Instruments de mesure ou d'optimisation Wireless GSM

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Instruments de mesure ou d'optimisation Wireless GSM"

Transcription

1 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Instruments de mesure ou d'optimisation Wireless GSM by Jean-Paul Cipria - Lundi, juin 11, Urbain 3D Wireless : Simulation d intensité radio-électrique en milieu dense Les différents réseaux sans fils (wireless) de téléphonie et data sont devenus si complexes et les fonctionnalités radio-fréquences et de traitement du signal si difficiles à appréhender qu il est nécessaire de se faire aider par des ordinateurs pour configurer le réseau, le faire évoluer (ou déploiement), l optimiser, prendre des mesures et les analyser Propag Indoor Modèles radio-électriques Propagation Instruments KPI Conclusions Réf Propag Indoor Propagation indoor dans un tunnel Résultat de simulations précédentes A la suite du mémoire de recherche sur la précision de localisation en impulsion UWB je précise quelques page 1 / 21

2 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - études sur la propagation électromagnétique le long d un tunnel routier La deuxième partie du mémoire porte sur la précision de localisation par trois émetteurs en bande UWB à l interieur d un tunnel par la méthode des ToA La conclusion est que la simulation Matlab conforte ou confirme la courbe théorique de Cramer-Rao pour un canal de propagation en perturbation AWGN Ce qui me réjouit! Animation : (Public) Résumé : (Privé pour l instant) Partie de mémoire : (Privé pour l instant) La méthode des ToA permet de localiser le maximum d énergie sur une partie de surface de sphère reçue par le (les) récepteurs en ultra large bande Néanmoins j ai fait l impasse, au premier ordre, sur les effets de propagation dans une élément guide d onde comme celui qui m occupe, un tunnel long (devant les longueurs d ondes en question) Rappels de physique Guides d onde Une onde qui se déplace dans un tunnel de section rectangulaire favorise le type de propagation Le mur jouant un effet de conducteur limité et réfractant, il existe une atténuation linéïque qui dépend de la longeur du tunnel ( Réf [EMSLIE] ) L effet de revètement du tunnel est équivalent à un matériau diélectrique à pertes Les modes perpendiculaires aux murs ont tendance à s annuler lorqu ils sont proches du mur Ainsi une polarisation apparait sur la propagation de l onde avec des champs nuls le long des murs et un maximum d intensité entre les murs Les modes favorisés des ondes sont Symbolisme mathématique pour rappeler que les modes m ElectroMagnétiques sur la longueur et le mode n sont présent, au détriment des autres, sur la largeur du tunnel Modes principaux Si la condition suivante est vérifiée : alors : Il existe deux modes principaux de polarisation en X et Y : page 2 / 21

3 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - et Etude [EMSLIE] et thèse [NASR] Les deux ondes, électrique et magnétique s expriment de cette façon : 1 2 s exprime sur un axe perpendiculaire à et au vecteur de propagation dans le sens des z De plus il est proportionnel par les équations de Maxwell L atténuation (en db) de la composante électrique (mode 1,1) issue de la partie imaginaire de donne : Nous observons que l atténuation est bien proportionnelle (en db!) à la longueur du tunnel et que celle-ci diminue en fonction du cube de la largeur Informations Necessité de propagation indoor Aujourd hui sur le quotidien Grand Paris (19/06/2012) La société (GOWEX, NAXOS), en collaboration avec la RATP installe des connexions (transmission) Wifi le long des rames de 15 stations RER permettant de se connecter à internet La mobilité des rames cependant pose des problèmes La RATP étudie des solutions 3G et 4 G thèmes de cet article!!! Modèles radio-électriques >> Modèles radio-électriques Modèles radio-électriques Pourquoi modéliser les canaux de propagation? Calculer et Optimiser page 3 / 21

4 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Nous avons besoin d optimiser les positions des différents émetteurs ou stations de base (BTS ou Enode) pour garantir à la fois la meilleure couverture électromagnétique, le meilleur niveau de signal et la meilleure qualité de transmission Diviser le problème en cas particuliers Nous nous apercevons que le calcul est pratiquement impossible sans sérier les phénomènes physiques De nombreuses études montrent que le signal reçu dépend de la distance et des différentes amplifications d antennes d émission et de réception ou pathloss, de modifications du signal à cause de bruits divers dans un cas général appelés AWGN, des phénomènes d évanouissements ou Fading produits à la fois par les différentes déformations de l onde suivant ses fréquences constitutives ou vitesses de groupe, les rebondissements ou réflexions ou multi-trajets, les passages d onde au travers d un milieu physique ou les réfractions, les réémissions sur une surface rugueuse ou dispersions (scattering), les réémissions sur des pointes ou diffractions (et l effet de Rusty Bolt) L atténuation en fonction de la distance est appelée : Pathloss Les effets lents de masquage ou d atténuation sont appelés : Shadowing Les effets rapides d évanouissements sont appelés : Fast fading Contexte de milieux de propagation Nous avons donc à la fois sérié le contexte ou le milieu typique dans lequel l onde se propage (Clutter Types : types de fouillis ) : RA : Rural Area : Milieu Rural TU : Typical Urban : Ville typique etc Contexte de types de modification de l onde Ainsi que le type de composition statistique moyen du signal appelé CLASS ou RISE ou COSTxxx constitué de : du nombre de canaux sous la forme de Réponse Impulsionnelle (IR), de la valeur maximum de l effet Doppler d un temps moyen de présence du signal Conditions de propagation valeur de champs électromagnétiques Effets des multi-trajets et des décalages Doppler Les conditions de propagation sont fortement influencées par les réflexions et les dispersions (scattering) page 4 / 21

5 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Au voisinage du mobile les signaux arrivent à la fois retardés par les trajets multiples et décalés par les effets Doppler (dus au mobile en mouvement) Les conditions de stationnarité au sens large (WSSUS) sont acquises dès que les distances sont supérieures à 10 m Nous découpons alors les conditions de propagation en éléments stables (taps) constitués d un jeu (stable au sens large) de délais et de puissance moyenne ainsi que l amplitude de la distribution Rayleigh variant suivant le spectre des décalages Doppler E(t) est l intensité du champs électrique en fonction du temps e(t) est l amplitude du signal électrique décalé dans le temps Dop : est la courbe de décalage Doppler L exponentielle est la description complexe d une onde au sens de la quasi-stationnarité en est l approximation d une surface réduite à une onde plane Ou plutôt dans le plan Phénomènes stationnaires (WSSUS) WSSUS : Wide Sense Stationary Uncorrelated Scattering Simplement, un phénomène physique est stationnaire si ces caractéristiques principales ne varient pas, ou peu, au cours du temps Le peu de variation se traduit par une dérivée (ou variation) au second ordre négligeable devant le premier ordre Les caractéristiques statistiques sont souvent la moyenne et la variance qui ne varient pas ou peu dans le temps Le second ordre est la même chose appliquée à l autocorrélation du signal (second ordre car ) Types de spectres Doppler Spectre Doppler classique Un mobile se déplace à la vitesse et reçoit une onde de fréquence Le maximum de décalage Doppler est : Modèle Rural à 4 jeux trajets-doppler (4 taps) : RISE page 5 / 21

