HORIZONS. Les travaux d'une session de formation de journalistes. L Assemblée nationale organise une session de formation des journalistes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HORIZONS. Les travaux d'une session de formation de journalistes. L Assemblée nationale organise une session de formation des journalistes"

Transcription

1 Pluviométrie Des pluies sur plusieurs villes et localités du pays Lire en page 3 HORIZONS Le wali par intérim de l'inchiri affirme que les torrents n'ont causé que quelques dégâts matériels Lire en page 4 QUOTIDIEN NATIONAL D INFORMATIONS - ÉDITÉ PAR L AGENCE MAURITANIENNE D INFORMATION - N 6585 DU MERCREDI 26 AOUT 2015 PRIX : 100 UM L Assemblée nationale organise une session de formation des journalistes Formation sur l'élimination des formes de discrimination raciale Les travaux d'une session de formation de journalistes des différents média, organisée par l'assemblée nationale, ont débuté mardi matin à Nouakchott. Les participants à cette session, suivront, deux jours durant, des exposés et conférences portant sur une présentation du parlement, les régimes démocratiques et la couverture médiatique des activités parlementaires. Dans le mot qu'il a prononcé, à cette occasion, le premier vice-président de l'assemblée nationale, le député Lemrabott Ould Bennahi, a mis en exergue l'importance du rôle de la presse en tant qu'outil essentiel de consolidation de la démocratie dans les pays. Lire page 3 Des professeurs et élèves lauréats des examens nationaux primés Les travaux d'un séminaire de formation sur la soumission des rapports périodiques au titre de la convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants, des membres de leurs familles et la convention sur l'élimination de toutes formes de discrimination raciale ont débuté mardi à Nouakchott. Dans son mot d'ouverture de la rencontre, la commissaire aux Droits de l'homme et à l'action humanitaire, Mme Aïchetou Mint M'Haïham, a loué la coopération entre notre pays et le bureau du Haut commissariat aux Droits de l'homme visant à éliminer toutes les formes de discrimination raciale. Lire page 4 Atelier de validation du rapport national sur les changements climatiques Le ministère de l Education nationale a primé, mardi, certains professeurs, qui se sont distingués par leur professionnalisme et leur dévouement ainsi que des élèves lauréats des concours et examens nationaux. La distinction a été également élargie à des inspecteurs de l'enseignement fondamental, des enseignants ainsi qu'aux lauréats des concours d'entrée en première année du collège et de fin d études de premier cycle et d'entrée aux établissements d'excellence et du baccalauréat. La cérémonie organisée pour la circonstance a été supervisée par le ministre de l'education nationale, M. Ba Ousmane, dans les locaux du lycée d'excellence de Nouakchott-Sud. Lire page 3 Les travaux d'un atelier de validation du rapport national sur la contribution dans le domaine des changements climatiques, organisé par le ministère de l'environnement et du Développement durable avec la collaboration du Programme des Nations Unies pour l'environnement, ont démarré mardi à Nouakchott. Cette rencontre d'une journée, qui cible les secteurs concernés par la problématique des changements climatiques dans notre pays, s'inscrit dans le cadre des préparatifs du sommet de Paris sur le climat qui sera organisé avant la fin de l'année Lire page 4 Sensibilisation sur l'avis consultatif rendu par le Tribunal international du droit de la mer Lire en page 3 Table régionale sur la protection et l'éducation des enfants à Nouakchott Ouest Lire en page 3

2 Page 2 Avis Une Grande Usine dans l industrie agro-alimentaire recrute : Avis aux Employeurs - Un Chef du service commercial - Un Responsable de Marketing - Un contrôleur commercial - Un Responsable de la Logistique - Un Responsable des Ressources Humaines - Un Responsable du Recouvrement - Les personnes intéressées et qualifiées pour ces postes, peuvent envoyer leurs dossiers complets le plus vite possible (C-V, lettre de motivation, copies certifiées des diplômes, copies C.I) par à : Les candidats retenus seront contactés par téléphone pour un entretien. AGENCE DE PROMOTION DE L4ACCES UNIVERSEL AUX SERVICES ADRESSE : BP : 5566, 64 rue Ksar Nouakchott Tel : Fax : AVIS D ATTRIBUTION PROVISOIRE (Date de publication 25/08/2015 Numéro de l Appel d Offre: N T/04/2015 Dénomination du marché: Projet de réalisation de 32forages de reconnaissance dont 16 transformables en forages d'exploitations dans 16 localités de l Adrar, de l'lnchiri et du Trarza. Date d ouverture des offres : 13/05/2015 Nombre d'offres reçues: Six (6) Nom et adresse de l attributaire provisoire : SMFG/TP BP : 238 Boulevard Maritime N :2505 Nouadhibou TEL : Fax : Montant de l'offre retenue provisoirement : Quatre vingt douze millions cinq cent quatre vingt trois mille ouguiyas hors toutes taxes ( MRO HTT) Délai d'exécution: 180 jours La publication du présent avis est effectuée en application des Articles 41 et 42 du Code des Marchés publics. Elle ouvre le recours auprès de la Commission de Règlement des Différends de l Autorité de Régulation des Marchés publics, en vertu de l'article 53 dudit Code. Le Directeur Général de la CNSS informe l'ensemble des employeurs affiliés à la Sécurité Sociale qu'au terme de l'arrêté n 561/MFPTMA du 7 avril 2015, les déclarations sont désormais trimestrielles et doivent être déposées à la Caisse avec le règlement correspondant, dans les 15 premiers jours de chaque trimestre civil, pour les cotisations du trimestre civil précédent. Les employeurs occupant plus de 19 travailleurs ne sont plus tenus de déposer des déclarations mensuelles. QUOTIDIEN NATIONAL D INFORMATION Le Directeur Général Mohamed Aly DEDEW HORIZONS ÉDITÉ PAR L AGENCE MAURITANIENNE D INFORMATION DIRECTEUR DE PUBLICATION, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L AGENCE MAURITANIENNE D INFORMATION: Yarba Ould Sghaïr Président de la Commission de Marchés de I'APAUS SIDI MOHAMED OULD MAADH DIRECTEUR DE LA RÉDACTION : Mohamed Saleh Ould Chighaly AMI FAX: B P: 371/ 467 Département Promotion et Distribution: Siège: / RÉDACTEUR EN CHEF : SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA RÉDACTION : Diagana Babouna Baba Dianfa Traoré RESPONSABLE DE LA MAQUETTE : Elhadrami Ould Ahmedou TIRAGE : IMPRIMERIE NATIONALE

