Instruments de mesure ou d'optimisation Wireless GSM

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Instruments de mesure ou d'optimisation Wireless GSM"

Transcription

1 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Instruments de mesure ou d'optimisation Wireless GSM by Jean-Paul Cipria - Lundi, juin 11, Urbain 3D Wireless : Simulation d intensité radio-électrique en milieu dense Les différents réseaux sans fils (wireless) de téléphonie et data sont devenus si complexes et les fonctionnalités radio-fréquences et de traitement du signal si difficiles à appréhender qu il est nécessaire de se faire aider par des ordinateurs pour configurer le réseau, le faire évoluer (ou déploiement), l optimiser, prendre des mesures et les analyser Propag Indoor Modèles radio-électriques Propagation Instruments KPI Conclusions Réf Propag Indoor Propagation indoor dans un tunnel Résultat de simulations précédentes A la suite du mémoire de recherche sur la précision de localisation en impulsion UWB je précise quelques page 1 / 21

2 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - études sur la propagation électromagnétique le long d un tunnel routier La deuxième partie du mémoire porte sur la précision de localisation par trois émetteurs en bande UWB à l interieur d un tunnel par la méthode des ToA La conclusion est que la simulation Matlab conforte ou confirme la courbe théorique de Cramer-Rao pour un canal de propagation en perturbation AWGN Ce qui me réjouit! Animation : (Public) Résumé : (Privé pour l instant) Partie de mémoire : (Privé pour l instant) La méthode des ToA permet de localiser le maximum d énergie sur une partie de surface de sphère reçue par le (les) récepteurs en ultra large bande Néanmoins j ai fait l impasse, au premier ordre, sur les effets de propagation dans une élément guide d onde comme celui qui m occupe, un tunnel long (devant les longueurs d ondes en question) Rappels de physique Guides d onde Une onde qui se déplace dans un tunnel de section rectangulaire favorise le type de propagation Le mur jouant un effet de conducteur limité et réfractant, il existe une atténuation linéïque qui dépend de la longeur du tunnel ( Réf [EMSLIE] ) L effet de revètement du tunnel est équivalent à un matériau diélectrique à pertes Les modes perpendiculaires aux murs ont tendance à s annuler lorqu ils sont proches du mur Ainsi une polarisation apparait sur la propagation de l onde avec des champs nuls le long des murs et un maximum d intensité entre les murs Les modes favorisés des ondes sont Symbolisme mathématique pour rappeler que les modes m ElectroMagnétiques sur la longueur et le mode n sont présent, au détriment des autres, sur la largeur du tunnel Modes principaux Si la condition suivante est vérifiée : alors : Il existe deux modes principaux de polarisation en X et Y : page 2 / 21

3 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - et Etude [EMSLIE] et thèse [NASR] Les deux ondes, électrique et magnétique s expriment de cette façon : 1 2 s exprime sur un axe perpendiculaire à et au vecteur de propagation dans le sens des z De plus il est proportionnel par les équations de Maxwell L atténuation (en db) de la composante électrique (mode 1,1) issue de la partie imaginaire de donne : Nous observons que l atténuation est bien proportionnelle (en db!) à la longueur du tunnel et que celle-ci diminue en fonction du cube de la largeur Informations Necessité de propagation indoor Aujourd hui sur le quotidien Grand Paris (19/06/2012) La société (GOWEX, NAXOS), en collaboration avec la RATP installe des connexions (transmission) Wifi le long des rames de 15 stations RER permettant de se connecter à internet La mobilité des rames cependant pose des problèmes La RATP étudie des solutions 3G et 4 G thèmes de cet article!!! Modèles radio-électriques >> Modèles radio-électriques Modèles radio-électriques Pourquoi modéliser les canaux de propagation? Calculer et Optimiser page 3 / 21

4 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Nous avons besoin d optimiser les positions des différents émetteurs ou stations de base (BTS ou Enode) pour garantir à la fois la meilleure couverture électromagnétique, le meilleur niveau de signal et la meilleure qualité de transmission Diviser le problème en cas particuliers Nous nous apercevons que le calcul est pratiquement impossible sans sérier les phénomènes physiques De nombreuses études montrent que le signal reçu dépend de la distance et des différentes amplifications d antennes d émission et de réception ou pathloss, de modifications du signal à cause de bruits divers dans un cas général appelés AWGN, des phénomènes d évanouissements ou Fading produits à la fois par les différentes déformations de l onde suivant ses fréquences constitutives ou vitesses de groupe, les rebondissements ou réflexions ou multi-trajets, les passages d onde au travers d un milieu physique ou les réfractions, les réémissions sur une surface rugueuse ou dispersions (scattering), les réémissions sur des pointes ou diffractions (et l effet de Rusty Bolt) L atténuation en fonction de la distance est appelée : Pathloss Les effets lents de masquage ou d atténuation sont appelés : Shadowing Les effets rapides d évanouissements sont appelés : Fast fading Contexte de milieux de propagation Nous avons donc à la fois sérié le contexte ou le milieu typique dans lequel l onde se propage (Clutter Types : types de fouillis ) : RA : Rural Area : Milieu Rural TU : Typical Urban : Ville typique etc Contexte de types de modification de l onde Ainsi que le type de composition statistique moyen du signal appelé CLASS ou RISE ou COSTxxx constitué de : du nombre de canaux sous la forme de Réponse Impulsionnelle (IR), de la valeur maximum de l effet Doppler d un temps moyen de présence du signal Conditions de propagation valeur de champs électromagnétiques Effets des multi-trajets et des décalages Doppler Les conditions de propagation sont fortement influencées par les réflexions et les dispersions (scattering) page 4 / 21

