LE BAROMETRE DE LA SANTE VISUELLE. Information presse : agence Greenwich Laurence Ulsas Anne Sophie Cosqueric

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE BAROMETRE DE LA SANTE VISUELLE. Information presse : agence Greenwich Laurence Ulsas Anne Sophie Cosqueric 01 58 05 10 70"

Transcription

1 LE BAROMETRE DE LA SANTE VISUELLE Information presse : agence Greenwich Laurence Ulsas Anne Sophie Cosqueric

2 Méthodologie Dates de terrain : du 10 au 21 mars 2010 sur la France entière. Questionnement : En moyenne il a duré 20 minutes. L équipe terrain se composait d un informaticien, un responsable terrain, 3 responsables qualité, 7 superviseurs et 70 enquêteurs. Application de la norme ISO : OpinionWay a réalisé ce projet /cette étude en appliquant les procédures et règles de la norme ISO page 2

3 Principaux enseignements La vue préoccupe toujours les Français Même si spontanément les Français citent le cancer comme le sujet de santé qui les préoccupent le plus au quotidien (sûrement car le sujet est traiter de façon très régulière dans les médias) de manière assistée les Français estiment que ce sont les problèmes de vue qui restent au quotidien leur principale préoccupation. qui sont de mieux en mieux informés sur la santé visuelle De manière globale les Français s estiment de mieux en mieux informés sur la santé visuelle et les risques qu encourent leurs yeux. (85% se disent bien informés contre 77% en 2009). Les Français considèrent comme en 2009 que le danger du soleil pour les yeux est le sujet à propos duquel ils sont le mieux informés (76%). En revanche malgré une évolution de près de 10 points (61% contre 53% en 2010) les maladies de l œil en général restent le domaine le plus méconnu. L ophtalmologiste, toujours un référent très écouté L ophtalmologiste reste pour les Français le médecin vers qui on se tourne pour faire contrôler sa vue. Parmi les personnes ayant effectué un contrôle 83% déclarent que le dernier à été fait chez un ophtalmologiste et qu il a consisté en un test approfondi. La motivation première de la visite est le souhait de faire un contrôle volontaire (74%) suivie de l impression de moins bien voir (44%). Les opticiens sont peu prescripteurs de visites chez l ophtalmologiste, 7% des gens se rendant chez l ophtalmologiste sur conseil d un opticien Point positif, le taux de conversion est très élevé, parmi les personnes ayant reçu une prescription la quasi-totalité (96%) respecte cette prescription. page 3

4 Principaux enseignements Une sensibilisation sur les dangers du soleil qui porte ses fruits Si les Français se disent bien informés des risques du soleil, il est important de signaler qu ils mettent en pratique les conseils reçus. 71% des personnes possédant des lunettes de soleil ont fait de la protection des UV le critère de choix le plus important (contre 53% en 2009). L esthétique des lunettes reste tout de même important (55%) Parmi les Français susceptibles de posséder un équipement solaire correcteur 70% déclarent en posséder. Ce taux est relativement proche chez les enfants (69%). Au sein des 30% n en possédant pas, la raison principale est qu ils n en voient pas l utilité (72%). Des conducteurs qui conduisent malgré des problèmes de vue Sur les titulaires d un permis de conduire, 15% pensent faire partie des 8 millions de conducteurs ayant un défaut visuel mal ou non corrigé. Un nombre non négligeable de Français conduit donc en ayant un problème visuel. 9% des conducteurs ayant des problèmes de vision de loin déclarent ne jamais porter de système de correction pendant la conduite. Malgré cela un quart des conducteurs (24%) prévoit à l intention de faire contrôler. mais paradoxalement des Français favorables à plus de contrôles Les Français en revanche sont favorables (87%) à ce que la France mette en place un contrôle visuel obligatoire dans le cadre du permis européen. La mise en place d un contrôle périodique de la vue au cours de la vie de conducteur est aussi bien perçu (92% approuvent la proposition) page 4

