REEDUCATION DES TENDONS FLECHISSEURS. Les tendons fléchisseurs. Les tendons fléchisseurs. Les tendons fléchisseurs 23/05/2012 LES TENDONS FLECHISSEURS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REEDUCATION DES TENDONS FLECHISSEURS. Les tendons fléchisseurs. Les tendons fléchisseurs. Les tendons fléchisseurs 23/05/2012 LES TENDONS FLECHISSEURS"

Transcription

1 REEDUCATION DES TENDONS FLECHISSEURS Docteur Anne Foisneau-Lottin, Docteur Didier Pétry, Colette Gable, Ergothérapeute, Cécile Lechaudel, Kinésithérapeute, Hôpital Jeanne d Arc - IRR NANCY LES TENDONS FLECHISSEURS RISQUES Choix de la technique de rééducation les 4 premières semaines post-opératoires fonction : Ruptures tendineuses Adhérences péritendineuses Étendue de la lésion Zone chirurgicale Type de suture Aptitude et disponibilité du patient Nombre de lésions pédiculaires associées Syndrome inflammatoire Choix de la technique de rééducation les 4 premières semaines post-opératoires nécessite : PEC en rééducation Entre J2 et J4 post-opératoire (zones 1 à 3) Information et éducation du patient Évaluation de son aptitude à réaliser une auto mobilisation et sa disponibilité pour un suivi Surveillance 1 fois par semaine Déroulement de la rééducation Phase 1 de J1 à J28 ou S1 à S4 Phase 2 de J29 à J42 ou S5 à S6 Phase 3 de J43 à J56 ou S7 à S8 Phase 4 de J57 à J84 ou S9 à S12 1

2 Phase 1 Kinésithérapie (S1-S4) De J2 à J28 S1 à S4 comprise les 4 premières semaines postopératoires Mobilisation précoce protégée ou Immobilisation Mobilisation précoce protégée Diminuer les adhérences péritendineuses Améliorer la cicatrisation intrinsèque Améliorer la qualité de la surface de glissement Augmenter la résistance de la suture à la traction Mobilisation précoce protégée Les techniques de mobilisation : Passive : DURAN Activo-passive : KLEINERT Active : - STRICKLAND ( placé-tenu ) -Active globale - Active analytique de l IPP Mobilisation précoce protégée Passive : DURAN Mobilisations PASSIVES en flexion /extension en auto mobilisations par le patient ou quotidiennes par le kinésithérapeute Mobilisation précoce protégée Activo-passive : KLEINERT Auto-mobilisations PASSIVES en flexion par le rappel élastique ACTIVES en extension Faire coulisser passivement FCS et FCP Prévenir le flexum de l IPP Faire coulisser passivement FCS et FCP 2

3 Mobilisation précoce protégée Active : STRICKLAND Placé-tenu : - utilisation de l effet ténodèse, - flexion des doigts et extension du poignet à 3 simultanément en passif - maintien des doigts fléchis 5 sec en ACTIF. Faire coulisser activement FCP et FCS Course tendineuse active minime Mobilisation précoce protégée Active GLOBALE Auto-mobilisation en flexion active globale en protection de la suture dans l orthèse nécessite une suture solide Faire coulisser activement FCP et FCS Course tendineuse active plus importante Mobilisation précoce protégée Active ANALYTIQUE de l IPP Mobilisation en flexion active de l IPP seule en neutralisant le FCP en position de protection nécessite une suture solide Éviter les adhérences du FCS non lésé fonction de l étendue de la lésion : Lésion < à 70% : mobilisation active non protégée sans résistance (cf. phase 2-S5) Lésion > à 70% : mobilisation précoce protégée fonction de la zone : Les zones topographiques chirurgicales fonction de la zone : Zone 1 et Zone 2 et 3 Mobilisation précoce protégée active et passive Mobilisation précoce protégée passive Immobilisation Zone 4 et 5 Immobilisation +/- lésion nerf médian et/ou ulnaire MPP passive active 3

4 fonction du type de suture : les techniques de sutures Principes généraux Un point principal - Suture «classique» : Tsugé, Kessler - Suture «multibrins» : point de Dausse - Réinsertion par pull-out sutures solides mobilisation active globale en post-op Un surjet périphérique péritendineux Le point axial de Tsuge Point en cadre de Kessler, modifié Tajima Suture multi-brins de Dausse Le pull-out (pour la zone 1): amarrage sur l ongle, permet une mobilisation active globale immédiate Autorise la mobilisation active post-opératoire 4

5 fonction De l aptitude du patient : Inaptitude : Duran par un kinésithérapeute ou immobilisation fonction du nombre de pédicules vasculo-nerveux atteints : 2 pédicules atteints : immobilisation 15 jours 1 pédicule atteint : mobilisation précoce protégée, respect d un flexum de 15 de l IPP les 15 premiers jours avec un syndrome inflammatoire : Long fléchisseur du pouce : Zone T1, T2 et T3 Duran seul initialement Suture classique : MPP passive + Strickland (si placé-tenu efficace) ou MPP passive ou Immobilisation Suture multibrin : MPP passive et active globale 3 6 de flexion Appareillage : (S1 à S4) Orthèse de PROTECTION poignet fléchi Orthèse de protection pour une suture classique de fléchisseurs d un doigt Poignet fléchi à 3 MP fléchies à 6 IP étendues Sutures classiques 5

6 6 Appareillage : (S1 à S4) Orthèse de PROTECTION poignet en rectitude Poignet à MP fléchies à 6 IP étendues Réinsertions par pull-out. Sutures multi-brins Orthèse de protection pour une suture du long fléchisseur du pouce 3 2 Orthèse à porter 4 semaines post op. - Poignet : 3 de flexion. -1er méta dans le prolongement du radius. - MP : 2 de flexion. - IP étendue. - Doigts longs libres. Orthèse de protection pour une suture du long fléchisseur du pouce 6 3 Appareillage : (S1 à S4) Orthèse de KLEINERT lésion de l index : seul doigt sera ramené en flexion passive par le système élastique. lésion des 3 autres doigts longs : rappel passif pour les 3 derniers doigts. - Poignet placé en flexion à 3. - MP de tous les doigts longs fléchies de 60 à 7. - Inclinaisons proches de. - Pouce libre. - Orthèse à porter 4 semaines post op. Orthèse de Kleinert Ergothérapie (S1 S4) Phase de protection de la suture Éducation du patient quant à la nécessité de la «non utilisation» de sa main lésée : «N utilisez en aucun cas votre main opérée, même les doigts qui n ont pas été réparés» 6

