PRESENTATION DU LIVRE BLANC 2013 I TELEMEDECINE 2020

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRESENTATION DU LIVRE BLANC 2013 I TELEMEDECINE 2020"

Transcription

1 PRESENTATION DU LIVRE BLANC 2013 I TELEMEDECINE 2020 Modèles économiques pour le télésuivi des maladies chroniques Colloque Industries Numérique & Santé + Autonomie 5 juillet 2013

2 Introduction Jean-Bernard Schroeder I Directeur des affaires industrielles SNITEM 2

3 Pourquoi ce second Livre Blanc 2013 «Télémédecine 2020»? Enseignements du 1 er Livre Blanc Télémédecine Gains par patient et par an Cible de patients Potentiel de gain économique annuel M M 900 M M M 2,6 Md de gains potentiels par an sur 4 maladies représentant ~40% des dépenses ALD Associer industriels du numérique et du dispositif médical dans une démarche de réflexion conjointe et inédite sur les enjeux d une filière télémédecine française Approfondir les travaux du 1 er Livre Blanc Télémédecine 2020 et «ouvrir le jeu» par un éclairage international Alimenter les réflexions et actions des parties prenantes publiques et privées pour la définition de modèles organisationnels et économiques soutenables Proposer une démarche de co-construction de ces modèles opérationnels ouverte aux pouvoirs publics, professions de santé, associations de patients et industriels de santé 1 Source : Livre Blanc Télémédecine 2020 : faire de la France un leader du secteur en plus forte croissance de la e-santé,

4 Livre Blanc : principaux enseignements Thomas Nérot I Alixio Care Management Consulting 4

5 Six programmes de télésuivi médical ont été sélectionnés dans le champ des maladies chroniques Allemagne Italie Pays-Bas Danemark Etats-Unis Programme CorBene Mein Herz Telemaco/ PTP E-Cardiocare Patient Briefcase Pathologie Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque BPCO Périmètre TLM Télésurveillance Télésurveillance Télésurveillance Téléconsultation Insuffisance cardiaque Télésurveillance Téléconsultation BPCO Télésurveillance Téléconsultation Veterans CCHT Pluri-pathologies Télésurveillance Téléconsultation Année de début Patients suivis depuis le début du programme Exemples de résultats observés 81% des patients suivent la pharmacopée recommandée 10% des patients améliorent leur état de santé Réduction de -23% du coût du traitement par patient Réduction de -11% du nombre de réadmissions Mesure de la satisfaction des patients à l égard du traitement Réduction de -14% du nombre d admissions Baisse de -14% du risque de réadmission Mesure de la satisfaction des patients à l égard du traitement Baisse moyenne de -25% de la consommation de ressources hospitalières à l échelle du programme Réduction de -25% du coût du traitement 5

6 L étude de cas a permis de mettre exergue des facteurs clés de performance des programmes de télémédecine Socle stratégique Une vision stratégique nationale de santé et de télésanté Une impulsion politique nationale ou régionale liée à l anticipation de risques sur l offre, le coût ou l accès aux soins d une population Une déconcentration / décentralisation territoriale ou administrative du système de santé Une stratification médico-sociale des territoires Socle organisationnel et opérationnel La mise en place de parcours de soins dédiés Le support d un système d information Une mesure de performance continue aux plans médical, économique et opérationnel Une inclusion sélective dans les programmes de télémédecine L articulation de services de disease management 6

7 Les modèles économiques et opérationnels du télésuivi des maladies chroniques sont conditionnés par le rôle et le profil de l organisme payeur principal 1 Rôle : quel degré d intégration de compétences? 2 Profil : quel type de régulation? - Degré d intégration de compétences de l organisme payeur + Modèle Indemnisation L organisme payeur prend en charge tout ou partie du coût de la prestation de télémédecine sur la base d un tarif établi (ex : Danemark) Modèle Concession L organisme payeur prend en charge tout ou partie du coût de la prestation de télémédecine dont il confie la gestion et la mise en œuvre à des opérateurs délégués (ex : Pays-Bas) Modèle Régie L organisme payeur met en œuvre, gère en propre et prend en charge tout ou partie du coût des prestations de télémédecine (ex : Veterans Affairs -Etats-Unis) Puissance publique Concurrence régulée Système concurrentiel La couverture santé est publique et universelle dans le cadre : d un système de santé nationalisé financé par l impôt (ex : pays nordiques, Canada, Royaume-Uni ) ou d un système d assurance publique unifié (ex : France, Japon, Autriche ) La couverture santé s inscrit dans une logique de compétition organisée entre assureurs privés (Pays-Bas) ou publics (Allemagne) La couverture santé est le fait d assureurs privés, le champ d intervention de l Etat se conscrit à une couverture minimum pour tous voire pour certaines catégories de populations (ex : Etats-Unis) 7