5 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Au voisinage du mobile les signaux arrivent à la fois retardés par les trajets multiples et décalés par les effets Doppler (dus au mobile en mouvement) Les conditions de stationnarité au sens large (WSSUS) sont acquises dès que les distances sont supérieures à 10 m Nous découpons alors les conditions de propagation en éléments stables (taps) constitués d un jeu (stable au sens large) de délais et de puissance moyenne ainsi que l amplitude de la distribution Rayleigh variant suivant le spectre des décalages Doppler E(t) est l intensité du champs électrique en fonction du temps e(t) est l amplitude du signal électrique décalé dans le temps Dop : est la courbe de décalage Doppler L exponentielle est la description complexe d une onde au sens de la quasi-stationnarité en est l approximation d une surface réduite à une onde plane Ou plutôt dans le plan Phénomènes stationnaires (WSSUS) WSSUS : Wide Sense Stationary Uncorrelated Scattering Simplement, un phénomène physique est stationnaire si ces caractéristiques principales ne varient pas, ou peu, au cours du temps Le peu de variation se traduit par une dérivée (ou variation) au second ordre négligeable devant le premier ordre Les caractéristiques statistiques sont souvent la moyenne et la variance qui ne varient pas ou peu dans le temps Le second ordre est la même chose appliquée à l autocorrélation du signal (second ordre car ) Types de spectres Doppler Spectre Doppler classique Un mobile se déplace à la vitesse et reçoit une onde de fréquence Le maximum de décalage Doppler est : Modèle Rural à 4 jeux trajets-doppler (4 taps) : RISE page 5 / 21

6 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Modèle cost207rax4 Modèle Rural à 6 jeux trajets-doppler (6 taps) : CLASS Modèle cost207rax6 Modélisation du Fading Définition Il y a une petite astuce dans la formule du Fading Pour chaque canal de propagation k nous déterminons sa réponse impulsionnlle h(t) (IR) que nous multiplions par le signal d entrée s(t) Dans le cas général la réponse impulsionnelle h(t) est le comportement d un système lorque, en entrée, nous lui soumettons une impulsion de Dirac?(t) ou un signal décalé?(t-?) L astuce est là : Nous pouvons déterminer n importe quelle sortie s(t) comme combinaison linéaire de h(t) (IR) et du signal d entrée s(t) (Voir TF et convolution d impulsion de Dirac) Formule dans le domaine discret : Réponse impulsionnelle du canal k : Signal d entrée dans le canal décalé de : Signal de sortie du canal de propagation Rappel sur la convolution Convolution Rappel sur la corrélation Ce qui, dans ce cas a peu d intérêt Nous faisons rarement une corrélation d une réponse impulsionnelle à son signal d entrée? Quoique? page 6 / 21

7 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Convolution et spectre fréquentiel D ou (Voir démonstration) Et ce qui est très pratique, la réponse dans le domaine fréquentiel log-log : Parce que les ingénieurs ont toujours préféré les additions aux intégrales Cas de Si alors En ce cas est la fonction de transfert (La Dirac a fixé la réponse fréquentielle en t=t0) et donc la réponse impulsionnelle est la fonction réciproque de Fourier : Je ne sais pas si je suis clair (sans refaire la démo entièrement)? En tout cas cette mise au point est nécessaire car évidemment personne ne nous dit comment ont été obtenu les puisque les mesures, ex Okumura-Hata, ne fonctionnent qu en!!! On dit merci à qui? Courbes en Canal de Fading : Rural 6 taps La simulation suivante obtenue sur Matlab présente : 1 Le modèle de propagation est Rural à 6 jeux : cost207rax6 2 Les composantes atténuée de Fading en db et entre 0 et 500 ms 3 La réponse impulsionnelle en fonction du délai autours de 10 µs 4 La trajectoire de phase en bande étroite (NB) partie Imaginaire et partie Réelle La durée d échantillonnage est de 10 µs Le décalage Doppler maximum page 7 / 21

8 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - page 8 / 21

9 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - GSM Urbain Canal de Fading COST207 Modèle de canal de Rayleigh sous Matlab % Canal GSM de Fading % Explications dans l aide à : stdchan % Explications générales : COST 207 and GSM/EDGE Channel Models % Jean-Paul Cipria % 12/06/2012 % Time Sampling en seconde ts = 01e-4; % Frequency shift en Hz fd = 200; % Type de canal % Typical Urban (TUx), 6 taps Type_Canal= cost207tux6?; % Canal de fading %chan = stdchan(ts, fd, cost207tux6?); chan = stdchan(ts, fd, Type_Canal); channormalizepathgains = 1; chanstorehistory = 1; y = filter(chan, ones(1,5e4)); % Affichage plot(chan); Rappel : Atténuation en ligne Pathloss E est la valeur de champs électrique et P la puissance rayonnée par l antenne (à 0 Dbi) E = P + 20logF (MHz) + 77,2 Donc pour le GSM 900 : F = 925 MHz E (dbµv/m) = P (dbm) + 136,5 page 9 / 21

10 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - << Propag IndoorPropagation >> page 10 / 21

11 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Propagation Types de propagation Propagation en milieu ouvert Si une onde électromagnétique se propage sans obstacle d une antenne point la puissance reçue à la distance d est : est la puissance transmise, est la distance ou nous mesurons et est la puissance reçue à cette distance Effet d espace des antennes L antenne induit une captation de l énergie qui n est pas de 100% mais dépend de son ouverture (Aperture) C est à dire de ses dimensions 3D par rapport à la longueur d onde Comme l onde se propage sur une surface de sphère (2D) l antenne capte la partie de longueur d onde par rapport à celle-ci soit : Un petit peu comme en physique quantique où un atome présente une surface efficace à une interaction Ici se sera : D ou la puissance reçue par l antenne : Pour ceux que le terme : ou, voir ci-dessous, trouble : - «Que vient faire la fréquence dans l atténuation alors que dans les équations de Maxwell celle-ci n y page 11 / 21

