Catastrophes naturelles et risques sanitaires. IFMT-MS-Santé publique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Catastrophes naturelles et risques sanitaires. IFMT-MS-Santé publique-2007 1"

Transcription

1 Catastrophes naturelles et risques sanitaires IFMT-MS-Santé publique

2 Quelles catastrophes en Asie du SE? Nom Typhon Inondations Éruption volcanique Tremblement de terre Tsunami Glissement de terrain (anglais) typhoon floods volcanic eruption earth quake tsunami landslide Exemple récents Japon, Vietnam Bangldesh, Nord Thailand Indonésie, Philippines Japon, Indonésie, Pakistan Ocean indien dec.2004 Philippines IFMT-MS-Santé publique

3 Catastrophes naturelles (natural disasters) Tremblement de terre Innondations IFMT-MS-Santé publique

4 Quels sont les dangers réels? 1. Mouvements et rassemblement de population : c est le danger majeur, beaucoup + que la catastrophe elle même 2. Manque d eau et hygiène : eau et sanitation sont les 1 ères interventions à réaliser 3. Cadavres : leur accumulation n est pas un réel danger contrairement aux idées et craintes très répandues IFMT-MS-Santé publique

5 Mesures urgentes 1. Coordination / Gestion mettre en place la structure & l autorité 2. Sécurité il faut l assurer 3. Eau propre et sanitation 4. Aliments assurer la sécurité alimentaire; la malnutrition souvent présente à l état de base aggrave tous les risques 5. Structures de santé de base remettre en place & renforcer pour être capable de: - répondre à d immenses besoins - faire un tri des priorités 6. Vaccination rougeole & autres selon besoins IFMT-MS-Santé publique

6 Risques sanitaires & sociaux Sanitaires maladies transmissibles & épidémies, favorisées par mouvements / concentration de population plus que dûs à la catastrophe en elle même malnutrition souffrance mentale et psychologique dûe à: deuil, perte des biens, abandonisme ; survenue souvent décalée dans le temps violences physiques Sociaux déstructurations sociale et familiale déstructurations des institutions de base : administration, école, dispensaire IFMT-MS-Santé publique

7 Mode de transmission des maladies après catastrophe naturelle Transmission Exemples par l eau par la promiscuité humaine par les vecteurs par l air, la terre typhoïde, cholera, E coli, lepto, hépatite E rougeole, ARI, cholera, méningite, typhus dengue, paludisme, typhus rougeole (cf 2.).. tétanos, mélioïdose IFMT-MS-Santé publique

8 5 mesures prioritaires pour réduire le risque de maladies transmissibles après catastrophe naturelle 1. Eau et sanitation (watsan) 2. Soins de santé primaires (primary healthcare) 3. Surveillance et alerte épidémiologique (monitoring & early warning system) 4. Vaccination de masse (mass immunisation) 5. Prévention paludisme et dengue (malaria dengue prevention) moustiquaires et larvicides IFMT-MS-Santé publique

9 1. Eau et sanitation, choix du site 1. Fourniture d eau de boisson propre : c est la mesure préventive n 1 à implémenter en cas de catastrophe naturelle. 2. Chlorination : est bon marché, facile à utiliser, et efficace contre quasiment tous les germes transmis par l eau 3. Choisir le site d impantation d un camp de réfugiés assurant des ressources en eau et sanitation adéquates et le minimum d espace vital par personne (normes internationales) IFMT-MS-Santé publique

10 2. Services de santé primaire 1. L accessibilité est fondamentale pour la prévention, le diagnostic et le traitement précoce des maladies, et pour l accès ultérieur aux soins II aires et III aires. 2. Le contrôle immédiat des maladies transmissibles implique: 1. diagnostic & traitt précoce des diarrhées & ARI ( age <5 a) 2. diagnostic & traitt précoce du paludisme (délai 24 h, ACT ) 3. disponibilité des médicaments et des protocoles de traitement pour la majorité des maladies transmissibles 4. soins des plaies, y compris vaccination et sérum contre tétanos 5. médicaments essentiels en kits d urgence : antibiotiques, ORS IFMT-MS-Santé publique

11 2. Services de santé primaire (suite) 3. Education : les messages de base doivent porter sur : 1. hygiène des mains 2. hygiène de préparation des aliments : boullir, eau clorinée, animaux.. 3. maladies fébriles : identification et traitement précoce 4. moustiquaires imprégnées (en zone d endémie de paludisme) 5. contrôle vectoriel, adapté au contexte épidémiologique local IFMT-MS-Santé publique

12 3. Surveillance et alerte épidémiologique 1. un système de surveillance et d alerte précoce doit être mis en place 2. la rapidité de détection des maladies potentiellement épidémiques est fondamentale pour espérer les contrôler 3. ne considérer certaines maladies transmissibles comme prioritaires que sur des bases scientifiques solides 4. les professionnels de santé doivent savoir détecter et notifier rapidement les maladies transmissibles prioritaires 5. les matériels de prélèvement et de transport d échantillons biologiques doivent être prêts sous forme de kits (kits cholera, meningite.) IFMT-MS-Santé publique

