1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1"

Transcription

1 Les aînés regroupés de Charlesbourg 7260, boulevard Cloutier, Québec, G1H 3E8 Décembre 2011 Volume 4 no Éditorial Gérald Lavoie Président Les réussites de l ARC. Depuis sa fondation en novembre 1989, l ARC (les Aînés Regroupés de Charlesbourg) s intéresse à l aspect social et communautaire de la vie des aînés. L arrondissement compte un bon nombre d organismes dispersés sur le territoire, chacun étant centré sur quelques activités de loisir se déroulant dans son environnement proche et communiquant peu avec les organismes voisins. Il n est pas facile d intervenir avec succès dans ce domaine mais il faut reconnaître que l ARC a entrepris depuis 3 ans une démarche qui produit des résultats positifs. Ayant comme mission de favoriser la concertation entre les organismes d aînés et l Arrondissement, l ARC s est impliqué dans la formulation et l application de la Politique de reconnaissance des organismes et, dans ce nouveau contexte, dans la mise en place de nouvelles relations entre les organismes et les corporations de loisir. L ARC est ensuite intervenu lors de la mise en place de la Politique de tarification. Il y eut ensuite VADA et SIRA. VADA, pour Québec Ville Amie Des Aînés, met en application une étude de l Organisation Mondiale de la Santé avec des budgets fournis par le ministère de la Famille et des Aînés du Québec. L ARC, sollicité par l Arrondissement pour collaborer ici à la réalisation du projet a élaboré un plan d action en cinq axes afin de promouvoir la Participation sociale. Comme participant majeur du comité de réalisation, en collaboration avec le CSSS-Québec-Nord et le CAABC, il encadre et soutient le chargé de projet dans une démarche qui s intéresse à la bonne santé physique et à la dynamique sociale de la population d aînés. SIRA est un programme du ministère de la Famille et des Aînés qui offre un Soutien aux Initiatives favorisant le Respect des Aînés. Avec la subvention obtenue pour trois ans, l ARC a entrepris de favoriser le fonctionnement harmonieux à l intérieur des conseils d administration des organismes d aînés. A cette fin, il réunit trois fois dans l année les membres des CA et leur offre une animation qui vise une évolution des mentalités des administrateurs et des membres. Il met aussi à la disposition des organismes les services d une intervenante à raison d une journée par semaine. Le président de l ARC est même intervenu personnellement pour contribuer à solutionner certaines problématiques. Le projet Milieu de vie est un volet du plan d action VADA mais il est financé par SIRA pour l expertise et la publication. L expérimentation a été effectuée par la CJR au niveau de son conseil d administration et de son équipe de responsables d activités. La rédaction menée en plusieurs étapes, même au cœur de l été, a conduit à la publication d un guide dont le lancement sera fait à la prochaine réunion des présidents en janvier Les organismes disposeront alors d un outil

2 2 pour réfléchir et installer chez eux une atmosphère plus agréable. Ils pourront même disposer d une intervenante spécialisée pour animer cette démarche. Le projet La Boursicote répond à un autre volet du plan d action de VADA. Il vise à instaurer un système d échange de services entre aînés. La formulation et l expérimentation du système ont été menées par une intervenante grâce à une subvention obtenue par le CAABC pour une durée d un an. Le guide de la Boursicote sera aussi lancé à la réunion de janvier L ARC-en-ciel, enfin, est publié à la suite de chacune des trois réunions par l ARC avec la précieuse collaboration de l arrondissement. Il dit les réussites et les espoirs de l ARC. 2. Rencontre des présidents Le 27 septembre dernier, c est sous le thème de «L accueil des nouveaux membres», que les administrateurs d associations et d organismes offrant des services aux aînés de Charlesbourg se sont réunis à la salle Pierre-Garon. Plus de 70 participants ont eu l occasion d apprécier une animation théâtrale de la troupe du «Théâtre des aînés de Charlesbourg» et de participer à un atelier sous la direction de Madame Odette Godin portant sur l importance de l accueil dans les associations d aînés. Pour clore l atelier qui comprenait quatre grandes questions, les équipes formées se sont désignées un représentant pour le retour en plénière. Avant de passer au dîner gracieusement offert par la division des loisirs de l Arrondissement de Charlesbourg, l ARC a rendu hommage à M. Gaétan Monnière pour son implication à Charlesbourg. D autre part, une représentante du Centre de prévention du suicide a dressé un portrait de leurs services offerts aux aînés. 2.1 Atelier «L importance de l accueil» Lors de l atelier, quatre questions en lien avec le thème ont été posées aux différentes équipes. Voici une synthèse des pistes de solution proposées par les administrateurs des différents organismes d aînés de Charlesbourg. Question 1. Quel est mon intérêt à accueillir de nouvelles personnes dans le groupe? Recevoir de nouvelles personnes est motivant pour le groupe; cela augmente le nombre de participants aux activités et prépare la relève. Cela nous permet aussi de faire de nouvelles connaissances, de recevoir de nouvelles idées et de profiter de l expérience et des connaissances de nouvelles personnes. Question 2. Quels sont les principaux défis pour la nouvelle personne qui arrive? Son premier défi est de sortir de chez elle, de choisir le groupe pour faire ce qu elle ne pouvait pas faire lorsqu elle travaillait et de réussir à se faire accepter par ce groupe. Elle doit être vraiment déterminée à vouloir s intégrer et parler avec les gens, elle doit oser. Son défi est de faire sa place (pas facile d entrer dans un clan déjà formé) et de prendre les moyens de bien connaître l organisme et toutes ses activités. Pour la personne qui entre au C.A., le défi est de donner le meilleur d elle-même, d accepter de l aide si besoin, de se faire respecter et de respecter les autres membres. Questions 3 et 4. Qu est-ce que je peux faire pour mieux accueillir la nouvelle personne? Moi personnellement comme individu? Sourire, aller vers elle, lui donner la main, me présenter, être à son écoute, m intéresser à elle, être attentionné et essayer de connaître ses expériences de vie. Je peux aussi lui garder une place à côté de moi, la présenter à d autres membres, lui donner de l information sur les activités, lui présenter les membres du C.A. et la remercier d être venue dans notre groupe. Au niveau de l organisation en général? Il convient de désigner une personne à l accueil et répartir les tâches (avoir des comités et des rôles le plus clair possible). On pourrait aussi jumeler