5 Résultats

6 Notoriété et santé publique page 6

7 Préoccupations au quotidien Pour chacun de ces mêmes domaines de santé donnez-moi une note de préoccupation allant de 1 à 10, 10 signifiant que c est un domaine qui vous préoccupe beaucoup, 1 signifiant que c est un domaine qui ne vous préoccupe pas du tout. Les notes intermédiaires servent à nuancer votre jugement. (Moyenne / 10) (Moyenne / 10) Base totale : Moyenne / 10 Avoir des problèmes liés à la vue Avoir des problèmes cardio/vasculaires Avoir des problèmes de dents Avoir des problèmes d audition Avoir des problèmes de poids Avoir des problèmes de peau page 7

8 Connaissance de la santé visuelle page 8

9 Connaissance des défauts et maladies Pour chacun de ces problèmes, dites-moi maintenant si vous savez exactement, à peu près ou pas du tout ce que c est Base totale : 804 % Exactement ce que c est Myopie Evolution depuis Evolution depuis ST sait ce que c est 2010 ST sait ce que c est % 90% Daltonisme % 84% Cataracte % 87% Fatigue visuelle % 83% Strabisme % 81% Presbytie % 77% Glaucome DMLA Astigmatisme Hypermétropie = % 62% 68% 63% 69% 65% 59% 54% page 9

10 Pratiques en matière de santé visuelle page 10

11 Date du dernier contrôle visuel A quand remonte votre dernier contrôle visuel? Base totale : 804 Moins de 3 mois De 3 à 6 mois De 6 mois à un an 31% 60% 81% De 1 à 2 ans De 2 à 3 ans Plus de 3 ans 16% Je n'ai jamais fait contrôler ma vue 3% page 11

12 Dernier contrôle visuel effectué dans la dernière année A quand remonte votre dernier contrôle visuel? Evolution sur 6 ans page 12

13 Acteur et teneur du contrôle de la vue Par qui avez-vous fait contrôler votre vue la dernière fois? Quel était la teneur plus précise de ce contrôle? Base personnes ayant fait contrôler leur vue au moins une fois : 778 Acteur du contrôle Teneur du contrôle Un ophtalmologiste Un médecin du travail Un opticien Un médecin généraliste Un test approfondi à l'aide d'un appareil spécifique de test de la vue Un test simple de lecture sur panneau ou document Un médecin scolaire Un médecin militaire NSP Autre L ophtalmologiste reste l acteur principal du contrôle. page 13

14 Raisons de visite chez l ophtalmologiste Parmi les raisons suivantes, quelles sont toutes celles qui expliquent votre dernière visite chez l ophtalmologiste? Base personnes ayant fait contrôler leur vue par un ophtalmologiste : 643 Une simple visite de contrôle volontaire de ma part Une impression de moins bien voir Une impression de fatigue visuelle Un rendez-vous fixé par mon ophtalmologiste lors de ma visite précédente L'occasion s'est présentée car un autre membre de mon foyer allait chez l'ophtalmologiste La recommandation d'un autre médecin La recommandation d'un opticien Une campagne de communication / un article de presse ou une émission de télévision incitant à s'y rendre La recommandation de mon pharmacien Une autre raison page 14

15 Prescription et conversion lors de la visite Lors de cette visite chez l ophtalmologiste vous a-t-on prescrit des lunettes ou des lentilles? Base personnes ayant fait un contrôle chez un ophtalmologiste : 643 Et avez-vous respecté cette prescription de lunettes ou de lentilles? Base personnes ayant reçu une prescription : 427 Oui 66% Oui 96% 1% NSP 33% Non 4% Non page 15

16 Les lunettes de soleil page 16

17 Critères de choix des lunettes de soleil Quels ont été les critères de choix importants lors de l achat de votre dernière paire de lunettes de soleil pour vous? En premier / Les autres Base personnes possédant une paire de lunettes de soleil : 645 En premier Ensuite Au total Une protection des UV L'esthétique des lunettes Le prix La qualité, la solidité Le conseil de mon opticien La marque des lunettes Le rapport qualité / Prix Autres 71% 55% 24% 21% 6% 6% 5% 8% Aucune citation page 17

18 Critères de choix des lunettes de soleil au global Quels ont été les critères de choix importants lors de l achat de votre dernière paire de lunettes de soleil pour vous? Evolution sur 5 ans page 18

19 Possession d un équipement solaire correcteur Et possédez-vous au moins un équipement solaire correcteur? Base aux personnes possédants des lunettes ou lentilles et des lunettes de soleil : 448 Oui 70% 30% Non page 19

