La vision. Rôle de première ligne. Approche multidisciplinaire. Geneviève Provost Francine Gaulin optométristes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La vision. Rôle de première ligne. Approche multidisciplinaire. Geneviève Provost Francine Gaulin optométristes"

Transcription

1 La vision Geneviève Provost Francine Gaulin optométristes Rôle de première ligne Premier examen visuel entre 6 mois et 1 an Deuxième examen visuel à partir de 3 ans. Troisième examen visuel avant l entrée à la maternelle Dépistage précoce des facteurs pouvant ralentir le développement de la vision Aucun dépistage de groupe par les infirmières scolaires Approche multidisciplinaire Traitements optométriques de courte durée en synergie avec les autres intervenants. Ergothérapeutes, orthopédagogues, orthophonistes, psychologues, neuropsychologues, pédiatres, psychoéducateurs... Rapports écrits

2 Examen optométrique Histoire de cas Questionnaire du référant Signes et symptômes Anatomie du système visuel État réfractif et accommodation Muscles extra-oculaires Voies visuelles Cortex visuel Anatomie

3 Détection d'une cible et orientation du regard Analyse du mouvement Attention visuelle Cortex Visuel Occipital Voies visuelles et cortex visuel V5 perception unifiée de l'image V4 MOUVEMENT COULEUR V3 FORME L. Merabet, 1998 (V1 et V2) État réfractif États réfractifs Emmétropie Myopie Hypermétropie Astigmatisme Anisométropie Presbytie

4 Emmétropie et effet de la presbytie avec l âge Myopie Myopie symptômes Vision floue au loin Se rapproche pour mieux voir Peu d intérêt pour l environnement éloigné (ex.: le tableau, le professeur ) Plisse des yeux

5 Hypermétropie et effet de l accommodation Hypermétropie symptômes Vision floue au près Vision floue au loin si fort hypermétrope Inconfort, frotte ses yeux Maux de tête frontaux Évite le travail de près Déplace les objets plus loin de ses yeux pour les regarder Étude sur l hypermétropie Université de Waterloo, novembre 2007 Chez des enfants de 4 à 7 ans Montant de plus que 2 dioptries Diminue la reconnaissance des lettres et mots Diminue l apprentissage de vocabulaire réceptif Ralentit l émergence de l orthographe

6 Étude sur l hypermétropie (suite) Pas de différence significative entre le groupe emmétrope et le groupe d une hypermétropie de plus de 2 dioptries dans les connaissances phonologiques dans les habiletés visuo-motrices en visuo-spatiale en figure-fond Astigmatisme Astigmatisme symptômes Vision floue au loin et au près Inconfort Frottement des yeux, larmoiement Maux de tête frontaux Évite le travail de près

7 Distinction entre «acuité visuelle» et «fonction visuelle» Acuité visuelle au loin de 20/20 Acuité visuelle au près fluctuante Instabilité de fusion : vision double Anomalies des mouvements oculaires Faible acuité visuelle symptômes Doit rapprocher les objets Peu d intérêt pour l environnement Difficulté en mobilité Peur d un environnement nouveau Difficulté à reconnaître le visage Évite les tâches visuelles Accommodation : mise à foyer

8 Accommodation Mécanisme de focalisation de près vision claire, de façon rapide et soutenue Problèmes : insuffisance, manque d endurance, de flexibilité, excès (spasme) ou paralysie de l accommodation Constamment sollicitée en lecture Prévalence chez les lecteurs lents Anomalie de l accommodation symptômes Vision floue au près ou lors des changements de fixation Lettres qui bougent Maux de tête frontaux Fatigue oculaire, frottement des yeux Problèmes en lecture : lenteur Difficulté à maintenir une tâche en vision de près Problèmes de concentration Vision binoculaire Bonne vision binoculaire Vision simple, claire, confortable et stable. Efficacité visuelle maintenue lors d un effort visuel prolongé. Anomalie de la vision binoculaire Prévalence Vision double, floue Effort musculaire Adaptations sensorielles

9 Types d anomalies de la vision binoculaire Hétérophorie (déviation non manifeste) Fusion possible grâce à un effort musculaire Strabisme (manifeste) Strabisme signes et symptômes Problème esthétique : grand angle (+20) Possibilité d amblyopie : si apparu en bas âge et si unilatéral Vision double : si strabisme récent ou intermittent Fermeture d un œil Lettres, lignes se chevauchent Saut de mots, de lignes Difficulté à faire une activité qui requiert une vision en 3 dimensions (mobilité, coordination œil-main) Hétérophorie ou strabisme intermittent signes et symptômes Inconfort visuel : effort pour redresser les yeux Yeux tirent, frottement des yeux, douleur Maux de tête frontaux Fatigue oculaire, faible concentration Problème en lecture : lettres bougent, enfant saute des mots et des lignes... Vision embrouillée ou double

10 Insuffisance de convergence Insuffisance de convergence et attention L attention a un lien avec les mouvements oculaires Demande accommodative accrue Recherche en ophtalmologie Les enfants ayant une insuffisance de convergence 3X+ à risque d être diagnostiqués TDA/H Fusion motrice Évaluation de la vision binoculaire Fusion sensorielle Test écran PRC Réserves fusionnelles Test de concomitance Test de suppression Test de fusion Test de stéréoscopie Test de correspondance

11 Stéréoscopie Randot Standard (la mouche) Vision des couleurs Mouvements oculaires Fixation : arrêt de mouvement oculaire sur la cible, pour analyser l information Saccade : mouvement rapide entre deux fixations Poursuite : mouvement continu pour suivre une cible en fixation fovéolaire

12 Saccades Mouvement pour mettre la fixation sur la fovéa La lecture surtout mais aussi la copie, le sport Undershoot Overshoot Poursuites Mouvement oculaire qui garde la vision claire sur un objet en mouvement Facteurs qui affectent les poursuites : l âge, l attention, la motivation Se sert des poursuites pour conduite auto, sport Les mouvements oculaires en lecture

