1 Points d appuis théoriques sur les sports collectifs :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 Points d appuis théoriques sur les sports collectifs :"

Transcription

1 1 Points d appuis théoriques sur les sports collectifs : Les sports collectifs : exemple de situations problèmes «Sport co en milieu scolaire, 1984,Amicale des enseignants d EPS» Du fait de l interaction entre adversaires et partenaires, les sports collectifs sont définis comme des situations problèmes. Les actions des joueurs impliqués dans ces situations sont des tentatives de réponses aux problèmes posés. ( ce problème essentiel n est d ailleurs pas souvent identifié par les élèves alors qu il est fortement ressenti par l enseignant : décalage de représentation) S il y a problème( faire progresser le ballon ), celui-ci est prioritairement posé à l équipe momentanément dominée.or, si la solution trouvée est adéquate (échanger par longue passe), un nouveau problème se trouve ainsi posé à l équipe adverse, à son tour dominée.( Comme les élèves valorisent souvent l attaque, les problèmes défensifs ne sont pas identifiés par les joueurs) Or la circularité «problème - solution» peut se présenter soit de façon régulière,répétitive, non évolutive, stable ( le problème est régulièrement le même du fait des stéréotypes des conduites des élèves, et des actions qu ils privilégient bien souvent de façon non consciente) soit de façon évolutive dynamique où la solution à un problème entraîne l équipe adverse à poser un obstacle d une difficulté supérieure et ainsi de suite ( cascade de problèmes posés plus ou moins intentionnellement) 2 L activité adaptative de l élève en situation de jeu Le joueur, en situation de jeu, développe son activité pour s adapter au rapport de force. Cette activité adaptative oscille constamment entre deux types de procédures mises en œuvre par l enseignant qui sollicite les stratégies personnelles des élèves : Les procédures valorisant la spontanéité en s appuyant sur des réponses disponibles ( pour créer des automatismes) Selon Victor HOST, in revue française de pédagogie, 1978, les stratégies spontanées reposent sur des perceptions immédiates bien souvent stéréotypées et dont les concepts ( conditions de réalisation) sont mal définis et très implicites. Problème initial repéré et non évolutif réponse disponible plus ou moins élaborée répétitive voir stéréotypée. En fait dans les mises en œuvre par l enseignant de procédures pour solliciter les stratégies Les procédures de transformations sollicitant l élaboration de réponses motrices nouvelles du joueur. Selon MACCARIO, in théorie et pratique de l évaluation dans la pédagogie des APS, p 203, «la nature des réactions ou des stratégies d actions déployées par un sujet montre que certaines informations sont privilégiées au détriment d autres ( exple : arbitrage, choix du porteur..) Cette sélection dépend de la signification que le sujet confère à la tâche et ne dépend pas seulement des exigences externes ( critères de réussite fixés ) mais aussi de sa propre perception de ces exigences ( soucis de perfection, de bien faire, de s amuser ).

2 spontanées des élèves, le joueur apprend à repérer dans la situation les éléments auxquels il est habitué; c 'est un apprentissage centré sur la «reconnaissance» Selon Jean BERTCH, in EPS N 1, créativité motrice, les joueurs cherchent à identifier les conditions du déclenchement des réponses motrices qu ils maîtrisent. (ils ne recherche que les problèmes qu ils peuvent résoudre) Christophe VAUTHIER 11/10/07 Cela est particulièrement sensible dans les situations présentant une incertitude pour le sujet. Celle-ci oriente la prise d information déterminant un comportement de type prudent ou risqué, voire une inhibition de l action. L enjeu consiste à apprendre l élève à : - tenter d identifier les informations significatives de la situations pour décider d une stratégie d action adaptée (travail d identification) - Cependant pour être efficace en situation compétitive il va falloir aussi créer des automatismes pour permettre au joueur d anticiper et prendre de l avance sur l adversaire.( travail répétitif pour stabiliser) Los choix de contenus dépendront de la durée effective du cycle et de l articulation éventuelle de plus cycle de sports collectifs. Néanmoins il ne faut pas oublier que selon Linda ALLAL, in l évaluation formative dans un enseignement différencié, coll de Genève,1978 «les informations fournies par la tâche font surgir en même temps des contradictions et des conflits qui nécessite un dépassement de son mode de traitement actuel»( faut-il encore que l élève ait envie de changer!), or selon Weil BARAIS, bull de psycho 368, les élèves n abandonnent pas si facilement leurs connaissances premières. 3 Notion de changement Changer nécessite souvent de se débarrasser de ses automatismes. Mais pour cela, il faut prendre en compte ses émotions. Si l apprentissage élémentaire consiste en une simple modification du comportement, les apprentissages plus décisifs ( profonds) reposent le plus souvent sur une modification des connaissances et des représentations. Dans certains cas, le changement dépasse la simple adaptation ; il sollicite les capacités de réflexion et déclenche des réactions émotionnelles conséquentes.. Abandonner les automatismes ( réactions spontanées) pour changer nécessite souvent une phase de désapprentissage pendant laquelle les performances baissent et les frustrations s accumulent. Selon Jean Luc EMERY, in le rôle des émotions, sciences humaines N 28, 2000, p15, «pour lever les blocages d origine psychologique, pour sortir des comportements automatiques, le repérage et la prise en compte des émotions est un point de départ incontournable» La nécessite des faire des erreurs pour apprendre semble adoptée et défendue par tous, mais qui parle facilement ou fréquemment de ses erreurs? Le jeune enfant n a pas peur de faire des erreurs, mais chez l adolescent et l adulte la détection, la mise à jour de l erreur ternie bien souvent l image de soi! La priorité de nombreuses personnes à donner une image positive d eux même ne facilite pas l apprentissage par essai erreur. L intérêt chez chacun d entre nous est bien souvent de garder le contrôle de la situation. Or, toute situation d apprentissage amène une perte de maîtrise sans garantie de réussite. Dans l apprentissage, la priorité est toujours donnée au contrôle des émotions à court terme. «Pas question de prendre le risque de tomber, de perdre le ballon, de

