Science qui étudie les propriétés des médicaments.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Science qui étudie les propriétés des médicaments."

Transcription

1 Bloc 3

2 Pharmacologie Science qui étudie les propriétés des médicaments. Pharmacothérapie: Partie de la médecine qui a pour objet le traitement des maladies avec les médicaments. Se base sur la pharmacodynamie: étude de l action exercée par les agents médicinaux sur l organisme sain. Pharmacie: Traite de la mise des médicaments sous une forme appropriée à leur administration, des contrôles qualitatifs et quantitatifs, de leur formulation, conservation et dispersion. Pharmacocinétique Étude du sort du médicament dans l organisme de sa pénétration à son élimination.

3 Histoire vieille comme le genre humain de vouloir se guérir et de combattre la maladie. Apprentissage des valeurs thérapeutiques par l observation. D anciens médicaments sont toujours utiles de nos jours. Ex.: opium. L homme a partiellement atteint son but. Pourquoi? Grand nombre de laboratoires de recherche. Ex.: Anapharm

4 Pénicilline Découverte par Alexandre Fleming en 1928 Antibiotique isolé du penicillum notatum (sorte de moisissure) Vaccin contre la rage Découverte par Louis Pasteur en 1885 Il a aussi découvert le staphylocoque (bactérie) Sulfamides Découvert en 1935 Nom générique de composées organiques azotés et soufrés, base de plusieurs groupes de médicaments anti-infectieux (bacilles et microcoques), antibiotiques et diurétique.

5 Rôle Guérir, contrôler, enrayer les symptômes, soulager la douleur, éviter ou combler des carences, diagnostiquer. Distribution En vente libre ou sous prescription (médicaments puissants). Évaluation par la DGPS(Direction générale de la protection de la santé) Plusieurs classes Drogues, stimulants, substances modifiant l humeur et le comportement, vitamines et minéraux, agents opacifiants. Effets secondaires (notes de cours bloc 3 p.50 à 54) Cutanés, hépatiques, rénaux, auriculaires, sur le SNC. Choix Selon la personne.

6 En grande partie, les médicaments sont fabriqués par des procédés chimiques. Plusieurs sont des dérivés ou des copies de substances naturelles. Fabrication aussi grâce à des modifications génétiques de micro-organismes. Médicaments fabriqués en laboratoire sont plus sûrs et plus efficaces que ceux obtenus à partir de substances végétales et animales.

7

8 Approbation Législation canadienne sur les médicaments L ordonnance et la prescription

9 ! " Nouveaux produits résultent de la recherche. Essais préalables à la mise en marché. En moyenne 6 à 10 ans. DGPSA: Direction générale des produits de santé et des aliments Contrôle les normes sur les essais humains. Décide de la conformité aux Règlements des aliments et drogues. (Règlementation fédérale) Le médicament doit être sécuritaire et thérapeutiquement efficace. De plus les risques sont évalués en fonction des avantages. Émission d un numéro d identification et d un avis de conformité pour autoriser la vente du médicament au Canada. La surveillance est continue quant aux effets secondaires et à la sécurité. Le nouveau médicament demeure la propriété exclusive du fabricant inventeur durant une période déterminée par la législation fédérale.!!!"#

10 $### % #& # # %' "( )#* # ## + #,

11 # " Juridiction fédérale Loi sur les aliments et drogues Loi réglementant certaines drogues et autres substances Contrôle: Inspectorat de la Direction générale des produits de santé et des aliments du gouvernement fédéral Application des lois Centre national d étude, de contrôle et de prévention des maladies contaminantes et non contaminantes et le VIH Protection de la santé environnementale Obligation du technologue de se soumettre à ces lois et ces normes. Exemple: lignes directrices pour l administration et le contrôle des narcotiques. Ordonnance: Le médecin doit rédiger une ordonnance sur un formulaire inclus au dossier, à l ordinateur etc. Une ordonnance peut être verbale.

12 #$ Le Code des professions définit l ordonnance qui s applique à plusieurs professionnels de la santé. Signifie une prescription donnée à un professionnel par un médecin, par un dentiste ou par un autre professionnel habilité par la loi, ayant notamment pour objet les médicaments, les traitements, les examens et les soins à dispenser à une personne ou à un groupe de personnes, les circonstances dans lesquelles ils peuvent l être de même que les contre-indications possibles. L ordonnance peut être individuelle ou collective. Définitions selon le Règlement sur les normes relatives aux ordonnances faites par un médecin établi par le Collège des médecins du Québec.

13 % Médecins, résidents en médecine Autres professionnels dans leur champ d exercice et souvent selon en fonction d une liste préétablie (dans la limite de leurs responsabilités): dentiste, sages-femmes, vétérinaires, podiatres, optométristes, pharmaciens, infirmière praticienne spécialisée.

14 &'$ Individuelle (radiographie prescrite à un patient) Collective (procédure d opacification au scan pour la planification d une tumeur prostatique) PRN ou prn Unique Stat De départ

15 ()* Critères de sécurité les «5 bons»: bon médicament et la date de péremption bonne dose ou posologie bon patient bonne voie d administration bonne heure d administration Ces éléments sont à vérifier avec la fiche du médicament, l identité du patient, les données du dossier et autres: Avant Pendant Après l administration du médicament.

