REFLEXIONS PERSONNELLES SUR LA FORMATION DE TOUS LES ENSEIGNANTS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REFLEXIONS PERSONNELLES SUR LA FORMATION DE TOUS LES ENSEIGNANTS"

Transcription

1 REFLEXIONS PERSONNELLES SUR LA FORMATION DE TOUS LES ENSEIGNANTS Le grand Archimède se serait écrié, après avoir découvert les propriétés des leviers : «donnez-moi un point d appui et je soulèverai le monde!». Sans la prétention de vouloir me comparer au génial Archimède, je dirais volontiers «donnez-moi des enseignants bien formés et toute réforme pédagogique sera ou inutile ou facile à réaliser». Depuis des siècles, la question de la formation des éducateurs est posée sans qu aucune solution pertinente ne lui ait été trouvée. Les débuts de l Université ont été marqués par le fait que ce sont des domaines limités du Savoir de l époque qui se sont d abord installés : faculté de théologie, faculté de médecine, faculté de droit Et les institutions éducatives se sont ensuite, à quelques rares exceptions près, construites et modelées sur le modèle universitaire : on y enseigne les mathématiques, la langue maternelle, les sciences, les sciences sociales, la musique... Les programmes ne sont, en général, que l accumulation des programmes des différentes matières à enseigner. II est donc compréhensible que le (ou les) savoir(s) académique(s) aient toujours eu la priorité sur les autres aspects de l éducation. Pour beaucoup de nos contemporains, un professeur de mathématiques est encore, essentiellement, celui qui connaît bien les mathématiques. Nombreux sont ceux qui n ont pas entendu le cri lancé par Jean-Jacques Rousseau et que Claparède n a pas hésité à comparer à une révolution copernicienne, «Commencez par connaître vos élèves car, très assurément, vous ne les connaissez pas». En d autres termes, le Savoir était au centre du processus éducatif. Aujourd hui, on sait que le Savoir -tout nécessaire et indispensable qu il reste- ne suffit plus pour être enseignant; l important, pour l éducateur, c est d être capable de transmettre et de rendre assimilable par les élèves les connaissances et démarches psychologiques conduisant à une acquisition plus ou moins définitive. Et tous les beaux discours sur les échecs scolaires, sur la variation du niveau scolaire des élèves, sur le manque de motivation..., resteront sans effets tant que la question de la formation des enseignants -et de tous les niveaux et de toute discipline- n aura pas trouvé une solution pertinente et adéquate. C est sur cette question fondamentale que vont porter les quelques remarques personnelles suivantes. Les nouveaux rôles de l enseignant au XXI ieme siècle Pendant longtemps, l Educateur était le seul (ou presque) transmetteur de savoirs ; c était sa fonction essentielle. Au cours des temps la fonction éducative de l enseignant s est petit à petit transformée, diversifiée, enrichie ; mais l institution scolaire est restée (et même reste souvent encore!) un domaine «réservé» un peu isolée des rumeurs de la vie réelle. Après la fin de la dernière guerre mondiale, des enquêtes et études scientifiques précises ont mis en évidence les nouvelles fonctions qu étaient amenés à remplir les enseignants en fonction des évolutions de la société 1

2 - Transmission des savoirs - S assurer de la compréhension, de l assimilation, de l acquisition des connaissances présentées. - Evaluer des résultats : évaluation formative, évaluation sommative, évaluation clinique individuelle. - Jouer le rôle de «personne ressources» - Etablir des relations entre l univers scolaire, la communauté ambiante et la formation des adultes (parents en particulier) de la communauté. Sur ce plan on peut aussi dire que l éducation et l éducateur ont à jouer un quadruple rôle de trait d union entre le passé, le présent et l avenir, entre les individus, la communauté proche, la société et l Humanité, entre la formation générale et humaine et la formation technique et professionnelle, entre les savoirs naturels des élèves et les savoirs scientifiques et technique de leur époque. 1 - Fonction d aide à l orientation scolaire et, éventuellement, à l orientation professionnelle. Les formations pédagogiques de jadis, qui étaient essentiellement centrées sur la maîtrise des contenus, ne conviennent plus pour former des individus qui doivent répondre aux exigences que nous venons d énumérer. il est absolument nécessaire de reposer autrement le problème. II ne s agit pas de «rapiécer», c est-à-dire d ajouter quelques matières nouvelles aux programmes actuels ; il s agit de construire une nouvelle formation adaptée aux besoins d aujourd hui et susceptible de se modifier en fonction des nouveaux besoins qui vont apparaître. Notre proposition correspond à un tel type de formation. A quel moment devrait se situer une formation pédagogique? Une formation pédagogique authentique ne peut être organisée qu après une solide formation disciplinaire ou générale solide, et ceci quel que soit le niveau considéré (du niveau préscolaire au niveau de la formation des adultes) ; on ne peut pas entreprendre une formation pédagogique avec des ignorants. Cette affirmation est, pour nous, fondamentale. Les conditions de recrutement des élèves d un Institut de formation pédagogique doivent être définies avec précision et correspondre à un niveau académique nettement précisé. Quelles devraient être les volets principaux d une formation pédagogique 1 Rappelons la formule du Dr Decroly : «Une école pour la vie et par la vie». 2

