LES TECHNOLOGIES SPATIALES UN CATASTROPHES NATURELLES ET OUTIL POUR LA GESTION DES ENVIRONNEMENTALES. MANSOUR Majid.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES TECHNOLOGIES SPATIALES UN CATASTROPHES NATURELLES ET OUTIL POUR LA GESTION DES ENVIRONNEMENTALES. MANSOUR Majid."

Transcription

1 LES TECHNOLOGIES SPATIALES UN OUTIL POUR LA GESTION DES CATASTROPHES NATURELLES ET ENVIRONNEMENTALES AIT BRAHIM Lahsen Professeur à l'université Mohammed V Faculté des Sciences, Rabat, Responsable du Laboratoire Risques géologiques, Télédétection et Environnement MANSOUR Majid Professeur à l'ecole Nationale d'architecture Chercheur associé au Centre d'etudes et de Recherches en Aménagement et Urbanisme, Rabat. Maroc Publications de l Organisation islamique pour l Education, les Sciences et la Culture -ISESCO- 1430H/2009

2 Publié par : L Organisation islamique pour l Education, les Sciences et la Culture -ISESCO- Avenue des F.A.R. - Hay Riad, B.P C.P Rabat, Royaume du Maroc Dépôt légal : 2009MO2382 ISBN Photocomposition, montage et impression : -ISESCO- Rabat - Royaume du Maroc

3 Sommaire Préface I. Introduction II. Gestion des catastrophes naturelles et environnementales II.1 : La prévention II.2 : La préparation II.3 : L'intervention II.4 : La restauration III. Technologies spatiales : principales composantes et gestion de l information III.1 Satellites de télédetection III.2 Satellites de navigation III.3 Satellites de télécommunications IV. Les technologies spatiales au service de la gestion des risques naturels IV.1 Apport de la télédetection à la gestion des instabilités de terrain IV.1-1. Définitions IV.1-2. Typologie des instabilités de terrain IV.1-3. Apport de la télédetection à la cartographie des instabilités de terrain IV.2. La télédétection : un outil pour l analyse du risque sismique IV.2-1. Apport des images satellitaires à haute resolution à l évaluation et à la cartographie des destructions suite à un seisme IV.2-2. Apport de l interferometrie SAR, à l étude des déformations du sol induites par les tremblements de terre IV.2-3. Conclusion IV.3. La télédétection : un outil pour le suivi de l évolution des volcans IV.3-1. Apport de la télédétection pour la gestion de l activité volcanique IV.3-2. Exemples d apport des données satellitaires optiques à l étude des volcans IV.4. Suivi et évaluation des zones d inondations par télédetection IV.4-1. Apport de la télédétection vii v -

4 IV.5. La télédétection un outil de suveillance de la desertification IV.5-1. La télédétection un outil de surveillance IV.6. La télédétection : un outil pour la cartographie des risques littoraux IV.6-1. Etude des risques littoraux par télédétection IV.6-2. Etudes de cas IV.7. La télédétection : un outil pour le suivi et l évaluation des feux de forêts IV.7-1. Apport de la télédétection IV.8. Monitoring par télédétection de la pollution par hydrocarbures et transport maritime IV.8-1. L'outil de base du suivi des nappes en mer est l observation aérienne par avions et l utilisation des images satellitaire IV.8-2. Intérêt pratique de la télédétection : études de cas IV.9. La télédétection : un outil pour le suivi et l évaluation de la pollution atmosphérique IV.9-1. Pollution de l air et aspects physiques de la télédétection IV.10. Apport de la télédétection pour la détéction et le suivi des perturbations cycloniques IV Mecanismes de formation d un cyclone IV Mécanisme de déplacement d un cyclone IV L'apport de la télédétection pour la tétédéction et le suivi des perturbations cycloniques IV.11. Information satéllitaire pour les prévisions acridiennes IV Satellites pour le suivi des acridiens IV Satellites disponibles IV Recherche et progrès actuels IV Information satellitaire pour les prévisions acridiennes : METEOSAT IV Information satellitaire pour les prévisions acridiennes : NOAA ET SPOT4 IV Importance des réseaux de mesure et de surveillance (GPS, images satellitaires NOAA-AVHRR) Conclusion générale Bibliographie Glossaire vi -

5 Préface Le monde islamique a été confronté à diverses catastrophes naturelles, notamment le Tsunami en Asie et les tremblements de terre en Algérie, au Maroc, en Iran et au Pakistan. Ces catastrophes naturelles ont emporté des centaines de milliers de vies humaines d'autant que la plupart de ces victimes n'y étaient pas préparées, ceci est dû à plusieurs facteurs en l'occurrence, l'ignorance des mesures de prévention, et l'absence d'expertise dans les Etats membres. De ce fait, l'organisation islamique pour l'education, les Sciences et la Culture -ISESCO-, a toujours placé l'environnement et la gestion des catastrophes naturelles au centre de ses préoccupations majeures. Ainsi, le renforcement des capacités humaines est l'un des moyens à mobiliser pour faire face aux problèmes qui ne connaissent plus de frontières ni de limites administratives, tels que la prévention et la gestion des catastrophes naturelles, la dégradation de l'environnement, les changements climatiques et la gestion des ressources naturelles. Il s'est avéré que le nombre croissant des applications positives de l'exploration de l'espace fait naître un espoir nouveau pour la promotion du bien-être de l'humanité toute entière. Dans ce contexte, l'isesco œuvre pleinement à la promotion de l'éducation, de la formation et de l'assistance technique en matière des sciences et des technologies spatiales, ainsi qu'à la prise de conscience et à la sensibilisation du public aux bénéfices potentiels des outils de technologies spatiales ou de télédétection. Le présent ouvrage qui s'intitule «les technologies spatiales, un outil pour la gestion des catastrophes naturelles et environnementales» aborde les mécanismes réactionnels des risques naturels et environnementaux et examine les méthodes, les moyens et les outils de connaissance, d'analyse et de cartographie des aléas. Il s'agit d'un important travail de synthèse qui traite des questions relatives à la pollution atmosphérique, la protection de la couche d'ozone, le changement climatique et la désertification qui progresse rapidement provoquant la perte du couvert végétal et l'appauvrissement du sol. Les différents traitements des images satellitaires proposés dans ce livre sont destinés aux étudiants et aux utilisateurs spécialisés. Nous témoignons notre gratitude aux auteurs de cet ouvrage qui est le fruit de leurs efforts. Cet important travail va certainement contribuer à la dissémination des concepts scientifiques auprès de la communauté scientifique - vii -