12 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - figure pas? «La réponse est donc ci-dessus!!! Car nous intégrons l effet (que je qualifie de relativiste) des antennes dans une équation de canal de propagation qui devient alors canal de transmission Encore fallait-il le dire! Le Pathloss est une équation de canal de transmission et non de propagation! Pathloss Si nous exprimons cette équation d atténuation ou Pathloss en decibell (10log décimal puisque l expression est en puissance ou en énergie) : La définition du Pathloss ou atténuation du canal de Transmission (y compris les antennes) est la suivante : D ou Il est toutefois plus usité de transformer ce Pathloss en fonction des fréquences plutôt que des longueurs d onde Pathloss db Hz m Pathloss db MHz Km Si nous transformons la formule avec en MHz et en Km, la formule équivalente est : CQFD Modèle de la terre plate Terre plate page 12 / 21

13 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Excuses-moi Galilée! Modèle de Power-Law Nous remarquons dans l exemple précédent que l atténuation en distance dépend du nombre 40 avant le log Ce qui correspond à Ainsi la présence d une surface (la terre) dans le canal de transmission agit comme un exposant 2 supplémentaire à la loi en Nous pouvons poser Ainsi il suffit de déterminer l exposant de décroissance de Modèle de Okumura et Hata UIT-R Rec 370 Valeurs limites paramètre signification Validité f fréquence en MHz 150 < f < 1500 MHz Hbts Hauteur de l antenne de la BTS en m 30 < Hbts < 200 m Hmob Hauteur de l antenne du mobile en m 1 < Hmob < 10 m d Distance en Km 1 < d < 20 Km Formule zone ouverte petites villes Pour les petites et moyennes villes << Modèles radio-électriquesinstruments >> Instruments Instruments de mesure et d analyse page 13 / 21

14 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Différents instruments de mesure et d analyse existent sur la marché : Les instruments de conception comme ATOLL, les instruments de mesure RF directement sur le terrain comme TEMS et NEMO, les logiciels d analyses post-mesures comme ACTIX, les bases de données géographiques comme ARCGIS ATOLL ATOLL est un logiciel de planification du design de conception radio : De la modélisation à la simulation ou de la densification à l optimisation Modèle de trafic Simulation de Monte-Carlo Liens micro-ondes Calcul de propagation Plan de fréquence (AFP) Frequency Hopping (FH) parameters : (HSN, MAIO, MAL) Plan de cellules (ACP) Hauteur, azimut, tilt, couverture Lien avec les systèmes d informations géographiques (GIS) comme MAPINFO et ARCVIEW ou Google Earth NEMO NEMO est un instrument de mesure RF (Radio Fréquence) sur réseau outdoor lié à un GPS Il est relié aux antennes de mesure ainsi qu à un pack de téléphones mobiles connectés par l intermédiaire de liens de transmission USB ou RS232 Le montage est installé sur voiture alimenté en 12V TEMS TEMS est un instrument de mesure RF (Radio Fréquence) sur réseau outdoor lié à un GPS Il est relié aux antennes de mesure ainsi qu à un pack de téléphones mobiles connectés par l intermédiaire de liens de transmission USB ou RS232 Le montage est installé sur voiture alimenté en 12V Gère les couches L2 et L3 ACTIX ACTIX est un analyseur de performance après mesure (drive test post processing) ANRITSU MW8209A Cet instrument permet de mesurer la distorsion d intermodulation (PIM) La distorsion d intermodulation est la mesure de la combinaison linéaire suivante entre deux fréquences : Les valeurs et $latex m $ sont des entiers Si et alors nous sommes en présence d une intermodulation d ordre 3 (produit d ordre 3) qui est, en fait la cause la plus fréquente de perturbations électromagnétiques entre plusieurs transmetteurs page 14 / 21

15 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Rusty Bolt Effect Les antennes rouillées (d ou le nom de boulon rouillé en Anglais) induisent un effet de diode à l interface et (Différences des couches d énergies quantiques entre la zone de conduction et les zones interdites voir physique quantique sur ce site) Cette diode démodule les signaux RF Comme ce système est essentiellement non linéaire il y a production des fréquences harmoniques supérieures que l antenne ré-emet MAPINFO MAPINFO est un système d informations géographiques (GIS) Citation : L intégration des données BING et Open Street Map mondiales : la nouvelle version intègre des Services Premium permettant de rechercher et d afficher les données contextuelles routières mondiales avec les services Web Microsoft BING et Open Street Map (OSM) : il est très facile avec la fonction «Localiser sur la carte» d afficher rapidement un lieu sur une carte en saisissant simplement une adresse, ou encore de superposer des données de rue BING ou OSM ARCGIS -ARCVIEW ARCVIEW est un système d informations géographiques (GIS) << PropagationKPI >> KPI Indicateurs de mesures KPI Généralités Il existe plusieurs types d indicateurs de performance d un réseau 2G, 3G, 4G : 1 Fonctionnalités 2 Radio-Fréquences 3 Couverture 4 Qualité page 15 / 21

16 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - 5 Capacité KPI Fonctionnalités Indoor/Outdoor Macro-Micro, Hand-Over (HO) Roaming Radio-Fréquences Modulation 64QAM Antennes MIMO Couverture Recouvrement (overlays) Indoor/Outdoor Qualité Interferences : Voir PIM BER Congestion Niveaux : RxLevel, RxQual Jitters Capacité Capacité RF mesurée en Erlang Exemple Sur le réseau Belge Mobistar la qualité des communications, par diminution de la couverture, se dégrade : 1 Diminution du champs électrique maximum de 20 V/m à 3 V/m 2 Augmentation des rêglementations : Urbanisme ET Environnement Ces contraintes ou (KPI spéciaux) obligent l opérateur à installer plus de 400 antennes supplémentaires << InstrumentsConclusions >> page 16 / 21