3 complète et idéale 2? On peut distinguer au moins cinq domaines fondamentaux : une formation théorique, une formation pratique (professionnelle), une formation générale, une pratique accompagnée, une formation continue. - Une formation théorique Sans nous étendre sur le détail de ce large programme, indiquons simplement les très grandes lignes tout en précisant que l importance relative de chacun de ces points est à établir dans chaque cas particulier: a) Une large initiation (et des contenus variables selon les niveaux de formation) à la psychologie-physiologie générale et génétique. b) Une étude des processus d apprentissage et de communication ; psycho-sociologie de la vie des groupes. c) Une étude de la structure et du fonctionnement des institutions académiques, publiques, «privées», religieuses. Problème de la laïcité. Problèmes du budget général et du budget de l établissement. Notions d économie de l éducation. Problèmes de démographie scolaire. d) Initiation à la recherche en sciences de l éducation. Initiation à la docimologie et à tous les problèmes de l évaluation. e) Aspects déontologiques: droits et devoirs réciproques des enseignants, des élèves, des parents, des institutions locales et nationales. Relations avec les diverses organisations qui s occupent d éducation. - Une formation pratique a) Etude à la fois historique et actuelle des différentes méthodes et techniques pédagogiques (à adapter selon les niveaux intéressés). b) Le passage du Savoir scientifique au Savoir à enseigner : la transposition didactique. Analyse des différents programmes (et selon les niveaux) dans cette perspective. c) Organisation de la vie d un groupe (groupe-classe), conduite d un groupe ; structuration d un groupe en sous-groupes ; problèmes des «leaders». La vie sociale au sein de l établissement; le travail en équipes des élèves et des enseignants. 2 Nous entendons par «formation pédagogique» toute activité préparatoire au métier d enseignement et permettant d exercer, dans de bonnes conditions, une fonction éducative. 3

4 d) Stages d observation (établissement, classes en action, participation à l animation de la vie scolaire...), stages de prise en charge (partiellement et limitée au début et de plus en plus longue au cours de l année de formation). - Une formation générale a) Histoire et philosophie de l éducation b) Sociologie de l éducation. Rô1e et place de l institution scolaire au sein de la société. c) Conférences sur l état actuel et les problèmes de la société et du monde contemporain. d) Formation psychologique afin de développer les attitudes éducatives de communication, de résistance à l agressivité, de recherche de solutions immédiates aux problèmes quotidiens rencontrés dans la conduite d un groupe... - Une pratique accompagnée a) Prise en charge complète de classes, au cours de l année qui suit la période passée à l Institut de formation pédagogique (3 ou 4 classes de niveaux différents), sous l accompagnement et la direction-conseil d enseignants chevronnés (on peut penser, pour une telle fonction à de récents retraités reconnus par la hiérarchie pédagogique pour leurs qualités d éducateurs). b) Validation finale de la formation. - Une formation continue 3 a) Dans la mesure où la vie de l institution scolaire est intimement liée à celle de la société, l évolution de la société implique celle de l institution scolaire. Un réajustement des principes, des méthodes et des techniques pédagogiques est constamment à rechercher. b) Les enseignants doivent aussi être initiés aux nouvelles techniques (informatique par exemple), tenus au courant des modifications de nos systèmes de valeurs et de connaissances (exemple de l apparition des «mathématiques modernes», des nouvelles façons d enseigner les langues...). Remarques finales 3 Citation de la Ligue internationale d Education nouvelle : «L éducation consiste à favoriser le développement aussi complet que possible des aptitudes de chaque personne, à la fois comme individu et comme membre d une société régie par la solidarité. L éducation est inséparable de l évolution sociale; elle constitue une des forces qui la déterminent. «Le but de l éducation et ses méthodes doivent donc être constamment révisés, â mesure que la science et l expérience accroissent notre connaissance de l enfant, de l homme et de la société». 4

5 La tâche est immense mais, comme le disait Goethe : «l excellent est tout juste assez bon pour l enfant». N oublions jamais que les Educateurs sont les constructeurs de l avenir. A bon ouvrier, maison solide. A enseignants bien formés, des générations solidement préparées à faire face, avec succès, aux défis de I avenir. Et je terminerai par cette affirmation de Gaston BACHELARD, que je voudrais voir inscrite au fronton de tous les établissements chargés de la formation des enseignants : Qui ne continue pas à apprendre est indigne d'enseigner. Gaston MIALARET Professeur émérite de l Université de Caen (France) Président d honneur du GFEN 5