7 Phase 2 De J29 à J42 S5 à S6 comprise Kinésithérapie (S5-S6) Flexion ACTIVE prudente, Sans résistance. Dissociation des tendons superficiels et profonds. Récupération progressive de l extension 6 Appareillage: (S5 à S6) Orthèse de protection Stabilisation de poignet + auvent dorsal amovible Orthèse palmaire : pour aider à recréer une synergie normale entre les fléchisseurs de doigts et les extenseurs de poignet. -Auvent dorsalremis toutes les nuits, et en dehors des séances de rééducation dans les situations à risque. J + 4 semaines post suture fléchisseurs doigt long Appareillage: (S5 à S6) Orthèse d enroulement (globale ou anneau d enroulement) J + 4 semaines post suture long fléchisseur du pouce Si déficit articulaire de flexion PASSIVE A porter 10 à 20 minutes toutes les heures, le jour - 7

8 Ergothérapie : (S5-S6) Phase d intégration psychomotrice Actualisation des consignes de protection: Utilisation de la main lésée dans les activités de vie quotidienne ne nécessitant pas de force (se laver, manger, s habiller, écrire.). Réintégration du schéma psychomoteur Phase 3 De J43 à J 56 S7 à S8 comprise Kinésithérapie (S7-S8) Flexion active contre RESISTANCE progressive Extension active et passive GLOBALE du poignet et des doigts (pour faire lâcher les adhérences) Appareillage: (S6-S7) Orthèse dynamique d extension, poignet en rectitude, MP fléchies à 7, tractant sur P2 Si -flexum d origine articulaire des IPP > 2 (valeur du flexum identique, MP fléchie ou MP tendue) A porter la nuit, 6 à 8 heures d affilée Appareillage (S7-S8) Orthèse dynamique d extension poignet à, MP à, tractant sur P3 Appareillage (S7-S8) Orthèse dynamique d extension poignet à, MP à, tractant sur P3 Si adhérences des tendons fléchisseurs (flexum d IPP présent MP tendues, réductible MP fléchies) Possibilité de mise en tension des tendons à partir de S7 Orthèse à porter la nuit 6 à 8 heures d affilée. 8

9 Ergothérapie : (S7-S8) Phase de récupération fonctionnelle Récupération des amplitudes en flexion / extension en sollicitant une bonne circulation du tendon sur sa longueur de course maximale. Tonification de l ensemble musculo-tendineux Phase 4 De J 57 à J 84 S9 à S12 comprise Kinésithérapie (S9-S12) Récupération des amplitudes articulaires déficitaires Lutte contre les adhérences tendineuses Tonification musculo tendineuse Ergothérapie : (S9 à S12) Phase de ré entraînement Niveau d exigence dicté par les besoins personnels. Priorité à la reprise du travail antérieur : Développement de la force de préhension et de l endurance. Développement de la dextérité. Développement de la coordination bimanuelle. Conclusion Une rééducation adaptée et suivie Durée de rééducation 2,5 à 3 mois au mieux, jusqu à 2 ans (ténolyse, greffes) Intérêt du protocole actif pour suture multibrin (étude GEM 2007), randomisée, 30 patients, zone 2, lésion isolée FCP +/- FCS, à 6 mois : meilleure mobilité active, délais de reprise du travail identique (3,3 mois), moins de rupture et de ténolyse. Docteur Anne Foisneau-Lottin Docteur Didier Pétry Colette Gable, Ergothérapeute Cécile Lechaudel, Kinésithérapeute Nous vous remercions pour votre attention 9

10 fonction de la zone : Suture classique : Zone 1 (FCP seul ) Duran + Strickland + mobilisation active analytique IPP Réinsertion par Pull-out : Duran +/- Strickland + mobilisation active analytique IPP + mobilisation active globale fonction de la zone : Zones 2 et 3 Suture classique : Duran + Strickland ou Kleinert Suture multi-brins : Duran + Strickland + mobilisation active globale Long fléchisseur du pouce : Zone T1, T2 et T3 Suture classique : Duran ou Immobilisation ou Duran + Strickland (placé-tenu souvent inefficace) Réinsertion par Pull-out : Duran + mobilisation active globale +/- Strickland Appareillage: (S6) Orthèse dynamique d extension, poignet en rectitude, MP fléchies à 7, tractant sur P2 Si flexum d origine articulaire des IPP > 2 (valeur du flexum - identique, MP fléchie ou MP tendue) A porter la nuit, 6 à 8 heures d affilée Choix de la technique de rééducation les 4 premières semaines post-opératoires nécessite : Information et éducation du patient Évaluation de son aptitude à réaliser une auto mobilisation et sa disponibilité pour un suivi Surveillance 1 fois par semaine 10

REEDUCATION RISQUES APRES LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS. Adhérences péritendineuses LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS

REEDUCATION RISQUES APRES LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS. Adhérences péritendineuses LESIONS DES TENDONS EXTENSEURS REEDUCATION APRES LESIONS RISQUES DES TENDONS Dr A. FOISNEAU LOTTIN, C. GABLE, Dr D. PETRY, C. LECHAUDEL HJA Dommartin les toul IRR NANCY Ruptures tendineuses Distension de la suture Adhérences péritendineuses

Plus en détail

LES ORTHÈSES DE LA MAIN

LES ORTHÈSES DE LA MAIN DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Nancy : 18-19-20 mars 2009 Coordonnateurs : Pr JM André, Pr J. Paysant, Dr N. Martinet Titre : Orthèses

Plus en détail

Service de Médecine Physique et de Réadaptation I.R.R. Hôpital Jeanne d Arc 54201 DOMMARTIN LES TOUL 06/2003 - - 1 -

Service de Médecine Physique et de Réadaptation I.R.R. Hôpital Jeanne d Arc 54201 DOMMARTIN LES TOUL 06/2003 - - 1 - !"#$ %&' ()&$ *( !! Introduction 2 Définition des techniques de mobilisation des doigts 6 Bibliographie 7 Schémas 9 Tableaux : protocoles de réadaptation 15 Tableaux : choix de la technique de rééducation

Plus en détail

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 C. Gable - DUHAM 2010 Les orthèses provisoires en pathologie traumatique LES FRACTURES DIGITALES LA MAIN COMPLEXE LES ENTORSES DIGITALES Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 Colette Gable,

Plus en détail

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants!