13 4. Vaccination de masse 1. Rougeole (couplée avec vit A) : à implémenter dès que possible, si la couverture vaccinale est <90% pour les <15 ans; priorité au groupe 6 mo -5 a. 2. Typhoide : non recommandée en vaccination de masse, seulement en cas d épidémie, et en association avec d autres mesures (watsan) 3. Hepatite A : generalement non recommandée 4. Cholera : * vaccination de masse difficilement faisable (cout, logistique..) * efficacité non établie comparativement à d autres priorités * utile en certaines circinstances, mais ne doit pas prendre la place de wartsan IFMT-MS-Santé publique

14 5. Prevention de paludisme & dengue 1. rechercher activement ces 2 causes de fièvre pour réduire les décès. 2. evaluer la situation locale : espèces de plasmodium et de vecteurs 3. une pullulation de moustiques peut résulter d innondations, mais avec un délai qui permet à temps la pulvérisation d insecticides et la distribution de moustiquaires imprégnées 4. il faut faire le compte hebdomadaire des cas et de confirmation de labo 5. les ACT doivent être fournis gratuitement en zone de falciparum. 6. pour la dengue, la stratégie preventive vise le contrôle des vecteurs 7. mobilisation communautaire & l education sanitaire sont employées pour éliminer les gites larvaires, et spécifiquement couvrir les contenants à eau, et débarrasser les encombrants (pneus, bouteilles, plastiques..) IFMT-MS-Santé publique

15 Glissement de terrain Deuil, perte des biens, souffrance psychologique Tsunami Cadavres IFMT-MS-Santé publique

URGENCE HUMANITAIRE LES 10 COMMANDEMENTS

URGENCE HUMANITAIRE LES 10 COMMANDEMENTS 1. EVALUATION 2. VACCINATION ROUGEOLE 3. EAU & SANITATION 4. ALIMENTATION & NUTRITION 5. ABRIS & CAMPS 6. SOINS DE SANTE 7. MALADIES TRANSMISSIBLES 8. SANTE PUBLIQUE 9. RESSOURCES HUMAINES 10. COORDINATION

Plus en détail

4. Comment la maladie est-elle transmise à l homme? 2. Les composantes des soins de santé primaires : 1. Qu est-ce que l Initiative de Bamako (IB)?

4. Comment la maladie est-elle transmise à l homme? 2. Les composantes des soins de santé primaires : 1. Qu est-ce que l Initiative de Bamako (IB)? GENERALITES SUR : SANTE et MALADIE SOINS de SANTE PRIMAIRES (SSP) INITIATIVE de BAMAKO (IB) Objectifs généraux Au terme de ce module de formation, les participants devraient être capables de: Comprendre

Plus en détail

AXES STRATÉGIQUES PRINCIPES GÉNÉRAUX

AXES STRATÉGIQUES PRINCIPES GÉNÉRAUX FRANÇAIS (FR) AXES STRATÉGIQUES PRINCIPES GÉNÉRAUX Au regard des principes généraux des axes stratégiques, la Fondation Rotary considère que : 1. Elle a pour objectifs d optimiser le traitement des dossiers

Plus en détail

Samoa Américaines - Informations générales

Samoa Américaines - Informations générales Samoa Américaines - Informations générales Langue: samoan et anglais. Régime politique: Sous administration américaine. Habitants: 62.000 Décalage horaire: GMT -11 Indicatif Tél: 00 684 Réseau Tél: correct.

Plus en détail

UNICEF/97-0627/Lemoyne

UNICEF/97-0627/Lemoyne UNICEF/97-0627/Lemoyne Pourquoi il est important de communiquer et d utiliser les informations sur LA VACCINATION La vaccination Chaque année, 1,7 million d enfants meurent de maladies qui auraient pu

Plus en détail

CHIKUNGUNYA : HALTE AUX RUMEURS. Le Chikungunya fait naître les rumeurs les plus folles

CHIKUNGUNYA : HALTE AUX RUMEURS. Le Chikungunya fait naître les rumeurs les plus folles CHIKUNGUNYA : HALTE AUX RUMEURS Le Chikungunya fait naître les rumeurs les plus folles 1 LA MALADIE EST DANS L AIR Le chikungunya se transmet exclusivement par le moustique Aedes Aegypti. Ce virus est

Plus en détail

Maladies infectieuses résurgentes et émergentes

Maladies infectieuses résurgentes et émergentes Maladies infectieuses résurgentes et émergentes Docteur Sylvie Renard-Dubois Bureau des maladies infectieuses et de la politique vaccinale Direction générale de la santé 21 janvier 2005 Causes et mécanismes

Plus en détail

Maladie - Agent pathogène - vecteur - Hôte

Maladie - Agent pathogène - vecteur - Hôte Maladie - Agent pathogène - vecteur - Hôte Typhus FCO- Schmallenberg Rickettsioses Peste Onchocercose Loase Filariose de Bancroft Maladie du sommeil Maladie de Chagas Leishmanioses Dengue Fièvre Vallée

Plus en détail

PLAN D ACTION QUADRIENNAL Première année 2004 2005

PLAN D ACTION QUADRIENNAL Première année 2004 2005 Objectif global : Appropriation et mise en œuvre de la stratégie d ARCHI 2010 au niveau national. Objectif du projet : Renforcement des activités de santé à base communautaire du CRM. Indicateurs Sources

Plus en détail

Catégorie, secteur de programme et produit Afrique Amériques Asie du Sud-Est Europe Méditerrannée orientale Bureaux de pays.