6 pour une appropriation réelle de ces technologies pour une utilisation adéquate dans le contexte de la gestion des risques et des catastrophes naturelles. J'espère que le présent travail sera profitable à la communauté scientifique des Etats membres. Dr Abdulaziz Othman Altwaijri Directeur général Organisation islamique pour l Education, les Sciences et la Culture -ISESCO- - viii -

7 RÉSUMÉ Les satellites d'observation de la Terre, les satellites de télécommunications et les systèmes mondiaux de positionnement par satellites constituent des moyens incontournables pour la gestion des risques naturels et anthropiques de part les services opérationnels en communication et les informations fournies lors des trois phases anté-catastrophe (prévention, préparation), intra-catastrophe (intervention) et post-catastrophe (restauration, réhabilitation, relèvement). Les images transmises par les satellites représentent une source précieuse d'informations pour les scientifiques, les décideurs et les intervenants dans l'aménagement du territoire. Les données satellitaires fournissent en temps réel des informations précises permettant de surveiller, de cartographier et de gérer les risques tels les éruptions volcaniques, les mouvements de terrain, les prévisions météorologiques, etc. Les communications par satellite permettent d'alerter les populations soumises à des risques liés aux cyclones tropicaux, fortes tempêtes et des inondations, particulièrement dans les régions reculées, d'accès difficiles comme les forêts denses, les régions glaciaires, les zones désertiques ou marécageuse (ainsi que dans de nombreux pays en développement en absence de réseau terrestre. Les satellites de communication sont d'une importance vitale après un tremblement de terre, un cyclone destructeur, lorsque les réseaux de communication terrestres sont partiellement ou complètement endommagés. Les cartes produites à partir d'images satellitaires sont utilisées pour planifier et appuyer les secours. Des informations actualisées sont rapidement communiquées aux autorités locales et aux équipes de secours opérant sur le terrain. Les images satellitaires acquises à des dates différentes et archivées au cours des dernières années permettent d'une part, d'établir des études diachroniques et un suivi des phénomènes naturels ou anthropiques, notamment l'évolution des glissements de terrain, la déforestation, la désertification, le recul de trait de côtes et d'autre part de surveiller les modifications subies par l'environnement d'une région géographique donnée (assèchement des lacs, recul des glaciers, ensablement, etc.) Dans cet ouvrage, nous présentons au début de chaque chapitre, d'une manière accessible pour un large public, l'apport des technologies spatiales à la gestion des risques. Par la suite, les différents traitements des images satellitaires proposés, sont destinés étudiants et aux utilisateurs spécialistes. -1-

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/875

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/875 Nations Unies A/AC.105/875 Assemblée générale Distr.: Générale 5 décembre 2006 Français Original: Anglais Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Table des matières Rapport de

Plus en détail

1. Gestion et protection de l'eau

1. Gestion et protection de l'eau 1. Gestion et protection de l'eau 2. Agriculture 3. Pollution 4. Changements climatiques 5. Exploitation des ressources de la Terre 6. Forêts ou patrimoine vert Qu'ont en commun les oiseaux de mer, les

Plus en détail

Yvette VEYRET Professeur émérite Université Paris Nanterre, Académie de Nice janvier 2015

Yvette VEYRET Professeur émérite Université Paris Nanterre, Académie de Nice janvier 2015 Yvette VEYRET Professeur émérite Université Paris Nanterre, Académie de Nice janvier 2015 Document présenté et diffusé avec l aimable autorisa6on d Yve8e Veyret, Stage Le(res Histoire- Géographie, Fréjus,

Plus en détail

Sekou OUEDRAOGO L'AGENCE SPATIALE AFRICAINE. vecteur de developpement. Preface Jean-Loup Chretien

Sekou OUEDRAOGO L'AGENCE SPATIALE AFRICAINE. vecteur de developpement. Preface Jean-Loup Chretien Sekou OUEDRAOGO L'AGENCE SPATIALE AFRICAINE vecteur de developpement Preface Jean-Loup Chretien L'Harmattan TABLE DES MATTERES 0. INTRODUCTION 9 1. CE QUE L'ESPACE PEUT APPORTER AU CONTINENT AFRICAIN 11

Plus en détail

Université Ibn Tofail Séminaire enseignant du 13 au 16 mai 2014 Tunisie

Université Ibn Tofail Séminaire enseignant du 13 au 16 mai 2014 Tunisie Université Ibn Tofail Séminaire enseignant du 13 au 16 mai 2014 Tunisie Objectifs de la formation: MASTER CHANGEMENTS CLIMATIQUES, ADAPTATION -Etablir un cursus universitaire interdisciplinaire traitant

Plus en détail

La gestion des risques naturels : prévenir et réagir!