20 Raisons de non possession d un équipement solaire correcteur Question ouverte, réponses spontanées Pourquoi ne possédez-vous pas d équipement solaire correcteur? Base aux personnes possédant des lunettes ou des lentilles et des lunettes de soleil mais pas de solaires correctrices : 136 Pas besoin Pas adapté (correction non adaptée, lentilles, allergies) Coût trop élevé Ne connaît pas N'y pense pas / oublie «Parce que je n en ai pas besoin et je vois très bien de loin. J'ai juste besoin de lunettes pour lire et des lunettes de soleil pour me protéger du soleil et tout ça me suffit» «Parce que je n en ai pas besoin et je ne vois pas du tout l'utilité car le seul cas où j ai besoin de lunettes de correction c'est la lecture» «Parce que mes lunettes de soleil me suffisent Parce que je n'en ai pas besoin et je ne vois pas du tout l'utilité» Parce que la correction n est pas importante. Je n'ai pas besoin d équipement solaire correcteur les miennes me conviennent tout a fait jusqu'à présent Ne va pas au soleil Jamais prescrit Pas esthétique Va le faire page 20

21 Possession d un équipement solaire correcteur par les enfants Par ailleurs, votre enfant / un de vos enfants possède-t-il au moins une paire de lunettes de soleil? Base parents : 328 Et votre enfant possède-t-il au moins un équipement solaire correcteur? Base parents dont les enfants possèdent des lunettes : 90 Oui 83% Oui 69% 17% Non 31% Non page 21

22 L information sur la santé visuelle page 22

23 Sentiment d information sur la santé visuelle en général Diriez-vous que vous êtes très bien informé(e), plutôt bien informé(e), plutôt mal informé(e) ou très mal informé(e) sur la santé visuelle et les risques qu encourent vos yeux et votre vue? Evolution sur 6 ans page 23

24 Sujets d information sur la santé visuelle Diriez-vous que vous êtes très bien informé(e), plutôt bien informé(e), plutôt mal informé(e) ou très mal informé(e) sur les sujets de santé visuelle suivants? Base totale : 804 Les risques du soleil Sous total Bien informé 76% Rappel très bien informé % Les défauts visuels en général Les précautions devant un écran d'ordinateur ou de télévision Les précautions pour un conducteur 73% 71% 70% 14% 21% 21% La fatigue visuelle 68% 15% La presbytie 65% 16% La vue à partir de 40 ans 62% 15% Les maladies de l'oeil en général 61% 14% Très bien informé Plutôt bien informé Plutôt mal informé Très mal informé NSP page 24

25 La conduite et la vue page 25

26 Prise de conscience de problèmes de santé visuelle «En France, 8 millions de conducteurs ont un défaut visuel mal ou non corrigé, soit environ 1 conducteur sur 5». Pensez-vous faire partie de ces 8 millions de Français ayant un défaut visuel mal ou non corrigé? Base titulaire d un permis : 709 % ST Oui 2009 ; 16% 2007 : 14% 2006 : 19% Homme Femme ans ans ans ans 60 ans et plus Porteurs Non porteurs Oui, certainement 6% 4% 4% 2% 7% 4% 7% 5% 4% Oui, probablement 12% 8% 11% 10% 8% 6% 16% 9% 12% Non, probablement pas 32% 35% 40% 42% 25% 35% 32% 32% 36% Non, certainement pas 50% 52% 45% 47% 57% 55% 43% 53% 47% NSP page 26

27 Port de lunettes ou de lentilles pendant la conduite Lorsque vous conduisez, portez-vous des lunettes ou des lentilles pour corriger la vue de façon permanente, occasionnellement, ou jamais? Base personnes ayant un permis de conduire et portant des lunettes ou lentilles : 472 Myopie Astigmatisme Hypermétropie Presbytie Dégénérescence Maculaire Liée à l'age : DMLA Fatigue visuelle Problèmes de vision de loin Problèmes de vision de près Oui de façon permanente Oui occasionnellement 75% 90% 86% 77% 72% 70% 71% 91% 67% Non jamais 10% 14% 23% 28% 30% 29% 9% 33% page 27