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants «La refondation de l Ecole» Projet de contribution du Cercle Ecole et Société Sur le thème : La formation des enseignants La mission de l Ecole est de transmettre des savoirs et des connaissances mais

Plus en détail

L approche par les compétences en formation

L approche par les compétences en formation L approche par les compétences en formation infirmière De l analyse des pratiques à l analyse de l activité, vers l émergence d une didactique des soins infirmiers Nathalie Alglave 1, Marc Nagels 2 1 Université

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

Séminaire de formation euro-arabe Coopération et action pour la participation démocratique des jeunes

Séminaire de formation euro-arabe Coopération et action pour la participation démocratique des jeunes DDCP-YD/JP- SOUTH (2013) 3 Budapest, 28 octobre 2013 Séminaire de formation euro-arabe Coopération et action pour la participation démocratique des jeunes 29 novembre 6 décembre 2013 Centre européen de

Plus en détail

Préface de la première édition

Préface de la première édition Préface de la première édition AU détour d une phrase ou d un mot, un livre choisi sait toujours vous apporter ce que vous attendez, ici et maintenant. La lecture de ce livre n est pas linéaire, elle s

Plus en détail

Exemples de modules de formation didactique.

Exemples de modules de formation didactique. Introduction au catalogue de modules de formation. Exemples de modules de formation didactique. Guy HORVATH, le 23 octobre 2015 Certains modules sont de nature transversale et sont pluridisciplinaires,

Plus en détail

CHRONIQUE. C hronique internationale. La formation pratique des enseignants : le cas français. L organisation de l enseignement en France

CHRONIQUE. C hronique internationale. La formation pratique des enseignants : le cas français. L organisation de l enseignement en France Didier Paquelin Université Laval La formation pratique des enseignants : le cas français C hronique internationale L organisation de l enseignement en France Le système éducatif français s organise de

Plus en détail

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 l AREF Fès-Boulmane et le CRMEF de Missour en partenariat avec l Institut Français du Maroc - site de Fès ORGANISENT L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 PRIMAIRE COLLÈGE LYCÉE Du 14 au 16 avril 2014 CRMEF de

Plus en détail

peuvent être consultés sous http://www.profilsdexigences.ch; montrent les exigences scolaires minimales à remplir pour commencer une formation

peuvent être consultés sous http://www.profilsdexigences.ch; montrent les exigences scolaires minimales à remplir pour commencer une formation L essentiel en bref Les profils d exigences peuvent être consultés sous http://www.profilsdexigences.ch; montrent les exigences scolaires minimales à remplir pour commencer une formation professionnelle

Plus en détail

LES IMPACTS DE L EVALUATION SCOLAIRE SUR LES ELEVES

LES IMPACTS DE L EVALUATION SCOLAIRE SUR LES ELEVES Maryse HESSE Identifiant n 7062 Formateur-animateur Mission insertion Rectorat rubrique recherche n 105 LES IMPACTS DE L EVALUATION SCOLAIRE SUR LES ELEVES L évaluation scolaire évoque le contrôle, la

Plus en détail

Préambule 2 La didactique disciplinaire (spéciale) des Langues et littératures modernes : Origine, définitions, évolution

Préambule 2 La didactique disciplinaire (spéciale) des Langues et littératures modernes : Origine, définitions, évolution Préambule 2 La didactique disciplinaire (spéciale) des Langues et littératures modernes : Origine, définitions, évolution Germain SIMONS ULg 1. Origine L origine de la didactique des langues modernes en

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux.

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux. Nouvelles orientations en évaluation des apprentissages au primaire Informations des conseillers pédagogiques disciplinaires pour soutenir le travail d élaboration des normes et modalités dans les établissements

Plus en détail

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3 Enquête sur la France des classes Vague 3 Tome 2 : Focus sur l école FD/JF/FG/MCP N 112507 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Jérôme Fourquet / Fabienne Gomant / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

L accompagnement personnalisé en seconde

L accompagnement personnalisé en seconde L accompagnement personnalisé en seconde Principes pour construire une organisation 2 heures d accompagnement par élève 2 x 3 classes en barrette Disciplines équilibrées sur les 2 barrettes Un module d

Plus en détail

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION ACADEMIE DE POITIERS Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles Concours externe - Session 2014 PREMIERE EPREUVE D ADMISSION Statistiques Discipline Moyenne Ecart-type NB candidats

Plus en détail

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007 Recommandations relatives à la formation des enseignantes et enseignants aux approches interculturelles COHEP, novembre 2007 Etat : Adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 14/15 novembre 2007 Table