3 3 une nouvelle personne avec un ancien membre pour aider à briser les clans. En tant que membre du C.A., donner l exemple et rappeler souvent que l accueil, ce n est pas juste une fois mais c est continuel. On pourrait ajouter des activités pour débutants, on pourrait prendre un moment avec les nouveaux pour bien leur présenter l organisme et son fonctionnement. On pourrait ajouter une boîte à suggestions pour que tous les membres soient concernés par l accueil et par les activités. Il est important de stimuler un sentiment d appartenance et de donner une bonne accessibilité aux lieux de rencontres. Ça pourrait même être très intéressant d avoir un document donnant un protocole d accueil. Conclusion sur le rôle du C.A. au niveau de l accueil. Les membres du C.A. ont à motiver cette attitude d accueil et cet esprit de groupe; il serait important d être aux aguets des bons gestes et de féliciter et remercier les membres qui ont fait des efforts pour bien accueillir les nouveaux. Comme on faisait autrefois dans les églises pour la dîme il pourrait même y avoir un thermomètre avec un objectif de nouveaux membres, avoir quelque chose qui permet de visualiser que le groupe fait du progrès dans sa démarche d accueil. Pour créer une atmosphère de joie et d entraide, des phrases peuvent être écrites sur un tableau pour faire réfléchir et renouveler l objectif d avoir du plaisir et «qu on se sente bien chez nous». apport important et son implication au sein de la communauté et de l ARC. Son implication sociale, ayant commencé comme président des Retraités Desjardins, s est poursuivie chez nous de diverses façons. Il a été pendant neuf ans vice-président du club Les Aînés actifs d Orsainville, et pendant plusieurs années administrateur et représentant de son association aux Aînés regroupés de Charlesbourg. A son club, il a supporté plusieurs activités de loisir traditionnelles et en a inauguré de nouvelles. A l occasion des célébrations à Charlesbourg du 400 e anniversaire de Québec, il était responsable du whist. Toujours actif, dynamique et motivateur depuis sa retraite, il s est impliqué intensément dans l organisation de voyages et de croisières pour le public en général et pour son club en particulier. Il est présentement trésorier bénévole pour la Société Saint-Vincent de-paul à la paroisse Saint-Pierre-aux- Liens. Les Aînés Regroupés de Charlesbourg sont heureux de souligner la contribution de ce grand bâtisseur de notre communauté. 3. Journée internationale des aînés Le 1 er octobre dernier, en collaboration avec l ARC et le projet VADA, l arrondissement de 2.2 Hommage à M. Gaétan Monnière Dans le cadre de la journée internationale des aînés, le conseil d administration de l ARC a rendu hommage à M. Gaétan Monnière pour son

