Compétences-seuils et compétences à rencontrer

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compétences-seuils et compétences à rencontrer"

Transcription

1 MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Service général des Affaires pédagogiques, de la Recherche en Pédagogie et du Pilotage de L'Enseignement organisé par la Communauté française ENSEIGNEMENT SPÉCIAL SECONDAIRE DE FORME 3 SECTEUR PROFESSIONNEL : CONSTRUCTION (4 e et 5 e années d'études) Groupe professionnel : - gros œuvre Compétences-seuils et compétences à rencontrer 27/2000/259

2 PRÉAMBULE La programmation des compétences-seuils et des compétences auxiliaires s inscrit dans l esprit de l enseignement spécial de forme RAPPEL SUCCINCT 1.1. Dans la deuxième phase de l'enseignement de forme 3, les buts sont d'éduquer et de former l élève à une qualification polyvalente dans le cadre d un groupe professionnel. A l issue de cette phase, l apprentissage est sanctionné par une épreuve de qualification L'épreuve de qualification est une épreuve intégrée, c est à dire qu elle fait appel à un ensemble de connaissances et de savoir-faire relatifs à l exécution d un travail en rapport avec la future activité professionnelle du candidat. Il ne s agit donc pas d organiser des épreuves théoriques et pratiques distinctes. L aspect technique ou technologique doit rester secondaire; il doit être directement lié au travail pratique à effectuer. Dans cette optique, l épreuve comporte un entretien et celui-ci porte sur des points qui sont en rapport direct avec le travail imposé. L élève doit pouvoir réaliser concrètement un travail déterminé en respectant une méthode de travail qu il élabore au préalable et qui est éventuellement corrigée et rectifiée par le jury. 2. DES FINALITÉS 2.1. L enseignement de forme 3 vise dans chacune de ses phases à : épanouir la personnalité de chaque élève; éduquer le citoyen de demain (insertion sociale); faire acquérir par l élève des compétences exploitables en vue d'une formation ultérieure; préparer celui-ci à l insertion socioprofessionnelle Pour rencontrer ces finalités, il convient de : limiter au maximum les situations d échec; de pratiquer une pédagogie de la réussite; de prendre en considération les rythmes d apprentissage de chaque élève

3 3. DES CONTENUS Les contenus dans cette programmation n ont pas un caractère exhaustif et ne sont pas figés dans un ordre chronologique. Ils peuvent donc être modulés selon des circonstances à déterminer et variables d une année à l autre. La modulation ou modification de l inventaire des contenus s effectue sur base d un consensus avec l équipe éducative, des représentants des milieux professionnels concernés, par exemples : les I.F.P. et le F.F.C. 4. DES COMPÉTENCES-SEUILS 4.1. Les compétences-seuils doivent conduire l élève à effectuer des tâches au mieux de ses potentialités. Elles permettent à chaque élève d aborder et de poursuivre avec un maximum de réussite les différentes étapes de son cursus scolaire C est à ces compétences que le jury de qualification se référera pour certifier ou non l élève et le guider dans son choix vers un métier qu il trouvera dans la troisième phase. 5. DES COMPÉTENCES AUXILIAIRES 5.1. Ce sont des compétences qui complètent les compétences-seuils. Elles permettent d affiner davantage les savoir-faire de l élève Elles ont pour objet, entre autres : de renforcer des savoir-faire; de favoriser des pédagogies différenciées; de développer des pédagogies par résolution(s) de problème(s); Le relevé de ces compétences n est pas exhaustif Le jury de qualification de fin de deuxième phase prend en considération ces compétences auxiliaires au bénéfice de l élève. En aucun cas, elles ne peuvent être un prétexte à une cause d échec. 6. DES CONSIGNES 6.1. Une attention toute particulière doit être donnée à la compréhension des consignes Les professeurs doivent mettre en œuvre des stratégies d'apprentissage pour développer la compréhension des consignes avec la collaboration des professeurs de la formation générale

4 La programmation des compétences-seuils et auxiliaires a été réalisée sous la direction pédagogique de Monsieur l'inspecteur Emmanuel CORVERS dans un premier temps, de Monsieur l'inspecteur Jean-Paul VAN PUTTE ensuite. en collaboration avec les professeurs : Monsieur Pierre DALEM Monsieur Camille HACHEZ Monsieur Daniel LACROSSE Professeur à l I.E.S.P.S de la C.F. à Grivegnée. Professeur à l E.E.S.S. de la C.F. à Anderlues. Professeur à l E.E.S.S. de la C.F. à Amay. Remerciements à: Monsieur Jean-Marie MARTIN, Monsieur José LEROY, Madame Michèle THIRY, Mademoiselle Michelle HEUCHAMPS, Madame Yasmine LORENT, Directeur du CAF à Tihange Directeur de la ROSERAIE Directrice à l I.E.S.P.S. de la C.F. à Grivegnée Directrice à l E.E.S.S. de la C.F. à Anderlues Directrice à l E.E.S.S. de la C.F. à Amay pour l'aide et la compréhension qu ils ont accordées à l occasion des travaux de cette commission

5 Secteur professionnel : COMPÉTENCES-SEUILS Compétences-seuils de la 2e phase Compétences-seuils 1. Suivre le mode opératoire nécessaire afin de mener à bien la compétence demandée. 2. Maçonner une assise de blocs entre profils. 3. Maçonner une assise d'une brique entre profils. 4. Maçonner un ouvrage droit entre profils. Épaisseur du mur : une demi-brique. Largeur du mur : une brique et demie. 5. Maçonner un ouvrage avec un angle droit entre profils. Épaisseur du mur : une demi-brique. Largeur du mur : une brique et demie. 6. Maçonner un ouvrage avec une jonction entre profils. Épaisseur du mur : une demi-brique. Largeur du mur : une brique et demie. 7. Maçonner des blocs de béton cellulaire. 8. Maçonner des blocs de béton clivés. 9. Maçonner un fragment de façade nécessitant la pose d un échafaudage et comportant une baie droite. 10. Réaliser un conduit de ventilation avec des boisseaux. 11. Coffrer un linteau. 12. Ferrailler un linteau. 13. Respecter les consignes d'utilisation de l'outillage, des machines et des produits pour le travail à effectuer. 14. Appliquer les règles d'hygiène. Remarque : la compétence du compassage des assises et des profils n'est ni auxiliaire, ni certificative

