Plan Belgique en bref

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan Belgique en bref"

Transcription

1 Plan Belgique en bref Plan Belgique 1

2 Qui sommes-nous? Plan Belgique est une organisation non gouvernementale indépendante, membre de la Coalition internationale Plan, active dans 69 pays dont 50 parmi les plus pauvres d Afrique, d Asie et d Amérique latine. Depuis 1983, nous agissons avec et pour les enfants les plus vulnérables du Sud et leur communauté afin de lutter contre la pauvreté, l injustice et les inégalités. En collaboration avec nos partenaires locaux, nous menons des programmes de qualité et à grand impact qui donnent aux enfants, filles et garçons, la chance de faire valoir leur droit à la santé, l éducation et la protection. En Belgique, nous sensibilisons le grand public, récoltons des fonds et mettons les droits de l enfant au cœur de l agenda des écoles, des médias et des politiques. Avec vous, grâce à vous, nous changeons l avenir des enfants du Sud et de leur communauté. Photo: Plan / Sigrid Spinnox le Plan Changez l avenir des enfants du Sud et de leur communauté Saviez-vous que : plus de communautés mettent en place des solutions en faveur de 84 millions d enfants grâce à Plan et ses partenaires locaux. Plan Belgique Qui sommes-nous? 3

3 Que faisons-nous? Nous sommes engagés à produire des changements positifs dans la vie quotidienne des enfants les plus vulnérables du Sud et leur communauté, avec eux et pour eux. Un bon départ dans la vie Nous soutenons les services de santé pour les femmes enceintes, les nourrissons et les jeunes enfants et valorisons les soins à domicile et l alimentation de qualité. L accès à l eau potable & aux sanitaires Nous contribuons à la construction de puits, d infrastructures sanitaires et appuyons les initiatives de promotion de l hygiène et de l assainissement pour que les communautés vivent dans un environnement sain. Une éducation de qualité Nous participons à la construction d écoles, fournissons du matériel scolaire, formons les enseignants et encourageons les enfants à participer à la gestion de leur école. La protection contre les abus et la violence Nous luttons contre la traite des enfants, la maltraitance à l école, la discrimination et les mariages précoces et interpellons les autorités pour renforcer les lois. La santé sexuelle et la prévention du SIDA Nous agissons avec les jeunes afin qu ils disposent de l information, des produits et des services adéquats pour choisir une sexualité responsable. La participation aux décisions Nous impliquons les enfants et les aidons à exercer activement leurs droits - et leurs responsabilités -, à la maison, à l école, dans leur entourage et leur société. La préparation aux situations d urgence Nous mettons en place des actions de premiers secours (abri, hygiène, alimentation, soutien psychologique) et facilitons le retour à la vie normale des enfants. Des revenus décents Nous aidons les familles les plus pauvres à renforcer leur autonomie financière et investissons dans leurs activités commerciales, d agriculture ou de pêche. Parmi ces domaines d action internationaux, Plan Belgique se focalise sur : un bon départ dans la vie une éducation de qualité la protection contre les abus et la violence la préparation aux situations d urgence. Plan Belgique Que faisons-nous? 5

4 Notre approche de développement Photo: Plan Pour garantir la continuité de nos programmes, nous impliquons et formons nos partenaires locaux. Ainsi, nous préparons notre départ dès notre arrivée. Pour améliorer de manière structurelle les conditions de vie des enfants et de leur communauté dans les pays les plus pauvres du Sud, nous adoptons une approche spécifique : le développement communautaire centré sur l enfant. Notre approche est fondée sur la promotion et la réalisation de la Convention internationale des droits de l enfant (CIDE, 1989). Nous partons toujours d une analyse de situation participative et locale pour développer des programmes de qualité et à grand impact qui: donnent aux enfants les plus vulnérables, filles et garçons, la chance de faire valoir leurs droits au sein de leur communauté et de développer leur potentiel de citoyens, permettent aux familles et aux membres de la communauté d exercer leurs responsabilités vis-à-vis des enfants et de trouver leurs propres solutions pour lutter contre la pauvreté, influencent les autorités et les organisations des sociétés civiles locales, nationales et internationales à assumer leur rôle de promotion et de réalisation des droits de l enfant. Plan Belgique Notre approche de développement 7

5 Où travaillons-nous? Plan Belgique est membre de la Coalition internationale Plan, active dans 69 pays, dont 50 parmi les plus pauvres d Afrique, d Asie et d Amérique latine. Plan Belgique appuie directement 8 pays partenaires : Bénin, Niger, Togo, Bolivie, Equateur, Cambodge, Laos et Vietnam. china nepal egypt Myanmar guatemala haiti honduras nicaraguay dominican republic guinea-bissau senegal mali niger sudan pakistan india bangladesh laos vietnam philippines el salvador colombia ecuador peru brasil guinea sierra leone liberia burkina faso ghana togo benin cameroon sudan du sud ethiopia uganda kenia rwanda tanzania sri lanka thailand cambodia indonesia malawi east timor BOlivia zambia zimbabwe mozambique paraguay Pays où nous menons des programmes Pays où nous récoltons des fonds Bureaux de coordination des programmes Bureaux de plaidoyer Plan Belgique Où travaillons-nous? 9