16 + Peuvent être décelées et prévenues. Recommandations, évaluer en partie au laboratoire. (À savoir pour l examen de fin de session)

17 $ Principe actif: substance agissante du médicament, celle qui doit produire l effet thérapeutique attendu. Un médicament peut contenir plusieurs principes actifs. Ex.: diphénoxylate-atropine/lomotil Excipient: tout ingrédient non médicinal liquide ou solide qui entre dans la composition d un médicament. Un médicament contient un ou plusieurs excipients qui peut: Servir de support ou de véhicule; Accélérer ou ralentir l absorption du principe actif; Masquer le goût du principe actif; Prolonger la durée du principe actif; Protéger le principe actif contre l acide gastrique.

18

19

20

21 ( Trois dénominations Dénomination chimique ou scientifique. Réfère à la structure chimique. Peu utilisé. Dénomination commune ou nom générique. Inscrit en minuscule. Dénomination médicale officielle. Dénomination spéciale ou nom commercial ou marque déposée. Première lettre en majuscule. Nom donné par le fabricant.

22 (, Compendium des produits et spécialités pharmaceutiques (Association des pharmaciens du Canada). Sections Classification thérapeutique. Recherche de la monographie par le nom commercial (section blanche).

23 ( * 1. Agents utilisés pendant la grossesse et l accouchement 2. Antihistaminiques: indications et exemples 3. Antinéoplasiques: indications, catégories et exemples (général) 4. Hormones et substituts: sous-classes 5. Médicaments anti-infectieux: sous-classes, indications, exemples spécifiques 6. Médicaments cardiovasculaires: sous-classes, indications (générales 6.1, 6.2, 6.3, 6.4), exemples spécifiques 7. Médicaments de l appareil digestif: sous-classes, indications, exemples spécifiques 8. Médicaments de l appareil respiratoire: sous-classes, indications, exemples spécifiques 9. Médicaments anti-inflammatoires: sous-classes, indications, exemples spécifiques 10. Médicaments du sang: sous-classes, indications, exemples spécifiques 11. Médicaments agissant sur le SNA: sous-classes et sous-catégories, indications, exemples spécifiques 12. Médicaments agissant sur le SNC: sous-classes et sous-catégories, indications, exemples spécifiques 13. Régulateur du métabolisme osseux 14. Thérapie ophtalmique: sous-classes et médicaments en laboratoire 15. Vitamines et minéraux: sous-classes et sous-catégories, indications. À étudier avec le bloc.

Le choix de la pharmacie

Le choix de la pharmacie Le choix de la pharmacie Dans la pharmacie et au niveau du sélecteur, vous avez le choix entre la pharmacie publique (mise en œuvre par l'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé

Plus en détail

Situation de l astémizole (Hismanalz) au Canada

Situation de l astémizole (Hismanalz) au Canada Situation de l astémizole (Hismanalz) au Canada Qu est-ce que l astémizole? Sous quels noms commerciaux les produits à base d astémizole pouvaient-ils être vendus au Canada? Quand la vente de l astémizole

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament Encadré NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR CLASTOBAN 800 mg, comprimé pelliculé Clodronate disodique Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre

Plus en détail

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires Distribution de médicaments dans les milieux scolaires Janvier 2014 Table des matières 1. DISTRIBUTION DE MÉDICAMENTS DANS LES MILIEUX SCOLAIRES... 3 2. DIRECTIVES À SUIVRE... 3 3. DIRECTIVES À SUIVRE

Plus en détail

Traitements NORMES CLINIQUES

Traitements NORMES CLINIQUES NORMES CLINIQUES Traitements L optométriste doit présenter à son patient les différentes alternatives de traitement, lui faire des recommandations et élaborer un plan de traitement qui peut inclure : le

Plus en détail

THERAPEUTIQUE GENERALE

THERAPEUTIQUE GENERALE THERAPEUTIQUE GENERALE I- Définitions : - Pharmacologie : Etude des médicaments dans l organisme. La pharmacocinétique correspond au devenir du médicament au sein de l organisme et la pharmacodynamie étudie

Plus en détail

La prescription des Produits de santé

La prescription des Produits de santé Chapitre 4 : UE6 - Le Droit pharmaceutique La prescription des Produits de santé Martine DELETRAZ-DELPORTE Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. La

Plus en détail

TUTORAT UE MAPS 2014-2015 Médicaments et autres produits de santé COLLE Semaine du 27/04/2015

TUTORAT UE MAPS 2014-2015 Médicaments et autres produits de santé COLLE Semaine du 27/04/2015 TUTORAT UE MAPS 2014-2015 Médicaments et autres produits de santé COLLE Semaine du 27/04/2015 Colle préparée par la team UE6 + MAPS QCM n 1 : Concernant les caractéristiques de la voie orale : Choisir

Plus en détail

>> TECHNOLOGIE DE LA PRODUCTION PHARMACEUTIQUE 235.C0

>> TECHNOLOGIE DE LA PRODUCTION PHARMACEUTIQUE 235.C0 Pondération : le 1 er chiffre représente le nombre d heures de théorie, le 2 e chiffre représente le nombre d heures de laboratoire et le 3 e chiffre représente le nombre d heures de travail personnel.