6 Inventaire des contenus Implanter un exercice A l'aide du matériel nécessaire à l'implantation Déblayer des terres en terrain de toute nature Réaliser un déblai pour une fondation Confectionner des bétons Réaliser le béton d'une fondation Transporter et mettre en place le béton de fondation Maçonner une assise de briques ou de blocs entre profils Placer des profils Maçonner un mur droit d'une brique et demie d'épaisseur entre profils Maçonner la première assise Maçonner la deuxième assise et les suivantes Maçonner un angle d'une brique et demie d'épaisseur entre profils Maçonner la première assise Maçonner la deuxième assise et les suivantes Maçonner une jonction d'une brique et demie d'épaisseur entre deux profils Maçonner la première assise Maçonner la deuxième assise et les suivantes Maçonner un croisement d'une brique et demie d'épaisseur entre profils Maçonner la première assise Maçonner la deuxième assise et les suivantes Maçonner des blocs de béton cellulaire Poser la première assise au mortier de ciment Maçonner la deuxième assise et les suivantes Maçonner des blocs de béton clivés Poser les assises au mortier de ciment Maçonner un fragment de façade nécessitant la pose d'un échafaudage et comportant au moins une baie Tracer, couper et poser des membranes d'étanchéité Maçonner l'élévation du mur creux

7 Inventaire des contenus (suite) Poser un égouttage simple Contrôler les niveaux Réaliser les chambres de visite Placer les tuyaux Réaliser des conduits de fumée ou de ventilation Construire un conduit de fumée Réaliser un conduit de ventilation Réaliser des planchers Poser un gîtage simple Fabriquer un plancher en béton armé Assembler un plancher composé d'éléments préfabriqués Coffrer des éléments importants Coffrer une dalle de plancher Coffrer une poutre reposant sur une maçonnerie Coffrer une colonne Ferrailler des éléments importants Ferrailler une dalle de plancher, une poutre ou une colonne

8 Implanter un exercice A l aide du matériel nécessaire à l implantation Préparer seul le matériel et l outillage nécessaires à l implantation Participer, avec l aide du professeur, à la pose de jalons, au mesurage, au contrôle de l équerrage ainsi qu à la fabrication et à la pose de chaises, de ficelles d'alignement et de points de niveau Déblayer des terres en terrain de toute nature Réaliser un déblai pour une fondation Utiliser la bêche, la pelle, la pioche Confectionner des bétons Réaliser le béton d une fondation Transporter et mettre en place le béton de fondation Confectionner du béton à l aide de la bétonnière en respectant l ordre d introduction des ingrédients Transporter le béton dans les meilleures conditions Mettre le béton en place Vibrer ou compacter le béton Atteindre le niveau fini désiré

9 Maçonner une assise de briques ou de blocs entre profils Placer des profils Démontrer l utilité des profils Réaliser le montage et le tracé des profils Réaliser la pose des profils Utiliser les profils comme guide pour tendre les ficelles d alignement et de niveau Maçonner un mur droit d une brique et demie d épaisseur entre profils Maçonner la première assise Placer les profils et les compasser en hauteur avec l'aide du professeur Poser la ficelle correctement tendue à hauteur de la première assise Compasser en longueur Poser la première assise en respectant l épaisseur du mur. Utiliser les profils comme guide pour tendre les ficelles d alignement et de niveau Maçonner la deuxième Déplacer la ficelle aux assises suivantes. assise et les suivantes Respecter l appareillage Vérifier les aplombs

10 Maçonner un angle d une brique et demie d épaisseur entre profils Maçonner la première assise Placer les profils et les compasser en hauteur avec l'aide du professeur Vérifier l équerrage Poser les ficelles correctement tendues à hauteur de la première assise Compasser en longueur Poser la première assise en respectant les épaisseurs des murs Maçonner la deuxième Déplacer la ficelle aux assises suivantes. assise et les suivantes Respecter l appareillage Vérifier les aplombs

11 Maçonner une jonction d une brique et demie d épaisseur entre profils Maçonner la première assise Maçonner la deuxième assise et les suivantes Maçonner un croisement d une brique et demie d épaisseur entre profils Maçonner la première assise Maçonner la deuxième assise et les suivantes Placer les profils et les compasser en hauteur avec l'aide du professeur Vérifier l équerrage Poser les ficelles correctement tendues à hauteur de la première assise Compasser en longueur Poser la première assise en respectant les épaisseurs des murs Déplacer les ficelles à la deuxième assise puis aux suivantes Respecter l appareillage Vérifier les aplombs Placer les profils et les compasser en hauteur avec l'aide du professeur Vérifier l équerrage Poser les ficelles correctement tendues à hauteur de la première assise Compasser en longueur Poser la première assise en respectant les épaisseurs des murs Déplacer les ficelles à la deuxième assise puis aux suivantes Respecter l appareillage Vérifier les aplombs

12 Maçonner des blocs de béton cellulaire Poser la première assise au mortier de ciment Placer les profils et les compasser en hauteur avec l'aide du professeur Poser la ficelle correctement tendue à hauteur de la première assise Compasser en longueur Poser la première assise en respectant l épaisseur du mur. Utiliser les profils comme guide pour tendre les ficelles d alignement et de niveau Maçonner la deuxième Déplacer la ficelle aux assises suivantes. assise et les suivantes Respecter l appareillage Vérifier les aplombs Maçonner des blocs de béton clivés Poser les assises au mortier de ciment Réaliser un mortier de pose (de consistance dure) et le poser en retrait du parement Adopter un appareillage Fabriquer les blocs d angle avec la boucharde Contrôler l aplomb sur l arête de l angle