8 Régulation exercée sur l organisme payeur Système concurrentiel Concurrence régulée Puissance publique Cette segmentation de modèles nous a amené à scénariser 5 options pour la France Intégration de compétences par l organisme payeur Indemnisation Concession Régie Danemark Patient briefcase Italie Telemaco / PTP Etats-Unis Veterans Affairs Etats-Unis Medicare Royaume-Uni Whole System Demonstrator Espagne Pays-basque espagnol 1 Remboursement de la télémédecine 2b Pays-Bas E-Cardiocare 2 2b Modèle de soins intégrés Délégation de service public Allemagne Corbene, Mein Herz 3 Système de soins public dédié 4 4 Régulation concurrentielle privée Etats-Unis "Indemnity Insurance Plans" Etats-Unis "PPO / HMO Plans" Etats-Unis "HMO Plans" Staff Model Cas étudiés Exemples identifiés hors étude 8

9 Scénario 1 : remboursement de la télémédecine Description : l organisme payeur rembourse tout ou partie de prestations de télémédecine inscrites au panier de soins national Etude de cas associée : Danemark, programme Patient Briefcase Profil du scénario Rôle de l organisme payeur Régulation exercée sur l organisme payeur Accès au marché pour les fournisseurs Distance aux structures du système de santé actuel Financeur Organisateur Opérateur Publique Procédure LPPR Faible Concurrence régulée Appel d offre territorial Moyen Marché concurrentiel Appel d offre organisme payeur Fort Points clés La dépense de télémédecine est financée par l organisme payeur public dans le cadre de la LPPR Une mise en œuvre relayée dans les territoires : déclinaison des parcours de soins nationaux en parcours de santé locaux Le médecin traitant en clé de voûte du parcours de soins La libre prescription des dispositifs médicaux Des conditions d accès au marché similaires aux produits conventionnels 9

10 Scénario 2 : modèle de soins intégrés Description : l organisme payeur public finance la dépense de télémédecine dans le cadre d un modèle de soins intégrés dont il pilote l organisation avec les territoires, en s appuyant sur un réseau d opérateurs tiers Etudes de cas associées : Allemagne, Italie, Pays-Bas Profil du scénario Rôle de l organisme payeur Financeur Organisateur Opérateur Points clés La dépense de télémédecine est financée dans le cadre d un contrat de soins intégré négocié entre l organisme payeur, les territoires et des opérateurs de services de santé Régulation exercée sur l organisme payeur Publique Concurrence régulée Marché concurrentiel Une mise en œuvre déléguée aux territoires : contractualisation avec des opérateurs de services de santé publics ou privés pour la mise en œuvre des parcours de soins Accès au marché pour les fournisseurs Distance aux structures du système de santé actuel Procédure LPPR Faible Appel d offre territorial Moyen Appel d offre organisme payeur Fort Le médecin traitant toujours impliqué dans l inclusion et le suivi du patient La prescription de dispositifs médicaux encadrée par le contrat de soins intégrés Pour les fournisseurs, un accès au marché par appel d offre territorial 10

11 Scénario 3 : réseau de soins public dédié Description : l organisme payeur public constitue un réseau de soins exclusivement consacré aux patients souffrant de maladies chroniques, en complément de l offre de soins nationale. Etude de cas associée : Etats-Unis (Veterans Health Administration) Profil du scénario Rôle de l organisme payeur Régulation exercée sur l organisme payeur Accès au marché pour les fournisseurs Distance aux structures du système de santé actuel Financeur Organisateur Opérateur Publique Procédure LPPR Faible Concurrence régulée Appel d offre territorial Moyen Marché concurrentiel Appel d offre organisme payeur Fort Points clés La dépense de télémédecine est intégrée dans la nomenclature de produits et prestations remboursables du système de santé «Maladies Chroniques» Une gestion décentralisée et l internalisation de compétences de coordination de soins Le médecin traitant toujours impliqué dans l inclusion et le suivi du patient Un choix de dispositifs médicaux resserrés Un accès au marché centralisé au plan national 11

