LES NUAGES Un peu nébuleux?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES NUAGES Un peu nébuleux?"

Transcription

1 LES NUAGES Un peu nébuleux? Pour voler et recharger ses batteries de manière optimale, Solar Impulse doit jouir d un bon ensoleillement. Le givre en haute altitude ou le passage dans un cumulonimbus pourrait lui être fatal. Tant l équipe météo que les pilotes doivent connaître et prévoir ces facteurs pour éviter les dangers. Alors en route pour cette fiche dans laquelle tu pourras, pour une fois, être dans les nuages avec l approbation de ton prof! Projet : EPFL dgeo Solar Impulse Rédaction : Marie-Noëlle Kaempf Graphisme : Anne-Sylvie Borter, Repro Centre d impression EPFL Suivi de projet : Yolande Berga 1/14

2 CUMULUS, STRATUS OU CUMULONIMBUS? Si tu prends la peine de regarder les nuages, tu seras sans doute émerveillé par la richesse de leurs formes, de leurs transformations et des jeux de lumière que tu peux observer. Si, depuis longtemps, les hommes ont compris en observant la formation de la brume qu il s agit de la condensation de l eau, il a fallu attendre le 19 ème siècle pour qu une approche plus scientifique mette de l ordre dans ce domaine complexe et poétique! Luke Howard ( ), le «parrain des nuages», propose un système de classification qui compte trois familles principales : les cumulus, les stratus et les cirrus. Sa nomenclature a du succès car elle peut s appliquer aux nuages du monde entier. Faite en latin, elle traverse ainsi les barrières des langues. D autres s y étaient essayés avant lui, mais en A partir de ce jour j n ai plus baissé les yeux J ai consacré mon temps à contempler les cieux A regarder passer les nues A guetter les stratus, à lorgner les nimbus A faire les yeux doux aux moindres cumulus Mais elle n est pas revenue Extrait de la chanson «L orage» de Brassens vain. Ce qui fait la force de son système, c est qu il met en évidence la transformation des nuages. En effet, un nuage évolue et d un cumulus peut naître un stratocumulus par exemple. Les nuages sont donc classés selon leur forme, mais aussi selon l altitude à laquelle se situe leur base. On peut les classer en dix genres fondamentaux m Élevé m Cumulonimbus Cirrocumulus Cirrostratus Cirrus Moyen Altocumulus Altostratus m Stratocumulus Nimbostratus Bas Cumulus Stratus Valentin de Bruyn (CC-BY-SA) Les nuages élevés portent le préfixe cirro- ou se nomment cirrus. Les nuages de moyenne altitude contiennent, eux, le préfixe alto. Les nuages bas sont nommés brouillards lorsqu ils sont au contact du sol. Les nuages à développement vertical (cumulonimbus) traversent tous les étages car ils peuvent compter plusieurs milliers de mètres d épaisseur! Les stratus sont des nuages en couches. Les cirrus présentent un aspect fibreux alors que les cumulus sont bourgeonnants. 2/14 LES NUAGES

3 LA FORMATION DES NUAGES Mais comment les nuages se forment-ils? L air contient de la vapeur d eau. En fonction de la pression et de la température, il peut en contenir une plus ou moins grande quantité sans qu elle ne se condense. Le point de rosée de l air est la température à laquelle il faut refroidir un volume d air, à pression et humidité constantes, pour qu il devienne saturé en vapeur d eau. La condensation survient lorsque le point de rosée est atteint et que des sites de condensation sont disponibles. C est-à-dire que les molécules d eau sous forme de vapeur vont d autant mieux se regrouper pour passer en phase liquide ou solide s il y a des poussières, des impuretés ou des microgouttelettes disponibles. C est ce phénomène qui crée les nuages, la brume, la rosée, la pluie, la grêle ou la neige. Si l air chargé d humidité voit sa température diminuer fortement, la vapeur qu il contient se condense, faisant apparaître un nuage. Ces conditions sont le plus souvent rassemblées dans l une des trois configurations suivantes : Par convection. Grâce à la force d Archimède, l air chaud et humide monte en altitude où il fait plus frais. Par soulèvement orographique (nuages de barrage). L air humide est entraîné par les vents en haut des flancs d un massif montagneux. Convection T 1 T 2 > T 1 Versant au vent Versant sous le vent Soulèvement orographique Par soulèvement frontal. Lorsqu un front chaud arrive dans une zone d air froid, l air chaud s élève par-dessus la masse froide. L air s élève lentement, formant tout d abord des cirrus, puis des nuages de plus en plus épais de moyenne altitude, pour finir avec des stratus de basse altitude. Ces nuages se déchargeront sous forme de pluie. Cette situation peut durer 24 heures. Si, au contraire, c est un front froid qui arrive dans une zone d air chaud, ce dernier est rapidement soulevé entraînant des courants de convection beaucoup plus violents. C est dans ces conditions que les cumulonimbus se créent et que des orages se forment le long du front. Une basse pression est engendrée, qui entretiendra les vents. FRONT CHAUD FRONT FROID air froid postérieur air chaud air chaud air froid antérieur Soulèvement frontal LES NUAGES 3/14

4 Collectionne les nuages! D ici la fin de l année scolaire, avec tes camarades de classe, arriveras-tu à prendre une photo d un spécimen appartenant à chacun des groupes de nuages? Solar Impulse est un prototype construit aux limites de ce qu offre de mieux la technologie. Sa structure a été optimisée pour pouvoir voler jour et nuit à la seule énergie du Soleil. L avion est conçu pour voler dans des conditions bien particulières et il faut s assurer qu il ne rencontre pas des vents trop violents ou des précipitations qui endommageraient la structure de l appareil. Les conditions limites de vol sont : Jusqu à 10 nœuds de vent de face Jusqu à 5 nœuds de vent de travers Il faut tout particulièrement faire attention aux vents cisaillants (des vents verticaux qui se développent sous les cumulus), qui causeraient des efforts sur les ailes pouvant endommager l avion. Chaque mission est préparée en fonction de prévisions météorologiques très détaillées pour s assurer que le vol se déroulera dans de bonnes conditions. 4/14 LES NUAGES