La gestion des risques naturels : prévenir et réagir! Les étudiants de la licence professionnelle Agent de développement durable Animation et coordination de démarches type «Agenda 21» organisent une journée thématique sur : La gestion des risques naturels

Plus en détail

La prévention et la gestion des risques au Maroc. Par Amal Lemsioui Rabat du 07 au 09 février 2012

La prévention et la gestion des risques au Maroc. Par Amal Lemsioui Rabat du 07 au 09 février 2012 La prévention et la gestion des risques au Maroc Par Amal Lemsioui Rabat du 07 au 09 février 2012 Introduction Le Maroc est exposé aux phénomènes climatiques, météorologiques, géologiques ou biologiques:

Plus en détail

A. TOUZANI, Maroc. Key words: RÉSUMÉ

A. TOUZANI, Maroc. Key words: RÉSUMÉ L apport des outils spatiaux dans la mise à niveau de la cartographie rurale et urbaine en Afrique. Exemple, la formation poste graduée en technologie spatiale au CRASTE-LF A. TOUZANI, Maroc Key words:

Plus en détail

Université de La Réunion

Université de La Réunion Université de La Réunion Document de Synthèse Master International, Océan Indien Télédétection & Risques Naturels mention Géosphère Université de La Réunion Master Géosphère, spécialité Télédétection &

Plus en détail

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile O.R.SE.C. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES pour la protection générale > des populations Direction de la Sécurité Civile Le risque zéro n existe pas Tempête de

Plus en détail

Contributions du Système d Information Géographique dans la gestion des situations d urgence

Contributions du Système d Information Géographique dans la gestion des situations d urgence FORUM SUR LA NORMALISATION 2 ème Edition - 2011 Thème «SAUVER DES VIES À TRAVERS LES TÉLÉCOMMUNICATIONS» Centre de Conférence Ministère Affaires Etrangères Abidjan-Plateau 16, 17 et 18 novembre 2011 Session

Plus en détail

La gestion des risques au Maroc

La gestion des risques au Maroc La gestion des risques au Maroc Laila EL FOUNTI, Maroc Key words: RÉSUMÉ La croissance des risques naturels et technologiques est un phénomène mondial préoccupant qui résulte notamment de l industrialisation

Plus en détail

A-LES RISQUES EN ASIE DU SUD. Comment une région pauvre fait face à la catastrophe?

A-LES RISQUES EN ASIE DU SUD. Comment une région pauvre fait face à la catastrophe? A-LES RISQUES EN ASIE DU SUD Comment une région pauvre fait face à la catastrophe? A-LES RISQUES EN INDONESIE Comment une région pauvre fait face à la catastrophe? Lieu Date Intensité (magnitude) Type

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

cete de l Est Centre d Etudes Techniques de l Equipement de l Est www.cete-est.developpement-durable.gouv.fr

cete de l Est Centre d Etudes Techniques de l Equipement de l Est www.cete-est.developpement-durable.gouv.fr cete de l Est ENVIRONNEMENT ET RISQUES Centre d Etudes Techniques de l Equipement de l Est www.cete-est.developpement-durable.gouv.fr Approches globales Contribuer par ses prestations à une perception

Plus en détail

Le rôle du Maire dans la gestion de crise

Le rôle du Maire dans la gestion de crise PRÉFET DES DEUX-SÈVRES Le rôle du Maire dans la gestion de crise 09/10/2014 Intervenant : Gislaine BLANCHIER, chef du Service Interministériel de Défense et de Protection Civile à la Préfecture des Deux-Sèvres

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Satellites & Drones au service du littoral pour le bénéfice des collectivités

DOSSIER DE PRESSE. Satellites & Drones au service du littoral pour le bénéfice des collectivités Satellites & Drones au service du littoral pour le bénéfice des collectivités «Imaginez un suivi régulier de l impact de l'érosion sur vos côtes, Imaginez une meilleure gestion de l ensablement et ouvrages

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2010

TABLEAU DE BORD 2010 TABLEAU DE BORD 2010 S Le tableau de bord du SDAGE en quelques mots Aide à la lecture Suivi du bon état des eaux Gérer les conditions favorables à une bonne gouvernance Orientation A Les structures de

Plus en détail

PLAN A MOYEN TERME 2011 2015

PLAN A MOYEN TERME 2011 2015 Saint Petersbourg, le 28 septembre 2010 AP/CAT (2010) 05 rév.2 Or. anglais ACCORD EUROPEEN ET MEDITERRANEEN SUR LES RISQUES MAJEURS (EUR-OPA) PLAN A MOYEN TERME 2011 2015 Travailler ensemble en Europe

Plus en détail

L EAU ET L HOMME L EAU ET LA TERRE L EAU ET LA MER L EAU ET LES MILIEUX AQUATIQUES

L EAU ET L HOMME L EAU ET LA TERRE L EAU ET LA MER L EAU ET LES MILIEUX AQUATIQUES 01 Fédération française des associations de protection de la nature et de l environnement, France Nature Environnement est la porte-parole d un mouvement de 3500 associations, regroupées au sein de 80

Plus en détail

Imagerie satellitaire radar Haute Résolution (HR) spatiale appliquée à la prévention des risques glaciaires.