12 Scénario 4 : régulation concurrentielle privée Description : placé sous contrainte forte de dépense publique, l Etat décide de se retirer significativement du financement de des dépenses de santé, au profit d assureurs privés en concurrence. Etudes de cas associées : Etats-Unis (PPO/HMO non étudié) Profil du scénario Rôle de l organisme payeur Régulation exercée sur l organisme payeur Financeur Organisateur Opérateur Publique Concurrence régulée Marché concurrentiel Points clés La dépense de soins de télémédecine est majoritairement financée par l assurance privée Une mise en œuvre accompagnée par les territoires Le médecin traitant toujours impliqué dans l inclusion et le suivi du patient Accès au marché pour les fournisseurs Distance aux structures du système de santé actuel Procédure LPPR Faible Appel d offre territorial Moyen Appel d offre organisme payeur Fort La prescription de dispositifs médicaux est encadrée par le contrat de soins intégrés Pour les fournisseurs, un accès au marché par appel d offre de l assureur privé 12

13 Convictions et recommandations Christian Nibourel I Président Accenture France et Benelux Président du Comité Santé de Syntec Numérique 13

14 Nos convictions Le rôle clé des professionnels de santé La télémédecine ne peut se déployer sans un portage partagé des projets avec les professionnels de santé. L implication du payeur public dans la construction des modèles économiques Le rôle plus ou moins direct de l organisme payeur public dans la mise en œuvre opérationnelle des services de télémédecine apparaît structurant pour le développement de la télémédecine à grande échelle en France Le facteur temps est primordial Constituer en France à l horizon d une dizaine d années un marché de taille conséquente, porteur de croissance et de création d emplois, requiert une démarche volontariste menée en parallèle sur plusieurs axes thérapeutiques, et non une démarche d exécution séquentielle. La dimension marché Les acteurs industriels ont aujourd hui besoin d avoir plus de visibilité sur leur chance d accès à un véritable marché national et de connaître le positionnement des donneurs d ordre publics. Le défaut de visibilité est aujourd hui un facteur de blocage majeur pour l essor des activités de télémédecine en France. 14

15 Nos recommandations Recommandation 1 Obtenir un soutien politique fort en faveur du déploiement de la filière télémédecine, au plus haut niveau de l Etat et dans une démarche interministérielle concertée Recommandation 2 Intégrer les apports du numérique dans les projets pilotés par la CNAMTS Recommandation 3 Lancer le déploiement de «projets champions» à grande échelle (inter-régionale ou nationale), qui permettront de mettre en œuvre de solutions en vie réelle Recommandation 4 Doter ces projets, en co-construction avec la CNAM et les territoires de santé : de nouveaux modes de financement ad hoc d un cadre d évaluation multi-dimensionnel plus adapté aux enjeux de la télémédecine (ex : MAST, GEMSA) 15

16 Nous appuyons la mise en œuvre d engagements réciproques entre pouvoirs publics et industriels dans une logique «donnant-donnant» Engagement de l Etat Engagement des industriels Organiser les conditions d une concertation durable entre toutes les parties prenantes Apporter un appui administratif aux porteurs de projets sous la forme d un «guichet unique» Accompagner la mise en place d un cadre de financement, d évaluation et de mise en œuvre des «projets champions» Etre force de proposition de modèles opérationnels pour le déploiement à grande échelle des projets (organisation, financement, évaluation, ) Assurer le déploiement opérationnel des projets 16

Télémédecine 2020. Modèles économiques pour le télésuivi des maladies chroniques

Télémédecine 2020. Modèles économiques pour le télésuivi des maladies chroniques Télémédecine 2020 Modèles économiques pour le télésuivi des maladies chroniques Livre Blanc 2013 EDITO La télémédecine à la recherche de son modèle économique Suite à la publication du premier Livre Blanc

Plus en détail

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer la coordination entre les professionnels et les structures de soins ambulatoires hospitaliers et médicosociaux

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

Note créée le 19/03/2014

Note créée le 19/03/2014 Note créée le 19/03/2014 La télémédecine : présentation générale et expérimentations 2014 Note d information réalisée par pôle santé et soins Auteure : Fanny Gaspard, Conseillère technique aide et soins

Plus en détail

GrDF Un distributeur de gaz au cœur de la transition énergétique

GrDF Un distributeur de gaz au cœur de la transition énergétique GrDF Un distributeur de gaz au cœur de la transition énergétique Ordre du Jour Chiffres clés 2013 GrDF Rappel - Les missions du distributeur GrDF Le modèle GrDF Relation concédant/concessionnaire Autorité