17 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Conclusions page 17 / 21

18 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Avec ou sans Maxwell? Sans! Une chose importante à dire est que, dans tous les formules qui vont suivre, pas une fois n apparaissent les équations de Maxwell, qui sont, pour le moins, celles qui devraient définir, même (et surtout) au sens relativiste, les propagations électromagnétiques La raison de ce manque est la suivante, les physiciens ou, du moins, les ingénieurs ont préféré raisonner en terme d énergie et de Pathloss Nous calculons donc le terme (en terme d énergie) en négligeant en terme de fonction d onde dans un premier temps ( Voir Okumura-Hata) Ceci nous revient rapidement dans la figure dès que nous calculons des Fading ou des multi-trajets! Ce qui explique les difficultés quand nous voulons revenir sur des termes de phases qui, cette fois-ci, sont dépendantes de fonctions d onde et donc des équations de Maxwell Les tergiversations diverses en terme de Réponses Impulsionnelles (IR) deviennent si difficiles à visualiser pour les techniciens et ingénieurs que je me demande si un retour aux fondements de la physique ondulatoire et quantique ne s impose pas? En effet à quoi sert d imposer 6 tags IR pour un canal de fading quand peu de spécialistes RF ont la moindre idée à la fois de ce que celà signifie et encore moins de l interprétation à leur donner? Chers collègues techniciens et ingénieurs, quitte à ne rien comprendre à cause de la complexité, et non de la difficulté, des modèles en cours, autant en revenir aux bonnes vieilles (SIC) méthodes ou plutôt enrichir les modèles de la compréhension de la physique? Europe ou Japon? En parlant de vieilles méthodes je recherchais, ces temps-ci, activement les originaux des articles de MM Okumura et Hata quand je m apperçu, au détour d une thèse Européenne (SIC) qu un des articles en question, Japonais, date de 1968! Quel rage de constater qu en 1992 alors que je débutais dans le GSM aucun cours en faculté, université ou grandes écoles n existaient pour nous expliquer ce qu était ces quelques 10 MULTIPLICATIONS TRANSFORMEES EN 10 LOG DECIMAL!!! Loin de critiquer ces travaux, qui ont le mérite d exister, et de coller à la réalité via des mesures effectives sur le terrain, je déplore le manque d engagement des élites à expliquer des choses SIMPLES!!! J enrage d être obligé de refaire une partie des calculs à la main pour comprendre que j aurai pu comprendre un peu mieux quelques 20 ans auparavant Entreprises en 10log Européenne et Entreprise High-Tech Japonaise Comme nombre de mes collègues collés face à des paramétrages incompréhensibles, en europe nous intégrions et validions un réseau GSM vieux de plus de 20 ans au Japon! Quelle honte pour les Nokia, Alcatel, SFR et FT pour lesquelles j ai travaillé!!! Entreprises où nous ne pouvions pas trouver un seul ingénieur capable de nous expliquer quoi que ce soit quand nous étions en face de dysfonctionnements divers Notre confiance en notre intelligence nous a sauvé et donc le chômage nous a rattrapé! On ne nous demande pas de réfléchir! Heureusement quelques entreprises au bord de la faillite font appel à nous, au dernier moment Nous obligeant à ingurgiter leurs méthodes (SIC), leurs processus (RESIC), leurs connaissances (???), afin de les dépatouiller de l incohérence dans laquelle elles se mettent toutes seules page 18 / 21

19 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - Réveillez-vous messieurs les ingénieurs! Cessez-donc de marcher dans la de répondre aux injonctions marketing Ce n est pas votre rôle! << KPIRéf >> Réf Références Acronymes AFP : Automatic Frequency Planning ACP : Automatic Cell Planning AWGN : Additive White Gaussian Noise BER : Bit Error Rate BU : Bad Urban DPM : Distance to PIM HT : Hilly Terrain KPI : Key Performance Indicator : Mesure de la performance Aucune définition digne de ce nom n existe sur les sites réputés être de référence Je ne les citerais pas et je définirais moi-même ceci! spécifique mesurable atteignable orienté résultat!!! Gag!!! et anti-scientifique!!! évaluable sur la durée : Redondant avec mesurable! ICP : Indicateurs Clés de Performance IR : Impulsional Response GIS : Geographic Information System PIM : Passive Intermodulation Analyzer RA : Rural Area TF : transformée de Fourier ToA : time of Advance TU : Typical Urban Survey : enquête, sondage : Campagne de mesure UWB : Ultra Wide Band WSSUS : Wide Sense Stationary Uncorrelated Scattering Références constructeurs NAXOS Filiale de la RATP ou TELCITE page 19 / 21

20 Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - TEMS NEMO ACTIS Telcité et Naxos Immeuble Central IV, 6 ème étage 1, avenue Montaigne Noisy-Le-Grand Bertrand LENOIR - Directeur général ites/ascom-tems-tems-investigation/ on-de-sites/nemo-technologies-multi-cradle/ ix-analyzer/ Anritsu MW8209A MAPINFO ARCGIS -ARCVIEW Références Normes et Standards [45005] Technical Specification Group GSM/EDGE Radio Access Network; Radio transmission and reception 3GPP TS V1040 ( ) [OKUMURA] Y Okumura et al, Field strength and its variability in VHF and UHF land mobile page 20 / 21

21 Powered by TCPDF (wwwtcpdforg) Instruments de mesure ou d'optimisation Wireless GSM Par Jean-Paul Cipria - Sciences Appliquées - services, Review of the Electrical Communications Laboratory, 16, pp , 1968 [EMSLIE] A G Emslie, R L Lagace, and P F Strong Theory of the propagation of UHF radio waves in coal mine tunnels IEEE Transs on Antennas and Propag, Vol AP-23, No, pp , 1975 [NASR] Thèse Cours Radio [COULON] Canal de propagation Cours : Référence sur ce document et sur ce site : << Conclusions Jean-Paul Cipria 12/06/2012 jquery(document)ready(function() { if(posttabs_getcookie('posttabs_12403')) posttabs_show(posttabs_getcookie('posttabs_12403'),12403); }); Article écrit par Jean-Paul Cipria page 21 / 21

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Le concept cellulaire

Le concept cellulaire Le concept cellulaire X. Lagrange Télécom Bretagne 21 Mars 2014 X. Lagrange (Télécom Bretagne) Le concept cellulaire 21/03/14 1 / 57 Introduction : Objectif du cours Soit un opérateur qui dispose d une