Plus en détail

Rappel de la hiérarchie des textes officiels. Prévention des accidents d exposition au sang (AES) : le cadre juridique

Rappel de la hiérarchie des textes officiels. Prévention des accidents d exposition au sang (AES) : le cadre juridique Prévention des accidents d exposition au sang (AES) : le cadre juridique Annie LEPRINCE, Institut national de recherche et de sécurité, Centre de Paris 1 Rappel de la hiérarchie des textes officiels Domaine

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Inflectra (infliximab) Questions fréquemment posées

Inflectra (infliximab) Questions fréquemment posées Programmes publics de médicaments de l Ontario Inflectra (infliximab) Questions fréquemment posées 1. Quel est le statut de remboursement d Inflectra (infliximab)? À partir du 25 février 2016, Inflectra

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

Ytracis est dépourvu de substances porteuses et ne contient pas de conservateur antimicrobien.

Ytracis est dépourvu de substances porteuses et ne contient pas de conservateur antimicrobien. Information professionell Ytracis Composition a. Principe actif Chlorure d yttrium [ 90 Y] b. Excipients Acide chlorhydrique à 30%, eau pour préparations injectables Forme galénique et quantité de principe

Plus en détail

Circuit du médicament

Circuit du médicament HOPITAL DE SOULTZ N S.PT.S.028.1 Circuit du médicament SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS INFIRMIERS QUALITE SERVICE

Plus en détail

(adoptée par le Comité des Ministres le 19 janvier 2011, lors de la 1103e réunion des Délégués des Ministres)

(adoptée par le Comité des Ministres le 19 janvier 2011, lors de la 1103e réunion des Délégués des Ministres) Résolution CM/ResAP(2011)1 sur les exigences relatives à l assurance de qualité et d innocuité des médicaments préparés en pharmacie pour les besoins particuliers du patient (adoptée par le Comité des

Plus en détail

Rôle du Médecin du Travail. interactions avec les différentes instances

Rôle du Médecin du Travail. interactions avec les différentes instances Risques liés aux Accidents Exposant au Sang : Rôle du Médecin du Travail & interactions avec les différentes instances Dr Martine Domart-Rançon Service de Santé au Travail Hôpital Européen Georges Pompidou

Plus en détail

Choix des produits désinfectants en milieu de soins

Choix des produits désinfectants en milieu de soins Choix des produits désinfectants en milieu de soins Réunion des réseaux ARLIN Midi-Pyrénées Toulouse, 8 décembre 2015 Xavier Verdeil Equipe Opréationnelle en Hygiène CHU Toulouse Purpan 1 Les produits

Plus en détail

Service canadien de prescription et d utilisation optimales des médicaments. Comité d experts en examen (CEE)

Service canadien de prescription et d utilisation optimales des médicaments. Comité d experts en examen (CEE) Service canadien de prescription et d utilisation optimales des médicaments Mandat du Comité d experts en examen (CEE) Le Comité d experts en examen (CEE) du Service canadien de prescription et d utilisation

Plus en détail

NOTICE. Contenu de cette notice:

NOTICE. Contenu de cette notice: NOTICE Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant de administrer ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement. Si vous avez d autres questions, si

Plus en détail

Substances vénéneuses à usage pharmaceutique

Substances vénéneuses à usage pharmaceutique Substances vénéneuses à usage pharmaceutique Introduction SV = substances naturelles ou chimiques susceptibles d entrainer des effets dangereux pour la sante Réglementation très stricte qui dépend de leur

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE POUR LA PROTECTION EN VOYAGE DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : Le 26 juin 2007

ORDONNANCE COLLECTIVE POUR LA PROTECTION EN VOYAGE DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : Le 26 juin 2007 ORDONNANCE COLLECTIVE POUR LA PROTECTION EN VOYAGE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER UNE MESURE THÉRAPEUTIQUE : PROTECTION DE LA SANTÉ DES VOYAGEURS. CODE DE CLASSIFICATION OC- ProtectionVoyageCOA112008 RÉF.

Plus en détail

Circuit du médicament en maison de repos et maison de repos et de soins en région wallonne COCOM- COCOF

Circuit du médicament en maison de repos et maison de repos et de soins en région wallonne COCOM- COCOF Synthèse : Circuit du médicament en maison de repos et maison de repos et de soins en région wallonne COCOM- COCOF - Tout commence avec l ordre médical du médecin traitant. Ce dernier prescrit sur la feuille

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR SINUTAB 500/30 mg comprimés SINUTAB FORTE 500/60 mg comprimés Paracétamol et chlorhydrate de pseudoéphédrine Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser

Plus en détail

UTILISATION DU TÉLÉCOPIEUR POUR LA TRANSMISSION DES ORDONNANCES

UTILISATION DU TÉLÉCOPIEUR POUR LA TRANSMISSION DES ORDONNANCES UTILISATION DU TÉLÉCOPIEUR POUR LA TRANSMISSION DES ORDONNANCES NORME 2008.01 Direction des services professionnels Présent pour vous NORME 2008.01 Utilisation du télécopieur pour la transmission des ordonnances