Plus en détail

I. Concours kinésithérapeute : présentation 2. II. Concours kinésithérapeute - La Prépa Cours CAPITOLE 2

I. Concours kinésithérapeute : présentation 2. II. Concours kinésithérapeute - La Prépa Cours CAPITOLE 2 Préparation Concours kinésithérapeute- Toulouse SOMMAIRE : I. Concours kinésithérapeute : présentation 2 II. Concours kinésithérapeute - La Prépa Cours CAPITOLE 2 1. La prépa kiné: La scolarité à COURS

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PASSAGE ET LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES EN CLASSE ORDINAIRE AUX ORDRES D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE

POLITIQUE SUR LE PASSAGE ET LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES EN CLASSE ORDINAIRE AUX ORDRES D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP Code : SE 1999 03 En vigueur : 1999 01 13 Approbation : Conseil des commissaires CC 1999-01-97 POLITIQUE SUR LE PASSAGE ET LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES EN

Plus en détail

Le mémoire en master 2 MEEF

Le mémoire en master 2 MEEF 2014-2015 Le mémoire en master 2 MEEF Métiers de l'enseignement, de l'education et de la Formation 1 Ce document de cadrage est destiné aux étudiants et aux équipes enseignantes mais il peut comporter

Plus en détail

Mon portefolio de compétences

Mon portefolio de compétences portfolio de compétences 1 Nom prénom de l élève Année Classe Etablissement Mon portefolio de compétences portfolio de compétences 2 Les compétences que je dois avoir acquis en fin de scolarité obligatoire

Plus en détail

CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS D INSTITUTEUR OU DE PROFESSEUR DES ECOLES MAÎTRE FORMATEUR

CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS D INSTITUTEUR OU DE PROFESSEUR DES ECOLES MAÎTRE FORMATEUR 1 CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS D INSTITUTEUR OU DE PROFESSEUR DES ECOLES MAÎTRE FORMATEUR 2 Guide à l attention des membres des commissions et des candidats Madame, Monsieur, Vous trouverez dans

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et éducatives Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 3 : La démarche compétence Chapitre 3 : La démarche compétence... 1 3.1. Les attentes des acteurs de la Démarche Compétence... 2 3.1.1 Les attentes de l entreprise... 2

Plus en détail

CAS / Minor Enseignement et conseil

CAS / Minor Enseignement et conseil CAS / Minor Enseignement et conseil Vous avez envie d enseigner dans une école professionnelle, peutêtre de travailler dans la formation pour adultes des secteurs agronomique, forestier ou alimentaire?

Plus en détail

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE La formation s intitule «Développement personnel et professionnel». PUBLIC CIBLE Cette formation s adresse à toute personne qui souhaite développer ses compétences

Plus en détail

Pour vous aider dans la gestion des compétences internes, Apostrof vous propose un mode. des Ressources Humaines de votre entreprise.

Pour vous aider dans la gestion des compétences internes, Apostrof vous propose un mode. des Ressources Humaines de votre entreprise. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Le Bilan de Compétences / Le Bilan Professionnel Pour vous aider dans la gestion des compétences internes, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique

Plus en détail

Pour un futur bachelier ES,les années lycée sont autant d étapes qui,

Pour un futur bachelier ES,les années lycée sont autant d étapes qui, Réussir ses années lycée Pour un futur bachelier ES,les années lycée sont autant d étapes qui, en matière d orientation, revêtent chacune leur importance. En tant qu année du passage vers l enseignement

Plus en détail

L accompagnement personnalisé

L accompagnement personnalisé L accompagnement personnalisé Anne Burban IGEN Maths Orléans le 30 Mars 2011 1 Objectifs de la présentation Apporter un éclairage théorique sur l accompagnement personnalisé en tant qu enseignement d un

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L ADÉQUATION FORMATION - EMPLOI «GÉNÉRATION 2000»

ENQUÊTE SUR L ADÉQUATION FORMATION - EMPLOI «GÉNÉRATION 2000» ENQUÊTE SUR L ADÉQUATION FORMATION - EMPLOI «GÉNÉRATION 2000» Questionnaire diplômés - Annexe V-d - Formation complémentaire Eléments de définition et de traitement La notion de formation complémentaire

Plus en détail

Remarques et conseils à propos du stage long 2

Remarques et conseils à propos du stage long 2 Remarques et conseils à propos du stage long 2 Zentrum für schulpraktische Studien: Stand April 2012 INSTITUT DE FORMATION DES MAÎTRES DE FRIBOURG Département pour la formation professionnelle scolaire

Plus en détail

Analyse de l'enquête sur les variations des effectifs de master de mathématiques et la mise en place de la masterisation

Analyse de l'enquête sur les variations des effectifs de master de mathématiques et la mise en place de la masterisation Analyse de l'enquête sur les variations des effectifs de master de mathématiques et la mise en place de la masterisation Société Mathématique de France Décembre 2010 Ce document est une brève analyse des

Plus en détail

Passeport Orientation/Formation OUTILS ET SERVICES

Passeport Orientation/Formation OUTILS ET SERVICES Passeport Orientation/Formation OUTILS ET SERVICES Qu est-ce que le Passeport Orientation/Formation? Le passeport Orientation/Formation est un document qui vous permet de faire le point sur vos compétences

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Où en est le temps de l'école?