28 Intention de faire un contrôle avant de partir en vacances Avez-vous l intention de faire contrôler votre vue avant de prendre la route pour les vacances? Base titulaire d un permis : 709 Homme Femme ans ans ans ans 60 ans et plus Porteurs Non porteurs Oui 21% 27% 17% 19% 29% 24% 25% 27% 18% Non 78% 71% 83% 79% 71% 76% 72% 72% 81% NSP page 28

29 Opinions sur le contrôle de la vision et le permis de conduire Dites moi si vous êtes tout à fait, plutôt, plutôt pas, ou pas du tout d accord avec chacune des propositions suivantes Base totale : 804 Sous total d accord Avant de passer le permis de conduire, avoir l'obligation de réaliser un contrôle de la vue dont les résultats valident la capacité à conduire ou les équipements à porter. 92% Périodiquement au cours de sa vie de conducteur, avoir l'obligation de réaliser un contrôle de la vue permettant d'informer la personne de sa capacité visuelle 92% Tout à fait d accord Plutôt d accord Plutôt pas d accord Pas du tout d accord NSP page 29

30 Position quant à un contrôle périodique de la vue Vous-même, seriez-vous tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout d accord pour vous soumettre à un contrôle de la vue pour obtenir le permis de conduire ou périodiquement tout au long de votre vie de conducteur? Base titulaires d un permis : 709 Porteurs Non porteurs Tout à fait d accord 85% 84% 88% Plutôt d accord Plutôt pas d accord Pas du tout d accord 14% 15% 11% NSP page 30

31 Perception de l efficacité de la mise en place de contrôle de la vue obligatoires Pensez-vous que la mise en place d un contrôle de la vue des conducteurs soit une mesure efficace pour lutter contre le nombre d accidents de la route? Base totale : 804 Oui, très efficace 75% Oui, plutôt efficace Non, plutôt pas efficace 25% Non, pas du tout efficace NSP page 31

32

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision.

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7.1 Pour la myopie (mauvaise vue de loin) : Test de vision de loin Sur le mur d un pièce, fixez l illustration ci-dessous que vous

Plus en détail

Bien voir pour bien conduire

Bien voir pour bien conduire Bien voir pour bien conduire Bien voir pour sa sécurité Que signifie avoir une bonne vue? Voir bien donne plus d assurance sur la route. Diverses études récentes prouvent qu une bonne vue et une perception

Plus en détail

Comment bien soigner votre budget santé? 14 astuces pour soigner vos dépenses santé

Comment bien soigner votre budget santé? 14 astuces pour soigner vos dépenses santé Comment bien soigner votre budget santé? 14 astuces pour soigner vos dépenses santé 89% des Français pensent que se soigner devient trop cher.* Alors qu est-ce que l on fait? Sogarep a décidé de réagir

Plus en détail

Baromètre SOFINCO N 25 Les Français et leur budget santé Vague 3

Baromètre SOFINCO N 25 Les Français et leur budget santé Vague 3 Baromètre SOFINCO N 25 Les Français et leur budget santé Vague 3 Janvier 2014 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Le Sofinscope - Baromètre

Plus en détail

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire La mise en place de la complémentaire santé obligatoire Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax

Plus en détail

Les Français et les délais de livraison

Les Français et les délais de livraison Les Français et les délais de livraison Mai 2015 Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com 1 La méthodologie La méthodologie Echantillon

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Regards croisés entre parents et enfants! - Principaux résultats -! Décembre 2012! Arnaud ZEGIERMAN Directeur associé az@institut-viavoice.com Aurélien PREUD HOMME

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur Avec la participation de : Vague 8 - Juin 2012 Contexte Plus de 3 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus d un million d autoentreprises ont été

Plus en détail

Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015

Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015 Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015 Sondage réalisé par pour et publié en partenariat avec et avec le concours scientifique de la Publié le 19 janvier 2015 Levée d embargo le 19 janvier

Plus en détail

Le baromètre de la Confiance - Vague 4. Présentation des résultats 22 septembre 2011

Le baromètre de la Confiance - Vague 4. Présentation des résultats 22 septembre 2011 Le baromètre de la Confiance - Vague 4 Présentation des résultats 22 septembre 2011 Sommaire Présentation de l étude 1 La confiance 1.1 L'état de la confiance 1.2 Les leviers de la confiance 1.3 La perception

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

Les Français et la nature

Les Français et la nature Les Français et la nature Contact Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com http://www.opinion-way.com Mars 2015 1 Méthodologie

Plus en détail

Faites l expérience d une meilleure vision

Faites l expérience d une meilleure vision Faites l expérience d une meilleure vision IRIS est le plus grand réseau d optométristes, d opticiens et d ophtalmologistes au Canada répartis dans 160 boutiques et cliniques. Chaque professionnel IRIS

Plus en détail

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011 Les Français et les soins palliatifs Janvier 2011 A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1015 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 et plus.