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION POUR L'UTILISATEUR

NOTICE: INFORMATION POUR L'UTILISATEUR NOTICE: INFORMATION POUR L'UTILISATEUR DAFALGAN Nourrisson 80 mg suppositoires DAFALGAN Jeune enfant 150 mg suppositoires DAFALGAN Grand enfant 300 mg suppositoires Paracétamol Veuillez lire attentivement

Plus en détail

MENTIONS LEGALES COMMUNES COMPLETES. LACTEOL 340 mg, gélule LACTEOL 340 mg, poudre pour suspension buvable en sachet-dose

MENTIONS LEGALES COMMUNES COMPLETES. LACTEOL 340 mg, gélule LACTEOL 340 mg, poudre pour suspension buvable en sachet-dose LACTEOL 340 mg, gélule LACTEOL 340 mg, poudre pour suspension buvable en sachet-dose DENOMINATION LACTEOL 340 mg, gélule LACTEOL 340 mg, poudre pour suspension buvable en sachet-dose FORME PHARMACEUTIQUE

Plus en détail

: Médicament d alerte élevée

: Médicament d alerte élevée Adultes Enfants Ambulatoire SÉCURITÉ: Courte durée Longue durée TENEURS ET FORMES DISPONIBLES AU CSSSL: Atorvastatine: comprimés de 10 mg, 20 mg, 40 mg et 80 mg Fluvastatine: capsules de 20 mg, 40 mg Fluvastatin

Plus en détail

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1 Caroline QUINTIN URC Paris Nord - Formation DU 1 INTRODUCTION Les documents et données relatifs à la recherche constituent les documents essentiels qui composent le dossier permanent de la recherche. Ces

Plus en détail

INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM

INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM 1 SOMMAIRE Avant propos... page 3 Introduction... page 4 1 - Objet... page 4 2 - Définitions des termes...

Plus en détail

AVIS. de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS. de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le Directeur général Maisons-Alfort, le 30 juillet 2013 AVIS de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relative à la demande d établissement de formulation

Plus en détail

L O I S. Aouel Chaâbane 1429 3 août 2008 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 44

L O I S. Aouel Chaâbane 1429 3 août 2008 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 44 3 L O I S Loi n 08-13 du 17 Rajab 1429 correspondant au 20 juillet 2008 modifiant et complétant la loi n 85-05 du 16 février 1985 relative à la protection et à la promotion de la santé. Le Président de

Plus en détail

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Association canadienne de radioprotection Reconnaissance et agrément professionnels PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Préparé par : Révisé par : Gary Wilson B.Sc., RTNM, MEd. Comité des professionnels

Plus en détail

Partie I : La directive Partie II, Section 2 : La comparaison portant sur le délai ou la durée d action

Partie I : La directive Partie II, Section 2 : La comparaison portant sur le délai ou la durée d action Les normes canadiennes de la publicité La Division des médicaments destinés aux consommateurs La publicité comparative touchant aux aspects thérapeutiques (MON Mode opératoire normalisé) Partie I : La

Plus en détail

Le nombre d ions d électrolytes par sachet reconstitué sous forme de solution de 125 ml est le suivant :

Le nombre d ions d électrolytes par sachet reconstitué sous forme de solution de 125 ml est le suivant : RÉSUME DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Movolax 13,7 g, Poudre pour solution buvable, sachet 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque sachet contient les composants

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN

RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN Loi médicale (chapitre M-9, a. 19, 1 er al., par. d) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Le présent règlement a pour objet de fixer

Plus en détail

NOTICE. FLUOSTEROL 0,25 mg/800 U.I./dose, solution buvable

NOTICE. FLUOSTEROL 0,25 mg/800 U.I./dose, solution buvable NOTICE ANSM Mis à jour le : 26/02/2007 Dénomination du médicament Encadré FLUOSTEROL 0,25 mg/800 U.I./dose, solution buvable Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle

Plus en détail

Politique alimentaire

Politique alimentaire Politique alimentaire Adoptée le : 27 avril 2015 Lors de la : 303 e réunion du conseil d administration Table des matières Lexique... 3 Préambule... 5 Champ d application... 5 Objectifs de la politique...

Plus en détail

Abderrahim MATRAOUI Pharmacien inspecteur Chef de service du suivi du secteur Direction du Médicament et de la Pharmacie

Abderrahim MATRAOUI Pharmacien inspecteur Chef de service du suivi du secteur Direction du Médicament et de la Pharmacie Abderrahim MATRAOUI Pharmacien inspecteur Chef de service du suivi du secteur Direction du Médicament et de la Pharmacie FORUM NATIONAL DE LA PHARMACIE - 10 janvier 2009 PLAN Introduction I- Les différents

Plus en détail

Démarche de Soins Infirmiers

Démarche de Soins Infirmiers Démarche de Soins Infirmiers La reconnaissance de l infirmière dans son rôle propre. Sommaire Rappel historique Qui est concerné par la Démarche de Soins Infirmiers? Comment se met-elle en place? Comment

