Sommaire. Introduction... p. 01. Aux origines de l association : fédérer la fonction technique... p. 02. Présidents et fondateurs de H p.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. Introduction... p. 01. Aux origines de l association : fédérer la fonction technique... p. 02. Présidents et fondateurs de H360... p."

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE

2 Sommaire Introduction... p. 01 Aux origines de l association : fédérer la fonction technique... p. 02 Présidents et fondateurs de H p. 03 Rassembler, faire entendre et former... p. 04 L adhérent au cœur des préoccupations... p. 05 Structure et organisation de l association... p. 08 H360 à l origine des journées Hopitech... p. 10 L ouverture comme mot d ordre... p. 12

3 Introduction Chaque hospitalier, à son niveau, participe à la mission première d un établissement de santé : la prise en charge du patient. Chaque métier exercé avec compétence permet la meilleure expression des autres métiers. La compétence initiale se complète tout au long d une carrière des expériences du quotidien. Le partage des connaissances et des expériences réussies, comme des échecs, aide à la décision, encourage l innovation, conforte les positions et évite les erreurs. L hôpital est un tout dont chacun doit comprendre les réformes ou les mutations. Il se doit d être le meilleur outil au service du malade, la meilleure réponse aux besoins de nos concitoyens ; outil qu il faut sans cesse moderniser, rendre plus confortable et accessible, sécuriser, approvisionner et gérer ; endroit où nous assumons ensemble des risques. C est donc logiquement ensemble que nous devons imaginer l hôpital de demain, nous former aux nouvelles technologies, aux bonnes pratiques, approfondir nos connaissances dans les domaines des techniques et de l ingénierie hospitalières ou nous armer pour répondre aux exigences réglementaires. H360 et Hopitech sont ces lieux de partage d expériences et de connaissances.

4 Aux origines de l association : fédérer la fonction technique Réunis par le désir de favoriser le rapprochement de la profession de technicien hospitalier, Jean-Pierre Coll, directeur d établissement, et quelques amis techniciens créent, en décembre 1981, l ANATCSEHPF, l Association Nationale des Adjoints Techniques et Chefs de Section des Établissements Hospitaliers Publics de France. Elle devient plus simplement, en 1982, l ANATH : l Association Nationale des Adjoints Techniques des établissements Hospitaliers publics de France. Lors de l assemblée générale du 15 septembre 2004, l association se donnait les moyens d accueillir en son sein et de manière officielle les ingénieurs et les agents-chefs, couvrant ainsi les catégories A et B techniques tant dans les secteurs public que privé, civil que militaire. L association devint alors l Association NAtionale des cadres Techniques Hospitaliers. En mai 2009, le besoin d évolution et le désir d ouverture de l association conduisent ses instances à changer radicalement de nom et de logo. L ANATH devient le 16 mai 2009 H360, le H représentant l hôpital et par extension tout ce qui est à caractère hospitalier et 360 pour l ouverture maximale. Autant de degrés permettant une représentation de l ensemble des métiers, des fonctions et des missions propres aux techniques mises en œuvre.

5 Présidents et fondateurs de H360 Depuis sa création en 1981, pas moins de huit présidents se sont succédé à la présidence de l association : Jean-Pierre Coll, Centre hospitalier de Vernon. Bureau : Gérard Blazy, Centre hospitalier de Bordeaux : Serge Ollichon, Centre hospitalier de Saint-Nazaire : Jean-Paul Arrenous, Centre hospitalier de Bordeaux : Didier Girard, Centre hospitalier universitaire d Angers. Bureau : Claude Kerbrat, Centre hospitalier universitaire de Rennes : Éric Martin, Centre hospitalier universitaire de Nice. Depuis 2010 : Philippe Labrousse, Centre hospitalier de Villeneuve-surLot. Bureau 2011

6 Rassembler, faire entendre et former Créée dès l origine pour fédérer la profession d agent hospitalier qui rassemble des métiers très différents, l association poursuit aujourd hui les mêmes objectifs : rassembler les acteurs techniques de la santé, fournir de l information technique aux différents secteurs du monde hospitalier (logistique, informatique, biomédical, bâtiment, maintenance...), former les acteurs techniques de la santé grâce à la transversalité des connaissances et, enfin, animer les journées Hopitech. H360 est ouverte à tous les cadres et experts techniques (agents-chefs, techniciens supérieurs, ingénieurs ou assimilés...) qui sont au cœur et qui ont pour principales missions de préparer et contrôler l exécution des opérations techniques et scientifiques, d élaborer et collaborer à des projets de travaux neufs et d entretien, d assurer la gestion technique du patrimoine, du parc biomédical et du pôle logistique, du fonctionnement, de l entretien, de la maintenance et d assurer le contrôle des matériels de haute technologie, et enfin de gérer l encadrement des personnels et des entreprises. D autres domaines d activités, tels le dessin, l hygiène, l environnement, la prévention et la gestion des risques, la qualité, les télécommunications et les systèmes d information, les techniques d organisation et la communication font également partie de ses champs d intervention.