Imagerie satellitaire radar Haute Résolution (HR) spatiale appliquée à la prévention des risques glaciaires. Imagerie satellitaire radar Haute Résolution (HR) spatiale appliquée à la prévention des risques glaciaires. Michel Gay 1 Olivier Harant 1 3 Lionel Bombrun 2 Xuan Vu Phan 1 Laurent Ferro-Famil 3 Laurent

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable: 7 décembre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

Les images satellitaires

Les images satellitaires Partie II. Les images satellitaires Depuis l'espace, on peut observer la Terre et utiliser ces observations pour prévoir le temps, étudier l évolution des climats, mesurer si le trou dans la couche d'ozone

Plus en détail

Master : Écologie Végétale et Environnement

Master : Écologie Végétale et Environnement Master : Écologie Végétale et Environnement Option : Biodiversité, et écologie évolutive Option : Écologie des zones arides Option : Gestion de l environnement Option : Conservation de la Biodiversité

Plus en détail

36 ème session CE 36. Réélection du Directeur général de l Organisation CE 36/2015/5.2

36 ème session CE 36. Réélection du Directeur général de l Organisation CE 36/2015/5.2 CE 36/2015/5.2 Organisation islamique pour l Education, les Sciences et la Culture ISESCO 36 ème session Bakou, République d Azerbaïdjan 11-12 Safar 1437H / 23-24 novembre 2015 Réélection du Directeur

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL SATELLITAIRES (UNOSAT) Olivier Senegas & Olivier Travaglini. 24 Juin 2011

PROGRAMME OPERATIONNEL SATELLITAIRES (UNOSAT) Olivier Senegas & Olivier Travaglini. 24 Juin 2011 24 Juin 2011 PROGRAMME OPERATIONNEL POUR LES APPLICATIONS SATELLITAIRES (UNOSAT) Olivier Senegas & Olivier Travaglini UNITAR 2 Qu est-ce que UNITAR? Institut des Nations Unies pour la formation et de recherche.

Plus en détail

RISQUES MAJEURS ET SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE (SIG) Géographie, thème 4 - Gérer les espaces terrestres

RISQUES MAJEURS ET SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE (SIG) Géographie, thème 4 - Gérer les espaces terrestres RISQUES MAJEURS ET SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE (SIG) NAÏMA PAGE, PROFESSEURE D HISTOIRE-GEOGRAPHIE LYCEE SAINT-EXUPERY MARSEILLE 15 e 1. Objectifs généraux de la séance Niveau Classe de seconde

Plus en détail

GESTION DES RISQUES Méthode d optimisation globale

GESTION DES RISQUES Méthode d optimisation globale Bernard Barthélemy et Philippe Courrèges GESTION DES RISQUES Méthode d optimisation globale Deuxième édition augmentée, 2000, 2004 ISBN : 2-7081-3041-2 SOMMAIRE SOMMAIRE Introduction.....................................................

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable jusqu au : 2 octobre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

Thème 1 : Clé de lecture d'un monde complexe. Chapitre 1 : Des cartes pour comprendre le monde

Thème 1 : Clé de lecture d'un monde complexe. Chapitre 1 : Des cartes pour comprendre le monde Thème 1 : Clé de lecture d'un monde complexe Chapitre 1 : Des cartes pour comprendre le monde Les premières cartes sont celles de navigation de la mer Méditerranée, elles sont très approximatives car la

Plus en détail

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 48 e Réunion du Comité permanent Gland, Suisse, 26 30 janvier 2015 SC48 28 Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques

Plus en détail

Risques et catastrophes naturels. Atelier ACC, Secrétariat Général de la COI Quatre-Bornes (Île Maurice), 24-25 Février 2009

Risques et catastrophes naturels. Atelier ACC, Secrétariat Général de la COI Quatre-Bornes (Île Maurice), 24-25 Février 2009 Risques et catastrophes naturels Atelier ACC, Secrétariat Général de la COI Quatre-Bornes (Île Maurice), 24-25 Février 2009 Contexte Les Etats membres de la COI sont particulièrement exposés et vulnérables

Plus en détail

SOMMAIRE. Communiqué de synthèse... p.3. Localisation... p.4. Le film d introduction (4 mn)..p.5

SOMMAIRE. Communiqué de synthèse... p.3. Localisation... p.4. Le film d introduction (4 mn)..p.5 Dossier de presse 7 films pour découvrir l un des plus grands glissements de terrain des Alpes françaises et les travaux entrepris par les hommes pour assagir la montagne. Y sont- ils parvenus? SOMMAIRE

Plus en détail

Table des matières. Première partie LES RISQUES

Table des matières. Première partie LES RISQUES Table des matières Sigles et acronymes....................................................................... 9 Introduction.............................................................................13

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Quai Bucherel 95 500 PONTOISE RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

Conseil Mondial de l Eau

Conseil Mondial de l Eau Conseil Mondial de l Eau Communiqué de Presse GESTION DES RISQUES : UNE REPONSE GLOBALE POUR ATTENUER LES CATASTROPHES FUTURES Katrina (2005) a été la catastrophe naturelle la plus coûteuse de l'histoire:

Plus en détail

Rapport sur l Atelier international ONU/Maroc/ESA sur les applications des techniques spatiales au service du développement durable

Rapport sur l Atelier international ONU/Maroc/ESA sur les applications des techniques spatiales au service du développement durable Nations Unies A/AC.105/898 Assemblée générale Distr.: Générale 26 novembre 2007 Français Original: Anglais Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Rapport sur l Atelier international