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig 1/81 M1107 : Initiation à la mesure du signal T_MesSig Frédéric PAYAN IUT Nice Côte d Azur - Département R&T Université de Nice Sophia Antipolis frederic.payan@unice.fr 15 octobre 2014 2/81 Curriculum

Plus en détail

Le réseau sans fil "Wi - Fi" (Wireless Fidelity)

Le réseau sans fil Wi - Fi (Wireless Fidelity) Professionnel Page 282 à 291 Accessoires Page 294 TPE / Soho Page 292 à 293 Le réseau sans fil "Wi - Fi" (Wireless Fidelity) Le a été défini par le Groupe de travail WECA (Wireless Ethernet Compatibility

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Chapitre I La fonction transmission

Chapitre I La fonction transmission Chapitre I La fonction transmission 1. Terminologies 1.1 Mode guidé / non guidé Le signal est le vecteur de l information à transmettre. La transmission s effectue entre un émetteur et un récepteur reliés

Plus en détail

Plan du cours. Concepts Cellulaires et Paramètres Radio. Présentation du réseau cellulaire. Présentation du réseau cellulaire

Plan du cours. Concepts Cellulaires et Paramètres Radio. Présentation du réseau cellulaire. Présentation du réseau cellulaire Plan du cours Concepts Cellulaires et Paramètres Radio Philippe Godlewski Philippe Martins Marceau Coupechoux Cours largement inspiré de «Les concepts cellulaires», X. Lagrange, Ph. Godlewski, Fév. 1999

Plus en détail

Mesures d antennes en TNT

Mesures d antennes en TNT Mesures d antennes en TNT Ce TP s intéresse aux techniques liées à l installation d un équipement de réception de télévision numérique terrestre. Pour les aspects théoriques, on pourra utilement se référer

Plus en détail

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Christine TURCK 1 * et **, Christiane WEBER**, Dominique THOME*

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

Quelques points de traitement du signal

Quelques points de traitement du signal Quelques points de traitement du signal Introduction: de la mesure au traitement Source(s) BRUIT BRUIT Système d acquisition Amplitude (Pa) Temps (s) Amplitude (Pa) Mesure Opérations mathématiques appliquées

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9)

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 1 RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 (1997) L'Assemblée des

Plus en détail

Optimisation de réseaux mobiles - PMR; 2, 3, & 4G -

Optimisation de réseaux mobiles - PMR; 2, 3, & 4G - Optimisation de réseaux mobiles - PMR; 2, 3, & 4G - - Par l amélioration de la Qualité de Service (QoS) et la Qualité de l Expérience (QoE) pour une fluidification de votre trafic abonnés, sans ajout d

Plus en détail

Analyseur de réseaux radio R&S TSMU. Les interférences sources de brouillage fréquentes dans les réseaux radio

Analyseur de réseaux radio R&S TSMU. Les interférences sources de brouillage fréquentes dans les réseaux radio RADIOCOMS MOBILES Systèmes de mesure de couverture 44820/2 Fig. 1 Le R&S TSMU peut reconnaître et analyser automatiquement les interférences co-canal et canaux adjacents dans les réseaux GSM pendant une

Plus en détail

Analyse exhaustive et sans compromis des réseaux TETRA par le système de mesure Drive-Test

Analyse exhaustive et sans compromis des réseaux TETRA par le système de mesure Drive-Test Analyse exhaustive et sans compromis des réseaux TETRA par le système de mesure Drive-Test Le nouveau système de mesure Drive-Test réalise les mesures de couverture et de qualité de service des réseaux

Plus en détail

Perturbations provoquées par les téléphones mobiles

Perturbations provoquées par les téléphones mobiles 2014 Perturbations provoquées par les téléphones mobiles Witschi Electronic SA 08.05.2014 Perturbations provoquées par les téléphones mobiles Tous les appareils Witschi arborant le marquage CE satisfont

Plus en détail

Ondes Pulsées - Mise en évidence

Ondes Pulsées - Mise en évidence Ondes Pulsées - Mise en évidence Ce document, sans aucune prétention technique, est un essai de mise en évidence basique des ondes pulsées. Le but est de montrer les ondes pulsées typiques connues actuellement

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Guide cotations : Tsunami séries 8000

Guide cotations : Tsunami séries 8000 Guide cotations : Tsunami séries 8000 Novembre 2013 Nouveauté Tsunami 825 Le QB-825-LNK-50 (Page 6) et le MP-825-CPE-50 (Page 13) Très compact et robuste (Boitier IP67 en aluminium) Une présentation complète

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

MESURES D UN ENVIRONNEMENT RADIOELECTRIQUE AVEC UN RECEPTEUR CONVENTIONNEL ETALONNE

MESURES D UN ENVIRONNEMENT RADIOELECTRIQUE AVEC UN RECEPTEUR CONVENTIONNEL ETALONNE Jacques Mézan de Malartic / F2MM MESURES D UN ENVIRONNEMENT RADIOELECTRIQUE AVEC UN RECEPTEUR CONVENTIONNEL ETALONNE 1- Objectif des mesures (Page 1) 1-1 Critères de qualité radio 1-2 Principe des mesures

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Avant Propos : Le sujet comporte deux parties : une partie théorique, jalonnée de questions (dans les cadres), qui doit être préparée

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11. F. Nolot

Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11. F. Nolot Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11 F. Nolot 1 Les Réseaux sans fils : IEEE 802.11 Historique F. Nolot 2 Historique 1er norme publiée en 1997 Débit jusque 2 Mb/s En 1998, norme 802.11b, commercialement

Plus en détail

TV NUMERIQUE MOBILE : DU DVB-T AU DVB-H

TV NUMERIQUE MOBILE : DU DVB-T AU DVB-H 115189_TechnoN32 21/11/05 16:11 Page 56 56-57 : DU DVB-T AU DVB-H Gérard POUSSET, V.P. Marketing : Business Development chez DiBcom Grâce à ses circuits de traitement de signal spécifiques, DiBcom propose