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Quelques chiffres: On estime les accidents de la main à environ 1 400 000 par an en France Dont 620 000 considérés comme grave. 1/3 des accidents

Plus en détail

DE LA PLAIE FRANCHE, NON CONTUSE, SANS DEVASCULARISATION... A LA PLAIE COMPLEXE, CONTUSE, AVEC DEVASCULARISATION, DILACERATION DES TISSUS...

DE LA PLAIE FRANCHE, NON CONTUSE, SANS DEVASCULARISATION... A LA PLAIE COMPLEXE, CONTUSE, AVEC DEVASCULARISATION, DILACERATION DES TISSUS... DE LA PLAIE FRANCHE, NON CONTUSE, SANS DEVASCULARISATION... CONTROLLED ACTIVE FLEXION MOBILISATION ( M. F. A. P. ) ASSOCIATED WITH MODIFIED KLEINERT S TECHNIQUE ( After primary repair of flexor tendons

Plus en détail

Les tendons fléchisseurs. Les tendons fléchisseurs. Orthèses et Rééducation. après des lésions tendineuses de la main. Fléchisseurs & Extenseurs

Les tendons fléchisseurs. Les tendons fléchisseurs. Orthèses et Rééducation. après des lésions tendineuses de la main. Fléchisseurs & Extenseurs DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Nancy : 5-6-7 avril 2006 Coordonnateurs : Pr JM André, J Paysant, N Martinet Titre : Appareillage dans

Plus en détail

REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU

REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU 1 Rééducation adaptée aux tendons réparés 2 3 4 Pressions dans l éspace sous acromial en fonction des actions musculaires lors de l

Plus en détail

Reeducação pós cirurgia de lesões tendões flexores

Reeducação pós cirurgia de lesões tendões flexores Congresso Europeu de Reeducação Membro Superior 4 5 Abril 2014 Reeducação pós cirurgia de lesões tendões flexores Claude Le Lardic Institut de la Main Nantes Atlantique Société Française de Rééducation

Plus en détail

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER digitales Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing -

Plus en détail

Correction de la griffe ulnaire et Restauration de la flexion en volet des doigts longs

Correction de la griffe ulnaire et Restauration de la flexion en volet des doigts longs Correction de la griffe ulnaire et Restauration de la flexion en volet des doigts longs Dr Bertrand Bauer Hôpital privé d Antony Clinique de la main de Paris drbertrandbauer.fr 1 Paralysie ulnaire des

Plus en détail

Principes Généraux de Réalisation d'une Orthèse

Principes Généraux de Réalisation d'une Orthèse 1 Elaboration d'une orthèse Principes Généraux de Réalisation d'une Orthèse Pour réaliser une orthèse, il est nécessaire d'avoir une prescription médicale car une orthèse est un agent thérapeutique. Il

Plus en détail

Bilan articulaire de la main et du poignet. Colette Gable - Ergothérapeute CDS IFE Nancy - 1ère année 2008/2009

Bilan articulaire de la main et du poignet. Colette Gable - Ergothérapeute CDS IFE Nancy - 1ère année 2008/2009 Bilan articulaire de la main et du poignet Colette Gable - Ergothérapeute CDS IFE Nancy - 1ère année 2008/2009 Bilan articulaire Il va servir à déterminer les limitations qui peuvent gêner la fonction

Plus en détail

Imagerie des tendons du poignet et de la main

Imagerie des tendons du poignet et de la main Imagerie des tendons du poignet et de la main Philippe MATHIEU G.Morvan, M.Wybier Wybier,, V.Vuillemin-Bodaghi Vuillemin-Bodaghi, J.Busson 5 rue Alfred Bruneau, Paris Imagerie des tendons du poignet et

Plus en détail

Le poignet douloureux chronique. Philippe SAMSON Institut de la Main et du Membre Supérieur Clinique Monticelli - Marseille

Le poignet douloureux chronique. Philippe SAMSON Institut de la Main et du Membre Supérieur Clinique Monticelli - Marseille Le poignet douloureux chronique Philippe SAMSON Institut de la Main et du Membre Supérieur Clinique Monticelli - Marseille Squelette Squelette! Avant-bras: -! Radius Squelette! Avant-bras: -! Radius -!

Plus en détail

Tendons fléchisseurs en zone II : Réparation et rééducation Méthodes actuelles et évolution des idées

Tendons fléchisseurs en zone II : Réparation et rééducation Méthodes actuelles et évolution des idées DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE RÉÉDUCATION ET D APPAREILLAGE EN CHIRURGIE DE LA MAIN 2001-2003 Université Joseph Fourier Faculté de médecine de Grenoble C.H.U de Grenoble Professeur F. Moutet Tendons fléchisseurs

Plus en détail

Ruptures sous-cutanées des tendons extenseurs de la main

Ruptures sous-cutanées des tendons extenseurs de la main Orthopédie/89 Entretiens de Bichat Chirurgie 11 sept. 2000 Amphi C 14 h 15 Ruptures sous-cutanées des tendons extenseurs de la main E. Masmejean*, F. Téboul*, Y. Le Bellec*, J.Y. Alnot* **** Département

Plus en détail

LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ET REDUCATION. Dr B VESSELLE

LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ET REDUCATION. Dr B VESSELLE LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ET REDUCATION Dr B VESSELLE Ouverte : Point fixe proximal Chaîne Fermée : Point fixe distal Totale Interne -moyenne - externe Course Contraction musculaire MODALITES DE LA CONTRACTION