5 Quiz Identifie sur ces photos de quel type de nuages il s agit. A B C D E F G H LES NUAGES 5/14

6 LE CUMULONIMBUS, L ENNEMI JURÉ DE L AVIATEUR! Les pilotes craignent les cumulonimbus ; d autant plus ceux d un avion alliant une grande envergure à la légèreté comme Solar Impulse. Ce sont les nuages des orages et des tempêtes violentes. Le cumulonimbus est à développement vertical. Sa base se situe en général à basse altitude et son sommet peut se développer jusqu à une hauteur de m à m, atteignant la stratosphère! Il se forme avec les grands courants de convection. Lorsque le sol a accumulé beaucoup de chaleur grâce au rayonnement du Soleil, il réchauffe l air. L air chauffé au contact du sol, dont la densité est inférieure à celle de l air de basse altitude, s élève, créant des courants de convection. Ce mouvement peut être accentué par la rencontre d un relief montagneux. Avec l altitude, cet air se refroidit et l humidité se Versageek (CC-BY-SA) condense. Cette condensation libère de la chaleur. Cette dernière est récupérée par l air saturé dont la température reste alors plus élevée que l air environnant, créant ainsi une aspiration qui renforce les courants de convection. Ces vents ascendants peuvent atteindre une vitesse de 140 km/h. A la fin de sa formation, le sommet du cumulonimbus ressemble à une enclume, car il atteint la stratosphère où commence l inversion de température. Sur un petit nuage... Observe attentivement les nuages ces prochains jours. Tu remarqueras que, si les sommets de ceux-ci peuvent être bourgeonnants ou échevelés, ils sont très réguliers à leurs bases. En effet, celles-ci sont toutes à la même altitude. Plus on monte en altitude, plus l air se refroidit. On arrive à un moment où la température devient inférieure au point de rosée. La vapeur se condense et donne naissance aux nuages A ton avis, pourquoi la limite supérieure de la «mer de brouillard» (stratus) sur la photo cicontre est-elle aussi nette? 6/14 LES NUAGES

7 LES HYDROMÉTÉORES Hydrométéore est le nom générique qui recouvre l ensemble des particules composées d eau se trouvant dans l atmosphère. Nous avons vu que la vapeur d eau en excès dans un nuage se condense. Les gouttelettes qu elle forme sont microscopiques, elles mesurent un dixième de mm. Elles sont si légères qu un faible courant ascendant les maintient dans les airs. Lorsque leur nombre devient suffisant, le nuage devient visible. Dans un cumulonimbus où règnent de forts courants convectifs, les gouttelettes gèlent et grossissent au fur et à mesure de leur ascension dans le nuage. On obtient alors des grêlons dont la taille peut dépasser 5 mm de diamètre. Lorsque leur poids ne peut plus être compensé par la force du courant ascensionnel, les grêlons tombent dans un orage de grêle. Les cristaux de glace se forment également dans les nuages. Il faut que le nuage contienne de l eau en surfusion, ce qui est le cas lorsque la température de l eau descend doucement en-dessous de 0 C sans que cette dernière ne se solidifie. Les poussières en suspension dans l air servent de noyau de condensation. Les molécules d eau s y fixent pour cristalliser. Lorsque les cristaux commencent leur chute, ils vont s agglomérer pour former des flocons ou même fondre partiellement selon la température de l air qu ils traversent. Si l air au sol est froid et sec, de magnifiques cristaux individuels parviennent parfois jusqu à nous! La neige, tout comme la pluie, se forme généralement dans les altostratus ou les nimbostratus. Lorsque le temps est humide et que la température est inférieure à 0 C, l eau cristallise, non seulement sur les poussières pour former des cristaux, mais aussi contre les objets. On parle alors de givre. De même qu un conducteur doit gratter sa voiture le matin, il faut dégivrer les avions. Le problème particulier des avions est que, s ils passent dans un endroit où il y a de l eau en surfusion, les gouttelettes vont former des couches de glace sur les ailes. En plus d alourdir l avion, la glace va modifier la forme des ailes et en réduire la portance. Si les avions sont équipés d un système de dégivrage, ce n est pas le cas de Solar Impulse. Il faut donc qu il évite à tout prix de se trouver dans de pareilles conditions! Il est intéressant aussi de relever que, lorsque Solar Impulse descend durant la nuit pendant son cycle de vol, il pourrait très bien couper les moteurs et planer. Or ce n est pas le cas, même si cela engendre une faible consommation de l énergie stockée dans les batteries. Les moteurs continuent de tourner pour éviter que, sous l effet du givre et du froid, les moteurs ne puissent plus repartir au matin. Ce régime réduit permet de garantir le bon fonctionnement du système dans cet air glacial. LES NUAGES 7/14

8 LA FOUDRE Lors d un orage, les fortes précipitations, les vents violents ou la grêle peuvent être dangereux pour un avion. Un autre phénomène peut mettre l avion dans une situation critique : les charges électriques qui s accumulent dans les nuages. La forte tension qui s établit entre le nuage et la Terre crée un champ électrique tel qu il parvient à ioniser l air et à le rendre conducteur. Ce champ est d autant plus intense qu il est à l extrémité d une pointe. L air s ionise sous l effet de la grande différence de potentiel. a) Le canal conducteur ainsi formé (traceur) cherche son chemin là où l air est le meilleur conducteur. b) En regard de la charge négative de la base du nuage, les électrons du sol sont repoussés. La Terre présente une portion chargée positivement. c) Des traceurs ascendants se forment également, en particulier à partir des objets effilés. d) Lorsque deux traceurs se rencontrent, le circuit est fermé et le nuage peut se décharger. e) Il peut y avoir plusieurs décharges successives qui permettent aux différentes zones du nuage et du sol de se neutraliser l une l autre. Traceur a) b) Point de rencontre Arc en retour Traceurs ascendants c) d) e) 8/14 LES NUAGES

9 Les éclairs ne démarrent pas tous avec un traceur négatif qui se dirige en direction du sol, même si les éclairs nuage Terre sont les plus fréquents. Parfois les charges sont inversées ou l éclair est ascendant. Les éclairs les plus abondants sont inter-nuageux ou intra-nuageux. Ils s établissent entre les zones des nuages de différentes polarités. Même si l on ne voit pas leurs décharges, elles illuminent les nuages. Le flash éblouissant de la foudre (éclair) provient de l air ionisé dont la température peut atteindre plus de C selon la décharge, soit plus que la température de surface du Soleil. Le son, lui, provient de l air qui se dilate soudain sous l effet de la chaleur, créant une vibration que nos oreilles perçoivent comme un bruit gigantesque (tonnerre). Que faire en cas de foudre? Eviter avant tout de créer un effet de pointe en se tenant debout à découvert dans un espace dégagé. Un parapluie métallique accroît le danger. On ne se tiendra pas non plus sous un arbre, pour éviter de proposer un meilleur conducteur que le tronc et pour ne pas être assommé par l arbre s il est foudroyé. Voici un site contenant plus de renseignements sur les mesures de sécurité à prendre en cas d orage : Association Protection Foudre, Les 20 recommandations en cas d orage Une voiture dont la structure est métallique offre un très bon abri contre la foudre. Elle forme une cage de Faraday. C est aussi le cas d un avion. Les avions se font quand même foudroyer en moyenne une fois toutes les heures de vol. Dans ce cas, le courant électrique ne circule que dans les parois métalliques et les occupants de l avion sont protégés. Par contre, le champ magnétique qui en résulte peut, lui, dérégler ou endommager les appareils de l avion. C est pour cette raison qu ils sont protégés et qu il existe des systèmes de secours pour prendre le relais. C est un motif de plus pour que Solar Impulse, dont la structure est constituée du moins de métal possible, évite à tout prix les zones de turbulences où il pourrait y avoir des orages! LES NUAGES 9/14