13 Maçonner un fragment de façade nécessitant la pose d un échafaudage et comportant au moins une baie Tracer, couper et poser des membranes d'étanchéité Tracer l alignement de l exercice et les emplacements des baies Couper et poser la première membrane à la largeur totale du mur Couper et poser la seconde membrane sur la première en réservant la hauteur nécessaire à la relevée sur le premier bloc Maçonner l élévation du mur creux Poser les assises de briques et de blocs jusqu à la liaison possible avec les crochets Relever la seconde membrane et la poser sur le premier bloc Déposer, sur le dernier tas de blocs, une volige pour respecter la propreté du creux Compasser les hauteurs de baies Évider les joints des briques pour un rejointoiement ultérieur

14 Poser un égouttage simple Contrôler les niveaux Relever les différences de niveau entre point haut et point bas Réaliser les chambres de visite Tracer les emplacements des chambres de visite aux raccordements et aux changements de direction Déterminer le nombre de canalisations aboutissant dans chaque chambre de visite Placer les tuyaux Poser les éléments en respectant les pentes nécessaires Réaliser des conduits de fumée ou de ventilation Construire un conduit de Poser le boisseau à sec. fumée Tracer et composer le conduit autour du boisseau Maçonner l ensemble en respectant le sens de pose du boisseau Tracer et compasser le conduit de Réaliser un conduit de ventilation. ventilation Maçonner le conduit en cimentant les faces intérieures

15 Réaliser des planchers Poser un gîtage simple Déterminer les emplacements des éléments du plancher en bois Placer le premier et le dernier élément de niveau et les intermédiaires à la ficelle Refermer les vides entres les éléments aux appuis Fabriquer un plancher en Réaliser le coffrage de la dalle. béton armé Réaliser et mettre en place le ferraillage de la dalle Couler le béton dans le coffrage Assembler un plancher Placer une ou plusieurs filières de support. composé d éléments Poser les éléments de résistance puis préfabriqués. placer les éléments de remplissage Réaliser et mettre en place le ferraillage de l ensemble Réaliser le béton de raidissement et le mettre en place

16 Coffrer des éléments importants Coffrer une dalle de plancher Sélectionner les bois à utiliser en fonction de leur section Choisir les clous adéquats Placer les filières de support Poser les madriers de répartition des charges Réaliser le plancher Coffrer une poutre Réaliser les étais avec tête. reposant sur une Sélectionner les bois à utiliser en fonction maçonnerie. de leur section Choisir les clous adéquats Mettre en place le fond de poutre, les traverses et les butées Réaliser les panneaux latéraux et les panneaux de bout puis les placer d aplomb et aux dimensions requises Scier à longueur et placer les contrefiches Coffrer une colonne Sélectionner les bois à utiliser en fonction de leur section et de la dimension des panneaux à réaliser Répartir les raidisseurs Assembler les panneaux en laissant une fenêtre de nettoyage dans l un d eux Réaliser les cadres ou carcans en bois Poser les carcans en bois ou en métal Régler la verticalité de la colonne

17 Ferrailler des éléments importants Ferrailler une dalle de plancher, une poutre ou une colonne Sélectionner les barres à utiliser en fonction de leur section Couper les barres aux longueurs imposées Réaliser les crochets et étriers si nécessaire Tracer sur l armature principale la répartition des étriers s ils sont prévus Placer les armatures à leur emplacement imposé dans le coffrage Ligaturer les armatures selon la méthode prescrite

18 Secteur professionnel : COMPÉTENCES-SEUILS Élève :... Compétences-seuils jugées suffisantes pour la certification de la deuxième phase. Le professeur certifie que l'élève est capable de : Compétences-seuils Dates Dates Dates 1. Suivre le mode opératoire nécessaire afin de mener à bien la compétence demandée. 2. Maçonner une assise de blocs entre profils. 3. Maçonner une assise d'une brique entre profils. 4. Maçonner ouvrage droit entre profils. Épaisseur du mur : une demi-brique. Largeur du mur : une brique et demie. 5. Maçonner un ouvrage avec un angle droit entre profils. Épaisseur du mur : une demi-brique. Largeur du mur : une brique et demie. 6. Maçonner un ouvrage avec une jonction entre profils. Épaisseur du mur : une demi-brique. Largeur du mur : une brique et demie. 7. Maçonner des blocs de béton cellulaire. 8. Maçonner des blocs de béton clivés. 9. Maçonner un fragment de façade nécessitant la pose d un échafaudage et comportant une baie droite. 10. Réaliser un conduit de ventilation avec des boisseaux. 11. Coffrer un linteau. 12. Ferrailler un linteau. 13. Respecter les consignes d'utilisation de l'outillage, des machines et des produits pour le travail à effectuer. 14. Appliquer les règles d'hygiène. Remarque : la compétence du compassage des assises et des profils n'est ni auxiliaire, ni certificative

FÉDÉRATION DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE CATHOLIQUE rue Guimard 1 1040 BRUXELLES. Programme

FÉDÉRATION DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE CATHOLIQUE rue Guimard 1 1040 BRUXELLES. Programme FÉDÉRATION DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE CATHOLIQUE rue Guimard 1 1040 BRUXELLES Programme Construction gros- oeuvre 2 ème degré professionnel Humanités professionnelles et techniques La FESeC remercie

Plus en détail

ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SPÉCIALISÉ DE FORME 3 SECTEUR PROFESSIONNEL : CONSTRUCTION GROUPE PROFESSIONNEL : CONSTRUCTION - GROS ŒUVRE

ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SPÉCIALISÉ DE FORME 3 SECTEUR PROFESSIONNEL : CONSTRUCTION GROUPE PROFESSIONNEL : CONSTRUCTION - GROS ŒUVRE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE Administration Générale de l Enseignement et de la Recherche Scientifique Service général de l Enseignement organisé par la

Plus en détail

Schéma de passation des épreuves de qualification

Schéma de passation des épreuves de qualification Schéma de passation des épreuves de qualification Secteur 3 : BOISCONSTRUCTION Mise à jour Février 2012 Pascal CORNEZ Guy GARY Roger WINS Table des matières 1. Canevas général... 3 Informations préalables...