Catégorie, secteur de programme et produit Afrique Amériques Asie du Sud-Est Europe Méditerrannée orientale Bureaux de pays. x de x de x de x de x de 1 - Maladies transmissibles 1.1. VIH/SIDA Pacifique occidental Siège x de 1.1.1 Mise en œuvre et suivi de la Stratégie mondiale du secteur de la santé sur le VIH/sida 2011-2015

Plus en détail

Pourquoi, comment, bien se protéger?

Pourquoi, comment, bien se protéger? Moustiques, tiques... Pourquoi, comment, bien se protéger? Pourquoi se protéger? VECTEUR Individu infecté L individu devient infecté Individus sains Le moustique ayant déjà piqué une personne malade est

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif aux recommandations sanitaires pour les ressortissants français se rendant au Brésil dans le cadre de la coupe du monde de football 2014 20 février 2014 Le a reçu le 30 janvier 2014, une saisine

Plus en détail

FICHE PRATIQUE VACCINATION RECOMMANDATIONS AUX VOYAGEURS

FICHE PRATIQUE VACCINATION RECOMMANDATIONS AUX VOYAGEURS www.carmiest.fr FICHE PRATIQUE VACCINATION RECOMMANDATIONS AUX VOYAGEURS 01 Avant tout voyage il convient d établir un programme de vaccination qui doit tenir compte de deux critères : L obligation administrative.

Plus en détail

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 INFORMATION PRESSE URGENCE ASIE DU SUD Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 A ce jour, l'unicef France a fait parvenir un total de 40 millions d'euros en Asie du Sud. Le dernier envoi, d'un

Plus en détail

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES Dr Virginie NAEL Service de Santé au travail du personnel hospitalier CHU Nantes 44èmes journées FMC ANMTEPH / SOHF - Lausanne - Septembre

Plus en détail

Journée mondiale de la Santé Les maladies à transmission vectorielle

Journée mondiale de la Santé Les maladies à transmission vectorielle Journée mondiale de la Santé Les maladies à transmission vectorielle Le Paludisme Contenu du Pack Ecoles primaires. 1 Collèges...2 Dengue Ecoles primaires 3 Collèges.... 4 Chikungunya Ecoles primaires....5

Plus en détail

Surveillance Entomologique du Vecteur de la Dengue et du Chikungunya en Nouvelle-Calédonie Bulletin 09-10/13 du 19 décembre 2013

Surveillance Entomologique du Vecteur de la Dengue et du Chikungunya en Nouvelle-Calédonie Bulletin 09-10/13 du 19 décembre 2013 Surveillance Entomologique du Vecteur de la Dengue et du Chikungunya en Nouvelle-Calédonie Bulletin 9-/13 du 19 décembre 13 Laurent Guillaumot, Noémie Baroux Activité subventionnée par le Gouvernement

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON 20-14 Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON Chaque personnel navigant est responsable de la mise à jour des ses vaccins. 1 - VACCINATION OBLIGATOIRE La vaccination contre la fièvre jaune (vaccination anti-amarile)

Plus en détail

Tanzanie - Informations générales

Tanzanie - Informations générales Tanzanie - Informations générales Capitale: Dodoma. Langue: swahili et anglais. Régime politique: république unitaire à régime présidentiel. Membre du Commonwealth. Habitants: 46 177 000. Monnaie: Shilling

Plus en détail

Tanzanie - Informations générales

Tanzanie - Informations générales Tanzanie - Informations générales Capitale: Dodoma. Langue: swahili et anglais. Régime politique: république unitaire à régime présidentiel. Membre du Commonwealth. Habitants: 46 177 000. Monnaie: Shilling

Plus en détail

CAPACITES DE PREPARATION ET DE REPONSE AUX DESASTRES NATURELS EN HAITI. Dr Max MILLIEN

CAPACITES DE PREPARATION ET DE REPONSE AUX DESASTRES NATURELS EN HAITI. Dr Max MILLIEN CAPACITES DE PREPARATION ET DE REPONSE AUX DESASTRES NATURELS EN HAITI Dr Max MILLIEN PLAN DE LA PRESENTATION Coup d œil sur les menaces et catastrophes naturelles en Haïti Vulnérabilité d Haïti par rapport

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE MEDECINS DU MONDE - BELGIQUE

RAPPORT D ACTIVITE MEDECINS DU MONDE - BELGIQUE Allemagne Argentine Belgique Canada Espagne Grèce Italie Japon Pays-Bas Portugal Royaume-Uni Suède Suisse France RAPPORT D ACTIVITE DE LA RIPOSTE A L EPIDEMIE DE ROUGEOLE MENEE DU 11 AU 15 DECEMBRE 2012

Plus en détail

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor Z I G U I N C H O R REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

Plus en détail

Plan stratégique de l UNHCR pour la lutte contre le Paludisme 2008-2012

Plan stratégique de l UNHCR pour la lutte contre le Paludisme 2008-2012 Plan stratégique de l UNHCR pour la lutte contre le Paludisme 2008-2012 PLAN STRATÉGIQUE DE L UNHCR POUR LA LUTTE CONTRE LE PALUDISME 2008-2012 Table des matières Résumé d orientation...iii 2 Introduction...III