4 4 Charlesbourg a invité gratuitement les aînés du territoire à un dîner-spaghetti au Patro de Charlesbourg dans le cadre de la journée internationale des aînés. Plus d une centaine de personnes se sont déplacées pour échanger et fraterniser avec leurs pairs. L objectif premier était de briser l isolement social des ainés moins bien nantis de Charlesbourg en leur permettant de rencontrer des responsables d organismes. 4. Financement des Ainés Regroupés de Charlesbourg Depuis les trois dernières années, l A.R.C bénéficie d une subvention du Ministère de la famille et des aînés sous le nom de «SIRA» (Soutien aux initiatives visant le respect des aînés). Il faut souligner que cette subvention a permis à l A.R.C. d embaucher une personne ressource à raison d une journée par semaine afin d aider plusieurs organismes dans l amélioration de leur fonctionnement. Les effets positifs sont que l A.R.C a vu son nombre de membres augmenter, la concertation entre les organismes œuvrant dans la communauté s est accentuée et les aînés sont plus que jamais représentés auprès des instances décisionnelles. Puisque cette subvention ne pourra pas être reconduite pour les années futures, le conseil d administration l A.R.C a déjà amorcé des réflexions et fait des actions afin d assurer la pérennité de l organisation. Comme il y a encore plusieurs avenues possibles, et que nous sommes en attente de réponses à certains niveaux, le conseil d administration de l A.R.C. est optimiste en regard de son avenir. MRC du Témiscamingue s étaient donné rendezvous à Québec pour cette rencontre annuelle. L équipe du projet VADA de Charlesbourg avait lancé l invitation pour la réalisation du colloque 2011 dans notre milieu. La formule du colloque était identique à celle de l année dernière. Lors de la première journée, nous avons eu droit à la présentation des différents projets des villes, ce qui nous a donné un aperçu du travail réalisé et de l avancement de chacun des projets. Voici quelques éléments du travail réalisé par les différentes villes au cours de la dernière année. Les actions de Sherbrooke concernaient, entres autres, l offre d activités adaptées aux besoins des personnes aînées, le soutien financier des organismes communautaires desservant la clientèle aînée, le développement du réseau piétonnier et de pistes cyclables, le maintien sécuritaire à domicile des aînés et l encouragement de la concertation des organismes pour aînés. Rivière-du-Loup a mis l accent sur des activités de loisirs principalement sportives, mais aussi sociales et intergénérationnelles (club de marche, aménagements de sentiers pédestres, d aires de repos, etc.). De la promotion et sensibilisation ont été effectuées en ce qui concerne les abus, la conduite automobile, le transport collectif et les besoins en logement adapté. Une réflexion s est amorcée sur l isolement social. 5. Des nouvelles de Ville Amie des Aînés Colloque VADA 2011 Les 10 et 11 novembre derniers, l arrondissement de Charlesbourg accueillait le troisième colloque des Villes-amies des aînés. Environ 25 personnes provenant des villes de Granby, Drummondville, Rivière-du-Loup, Rimouski, Sherbrooke et la

5 5 La ville de Drummondville a mis sur pied une campagne de sensibilisation afin de promouvoir l image positive des aînés. Des activités physiques, de loisirs et culturelles ont été initiées (projet bibliomobile, parcours d exercices, «j bouge à mon rythme»). D autres actions ont vu le jour en collaboration avec d autres partenaires dont le Service de prévention des incendies, la Table des aînés, l Office d habitation, et des projets ont été réalisés avec le comité de suivi de la Politique d accessibilité universelle. Le comité s est préoccupé aussi de l isolement social en initiant le projet «Réseau âge». qui cible principalement la participation sociale des aînés dans un projet intégré autour de cinq axes : les saines habitudes de vie, le milieu de vie, l isolement social, l engagement social et l amélioration de l accès aux services municipaux. *** Granby a travaillé sur l aspect du logement répondant aux besoins des aînés (logement adapté, résidence bigénérationnelle ). La ville a aussi poursuivi des objectifs favorisant le respect, l inclusion sociale et l engagement des aînés dans la communauté. Des actions ont porté aussi sur l importance de l activité physique et le soutien dans la diffusion de l information destinée aux aînés. Rimouki travaille sur un projet de Maison des aînés et sur un processus de développement de partenariat Ville et CSSS. L équipe œuvre aussi sur la révision du plan d urbanisme et de la politique familiale, ainsi que du Plan de mobilité Active qui touchera grandement les aînés. La MRC du Témiscamingue a consolidé son projet avec ses 17 accompagnateurs qui font du transport dans la vaste région de la MRC. Les accompagnateurs ont été formés aussi sur la bonne alimentation par une diététicienne du CSSS afin d être en mesure de conseiller leurs passagers. Plusieurs localités se préoccupent des saines habitudes de vie et ont commencé un projet de Vie active avec l Agence de santé. Un projet qui vise à briser l isolement a vu le jour et une ligne d écoute pour aînés a été mise en place. Le temps des fêtes arrive à grands pas et le conseil d administration des Aînés regroupés de Charlesbourg vous souhaite de Joyeuses Fêtes et une bonne année 2012 dans la santé et la joie avec tous ceux qui vous sont chers. Les plans d actions des Villes-amies des aînés touchent l ensemble des pétales de la marguerite décrivant l ensemble des volets du plan d action de l Organisation mondiale de la santé. Cependant, Charlesbourg est le seul projet VADA

On récolte ce que l on sème

On récolte ce que l on sème Volume 1 No. 3 AOÛT-SEPTEMBRE 2012 DANS CE NUMÉRO On récolte ce que l on sème De VADA à MADA : un bref retour sur les origines du D un arrondissement à l autre Mada prend forme Journée internationale des

Plus en détail

PLAN D ACTION MADA. politique municipalité amie des ainés

PLAN D ACTION MADA. politique municipalité amie des ainés PLAN D ACTION MADA politique municipalité amie des ainés Mot du maire Chères concitoyennes, chers concitoyens, Nous tenions à nous doter d une politique Municipalité amie des aînés (MADA) pour témoigner