Plus en détail

REEDUCATION DE LA MAIN EN PRATIQUE COURANTE

REEDUCATION DE LA MAIN EN PRATIQUE COURANTE REEDUCATION DE LA MAIN EN PRATIQUE COURANTE Claude Le Lardic Masseur Kinésithérapeute Orthésiste Membre de la Société Française de Rééducation de la Main RESEAU PREVENTION MAIN EST PARISIEN Décembre 2006-0

Plus en détail

La rupture des poulies des fléchisseurs chez le grimpeur

La rupture des poulies des fléchisseurs chez le grimpeur Fédération française de la montagne et de l escalade Commission Médicale La rupture des poulies des fléchisseurs chez le grimpeur F. Moutet, S. Gnecchi Pour permettre l enroulement complet et puissant

Plus en détail

Actes du colloque HANDITEC du 18 mai 2001 Maintien et retour à domicile des personnes porteuses de polyarthrite rhumatoïde

Actes du colloque HANDITEC du 18 mai 2001 Maintien et retour à domicile des personnes porteuses de polyarthrite rhumatoïde Actes du colloque HANDITEC du 18 mai 2001 Maintien et retour à domicile des personnes porteuses de polyarthrite rhumatoïde 1 ORTHESES ET AIDES TECHNIQUES M. Romain Praticien Hospitalier Service de Réadaptation

Plus en détail

Réalisation d un Cdrom destiné aux patients après ténolyse des tendons fléchisseurs de la main en zone I à III.

Réalisation d un Cdrom destiné aux patients après ténolyse des tendons fléchisseurs de la main en zone I à III. MINISTERE DE LA SANTE REGION LORRAINE INSTITUT LORRAIN DE FORMATION EN MASSO-KINESITHERAPIE DE NANCY. Réalisation d un Cdrom destiné aux patients après ténolyse des tendons fléchisseurs de la main en zone

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN

LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN Dr. D. Guinard Au niveau de la main, nous pouvons rencontrer des lésions analogues à celles rencontrées au niveau de toutes les articulations ainsi qu'au

Plus en détail

Appareillage provisoire de la main. De la prescription à la réalisation

Appareillage provisoire de la main. De la prescription à la réalisation Appareillage provisoire de la main De la prescription à la réalisation Colette Gable, Ergothérapeute CDS IRR Nancy DUHAM 2010 Démarche à partir de la prescription 1 Quel module de base? Palmaire Dorsal

Plus en détail

Mobilité analytique des doigts

Mobilité analytique des doigts Au niveau de l IPP la flexion est d environ 100 Au niveau de l IPD la flexion est un peu inférieure à l angle droit, environ 85 pour Desgeorges et Oberlin 85 Glissement distal Ce sont les structures situées

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE REGION LORRAINE INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINESITHERAPIE DE NANCY. INTERETS DE LA REEDUCATION PRECOCE

MINISTERE DE LA SANTE REGION LORRAINE INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINESITHERAPIE DE NANCY. INTERETS DE LA REEDUCATION PRECOCE MINISTERE DE LA SANTE REGION LORRAINE INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINESITHERAPIE DE NANCY. INTERETS DE LA REEDUCATION PRECOCE APRES POSE D ARTHROPLASTIES DIGITALES NEUFLEX : ETUDE RETROSPECTIVE DU BILAN

Plus en détail

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Introduction Kinésithérapie Dénervation Arthrolyse - Artholyse chirurgicale - Artholyse + ligamentotaxis

Plus en détail

Brûlures de l enfant

Brûlures de l enfant Brûlures de l enfant Epidémiologie 3 e rang des accidents de l enfant 0-4 ans ; moyenne 2 ans ; garçons +++ Etiologies Brûlures thermiques : o Ebouillantage ; projection ; immersion ; flammes, incendies,

Plus en détail

Evaluation du coude OBSERVATION. Ne pas oublier d intégrer l observation globale du patient (voir évaluation de l épaule)

Evaluation du coude OBSERVATION. Ne pas oublier d intégrer l observation globale du patient (voir évaluation de l épaule) Evaluation du coude Examen subjectif Examen objectif 1. Observation du patient - Dynamique - Statique 2. Evaluation des mouvements actifs - Mvts fonctionnels - Goniométrie 3. Evaluation des mouvements

Plus en détail

Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012

Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012 Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012 S étirer : Pourquoi? Les étirements ont un rôle préventif important : ils préparent la musculature, favorisent la récupération et permettent d'éviter

Plus en détail

À PROPOS DES LAMBEAUX DIGITAUX POUR PERTE DE SUBSTANCE PULPAIRE ET UNGUÉALE

À PROPOS DES LAMBEAUX DIGITAUX POUR PERTE DE SUBSTANCE PULPAIRE ET UNGUÉALE À PROPOS DES LAMBEAUX DIGITAUX POUR PERTE DE SUBSTANCE PULPAIRE ET UNGUÉALE DOCTEUR PHILIPPE PELISSIER BORDEAUX FRANCE En présence d une perte de substance, digitale en particulier, tous les moyens de

Plus en détail

1)-Quelles sont les phases et les modes de la cicatrisation tendineuse?

1)-Quelles sont les phases et les modes de la cicatrisation tendineuse? Dr MIGAOU HOUDA Mme X âgée de 27 ans Sans antécédents particuliers, MCA de physique chimie, Accident domestique : (plaie par couteau en regard de la face palmaire de la phalange proximale des doigts longs

Plus en détail

Galloy Didier Institut de la main Paris

Galloy Didier Institut de la main Paris Lésions des tendons fléchisseurs des doigts longs: principes de rééducation et appareillage Galloy Didier Institut de la main Paris Plan de présentation Physio pathologie Définition des zones de lésions

Plus en détail

La spasticité - quelle prise en charge?