3 HORIZONS N 6585 DU MERCREDI 26 AOUT 2015 ACTUALITE Page 3 L Assemblée nationale organise une session de formation des journalistes Pluviométrie Les travaux d'une session de formation de journalistes des différents média, organisée par l'assemblée nationale, ont débuté mardi matin à Nouakchott. Les participants à cette session, suivront, deux jours durant, des exposés et conférences portant sur une présentation du parlement, les régimes démocratiques et la couverture médiatique des activités parlementaires. Dans le mot qu'il a prononcé, à cette occasion, le premier vice-président de l'assemblée nationale, le député Lemrabott Ould Bennahi, a mis en exergue l'importance du rôle de la presse en tant qu'outil essentiel de consolidation de la démocratie dans les pays. Il a souligné que le parlement a besoin des média pour informer les citoyens sur ses activités et précisé que cette session de formation, organisée dans le cadre du projet d'appui au parlement mauritanien avec la collaboration du PNUD et de l'union européenne, vise à doter les journalistes d'informations permettant de les édifier sur l'action parlementaire dans ses différentes étapes. La cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence du secrétaire général de l'assemblée nationale. Des professeurs et élèves lauréats des examens nationaux primés Le ministère de l Education nationale a primé, mardi, certains professeurs, qui se sont distingués par leur professionnalisme et leur dévouement ainsi que des élèves lauréats des concours et examens nationaux. La distinction a été également élargie à des inspecteurs de l'enseignement fondamental, des enseignants ainsi qu'aux lauréats des concours d'entrée en première année du collège et de fin des études de premier cycle et d'entrée aux établissements d'excellence et du baccalauréat. Des attestations de distinction ainsi que des prix, dont des livres scolaires, des calculatrices et des téléphones portables, ont été remis aux personnes primées par les ministres de l'education nationale, de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, de l'environnement et du Développement durable et de hauts responsables de l'etat. La cérémonie organisée pour la circonstance a été supervisée par le ministre de l'education nationale, M. Ba Ousmane, dans les locaux du lycée d'excellence de Nouakchott- Sud. La coordinatrice de la cellule d'information, de l'éducation et de la communication en milieu scolaire, Mme Khadeija Mint Kardidi, a indiqué, à cette occasion, que cette distinction, régulièrement organisée par le département, revêt une importance particulière cette année 2015, déclarée par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, année de l'enseignement. Elle a rappelé, à ce propos, les nombreuses réalisations menées par le ministère dans les domaines des infrastructures, de la révision du manuel scolaire, de l'amélioration des compétences et autres actions contribuant à la redynamisation de la mission pédagogique. Elle a aussi évoqué le lancement, cette année, du projet de l'école verte par le ministre de l'education nationale. Au total, 38 enseignants issus du fondamental et du secondaire, un directeur régional de l'enseignement, une directrice de lycée, un inspecteur de l'enseignement fondamental, un directeur d'école fondamentale ont été primés au cours de cette cérémonie, a-t-elle dit. Mme Khadeija Mint Kardidi a également précisé que la distinction a touché tous les segments de l'opération pédagogique, pour tenir compte des critères de transparence et d'équité. La cérémonie s'est déroulée en présence des ministres de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et de l'environnement et du Développement durable, du secrétaire général du département, du wali de Nouakchott-Sud et des responsables du ministère de l'education nationale. Des pluies sur plusieurs villes et localités du pays Des quantités de pluie ont été enregistrées dans les villes et localités suivantes, selon les sources du Réseau Administratif de Commandement (RAC) relevant du ministère de l'intérieur et de la Décentralisation: Néma mm Oualata...03 mm Aoujeft mm El Maadène mm El Medah mm Tenemrouret mm Variss mm Akjoujt...40 mm Louierde...32 mm Le ministre de la Défense reçoit l'ambassadeur des Emirat Arabes Unis Les sujets liés à la coopération bilatérale entre notre pays et le Japon dans le domaine de l'environnement et du développement durable, notamment les opportunités et les perspectives d'avenir ont dominé la rencontre qui a réuni, mardi à Nouakchott, le ministre de l'environnement et du Développement durable, M. Amédi Camara, et l'ambassadeur du Japon, accrédité en Mauritanie, SE M. Jun Yoshida. La réunion a été axée sur la discussion des questions prioritaires, allant dans le sens de la redynamisation de la coopération entre notre pays et le Japon, notamment les initiatives locales et sous-régionales, les équipements, le transfert de technologie, les expériences et le renforcement des compétences afin d'assurer la maîtrise des moyens scientifiques et techniques. Les discussions ont porté aussi sur l'appui et la coopération en matière L'ambassadeur de l'etat des Emirats Arabes Unis accrédité en Mauritanie, SEM Issa Abdallahi Kelbani, a qualifié d'excellentes les relations de coopération entre la Mauritanie et son pays. Le diplomate a salué, au cours d'une audience que lui a accordée mardi, le ministre de la Défense nationale, M. Diallo Mamadou Bathia, l'atmosphère de paix et de stabilité prévalant en Mauritanie et souhaité à notre pays davantage de progrès et de prospérité. L'ambassadeur émirati a remis également au ministre, au cours de cette audience, une invitation de son homologue pour visiter les Emirats Arabes Unis. Le ministre de l'environnement s entretient avec l'ambassadeur du Japon de gestion des catastrophes naturelles et de lutte contre la pollution dans le cadre de la mise en œuvre des conventions internationales. Le diplomate japonais a mis en exergue, à cette occasion, l'intérêt accordé par son pays à la coopération dans le domaine de l'environnement et du développement durable. Il a souligné l'importance de l'initiative de la Grande Muraille Verte et les activités afférentes à ce projet dont la lutte contre la désertification, les changements climatiques et la gestion des sinistres. Le diplomate a demandé l'appui de la Mauritanie pour l'adoption d'une proposition japonaise faisant du 5 janvier de chaque année, une journée mondiale du tsunami. La réunion s'est déroulée en présence du secrétaire général du département, M. Madi Ould Taleb, et de certains hauts collaborateurs du département. DEPISTAGE DU VIH/SIDA Où dois-je me rendre? - Au Centre National d Hygiène (CNH)/Centre de Dépistage Volontaire et Anonyme (CDVA) - Au CNTS (Centre National de Transfusion Sanguine) - Au Centre de Kiffa - A l Hôpital militaire de Nouakchott. - Au Centre médical Alpha de Sebkha sis cinéma Saada. D autres centres seront ouverts dans les capitales régionales. Les analyses du dépistage du VIH sont gratuites et confidentielles, vos résultats ne seront connus que par vous.