3 raté ce tir décisif! exemple en sport co, en escalade, à ski, en natation..) L individu préfère adopter un comportement ( savoir faire) plus rassurant dans l immédiat, même s il sait que ce n est pas la bonne méthode pour progresser.( même si on lui dit que son comportement est inadapté à la situation) 4 L émotion : un obstacle à la progression des apprentissages : Ce souci d un contrôle des émotions à court terme est un obstacle fréquent à la progression des apprentissages et au changement.( sauver sa peau, donner une image positive de soi aux autres. )voir en complément Anne HEBRARD, analyse transactionnelle, in EPS 243 Conséquences didactiques : Il faut alors définir des changements intermédiaires, de moindre importance, dont la réussite rapide et l efficacité perçue déclenchent des émotions positives. ( notions de décalage optimal, de situation aménagées, notion de progressivité ) Mais on peut aussi apprendre à travailler sur les émotions pour apprendre à les surmonter. Il s agit pour cela de travailler sur l identification des émotions suscitées par un processus de changement. créer les conditions du stress par des formes particulières de pratique : compétition, enjeu, défis, pression de la note, observation, jugement en direct devant un groupe, un public Selon Frédéric DE KONINJCK, in résister au changement une attitude rationnelle, sciences humaines N 28, 2000, p28, «Tout le monde est prêt à changer rapidement s il y trouve son compte, mais en revanche, on résistera en fonction des risques encourus avec le changement.» ( Quel intérêt ai-je à changer? Qu est-ce qu il y a à gagner? Cette question nous amène à nous demander pourquoi certains élèves sont réticents pour s approprier les contenus ( parfois decontextualisés, perçus sans enjeu à leur yeux) L engagement dans un processus de changement est aussi affaire de motivation. Changer sa façon de jouer pour servir le groupe ou pour s améliorer, devenir plus compétent. Le rôle des émotions Changer (apprentissage ) nécessite souvent de se débarrasser de ses automatismes. Mais pour cela, il faut prendre en compte ses émotions : celles cachées dans les automatismes, mais aussi celles qu éveillent les nouveaux comportements. Exemple : «x» malgré ses qualités, sa bonne volonté et l insistance de son observateur pour qu il améliore sa qualité d écoute, «x» ne change pas. Pour analyser ses difficultés «de communication» «x» doit essayer de décrire ce qu il ressent quand il a un interlocuteur en face à lui. ( sentiment de tension, sentiment diffus de culpabilité) La résistance au changement ne traduit ni un manque de motivation, ni de la mauvaise foi.

4 Si l apprentissage consiste en une simple modification du comportement, les apprentissages les plus décisifs reposent le plus souvent sur une modifications des connaissances et des représentations. La plupart du temps, l homme s adapte spontanément, sans grande émotions. Dans certains cas plus rares, le changement dépasse la simple adaptation ; il sollicitent les capacités de réflexion et déclenche des réactions émotionnelles conséquentes. Abandonner les automatismes nécessite souvent une phase de réapprentissage pendant laquelle les performances baissent et les frustrations se cumulent. En effet les automatisme donnent une grande impression de maîtrise et de contrôle. Pour lever les blocages d origine psychologique, pour sortir des comportements automatiques, le repérage et la prise en compte des émotions est le point de départ incontournable. (gestuelle et arbitrage..) La nécessité de l erreur pour apprendre et les efforts pour réduire la marge d erreur semblent tellement logiques qu ils sont facilement adoptés et défendus par tous. Mais qui parle facilement ou fréquemment de ses erreurs?( en arbitrage..). Si l enfant apprend plus vite que adulte c est qu il n a pas peur de faire des erreurs. Pour un adulte, faire des erreurs et les détecter c est pénible! La valeur personnelle est remise en cause et l image de soi peut être ternie. La priorité donnée à une image positive de soi ( estime de soi) ne facilite pas l apprentissage par essai erreur.

5 GRILLE D EVALUATION INDIVIDUELLE EN BASKET-BALL référence : sports co amicale des enseignants d EPS?,1984 Stade 1 Stade 2 Stade 3 Stade 4 Stade 5 Actions de duel Actions d échange Actions de marque Redonne la balle sans faire d action Redonne la balle immédiatement Court derrière la balle en dribblant La durée du dribble n est pas volontaire Dirige la balle dans toutes les directions Peut volontairement s arrêter Rentre dans l espace proche de l adversaire volontairement Prends de vitesse le défenseur quand il entre dans son espace Perçoit les espaces, l ensemble des éléments du jeu quand in est dans le duel avec son adversaire Idem 4 Passe la balle à celui qui est en face ; attraper lancer à l arrêt attraper lancer Peut change son orientation pour échanger attraper lancer Réception et passe en déplacement ; passe dans l axe de la course ( même plan) Enchaînement des actions attraper lancer Dissociation des axes de lancer, de course, d attraper Anticipation du lancer dans l attraper, dans le dribble Les distances d échange sont variées comme les trajectoires Le passeur fait courir le réceptionneur l enchaînement des tâches attraper lancer est rapide Pas de tir d attraper tirer Tir à l arrêt Espace de marque très proche de la cible attraper tirer Tir en déplacement A proximité de la cible Enchaînement des actions attraper lancer Agrandissement de l espace de marque Anticipation du tir dans l attraper Varie les distances de tir l enchaînement des tâches attraper tirer est rapide

6 ESPACE EN PROGRESSION Porteur Le passif Se débarrasse du ballon en le donnant au joueur le plus proche L actif aléatoire Dribble en jeu indirect en poussant le ballon devant lui ; pas de prise d information L actif calculé Dribble plus ou moins en jeu direct avec des changements de direction ; le joueur lève la tête par saccades ou de façon permanente L actif calculé + gestualité Enchaîne les tâches Non porteur Immobile orienté vers le porteur de balle Se mobilise à distances moyennes du ballon en restant orienté face au porteur Se mobilise vers l avant ou l arrière ; avec une orientation partagée entre le ballon et la cible ESPACE STABILISE Porteur à l arrière de l espace de jeu Le passif Se débarrasse du ballon en le donnant au joueur le plus proche L actif aléatoire Passes risquées ou Dribble en jeu indirect en contournant la défense en tournant le dos ; pas de prise d information L actif calculé Dribble sur place ou en direction du centre S il arrête son dribble il pivote et bouge son ballon Valorise les passes des partenaires en direction de la cible L actif calculé + gestualité Enchaîne les tâches avec une gestualité adaptée Non porteur Immobile orienté vers le porteur de balle Se rapproche du ballon ou reste au centre de l espace de jeu Se mobilise en avant ou en arrière du porteur ; il change d espace