6 Et en Belgique? Leymah Gbowee, Prix Nobel de la paix, Marie Gillain et Koen Wauters (nos ambassadeurs bénévoles) et les décideurs belges lèvent la main pour notre campagne en faveur de l éducation des filles. En Belgique, nous sensibilisons le grand public, récoltons des fonds et mettons les droits de l enfant au cœur de l agenda des écoles, des médias et des politiques. Nos campagnes de sensibilisation et de récolte de fonds visent à informer et mobiliser le grand public sur la pauvreté, l injustice et les inégalités vécues par les enfants du Sud et les solutions qu ils mettent en place avec leur communauté. Jusqu en 2016, notre campagne attire l attention sur l importance de l éducation des filles pour le développement. Dans les écoles primaires, nous mettons des supports pédagogiques à disposition des enseignants. Nous accompagnons les établissements qui le souhaitent à devenir de véritables Ecoles des Droits de l Enfant. Les adolescents de 14 à 18 ans de notre Youth board (conseil des jeunes) se font les porte-parole de leurs pairs du Sud, à travers des jeux online ou d autres activités éducatives et récréatives. Grâce à notre travail de plaidoyer et l écho de la sensibilisation dans les médias, nous influençons les décideurs belges pour que le bien-être des enfants reste au cœur des initiatives de coopération au développement. Pour changer l avenir des enfants les plus vulnérables au Sud, il y a aussi des responsabilités à prendre ici, en Belgique. Plan Belgique Et en Belgique? 11 Photo: Plan / Denis Closon

7 En toute transparence Nous sommes éthiques et responsables et rendons des comptes en toute transparence sur nos activités et notre impact à tous ceux qui y contribuent, ici comme au Sud. Le soutien fidèle de Parrains, Marraines Plan et donateurs en Belgique nous permet de mener des programmes à long terme et de changer l avenir de enfants du Sud et leur communauté. Ce soutien garantit notre indépendance. Chaque année, nos comptes annuels sont revus par le Conseil d administration et approuvés par l Assemblée générale de Plan Belgique. Ils sont aussi vérifiés par un commissaire de PricewaterhouseCoopers et publiés sur ong-livreouvert.be, le portail des ONG belges reconnues par l Etat. Enfin, le Service Public Fédéral (SPF) Finances et la Direction générale de la coopération au développement (DGD) effectuent des contrôles réguliers. Plan Belgique a le droit de délivrer des attestations fiscales. Saviez-vous que : à partir de 40 par an, vous pouvez récupérer 45% des dons versés, quels que soient vos revenus. Quand nous recevons sont consacrés à notre mission : Au Sud : mettre en place des programmes pour la santé, l éducation et la protection des enfants dans 50 pays parmi les plus pauvres. En Belgique : sensibiliser le grand public et mettre la situation des enfants vulnérables au cœur de l agenda des écoles, des médias et des politiques. 20 financent les contacts avec nos Parrains, Marraines Plan et donateurs, les frais de fonctionnement et administratifs ainsi que la récolte de fonds. Plan Belgique En toute transparence 13 Photo: Plan / Daniel Silva

8 le Plan Changez l avenir des enfants du Sud et de leur communauté OÙ 50 pays d afrique, d asie et d amérique latine QUOI le Parrainage Plan IMPACT des millions d enfants font valoir leur droit à la santé, l éducation et la protection Soutenez-nous: Devenez Parrain ou Marraine Plan Investissez dans les filles Offrez un Cadeau Plan Organisez une fête solidaire Rejoignez nos volontaires Planifiez votre testament Soutenez Plan avec votre entreprise Plan Belgique En toute transparence Devenez Parrain ou Marraine Plan au ou sur 15 Photo: Plan / James Stone

9 le Plan Changez l avenir des enfants du Sud et de leur communauté Plan Belgique asbl Galerie Ravenstein 3 B Bruxelles T +32 (0) F +32 (0) Iban BE Avec et pour les enfants. E.R.: Plan Belgique asbl, Dirk Van Maele, Galerie Ravenstein 3 B 5, 1000 Bruxelles - Imprimé sur du papier écologique

Parrainez une fille, investissez dans son avenir.

Parrainez une fille, investissez dans son avenir. photos - Roger Job - Plan Comme Marie Gillain, parrainez une fille avec PLAN! «Grâce à ma filleule, j ai été le témoin privilégié des actions de PLAN sur le terrain. À travers ses yeux, j ai réalisé que

Plus en détail

Fonds de mobilité de l ULg. Critères de recevabilité et modalités d introduction des candidatures

Fonds de mobilité de l ULg. Critères de recevabilité et modalités d introduction des candidatures CENTRE POUR LE PARTENARIAT ET LA COOPERATION AU DEVELOPPEMENT PACODEL Directeur exécutif : P. DEGEE Fonds de mobilité de l ULg APPEL 2014 "BOURSES DE VOYAGE D ETUDE DANS UN PAYS EN DEVELOPPEMENT" «FIRST

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

Financial Facility for Remittances

Financial Facility for Remittances Financial Facility for Remittances Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Promoting innovative remittance markets and Paris empowering 5-6 décembre migrant workers 2014 and