Plus en détail

AVIS 17 octobre 2012

AVIS 17 octobre 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 17 octobre 2012 EXOCINE 0,3 %, collyre en solution Flacon de 5 ml (CIP : 34009 331 708 0 6) Laboratoire ALLERGAN FRANCE SAS DCI Code ATC (année) Motif de l examen Liste

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE Code : OC - 16 Date d émission : 7 juillet 2010 ORDONNANCE COLLECTIVE Date de révision : juillet 2013 Référence à un protocole de soins infirmiers OUI NON Objet : Activités de dépistage et détection des

Plus en détail

Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants

Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants Avec le vieillissement de la population, les médicaments occupent une place de plus en plus

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique adoptée par le conseil d administration du CPE les Globules le 4 juin 2013 Révisé et adopté par le CA le 22 mai 2014. Le centre de la petite

Plus en détail

TROLAMINE BIOGARAN CONSEIL 0,67 %, émulsion pour application cutanée

TROLAMINE BIOGARAN CONSEIL 0,67 %, émulsion pour application cutanée 1 sur 5 15/07/2015 11:22 ANSM - Mis à jour le : 18/03/2015 Dénomination du médicament Encadré TROLAMINE BIOGARAN CONSEIL 0,67 %, émulsion pour application cutanée Veuillez lire attentivement cette notice

Plus en détail

Le 22 décembre 2014. Avis aux professionnels de la santé,

Le 22 décembre 2014. Avis aux professionnels de la santé, Santé Canada affiche des avertissements concernant l innocuité des produits de santé, des avis de santé publique, des communiqués de presse et d autres avis provenant de l industrie à titre de service

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2008/6 9 septembre 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Pharmacie galénique. 4 ème année pharmacie. Chapitre 5 : Les vaccins. Page 1 sur 12

Pharmacie galénique. 4 ème année pharmacie. Chapitre 5 : Les vaccins. Page 1 sur 12 Pharmacie galénique 4 ème année pharmacie Chapitre 5 : Les vaccins Page 1 sur 12 Sommaire 1. Définition... 3 2. Classification des vaccins... 3 2.1. Vaccins bactériens... 3 2.2. Les anatoxines bactériennes...

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATIONS PROFESSIONNELLES

BULLETIN D INFORMATIONS PROFESSIONNELLES BULLETIN D INFORMATIONS PROFESSIONNELLES numéro 167, décembre 2012 CONDITIONS ET MODALITÉS DE VENTE DES MÉDICAMENTS Les pharmaciens sont sollicités par diverses organisations pour l achat de médicaments.

Plus en détail

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE.

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. I) Définition du médicament. «On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou

Plus en détail

Martine DELETRAZ-DELPORTE

Martine DELETRAZ-DELPORTE U6 - Le Droit pharmaceutique Chapitre 3 : Les produits de santé : Les modalités de leur commercialisation Martine DELETRAZ-DELPORTE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble -

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Befact Forte B 1 -B 2 -B 6 -B 12 Comprimés enrobés 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Thiamine mononitrate 250 mg - Riboflavine

Plus en détail

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.)

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) Introduction L aboutissement à un usage rationnel des médicaments est le résultat d un programme exécuté par une chaîne

Plus en détail

ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE, INC. PRISE DE POSITION DE L AMM SUR LA DEGRADATION DE L ENVIRONNEMENT ET SUR UNE BONNE GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES

ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE, INC. PRISE DE POSITION DE L AMM SUR LA DEGRADATION DE L ENVIRONNEMENT ET SUR UNE BONNE GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE, INC. PRISE DE POSITION DE L AMM SUR LA DEGRADATION DE L ENVIRONNEMENT ET SUR UNE BONNE GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES Adoptée par l'assemblée générale de l'amm, Vancouver,

Plus en détail

Renseignements posologiques. Taro-Clobetasol

Renseignements posologiques. Taro-Clobetasol Renseignements posologiques Taro-Clobetasol Pr Propionate de clobétasol crème USP, 0,05 % p/p Taro-Clobetasol Pr Propionate de clobétasol pommade USP, 0,05 % p/p Classe thérapeutique Corticostéroïde topique

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCE Technologiste de laboratoire médical généraliste

PROFIL DE COMPÉTENCE Technologiste de laboratoire médical généraliste PROFIL DE COMPÉTENCE Technologiste de laboratoire médical généraliste Compétences requises pour le technologiste de laboratoire médical généraliste au niveau d entrée Date d entrée en vigueur : examens

Plus en détail

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Modèle Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Vu les articles R. 5126-9, R. 5126-10, R. 5126-20, L.5126-2 du CSP, Vu l arrêté du 31 mars 1999 relatif

Plus en détail

PNF-01-P ANESTHÉSIE DES POISSONS

PNF-01-P ANESTHÉSIE DES POISSONS PNF-01-P ANESTHÉSIE DES POISSONS Justification Cette procédure normalisée de fonctionnement doit être connue de toute personne (= opérateur) qui anesthésie des poissons dans le cadre d études sur le terrain

Plus en détail

La protection du personnel soignant: Contacts cytostatiques - Rayonnements ionisants