4 ACTUALITE Page 4 Formation sur l'élimination de toutes formes de discrimination raciale Les travaux d'un séminaire de formation sur la soumission des rapports périodiques au titre de la convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants, des membres de leurs familles et la convention sur Les travaux d'un atelier de validation du rapport national sur la contribution dans le domaine des changements climatiques, organisé par le ministère de l'environnement et du Développement durable avec la collaboration du Programme des Nations Unies pour l'environnement, ont démarré mardi à Nouakchott. Cette rencontre d'une journée, qui cible les secteurs concernés par la problématique des changements climatiques dans notre pays, s'inscrit dans le cadre des préparatifs du sommet de Paris sur le climat prévu avant la fin de l'année Dans le mot qu'il a prononcé, à cette occasion, le secrétaire général du ministère de l'environnement et du Développement durable, M. Madi Ould Hamadi, a dit indiqué que la problématique des changements climatiques constitue une réalité vécue et un défi mondial qui perturbe les écosystèmes et provoque de lourds dégâts humains et matériels. Il a ajouté que la Mauritanie a œuvré pour promouvoir sa performance dans le domaine de la gestion des questions prioritaires ayant trait aux changements climatiques et fait remarquer que le gouvernement, sur instruction du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a réalisé, au cours des dernières années, l'élimination de toutes formes de discrimination raciale ont débuté mardi à Nouakchott.Dans son mot d'ouverture de la rencontre, la commissaire aux Droits de l'homme et à l'action humanitaire, Mme Aïchetou Mint M'Haïham, a loué la coopération un programme spécial visant la protection de la ville de Nouakchott contre l'avancée des dunes et la submersion marine qui a coûté à l'etat plus de 15 millions de dollars américains. Dans le domaine de la réduction des émissions de gaz, le secrétaire général a passé en revue les efforts du gouvernement valorisant la promotion des énergies renouvelables à travers la mise en place d'un ambitieux programme permettant de produire, avant la fin de cette année, environ 100 MW d'énergie solaire. Le porte-parole du Programme des Nations Unies pour l'environnement, M. Fawzi Al Sanhaji, avait auparavant présenté le bilan du projet financé par le Fonds Mondial de entre notre pays et le bureau du Haut commissariat aux Droits de l'homme visant à éliminer toutes les formes de discrimination raciale. Le représentant du bureau du Haut commissariat aux Droits de l'homme à Nouakchott, M. Eckhard Strauss, a précisé que les participants vont bénéficier d'un programme récemment lancé par l'office du Haut commissariat aux Droits de l'homme permettant d'aider les états membres dans l'élaboration de leurs rapports par un groupe d'experts basé à Genève et sur le terrain. Il a ajouté que le succès de cette formation dépendra de la volonté des participants d'apprendre avant de les inviter à saisir l'opportunité offerte et de profiter de l'expertise des formateurs. Atelier de validation du rapport national sur les changements climatiques l'environnement qui apporte une assistance technique à la Mauritanie et à d'autres pays africains pour élaborer leurs rapports nationaux sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre afin de s'adapter aux changements climatiques.il s'est félicité des pas franchis par la Mauritanie dans l'exécution du processus de réduction des gaz ainsi que des efforts déployés par les départements concernés et des experts dans l'élaboration du rapport national sur les changements climatiques. Ce rapport présente la problématique des changements climatiques dans notre pays et suggère des solutions pratiques sous forme de programmes adaptés aux circonstances. Le wali par intérim de l'inchiri affirme que les torrents n'ont causé que quelques dégâts matériels Le wali mouçaid de l'inchiri, wali par intérim, M. Mohamed Abdallahi Ould Mohamed Abderrahmane, a affirmé que les eaux de ruissèlement qui ont envahi, hier soir, la ville d'akjoujt n'ont pas fait de victimes. Il a indiqué, dans une déclaration à l'ami, que les eaux de ruissèlement, qui ont inondé plusieurs quartiers de la ville et causé quelques dégâts matériels au niveau des habitations, sont provoqués par une pluie de 42 mm. Le wali mouçaid a précisé que l'intervention rapide des autorités administratives et le concours de la Mauritanian Copper Mines (MCM) ont permis d'ouvrir une brèche sur le barrage situé au bas d'akjoujt pour laisser passer les eaux hors de la ville. Météo: Dépression thermique sur le Nord et le centre du pays La situation météorologique en Mauritanie sera caractérisée, au cours de la journée, par la présence d'une dépression thermique sur le Nord et le centre du pays. Cette situation favorisera des hausses de températures sur l'inchiri, l'adrar, le Tagant, le Trarza, Dakhlet Nouadhibou et les deux Hodhs avec une visibilité affectée par sable sur ces wilayas. Des activités pluvio-orageuses faibles à modérées sont attendues sur le Hodh Charghi. La météorologie marine au niveau du Cap-Blanc et du Cap-Timiris est marquée par une mer peu agitée à agitée le long du littoral, une houle de secteur Sud-ouest et des hauteurs de vague variant entre 1,25 à 3 mètres. Table régionale sur la protection et l'éducation des enfants à Nouakchott Ouest Les travaux d'une table régionale sur la protection et l'éducation des enfants de la wilaya de Nouakchott- Ouest ont débuté mardi. La rencontre, organisée par la wilaya de Nouakchott-Ouest avec la collaboration du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) permettra aux représentants des services régionaux et des organisations de la société civile de discuter des exposés sur la refonte du système de protection de l'enfant et le rôle des acteurs dans sa protection et son éducation. Dans son mot d'ouverture, le wali de Nouakchott-Ouest, M. Mahi Ould Hamed, a indiqué que cette table, la première du genre, est d'une grande importance car elle traite des Les travaux d'un atelier de sensibilisation sur l'avis consultatif rendu par le Tribunal international du droit de la mer (TIDM) ont démarré, mardi, à Nouakchott. La rencontre de deux jours est organisée par le ministère des Pêches et de l'economie maritime en partenariat avec la Commission sous-régionale des Pêches (CSRP), grâce à un financement du Programme régional pour la Conservation de la zone côtière et marine en Afrique de l'ouest (PRCM). L'atelier vise à favoriser, au niveau national, une meilleure connaissance du contenu de l'avis par les acteurs, à contribuer au renforcement de leurs capacités juridiques à mieux comprendre les instruments juridiques internationaux sur la pêche et à apprécier la pertinence de la législation nationale par rapport à l'environnement juridique international du secteur de la pêche. A l'occasion de la cérémonie d'ouverture, le conseiller technique du ministre des Pêches, M. Mohamed Salem Ould Louly, a indiqué que les principes consignés dans l'avis consultatif du Tribunal international moyens de protection de l'enfant contre les violations, la violence, la discrimination et l'exploitation à travers le contrôle et le suivi de son éducation et sa scolarisation. Le wali a ajouté que le gouvernement, sur instruction du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a pris d'importantes mesures en faveur des enfants parmi lesquelles l'enseignement obligatoire et l'incrimination de leur travail. Il a loué le rôle joué par l'unicef dans la mise en place d'un système de protection des enfants dans la moughataa de Sebkha et indiqué que d'autres enfants dans les moughataas du Ksar et de Tevragh Zeïna ont besoin de la même attention. Sensibilisation sur l'avis consultatif rendu par le Tribunal international du droit de la mer du droit de la mer auront des impacts positifs dans le cadre de la lutte contre la pêche illégale. Pour sa part, le directeur de l'unité de coordination et de mobilisation du PRCM, Pr Ahmed Senhoury, a souligné que le secteur de la pêche dans la région ouest africaine demeure encore un secteur vital pour les économies nationales avec des captures d'une valeur évaluée à 1,5 milliard de dollars et plus de emplois directs. De son côté, Mme Djénaba Beye Traoré, chef du département Harmonisation des Législations et des Politiques de la CSRP, a déclaré que l'avis du TIDM a été établi à la demande du conseil des ministres des Etats membres de la Commission régionale des Pêches. Elle a, dans ce sens, salué les efforts de la Mauritanie dans la préparation, l'organisation et l'accueil des travaux du présent atelier. Il est à noter de la Commission sousrégionale des Pêches regroupe le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau, la Mauritanie, le Sénégal et la Sierra Leone.