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

20 14 RT RAPPO FINANCIER

20 14 RT RAPPO FINANCIER FINANCIER RAPPORT 20 14 UNE GENEROSITÉ SANS FAILLE DE NOS DONATEURS 2014 a marqué les dix ans du tout premier programme soutenu par les parrains français au Sénégal. Après ces 10 années passées aux côtés

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

LA BASE DE DONNÉES ŒUVRES D ART D INTERPOL

LA BASE DE DONNÉES ŒUVRES D ART D INTERPOL LA BASE DE DONNÉES ŒUVRES D ART D INTERPOL Fabrizio PANONE Sous-direction des Organisations criminelles et des Stupéfiants Unité Œuvres d Art email: f.panone@interpol.int Techniques de Présentation Lyon,

Plus en détail

NOTE D ORIENTATION 2013

NOTE D ORIENTATION 2013 NOTE D ORIENTATION 2013 Introduction 1. Le Fonds de l OIM pour le développement, créé en 2001, vient en aide aux Etats Membres en développement et à ceux dont l économie est en transition en vue de l élaboration

Plus en détail

Fonds de Certification pour les Producteurs

Fonds de Certification pour les Producteurs Fonds de Certification pour les Producteurs Directives 1. Votre participation est importante Nous voulons nous assurer que les petits producteurs défavorisés participent au commerce équitable. 2. Nous

Plus en détail

Durée du congé de maternité

Durée du congé de maternité Durée du congé de maternité Source: Toutes les données contenues dans les graphiques sont issues de la Base de donnée sur les lois des conditions de travail et d emploi du BIT Protection de la maternité":

Plus en détail

Redevabilité, la planification, et la budgétisation

Redevabilité, la planification, et la budgétisation Redevabilité, la planification, et la budgétisation Dr. Dheepa Rajan Dept. for Health Systems Governance and Financing World Health Organization, Geneva Plan de présentation Redevabilité - définitions

Plus en détail

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 1 PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 2 L analyse des contraintes à l investissement privé et à la croissance

Plus en détail

Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS

Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS Pourquoi faut-il changer la définition des besoins non satisfaits en matière de planification familiale? Le concept de besoins

Plus en détail

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE STR DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE Directives pour l Amérique du Nord et les Caraïbes Nombre minimum de propriétés Les groupes de compétiteurs doivent inclure

Plus en détail

CAP EXPORT : La réponse gouvernementale aux difficultés en matière d assurance-crédit export court terme

CAP EXPORT : La réponse gouvernementale aux difficultés en matière d assurance-crédit export court terme CAP EXPORT : La réponse gouvernementale aux difficultés en matière d assurance-crédit export court terme Depuis la fin de l été 2008, le Gouvernement a pris de nombreuses mesures pour soutenir les grands

Plus en détail

Un prix sera attribué à la meilleure communication dans les huit catégories suivantes :

Un prix sera attribué à la meilleure communication dans les huit catégories suivantes : Paris, le 20 mars 2014 AUX PREMIERS DELEGUES DES PAYS MEMBRES DE L AIPCR OBJET : concours des Prix AIPCR 2015 Chère Madame, cher Monsieur, L Association mondiale de la Route organise, à l occasion du XXVe

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

UN MONDE POUR LES ENFANTS.

UN MONDE POUR LES ENFANTS. WORLD VISION SUISSE UN MONDE POUR LES ENFANTS. NOUS SOMMES PARTENAIRES DU RÉSEAU MONDIAL WORLD VISION ET SOUTENONS PLUS DE 100 PROJETS DANS PLUS DE 30 PAYS. 12,2 % 6,5 % 81,3 % Utilisation des dons En

Plus en détail

LISTE DE PRIX TÉLÉCOMMUNICATIONS VoIP Etat septembre 2014 (en CHF inclus TVA)

LISTE DE PRIX TÉLÉCOMMUNICATIONS VoIP Etat septembre 2014 (en CHF inclus TVA) Page 1 de 5 Suisse Sous réserve d'erreurs ou d'omissions Witecom à Witecom 0.00 00 Arrondi du prix final au centime supérieur CH Fixe 0.03 CH Swisscom Mobile 0.25 Pas de frais d'établissement de la CH

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

ICC 107 7. 5 août 2011 Original : anglais. Étude. Organisation internationale du Café 107 e session 26 30 septembre 2011 Londres, Royaume Uni

ICC 107 7. 5 août 2011 Original : anglais. Étude. Organisation internationale du Café 107 e session 26 30 septembre 2011 Londres, Royaume Uni ICC 177 5 août 211 Original : anglais F Étude Organisation internationale du Café 17 e session 26 3 septembre 211 Londres, RoyaumeUni Les effets des tarifs douaniers sur le commerce du café Contexte Dans

Plus en détail

Canon Usage personnel

Canon Usage personnel Canon Usage personnel Grand public Appareils photo Imprimantes Caméscopes Autres produits Enregistrez votre produit Apprendre irista Venez, regardez Usage professionnel Pour les entreprises Mon entreprise

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance

Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance Commission 2.7 - Africa Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance Professor M. Guelaya Sall World Conference on Early Childhood Care

Plus en détail

Couverture des frais de voyage proposée aux Parties à la Convention-cadre de l OMS

Couverture des frais de voyage proposée aux Parties à la Convention-cadre de l OMS Conférence des Parties à la Convention-cadre de l OMS pour la lutte antitabac Sixième session Moscou (Fédération de Russie), 13-18 octobre 2014 Point 6.4 de l ordre du jour provisoire FCTC/COP/6/INF.DOC./2

Plus en détail

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international.

