La Chambre s'est de nouveau réunie le 12 décembre 2000 pour examiner le rapport du magistrat sur les réponses obtenues.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Chambre s'est de nouveau réunie le 12 décembre 2000 pour examiner le rapport du magistrat sur les réponses obtenues."

Transcription

1 LOD N 00/07 Nouméa, le 14 décembre 2000 Organisme : Office Territorial de Retraites des Agents Fonctionnaires (OTRAF) Examen de la gestion Exercices : 1996 et suivants OBSERVATIONS DEFINITIVES 0. - INTRODUCTION - LES ETAPES DU CONTROLE L'examen de la gestion de l 'OTRAF pour les exercices 1996 et suivants a été engagé le 6 septembre 1999 par lettre du président de la juridiction adressée au directeur de l'établissement. Le magistrat qui était chargé d'effectuer les vérifications d'usage, en a fait rapport devant la collégialité. La Chambre, réunie le 17 février 2000, a retenu les observations provisoires qui ont été adressées par lettres confidentielles aux deux précédents directeurs de l'établissement, sans réponse écrite de leur part. Elles ont été également adressées au directeur en fonctions, qui a répondu par lettre n 628 du 21 avril Par ailleurs, le préposé de la Caisse des dépôts et consignations concerné a été interrogé sur les modalités d'exécution de deux conventions passées avec l'otraf. Ses réponses ont été apportées par lettre n EG/357/Trésorier-Payeur Général du 16 mai La Chambre s'est de nouveau réunie le 12 décembre 2000 pour examiner le rapport du magistrat sur les réponses obtenues. Elle a décidé de formuler les observations définitives dont la teneur suit ORGANISATION DU SYSTÈME DE RETRAITE DES AGENTS FONCTIONNAIRES DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE Les institutions participant à la gestion des pensions des agents des collectivités et établissements

2 publics de la Nouvelle-Calédonie sont organisées, pour des raisons historiques, en deux pôles : la Caisse locale de retraites (CLR), créée en 1954 et l'otraf, établissement public territorial créé en 1998 chargé de gérer la CLR et de prendre en charge l'ensemble des charges administratives liées à la gestion courante des pensions LA CLR La Caisse locale de retraites (CLR) a été créée par le décret n 54/48 du 4 janvier 1954 du président du Conseil des ministres au bénéfice des personnels des cadres locaux (1), pour assurer la couverture des risques vieillesse et invalidité des agents et allouer des pensions de réversion aux ayants-droit des fonctionnaires décédés. En dépit de ses nombreuses modifications, intervenues d'abord par arrêtés du Conseil du Gouvernement entre 1961 et 1983, puis par délibérations du Congrès depuis 1988, ce décret est toujours en vigueur. Il reste, notamment qu'en l'absence de précision portant sur la personnalité juridique de la CLR, celle-ci pouvait être assimilée à un " Fonds spécial " du Territoire L'OTRAF - STATUTS ET ATTRIBUTIONS L'Office Territorial de Retraites des Agents Fonctionnaires, a été créé par délibération de la Commission Permanente du Congrès n 365/CP du 17 novembre 1994, modifiée par délibération n 262/CP du 17 mars 1998 (2), pour gérer les pensions et le portefeuille de la caisse locale de retraite de Nouvelle-Calédonie (CLR). Son conseil d'administration délibère sur toutes les affaires de la CLR et son directeur procède à la concession et à la liquidation des pensions, prérogatives attribuées auparavant au chef du bureau des finances du Territoire. Dans les faits, sa mission est des plus étendue puisqu'aux termes de l'article 31 de la délibération précitée, l'office est subrogé dans les droits et obligations de la CLR dans le cadre des compétences qui lui ont été dévolues. Ainsi, depuis mars 1998, la subrogation de l'otraf s'exerce dans les droits et obligations du Territoire, devenu Nouvelle-Calédonie, ancien gestionnaire de la CLR. En pratique, les attributions de l'otraf fixées par ses textes constitutifs portent sur : l'immatriculation et l'affiliation des agents au régime ; la concession, suspension et annulation des pensions ;

3 la validation des services antérieurs à l'affiliation ; la liquidation des droits à pension directs ou dérivés, notamment réversions, pensions d'orphelins, pensions d'invalidité, prestations familiales ; la gestion des pensionnés et des cotisants ; la mise en recouvrement des recettes de la CLR (notamment cotisations, contributions, validations, dons et legs) ; la mise en paiement des arrérages et des charges liés au paiement des pensions ; le contentieux des pensions et la gestion du portefeuille de la caisse L'ORGANISATION COMPTABLE Il résulte de la coexistence de l'otraf et de la CLR une certaine complexité dans le domaine de l'organisation comptable. En effet, le comptable désigné de l'établissement est le payeur de la Nouvelle-Calédonie. Bien que celui-ci ait la qualité de préposé de la Caisse des dépôts, c'est pourtant le Trésorier-Payeur Général, également préposé de la Caisse des dépôts, qui est resté chargé, toujours en application du décret de 1954, de l'ensemble des opérations liées à la gestion et au paiement des pensions de la CLR, même si, dans la pratique, cette activité consiste seulement à la tenue des opérations du compte de la Caisse des dépôts et consignations ouvert dans ses livres (3) L'OTRAF BUDGETS ET LE COMPTES FINANCIERS La mise en place effective de l'office est intervenue tardivement le 1er juillet 1996, décidée par l'arrêté n 2529 T du 25 juin 1996 et il n'a pas été établi de budget ni de compte financier au titre du second semestre Pour cette période transitoire, la gestion de la CLR a été assurée comme par le passé, par le bureau des finances du Territoire. Par la suite, la subrogation de l'otraf dans les droits et obligations de la CLR n'a pas été pleinement réalisée. Le budget et le compte financier de l'exercice 1997 de l'établissement n'ont, en effet, retracé que les simples charges de fonctionnement de l'établissement. Il est vrai qu'aux termes des articles 27