Plus en détail

Bachelier - Agrégé de l'enseignement secondaire inférieur Sous-section bois-construction

Bachelier - Agrégé de l'enseignement secondaire inférieur Sous-section bois-construction Haute École Louvain en Hainaut www.helha.be Année académique 2015-2016 Catégorie Pédagogique Bachelier - Agrégé de l'enseignement secondaire inférieur Sous-section bois-construction HELHa Braine-le-Comte

Plus en détail

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre Béton cellulaire Ytong Béton cellulaire Ytong Introduction générale à la mise en œuvre Remarque : Ces données ont été publiées par. Nous donnons des conseils et informations au mieux de nos connaissances

Plus en détail

Maçonnerie. Réalisation d ouvrages de maçonnerie. Préparer une intervention en maçonnerie

Maçonnerie. Réalisation d ouvrages de maçonnerie. Préparer une intervention en maçonnerie A Maçonnerie Réalisation d ouvrages de maçonnerie Préparer une intervention en maçonnerie Protéger les ouvrages existants et identifier les points singuliers (isolants, ) Préparer le site pour l'intervention

Plus en détail

Compétences-seuils et compétences à rencontrer

Compétences-seuils et compétences à rencontrer MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Service général des Affaires pédagogiques, de la Recherche en Pédagogie et du Pilotage de

Plus en détail

3. CONSTRUCTION 3.4. GROS OEUVRE 3.4.10. OUVRIER / OUVRIERE EN RENOVATION, RESTAURATION ET CONSERVATION DU BATIMENT

3. CONSTRUCTION 3.4. GROS OEUVRE 3.4.10. OUVRIER / OUVRIERE EN RENOVATION, RESTAURATION ET CONSERVATION DU BATIMENT CCPQ Bâtiment «Les Ateliers» Rue Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 29/30 Fax : 02 690 85.78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 3. CONSTRUCTION 3.4. GROS OEUVRE 3.4.10. OUVRIER / OUVRIERE

Plus en détail

NOM : BONNET Prénom : Dominique Date : 25 avril 2005 PREPARATION DE LECON

NOM : BONNET Prénom : Dominique Date : 25 avril 2005 PREPARATION DE LECON NOM : BONNET Prénom : Dominique Date : 25 avril 2005 PREPARATION DE LECON Branche : TECHNOLOGIE Sujet : L APPAREIL CROISE - LES DEUX TYPES Classe : 3 ème degré de l enseignement professionnel 1. REFERENCES

Plus en détail

REFERENTIEL DU CONCOURS

REFERENTIEL DU CONCOURS REFERENTIEL DU CONCOURS 25 e CONCOURS 2013-2015 Groupe III Classe 9 MACONNERIE L ŒUVRE LES CONDITIONS A REMPLIR LES MODALITES DE REALISATION DES EPREUVES LE REFERENTIEL DES COMPETENCES. I. POURQUOI SE

Plus en détail

un mur de clôture en parpaings

un mur de clôture en parpaings N I K I T A pour LEROY MERLIN RCS Lille 384 560 942. 01/2007 Imprimé en France. MA.03 MATÉRIAUX Je construis un mur de clôture en parpaings AVEC LES CONSEILS Avant tout FAITES LE POINT SUR LES OUTILS NECESSAIRES

Plus en détail

CCPQ MAÇON / MAÇONNE PROFIL DE FORMATION SPECIFIQUE (45, 47) 3. CONSTRUCTION 3.1. GROS-ŒUVRE

CCPQ MAÇON / MAÇONNE PROFIL DE FORMATION SPECIFIQUE (45, 47) 3. CONSTRUCTION 3.1. GROS-ŒUVRE CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55 33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 3. CONSTRUCTION 3.1. GROS-ŒUVRE MAÇON / MAÇONNE PROFIL DE FORMATION SPECIFIQUE

Plus en détail

Réussir l élévation d un mur de clôture en parpaings

Réussir l élévation d un mur de clôture en parpaings Réussir l élévation d un mur de clôture en parpaings DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Pourquoi des fondations pour un mur? Les fondations créent une résistance à la poussée de toute construction,

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

CONSTRUIRE UN MURET 90.02 C O N S E I L

CONSTRUIRE UN MURET 90.02 C O N S E I L 90.02 CONSTRUIRE UN MURET C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2 Le piquetage page 2 La fouille pages 3 Le coulage de la semelle page 3 L a l i g n e m e n t page 4 Les joints page

Plus en détail

Rapport technique / Aménagements extérieurs / Murs en pierres naturelles

Rapport technique / Aménagements extérieurs / Murs en pierres naturelles Page 1 / 6 Rapport technique / Aménagements extérieurs / Murs en pierres naturelles Murs en pierres naturelles Rédaction : Sébastien Morerod / 1865 Les Diablerets (VD) / Etudiant à L ETC de Fribourg 3

Plus en détail

La pose des menuiseries extérieures

La pose des menuiseries extérieures Table des matières Positionnement de l activité... 2 Objectifs et compétences visées... 2 Objectif :... 2 Compétences... 2 Travaux dirigés : Généralités... 3 Travail demandé : Identifier les techniques

Plus en détail

Bien aménager, bien utiliser son four à pain

Bien aménager, bien utiliser son four à pain Jacques Revel Bien aménager, bien utiliser son four à pain Avec la collaboration technique de M. Baron-Languet Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-11739-6 Chapitre 1 Construire un four à pain Le four

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES : POSTE «Ouvrier de la maçonnerie» ACTIVITES COMPETENCES INDICATEURS CRITERES D EVALUATION Préparation des chantiers

REFERENTIEL DE COMPETENCES : POSTE «Ouvrier de la maçonnerie» ACTIVITES COMPETENCES INDICATEURS CRITERES D EVALUATION Préparation des chantiers REFERENTIEL DE COMPETENCES : POSTE «Ouvrier de la maçonnerie» ACTIVITES COMPETENCES INDICATEURS CRITERES D EVALUATION Préparation des chantiers Tenir compte des consignes des encadrants - connaissance

Plus en détail

Réalisation d une maquette

Réalisation d une maquette Dossier HABITAT - Réaliser l objet technique d une maquette 2010-2011 La réalisation d une maquette Situation de départ : Nous devons,à travers une exposition, présenter notre maison témoin au personnel