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international. DES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. REUTERS/ANDY GAO Registre international Registre international Amérique du Nord Bermudes Canada Mexique États-Unis : Marques fédérales, Marques d État Amérique

Plus en détail

Routes d Apprentissage

Routes d Apprentissage Renforcercement des capacités des pays SUN pour promouvoir la nutrition à travers des Routes d Apprentissage L expérience de la Route d apprentissage au Pérou et au Sénégal En tant que mouvement global,

Plus en détail

Personnel de santé, infrastructures sanitaires et médicaments essentiels

Personnel de santé, infrastructures sanitaires et médicaments essentiels Personnel de santé, infrastructures sanitaires et médicaments essentiels Les Etats doivent absolument avoir accès à des données sur les ressources à la disposition des systèmes de santé pour déterminer

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2009-2010 PLAN BELGIQUE. Chaque enfant compte. 1 er juillet 2009-30 juin 2010

RAPPORT ANNUEL 2009-2010 PLAN BELGIQUE. Chaque enfant compte. 1 er juillet 2009-30 juin 2010 1 er juillet 2009-30 juin 2010 RAPPORT ANNUEL 2009-2010 PLAN BELGIQUE Chaque enfant compte. Sommaire Rapport annuel Plan Belgique 2009-2010 Avant-propos 3 Vision et mission de Plan Belgique 4 Notre philosophie

Plus en détail

ARCHIV SYSTEM. La La mémoire vive vive de de votre votre entreprise PRESENTATION D ARCHIV SYSTEM. La mémoire vive de votre entreprise

ARCHIV SYSTEM. La La mémoire vive vive de de votre votre entreprise PRESENTATION D ARCHIV SYSTEM. La mémoire vive de votre entreprise PRESENTATION D, un partenaire de poids pour EXPERT. A compter du 1 er mai 2014, EXPERT rejoint le Groupe. Présentation du nouvel ensemble. La La mémoire vive vive de de votre votre entreprise entreprise

Plus en détail

Les Jeunes du Monde. Informer Autonomiser Progresser www.prb.org

Les Jeunes du Monde. Informer Autonomiser Progresser www.prb.org Population Reference Bureau Les Jeunes du Monde FICHE DE DONNÉES 20 Informer Autonomiser Progresser www.prb.org Les Jeunes du Monde 20 La grossesse et l accouchement chez les adolescentes Proportion d

Plus en détail

COMITE PERMANENT DES PROGRAMMES ET DES FINANCES. Seizième session

COMITE PERMANENT DES PROGRAMMES ET DES FINANCES. Seizième session DISTRIB. RESTREINTE Original : anglais 18 mai 2015 COMITE PERMANENT DES PROGRAMMES ET DES FINANCES Seizième session FONDS DE L OIM POUR LE DEVELOPPEMENT (Rapport final pour la période du 1 er janvier au

Plus en détail

La Transparence dans la tarification en Microfinance

La Transparence dans la tarification en Microfinance Promoting Transparent Pricing in the Microfinance Industry La Transparence dans la tarification en Microfinance Casablanca, Maroc Chuck Waterfield Directeur Général MicroFinance Transparency Avril 2013

Plus en détail

Mise en place d un SMSI selon la norme ISO 27001. Wadi Mseddi Tlemcen, le 05/06/2013

Mise en place d un SMSI selon la norme ISO 27001. Wadi Mseddi Tlemcen, le 05/06/2013 Mise en place d un SMSI selon la norme ISO 27001 Wadi Mseddi Tlemcen, le 05/06/2013 2 Agenda Présentation de la norme ISO/IEC 27001 Eléments clé de la mise en place d un SMSI Situation internationale 2

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

COOPERATION TECHNIQUE BRESILIENNE. Organigramme de l ABC. Coopération Technique Brésilienne

COOPERATION TECHNIQUE BRESILIENNE. Organigramme de l ABC. Coopération Technique Brésilienne COOPERATION TECHNIQUE BRESILIENNE Organigramme de l ABC 1 Le Mandat de l ABC Coordonner, négocier, approuver et évaluer la coopération technique internationale au Brésil. Coordonner et financier des actions

Plus en détail

Campagne mondiale sur l extension de la sécurité sociale pour tous

Campagne mondiale sur l extension de la sécurité sociale pour tous Campagne mondiale sur l extension de la sécurité sociale pour tous Luis Frota, Programme STEP Département de la Sécurité Sociale BIT Turin, 26 Novembre 2007 Campagne mondiale sur l extension de la sécurité

Plus en détail

Les actions internationales pour l enseignement supérieur Un objectif de coopération internationale entre pays programmes et partenaires

Les actions internationales pour l enseignement supérieur Un objectif de coopération internationale entre pays programmes et partenaires Les actions internationales pour l enseignement supérieur Un objectif de coopération internationale entre pays programmes et partenaires Pays programmes Pays membres de l UE Autres pays programmes : Iceland,