Où en est le temps de l'école? Où en est le temps de l'école? Eveline Charmeux Les "rythmes scolaires", formule discutable qui fait hurler les musiciens : rien à voir avec un rythme! en fait, il serait mieux de parler de gestion du

Plus en détail

Synthèse de Débat sur l Ecole Calédonienne. Plan de synthèse

Synthèse de Débat sur l Ecole Calédonienne. Plan de synthèse 93N9 Synthèse de Débat sur l Ecole Calédonienne Plan de synthèse 1- Contexte : - a) lieu du débat - b) Nombre de participants - c) Modes d organisation du débat 2- Introduction : - a) Présentation du groupe

Plus en détail

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION SECTEUR : FILIERE : NIVEAU : TERTIAIRE TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES TECHNICIEN 1 Document élaboré par : Nom et Prénom Etablissement : Mohamed BACHAR :

Plus en détail

Former et évaluer par compétences

Former et évaluer par compétences Former et évaluer par compétences Marie-Blanche MAUHOURAT Frédéric THOLLON IGEN Groupe des sciences physiques et chimiques fondamentales et appliquées De l école à l Université, de bac-15 à bac + 8 Un

Plus en détail

Ma proposition s'inscrirait dans l'axe Relation universités et monde professionnel. Accompagnement des étudiants, levier à l employabilité?

Ma proposition s'inscrirait dans l'axe Relation universités et monde professionnel. Accompagnement des étudiants, levier à l employabilité? Zineb Rachedi-Nasri Maître de conférences en sociologie (Grhapes EA 7287) INSHEA 56 avenue des Landes 92150 Suresnes Ma proposition s'inscrirait dans l'axe Relation universités et monde professionnel.

Plus en détail

Gestion de la succession

Gestion de la succession Gestion de la succession Concevoir Construire Attirer Préparer la succession, c est préparer la réussite Les membres de Comités de direction et les cadres dirigeants connaissent l importance d une bonne

Plus en détail

ATELIER 4 Qualité de l éducation et rôle clé des enseignants

ATELIER 4 Qualité de l éducation et rôle clé des enseignants Page 20 ATELIER 4 Qualité de l éducation et rôle clé des enseignants Co-organisation et co-financement : Internationale de l éducation (IE) Participants au panel, modérateur et rapporteur : la liste sera

Plus en détail

Alfred Darmanin, S.J. (MAL) Ancien président de la Conférence des Provinciaux d Europe Dirige des programmes de formation pour managers et leaders

Alfred Darmanin, S.J. (MAL) Ancien président de la Conférence des Provinciaux d Europe Dirige des programmes de formation pour managers et leaders LA FORMATION PERMANENTE DES JÉSUITES Alfred Darmanin, S.J. (MAL) Ancien président de la Conférence des Provinciaux d Europe Dirige des programmes de formation pour managers et leaders N ous encourageons

Plus en détail

Rapport sur les pratiques professionnelles de l étudiant professeur stagiaire

Rapport sur les pratiques professionnelles de l étudiant professeur stagiaire Adopté en Conseil d'école du 26 juin 2015 Rapport sur les pratiques professionnelles de l étudiant professeur stagiaire Pour les étudiants fonctionnaires stagiaires de l ÉSPÉ de l académie de Versailles,

Plus en détail

Les prestations de Pôle emploi. Pour faciliter votre retour à l emploi

Les prestations de Pôle emploi. Pour faciliter votre retour à l emploi Les prestations de Pôle emploi Pour faciliter votre retour à l emploi Février 2012 Sommaire L optimisation des démarches L accompagnement Les prestations d évaluation L appui à la création ou reprise d

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ A BESOIN D UNE ÉCOLE PLURILINGUE

LA SOCIÉTÉ A BESOIN D UNE ÉCOLE PLURILINGUE LA SOCIÉTÉ A BESOIN D UNE ÉCOLE PLURILINGUE UCEV Unió de Cooperatives d Ensenyament Valencianes declaració EDUCATIVA2 2 declaració EDUCATIVA UCEV LA SOCIETAT NECESSITA UNA ESCOLA PLURILINGÜE L école doit

Plus en détail

Business. Intelligent. Formation de formateur. Stage inter. 2 jours. Entraîner vos équipes pour développer leurs compétences