6 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Modèle cost207rax4 Modèle Rural à 6 jeux trajets-doppler (6 taps) : CLASS Modèle cost207rax6 Modélisation du Fading Définition Il y a une petite astuce dans la formule du Fading Pour chaque canal de propagation k nous déterminons sa réponse impulsionnlle h(t) (IR) que nous multiplions par le signal d entrée s(t) Dans le cas général la réponse impulsionnelle h(t) est le comportement d un système lorque, en entrée, nous lui soumettons une impulsion de Dirac?(t) ou un signal décalé?(t-?) L astuce est là : Nous pouvons déterminer n importe quelle sortie s(t) comme combinaison linéaire de h(t) (IR) et du signal d entrée s(t) (Voir TF et convolution d impulsion de Dirac) Formule dans le domaine discret : Réponse impulsionnelle du canal k : Signal d entrée dans le canal décalé de : Signal de sortie du canal de propagation Rappel sur la convolution Convolution Rappel sur la corrélation Ce qui, dans ce cas a peu d intérêt Nous faisons rarement une corrélation d une réponse impulsionnelle à son signal d entrée? Quoique? page 6 / 21

7 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Convolution et spectre fréquentiel D ou (Voir démonstration) Et ce qui est très pratique, la réponse dans le domaine fréquentiel log-log : Parce que les ingénieurs ont toujours préféré les additions aux intégrales Cas de Si alors En ce cas est la fonction de transfert (La Dirac a fixé la réponse fréquentielle en t=t0) et donc la réponse impulsionnelle est la fonction réciproque de Fourier : Je ne sais pas si je suis clair (sans refaire la démo entièrement)? En tout cas cette mise au point est nécessaire car évidemment personne ne nous dit comment ont été obtenu les puisque les mesures, ex Okumura-Hata, ne fonctionnent qu en!!! On dit merci à qui? Courbes en Canal de Fading : Rural 6 taps La simulation suivante obtenue sur Matlab présente : 1 Le modèle de propagation est Rural à 6 jeux : cost207rax6 2 Les composantes atténuée de Fading en db et entre 0 et 500 ms 3 La réponse impulsionnelle en fonction du délai autours de 10 µs 4 La trajectoire de phase en bande étroite (NB) partie Imaginaire et partie Réelle La durée d échantillonnage est de 10 µs Le décalage Doppler maximum page 7 / 21

8 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - page 8 / 21

9 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - GSM Urbain Canal de Fading COST207 Modèle de canal de Rayleigh sous Matlab % Canal GSM de Fading % Explications dans l aide à : stdchan % Explications générales : COST 207 and GSM/EDGE Channel Models % Jean-Paul Cipria % 12/06/2012 % Time Sampling en seconde ts = 01e-4; % Frequency shift en Hz fd = 200; % Type de canal % Typical Urban (TUx), 6 taps Type_Canal= cost207tux6?; % Canal de fading %chan = stdchan(ts, fd, cost207tux6?); chan = stdchan(ts, fd, Type_Canal); channormalizepathgains = 1; chanstorehistory = 1; y = filter(chan, ones(1,5e4)); % Affichage plot(chan); Rappel : Atténuation en ligne Pathloss E est la valeur de champs électrique et P la puissance rayonnée par l antenne (à 0 Dbi) E = P + 20logF (MHz) + 77,2 Donc pour le GSM 900 : F = 925 MHz E (dbµv/m) = P (dbm) + 136,5 page 9 / 21

10 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - << Propag IndoorPropagation >> page 10 / 21

11 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Propagation Types de propagation Propagation en milieu ouvert Si une onde électromagnétique se propage sans obstacle d une antenne point la puissance reçue à la distance d est : est la puissance transmise, est la distance ou nous mesurons et est la puissance reçue à cette distance Effet d espace des antennes L antenne induit une captation de l énergie qui n est pas de 100% mais dépend de son ouverture (Aperture) C est à dire de ses dimensions 3D par rapport à la longueur d onde Comme l onde se propage sur une surface de sphère (2D) l antenne capte la partie de longueur d onde par rapport à celle-ci soit : Un petit peu comme en physique quantique où un atome présente une surface efficace à une interaction Ici se sera : D ou la puissance reçue par l antenne : Pour ceux que le terme : ou, voir ci-dessous, trouble : - «Que vient faire la fréquence dans l atténuation alors que dans les équations de Maxwell celle-ci n y page 11 / 21

12 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - figure pas? «La réponse est donc ci-dessus!!! Car nous intégrons l effet (que je qualifie de relativiste) des antennes dans une équation de canal de propagation qui devient alors canal de transmission Encore fallait-il le dire! Le Pathloss est une équation de canal de transmission et non de propagation! Pathloss Si nous exprimons cette équation d atténuation ou Pathloss en decibell (10log décimal puisque l expression est en puissance ou en énergie) : La définition du Pathloss ou atténuation du canal de Transmission (y compris les antennes) est la suivante : D ou Il est toutefois plus usité de transformer ce Pathloss en fonction des fréquences plutôt que des longueurs d onde Pathloss db Hz m Pathloss db MHz Km Si nous transformons la formule avec en MHz et en Km, la formule équivalente est : CQFD Modèle de la terre plate Terre plate page 12 / 21

13 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Excuses-moi Galilée! Modèle de Power-Law Nous remarquons dans l exemple précédent que l atténuation en distance dépend du nombre 40 avant le log Ce qui correspond à Ainsi la présence d une surface (la terre) dans le canal de transmission agit comme un exposant 2 supplémentaire à la loi en Nous pouvons poser Ainsi il suffit de déterminer l exposant de décroissance de Modèle de Okumura et Hata UIT-R Rec 370 Valeurs limites paramètre signification Validité f fréquence en MHz 150 < f < 1500 MHz Hbts Hauteur de l antenne de la BTS en m 30 < Hbts < 200 m Hmob Hauteur de l antenne du mobile en m 1 < Hmob < 10 m d Distance en Km 1 < d < 20 Km Formule zone ouverte petites villes Pour les petites et moyennes villes << Modèles radio-électriquesinstruments >> Instruments Instruments de mesure et d analyse page 13 / 21

