thème scientifique co-porté par un professeur de lycée et un enseignant chercheur (9 projets en 2009). 18

20 L UVE a créé une nouvelle entité, le Pole d information et d orientation des lycéens et des étudiants (PIOLE). Avec son concours, l université organise de nombreuses actions parmi lesquelles, une réunion annuelle de présentation des actions de liaison avec les établissements scolaires en présence de représentants du rectorat, des chefs d établissements (collèges et lycées impliqués). Située en début d année scolaire, elle est programmée le 1 er octobre 2010, elle regroupera vingt représentants d établissements. Par ailleurs, différentes passerelles sont organisées avec les Lycées de l académie de Versailles, et d autres académies également, afin que les jeunes ayant obtenu un BTS puissent suivre un parcours de Licence professionnelle en apprentissage : - Parc de Villegenis à Massy pour la licence Professionnelle «Réseau, sécurité télécom», - St Pierre de Brunoy pour la licence Professionnelle «Hôtellerie», - Parc des Loges d Evry pour la licence Professionnelle «Intégrateur Réseau», - Truffaut à Bondoufle pour la licence Professionnelle «Création, reprise d entreprise» et - Clément Ader d Athis-Mons pour la licence Professionnelle «Energies renouvelables». L Université Paris-Sud 11, est fortement impliquée dans les relations avec les lycées de son bassin de recrutement notamment par des actions et dispositifs mis en œuvre par le SCUIO en lien avec chacune des composantes de l Etablissement (du domaine des Sciences Technologie-Santé sur le campus d Orsay, du domaine Droit Economie Gestion à Sceaux avec l UFR Jean Monnet, de la Pharmacie sur l antenne de Châtenay-Malabry). Quelques types d actions et de dispositifs mis en œuvre : Journées Portes Ouvertes (accueil du public par le SCUIO qui assure une permanence pour répondre aux questions sur la procédure dématérialisée d Orientation Active et sur la procédure d affectation Admission Postbac). Journées d immersion lycéenne en milieu universitaire : accueil par les UFR sur une journée, des lycéens volontaires. Ex : accueil de 82 lycéens et 10 enseignants issus de 4 lycées du bassin de recrutement de l UFR Sciences. Cette journée permet une présentation de l université et de l UFR, l organisation d un séminaire de vulgarisation scientifique, déjeuner au restaurant universitaire, visite de la bibliothèque et de la salle du SCUIO, réalisation de TP en chimie, physique, informatique, biologie, sciences de la terre et mathématiques. De même, l UFR Jean Monnet organise depuis 4 ans, chaque année trois demi-journées d immersion pour les lycéens du bassin de Sceaux. Des élèves de terminale assistent ainsi à un cours de Droit de L1 et visitent la bibliothèque, ils sont accueillis au SCUIO par les chargés d information et d orientation et les COP ; 200 lycéens sont ainsi reçus chaque année depuis 4 ans. Cafés nomades : l UFR Jean Monnet a mis en place depuis 2006 sur le principe des «cafés philo», des rencontres entre universitaires et lycéens. Les intervenants de l UFR recréent dans le lycée une ambiance de «café» et, au travers de jeux et de quizz portant sur des questions de société, sensibilisent les élèves aux formations et métiers du Droit. Entre 2006 et 2009, au total 11 rencontres ont ainsi eu lieu dans 8 lycées différents. Cinédroit : En collaboration avec la ville de Sceaux, l UFR a organisé pour la 1ère fois en mai 2009 un festival «Ciné-Droit» dont le thème était «le procès». Ce festival s est déroulé les vendredi 15 et samedi 16 mai : l antenne du SCUIO a participé à l accueil et à l encadrement du public (500 personnes sur les 2 journées). A l université de Paris-Ouest, c est le service d orientation et d information, CACIOPE, qui coordonne les relations avec les établissements de l enseignement secondaire. Cela se traduit par un important travail d information tout au long de l année, notamment en préparation de la campagne APB de janvier à mars et du processus d orientation active. Par 19