Plus en détail

Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur

Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur Diapositive 1 Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur L animateur se présente; ensuite, il présente le thème ainsi que les membres du groupe. Diapositive 2 Après les présentations,

Plus en détail

Surveillance de la dengue aux Antilles Intensification des épidémies aux Antilles

Surveillance de la dengue aux Antilles Intensification des épidémies aux Antilles CIRE ANTILLES GUYANE Surveillance de la dengue aux Antilles Intensification des épidémies aux Antilles ANTILLES Le point épidémiologique N 2 / 21 Martinique Guadeloupe Contexte Le point épidémiologique

Plus en détail

France - Paris - Informations Générales

France - Paris - Informations Générales France - Paris - Informations Générales Capitale: Paris Langue: français. Régime politique: République démocratique parlementaire à régime présidentiel. Habitants: 65 249 000 Décalage horaire: GMT +1 Indicatif

Plus en détail

HACCP et sécurité sanitaire des aliments

HACCP et sécurité sanitaire des aliments HACCP et sécurité sanitaire des aliments 1. A votre avis, comment cet accident aurait-il pu être évité? En identifiant les risques alimentaires potentiels liés à l activité de conserverie artisanale et

Plus en détail

VOUS ÊTES MÉDECIN GÉNÉRALISTE. ON VOUS APPORTE LES CARNETS DE VACCINATION D UNE

VOUS ÊTES MÉDECIN GÉNÉRALISTE. ON VOUS APPORTE LES CARNETS DE VACCINATION D UNE CAS CLINIQUE N 2 VOUS ÊTES MÉDECIN GÉNÉRALISTE. ON VOUS APPORTE LES CARNETS DE VACCINATION D UNE FAMILLE DE 5 : MÈRE ASSISTANTE DE DIRECTION / PÈRE STEWARD AIR FRANCE, LONGS COURRIERS CARAÏBES. 3 ENFANTS

Plus en détail

Sri Lanka - Informations générales

Sri Lanka - Informations générales Sri Lanka - Informations générales Langue: cinghalais, tamoul et anglais. Régime politique: république unitaire à régime présidentiel. Habitants: 19,3 millions. Décalage horaire: GMT +6 Indicatif Tél:

Plus en détail

Bulletin Hebdomadaire International N 328 28 décembre 2011 au 3 janvier 2012

Bulletin Hebdomadaire International N 328 28 décembre 2011 au 3 janvier 2012 Bulletin Hebdomadaire International N décembre 0 au janvier 0 Département International Ce bulletin a pour objectif de signaler les nouveaux évènements sanitaires survenant à l étranger et susceptibles

Plus en détail

Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Distribution des cas confirmés, probables et suspect par préfecture, Epidémie d Ebola, Guinée, 2014

Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Distribution des cas confirmés, probables et suspect par préfecture, Epidémie d Ebola, Guinée, 2014 Rapport de la Situation Epidémiologique Guinée, Epidémie de la Fièvre Hémorragique Ebola Situation au 2 juin 24 8: h Points saillants : Télimélé : Pas de nouveau cas notifié ; un () cas décédé en hospitalisation.

Plus en détail

Modélisation mathématique des maladies infectieuses

Modélisation mathématique des maladies infectieuses Modélisation mathématique des maladies infectieuses Antoine Flahault Conflits d intérêts : - directs = aucun - indirects = un membre de sa famille salarié du LEEM depuis 1994 (les entreprises du médicament)

Plus en détail

Techniques émergentes en microbiologie clinique: conséquences sur l organisation des laboratoires

Techniques émergentes en microbiologie clinique: conséquences sur l organisation des laboratoires Techniques émergentes en microbiologie clinique: conséquences sur l organisation des laboratoires Alain Bonnin, Frédéric Dalle, Coralie L Ollivier - Laboratoire de Parasitologie-Mycologie, CHU de Dijon

Plus en détail

Vietnam - Buôn Ma Thuôt - Informations générales

Vietnam - Buôn Ma Thuôt - Informations générales Vietnam - Buôn Ma Thuôt - Informations générales Langue: vietnamien et français. Régime politique: République Socialiste. Habitants: 78,7 millions. Décalage horaire: GMT +7 Indicatif Tel: 00 84 (50) pour

Plus en détail

Guide de préparation aux situations d urgence

Guide de préparation aux situations d urgence Guide de préparation aux situations d urgence Soyez Prêts! disponible sur le portail interministériel de prévention des risques majeurs http://www.risques.gouv.fr Faire face en attendant les équipes de

Plus en détail

Service d Intervention Psychosocial Urgente (Sisu)

Service d Intervention Psychosocial Urgente (Sisu) 4 ème Congrès national «Aide psychologique d urgence et assistance spirituelle» Berne 20 août 2010 OFPP-RAPNU-Université de Berne Service d Intervention Psychosocial Urgente (Sisu) Olivier Nyssens Anthropologue

Plus en détail

Cuba - La Havane - Informations générales

Cuba - La Havane - Informations générales Cuba - La Havane - Informations générales Langue: espagnol. Régime politique: république socialiste à parti unique. Habitants: 11,3 millions. Décalage horaire: GMT -5 Indicatif Tél: 00 53 (7) pour La Havane.