14 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Différents instruments de mesure et d analyse existent sur la marché : Les instruments de conception comme ATOLL, les instruments de mesure RF directement sur le terrain comme TEMS et NEMO, les logiciels d analyses post-mesures comme ACTIX, les bases de données géographiques comme ARCGIS ATOLL ATOLL est un logiciel de planification du design de conception radio : De la modélisation à la simulation ou de la densification à l optimisation Modèle de trafic Simulation de Monte-Carlo Liens micro-ondes Calcul de propagation Plan de fréquence (AFP) Frequency Hopping (FH) parameters : (HSN, MAIO, MAL) Plan de cellules (ACP) Hauteur, azimut, tilt, couverture Lien avec les systèmes d informations géographiques (GIS) comme MAPINFO et ARCVIEW ou Google Earth NEMO NEMO est un instrument de mesure RF (Radio Fréquence) sur réseau outdoor lié à un GPS Il est relié aux antennes de mesure ainsi qu à un pack de téléphones mobiles connectés par l intermédiaire de liens de transmission USB ou RS232 Le montage est installé sur voiture alimenté en 12V TEMS TEMS est un instrument de mesure RF (Radio Fréquence) sur réseau outdoor lié à un GPS Il est relié aux antennes de mesure ainsi qu à un pack de téléphones mobiles connectés par l intermédiaire de liens de transmission USB ou RS232 Le montage est installé sur voiture alimenté en 12V Gère les couches L2 et L3 ACTIX ACTIX est un analyseur de performance après mesure (drive test post processing) ANRITSU MW8209A Cet instrument permet de mesurer la distorsion d intermodulation (PIM) La distorsion d intermodulation est la mesure de la combinaison linéaire suivante entre deux fréquences : Les valeurs et $latex m $ sont des entiers Si et alors nous sommes en présence d une intermodulation d ordre 3 (produit d ordre 3) qui est, en fait la cause la plus fréquente de perturbations électromagnétiques entre plusieurs transmetteurs page 14 / 21

15 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Rusty Bolt Effect Les antennes rouillées (d ou le nom de boulon rouillé en Anglais) induisent un effet de diode à l interface et (Différences des couches d énergies quantiques entre la zone de conduction et les zones interdites voir physique quantique sur ce site) Cette diode démodule les signaux RF Comme ce système est essentiellement non linéaire il y a production des fréquences harmoniques supérieures que l antenne ré-emet MAPINFO MAPINFO est un système d informations géographiques (GIS) Citation : L intégration des données BING et Open Street Map mondiales : la nouvelle version intègre des Services Premium permettant de rechercher et d afficher les données contextuelles routières mondiales avec les services Web Microsoft BING et Open Street Map (OSM) : il est très facile avec la fonction «Localiser sur la carte» d afficher rapidement un lieu sur une carte en saisissant simplement une adresse, ou encore de superposer des données de rue BING ou OSM ARCGIS -ARCVIEW ARCVIEW est un système d informations géographiques (GIS) << PropagationKPI >> KPI Indicateurs de mesures KPI Généralités Il existe plusieurs types d indicateurs de performance d un réseau 2G, 3G, 4G : 1 Fonctionnalités 2 Radio-Fréquences 3 Couverture 4 Qualité page 15 / 21

16 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - 5 Capacité KPI Fonctionnalités Indoor/Outdoor Macro-Micro, Hand-Over (HO) Roaming Radio-Fréquences Modulation 64QAM Antennes MIMO Couverture Recouvrement (overlays) Indoor/Outdoor Qualité Interferences : Voir PIM BER Congestion Niveaux : RxLevel, RxQual Jitters Capacité Capacité RF mesurée en Erlang Exemple Sur le réseau Belge Mobistar la qualité des communications, par diminution de la couverture, se dégrade : 1 Diminution du champs électrique maximum de 20 V/m à 3 V/m 2 Augmentation des rêglementations : Urbanisme ET Environnement Ces contraintes ou (KPI spéciaux) obligent l opérateur à installer plus de 400 antennes supplémentaires << InstrumentsConclusions >> page 16 / 21

17 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Conclusions page 17 / 21

18 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Avec ou sans Maxwell? Sans! Une chose importante à dire est que, dans tous les formules qui vont suivre, pas une fois n apparaissent les équations de Maxwell, qui sont, pour le moins, celles qui devraient définir, même (et surtout) au sens relativiste, les propagations électromagnétiques La raison de ce manque est la suivante, les physiciens ou, du moins, les ingénieurs ont préféré raisonner en terme d énergie et de Pathloss Nous calculons donc le terme (en terme d énergie) en négligeant en terme de fonction d onde dans un premier temps ( Voir Okumura-Hata) Ceci nous revient rapidement dans la figure dès que nous calculons des Fading ou des multi-trajets! Ce qui explique les difficultés quand nous voulons revenir sur des termes de phases qui, cette fois-ci, sont dépendantes de fonctions d onde et donc des équations de Maxwell Les tergiversations diverses en terme de Réponses Impulsionnelles (IR) deviennent si difficiles à visualiser pour les techniciens et ingénieurs que je me demande si un retour aux fondements de la physique ondulatoire et quantique ne s impose pas? En effet à quoi sert d imposer 6 tags IR pour un canal de fading quand peu de spécialistes RF ont la moindre idée à la fois de ce que celà signifie et encore moins de l interprétation à leur donner? Chers collègues techniciens et ingénieurs, quitte à ne rien comprendre à cause de la complexité, et non de la difficulté, des modèles en cours, autant en revenir aux bonnes vieilles (SIC) méthodes ou plutôt enrichir les modèles de la compréhension de la physique? Europe ou Japon? En parlant de vieilles méthodes je recherchais, ces temps-ci, activement les originaux des articles de MM Okumura et Hata quand je m apperçu, au détour d une thèse Européenne (SIC) qu un des articles en question, Japonais, date de 1968! Quel rage de constater qu en 1992 alors que je débutais dans le GSM aucun cours en faculté, université ou grandes écoles n existaient pour nous expliquer ce qu était ces quelques 10 MULTIPLICATIONS TRANSFORMEES EN 10 LOG DECIMAL!!! Loin de critiquer ces travaux, qui ont le mérite d exister, et de coller à la réalité via des mesures effectives sur le terrain, je déplore le manque d engagement des élites à expliquer des choses SIMPLES!!! J enrage d être obligé de refaire une partie des calculs à la main pour comprendre que j aurai pu comprendre un peu mieux quelques 20 ans auparavant Entreprises en 10log Européenne et Entreprise High-Tech Japonaise Comme nombre de mes collègues collés face à des paramétrages incompréhensibles, en europe nous intégrions et validions un réseau GSM vieux de plus de 20 ans au Japon! Quelle honte pour les Nokia, Alcatel, SFR et FT pour lesquelles j ai travaillé!!! Entreprises où nous ne pouvions pas trouver un seul ingénieur capable de nous expliquer quoi que ce soit quand nous étions en face de dysfonctionnements divers Notre confiance en notre intelligence nous a sauvé et donc le chômage nous a rattrapé! On ne nous demande pas de réfléchir! Heureusement quelques entreprises au bord de la faillite font appel à nous, au dernier moment Nous obligeant à ingurgiter leurs méthodes (SIC), leurs processus (RESIC), leurs connaissances (???), afin de les dépatouiller de l incohérence dans laquelle elles se mettent toutes seules page 18 / 21