5 ENVIRONNEMENT Page 5 Pollution du ciel Demain, l'avion électrique ou bien les biocarburants Les producteurs de pétrole ont un rôle fondamental à jouer dans le développement d'un biocarburant pour l'aviation. L'an prochain, lors de son assemblée générale, l'oaci devrait faire des recommandations pour la mise en place de mesures de marché de biocarburant pour Pour autant, la route est longue. L'histoire des biocarburants n'en est qu'à ses débuts. «Il n'y a pas de marché aujourd'hui, nous sommes dans une phase de démonstration d'un carburant alternatif au jet-fuel», explique un expert du secteur. L'objectif est donc de créer ce marché et démontrer que cela fonctionne. «Pour l'heure, explique Mickaël Sicard, chimiste expert carburants aéronautique à l'onera, seuls trois biocarburants certifiés par l'organisme international ASTM (valable sur tous les avions et partout dans le monde), ont un impact favorable sur les émissions de CO2. Comme l explique un expert du secteur, «l'objectif de toutes ces filières de biocarburant n'est pas de remplacer entièrement le kérosène». Selon lui, les biocarburants pourraient représenter 45% de la consommation en Un biokérosène émettant 70% d'émissions en moins qu'un carburant d'origine fossile, les économies seraient en effet déjà spectaculaires. Pour autant, pour imposer les biocarburants, les industriels doivent en réduire le coût. Ce dernier reste le principal obstacle au développement des biofuels. Les coûts de production seraient aujourd'hui entre trois et dix fois supérieurs (voire plus) que le kérosène. Mais une production de masse réduirait cet écart. Une grande entreprise pétrolière, à titre d exemple, espère afficher d'ici une dizaine d'années un prix de son bio-jet proche de celui du kérosène. Mais avant de produire en masse, les pétroliers doivent au préalable convaincre que leur produit fonctionne en toute sécurité. D'où la multiplication d'expérience de vol avec des bio-jet-fuel, comme le fait Air France dont un A320 effectue chaque semaine entre Paris et Toulouse un vol avec du farnesane. Des avions de moins en moins polluants Neuf millions en 1946 ; 108 millions en 1960 ; 1 milliard au début des années 1990 ; 2,9 milliards en Le cap des 3 milliards franchi un an plus tard. Et, plus de 7 milliards prévus en Le compteur du trafic aérien de passagers s'affole. Pour raisons professionnelles ou par envie de découvrir le monde, les Terriens sont de plus en plus nombreux à se presser dans les aéroports. L'accélération est sensible depuis le début des années Rien ne semble la freiner. Ni les guerres, ni les crises financières, ni la menace terroriste. Cette croissance galopante est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle pour l'aéronautique. D'un côté, le dynamisme du trafic aérien (+ 4,7 % par an en moyenne) alimente le besoin en appareils et dope les carnets de commandes des avionneurs. De l'autre, le ciel est de plus en plus encombré et les aéroports saturés, avec un impact certain sur l'environnement. Avec 705 millions de tonnes de CO2 rejetées par an dans l'atmosphère, les avions de ligne en service représentent 2 % de la production humaine de CO2 et 12 % de la pollution émise par les transports. La championne toutes catégories étant l'automobile. «L'aviation ne pourra poursuivre son développement que dans le cadre d'une démarche de développement durable», souligne un responsable du secteur aéronautique. L'envolée des prix du pétrole, au milieu des années 1970, a poussé l'industrie à développer des avions moins gourmands en kérosène, donc moins polluants, pour aider les compagnies à réduire la facture carburant. «Depuis le début de l'aviation commerciale, la consommation de carburant a été réduite de 50 %, grâce à l'amélioration des moteurs», insiste ce spécialiste. Aujourd'hui, le gain est en moyenne de 1 % par an. Les avions de nouvelle génération, porteurs de rupture technologique, permettent des améliorations plus spectaculaires. Matériaux composites légers, nouvel aérodynamisme, électrification poussée de plusieurs fonctions, nouveaux réacteurs L'A 350, mis en service début 2015, et le 787 Dreamliner (2011) sont les plus écolos de leur catégorie. Ils promettent de réduire de 20 % à 30 % les coûts d'exploitation. Vers le principe des droits à polluer Carburants verts, piles à combustible, avion tout électrique, moteurs hybrides L'aéronautique explore plusieurs voies. À moyen terme, la filière milite pour une modernisation du système de gestion du trafic aérien. Pour rendre les avions moins polluants, toutes les pistes sont bonnes : les scientifiques tentent d'améliorer les moteurs, les carburants. Mais seul un saut technologique dans la conception des engins permettra de rendre compatible le transport aérien avec des normes environnementales de plus en plus sévères. On pointe souvent du doigt le transport aérien, s agissant de gaz à effet de serre (GES) et de réchauffement climatique. D aucuns assurent ainsi que ce secteur compte aujourd hui pour 5 à 10 % du réchauffement anthropique (causé par les activités humaines). D autres se réfèrent aux estimations du Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC), qui pour 1992 évaluait sa responsabilité à 3,5 %. En pratique, évaluer son impact n est pas chose facile. Les avions modifient en effet les concentrations du dioxyde de carbone (2,5 % du CO2 émis par l homme), mais aussi celles d autres polluants qui peuvent refroidir ou réchauffer notre planète. Reste que les rejets de GES imputables au trafic aérien ne cesseront d augmenter si la croissance du transport aérien continue : il y a donc urgence à les réduire pour ne pas compromettre les efforts faits dans d autres secteurs. D ailleurs, l Union européenne a récemment décidé de soumettre ce secteur au principe des droits à polluer. À partir de 2012, les compagnies aériennes dont les avions transitent par le sol européen (départ ou atterrissage, même pour une simple escale) seront, comme n'importe quelle industrie, soumises au respect d'un quota d'émission. Elles pourront dépasser ce quota, à condition d'acheter des droits d'émission supplémentaires. Elles ont donc tout intérêt à utiliser des avions moins polluants, moins gourmands en carburant. Aujourd'hui, le coût du carburant représente en moyenne 36 % des coûts d exploitation des compagnies, contre 13 % voilà six ans. Ce qui pousse naturellement l aviation à devenir plus "verte" Vers des approches silencieuses et économes Les recherches actuelles visent à diminuer le nombre de décibels du trafic aérien émis aux alentours des aéroports et des villes environnantes. Aujourd hui, au sens strict des normes environnementales, l impact bruit du trafic aérien est presque cantonné aux aéroports et à leur l environnement très proche. Le problème, c est que la gêne ressentie par les riverains n est pas seulement