Plus en détail

Travaux pratique (TP2) : simulation du canal radio sous ADS. Module FIP RT321 : Architectures des émetteurs-récepteurs radio

Travaux pratique (TP2) : simulation du canal radio sous ADS. Module FIP RT321 : Architectures des émetteurs-récepteurs radio Travaux pratique (TP2) : simulation du canal radio sous ADS Rédaction : F. Le Pennec Enseignant/Chercheur dpt. Micro-ondes Francois.LePennec@telecom-bretagne.eu Module FIP RT321 : Architectures des émetteurs-récepteurs

Plus en détail

Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable

Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable Approche expérimentale du rayonnement électromagnétique émis par un téléphone portable RÉSUMÉ U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E par Lycée Victor Hugo - 25000

Plus en détail

LECTEURS - RFID. RFID-tags

LECTEURS - RFID. RFID-tags LECTEURS - RFID RFID-tags Les fréquences propres à la RFID Classées en quatre groupes: 1.Les "basses fréquences" inférieures à 135 KHz: deux fréquences sont utilisées, le 125 KHz et le 134 KHz ; 2.Les

Plus en détail

Le signal GPS. Les horloges atomiques à bord des satellites GPS produisent une fréquence fondamentale f o = 10.23 Mhz

Le signal GPS. Les horloges atomiques à bord des satellites GPS produisent une fréquence fondamentale f o = 10.23 Mhz Le signal GPS Les horloges atomiques à bord des satellites GPS produisent une fréquence fondamentale f o = 10.23 Mhz Deux signaux en sont dérivés: L1 (fo x 154) = 1.57542 GHz, longueur d onde = 19.0 cm

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ

Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ Lexique des termes utilisés en télévision et sur les mesureurs de champ ANALYSE SPECTRALE : Méthode utilisée pour mettre en évidence les caractéristiques du signal. L'intérêt de cette analyse est donc

Plus en détail

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi Produits 2015-2016 GYROSCANFIELD Le Gyroscanfield permet de mesurer et de visualiser en 3D et en temps réel le rayonnement électromagnétique d un objet sous test de manière simple et rapide. Il est fabriqué

Plus en détail

BeSpoon et l homme Connecté

BeSpoon et l homme Connecté BeSpoon et l homme Connecté Paris 25 et 26 Mars BeSpoon est une société «Fabless» qui a développé en collaboration avec le CEA-Leti un composant IR-UWB (Impulse Radio Ultra Wide Band) dédié à la localisation

Plus en détail

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE Examen du Tronc Commun sous forme de QCM Janvier 2012 14 h à 16 h Les modalités de contrôle se dérouleront cette année sous forme

Plus en détail

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires I ) Ecrire l'expression analytique des signaux représentés sur les figures suivantes à l'aide de signaux particuliers. Dans le cas du signal y(t) trouver

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

Ingénierie et concept cellulaire

Ingénierie et concept cellulaire Chapitre 6 Ingénierie et concept cellulaire L ingénierie radioélectrique d un réseau est sans doute l une des tâches les plus importantes et les plus sensibles rencontrées lors du déploiement d un système

Plus en détail

La (les) mesure(s) GPS

La (les) mesure(s) GPS La (les) mesure(s) GPS I. Le principe de la mesure II. Equation de mesure GPS III. Combinaisons de mesures (ionosphère, horloges) IV. Doubles différences et corrélation des mesures V. Doubles différences

Plus en détail

Eléments affectant la précision du GPS RTK

Eléments affectant la précision du GPS RTK Eléments affectant la précision du GPS RTK Gilles Wautelet Unité de géomatique Formation continuée ARGELg Liège, le 18 avril 2013 Quelle est la précision de la technique GPS-RTK? Annoncée : Horizontal

Plus en détail

Compatibilité Électromagnétique

Compatibilité Électromagnétique Compatibilité Électromagnétique notions générales et applications à l électronique de puissance Ir. Stéphane COETS 18 mai 2005 Journée d étude en Électronique de Puissance 1 Plan de l exposé La Compatibilité

Plus en détail

Catalogue rf-access Répéteur TS-9200 Catalogue Solutions

Catalogue rf-access Répéteur TS-9200 Catalogue Solutions Répéteur TS-9200 Catalogue Solutions Polyvalent Amplification large bande Amplification sélective Réjection hors bande excellente Protection IP 55 Protection contre l humidité LOCAL Répéteur large bande

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

Mesures en réception télévision

Mesures en réception télévision 1. Télévision terrestre analogique Rappels En bande terrestre analogique pour une prise utilisateur le niveau doit être compris entre 57 et 74 dbµv Ces niveaux sont donnés pour un signal de grande qualité.

Plus en détail

LeCroy. Recherche de défauts sur circuits logiques à l aide d oscilloscopes numériques

LeCroy. Recherche de défauts sur circuits logiques à l aide d oscilloscopes numériques LeCroy Recherche de défauts sur circuits logiques à l aide d oscilloscopes numériques Avec la constante évolution industrielle, les ingénieurs d études doivent aujourd hui caractériser en permanence de

Plus en détail

Câble optique et connectique. Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures)

Câble optique et connectique. Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures) Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures) Câble optique et connectique Connection fibre à fibre ou connecteur à ferrule: Exemples de connecteurs

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 EMETTEUR ULB Architectures & circuits David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006 Introduction Emergence des applications de type LR-WPAN : Dispositif communicant

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R M.1177* TECHNIQUES À UTILISER POUR LA MESURE DES RAYONNEMENTS NON ESSENTIELS DES SYSTÈMES RADAR MARITIMES. (Question UIT-R 202/8)

RECOMMANDATION UIT-R M.1177* TECHNIQUES À UTILISER POUR LA MESURE DES RAYONNEMENTS NON ESSENTIELS DES SYSTÈMES RADAR MARITIMES. (Question UIT-R 202/8) Rec. UIT-R M.1177 1 RECOMMANDATION UIT-R M.1177* TECHNIQUES À UTILISER POUR LA MESURE DES RAYONNEMENTS NON ESSENTIELS DES SYSTÈMES RADAR MARITIMES (Question UIT-R 202/8) (1995) Rec. UIT-R M.1177 Résumé

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite?