La spasticité - quelle prise en charge? AVC, TCC et maladies neurologiques : Développer et actualiser notre pratique soignante Plan Introduction La spasticité - quelle prise en charge? Présentation clinique et retentissement Traitement Résumé

Plus en détail

INFORMATIONS DESTINÉES AUX PATIENTS OPÉRÉS DE LA COIFFE DES ROTATEURS

INFORMATIONS DESTINÉES AUX PATIENTS OPÉRÉS DE LA COIFFE DES ROTATEURS INFORMATIONS DESTINÉES AUX PATIENTS OPÉRÉS DE LA COIFFE DES ROTATEURS DESCRIPTION DU GESTE CHIRURGICAL 0-6 SEMAINES: PHASE DE REPOS Vous allez bientôt bénéficier d une réparation de la coiffe des rotateurs.

Plus en détail

PROPHYLAXIE DES TENDINOPATHIES CHEZ LE VIOLONISTE

PROPHYLAXIE DES TENDINOPATHIES CHEZ LE VIOLONISTE PROPHYLAXIE DES TENDINOPATHIES CHEZ LE VIOLONISTE Analyse ostéopathique positionnelle et conseils pratiques PLAN Les tendinopathies : définitions (tableau) Posture et mobilité du violoniste - Analyse des

Plus en détail

Prise en charge rééducative du pied post-opératoire: exemples pratiques

Prise en charge rééducative du pied post-opératoire: exemples pratiques DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et podologie Montpellier: 13, 14 et 15 juin 2007 Coordonnateurs : Pr C. Hérisson Titre : Prise en charge rééducative

Plus en détail

TMS : LES TENDINOPATHIES DU POIGNET ET DE LA MAIN

TMS : LES TENDINOPATHIES DU POIGNET ET DE LA MAIN TMS : LES TENDINOPATHIES DU POIGNET ET DE LA MAIN Dr D. Guinard, Pr Régis LEGRE Service de chirurgie de la main et réparatrice des membres APHM. CHU Conception Marseille SOS MAINS MARSEILLE TENDINOPATHIES

Plus en détail

Veuillez faire parvenir vos commentaires ou suggestions à Dr Sasha Dubrovsky à sasha.dubrovsky@mcgill.ca.

Veuillez faire parvenir vos commentaires ou suggestions à Dr Sasha Dubrovsky à sasha.dubrovsky@mcgill.ca. Lignes directrices pour la prise en charge des fractures à l urgence de L Hôpital de Montréal pour enfants Le présent document a été conçu pour aider les médecins de notre département d urgence de soins

Plus en détail

Plaies des Tendons Fléchisseurs M. JUVENSPAN C.DUMONTIER V. BEAUTHIER

Plaies des Tendons Fléchisseurs M. JUVENSPAN C.DUMONTIER V. BEAUTHIER Plaies des Tendons Fléchisseurs M. JUVENSPAN C.DUMONTIER V. BEAUTHIER Tendons fléchisseurs Gravité fonctionnelle Bien comprendre L historique de la suture des fléchisseurs +++ L anatomie La physiologie

Plus en détail

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Les tendinopathies du membre supérieur Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Définition Tendinite : atteinte du tendon Ténosynovite: gaine synoviale, et modification des trajets tendineux.

Plus en détail

Le traitement endoscopique du canal carpien. Dr Jean Luc PELLAT

Le traitement endoscopique du canal carpien. Dr Jean Luc PELLAT Le traitement endoscopique du canal carpien Dr Jean Luc PELLAT Généralités 2 Intervention la plus pratiquée après la chirurgie de la cartaracte À l Instititut : 7 000 interventions endoscopiques en 10

Plus en détail

REEDUCATION DES ARTROPLASTIES DE HANCHE PLAN DU COURS HISTORIQUE 14/12/2010. PROTHESE DE CHARNLEY MACKEE et FARRAR. Gluck en 1890

REEDUCATION DES ARTROPLASTIES DE HANCHE PLAN DU COURS HISTORIQUE 14/12/2010. PROTHESE DE CHARNLEY MACKEE et FARRAR. Gluck en 1890 REEDUCATION DES ARTROPLASTIES DE HANCHE PLAN DU COURS Historique et différents types de prothèses Indications Complications Rééducation 1ere intention Reprises chirurgicales Après complications Cas particuliers

Plus en détail

Amputations partielles traumatiques de la main. Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy

Amputations partielles traumatiques de la main. Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy Amputations partielles traumatiques de la main Colette Gable - Ergothérapeute CDS - IRR Nancy Amputations partielles de la main Introduction Amputation et répercussions psychologiques Principes de rééducation

Plus en détail

FRACTURES DES MEMBRES SUPERIEURS. Service Orthopédie de Gonesse

FRACTURES DES MEMBRES SUPERIEURS. Service Orthopédie de Gonesse FRACTURES DES MEMBRES SUPERIEURS Service Orthopédie de Gonesse INTRODUCTION Touche les membres non porteurs Limite donc moins l autonomie sauf - Lésions bilatérales - Utilisation de cannes - Sujet âgé

Plus en détail

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab Rappel anatomique! Phalanges: P1 P2 P3 = os longs! Articulations IP = trochléennes un seul degré de liberté. - tête

Plus en détail

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos KINĒ SITHĒ RAPIE DU SPORT Fiche Pratique publiée le 01.10.08 Quelques exercices pour prévenir le mal de dos Par le Docteur Frédéric Maton, médecin du sport. La première étape d une bonne prévention, passe

Plus en détail

Sous la direction de Jean-Yves ALNOT Avec Christophe CHANTELOT, Emmanuel MASMEJEAN

Sous la direction de Jean-Yves ALNOT Avec Christophe CHANTELOT, Emmanuel MASMEJEAN La main dans la polyarthrite rhumatoïde débutant à l âge adulte Sous la direction de Jean-Yves ALNOT Avec Christophe CHANTELOT, Christian FONTAINE, Dominique LE NEN, Emmanuel MASMEJEAN Polyarthrite rhumatoïde

Plus en détail

Curriculum Vitae. Jean-Claude ROUZAUD INSTITUT MONTPELLIERAIN. Clinique Clémentville DE LA MAIN. 25 Rue de Clémentville 34070 MONTPELLIER