La protection du personnel soignant: Contacts cytostatiques - Rayonnements ionisants La protection du personnel soignant: Contacts cytostatiques - Rayonnements ionisants Dr. Lechevin Véronique Médecin du travail Dépt Surveillance médicale S.C.P.P. ULB - Erasme - Bordet A. Introduction

Plus en détail

LE DROIT A LA SANTE POUR LE DEVELOPPEMENT SOCIAL Fès, le 26 Janvier 2008 LE PHARMACIEN: UN MAILLON DANS LA CHAÎNE DE LA SANTÉ NOTRE PASSE PREHISTOIRE Maladie surnaturelle (punition) Diagnostic: confession

Plus en détail

fabricant de Diamicron Ce livret a été produit par SERVIER CANADA INC., à l intention des patients traités par Diamicron

fabricant de Diamicron Ce livret a été produit par SERVIER CANADA INC., à l intention des patients traités par Diamicron DIPAT5815F Doit être pris une fois par jour au petit-déjeuner, comme prescrit par votre médecin. Produit en tant que service pour la médecine, et ce, à l intention des patients traités par Diamicron MR.

Plus en détail

Le texte qui suit est celui d une lettre de GW Pharma Ltd. Pour obtenir une copie d une référence ou d une pièce jointe, s adresser à la compagnie.

Le texte qui suit est celui d une lettre de GW Pharma Ltd. Pour obtenir une copie d une référence ou d une pièce jointe, s adresser à la compagnie. Santé Canada diffuse des mises en garde relatives à la sécurité, des avis en matière de santé publique, des communiqués de presse et d autres avis de l industrie à titre de service pour les professionnels

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT Les Direct Healthcare Professional Communications (DHPC) sont des courriers envoyés aux professionnels de la santé par les firmes pharmaceutiques, afin de les informer de risques potentiels apparus lors

Plus en détail

Loi sur les collèges Loi sur les Archives. des documents. ARTICLE CHAMPS. a) Archives. de gestion intégrée

Loi sur les collèges Loi sur les Archives. des documents. ARTICLE CHAMPS. a) Archives. de gestion intégrée POLITIQUE NUMÉRO 15 sur la gestion documentaire Responsable : Secrétariat général Dernière mise à jour : CA/2013-445.6.1, le 30 septembre 2013 Prochaine date de révision : 2018 LES RÉFÉRENCES Loi sur les

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ Arrêté du 31 juillet 2009 relatif aux autorisations des instituts de formation préparant aux diplômes d infirmier, infirmier de bloc opératoire,

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS Décembre 2012 GUIDE A L INTENTION DES AUTORITES COMPETENTES POUR LE CONTROLE DE LA CONFORMITE AVEC LES ACTES LEGISLATIFS DE L UE

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES VIII. PARTIE I Les bases de la pharmacologie. Avant-propos... III Remerciements... IV Les caractéristiques du manuel...

TABLE DES MATIÈRES VIII. PARTIE I Les bases de la pharmacologie. Avant-propos... III Remerciements... IV Les caractéristiques du manuel... VIII TABLE DES MATIÈRES Avant-propos........................... III Remerciements......................... IV Les caractéristiques du manuel........... V PARTIE I Les bases de la pharmacologie CHAPITRE

Plus en détail

Santé, assistance et soins infirmiers

Santé, assistance et soins infirmiers Santé, assistance et soins infirmiers Formation professionnelle www.cfplevis.qc.ca Santé, assistance et soins infirmiers (5325) DEP 1 800 heures (4 sessions) Élève d un jour Inscription en ligne www.formationprofessionnelle.org

Plus en détail

Loi 41. GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens

Loi 41. GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens Loi 41 GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens AVIS Ce guide ne se substitue pas aux lois, aux règlements ou au jugement des professionnels de la santé. Il représente l état actuel du

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE À L INTENTION DE L INDUSTRIE

LIGNE DIRECTRICE À L INTENTION DE L INDUSTRIE LIGNE DIRECTRICE À L INTENTION DE L INDUSTRIE L INNOCUITÉ DES RÉSIDUS DE MÉDICAMENTS VÉTÉRINAIRES DANS LES ALIMENTS DE CONSOMMATION HUMAINE : ESSAI DE TOXICITÉ CHRONIQUE À DOSES RÉPÉTÉES VICH GL37 Date

Plus en détail

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux Examen périodique des avantages sociaux 2014 MANAGEMENT RETIREE BENEFITS PAR DAN BOULET» Gérant d affaires, Fraternité PAR RICHARD J. DIXON» Vice-président, Ressources humaines Coprésident, Conseil mixte

Plus en détail

PROGRAMMES (D.F.A.S.P. 1)

PROGRAMMES (D.F.A.S.P. 1) Université Paris-Sud FACULTÉ DE PHARMACIE DE CHÂTENAY-MALABRY PROGRAMMES 4 ème ANNÉE DE PHARMACIE 2d semestre (D.F.A.S.P. 1) (sous réserve de modifications) 2013-2014 M1S2 UE 52 Santé publique et Politique