Plus en détail

CONSEILS AUX VOYAGEURS

CONSEILS AUX VOYAGEURS CONSEILS AUX VOYAGEURS Vous devez prochainement partir en mission à l étranger Au cours de votre séjour, vous pouvez être confronté à différents risques : risques infectieux : paludisme, diarrhées, hépatites,

Plus en détail

Désignation/mise en place des points focaux nationaux RSI

Désignation/mise en place des points focaux nationaux RSI 1 GUIDE DES POINTS FOCAUX NATIONAUX RSI Désignation/mise en place des points focaux nationaux RSI 1. Introduction Le Règlement sanitaire international (2005) (RSI(2005)) définit un point focal national

Plus en détail

QUESTIONS ET INQUIETUDES DES VOYAGEURS AVANT LEUR DEPART

QUESTIONS ET INQUIETUDES DES VOYAGEURS AVANT LEUR DEPART QUESTIONS ET INQUIETUDES DES VOYAGEURS AVANT LEUR DEPART ETONNANTS VOYAGEURS, souvent trop insouciants parfois trop inquiets Des insouciants aux inquiets : informer les uns, rassurer les autres Enquête

Plus en détail

Journées de lutte contre les moustiques Et de prévention du chikungunya et de la dengue 14 et 15 février 2014. Sommaire

Journées de lutte contre les moustiques Et de prévention du chikungunya et de la dengue 14 et 15 février 2014. Sommaire DOSSIER DE PRESSE Journées de lutte contre les moustiques Et de prévention du chikungunya et de la dengue 14 et 15 février 2014 Présentation de l opération Les partenaires L action de communication L action

Plus en détail

Soudan - Informations générales

Soudan - Informations générales Soudan - Informations générales Capitale: Khartoum. Langue: arabe, anglais (langue officielle), plusieurs langues autochtones : bedscha, zagawaha, daju, nubien... ). Régime politique: République de type

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE METHODOLOGIE D ELABORATION Reproduction interdite sans autorisation préalable Cette méthodologie d élaboration a été développée par l qui est une Association de Loi 1901 dont

Plus en détail

La vaccination, une bonne protection

La vaccination, une bonne protection Vaccin contre l hépatite A et l hépatite B La personne qui reçoit ce vaccin se protège contre l hépatite A, l hépatite B et leurs complications. L hépatite A et l hépatite B sont des infections du foie

Plus en détail

SEMAINE DE LA VACCINATION 13 AU 18 AVRIL 2015

SEMAINE DE LA VACCINATION 13 AU 18 AVRIL 2015 FICHE 1 SEMAINE DE LA VACCINATION 13 AU 18 AVRIL 2015 A QUOI SERT LA SEMAINE DE LA VACCINATION? La Semaine de la Vaccination a été lancée par l Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2005. Elle est

Plus en détail

Comment s occuper de votre santé pendant un voyage

Comment s occuper de votre santé pendant un voyage Comment s occuper de votre santé pendant un voyage www.saude.gov.br/viajante PRÉSENTATION Le Ministère de la Santé présente un guide de santé du voyageur. Une publication spécialement préparée pour ceux

Plus en détail

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Dossier de presse 09 mai 2011 La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Communiqué de Presse La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat

Plus en détail

LA VACCINATION PROFESSIONNELLE

LA VACCINATION PROFESSIONNELLE F I C H E P R E V E N T I O N N 1 1 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LA VACCINATION PROFESSIONNELLE INTRODUCTION La vaccination en milieu professionnel a un intérêt individuel dans le sens où elle protège

Plus en détail

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES HAITI DEUX ANS APRES Les actions de la Commission européenne pour reconstruire le pays Janvier 2012 Table of contents 1 L aide de l UE en bref 3 2 L aide humanitaire de la Commission européenne à Haïti.

Plus en détail

Inadéquation situation- moyens de secours disponibles. Situation fluctuante : temps lieu - population

Inadéquation situation- moyens de secours disponibles. Situation fluctuante : temps lieu - population Université Victor Segalen - Centre René Labusquière, Dr SOARES Jean-Louis, 9 février 2010 1 INTRODUCTION INTERVENTION EN SANTE HUMANITAIRE Dr Soares Jean-Louis. Inadéquation situation- moyens de secours

Plus en détail

Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles

Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles Méthodes de surveillance, déclaration, investigations d une épidémie dans une collectivité et mesures préventives DCEM 2 Janvier 2011 E LERAY et

Plus en détail

Le moustique tigre :

Le moustique tigre : Le moustique tigre : pour quel changement des normes d'urbanisme, pour quel défi environnemental? Congrès de la SFSE, Rennes, le 26 novembre 2014 Mme Dominique CHANAUD Service de la Santé Publique et des

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Garantir l accès aux soins de santé

Garantir l accès aux soins de santé 10 April 2011 Operational Guidance on Refugee Protection and Solutions in Urban Areas Ensuring Access to Health Care Garantir l accès aux soins de santé Directives opérationnelles en matière de protection

Plus en détail

Niger Inondations Rapport de Situation 3 7 septembre 2009

Niger Inondations Rapport de Situation 3 7 septembre 2009 Niger Inondations Rapport de Situation 3 7 septembre 2009 Ce rapport a été préparé par OCHA/Niger. Il couvre la période allant du 6 au 7 septembre. I. Priorités Démarrage des travaux des sous-comités sectoriels

Plus en détail

POINT SANTE : TRUCS ET ASTUCES. Pas d affolement! Pas de négligence!