10 ET TOUT CELA EN CHIFFRES Exercice 1 Le son et la lumière se propagent dans l air à des vitesses différentes. On voit en premier l événement, puis on en entend le son. Plus l écart entre les deux informations est grand, plus l événement est éloigné. Pour estimer la distance d un orage, on a l habitude de compter le nombre de secondes qui séparent l éclair du tonnerre. On évalue la distance à 1 km pour 3 secondes de décalage. a) J ai compté 8 secondes entre l éclair et le tonnerre. Calcule à quelle distance je me trouve de l orage. b) Si l orage est à 7 km de moi, quel intervalle de temps puis-je mesurer? Exercice 2 Voici quelques photos de cristaux de neige de Wilson Bentley ( ), le premier photographe connu de flocons de neige. Quel est le point commun de ces cristaux? Exercice 3 Quelles isométries peux-tu identifier sur les flocons de neige. Sont-elles communes à chaque flocon? 10/14 LES NUAGES

11 Exercice 4 Voici une portion de flocon. À toi de le compléter! Fais de même sur ce dessin : Et sans les lignes de support! centre LES NUAGES 11/14

12 La combustion du carburant dans les réacteurs d un avion produit principalement du CO 2 (gaz carbonique) et de la vapeur d eau. En sortant des réacteurs brûlants pour rejoindre l air glacial qui règne en haute altitude, la vapeur se condense immédiatement, pour former selon les cas des gouttelettes, voire des cristaux de glace. Si l air est sec, les traînées se résorbent rapidement, ce qui n est pas le cas lorsque l air est déjà proche de la saturation. Exercice 5 Voici un graphique qui représente le taux d humidité de l air en fonction de la température. humidité relative 100% 80% 60% 40% 90% 70% 50% 30 g point de rosée 30% 25 g 20 g 20% 15 g 10 g 10% 5 g humidité absolue, en grammes d eau par kilogramme d air sec 30 g -10 C 0 C 10 C 20 C 30 C 40 C 50 C température de l air, en degrés Celsius 0 g Lorsque l humidité relative est de 100 %, l air contient le maximum de vapeur d eau qu il peut absorber sans qu elle ne se condense. 12/14 LES NUAGES

13 a) Combien de grammes d eau sont-ils contenus dans 5 kg d air lorsqu il fait 30 C et une humidité relative de 30 %? b) A quelle température un kilogramme d air peut-il contenir au maximum 15 g d eau? c) Si tu as eu l occasion de voyager, tu auras constaté que les pays ont des climats très différents. Les pays au climat tropical, par exemple, peuvent avoir des étés d une moiteur éprouvante. L humidité dans ces cas-là dépasse 95 %. Océan Glacial Arctique Océan Pacifique Océan Atlantique Océan Pacifique Océan Indien Équatorial Tropical Mousson Méditerranéen Océanique Chinois Aride Continental Montagnard Polaire Au contraire, dans certaines régions plus arides, l humidité relative peut descendre en-dessous de 20 % en journée, comme dans le Sahara. L humidité la plus indiquée pour notre organisme se situe aux environs de 50 %. On conseille de ne pas dépasser 60 % dans les habitations, pour éviter les problèmes de moisissures. Combien de grammes sont-ils contenus par kg d air en Malaisie si l humidité relative est de 95 % et qu il fait 30 C en soirée? Pendant la journée, j ai mesuré une humidité absolue de 9 grammes d eau par kg d air sec dans mon appartement où il faisait 25 C. Quelle était l humidité relative à ce moment-là? Si la température baissait brutalement pendant la nuit, à partir de quelle température aurais-je des problèmes de condensation? d) On estime que la température diminue de 1 C (cette valeur dépend de l humidité de l air) lorsque l altitude augmente de 100 m. Si l humidité relative est de 70 % et qu on mesure une température de 15 C au sol, à quelle hauteur au-dessus du sol un stratus va-t-il se former? LES NUAGES 13/14

14 POUR ALLER PLUS LOIN Exercice 6 Reprenons l évaluation de la distance à laquelle la foudre tombe. On fait l approximation qu un décalage de 3 secondes entre l éclair et le tonnerre implique que la foudre est tombée à 1 km. Comment trouve-t-on cette valeur? Sachant que la vitesse du son est de 340 m/s et celle de la lumière de m/s, calcule la distance qui sépare un observateur de la foudre s il mesure un décalage d exactement trois secondes. Exercice 7 J ai pris une douche. De la buée se forme sur le miroir de la salle de bain. Il fait 25 C dans la pièce. Quelle est la masse d eau maximale de vapeur contenue dans la pièce? Les dimensions de la salle de bain sont de 2,5 3 2,5 m. À 25 C, la masse volumique de l air est de 1,17 kg/m 3. ACTIVITÉ RÉCRÉATIVE Réalise un flocon de neige en découpant une feuille de papier que tu auras préalablement pliée. 14/14 LES NUAGES

L «AIR HUMIDE» Requiert la lecture préalable des fiches : L'atmosphère : pression, température, structure verticale, composition de l'air.