7

Attaquer un pressing tout terrain G LELARGE, CTF OISE BASKETBALL

Attaquer un pressing tout terrain G LELARGE, CTF OISE BASKETBALL Attaquer un pressing tout terrain Préambule Avant de parler d organisation offensive, il est essentiel d analyser le système défensif proposé. Cette démarche doit permettre de : - Connaître les objectifs

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE LE VOLET 1 DU CYCLE 4 est un texte général qui oriente toutes les disciplines et qui permet de cibler la singularité des axes de formation. LE VOLET 2

Plus en détail

LA PREFORMATION. Pourquoi? Comment? Carrefour des entraîneurs. Fédération de Soccer du Québec

LA PREFORMATION. Pourquoi? Comment? Carrefour des entraîneurs. Fédération de Soccer du Québec LA PREFORMATION Pourquoi? Comment? Carrefour des entraîneurs Fédération de Soccer du Québec Denis SCHAEFFER Janvier 2010 1995 : ouverture du nouveau centre de formation du FC Metz une volonté: augmenter

Plus en détail

IDENTIFIER LES TEMPS DE JEU NE PAS PERDRE LE BALLON

IDENTIFIER LES TEMPS DE JEU NE PAS PERDRE LE BALLON BENJAMINS IDENTIFIER LES TEMPS DE JEU N TACHE SITUATION N 1 Objectif Avancer pour conserver-progresser ou pour déséquilibrer But Marquer Règles Interdit de défendre dans la zone défensive tant que le ballon

Plus en détail

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Direction des sports Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Cycle 2 Document pédagogique élaboré par E.Reig E.T.A.P.S de la Direction des Sports de la ville de joué lès Tours 2011

Plus en détail

FOOTBALL Cycle 3. Module d apprentissage. Alain LARRIEU CPC EPS Bayonne

FOOTBALL Cycle 3. Module d apprentissage. Alain LARRIEU CPC EPS Bayonne FOOTBALL Cycle 3 Module d apprentissage Alain LARRIEU CPC EPS Bayonne DANS LES PROGRAMMES Les activités physiques, sportives et artistiques font vivre aux élèves des expériences corporelles particulières

Plus en détail

LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE

LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE LES SYSTEMES DE JEU EN VOLLEY BALL AU LYCEE SOMMAIRE ) INTRODUCTION ET DEFINITION. Les constituants du système de jeu et leur fonctionnement. La loi fonctionnelle du jeu de volley ball. Terminologie. )

Plus en détail

Qu est-ce que la tactique?

Qu est-ce que la tactique? Qu est-ce que la tactique? «L entraîneur est un éternel chercheur.» Aimé Jacquet, Sélectionneur de l équipe de France Championne du Monde en 1998 La tactique en soccer est définie comme la collaboration

Plus en détail

Processus d acquisitions. évaluations. en EPS. au COLLEGE

Processus d acquisitions. évaluations. en EPS. au COLLEGE Processus d acquisitions ET évaluations en EPS au COLLEGE Tout le sujet mais rien que le sujet Processus d acquisitions Evaluations COLLEGE SUJET Quel est l objet du devoir? LIEN entre Processus d acquisitions

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE BASKET-BALL

AIDE-MÉMOIRE BASKET-BALL AIDE-MÉMOIRE BASKET-BALL Formation 26 octobre 2009 Alexandre Poulin Technique de la passe La passe est un fondamental important. Beaucoup de revirements sont créés, en raison d un mauvais contrôle. Le

Plus en détail

Sujets. Éléments de la Loi Position de hors-jeu Jeu actif. Infractions Recommandations

Sujets. Éléments de la Loi Position de hors-jeu Jeu actif. Infractions Recommandations Loi 11 Hors-jeu Sujets 2 Éléments de la Loi Position de hors-jeu Jeu actif Intervention dans le jeu Influence d'un adversaire Tirer un avantage Infractions Recommandations Éléments de la Loi 3 Position

Plus en détail

FORMATION INITIALE DU JOUEUR

FORMATION INITIALE DU JOUEUR Colloque EHF - NICE - 8,9 et 10 octobre 2004 Convention RINCK FORMATION INITIALE DU JOUEUR Par M. Esposito Professeur UFRSTAPS Nice Membre groupe de pilotage 9/12 ans FFHB La séance présentée illustre

Plus en détail

Un cycle de 10 séances de basket en milieu scolaire Auteur : Vincent Chetail

Un cycle de 10 séances de basket en milieu scolaire Auteur : Vincent Chetail Un cycle de 10 séances de basket en milieu scolaire Auteur : Vincent Chetail Source : http://coachbob.free.fr Je vous présente dans ce document, les séances que j ai mises en places avec deux classes (CM1

Plus en détail

Athlétisme : Course de haies

Athlétisme : Course de haies www.contrepied.net 1 Athlétisme : Course de haies Y. Humbert, E. Le Levé, A. Roger Février 2009 1. Définition, enjeux et analyse des problèmes posés par l activité Le problème central posé par la course

Plus en détail

Perfectionnement du tir en course

Perfectionnement du tir en course Par asketoach http://www.ba asketcoach.com spects techniques spécifiques Une fois que les approches de la cible, de face, en dribble à 45 ou en ligne de fond, se concrétisant par un tir en course globalement

Plus en détail

Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE

Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE 1 «Coopérer avec ses partenaires pour affronter collectivement des adversaires, en respectant des règles, en assurant des rôles différents

Plus en détail

Apprendre à s entraîner

Apprendre à s entraîner Apprendre à s entraîner Garçons 9-12 ans, Filles 8-11 ans Niveaux scolaires correspondant au stade S amuser grâce au sport du modèle DALT : garçons années 4-7, filles années 3-6 À noter : Étant la seule

Plus en détail

LE MINIBASKET À L ÉCOLE. Commission mixte CDVOBB / DSDEN 95 / USEP 95

LE MINIBASKET À L ÉCOLE. Commission mixte CDVOBB / DSDEN 95 / USEP 95 LE MINIBASKET À L ÉCOLE 1 SOMMAIRE - Présentation de la convention P 4 - L éducation physique et sportive et l enseignement du MiniBasket P 5 - Le MiniBasket dans les progressions des instructions officielles

Plus en détail

L APPRENTISSAGE ET LE PERFECTIONNEMENT DES TIRS EN COURSE INTERVENTION TECHNIQUE SAINT DIZIER 6 AVRIL 2009

L APPRENTISSAGE ET LE PERFECTIONNEMENT DES TIRS EN COURSE INTERVENTION TECHNIQUE SAINT DIZIER 6 AVRIL 2009 L APPRENTISSAGE ET LE PERFECTIONNEMENT DES TIRS EN COURSE INTERVENTION TECHNIQUE SAINT DIZIER 6 AVRIL 2009 INTRODUCTION Savoir tirer au Basket-Ball se traduit par la notion d adresse et la mise en place

Plus en détail

Le passeur B fait une passe à terre au tireur A, qui court, et enchaîne réception + tir.