13 Troubles des mouvements oculaires Saccades : symptômes Mouvement excessif de la tête Fréquente perte de fixation Relit ou saute des mots ou des lignes L enfant suit à l aide de son doigt Difficulté à copier Difficulté à écrire Difficulté à écrire en ligne droite Saccades : symptômes (suite) Diminution de la vitesse de lecture Pauvre compréhension de texte Difficulté à résoudre des problèmes de maths Diminution de l attention Habileté en sport où l on déplace la fixation d une cible à l autre Poursuites : symptômes Mouvement excessif de la tête Pauvre performance en sport Difficulté à tracer une ligne droite

14 Détection d'une cible et orientation du regard Analyse du mouvement Attention visuelle Cortex Visuel Occipital Deux systèmes parallèles V5 perception unifiée de l'image V4 MOUVEMENT COULEUR V3 FORME L. Merabet, 1998 (V1 et V2) Perception visuelle de bas niveau Système parvocellulaire (continu, focal) Système magnocellulaire (transitoire, ambiant) Caractéristiques du système continu Identification des patrons et de la forme Perception du détail fin Plus sensible si l œil est stationnaire Perception des couleurs Analyse plus spatiale

15 Caractéristiques du système transitoire Perception du mouvement Discrimination de la brillance Localisation des cibles dans l espace Contrôle des mouvements oculaires Vision périphérique dominante Analyse temporelle (rapide) et globale d une scène Empan clair

16 Effet de persistance de l image en lecture Directionnalité en lecture de droite à gauche Débutant en lecture Œil gauche le plus fort, par ex.: amblyopie droite Mauvaise directionnalité Entrée privilégiée dans hémisphère droit Inversion des lettres du gaucher de l oeil Lettres dans l hémisphère droit Miroir avec hémisphère gauche (inversion) Les neurones de symétrie en compétition avec ceux de l invariance des lettres

17 Examen visuo-perceptivo-moteur Habiletés visuo-spatiales Analyse visuelle Habiletés visuo-motrices Habiletés visuo-spatiales Bilatéralité Latéralisation Directionnalité Analyse visuelle Perception visuelle Discrimination visuelle Relation visuo-spatiale Mémoire visuelle (court terme) Constance de la forme Mémoire visuelle séquentielle Figure-fond Visual-closure

18 Habiletés visuo-motrices Coordination œil-main Copie de formes Relation visuo-spatiale Vitesse visuo-motrice Analyse optométrique Histoire de cas : liste de signes et symptômes Tests de santé oculaire Tests réfractifs Tests d efficacité visuelle Tests visuo-percetivo-moteurs Analyse Symptômes, observations et atteintes visuelles Vision embrouillée Vision double Oscillation des yeux Difficulté à suivre un objet Difficulté à localiser une cible Difficulté en lecture Ignorer les détails d une tâche visuelle Pauvre mémoire visuelle Difficulté à copier

19 Plan de traitement Traitements passifs Correction des erreurs de réfraction Double-foyer Correction prismatique Occlusion La réfraction lentille convexe ou concave Traitement par prisme

20 Traitements passifs par occlusion Type d occlusion Temps d occlusion Occlusion pour amblyopie Occlusion pour strabisme Occlusion pour éliminer la diplopie Labyrinthes Efficacité visuelle Traitement de l accommodation Normalise l amplitude d accommodation Corrige sa précision Développe la relation avec la convergence Normalise la flexibilité accommodative

21 Plan de traitement (suite) Traitements actifs Augmentation de l efficacité visuelle Accommodation Vision binoculaire Motilités oculaires Ergonomie Stimulation perceptuelle PRC Vectogrammes

22 Traitement des anomalies des mouvements oculaires Attention et mouvements oculaires Habiletés verbales et mouvements oculaires Entraînement oculo-moteur Exercices de poursuites Exercices de poursuites

23 Exercices de saccades grossières Exercices de saccades raffinées Ergonomie Distance de lecture : longueur de l avant-bras (Harmon) Posture : face au plan de la tâche Prise de crayon Éclairage : position, intensité, reflet Styles de caractères

24 Traitement optométrique Augmentation de l efficacité visuelle Vision claire, simple, avoir des mouvements oculaires précis et une bonne perception visuelle Minimum d effort visuel Traitement optométrique Efficacité prouvée Exercices à la maison Matériel de support Modalités du traitement Cas d insuffisance de convergence 9 ans, 4 e année Trouble d apprentissage avec déficit de l attention avec médication Tourne sa tête en lisant Tendance à couvrir son œil avec sa main Difficulté à copier du tableau

25 Insuffisance de convergence (suite) Évaluation avec et sans médication pour l attention : sans différence notable sauf pour les résultats de poursuites et saccades Hypermétropie moyenne avec correction optique (évaluation sous cycloplégie) Fusion sensorielle instable avec diplopie en vision de près, faible stéréoscopie Difficulté en poursuites et saccades Cas de faible flexibilité accommodative 8 ans, 3 e année, céphalée frontale depuis 6 mois Vision de loin fluctuante Prend plus de temps pour copier du tableau Aucune correction nécessaire Bonne vision binoculaire Faible flexibilité accommodative Cas d une hypermétropie latente non corrigée 7 ans, fin 1 re année, Aucune plainte visuelle Difficulté à apprendre à lire Déficit de l attention avec hyperactivité Depuis 2 ans examens visuels normaux à chaque année Réfraction sous cycloplégie démontre une forte hypermétropie latente de 4 dioptries