Business. Intelligent. Formation de formateur. Stage inter. 2 jours. Entraîner vos équipes pour développer leurs compétences Entraîner vos équipes pour développer leurs compétences Stage inter Formation de formateur 2 jours Notre valeur ajoutée 1.La montée immédiate en compétence L assimilation rapide du savoirfaire L acquisition

Plus en détail

Politique numéro 24 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

Politique numéro 24 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 24 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial. Le tuteur est chargé d accueillir, d aider, d informer et de

Plus en détail

Plan d études du Bachelor de Sciences des religions

Plan d études du Bachelor de Sciences des religions Plan d études du Bachelor de Sciences des religions (sous réserve de ratification par les instances universitaires) Première année (semestres 1 et 2) Dispositions générales relatives aux examens de 1 ère

Plus en détail

-=-=- Alain Coulon, Chef du service : Stratégie de l enseignement supérieur et de la recherche (DGESIP)

-=-=- Alain Coulon, Chef du service : Stratégie de l enseignement supérieur et de la recherche (DGESIP) Conférence organisée par le CIEP, Sèvres, le 5 mai 2009 «LES SYSTEMES D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : COMPARAISONS INTERNATIONALES, COOPERATIONS UNIVERSITAIRES, POLITIQUE D ATTRACTIVITE» -=-=- Alain Coulon,

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines.

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines. Préface «On m a parfois défini comme un entrepreneur ou un leader culturel. Il est vrai que j aime entreprendre, convaincre, entraîner et diriger. Pour ce qui est du qualificatif culturel, je l assume

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie-Gestion de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Stéréogrammes sur Excel Par Vincent Papillon, Collège Jean-de-Brébeuf

Stéréogrammes sur Excel Par Vincent Papillon, Collège Jean-de-Brébeuf ANALYSE PÉDAGOGIQUE ET DIDACTIQUE Stéréogrammes sur Excel Par Vincent Papillon, Collège Jean-de-Brébeuf Critères 1. Développement de l autonomie dans l apprentissage des élèves Évaluation Passif 1 2 3

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA FORMATION DES MAÎTRES

RECOMMANDATIONS POUR LA FORMATION DES MAÎTRES RECOMMANDATIONS POUR LA FORMATION DES MAÎTRES 31 octobre 2006 Les principes directeurs 1 - Former au métier d enseignant 2 - Garantir une solide culture disciplinaire à tous les enseignants 3 - Assurer

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU HAUT CONSEIL DE L EDUCATION POUR LA FORMATION DES MAITRES

RECOMMANDATIONS DU HAUT CONSEIL DE L EDUCATION POUR LA FORMATION DES MAITRES RECOMMANDATIONS DU HAUT CONSEIL DE L EDUCATION POUR LA FORMATION DES MAITRES I) Les principes directeurs 1 - Former au métier d enseignant 2 - Garantir une solide culture disciplinaire à tous les enseignants

Plus en détail

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 Approuvé lors de la rencontre du personnel du 15 octobre 2014 Depuis le 1 er juillet 2011, un bulletin national est utilisé dans toutes les écoles

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Centre International de Développement et de Recherche Principes de management collectif Publication UNGANA 1304 CIDR Tous droits de reproduction réservés SE Séquence 1: Les stades de développement d'une

Plus en détail

Charte pédagogique. Notre mission

Charte pédagogique. Notre mission Hospice général Ressources humaines Formation et développement RH Charte pédagogique La présente charte a pour objet de préciser notre mission, nos valeurs et nos principes pédagogiques. Elle sert de référence

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE ENTREPRENEURIALE : UN DÉFI DE SOCIÉTÉ

LE DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE ENTREPRENEURIALE : UN DÉFI DE SOCIÉTÉ LE DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE ENTREPRENEURIALE : UN DÉFI DE SOCIÉTÉ Conférence prononcée au Séminaire d automne À l Orangerie du Château de Montmirail, en Champagne Claude RUEL Directeur général Réseau

Plus en détail

EXERCER LE ROLE DE TUTEUR EN ENTREPRISE Faciliter l intégration de nouveaux collaborateurs dans l entreprise 2 jours 14 heures

EXERCER LE ROLE DE TUTEUR EN ENTREPRISE Faciliter l intégration de nouveaux collaborateurs dans l entreprise 2 jours 14 heures PUBLIC Tout salarié expérimenté dans ses fonctions et amené à accueillir et accompagner tout nouvel arrivant dans l entreprise (salarié en contrat d apprentissage, en contrat ou période de professionnalisation,

Plus en détail

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS.