7 L adhérent au cœur des préoccupations H360 place également ses adhérents au centre des ses préoccupations en travaillant sur quatre axes forts de développement. Faire participer l ensemble de l ingénierie hospitalière aux réformes de l hôpital. H360 intervient au niveau ministériel et syndical pour influer sur le contenu des textes officiels. L association peut également être consultée par les instances publiques sur des sujets techniques en tant qu expert. Elle devient alors le référent technique sur des dossiers particuliers, comme le dossier d évaluation du risque sécurité incendie dans les installations de panneaux solaires, qui se multiplient à l heure actuelle dans les hôpitaux, ou encore dans l évaluation des risques sismiques et leur impact dans les établissements hospitaliers. Former les cadres et les experts techniques hospitaliers. Parce que la formation est le moyen le plus efficace pour améliorer ses connaissances et garder ses aptitudes à remplir ses missions dans un souci de sécurité optimale, H360 organise chaque année des rencontres professionnelles à l intention de l ensemble de la communauté technique hospitalière et mène, au quotidien, des actions de formation régionales. Organisées par les délégués de région, ces journées s articulent autour d interventions d experts extérieurs, d ateliers pédagogiques, d expositions ou de visites de sites.

8 Offrir la meilleure garantie de défense des métiers et des hommes. H360 propose à ses adhérents l assistance d un conseiller juridique ou d un avocat, pour une défense pénale lors d une poursuite dans le cadre de ses fonctions, ou pour une défense administrative lorsque l adhérent estime ses droits bafoués, ou s estime harcelé ou est lui-même accusé de harcèlement. Proposer des moyens de communication efficaces Une nouvelle revue professionnelle. Depuis 1990, H360 édite en exclusivité pour ses adhérents un bulletin de liaison. En 2011, paraît une nouvelle formule, sous la forme d un magazine semestriel, de cette revue professionnelle. Vous retrouverez des informations qui touchent à la pratique quotidienne des métiers hospitaliers, sur le plan réglementaire bien sûr, mais aussi des actus des régions, des portraits-métiers, des dossiers thématiques et des infos pratiques. Un site Internet pour tous. Le site contient des informations continues sur l évolution des métiers hospitaliers et sur la vie de l association, les derniers textes statutaires, normatifs et réglementaires, une bibliothèque de données et un espace adhérents.

9 Les adhérents : état des lieux de leur répartition. La majorité des adhérents H360 sont des techniciens supérieurs et appartiennent aux services techniques des hôpitaux. Catégories socioprofessionnelles des adhérents de H360. Répartition des adhérents H360 par métier.

10 Structure et organisation de l association L association est administrée par un bureau national composé de neuf membres élus pour trois ans, rééligibles par tiers tous les ans. Les délégués régionaux sont élus pour trois ans par les adhérents de leur région respective. Le bureau national. Le bureau est investi des pouvoirs les plus étendus pour faire, ou autoriser tout acte ou opération permis à l association qui ne sont pas réservés à l assemblée générale. Il gère les fonds de l association et statue sur l admission de ses adhérents. Il est composé de façon classique d un président, d un vice-président, d un secrétaire général, d un trésorier, d un secrétaire adjoint, d un chargé des régions, d un chargé des journées d études, d un chargé de développement et d un chargé des pièces écrites.

11 Les délégués de région. Les délégués régionaux ont pour rôle d animer leur région (il y en 18 au total, qui couvrent également l outre-mer) et d effectuer la liaison entre le bureau national et les adhérents. Ils doivent présenter et représenter l association dans les établissements hospitaliers de la région dont ils ont la charge et ainsi recruter de nouveaux adhérents. Ils organisent également des journées techniques régionales ou interrégionales, parfois en collaboration avec des partenaires industriels. Le conseil des sages. Le conseil des sages se réunit à la demande du président en exercice ou à la demande du tiers des membres du bureau pour examiner la conformité des décisions du bureau sur le plan statutaire ou émettre un avis sur toute question d importance. Le conseil des sages est composé du président, du vice-président, du secrétaire général, du trésorier de l association et des anciens présidents de l association.

12 H360 à l origine des journées Hopitech H360 est aux origines de la création de Hopitech, journées d études et de formation des techniques de l ingénierie hospitalière. Des compétences de formation. A l origine H360, qui portait alors le nom ANATH, confiait à des acteurs bénévoles du monde technique hospitalier l organisation de ses propres journées d études et de formation nationale. Elle a ainsi capitalisé un savoir-faire incontestable en la matière, la formation étant le moyen le plus efficace pour conserver, améliorer ses connaissances et garder ses aptitudes à remplir ses missions. 1994, année de fondation. C est de cette expérience et de la nécessité d optimiser le partage des connaissances que H360 décide en 1994 de fédérer le plus grand nombre de journées d études. Elle crée donc une structure de formation commune pour tous les acteurs du monde technique hospitalier qui continuerait à être gérée par des ingénieurs, techniciens supérieurs, dessinateurs et agents-chefs bénévoles, originaires de toute la France. Les journées Hopitech sont nées! Et les premières ont lieu à Nice en 1995 et sont depuis organisées chaque année, avec un succès jamais démenti, dans toute la France : Bordeaux 1996, Nantes 1997, Nîmes 1998, Saint-Malo 1999, Toulouse 2000, Paris 2001, Montpellier 2002, Marseille 2003, Lille 2004, La Baule 2005, Reims 2006, La Rochelle 2007, Perpignan 2008, Vichy 2009, Deauville 2010, Bordeaux 2011, Amiens 2012.