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr Programme Avenir Lyon Saint-Etienne palse.universite-lyon.fr Qu est-ce que le PALSE? Le Programme Avenir Lyon Saint-Etienne (PALSE) est un programme porté par l Université de Lyon dans le cadre du programme

Plus en détail

BACHELOR DE TECHNOLOGIE

BACHELOR DE TECHNOLOGIE 1 Pour les Bacheliers STI2D BACHELOR DE TECHNOLOGIE Concrétiser ses ambitions Votre choix Bachelor de Technologie Diplôme d ingénieur Diplôme d ingénieur par apprentissage Master Recherche Mastère Spécialisé

Plus en détail

L orientation active. à l université en Île-de-France.

L orientation active. à l université en Île-de-France. L orientation active à l université en Île-de-France. L orientation active est un droit offert aux lycéens. L orientation active est une démarche d information, de conseil et d accompagnement à destination

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences et techniques des activités physiques et sportives de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

L Université Toulouse 1 Capitole et l Académie de Toulouse s engagent dans l accessibilité à l enseignement supérieur pour tous

L Université Toulouse 1 Capitole et l Académie de Toulouse s engagent dans l accessibilité à l enseignement supérieur pour tous Toulouse, le 7 mai 2013 Dossier de Presse L Université Toulouse 1 Capitole et l Académie de Toulouse s engagent dans l accessibilité à l enseignement supérieur pour tous Mardi 7 mai 2013 Signature d une

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Modélisation et décision dans le risque de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

LICENCE 2014-2015. Mention Droit Parcours «Economie et Droit» (Double diplôme) BAC + 1 2 3 4 5. 1. Présentation

LICENCE 2014-2015. Mention Droit Parcours «Economie et Droit» (Double diplôme) BAC + 1 2 3 4 5. 1. Présentation LICENCE 2014-2015 Mention Droit Parcours «Economie et Droit» (Double diplôme) BAC + 1 2 3 4 5 1. Présentation La double licence «Economie et Droit» est proposée conjointement par les départements d'économie

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Languedoc - Roussillon

Languedoc - Roussillon Master Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation 1 er degré MEEF Concours préparés : Concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE) Lieu : Carcassonne - Mende - Montpellier

Plus en détail

Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne

Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne 1 septembre 2012 Introduction Depuis plusieurs décennies, le système IUT en Bretagne

Plus en détail

Licence Economie-gestion

Licence Economie-gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie-gestion Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

Licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour le management de la qualité (SIDMQ)

Licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour le management de la qualité (SIDMQ) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour le management de la qualité (SIDMQ) Université de Pau et des Pays de l Adour - UPPA Campagne

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Livre des références Comité national d'évaluation novembre 2003

Livre des références Comité national d'évaluation novembre 2003 Livre des références Comité national d'évaluation novembre 2003 (Enseignement supérieur) Le Livre des références, logique et organisation Le Livre des références a été conçu pour aider les établissements

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION ISEM 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION ISEM 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION ISEM 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / ISEM Sous réserve d accréditation LA LICENCE GESTION Certification de niveau II (Bac+3) : 6 Semestres - 180 crédits (ECTS) Conditions

Plus en détail

Bienvenue au lycée Hoche! Journée Portes Ouvertes CPGE Samedi 25 janvier 2014

Bienvenue au lycée Hoche! Journée Portes Ouvertes CPGE Samedi 25 janvier 2014 Bienvenue au lycée Hoche! Journée Portes Ouvertes CPGE Samedi 25 janvier 2014 Les trois filières CPGE Filière Scientifique Economique et Commerciale Littéraire Absente au lycée Hoche 2 Les différentes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Licence professionnelle Etudes statistiques, sondages et marketing

Licence professionnelle Etudes statistiques, sondages et marketing Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Etudes statistiques, sondages et marketing Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats

REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats CHIMIE CONDUITE DE PROJETS PHYSIQUE MATHÉMATIQUES SCIENCES EN QUESTIONS BIOLOGIE REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats Université Catholique de Lille 1 La FLST, au cœur du campus

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ingénierie mathématique de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Guide pratique pour les étudiants

Guide pratique pour les étudiants Guide pratique pour les étudiants SOMMAIRE Des aides financières plus nombreuses et plus justes p. 3 La réussite des étudiants, une priorité p. 11 Des conditions de vie et d études améliorées p. 18 L insertion

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration et gestion des entreprises de l Université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines - UVSQ Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues, littératures et civilisations étrangères de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION ÉCONOMIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION ÉCONOMIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION ÉCONOMIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / ÉCONOMIE Sous réserve d accréditation LA LICENCE EN ÉCONOMIE Certification de niveau II (Bac+3) : 6 Semestres - 180 crédits

Plus en détail

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008 Evaluation des IUT Cachan Sceaux Orsay 1 Principaux chapitres de l évaluation Bilan du CQD 2006-2009 (points forts points faibles) Formation initiale et continue

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers du commerce industriel de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maîtrise de l'énergie et environnement de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des activités hôtelières de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

ÉCONOMIE en Licence PRÉ-REQUIS ORGANISATION / VOLUME HORAIRE LES DÉBOUCHÉS DE LA FILIÈRE POURSUITES D ÉTUDES / PASSERELLES

ÉCONOMIE en Licence PRÉ-REQUIS ORGANISATION / VOLUME HORAIRE LES DÉBOUCHÉS DE LA FILIÈRE POURSUITES D ÉTUDES / PASSERELLES 2013-2014 ÉCONOMIE en Licence Les informations présentes dans ce document sont valables pour l'année 2013-2014. D'importantes modifications interviendront pour l'année 2014-2015. Il s agit d un cursus

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE. UFR Sciences Orsay. Isabelle DEMACHY

FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE. UFR Sciences Orsay. Isabelle DEMACHY FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE UFR Sciences Orsay Isabelle DEMACHY Les étudiants à la faculté des Sciences 9000 étudiants (1/3 de l ensemble de l université) 800 enseignants-chercheurs, 800

Plus en détail

Double cursus en BioInformatique. Christine Froidevaux Pr. Université Paris Sud LRI CNRS UMR 8623 et INRIA Saclay Christine.Froidevaux@u-psud.

Double cursus en BioInformatique. Christine Froidevaux Pr. Université Paris Sud LRI CNRS UMR 8623 et INRIA Saclay Christine.Froidevaux@u-psud. Double cursus en BioInformatique Christine Froidevaux Pr. Université Paris Sud LRI CNRS UMR 8623 et INRIA Saclay Christine.Froidevaux@u-psud.fr Double cursus et Interdisciplinarité Mon propre parcours

Plus en détail

Master Santé publique

Master Santé publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Santé publique Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion technique du patrimoine immobilier de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : IUT d EVRY Département Génie Thermique et Energie Domaine : DEG / STS Mention : Métiers de l'immobilier : gestion et développement de patrimoine immobilier Parcours

Plus en détail

TUTORAT. U Guelma. Guide du Tuteur FMISM

TUTORAT. U Guelma. Guide du Tuteur FMISM TUTORAT Guide du Tuteur Définition. Le tutorat est une mission de suivi et d'accompagnement permanents de l'étudiant afin de faciliter son intégration dans la vie universitaire et son accès aux informations

Plus en détail

Offre de formation De Bac à Bac+3

Offre de formation De Bac à Bac+3 JOURNÉE PORTES OUVERTES > Samedi 7 Février 2015 > 10h - 17h 2015-2016 Université d Évry Val d Essonne Offre de formation De Bac à Bac+3 2 Édito L un des facteurs de la réussite étudiante tient au choix

Plus en détail

Mobilité et flexibilité : Orientation progressive, restructuration des cursus etc... Semestrialisation et découpage en crédits capitalisables.