19 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Réveillez-vous messieurs les ingénieurs! Cessez-donc de marcher dans la de répondre aux injonctions marketing Ce n est pas votre rôle! << KPIRéf >> Réf Références Acronymes AFP : Automatic Frequency Planning ACP : Automatic Cell Planning AWGN : Additive White Gaussian Noise BER : Bit Error Rate BU : Bad Urban DPM : Distance to PIM HT : Hilly Terrain KPI : Key Performance Indicator : Mesure de la performance Aucune définition digne de ce nom n existe sur les sites réputés être de référence Je ne les citerais pas et je définirais moi-même ceci! spécifique mesurable atteignable orienté résultat!!! Gag!!! et anti-scientifique!!! évaluable sur la durée : Redondant avec mesurable! ICP : Indicateurs Clés de Performance IR : Impulsional Response GIS : Geographic Information System PIM : Passive Intermodulation Analyzer RA : Rural Area TF : transformée de Fourier ToA : time of Advance TU : Typical Urban Survey : enquête, sondage : Campagne de mesure UWB : Ultra Wide Band WSSUS : Wide Sense Stationary Uncorrelated Scattering Références constructeurs NAXOS Filiale de la RATP ou TELCITE page 19 / 21

20 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - TEMS NEMO ACTIS Telcité et Naxos Immeuble Central IV, 6 ème étage 1, avenue Montaigne Noisy-Le-Grand Bertrand LENOIR - Directeur général ites/ascom-tems-tems-investigation/ on-de-sites/nemo-technologies-multi-cradle/ ix-analyzer/ Anritsu MW8209A MAPINFO ARCGIS -ARCVIEW Références Normes et Standards [45005] Technical Specification Group GSM/EDGE Radio Access Network; Radio transmission and reception 3GPP TS V1040 ( ) [OKUMURA] Y Okumura et al, Field strength and its variability in VHF and UHF land mobile page 20 / 21

21 Powered by TCPDF (wwwtcpdforg) Instruments de mesure ou d'optimisation Wireless GSM Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - services, Review of the Electrical Communications Laboratory, 16, pp , 1968 [EMSLIE] A G Emslie, R L Lagace, and P F Strong Theory of the propagation of UHF radio waves in coal mine tunnels IEEE Transs on Antennas and Propag, Vol AP-23, No, pp , 1975 [NASR] Thèse Cours Radio [COULON] Canal de propagation Cours : Référence sur ce document et sur ce site : << Conclusions Jean-Paul Cipria 12/06/2012 jquery(document)ready(function() { if(posttabs_getcookie('posttabs_12403')) posttabs_show(posttabs_getcookie('posttabs_12403'),12403); }); Article écrit par Jean-Paul Cipria page 21 / 21

Patrice Pajusco Division R&D

Patrice Pajusco Division R&D Patrice Pajusco Division R&D 24 octobre 2006 1 2 3 4 Techniques de caractérisation Résultats expérimentaux Paramètres d'analyse statistique Modélisation statistique 1 1 Données indispensables aux modèles

Plus en détail

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

COMMUNICATIONS NUMERIQUES INTRA VEHICULE : CARACTERISATION DES BRUITS ET DES INTERFERENCES

COMMUNICATIONS NUMERIQUES INTRA VEHICULE : CARACTERISATION DES BRUITS ET DES INTERFERENCES COMMUNICATIONS NUMERIQUES INTRA VEHICULE : CARACTERISATION DES BRUITS ET DES INTERFERENCES Virginie DEGARDIN*, Marc HEDDEBAUT**, Martine LIENARD*, Virginie DENIAU** et Pierre DEGAUQUE* (*): Université

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

Le réseau sans fil "Wi - Fi" (Wireless Fidelity)

Le réseau sans fil Wi - Fi (Wireless Fidelity) Professionnel Page 282 à 291 Accessoires Page 294 TPE / Soho Page 292 à 293 Le réseau sans fil "Wi - Fi" (Wireless Fidelity) Le a été défini par le Groupe de travail WECA (Wireless Ethernet Compatibility

Plus en détail

UM-CRT : Un modèle de canal semidéterministe

UM-CRT : Un modèle de canal semidéterministe Hervé BOEGLEN, Jonathan LEDY, Benoît HILT, Anne-Marie POUSSARD, Rodolphe VAUZELLE UM-CRT : Un modèle de canal semidéterministe pour les VANETs Laboratoire MIPS/GRTC Université de Haute Alsace, France Laboratoire

Plus en détail

Département Informatique I.U.T. Bordeaux I. vendredi 30 mai 2008 WiFi 1

Département Informatique I.U.T. Bordeaux I. vendredi 30 mai 2008 WiFi 1 Wi-Fi Département Informatique I.U.T. Bordeaux I vendredi 30 mai 2008 WiFi 1 Plan 1. Introduction aux réseaux sans fil 2. Un tour d horizon sur le Wi-Fi (historique, normes ) 3. Couche physique 4. Couche