Plus en détail

BIEN santé re- gar- aire icit L ub P ctère der cara L à ctue ontra c non Document 704 13 10 t - 10 11/

BIEN santé re- gar- aire icit L ub P ctère der cara L à ctue ontra c non Document 704 13 10 t - 10 11/ santé BIEN regarder LES BONNES La consultation d un professionnel de santé pour les soins optiques n entre pas dans le cadre du parcours de soins. Vous pouvez donc contacter directement un ophtalmologiste

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Pour un bronzage sage. Guide pour un utilisateur averti de banc solaire

Pour un bronzage sage. Guide pour un utilisateur averti de banc solaire Pour un bronzage sage Guide pour un utilisateur averti de banc solaire -18 C est surtout durant les longs mois d hiver que le manque de soleil incite les amateurs de soleil à aller le chercher ailleurs

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur La vision des Français sur l Auto-Entreprise 5 ème édition - Mai 2011 Nouveau Dispositif 2011/ 2012 Comprendre les auto-entrepreneurs comme un groupe social à part entière

Plus en détail

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l'étude GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l étude L association GEMA

Plus en détail

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview)

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) Les idées reçues sur la sécurité informatique Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris http://www.opinion-way.com Juillet 2014 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de représentatif

Plus en détail

La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé

La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé Filiale du COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 16 novembre 2009 La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé Alors que le

Plus en détail

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive La perception des salariés sur l épargne salariale Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention

Plus en détail

Publicité Une nouvelle vision de la complémentaire santé

Publicité Une nouvelle vision de la complémentaire santé Publicité Une nouvelle vision de la complémentaire santé Swiss santé, Ma formule Édito Swiss santé, Ma formule Créez votre complémentaire santé personnalisée Rester en bonne santé est ce qu il y a de plus

Plus en détail

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014 «LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange Février 2014 La fiche technique du sondage Echantillon de 1002 individus âgés de 18 ans et plus représentatif

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013 2013 : 7 ème vague du baromètre 15 octobre 2013 Contexte, objectifs et méthodologie 2 Objectifs de l étude En 2006, le Groupe Europ Assistance et le Cercle Santé Société lançaient, avec l institut CSA,

Plus en détail

Enquête bien-être au travail des salariés

Enquête bien-être au travail des salariés Présentation petit déjeuner RH & Com Linking http://labrh.opinion-way.com Enquête bien-être au travail des salariés Décembre 2012 Note méthodologique Echantillon représentatif de 1014 salariés français

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité

Baromètre des courtiers de proximité Edition 2013 Baromètre des courtiers de proximité Une profession qui ressent la crise mais fait preuve d adaptabilité courtiers restent optimistes malgré la crise Diriez-vous que la profession de courtier

Plus en détail

LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE

LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE ordre des optométristes du québec LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE VOIR QUI AU

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 7 M-Commerce : Quand le mobile réinvente le shopping n 1100905 Juillet 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul CS 70215

Plus en détail

Notoriété et perception de l IAE

Notoriété et perception de l IAE Sondage grand public Notoriété et perception de l IAE Avril 2009 Sondage AVISE réalisé par Opinionway pour le compte de la Caisse des dépôts, le CNAR IAE, le CNIAE et la DGEFP. Méthodologie L échantillon

Plus en détail

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ QUIZ? 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ Testez vos enfants 10 questions pour jouer avec vos enfants 2. Nous sommes tous sensibles au soleil. VRAI! Le soleil est dangereux pour

Plus en détail

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE Septembre 2011 Arnaud ZEGIERMAN Amandine MESSINA www.institut-viavoice.com Viavoice Tel : +33(0)1 40 54 13 71 Mieux comprendre l opinion pour agir 9 rue Huysmans 75006 Paris +33