Le passeur B fait une passe à terre au tireur A, qui court, et enchaîne réception + tir. Exercice 1 : Perfectionner la visée en présence d'opposition Consignes : 2 colonnes de joueurs dont une avec ballon. A part en dribble, trois dribbles maximum ; Le défenseur B démarre sur le premier dribble

Plus en détail

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 Les 4 tableaux format A4 suivants (l EPS 4 à 4!) sont le résultat d une tentative personnelle de présentation synthétique d utiles connaissances et considérations

Plus en détail

ACTIVITE SUPPORT : les jeux d opposition

ACTIVITE SUPPORT : les jeux d opposition Compétence spécifique à l activité : être capable de : - s opposer individuellement à un adversaire dans un jeu de lutte : tirer, pousser, saisir, tomber avec, immobiliser - coopérer avec des partenaires

Plus en détail

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle?

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Programmer l E.P.S. Comment assurer la continuité des apprentissages sur le cycle 3, sur l ensemble de la scolarité primaire? Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Le plan d action

Plus en détail

Les jeux de l école de basket

Les jeux de l école de basket Soirée départementale d information technique du 25.11.2002 : (par Delphine MONGIN, chargée auprès du comité départemental, de la promotion et du développement des écoles de basket) Les jeux de l école

Plus en détail

5 n o. Le flag-rugby. Fiche plurisport

5 n o. Le flag-rugby. Fiche plurisport 5 n o Fiche plurisport Le flag-rugby Le Flag-Rugbby est un sport collectif opposant deux équipes, le but du jeu étant de marquer des «essais» en pénétrant avec le ballon dans la zone d en-but adverse.

Plus en détail

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE ENSEIGNER L ACTIVITE HOCKEY A L ECOLE ELEMENTAIRE I - LE PROJET PEDAGOGIQUE Avant d avoir eu les élèves /joueurs A - DEFINITION DE L ACTIVITE SUPPORT : LE HOCKEY Le hockey est un jeu collectif praticable

Plus en détail

Source : www.minsep.cm

Source : www.minsep.cm 1 2 3 PREAMBULE L Education Physique et Sportive (EPS) est une matière d enseignement qui vise à la transformation des ressources potentielles et disponibles de l apprenant pour l aider à agir et à progresser

Plus en détail

LES CONTENUS ET LES OPTIONS MOINS DE 14 ANS MOINS DE 16 ANS

LES CONTENUS ET LES OPTIONS MOINS DE 14 ANS MOINS DE 16 ANS LES CONTENUS ET LES OPTIONS DU JOUEUR DE HANDBALL MOINS DE 12 ANS MOINS DE 14 ANS MOINS DE 16 ANS Les contenus Quels sont les contenus dans le cadre la formation du joueur? o EN ATTAQUE Mo oins de 12 a

Plus en détail

JEUX TRADITIONNELS PROJET PEDAGOGIQUE

JEUX TRADITIONNELS PROJET PEDAGOGIQUE JEUX TRADITIONNELS PROJET PEDAGOGIQUE Classes de CP Cycle 2 / 1 classe / 1 intervenant Doc. C.BARBOSA, CPC EPS et Nabila TAMIMOUNT-BEZTOUT éducatrice sportive SOMMAIRE I. JEUX TRADITIONNELS??? II. DYNAMIQUE

Plus en détail

EVALUATION EN EPS DIPLOME NATIONAL DU BREVET COLLEGE MONOD

EVALUATION EN EPS DIPLOME NATIONAL DU BREVET COLLEGE MONOD EVALUATION EN EPS DIPLOME NATIONAL DU BREVET COLLEGE MONOD PRESENTATION DES MODALITES DE FONCTIONNEMENT Dans le cadre du Diplôme National du Brevet, à partir de la rentrée 2012, tous les élèves de troisième

Plus en détail

DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING

DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING LES JONGLAGES Jambe TE (Pied de frappe) Pointe tendue présenter le coup du pied comme surface de contact Cheville ferme pied bloqué Frapper le ballon en

Plus en détail

JEUX COLLECTIFS AVEC BALLON AU CYCLE 2

JEUX COLLECTIFS AVEC BALLON AU CYCLE 2 JEUX COLLECTIFS AVEC BALLON AU CYCLE 2 Document mis à jour rentrée 2010 Document Alain LARRIEU CPC EPS BAYONNE QUE DISENT LES PROGRAMMES 2008? L éducation physique vise le développement des capacités nécessaires

Plus en détail

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008 Le ski à l'école Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle 1 «Les Activités Physiques de Pleine Nature, par leur possibilité de réinvestissement, constituent un terrain privilégié pour la mise en œuvre de

Plus en détail

Former des sportifs citoyens

Former des sportifs citoyens Loire-Atlantique Former des sportifs citoyens - S e p t e m b r e 2 0 0 7 - Sommaire Introduction 1 ère partie : Document «S engager lucidement dans l action, mesurer et apprécier les effets de l activité».