Curriculum Vitae. Jean-Claude ROUZAUD INSTITUT MONTPELLIERAIN. Clinique Clémentville DE LA MAIN. 25 Rue de Clémentville 34070 MONTPELLIER Jean-Claude ROUZAUD Curriculum Vitae INSTITUT MONTPELLIERAIN DE LA MAIN Clinique Clémentville 25 Rue de Clémentville 34070 MONTPELLIER 04 67 069 069 (institut) 06 29 42 28 98 (kinés) institutmain@institutmain.fr

Plus en détail

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Service d Orthopédie, d de Traumatologie, de Chirurgie Plastique et Reconstructrice et assistance Main Pr OBERT, Pr GARBUIO, Pr TROPET - C.H.U. Jean

Plus en détail

Les lésions fissuraires du long fléchisseur de l hallux

Les lésions fissuraires du long fléchisseur de l hallux SOFCOT nov. 2003 Les lésions fissuraires du long fléchisseur de l hallux A propos de 7 cas Docteur Eric Toullec, LS Barouk Polyclinique de Bordeaux-Tondu 1er cas : Femme 30 ans consulte pour une douleur

Plus en détail

LE COUDE DU SPORTIF. G Saillant. Saint Tropez- 2005

LE COUDE DU SPORTIF. G Saillant. Saint Tropez- 2005 LE COUDE DU SPORTIF G Saillant Saint Tropez- 2005 Le coude du sportif! Sports spécifiques (force, mobilité, stabilité du coude)! Gestes stéréotypés et répétés (amplitude, vitesse, force)! Facteurs extrinsèques

Plus en détail

Introduction. Fractures des Métacarpiens et des Phalanges. Anatomie. Physiologie. Anatomie. Anatomie. Fréquence+++ Bénins / Séquelles Fonctionnelles

Introduction. Fractures des Métacarpiens et des Phalanges. Anatomie. Physiologie. Anatomie. Anatomie. Fréquence+++ Bénins / Séquelles Fonctionnelles Fractures des et des Phalanges Introduction Fréquence+++ Bénins / Séquelles Fonctionnelles Anatomie: Rapports Os, Tendons, Dynamique articulaire Ph SCHIELE H.I.A. Clermont Tonnerre - C.H.U. Cavale Blanche

Plus en détail

APPROCHE BIOMECANIQUE DU MEMBRE SUPERIEUR CHEZ LE TENNISMAN. Jean-Luc Royer

APPROCHE BIOMECANIQUE DU MEMBRE SUPERIEUR CHEZ LE TENNISMAN. Jean-Luc Royer APPROCHE BIOMECANIQUE DU MEMBRE SUPERIEUR CHEZ LE TENNISMAN Jean-Luc Royer Etudier le tennis en terme d exigences C est évoquer : vitesse - puissance - force - endurance Préparation - technique - mental

Plus en détail

Le coude doit être mobilisé précocement à cause du risque de raideur post-traumatique ou post-opératoire.

Le coude doit être mobilisé précocement à cause du risque de raideur post-traumatique ou post-opératoire. REEDUCATION APRES TRAUMATISMES DU COUDE 1. Domaine Musculo-squelettique 2. Définition Le traumatisme du coude est un accident fréquent lors de la pratique de sports tels que cyclisme, roller, judo, skateboard,

Plus en détail

Attelles de doigt. Supports orthopédiques. Fax : 03 24 52 90 34. www.kinetec.fr. Attelle d extension de doigt Sof Stretch

Attelles de doigt. Supports orthopédiques. Fax : 03 24 52 90 34. www.kinetec.fr. Attelle d extension de doigt Sof Stretch Attelle d extension de doigt Sof Stretch Fournit une force dynamique pour aider à l extension de la ère interphalangienne avec une extension minimum de l articulation métacarpo-phalangienne. Idéale en

Plus en détail

REEDUCATION DE L EPAULE

REEDUCATION DE L EPAULE REEDUCATION DE L EPAULE L épaule est une articulation très particulière à plus d un titre Sa structure osseuse en fait une articulation instable : une tête humérale de gros volume s articule avec une petite

Plus en détail

PANARIS ET PHLEGMONS DES GAINES DIGITALES

PANARIS ET PHLEGMONS DES GAINES DIGITALES PANARIS ET PHLEGMONS DES GAINES DIGITALES 1 C. LAZERGES, B. COULET, M. CHAMMAS Service de chirurgie Orthopédique 2 et Chirurgie de la Main CHU Montpellier Les infections de la main se présentent soit sous

Plus en détail

Conseils généraux avant de réaliser une infiltration

Conseils généraux avant de réaliser une infiltration Conseils généraux avant de réaliser une infiltration Références Ayral X. Les infiltrations. Les techniques. Ed JBH santé, 001. Baron D. Les gestes en rhumatologie. Montpellier, Sauramps Médical, 00. Bardin

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

NE VOUS JETEZ PAS SUR L ICONOGRAPHIE

NE VOUS JETEZ PAS SUR L ICONOGRAPHIE NCB OU TENDINITE? Causes les plus fréquentes de douleur récente de l épaule et du MS PRISE EN CHARGE D UNE NCB ET D UNE TENDINOPATHIE D ÉPAULE? Emmanuel Hoppé Service de Rhumatologie 17 janvier 2013 De

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

J ai mal à la main, j en parle INFORMER

J ai mal à la main, j en parle INFORMER j en parle INFORMER Les maux de mains Qu elle soit d origine tendineuse, osseuse ou musculaire, artérielle ou veineuse, la douleur de la main chez l adulte doit être médicalement suivie afin d en déterminer

Plus en détail

Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal carpien Syndrome du canal carpien Dr Xavier Martinache Qu est ce que le syndrome du canal carpien? Le syndrome du canal carpien correspond à une compression d un gros nerf situé dans la paume de votre main :le

Plus en détail

LES ORTHÈSES DU MEMBRE SUPÉRIEUR ET DE LA MAIN. Dr A. Foisneau-Lottin, Dr D. Pétry, Pr J. Paysant, C. Gable, Dr C. Gavillot, Dr J.M.