Plus en détail

La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie

La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie La malvoyance, un handicap grave Une personne malvoyante est une personne dont la vue est déficiente malgré le port de lunettes ou de lentilles, ou

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH Baromètre BVA Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH en partenariat avec le Figaro avec le concours scientifique de la Chaire de Sciences Po Fiche technique Recueil

Plus en détail

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Octobre 2014 Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Méthodologie de l étude Étude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Observatoire de la banque privée SwissLife Banque Privée Rapport d étude

Observatoire de la banque privée SwissLife Banque Privée Rapport d étude Observatoire de la SwissLife Banque Privée Rapport d étude Le 27 mars 2014 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 OpinionWay imprime sur papier recyclé Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Octobre 2013 Contact Inergie Toute publication

Plus en détail

Prévenir... les accidents des yeux

Prévenir... les accidents des yeux Prévenir... les accidents des yeux 19 Ce qui peut venir troubler notre vision Chaque année, des milliers de personnes perdent la vue ou ont une importante baisse de la vision, à la suite d un accident

Plus en détail

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT.

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT. EURONEXT.LIFFE Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels Principaux résultats EURONEXT.LIFFE Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER / Véronique

Plus en détail

Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité

Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité Sommaire. Présentation de l étude. Recommandation de venir en France Les étudiants étrangers en France

Plus en détail

2004 2014 : un risque a chassé l autre

2004 2014 : un risque a chassé l autre 2004 2014 : un risque a chassé l autre En 10 ans, le profil des conducteurs français a évolué, leur rapport à la conduite aussi. Pour autant le poids des bons et mauvais conducteurs est resté stable, de

Plus en détail

Les Français et la remise en question

Les Français et la remise en question Les Français et la remise en question Contact : Bruno Jeanbart Directeur du département Opinion Tel : 01 78 94 89 87 Email : bjeanbart@opinion- way.com 15 place de la République 75003 Paris Mai 2013 A

Plus en détail

Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique

Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique Pour la Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique Baromètre - Vague 5 - Janvier 2008 Sommaire Note méthodologique Les résultats de l étude Les Français, les

Plus en détail

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Résultats détaillés Février 2007 Annexes La publication des données qui fondent

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE. Comment se déroule la chirurgie de la cataracte?

LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE. Comment se déroule la chirurgie de la cataracte? LA CHIRURGIE DE LA CATARACTE Comment se déroule la chirurgie de la cataracte? Une intervention de routine En France, plus de 500 000 chirurgies de la cataracte sont réalisées chaque année. L intervention

Plus en détail

MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS

MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS MODELES DE QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LA MOBILITE DES ÉCOLIERS OUTIL PRATIQUE L Arene propose aux porteurs de projet de plan de déplacements d école deux modèles de questionnaire modifiables et reproductibles

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité sur la route, mais toujours des prises de risque

Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité sur la route, mais toujours des prises de risque Communiqué de presse Mardi 16 septembre 2014 Baromètre AXA Prévention sur le comportement des Français en deux-roues motorisés Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité

Plus en détail

Résultats. 1 Quelle est votre tranche d âge?

Résultats. 1 Quelle est votre tranche d âge? 84 réponses Afficher toutes les réponses Résultats 1 Quelle est votre tranche d âge? 10-11 3 4 % 11-12 8 10 % 12-13 21 25 % 13-14 19 23 % 14-15 24 29 % 15 et plus 9 11 % TELEPHONE PORTABLE 2 Disposez-vous

Plus en détail

Fête des voisins et vos voisins de bureau?

Fête des voisins et vos voisins de bureau? Fête des voisins et vos voisins de bureau? Les résultats de l étude Contact : Laurent Bernelas Mai 2014 OpinionWay 15, place de la République, 75003 Paris Tél. : 01 78 94 89 87 Note méthodologique ü ü

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

L A MAÎTRISE DU RISQUE ROUTIER EN ENTREPRISE. Édito

L A MAÎTRISE DU RISQUE ROUTIER EN ENTREPRISE. Édito Spécial Mars 2012 L A MAÎTRISE DU RISQUE ROUTIER EN ENTREPRISE Sommaire Page 1 Edito Le sens de l implication de PSRE pour que les milieux professionnels bannissent l usage du téléphone au volant. Pages