Plus en détail

Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016

Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016 Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016 présenté à L APPUI BAS-SAINT-LAURENT par de la MRC de Rivière-du-Loup Mars 2013 VISION Les proches aidants d une personne aînée en perte d autonomie

Plus en détail

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010)

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010) L accueil et l accompagnement du parent dans les communautés francophones en contexte minoritaire : Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada

Plus en détail

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES Offre de service Région de la Capitale-Nationale Septembre 2015 Sylvie Bernier, ambassadrice des saines habitudes de vie de Québec en Forme et présidente de la Table

Plus en détail

Comité régional en transport collectif de la Mauricie

Comité régional en transport collectif de la Mauricie Comité régional en transport collectif de la Mauricie La première génération En février 2002, le comité de coordination du Consortium en développement social de la Mauricie a tenu une rencontre régionale

Plus en détail

DANS CE NUMÉRO. Consultez la page MADA de la Ville de Montréal. Mot de Jocelyn-Ann Campbell. Mot de Cécile Plourde Mot de Peter Eusanio

DANS CE NUMÉRO. Consultez la page MADA de la Ville de Montréal. Mot de Jocelyn-Ann Campbell. Mot de Cécile Plourde Mot de Peter Eusanio Volume 1 No. 1 AVRIL-MAI 2012 DANS CE NUMÉRO Mot de Jocelyn-Ann Campbell Mot de Cécile Plourde Mot de Peter Eusanio MADA-Montréal: Retour sur les grandes étapes de la démarche Le rôle de la Ville-centre

Plus en détail

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés.

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés. Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Plan d action 2014-2016 Vivre, s unir et s épanouir Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Légende minime : - 3 000 $ moyen : 3 000 $ à 20 000 $ considérable

Plus en détail

Politique des aînés. de la ville d Asbestos

Politique des aînés. de la ville d Asbestos Politique des aînés de la ville d Asbestos 1 Mot du maire Chers citoyens d Asbestos, Le Conseil municipal et moi-même avons décidé de prioriser nos aînés et les services qui leur sont offerts. La Ville

Plus en détail

QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES. Un programme de l'association Maritime du Québec

QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES. Un programme de l'association Maritime du Québec QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES Un programme de l'association Maritime du Québec INTRODUCTION Depuis sa fondation, l Association Maritime du Québec (AMQ) a toujours eu comme préoccupation de promouvoir et soutenir

Plus en détail

Société de généalogie de l Outaouais (SGO) Rapport annuel du président pour l année 2013-2014

Société de généalogie de l Outaouais (SGO) Rapport annuel du président pour l année 2013-2014 Introduction Société de généalogie de l Outaouais (SGO) Rapport annuel du président pour l année 2013-2014 Il me fait plaisir de vous présenter le rapport annuel pour l année 2013-2014. Vous le savez déjà,

Plus en détail

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4 Table des matières Table des matières... 2 Remerciements... 2 Message de la responsable du projet... 3 Contexte du projet... 4 Historique du projet... 4 Vers une transition secondaire-cégep réussie Édition

Plus en détail

PLAN D ACTION ET AGIR, FAMILLE ET AÎNÉS ENSEMBLE, PENSER 2012-2015 POLITIQUE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS. www.villebonaventure.ca

PLAN D ACTION ET AGIR, FAMILLE ET AÎNÉS ENSEMBLE, PENSER 2012-2015 POLITIQUE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS. www.villebonaventure.ca POLITIQUE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS PLAN D ACTION 2012-2015 ENSEMBLE, PENSER ET AGIR, FAMILLE ET AÎNÉS www.villebonaventure.ca 127, avenue Louisbourg, Bonaventure (Québec) G0C 1E0 AE 1 : LOISIRS, SPORTS

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM AOÛT 2012 PRÉPARÉ PAR LE BUREAU DU LOISR DE LA DIRECTION DE LA CULTURE ET DU PATRIMOINE 2 1. Présentation À Montréal, 80 % des activités de sport et de

Plus en détail

Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ)

Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ) Consultation du milieu des arts interdisciplinaires sur les besoins en création, diffusion, résidences, documentation et formation ainsi que sur la vision d un lieu identitaire destiné aux pratiques interdisciplinaires

Plus en détail

Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018

Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018 Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018 Vision : Être le lieu de rencontres, de loisirs et d activités physiques par excellence à Sherbrooke pour les personnes de 50 ans et plus,

Plus en détail

GUIDE D ORGANISATION POUR LES FÊTES DE RUE ET DE VOISINAGE

GUIDE D ORGANISATION POUR LES FÊTES DE RUE ET DE VOISINAGE GUIDE D ORGANISATION POUR LES FÊTES DE RUE ET DE VOISINAGE 1 QU EST-CE QU UNE FÊTE DE RUE? Une fête de rue est un événement familial et communautaire organisé par un groupe de citoyennes et citoyens résidant

Plus en détail

Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013

Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013 Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013 L Assemblée des partenaires du 27 février 2014 donnait suite à celle du 5 décembre réunissant plusieurs acteurs du milieu pour travailler

Plus en détail

SOUTENIR LA DYADE AIDÉ-AIDANT : QUI SONT NOS PARTENAIRES?