Plus en détail

Bourses de recherche ISESCO

Bourses de recherche ISESCO 1 Bourses de recherche ISESCO Prière de lire attentivement les informations ci-dessous avant de remplir le formulaire : Les demandes doivent être clairement dactylographiées et signées. Les demandes de

Plus en détail

Etude d impact environnemental

Etude d impact environnemental Etude d impact environnemental Réunion du réseau : Janvier 2014 Problématique L Etude d Impact Environnemental (EIE) est un outil de référence depuis plusieurs années, reconnu internationalement et approuvé

Plus en détail

IUE 1181-A. Secrétariat du Grand Conseil

IUE 1181-A. Secrétariat du Grand Conseil Secrétariat du Grand Conseil IUE 1181-A Date de dépôt : 14 avril 2011 Réponse du Conseil d Etat à l'interpellation urgente écrite de M. Olivier Norer : Sécurité nucléaire, quel est l'état de la situation

Plus en détail

PRESENTATION DE LA SOCIETE

PRESENTATION DE LA SOCIETE PRESENTATION DE LA SOCIETE PRESENTATION GENERALE TTI Production est un bureau d experts en Télédétection, SIG et Cartographie crée en 1994. Nous sommes aussi revendeur d images satellites (optiques et

Plus en détail

Restitution des deux ateliers de travail.

Restitution des deux ateliers de travail. Restitution des deux ateliers de travail. Animés par Nicolas Camphuis, directeur du CEPRI et Louis Hubert, directeur de la stratégie territoriale Agence de l eau Seine-Normandie. Nicolas Camphuis : Il

Plus en détail

Vulnérabilité des systèmes côtiers aux risques d érosion - submersion C. MEUR-FEREC, A. HENAFF, C. DELACOURT

Vulnérabilité des systèmes côtiers aux risques d érosion - submersion C. MEUR-FEREC, A. HENAFF, C. DELACOURT Vulnérabilité des systèmes côtiers aux risques d érosion - submersion C. MEUR-FEREC, A. HENAFF, C. DELACOURT 1 Introduction vecteur d aménités Mer ambivalente source de risques Bora-Bora (Polynésie française),

Plus en détail

La DDTM 59 au service des territoires

La DDTM 59 au service des territoires La au service des territoires Créée en janvier 2010, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer, direction interministérielle, est chargée du portage de l ensemble des politiques publiques

Plus en détail

Déroulé de l'atelier et méthode

Déroulé de l'atelier et méthode Des satellites au secours de la Terre Fiche pédagogique Avril 2008 Cadre Durée de l'atelier : 2 heures Nombre de jeunes : 10 à 20 Age des jeunes : à partir de 8 ans Animateur : 1animateur + 1 enseignant

Plus en détail

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture est des ressources hydrauliques Direction générale de l aménagement et de la conservation des terres EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION

Plus en détail

bilan Gaz à Effet faveur du climat Qualit air

bilan Gaz à Effet faveur du climat Qualit air bilan Gaz à Effet de Serre Votre outil pour calculer vos émissions de gaz à effet de serre Engagez votre territoire en faveur du climat bilan Gaz à Effet de Serre Une approche globale L outil Bilan GES

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Déclaration de Charm el cheikh pour la réduction des risques

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SUR LES CATASTROPHES NATURELLES ET LEUR GESTION

PROGRAMME DE FORMATION SUR LES CATASTROPHES NATURELLES ET LEUR GESTION PROGRAMME DE FORMATION SUR LES CATASTROPHES NATURELLES ET LEUR GESTION SOMMAIRE MODALITES DES FORMATIONS...2 Modalités pratiques...2 Modalités tarifaires...2 CONTENU DE LA FORMATION...3 1 MODALITES DES

Plus en détail

Topographie opérationnelle

Topographie opérationnelle Michel Brabant avec le concours de Béatrice Patizel, Armelle Piègle et Hélène Müller Topographie opérationnelle Mesures - Calculs - Dessins - Implantations Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-12847-5

Plus en détail

La gestion des risques au Canada

La gestion des risques au Canada La gestion des risques au Canada Préparation au climat de 2100 Fredericton (Nouveau-Brunswick) Le 17 novembre 2012 gestion des risques réseaux outils stratégies mesures 1 stratégies cadre stratégique Cadre

Plus en détail

Développement du secteur de la géomatique au Burundi :

Développement du secteur de la géomatique au Burundi : Développement du secteur de la géomatique au Burundi : Avec le support de l, le Gouvernement du Burundi se dote d une couverture nationale en ortho photographies aériennes de très haute résolution CONTEXTE

Plus en détail

Programme éducatif de l ESA

Programme éducatif de l ESA L'Agence Spatiale Européenne Programme éducatif de l ESA (site eduspace logiciel LEOWorks Atlas scolaire) Juerg Lichtenegger, Zurich Consultan ESA jlichtenegger@bluewin.ch L'Agence Spatiale Européenne

Plus en détail

L'activité de la planète engendre des risques pour l'homme

L'activité de la planète engendre des risques pour l'homme L'activité de la planète engendre des risques pour l'homme 1 - Un risque géologique se défini par rapport à un phénomène (séisme, éruption...), sa probabilité et ses conséquences. 1 - Un risque géologique

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Port Haut 78 130 LES MUREAUX RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

ANTICIPER LA GESTION POST CATASTROPHE

ANTICIPER LA GESTION POST CATASTROPHE ANTICIPER LA GESTION POST CATASTROPHE Expérience au sein de la mission interministérielle pour la reconstruction de HAITI Gilles LEBLANC (ancien haut fonctionnaire de défense et de sécurité commissaire