13 Depuis sa création, de nouvelles associations hospitalières ont rejoint les rangs d Hopitech, enrichissant ainsi le programme scientifique et élargissant de fait le champ des compétences. Les dates à retenir Octobre 1994 Claude Kerbrat, président de l ANATH propose au bureau national le concept Hopitech : une formation commune à tous les acteurs du monde technique hospitalier. Février 1995 L ANDEHP (Association Nationale des Dessinateurs des Établissements Hospitaliers Publics), partenaire historique de l ANATH, rejoint Hopitech. Octobre 1995 Hopitech a lieu à Nice. Éric Martin coordonne avec succès le premier comité d organisation. Juin 2003 L UDIHR, l Union des Ingénieurs Hospitaliers en Restauration, rejoint officiellement Hopitech à Marseille. Octobre 2004 Mise en place des flash-conférences sur le site Internet d Hopitech, permettant de voir ou de revoir toutes les conférences des journées. Octobre 2010 L ANIORH (Association Nationale de l Ingénierie en ORganisation Hospitalière) rejoint Hopitech à Deauville.

14 L ouverture comme mot d ordre Pour mener à bien ses objectifs, H360 a fait le choix de mener une politique ambitieuse d échanges et d ouverture. Des échanges pour commencer qui font le lien avec les adhérents et entre les adhérents et qui font faire vivre l association (sur le plan local au niveau d un centre hospitalier, sur le plan régional pour mutualiser les expériences et sur le plan national pour s appuyer sur un réseau) ; des échanges aussi entre professionnels du monde hospita lier, pour construire des ponts entre les différentes professions en relation avec l ingénierie technique, et entre les diffé rentes catégories dans un même but, celui de garantir un cadre de soins toujours plus sûr aux patients. Au-delà des hommes et des femmes, l ouverture doit également s étendre aux différentes associations représentatives de l ingénierie hospitalière parce qu elles représentent l opportunité d unir nos forces et nos compétences. Enfin, l ouverture doit s exercer envers les différentes tutelles afin d être mieux représentés, de devenir acteurs dans les problématiques qui concernent directement notre métier, d anticiper sur la réglementation, d être reconnus collectivement auprès du ministère et, enfin, d apporter de l expertise sur des sujets techniques.

15

16 Contact presse : Philippe Labrousse Siège social : H 360 c/o Fédération Hospitalière de France 1 bis rue Cabanis Paris

Charte des agences d urbanisme de l espace Rhin-Rhône

Charte des agences d urbanisme de l espace Rhin-Rhône Charte des agences d urbanisme de l espace Rhin-Rhône Signataires : Hubert Belz, Président de l AUTB Jean-Paul Dillschneider, Président de l AUDAB Alain Aubert, Président délégué de l ADU Jean Rottner,

Plus en détail

Vilogia, nouveau partenaire de la Maison régionale de l'architecture des Pays de la Loire.

Vilogia, nouveau partenaire de la Maison régionale de l'architecture des Pays de la Loire. Le 17 février 2015 Vilogia, nouveau partenaire de la Maison régionale de l'architecture des Pays de la Loire. Afin d intégrer le réseau des professionnels du bâti et soutenir les actions du monde architectural,

Plus en détail

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION (PARIS) Formation continue Profil civiliste

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION (PARIS) Formation continue Profil civiliste PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION (PARIS) Formation continue Profil civiliste PRESENTATION DE L ENM : L École nationale de la magistrature, établissement public administratif doté d un budget

Plus en détail

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION POSTE A POURVOIR le 1 er septembre 2016 FORMATION CONTINUE Profil : administration de la justice PRESENTATION DE L ENM : L École nationale de la magistrature,

Plus en détail

Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire

Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire 01 février 2016 Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire Afin de soutenir les actions du monde architectural, Vilogia renouvelle son partenariat

Plus en détail

Dossier réalisé avec la participation de :

Dossier réalisé avec la participation de : Dossier réalisé avec la participation de : Paul Verdiel, Président de H2AD Jean-Loup Durousset, Directeur du Centre de l Hospitalisation Privée de la Loire (CHPL) Thierry Depois, Directeur Général d Europ

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

Dossier de presse Septembre 2014. 1 er RÉSEAU NATIONAL

Dossier de presse Septembre 2014. 1 er RÉSEAU NATIONAL Dossier de presse Septembre 2014 1 er RÉSEAU NATIONAL DE PROMOTEUR CONSTRUCTEUR PARTENAIRE DES PME PMI SOMMAIRE P3 CCR un savoir-faire maîtrisé P3 Chiffres clés CCR P3 GSE groupe, socle de CCR P4 CCR promoteur

Plus en détail

L OFFRE GLOBALE SYSTEMES DE DISTRIBUTION DES GAZ MEDICAUX

L OFFRE GLOBALE SYSTEMES DE DISTRIBUTION DES GAZ MEDICAUX L OFFRE GLOBALE SYSTEMES DE DISTRIBUTION DES GAZ MEDICAUX Établissements de santé Un savoir-faire pour une performance durable Conception / Installation / Réalisation Services associés www.airliquidesante.fr

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux inet La formation des élèves administrateurs territoriaux Institut National des Études Territoriales Devenir administrateur territorial c est : être lauréat d un concours de haut niveau, intégrer la grande