Plus en détail

Le concept cellulaire

Le concept cellulaire Le concept cellulaire X. Lagrange Télécom Bretagne 21 Mars 2014 X. Lagrange (Télécom Bretagne) Le concept cellulaire 21/03/14 1 / 57 Introduction : Objectif du cours Soit un opérateur qui dispose d une

Plus en détail

Professeur : Kamal GHOUMID. Contact : kghoumid@ensa.univ-oujda.ac.ma

Professeur : Kamal GHOUMID. Contact : kghoumid@ensa.univ-oujda.ac.ma 5 ème année : Ingénieur GTR & GEII Année universitaire 2009 2010 U.E : Professeur : Kamal GHOUMID. Contact : kghoumid@ensa.univ-oujda.ac.ma 1. Descriptif détaillé du cours : Ch I : Généralité sur les Réseaux

Plus en détail

Des analyses de spectre RF inégalées

Des analyses de spectre RF inégalées A i r M a g n e t S p e c t r u m X T AirMagnet Spectrum XT est la première solution professionnelle d analyse de spectre qui allie l étude approfondie des radiofréquences et des informations en temps

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Analyse de situations standards et extrêmes

Analyse de situations standards et extrêmes c h a p i t r e 6 Analyse de situations standards et extrêmes Les situations standards ont été choisies parmi les sites dont la configuration ne crée pas en général d interrogations dans le public : les

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE

Sujet de thèse CIFRE Sujet de thèse CIFRE Caractérisation, modélisation et fiabilisation du lien multi-fréquentiels appliqué à un système de contrôle d accès «mains libres» Durée Octobre 2011 Octobre 2014 Encadrants Industriels

Plus en détail

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 TS Thème : Agir Activités Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 I. Transmission de l information 1. Procédés physique de transmission Une chaîne de transmission peut se schématiser

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

L instrumentation RF expliquée aux nuls

L instrumentation RF expliquée aux nuls INSTRUMENTATION ÉLECTRONIQUE L instrumentation RF expliquée aux nuls Les techniciens et ingénieurs spécialisés dans le test des équipements électroniques doivent s adapter en permanence aux évolutions

Plus en détail

Chapitre I La fonction transmission

Chapitre I La fonction transmission Chapitre I La fonction transmission 1. Terminologies 1.1 Mode guidé / non guidé Le signal est le vecteur de l information à transmettre. La transmission s effectue entre un émetteur et un récepteur reliés

Plus en détail

D / Implantation d'un réseau WiFi :

D / Implantation d'un réseau WiFi : D / Implantation d'un réseau WiFi : Salle de réunion 10 m PA4 5 m Station fixe Bureau n 1 Bureau n 2 Portable Espace de travail Salle de repos 10 m 10 m Four à microonde Bureau n 5 Bureau n 4 Bureau n

Plus en détail

Mesures d antennes en TNT

Mesures d antennes en TNT Mesures d antennes en TNT Ce TP s intéresse aux techniques liées à l installation d un équipement de réception de télévision numérique terrestre. Pour les aspects théoriques, on pourra utilement se référer

Plus en détail

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig 1/81 M1107 : Initiation à la mesure du signal T_MesSig Frédéric PAYAN IUT Nice Côte d Azur - Département R&T Université de Nice Sophia Antipolis frederic.payan@unice.fr 15 octobre 2014 2/81 Curriculum

Plus en détail

Analyse spectrale radiofréquence

Analyse spectrale radiofréquence Analyse spectrale radiofréquence On se propose dans cette manipulation d analyser les signaux et ondes électromagnétiques produits par divers dispositifs. Les émissions d ondes peuvent être : volontaires

Plus en détail

Solution de mesure complète pour applications WiMAX

Solution de mesure complète pour applications WiMAX Générateur de signaux R&S SMU200A / Analyseur de signaux R&S FSQ Solution de mesure complète pour applications WiMAX La nouvelle technologie radio WiMAX Worldwide Interoperability for Microwave Access

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Christine TURCK 1 * et **, Christiane WEBER**, Dominique THOME*

Plus en détail

UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels

UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels 1 Les très basses fréquences du spectre électromagnétique Bases : ondes électromagnétiques

Plus en détail

Partie 0: Rappel de communications numériques

Partie 0: Rappel de communications numériques Partie 0: Rappel de communications numériques Philippe Ciblat Télécom ParisTech, France Introduction (I) Sauf la radio, communications actuelles en numérique - GSM, 3G, TNT, Wifi - ADSL, - MP3, DVD Types

Plus en détail

Des analyses inégalées

Des analyses inégalées A i r M a g n e t S u r v e y AirMagnet Survey est l outil idéal pour la conception et la planification de réseaux locaux sans fil 802.11a/b/g/n vous assurant des performances optimales, ainsi qu une conformité

Plus en détail

Actualités de Rohde & Schwarz. No 192 (2007/I)

Actualités de Rohde & Schwarz. No 192 (2007/I) INSTRUMENTATION GENERALE 44 448 Les analyseurs de réseau haut de gamme de Rohde & Schwarz, en plus d avoir été dotés d une option pour des mesures de profils d impulsion, couvrent maintenant avec le nouveau

Plus en détail

Simulation de réseaux radio sous OPNET Modeler

Simulation de réseaux radio sous OPNET Modeler Simulation de réseaux radio sous OPNET Modeler ARC IRAMUS 19 Mai 2005 Fabrice Valois fabrice.valois@insa-lyon.fr Agenda Un peu de rappel sur la simulation Échéancier à temps discret Intervalles de confiance

Plus en détail

1 Utilisation d un pont réflectomètre et d un analyseur de spectre à balayage

1 Utilisation d un pont réflectomètre et d un analyseur de spectre à balayage Caractérisation haute fréquences de composants passifs JULIEN FLAMANT julien.flamant@ens-cachan.fr SIMON SELLEM simon.sellem@ens-cachan.fr Motivation Le domaine des «hautes fréquences» est le domaine privilégié

Plus en détail

Electron S.R.L. Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 9065 9200 Fax 9065 9180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron.