L «AIR HUMIDE» Requiert la lecture préalable des fiches : L'atmosphère : pression, température, structure verticale, composition de l'air. L «AIR HUMIDE» Requiert la lecture préalable des fiches : L'atmosphère : pression, température, structure verticale, composition de l'air Les nuages I L air humide et la notion de pression partielle de

Plus en détail

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel

Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Cours Météo, Club Alpin Suisse, Section de Neuchâtel Liens utiles pour les prévisions météorologiques http://meteo.chamonix.org/ 0900 55 21 65 (Haute Savoie) 0900 55 21 68 (Alpes romandes) Par SMS au numéro

Plus en détail

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM

METEOROLOGIE. Aéroclub Besançon La Vèze. Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1. F-SO au FL65 over LFQM METEOROLOGIE Aéroclub Besançon La Vèze F-SO au FL65 over LFQM Cours MTO - Ivan TORREADRADO 1 L air L atmosphère terrestre L humidité La stabilité, l instabilité La convection/l advection Les masses d air

Plus en détail

METEOROLOGIE CAEA 1990

METEOROLOGIE CAEA 1990 METEOROLOGIE CAEA 1990 1) Les météorologistes mesurent et prévoient le vent en attitude à des niveaux exprimés en pressions atmosphériques. Entre le niveau de la mer et 6000 m d'altitude, quels sont les

Plus en détail

La Photographie Principes G.Loichot

La Photographie Principes G.Loichot La Photographie Principes G.Loichot Introduction La principale chose à laquelle il faut penser en photographie, c est à la lumière. C est elle qui traverse l objectif et qui vient «s écraser» sur le capteur

Plus en détail

Les stalactites de glace fondent sous la chaleur du soleil. Pourquoi la glace fond-elle? Une canette ci!eau a été oubliée au congélateur. Pourquoi le métal s est-il déchiré? Par les froids matins d'automne,

Plus en détail

Chimie cinquième - 2015/2016 Chapitre chimie 5.2 : L eau

Chimie cinquième - 2015/2016 Chapitre chimie 5.2 : L eau Chapitre Chimie 5.2 : L eau 1. Quels sont les états physiques de la matière? 2. Sous quel état est l eau des nuages? 3. A quoi ressemble la vapeur d eau? 4. Avec quoi mesure-t-on la température? 5. Quelle

Plus en détail

Sujet 3 - Formation des nuages

Sujet 3 - Formation des nuages Sujet 3 - Formation des nuages 1 - Qu'est-ce un nuage?... 1 2 - Changements de phase... 1 3 - Relations quantitatives de définition de l humidité de l air... 3 4 - Causes de refroidissement... 8 5 - Les

Plus en détail

Quels sont les différents états de l eau?

Quels sont les différents états de l eau? La matière Quels sont les différents états de l eau? Sur ton cahier, réponds à cette question : quels sont les différents états de l eau? Observe ces photos. Sur ton cahier, classe ces photos en deux catégories.

Plus en détail

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces PARtiE 3 Manuel unique, p. 216 ( Manuel de physique, p. 102) Notion de champ séquence 1 Le programme notions et contenus Exemples de champs scalaires et vectoriels : pression, température, vitesse dans

Plus en détail

Notes du Monastère. Comment faire l ascension? Que verrait-il lors de l ascension? Que ressentirait-il? Comment en revenir?

Notes du Monastère. Comment faire l ascension? Que verrait-il lors de l ascension? Que ressentirait-il? Comment en revenir? Nom : gr : Notes du Monastère L image du bas illustre très bien ce que cherchait à découvrir Frère Bennig. À cette époque, on voyait le ciel comme une voûte sur laquelle le soleil, les étoiles et les planètes

Plus en détail

Thermique des bâtiments Généralités

Thermique des bâtiments Généralités Thermique des bâtiments Généralités Si initialement, l étude du bilan thermique des bâtiments est effectuée afin d économiser les combustibles de chauffage (fuel, gaz, charbon ou électricité), elle est

Plus en détail

1 Quel est le principe d une centrale thermique?

1 Quel est le principe d une centrale thermique? Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) Séance 9 Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) (correspond au chapitre 10 du

Plus en détail

Tours solaires : une alternative énergétique

Tours solaires : une alternative énergétique Tours solaires : une alternative énergétique Ah que c est beau ces oiseaux qui volent sans un battement d aile, spiralant avec grâce dans l azur, imités par les planeurs et autres objets ailés sans moteur.

Plus en détail

Doc 3 transferts thermiques

Doc 3 transferts thermiques Activité Documentaire Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Doc 1 Du microscopique au macroscopique La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique.

Plus en détail

NOM : GR. : CHAPITRE 2 (SUITE)

NOM : GR. : CHAPITRE 2 (SUITE) NOM : GR. : CHAPITRE 2 (SUITE) SECTIONS 3 ET 4 La fonction linéaire La fonction affine La fonction inverse Sujet : 52 Activité d exploration sur les fonctions PARTIE 1 On mesure l allongement d un ressort

Plus en détail

Livret 5 PROPORTIONNALITE

Livret 5 PROPORTIONNALITE Livret 5 PROPORTIONNALITE EVALUATION DIAGNOSTIQUE PROPORTIONNALITE DP1 : utiliser une échelle, trouver un coefficient de proportionnalité DP2 : vérifier la proportionnalité, trouver le coefficient de proportionnalité

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Branche-toi sécurité!

Branche-toi sécurité! Branche-toi sécurité! Nom : Prénom : Classe : produire l électricité Pour produire de l électricité, on peut utiliser une pile et ainsi éclairer une ampoule électrique. Dans une batterie, on peut stocker

Plus en détail

Doc 1. Respiration. Si la Terre était une pomme, à quelle partie du fruit pourrais-tu comparer l atmosphère?

Doc 1. Respiration. Si la Terre était une pomme, à quelle partie du fruit pourrais-tu comparer l atmosphère? Fiche élève Activité 1 : foire aux questions Quel est, parmi les exemples ci-dessous, le transport qui pollue le moins en tenant compte du nombre de passagers transportés? (train avion vélo voiture bus)

Plus en détail

PRÉPARATION D UNE RANDONNÉE PÉDESTRE

PRÉPARATION D UNE RANDONNÉE PÉDESTRE Check-List du Carnet de Voyages Chris2neuX PRÉPARATION D UNE RANDONNÉE PÉDESTRE I. Appréciation des possibilités humaines II. Etude du terrain III. Etude prévisions météorologiques IV. Etude du terrain

Plus en détail

Transfert d humidité, migration de la vapeur d eau

Transfert d humidité, migration de la vapeur d eau Transfert d humidité, migration de la vapeur d eau 1)L air avec le diagramme de Mollier. 2)Le point de rosée. 3)La valeur Sd. 4)Etude d une paroi verticale avec le diagramme de Glaser Juillet 2013 Le diagramme

Plus en détail

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Ce guide est une introduction à l isolation thermique du bâtiment. Il permet de saisir les principales notions techniques entourant

Plus en détail

a. Essaie de schématiser ce que tu vois, puis fais-en la description sur ton cahier de sciences.

a. Essaie de schématiser ce que tu vois, puis fais-en la description sur ton cahier de sciences. 4 5 6 7 8 9 Le ciel et la terre : la durée du jour, de la nuit, le calendrier, la lune QUE SAIS-TU? Sur ton cahier de sciences, essaie de répondre par VRAI ou FAUX aux phrases ou expressions qui suivent.