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE > Communiqué de presse > Programme cérémonie Artisan en Or > La démarche Artisan en Or > Présentation de la CMA du Nord Pas-de-Calais > Présentation de la CGAD > Liste des Artisans

Plus en détail

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE Ministère du travail, de l emploi et de la santé Paris, le 24 janvier 2011 SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE - Mercredi

Plus en détail

DiMed. Pour une Méditerranée de projets. Dossier de presse Mardi 9 juillet 2013

DiMed. Pour une Méditerranée de projets. Dossier de presse Mardi 9 juillet 2013 DiMed Présentation à la Presse de la Délégation (DiMed) Pour une Méditerranée de projets Dossier de presse Mardi 9 juillet 2013 Délégation 2 Sommaire : 1. L interview du Délégué :...p. 4 «La Méditerranée

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005)

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005) BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005) 6 Circulaires de la direction de l administration générale et de l équipement Signalisation des circulaires du 1er janvier

Plus en détail

la représentation des personnels

la représentation des personnels Le point sur... la représentation des personnels Nous poursuivons ici notre série d articles entamée dans le N précédent (FP N 190) et consacrée aux organismes de représentation des personnels après les

Plus en détail

Etude prospective sur les métiers de la Fonction Publique Hospitalière

Etude prospective sur les métiers de la Fonction Publique Hospitalière Etude prospective sur les métiers de la Fonction Publique Hospitalière Présentation sommaire Hugues JURICIC - 9 novembre 2007 53 rue de Fives 59650 Lille +33 320 61 02 56 16 rue Jean-Pierre Timbaud 75011

Plus en détail

Les Etablissements Publics face à la réduction du délai de clôture

Les Etablissements Publics face à la réduction du délai de clôture Mémorandum n 1 Secteur Public Les Etablissements Publics face à la réduction du délai de clôture Mars 2012 Sommaire Pratiques et Tendances 2 - Le Baromètre Grant Thornton / Association des Agents Comptables.

Plus en détail

Le chef de service est la clef de voûte de toute l architecture de la santésécurité au travail (SST) de son service.

Le chef de service est la clef de voûte de toute l architecture de la santésécurité au travail (SST) de son service. Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LES ACTEURS INTERNES DE LA SST LE CHEF DE SERVICE... 1 LES AGENTS... 3 L'ASSISTANT ET/ OU CONSEILLER DE PREVENTION.4

Plus en détail

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Mars 2012 Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Les huit orientations Le projet stratégique, voté en juin 2011 par les adhérents du Syneas, liste les huit orientations qui doivent guider l

Plus en détail

Moniteur Educateur. Les candidats titulaires du bac (ou équivalent) sont dispensés de l épreuve écrite.

Moniteur Educateur. Les candidats titulaires du bac (ou équivalent) sont dispensés de l épreuve écrite. CP Concours Prépa Santé Optimum : 400 h/an Access : 250 h/an de septembre à mai Moniteur Educateur Le Métier de Moniteur Educateur Le moniteur-éducateur exerce ses fonctions auprès d enfants ou d adolescents

Plus en détail

My Office est la marque du Groupe Egis pour l aménagement d immeubles tertiaires

My Office est la marque du Groupe Egis pour l aménagement d immeubles tertiaires My Office est la marque du Groupe Egis pour l aménagement d immeubles tertiaires Toute entreprise qui sait s adapter rapidement aux évolutions du marché bénéficie d un avantage concurrentiel majeur. Un

Plus en détail

Ville de Pont de Claix. Dispositif de Gestion Urbaine et Sociale de Proximité

Ville de Pont de Claix. Dispositif de Gestion Urbaine et Sociale de Proximité Secteur Politique de la Ville Maison de l'habitant Les reinettes ave des Iles de Mars Tél. 04.76.29.86.29 Fax. 04.76.29.86.13 Ville de Pont de Claix Dispositif de Gestion Urbaine et Sociale de Proximité

Plus en détail

Les Métiers du Plâtre et de l'isolation

Les Métiers du Plâtre et de l'isolation Dossier de presse Les Métiers du Plâtre et de l'isolation (UMPI FFB - Union professionnelle de la Fédération Française du Bâtiment) des métiers qui évoluent Sommaire face au défi énergétique et aux exigences

Plus en détail

PREAMBULE. Elle s exprime au travers de ses trois composantes historiques que sont les coopératives, les mutuelles et les associations.

PREAMBULE. Elle s exprime au travers de ses trois composantes historiques que sont les coopératives, les mutuelles et les associations. C H A M B R E R E G I O N A L E D E L E C O N O M I E S O C I A L E E T S O L I D A I R E PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR S T A T U T S Modifiés le 7 décembre 2011 PREAMBULE Située à coté du secteur privé et

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Groupement de coopération sanitaire entre l Hôpital d Instruction des Armées (HIA) Val-de-Grâce et le Groupe Hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu de l AP-HP Le Groupement de coopération

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

Charte de fonctionnement entre la LPO France et les Associations locales du Réseau LPO

Charte de fonctionnement entre la LPO France et les Associations locales du Réseau LPO Charte de fonctionnement entre la LPO France et les Associations locales du Réseau LPO Sommaire 1. ENGAGEMENTS... 3 1.1. LA LPO FRANCE S ENGAGE :... 3 1.1.1. Envers les membres... 3 1.1.2. En gestion...