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

Les internautes et le e-commerce aujourd hui. Mars 2011

Les internautes et le e-commerce aujourd hui. Mars 2011 Les internautes et le e-commerce aujourd hui Mars 2011 AMéthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1067 personnes, représentatif de la population des internautes français

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

CMU. Vaccins. Reste à charge. Nomenclature. Ticket modérateur. Parodontologie. Forfait 18 euros. Assurance Maladie Obligatoire

CMU. Vaccins. Reste à charge. Nomenclature. Ticket modérateur. Parodontologie. Forfait 18 euros. Assurance Maladie Obligatoire Glossaire de l assurance santé Ticket modérateur Ayant droit Assurance Maladie Obligatoire CMU Forfait 18 euros Vaccins Reste à charge Nomenclature Prestations Parodontologie Auxiliaires médicaux 1 Vous

Plus en détail

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Anne Loones Février 2009 2 Sommaire CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE...

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

«Je vais chez le dentiste»

«Je vais chez le dentiste» Rapport d étude du livret : «Je vais chez le dentiste» Service Marketing Communication SOMMAIRE I - Objectifs et méthodologie de l étude II - Résultats détaillés de l étude III - Synthèse Service Marketing

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

ANALYSE WEB. Baromètre 2015. Les Nouvelles tendances technologiques

ANALYSE WEB. Baromètre 2015. Les Nouvelles tendances technologiques ANALYSE WEB Baromètre 2015 Les Nouvelles tendances technologiques Le CES, la grand messe de l'électronique de Las Vegas s'est tenue début janvier. De nombreuses technologies y ont été présentées. Au-delà

Plus en détail

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR PROFITEZ DU SOLEIL EN TOUTE SÉCURITÉ Nous profitons tous du soleil et en connaissons ses bienfaits : il dope le moral et favorise

Plus en détail

LES FONCTIONNAIRES ET LEUR MUTUELLE

LES FONCTIONNAIRES ET LEUR MUTUELLE LES FONCTIONNAIRES ET LEUR MUTUELLE - Février 2006 - CGC Fonction Publique CFTC Fonction Publique La Maison du Fonctionnaire Mutuelle Générale des Services Publics Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion

Plus en détail

Web-to-Store 12 septembre 2013

Web-to-Store 12 septembre 2013 Contacts BVA Marie Laurence GUENA marie-laurence.guena@bva.fr +33 1 71 16 89 70 CONTEXTE ET METHODOLOGIE Objectifs Le concept s inscrit comme une tendance forte des 10 prochaines années, mais reste à définir.

Plus en détail

L'ORDINATEUR ET LA VUE

L'ORDINATEUR ET LA VUE 45 L'ORDINATEUR ET LA VUE On parle beaucoup des troubles liés au travail devant écran d'ordinateur. Qu'en est-il des recherches dans ce domaine? On peut dire que les problèmes de la vision sur écran en

Plus en détail

Les Français et le Tour de France 2015

Les Français et le Tour de France 2015 Les Français et le Tour de France 2015 Juillet 2015 Sondage réalisé par pour et LEVEE D EMBARGO : SAMEDI 4 JUILLET A 18H Diffusion et levée d embargo Ce sondage est réalisé pour et o Diffusé samedi à 18h00

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ENTREPRISE

QUESTIONNAIRE ENTREPRISE ENQUETE CREATION CRECHE INTERENTREPRISES QUESTIONNAIRE ENTREPRISE 1. Votre entreprise Nom... Commune :... Nom, coordonnées et fonction de la personne répondant au questionnaire : Secteur d activité :...

Plus en détail

Baromètre ANAé de la communication événementielle. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1

Baromètre ANAé de la communication événementielle. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1 Baromètre ANAé de la communication événementielle OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1 Méthodologie Le baromètre a été réalisé en utilisant la méthodologie suivante

Plus en détail

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Forfait 18 euros Parodontologie Auxiliaires médicaux Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé SOMMAIRE P. 3 A quoi sert une

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances Sommaire I. Méthodologie/ échantillon II. La place du marketing direct dans l entreprise

Plus en détail

Complémentaire Santé d AXA. Bien comprendre ma couverture santé, c est essentiel! Guide pratique