POINT SANTE : TRUCS ET ASTUCES. Pas d affolement! Pas de négligence! POINT SANTE : TRUCS ET ASTUCES Dans les pays du sud, il existe des bactéries et parasites que l on ne retrouve pas en France. Ils sont parfois vecteurs de maladies, et cela vous inquiète? Ces quelques

Plus en détail

RAPPORT CAMPAGNE DE DISTRIBUTION GRATUITE DE KITS D HYGIENE AUX MENAGES SINISTRES PAR LES INONDATIONS DANS LES COMMUNES DE MALANVILLE ET DE KARIMAMA

RAPPORT CAMPAGNE DE DISTRIBUTION GRATUITE DE KITS D HYGIENE AUX MENAGES SINISTRES PAR LES INONDATIONS DANS LES COMMUNES DE MALANVILLE ET DE KARIMAMA R é p u b l i q u e d u B é n i n M I N I S T E R E D E L A S A N T E D i r e c t i o n D é p a r t e m e n t a l e d e l a S a n t é d u B o r g o u e t d e l A l i b o r i Z o n e S a n i t a i r e M

Plus en détail

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport Service d ambulance Normes de soins aux patients et de transport Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction des services de santé d urgence Avril 2000 (Mise à jour : octobre 2002) Soins

Plus en détail

Analyse des carences programmatiques de la lutte contre le paludisme : notes d'orientation

Analyse des carences programmatiques de la lutte contre le paludisme : notes d'orientation Analyse des carences programmatiques de la lutte contre le paludisme : notes d'orientation Introduction Une analyse exhaustive des carences programmatiques sous-entend l ensemble des exigences programmatiques

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CHIKUNGUNYA 2013

DOSSIER DE PRESSE CHIKUNGUNYA 2013 DOSSIER DE PRESSE CHIKUNGUNYA 2013 1 Sommaire Qu est-ce que le chikungunya?... 3 Les symptômes de la maladie... 4 Le traitement de la maladie... 5 Les mesures de prévention et de lutte... 6 La surveillance

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Vietnam - Informations générales

Vietnam - Informations générales Vietnam - Informations générales Langue: vietnamien et français. Régime politique: République Socialiste. Habitants: 78,7 millions. Décalage horaire: GMT +7 Indicatif Tél: 00 84 (4) pour Hanoï Réseau Tél:

Plus en détail

Point épidémiologique d actualité Contexte épidémique. Réunion des correspondants en hygiène des EHPAD 27 mars 2015

Point épidémiologique d actualité Contexte épidémique. Réunion des correspondants en hygiène des EHPAD 27 mars 2015 Point épidémiologique d actualité Contexte épidémique Réunion des correspondants en hygiène des EHPAD 27 mars 2015 Rappels En EMS, le risque infectieux est présent, avec cumul des différents aspects de

Plus en détail

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Protocole de surveillance à destination des médecins I. Historique En l absence de données de surveillance sur la grippe et au vu de son épidémiologie

Plus en détail

conseils généraux POUR TOUTES LES DESTINATIONS

conseils généraux POUR TOUTES LES DESTINATIONS conseils généraux POUR TOUTES LES DESTINATIONS Un voyage à l étranger représente toujours certains risques. Ceux-ci dépendent d une multitude de facteurs, tels que la destination, la durée et les activités

Plus en détail

La pandémie Grippale. Une opportunité pour la gouvernance du risque sanitaire?

La pandémie Grippale. Une opportunité pour la gouvernance du risque sanitaire? La pandémie Grippale Une opportunité pour la gouvernance du risque sanitaire? Une action mutuelle des professionnels de l Hôpital Une action mutuelle du reseau VILLE HOPITAL Atelier AFGRIS octobre 2006

Plus en détail

ASSURANCE MALADIE ET STRATEGIES DE PROTECTION SOCIALE EN AFRIQUE FRANCOPHONE (Cas du RWANDA) Kigali novembre décembre 2005

ASSURANCE MALADIE ET STRATEGIES DE PROTECTION SOCIALE EN AFRIQUE FRANCOPHONE (Cas du RWANDA) Kigali novembre décembre 2005 ASSURANCE MALADIE ET STRATEGIES DE PROTECTION SOCIALE EN AFRIQUE FRANCOPHONE (Cas du RWANDA) Kigali novembre décembre 2005 1 Travail réalisé par : 1. Dr Innocent GAKWAYA : RAMA 2. Dr Charles RUDAKUBANA

Plus en détail

Nouvelle loi sur les épidémies

Nouvelle loi sur les épidémies Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Nouvelle loi sur les épidémies Questions et réponses Date : juillet 2013 Table des matières

Plus en détail

Passeport: en cours de validité pendant la durée du séjour. Billet de retour ou de continuation.