Plus en détail

SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE

SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE Engagé dans une compétition internationale, Sanofi a fait le choix de la France pour y baser ses principales activités

Plus en détail

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Objectifs de l expérimentation -Faire évoluer le référentiel national en vue de

Plus en détail

Cérémonie de clôture du programme HOMES

Cérémonie de clôture du programme HOMES Dossier de presse 13 février 2013 Cérémonie de clôture du programme HOMES Contact Presse Schneider Electric Jean-Pierre Gherardi Tél. : +33 (0)4 76 60 50 24 jean-pierre.gherardi@schneider-electric.com

Plus en détail

FICHE DE POSTE : Directeur adjoint Ecole d IADE

FICHE DE POSTE : Directeur adjoint Ecole d IADE C.H.I.P.S. FICHE DE POSTE DIRECTEUR ADJOINT ERIADE /FIC POS/ N 1 Créé en septembre 2014 Ecole Régionale d Infirmiers Anesthésistes Modifié le : Version n 1 4 pages + 1 page annexe Lieux de diffusion :

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** Octobre 2014 Juin 2016. Promotion 2016

PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** Octobre 2014 Juin 2016. Promotion 2016 PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** Octobre 2014 Juin 2016 Promotion 2016 Début de la formation : le lundi 20 octobre 2014 INSCRIPTIONS A L ADMISSION

Plus en détail

Bureau des concours Service des ressources humaines 133 boulevard Davout 75980 PARIS CEDEX 20 Tél : 01.56.06.20.60 ou 01.56.06.20.

Bureau des concours Service des ressources humaines 133 boulevard Davout 75980 PARIS CEDEX 20 Tél : 01.56.06.20.60 ou 01.56.06.20. Dernière mise à jour : 02/07/2013 Bureau des concours Service des ressources humaines 133 boulevard Davout 75980 PARIS CEDEX 20 Tél : 01.56.06.20.60 ou 01.56.06.20.62 GUIDE D INFORMATION POUR LES CANDIDATS

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Journalisme et medias régionaux de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Maine et Loire

Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Maine et Loire La Région c est votre Espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Maine et Loire Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse L Espace Régional du Maine et Loire en bref Plaquette «La Région

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE INDUSTRIE, ÉNERGIE ET ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Décret n o 2012-279 du 28 février 2012 relatif à l Institut

Plus en détail

LA GARE DEMAIN EXTENSION DE CÔTÉ BELCIER. Dossier de presse. SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos

LA GARE DEMAIN EXTENSION DE CÔTÉ BELCIER. Dossier de presse. SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos Gare de Bordeaux Saint-Jean SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos EXTENSION DE LA GARE SAINt-jean, CÔTÉ BELCIER Dossier de presse LA GARE DEMAIN P.3 POUR PRÉPARER L AVENIR, LA GARE DE BORDEAUX-SAINT

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lancement du campus des métiers et des qualifications «Energies et Maintenance» (Bassin de Thionville Vallée de la Fensch)

DOSSIER DE PRESSE. Lancement du campus des métiers et des qualifications «Energies et Maintenance» (Bassin de Thionville Vallée de la Fensch) DOSSIER DE PRESSE Lancement du campus des métiers et des qualifications «Energies et Maintenance» (Bassin de Thionville Vallée de la Fensch) Mardi 2 septembre 2014 Contacts presse : Conseil Régional de

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des diplômes de l École supérieure des beaux arts de Nantes Métropole

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des diplômes de l École supérieure des beaux arts de Nantes Métropole Section des Formations et des diplômes Evaluation des diplômes de l École supérieure des beaux arts de Nantes Métropole Juillet 2010 Section des Formations et des diplômes Évaluation des diplômes de l

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

CegidExpert. www.cegid.fr/experts

CegidExpert. www.cegid.fr/experts CegidExpert www.cegid.fr/experts Cegid Expert Conçue pour les professionnels de l Expertise Comptable la gamme Cegid Expert constitue une solution métier en réponse à tous les besoins du Cabinet. Gage

Plus en détail

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013 Dossier de Presse Mercredi 10 juillet 2013 Pacte territoire santé Provence-Alpes-Côte d Azur Un pacte, pour quoi faire? Le pacte territoire santé vise à garantir et à renforcer l accès aux soins, en particulier

Plus en détail

21 rue Godot de Mauroy 75009 PARIS Tél : 0811 46 08 50 Fax : 0811 46 08 52 (prix d un appel local depuis un fixe) www.jurisdefi.

21 rue Godot de Mauroy 75009 PARIS Tél : 0811 46 08 50 Fax : 0811 46 08 52 (prix d un appel local depuis un fixe) www.jurisdefi. 21 rue Godot de Mauroy 75009 PARIS Tél : 0811 46 08 50 Fax : 0811 46 08 52 (prix d un appel local depuis un fixe) www.jurisdefi.com Association Loi de 1901 SIRET 390 066 157 00038 TVA Int. FR 8639006615700038

Plus en détail

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable.