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Pierre Simon Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) De quoi parlons-nous? Le cadre de la santénumérique

Plus en détail

Partie 1 : Introduction et variations internationales

Partie 1 : Introduction et variations internationales UE7 - Santé Société Humanité Economie de la santé Chapitre 3 : Organisation des systèmes de soins Partie 1 : Introduction et variations internationales Professeur Patrice FRANCOIS Année universitaire 2011/2012

Plus en détail

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe Un éclairage pour un déploiement national Journée Télémédecine ASIP Santé 3 mai 2012 Pascale MARTIN - ANAP Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

Journée Nationale des Industriels

Journée Nationale des Industriels Journée Nationale des Industriels Enjeux pour l industrie des Dispositifs médicaux Anne JOSSERAN Directeur Développement des Nouvelles Technologies Jean-Bernard SCHROEDER Directeur TICS & Equipements Présentation

Plus en détail

Atelier Infrastructures et Mobilité Réseaux 16 avril 2015. Raphaël Rogé Caisse des Dépôts

Atelier Infrastructures et Mobilité Réseaux 16 avril 2015. Raphaël Rogé Caisse des Dépôts Atelier Infrastructures et Mobilité Réseaux 16 avril 2015 Raphaël Rogé Caisse des Dépôts LES INFRASTRUCTURES NUMÉRIQUES Aménagement numérique et technologies Levier de croissance, de compétitivité et d

Plus en détail

Préambule, définitions, limites du sujet :

Préambule, définitions, limites du sujet : Télémédecine : Quel cadre, quels niveaux de preuves, quelles modalités de déploiement. XXIX èmes Rencontres Nationales de Pharmacologie et Recherche Clinique, Innovation et Evaluation des Technologies

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Département Système d Information en Santé et Télémédecine Direction de l Efficience de l Offre 5 mai 2015 1 les enjeux régionaux Enjeux régionaux

Plus en détail

Orange Healthcare vers un système de santé connecté

Orange Healthcare vers un système de santé connecté Orange Healthcare vers un système de santé connecté Orange est conscient que les grands établissements de santé doivent évoluer pour améliorer la prise en charge des patients, coordonner l ensemble des

Plus en détail

TIC et Santé à domicile

TIC et Santé à domicile TIC et Santé à domicile Opportunités européennes à l horizon 2015-2020 Présentation Mars 2012 Etude multi clients réalisée par le cabinet CODA Strategies CODA STRATEGIES 4 rue Galvani 75838 Paris Cedex

Plus en détail

La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL)

La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Angers FHF 13 septembre 2012 Ce qui a changé dans l exercice

Plus en détail

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique TELEMEDINOV la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique Présentation Michel RIOLI directeur du projet LA REGLEMENTATION

Plus en détail

Communiqué de presse. Direct Medica 31, rue des Longs Prés 92100 Boulogne Billancourt Tél. : +33 (0) 1 70 95 64 00 www.directmedica.

Communiqué de presse. Direct Medica 31, rue des Longs Prés 92100 Boulogne Billancourt Tél. : +33 (0) 1 70 95 64 00 www.directmedica. ARS : un an après leur création, l Observatoire de la Régionalisation dresse un premier bilan de leurs actions et de la montée en charge de la loi HPST et Direct Research créent l Observatoire de la Régionalisation.

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Les réseaux de santé Alain Grand

Les réseaux de santé Alain Grand Les réseaux de santé Alain Grand Section 1 : les réseaux de santé Devant le constat d un cloisonnement excessif du système de santé, susceptible d induire des «pertes de chance» vis-à-vis de certaines

Plus en détail

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Colloque Tic Santé,11 février 2010 Dr France Laffisse, Orange Healthcare Plan Télésurveillance

Plus en détail

soins va changer et quelle est la place des TIC?

soins va changer et quelle est la place des TIC? Pourquoi l organisation des soins va changer et quelle est la place des TIC? Docteur Pierre Simon Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Luxembourg 15 avril 2010 UN RAPPORT «La place

Plus en détail

Proyecto Telemedicina

Proyecto Telemedicina Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Proyecto Telemedicina Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra, Consejero Médico Social de la Agencia Regional

Plus en détail

Avant propos. Cependant, il a été fait la remarque que les calculs effectués ne sont pas exempts de critiques. Le Bénin est un