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. Éveline Charmeux Françoise Monier-Roland Claudine Barou-Fret Michel Grandaty ISBN 2 84117 830 7 www.sedrap.fr Sommaire Remarques d ensemble

Plus en détail

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI)

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) 1 Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) «Pour une alphabétisation durable : Prévenir et lutter contre l illettrisme»

Plus en détail

PRINCIPES ET RECOMMANDATIONS POUR UNE REFORME REUSSIE DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS

PRINCIPES ET RECOMMANDATIONS POUR UNE REFORME REUSSIE DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS PRINCIPES ET RECOMMANDATIONS POUR UNE REFORME REUSSIE DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS Contribution du groupe «inter-conférences universitaires» Journée du 7 octobre 2009 POURQUOI UN GROUPE INTER-CONFERENCES

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master Recherche & Concours de l enseignement Arts plastiques

www.u-bordeaux3.fr Master Recherche & Concours de l enseignement Arts plastiques www.u-bordeaux3.fr Master Recherche & Concours de l enseignement Arts plastiques De la création à la conceptualisation Ce Master a pour finalité de permettre aux étudiants de mener à bien un travail de

Plus en détail

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet 1. Généralités : Les activités, Les profils, Les motivations 2. Vous 3. L idée, la vision, la mission de l entreprise, la stratégie 4. Le business plan 5. Un outil

Plus en détail

Faire rédiger des synthèses en grammaire

Faire rédiger des synthèses en grammaire Faire rédiger des synthèses en grammaire 1/5 Observer la langue, la décrire sont des activités qui font partie intégrante du cours de français. Elles appartiennent à l univers des élèves depuis leur apprentissage

Plus en détail

Responsabilité des acteurs dans la formation et l intégration des étudiants et des bachelors

Responsabilité des acteurs dans la formation et l intégration des étudiants et des bachelors Responsabilité des acteurs dans la formation et l intégration des étudiants et des bachelors Evolution de la formation infirmière, quels défis pour les milieux cliniques? Claude Moser Jeudi 21 novembre

Plus en détail

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

A1011-VPP-010. La mise à jour des normes et modalités. Marie Rancourt 14 janvier 2011

A1011-VPP-010. La mise à jour des normes et modalités. Marie Rancourt 14 janvier 2011 A1011-VPP-010 La mise à jour des normes et modalités Marie Rancourt 14 janvier 2011 μ Siège social : 320, rue St-Joseph Est, bureau 100, Québec (Québec) G1K 9E7 Tél. : (418) 649-8888 Téléc. : (418) 649-1914

Plus en détail

Vers une intégration pédagogique des TICE

Vers une intégration pédagogique des TICE Formation F3MITIC Vers une intégration pédagogique des TICE Scénario lié aux modules 1 et 2A Marc EBNETER Gilbert LIPPUNER André VIEKE 28 septembre 2001 - Version: 1.00 Discipline ou domaine: pédagogie

Plus en détail

L immobilier en couleur

L immobilier en couleur La Méthode Arc-en-Ciel L immobilier en couleur A ujourd hui, la compétition entre réseaux et agences est de plus en plus intense. Les vendeurs, comme les acheteurs, sont tous mieux informés. Le savoir-faire

Plus en détail

Jury CS Award for Best Teaching. Mise au concours pour le

Jury CS Award for Best Teaching. Mise au concours pour le Jury CS Award for Best Teaching Mise au concours pour le Credit Suisse Award for Best Teaching 2010 1 Credit Suisse Award for Best Teaching La Fondation du Jubilé du Groupe Crédit Suisse décerne chaque

Plus en détail

STAGE D OBSERVATION CLASSE DE 3 : DÉCOUVERTE DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES GUIDE : ACCUEILLIR UN JEUNE STAGIAIRE, MODE D EMPLOI

STAGE D OBSERVATION CLASSE DE 3 : DÉCOUVERTE DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES GUIDE : ACCUEILLIR UN JEUNE STAGIAIRE, MODE D EMPLOI STAGE D OBSERVATION CLASSE DE 3 : DÉCOUVERTE DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES GUIDE : ACCUEILLIR UN JEUNE STAGIAIRE, MODE D EMPLOI Introduction L Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA) s associe

Plus en détail

L évaluation des acquis des élèves. Dominique Raulin ESEN - 23 mars 2012

L évaluation des acquis des élèves. Dominique Raulin ESEN - 23 mars 2012 L évaluation des acquis des élèves Dominique Raulin ESEN - 23 mars 2012 1 Trois parties 1 re partie : Le contexte 2 e partie : Des questions préalables 3 e partie : Une autre vision, une autre approche

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la. sans jamais oser le demander. CIFP d Aix-en-Provence

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la. sans jamais oser le demander. CIFP d Aix-en-Provence Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la sans jamais oser le demander 1 Formation Ouverte A Distance Dans la, c est le «O» qui est le plus important La formation à distance existe depuis de nombreuses

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION FORMATION EN MANAGEMENT DÉVELOPPEMENT DES CAPACITÉS MANAGÉRIALES STRUCTURE DE LA FORMATION Programme de formation : 7 jours Siège social : 3B, Rue Taylor, CS 20004 75481 PARIS Cedex