26 Les «DYS» Dyslexie Dysphasie Trouble envahissant du développement Déficit de l attention sans et avec hyperactivité Dyspraxique Dyslexie N est pas d origine visuelle Doit enlever tout déficit sensoriel avant de diagnostiquer la dyslexie Étude au Brésil, en 2008 : Le contrôle visuel chez les enfants dyslexiques Pas de différence : Acuité visuelle Dominance oculaire Alignement des yeux Dyslexie (suite) Différence entre le groupe contrôle et le groupe dyslexique Insuffisance de convergence (12 % au lieu de 2 %) Faible amplitude de réserves fusionnelles Une autre étude a trouvé que les enfants dyslexiques avaient de pauvres fixations (attention)

27 Résultats de la vision du dyslexique Insuffisance de convergence Réserves fusionnelles faibles Trace de persistance visuelle : figure-fond Saccades oculaires lentes et inefficaces Mémoire visuelle faible Problème d attention Détection précoce d indices de trouble d apprentissage Délai dans l apprentissage du langage Ne reconnait pas ses lettres à l âge requis Inversions de lettres Mauvaise orientation spatiale Difficulté en calligraphie Au plus tôt référer Fixation Poursuite oculaire Saccades Test perceptuel Test visuo-spatial Dyspraxie

28 Dysphasie Examen modifié : sans parole pour certains Entrée visuelle forte Si problème visuel, correction de la condition aide à l apprentissage Trouble déficitaire de l attention TDA/H Problème d insuffisance de convergence Problème de mouvements oculaires Fixation, saccade, poursuite Médication : souvent contrôle bien la condition de l attention visuelle Trouble envahissant du développement Regard latéral autistique Étude canadienne et britannique (2007) le processus de bas niveau d information visuelle est supérieur l autiste tourne alors sa tête quand il regarde une cible en mouvement pour mieux l observer

29 Tests pour les TED Difficulté à fixer Difficulté à parler pour certains Très bon résultats en général pour le perceptuel L implication de l optométriste dans le traitement de l enfant en difficulté de développement basé sur l importance de l efficacité visuelle. Référence en optométrie Optométriste généraliste Optométriste qui offre un service de rééducation visuelle Université de Montréal pédo-optométrie basse vision orthoptique santé oculaire

30 Remerciements AQETA L Ordre des optométristes

Item 50 (item 333) : Strabisme de l'enfant Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 50 (item 333) : Strabisme de l'enfant Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 50 (item 333) : Strabisme de l'enfant Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières 1. Généralités... 3 2. Classification des strabismes... 3 3. Dépistage

Plus en détail

Symptomatologie. Vision Floue de loin. Caractéristiques diagnostiques d un symptôme VIGILANCE. Optométrie. Vision Floue. Hétérophorie décompensée

Symptomatologie. Vision Floue de loin. Caractéristiques diagnostiques d un symptôme VIGILANCE. Optométrie. Vision Floue. Hétérophorie décompensée Optométrie Symptomatologie Licence Professionnelle d'optique U.L.P. Strasbourg Année 2012-2013 R. DERHY Opticien - Optométriste Hétérophorie décompensée VIGILANCE Vision Floue Myopie cause fonctionnelle

Plus en détail

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011)

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011) LES PATHOLOGIES (Document mis à jour le 26 septembre 2011) Page 1 sur 3 Table des matières Les pathologies... 3 Agnosie visuelle :... 3 Albinisme :... 3 Aniridie :... 3 Astigmatisme :... 3 Atrophie optique

Plus en détail

ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES

ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES 1 Les tests automatiques Acuité en vision de loin Recherche d une hypermétropie test de la bonnette Test Rouge / Vert Dépistage de l astigmatisme Etude des phories (tendance

Plus en détail

BTS Systèmes Photoniques Analyse et Mise en Œuvre D un Système

BTS Systèmes Photoniques Analyse et Mise en Œuvre D un Système BTS Systèmes Photoniques Analyse et Mise en Œuvre D un Système SP-TP AMS Frontofocomètre Fonction globale du système : e frontofocomètre est un instrument d optique permettant de mesurer la puissance frontale

Plus en détail

«Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels»

«Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels» «Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels» Prise en charge précoce et globale des enfants atteints de maladie rare. 3è journée organisée par le réseau

Plus en détail

Ophtalmo-pédiatrie. Patrick Berquin

Ophtalmo-pédiatrie. Patrick Berquin Ophtalmo-pédiatrie Patrick Berquin De 1à 3 mois : période critique du développement de l'acuité Visuelle De 3 mois à 3 ans : période de plasticité cérébrale maximale De 3 à 8 ans : la plasticité décroît

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE LA VISION

DEVELOPPEMENT DE LA VISION DEVELOPPEMENT DE LA VISION Nouveau-né - marque très vite un intérêt pour le visage humain par rapport aux autres stimulations - fixe du regard - suit des yeux - fait la différence entre le jour et la nuit,

Plus en détail

Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité.

Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Correction du sujet d analyse de la vision BTS Opticien Lunetier Session

Plus en détail

L orthoptiste et le patient diabétique

L orthoptiste et le patient diabétique L orthoptiste et le patient diabétique Céline FIZAINE Complications oculaires du diabète: La Rétinopathie Diabétique (RD) La rétine est un tissu nerveux, constituée de deux zones : la macula qui permet

Plus en détail

Troubles spécifiques des apprentissages

Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages 1 La démarche diagnostique Dr Chouchane Pédiatre Mme Vinet Psychologue Dr Dulieu Médecin rééducateur Dr Guimas Pédiatre Mme Saltarelli Orthophoniste Mme Laprevotte

Plus en détail

TROUBLES DE LA REFRACTION

TROUBLES DE LA REFRACTION TROUBLES DE LA REFRACTION DR DEGDEG LAZHAR Rappels Dioptre = surface séparant 2 milieux transparents d indices différents Œil = succession de dioptres sphériques Dioptre cornéen 40 D Dioptre cristallinien