Plus en détail

Aide-mémoire. Ma santé, j en prends soin

Aide-mémoire. Ma santé, j en prends soin Aide-mémoire Ma santé, j en prends soin Ma santé, j en prends soin 2 Saviez-vous qu une bonne communication entre vous et un professionnel de la santé est une des clés de la sécurité des soins? Quand on

Plus en détail

Comparaison avec une spécialité de référence Même composition qualitative et quantitative en principe(s) actif(s) Même forme pharmaceutique

Comparaison avec une spécialité de référence Même composition qualitative et quantitative en principe(s) actif(s) Même forme pharmaceutique Cas des Génériques : Leur Spécificité Philippe Maincent Faculté de Pharmacie, Nancy 1 Définition: Article L5121-1 1 du Code de la Santé Publique Comparaison avec une spécialité de référence Même composition

Plus en détail

Le Ministre du Commerce, de la Promotion de l Entreprise et de l Artisanat, Le Ministre des Finances et du Budget

Le Ministre du Commerce, de la Promotion de l Entreprise et de l Artisanat, Le Ministre des Finances et du Budget BURKINA FASO Unité Progrès- Justice ARRETE INTERMINISTERIEL N 2006-111 /MS/MCPEA/MFB portant définition, classification et nomenclature des établissements sanitaires privés Le Ministre de la Santé, Le

Plus en détail

LE SUIVI TRANSDISCIPLINAIRE DES PATIENTS DIABÉTIQUES EN PREMIÈRE LIGNE EXPÉRIENCES DES ASSOCIATIONS DE SANTÉ INTÉGRÉE EN BELGIQUE

LE SUIVI TRANSDISCIPLINAIRE DES PATIENTS DIABÉTIQUES EN PREMIÈRE LIGNE EXPÉRIENCES DES ASSOCIATIONS DE SANTÉ INTÉGRÉE EN BELGIQUE Séminaire Européen SIDIIEF : LES MALADIES CHRONIQUES HENALLUX Namur -19 novembre 2015 LE SUIVI TRANSDISCIPLINAIRE DES PATIENTS DIABÉTIQUES EN PREMIÈRE LIGNE EXPÉRIENCES DES ASSOCIATIONS DE SANTÉ INTÉGRÉE

Plus en détail

Administration d épinéphrine pour les réactions allergiques graves de type anaphylactique

Administration d épinéphrine pour les réactions allergiques graves de type anaphylactique Administration d épinéphrine pour les réactions allergiques graves de type anaphylactique Formation s adressant aux intervenants scolaires Personne dont l allergie est connue (1,5 heure) MAJ 2013-2 2 But

Plus en détail

Qu est-ce que. le Méthanol? Information pour une utilisation sûre. Methanex est le leader mondial de la production et de la fourniture de méthanol.

Qu est-ce que. le Méthanol? Information pour une utilisation sûre. Methanex est le leader mondial de la production et de la fourniture de méthanol. Qu est-ce que le Méthanol? Information pour une utilisation sûre Methanex est le leader mondial de la production et de la fourniture de méthanol. Qu est-ce que le méthanol? Le méthanol est un liquide incolore

Plus en détail

6. Rôle de garde. INTRODUCTIon. SUGgestion de questions

6. Rôle de garde. INTRODUCTIon. SUGgestion de questions 6. Rôle de garde INTRODUCTIon Les médecins généralistes et les pharmaciens doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la continuité des soins. La participation au rôle de garde est donc,

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION I- PERSONNEL 41 I-1 Le responsable de la distribution 41 I-2 Les autres personnels 42 II- LOCAUX 42 III- DISTRIBUTION 42 III-1 Attribution nominative 43 III-1-1

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion. 1. Critères d exclusion généraux

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion. 1. Critères d exclusion généraux Politique relative aux enfants malades et à l exclusion 1. Critères d exclusion généraux En tout temps, lorsqu un enfant est en mauvais état général et qu il ne peut suivre les activités du groupe, s il

Plus en détail

PROGRAMME DE GESTION INTÉGRÉE DE DOCUMENTS

PROGRAMME DE GESTION INTÉGRÉE DE DOCUMENTS PROGRAMME DE GESTION INTÉGRÉE DE DOCUMENTS Conformément à la Politique sur la gestion de documents et des archives de l Université de Montréal (ajouter le numéro), et à la norme ISO 15489, la Division

Plus en détail

AVIS. de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS. de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le Directeur général Maisons-Alfort, le 1 er avril 2014 AVIS de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à la demande d autorisation de mise

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament TIBERAL comprimé Ornidazole Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER Ce dossier a pour objectif d informer les professionnels de santé prescripteurs sur la sécurité sanitaire associée aux prothèses fabriquées par

Plus en détail

Guide d utilisation des médicaments

Guide d utilisation des médicaments Guide d utilisation des médicaments à l intention des sages-femmes du Québec P r e m i è r e é d i t i o n O S F Q M a i 2 0 0 9 Rédaction : Micheline Leduc, SF, responsable du comité sur les médicaments,

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À L EXCLUSION

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À L EXCLUSION CPE LE PETIT TRAIN POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À L EXCLUSION Sylvie Guay 12/03/2009 Révision 2013 CPE Le Petit Train inc. Politique relative aux enfants malades et à l exclusion NATURE ET