fonction du niveau de bruit en décibels, mais aussi de sa répétition, c est-à-dire du nombre de passages d avions. Or ce nombre est en augmentation et il ne cessera pas de l être Bien que les avions aient diminué d une vingtaine de décibels leur niveau sonore depuis les années quatrevingts, les recherches continuent donc tous azimuts pour le réduire encore S il reste possible de rendre moins bruyants les avions et leurs moteurs par des efforts technologiques, il y a également moyen de réduire considérablement leur niveau sonore en revoyant les procédures d approche et de trafic au sol. Une planification précise des mouvements sur le tarmac permet ainsi de diminuer le nombre d arrêts et de démarrages dans l enceinte de l aéroport, d où une réduction du bruit. De même, il y a beaucoup à gagner du remorquage partiel des appareils l un après l autre en seuil de piste de décollage moteurs éteints, plutôt que de les y laisser faire la queue réacteurs allumés (sachant qu'un moteur doit tout de même être en température environ dix minutes avant le décollage). Et en optimisant les trajectoires de descente des avions, lors de l approche, on peut aussi s épargner quelques décibels En pratique, les chercheurs planchent aujourd hui sur ces trois volets simultanément: le bruit, la consommation, la pollution. Il s agit ainsi de répondre à la fois à des impératifs écologiques, économiques et stratégiques. La pollution des avions au sol Même quand il ne vole pas, un avion pollue en brûlant du kérosène pour assurer électricité et ventilation avant et après le décollage. Au nom de la qualité de l'air, l'autorité chargée de contrôler les nuisances autour des principaux aéroports de certains pays défend une limitation plus stricte des moteurs auxiliaires utilisés au sol. L'Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires (Acnusa), dans son rapport d'activité plaide pour une généralisation des moyens de substitution en électricité et en climatisation qui permettrait de réduire l'utilisation des moteurs auxiliaires. Pour s'imposer pleinement à un appareil, l autorité nécessite, en effet, qu'un poste de stationnement dispose des deux moyens de substitution (électricité et climatisation). L'autorité plaide pour que la limitation de l'usage des moteurs auxiliaires s'impose dès qu'il existe un moyen de substitution en électricité, comme cela est déjà le cas dans une dizaine d'aéroports européens. Baba D. Traoré

6 NATION Page 6 Aftout Echergui : Le 16 Avril 2012, Le Président de la République Mr Mohamed Ould Abdel Aziz avait posé la première pierre du projet d Aftout Echergui pour l approvisionnement en eau potable des villages à Foum-Gleita, des 478 localités qui s y trouvent dans les wilayas du Gorgol, du Brakna et de l'assaba à partir de Foum-Gleita. Le projet a un intérêt stratégique et vital pour les populations de la zone qui ont longtemps souffert de la soif à l exemple des villages de Foum Gleita, de Bachat 1 et de Bachat 2 qui constitue une révolution dans le domaine de l'exploitation des eaux de surface et l'amélioration des conditions de vie des populations. C est dans ce cadre que les pouvoirs publics ont accordé une très grande importance aux populations d Aftout Echergui pour mettre en place des plans et programmes de développement répondant aux besoins de ces populations. Le projet d Aftout Echergui pour l alimentation en eau potable est devenu réalité : 150 habitants bénéficieront de l eau potable répartis sur plus de 500 localités. De l eau potable pour tous Durant ces 5 dernières années, l Etat a exécuté plusieurs projets hydrauliques tel que: le projet d'alimentation des grandes villes de la wilaya du Hodh Charghi à partir de la nappe de Dhar, le projet d'approvisionnement de la ville de Maghtalahjar à partir du champ de Bouhchicha ainsi que le projet de réalisation des réseaux d'eau et d'assainissement en milieu rural dans les wilaya du Gorgol et de l'assaba en plus de la construction de 300 adductions d'eau potable dans toutes les wilaya du pays. L eau est indispensable à la vie, à la culture, à la couverture sanitaire, à la nécessité de construire et à la disponibilité pour les aliments de bétails pour ne citer que cela. Cette année, le projet des travaux d alimentation en eau potable de l aftout echergui à partir du barrage de Foum-Gleita lot1 est en phase de finition. Ce projet de 8 lots comprend: une prise d eau à la station de pompage du barrage, près de 700 mètres de tuyauterie, une station de traitement de 400 m3 contenant un grand racleur d eau, un décanteur filtre de 2 chambres de floculation, 4 filtres à sable, un bâtiment de traitement chimique, un réservoir de 250 m3 et 4 entonnoirs. L eau qui est traitée dans le bâtiment décanteur est ensuite transférée après filtrage vers les 2 bâches de réservoir d eau de 1000 m3 chacun. Entre ces 2 réservoirs il y a la station SP6 pour évacuer l eau vers la tuyauterie en PEHT 250 qui s étend sur 20 km jusqu au prochain château d eau après avoir renvoyée cette eau vers Bakéol qui est la première destination avant d être approvisionnée dans toutes les zones d Aftout Echergui. Ce projet est d une importance capital pour le pays parce qu il va alimenter toute la zone d aftout qui est connue pour la rareté de l eau et va alimenter en eau potable à partir des grandes réserves du barrage de Foum-Gleita et aura un impact inestimable sur la vie des populations de cette zone qui vont pouvoir bénéficier de l eau en plus du désenclavement, de l extension de l eau et de l électricité qui sont en cours de programme. Sa réalisation et la réalisation des autres projets structurants vont permettre à cette zone d acquérir toutes les qualités requises pour devenir un pole de développement important pour les populations de cette zone. La Mauritanie est un pays d'une superficie de km2 dont 90% est désertique. Les besoins en eau potable des villes ont été en constante augmentation ces dernières années. Ils sont estimés à plus de m3/j en 2010, m3/j en 2020 et m3/j en 2030, de ha, soit moins de 8m de conduites par ha), ainsi que par des conduites de faible diamètre (inférieur ou égal à 63mm). Dans le cadre de la réalisation des OMDs, la Mauritanie s est engagée à réduire de moitié la proportion de la population privée d un accès régulier à l eau potable et à l assainissement. Le pays présente d importantes ressources superficielles notamment le Fleuve Sénégal, cours d eau permanant partagé, et ses affluents. Il existe aussi de nombreux lacs et mares dont les services fournis aux populations structurent la vie en milieu rural. De nombreuses localités, plus ou moins importantes, sont alimentées à partir de ces eaux superficielles, notamment M bout, Foum Geita, Bachat 1 et 2 et une vingtaine de localités du fleuve. Des cadres de concertation et de décentralisation de la gestion des ressources en eau