Plus en détail

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE NOM : CORRECTION 1 / 5 PRENOM :.. 1 ère ES Devoir d enseignement scientifique Vendredi 28 septembre 2012 Durée : 1h30 L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE Dans ce devoir, il est fortement conseillé

Plus en détail

La dyslexie développementale touche près de 10 % des enfants d âge scolaire et

La dyslexie développementale touche près de 10 % des enfants d âge scolaire et 8 L OPTOMÉTRISTE septembre / octobre 2013 ARTICLE 1 Dyslexie développementale et vision 1 re partie Par Quercia P. 1, Feiss L. 2, Michel C. 3, ophtalmologistes 1 Service d ophtalmologie, Hôpital universitaire,

Plus en détail

HÉTÉROPHORIES Q' D. Conséquence 2 : Pour mettre en évidence une hétérophorie, il faut disposer d un dispositif qui supprime le réflexe de fusion.

HÉTÉROPHORIES Q' D. Conséquence 2 : Pour mettre en évidence une hétérophorie, il faut disposer d un dispositif qui supprime le réflexe de fusion. 1 HÉTÉROPHORIES 1 Généralités 1.1 Définition Nous reprendrons la définition donnée par le Dr Hugonnier : «Une hétérophorie est une déviation des axes visuels maintenue latente par le réflexe de fusion»

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie )

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) Références : - Loi n 2005-380 du 23 avril 2005 d orientation sur l éducation.

Plus en détail

Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu a titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité.

Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu a titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu a titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Correction du sujet d analyse de la vision BTS Opticien Lunetier Session

Plus en détail

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr MODELE DE L ŒIL HUMAIN Ref: OS-8477 COMPOSITION Adaptateur pupille Ecran rétine Lentilles Support Globe oculaire Compas optique - un modèle

Plus en détail

Comment aborder un strabisme?

Comment aborder un strabisme? Comment aborder un strabisme? Pierre-François Kaeser, Lausanne Un strabisme ne doit jamais être banalisé, même chez le tout petit enfant. En effet, si la fixation d un nourrisson est instable durant les

Plus en détail

sa solution corrections chaque défaut visuel Pour des yeux en pleine forme, disposez chez votre opticien des autres Guides du bien voir.

sa solution corrections chaque défaut visuel Pour des yeux en pleine forme, disposez chez votre opticien des autres Guides du bien voir. Pour des yeux en pleine forme, disposez chez votre opticien des autres Guides du bien voir. corrections - 03 69 22 67 00-34581 - Crédits Photos : Shutterstock.com Le Guide du bien voir à sa solution chaque

Plus en détail

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE Dépistage 4 ans 9 ans B.R.E.V : Batterie rapide d évaluation fonctions cognitives (C. Billard) Evaluation fonctions cognitives en«écart-type», langagières et

Plus en détail

1 ere ES/L Chapitre 2 : L œil, système optique Chapitre 2. I) L œil, du réél au modèle : I-1) L œil réel :

1 ere ES/L Chapitre 2 : L œil, système optique Chapitre 2. I) L œil, du réél au modèle : I-1) L œil réel : 1 ere ES/L Chapitre 2 : L œil, système optique Chapitre 2 I) L œil, du réél au modèle : I-1) L œil réel : L œil humain est un globe sphérique d'environ 25 mm de diamètre. Il est composé principalement:

Plus en détail

http://vision-laser.info/la cornée.html

http://vision-laser.info/la cornée.html Chirurgie réfractive Anatomie de l œil : L'œil humain est l'organe des sens essentiel à la perception du monde qui nous entoure par l'acquisition constante des informations nouvelles que notre cerveau

Plus en détail

Le sens du détail. Veillez à la santé de vos yeux dans un monde numérique

Le sens du détail. Veillez à la santé de vos yeux dans un monde numérique Le sens du détail Veillez à la santé de vos yeux dans un monde numérique Le sens du détail Vie numérique Longue vie à l ère numérique! Grâce à des appareils tels que smartphones, tablettes, ordinateurs

Plus en détail

Le dépistage des conducteurs à risque

Le dépistage des conducteurs à risque Le dépistage des conducteurs à risque 14 mai 2009 Présenté par Lyne Tardif, ergothérapeute Au service des personnes ayant une déficience physique Objectifs de la formation Connaître les critères pour déterminer

Plus en détail

Examens oculovisuels spécifiques

Examens oculovisuels spécifiques NORMES CLINIQUES Examens oculovisuels spécifiques Ces évaluations sont faites en réponse à des situations particulières. Quelques cas sont élaborés dans ce document. Examen en prévision d un ajustement

Plus en détail

L écriture. Document préparé par. Mariane Robert, étudiante en ergothérapie. Révisé par

L écriture. Document préparé par. Mariane Robert, étudiante en ergothérapie. Révisé par L écriture Document préparé par Mariane Robert, étudiante en ergothérapie Révisé par Josée Meunier Baillargeon, ergothérapeute et Mélanie Germain, ergothérapeute Introduction L écriture est un élément

Plus en détail

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision 3 Défauts Visuels Bien davantage pour votre vision Une Vision sans défaut Un œil sans aucun défaut visuel, reçoit une image d objets proches ou lointains qui se forme parfaitement sur la rétine. Pour restituer

Plus en détail

GUIDE D ADAPTATION VARILUX QUELQUES RÈGLES POUR RÉUSSIR UN ÉQUIPEMENT VARILUX

GUIDE D ADAPTATION VARILUX QUELQUES RÈGLES POUR RÉUSSIR UN ÉQUIPEMENT VARILUX GUIDE D ADAPTATION VARILUX QUELQUES RÈGLES POUR RÉUSSIR UN ÉQUIPEMENT VARILUX BIENVENUE Nous sommes heureux de vous présenter ce guide qui rassemble les règles essentielles pour réussir l adaptation des

Plus en détail

PRODUIT LA NOUVELLE GAMME DE VERRES EYEZEN : QUELS SONT LES BÉNÉFICES PERÇUS PAR LES PORTEURS FACE AUX ÉCRANS?