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. Communiqué de presse Bois-Colombes, le 11 février 2009 La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. L année 2008 restera, pour les épargnants et les assurés, une

Plus en détail

PROFESSIONNELS DE SANTÉ? EN COLLABORATION AVEC L ONDPS SYNTHÈSE

PROFESSIONNELS DE SANTÉ? EN COLLABORATION AVEC L ONDPS SYNTHÈSE DÉLÉGATION, TRANSFERTS, NOUVEAUX MÉTIERS COMMENT FAVORISER DES FORMES NOUVELLES DE COOPÉRATION ENTRE PROFESSIONNELS DE SANTÉ? RECOMMANDATION HAS EN COLLABORATION AVEC L ONDPS SYNTHÈSE 1. INTRODUCTION 1.1.

Plus en détail

Dossier. Trophées des Auto-Entrepreneurs du Loiret 2012. Contact Presse : Laure Montech - Tél : 02 38 77 76 84 - e mail : lmontech@orcom.

Dossier. Trophées des Auto-Entrepreneurs du Loiret 2012. Contact Presse : Laure Montech - Tél : 02 38 77 76 84 - e mail : lmontech@orcom. Dossier de presse Trophées des Auto-Entrepreneurs du Loiret 2012 SOMMAIRE Communiqué de synthèse... 4 Les Trophées des Auto-Entrepreneurs Retour d expérience...5 Partenaires 2011... 6 ORCOM guide les

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

COMITÉ INTERNATIONAL DE MÉDECINE MILITAIRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL

COMITÉ INTERNATIONAL DE MÉDECINE MILITAIRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL COMITÉ INTERNATIONAL DE MÉDECINE MILITAIRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL GUIDE PRATIQUE ORGANISATION DES COURS INTERNATIONAUX DU CIMM ÉDITION : Mai 2008 Référence : statuts et règlements du CIMM Le but de ce guide,

Plus en détail

Rapport d évaluation en vue du renouvellement de l autorisation à délivrer des diplômes valant grade de master de l École du Louvre

Rapport d évaluation en vue du renouvellement de l autorisation à délivrer des diplômes valant grade de master de l École du Louvre Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation en vue du renouvellement de l autorisation à délivrer des diplômes valant grade de master de l École du Louvre Diplôme de deuxième cycle de l

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Médiations des sciences Médiation des risques en santé

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Médiations des sciences Médiation des risques en santé www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Médiations des sciences Médiation des risques en santé Former des spécialistes en médiations des sciences et de la santé Ce master professionnel s adresse à des

Plus en détail

Présentation de TV RENNES 35

Présentation de TV RENNES 35 Présentation de TV RENNES 35 TV Rennes 35, née en 1987, il y a 20 ans, est l une des premières télévisions locales à avoir défriché le paysage audiovisuel et démontré l intérêt et l attente du public mais

Plus en détail

CHARTE. Conseils de QUARTIER

CHARTE. Conseils de QUARTIER CHARTE Conseils de QUARTIER SOMMAIRE PREAMBULE 3 CHARTE DES CONSEILS DE QUARTIER 5 I. Nombre et périmètre des conseils de quartier 5 II. Missions et fonctions des conseils de quartier 5 III. Durée du mandat

Plus en détail

LR SET. Programme collectif régional de formation 2013. AGEFOS PME Secteur Sport

LR SET. Programme collectif régional de formation 2013. AGEFOS PME Secteur Sport LR SET Programme collectif régional de formation 2013 AGEFOS PME Secteur Sport ÉDITO Le programme collectif régional AGEFOS PME de formation Branche Sport : un programme adapté aux besoins de la branche

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE 147, rue de l'université - 75338 PARIS Cedex 07 Tél.

REPUBLIQUE FRANCAISE. INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE 147, rue de l'université - 75338 PARIS Cedex 07 Tél. REPUBLIQUE FRANCAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE 147, rue de l'université - 75338 PARIS Cedex 07 Tél. : 01 42 75 90 00 Note de service n 2004-29 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES OBJET

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes

Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes Building Technologies Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes Siemens, votre partenaire pour la conception et la rénovation de bâtiments intelligents et innovants Retrouvez

Plus en détail

Année 2015 - n 1 Janvier 2015 DU FORUM AU CONGRÈS

Année 2015 - n 1 Janvier 2015 DU FORUM AU CONGRÈS Année 2015 - n 1 Janvier 2015 DU FORUM AU CONGRÈS Le congrès de notre Fédération va se dérouler du 23 au 27 mars 2015 à Reims.Vous avez reçu, par le biais du Perspective Santé du mois de janvier, les textes

Plus en détail

territ Contact : Ministère Bureau.scf

territ Contact : Ministère Bureau.scf Le «Pacte Bureau.scf territ oire-santé» Pour lutter contre les déserts médicaux 13 décembree 2012 DOSSIER DE PRESS SE Contact : Ministère des Affaires sociales et de la santé 01 40 56 60 65 Communiqué

Plus en détail

Communiqué de Presse Paris, le 8 juillet 2014

Communiqué de Presse Paris, le 8 juillet 2014 Communiqué de Presse Paris, le 8 juillet 2014 LANCEMENT DE L INSTITUT POUR LA TRANSITION ENERGETIQUE INEF4 Un outil inédit pour générer et déployer massivement les innovations dédiées aux bâtiments durables

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Catalogue de formations 2016

Catalogue de formations 2016 Quand on travaille pour demain et pour l incertain on agit avec raison (Blaise Pascal) PRO - CONSEIL 3 Consultant formateur Nos compétences Analyse de votre budget Comprendre le budget de la commune Prospective