SOUTENIR LA DYADE AIDÉ-AIDANT : QUI SONT NOS PARTENAIRES? SOUTENIR LA DYADE AIDÉ-AIDANT : QUI SONT NOS PARTENAIRES? Des services et du soutien dans les communautés pour les personnes touchées par la maladie d Alzheimer/maladies apparentées RÉDIGÉ PAR Mme Magalie

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2) 1 TABLE DES MATIÈRE

Plus en détail

Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation

Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation Atelier sur le renforcement des programmes Partenariats provinciaux en action Du 14 au 16 mars 2007 Comment planifier une campagne provinciale

Plus en détail

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous :

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous : POLITIQUE NUMÉRO 32 de soutien à l intégration scolaire et d éducation à la citoyenneté Responsable : Direction des études Dernière mise à jour : CA/2004-361.08.4, le 26 mai 2004 Prochaine date de révision

Plus en détail

Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action. Septembre 2013. Famille

Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action. Septembre 2013. Famille Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action Septembre 2013 Famille Table des matières Mot du maire... 1 Mot de la conseillère responsable des questions familiales et des aînés... 1 Présentation

Plus en détail

Positionnement stratégique

Positionnement stratégique Positionnement stratégique Table des matières Table des matières... 2 Mise en contexte... 3 1. L'état des lieux... 4 1.1. Les forces :... 4 1.2. Les faiblesses :... 4 1.3. Les conditions favorables :...

Plus en détail

PROGRAMME RÉPIT-DÉPANNAGE

PROGRAMME RÉPIT-DÉPANNAGE PROGRAMME RÉPIT-DÉPANNAGE Association des parents et amis du malade émotionnel APAME Centre-du-Québec Inc., Drummondville Association des Parents et Amis du Malade Émotionnel du Centre du Québec Inc. Drummondville

Plus en détail

VISION TRIENNALE. Cour du Québec Vision triennale 2015 2016 2017 1

VISION TRIENNALE. Cour du Québec Vision triennale 2015 2016 2017 1 VISION TRIENNALE 2015 2016 2017 Cour du Québec Vision triennale 2015 2016 2017 1 MESSAGE DE LA JUGE EN CHEF La Cour du Québec prend régulièrement un temps d arrêt pour réfléchir aux actions à poursuivre

Plus en détail

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h Président de la Communauté de communes du Pays de Livarot et Maire de la Commune de

Plus en détail

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Recherche et rédaction : Monica Jekovska, agente de recherche au CRDS 22 e Colloque du RQVVS,

Plus en détail

MADA. Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac

MADA. Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac MADA Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac MADA 2013 Introduction Suite au succès et à l importance d une politique familiale, la municipalité de Tadoussac désire maintenant améliorer la qualité de

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

CHARTE INTERGÉNÉRATIONNELLE

CHARTE INTERGÉNÉRATIONNELLE CHARTE INTERGÉNÉRATIONNELLE Sim ulation des travaux parlem entaires de l Assem blée nationale 15 au 17 septembre 2008 Hôtel du Parlement, Québec www.assnat.qc.ca Dépôt légal - Bibliothèque et Archives

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

MÉMOIRE TABLE DE PATRIMOINE-HISTOIRE

MÉMOIRE TABLE DE PATRIMOINE-HISTOIRE MÉMOIRE TABLE DE PATRIMOINE-HISTOIRE La table de patrimoine-histoire est heureuse de participer à cette réflexion dans le cadre de l élaboration d une vision de la Ville de Québec en soutien aux professionnels

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE SOUTIEN DES ET DE ORGANISMES

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE SOUTIEN DES ET DE ORGANISMES POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN DES ORGANISMES 1 Table des matières Préambule... 4 Mot du maire... 5 Objectifs... 6 Statuts de reconnaissance... 7 Reconnaissance des organismes... 8 Maintien

Plus en détail

1.2 Objectif Faciliter l intégration des nouvelles familles et des nouveaux aînés

1.2 Objectif Faciliter l intégration des nouvelles familles et des nouveaux aînés Plan d action : Politique familiale et Municipalité amie des aînés 1. Axe d intervention : Organisation municipale, communication et information 1.1 Objectif S assurer du suivi de la mise en œuvre du plan

Plus en détail

Politique familiale municipale Municipalité amie des aînés. Squatec. Saint-Michel-du- Ma famille. mon environnement!

Politique familiale municipale Municipalité amie des aînés. Squatec. Saint-Michel-du- Ma famille. mon environnement! Politique familiale municipale Municipalité amie des aînés Squatec Saint-Michel-du- Ma famille mon environnement! Ce document a été produit en septembre 2013 par la Municipalité de Saint-Michel-du-Squatec

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014 Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation Québec, 14 octobre 2014 Objectifs et déroulement Objectifs : Réfléchir sur ses pratiques et diagnostiquer le niveau d engagement

Plus en détail

S informer Poser des questions Donner son opinion

S informer Poser des questions Donner son opinion Guide pratique pour aider les citoyennes et les citoyens à participer à une consultation publique S informer Poser des questions Donner son opinion Adaptation en texte simplifié Simplicom 2 L auteur a

Plus en détail

Système-cible : Centre de formation Catégorie : SOUTIEN AUX JEUNES ADULTES EN FORMATION

Système-cible : Centre de formation Catégorie : SOUTIEN AUX JEUNES ADULTES EN FORMATION 188 toujours auprès des autres jeunes de l école et de la communauté Inscription des noms des élèves qui réussissent sur un des murs de l école et/ou affichage des photos des élèves ayant obtenu un méritas.