PRODUIT LA NOUVELLE GAMME DE VERRES EYEZEN : QUELS SONT LES BÉNÉFICES PERÇUS PAR LES PORTEURS FACE AUX ÉCRANS? LA NOUVELLE GAMME DE VERRES EYEZEN : QUELS SONT LES BÉNÉFICES PERÇUS PAR LES PORTEURS FACE AUX ÉCRANS? Les progrès technologiques permettent aux verres ophtalmiques d offrir plus qu une bonne vision au

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Date d envoi : Date de réception : QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Demande d admission - Niveau secondaire Ce document doit être complété par le titulaire de classe ou par l orthopédagogue Nom de l élève :

Plus en détail

Troubles des apprentissages et du développement. La démarche diagnostique

Troubles des apprentissages et du développement. La démarche diagnostique Troubles des apprentissages et du développement 1 La démarche diagnostique 1.Eliminer une origine sensorielle, neurologique, médicale 2.Evaluer le fonctionnement et les répercussions fonctionnelles 3.Coordonner

Plus en détail

Conseil canadien d orthoptique

Conseil canadien d orthoptique Conseil canadien d orthoptique Environnements de travail des orthoptistes canadiens L orthoptiste est un professionnel des soins des yeux et de la santé spécialisé dans les sciences de la vision, particulièrement

Plus en détail

Prévenir et rééduquer la dysgraphie

Prévenir et rééduquer la dysgraphie Prévenir et rééduquer la dysgraphie. Prévenir... Tenue du crayon Outils scripteurs Position du bras Posture, mobilier lignages Rééduquer... Comprendre le geste graphique la prise en charge au cabinet...

Plus en détail

[P e ] [P S ] Trou sténopéïque

[P e ] [P S ] Trou sténopéïque PROBEME ) Œil droit: Avec ses lunettes, ses acuités de loin et de près sont identiques et l'ajout de verres +0,25 ou -0,25 ne modifie pas l'acuité de loin, donc le sujet ne porte vraisemblablement pas

Plus en détail

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels ACMS œil (def) 15/05/03 16:18 Page 3 L ŒIL à la loupe... Principales structures de l œil Cornée : coupole transparente par laquelle pénètrent les images de l environnement Humeur aqueuse : liquide transparent

Plus en détail

BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2014

BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2014 BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2014 Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Proposition

Plus en détail

Les logiciels Montéclair

Les logiciels Montéclair Les logiciels Montéclair Les logiciels Montéclair 400 logiciels utilisés depuis 1996 - Centres de basse vision, -CHU, - SAAAIS, - orthoptistes libéraux, opticiens, France, Europe, Canada 4 logiciels «Vision

Plus en détail

Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA

Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA Troubles de lecture au collégial Compte-rendu d un projet PARÉA Zohra Mimouni, Collège Montmorency Laura King, Cégep André-Laurendeau Chantal Courtemanche, Collège Montmorency Troubles de lecture? Distinguer

Plus en détail

Le cylindre de Jackson Comment fonctionne-t-il?

Le cylindre de Jackson Comment fonctionne-t-il? Une publication de www.larefraction.net Le cylindre de Jackson Comment fonctionne-t-il? (Clermont-Ferrand) FNRO Editions, Nantes, 2 011. Introduction Le cylindre de Jackson ou cylindre croisé permet de

Plus en détail

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage ASH/Document Béatrice DDEC Gard 1 Quelques précisions 3 à 5 % des enfants en âge scolaire souffrent de troubles du langage de type expressif

Plus en détail

HANDICAP COGNITIF. Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr

HANDICAP COGNITIF. Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr HANDICAP COGNITIF Mieux prendre en compte les aspects neuropsychologiques et cognitifs dans le Guide d évaluation multidimensionnelle

Plus en détail

1 - Apprendre à lire : savoir implicite - savoir explicite, deux composantes complémentaires

1 - Apprendre à lire : savoir implicite - savoir explicite, deux composantes complémentaires Lire : savoirs, difficultés d apprentissage, pédagogie de la lecture Conférence de Jean Emile Gombert Jean Emile Gombert est chercheur en psychologie cognitive, premier vice-président de l université de

Plus en détail

Les praxies. Une fois acquise, une praxie ne s oublie pas.

Les praxies. Une fois acquise, une praxie ne s oublie pas. Les praxies Ce sont les fonctions de gestion et de pré-programmation des gestes intentionnels. Elles se situent à un niveau supérieur. Elles sont différentes de la commande motrice. Une praxie, c est le

Plus en détail

entilles e contact Introduction

entilles e contact Introduction entilles e contact Introduction Les lentilles de contact ne sont plus ce qu elles étaient. Les lentilles de contact furent inventées en 1888 par le docteur Adolf Eugen Fick. Cet ophtalmologue exerçant

Plus en détail

1) Sources de lumières

1) Sources de lumières TP COURS OPTIQUE GEOMETRIQUE Lycée F.BUISSON PTSI CONNAISSANCE DE BASES EN OPTIQUE GEOMETRIQUE 1) Sources de lumières 1-1) Sources à spectre de raies ou spectre discontinu Ces sources émettent un spectre

Plus en détail

Des trucs pour dépister les problèmes visuels liés à l apprentissage scolaire

Des trucs pour dépister les problèmes visuels liés à l apprentissage scolaire Des trucs pour dépister les problèmes visuels liés à l apprentissage scolaire D R L A N G I S M I C H A U D, O P T O M É T R I S T E. M. S C. F A A O ( D I P L ) F S L S F B C L A P R O F E S S E U R T

Plus en détail

Est-ce que mon enfant serait dyslexique?