Plus en détail

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs Information concernant l état de la Convention, de l'accord relatif à l'application de la Partie XI de la Convention et de l Accord aux fins de l'application des dispositions de la Convention relatives

Plus en détail

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre WP Board No. 934/03 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 7 mai 2003 Original : anglais Comité exécutif

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

Groupements géographiques 1

Groupements géographiques 1 ANNEXE 2 Groupements de pays utilisés dans cette évaluation Groupements géographiques 1 Continent Région Sous-région Pays et territoires inclus dans cette évaluation Afrique Afrique du Sud, Algérie, Angola,

Plus en détail

Appel à propositions 2015 Programme Erasmus+

Appel à propositions 2015 Programme Erasmus+ Appel à propositions 2015 Programme Erasmus+ Dispositions financières applicables au Luxembourg dans le cadre de l appel 2015 Le «Guide 2015 du Programme Erasmus +» définit les dispositions financières

Plus en détail

Secteur d activité : Santé Nombre de projets en cours : 47 Evolution : Stable

Secteur d activité : Santé Nombre de projets en cours : 47 Evolution : Stable Médecins du Monde http://www.medecinsdumonde.org/ Secteur d activité : Santé Nombre de projets en cours : 47 Evolution : Stable Nombre de projets de santé en cours : 100% Nombre de projets en cours portant

Plus en détail

Combi 1 Combi 2 Combi 3 Internet. À la souscription d un abonnement M-Budget Mobile (excepté Mobile One) Frais de location TV-Box (valeur : Fr. 99.

Combi 1 Combi 2 Combi 3 Internet. À la souscription d un abonnement M-Budget Mobile (excepté Mobile One) Frais de location TV-Box (valeur : Fr. 99. M-Budget Internet / TV / téléphonie fixe Offres combinées M-Budget Combi 1 Combi 2 Combi 3 Internet Vitesse max. en download 2 Mbit/s 10 Mbit/s 20 Mbit/s Vitesse max. en upload 0.2 Mbit/s 1 Mbit/s 2 Mbit/s

Plus en détail

APPEL A PROJETS D ENERGIE SOLAIRE DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT FINANCES PAR L AIDE-PROJET DU MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE

APPEL A PROJETS D ENERGIE SOLAIRE DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT FINANCES PAR L AIDE-PROJET DU MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE APPEL A PROJETS D ENERGIE SOLAIRE DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT FINANCES PAR L AIDE-PROJET DU MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Préambule Dans le contexte d un développement rapide

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 28 septembre 2015 fixant par pays et par groupe les taux de l indemnité d expatriation,

Plus en détail

VOLET A LE FICHIER DES EXPORTATEURS

VOLET A LE FICHIER DES EXPORTATEURS VOLET A LE FICHIER DES EXPORTATEURS Numéro d entreprise: Nom de la firme: Forme juridique: ADRESSE POSTALE Rue No Bte: Code postal Commune (Comm. fus.): Tél. Fax: E-mail: ADRESSE INTERNET http:// 2 EME

Plus en détail

L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES. Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres

L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES. Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres Promotion de l égalité des sexes

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

Profils tarifaires dans le monde

Profils tarifaires dans le monde Profils tarifaires dans le monde Droits NPF Appliqués 0

Plus en détail

Au cœur d un mouvement mondial en faveur de l amélioration de l assainissement pour tous

Au cœur d un mouvement mondial en faveur de l amélioration de l assainissement pour tous Au cœur d un mouvement mondial en faveur de l amélioration de l assainissement pour tous Photo : En finançant des initiatives de changement de comportement piloté par les communautés, le Fonds Mondial

Plus en détail

L action mene e dans le monde pour Mettre fin a la violence envers les enfants #ENDviolence

L action mene e dans le monde pour Mettre fin a la violence envers les enfants #ENDviolence L action mene e dans le monde pour Mettre fin a la violence envers les enfants #ENDviolence Mettre fin à la violence envers les enfants #ENDviolence est un mouvement international qui se développe grâce

Plus en détail

FONDS EUROPEEN DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR L AFRIQUE FEFISOL-SA (SICAV-SIF)

FONDS EUROPEEN DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR L AFRIQUE FEFISOL-SA (SICAV-SIF) FONDS EUROPEEN DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR L AFRIQUE FEFISOL-SA (SICAV-SIF) 1. MISSION DE FEFISOL Appui financier et technique aux structures en développement ou en consolidation, en Afrique, et qui

Plus en détail

1.2.2. Les initiatives en faveur de l annulation de la dette des pays pauvres

1.2.2. Les initiatives en faveur de l annulation de la dette des pays pauvres 1.2.2. Les initiatives en faveur de l annulation de la dette des pays pauvres En 1996 (G7 de Lyon), la communauté internationale avait lancé l initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE).