Plus en détail

Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de couverture : Pierre-André Gualino Mise en pages : PCA. Dunod, Paris, 2012

Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de couverture : Pierre-André Gualino Mise en pages : PCA. Dunod, Paris, 2012 Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de couverture : Pierre-André Gualino Mise en pages : PCA Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-058232-7 Table des matières 1 Construire 2 Le 3 Préparer

Plus en détail

BLOC CREUX À MAÇONNER

BLOC CREUX À MAÇONNER BLOC CREUX À MAÇONNER Synthèse Ils sont utilisés pour constituer les parties courantes de murs extérieurs mais aussi des cloisons intérieures. Poids bloc (kg) Rangées d alvéoles (U) Alvéoles (U) Repère

Plus en détail

REFERENTIEL METIER ACTIVITES COMPETENCES COFFREUR FERRAILLEUR

REFERENTIEL METIER ACTIVITES COMPETENCES COFFREUR FERRAILLEUR REFERENTIEL METIER ACTIVITES COMPETENCES COFFREUR FERRAILLEUR COFFREUR FERRAILLEUR REFERENTIEL METIER ACTIVITES COMPETENCES Fiche technique DOMAINE LIGNE DE PRODUITS PRODUIT CODE PRODUIT Construction Gros

Plus en détail

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance.

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. UTILISATION DU CARNET DE CONTROLE EN COURS DE FORMATION Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. 1. Choisissez 2 fiches parmi celles qui vous sont

Plus en détail

Danielle Brusson. Rénovation. intérieuredeaàz. Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12155-1

Danielle Brusson. Rénovation. intérieuredeaàz. Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12155-1 Danielle Brusson Rénovation intérieuredeaàz C o n c e p t i o n - R é a l i s a t i o n - A m é n a g e m e n t - E n t r e t i e n Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12155-1 La cloison montée en plaques

Plus en détail

B4 Détails techniques

B4 Détails techniques B Détails techniques B B. Détails techniques B.. B.. B.. B.. B..8 Blocs collés B...a Bloc Ytong à poignées ergonomiques. Principe de mise en œuvre. B...b Bloc Ytong à poignées ergonomiques. Principe de

Plus en détail

Réussir le dosage du mortieret du béton

Réussir le dosage du mortieret du béton Réussir le dosage du mortieret du béton DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Composer votre mortier Le mortier sert pour le montage des briques et parpaings, à la constitution des enduits de façade

Plus en détail

La prédalle de qualité avec armature integrée

La prédalle de qualité avec armature integrée I n s t r u c t i o n s d e p o s e La prédalle de qualité avec armature integrée Le plan de pose On établit pour chaque plafond un plan de pose (figure 1). Il contient toutes les indications importantes

Plus en détail

Entrepreneur de construction

Entrepreneur de construction Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique, lieux d organisation

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

BLOCS EMPILABLES. BVBA CLAESEN BETONBEDRIJF Kanaalstraat 13 3560 Lummen T: 011/45.49.70 F: 011/43.58.37 info@claesenbetonbedrijf.be P.

BLOCS EMPILABLES. BVBA CLAESEN BETONBEDRIJF Kanaalstraat 13 3560 Lummen T: 011/45.49.70 F: 011/43.58.37 info@claesenbetonbedrijf.be P. BLOCS EMPILABLES BVBA CLAESEN BETONBEDRIJF Kanaalstraat 13 3560 Lummen T: 011/45.49.70 F: 011/43.58.37 info@claesenbetonbedrijf.be P.1 LxExH en cm: 39x19x19 Poids: 17 kg Emballage: 108 pcs/emballage Béton

Plus en détail

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations...

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations... CONSTRUIRE EN BÉTON CELLULAIRE 1. Le béton cellulaire et son environnement Présentation du béton cellulaire.............................................................. 14 Historique......................................................................................

Plus en détail

Colonne cylindrique à paroi

Colonne cylindrique à paroi Colonnes cylindriques Paroi Des coffrages sont conçus spécialement pour les colonnes de forme cylindrique; ils sont fabriqués de plusieurs couches de papier fibre de haute qualité. Ces couches sont enroulées

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE

LE MINISTRE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE Service des formations Sous-direction des formations professionnelles Arrêté du 21 août 2002 portant

Plus en détail

- CAP MAÇON SESSION : 2014

- CAP MAÇON SESSION : 2014 1 Tél : 01.60.84.39.27 - Fax : 01.69.88.91.67 FICHES D EVALUATION EN ENTREPRISE Ouvrage réalisé en 2011 dans le cadre du Concours «Un des meilleurs Apprentis de France». FORMATEUR TECHNIQUE : Monsieur

Plus en détail

RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DE L AIDE Á LA PIERRE

RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DE L AIDE Á LA PIERRE RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DE L AIDE Á LA PIERRE OBJET : la charte de la garrigue, éditée en 1984 (1 ère édition), intègre comme objectif, la protection et la mise en valeur des paysages dans leur grande

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent être, à titre d exemples non exhaustifs :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent être, à titre d exemples non exhaustifs : COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2006 07 74 0251 Catégorie : B Dernière modification : 10/05/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Animateur (trice) d équipe

Plus en détail

IntCI/: E 04 C 1/40 E 04 B 2/46

IntCI/: E 04 C 1/40 E 04 B 2/46 è Europilsches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication: 0 199 700 Al DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 86870045.1 Date de dépôt: 14.04.86 IntCI/: E

Plus en détail

Certificat d Aptitude Professionnelle

Certificat d Aptitude Professionnelle Lycée Professionnel Balata Chemin de la Chaumière 97306 CAYENNE Certificat d Aptitude Professionnelle MAÇON LIVRET DE FORMATION EN ENTREPRISE Lycée Professionnel Balata Nom : Prénom de l'élève : 0 NOTE

Plus en détail

B.3 Mise en œuvre. Blocs collés Blocs maçonnés avec du mortier de ciment. B.3.3.1 Linteaux Ytong B.3.3.2 Linteaux Ytong en U B.3.3.