Passeport: en cours de validité pendant la durée du séjour. Billet de retour ou de continuation. Japon - Formalités Passeport: en cours de validité pendant la durée du séjour. Billet de retour ou de continuation. Nouvelle procédure d'entrée sur le territoire : Trois nouvelles réglementations désormais

Plus en détail

MISSING. Le moteur de recherche mondial des disparus de catastrophes naturelles. En partenariat avec :

MISSING. Le moteur de recherche mondial des disparus de catastrophes naturelles. En partenariat avec : MISSING Le moteur de recherche mondial des disparus de catastrophes naturelles En partenariat avec : DES DISPARUS LAISSES A L ABANDON Chaque catastrophe humanitaire majeure entraîne la disparition de nombreux

Plus en détail

PRÉPARATION AUX SITUATIONS D URGENCE ET CAPACITÉ D INTERVENTION

PRÉPARATION AUX SITUATIONS D URGENCE ET CAPACITÉ D INTERVENTION Énoncé de position PRÉPARATION AUX SITUATIONS D URGENCE ET CAPACITÉ D INTERVENTION POSITION DE L AIIC La profession infirmière 1 joue un rôle essentiel dans tous les aspects de la gestion des urgences,

Plus en détail

Angleterre - Londres - Informations générales

Angleterre - Londres - Informations générales Angleterre - Londres - Informations générales Langue : anglais. Régime politique : démocratie parlementaire à monarchie constitutionnelle. Habitants : 59,2 millions. Décalage horaire : GMT +0. Indicatif

Plus en détail

EVALUATION DE LA COMMUNICATION DES BÉNÉFICIAIRES

EVALUATION DE LA COMMUNICATION DES BÉNÉFICIAIRES Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge EVALUATION DE LA COMMUNICATION DES BÉNÉFICIAIRES Résumé Executif / Haiti / 2011 Avant-propos d Eduard Tschan, directeur de

Plus en détail

Préparation et Réponse aux Épidémies dans les Camps de Réfugiés. Principes Directeurs Destinés aux Fonctionnaires de la Santé Publique

Préparation et Réponse aux Épidémies dans les Camps de Réfugiés. Principes Directeurs Destinés aux Fonctionnaires de la Santé Publique Préparation et Réponse aux Épidémies dans les Camps de Réfugiés Principes Directeurs Destinés aux Fonctionnaires de la Santé Publique Octobre 2011 I Préparation et réponse aux épidémies dans les camps

Plus en détail

Hongrie - Informations générales

Hongrie - Informations générales Hongrie - Informations générales Capitale: Budapest Langue : hongrois. Régime politique : république unitaire à démocratie parlementaire. Habitants : 9 977 000 Monnaie: Forint Décalage horaire : GMT +1

Plus en détail

EDUCATION.VULCANIA.COM

EDUCATION.VULCANIA.COM Dossier pédagogique RISQUES VOLCANIQUES Livret élève CHERS EXPLORATEURS, Ce questionnaire vous aidera à découvrir quelques exemples d aléas naturels notemment d origine volcaniques et risques associés.

Plus en détail

Table ronde 5 : Cartographie d'urgence Emergency Mapping. www.mapaction.org

Table ronde 5 : Cartographie d'urgence Emergency Mapping. www.mapaction.org Table ronde 5 : Cartographie d'urgence Emergency Mapping MapAction est une ONG internationale, fournissant des plans et d autres services informatiques pour aider les organisations humanitaires sur le

Plus en détail

Marrakech (Hôtel des Idrisses), le 03 novembre 2014 à 09h00.

Marrakech (Hôtel des Idrisses), le 03 novembre 2014 à 09h00. Discours du Professeur EL Houssaine Louardi, Ministre de la Santé à l occasion de l'inauguration de la Conférence Internationale de l Association Internationale des Instituts Nationaux de Santé Publique

Plus en détail

UN MONDE POUR LES ENFANTS.

UN MONDE POUR LES ENFANTS. WORLD VISION SUISSE UN MONDE POUR LES ENFANTS. NOUS SOMMES PARTENAIRES DU RÉSEAU MONDIAL WORLD VISION ET SOUTENONS PLUS DE 100 PROJETS DANS PLUS DE 30 PAYS. 12,2 % 6,5 % 81,3 % Utilisation des dons En

Plus en détail

Une loi française pour financer l accès à l eau

Une loi française pour financer l accès à l eau Une loi française pour financer l accès à l eau La loi Oudin-Santini permet aux collectivités territoriales françaises de s engager dans des projets de solidarité dans le domaine de l eau. ACF, Franklin

Plus en détail

Curriculum vitae. Dr Margaret F. D. Chan BSc, MD (Canada) MSc PH (Singapour) Nationalité : chinoise Âge : 63 ans

Curriculum vitae. Dr Margaret F. D. Chan BSc, MD (Canada) MSc PH (Singapour) Nationalité : chinoise Âge : 63 ans Curriculum vitae Dr Margaret F. D. Chan BSc, MD (Canada) MSc PH (Singapour) Nationalité : chinoise Âge : 63 ans Depuis 2007, le Dr Chan occupe le poste de Directeur général de l OMS. Entrée à l OMS en