Plus en détail

: CENTRE DE FORMATION ESBVA LM 2009/2010

: CENTRE DE FORMATION ESBVA LM 2009/2010 : CENTRE DE FORMATION ESBVA LM 2009/2010 EVOLUTIONS SUR LE THEME DE L UTILISATION DES ECRANS NON PORTEUR EN CASCADE POUR JOUEUSES EXTERIEURES (thème réalisé après 10 j de reprise en Août 2009) PROFIL DE

Plus en détail

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves :

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves : SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Le contexte Septembre 2003 : La SSL en visite au FC Nantes UN PEU D HISTOIRE 2003 Création de la Section Sportive Locale. 11 élèves de 5ème (10 garçons et 1 fille) et

Plus en détail

Guide des activités sportives «originales» LE TCHOUK BALL

Guide des activités sportives «originales» LE TCHOUK BALL LE TCHOUK BALL L esprit : Un jeu collectif qui, de par ses règles, implique le respect de tout joueur, adverse ou coéquipier, quelque soit ses capacités physiques et/ou son sexe. Une équipe ne peut gagner

Plus en détail

LE MUR CHINOIS durée : 12

LE MUR CHINOIS durée : 12 SITUATIONS DE RENCONTRES U.S.E.P. 44 Fédération des Amicales Laïques de Loire-Atlantique 9 rue des Olivettes BP 74107 44041 NANTES cedex 1 Tel : 02 51 86 33 10 Fax : 02 51 86 33 29 e-mail : usep44@fal44.org

Plus en détail

CONSTRUCTION DE LA CIBLE

CONSTRUCTION DE LA CIBLE CONSTRUCTION DE LA CIBLE TACHES Jeux sur cibles fixes N 1 Remplir sa maison Posséder les plus de ballon que l adversaire. Au signal de l éducateur, chaque joueur part en course chercher un ballon dans

Plus en détail

Les règles essentielles du handball

Les règles essentielles du handball Les règles essentielles du handball SOMMAIRE Présentation page 3 Le terrain page 4 L arbitre et le sifflet page 5 Les fautes page 6 Les sanctions page 7 Les fautes du joueur page 8 Le joueur en défense

Plus en détail

LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT AVEC DES JOUEURS DE 13 À 14 ANS

LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT AVEC DES JOUEURS DE 13 À 14 ANS 7 LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT AVEC DES JOUEURS DE 13 À 14 ANS Aleksandar Avakumović Conseils méthodologiques 1 e séance : apprentissage de la technique de dribble 2 e séance : technique de passe et tactiques

Plus en détail

LES JEUX SPORTIFS COLLECTIS : FONDEMENTS et ANIMATIONS

LES JEUX SPORTIFS COLLECTIS : FONDEMENTS et ANIMATIONS CPC EPS MOISSAC D.Duverneuil 1 LES JEUX SPORTIFS COLLECTIS : FONDEMENTS et ANIMATIONS DEFINITION: Pratiquer un jeu collectif c'est dans un ESPACE DEFINI et ORIENTE se situer simultanément AVEC les autres

Plus en détail

Perfectionnement du tir en course

Perfectionnement du tir en course Perfectionnement du tir en course Exercice 1 : Perfectionnement des différents lâchers de balle Consignes : 1 ballon par joueur, 3 plots. w Les joueurs sont placés en colonne derrière la ligne de fond.

Plus en détail

PROBLEMATIQUE COMMENT METTRE EN PLACE ET FAIRE EVOLUER UN JEU COLLECTIF?

PROBLEMATIQUE COMMENT METTRE EN PLACE ET FAIRE EVOLUER UN JEU COLLECTIF? INTRODUCTION NOUS NE POUVIONS VOUS PARLER DE COLLECTIF SANS ÊTRE 2! Il n y a pas UNE vérité, mais des philosophies, des choix. Nous allons présenter des choix guidés par quelques années d expériences avec

Plus en détail

- Messieurs les Présidents de Ligue. - Messieurs les Présidents de District

- Messieurs les Présidents de Ligue. - Messieurs les Présidents de District Direction de la Ligue du Football Amateur Réf. : LB/MB/RD/2012_2013-85 - Messieurs les Présidents de Ligue - Messieurs les Présidents de District Paris, le 17 mai 2013 Objet : Circulaire relative à l évolution

Plus en détail

Nicolas Pinel CPC EPS Lillebonne 1

Nicolas Pinel CPC EPS Lillebonne 1 MISE EN ŒUVRE DU TCHOUKBALL AU CYCLE 3 Nicolas Pinel CPC EPS Lillebonne 1 Généralités Le tchoukball est un sport collectif différent des autres (football, basket-ball, handball, ). La logique non violente

Plus en détail

QUEL PROGRAMME POUR UNE EP DE QUALITE?

QUEL PROGRAMME POUR UNE EP DE QUALITE? QUEL PROGRAMME POUR UNE EP DE QUALITE? Qu est ce qu être compétent en course de haie? Franchir vite un obstacle «Il y a deux buts, passer le moins de temps possible en l air et le moins de temps possible

Plus en détail

LA POSSESSION, LA RELANCE DU 1/3 DÉFENSIF ET LA FINITION STAGE ANNUEL DU 5 MAI 2012

LA POSSESSION, LA RELANCE DU 1/3 DÉFENSIF ET LA FINITION STAGE ANNUEL DU 5 MAI 2012 LA POSSESSION, LA RELANCE DU 1/3 DÉFENSIF ET LA FINITION STAGE ANNUEL DU 5 MAI 2012 INTRODUCTION PHILOSOPHIE DE JEU; S INSPIRER DES MEILLEURS, DONNER PLUS DE PLAISIR AU JEUNES (LE JEU AVANT L ENJEU) L

Plus en détail

EPS ADAPTEE. Cycle terminal : N1 et N2 APSA : Tennis de table

EPS ADAPTEE. Cycle terminal : N1 et N2 APSA : Tennis de table EPS ADAPTEE Cycle terminal : N1 et N2 APSA : Tennis de table Modalité de pratique : 1 CYCLE de 7 séances de 2h00. Les élèves inaptes sont intégrés au groupe classe ou groupe adapté Situation support caractéristique

Plus en détail

Comment me placer et me déplacer?