Electron S.R.L. Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 9065 9200 Fax 9065 9180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron. Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment B4510 UNIITE DIIDACTIIQUE LIIGNE DE TRANSMIISSIION MANUEL D IINSTRUCTIIONS Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 9065

Plus en détail

Plan du cours. Concepts Cellulaires et Paramètres Radio. Présentation du réseau cellulaire. Présentation du réseau cellulaire

Plan du cours. Concepts Cellulaires et Paramètres Radio. Présentation du réseau cellulaire. Présentation du réseau cellulaire Plan du cours Concepts Cellulaires et Paramètres Radio Philippe Godlewski Philippe Martins Marceau Coupechoux Cours largement inspiré de «Les concepts cellulaires», X. Lagrange, Ph. Godlewski, Fév. 1999

Plus en détail

Prospection Géophysique : Méthode Electromagnétique

Prospection Géophysique : Méthode Electromagnétique Prospection Géophysique : Méthode Electromagnétique Romain Brossier romain.brossier@ujf-grenoble.fr ISTerre, Université Joseph Fourier Grenoble L3P PPRS 2013-2014 R. Brossier (ISTerre, UJF) Méthode EM

Plus en détail

Fig. 1 Dans la famille des analyseurs de réseau radio R&S TSMx, un appareil approprié est prévu pour chaque application et chaque budget.

Fig. 1 Dans la famille des analyseurs de réseau radio R&S TSMx, un appareil approprié est prévu pour chaque application et chaque budget. 44 941/7 RADIOCOMS MOBILES Actualités de Rohde & Schwarz Fig. 1 Dans la famille des analyseurs de réseau radio R&S TSMx, un appareil approprié est prévu pour chaque application et chaque budget. No 192

Plus en détail

Optimisation de réseaux mobiles - PMR; 2, 3, & 4G -

Optimisation de réseaux mobiles - PMR; 2, 3, & 4G - Optimisation de réseaux mobiles - PMR; 2, 3, & 4G - - Par l amélioration de la Qualité de Service (QoS) et la Qualité de l Expérience (QoE) pour une fluidification de votre trafic abonnés, sans ajout d

Plus en détail

Le Collège des Experts Liège, le 19.04.2002

Le Collège des Experts Liège, le 19.04.2002 Le Collège des Experts Liège, le 19.04.2002 Claude HERION c/ SA MOBISTAR Objet: «Antenne GSM» Maître Bernard CEULEMANS Maître Michel DELNOY Maître Bruno DELACROIX Monsieur Claude HERION MOBISTAR (M. VAN

Plus en détail

FICHE 01 TECHNOLOGIE

FICHE 01 TECHNOLOGIE Ministère de la santé et des sports Secrétariat d Etat chargé de l écologie Secrétariat d Etat chargé de la prospective et du développement de l économie numérique FICHE 01 TECHNOLOGIE 1. Téléphones mobiles

Plus en détail

Trio au complet avec le nouveau récepteur de radiosurveillance compact R&S EB500

Trio au complet avec le nouveau récepteur de radiosurveillance compact R&S EB500 Trio au complet avec le nouveau récepteur de radiosurveillance compact R&S EB500 Le nouveau récepteur de radiosurveillance R&S EB 500 se positionne entre le récepteur portable R&S PR100 et l appareil haut

Plus en détail

Radiocommunications mobiles terrestres. - Simulation des réseaux radio utilisant le logiciel Radio Mobile -

Radiocommunications mobiles terrestres. - Simulation des réseaux radio utilisant le logiciel Radio Mobile - Année 2009-2010 Radiocommunications mobiles terrestres - Simulation des réseaux radio utilisant le logiciel Radio Mobile - Alexandru Takacs Daniela Dragomirescu Reyna Simulation de la couverture radio

Plus en détail

Wireless Networks Réseaux sans-fil. Radio Frequency (RF) : Fondamentaux stephane.frati@unice.fr

Wireless Networks Réseaux sans-fil. Radio Frequency (RF) : Fondamentaux stephane.frati@unice.fr Wireless Networks Réseaux sans-fil Radio Frequency (RF) : Fondamentaux stephane.frati@unice.fr Antennes Rôle: Amplification du signal Gain à l émission à la réception Ex: Antenne filaire ¼ onde Dimensions:

Plus en détail

Quelques points de traitement du signal

Quelques points de traitement du signal Quelques points de traitement du signal Introduction: de la mesure au traitement Source(s) BRUIT BRUIT Système d acquisition Amplitude (Pa) Temps (s) Amplitude (Pa) Mesure Opérations mathématiques appliquées

Plus en détail

Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive

Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive Journées scientifiques CNFRS URSI Vers des radiocommunications reconfigurables et cognitives 28 et 29 mars 2006 Simulation déterministe du canal de propagation UWB et Radio Cognitive B. Uguen, F. Tchoffo

Plus en détail

Modems radio RF416 et RF432 à étalement de spectre et sauts de fréquences

Modems radio RF416 et RF432 à étalement de spectre et sauts de fréquences Modems radio RF416 et RF432 à étalement de spectre et sauts de fréquences Radios pour réseau sans-fil Fréquence de 2,4 GHz Généralités Les modems radio RF416 et RF432 peuvent être utilisés pour des communications

Plus en détail

Prospection EM - source locale

Prospection EM - source locale Chapitre 10 Prospection EM - source locale 10.1 Modèle générique de prospection EM On peut présenter les choses à partir d un modèle générique valable pour toutes les méthodes. Figure 10.1: Modèle générique

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

LAN : Wired vs Wireless. Wireless PAN / LAN / MAN 802.11. Modèle standard. Ressources et capacités nécessaires. 802.11 : grande famille

LAN : Wired vs Wireless. Wireless PAN / LAN / MAN 802.11. Modèle standard. Ressources et capacités nécessaires. 802.11 : grande famille LAN : Wired vs Wireless Wireless PAN / LAN / MAN (3) IEMN/LIFL 6 Jean Carle MR Informatique 005-006 Modèle standard 80.11 Couches spécifiques sans fil : ous couche MAC Couche PHY IR : Infrared (peu ou

Plus en détail

Propagation des ondes en HF

Propagation des ondes en HF Propagation des ondes en HF Pour cette étude, il faut s intéresser à plusieurs paramètres. Le document ci-dessous a été fait par F5DBT et publié sur le site et dans la news letter. Il reprend tous les

Plus en détail

1. Présentation du Mastère

1. Présentation du Mastère MASTERE SYSTEMES DE COMMUNICATION Coordinateur du Mastère : TAOUFIK AGUILI Département TIC Laboratoire des Systèmes de Communication Tél. : (+216) 71 874 700 (Poste 545) Fax : (+216) 71 872 729 taoufik.aguili@enit.rnu.tn

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

qu est-ce qu une onde? Bien malin celui

qu est-ce qu une onde? Bien malin celui Empêcher les ondes de faire du bruit Daniel Bouche Comment échapper à la détection par un radar? Quelle est la forme optimale d un mur anti-bruit? Peut-on améliorer les images échographiques? Pour recevoir