Plus en détail

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE BILANS THERMIQUES La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique: L approche microscopique décrit le comportement individuel

Plus en détail

Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3)

Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3) Exposition VOLCANS du 25 octobre 2007 au 21 avril 2008 Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3) Ce livret est destiné à garder une trace écrite de la visite de l exposition, mais aussi

Plus en détail

RÉFRIGÉRATEUR CONGÉLATEUR PORTABLE

RÉFRIGÉRATEUR CONGÉLATEUR PORTABLE RÉFRIGÉRATEUR CONGÉLATEUR PORTABLE www.frigorie-france.com 12V/24/220V MANUEL D UTILISATION 1 Cet Appareil ne peut être utilisé qu à l intérieur avec l une des sources d énergie suivantes: Cet Appareil

Plus en détail

4 Déplacements et grandeurs vectorielles.

4 Déplacements et grandeurs vectorielles. 4 Déplacements et grandeurs vectorielles. Tu dois devenir capable de : Savoir citer les caractéristiques des grandeurs vectorielles ; citer des grandeurs vectorielles en physique et expliquer pourquoi

Plus en détail

La circulation à la surface des océans

La circulation à la surface des océans La circulation océanique La surface des océans n est jamais immobile. Un transport de colossales quantités d eau et d énergie s opère à travers un système de circulation à l échelle du globe. Les courants

Plus en détail

Calcul littéral. Température en degrés Celsius ou en degrés Fahrenheit Température réelle et température apparente

Calcul littéral. Température en degrés Celsius ou en degrés Fahrenheit Température réelle et température apparente Calcul littéral Usage des lettres : travail en groupe (3 élèves). Choisir un thème : santé, météorologie, musique, sport, sécurité routière, environnement, histoire des maths. Faire la feuille d exercice

Plus en détail

Exercices corrigés sur E m, E p, E c et la sécurité routière

Exercices corrigés sur E m, E p, E c et la sécurité routière Exercices corrigés sur E m, E p, E c et la sécurité routière Exercice 1 : Conversion d énergie Sa2 h (altitude) goutte d eau Ec énergie cinétique Ep énergie de position 0 On étudie la chute d une goutte

Plus en détail

ST/SG/AC.10/C.3/2002/76 13 septembre 2002

ST/SG/AC.10/C.3/2002/76 13 septembre 2002 NATIONS UNIES ST Secrétariat Distr. GÉNÉRALE ST/SG/AC.10/C.3/2002/76 13 septembre 2002 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ D EXPERTS DU TRANSPORT DES MARCHANDISES DANGEREUSES ET DU SYSTÈME GÉNÉRAL HARMONISÉ

Plus en détail

Paysage de nuages. Objectif. Matériel. Vue d ensemble. Résultats didactiques. Durée. Niveau

Paysage de nuages. Objectif. Matériel. Vue d ensemble. Résultats didactiques. Durée. Niveau Objectif Aider les élèves à identifier certaines caractéristiques des nuages. Permettre aux élèves d observer les nuages, de les décrire avec un vocabulaire simple et de comparer leurs descriptions avec

Plus en détail

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Patrick Haubrechts haubrechtsp@bluewin.ch L écologie n est ni une doctrine, ni une idéologie, c est une pratique. Page 1 de 15. recupeau.doc Modifié 16.11.2006

Plus en détail

L isolation éco-biologique

L isolation éco-biologique L isolation éco-biologique thermique Les animaux à sang froid s adaptent à la température du milieu ; les mammifères, eux, ont besoin de maintenir une température interne constante. Pour introduire une

Plus en détail

Mini dictionnaire de physique ( d après 5 ème BELIN)

Mini dictionnaire de physique ( d après 5 ème BELIN) Mini dictionnaire de physique ( d après 5 ème BELIN) Année (une) : durée de la révolution de la Terre autour du Soleil. Une année est égalée 365,25 jours. Aqueux (adj.): se dit d'un mélange dont le constituant

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Plan du cours Généralités Les surtensions Coordination d isolement Les dispositifs de protection contre les surtensions : éclateur et parafoudre 1 Généralités La coordination d isolement est l ensemble

Plus en détail

1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil!

1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil! 1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil! Tes parents ont-ils les bons réflexes pour se protéger du soleil? Teste-les et calcule leur note! Voici 10 questions à poser

Plus en détail

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Notion de physique de l'atmosphère. + Complément. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Notion de physique de l'atmosphère + Complément Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. Bilan radiatif de la Terre et effet de serre Le Soleil et la Terre rayonnent dans des gammes de longueur d

Plus en détail

Où le Soleil se couche-t-il?

Où le Soleil se couche-t-il? ACTIVITÉ DE CLASSE Où le Soleil se couche-t-il? Informations générales Niveau scolaire : Deuxième et troisième cycles du primaire, Secondaire Nombre d élèves par groupe : Activité individuelle Quand :

Plus en détail

Le rôle d un thermomètre est d assurer la liaison entre la grandeur thermométrique et la matière dont on veut repérer la température.

Le rôle d un thermomètre est d assurer la liaison entre la grandeur thermométrique et la matière dont on veut repérer la température. COURS DE THERMODYNAMIQUE de Mme F. Lemmini, Professeur STU-SVI CHAPITRE I : TEMPERATURE ET CHALEUR I.1 Température I.1.1 Notion de température La température est liée à la sensation physiologique du chaud

Plus en détail

Animation pédagogique Mercredi 16 avril 2014 Circonscription de Saint-Dié. Thierr y SCHALLER CPC EPS

Animation pédagogique Mercredi 16 avril 2014 Circonscription de Saint-Dié. Thierr y SCHALLER CPC EPS Animation pédagogique Mercredi 16 avril 2014 Circonscription de Saint-Dié Thierr y SCHALLER CPC EPS Pour vous qu est-ce l activité d orientation? Que faire à l école maternelle? Les programmes de l école

Plus en détail

METEO n 1. !"#$%$&$'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( (

METEO n 1. !#$%$&$'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( ( n 1 "#%&'()*+,+ L atmosphère "#%&'%() enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres. ( ( ( ( ( ( *"+,-&&'%(./-&0,1/() Le gaz se raréfie avec l'altitude. 99% de la masse totale

Plus en détail

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser 1 Séance 1 - Recueil des conceptions / connaissances des enfants 1ère phase: Ecoute d une histoire comme introduction

Plus en détail

Les tours de chute libre : DISCOVERY et COLUMBIA Traduit par Anne-Claire Guesdon

Les tours de chute libre : DISCOVERY et COLUMBIA Traduit par Anne-Claire Guesdon Les tours de chute libre : DISCOVERY et COLUMBIA Traduit par Anne-Claire Guesdon Observations et mesures à bord Sensations et mesures de l accéléromètre à ressort 1) Pour les deux positions indiquées par

Plus en détail

CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUES INSTANTANÉS DJS QUESTIONS/ REPONSES. b) Peut-on raccorder un chauffe-eau DJS sur le lavabo et la douche en même temps?

CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUES INSTANTANÉS DJS QUESTIONS/ REPONSES. b) Peut-on raccorder un chauffe-eau DJS sur le lavabo et la douche en même temps? CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUES INSTANTANÉS DJS QUESTIONS/ REPONSES 1- Installation a) Peut-on raccorder une douche au chauffe eau instantané DJS? Oui, à partir du modèle FDCH 70 (7,5 kw). En dessous le débit

Plus en détail

CHANGER DE CLIMAT! Les climats sur Terre avec NOVA

CHANGER DE CLIMAT! Les climats sur Terre avec NOVA CHANGER DE CLIMAT! Climat tropical, climat tempéré, réchauffement climatique, facteurs de climat Peut-être as-tu déjà entendu toutes ces expressions. Mais sais-tu ce qu elles signifient vraiment? Nova,

Plus en détail

FONDAMENTAUX DE L ORIENTATION

FONDAMENTAUX DE L ORIENTATION FONDAMENTAUX DE L ORIENTATION S ADAPTER À DES CONDITIONS VARIEES Pouvoir produire un effort physique (marche ou course prolongée) Adapter son allure à la durée de l activité ou aux distances à parcourir.

Plus en détail

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg Toitures Fiche technique Édition 03.2011 Identificatie no. 02 09 45 05 100 0 000006 Version no. 4 Sarnavap 500E Pare-vapeur Description de produit Sarnavap 500E est un pare-vapeur sans trame à base de

Plus en détail

FICHE DE LECTURE. Réduire les consommations énergétiques, tester une énergie alternative Agriculture durable

FICHE DE LECTURE. Réduire les consommations énergétiques, tester une énergie alternative Agriculture durable GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE Réduire les consommations énergétiques, tester une énergie alternative Agriculture durable Projet de Fin d Etudes réalisé au Ctifl Par Emilie AUGER Tuteur

Plus en détail

La g éothermie. démystifiée. master.ca/geo. Chauffez et climatisez votre maison grâce à l énergie renouvelable de votre terrain.

La g éothermie. démystifiée. master.ca/geo. Chauffez et climatisez votre maison grâce à l énergie renouvelable de votre terrain. La g éothermie démystifiée Chauffez et climatisez votre maison grâce à l énergie renouvelable de votre terrain. La géothermie est une solution ingénieuse et efficace en vue de la réduction du réchauffement

Plus en détail

Définitions de la pression 1. Variations spatio-temporelles de la pression 2. Les causes des variations de la pression 3. Conclusion 4.

Définitions de la pression 1. Variations spatio-temporelles de la pression 2. Les causes des variations de la pression 3. Conclusion 4. Définitions de la pression 1 Variations spatio-temporelles de la pression 2 Les causes des variations de la pression 3 Conclusion 4 Exercices 5 Défini&on de la pression Rappel sur le poids et la masse

Plus en détail

Electricité 1. Cours. Production d énergie électrique. Troisièmes. 3 ème. Comment fabrique-t-on le courant qui arrive chez nous?

Electricité 1. Cours. Production d énergie électrique. Troisièmes. 3 ème. Comment fabrique-t-on le courant qui arrive chez nous? 3 ème Electricité1 Electricité 1 Production d énergie électrique Comment fabrique-t-on le courant qui arrive chez nous? Objectifs 1 Etablir une chaîne énergétique 2 Identifier l alternateur 3 Comparer

Plus en détail

Un bus qui se recharge sur le parcours

Un bus qui se recharge sur le parcours Un bus qui se recharge sur le parcours Pour la première fois en Suisse, les Transports publics genevois utilisent un bus articulé à batterie pour le transport urbain des personnes. Une batterie de petite

Plus en détail

SchoolCO2web. En classe : comment travailler avec des mesures de CO2 atmosphérique. 1. Introduction. 2. Les cycles de CO2 simplifiés

SchoolCO2web. En classe : comment travailler avec des mesures de CO2 atmosphérique. 1. Introduction. 2. Les cycles de CO2 simplifiés En classe : comment travailler avec des mesures de CO2 atmosphérique 1. Introduction SchoolCO2web est un projet qui vise à permettre aux élèves de mieux appréhender le cycle du carbone et les fluctuations

Plus en détail

Les cycles de l eau. Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie

Les cycles de l eau. Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie Les cycles de l eau Objectifs : - Connaître et représenter le trajet de l eau dans la nature. - Identifier les changements d état et

Plus en détail

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS En classe de 5 ème : Comprendre, réaliser et représenter un circuit électrique simple Comprendre ce qu est un courant électrique et déterminer le sens du courant dans un circuit électrique Distinguer conducteur

Plus en détail

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme L 2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme Lors de sa formation, il y a 4,6 milliards d années, la terre ne possédait pas d atmosphère. Il a fallu plusieurs millions d années pour

Plus en détail

Atmosphère instable : état de l atmosphère favorisant le mouvement vertical en présence d une couche d air froid au dessus d une couche d air chaud.

Atmosphère instable : état de l atmosphère favorisant le mouvement vertical en présence d une couche d air froid au dessus d une couche d air chaud. glossaire Altocumulus : nuage de l étage moyen (de 2 400 à 6 100 m) se présentant sous l aspect d un amas de galets en rouleaux, en couches ou en bancs, dont les éléments individuels sont plus gros et

Plus en détail

L'atmosphère est subdivisée en plusieurs couches qui ont pour nom troposphère, stratosphère, mésosphère et thermosphère.

L'atmosphère est subdivisée en plusieurs couches qui ont pour nom troposphère, stratosphère, mésosphère et thermosphère. L'ATMOSPHERE N 1 Def : enveloppe gazeuse qui entoure la terre, sur quelques centaines de kilomètres Répartition verticale : Le gaz se raréfie avec l'altitude. 99% de la masse totale de l'atmosphère se

Plus en détail

QCM n 15. 3 - Le niveau de vol maximal pour un ULM sans réserves d'oxygène est le : A : FL125. B : FL175. C : FL145. D : FL195.