Avant propos. Cependant, il a été fait la remarque que les calculs effectués ne sont pas exempts de critiques. Le Bénin est un Résumé Les pays en développement (PED) ont bénéficié, au cours de ces trente dernières années, de prêts considérables qui devraient permettre leur décollage rapide. Pour nombre d entre eux dont le Bénin,

Plus en détail

Lever les freins au déploiement de la télémédecine

Lever les freins au déploiement de la télémédecine GT 33 CSIS- CSF : Permettre l émergence d une stratégie industrielle en matière de e- santé, en soutien de la politique de santé publique, en associant les industriels Lever les freins au déploiement de

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

Nouvelles Technologies d investigation de surveillance du patient dont Télétransmission

Nouvelles Technologies d investigation de surveillance du patient dont Télétransmission Plateforme Médicalisée 24/7 de Services Santé et Télémédecine M.D Jean-Michel Souclier H2AD propose des solutions entièrement sécurisées permettant le maintien et le retour àdomiciledes personnes fragiles:

Plus en détail

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, DGOS. Le 03 avril 2014 Session Santé Numérique : quelle est la place de la France en Europe? Etat des lieux et comparatifs La position

Plus en détail

Un regard international: Politiques et expériences étrangères

Un regard international: Politiques et expériences étrangères Un regard international: Politiques et expériences étrangères Valérie Paris - OCDE Rencontres Economiques, Mardi 16 octobre 2012 «Le système de santé français à l épreuve de la crise» LES POLITIQUES DE

Plus en détail

Résultats annuels 2006-2007

Résultats annuels 2006-2007 L esprit de service Résultats annuels 2006-2007 20 décembre 2007 Présentation du Groupe 1. LVL Médical en quelques chiffres 2. France 3. Allemagne LVL Médical Groupe en quelques chiffres 1 300 collaborateurs

Plus en détail

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les bénéficiaires de retraites Nombre de retraités, selon les différents régimes (COR janvier 2010) : 16 millions dont : 11,3 millions :

Plus en détail

Le défi numérique et les enjeux du e-learning Comment renforcer la compétitivité?

Le défi numérique et les enjeux du e-learning Comment renforcer la compétitivité? Le défi numérique et les enjeux du e-learning Comment renforcer la compétitivité? Rhena TIC DAYS Mulhouse 2011 Le défi numérique : Le développement des téléphones mobiles, d Internet et des technologies

Plus en détail

Santé à domicile et autonomie : Contexte, enjeux, perspectives

Santé à domicile et autonomie : Contexte, enjeux, perspectives Rencontres INRIA Industrie : les Sciences du Numérique au Service de la Santé à Domicile et de l'autonomie Santé à domicile et autonomie : Contexte, enjeux, perspectives Jacques Duchêne, Université de

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

De meilleurs soins :

De meilleurs soins : De meilleurs soins : une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé Série de rapports de l AIIC et de la FCRSS pour informer la Commission nationale d experts de l AIIC, La santé

Plus en détail

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux «le pourcentage de résidents âgés nécessitant des soins pour des plaies simples ou complexes était de 8,6% selon l étude PATHOS menée en 2009

Plus en détail

E-Health evaluation at stake

E-Health evaluation at stake E-Health evaluation at stake Les enjeux de l évaluation en e-santé Myriam Le Goff-Pronost, Telecom Bretagne Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu Réalisations et perspectives en matière de e-santé pour les

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Convention de partenariat pour une mission de prospection ciblée d entreprises

Convention de partenariat pour une mission de prospection ciblée d entreprises Convention de partenariat pour une mission de prospection ciblée d entreprises Entre : le bureau Invest in France Agency D ALLEMAGNE-AUTRICHE-SUISSE situé au 26 Place Martin Luther à Dusseldorf, représenté

Plus en détail

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon)

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Intervention personnalisée à tous les stades de la Maladie Rénale Chronique Prévention de la progression de la maladie rénale Consultation

Plus en détail

Le dispositif d intégration MAIA, ses acteurs, ses outils. Aspects éthiques et déontologiques LE DISPOSITIF

Le dispositif d intégration MAIA, ses acteurs, ses outils. Aspects éthiques et déontologiques LE DISPOSITIF Section éthique et déontologie du CNOM Rapporteur : Dr. Bernard LE DOUARIN Juillet 2012 Le dispositif d intégration MAIA, ses acteurs, ses outils. Aspects éthiques et déontologiques LE DISPOSITIF Personnes

Plus en détail

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Tableau de bord Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Septembre 2009 Sommaire Introduction...4 1 Marché du travail et emploi...7 1-1 Emploi...8 1-2 Coût du travail...14