Plus en détail

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION - 1 - Expérience no 21 1. INTRODUCTION ELEMENTS D OPTIQUE Dans cette expérience les principes de l optique géométrique sont applicables car les obstacles traversés par la lumière sont beaucoup plus grands

Plus en détail

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad 1. Laquelle des affirmations suivantes est fausse? A) Pas toutes les ondes ne sont des ondes mécaniques. B) Une onde longitudinale est une onde où les particules se déplacent de l avant à l arrière dans

Plus en détail

Traitement numérique du signal

Traitement numérique du signal Nº 754 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 707 Traitement numérique du signal par J. ESQUIEU Lycée de Brive 1. TRAITEMENT Le traitement numérique du signal consiste à agir sur le signal à partir d échantillons

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

Synchronisation des systèmes

Synchronisation des systèmes Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - http://wwwnanotechinnovcom Synchronisation des systèmes by Jean-Paul Cipria - Jeudi, janvier 26, 2012 http://wwwnanotechinnovcom/synchronisation-telecoms-cipria

Plus en détail

N.T. C Formatio ns 1

N.T. C Formatio ns 1 1 LA RETRODIFFUSION: La rétrodiffusion consiste à mesurer le temps mis par une impulsion lumineuse pour aller et revenir dans la liaison. L atténuation est le rapport entre la lumière envoyée et la lumière

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Travail sur les antennes WiFi

Travail sur les antennes WiFi UV libre MESH Networking Travail sur les antennes WiFi 1 Vocabulaire détaillé 1 Vocabulaire détaillé Bande de fréquence ISM ou Radio 433 Mhz : ( bande étroite ) Historiquement la Bande ISM est dédiée aux

Plus en détail

Perturbations provoquées par les téléphones mobiles

Perturbations provoquées par les téléphones mobiles 2014 Perturbations provoquées par les téléphones mobiles Witschi Electronic SA 08.05.2014 Perturbations provoquées par les téléphones mobiles Tous les appareils Witschi arborant le marquage CE satisfont

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

Générateur de signaux en bande de base pour applications UWB et Aérospatial & Défense

Générateur de signaux en bande de base pour applications UWB et Aérospatial & Défense Générateur de signaux en bande de base pour applications UWB et Aérospatial & Défense Le générateur de signaux en bande de base R&S AFQ100B est parfaitement bien adapté pour une utilisation en développement

Plus en détail

Systèmes MIMO OSTBCB pour le standard IEEE802.16 Doctorante: Patricia ARMANDO

Systèmes MIMO OSTBCB pour le standard IEEE802.16 Doctorante: Patricia ARMANDO Systèmes MIMO OSTBCB pour le standard IEEE802.16 Doctorante: Patricia ARMANDO 04/11/08 Sommaire Présentation du standard IEEE802.16 Option MIMO Présentation du code OSTBCB Modulations : OFDM SC Détection

Plus en détail

LECTEURS - RFID. RFID-tags

LECTEURS - RFID. RFID-tags LECTEURS - RFID RFID-tags Les fréquences propres à la RFID Classées en quatre groupes: 1.Les "basses fréquences" inférieures à 135 KHz: deux fréquences sont utilisées, le 125 KHz et le 134 KHz ; 2.Les

Plus en détail

Console de supervision en temps réel du réseau de capteurs sans fil Beanair

Console de supervision en temps réel du réseau de capteurs sans fil Beanair Console de supervision en temps réel du réseau de capteurs sans fil Beanair Véritable console de supervision temps réel, le BeanScape permet de modéliser, de visualiser et d administrer en temps réel le

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9)

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 1 RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 (1997) L'Assemblée des

Plus en détail

Analyseur de réseaux radio R&S TSMU. Les interférences sources de brouillage fréquentes dans les réseaux radio

Analyseur de réseaux radio R&S TSMU. Les interférences sources de brouillage fréquentes dans les réseaux radio RADIOCOMS MOBILES Systèmes de mesure de couverture 44820/2 Fig. 1 Le R&S TSMU peut reconnaître et analyser automatiquement les interférences co-canal et canaux adjacents dans les réseaux GSM pendant une

Plus en détail

Force de tension d une corde

Force de tension d une corde Force de tension d une corde 1.a. Deux façons de répondre à la question : 25 images 1 seconde 1 image T T = 1/25 = 0,04 s. 25 images par seconde représente la fréquence de prise de vue. Or T = 1/f donc

Plus en détail

MESURES D UN ENVIRONNEMENT RADIOELECTRIQUE AVEC UN RECEPTEUR CONVENTIONNEL ETALONNE

MESURES D UN ENVIRONNEMENT RADIOELECTRIQUE AVEC UN RECEPTEUR CONVENTIONNEL ETALONNE Jacques Mézan de Malartic / F2MM MESURES D UN ENVIRONNEMENT RADIOELECTRIQUE AVEC UN RECEPTEUR CONVENTIONNEL ETALONNE 1- Objectif des mesures (Page 1) 1-1 Critères de qualité radio 1-2 Principe des mesures

Plus en détail

Modélisation et Optimisation de la Planification de Réseaux Sans Fil

Modélisation et Optimisation de la Planification de Réseaux Sans Fil Modélisation et Optimisation de la Planification de Réseaux Sans Fil Thèse soutenue le 8 décembre 2008 par Alexandre GONDRAN Devant le Jury : M. Jean-Marie GORCE rapporteur Pr, INSA Lyon M. Olivier HUDRY

Plus en détail

La TNT. A Principes généraux. La Télévision Numérique

La TNT. A Principes généraux. La Télévision Numérique A Principes généraux La Télévision Numérique Terrestre ou TNT est un mode de diffusion terrestre de la télévision (c'est à dire que les émetteurs sont sur terre), dans lequel les signaux vidéo, audio et

Plus en détail

Dosimétrie personnelle de l'exposition RF. J. Wiart, A. Gati, E larcheveque and M.F Wong, FranceTelecom R&D Joe.wiart@francetelecom.