Plus en détail

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville Charte Handicap de la Ville de Romainville Préambule La «Charte Handicap» de la Ville de Romainville vise à améliorer dans la cité, pour tous les citoyens, porteurs

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Plan d action et d intervention 2011-2013 à l égard des. personnes handicapées

Plan d action et d intervention 2011-2013 à l égard des. personnes handicapées Plan d action et d intervention 2011-2013 à l égard des personnes handicapées Table des matières Remerciements......................................... 3 Mot du maire...........................................

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

1. Présentation du projet

1. Présentation du projet SONDAGE RAPPROCHER L ÉCOLE DES FAMILLES 1. Présentation du projet Le 31 mars dernier, une soirée d échanges à l intention des parents a été organisée par l Organisme de participation des parents de l école

Plus en détail

La qualité, ça compte!

La qualité, ça compte! La qualité, ça compte! Outil d autoévaluation d un carrefour multiservices enfance et famille francophone au Canada Mise en contexte La qualité est un incontournable dans l offre de programmes et de services

Plus en détail

Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie»

Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie» Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie» CÉGEP de Sherbrooke Produit en collaboration par Jeannine Gouin et le Projet PRÉE OCTOBRE 2012 «À l intention de nos partenaires des écoles

Plus en détail

RÉSULTATS D UN SONDAGE SUR LES BESOINS DES PARENTS D ENFANTS DE 0-5 ANS

RÉSULTATS D UN SONDAGE SUR LES BESOINS DES PARENTS D ENFANTS DE 0-5 ANS RÉSULTATS D UN SONDAGE SUR LES BESOINS DES PARENTS D ENFANTS DE 0-5 ANS Juin 2015 Projet «La Voix des parents» - Municipalités de Pincourt, Île- Perrot, Terrasse-Vaudreuil, Notre-Dame-de-l Île-Perrot Projet

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

PLAN D ACTION CULTUREL

PLAN D ACTION CULTUREL 2016 Loisirs PLAN D ACTION CULTUREL Volets, objectifs et actions en lien avec la politique INTRODUCTION Le 23 février 2009, après avoir consulté le milieu culturel de Verchères, il était apparu que de

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE: QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE La veille est une activité

Plus en détail

Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick Questions et réponses

Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick Questions et réponses Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick Questions et réponses 1) Qu est-ce que la Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick? La Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick a été proclamée afin de nous

Plus en détail

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Au Forum provincial des réseaux de soutien à l immigration francophone

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal

Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal lors du séminaire en éducation Beijing, le 23 septembre 2005 Sanghai, le 26 septembre

Plus en détail

Il me fait plaisir de vous accueillir à ce petit déjeuner traditionnel pour souligner le début de cette nouvelle année universitaire.

Il me fait plaisir de vous accueillir à ce petit déjeuner traditionnel pour souligner le début de cette nouvelle année universitaire. Allocution du recteur Jean Vaillancourt prononcée à l occasion du petit déjeuner de la rentrée le mercredi 10 septembre 2014, à 8 h 30, à la Grande salle du pavillon Alexandre-Taché, à Gatineau Chers collègues,

Plus en détail

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé.

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé. Gouvernement du Nunavut Rapport d'étape relatifs aux recommandations du Comité permanent sur les opérations gouvernementales et les comptes publics Avril 2013 Rapport sur l examen du rapport de 2011 de

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes:

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Complémentarité de mesures et co- construction Présenté par Jean Robitaille directeur général de l AQCPE Présenté par Jean Robitaille, directeur

Plus en détail

politique familiale et des aînés Politique familiale et des aînés 1

politique familiale et des aînés Politique familiale et des aînés 1 politique familiale et des aînés Politique familiale et des aînés 1 Mai 2012 FPO Table des matières Mot du maire et de la conseillère municipale responsable du volet communautaire.... 5 Une Politique pour

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements

Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements Ville de Québec Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements Titre # Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans

Plus en détail

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre.