ont été installés depuis Un plan d action pluriannuel (PAP, ), conçu conformément aux orientations du CSLP 3, a été élaboré en 2013 et est actuellement en cours de mise en œuvre. Il vise à renforcer les capacités des différents opérateurs du secteur, à rapprocher davantage les services des usagers et à offrir aux populations des services au moindre coût grâce à une stratégie sous-tendue par la transparence et l efficacité. En conséquence, les questions liées à la politique et à la gestion de l eau sont logiquement abordées dans des secteurs tels que l agriculture, l élevage, l industrie, le développement urbain ou encore la santé. Le secteur de l eau et de l assainissement a fait l objet d une restructuration qui a conduit à la mise en place d un nouveau cadre institutionnel conformément aux recommandations de la stratégie de développement du secteur. Il est attendu à l issue de la mise en œuvre de ce PAP de: faire accéder à l eau potable près de personnes supplémentaires, soit un taux de plus de 80% à l horizon 2018; faire passer le taux d accès aux services de l assainissement de 34% en 2014 à 70% en La Mauritanie s est fixé comme objectif la mise en place d un cadre de concertation autour des ressources en eau et de leurs usages à travers l adoption d une gestion intégrée des ressources en eau. Les efforts consentis par les pouvoirs publics ont permis d améliorer les taux d accès à l alimentation en eau potable et à l assainissement, contribué à une meilleure sécurisation de la production et de la distribution de l eau, notamment en milieu urbain, et à la croissance de l activité commerciale et industrielle, pour avoir des impacts plus redistributifs dans ce domaine, il est nécessaire de renforcer la gestion de l eau au sein des activités agricoles et de l élevage. Ceci permettre, par la même occasion, de mieux identifier la contribution du secteur dans la vie économique et sociale des populations. Samba Mamadou Gueye

7 HORIZONS N 6585 DU MERCREDI 26 AOUT 2015 MAGAZINE Page 7 Hygiene de vie Les Remèdes naturels contre la mauvaise haleine Qui n a jamais eu une haleine douteuse passagère ou permanente, elle peut gêner les activités quotidiennes et les interactions sociales. Apprenez à connaitre les causes d une mauvaise haleine et ne laissez plus ce problème vous gâcher la vie. Avoir mauvaise haleine peut arriver à tout le monde. Au réveil par exemple, avec l halitose matinale qui est le résultat de la prolifération de bactéries dans la bouche et sur la langue. Lesquels produisent des composés soufrés, responsable des mauvaises odeurs. Normalement évacués par la salive, ces composés stagnent dans la cavité buccale durant notre sommeil en raison d un manque de production salivaire. Les causes de l halitose Hormis certaine situation toutes à fait normales, plus de 50% des personnes souffrent d une mauvaise haleine persistante. Il faut dans ce cas chercher du côté du système digestif ou d un problème bucco-dentaire tel que gingivite, abcès dentaire, carrie non soignée, bouche sèche, infection ou encore résidus alimentaires entre les dents! D origine gastro-intestinale, il peut s agir d une inflammation des muqueuses de l estomac ou de l œsophage. Des origines que l on soupçonne rarement. Pour y remédier, une visite chez le dentiste peut vous être utile, afin de vérifier si elle n est pas d origine buccale, enfin si aucun problème n est détecté et que malgré tout ce problème vous gâche la vie, n hésitez pas à prendre rendez-vous avec un stomatologue ou un gastro entérologue pour des quelques examens. Véritable handicap au quotidien, pour celui qui en souffre mais aussi pour son entourage, il existe des remèdes naturels et quelques règles d hygiène pour limiter son apparition. Dans un premier temps, il convient de se brosser les dents après chaque repas en n omettant pas les gencives et la langue. Vous ne pouvez pas rentre chez vous entre midi et deux, ou bien vous ne vous sentez pas à l aise sur votre lieu de travail pour dégainer votre brosse à dent n hésitez à apporter avec vous un bain de bouche, plus discret et plus rapide. Vous pourrez l utiliser en fin de repas pour vous nettoyer la bouche et rafraîchir votre haleine. Dans l idéal, utilisez des bains de bouche après chaque brossage de dent permet une meilleur hygiène buccodentaire. Utiliser un dentifrice qui renferme de l huile essentielle de mélaleuque, un désinfectant naturel. Vous en trouverez en pharmacie ou dans les magasins de produits naturels. Alimentation et hygiène de vie Evitez aussi certains aliments qui ont tendance à fermenter comme les crudités, ou les plats industriels trop gras Une hygiène buccale irréprochable et trop salés, souvent lourds à digérer. O n Cet aliment est dangereux pour les fumeurs C est bien connu, la cigarette est mauvaise pour la santé. Certains réussissent à s en séparer, d autres ont bien plus de mal à s en défaire. Mais au-delà du danger de la cigarette et de ses effets dévastateurs, il existe deux combinaisons pourtant usuelles chez les fumeurs qu il est impératif d éviter : le duo cigarette-café. Ces 2 aliments sont dangereux pour les fumeurs Le café Les grands fumeurs ont tous le même réflexe au réveil. Accompagner leur première cigarette avec du café noir. La caféine combinée avec la cigarette contribue à la multiplication des bactéries et à l accumulation des toxines dans le corps. En fait, évitez de fumer avec un estomac vide. Selon les médecins, cela peut provoquer des nausées, des vertiges et une perte d appétit. Et donc vous amener à sauter votre premier repas du jour, pourtant indispensable, votre petit-déjeuner. Il serait donc préférable de prendre un verre de lait ou un jus de fruit le matin. Oubliez aussi votre mauvaise habitude d «en griller une» après un repas copieux. Selon une étude récente, fumer une cigarette après les repas est l équivalent d avoir fumer tout un paquet. évite également l ail et l oignon et si l on doit en consommer, les préférer cuits. A contrario, épicez vos plats avec de la cardamone, du fenouil, de la cannelle, de l aneth, qui possèdent des propriétés naturelles antibactériennes et antiseptiques. Dans le même temps, sachez que le tabac est très nocif pour les dents et la bouche. Alors si vous voulez évitez l haleine de cendrier froid, limitez, voire arrêtez la cigarette. L hydratation jout aussi un rôle important puisqu elle permet de stimuler la production salivaire pour évacuer les bactéries responsable de mauvaises odeurs. Buvez vos 1.5 litre d eau par jour! Apprenez également à vous détendre si vous êtes sujet au stress car il favorise une digestion laborieuse et ainsi la fermentation des aliments qui nuit à l action des enzymes salivaires. Si vous êtes soumis à un grand stress, pourquoi ne pas essayer la pratique du Tai-Chi, du Yoga ou encore du Qi- Jong. Ces activité physiques douces