Plus en détail

ÉQUIPE SPÉCIALE INTERINSTITUTIONS POUR LA PRÉVENTION DES CATASTROPHES CADRE D ACTION

ÉQUIPE SPÉCIALE INTERINSTITUTIONS POUR LA PRÉVENTION DES CATASTROPHES CADRE D ACTION ÉQUIPE SPÉCIALE INTERINSTITUTIONS POUR LA PRÉVENTION DES CATASTROPHES CADRE D ACTION POUR L APPLICATION DE LA STRATÉGIE INTERNATIONALE DE PRÉVENTION DES CATASTROPHES (SIPC) Juin, 2001 -2- TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

DISCOURS DE ROBERT WARD, PRESIDENT DU COMITE DE DIRECTION DU BUREAU HYDROGRAPHIQUE INTERNATIONAL EN PRESENCE DE SAS LE PRINCE ALBERT DE MONACO

DISCOURS DE ROBERT WARD, PRESIDENT DU COMITE DE DIRECTION DU BUREAU HYDROGRAPHIQUE INTERNATIONAL EN PRESENCE DE SAS LE PRINCE ALBERT DE MONACO DISCOURS DE ROBERT WARD, PRESIDENT DU COMITE DE DIRECTION DU BUREAU HYDROGRAPHIQUE INTERNATIONAL EN PRESENCE DE SAS LE PRINCE ALBERT DE MONACO 30 juin 2015 Monseigneur, Distingués invités, Mesdames et

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT

FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT Module d intervention Intitulé de la présentation Intervenant AMENAGEMENT ET PLANIFICATION URBAINE Gestion des catastrophes naturelles:

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE

SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE VOS CONTACTS : Sandrine LIEBART Conseillère Formation Génie Technique et Ecologique, Systèmes d'information Géographique sandrine.liebart@cnfpt.fr Sylviane BOUGEROLLE

Plus en détail

Résolution XII.11. Les tourbières, les changements climatiques et l utilisation rationnelle : implications pour la Convention de Ramsar

Résolution XII.11. Les tourbières, les changements climatiques et l utilisation rationnelle : implications pour la Convention de Ramsar 12 e Session de la Conférence des Parties à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) Punta del Este, Uruguay, 1 er au 9 juin 2015 Résolution XII.11 Les tourbières, les changements climatiques

Plus en détail

ARTICLE JOURNALISTIQUE. Quel avenir pour l écotourisme dans le bassin méditerranéen?

ARTICLE JOURNALISTIQUE. Quel avenir pour l écotourisme dans le bassin méditerranéen? ARTICLE JOURNALISTIQUE Quel avenir pour l écotourisme dans le bassin méditerranéen? Groupe n 42 LILLE Morgane Le Hir - Pierre Bossières - Agathe Lavinay - Alexande Benucci - Jérôme Andreassen - Laura Forner

Plus en détail

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs Approche principe Les assurances sont souvent très frileuses des qu il s agit d assurer un risque à la Martinique qui pour eux cumule

Plus en détail

QU'EST CE QU'UN SYSTÈME D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE? Institut de recherche pour le développement

QU'EST CE QU'UN SYSTÈME D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE? Institut de recherche pour le développement QU'EST CE QU'UN SYSTÈME D'INFORMATION GÉOGRAPHIQUE? Institut de recherche pour le développement Définition du SIG Informatisation SIG Information localisée à la surface de la terre Base de données géoréférencées

Plus en détail

- 2004/2005 : aux risques majeurs MONOGRAPHIE A L ISSUE DES 2 ANS D ACTION

- 2004/2005 : aux risques majeurs MONOGRAPHIE A L ISSUE DES 2 ANS D ACTION Académie de Toulouse Etablissement : collège Léon Blum, 2 chemin du Maouré, 31770 Colomiers t : 05 34 55 29 55 télécopie : 05 34 55 29 56 mail : 0311687R@ac-toulouse.fr Personne contact : Puppo Pascale

Plus en détail

LesPlansdePrévention desrisques(ppr)de Guadeloupe: Étatdeslieuxetnouveauxenjeux. Philippe THENARD DEAL / RED /RN

LesPlansdePrévention desrisques(ppr)de Guadeloupe: Étatdeslieuxetnouveauxenjeux. Philippe THENARD DEAL / RED /RN LesPlansdePrévention desrisques(ppr)de Guadeloupe: Étatdeslieuxetnouveauxenjeux Philippe THENARD DEAL / RED /RN Qu est ce qu un aléa naturel? Les risques naturels sont générés à partir de phénomènes climatiques

Plus en détail

Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 1

Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 1 http://www.franceinfo.fr/monde/france-info-junior/typhon-1210117-2013-11-13 Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 1 cyclonextreme.com Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 2 Grandes idées : Les

Plus en détail

4ème partie : le rôle mondial de la France et de l'union Européenne. Heure 1. Chapitre I : La France, une influence mondiale?