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite? TD1 GENloc31e Étude du système de Gestion de flotte de véhicule par GSM et GPS Champ professionnel Électronique Industrielle Embarquée Activité F4 Organisation A4-2 S'informer et se documenter Compétence

Plus en détail

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 1 Les fibres optiques : caractéristiques et fabrication 2 Les composants optoélectroniques 3 Les amplificateurs optiques

Plus en détail

Les Solutions RTLS fondées sur le WiFi

Les Solutions RTLS fondées sur le WiFi Les Solutions RTLS fondées sur le WiFi État de l Art Pôle I-Trans, le 20 septembre 2007 1 Sommaire Objectifs La Technologie Les applications existantes Annexe : compatibilité avec les solutions RFID 2

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Cas des réseaux sans-fil : Wi-Fi

Cas des réseaux sans-fil : Wi-Fi Cas des réseaux sans-fil : Wi-Fi Origine & Terminologie Principe de fonctionnement Couverture Modes de communication Sécurité Origine et Terminologie Emergence de la norme IEEE 802.11 Première norme parue

Plus en détail

Journée SIG Rail Juin 2011. Analyse des environnements radio et GPS

Journée SIG Rail Juin 2011. Analyse des environnements radio et GPS Journée SIG Rail Juin 2011 Analyse des environnements radio et GPS Intervenant Olivier DERVYN, Responsable de l offre Machine to Machine OPEN olivier.dervyn@open-groupe.com Sylvie SALLAFRANQUE, Key Account

Plus en détail

Les fondements de la directive européenne : de la science à la réglementation pour la sécurité sanitaire.

Les fondements de la directive européenne : de la science à la réglementation pour la sécurité sanitaire. IMEP-LAHC Les fondements de la directive européenne : de la science à la réglementation pour la sécurité sanitaire. Anne Perrin Salon Microwave & RF- CNIT Paris la Défense Session 20 mars 2014 «Expositions

Plus en détail

Figure 1 : Représentation spectrale de la coexistence des deux services d après le TNRBF

Figure 1 : Représentation spectrale de la coexistence des deux services d après le TNRBF Commission Consultative de la Compatibilité Electromagnétique Novembre 2013 Rapport sur la coexistence entre les stations des services fixes opérant dans la bande 23 GHz et les stations du site de radioastronomie

Plus en détail

Qu est-ce que c est? La notion de localisation

Qu est-ce que c est? La notion de localisation Qu est-ce que c est? La notion de localisation est floue Adaptation à la langue locale (peut se révéler non triviale!) Internet est indépendant (potentiellement) de la localisation Le réseau téléphonique

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

Console de supervision en temps réel du réseau de capteurs sans fil Beanair

Console de supervision en temps réel du réseau de capteurs sans fil Beanair Console de supervision en temps réel du réseau de capteurs sans fil Beanair Véritable console de supervision temps réel, le BeanScape permet de modéliser, de visualiser et d administrer en temps réel le

Plus en détail

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 11 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Utilisation de l oscilloscope à mémoire numérique I. Introduction Avec un oscilloscope numérique, le signal étudié

Plus en détail

8563A. SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE

8563A. SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE 8563A SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE Agenda Vue d ensemble: Qu est ce que l analyse spectrale? Que fait-on comme mesures? Theorie de l Operation: Le hardware de l analyseur de

Plus en détail

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs LabVIEW et l automatisation de mesures de circuits intégrés RF pour applications automobiles Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs Page 1 Plan de la présentation Introduction Circuits intégrés RF

Plus en détail

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier :

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier : SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION Contenu du dossier : 1. PRESENTATION DU SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO....1 1.1. DESCRIPTION DU FABRICANT....1

Plus en détail

Du 11 au 22 Juin 2012 Tunis (Tunisie)

Du 11 au 22 Juin 2012 Tunis (Tunisie) SEMINAIRE«SUIVI DE LA QUALITE, PLANIFICATION, OPTIMISATION, DES RESEAUX GSM / GPRS ET PRATIQUE DES DRIVE TESTS» POUR LES REGULATEURS DE RESEAUX TELECOMMUNICATIONS Du 11 au 22 Juin 2012 Tunis (Tunisie)

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

La Détection Géoréférencée des réseaux enterrés ou «Géodétection» Loriane ROUSSEL, Toposcan

La Détection Géoréférencée des réseaux enterrés ou «Géodétection» Loriane ROUSSEL, Toposcan La Détection Géoréférencée des réseaux enterrés ou «Géodétection» Loriane ROUSSEL, Toposcan - Généralités Deux spécialités se distinguent : - La détection pour les Investigations Complémentaires - La valorisation

Plus en détail

Compression et Transmission des Signaux. Samson LASAULCE Laboratoire des Signaux et Systèmes, Gif/Yvette

Compression et Transmission des Signaux. Samson LASAULCE Laboratoire des Signaux et Systèmes, Gif/Yvette Compression et Transmission des Signaux Samson LASAULCE Laboratoire des Signaux et Systèmes, Gif/Yvette 1 De Shannon à Mac Donalds Mac Donalds 1955 Claude Elwood Shannon 1916 2001 Monsieur X 1951 2 Où

Plus en détail

Interception des signaux issus de communications MIMO

Interception des signaux issus de communications MIMO Interception des signaux issus de communications MIMO par Vincent Choqueuse Laboratoire E 3 I 2, EA 3876, ENSIETA Laboratoire LabSTICC, UMR CNRS 3192, UBO 26 novembre 2008 Interception des signaux issus

Plus en détail

RADAR DOPPLER HYPERFREQUENCES POUR DETECTION DE VITESSE

RADAR DOPPLER HYPERFREQUENCES POUR DETECTION DE VITESSE RADAR DOPPLER HYPERFREQUENCES POUR DETECTION DE VITESSE Fabien Ferrero (1), Cyril Luxey (2), Gregory Sauder (1), Philippe Lorenzini (1), Gilles Jacquemod (1) (1) Ecole Polytechnique Universitaire l Université

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction DNS Sujet Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3 Réfraction I. Préliminaires 1. Rappeler la valeur et l'unité de la perméabilité magnétique du vide µ 0. Donner

Plus en détail

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi Produits 2014-2015 GYROSCANFIELD PRÉSENTATION Le Gyroscanfield permet de mesurer et de visualiser en 3D et en temps réel le rayonnement électromagnétique d un objet sous test de manière simple et rapide.