travaillent la prise de conscience du corps qui permet d être plus à l écoute de ses émotions et de gérer son stress et agit ainsi sur leurs répercussions négatives sur l organisme et le psychisme. Enfin, vous pouvez mettre en pratique ces astuces naturelles pour contre la mauvaise haleine passagère ou persistante. Boire du thé vert, ou des infusions de menthe poivrée pour stimuler la production salivaire. Riche en eugénol, huile essentielle aux puissantes propriétés antibactériennes, sucer des clous de girofle peut rafraîchir votre haleine. Mordez dedans jusqu à ce que l huile se répande. Recrachez-le ensuite. Utiliser un gratte langue pour éliminer les bactéries Mangez des pommes. La pomme contient de la pectine, qui agît comme un dentifrice naturel et nettoie les dents. Sidi Moustapha Ould BELLALI Les crises de panique et d anxiété sont liées au manque de ces 2 choses Bon nombre de personnes souffrent de crises d angoisse, de panique, d hyperventilation ou d anxiété ces attaques surviennent généralement sans raison apparente et soudainement. Elles se manifestent par une respiration difficile et saccadée, des palpitations, une sensation d étouffement, des sueurs Savez-vous pourquoi ces crises surviennent? Des études montrent que les attaques de panique et d anxiété peuvent être liées à une carence en vitamine B et en fer. Les attaques de panique et l anxiété peuvent être les effets secondaires d une carence en éléments nutritifs. Lors d une étude scientifique, des chercheurs ont identifié, en effet, un manque de vitamine B6 et de fer chez 21 participants qui faisaient des crises de panique ou d hyperventilation. Cette étude a évalué les niveaux de nutriments dans un groupe de participants avec des degrés d anxiété, des fréquences de panique et des crises d hyperventilation. Un groupe témoin a été examiné et les niveaux de nutriments des participants ont été comparés à ceux du groupe principal. Les chercheurs ont relevé que les niveaux de vitamine B6 et de fer étaient très faibles chez les personnes souffrant d anxiété et d hyperventilation. Les résultats démontrent que si on a des niveaux élevés de vitamine B6 et de fer on devient moins susceptibles d avoir une attaque de panique et d hyperventilation. «Un stress chronique, une mauvaise alimentation et certaines conditions médicales peuvent détruire les nutriments essentiels présents dans l organisme», explique une source au sujet de l importance de la vitamine B. Les symptômes d une carence en vitamine B se manifestent par l anxiété, l agitation, la fatigue, l irritabilité et l instabilité émotionnelle. Il s est avéré que les gens qui souffrent d agoraphobie peuvent avoir une carence en certaines vitamines du complexe B. Si on souhaite nourrir le corps et l alimenter avec des vitamines B, il suffit de suivre une alimentation variée et équilibrée. «Les vitamines sont constituées de plusieurs composants différents (enzymes, coenzymes et cofacteurs) qui doivent travailler ensemble pour produire leurs effets biologiques» explique Dr Ben Kim, chiropraticien et acupuncteur. «Les vitamines qui sont vendues dans les pharmacies et les magasins sont des vitamines synthétiques, qui ne représentent qu une parcelle des vitamines qui se produisent naturellement dans les aliments isolés». Si vous avez une carence en fer ou en vitamine B, favorisez la consommation de ces aliments : Aliments riches en fer : La viande rouge Le poisson Les lentilles, pois chiches, haricots rouges Les épices (cumin, gingembre, cannelle ) Le chocolat noir. Aliments riches en vitamine B : Le jaune d œuf Le fromage et les yaourts Les fruits secs (noix, pistaches, amandes ) Les fruits (avocat, orange, mangue, fraise ) Les légumes (pommes de terre, épinards, choux de Bruxelles ).

8 ANNONCES Page 8 Ministère de I Emploi, de la Formation Professionnelle et des Technologies de I'Information et de la Communication Communiqué Le Ministère de l Emploi, de la Formation Professionnelle et des Technologies de l'information et de la Communication (Direction de la Formation Technique et Professionnelle) organise un concours d'entrée dans les établissements de Formation Technique et Professionnelle, au titre de l'année scolaire 2015/ Conditions d'accès Ce concours est ouvert aux jeunes Mauritaniens, âgés de 16 ans au moins et de 30 ans au plus au 31 décembre 2015, et ayant les niveaux scolaires suivants :. La fin du premier cycle de l'enseignement Secondaire Général pour l'entrée au premier niveau de la Formation Technique et Professionnelle sanctionné par un Diplôme de Certificat d Aptitude Professionnelle (CAP).. La fin du second cycle de l'enseignement Secondaire Général ou le diplôme de Certificat d Aptitude Professionnelle (CAP) pour l'entrée au deuxième niveau de la Formation Technique et Professionnelle, sanctionné par un diplôme de Brevet de Technicien (BT). La durée de la formation est de deux ans par cycle. II. Spécialités disponibles Les spécialités ouvertes concernent les domaines du tertiaire, de l'agro-industriel et du BTP. Les élèves admis seront orientés en fonction des spécialités disponibles au niveau de chaque établissement. III. Dossier de candidature Le dossier de candidature est composé des pièces suivantes :. Une demande manuscrite, timbrée à 200 UM adressée au Ministre, précisant la spécialité sollicitée. Une copie du reçu de l'enrôlement;. Un certificat médicat datant de moins de 3 mois, attestant l'aptitude du candidat à suivre la formation ;. Un certificat de scolarité attestant la fin du 1er cycle de l'enseignement Secondaire Général, pour l'entrée au 1er niveau de l'enseignement Technique et Professionnel;. Un relevé de notes récent du Baccalauréat de l'enseignement Secondaire Général ou le diplôme du Certificat d'aptitude Professionnelle (CAP), pour l entrée au deuxième niveau de l'enseignement Technique et professionnel.. Quatre photos d identité. IV. Dépôt de dossiers Les dossiers de candidature doivent être déposés à partir du lundi 24 août jusqu'au mercredi 30 Septembre 2015, de 9 heures à 14 heures aux centres de réception des dossiers suivants : Pour Nouakchott:. Le Lycée de Formation Technique et Professionnelle, Industriel de Nouakchott;. Le Lycée de Formation Technique et Professionnelle, Commercial de Nouakchott;. Le Centre de Formation et de Perfectionnement Professionnels de Nouakchott. Pour I intérieur du pays : Tous les Lycées, Lycées Polyvalents et Centres de Formation et de Perfectionnement professionnels relevant de l autorité du Ministère de l Emploi, de la Formation Professionnelle et des Technologies de l'information et de la Communication. V. Déroulement du concours : Les épreuves du concours se dérouleront à partir du Mardi 13 octobre 2015 à 8 heures pour les filières Industrielles, Agricoles et BTP et le Mercredi 14 octobre 2015 à 8 heures pour les filières Tertiaires dans