B.3 Mise en œuvre. Blocs collés Blocs maçonnés avec du mortier de ciment. B.3.3.1 Linteaux Ytong B.3.3.2 Linteaux Ytong en U B.3.3. mise en œuvre 103 B.3 Mise en œuvre La partie B.3 reprend la technique de mise en œuvre des produits Ytong. Dans la partie B.4 se trouvent les détails techniques correspondants. Les détails d exécution

Plus en détail

«La batterie de la Cride»

«La batterie de la Cride» la batterie de la cride La Ville a acheté la Pointe de la Cride à la Marine en août 2013, dans le but de conserver et restaurer ce patrimoine historique. Ce site bénéficie d une vue exceptionnelle sur

Plus en détail

Je coule. une dalle de béton AVEC LES CONSEILS

Je coule. une dalle de béton AVEC LES CONSEILS MA.0 MATÉRIAUX Je coule une dalle de béton AVEC LES CONSEILS Il faut savoir qu une dalle a une épaisseur minimum de 8 à 10 cm et est armée d un treillis soudé. LES OUTILS ET ACCESSOIRES niveau mètre planches

Plus en détail

VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012)

VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012) VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012) CAPITELLES ET MURS DE CLÔTURE EN LIMITE DU DOMAINE PUBLIC SUBVENTION MUNICIPALE «AIDE Á LA PIERRE» RÈGLEMENT D ATTRIBUTION

Plus en détail

Choix de la construction du bassin de rétention de type enterré

Choix de la construction du bassin de rétention de type enterré Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du génie-civil Contenu : Bassin de rétention Rédaction : Julien Morandi / élève de 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg Date : 29 janvier

Plus en détail

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES Gamme des produits BLOCS EN BÉTON DE GRANULATS COURANTS BLOCS DE COFFRAGE PRÉLINTEAUX - BLOCS STANDARDS - BLOCS ACCESSOIRES - BLOCS SPÉCIAUX - BLOCS AVEC EMBOÎTEMENTS VERTICAUX

Plus en détail

SOMMAIRE ÉTAPE 1 ÉTAPE 2 ÉTAPE I 5 PRÉALABLES À LA MISE EN ŒUVRE DIMENSIONNER. Avant-propos...3

SOMMAIRE ÉTAPE 1 ÉTAPE 2 ÉTAPE I 5 PRÉALABLES À LA MISE EN ŒUVRE DIMENSIONNER. Avant-propos...3 SOMMAIRE Avant-propos...3 ÉTAPE 1 OPÉRATIONS ÉTAPE 2 DIMENSIONNER ÉTAPE 3 CONCEPTION PRÉALABLES À LA MISE EN ŒUVRE 1 Mesurer la largeur de la baie... 11 2 Mesurer la hauteur de la baie... 12 3 Mesurer

Plus en détail

POEC - Présentation de l action

POEC - Présentation de l action POEC - Présentation de l action FORMATION INITIATION AUX TRAVAUX DE BASE EN MACONNERIE GROS ŒUVRE ET SECURITE AU POSTE DE TRAVAIL FAUVEL CSQUA est un organisme de formation spécialisé dans les formations

Plus en détail

Responsable de Chantier du Bâtiment

Responsable de Chantier du Bâtiment Programme de formation Responsable de Chantier du Bâtiment (1050 heures) Programme de formation Responsable de Chantier du Bâtiment (1050 heures) I - Matières scientifiques et techniques Scientifiques

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance.

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. UTILISATION DU CARNET DE CONTROLE EN COURS DE FORMATION Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. 1. Choisissez 2 fiches parmi celles qui vous sont

Plus en détail

Équipe de production. Coordination Jonathan Bélair Responsable de l ingénierie de la formation Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport

Équipe de production. Coordination Jonathan Bélair Responsable de l ingénierie de la formation Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Équipe de production Coordination Jonathan Bélair Responsable de l ingénierie de la formation Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Conception et rédaction Gilles Bérubé Enseignant en Briquetage-maçonnerie

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

STAGE : AIDE BOULANGER-PATISSIER

STAGE : AIDE BOULANGER-PATISSIER MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

Performance énergétique et mise en

Performance énergétique et mise en Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois 5 à 7 de l éco-construction Pierre LERICHE et Stéphane BRUNIERE GUILHERAND GRANGES le 26/02/2015 Présentation de CERIBOIS Présentation

Plus en détail

Relevé de défauts d étanchéité à l air Hypothèses d évitement ou de correction

Relevé de défauts d étanchéité à l air Hypothèses d évitement ou de correction Aactime ssociat ion Française Association française d agences de Contrôle par Thermographie et Infiltrométrie pour la Maîtrise de l Energie Relevé de défauts d étanchéité à l air Hypothèses d évitement

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

Éléments préfabriqués de béton

Éléments préfabriqués de béton Éléments préfabriqués de béton DEVIS NORMALISÉ VILLE DE GATINEAU TABLEAU DES MODIFICATIONS / RÉVISIONS CAHIER : A Généralités 1. Les modifications ou révisions effectués dans le présent cahier, par rapport

Plus en détail

«MODULES 12» 240/160 F2/DP

«MODULES 12» 240/160 F2/DP «MODULES 12» 240/160 F2/DP 47511P000 47511S000 FR AVANT DE DEBALLER LE COLIS LISEZ ATTENTIVEMENT CE QUI SUIT - CELA VOUS FACILITERA LA TACHE MERCI ET BON TRAVAIL! FR CONSEILS GENERAUX PREALABLES A LIRE

Plus en détail

20- MACONNERIE. Epreuve Organisée par : Lycée des métiers du bâtiment Rue de Kervern 29190 PLEYBEN

20- MACONNERIE. Epreuve Organisée par : Lycée des métiers du bâtiment Rue de Kervern 29190 PLEYBEN Pôle Bâtiment 20- MACONNERIE Epreuve Organisée par : Lycée des métiers du bâtiment Rue de Kervern 29190 PLEYBEN BAREME DE NOTATION Récapitulatif des points Nom : Métier :.. Prénom :... N du candidat :...