4 et 28 de la délibération n 365/CP précitée, les dépenses sont constituées uniquement des frais occasionnés par les réunions du conseil d'administration, des frais de gestion du service des pensions, des frais d'études, des dépenses diverses et de l'indemnité de l'agent comptable. Ces dépenses sont, d'ailleurs, financées par une dotation prélevée sur les fonds disponibles de la CLR. Dépourvus de comptes de tiers et de comptes financiers, les documents budgétaires de l'otraf ne retracent donc pas la contrepartie en trésorerie de l'exercice de la mission et des attributions dévolues à l'établissement par la Commission Permanente du Congrès. Même si l'état prévisionnel des recettes et des dépenses de fonctionnement du service des pensions est soumis à délibération du conseil d'administration de l'otraf, la Chambre considère que la réduction du budget de l'établissement à sa plus simple expression par la délibération institutive contrevient aux principes de la comptabilité publique, de transparence, d'unité et d'universalité budgétaires CONFUSION DES ATTRIBUTIONS Par ailleurs, la Chambre a noté qu'il résultait indirectement de cette organisation des manquements au principe de séparation des fonctions du comptable et de l'ordonnateur. Au cas d'espèce, ce dernier exerce certaines attributions qui relèveraient normalement du comptable public. Il en est ainsi, à titre d'exemples : de l'élaboration des situations mensuelles retraçant les dépenses et les recettes du service des pensions à partir des extraits du compte ouvert à la trésorerie générale ; de l'élaboration de situations périodiques des mouvements du portefeuille de valeurs de la CLR, établies au vu des éléments d'informations de la Caisse des Dépôts ; de la relance des employeurs pour les cotisations impayées dans les délais requis Le rôle du préposé de la caisse des dépôts et consignations. Dès la création de l'office, en 1996, une première convention de gestion a été passée, le 27 décembre, entre le président du conseil d'administration de l'otraf et le Trésorier-Payeur Général, ce dernier intervenant en tant que préposé de la Caisse des dépôts. Cette convention de mandat, reconductible par période annuelle, avait pour objet de confier au comptable supérieur l'ensemble des opérations, dont il avait déjà la charge, liées à la gestion et au paiement des pensions de la CLR, ses fonds disponibles étant rémunérés aux taux du marché

5 monétaire. Cette convention ne traitait pas des procédures de recouvrement des cotisations auprès des employeurs ni des modalités de paiement des pensions. Ces points restent régis par le décret n du 4 janvier 1954 portant création de la CLR. La convention respecte ces prescriptions, qui toutefois auraient pu être précisées par des textes d'application. Une seconde convention entre les mêmes parties a été passée le 2 février 1999 avec effet du 1er janvier 1999, ayant notamment pour objet de définir la nature des placements de la trésorerie dégagée par les mouvements d'opérations retracées sur le compte de la CLR. Afin de répondre à un impératif de sécurité, cette convention stipule que les placements de la CLR doivent être assurés en SICAV monétaire FONSICAV (pas de risque, pas de droit d'entrée ni de frais de gestion et mobilisables à tout moment) ou, en fonction des conditions des marchés financiers, par d'autres formules de placement, après information préalable de l'otraf, sous réserve de son accord exprès et de la production d'un échéancier prévisionnel des cycles de trésorerie. Dans ce cadre, en mars 1999, plus de 1,55 milliard de F CFP ont été placés en obligations. S'agissant de l'accord exprès conventionnellement prescrit, seules des autorisations de souscriptions signées de la directrice de l'otraf ont été produites à la juridiction. Or, l'achat, la vente ou l'échange de toutes valeurs de portefeuille, selon l'article 22 de la délibération n 365/CP, sont de la compétence du conseil d'administration. Les souscriptions devraient donc être justifiées par délibérations. Quoi qu'il en soit, les titres ainsi souscrits ont donné lieu pour la période allant de mai 1999 à janvier 2000 à rachats partiels, qui ont produit une moins-value de F CFP L'ÉVOLUTION DE LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA CLR DES RETARDS CONJONCTURELS La Chambre a relevé qu'en en mars 1998, la CAFAT restait redevable à la CLR de F CFP de cotisations afférentes aux personnels intégrés dans la fonction publique territoriale. Or, de manière unilatérale, la CAFAT a décidé de payer sa dette en cinq échéances annuelles, s'échelonnant entre novembre 1998 et novembre La dette de l'etat était évaluée à 160 millions F CFP en septembre 1998 (PV du CA du 17/09). Toutefois, fin 1999, elle était ramenée, selon le directeur de l'établissement, à F CFP compte tenu des recouvrements opérés à cette date L'EVOLUTION STRUCTURELLE

6 Les principales données sur la situation et la gestion du fonds de retraite révèlent une situation difficile du régime. Si le résultat brut de la Caisse a été excédentaire jusqu'en 1992, il est devenu déficitaire pour toutes les autres années examinées, de manière importante depuis 1998 (1,25 milliard de F CFP à la fin 1998 et plus de 1,5 milliard de F CFP à la fin 1999). La détérioration de la situation de la Caisse trouve son origine dans quatre causes principales : 1. la dégradation constante entre 1986 et 1999 du rapport démographique. Celui-ci représentait 8 cotisants pour 1 retraité en 1986, il est de 3,48 cotisants pour 1 retraité fin novembre 1999 ; cette dégradation provient d'une augmentation du nombre de pensionnés mais aussi d'une espérance de vie des retraités croissante ; 2. une taux de couverture réel des pensions par les cotisations minoré par le fait que les cotisations sont assises sur le traitement brut non indexé, alors que les pensions allouées par la Caisse sont indexées ; 3. des conditions de liquidation favorables, les agents servant en Nouvelle-Calédonie profitant de bonifications d'âge et de service qui ouvrent une possibilité de départ à la retraite dès 50 ans ; 4. des règles de solidarité entre les régimes de retraites aux conséquences pénalisantes pour les finances de la Caisse. Les conclusions de l'étude prospective confiée à la CDC-Branche retraites, sur l'évolution de la CLR pour les quarante années à venir, devraient éclairer les administrateurs et les élus sur les réformes à entreprendre pour réorganiser la Caisse et rétablir l'équilibre du régime. 1- Organisés par un arrêté du Gouverneur de Nouvelle-Calédonie (N 1065 du 22/08/53). 2- Préalablement à son institution, le Congrès avait envisagé de créer en décembre 1991 un établissement public de retraites des fonctionnaires territoriaux (E.P.R.F.T) chargé des mêmes attributions. Cet établissement n 'a jamais été mis en place. 3- En application des articles 51 à 55 du décret de 1954 précité, la Caisse des Dépôts et Consignations est chargée du service des pensions et de la gestion financière de la CLR, notamment de la tenue de son portefeuille de titres. A cet effet, deux conventions ont été conclues entre 1993 et 1998 avec cet organisme pour assurer ces prestations : la première, prenant effet au 1er janvier 1993 a été signée par le Haut-Commissaire en tant que Délégué du Gouvernement en Nouvelle-Calédonie ; la seconde, prenant effet au 1er novembre 1998 et remplaçant la précédente, a été signée par le Haut-Commissaire en tant que président du conseil d'administration de l'otraf et en vertu des dispositions de l'article 24 de la délibération n 365/CP/94. Ces deux conventions constituent des mandats de gestion financière, et le mandataire