Plus en détail

OBJET SOCIAL PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA SOCIÉTÉ

OBJET SOCIAL PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA SOCIÉTÉ OBJET SOCIAL Bureau d'études, de surveillance, de formation, d'audits, d'assistance technique, suivi et évaluation de projets et d'exécution de projets "clé sur porte". PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Réf. : ERI/MSP/PPF/LZF/14.166 6 novembre 2014

Réf. : ERI/MSP/PPF/LZF/14.166 6 novembre 2014 Le Sous-Directeur général pour les Relations extérieures et l Information du public Aux Commissions nationales pour l UNESCO des Etats membres et membres associés concernés Réf. : ERI/MSP/PPF/LZF/14.166

Plus en détail

Table ronde 5 : Cartographie d'urgence Emergency Mapping. www.mapaction.org

Table ronde 5 : Cartographie d'urgence Emergency Mapping. www.mapaction.org Table ronde 5 : Cartographie d'urgence Emergency Mapping MapAction est une ONG internationale, fournissant des plans et d autres services informatiques pour aider les organisations humanitaires sur le

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 24 septembre 2014 fixant par pays et par groupe le montant de l indemnité spécifique

Plus en détail

[ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE

[ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE [ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE NOUVELLES DONNÉES SOULIGNENT LES DÉFIS PERSISTANTS Cette fiche d information présente de nouvelles données relatives à l année scolaire qui s est achevée en sur le nombre d

Plus en détail

QUATRIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LES PAYS LES MOINS AVANCÉS ISTANBUL, TURQUIE DU 9 AU 13 MAI 2011

QUATRIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LES PAYS LES MOINS AVANCÉS ISTANBUL, TURQUIE DU 9 AU 13 MAI 2011 QUATRIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LES PAYS LES MOINS AVANCÉS ISTANBUL, TURQUIE DU 9 AU 13 MAI 2011 Bureau du Haut Représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral

Plus en détail

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES. Détails techniques de la couverture d'assurance à fournir

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES. Détails techniques de la couverture d'assurance à fournir Annexe 1 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES Détails techniques de la couverture d'assurance à fournir Garantie 1 L'assureur garantit la couverture des valeurs mentionnées au point 3 du Cahier des charges dans les

Plus en détail

Réseau des pays du Mouvement SUN : Rapport de la 17 e réunion - 26 Janvier au 2 février 2015

Réseau des pays du Mouvement SUN : Rapport de la 17 e réunion - 26 Janvier au 2 février 2015 Réseau des pays du Mouvement SUN : Rapport de la 17 e réunion - 26 Janvier au 2 février 2015 La 17 e réunion du Réseau des points focaux nationaux du Mouvement SUN s'est tenue du 26 janvier au 2 février

Plus en détail

Destination Tarifs Fixe Tarifs mobile Exception

Destination Tarifs Fixe Tarifs mobile Exception Tarifs Téléphonique (26/12/2013) - Page 1/5 Acores 0 /mn 0,22 /mn Afghanistan 0,49 /mn 0,49 /mn Afrique du Sud 0 /mn 0,34 /mn Alaska 0 /mn 0 /mn Albanie 0 /mn 0,34 /mn Algérie 0 /mn 0,64 /mn Au delà de

Plus en détail

S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE

S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE PROGRAMME DU CREDIT AUX ACHETEURS DES PAYS DESTINE AU SECTEUR DE FABRICATION DE MACHINES AVEC LA COOPERATION DE L UNION DES EXPORTATEURS DE MACHINES ET

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

Réseau des points focaux de gouvernement du Mouvement SUN : Rapport de la 15 e réunion, du 16 au 23 juin 2014

Réseau des points focaux de gouvernement du Mouvement SUN : Rapport de la 15 e réunion, du 16 au 23 juin 2014 Réseau des points focaux de gouvernement du Mouvement SUN : Rapport de la 15 e réunion, du 16 au 23 juin 2014 La 15 e réunion du Réseau des points focaux de gouvernement du Mouvement SUN a eu lieu entre

Plus en détail

Qualité des céréales Canadiennes et marchés internationaux

Qualité des céréales Canadiennes et marchés internationaux Blé de l ouest Canadien Qualité des céréales Canadiennes et marchés internationaux 6ème édition des journées techniques bianuelles de l IFIM, Maroc Mai 2015 Dave Burrows, VP, Relations Clients Canadian

Plus en détail

QUATRE-VINGT-SEIZIEME SESSION

QUATRE-VINGT-SEIZIEME SESSION Original: anglais 15 octobre 2008 QUATRE-VINGT-SEIZIEME SESSION RAPPORT SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Page i TABLE DES MATIERES Page I. INTRODUCTION..... 1 II. PERSONNEL DE L OIM.... 1 II.1 Evolution

Plus en détail

CROISSANCE VERTE ET INCLUSIVE

CROISSANCE VERTE ET INCLUSIVE CROISSANCE VERTE ET INCLUSIVE Vers un développement durable Marianne Fay, Banque mondiale, avril 2014, Kinshasa La croissance verte une croissance économique respectueuse de l environnement. Pas un nouveau

Plus en détail

«ANNEXE 25 FRAIS DE TRANSPORT AÉRIEN À INCORPORER DANS LA VALEUR EN DOUANE. a) des pays tiers regroupés selon les continents et zones 1 (colonne 1);