Est-ce que mon enfant serait dyslexique? SEULEMENT LES FAITS Information fournie par l Association Internationale de Dyslexie Est-ce que mon enfant serait dyslexique? Les individus dyslexiques ont des problèmes avec la lecture, l écriture, l

Plus en détail

L'astigmatisme, c'est quoi?

L'astigmatisme, c'est quoi? L'astigmatisme, c'est quoi? 1 er avril 2016 [L'ASTIGMATISME, C'EST QUOI?] 1 er avril 2016 Information à savoir avant de lire Avant d'entrer dans le vif du sujet, laissé moi vous parler de l'œil humain

Plus en détail

Enfance en difficulté : Glossaire

Enfance en difficulté : Glossaire Enfance en difficulté : Glossaire Objectifs Vous fournir les définitions des termes relatifs à l enfance en difficulté qui sont utilisés dans le système de l Éducation en Ontario. Anomalie Une anomalie

Plus en détail

D S Y P S R P A R XI X E

D S Y P S R P A R XI X E ZOOM sur la DYSPRAXIE 1 Les praxies : «Une bibliothèque de gestes tout prêts» L automatisation des praxies représente une économie d énergie, ce qui permet de faire une autre tâche en même temps. L élève

Plus en détail

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections I. Construction d'un œil réduit : 1- Maquette de l œil : Après avoir observé la maquette de l œil, rechercher les éléments optiques la constituant. 2- A retenir

Plus en détail

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage Le langage à l école maternelle Scéren Les difficultés d apprentissage du langage Le rôle premier de l enseignant est de suivre les progrès de ses élèves et de créer les conditions pour les susciter. Ce

Plus en détail

DYSPRAXIE. ACTIVITES NECESSITANT HABILETE MANUELLE Maladresse dans les jeux de cube, les légos, les puzzles, le découpage, le collage

DYSPRAXIE. ACTIVITES NECESSITANT HABILETE MANUELLE Maladresse dans les jeux de cube, les légos, les puzzles, le découpage, le collage DYSPRAXIE DIFFICULTES POSSIBLES ACTIVITES NECESSITANT HABILETE MANUELLE Maladresse dans les jeux de cube, les légos, les puzzles, le découpage, le collage Difficulté pour utiliser les instruments de géométrie

Plus en détail

Immaturité du système oculomoteur chez les enfants dyslexiques mise en évidence dans une tâche de lecture et de recherche visuelle

Immaturité du système oculomoteur chez les enfants dyslexiques mise en évidence dans une tâche de lecture et de recherche visuelle Immaturité du système oculomoteur chez les enfants dyslexiques mise en évidence dans une tâche de lecture et de recherche visuelle Maria Pia Bucci 1, Naziha Nassibi 1, Christophe-Loic Gerard 2, Emmanuel

Plus en détail

L'œil et les problèmes de vision

L'œil et les problèmes de vision L'œil et les problèmes de vision Sommaire Choix du sujet Présentation de l'œil humain Trois exemples des différents problèmes de vision et leur conséquence Schémas de deux problèmes de vision Modélisation

Plus en détail

Effet des saccades oculaires sur le contrôle postural chez l enfant strabique

Effet des saccades oculaires sur le contrôle postural chez l enfant strabique Effet des saccades oculaires sur le contrôle postural chez l enfant strabique Cynthia LIONS 1, Emmanuel Bui-Quoc 2, Maria Pia Bucci 1 1 UMR 676, Hôpital Robert Debré, 75019, Paris, France. 2 Service d'ophtalmologie,

Plus en détail

LA VISION DE L ENFANT

LA VISION DE L ENFANT LIVRET C.A.D.E.T. LA VISION DE L ENFANT DÉPISTAGE ET PRÉVENTION DES TROUBLES VISUELS Cercle d Action pour le Dépistage, l Exploration et le Traitement des Troubles visuels (C.A.D.E.T.) Siège Social : Hôpital

Plus en détail

TP oeil et lunette astronomique

TP oeil et lunette astronomique TP oeil et lunette astronomique 1 Description de l oeil L oeil est l organe de la vision ; il peut observer directement des objets ou bien examiner les images données par des systèmes optiques ; son rôle

Plus en détail

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ : info@sordalab.com MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE Ref: OEILP Cette maquette munie d un cristallin, lentille à focale variable (lentille remplie d eau), permet

Plus en détail

Énoncés ophtalmologie

Énoncés ophtalmologie Énoncés ophtalmologie Item 44 9 Item 44 SUIVI D UN NOURRISSON 1. Quelles sont les acquisitions visuelles normales d un enfant de 3 mois? a. réflexe de fixation b. réflexe de convergence c. réflexe de poursuite

Plus en détail

LA RÉFRACTION OBJECTIFS

LA RÉFRACTION OBJECTIFS CHU Dr Benbadis Constantine le 12/04/2011 Service d Ophtalmologie/Module d ophtalmologie. Dr Z.Berkani-Kitouni :Maître de conférences, Chef de Service. LA RÉFRACTION OBJECTIFS : 1- Savoir définir l œil

Plus en détail

Les défauts de la vision

Les défauts de la vision Les défauts de la vision 1 3 2 EN CLASSE Fovéa Rétine Nerf optique Tache aveugle Corps vitré Cristallin Cornée Pupille Iris Nez Globe oculaire gauche vu de dessus L œil est un organe du corps humain qui

Plus en détail

Le Trouble TDAH. Avril 2009 ASH 04 1

Le Trouble TDAH. Avril 2009 ASH 04 1 Le Trouble Déficit de l Attention/ l ttention/hyperactivité TDAH Avril 2009 ASH 04 1 Caractéristiques ristiques Ce trouble est caractéris risé par : des difficultés à se concentrer «je suis très s facilement