LES ORTHÈSES DU MEMBRE SUPÉRIEUR ET DE LA MAIN. Dr A. Foisneau-Lottin, Dr D. Pétry, Pr J. Paysant, C. Gable, Dr C. Gavillot, Dr J.M. LES ORTHÈSES DU MEMBRE SUPÉRIEUR ET DE LA MAIN Dr A. Foisneau-Lottin, Dr D. Pétry, Pr J. Paysant, C. Gable, Dr C. Gavillot, Dr J.M. Galas Cours DES-DIU MPR 2011 PLAN 1. Principes généraux de l appareillage

Plus en détail

Pied neurologique central. F. COROIAN, B. COULET, I. LAFFONT Département MPR CHRU MONTPELLIER

Pied neurologique central. F. COROIAN, B. COULET, I. LAFFONT Département MPR CHRU MONTPELLIER Pied neurologique central F. COROIAN, B. COULET, I. LAFFONT Département MPR CHRU MONTPELLIER Montpellier, 12/06/2013 La marche chez l hémiplégique 94% marchent au terme du séjour en centre spécialisé -73%

Plus en détail

La cicatrisation après lésion du tendon et de la fibre musculaire. Déductions thérapeutiques. Dr C.J.Arnal CRF Pasteur 10 000 TROYES

La cicatrisation après lésion du tendon et de la fibre musculaire. Déductions thérapeutiques. Dr C.J.Arnal CRF Pasteur 10 000 TROYES La cicatrisation après lésion du tendon et de la fibre musculaire Déductions thérapeutiques Dr C.J.Arnal CRF Pasteur 10 000 TROYES PLAN Les collagènes Le tendon, la jonction musculo-tendineuse et ostéotendineuse

Plus en détail

Muscles de l'avant-bras et de la main

Muscles de l'avant-bras et de la main Muscles de l'avant-bras et de la main CHAPITRE PLAN DU CHAPITRE Vue d'ensemble des actions : muscles de l'articulation du coude et des articulations radio-ulnaires, 182 Vue d'ensemble des actions : muscles

Plus en détail

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES Soins infirmiers COMPETENCE 4 Mettre en œuvre des actions à visée diagnostics et thérapeutiques Introduction Traitement en traumatologie majoritairement Quelques

Plus en détail

LES INFILTRATIONS DEFINITION LES QUESTIONS. Dr Patrick FERRAND Mai 2003

LES INFILTRATIONS DEFINITION LES QUESTIONS. Dr Patrick FERRAND Mai 2003 1 LES INFILTRATIONS Dr Patrick FERRAND Mai 2003 DEFINITION Sens strict = injections intra articulaires d un corticoïde. Définition élargie : «infiltrations» = toutes les injections locales d un dérivé

Plus en détail

IMPORTANCE DES ETIREMENTS

IMPORTANCE DES ETIREMENTS IMPORTANCE DES ETIREMENTS L'augmentation de la souplesse est l un des meilleurs moyens de prévention des blessures musculo-tendineuses. L entraînement de la souplesse, par la pratique d étirements avant

Plus en détail

Les points techniques fondamentaux

Les points techniques fondamentaux Les points techniques fondamentaux Module complémentaire arc à poulies Septembre 2011 1 1- La posture Les axes verticaux et horizontaux Les incidences techniques de l allonge Les incidences techniques

Plus en détail

Orthèse lombaire et abdominale

Orthèse lombaire et abdominale Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus)

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus) Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

Fracture du scaphoïde

Fracture du scaphoïde Fracture du scaphoïde Pouvez vous répondre à ces 10 questions? Christian Dumontier SOS Mains saint Antoine Merci à Roure, Herbert 10 Questions Fréquence Signes cliniques Les radios à prescrire Classification

Plus en détail

Usage strictement personnel uniquement. www.lbinder.fr Cours de technologie manuelle

Usage strictement personnel uniquement. www.lbinder.fr Cours de technologie manuelle Usage strictement personnel uniquement www.lbinder.fr Cours de technologie manuelle bibliographie Masso kinésithérapie et thérapie manuelle pratique, Michel DUFOUR, édition MASSON, 2009 La morpho-palpation,

Plus en détail

Ondes de choc et tendinopathies : expérience clinique du CHU de Liège Dr JF KAUX

Ondes de choc et tendinopathies : expérience clinique du CHU de Liège Dr JF KAUX Ondes de choc et tendinopathies : expérience clinique du CHU de Liège Dr JF KAUX Service de Médecine de l Appareil Locomoteur et Traumatologie du Sport SPORTS 2 Protocoles CHU de Liège Ondes de choc radiales

Plus en détail

TRAITEMENT DES RAIDEURS POST- TRAUMATIQUES DES DOIGTS LONGS

TRAITEMENT DES RAIDEURS POST- TRAUMATIQUES DES DOIGTS LONGS Diplôme Inter Universitaire Européen de Rééducation et Appareillage en Chirurgie de la Main TRAITEMENT DES RAIDEURS POST- TRAUMATIQUES DES DOIGTS LONGS Mathieu Vaissier Correcteurs : M.BOUTAN Professeur

Plus en détail

Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission médicale tennis Christian NEAU kinésithérapeute membre de l IRMSHN Xavier BAGUELIN

Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission médicale tennis Christian NEAU kinésithérapeute membre de l IRMSHN Xavier BAGUELIN Le tennis pour les «Seniors +» Analyse des caractéristiques du public +45 ans +55 ans +65 ans Propositions de Préparation Physique spécifique Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission

Plus en détail

Dr: Hamdi BOUBAKER Urgences Monastir

Dr: Hamdi BOUBAKER Urgences Monastir Dr: Hamdi BOUBAKER Urgences Monastir L'application externe d'un tissu de forme et de dimension Variables, disposé en fonction de la région et des buts de son application. Les bandages sont une technique

Plus en détail

L appareillage en neurologie périphérique. Paralysie radiale Paralysie ulnaire Paralysie du médian Paralysie médio ulnaire

L appareillage en neurologie périphérique. Paralysie radiale Paralysie ulnaire Paralysie du médian Paralysie médio ulnaire L appareillage en neurologie périphérique Paralysie radiale Paralysie ulnaire Paralysie du médian Paralysie médio ulnaire Colette Gable, Ergothérapeute CDS IRR Nancy DUHAM 2010 Notions fondamentales Atteinte