Plus en détail

Direction générale de l offre de soin

Direction générale de l offre de soin Apport de la télémédecine en matière de coopération territoriale 1. Une nouvelle organisation de l offre sanitaire pour mieux répondre aux besoins des populations 2. Comment organiser des activités de

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles

Baromètre 2015 de l ouverture sociale : une proportion et un accompagnement croissants des jeunes de milieu populaire dans les grandes écoles Baromètre 2015 de l ouverture sociale des grandes écoles, réalisé par la CGE et l association Passeport Avenir, en partenariat avec le cabinet Inergie et le mécénat de compétences des groupes Orange et

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Sommaire. 1. Introduction p.3. 2. Objectif 2017 p.13 3. Les 7 axes de la promotion du médicament générique p.15

Sommaire. 1. Introduction p.3. 2. Objectif 2017 p.13 3. Les 7 axes de la promotion du médicament générique p.15 mars 2015 Sommaire 1. Introduction p.3 Dates et chiffres clés p.4 Evolution en France p.5 Comparaison internationale p.8 Jalons des travaux p.12 2. Objectif 2017 p.13 3. Les 7 axes de la promotion du médicament

Plus en détail

Modèles et incidences sur la formation et l emploi de l usage du numérique dans les services de l administration

Modèles et incidences sur la formation et l emploi de l usage du numérique dans les services de l administration 18 septembre 2014 - Rapport final Modèles et incidences sur la formation et l emploi de l usage du numérique dans les services de l administration Synthèse Synthèse Introduction Rapport de phase 1 «modèles

Plus en détail

Séminaire d analyse économique

Séminaire d analyse économique Séminaire d analyse économique QUELLE RÉGULATION POUR LA SANTÉ? UN REGARD COMPARATIF. Bruno PALIER (chercheur CNRS au Cevipof - Sciences Po) COMMUNICATION AU SÉMINAIRE MESPI MARDI 16 NOVEMBRE 2004 Séminaire

Plus en détail

Cercle Lanjuinais - Rennes Jeudi 16 juin 2011

Cercle Lanjuinais - Rennes Jeudi 16 juin 2011 NTIC, territoires et santé NTIC, territoires et santé Cercle Lanjuinais - Rennes Jeudi 16 juin 2011 La télésanté : un historique Possibilités offertes par les Technologies de l Information et de la Communication

Plus en détail

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Cahier des charges pour la réalisation d une étude Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Sommaire Sommaire...2 Article 1 Objet du marché...3 Article 2 Contexte...3

Plus en détail

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration?

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions.

Plus en détail

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire

Maisons de santé Soutien aux projets en Pays de la Loire Maisons Soutien aux projets en Pays de la Loire L a démographie des professionnels est une problématique au croisement de la santé et de l aménagement du territoire : un territoire sans professionnel n

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

TéLéMéDECINE 2020. Faire De la FranCe Un leader DU secteur en PlUs FOrte CrOissanCe De la e-santé

TéLéMéDECINE 2020. Faire De la FranCe Un leader DU secteur en PlUs FOrte CrOissanCe De la e-santé TéLéMéDECINE 2020 Faire De la FranCe Un leader DU secteur en PlUs FOrte CrOissanCe De la e-santé Synthèse de l étude sur les technologies de l information au service des nouvelles organisations de soins

Plus en détail

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010.

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Contexte L expérimentation NMR est organisée depuis 2 ans sous l égide de la Direction Générale de la

Plus en détail

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 13 e APPEL A PROJETS Les moyens destinés au soutien financier de l Etat en faveur

Plus en détail

Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace!

Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace! Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace! Mardi 14 Février 2012 L accompagnement des professionnels de santé sur le terrain M. Gaston STEINER directeur d Alsace e-santé(gcs) Le DMP, socle

Plus en détail

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient.