7 (CDC) rend compte de sa gestion au mandant (OTRAF) dans les conditions prévues aux contrats.

Loi n 43-95 promulguée par dahir n 1-96-106 du 21 rabii I 1417 (7 août 1996), portant réorganisation de la Caisse Marocaine des Retraites 1.

Loi n 43-95 promulguée par dahir n 1-96-106 du 21 rabii I 1417 (7 août 1996), portant réorganisation de la Caisse Marocaine des Retraites 1. Loi n 43-95 promulguée par dahir n 1-96-106 du 21 rabii I 1417 (7 août 1996), portant réorganisation de la Caisse Marocaine des Retraites 1. Titre premier Dénomination et objet Article premier La Caisse

Plus en détail

B 5 35. du 3 décembre 2010

B 5 35. du 3 décembre 2010 Loi concernant un pont-retraite en faveur du personnel assuré par la Caisse de prévoyance des fonctionnaires de police et de la prison (LPRCP) (10742) B 5 35 du 3 décembre 2010 Le GRAND CONSEIL de la République

Plus en détail

A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LANGUEDOC-ROUSSILLON,

A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LANGUEDOC-ROUSSILLON, Formation plénière DOSSIER Préfet du Gard c/ Commune de Junas CP N 030031 136 Département du Gard Article L. 1612-15 du code général des collectivités territoriales A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES

Plus en détail

REGIME PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES DE VIEILLESSE DES SAGES FEMMES 1

REGIME PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES DE VIEILLESSE DES SAGES FEMMES 1 REGIME PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES DE VIEILLESSE DES SAGES FEMMES 1 CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Il est institué, au sein de la caisse autonome de retraite des chirurgiens dentistes et des

Plus en détail

L AGENT COMPTABLE DES GROUPEMENTS DE COOPERATION SANITAIRE DE MOYENS

L AGENT COMPTABLE DES GROUPEMENTS DE COOPERATION SANITAIRE DE MOYENS Fiche technique 7 DES GROUPEMENTS DE COOPERATION SANITAIRE DE MOYENS Références : Articles L. 6133-5 du code de la santé publique (CSP) ; Articles R. 6133-4 du CSP. I. LE CADRE REGLEMENTAIRE En application

Plus en détail

Décret relatif au budget et au régime financier des EPSCP 14/01/1994

Décret relatif au budget et au régime financier des EPSCP 14/01/1994 Sur http://www.amue.fr/textesref/textesref.asp?id=2 Décret relatif au budget et au régime financier des EPSCP 14/01/1994 Le décret dont relèvent les universités (loi 1984) pour leur régime budgétaire,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Décret n o 2006-501 du 3 mai 2006 relatif au fonds pour l insertion des personnes handicapées dans la fonction publique NOR

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les) collectivité(s)

Plus en détail

La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental

La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental PRESENTATION La «Caisse des anciens membres du Conseil économique et social, de leurs veuves et orphelins mineurs»,

Plus en détail

DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES. Sommaire

DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES. Sommaire DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES Sommaire I. Régime des congés payés dans les professions du bâtiment et des travaux publics a. Règles d'affiliation b. Organisation et fonctionnement des caisses

Plus en détail

Loi n 36-01 portant création du Fonds Hassan Il po ur le développement économique et social

Loi n 36-01 portant création du Fonds Hassan Il po ur le développement économique et social Dahir n 1-02-02 du 15 kaada 1422 portant promulgat ion de la loi n 36-01 portant création du Fonds Hassan Il pour le développement économique et social. (B.O du 21 février 2002) Loi n 36-01 portant création

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL FNC 2011

RAPPORT ANNUEL FNC 2011 LE RAPPORT DE GESTION RAPPORT ANNUEL FNC 2011 Fonds national de compensation du supplément familial de traitement Caisse des Dépôts - Direction des retraites et de la solidarité rue du vergne - 33059 Bordeaux

Plus en détail

Dette et portrait financier

Dette et portrait financier L ENDETTEMENT L administration municipale a principalement recours à l emprunt à long terme pour financer ses immobilisations. Pour l essentiel, le profil de l endettement est grandement influencé par

Plus en détail

Attributions en l'absence de comité d'entreprise

Attributions en l'absence de comité d'entreprise Attributions en l'absence de comité d'entreprise D'une manière générale, il est prévu que, en l'absence de comité d'entreprise, les délégués du personnel peuvent communiquer à leur employeur toutes les

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-130 du 8 février 2006 relatif à la convention de base constitutive de la maison départementale des

Plus en détail

Ordonnance concernant l'assurance-maladie obligatoire et les réductions individuelles des primes

Ordonnance concernant l'assurance-maladie obligatoire et les réductions individuelles des primes Ordonnance concernant l'assurance-maladie obligatoire et les réductions individuelles des primes du 16 novembre 011 Le Conseil d'etat du canton du Valais vu l'article 17 de la loi cantonale sur l'assurance-maladie

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MSP-2014-225

Décision du Défenseur des droits MSP-2014-225 Paris, le 7 janvier 2015 Décision du Défenseur des droits MSP-2014-225 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative

Plus en détail

STATUTS DE L IEP DE LILLE

STATUTS DE L IEP DE LILLE STATUTS DE L IEP DE LILLE Mis à jour le 24 mai 2013 TITRE I: DISPOSITIONS GENERALES Article 1 L'Institut d'etudes Politiques de Lille, créé par le Décret n 91-562 du 13 juin 1991, publié au Journal Officiel

Plus en détail

DECRET Décret n 2006-963 du 1 août 2006 portant organisation et fonctionnement de l'agence nationale de la recherche.