Comment me placer et me déplacer? Comment me placer et me déplacer? 1) le placement L arbitrage est assuré par 2 arbitres, un arbitre de tête et un arbitre de queue qui doivent «encadrer» les 10 joueurs dans leur champ visuel. L arbitre

Plus en détail

Jeux de Lutte Cycle 2 Module de 10 séances

Jeux de Lutte Cycle 2 Module de 10 séances Compétence et activité Compétence spécifique : Coopérer et s opposer collectivement et/ou individuellement. Définition : S'investir dans une activité de corps à corps pour priver l'adversaire de sa liberté

Plus en détail

FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire

FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire Quel pas en avant est possible? Le premier progrès à réaliser pour que tous les élèves bénéficient de l enseignement de l EPS est d assurer

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3 SOMMAIRE I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2 II - Composantes de l activité Page 3 III - incontournables de l activité Page 4 IV - Construire une unité d apprentissage au cycle 1 Page 5

Plus en détail

REGLES DE JEU DU MINIBASKET adopté par le Comité Directeur du 29 mai 2015

REGLES DE JEU DU MINIBASKET adopté par le Comité Directeur du 29 mai 2015 SAISON 2015-2016 REGLES DE JEU DU MINIBASKET adopté par le Comité Directeur du 29 mai 2015 Sommaire Chapitre 1 Règle 1 Règle 2 Règle 3 Règle 4 Règle 5 Règle 6 Règle 7 Règle 8 Chapitre 2 Règle 9 Règle 10

Plus en détail

F.S.S.E.P. Université Lille 2 Préparation à l écrit 2 du C.A.P.E.P.S. externe 2009

F.S.S.E.P. Université Lille 2 Préparation à l écrit 2 du C.A.P.E.P.S. externe 2009 F.S.S.E.P. Université Lille 2 Préparation à l écrit 2 du C.A.P.E.P.S. externe 2009 Le rapport «enseigner-apprendre» : obstacles et voies de dépassement (notions de processus s d acquisitions, s de contournement

Plus en détail

Inspection Académique de Vaucluse. Académie d Aix-marseille. Éducation nationale Enseignement supérieur Recherche UN RÉPERTOIRE DE JEUX

Inspection Académique de Vaucluse. Académie d Aix-marseille. Éducation nationale Enseignement supérieur Recherche UN RÉPERTOIRE DE JEUX Inspection Académique de Vaucluse Académie d Aix-marseille Éducation nationale Enseignement supérieur Recherche UN RÉPERTOIRE DE JEUX Ce répertoire de jeux peut compléter les séances rugby à XIII en permettant

Plus en détail

Défenseur : ralentit la progression de la balle en gênant son adversaire direct (se place entre son adversaire direct et la cible), gêne le tir.

Défenseur : ralentit la progression de la balle en gênant son adversaire direct (se place entre son adversaire direct et la cible), gêne le tir. Compétences propres 4 - CP4 BASKET- BALL Niveau 4 : Pour gagner le match, mettre en œuvre une organisation offensive capable de faire évoluer le rapport de force en sa faveur par une occupation permanente

Plus en détail

DEFINITION. Art Martial d opposition. Notion d affrontement et d esquive LE KARATE A L ECOLE

DEFINITION. Art Martial d opposition. Notion d affrontement et d esquive LE KARATE A L ECOLE Ligue de Paris DEFINITION Art Martial d opposition. Notion d affrontement et d esquive LES RÈGLES D OR Ne pas se faire mal Ne pas faire mal à l autre Ne pas se laisser faire mal LE KARATE A L ECOLE PRINCIPE

Plus en détail

Le Jeu Rapide. Introduction. Philosophie Générale NORDINE GHRIB

Le Jeu Rapide. Introduction. Philosophie Générale NORDINE GHRIB V A CHER L A N E W S L E T T E R D E C E M B R E 2 0 0 8 N 1 SOMMAIRE C.I.B.L...une ambition Guy EVRARD C.I.B.L...Une ambition Guy EVRARD Président de la Ligue du Lyonnais Editorial Pierre VACHER Président

Plus en détail

Club de soccer Le Sprint Cahier de l éducateur U4 à U6

Club de soccer Le Sprint Cahier de l éducateur U4 à U6 Club de soccer Le Sprint Cahier de l éducateur U4 à U6 Bonjour, Ce cahier de l éducateur est un outil conçu dans l optique de guider, d accompagner et d aider les parents-entraineurs de la catégorie U6

Plus en détail

MANAGER Jeunes. Catégorie Benjamin(e) Cadet(te)

MANAGER Jeunes. Catégorie Benjamin(e) Cadet(te) MANAGER Jeunes Catégorie Benjamin(e) Cadet(te) DEROULEMENT du MATCH (côté BASKET) Contrer le jeu adverse Analyser Systèmes de jeu Rotation joueur Richard DARRIEUTORT Contrer le jeu adverse Il faut faire

Plus en détail

Programme Tactique Séance N.1 (Pour les équipes U8 a U10 réduire le temps des ateliers)

Programme Tactique Séance N.1 (Pour les équipes U8 a U10 réduire le temps des ateliers) Durée : 4 semaines (1 par semaine) Durée : 90 Échauffement : 5 course lente( jogging) 5 Étirement musculaire Programme Tactique Séance N.1 (Pour les équipes U8 a U10 réduire le temps des ateliers) Exercice

Plus en détail

OUTIL ÉCOLE MATERNELLE

OUTIL ÉCOLE MATERNELLE Jeux collectifs OUTIL ÉCOLE MATERNELLE Compétences à travailler en PS/MS Passer la balle en la faisant rouler puis en la lançant en l air... Lancer la balle de différentes façons en direction d une cible...

Plus en détail

Documentation complémentaire à la réglementation administrative.

Documentation complémentaire à la réglementation administrative. Documentation complémentaire à la réglementation administrative. Révisée juin 2014 Table des matières Article 1 Catégories d âges... 3 Article 2 Composition de l équipe... 3 Article 3 Types d événement...

Plus en détail

Equipe départementale E.P.S LES JEUX COLLECTIFS AU CYCLE 1 ANNEE 2004/2005. 1 Equipe départementale EPS 40

Equipe départementale E.P.S LES JEUX COLLECTIFS AU CYCLE 1 ANNEE 2004/2005. 1 Equipe départementale EPS 40 Equipe départementale E.P.S LES JEU CLLECTIFS AU CYCLE 1 ANNEE 2004/2005 1 Equipe départementale EPS 40 Aspects fondamentaux de l' activité Définition de l'unité d' apprentissage 2 Equipe départementale

Plus en détail

Formation Module U9 District du Rhône de Football. Séance cadre Eveil

Formation Module U9 District du Rhône de Football. Séance cadre Eveil Formation Module U9 District du Rhône de Football Séance cadre Eveil Atelier n 1 : Echauffement jeu réduit Organisation : 2 terrains réduits avec des cages de 3 mètres. Equipes de 3 joueurs sans gardien.