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient. Le développement des programmes d éducation thérapeutique du patient 2 ans après la loi Hôpital, patients, santé, territoire : quel bilan? Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

Cluster I care Rhône Alpes propose une rencontre professionnel / industrie en mode Living Lab

Cluster I care Rhône Alpes propose une rencontre professionnel / industrie en mode Living Lab Naissance du projet CALYDIAL, Etablissement de santé lyonnais s est lancé dans le développement d un programme de télémédecine sur tous ses domaines d activité autorisé : dialyse péritonéale, hémodialyse

Plus en détail

Conventionnement sélectif, efficacité économique et inégalités de santé

Conventionnement sélectif, efficacité économique et inégalités de santé Conventionnement sélectif, efficacité économique et inégalités de santé Philippe Abecassis, Nathalie Coutinet, Ariane Ghirardello (CEPN- U- Paris 13) Nouveaux enjeux de l'assurance complémentaire en Europe,

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

ACCORD DE PLACE SUR LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES

ACCORD DE PLACE SUR LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES ACCORD DE PLACE SUR LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES Entre : - L Etat, représenté par Madame Christine LAGARDE, Ministre de l économie, de l industrie et de l emploi, - La Médiation du crédit aux

Plus en détail

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir Extrait Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 avril 2012 Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir La dynamique du plan greffe 2000-2003 a généré un essor sans précédent de près de 50 % de

Plus en détail

«Rencontres des Transmusicales» 5 décembre 2015

«Rencontres des Transmusicales» 5 décembre 2015 La réforme territoriale, quelle place pour la culture dans la recomposition des territoires? Réforme des collectivités territoriales Europe Acte 3 de la décentralisation Points d étapes et actualités «Rencontres

Plus en détail

EVALUATION ET RECOMMANDATIONS

EVALUATION ET RECOMMANDATIONS EVALUATION ET RECOMMANDATIONS Le système de santé suisse est très performant et répond à ses objectifs, mais il est également coûteux La population en Suisse vit plus longtemps que pratiquement partout

Plus en détail

PARTIE I - Données de cadrage. Sous-indicateur n 9-1 : Nombre de consultations de médecins par habitant, perspective internationale

PARTIE I - Données de cadrage. Sous-indicateur n 9-1 : Nombre de consultations de médecins par habitant, perspective internationale Indicateur n 9 : Consommation de soins par habitant Sous-indicateur n 9-1 : Nombre de consultations de médecins par habitant, perspective internationale Le nombre moyen de consultations médicales par habitant

Plus en détail

Professions indépendantes. Vos prestations maladie

Professions indépendantes. Vos prestations maladie Professions indépendantes Vos prestations maladie Édition 2012 Vos prestations maladie Sommaire Quels sont les bénéficiaires de l assurance maladie? 3 Comment bénéficier des prestations? 4 Quels sont les

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux 27 novembre 2013 Nouveaux anti-coagulants oraux : une étude de l Assurance Maladie souligne la dynamique forte de ces nouveaux médicaments et la nécessité d une vigilance accrue dans leur utilisation Les

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile

PRADO, le programme de retour à domicile , le programme de retour à domicile Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer le suivi post hospitalisation Optimiser le retour à domicile et

Plus en détail

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier DGOS/PF3/CdC MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier L article L. 6323-3 du code de la santé publique prévoit

Plus en détail

Mode de rémunération et tarification des actes en télémédecine. Un survey de de la littérature

Mode de rémunération et tarification des actes en télémédecine. Un survey de de la littérature Mode de rémunération et tarification des actes en télémédecine. Un survey de de la littérature Version préliminaire, ne pas citer, ne pas diffuser Amandine Rauly (doctorante, 1 ère année) amandine.rauly@univ-reims.fr

Plus en détail

Contrat d Etude Prospective «Industries de santé»

Contrat d Etude Prospective «Industries de santé» Contrat d Etude Prospective «Industries de santé» Faire ensemble le choix d une politique volontariste des pouvoirs publics et d une implication responsable des industriels du médicament BPI 37, rue du

Plus en détail

Un nouvel État territorial

Un nouvel État territorial La réforme de l administration territoriale de l État 1 / 7 Un nouvel État territorial L organisation territoriale de l État en France est caractérisée par : une architecture historique calée sur les départements

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION MEDICO-ÉCONOMIQUE Efficience de la télémédecine : état des lieux de la littérature internationale et cadre d évaluation

RAPPORT D EVALUATION MEDICO-ÉCONOMIQUE Efficience de la télémédecine : état des lieux de la littérature internationale et cadre d évaluation RAPPORT D EVALUATION MEDICO-ÉCONOMIQUE Efficience de la télémédecine : état des lieux de la littérature internationale et cadre d évaluation Juillet 2013 Version finale Ce Rapport d évaluation est téléchargeable

Plus en détail

Organisation des systèmes de soins. Filières et réseaux (13) Bénédicte Devictor, Roland Sambuc Décembre 2005 (mise à jour 2008/2009)