DECRET Décret n 2006-963 du 1 août 2006 portant organisation et fonctionnement de l'agence nationale de la recherche. DECRET Décret n 2006-963 du 1 août 2006 portant organisation et fonctionnement de l'agence nationale de la recherche. NOR: MENX0600086D Version consolidée au 26 mars 2014 Le Président de la République,

Plus en détail

N 93 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1981-1982 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT APRÈS DÉCLARATION D'URGENCE

N 93 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1981-1982 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT APRÈS DÉCLARATION D'URGENCE PROJET DE LOI adopté le 27 mai 1982 N 93 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1981-1982 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT APRÈS DÉCLARATION D'URGENCE relatif aux chambres régionales des comptes et modifiant

Plus en détail

LA REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'ILE DE FRANCE A RENDU LE JUGEMENT SUIVANT :

LA REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'ILE DE FRANCE A RENDU LE JUGEMENT SUIVANT : S3/2120859/MC 1/10 Maison de retraite intercommunale La Seigneurie à Pantin (093.020.997) (1ère Section) N G/96/2012 0189 R Jugement n 2012-0037 J Audience du 10 octobre 2012 Lecture du 13 novembre 2012

Plus en détail

E 6440 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT.

E 6440 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT. E 6440 ASSEMBLÉE NATIONALE TREIZIÈME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 20 juillet 2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 20 juillet

Plus en détail

12 2002, 2001-017 18 2001 49 11 2002 LE MINISTRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE, LE MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

12 2002, 2001-017 18 2001 49 11 2002 LE MINISTRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE, LE MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Arrêté conjoint n 035/METPS/MINEFI du 12 juillet 2002, fixant les modalités d application de la loi n 2001-017 du 18 décembre 2001 portant réaménagement des procédures de recouvrement des cotisations sociales,

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL? QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL? Les cotisations de sécurité sociale des indemnités de rupture du contrat de travail Introduction Cette

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord interprofessionnel EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES (Sarthe) ACCORD DU 14 DÉCEMBRE 2010 RELATIF À LA

Plus en détail

LE FORFAIT DE SALAIRE

LE FORFAIT DE SALAIRE Juillet 2013 LE FORFAIT DE SALAIRE Le préambule de la constitution de 1946 et la déclaration universelle des droits de l homme proclament que «quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et

Plus en détail

SYNDICAT MIXTE POUR LA CONSTRUCTION ET LA GESTION DU PARC DES EXPOSITIONS DE LIMOGES

SYNDICAT MIXTE POUR LA CONSTRUCTION ET LA GESTION DU PARC DES EXPOSITIONS DE LIMOGES SYNDICAT MIXTE POUR LA CONSTRUCTION ET LA GESTION DU PARC DES EXPOSITIONS DE LIMOGES EXAMEN DE LA GESTION OBSERVATIONS DEFINITIVES Modalités de gestion du parc des expositions Les comptes du syndicat comportent

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

Ordonnance Souveraine n 1.284 du 10 septembre 2007 portant application de la loi n 1.338 du 7 septembre 2007 sur les activités financières.

Ordonnance Souveraine n 1.284 du 10 septembre 2007 portant application de la loi n 1.338 du 7 septembre 2007 sur les activités financières. Ordonnance Souveraine n 1.284 du 10 septembre 2007 portant application de la loi n 1.338 du 7 septembre 2007 sur les activités financières. Vu l'article 68 de la Constitution ; ALBERT II PAR LA GRACE DE

Plus en détail

JUGEMENT N 2012-0030 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'AQUITAINE, POITOU- CHARENTES

JUGEMENT N 2012-0030 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'AQUITAINE, POITOU- CHARENTES Maison de retraite «Séguin» à Cestas Rapport n 2012-0358 Audience publique du 12 décembre 2012 Lecture en séance publique du 06 février 2013 Trésorerie de Pessac (033 041 976) (département de la Gironde)

Plus en détail

RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LA GESTION DE LA MAISON DE RETRAITE DE SAINT-SAËNS

RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LA GESTION DE LA MAISON DE RETRAITE DE SAINT-SAËNS RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LA GESTION DE LA MAISON DE RETRAITE DE SAINT-SAËNS Rapport d observations définitives de la Chambre régionale des comptes de Haute-Normandie sur la gestion de la

Plus en détail

Le portage salarial a enfin un cadre légal 9 avril 2015

Le portage salarial a enfin un cadre légal 9 avril 2015 Le portage salarial a enfin un cadre légal 9 avril 2015 Une ordonnance vient de fixer les conditions de recours au portage salarial en précisant les principes applicables au salarié porté, à l'entreprise

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI Décret n 2001-0124/PR/MEFPP modifiant le décret N 9 9-0025 PR/MEFPP du 3 mars 1999 portant attributions et organisation du Ministère de l'économie, des finances

Plus en détail

RÈGLEMENT DE l AGIRC

RÈGLEMENT DE l AGIRC REGLEMENT DE L AGIRC Approuvé par la commission paritaire nationale le 22 septembre 2005 Modifié par la commission paritaire nationale le 21 mars 2006 Modifié par la commission paritaire nationale le 10

Plus en détail

Le recouvrement de cotisations RAFP

Le recouvrement de cotisations RAFP Le recouvrement de cotisations RAFP Beaucoup d entre nous reçoivent, de la part tantôt de l agent comptable, tantôt de la direction du personnel, des courriers nous intimant de verser des sommes correspondant

Plus en détail

(inséré par Décret nº 2001-655 du 20 juillet 2001 art. 1 III Journal Officiel du 22 juillet 2001)

(inséré par Décret nº 2001-655 du 20 juillet 2001 art. 1 III Journal Officiel du 22 juillet 2001) CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'HABITATION (Partie Réglementaire - Décrets en Conseil d'etat) Section 1 : Dispositions générales Article R452-1 La caisse de garantie du logement locatif social, établissement