Plus en détail

CLASSES BUILDING. Jeux OMNIKIN avec gros ballons légers

CLASSES BUILDING. Jeux OMNIKIN avec gros ballons légers PROMOTION ET DEVELOPPEMENT DES SPORTS NOUVEAUX Asbl Rue René RUTTEN 16 4890 CLERMONT Tél : 087 / 44 63 96 GSM : 0496/ 33 02 82 E-Mail : info@dimension-sport.be Site : www.dimension-sport.be Objectifs de

Plus en détail

Groupe de travail d enseignants SEGPA : LA GESTION DES ELEVES DIFFICILES

Groupe de travail d enseignants SEGPA : LA GESTION DES ELEVES DIFFICILES Groupe de travail d enseignants SEGPA : LA GESTION DES ELEVES DIFFICILES Année scolaire 2005-06 Coordinateurs : Jean Luc Bourdeau CP AIS, Stéphane André secrétaire CCSD et Christian Gazzano, enseignant

Plus en détail

Qu entend-on par leadership?

Qu entend-on par leadership? Qu entend-on par leadership? Position d un leader Capacité à diriger L action de diriger Le leadership est une capacité reconnue à un membre d un groupe par les autres membres du groupe de pouvoir influencer

Plus en détail

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3 R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet basket-ball au CYCLE 3 - COMPETENCES EPS R.Reynaud-05/2003 CPC Lyon Part Dieu

Plus en détail

MINI FLAG FOOTBALL RÉGLEMENTATION SPÉCIFIQUE SAISON 2015-2016

MINI FLAG FOOTBALL RÉGLEMENTATION SPÉCIFIQUE SAISON 2015-2016 MINI FLAG FOOTBALL RÉGLEMENTATION SPÉCIFIQUE SAISON 2015-2016 1. 2. 1. RÈGLEMENTS EN VIGUEUR Seront appliqués par ordre de prépondérance, la réglementation spécifique ci-dessous, la réglementation générale

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

«S amuser en apprenant, apprendre en s amusant»

«S amuser en apprenant, apprendre en s amusant» OLYMPIADES TEAMBUILDING Nous vous proposons un ensemble d activités «fun» pour favoriser ou valoriser la cohésion d équipe, l entraide, le leadership, la communication «S amuser en apprenant, apprendre

Plus en détail

LES JEUX COLLECTIFS AVEC BALLONS A LA MATERNELLE. Serge THIERS, CPC EPS

LES JEUX COLLECTIFS AVEC BALLONS A LA MATERNELLE. Serge THIERS, CPC EPS LES JEUX COLLECTIFS AVEC BALLONS A LA MATERNELLE Serge THIERS, CPC EPS Avec le concours de l équipe pédagogique de l Ecole Camille Claudel, Cavaillon 1.JEUX COLLECTIFS AVEC BALLONS... 3 1.1.COMPETENCES

Plus en détail

OBJECTIF SCHEMA CONSIGNES MATERIEL

OBJECTIF SCHEMA CONSIGNES MATERIEL N : 00T Thème : N Séance : Technique défensive entres et tirs TEMPS : 0 min Sur une surface de 0 X 0 Sur buts avec gardiens. centreurs placés entre la touche et la surface des 6,5 m, effectuent des centres

Plus en détail

Exercices de défense de l'équipe de France féminine. Jardel (A), Basketball, n 667, décembre 2001

Exercices de défense de l'équipe de France féminine. Jardel (A), Basketball, n 667, décembre 2001 1 Exercices de défense de l'équipe de France féminine Jardel (A), Basketball, n 667, décembre 2001 Vous trouverez dans cet article quelques formes de travail sur lesquelles l équipe de France a répété

Plus en détail

-ARBITRAGE-FUTSAL-UNSS-

-ARBITRAGE-FUTSAL-UNSS- -ARBITRAGE-FUTSAL-UNSS- -ARBITRAGE-FUTSAL-UNSS- INTRODUCTION Spécificité de l arbitrage en futsal Nombre de jeunes officiels : 5 jeunes officiels gèrent la rencontre deux JO arbitrent: chaque JO gère sa

Plus en détail

Les aspects technico tactiques du Basket-ball. Sommaire

Les aspects technico tactiques du Basket-ball. Sommaire Les aspects technico tactiques du Basket-ball. Sommaire Les aspects technico tactiques du Basket-ball.... 1 Les aspects technico tactiques du Basket-ball.... 2 1. Introduction :... 2 2. Les repères technico

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

Formation des entraîneurs niveau 2 fédéral spécifique moins de 16 ans

Formation des entraîneurs niveau 2 fédéral spécifique moins de 16 ans Formation des entraîneurs niveau 2 fédéral spécifique moins de 16 ans 1 Connaître le public : A / Les caractéristiques des joueurs moins de 16 ans : Période de turbulences (adolescence) que connaissent

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

NIVEAU 1. 1- Constat 1-1 Niveau de représentation

NIVEAU 1. 1- Constat 1-1 Niveau de représentation NIVEAU 1 "Nous gagnons si nous empêchons la balle de tomber dans l'espace de terrain que je protège." L intention qui prime chez le débutant est de frapper la balle. 1-2 Caractérisation du jeu à ce niveau

Plus en détail

Activité accessoire / Temps de travail

Activité accessoire / Temps de travail Le CQP a été créé en 2009 afin de sécuriser les employeurs des clubs de basketball, en proposant une certification permettant l encadrement contre rémunération d accès plus aisé qu à l époque le BEES1

Plus en détail

U N FORMAT PÉDAGOGIQUE ARTICULANT LES TR O I S CO M P O S A N T E S DE LA CO N D U I T E

U N FORMAT PÉDAGOGIQUE ARTICULANT LES TR O I S CO M P O S A N T E S DE LA CO N D U I T E Dossiers de l EPS de l Académie de Rennes N 1 - OCTOBRE 2009 U N FORMAT PÉDAGOGIQUE ARTICULANT LES TR O I S CO M P O S A N T E S DE LA CO N D U I T E M O T R I C E : PENSER, S INVESTIR ET RÉALISER Y O