Mobilité et flexibilité : Orientation progressive, restructuration des cursus etc... Semestrialisation et découpage en crédits capitalisables. 1. Formation Que savez-vous sur le système «LMD» L offre de formation Formation à distance Formation continue 1. Formation Que savez-vous sur le système «LMD» 1- Présentation du nouveau régime LMD : A

Plus en détail

Licence professionnelle Lean manufacturing

Licence professionnelle Lean manufacturing Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Lean manufacturing Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

SMBG-EDUNIVERSAL Dossier de presse

SMBG-EDUNIVERSAL Dossier de presse SMBG-EDUNIVERSAL Dossier de presse Classement SMBG 2012-2013 des Meilleurs Licences, Bachelors et Grandes Ecoles Post-Bac / Post-Prépa Contact : Marie-Anne BINET Responsable des classements SMBG-EDUNIVERSAL

Plus en détail

Avis n 2011/11-02 relatif à l habilitation de Télécom Paris Tech à délivrer des titres d ingénieur diplômé

Avis n 2011/11-02 relatif à l habilitation de Télécom Paris Tech à délivrer des titres d ingénieur diplômé Avis n 2011/11-02 relatif à l habilitation de Télécom Paris Tech à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet : A : examen de l habilitation arrivant à échéance en phase avec le calendrier national

Plus en détail

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Mention : METIERS S LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Domaine : Spécialité : Volume horaire étudiant : Niveau : MASTER 2 année ARTS LETTRES LANGUES ET VEILLE DOCUMENTAIRE INTERNATIONALE M2 120 ES 120 h 48/78

Plus en détail

Lycée Emile Combes - Pons. L'Université de La Rochelle (ULR) Orientation Réorientation Insertion Offre de formation 2012-2017.

Lycée Emile Combes - Pons. L'Université de La Rochelle (ULR) Orientation Réorientation Insertion Offre de formation 2012-2017. Lycée Emile Combes - Pons L'Université de La Rochelle (ULR) Orientation Réorientation Insertion Offre de formation 2012-2017 13 septembre 2013 Rencontre Lycée E. Combes, Pons Notre établissement Nos étudiants

Plus en détail

Licence Chimie et procédés

Licence Chimie et procédés Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Chimie et procédés Université Joseph Fourier Grenoble - UJF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Banque - Conseiller clientèle particulier de l Université d'avignon et des Pays de Vaucluse Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

LICENCE MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2014 2015

LICENCE MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2014 2015 LICENCE Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES Mention : ARTS DU SPECTACLE Tronc commun : L1-L2-L3 Parcours : Spectacle et musique Numéro d accréditation : [20140588] Régime : formation initiale et formation

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Génie logiciel, système d'information de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

Public. Débouchés. Les atouts du Master PIC. Statistiques des débouchés 22 % 16 % 10 % 14 % 38 % Entreprise Start-up Thèse.

Public. Débouchés. Les atouts du Master PIC. Statistiques des débouchés 22 % 16 % 10 % 14 % 38 % Entreprise Start-up Thèse. Contexte et enjeux Public Le management de l innovation, un champ en pleine mutation - Les thématiques des stratégies d innovation, de la conception des produits, de l organisation et de la conduite des

Plus en détail

Bourses internationales de master de l Université Paris-Saclay.