Organisation des systèmes de soins. Filières et réseaux (13) Bénédicte Devictor, Roland Sambuc Décembre 2005 (mise à jour 2008/2009) Organisation des systèmes de soins. Filières et réseaux (13) Bénédicte Devictor, Roland Sambuc Décembre 2005 (mise à jour 2008/2009) Références : DREES Etudes et Résultats N 600 septembre 2007 Le système

Plus en détail

PLEXUS OI, UN INNOVANT

PLEXUS OI, UN INNOVANT PLEXUS OI, UN INNOVANT UN PROJET E-SANTE PLEXUS OI Genèse du projet L innovation au cœur du parcours de prise en charge LAGENÈSE DU PROJET Favoriser l émergence de territoires d excellence Des démarches

Plus en détail

= Meilleure coordination des soins

= Meilleure coordination des soins Intérêts pour l Assurance Maladie Rationalisation des soins Maitrise des dépenses de santé Intérêts pour le corps médical Meilleur suivi du patient Connaissance des antécédents du patient Connaissance

Plus en détail

Colloque de la facturation électronique. 12 novembre 2014

Colloque de la facturation électronique. 12 novembre 2014 Colloque de la facturation électronique 12 novembre 2014 Rappel du programme 14h00-14h15 Ouverture par M. le Secrétaire d Etat au Budget Christian Eckert 2 14h15-14h45 Contexte européen Cyrille Sautereau,

Plus en détail

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des RH Page 1 Introduction

Plus en détail

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains Alexandre Bertin NOTE STRATEGIQUE Note stratégique réalisée par

Plus en détail

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009 Résultats du 1er Semestre 2009 31 août, 2009 Groupe Hi-media La plateforme de monétisation leader en Europe Hi-media est le premier groupe de media online en Europe en terme d audience et de part de marché

Plus en détail

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE?

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Séminaire Aristote 12 juin 2013 QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Jean-Pierre Blanchère Coordinateur Département «e-santé et domotique» Pôle TES Justifications de la télémédecine

Plus en détail

Etude sur les technologies de l information au service des nouvelles organisations de soins

Etude sur les technologies de l information au service des nouvelles organisations de soins Référents de l étude : Mr CATERINA/Mr HAYAT Mr GUILLOREL Etude sur les technologies de l information au service des nouvelles organisations de soins Création de valeur engendrée par le secteur des TIC

Plus en détail

AMÉLIORER LE RAPPORT COÛT-EFFICACITÉ DES SYSTÈMES DE SANTÉ

AMÉLIORER LE RAPPORT COÛT-EFFICACITÉ DES SYSTÈMES DE SANTÉ Pour citer ce document, merci d utiliser la référence suivante : OCDE 2010, Améliorer le rapport coût-efficacité des systèmes de santé, OCDE Département des Affaires Économiques, Note de politique économique,

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire dans les pays de l OCDE

La chirurgie ambulatoire dans les pays de l OCDE La chirurgie ambulatoire dans les pays de l OCDE OCDE OCDE : Organisation de Coopération et de Développement Economique 30 pays membres : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Canada,, Communauté Européenne,

Plus en détail

Et si vous optimisiez votre temps de travail?

Et si vous optimisiez votre temps de travail? Et si vous optimisiez votre temps de travail? La feuille de route du GCS Télésanté Lorraine était précise en termes d outils et de services à offrir à ses adhérents dans un court délai. Grâce à l implication

Plus en détail

Les perspectives nationales de la télémédecine Dr Pierre SIMON Président de la Société Française de Télémédecine. InnovSanté, St Denis, 26 mars 2015

Les perspectives nationales de la télémédecine Dr Pierre SIMON Président de la Société Française de Télémédecine. InnovSanté, St Denis, 26 mars 2015 Les perspectives nationales de la télémédecine Dr Pierre SIMON Président de la Société Française de Télémédecine InnovSanté, St Denis, 26 mars 2015 Quand la santé numérique vend du rêve 45 ans 65 ans 85

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

Télémédecine, télésanté, esanté. Pr. François KOHLER kohler@medecine.uhp-nancy.fr

Télémédecine, télésanté, esanté. Pr. François KOHLER kohler@medecine.uhp-nancy.fr Télémédecine, télésanté, esanté Pr. François KOHLER kohler@medecine.uhp-nancy.fr Télémédecine : Définition et domaines «Exercice de la médecine à distance» => Implique un médecin En France : Décret n 2010-1229

Plus en détail