Plus en détail

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr http://portaildoc.univ-lyon1.fr Creative commons : Paternité - Pas d Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France () http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr INSTITUT DES SCIENCES

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL 1. Principe général du fonctionnement cérébral 2. Notions de base en physiologie

Plus en détail

Le travail sur écran dans de mauvaises conditions peut engendrer de la fatigue visuelle et des troubles musculosquelettiques

Le travail sur écran dans de mauvaises conditions peut engendrer de la fatigue visuelle et des troubles musculosquelettiques FATIGUE VISUELLE TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Elle peut se manifester par : - une baisse de la performance visuelle - des picotements des yeux - des éblouissements - une vision moins nette - des maux

Plus en détail

Rencontre du CCED. Processus CIPR. le mardi 15 octobre 2013

Rencontre du CCED. Processus CIPR. le mardi 15 octobre 2013 Rencontre du CCED Processus CIPR le mardi 15 octobre 2013 000008 Processus du comité d identification, de placement et de révision (CIPR) et du comité d appel Les dispositions particulières au processus

Plus en détail

TROUBLES VISUELS DE L ENFANT

TROUBLES VISUELS DE L ENFANT TROUBLES VISUELS DE L ENFANT EPIDEMIOLOGIE 15% (1/7) des enfants de moins de 6 ans ont un problème oculaire : -Dans 75% des cas : problème de lunettes -Dans 25% des cas : problème de strabisme ou maladies

Plus en détail

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» QUESTIONNAIRE (Ne

Plus en détail

pour améliorer votre confort visuel au travail

pour améliorer votre confort visuel au travail pour améliorer votre confort visuel au travail 1 Consultez un ophtalmologiste pour détecter un éventuel défaut visuel Myopie, astigmatisme, hypermétropie, presbytie sont les troubles pouvant altérer votre

Plus en détail

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr)

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) 1 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 2 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 3 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 4 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 5

Plus en détail

Projet d'ouverture : Parrainage Matériel disponible

Projet d'ouverture : Parrainage Matériel disponible Projet d'ouverture : Parrainage Matériel disponible Miroirs Miroir plan Miroir concave Miroir convexe Miroir déformable Périscope Lentilles Petite lentille très convergente Lentille moyenne peu convergente

Plus en détail

LES STRABISMES DE L ADOLESCENT ET DE L ADULTE

LES STRABISMES DE L ADOLESCENT ET DE L ADULTE CAHIERS DE SENSORIO-MOTRICITÉ XXE COLLOQUE (1 995) LES STRABISMES DE L ADOLESCENT ET DE L ADULTE V3.1 ORGANISATION : MAURICE-ALAIN QUÉRÉ & ALAIN PÉCHEREAU Avec la participation de : M Bourron-Madignier

Plus en détail

ORDRES DE GRANDEUR ET MOYENNES STATISTIQUES EN ANALYSE DE LA VISION

ORDRES DE GRANDEUR ET MOYENNES STATISTIQUES EN ANALYSE DE LA VISION 1 ORDRES DE GRANDEUR ET MOYENNES STATISTIQUES EN ANALYSE DE LA VISION Ce document a été diffusé dans tous les établissements de formation par l'inspection Générale. Il a été rédigé par Pascal GRASLAND

Plus en détail

1 Comment caractériser l image d un objet au travers d une lentille convergente?

1 Comment caractériser l image d un objet au travers d une lentille convergente? Compétences exigibles Physique-Chimie Première partie Représentation visuelle Chapitre 1 L œil et la vision Séance 3 Savoir décrire le modèle réduit de l œil et le mettre en correspondance avec l œil réel

Plus en détail

La lecture bilingue (document complémentaire)

La lecture bilingue (document complémentaire) La lecture bilingue (document complémentaire) Annick COMBLAIN, Université de Liège FAPSE Département des Sciences Cognitives Unité de Logopédie mai 2004 A. Comblain 1 La lecture bilingue. Beaucoup d enfants

Plus en détail

Ce qu est la neuropsychologie

Ce qu est la neuropsychologie Neuropsychologie et troubles d apprentissage Francine Lussier Ph.D., neuropsychologue CÉNOP-FL et CRAN 858-6484 cenopfl@cenopfl.com Ce qu est la neuropsychologie La neuropsychologie est l étude de la relation

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

Adaptations pédagogiques pour les troubles du graphisme induits par les situations de handicap moteur

Adaptations pédagogiques pour les troubles du graphisme induits par les situations de handicap moteur Adaptations pédagogiques pour les troubles du graphisme induits par les situations de handicap moteur EC Octobre 2012 1 Pistes d adaptations pédagogiques et techniques Principes Déficience Adaptation pédagogique

Plus en détail

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie Pr. Jean-Pierre DUBOIS Département de médecine générale Université Claude Bernard LYON I SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Mars 2008 Les troubles

Plus en détail

Difficultés en graphisme et en écriture. Sandrine POINSOT Graphothérapeute et ergothérapeute 28 allée de rosny 93320 Les Pavillons Sous Bois

Difficultés en graphisme et en écriture. Sandrine POINSOT Graphothérapeute et ergothérapeute 28 allée de rosny 93320 Les Pavillons Sous Bois Difficultés en graphisme et en écriture Sandrine POINSOT Graphothérapeute et ergothérapeute 28 allée de rosny 93320 Les Pavillons Sous Bois Différence entre graphisme et écriture Le graphisme concerne

Plus en détail

Par José Morais (Université Libre de Bruxelles ULB)

Par José Morais (Université Libre de Bruxelles ULB) RAPPORT ADDITIONNEL SUR LES BONNES PRATIQUES DE REEDUCATION RENCONTREES DANS CERTAINS CENTRES EN FRANCE, SUITE A LA DIFFUSION DU QUESTIONNAIRE DE DI, PREPARATOIRE AU FORUM MONDIAL DE LA DYSLEXIE (UNESCO,