Complémentaire Santé d AXA. Bien comprendre ma couverture santé, c est essentiel! Guide pratique Complémentaire Santé d AXA Bien comprendre ma couverture santé, c est essentiel! Guide pratique Tout ce que vous devez savoir pour bien profiter de votre Complémentaire Santé d AXA* Votre Complémentaire

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

Questionnaire santé et soins médicaux pour les moins de 16 ans

Questionnaire santé et soins médicaux pour les moins de 16 ans _0_ An Vag Enq N adresse N individuel... Prénom Année de naissance (réservé enquêteur) Questionnaire santé et soins médicaux pour les moins de 6 ans Enquête sur la Santé et la Protection Sociale 00 Prénom

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

Dossier de presse. La non-assurance routière en France en 2013

Dossier de presse. La non-assurance routière en France en 2013 Dossier de presse La non-assurance routière en France en 2013 Dossier de presse Sommaire Le communiqué de presse Page 3 Quelle ampleur et quelle évolution? Page 5 Quel est le profil des non-assurés? Page

Plus en détail

Comment bien comprendre ma couverture santé

Comment bien comprendre ma couverture santé Santé Comment bien comprendre ma couverture santé Guide Pratique Tout ce que vous devez savoir pour bien profiter de votre Complémentaire Santé AXA* Votre Complémentaire Santé AXA est un véritable service

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LE DON DU SANG

LES FRANÇAIS ET LE DON DU SANG Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LE DON DU SANG Régis BIGOT Rapport réalisé à la demande de l Etablissement Français du Sang COLLECTION DES RAPPORTS

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

PERCEPTION DES QUÉBÉCOIS À L ÉGARD DES QUESTIONS ÉNERGÉTIQUES

PERCEPTION DES QUÉBÉCOIS À L ÉGARD DES QUESTIONS ÉNERGÉTIQUES PERCEPTION DES QUÉBÉCOIS À L ÉGARD DES QUESTIONS ÉNERGÉTIQUES Résultats du sondage Septembre 2010 CONTEXTE ET OBJECTIFS Dans le but de susciter un débat ouvert dans le cadre des Rendez-vous de l énergie,

Plus en détail

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention COMMUNIQUE DE PRESSE Paris - 19 mai 2011 Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention Embouteillages, problèmes

Plus en détail

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle Avec la collaboration de vous présente Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle 25 mars 2004 1 Contexte 2ème vague du baromètre Observatoire du Véhicule d'entreprise/tns

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Janvier 2014 - BIG DATA : Affaires privées, données publiques

Janvier 2014 - BIG DATA : Affaires privées, données publiques Janvier 2014 - BIG DATA : Affaires privées, données publiques METHODOLOGIE Etude qualitative Social Panel réalisée par Treize articles - Web Lab Une vingtaine de femmes très connectées issues de la communauté

Plus en détail

SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE

SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE Résultats de l enquête réalisée par internet en novembre 2011 auprès de 2 315 individus âgés de 15 ans et plus, en conformité avec la loi n 78-17 relative à l'informatique, aux

Plus en détail

GARANTIES ET SERVICES : LES ATTENTES DES SALARIES ET DES ENTREPRISES

GARANTIES ET SERVICES : LES ATTENTES DES SALARIES ET DES ENTREPRISES Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie GARANTIES ET SERVICES : LES ATTENTES DES SALARIES ET DES ENTREPRISES Anne FRONTEAU-LOONES Marie-Odile SIMON Septembre 2002 Département

Plus en détail

Les entreprises et le big data

Les entreprises et le big data Les entreprises et le big data Méthodologie Interrogation réalisée du 9 au 24 avril 2015. Un échantillon de 500 dirigeants et managers d entreprises, membres du comité de direction, représentatif des entreprises

Plus en détail

Barème de garanties Complémentaire Santé. Allianz Composio Classic Senior

Barème de garanties Complémentaire Santé. Allianz Composio Classic Senior Barème de garanties Complémentaire Santé Allianz Composio Classic Senior Composez votre solution en marquant d une croix vos choix de garanties pour chacun des postes Hospitalisation / Soins courants Optique

Plus en détail

Baromètre des usages numériques professionnels

Baromètre des usages numériques professionnels Baromètre des usages numériques professionnels 3 ème édition Septembre 2013 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. & Charline Launay, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn Méthodologie Méthodologie

Plus en détail