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Une phrase, qui accompagnait le dévoilement de l illustration,

Plus en détail

Plan d action à l intention des personnes handicapées 2013 à 2015

Plan d action à l intention des personnes handicapées 2013 à 2015 Plan d action à l intention des personnes handicapées 2013 à 2015 Adopté par le Conseil de ville le 10 décembre 2012 Portant la résolution : 2012-12-741 TABLE DES MATIÈRES Introduction 3 Principes directeurs

Plus en détail

LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE

LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE GUIDE JURIDIQUE SUR LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX DISPONIBLES POUR LES PERSONNES ÉPILEPTIQUES ET LEUR FAMILLE

Plus en détail

École de technologie supérieure. Plan d action de développement durable

École de technologie supérieure. Plan d action de développement durable École de technologie supérieure Plan d action de développement durable 2009-2012 Enseignement et recherche Favoriser l intégration du concept de développement durable dans les activités d enseignement

Plus en détail

Réseau muséal et patrimonial du Saguenay Lac-Saint-Jean Annie Perron annieperron@gmail.com

Réseau muséal et patrimonial du Saguenay Lac-Saint-Jean Annie Perron annieperron@gmail.com Gestion de projet Ce document propose de bonnes pratiques en gestion de projet afin d améliorer la gestion et l efficience des activités de médiation culturelle. Sous forme de listes à cocher, vous pourrez

Plus en détail

e soutien aux familles

e soutien aux familles Le soutien aux familles e soutien aux familles Le soutien aux familles a pour principal objectif de soutenir les familles dans leurs responsabilités en regard de leur enfant présentant une déficience intellectuelle.

Plus en détail

HARMONISATION DU PROGRAMME VACANCES-ÉTÉ (PVE) : L ACCESSIBILITÉ COMME BASE COMMUNE D INTERVENTION. AQLM 09 octobre 2014

HARMONISATION DU PROGRAMME VACANCES-ÉTÉ (PVE) : L ACCESSIBILITÉ COMME BASE COMMUNE D INTERVENTION. AQLM 09 octobre 2014 HARMONISATION DU PROGRAMME VACANCES-ÉTÉ (PVE) : L COMME BASE COMMUNE D INTERVENTION AQLM 09 octobre 2014 OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION Présenter l historique de l harmonisation du PVE sur le territoire

Plus en détail

Programme d activités

Programme d activités Programme d activités Table des matières Les principes de bases de notre programme d activités 3 Les objectifs du service de garde en milieu scolaire 3 Un programme en harmonie 4 Le service de garde un

Plus en détail

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Le 30 octobre 2006 TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Monsieur le maire. Lors de mes interventions au Conseil, vous m avez indiquez que je mélangeait les choses que je ne comprenais

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS Adapter le 2 février, 2015 Préambule Dans l esprit de l article 10 de la Chartre des droits et libertés de la personne

Plus en détail

Plan d action à l égard des personnes handicapées

Plan d action à l égard des personnes handicapées Plan d action à l égard des 2014-2015 Mise en contexte La Loi assurant l exercice des droits des en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale prévoit que les ministères, la majorité

Plus en détail

Programme d échange entre écoles maternelles, en partenariat avec le projet «Décolâge!»

Programme d échange entre écoles maternelles, en partenariat avec le projet «Décolâge!» APPEL A CANDIDATURES Ecoles maternelles et familles défavorisées Ensemble pour accompagner l enfant dans son parcours scolaire Programme d échange entre écoles maternelles, en partenariat avec le projet

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Plan de services en français 2010-2011

Plan de services en français 2010-2011 Plan de services en français 2010-2011 Message de la sous-ministre C'est avec plaisir que je présente, au nom du ministère des Services communautaires de la Nouvelle-Écosse, le plan de services en français

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo L intégration scolaire des jeunes réfugiés Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo Ce film est composé de 7 capsules vidéo qui donnent la parole à deux jeunes réfugiés et à cinq intervenants

Plus en détail

1 Bulletin de l APPAC vol. 6, n 2 Novembre

1 Bulletin de l APPAC vol. 6, n 2 Novembre Bulletin APPAC, vol. 6, n 2 Novembre 2016 Le mot du président Enfin, la trop longue campagne électorale fédérale est maintenant derrière nous. Peu importe si vous avez gagné ou non vos élections, notre

Plus en détail

Politique d embauche du personnel étudiant (culture, loisir et vie communautaire) Titre #

Politique d embauche du personnel étudiant (culture, loisir et vie communautaire) Titre # Ville de Québec Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois dans le secteur de la culture, du loisir et de la vie communautaire dans les arrondissements Titre # Politique d embauche du

Plus en détail

Aide-mémoire élaboré par la France et le Pérou

Aide-mémoire élaboré par la France et le Pérou Première série de consultations ministérielles informelles en vue de préparer la COP21 Paris, les 20 et 21 juillet 2015 Aide-mémoire élaboré par la France et le Pérou Paris, le 31 juillet 2015 Introduction

Plus en détail

INFORMATION ET FORMULAIRE DE DÉPÔT POUR LA PRÉSENTATION D UN PROJET DE PROGRAMMATION À LA CORPORATION DES FÊTES DU 200 e DE DRUMMONDVILLE

INFORMATION ET FORMULAIRE DE DÉPÔT POUR LA PRÉSENTATION D UN PROJET DE PROGRAMMATION À LA CORPORATION DES FÊTES DU 200 e DE DRUMMONDVILLE INFORMATION ET FORMULAIRE DE DÉPÔT POUR LA PRÉSENTATION D UN PROJET DE PROGRAMMATION À LA CORPORATION DES FÊTES DU 200 e DE DRUMMONDVILLE 1 MISE EN CONTEXTE La Corporation des fêtes du 200 e de Drummondville