Plus en détail

100 idées pour exercices

100 idées pour exercices 100 idées pour exercices Michel Weber Expert J+S Légende : Passe Tir. Balle Déplacement joueur 1. Conduite de balle individuelle. Trajectoire libre, mais dans une zone prédéfinie (p.ex. demi-terrain),

Plus en détail

Jeux et Sports Collectifs Unité d Apprentissage Cycle 2 Equipe EPS 46/ C.D. hand 46/ USEP46 Oct 2012

Jeux et Sports Collectifs Unité d Apprentissage Cycle 2 Equipe EPS 46/ C.D. hand 46/ USEP46 Oct 2012 Jeux et Sports Collectifs Unité d Apprentissage Cycle 2 Equipe EPS 46/ C.D. hand 46/ USEP46 Oct 2012 Objectif général Coopérer avec ses partenaires pour affronter collectivement des adversaires, en respectant

Plus en détail

Atelier 002 Course à relais

Atelier 002 Course à relais Atelier 001 Relais Équipe bleu : 1- Passe les cerceaux en sautant : A- pieds collés B- un pied dans chaque cerceau 2- Contourne les bâtons. 3- Attend son tour dans la ligne verte. Équipe en vert : 1- Passe

Plus en détail

VERS LE RUGBY AU CYCLE 3. Ce document permet à l enseignant de réaliser une unité d apprentissage pour préparer une rencontre interclasse.

VERS LE RUGBY AU CYCLE 3. Ce document permet à l enseignant de réaliser une unité d apprentissage pour préparer une rencontre interclasse. VERS LE RUGBY AU CYCLE 3 Ce document permet à l enseignant de réaliser une unité d apprentissage pour préparer une rencontre interclasse. Inspection Académique - Equipe EPS1 53-2006 1 Organisation générale

Plus en détail

Des jeux aux sports collectifs aux cycles 2 et 3

Des jeux aux sports collectifs aux cycles 2 et 3 Des jeux aux sports collectifs aux cycles et Des jeux pour permettre aux élèves de pratiquer, progresser, s évaluer...pour élaborer sa propre démarche pédagogique. 007 Des jeux aux sports collectifs aux

Plus en détail

Echauffement traditionnel :

Echauffement traditionnel : Echauffement traditionnel : Parcourir le tapis : Debout : Tout le monde se déplace en courant sur le tapis ; au signal : Rester en «statue» Se mettre par 2, par 3, par 4 Tout le monde sur «Paul»! Si le

Plus en détail

NOM 4 CONES DRILL 5-10-15 YARDS DRILL 5 CORNER DRILL

NOM 4 CONES DRILL 5-10-15 YARDS DRILL 5 CORNER DRILL 4 CONES DRILL 5-10-15 YARDS DRILL 5 CORNER DRILL Footwork Vitesse, changement de direction Sprint, shuffle, backpedal Voir schéma Toujours faire face au coach en carioca et shuffle Terminer par un sprint

Plus en détail

Programme d E.P.S. de l Ecole

Programme d E.P.S. de l Ecole Programme d E.P.S. de l Ecole Primaire CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissance des milieux FSSEP Université Lille 2 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU Eduscol.education.fr

Plus en détail

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Académie de la Réunion 2009 2012 PREFACE DE MONSIEUR L INSPECTEUR D ACADEMIE L Education Physique et Sportive, discipline d enseignement,

Plus en détail

PATINAGE EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES

PATINAGE EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES PATINAGE EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES Équipe départementale EPS 1 degré du Puy de Dôme 1 GENERALITES Préambule Ce document a pour objet d

Plus en détail

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse CONSTRUCTION IDENTITAIRE DES ENSEIGNANTS EN FORMATION INTIALE : ENTRE REPRESENTATIONS PARTAGEES ET ELEMENTS DE DIFFERENCIATION DANS LE RAPPORT AU METIER 1. Problématique L étude

Plus en détail

ANALYSER DES TACHES MOTRICES SUR LE VERSANT INFORMATIONNEL. Aurore HUCHEZ FSSEP - Lille 2

ANALYSER DES TACHES MOTRICES SUR LE VERSANT INFORMATIONNEL. Aurore HUCHEZ FSSEP - Lille 2 ANALYSER DES TACHES MOTRICES SUR LE VERSANT INFORMATIONNEL Aurore HUCHEZ FSSEP - Lille 2 INTRODUCTION La notion de tâche motrice Activité déterminée et obligatoire Peut être imposée de l extérieur par

Plus en détail

Pagaie rouge. Lieu de pratique Plan d eau calme ou piscine comprenant un parcours sur deux buts (terrain 36 mètres par 20 mètres).

Pagaie rouge. Lieu de pratique Plan d eau calme ou piscine comprenant un parcours sur deux buts (terrain 36 mètres par 20 mètres). Compétences Compétences générales Naviguer avec vitesse et précision (performance) en s engageant et en prenant des informations pertinentes dans un contexte très complexe et incertain de déplacement,

Plus en détail

COMITE DE RUGBY LOIRE CATEGORIE MOINS 7 SITUATIONS U7

COMITE DE RUGBY LOIRE CATEGORIE MOINS 7 SITUATIONS U7 JOURNEE D INFORMATION CERTIFICAT EDUCATEURS -7ANS SAMEDI 20 Octobre 2012 St Etienne SITUATIONS U7 Objectif dominant = résoudre les problèmes affectifs N fiche AFF1 Logistique nécessaire = 2 Ballons 8 Plots

Plus en détail

CAHIER DE L ENTRAINEUR CATÉGORIE U13

CAHIER DE L ENTRAINEUR CATÉGORIE U13 CAHIER DE L ENTRAINEUR CATÉGORIE U13 PROGRAMME DE 24 SÉANCES COORDINATION 15 20 20 20 TOUJOURS FAIRE TRAVAILLER LES 2 PIEDS LORS DES ATELIERS S ET LAISSER LIBRE DANS LES JEUX SÉANCE 1 ENTRE CHAQUE EXERCICE

Plus en détail

Diversification des déplacements

Diversification des déplacements Diversification des déplacements N 1 Faire des allers-retours sur l atelier Chaque équipe reste 3 sur chaque atelier organisé en aller et retour. Enchaîner 2 ou plusieurs ateliers consécutivement. A _

Plus en détail