Plus en détail

Conférence d Enseignement : Traumatismes des doigts longs en pratique sportive. Didier FONTES (Paris), Bruno LUSSIEZ (Nice)

Conférence d Enseignement : Traumatismes des doigts longs en pratique sportive. Didier FONTES (Paris), Bruno LUSSIEZ (Nice) Conférence d Enseignement : Traumatismes des doigts longs en pratique sportive Didier FONTES (Paris), Bruno LUSSIEZ (Nice) Préambule n Reste-t-il des problèmes dans le diagnostic et le traitement des lésions

Plus en détail

TENDINITES DU GENOU. François PRIGENT. Clinique Saint Louis Poissy

TENDINITES DU GENOU. François PRIGENT. Clinique Saint Louis Poissy TENDINITES DU GENOU François PRIGENT Clinique Saint Louis Poissy Tendinites La cause la plus fréquente de douleur du genou Tendon : 60 à 70 % d eau. Peut s allonger de 5%. Ne croit plus à l âge adulte.

Plus en détail

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT Syndrome du canal carpien Marie-Noémie PLAT ANATOMIE Canal ostéofibreux INEXTENSIBLE Formé par: Une gouttière osseuse postérieure Le ligament annulaire antérieur en avant Contenant: Les tendons des muscles

Plus en détail

De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP

De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP Stages FC EPS - Académie de Corse Bastia 22 novembre 2010 Ajaccio 25 novembre 2010 Formateur M. D. Lucchetti - Lycée G.de Casabianca Bastia 1 2 3 Au

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail

SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS: UNE EXPERIENCE PILOTE DANS LES PAYS DE LA LOIRE

SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS: UNE EXPERIENCE PILOTE DANS LES PAYS DE LA LOIRE SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS: UNE EXPERIENCE PILOTE DANS LES PAYS DE LA LOIRE Yves Roquelaure 1, A Chotard 2, J Guillimin 3, JC Harrigan 4, F Leroux 5, A. Mazoyer 6, C Ha 7, S Cren 8, A Touranchet

Plus en détail

L ARTHROSE, UNE PATHOLOGIE TRÈS FRÉQUENTE APRÈS 60 ANS

L ARTHROSE, UNE PATHOLOGIE TRÈS FRÉQUENTE APRÈS 60 ANS RHIZARTHROSE L ARTHROSE, UNE PATHOLOGIE TRÈS FRÉQUENTE APRÈS 60 ANS France 2010 HOMMES FEMMES TOTAL POPULATION +80 ANS 1 163 569 2 241 460 3 405 029 ARTHROSE 80% 930 855 1 793 168 2 724 023 POPULATION

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX I) INTRODUCTION 1. Le muscle Le muscle est un organe excitable-contractile, extensible visco-élastique, Motricité : - Automatique (marche) - Réflexe (activité stéréotypée,

Plus en détail

Anatomie, Physiologie et Pathologies de l Appareil Extenseur de la Main

Anatomie, Physiologie et Pathologies de l Appareil Extenseur de la Main Mémoire présenté pour l obtention du Diplôme Inter-Universitaire Européen de Rééducation et d'appareillage en Chirurgie de la Main Anatomie, Physiologie et Pathologies de l Appareil Extenseur de la Main

Plus en détail

Les conseils de. Les appareils de cardio-training

Les conseils de. Les appareils de cardio-training Les conseils de Les appareils de cardio-training Aujourd hui, toutes les salles de fitness disposent d une gamme variée d appareils de cardio-training permettant d améliorer sa condition physique dans

Plus en détail

Les immobilisations temporaires Congrès 2014 de l A.I.I.U.Q. Présenté par Jean-François Deschênes

Les immobilisations temporaires Congrès 2014 de l A.I.I.U.Q. Présenté par Jean-François Deschênes Les immobilisations temporaires Congrès 2014 de l A.I.I.U.Q. Présenté par Jean-François Deschênes 1. Principes de base 2. Attelle membre supérieur 3. Attelle membre inférieur 4. Précautions et surveillances

Plus en détail

INTÉRET DE L OPÉRATION DE CAMERA DANS LE TRAITEMENT DU PIED ÉQUIN NEUROLOGIQUE À PROPOS DE 16 CAS

INTÉRET DE L OPÉRATION DE CAMERA DANS LE TRAITEMENT DU PIED ÉQUIN NEUROLOGIQUE À PROPOS DE 16 CAS INTÉRET DE L OPÉRATION DE CAMERA DANS LE TRAITEMENT DU PIED ÉQUIN NEUROLOGIQUE À PROPOS DE 16 CAS M.Boussad, A.Dahdouh, A.Boulahouache, N.Baouane, A.Ikhlef,ML Kanoun (Béjaia, Algérie) INTRODUCTION L opération

Plus en détail

La nouvelle PAC 2014-2020 et ses modalités d application en France

La nouvelle PAC 2014-2020 et ses modalités d application en France La nouvelle PAC 2014-2020 et ses modalités d application en France Gilles Bazin, Professeur AgroParisTech UFR Agriculture comparée et Développement agricole Académie d Agriculture de France 6 novembre

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

SOFARTHRO.com. Réparation arthroscopique de la coiffe des rotateurs par bandelettes ou fils : étude comparative et prospective

SOFARTHRO.com. Réparation arthroscopique de la coiffe des rotateurs par bandelettes ou fils : étude comparative et prospective Réparation arthroscopique de la coiffe des rotateurs par bandelettes ou fils : étude comparative et prospective Boyer P, Bouthors C, Ben Hamida F, Mylle G, Massin P service d orthopédie, Hôpital Bichat

Plus en détail

«Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels»

«Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels» «Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels» Prise en charge précoce et globale des enfants atteints de maladie rare. 3è journée organisée par le réseau

Plus en détail

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule Dr. Jean Aouston Les grands principes de la rééducation 0 Introduction 1 Pathologie et traitement 2 RRF de l épaule opérée 3 Cas clinique

Plus en détail