Bourses internationales de master de l Université Paris-Saclay. Bourses internationales de master de l Université Paris-Saclay. Appel à candidatures étudiants internationaux mobilité entrante - Année universitaire 2015-2016 L Université Paris-Saclay souhaite promouvoir

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Relevé de Conclusions Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire Réunion du 26 mai 2008 ORSAY

Relevé de Conclusions Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire Réunion du 26 mai 2008 ORSAY Service des Conseils Orsay, le 27 mai 2008 Bât. 300 91405 ORSAY cedex 01.69.15.61.02. 01.69.15.43.32. e-mail : service.conseils@u-psud.fr N/Réf. : MC/CD n 056/08 Relevé de Conclusions Conseil des Etudes

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

Cycle I.T.I. Formation par l Apprentissage et la Formation Continue

Cycle I.T.I. Formation par l Apprentissage et la Formation Continue Grande Ecole d Ingénieurs généraliste en électronique, informatique et télécommunications Cycle I.T.I. Formation par l Apprentissage et la Formation Continue L ENSEA Etablissement public d excellence Les

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique

Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant

Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles Baromètre 2015 de l ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet Inergie et le mécénat de compétences des groupes Orange et

Plus en détail

MASTER ÉTUDES EUROPEENNES ET INTERNATIONALES PARCOURS PROJETS EUROPEENS

MASTER ÉTUDES EUROPEENNES ET INTERNATIONALES PARCOURS PROJETS EUROPEENS MASTER ÉTUDES EUROPEENNES ET INTERNATIONALES PARCOURS PROJETS EUROPEENS Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation Nature de la formation : Diplôme national de l'enseignement supérieur

Plus en détail

MASTER 2 MENTION SCIENCE POLITIQUE, PARCOURS OPÉRATEUR EN COOPÉRATION INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT

MASTER 2 MENTION SCIENCE POLITIQUE, PARCOURS OPÉRATEUR EN COOPÉRATION INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT MASTER 2 MENTION SCIENCE POLITIQUE, PARCOURS OPÉRATEUR EN COOPÉRATION INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion

Plus en détail

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr IAE La Rochelle Ecole universitaire de management iae.univ-larochelle.fr L EDITO Thierry Poulain-Rehm Directeur de l IAE La Rochelle Vincent Taveau Président du conseil de l IAE La Rochelle Avec un environnement

Plus en détail

Les bonnes questions à se poser.

Les bonnes questions à se poser. novembre 2009 Les bonnes questions à se poser. Qu est-ce qui me plaît dans la vie? Qu est-ce que j aime faire? Quelles matières me plaisent le plus? Dans lesquelles suisje le plus à l aise? Puis-je progresser?

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et commercialisation des produits de la filière forestière

Licence professionnelle Gestion et commercialisation des produits de la filière forestière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et commercialisation des produits de la filière forestière Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE. HOTELLERIE ET TOURISME Spécialité : Management des Entreprises de l Hôtellerie et de la restauration

LICENCE PROFESSIONNELLE. HOTELLERIE ET TOURISME Spécialité : Management des Entreprises de l Hôtellerie et de la restauration LICENCE PROFESSIONNELLE HOTELLERIE ET TOURISME Spécialité : Management des Entreprises de l Hôtellerie et de la restauration Arrêté d habilitation : 20044176 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES FORMATION

Plus en détail

Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI)

Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI) Université Pierre Mendes France- Grenoble- UPMF Campagne

Plus en détail

Université IUT Lycée

Université IUT Lycée DE médecine spécialisée DE médecine spécialisée DE médecine générale > Diplôme professionnel > Qualification > meilleure insertion professionnelle Doctorat Diplôme d école IEP, Archi, Arts, Vente 3/ 6

Plus en détail

Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle»

Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle» Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle» de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et

Plus en détail

Licence professionnelle METINET : Concepteur et Gestionnaire de Sites Internet

Licence professionnelle METINET : Concepteur et Gestionnaire de Sites Internet Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle METINET : Concepteur et Gestionnaire de Sites Internet Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université de Cergy-Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

BILAN DES CONCOURS 2012 : ECRICOME TOUJOURS UNE REFERENCE

BILAN DES CONCOURS 2012 : ECRICOME TOUJOURS UNE REFERENCE BILAN DES CONCOURS 2012 : ECRICOME TOUJOURS UNE REFERENCE Les concours 2012 des Grandes Ecoles de Management de la banque d épreuves ECRICOME ont été marqués par plusieurs faits notoires : Le concours

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Informatique de l Université Paris 6 - Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-201 Section des Formations

Plus en détail

Master Management, innovation, technologie

Master Management, innovation, technologie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management, innovation, technologie Université Pierre Mendes France- Grenoble- UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études.