Plus en détail

Construction d une maison BBC. Monsieur et Madame SE CHAO 152 Chemin de Lacombe 31600 MURET. Cahier des Clauses Techniques Particulières ENVELOPPE

Construction d une maison BBC. Monsieur et Madame SE CHAO 152 Chemin de Lacombe 31600 MURET. Cahier des Clauses Techniques Particulières ENVELOPPE Monsieur et Madame SE CHAO 152 Chemin de Lacombe 31600 MURET Cahier des Clauses Techniques Particulières ENVELOPPE ENVELOPPE SOMMAIRE DESCRIPTIF : GROS ŒUVRE... 4 Décapage des terres végétale... 4 Terrassement...

Plus en détail

4 - Dessins de fondations

4 - Dessins de fondations 1 ère STI Génie Civil Dessins de bâtiment 4-Dessins de fondations 4 - Dessins de fondations Les dessins de fondations précisent la forme et la disposition des ouvrages enterrés supportant la construction

Plus en détail

LIVRET DE DÉTAIL DJENNE RESTAURATION DE LA MAISON DES JEUNES ET PROJETS ANNEXES FÉVRIER 2011

LIVRET DE DÉTAIL DJENNE RESTAURATION DE LA MAISON DES JEUNES ET PROJETS ANNEXES FÉVRIER 2011 LIVRET DE DÉTAIL DJENNE RESTAURATION DE LA MAISON DES JEUNES ET PROJETS ANNEXES FÉVRIER 2011 TOITURE / 2 DÉTAIL / TOITURE COUPE terre sèche damée ep:20cm mini terre argileuse de sacombo ep:10cm mini terre

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de clôture : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de clôture : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de clôture : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version 2.0 1/6 Semestre 1 Base d'exécution 2 (dessin professionnel) 40 périodes selon OrFo Introduction au dessin technique "Expliquer l importance du dessin technique comme moyen de communication." Support

Plus en détail

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni A suivre pour assurer une pose esthétique et de qualité Ce document définit les interfaces nécessaires

Plus en détail

Pour les murs courbes le bloc de coffrage courbe : exemple Fabemi le Varibloc

Pour les murs courbes le bloc de coffrage courbe : exemple Fabemi le Varibloc LES BLOCS CIMENT Les blocs béton BBM (bloc de bêton manufacturé) sont appelés agglos, moellon ou parpaings suivant les régions. Ce sont des BBM pour une pose traditionnelle à bain de mortier, les BBM sont

Plus en détail

PROTECTION PARASISMIQUE

PROTECTION PARASISMIQUE POUR SE PRÉMUNIR CONTRE LE RISQUE SISMIQUE En cas de séisme, 90 % des pertes en vie humaines sont dues à l effondrement des constructions. La prévention constitue le meilleur moyen de se prémunir contre

Plus en détail

Baccalauréat technologique Génie Civil FICHES de CONNAISSANCES Plan de coffrage Lycée Polyvalent de TAAONE

Baccalauréat technologique Génie Civil FICHES de CONNAISSANCES Plan de coffrage Lycée Polyvalent de TAAONE 1. Introduction Situation de l étude : En ayant toujours comme principal objectif de permettre l exécution d un ouvrage, après avoir défini l ensemble de ses fondations il faut s intéresser à la définition

Plus en détail

MAQUETTE DE MAISON EN BOIS ET EN BRIQUES

MAQUETTE DE MAISON EN BOIS ET EN BRIQUES évolutions possibles Dossier réalisé par Christian BÉGUÉ Cyril LASCASSIES HPY version d' août 00 Table des matières A) IMPLANTATION DE LA MAISON... )Travail à faire :... )Matériel nécessaire :... B & C)

Plus en détail

Programme d action mondial en faveur de l Education pour tous (Projet jeunesse) Livret 4. Ciment

Programme d action mondial en faveur de l Education pour tous (Projet jeunesse) Livret 4. Ciment Programme d action mondial en faveur de l Education pour tous (Projet jeunesse) Livret 4 Ciment Apprendre et travailler Développement des compétences : Une campagne de motivation Livret support au film

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. 2. DESCRIPTION DU CONCOURS 2.1 Documents qui seront fournis et date à laquelle les concurrents-es y auront accès.

FICHE TECHNIQUE. 2. DESCRIPTION DU CONCOURS 2.1 Documents qui seront fournis et date à laquelle les concurrents-es y auront accès. FICHE TECHNIQUE Année de compétition 2012 Endroit Edmonton, AB Numéro de concours 20 Nom du métier Briquetage Niveaux Postsecondaire 1. INTRODUCTION 1.1 But de l épreuve Le briquetage fait partie de la

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

«MODULES 12» 120/160 SF/SP

«MODULES 12» 120/160 SF/SP «MODULES 12» 120/160 SF/SP 48410P000 48410S000 FR AVANT DE DEBALLER LE COLIS LISEZ ATTENTIVEMENT CE QUI SUIT - CELA VOUS FACILITERA LA TACHE MERCI ET BON TRAVAIL! CONSEILS GENERAUX PREALABLES A LIRE ATTENTIVEMENT

Plus en détail

L apprentissage : une formation en alternance

L apprentissage : une formation en alternance Formation de formateurs en alternance nouvellement recrutés de CFA-BTP Direction de la formation L apprentissage : une formation en alternance L apprentissage permet une insertion progressive des jeunes

Plus en détail

Plus de compétences pour votre avenir

Plus de compétences pour votre avenir AGENT D ENTRETIEN DU BÂTIMENT ROME I1203 L agent d entretien du bâtiment exerce à l intérieur des bâtiments qu occupe ou administre l employeur (copropriété, maisons de retraite, centre de loisirs ). Il

Plus en détail

8.4 Les produits en béton fabriqués en usine

8.4 Les produits en béton fabriqués en usine 8.4 Les produits en béton fabriqués en usine La fabrication en usine de produits en béton permet de rationaliser la production, d apporter la qualité d une fabrication industrielle et de réaliser une importante

Plus en détail

FICHE METIER. Nom du métier. Maçon. Photo d une personne exerçant ce métier. Description du métier