Plus en détail

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans SITUATION 10 Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans Centre hospitalier universitaire d Angers, service de maladies infectieuses Objectifs institutionnels Uniformiser

Plus en détail

Résistance aux Antimicrobiens: Ensemble, nous pouvons réduire ce risque

Résistance aux Antimicrobiens: Ensemble, nous pouvons réduire ce risque Résistance aux Antimicrobiens: Ensemble, nous pouvons réduire ce risque Débats de Santé Publique 2014 Carmem Lúcia Pessoa-Silva, MD, PhD Health Security and Environment, WHO Headquarters, Geneva pessoasilvacl@who.int

Plus en détail

Article 4311-1 : Champ des soins infirmiers : Définition de l exercice professionnel Analyse Organisation. intègrent la Qualité des soins

Article 4311-1 : Champ des soins infirmiers : Définition de l exercice professionnel Analyse Organisation. intègrent la Qualité des soins DECRET 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V Professions de santé (Parties Réglementaires) du Code de Santé Publique Livre III Auxiliaires médicaux. Titre 1 er : Profession d infirmier

Plus en détail

Transmission des maladies infectieuses. «maladies transmissibles»

Transmission des maladies infectieuses. «maladies transmissibles» Transmission des maladies infectieuses «maladies transmissibles» 1 Généralités I. Un germe (agent pathogène) qui nécessite II. Un hôte (ou cible) : l homme [H] ou l animal [An] III. Entre les 2, il y a

Plus en détail

BWC/MSP/2010/MX/INF.2

BWC/MSP/2010/MX/INF.2 Réunion des États parties à la Convention sur l interdiction de la mise au point, de la fabrication et du stockage des armes bactériologiques (biologiques) ou à toxines et sur leur destruction BWC/MSP/2010/MX/INF.2

Plus en détail

LA CONSULTATION DU VOYAGE

LA CONSULTATION DU VOYAGE LA CONSULTATION DU VOYAGE Le fond 5 chantiers communs principaux info générales : du bonheur de voyager! + principaux risques + principaux conseils prévention paludisme vaccinations prévention turista

Plus en détail

Secteur d activité : Santé Nombre de projets en cours : 47 Evolution : Stable

Secteur d activité : Santé Nombre de projets en cours : 47 Evolution : Stable Médecins du Monde http://www.medecinsdumonde.org/ Secteur d activité : Santé Nombre de projets en cours : 47 Evolution : Stable Nombre de projets de santé en cours : 100% Nombre de projets en cours portant

Plus en détail

Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 1

Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 1 http://www.franceinfo.fr/monde/france-info-junior/typhon-1210117-2013-11-13 Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 1 cyclonextreme.com Mme Murphy-Chanéac, 2, Risques, 2014 Page 2 Grandes idées : Les

Plus en détail

Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen. et pourtour méditerranm

Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen. et pourtour méditerranm Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen Missions de l EID l et pourtour méditerranm diterranéen en : La lutte de confort (gestion de la nuisance) contribue-t-elle elle

Plus en détail

Partie I Recommandations aux voyageurs des pays tropicaux - 15

Partie I Recommandations aux voyageurs des pays tropicaux - 15 8 Avertissement Mis à part quelques précisions sur la prévention du paludisme (malaria) et le traitement de la diarrhée chez les enfants, ce livre ne se consacre ni aux nouveau-nés et jeunes enfants, ni

Plus en détail

L émergence des grippes

L émergence des grippes L émergence des grippes Antoine Flahault Conflits d intérêts : - directs = aucun - indirects = un membre de sa famille salarié du LEEM depuis 1994 (les entreprises du médicament) Modèle = miroir simplifié

Plus en détail

Retour sur investissement des vaccins antipaludiques : évaluations préliminaires de l impact sur la santé publique en Afrique

Retour sur investissement des vaccins antipaludiques : évaluations préliminaires de l impact sur la santé publique en Afrique Résumé d orientation : Cadre national pour la prise de décisions concernant les vaccins antipaludiques Retour sur investissement des vaccins antipaludiques : évaluations préliminaires de l impact sur la

Plus en détail

REGLEMENT ET TARIFS ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL

REGLEMENT ET TARIFS ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL Communauté de Communes de ROCHEFORT-MONTAGNE PREAMBULE : REGLEMENT ET TARIFS ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL La Communauté de Communes de Rochefort-Montagne dispose de la compétence Enfance-

Plus en détail

Les vaccinations du personnel hospitalier

Les vaccinations du personnel hospitalier Les vaccinations du personnel hospitalier Isabelle Buisson-Vallès Service de médecine du travail du personnel hospitalier Pr Brochard - CHU de Bordeaux 7ème JNI - Bordeaux 9 juin 2006 Introduction La majorité

Plus en détail

Passeport : même périmé depuis moins de 5 ans ou carte d'identité en cours de validité.

Passeport : même périmé depuis moins de 5 ans ou carte d'identité en cours de validité. Espagne - Formalités Passeport : même périmé depuis moins de 5 ans ou carte d'identité en cours de validité. Nouvelle procédure d'entrée sur le territoire : Trois nouvelles réglementations désormais obligatoires

Plus en détail