Plus en détail

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 1 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE Sommaire Loi du 4 juillet 2008 sur la jeunesse (telle qu elle a été modifiée)... 3 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 3 Loi du 4 juillet

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

De la compréhension du risque à la mise en sécurité, vous accompagne dans votre démarche de prévention contre les chutes

De la compréhension du risque à la mise en sécurité, vous accompagne dans votre démarche de prévention contre les chutes De la compréhension du risque à la mise en sécurité, vous accompagne dans votre démarche de prévention contre les chutes www.davoc.fr Expertise de la sécurité en hauteur Concevoir les solutions techniques

Plus en détail

VILOGIA VILOGIA ATOUT LOGEMENT DES MÉTROPOLES EN QUELQUES CHIFFRES 1 000 AMÉNAGEUR. dans ma ville BAILLEUR SOCIAL CONSTRUCTEUR

VILOGIA VILOGIA ATOUT LOGEMENT DES MÉTROPOLES EN QUELQUES CHIFFRES 1 000 AMÉNAGEUR. dans ma ville BAILLEUR SOCIAL CONSTRUCTEUR Résidence AMÉNAGEUR EN QUELQUES CHIFFRES SPÉCIALISÉE ATOUT LOGEMENT DES MÉTROPOLES SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ collaborateurs plus de 509 M réhabilitations par an investis dans les logements partout en France

Plus en détail

accompagne l ambition du Secteur Public

accompagne l ambition du Secteur Public accompagne l ambition du Secteur Public 1 ORCOM SECTEUR PUBLIC Réformes institutionnelles, évolutions règlementaires, contraintes budgétaires, le secteur public relève le défi et ORCOM met à sa disposition

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Historique. 2. Législatif. 3. Rappels. 4. Objectifs. 5. Les lieux de formation. 6. Que nous réserve l avenir? 7. Ce qu il faut retenir

SOMMAIRE. 1. Historique. 2. Législatif. 3. Rappels. 4. Objectifs. 5. Les lieux de formation. 6. Que nous réserve l avenir? 7. Ce qu il faut retenir SOMMAIRE 1. Historique 2. Législatif 3. Rappels 4. Objectifs 5. Les lieux de formation 6. Que nous réserve l avenir? 7. Ce qu il faut retenir DOSSIER THEMATIQUE N I LA FORMATION DES INFIRMIER(ERE)S EN

Plus en détail

Classe en entreprise : un nouveau dispositif pour les collégiens

Classe en entreprise : un nouveau dispositif pour les collégiens Classe en entreprise : un nouveau dispositif pour les collégiens Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Sommaire Classe en entreprise : un nouveau dispositif pour les collégiens a Des cours en entreprise

Plus en détail

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS Direction : Direction générale Effectifs supervisés : Trois personnes Supérieur immédiat : Directrice générale 1. Sommaire de la fonction Sous

Plus en détail

Assurance-vie Prévoyance. Santé IARD L ASSURANCE À LA BANQUE POSTALE

Assurance-vie Prévoyance. Santé IARD L ASSURANCE À LA BANQUE POSTALE Assurance-vie Prévoyance Santé IARD L ASSURANCE À LA BANQUE POSTALE BIEN PLUS QU UNE BANQUE Dans chaque métier, pour chaque projet, La Banque Postale fait de l Assurance comme elle fait de la Banque, en

Plus en détail

hospitalo-universitaires

hospitalo-universitaires Groupe Enseignement Management de la formation Pilotage Pr Guy MOULIN, président de la commission médicale d établissement de l Assistance publique-hôpitaux de Marseille Membres du groupe de travail Pr

Plus en détail

Chaque année dans le secteur du Bâtiment, environ 5000 entreprises sont à reprendre. La Fédération

Chaque année dans le secteur du Bâtiment, environ 5000 entreprises sont à reprendre. La Fédération DOSSIER DE PRESSE Le Cursus «ENTREPRENEUR», Une formation action pour passer de l intention au réel. Chaque année dans le secteur du Bâtiment, environ 5000 entreprises sont à reprendre. La Fédération Française

Plus en détail

Brevet de Technicien Supérieur SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL

Brevet de Technicien Supérieur SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL Brevet de Technicien Supérieur SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL Textes réglementaires et application Arrêté du 19 juin 2007 portant définition et fixant les conditions de délivrance

Plus en détail

Etude d impact du Projet de Loi «Croissance et Activité» Argumentaire

Etude d impact du Projet de Loi «Croissance et Activité» Argumentaire Etude d impact du Projet de Loi «Croissance et Activité» Argumentaire Sommaire Introduction 3 Un impact variable suivant la nature de la mesure 4 Prises séparément des mesures qui ne sont pas sans impact

Plus en détail

Lettre de l Observatoire des métiers académiques de la science politique

Lettre de l Observatoire des métiers académiques de la science politique Lettre de l Observatoire des métiers académiques de la science politique N 2 / mars 2006 De quelques données statistiques complémentaires sur l évolution passée, présente et à venir des effectifs d enseignants-chercheurs

Plus en détail

Pacte Mondial. Communication pour le progrès. PricewaterhouseCoopers en France. Deuxième rapport - décembre 2006