Plus en détail

PLAN D ACTION MADA DE PORT-DANIEL GASCONS 2013-2015 PLAN D ACTION MADA 2013-2015

PLAN D ACTION MADA DE PORT-DANIEL GASCONS 2013-2015 PLAN D ACTION MADA 2013-2015 PLAN D ACTION MADA DE PORT-DANIEL GASCONS 2013-2015 PLAN D ACTION MADA 2013-2015 AXE 1 : LOISIRS, SPORTS ET CULTURE 1. Encourager le vieillissement actif en adaptant l offre en loisirs, sports et culture

Plus en détail

Le projet Sûres d Elles

Le projet Sûres d Elles Le projet Sûres d Elles Expérience et apprentissages Contrat de ville - 2006 1 L ÉVALUATION PARTICIPER À UNE ÉVALUATION, c est se donner un temps / espace pour regarder le passé et le présent pour mieux

Plus en détail

BILAN 2013. Pour ce premier bilan annuel Qualité il est nécessaire de rappeler brièvement les engagements de la marque Qualité Tourisme.

BILAN 2013. Pour ce premier bilan annuel Qualité il est nécessaire de rappeler brièvement les engagements de la marque Qualité Tourisme. Maison du tourisme 29, avenue de la mer Tél.: Tél.: +33 +33 (0)2 (0)2 98 98 57 57 00 14 www.benodet.fr 00 14 tourisme@benodet.fr Tél.: +33 (0)2 98 57 www.facebook.com/tourisme.benodet 00 14 BILAN 2013

Plus en détail

Formulaire de demande d aide financière

Formulaire de demande d aide financière Formulaire de demande d aide financière L organisme s engage à favoriser le développement de ses propres affaires avec une ou des Caisses Desjardins de Sherbrooke. Il s engage, de plus, à encourager ses

Plus en détail

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle Le rôle des organismes communautaires PLAN Partie 1 : Présentation et rôles des organismes communautaires oeuvrant en immigration dans le soutien

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

Soumettre une demande

Soumettre une demande Soumettre une demande Table des matières 1. Financement de projets... 2 1.1 Les règles de financement... 3 1.2 Procédure de dépôt et phases d étude des demandes... 4 1.2.1 Volet Sécurité alimentaire...

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Plan d action municipal à l égard des personnes handicapées. Plan d action 2014

Plan d action municipal à l égard des personnes handicapées. Plan d action 2014 Plan d action municipal à l égard des personnes handicapées Plan d action 2014 Mars 2014 Mise en contexte Avec l adoption de la loi assurant l exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur

Plus en détail

Engagement communautaire francophone. Présentation du programme d engagement bénévole francophone

Engagement communautaire francophone. Présentation du programme d engagement bénévole francophone Présentation du programme d engagement bénévole Pour Pourquoi faire du bénévolat dans votre communauté? Élargir la gamme de services offerts à la communauté Soutenir les activités des organisations et

Plus en détail

MONTRÉAL, PHYSIQUEMENT ACTIVE Mémoire déposé à la Commission permanente sur la culture, le patrimoine et les sports

MONTRÉAL, PHYSIQUEMENT ACTIVE Mémoire déposé à la Commission permanente sur la culture, le patrimoine et les sports MONTRÉAL, PHYSIQUEMENT ACTIVE Mémoire déposé à la Commission permanente sur la culture, le patrimoine et les sports Produit par La Fondation des Canadiens pour l enfance Janvier 2013 MÉMOIRE DÉPOSÉ DANS

Plus en détail

Rapport synthèse : Forum citoyen sur le Plan local de déplacement de l arrondissement de Rosemont La Petite-Patrie.

Rapport synthèse : Forum citoyen sur le Plan local de déplacement de l arrondissement de Rosemont La Petite-Patrie. Rapport synthèse : Forum citoyen sur le Plan local de déplacement de l arrondissement de Rosemont La Petite-Patrie 16 octobre 2013 Table des matières Contexte... 3 Mandat... 3 Format du forum... 4 Participation...

Plus en détail

INFO FLASH Conseils d établissement

INFO FLASH Conseils d établissement INFO FLASH Conseils d établissement Numéro 1 Novembre 2011 Les conditions gagnantes d un conseil d établissement Les conseils d établissement tel que nous les connaissons aujourd hui existent depuis 1998,

Plus en détail

LA SITUATION DU SERVICE D'ANIMATION SPIRITUELLE ET D'ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE DANS LES COMMISSIONS SCOLAIRES DU QUÉBEC

LA SITUATION DU SERVICE D'ANIMATION SPIRITUELLE ET D'ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE DANS LES COMMISSIONS SCOLAIRES DU QUÉBEC LA SITUATION DU SERVICE D'ANIMATION SPIRITUELLE ET D'ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE DANS LES COMMISSIONS SCOLAIRES DU QUÉBEC PRÉSENTATION AU MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT MONSIEUR YVES BOLDUC

Plus en détail