QCM n 15. 3 - Le niveau de vol maximal pour un ULM sans réserves d'oxygène est le : A : FL125. B : FL175. C : FL145. D : FL195. QCM n 15 1 - Accompagné d'un passager, vous faites une navigation entre deux aérodromes sur un ULM équipé d'une radio. Les documents qui doivent obligatoirement se trouver à bord sont: 1 - votre licence

Plus en détail

1 - le système à étudier

1 - le système à étudier 1 - le système à étudier Comment fonctionne de manière globale le système? Comment décrire ses différents comportements ainsi que les différentes acquisitions possibles? 1.2 l exploitation d énergie électrique

Plus en détail

Les nuages : force de la nature

Les nuages : force de la nature Les nuages : force de la nature TPE 1ère S1 Lycée Maurice Eliot 2010-2011 Physique-Chimie / SVT PLAN I-PRINCIPE ET FORMATION DES NUAGES A- ASCENDANCE DUE A LA CONVECTION B- ASCENDANCE DUE A UN FRONT C-

Plus en détail

août La météo Congrès provincial de l AEFNB Journée de perfectionnement professionnel

août La météo Congrès provincial de l AEFNB Journée de perfectionnement professionnel août La météo Congrès provincial de l AEFNB Journée de perfectionnement professionnel Bienvenue Tribond - La danse de la pluie L oeil dans la météo A yous que la météo fit dans mon programme Météo everywhere

Plus en détail

Mode d'emploi pour télescope 1000-114 Seben Star Sheriff www.seben.com

Mode d'emploi pour télescope 1000-114 Seben Star Sheriff www.seben.com Mode d'emploi pour télescope 1000-114 Seben Star Sheriff www.seben.com ATTENTION! L'OBSERVATEUR NE DOIT EN AUCUN CAS REGARDER DIRECTEMENT DANS LE SOLEIL. NI À TRAVERS LA LUNETTE CHERCHEUSE NI À TRAVERS

Plus en détail

10. Transforme l équation : a = V f - V i, pour trouver : t a) le temps; b) la vitesse finale; c) la vitesse initiale. Vitesse initiale (m/s)

10. Transforme l équation : a = V f - V i, pour trouver : t a) le temps; b) la vitesse finale; c) la vitesse initiale. Vitesse initiale (m/s) Physique 51211(2) Nom : Module 2 : Chapitre 5 Mouvement uniformément accéléré 1. La nouvelle voiture de Claude peut passer de 0 m/s à 36 m/s en 9 secondes. Trouve l accélération de cette voiture. ( 4 m/s

Plus en détail

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS François JEGER La comparaison des composantes de la demande de transport par mode entre les quinze pays de l Union européenne fait apparaître certains

Plus en détail

UNE CHALEUR RAYONNANTE COMME CELLE DU SOLEIL

UNE CHALEUR RAYONNANTE COMME CELLE DU SOLEIL UNE CHALEUR RAYONNANTE COMME CELLE DU SOLEIL Panneau climatisant WEM pour construction récente Habitation individuelle près de Coblence, Allemagne Tuyau préformé WEM pour rénovation Musée Paulinzella,

Plus en détail

Chapitre C 02. L'air qui nous entoure

Chapitre C 02. L'air qui nous entoure Chapitre C 02. L'air qui nous entoure I. L'air est-il un corps pur? Un corps est dit ''corps pur'' s'il est constitué d'un seul type de molécules. S'il y a plusieurs types de molécules, il s'agît d'un

Plus en détail

Et voilà, c est fini.

Et voilà, c est fini. Et voilà, c est fini. J espère que tu t es bien amusé en cherchant des feuilles dans le parc et que tu en a appris un peu plus sur les arbres qui vivent ici. Si tu as fait attention, tu auras remarqué

Plus en détail

Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air

Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air Poutres climatiques 2012 2.9 Vue d ensemble de la gamme de poutres climatiques OKN de Solid Air poutre climatique active standard Unité confort poutre climatique passive poutre climatique sur demande Modèle

Plus en détail

Thermodynamique de l atmosphère

Thermodynamique de l atmosphère Thermodynamique de l atmosphère 1 Introduction Notion de parcelle d air L atmosphère est composée d un ensemble de molécules. Pour la description de la plupart des phénomènes étudiés, le suivi des comportements

Plus en détail

D- Aérodynamique. Si vous augmentez la charge alaire de votre ULM, votre vitesse de décrochage: R : augmente

D- Aérodynamique. Si vous augmentez la charge alaire de votre ULM, votre vitesse de décrochage: R : augmente Brin de laine D- Aérodynamique Un vol dissymétrique se reconnaît par: la non coïncidence du brin de laine avec l'axe longitudinal de l'ulm Un brin de laine placé en vue du pilote dans une zone d'écoulement

Plus en détail

Physique Niveau Ⅳ Première Partie

Physique Niveau Ⅳ Première Partie Physique Niveau Ⅳ Première Partie Les pressions. La Flottabilité Archimède. La compressibilité des gaz Mariotte. Le gonflage des bouteilles. Son et Lumière en plongée. Exercices d application. Les pressions

Plus en détail

Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approche-le des morceaux de papier. Dessine ce que tu constates sur ce dessin :

Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approche-le des morceaux de papier. Dessine ce que tu constates sur ce dessin : Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique? Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approche-le des morceaux de papier. Dessine ce que tu constates sur ce dessin : Tout dans la

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS A PROPOS DU CIRCUIT DE FPV RACING. Ce document ne traite que des circuits standards outdoor

QUELQUES CONSEILS A PROPOS DU CIRCUIT DE FPV RACING. Ce document ne traite que des circuits standards outdoor QUELQUES CONSEILS A PROPOS DU CIRCUIT DE FPV RACING Ce document ne traite que des circuits standards outdoor La conception du circuit est l élément clé qui fera que votre course est une réussite ou non.

Plus en détail

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer?

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? L effet de la fonte des glaces sur la variation du niveau de la mer est parfois source d erreur et de confusion. Certains prétendent qu elle est

Plus en détail

Chauffage de grands espaces

Chauffage de grands espaces 1 Progatec SA Technologie radiants Chauffage de grands espaces Halles industrielles et tertiaires Progatec SA Ch. de la Colice 21 1023 Crissier Tél. 021 637 01 60 Fax. 021 637 01 61 2 Chauffage de halles

Plus en détail

La boussole et les Nords

La boussole et les Nords La boussole et les Nords La boussole : comment ça marche? La boussole est connue depuis très longtemps. Elle a été inventée en Chine. Le principe est très simple : c'est un petit aimant. Un bout de l'aiguille

Plus en détail

Collège CHARLET - REMIREMONT Epreuve commune 2007/2008

Collège CHARLET - REMIREMONT Epreuve commune 2007/2008 Collège CHARLET - REMIREMONT Epreuve commune 2007/2008 N d anonymat : SCIENCES PHYSIQUES Classe de 4 ème Durée : 1 heure Calculatrice autorisée ΟΛΥΜΠΙΚΟΑ ΣΥΜΒΟΛΟΑ (Symboles olympiques) Première partie

Plus en détail

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT.