Plus en détail

UNION DES COMORES. Unité Solidarité Développement ------ LOI N 06- /AU

UNION DES COMORES. Unité Solidarité Développement ------ LOI N 06- /AU UNION DES COMORES Unité Solidarité Développement ------ ASSEMBLEE DE L UNION LOI N 06- /AU Portant Réglementation Générale des Sociétés à Capitaux Publics et des Etablissements Publics Conformément aux

Plus en détail

Chapitre 3 LEs critères de choix de l'activité professionnelle

Chapitre 3 LEs critères de choix de l'activité professionnelle Chapitre 3 LEs critères de choix de l'activité professionnelle NRC - Droit - 1ère année Document Étudiant Jean-Alain LARREUR Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT D INTERET PUBLIC (G.I.P.) FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT D INTERET PUBLIC (G.I.P.) FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT D INTERET PUBLIC (G.I.P.) FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT Il est constitué entre : - le Conseil Général représenté par le vice-président chargé du développement social,

Plus en détail

Le Conseil d Etat (Section de l intérieur), saisi par le ministre de la culture et de la communication des questions suivantes :

Le Conseil d Etat (Section de l intérieur), saisi par le ministre de la culture et de la communication des questions suivantes : Section de l intérieur Avis n 370.169 18 mai 2004 Domaine public de l Etat Consistance et délimitation Cas de la mise à disposition de la Cinémathèque française de locaux acquis par l Etat - Affectation

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL FNC 2008

RAPPORT ANNUEL FNC 2008 FNC 2008 Fonds national de compensation du supplément familial de traitement Caisse des dépôts - Direction des Retraites rue du vergne - 33059 Bordeaux cedex : 05 56 11 41 23 www.cdc.retraites.fr RETRAITES

Plus en détail

REGIME INVALIDITE-DECES INDEMNITES JOURNALIERES DES CHIRURGIENS DENTISTES 1

REGIME INVALIDITE-DECES INDEMNITES JOURNALIERES DES CHIRURGIENS DENTISTES 1 REGIME INVALIDITE-DECES INDEMNITES JOURNALIERES DES CHIRURGIENS DENTISTES 1 TITRE I - DISPOSITIONS GENERALES ET CONDITIONS Article 1 INSTITUTION - BUTS ET AFFILIATION Il est institué, conformément à l

Plus en détail

CAISSE COMMUNE DES PENSIONS DU PERSONNEL DES NATIONS UNIES Comité des pensions du personnel de l'icito/gatt

CAISSE COMMUNE DES PENSIONS DU PERSONNEL DES NATIONS UNIES Comité des pensions du personnel de l'icito/gatt personnel des Nations Unies CAISSE COMMUNE DES PENSIONS DU PERSONNEL DES NATIONS UNIES Comité des pensions du personnel de l'icito/gatt Le Comité mixte de la Caisse commune des pensions s'est réuni du

Plus en détail

STATUT GÉNÉRAL DES FONCTIONNAIRES TITRE III

STATUT GÉNÉRAL DES FONCTIONNAIRES TITRE III STATUT GÉNÉRAL DES FONCTIONNAIRES TITRE III Dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale (Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée) Dernière MAJ : la loi n 2014-1554 du 22 décembre

Plus en détail

INSTRUCTION. N 09-026-M0-V36-P-R du 2 novembre 2009 NOR : BCF Z 09 00077 J

INSTRUCTION. N 09-026-M0-V36-P-R du 2 novembre 2009 NOR : BCF Z 09 00077 J INSTRUCTION N 09-026-M0-V36-P-R du 2 novembre 2009 NOR : BCF Z 09 00077 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique du mois de novembre 2009 OFFICES PUBLICS DE L HABITAT DOTÉS D UN

Plus en détail

ACCORD TERRITORIAL POUR LA GENERALISATION DES REGIMES DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ARRCO ET AGIRC DU PERSONNEL SOUMIS A TITRE OBLIGATOIRE

ACCORD TERRITORIAL POUR LA GENERALISATION DES REGIMES DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ARRCO ET AGIRC DU PERSONNEL SOUMIS A TITRE OBLIGATOIRE ACCORD TERRITORIAL POUR LA GENERALISATION DES REGIMES DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ARRCO ET AGIRC DU PERSONNEL SOUMIS A TITRE OBLIGATOIRE AU REGIME D ASSURANCE VIEILLESSE DE LA CAFAT ET EMPLOYE DANS LE SECTEUR

Plus en détail

Le Chef du gouvernement

Le Chef du gouvernement REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Le Chef du gouvernement Instruction n 9 du 14 janvier 2008 relative à la mise en œuvre du nouveau système de rémunération des postes supérieurs Mesdames

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE AQUITAINE CENTRE ATLANTIQUE SUPPLEMENT DU 5 MARS 2014 AU PROSPECTUS POUR L'OFFRE AU PUBLIC DE PARTS SOCIALES EN DATE DU 27 JUIN 2013

BANQUE POPULAIRE AQUITAINE CENTRE ATLANTIQUE SUPPLEMENT DU 5 MARS 2014 AU PROSPECTUS POUR L'OFFRE AU PUBLIC DE PARTS SOCIALES EN DATE DU 27 JUIN 2013 BANQUE POPULAIRE AQUITAINE CENTRE ATLANTIQUE Société anonyme coopérative de banque populaire régie par les articles L 512-2 et suivants du Code monétaire et financier, l'ensemble des textes relatifs aux

Plus en détail

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE INDUSTRIE TEXTILE GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE SALARIÉS NON CADRES CONDITIONS GÉNÉRALES N 3760 Incapacité temporaire de travail SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT 3 ARTICLE 2 SOUSCRIPTION DU CONTRAT 3

Plus en détail

Règlement sur la liquidation partielle.