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale David BONACCI Institut National Polytechnique de Toulouse (INP) École Nationale Supérieure d Électrotechnique, d Électronique, d Informatique,

Plus en détail

4. Les réseaux locaux

4. Les réseaux locaux 4. Les réseaux locaux 4.1 Types des réseaux 4.2 Modèle en couches et réseaux locaux 4.3 Topologie et câblage 4.4 Méthodes d accès au médium CSMA/CD Anneau à jeton Caractéristiques «Réseau» Réseau : ensemble

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

Une fréquence peut-elle être instantanée?

Une fréquence peut-elle être instantanée? Fréquence? Variable? Instantané vs. local? Conclure? Une fréquence peut-elle être instantanée? Patrick Flandrin CNRS & École Normale Supérieure de Lyon, France Produire le temps, IRCAM, Paris, juin 2012

Plus en détail

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications

Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications Les codes Pseudo-Aléatoires et leurs applications A) Les codes Pseudo-Aléaoires B) Les Applications : I. Etalement de spectre, II. Cryptage et chiffrement III. Brouillage numérique A) Les codes Pseudo-aléatoires

Plus en détail

Les réseaux de seconde

Les réseaux de seconde Introduction aux Télécommunications Aspects physiques et architecturaux des réseaux de télécommunication, notamment de téléphonie Pierre Parrend, 2005 Les réseaux de seconde génération Pourquoi? Le succès

Plus en détail

ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE

ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE ETUDE PROBABILISTE DE L ENVIRONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE GENERE DANS UN VEHICULE AUTOMOBILE Fatou DIOUF * - Sébastien LALLECHERE* - Françoise PALADIAN * - Marco KLINGLER***- Michel FOGLI ** (*) LASMEA,

Plus en détail

CPE Nanur-Hainaut 2009 Rudi Réz

CPE Nanur-Hainaut 2009 Rudi Réz Le Wi-Fi CPE Nanur-Hainaut 2009 Rudi Réz INTRODUCTION Wi-Fi = Wireless Fidelity 1997 : Prémices du Wi-Fi Premier prototypes de communication réseau 1999 : Le WECA propose le standard du Wi-Fi - adopté

Plus en détail

Réseaux : Wi-Fi Sommaire. 1. Introduction. 2. Modes de fonctionnement. 3. Le médium. 4. La loi. 5. Sécurité

Réseaux : Wi-Fi Sommaire. 1. Introduction. 2. Modes de fonctionnement. 3. Le médium. 4. La loi. 5. Sécurité Réseau Wi-Fi Sommaire 1. Introduction 2. Modes de fonctionnement 3. Le médium 4. La loi 5. Sécurité 2 Introduction Le terme Wi-Fi suggère la contraction de Wireless Fidelity, par analogie au terme Hi-Fi.

Plus en détail

Analyseurs de spectre portables de la prochaine génération R&S FSH4 / FSH8

Analyseurs de spectre portables de la prochaine génération R&S FSH4 / FSH8 Analyseurs de spectre portables de la prochaine génération R&S FSH4 / FSH8 Fig. 1 Le nouvel analyseur de spectre portable R&S FSH8 en action dans une station de base de radiocommunication mobile. 30 La

Plus en détail

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Terminale S Propriétés des ondes TP De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Objectifs : Mettre en oeuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse

Plus en détail

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation M.LOUYS, Traitement d images et problèmes inverses Master Astrophysique, Observatoire de Strasbourg, 2013 Propriétés générales d une image

Plus en détail

Filtres passe-bas. On utilise les filtres passe-bas pour réduire l amplitude des composantes de fréquences supérieures à la celle de la coupure.

Filtres passe-bas. On utilise les filtres passe-bas pour réduire l amplitude des composantes de fréquences supérieures à la celle de la coupure. Filtres passe-bas Ce court document expose les principes des filtres passe-bas, leurs caractéristiques en fréquence et leurs principales topologies. Les éléments de contenu sont : Définition du filtre

Plus en détail

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE Exercice en classe EXERCICE 1 : La fibre à gradient d indice On considère la propagation d une onde électromagnétique dans un milieu diélectrique

Plus en détail

ETUDE REALISEE A LA DEMANDE DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. W. PIRARD, Ingénieur Civil en Electronique, Chef de la Section Electronique Appliquée.

ETUDE REALISEE A LA DEMANDE DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. W. PIRARD, Ingénieur Civil en Electronique, Chef de la Section Electronique Appliquée. ETUDE DES RISQUES LIES A L EXPOSITION AUX CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES RAYONNES PAR LES FAISCEAUX HERTZIENS UTILISES PAR LES OPERATEURS DE TELEPHONIE MOBILE ETUDE REALISEE A LA DEMANDE DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE

Plus en détail

PROTOCOLE DE MESURE DOCUMENTATION DE REFERENCE : ANFR/DR 15-3.1

PROTOCOLE DE MESURE DOCUMENTATION DE REFERENCE : ANFR/DR 15-3.1 PROTOCOLE DE MESURE Visant à vérifier sur site pour les stations émettrices fixes, le respect des limitations, en termes de niveaux de référence, de l exposition du public aux champs électromagnétiques

Plus en détail