Dosimétrie personnelle de l'exposition RF. J. Wiart, A. Gati, E larcheveque and M.F Wong, FranceTelecom R&D Joe.wiart@francetelecom. Dosimétrie personnelle de l'exposition RF J. Wiart, A. Gati, E larcheveque and M.F Wong, FranceTelecom R&D Joe.wiart@francetelecom.com Plan de l'exposé Spécificité de la l'évaluation de l'exposition RF

Plus en détail

LeCroy. Recherche de défauts sur circuits logiques à l aide d oscilloscopes numériques

LeCroy. Recherche de défauts sur circuits logiques à l aide d oscilloscopes numériques LeCroy Recherche de défauts sur circuits logiques à l aide d oscilloscopes numériques Avec la constante évolution industrielle, les ingénieurs d études doivent aujourd hui caractériser en permanence de

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA UE3-1 : Physique Chapitre 4 : Les ondes Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. IV- Les ondes Finalité du chapitre Pour

Plus en détail

Réseaux Wi-Fi Normes 802.11. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée

Réseaux Wi-Fi Normes 802.11. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Réseaux Wi-Fi Normes 802.11 Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Des WLAN utilisant les fréquences radio Ces réseaux sans fil (Wireless Local Area Network) utilisent des fréquences

Plus en détail

Compatibilité Électromagnétique

Compatibilité Électromagnétique Compatibilité Électromagnétique notions générales et applications à l électronique de puissance Ir. Stéphane COETS 18 mai 2005 Journée d étude en Électronique de Puissance 1 Plan de l exposé La Compatibilité

Plus en détail

Introduction : Le monde du Pc-Lab2000LT

Introduction : Le monde du Pc-Lab2000LT Introduction : Le monde du Pc-Lab2000LT Bienvenue Destiné au PCSGU250, un petit labo USB complet! Logiciel PcLab2000-LT puissant pour oscilloscope deux canaux, analyseur de spectre, enregistreur, générateur

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Présentation de la macro Scope/Igor en USB Rédaction du document: Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) ; mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr Programmation : Colin Lopez, (I.R.)

Plus en détail

Comment accélérer votre connexion Wifi et optimiser votre Routeur!

Comment accélérer votre connexion Wifi et optimiser votre Routeur! Comment accélérer votre connexion Wifi et optimiser votre Routeur! Author : soufiane Bonjour, Êtes-vous victime d une connexion très lente? Pensez-vous que le débit de votre connexion n est plus celui

Plus en détail

Câble optique et connectique. Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures)

Câble optique et connectique. Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures) Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures) Câble optique et connectique Connection fibre à fibre ou connecteur à ferrule: Exemples de connecteurs

Plus en détail

Ondes Pulsées - Mise en évidence

Ondes Pulsées - Mise en évidence Ondes Pulsées - Mise en évidence Ce document, sans aucune prétention technique, est un essai de mise en évidence basique des ondes pulsées. Le but est de montrer les ondes pulsées typiques connues actuellement

Plus en détail

Table des matières. Avant propos. Chapitre I NOTIONS SUR LES SYSTEMES

Table des matières. Avant propos. Chapitre I NOTIONS SUR LES SYSTEMES Table des matières Avant propos Chapitre I NOTIONS SUR LES SYSTEMES 1. Systèmes linéaires 1 2. Systèmes stationnaires 1 3. Systèmes continus 2 4. Systèmes linéaires invariants dans le temps (LIT) 2 4.1

Plus en détail

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite?

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite? TD1 GENloc31e Étude du système de Gestion de flotte de véhicule par GSM et GPS Champ professionnel Électronique Industrielle Embarquée Activité F4 Organisation A4-2 S'informer et se documenter Compétence

Plus en détail

Guide cotations : Tsunami séries 8000

Guide cotations : Tsunami séries 8000 Guide cotations : Tsunami séries 8000 Novembre 2013 Nouveauté Tsunami 825 Le QB-825-LNK-50 (Page 6) et le MP-825-CPE-50 (Page 13) Très compact et robuste (Boitier IP67 en aluminium) Une présentation complète

Plus en détail

Les activités proposées ont pour but de caractériser un mobile GSM et de détecter d éventuels dysfonctionnements.

Les activités proposées ont pour but de caractériser un mobile GSM et de détecter d éventuels dysfonctionnements. Banc de test GSM Les activités proposées ont pour but de caractériser un mobile GSM et de détecter d éventuels dysfonctionnements. Le testeur Rohde et Schwarz CTS55 permet de : tester les fonctions de

Plus en détail

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE La téléphonie mobile est une infrastructure de télécommunication qui permet de communiquer par téléphone sans être relié par câble à un central. HISTORIQUE Première génération Ericsson 450 Ericsson 900

Plus en détail

TV NUMERIQUE MOBILE : DU DVB-T AU DVB-H

TV NUMERIQUE MOBILE : DU DVB-T AU DVB-H 115189_TechnoN32 21/11/05 16:11 Page 56 56-57 : DU DVB-T AU DVB-H Gérard POUSSET, V.P. Marketing : Business Development chez DiBcom Grâce à ses circuits de traitement de signal spécifiques, DiBcom propose

Plus en détail

Cartographie et localisation par radar hyperfréquence

Cartographie et localisation par radar hyperfréquence Cartographie et localisation par radar hyperfréquence Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea www.irstea.fr IRSTEA Unité de Recherche Technologie et systèmes d information pour les

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES RESEAUX DE TELEPHONIE MOBILE GSM

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES RESEAUX DE TELEPHONIE MOBILE GSM PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES RESEAUX DE TELEPHONIE MOBILE GSM ir. Willy PIRARD (*) 1. SCHEMA GENERAL D UN RESEAU DE TELEPHONIE MOBILE OBJET DE L EXPOSE La figure 1 représente le schéma général d une

Plus en détail

Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable

Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable RÉSUMÉ U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E par Lycée Victor Hugo - 25000

Plus en détail

La norme Wi-Fi N, kézako?

La norme Wi-Fi N, kézako? La norme Wi-Fi N, kézako? par Pierre SALAVERA Service Technique ACTN «Nous allons aujourd hui parler d une norme très récente en matière de Wi-Fi : la norme N. Je vais aujourd hui vous détailler le fonctionnement

Plus en détail

Analyse exhaustive et sans compromis des réseaux TETRA par le système de mesure Drive-Test

Analyse exhaustive et sans compromis des réseaux TETRA par le système de mesure Drive-Test Analyse exhaustive et sans compromis des réseaux TETRA par le système de mesure Drive-Test Le nouveau système de mesure Drive-Test réalise les mesures de couverture et de qualité de service des réseaux

Plus en détail

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques. Analyse spectrale Etude de bruit

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques. Analyse spectrale Etude de bruit 1 Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques 1 Introduction Analyse spectrale Etude de bruit L objectif de ce TP est d apprendre à se servir d un analyseur de spectre et de

Plus en détail