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT. L ÉNERGIE L énergie n est ni visible ni palpable. C est une grandeur mesurable qui désigne ce que possède un système (capital) pour fournir un travail en vue de produire un effet. La transformation peut

Plus en détail

ARTILLERIE ET PHYSIQUE DANS UN JEU VIDÉO

ARTILLERIE ET PHYSIQUE DANS UN JEU VIDÉO ARTILLERIE ET PHYSIQUE DANS UN JEU VIDÉO Stranger, Niavok 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 2 Un peu de contexte 7 3 L artillerie antiaérienne à l époque des guerres mondiales 9 4 16.7ms

Plus en détail

LES RÉGLAGES À APPLIQUER

LES RÉGLAGES À APPLIQUER 5 La photo d action LES RÉGLAGES À APPLIQUER Il n est pas de règle universelle pour régler son appareil en photo d action. Les conditions lumineuses ou la mobilité du sujet peuvent vous amener à choisir

Plus en détail

Généralités. Front froid

Généralités. Front froid Apprendre : Les masses d'air, les fronts Tester : Les dictons Pratiquer : Prévoir le temps Prévoir : Les dictons mois par mois Généralités Deux masses d'air de température différente qui se rencontrent,

Plus en détail

association adilca www.adilca.com LES DÉCLIVITÉS

association adilca www.adilca.com LES DÉCLIVITÉS LES DÉCLIVITÉS Le Tour de France cycliste est le troisième événement sportif de la planète après les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde de Football. D où vient l attrait pour cette épreuve et la popularité

Plus en détail

Un petit rien... qui peut tout changer! Octobre 2014

Un petit rien... qui peut tout changer! Octobre 2014 Un petit rien... qui peut tout changer! Octobre 2014 Présentation de l outil Présentation de l outil Vous êtes : 1 enseignant au collège. 2 enseignant au lycée. 3 les deux. 4 aucune des réponses précédentes.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse. Nicolas Merigeau NewCap. Tél. : 01 44 71 94 98 nmerigeau@newcap.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse. Nicolas Merigeau NewCap. Tél. : 01 44 71 94 98 nmerigeau@newcap.fr DOSSIER DE PRESSE COGENTEC, http://www.cogentec.fr, entreprise française spécialisée dans la distribution de solutions de cogénération pour les particuliers et les professionnels, annonce aujourd hui le

Plus en détail

Protocole de Test d Ebullition de l Eau Comparatif

Protocole de Test d Ebullition de l Eau Comparatif Protocole de Test d Ebullition de l Eau Comparatif Ce protocole a été mis au point pour trouver une alternative aux tests internationaux qui ont fixé un postulat non compatible avec la variabilité des

Plus en détail

Un grand merci pour ta participation!

Un grand merci pour ta participation! Chère élève, cher élève, Quels sont tes vœux pour l avenir? Participes-tu activement à la vie publique? Où aimerais-tu pouvoir t exprimer davantage? Nous souhaitons en savoir plus à ce sujet: ce questionnaire

Plus en détail

Chapitre 1 : L air qui nous entoure

Chapitre 1 : L air qui nous entoure Version élèves Chapitre 1 : L air qui nous entoure. L atmosphère terrestre Document A p14 Réponses aux questions en cours, sauf la numéro 5 : 1/ Qu est ce que l atmosphère terrestre? Où se situe t-elle?

Plus en détail

Stop à la Transpiration

Stop à la Transpiration La méthode: Stop à la Transpiration Découvrez les Conseils, les Astuces et Toutes les Techniques Naturelles pour le Soulagement Rapide et Sain de la Transpiration Excessive! Vous lisez la version d'essai!

Plus en détail

11.1 Comparaison : la logique floue et logique classique

11.1 Comparaison : la logique floue et logique classique Chapitre Logique floue Ce chapitre présente une méthode moderne de contrôle, la logique floue. La logique floue diffère de la logique classique parce qu elle permet des définitions partielles ou floues

Plus en détail

THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE

THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE Michel Tissot L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13320-2 2 E ÉDITION SOMMAIRE Z SOMMAIRE Avant-propos GÉNÉRALITÉS 2 Chapitre 1 Le solaire : l énergie

Plus en détail

Mécanique 2. Cours. Le poids. Troisièmes. Intro. Qu est-ce que le poids? Mesurer un poids et donner sa signification

Mécanique 2. Cours. Le poids. Troisièmes. Intro. Qu est-ce que le poids? Mesurer un poids et donner sa signification Mécanique 2 Le poids Qu est-ce que le poids? Mesurer un poids et donner sa signification Mécanique 2 Objectifs Interpréter la variation de pesanteur selon le lieu Utiliser la proportionnalité entre poids

Plus en détail

Ton passeport pour le Jardin d éveil. L Espace Laure Manadou

Ton passeport pour le Jardin d éveil. L Espace Laure Manadou Ton passeport pour le Jardin d éveil L Espace Laure Manadou Nom : Pénom : Le Jardin d éveil est une activité à partager en famille. C est un moment priviligié entre les parents et leurs enfants ; Un moment

Plus en détail

LES PLANCHERS LES PLANCHERS LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE

LES PLANCHERS LES PLANCHERS LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE LES PLANCHERS LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES L ISOLATION THERMIQUE DES PLANCHERS DANS LE CONTEXTE DU BÂTIMENT EXISTANT

Plus en détail

Site de Stéphane Larroque Réussir ses paysages

Site de Stéphane Larroque Réussir ses paysages Site de Stéphane Larroque Réussir ses paysages La photo de paysage est sans doute avec la photo de famille, la photo la plus pratiquée. En effet, en vacances ou en balade, dès que l on rencontre un beau

Plus en détail

Principe de fonctionnement d un véhicule à roues

Principe de fonctionnement d un véhicule à roues Mécanique «Chapitre» 4 Principe de fonctionnement d un véhicule à roues Parties du programme de PCSI à revoir Notions et contenus Lois de Coulomb du frottement de glissement dans le seul cas d un solide

Plus en détail

Il n est pas trop tard pour rester au chaud cet hiver Décembre 2010

Il n est pas trop tard pour rester au chaud cet hiver Décembre 2010 Il n est pas trop tard pour rester au chaud cet hiver (EN) Puisque bon nombre de villes canadiennes font face à des degrés de gel variables au mois de décembre, les chutes de neige abondantes, les grands

Plus en détail

J aime aller vite dans les virages! Le saviez-vous?

J aime aller vite dans les virages! Le saviez-vous? La vitesse et ses limites Pour certains, rouler vite est source de plaisir ou synonyme de liberté. Pour d autres, cela permet de ne2pas gaspiller du temps. Cependant, la vitesse peut être un piège mortel.

Plus en détail