Règlement sur la liquidation partielle. Règlement sur la liquidation partielle. 2 Sommaire 1 But 2 Liquidation partielle de la Fondation 2.1 Conditions 2.2 Jour de référence 2.3 Détermination des fonds libres/ 2.4 Répartition des fonds libres

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES Décret n o 2013-269 du 29 mars 2013 relatif à la lutte contre les retards de paiement dans les contrats de la commande

Plus en détail

SOMMAIRE DU TABLEAU TABLEAU COMPARATIF

SOMMAIRE DU TABLEAU TABLEAU COMPARATIF 13 SOMMAIRE DU TABLEAU TABLEAU COMPARATIF TITRE I ER MODERNISATION DES AUTORITES DE CONTROLE TITRE I ER MODERNISATION DES AUTORITES DE CONTROLE TITRE I ER MODERNISATION DES AUTORITES DE CONTROLE CHAPITRE

Plus en détail

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION 1. Quels sont les modes de paiement du salaire? 2. Quelle est la méthode de calcul du salaire en cas d absence non rémunérée? 3. Comment est déterminé le salaire des salariés

Plus en détail

B.O.I. N 2 DU 11 JANVIER 2011 [BOI 13L-13-10]

B.O.I. N 2 DU 11 JANVIER 2011 [BOI 13L-13-10] B.O.I. N 2 DU 11 JANVIER 2011 [BOI 13L-13-10] Références du document 13L-13-10 Date du document 11/01/11 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 13 L-13-10 N 2 DU 11 JANVIER 2011 INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2010 AVIS

Plus en détail

Particuliers & Immobilier

Particuliers & Immobilier Particuliers & Immobilier Consignations Les particuliers et les consignations en matière immobilière L a Caisse des Dépôts est une institution financière publique, en charge de missions d intérêt général

Plus en détail

RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 10 FEVRIER 2001

RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 10 FEVRIER 2001 RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 10 FEVRIER 2001 Considérant le rôle et la mission d intérêt général des régimes de retraite complémentaire dans le cadre de la protection sociale en France

Plus en détail

Ordonnance d'exécution de la loi du 26 octobre 1978 portant introduction de la loi fédérale sur l'assurance-vieillesse et survivants

Ordonnance d'exécution de la loi du 26 octobre 1978 portant introduction de la loi fédérale sur l'assurance-vieillesse et survivants Ordonnance d'exécution de la loi du 26 octobre 1978 portant introduction de la loi fédérale sur l'assurance-vieillesse et survivants (Version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2011) du 6 décembre 1978 L'Assemblée

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS (7ème Section 1 ère Chambre)

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS (7ème Section 1 ère Chambre) N 1020470 M. Raymond AVRILLIER RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS (7ème Section 1 ère Chambre) M. Roussel, Rapporteur M. Le Broussois, Rapporteur public Audience

Plus en détail

Décret n 89-895 du 6 juillet 1989 portant organisation et fonctionnement de la mutuelle des personnels des douanes

Décret n 89-895 du 6 juillet 1989 portant organisation et fonctionnement de la mutuelle des personnels des douanes Décret n 89-895 du 6 juillet 1989 portant organisation et fonctionnement de la mutuelle des personnels des douanes Le Président de la République ; Vu le code des douanes et notamment son article 262 ;

Plus en détail

Food and Agriculture Organization of the United Nations. Cent trente-huitième session. Rome, 21-25 mars 2011

Food and Agriculture Organization of the United Nations. Cent trente-huitième session. Rome, 21-25 mars 2011 Mars 2011 农 联 粮 业 合 食 组 国 及 织 Food and Agriculture Organization of the United Nations Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture FC 138/25 Organización de las Naciones Unidas para

Plus en détail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Adopté par le Conseil national de l Ordre des médecins Session des 30 et 31 janvier 2003 Entre : Monsieur

Plus en détail

Circulaire d'information à toutes les institutions de prévoyance

Circulaire d'information à toutes les institutions de prévoyance AUTORITÉ CANTONALE DE SURVEILLANCE DES FONDATIONS ET DES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE Rue du Stand 26 CP 3937 1211 Genève 3 Tél. 022 / 546.05.00 Fax 022 / 546.05.13 Circulaire d'information à toutes les

Plus en détail

Numéro : 295. Orientation sur la correction des intérêts suite à l ajustement d une cotisation arbitraire

Numéro : 295. Orientation sur la correction des intérêts suite à l ajustement d une cotisation arbitraire Numéro : 295 Orientation sur la correction des intérêts suite à l ajustement d une cotisation arbitraire 3 juillet 2007 1 Objectif de cette note d orientation :... 4 Références légales :... 4 Contexte...

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant : Vu les pièces produites en exécution dudit arrêt ;

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant : Vu les pièces produites en exécution dudit arrêt ; 1 COUR DES COMPTES ------ TROISIÈME CHAMBRE ------ Arrêt n 46090 ÉCOLE D ARCHITECTURE DE NANCY Exercices 1997 à 2000 Rapport n 2006-129-1 Séance du 13 juillet 2006 Lecture publique du 20 septembre 2006

Plus en détail

La Chambre régionale des comptes d'ile-de-france,

La Chambre régionale des comptes d'ile-de-france, S2 2110390 / VA 1/7 6 ème section N /G/144/A-33 Séance du 11 août 2011 RECOMMANDE AVEC A.R. Société d économie mixte locale «Centre de formation et de professionnalisation des Lacs de l Essonne» Délibération

Plus en détail

Règlement de liquidation partielle de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA concernant la caisse de prévoyance de la Confédération

Règlement de liquidation partielle de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA concernant la caisse de prévoyance de la Confédération Règlement de liquidation partielle de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA concernant la caisse de prévoyance de la Confédération Annexe IV du 15 juin 2007 (Etat le 1 er janvier 2010) Section 1 Objet

Plus en détail

Loi n 61-99 relative à la responsabilité des ordon nateurs, des contrôleurs et des comptables publics

Loi n 61-99 relative à la responsabilité des ordon nateurs, des contrôleurs et des comptables publics Dahir n 1-02-25 du 19 moharrem 1423 portant promul gation de la loi n 61-99 relative à la responsabilité des ordon nateurs, des contrôleurs et des comptables publics. (B.O du 2 mai 2002). Vu la Constitution,

Plus en détail

Séance du 23 septembre 2014 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 6/2014).