4ème partie : le rôle mondial de la France et de l'union Européenne. Heure 1. Chapitre I : La France, une influence mondiale? 4ème partie : le rôle mondial de la France et de l'union Européenne. Heure 1. Chapitre I : La France, une influence mondiale? Partir des représentations des élèves : que sais-tu de la Guyane? Une colonie,

Plus en détail

RENCONTRE M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL DES ETUDES STRATEGIQUES

RENCONTRE M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL DES ETUDES STRATEGIQUES RENCONTRE «LES OBJECTIFS DU DEVELOPPEMENT DURABLE : QUELLE CONCRETISATION A L AUNE DES DEFIS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE?» MOT D INTRODUCTION M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL

Plus en détail

Ville de Douala Douala Town

Ville de Douala Douala Town Ville de Douala Douala Town Communauté Urbaine de Douala Douala City Council Association Internationale des Maires Francophones Séminaire régional sur le thème : «VILLES D AFRIQUE CENTRALE ET CHANGEMENT

Plus en détail

Mesure de l'impact climatique de projets de développement du terrain au système d'information

Mesure de l'impact climatique de projets de développement du terrain au système d'information Mesure de l'impact climatique de projets de développement du terrain au système d'information Clovis GRINAND GeONG 2012 Chambéry 6 novembre 2012 Plan Changement d utilisation des terres et changement climatique

Plus en détail

LICENCE GÉOGRAPHIE ET AMÉNAGEMENT (L1, L2, L3)

LICENCE GÉOGRAPHIE ET AMÉNAGEMENT (L1, L2, L3) LICENCE GÉOGRAPHIE ET AMÉNAGEMENT (L1, L2, L3) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : Géographie et aménagement Présentation L esprit de la formation

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 24-26 quai d Austerlitz 75 013 PARIS RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 7 rue Mercure 94 700 MAISONS-ALFORT RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8,

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable *******************

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* STRATEGIE NATIONALE EN MATIERE D EDUCATION POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE **************************

Plus en détail

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE

AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. CREATION D UNE BANQUE DE DONNEES GEOSPATIALE CREATION A D UNE L ECHELLE BANQUE NATIONAL DE DONNEES GEOSPATIALES NATIONALE 1 AMTEC RESOURCES MANAGEMENT LTD. P O Box 3463

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE. Loi n 2015-031. relative à la Politique Nationale de Gestion des Risques et des Catastrophes EXPOSE DES MOTIFS

ASSEMBLEE NATIONALE. Loi n 2015-031. relative à la Politique Nationale de Gestion des Risques et des Catastrophes EXPOSE DES MOTIFS ASSEMBLEE NATIONALE Loi n 2015-031 relative à la Politique Nationale de Gestion des Risques et des Catastrophes EXPOSE DES MOTIFS La Politique Générale de l'etat, dans son axe stratégique n 5, affirme

Plus en détail

Schéma Départemental des Ecosystèmes de l Hérault

Schéma Départemental des Ecosystèmes de l Hérault Schéma Départemental des Ecosystèmes de l Hérault Avril 2004 Direction de l Aménagement Rural et de l Environnement Direction de l Environnement et du Cadre de Vie Service «Espaces naturels et paysages»

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS D'INONDATION ET LITTORAUX (SUBMERSION MARINE ET ÉROSION) COMMUNE DE VIAS

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS D'INONDATION ET LITTORAUX (SUBMERSION MARINE ET ÉROSION) COMMUNE DE VIAS Direction Départementale des Territoires et de la Mer Service Eau et Risques PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS D'INONDATION ET LITTORAUX (SUBMERSION MARINE ET ÉROSION) COMMUNE DE VIAS Recueil des

Plus en détail

EMPLOI D UN DRONE POUR L AIDE AU COMMANDEMENT DANS LA STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LE FEU DE FORÊT DANS LES LANDES

EMPLOI D UN DRONE POUR L AIDE AU COMMANDEMENT DANS LA STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LE FEU DE FORÊT DANS LES LANDES EMPLOI D UN DRONE POUR L AIDE AU COMMANDEMENT DANS LA STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LE FEU DE FORÊT DANS LES LANDES A- Le feu de forêt dans les Landes : une culture, une spécificité a La culture forestière

Plus en détail

III - L'ETUDE D'IMPACT

III - L'ETUDE D'IMPACT III - L'ETUDE D'IMPACT Elle est accompagnée d'un résumé non technique. Elle a été réalisée par le Cabinet Evolutis, 434 rue Etienne Lenoir, 30900 NIMES. Ce document comprend les parties suivantes: 11Analyse

Plus en détail

AFRIQUE FINANCEMENT TOTAL : 19 188 311 NOMBRE D OPÉRATIONS : 190 POPULATION BÉNÉFICIAIRE : 31 770 000 MALI MAROC NIGER MAURITANIE SÉNÉGAL TCHAD GUINÉE

AFRIQUE FINANCEMENT TOTAL : 19 188 311 NOMBRE D OPÉRATIONS : 190 POPULATION BÉNÉFICIAIRE : 31 770 000 MALI MAROC NIGER MAURITANIE SÉNÉGAL TCHAD GUINÉE AFRIQUE FINANCEMENT TOTAL : 19 188 311 NOMBRE D OPÉRATIONS : 190 POPULATION BÉNÉFICIAIRE : 31 770 000 MALI MAROC MAURITANIE NIGER SÉNÉGAL TCHAD GUINÉE BURKINA FASO RWANDA TOGO BÉNIN CAMEROUN RÉPUBLIQUE

Plus en détail

Maîtrise de l Eau. AdductIon en eau potable. ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées. urbanisme & environnement. GénIe fluvial et maritime

Maîtrise de l Eau. AdductIon en eau potable. ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées. urbanisme & environnement. GénIe fluvial et maritime INGENIERIE S.A. - LUXEMBOURG AdductIon en eau potable ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées urbanisme & environnement GénIe fluvial et maritime Maîtrise de l Eau Introduction Depuis de nombreuses