FICHE METIER. Nom du métier. Maçon. Photo d une personne exerçant ce métier. Description du métier FICHE METIER. Nom du métier Maçon Photo d une personne exerçant ce métier Description du métier Que fait un(e) Maçon Ce que je connais du métier : - Il refait les joints : il pose les briques. - Il construit

Plus en détail

Rédaction : Julien Gavillet et Multone Stéphane / 1731 Ependes / 1870 Monthey Date : 04 Janvier 2013

Rédaction : Julien Gavillet et Multone Stéphane / 1731 Ependes / 1870 Monthey Date : 04 Janvier 2013 Page 1 / 8 Rapport technique / domaine du Bâtiment Contenu : Les coffrages métalliques Rédaction : Julien Gavillet et Multone Stéphane / 1731 Ependes / 1870 Monthey Date : 04 Janvier 2013 Les coffrages

Plus en détail

Construire sur un terrain en pente

Construire sur un terrain en pente Construire sur un terrain en pente Dans ce dossier : 1- Comment construire une maison sur un terrain en pente 2- Exemple de réalisation sur un terrain en pente 3- Comment aménager et faire le terrassement

Plus en détail

STAGE : RESTAURATION DIETETIQUE

STAGE : RESTAURATION DIETETIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

exo D50 DQE Gros-Oeuvre Réhabilitation

exo D50 DQE Gros-Oeuvre Réhabilitation exo D50 DQE Gros-Oeuvre Réhabilitation Sommaire 1 Travail à réaliser 3 1.1 Questionaire 3 1.1.1 Ouverture dans mur porteur 3 1.1.2 Trémie plancher 4 1.1.3 Proposition de réponses 7 1.2 Travail dirigé 7

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : La brique cellulaire (YTONG) Rédaction : Aouad Roger/ Etudiant ETC 3 ème année Date : 23 novembre 2007 Généralité 1. Histoire En 1924, J.A Eriksson,

Plus en détail

Avantages de l isolation par l intérieur

Avantages de l isolation par l intérieur Avantages de l isolation par l intérieur Isolation par l'intérieur : la solution la plus courante L isolation par l intérieur s'impose lorsque l'on souhaite conserver l'aspect extérieur du bâtiment ou

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 5 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Béton poreux Rédaction : Simon Rauber / élève de 3ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg Date : 18 janvier 2010

Plus en détail

CCPQ 3.3.10. OUVRIER CARRELEUR / OUVRIERE CARRELEUSE PROFIL DE QUALIFICATION 3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT

CCPQ 3.3.10. OUVRIER CARRELEUR / OUVRIERE CARRELEUSE PROFIL DE QUALIFICATION 3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 28 Fax : 02 690 85 78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT 3.3.10. OUVRIER CARRELEUR / OUVRIERE CARRELEUSE

Plus en détail

Bien construire sa maison

Bien construire sa maison Bien construire sa maison Henri RENAUD Groupe Eyrolles, 2011, ISBN : 978-2-212-13229-8 Sommaire Chapitre 1 Terrain et avant-projet de construction 1. Choix du terrain pour bâtir... 2 2. Critères de choix

Plus en détail

11.- Fiche «menuisier d extérieur»

11.- Fiche «menuisier d extérieur» .- Fiche «menuisier d extérieur»..- Préambule L isolation acoustique d une façade vis-à-vis du bruit de circulation routière, ferroviaire ou aérienne (avions) dépend des performances de tous les éléments

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien(ne) d usinage sur machines outils à commande numérique

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien(ne) d usinage sur machines outils à commande numérique COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 06/11/2014 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien(ne) d usinage sur machines outils

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION PORTE DE GARAGE AVEC RESSORT DE TORSION DIMENSIONS. 5 LARGEUR X 6 HAUTEUR (1.5m x 1.83m)

GUIDE D INSTALLATION PORTE DE GARAGE AVEC RESSORT DE TORSION DIMENSIONS. 5 LARGEUR X 6 HAUTEUR (1.5m x 1.83m) PORTE DE GARAGE AVEC RESSORT DE TORSION DIMENSIONS 5 LARGEUR X 6 HAUTEUR (1.5m x 1.83m) CONSIGNES DE SÉCURITÉ IMPORTANTES AVERTISSEMENT : Lisez toutes les instructions et tous les avertissements avant

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Maisons sur vide sanitaire

Maisons sur vide sanitaire Maisons sur vide sanitaire Henri Renaud Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12195-7 Sommaire Chapitre 2 Procédés de construction d un vide sanitaire 1. Vide sanitaire traditionnel réalisé avec des murs

Plus en détail

LE PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE

LE PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE LE PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE MIEUX CONSTRUIRE ENSEMBLE Le défi Le RT2012 choix des équipements, de l énergie et de l orientation implique des bâtis très différents? votre variable d ajustement choisissez

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Soumission N 1 MACONNERIE FACADES ET MURS EN YTONG

Soumission N 1 MACONNERIE FACADES ET MURS EN YTONG Xella Béton Cellulaire Suisse SA Avenue des Sports 26 1401 Yverdon-les-Bains tél : 024 / 420 16 60 - fax : 024 / 420 16 61 www.ytong.ch e-mail : tec@xella.com Soumission N 1 Projet: 15-00 MACONNERIE FACADES

Plus en détail

AUTOMOBILE : AIDE - MECANICIEN - TRAVAUX D ELECTRICITE

AUTOMOBILE : AIDE - MECANICIEN - TRAVAUX D ELECTRICITE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AUTOMOBILE

Plus en détail

Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. www.cellumat.be. Enduit intérieur.

Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. www.cellumat.be. Enduit intérieur. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Matériau compressible Membrane d'étanchéite Brique de parement Appui glissant Hourdis Coupure thermique (PU)

Plus en détail

Compétences-seuils et compétences à rencontrer

Compétences-seuils et compétences à rencontrer MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Service général des Affaires pédagogiques, de la Recherche en Pédagogie et du Pilotage de

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue FONDATIONS Les fondations sont destinées à assurer la stabilité d un ouvrage sur le terrain. Elles doivent pouvoir transmettre toutes les sollicitations ( charges, surcharges, renversement, ) sur un sol

Plus en détail