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. GENERALITES Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. Des poursuites d études peuvent être envisagées dans différents types de

Plus en détail

APRES LA SECONDE. Choisir une série de Baccalauréat

APRES LA SECONDE. Choisir une série de Baccalauréat APRES LA SECONDE Choisir une série de Baccalauréat Permanences des Conseillères d Orientation Psychologues Au lycée: Mme REY Moeragi Le lundi: 7h30-14h Mme HUYEZ Sylvie Le jeudi de 7h15 à 15h Prendre RDV

Plus en détail

LUNDI DE LA SORBONNE : 29 MARS 2010 INGENIEUR PAR LA VOIE UNIVERSITAIRE : DES PARCOURS SINGULIERS POUR UN TITRE

LUNDI DE LA SORBONNE : 29 MARS 2010 INGENIEUR PAR LA VOIE UNIVERSITAIRE : DES PARCOURS SINGULIERS POUR UN TITRE LUNDI DE LA SORBONNE : 29 MARS 2010 INGENIEUR PAR LA VOIE UNIVERSITAIRE : DES PARCOURS SINGULIERS POUR UN TITRE Quelques chiffres pour commencer : en 2007/2008 les étudiants en écoles universitaires d

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Concepteur et intégrateur web et mobiles de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

2014-2017. DUT Gestion Logistique et Transport. Organisation des études. Un passeport pour l étranger & formation bilingue.

2014-2017. DUT Gestion Logistique et Transport. Organisation des études. Un passeport pour l étranger & formation bilingue. Institut Universitaire de Technologie GLT Gestion Logistique & Transport Place Robert Schuman - BP 4006 76610 Le Havre 02.32.74.46.00 - Fax 02.32.74.46.71 Secrétariat administratif iut-sec-glt@univ-lehavre.fr

Plus en détail

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr Dans un parc de 17 ha 2160 élèves 560 internes 9 sections post-bac 21 classes de terminale

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

LA REFORME LMD EN COTE D IVOIRE :

LA REFORME LMD EN COTE D IVOIRE : LA REFORME LMD EN COTE D IVOIRE : Mise en œuvre et enjeux Pr Viviane KROU ADOHI Directeur Général de l Enseignement Supérieur Abidjan, février 2012 1 Définition LICENCE (bac +3) INTRODUCTION MASTER (bac+5)

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : UFR SHS Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Métiers de la gestion et de la comptabilité : responsable de portefeuille clients en cabinet d'expertise Numéro

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion patrimoniale et immobilière

Licence professionnelle Gestion patrimoniale et immobilière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion patrimoniale et immobilière Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et gestion commerciale de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : UFR SHS Domaine : Droit Economie Gestion Mention : Organisation et gestion des établissements hôteliers et de restauration Parcours : Management des entreprises de

Plus en détail

Dossier de presse mardi 14 janvier 2014 FUN FRANCE UNIVERSITÉ NUMÉRIQUE. enseignementsup-recherche.gouv.fr @ministereesr @universite_num

Dossier de presse mardi 14 janvier 2014 FUN FRANCE UNIVERSITÉ NUMÉRIQUE. enseignementsup-recherche.gouv.fr @ministereesr @universite_num Dossier de presse mardi 14 janvier 2014 FUN FRANCE UNIVERSITÉ NUMÉRIQUE enseignementsup-recherche.gouv.fr @ministereesr @universite_num DOSSIER DE PRESSE - 14 JANVIER 2014 SOMMAIRE CONTEXTE...........

Plus en détail