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

ENVIRONNEMENT, PAYSAGE, ARCHITECTURE

ENVIRONNEMENT, PAYSAGE, ARCHITECTURE S77ENV 13 ECTS U.E. ENVIRONNEMENT, PAYSAGE, ARCHITECTURE Périodicité : Semestre 1 Sans objet Poids horaire : 118 h. Enseignant responsable : PEREZ Patrick Autres enseignants : FLOISSAC L Objectifs. Cet

Plus en détail

Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D

Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D y.alix@ecole-management-normandie.fr Plan - Introduction et problématique - L industrie

Plus en détail

ÉTUDES - CONSEILS ASSISTANCE À LA MAÎTRISE D OUVRAGE - DÉVELOPPEMENT OPÉRATIONS & SERVICES

ÉTUDES - CONSEILS ASSISTANCE À LA MAÎTRISE D OUVRAGE - DÉVELOPPEMENT OPÉRATIONS & SERVICES chemairemarprot 45x32 fr_mise en page 1 20/03/14 11:33 Page1 CLS headquarters www.cls.fr PRODUITS ET SERVICES SATELLITAIRES ÉCOSYSTÈMES MARINS MESURER ET COMPRENDRE LES POPULATIONS ET LES HABITATS STRATÉGIE

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

L'action de l'état en mer, 5. soutien de la politique maritime dans l'océan Indien

L'action de l'état en mer, 5. soutien de la politique maritime dans l'océan Indien L'action de l'état en mer, 5 soutien de la politique maritime dans l'océan Indien 74 75 La crédibilité d une politique maritime française dans le Sud de l océan Indien repose sur la capacité de l État

Plus en détail

PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE

PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE 1/14 DIRECTION DE LA SECURITE ET DU CABINET PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE ARRÊTÉ PRÉFECTORAL n IAL- 13112-03 modifiant l arrêté n IAL- 13112-02 du 20 aout 2010 relatif à l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

LE PREFET DE LA HAUTE-SAONE Chevalier de la Légion d'honneur Chevalier de l'ordre national du Mérite

LE PREFET DE LA HAUTE-SAONE Chevalier de la Légion d'honneur Chevalier de l'ordre national du Mérite PRÉFET DE LA HAUTE-SAÔNE ARRETE PREF-DSC-R-2011 N 13.266 du 21 mars 2011 Préfecture Direction des Services du Cabinet Service interministériel de défense et de protection civile arrêté préfectoral relatif

Plus en détail

État d avancement d un guide sur la réversibilité des éoliennes offshore

État d avancement d un guide sur la réversibilité des éoliennes offshore Conférence Méditerranéenne Côtière et Maritime EDITION 3, FERRARA, ITALIA (2015) Coastal and Maritime Mediterranean Conference Disponible en ligne http://www.paralia.fr Available online État d avancement

Plus en détail

Les drones de petite et de grande envergure en sécurité civile

Les drones de petite et de grande envergure en sécurité civile Les drones de petite et de grande envergure en sécurité civile 18 février 2015 Par : Bernard Dallaire Christian Larouche Plan de présentation Introduction Fonctionnement Applications Catégories Applications

Plus en détail

cnes / David Ducros-2005 emergesat un outil de gestion des crises humanitaires

cnes / David Ducros-2005 emergesat un outil de gestion des crises humanitaires cnes / David Ducros-2005 emergesat un outil de gestion des crises humanitaires Emergesat : un conteneur humanitaire Emergesat est un conteneur conçu sur-mesure pour les besoins des équipes opérationnelles

Plus en détail

Des outils d analyse spatiale pour la gestion des milieux humides en appui à la planification territoriale et l intervention

Des outils d analyse spatiale pour la gestion des milieux humides en appui à la planification territoriale et l intervention Des outils d analyse spatiale pour la gestion des milieux humides en appui à la planification territoriale et l intervention Richard Fournier et coll.* Département de géomatique appliquée Université de

Plus en détail

INTRODUCTION AUX SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE

INTRODUCTION AUX SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE INTRODUCTION AUX SYSTEMES D INFORMATION GEOGRAPHIQUE CRTS, 18 21 Janvier 2016 Amal LAYACHI, layachi@crts.gov.ma DEFINITION- GENERALITES Vers une définition Information? Géographique? Système? INFORMATISATION

Plus en détail

Disponibilité des Images satellites Avancement de la Station de Réception Directe du Gabon

Disponibilité des Images satellites Avancement de la Station de Réception Directe du Gabon Disponibilité des Images satellites Avancement de la Station de Réception Directe du Gabon Libreville, les 20 21 Mars 2014 Aboubakar Mambimba Ndjoungui Chef de Projet Agenda - Présentation de l AGEOS -

Plus en détail

VACANCES SEISME JAPON INFOGRAPHIE RISQUES ACTION EDUCATIVE CONSTRUCTION PARASISMIQUE INTERVIEW N 6

VACANCES SEISME JAPON INFOGRAPHIE RISQUES ACTION EDUCATIVE CONSTRUCTION PARASISMIQUE INTERVIEW N 6 La Lettre du Plan Séisme Juillet - Août 2008 VACANCES SEISME JAPON INFOGRAPHIE RISQUES ACTION EDUCATIVE CONSTRUCTION PARASISMIQUE INTERVIEW N 6 VACANCES RISQUE SISMIQUE A L ETRANGER La sismicité mondiale,

Plus en détail