Plus en détail

Résolution. Question Q238. Revendications de deuxième application thérapeutique ou de deuxième indication thérapeutique

Résolution. Question Q238. Revendications de deuxième application thérapeutique ou de deuxième indication thérapeutique Congrès detoronto Résolution adoptée 17 septembre 2014 Résolution Question Q238 Revendications de deuxième application thérapeutique ou de deuxième indication thérapeutique AIPPI Rappelant que : 1) La

Plus en détail

ACTUALITE REGLEMENTAIRE Police sanitaire des eaux minérales

ACTUALITE REGLEMENTAIRE Police sanitaire des eaux minérales RAPPEL : LOI n 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique AFTH Balaruc-les-Bains le 16/11/2007 W. TABONEt Art. L. 1322-2. I - Toute personne qui offre au public de l eau minérale,

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE DE VACCINATION Voyage et mise à jour du calendrier de base

ORDONNANCE COLLECTIVE DE VACCINATION Voyage et mise à jour du calendrier de base ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE DE VACCINATION Voyage et mise à jour du calendrier de base INITIER UNE VACCINATION VOYAGE ET UNE MISE À JOUR IMMUNITAIRE RÉF. À UN PROTOCOLE : X OUI NON Titre

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 14-A-15 du 9 octobre 2014 relatif à un projet de décret concernant l obligation de certification des logiciels d aide à la prescription médicale et des logiciels d aide à la

Plus en détail

1 Le contexte. Vers quels nouveaux rôles des pharmaciens en France : les leçons des pays étrangers. Sommaire

1 Le contexte. Vers quels nouveaux rôles des pharmaciens en France : les leçons des pays étrangers. Sommaire Vers quels nouveaux rôles des pharmaciens en France : les leçons des pays étrangers. Dr Luc BESANÇON Sommaire 1. Le contexte 2. Les nouveaux champs d activités des pharmaciens 3. Vers de nouveaux métiers

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique médicamenteuse: Évaluation du «circuit du médicament» dans une unité de soins de suite et de réadaptation (SSR)

Prise en charge thérapeutique médicamenteuse: Évaluation du «circuit du médicament» dans une unité de soins de suite et de réadaptation (SSR) Prise en charge thérapeutique médicamenteuse: Évaluation du «circuit du médicament» dans une unité de soins de suite et de réadaptation (SSR) S. PERRIAT - N. AFIFI - C. BLONDIN CHI Bassin de Thau - SETE

Plus en détail

NOTICE. NAABAK 4,9 POUR CENT, collyre en solution Acide N-acétyl aspartyl glutamique sodique

NOTICE. NAABAK 4,9 POUR CENT, collyre en solution Acide N-acétyl aspartyl glutamique sodique NOTICE ANSM - Mis à jour le : 16/05/2014 Dénomination du médicament Encadré NAABAK 4,9 POUR CENT, collyre en solution Acide N-acétyl aspartyl glutamique sodique Veuillez lire attentivement cette notice

Plus en détail

Princeps, copies, génériques : quelles différences?

Princeps, copies, génériques : quelles différences? Princeps, copies, génériques : quelles différences? Pr Odile CHAMBIN UFR Pharmacie Dijon 1 Introduction 1 ère définition des génériques en 1996. Développement des génériques depuis 1998 avec le droit de

Plus en détail

CÉGEP DE TROIS-RIVIÈRES PROCÉDURE RELATIVE À L'AUTORISATION D'UNE DISPENSE, D'UNE ÉQUIVALENCE OU D'UNE SUBSTITUTION D'UN OU DE COURS

CÉGEP DE TROIS-RIVIÈRES PROCÉDURE RELATIVE À L'AUTORISATION D'UNE DISPENSE, D'UNE ÉQUIVALENCE OU D'UNE SUBSTITUTION D'UN OU DE COURS CÉGEP DE TROIS-RIVIÈRES PROCÉDURE RELATIVE À L'AUTORISATION D'UNE DISPENSE, D'UNE ÉQUIVALENCE OU D'UNE SUBSTITUTION D'UN OU DE COURS ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 15 JUIN 2005 Procédure relative

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNEES CLINIQUES 4.1. Indications thérapeutiques Traitement

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament Encadré TROLOVOL 300 mg, comprimé pelliculé Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament. Gardez

Plus en détail

NOTICE. AUREOMYCINE EVANS 1 POUR CENT, pommade ophtalmique Chlorhydrate de chlortétracycline

NOTICE. AUREOMYCINE EVANS 1 POUR CENT, pommade ophtalmique Chlorhydrate de chlortétracycline NOTICE Dénomination du médicament Encadré AUREOMYCINE EVANS 1 POUR CENT, pommade ophtalmique Chlorhydrate de chlortétracycline Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant d'utiliser

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Société exploitée conformément aux lois en vigueur au Canada

Restaurant Brands International Inc. Société exploitée conformément aux lois en vigueur au Canada Objectifs Restaurant Brands International Inc. Société exploitée conformément aux lois en vigueur au Canada Charte du comité sur les conflits Adoptée le 11 décembre 2014 Le Conseil d administration (le

Plus en détail