«ANNEXE 25 FRAIS DE TRANSPORT AÉRIEN À INCORPORER DANS LA VALEUR EN DOUANE. a) des pays tiers regroupés selon les continents et zones 1 (colonne 1); «ANNEXE 25 FRAIS DE TRANSPORT AÉRIEN À INCORPORER DANS LA VALEUR EN DOUANE 1. Le tableau ci-après contient la désignation: a) des pays tiers regroupés selon les continents et zones 1 (colonne 1); b) des

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES

CONDITIONS TARIFAIRES ÉDITION ANTILLES-GUYANE En vigueur à tir du 9/0/0 Sous réserve de compatibilité technique et d éligibilité xdsl de votre ligne téléphonique et d un engagement minimum de douze () mois. Pour tester votre

Plus en détail

La Fondation Air France en Afrique

La Fondation Air France en Afrique La Fondation Air France en Afrique Décembre 2010 SOMMAIRE 3 I. La Fondation Air France Présentation. 5 Programme 2010.......................... 6 Sélection des projets. 7 II. Afrique Projets financés.

Plus en détail

Reconnue comme l un des pays les plus sûrs à visiter, la Zambie abrite un peuple qui vit en paix et en harmonie. Documents de voyage

Reconnue comme l un des pays les plus sûrs à visiter, la Zambie abrite un peuple qui vit en paix et en harmonie. Documents de voyage Zambie Présentation du pays & informations utiles Cartes & localisations des adresses sélectionnées Classement des adresses selon nos yeux perçants et indépendants Statistiques météorologiques et meilleures

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES TARIFS DES OFFRES CANALBOX INTERNET+TÉLÉPHONE POUR LES PARTICULIERS ÉDITION ANTILLES-GUYANE / En vigueur à partir du 25/04/2014

CONDITIONS TARIFAIRES TARIFS DES OFFRES CANALBOX INTERNET+TÉLÉPHONE POUR LES PARTICULIERS ÉDITION ANTILLES-GUYANE / En vigueur à partir du 25/04/2014 ÉDITION ANTILLES-GUYANE / En vigueur à tir du 25/04/2014 Sous réserve de compatibilité technique et d éligibilité à l ADSL de votre ligne téléphonique et d un engagement minimum de douze (12) mois. Pour

Plus en détail

La Coopération gouvernementale belge compte depuis 2004 18 pays partenaires (AR du 26 janvier 2004), répartis sur plusieurs régions :

La Coopération gouvernementale belge compte depuis 2004 18 pays partenaires (AR du 26 janvier 2004), répartis sur plusieurs régions : SELECTION DES 14 PAYS PARTENAIRES DE LA COOPERATION GOUVERNEMENTALE : EXPLICATION DE LA DECISION DU CONSEIL DES MINISTRES DU 21 MAI 2015 Les pays suivants sont sélectionnés comme pays partenaires de la

Plus en détail

PASS-MONDE France vers Monde Montant à choisir à la caisse (entre 10 et 200 )

PASS-MONDE France vers Monde Montant à choisir à la caisse (entre 10 et 200 ) PASS-MONDE France vers Monde Montant à choisir à la caisse (entre 10 et 200 ) Crédit valable 60 jours Communications depuis la France métropolitaine vers le monde entier (hormis vers la France métropolitaine)

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

Faire une demande de visa

Faire une demande de visa CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Quatorzième session de la Conférence des Parties La Haye (Pays-Bas), 3 15 juin 2007 Faire une demande

Plus en détail

Des bourses doctorales individuelles de l IMT, avec le soutien de la Direction Générale de la Coopération au Développement Appel 2009

Des bourses doctorales individuelles de l IMT, avec le soutien de la Direction Générale de la Coopération au Développement Appel 2009 Des bourses doctorales individuelles de l IMT, avec le soutien de la Direction Générale de la Coopération au Développement Appel 2009 Concept Chaque année l IMT offre une bourse doctorale à trois jeunes

Plus en détail

ANNEXE I LISTE DES PAYS DE CATÉGORIE I ET DE CATÉGORIE II 1 : DURÉES DE REMBOURSEMENT MAXIMALES ET DURÉE DE VIE MOYENNE PONDÉRÉE MAXIMALE

ANNEXE I LISTE DES PAYS DE CATÉGORIE I ET DE CATÉGORIE II 1 : DURÉES DE REMBOURSEMENT MAXIMALES ET DURÉE DE VIE MOYENNE PONDÉRÉE MAXIMALE ANNEXE I LISTE DES PAYS DE CATÉGORIE I ET DE CATÉGORIE II 1 : DURÉES DE REMBOURSEMENT MAXIMALES ET DURÉE DE VIE MOYENNE PONDÉRÉE MAXIMALE CATÉGORIE I (A) CATÉGORIE II (B) TOTAL: 31 TOTAL: 184 1 Allemagne

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

ÉQUIPE DE COMMERCE DES BIENS ET DES PRODUITS DE BASE

ÉQUIPE DE COMMERCE DES BIENS ET DES PRODUITS DE BASE Original: anglais PROGRAMME POUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT ÉQUIPE DE COMMERCE DES BIENS ET DES PRODUITS DE BASE QUELQUES CONSIDÉRATIONS RELIÉES À L ADHÉSION À L ACCORD DU SGPC ET À LA PARTICIPATION