Séance du 23 septembre 2014 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 6/2014). DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES SERVICE JURIDIQUE DE LA FISCALITE Sous-direction du contentieux des impôts des professionnels Bureau JF 2 B 86, allée de Bercy - Teledoc 944 75572 PARIS cedex

Plus en détail

Le règlement général des subventions départementales

Le règlement général des subventions départementales Le règlement général des subventions départementales Les règles d ordre général Article 39. Le cadre général des subventions 39-1 - Définitions Une subvention se définit de la façon suivante : - Un concours

Plus en détail

Titre LETTRE AUX INSTITUTIONS DE L'ASSURANCE CHOMAGE N

Titre LETTRE AUX INSTITUTIONS DE L'ASSURANCE CHOMAGE N Titre LETTRE AUX INSTITUTIONS DE L'ASSURANCE CHOMAGE N Objet Origine Direction des Affaires Juridiques INSG0111 RESUME : La présente instruction a pour objet de concentrer sur un même document l'ensemble

Plus en détail

Chapitre Premier De la responsabilité des ordonnateurs, des contrôleurs et des comptables publics. I.- Dispositions générales

Chapitre Premier De la responsabilité des ordonnateurs, des contrôleurs et des comptables publics. I.- Dispositions générales 255 Loi n 61-99 relative à la responsabilité des ordonnateurs, des contrôleurs et des comptables publics promulguée par le dahir n 1-02-25 du 19 moharrem 1423 (3 avril 2002) (B.O n 5000 du 2 mai 2002),

Plus en détail

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE,

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE, CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE BRETAGNE ----------- Chambre ----------- Jugement n 2013-04 Commune de Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine) Exercices 2006 à 2010 Audience publique du 17 mai 2013 Lecture du

Plus en détail

L Ircantec, 40 ans au service des ses affiliés

L Ircantec, 40 ans au service des ses affiliés www.ircantec.fr Paris, le 3 février 2011 Communiqué de presse L Ircantec, 40 ans au service des ses affiliés L Ircantec fête ses 40 ans en 2011. Créée par un décret du 23 décembre 1970, l Ircantec - Institution

Plus en détail

L'Amicale Laïque de la Madeleine a fait l'objet d'un avis d'examen de la gestion en date du 31 janvier 2002.

L'Amicale Laïque de la Madeleine a fait l'objet d'un avis d'examen de la gestion en date du 31 janvier 2002. CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE HAUTE-NORMANDIE RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES DU 4 OCTOBRE 2004 SUR LA GESTION DE L'AMICALE LAIQUE DE LA MADELEINE A EVREUX I - RAPPEL DE LA PROCEDURE L'Amicale Laïque

Plus en détail

DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE

DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE Michel Miné Christine Boudineau Anne Le Nouvel Marie Mercat-Bruns Bruno Silhol DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE, 2010 ISBNÞ: 978-2-212-54678-1 VI. MOBILITÉ DES SALARIÉS 127 Section 2.

Plus en détail

Délibération n 2011-15 Conseil d administration du 26 mai 2011

Délibération n 2011-15 Conseil d administration du 26 mai 2011 Délibération n 2011-15 Conseil d administration du 26 mai 2011 Objet : Adoption du projet d avenant à la convention d objectifs et de gestion 2010-2013 M. Domeizel, Président de séance, rend compte de

Plus en détail

REGLEMENT DE LIQUIDATION PARTIELLE

REGLEMENT DE LIQUIDATION PARTIELLE REGLEMENT DE LIQUIDATION PARTIELLE Etat au 1 er juin 2009 REVOR Fondation collective Règlement de liquidation partielle Tables des matières A. Dispositions pour la liquidation partielle seulement au niveau

Plus en détail

RÈGLEMENT FINANCIER PIÈCE JOINTE A L ANNEXE 2. Article 1

RÈGLEMENT FINANCIER PIÈCE JOINTE A L ANNEXE 2. Article 1 RÈGLEMENT FINANCIER PIÈCE JOINTE A L ANNEXE 2 Texte actuel Article 1 1. Le budget est l'acte qui prévoit et autorise préalablement, pour chaque exercice budgétaire, toutes les dépenses et toutes les recettes

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE n 2015-0000048

LETTRE CIRCULAIRE n 2015-0000048 LETTRE CIRCULAIRE n 2015-0000048 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.034.15 Montreuil, le 20/10/2015 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE EXPERTISE ET PRODUCTION JURIDIQUE Affaire

Plus en détail

statutaire Le capital décès

statutaire Le capital décès Fiche statutaire Le capital décès Statut général Art. 119 et Art. 136 de la loi n 84-53 du 26/01/84 Art. L. 416-4 du code des communes Art. D. 361-1 du code de la sécurité sociale Art. D 712-19 à D. 712-24

Plus en détail

DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S.

DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S. DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S. Nanterre (la "Société") REGLEMENT INTERIEUR Adopté, sous condition suspensive,

Plus en détail

10) Les outils de pilotage des dépenses de l Etat

10) Les outils de pilotage des dépenses de l Etat 1 FIPECO le 07.04.2016 Les fiches de l encyclopédie III) Programmation et pilotage des finances publiques 10) Les outils de pilotage des dépenses de l Etat Les outils de pilotage des dépenses de l Etat

Plus en détail

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS A Centre hospitalier de la Risle (Département de l Eure) 027 047 999 Centre des finances publiques de Pont-Audemer Exercices 2005 à 2007 Jugement n 2012-0011 Audience publique du 22 juin 2012 Lecture publique

Plus en détail

01.2008 RÈGLEMENT CONCERNANT LES LIQUIDATIONS PARTIELLE ET TOTALE D INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE

01.2008 RÈGLEMENT CONCERNANT LES LIQUIDATIONS PARTIELLE ET TOTALE D INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE 01.2008 RÈGLEMENT CONCERNANT LES LIQUIDATIONS PARTIELLE ET TOTALE D INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE Pax, Fondation pour l encouragement à la prévoyance en faveur du personnel Édition 01.2008 Règlement concernant

Plus en détail

TITRE I Constitution - Objet - Siège social - Durée

TITRE I Constitution - Objet - Siège social - Durée Statuts de l Association FEDERATION AQUITAINE des MAISONS et POLES de SANTE PLURIPROFESSIONNELS «FAMPoS» Adoptés par l AG constitutive du 29 Juin 2013 -------------- Art. 1 - Constitution TITRE I Constitution

Plus en détail

Art. 3.- L'établissement est placé sous la tutelle du ministre des transports.