Pacte Mondial. Communication pour le progrès. PricewaterhouseCoopers en France. Deuxième rapport - décembre 2006 Pacte Mondial Communication pour le progrès PricewaterhouseCoopers en France Deuxième rapport - décembre 2006 PwC en France PricewaterhouseCoopers (www.pwc.fr) développe des missions d audit et de conseil

Plus en détail

Accompagner durablement les collectivités territoriales

Accompagner durablement les collectivités territoriales Présentation des activités PWC au service de la transformation des collectivités territoriales Accompagner durablement les collectivités territoriales 1 PwC en quelques mots 5 2 Les enjeux du Secteur

Plus en détail

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE Ecole doctorale Charte de thèse Centre de Recherche Royallieu - CS 60319-60203 Compiègne cedex tél. 03 44 23 44 23 - www.utc.fr Préambule La charte de thèse de l Université

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2006-2030 Date: le 6 mars 2006

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2006-2030 Date: le 6 mars 2006 Direction Générale de l'enseignement et de la Recherche MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : 1 ter avenue Lowendal 75700

Plus en détail

RAPPORT MORAL 2013. Page 1

RAPPORT MORAL 2013. Page 1 RAPPORT MORAL 2013 Lors de notre assemblée générale de l année dernière, à l Opéra de Nice, nous vous annoncions déposer notre dossier de renouvellement d agrément le lendemain. Les nouvelles procédures

Plus en détail

Syndicat National des Médecins de Protection Maternelle et Infantile (S.N.M.P.M.I.) Ouvrir de nouveaux horizons pour la PMI

Syndicat National des Médecins de Protection Maternelle et Infantile (S.N.M.P.M.I.) Ouvrir de nouveaux horizons pour la PMI Union Confédérale des Médecins Salariés de France Siège social, secrétariat : 65-67 rue d Amsterdam 75008 Paris Tél : 01.40.23.04.10 Fax : 01.40.23.03.12 Mél : contact@snmpmi.org Site internet : www.snmpmi.org

Plus en détail

Le développement de la validation des acquis de l expérience marque une pause en 2007

Le développement de la validation des acquis de l expérience marque une pause en 2007 note d information 09.14 MAI En 2007, 21 967 dossiers déclarés recevables et déposés par des candidats à l obtention d un diplôme de l enseignement professionnel ou technologique de l Éducation nationale

Plus en détail

FUSION ANPE /ASSEDIC. Réflexion sur le positionnement des Maisons de l Emploi et des Missions locales

FUSION ANPE /ASSEDIC. Réflexion sur le positionnement des Maisons de l Emploi et des Missions locales FUSION ANPE /ASSEDIC Réflexion sur le positionnement des Maisons de l Emploi et des Missions locales Préambule Cette note fait suite à une série d entretiens réalisés entre juin et octobre 2008, auprès

Plus en détail

FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 9 ème APPEL A PROJETS Les soutiens financiers de l État en faveur des projets de R&D

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

CONSERVATEUR TERRITORIAL DE BIBLIOTHÈQUES

CONSERVATEUR TERRITORIAL DE BIBLIOTHÈQUES Catégorie A CONSERVATEUR TERRITORIAL DE BIBLIOTHÈQUES CONCOURS EXTERNE ET INTERNE QUAND LES TALENTS GRANDISSENT LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT Catégorie A CONSERVATEUR TERRITORIAL DE BIBLIOTHÈQUES CONCOURS

Plus en détail

Carnet d acteurs d A PRO BIO

Carnet d acteurs d A PRO BIO Carnet d acteurs d A PRO BIO 4 rue de Dormagen 59350 Saint-André-lez-Lille Tél. : 03.20.31.57.97 - Fax : 03.20.12.09.91 www.aprobio.fr - www.labio-presdechezmoi.fr contact@aprobio.fr A PRO BIO, Pôle de

Plus en détail

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au FICHE REPÈRES POUR LES CHSCT Un cadre unique pour une hétérogénéité des pratiques accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer M e r c r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président du conseil

Plus en détail

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Contribuer à former des jeunes au métier d ambulancier Contact : Catherine Scordia - Direction des formations c.scordia@ordredemaltefrance.org

Plus en détail

Infirmier une profession en pleine évolution

Infirmier une profession en pleine évolution Institut de Formation en Soins Infirmiers Sarreguemines Infirmier une profession en pleine évolution 1 SOMMAIRE Editorial 1 Conditions d admission 2 la formation infirmière 3-4 l ifsi de sarreguemines

Plus en détail

Dossier de partenariat. ans. Villages et Résidences de Vacances

Dossier de partenariat. ans. Villages et Résidences de Vacances Dossier de partenariat ans Villages et Résidences de Vacances ans Sommaire P.05 Présentation d azurèva, P.07 Les 60 ans d azurèva Rétrospective : «60 ans de vacances vues par les français» P.06 Prospective

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP

PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP RAPPEL HISTORIQUE C est au travers de l histoire de l ADAP et notamment les raisons qui ont motivé sa création, les transformations de son activité et de son fonctionnement

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Le diagnostic d une association les grandes étapes»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Le diagnostic d une association les grandes étapes» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Le diagnostic d une association les grandes étapes» Points clés Le diagnostic, un outil incontournable! C est en prenant en compte ces éléments que l association peut

Plus en détail