Plus en détail

L ergothérapie Les troubles de l écriture chez l enfant maladroit

L ergothérapie Les troubles de l écriture chez l enfant maladroit L ergothérapie Les troubles de l écriture chez l enfant maladroit Nathalie BEAUREZ, ergothérapeute Réseau DYS 42 Mardi 24 mars 2015 L enfant maladroit et l ergothérapie Premier contact Un enfant présentant

Plus en détail

DU de Neuropsychologie Paris VI: Approches théoriques & cliniques 2006-2007 l apraxie gestuelle

DU de Neuropsychologie Paris VI: Approches théoriques & cliniques 2006-2007 l apraxie gestuelle DU de Neuropsychologie Paris VI: Approches théoriques & cliniques 2006-2007 l apraxie gestuelle Valérie Hahn-Barma Psychologue-Neuropsychologue Définitions de l apraxie «perturbation située au niveau des

Plus en détail

La dyspraxie visuo-spatiale

La dyspraxie visuo-spatiale 1 La dyspraxie visuo-spatiale 2 Définition Dyspraxie visuo-spatiale Introduction La plus fréquente des dyspraxies Association d un trouble du geste de nature dyspraxique et d un trouble visuo-spatial Pathologie

Plus en détail

Conseils pour la scolarité des enfants présentant un trouble attentionnel

Conseils pour la scolarité des enfants présentant un trouble attentionnel 1 Centre de Référence Troubles des Apprentissages Service 502 Conseils pour la scolarité des enfants présentant un trouble attentionnel Madame, Monsieur, Vous accueillez au sein de votre classe un/des

Plus en détail

Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION

Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION P : 28 n 1 Tester ses connaissances Définissez les mots ou expressions. Accommodation, punctum remotum, punctum proximum, œil réduit, distance

Plus en détail

Module 3 La lumière et les systèmes optiques. Thème 4 Les lentilles et la vision

Module 3 La lumière et les systèmes optiques. Thème 4 Les lentilles et la vision Module 3 La lumière et les systèmes optiques Thème 4 Les lentilles et la vision Les types de lentilles Une lentille est un morceau incurvé de matière transparente comme le verre ou le plastique. La lumière

Plus en détail

OPTIQUE ET VISION. Activités d apprentissage

OPTIQUE ET VISION. Activités d apprentissage Nom : Groupe : OPTIQUE ET VISION Activités d apprentissage Octobre 2014 Table des matières Mise en situation... 3 Réchauffons-nous un peu!... 4 Démarches d investigation scientifique... 4 Laboratoire dirigé

Plus en détail

Déficience et production

Déficience et production Arpih MSP 13 A & MSP 13 B 1 Déficience et production Objectif du cours * Adapter des mesures spécifiques en vue d optimiser la production et promouvoir le bien-être de la personne en situation de déficience.

Plus en détail

xcvbnmqwertyuiopasdfghjkl zxcvbnmqwertyuiopasdfghjk

xcvbnmqwertyuiopasdfghjkl zxcvbnmqwertyuiopasdfghjk qwertyuiopasdfghjklzxcvbn qwertyuiopasdfghjklzxcvbn mqwertyuiopasdfghjklzxcvb mqwertyuiopasdfghjklzxcvb nmqwertyuiopasdfghjklzxcv nmqwertyuiopasdfghjklzxcv bnmqwertyuiopasdfghjklzxc bnmqwertyuiopasdfghjklzxc

Plus en détail

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Formation PLURADYS Mathilde MIGNON mathilde-mignon@club-internet.fr La neuropsychologie : spécialité de la psychologie qui fournit une compréhension

Plus en détail

Bienvenue dans le monde des yeux!

Bienvenue dans le monde des yeux! Les yeux Bienvenue dans le monde des yeux! Dans ce monde, tu auras la chance de découvrir: 1. Les parties de l'oeil 2. Les problèmes reliés aux yeux 3. La couleur des yeux 4. Les émotions Les parties de

Plus en détail

Formation professionnelle

Formation professionnelle maquette 2:Mise en page 1 17/03/09 14:49 Page 2 Formation professionnelle O P T I C I E N S Optimisez vos compétences www.ico.asso.fr maquette 2:Mise en page 1 16/03/09 16:22 Page 3 Cher Confrère, Voici

Plus en détail

Travailler. au binoculaire. z Essayez d alterner les périodes. z Si le travail comporte des ASTUCES

Travailler. au binoculaire. z Essayez d alterner les périodes. z Si le travail comporte des ASTUCES E R G O N O M I E Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur de la fabrication de produits en métal, de la fabrication de produits électriques et des industries de l habillement

Plus en détail

Les points techniques fondamentaux

Les points techniques fondamentaux Les points techniques fondamentaux Module complémentaire arc à poulies Septembre 2011 1 1- La posture Les axes verticaux et horizontaux Les incidences techniques de l allonge Les incidences techniques

Plus en détail

1 - Interprétez les résultats de ces différents tests et faites une hypothèse pour expliquer l'insatisfaction du client.

1 - Interprétez les résultats de ces différents tests et faites une hypothèse pour expliquer l'insatisfaction du client. PROBLEME I 1 - Interprétez les résultats de ces différents tests et faites une hypothèse pour expliquer l'insatisfaction du client. Gêné en vision de loin et de près donc astigmatisme résiduel. Le pouvoir

Plus en détail

EPS Préverenges et environs Collège les Voiles du Léman. Aménagements et adaptations pour élèves dys

EPS Préverenges et environs Collège les Voiles du Léman. Aménagements et adaptations pour élèves dys EPS Préverenges et environs Collège les Voiles du Léman Aménagements et adaptations pour élèves dys DÉFINITION «La dyslexie-dysorthographie est un trouble du langage écrit caractérisé par une difficulté

Plus en détail