Art. 3.- L'établissement est placé sous la tutelle du ministre des transports. Décret exécutif n 91-149 du 18 mai 1991 portant réaménagement des statuts de l'entreprise nationale d'exploitation et de sécurité aéronautiques (ENESA) et dénomination nouvelle: Etablissement national

Plus en détail

Projet de loi n o 61 (2004, chapitre 32) Loi sur l Agence des partenariats publicprivé

Projet de loi n o 61 (2004, chapitre 32) Loi sur l Agence des partenariats publicprivé PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 61 (2004, chapitre 32) Loi sur l Agence des partenariats publicprivé du Québec Présenté le 17 juin 2004 Principe adopté le 1 er décembre 2004

Plus en détail

Départ et mise à la retraite : les règles en 2010

Départ et mise à la retraite : les règles en 2010 Départ et mise à la retraite : les règles en 2010 L'âge légal Les changements n'ont pas impacté l'âge légal de départ à la retraite, qui reste toujours fixé à 60 ans. Toutefois, une remise en cause de

Plus en détail

A Clermont-Ferrand, le 12 novembre 2003. Monsieur le Président. Centre départemental de gestion de la fonction publique territoriale

A Clermont-Ferrand, le 12 novembre 2003. Monsieur le Président. Centre départemental de gestion de la fonction publique territoriale A Clermont-Ferrand, le 12 novembre 2003 à Monsieur le Président Centre départemental de gestion de la fonction publique territoriale Maison des communes 46, av. de la mairie 43000 ESPALY SAINT MARCEL Monsieur

Plus en détail

TITRE I CONDITIONS GENERALES

TITRE I CONDITIONS GENERALES CONTRAT OPTIONNEL MAINTIEN DE SALAIRE DU PERSONNEL DES ENTREPRISES ENTRANT DANS LE CHAMP D APPLICATION DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA LIBRAIRIE DU 24 MARS 2011 (ARTICLES 23 ET 24 DU CHAPITRE

Plus en détail

1) La loi n 2002-101 du 17 décembre 2002 portant loi de finances pour l'année 2003 a prévu :

1) La loi n 2002-101 du 17 décembre 2002 portant loi de finances pour l'année 2003 a prévu : BODI - Texte DGI n 2003/54 - Note commune n 35/2003 OBJET : Commentaire des dispositions des articles 21, 22 et 23 de la loi n 2002-101 du 17 décembre 2002, portant loi de finances pour l'année 2003 relatives

Plus en détail

LA REMUNERATION. Textes : art 20 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983. I. Composition de la rémunération. A. Les éléments obligatoires

LA REMUNERATION. Textes : art 20 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983. I. Composition de la rémunération. A. Les éléments obligatoires LA REMUNERATION Textes : art 20 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 I. Composition de la rémunération A. Les éléments obligatoires 1) Le traitement indiciaire Pour chaque grade, un texte réglementaire,

Plus en détail

COMMISSION DROIT DU TRAVAIL FORMATION LE FORFAITS JOURS DANS TOUS SES ETATS

COMMISSION DROIT DU TRAVAIL FORMATION LE FORFAITS JOURS DANS TOUS SES ETATS COMMISSION DROIT DU TRAVAIL FORMATION LE FORFAITS JOURS DANS TOUS SES ETATS FONCTIONNEMENT DU FORFAIT : CONDITIONS DE SUIVI ET DE CONTRÔLE Introduction : Le forfait jours s adresse à des salariés qui disposent

Plus en détail

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUT TYPE C.O. M.I.O. - version initiale Page 1 de 15 SOMMAIRE ARTICLE 1 : FORME... 3 ARTICLE 2 : DENOMINATION... 3 ARTICLE

Plus en détail

Résumé Rectificatif Dossier législatif. Document 1 / 1. LOI n 2003-775 du 21 août 2003 portant réforme des retraites (1) NOR: SOCX0300057L.

Résumé Rectificatif Dossier législatif. Document 1 / 1. LOI n 2003-775 du 21 août 2003 portant réforme des retraites (1) NOR: SOCX0300057L. Page 1 sur 61 Lundi 30 mai 2005 Mesures générales Retour au formulaire Liste initiale LOI n 2003-775 du 21 août 2003... Résumé Rectificatif Dossier législatif Document 1 / 1 J.O n 193 du 22 août 2003 page

Plus en détail

Numéro 43 - Octobre 2012

Numéro 43 - Octobre 2012 Numéro 43 - Octobre 2012 - Présentation du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 - Modalités de calcul du plafonnement global de certains avantages fiscaux à l'impôt sur le revenu

Plus en détail

Les principaux changements après le vote de la loi du 01 juillet 2010 sur la réforme du crédit à la consommation

Les principaux changements après le vote de la loi du 01 juillet 2010 sur la réforme du crédit à la consommation Les principaux changements après le vote de la loi du 01 juillet 2010 sur la réforme du crédit à la consommation Les articles L 311-1 et suivants protègent le consommateur pour tout crédit, location vente

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DES ACTIVITES AUXILIAIRES DU TRANSPORT

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DES ACTIVITES AUXILIAIRES DU TRANSPORT CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DES ACTIVITES AUXILIAIRES DU TRANSPORT AVENANT N 1 du 1 er octobre 2015 A L ACCORD DU 24 MAI 2011 INSTAURANT UNE OBLIGATION CONVENTIONNELLE DE

Plus en détail

Exposé sous thème : Encadré par: Prof Y.Fatmi Année universitaire: 2013-2014

Exposé sous thème : Encadré par: Prof Y.Fatmi Année universitaire: 2013-2014 UNIVERSITÉ MOHAMED PREMIER FACULTÉ DES SCIENCES JURIDIQUES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES OUJDA Exposé sous thème : Caisse Nationale des Organismes de Prévoyance Sociale ( CNOPS ) Réalisé par : Abdelmalek FARAJI

Plus en détail

DECRET N 92-994 DU 2 DECEMBRE 1992

DECRET N 92-994 DU 2 DECEMBRE 1992 DECRET N 92-994 DU 2 DECEMBRE 1992 PORTANT CREATION ET ORGANISATION DE L OFFICE MALGACHE DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE (OMAPI) (J.O. N 2218 du 09 décembre 1992, p. 2639, Edition spéciale) Téléchargé sur

Plus en détail