Plus en détail

NOTE DE SYNTHÈSE 12 ème cycle de Conférences téléphoniques des pays SUN 27 au 31 janvier 2014

NOTE DE SYNTHÈSE 12 ème cycle de Conférences téléphoniques des pays SUN 27 au 31 janvier 2014 NOTE DE SYNTHÈSE 12 ème cycle de Conférences téléphoniques des pays SUN 27 au 31 janvier 2014 La douzième réunion des pays du Mouvement SUN a eu lieu du 27 au 31 janvier 2014. Pour des raisons logistiques

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2012-2016 CONSEIL DE CONCERTATION POUR L APPROVISIONNEMENT EN EAU ET L ASSAINISSEMENT

PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2012-2016 CONSEIL DE CONCERTATION POUR L APPROVISIONNEMENT EN EAU ET L ASSAINISSEMENT PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2012-2016 CONSEIL DE CONCERTATION POUR L APPROVISIONNEMENT EN EAU ET L ASSAINISSEMENT TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS....................................................

Plus en détail

Tarifs des offres Box Mediaserv PRIX MENSUEL (4)

Tarifs des offres Box Mediaserv PRIX MENSUEL (4) Tarifs des offres Box Mediaserv TARIFS DES OFFRES MEDIASERV POUR LES PARTICULIERS En vigueur à tir du 1/0/201-Tarifs des offres présentés hors promotions Edition ANTILLES - / GUYANE Sous réserve de compatibilité

Plus en détail

Aide aux cinémas du monde

Aide aux cinémas du monde Aide aux cinémas du monde L est une aide sélective accordée à une société de production établie en France dans le cadre d une coproduction avec une entreprise de production établie à l étranger. Elle est

Plus en détail

Délégation pour les relations avec la société civile et les partenariats

Délégation pour les relations avec la société civile et les partenariats Délégation pour les relations avec la société civile et les partenariats Pôle volontariat 27, rue de la Convention CS 91533 75732 Paris cedex 15 Téléphone : 01 43 17 62 94 Statistiques relatives aux Volontaires

Plus en détail

Mortalité par cause spécifique et morbidité

Mortalité par cause spécifique et morbidité par cause spécifique et morbidité Sur 10 décès qui se produisent dans le monde, 6 sont dus à des non, 3 à des pathologies, génésiques ou nutritionnelles et 1 résulte de. De nombreux pays en développement

Plus en détail

Hutchison Global Communications (HGC) Membre exclusif NetHope et InsideNGO Programme d'achat groupé haut débit FAI Afrique

Hutchison Global Communications (HGC) Membre exclusif NetHope et InsideNGO Programme d'achat groupé haut débit FAI Afrique Hutchison Global Communications (HGC) Membre exclusif NetHope et InsideNGO Programme d'achat groupé haut débit FAI Afrique Qu est-ce que le programme groupé haut débit FAI de HGC? Le groupement haut débit

Plus en détail

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS Version du 07/10/2014 à 08:46:35 PROGRAMME 852 : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS POUR CONSOLIDATION DE DETTES ENVERS LA FRANCE

Plus en détail

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS Version du 27/05/2015 à 17:53:19 PROGRAMME 852 : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS POUR CONSOLIDATION DE DETTES ENVERS LA FRANCE MINISTRE

Plus en détail

dossier de presse septembre 2011 G20 et santé PROTECTION SOCIALE ET GRATUITE DES SOINS POUR LES PLUS PAUVRES

dossier de presse septembre 2011 G20 et santé PROTECTION SOCIALE ET GRATUITE DES SOINS POUR LES PLUS PAUVRES dossier de presse septembre 2011 DE 32 G20 et santé PROTECTION SOCIALE ET GRATUITE DES SOINS POUR LES PLUS PAUVRES La Santé n est pas un Luxe La Santé n est pas un Luxe médecins du monde alerte La santé

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PARTICIPANTS

INFORMATIONS AUX PARTICIPANTS CBD CONVENTION SUR DIVERSITE BIOLOGIQUE Distr. GENERALE 30 septembre 2003 FRANCAIS ORIGINAL: ANGLAIS REUNION DU GROUPE D'EXPERTS TECHNIQUES AD HOC SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME DE TRAVAIL SUR LA DIVERSITE

Plus en détail

Focus: Les projets pour le renforcement des compétences

Focus: Les projets pour le renforcement des compétences Focus: Les projets pour le renforcement des compétences Delphine Richard, Chargée de mission projets interna7onaux, Agrocampus Ouest Radhouane Gdoura, Coordinateur du projet Tempus Développement de partenariats

Plus en détail

Déclaration de Libreville sur la Santé et l'environnement en Afrique

Déclaration de Libreville sur la Santé et l'environnement en Afrique Déclaration de Libreville sur la Santé et l'environnement en Afrique Libreville, le 29 août 2008 REPUBLIQUE GABONAISE ProgramedesNationsUnies pourl Environement Organisation mondiale de la Santé Bureau

Plus en détail

Le nouveau modèle de financement du Fonds mondial

Le nouveau modèle de financement du Fonds mondial Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme Quatrième reconstitution des ressources (2014-2016) Le nouveau modèle de financement du Fonds mondial Avril 2013 Introduction 1. Fin

Plus en détail