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Paulo R. Nationalités : Italienne et Brésilienne Université actuelle

Plus en détail

Appel à manifestations d intérêts volet «scientifiques» Arts & sciences au sein des établissements d enseignement supérieur et de recherche bordelais

Appel à manifestations d intérêts volet «scientifiques» Arts & sciences au sein des établissements d enseignement supérieur et de recherche bordelais Appel à manifestations d intérêts volet «scientifiques» Arts & sciences au sein des établissements d enseignement supérieur et de recherche bordelais Deux appels à manifestation d intérêt «Arts & sciences»

Plus en détail

Quelles compétences professionnelles pour les futurs professeurs des écoles?

Quelles compétences professionnelles pour les futurs professeurs des écoles? 1 Quelles compétences professionnelles pour les futurs professeurs des écoles? Constantin Petrovici Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education Université «Alexandru Ioan Cuza» Iasi Bd. Carol

Plus en détail

Mon engagement, ma réussite. GUIDE DU PROMOTEUR 2011-2012. Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264

Mon engagement, ma réussite. GUIDE DU PROMOTEUR 2011-2012. Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 Mon engagement, ma réussite. GUIDE DU PROMOTEUR 2011-2012 Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 www.lancement-e.com Un atout pour réussir en affaires! Prenez

Plus en détail

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S Travail de fin d études en didactique universitaire Magali Muller Bastien Walliser Septembre 2009 CHOIX D UNE PROBLEMATIQUE L étape choix d une problématique comprend les documents

Plus en détail

La formation initiale

La formation initiale 1 La formation initiale Situation Lors du conseil de classe, les professeurs ont décidé de mon passage en Seconde mais je ne voulais pas continuer des études trop longues. Mon projet professionnel est

Plus en détail

Une ambiance de travail studieuse orientée vers la réussite des élèves

Une ambiance de travail studieuse orientée vers la réussite des élèves Une ambiance de travail studieuse orientée vers la réussite des élèves 1. Pourquoi faire une classe préparatoire? 2. Les prépas «ENS Cachan» D1 et D2 Débouchés Organisation des études Contenu des formations

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 2 Analyser le libellé 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 2 Analyser le libellé Avertissement Dans la présente leçon, on verra comment cerner tous les aspects d une tâche :

Plus en détail

Activités extrascolaires afin de renforcer les motivations dans l apprentissage du et en français

Activités extrascolaires afin de renforcer les motivations dans l apprentissage du et en français Résumé: Activités extrascolaires afin de renforcer les motivations dans l apprentissage du et en français DA G Thi Thanh Thuy Département de langue et de civilisation françaises École supérieure de langues

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION Patrick de SAINTE-LORETTE Jo MARZÉ LA LETTRE DE MOTIVATION Troisième édition Éditions d'organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2860-4 Chapitre 2 LA MÉTHODE DES POINTS FORTS 1. Les différentes catégories de points

Plus en détail

Initiation aux probabilités.

Initiation aux probabilités. Initiation aux probabilités. On place dans une boite trois boules identiques à l exception de leur couleur : une boule est noire, une est blanche, la troisième est grise. On tire une des boules sans regarder,

Plus en détail

Concours réservés et Examens professionnalisés réservés

Concours réservés et Examens professionnalisés réservés Concours réservés et Examens professionnalisés réservés Mercredi 23 janvier 2013 Mercredi 30 janvier 2013 IA-IPR et IEN ET-EG 1 Plan de la présentation Première partie : Le déroulement du concours et de

Plus en détail

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde en 6 e année

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde en 6 e année L enseignement intensif de l anglais, langue seconde en 6 e année Dans un contexte d implantation progressif de l anglais pour les élèves de 6 e année et afin de se doter d une compréhension commune, j

Plus en détail

La finalité de la formation est étroitement liée aux éléments constitutifs du diplôme d Etat d aide-soignant :

La finalité de la formation est étroitement liée aux éléments constitutifs du diplôme d Etat d aide-soignant : ATELIER 2 : QUEL ACCOMPAGNEMENT DES ELEVES DE BAC PRO DANS LA PREPARATION AUX CONCOURS D ENTREE DANS LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES DE NIVEAU V? PRESENTATION DE LA FORMATION D AIDE-SOIGNANT Le métier

Plus en détail

concevoir le numérique de demain

concevoir le numérique de demain Haute École ICHEC - ISFSC BACHELIER ÉCRITURE MULTIMÉDIA concevoir le numérique de demain 2015 16 CONCEVOIR, DÉVELOPPER, COORDONNER, TRANSMETTRE, CONNECTER LE MONDE DIGITAL CONNAÎT DES ÉVOLUTIONS ET DES

Plus en détail