les centres d'examens suivants :. Lycée de Formation Technique et Professionnelle, Industriel de Nouakchott. Lycée de Formation Technique et Professionnelle de Nouadhibou ;. Lycée de Formation Technique et Professionnelle, Commercial de Nouakchott;. Lycée de Formation Technique et Professionnelle de Boghé;. Les Lycées de Formation Technique et Professionnelle Polyvalents d'atar et de Néma ;. Les Centres de formation et de perfectionnement professionnels (Nouakchott, Rosso, Kiffa, Sélibaby, Aioun, Aleg, Tidjikja, Kaédi, Néma) et le Centre de Formation Professionnelle pour les Mahadras d'atar. VI. Entrée en première année Technique Mathématiques Génie Mécanique Pour les élèves de la 4ème année de I Enseignement Secondaire Général, orientés en 1ère année du lycée, série Mathématiques désirant poursuivre leurs études dans la filière Technique Mathématiques Génie Mécanique au Lycée de Formation Technique et Professionnelle, Industriel de Nouakchott, le dépôt de dossier est ouvert à partir du Lundi 14 Septembre 2015 jusqu'au Vendredi 09 octobre 2015 à la Direction de la Formation Technique et Professionnelle. Le dossier se compose des pièces suivantes:. Une demande manuscrite ;. Une copie d'acte de naissance (reçu de l'enrôlement obligatoire) ;. Un bulletin original portant l orientation en série Mathématiques (première année du Lycée) ou une attestation d orientation à la série Mathématiques délivrée par la Direction de l'enseignement Secondaire. Toute note inférieure à 5/20 dans l'une des épreuves est éliminatoire. Les candidats admissibles aux épreuves écrites du concours externe, classés par ordre alphabétique, subiront une épreuve d'entretien avec le jury (coefficient 1) dans les locaux de l Ecole Normale Supérieure (ENS). Ils doivent se présenter munis des pièces suivantes : - une copie légalisée du certificat de nationalité ; - un casier judiciaire datant de moins de 3 mois ; - un certificat médical datant de moins de 3 mois attestant que l'intéréssé est apte pour enseigner; - les originaux des diplômes demandés. A l issue des épreuves et après application de I ensemble des coefficients, le jury établit la liste des candidats déclarés définitivement admis classés par ordre de mérite et en fonction des places ouvertes. Le jury établit également la liste complémentaire le cas échéant. NB : 5% des recrutements supérieurs ou égaux à 20 unités sont réservés aux personnes handicapées titulaires de cartes «personne handicapée» et possédant les qualifications requises. Pour tout renseignement complémentaire, s'adresser à la direction de l'ecole Normale Supérieure (ENS). Un arrêté conjoint portant organisation du concours paraitra ultérieurement. Le Secrétaire Général du MEFPTIC Le Secrétaire Général du Ministère de l Education nationale Le Secrétaire Général du Ministère des Relations avec le Parlement et de la Société Civile Le Président de la Commission nationale des Concours

9 HORIZONS N 6585 DU MERCREDI 26 AOUT 2015 ANNONCES Page 9 Nom de l Autorité contractante : Ministère de l Agriculture/DA Adresse : MA : Tel : AVIS D ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHE Appel d Offre National N : 20-CPMP-SR-DA-MA-2O15 Date de publication de l Avis d Appel d offres : 06/05/2015 Dénomination du marché : Matériel horticole LOT 2. Nombre d offres reçues : 05 Date d ouverture des offres : 23/06/2015 Nom et adresse de l attributaire provisoire : Ets Mohamed Mahmoud Ould Mohamed El Moctar NIF : , Capitale Nouakchott ; BP : 1419 NKTT-Mauritanie, Tel : (222) Montant de l offre retenue provisoirement : UM TTC et TVA Délai de livraison : 30 jours La publication du présent avis est effectuée en application des Articles 41 et 42 du Code des marchés publics. Elle ouvre le recours auprès de la Commission de Règlement des Différends de l Autorité de Régulation des Marchés publics, en vertu de l Article 53 dudit Code. L Autorité contractante doit procéder à la publication de cet avis, immédiatement après l approbation de l attribution. Nktt, le 06/07/2015 La PRMP/SR Yacoub Ould HAIBELTY Nom de l Autorité contractante : Ministère de l Agriculture/DA Adresse : MA : Tel : AVIS D ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHE Appel d Offre National N : 20-CPMP-SR-DA-MA-2O15 Date de publication de l Avis d Appel d offres : 06/05/2015 Dénomination du marché : fourniture et installation de matériel de protection LOT 1. Nombre d offres reçues : 05 Date d ouverture des offres : 23/06/2015 Nom et adresse de l attributaire provisoire : Ets Mohamed El Hafedh Ould Ahmed Nouh, NIF : , adresse : Avenue Moctar Ould Daddah N 406R T. Zeina BP : Tel : Nouakchott Mauritanie Montant de l offre retenue provisoirement : UM TTC et TVA Délai de livraison : 30 jours La publication du présent avis est effectuée en application des Articles 41 et 42 du Code des marchés publics. Elle ouvre le recours auprès de la Commission de Règlement des Différends de l Autorité de Régulation des Marchés publics, en vertu de l Article 53 dudit Code. L Autorité contractante doit procéder à la publication de cet avis, immédiatement après l approbation de l attribution. Nouakchott, 24/08/2015 La PRMP/SR Yacoub Ould HAIBELTY Ministère de la Fonction Publique, du Travail de la Modernisation de l'administration Communiqué Conjoint Le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l'administration, le Ministère de l'elevage et la Commission Nationale des Concours communiquent: Un concours externe de recrutement de 16 unités au profit du ministère de l'élevage sera organisé le samedi 19 Septembre 2015 à 8 heures dans les locaux de l'ecole Normale des Instituteurs de Nouakchott (ENI) Les places à pourvoir sont reparties ainsi qu'il suit: -Un certificat médical datant de moins de 3 mois précisant l'aptitude physique du candidat -l'emploi demandé -Copies légalisées des diplômes demandés; -4 photos d'identité récentes Le concours comportera les épreuves suivantes: Les épreuves sont notées de 0 à 20, la note 0 étant éliminatoire Les candidats déclarés admissibles à l'épreuve écrite, doivent se présenter munis des pièces suivantes pour passer l'épreuve d'entretien avec le Jury : - Les originaux des diplômes demandés. Le concours est ouvert aux personnes de nationalité mauritanlenne âgés de 18 ans au moins et de 40 ans au plus à la date du concours Le registre d'inscription des candidatures sera ouvert tous les jours ouvrable de 09 heures à 17 heures dans les locaux de la Direction de la Santé animale pendant la période du lundi 17 Aout au vendredi 04 Septembre 2015 à 12 heures. Le dossier de candidature doit comprendre:. -Une demande manuscrite timbrée à 200 UM adressée au Ministre de l'elevage, précisant la spècialité sollicitée; -Un Curriculum Vitae tiré à partit du site Internet: gov.mr ; -Une copie de la CNI ; -Un casier judiciaire datant de moins de 3 mois; - Aucun candidat ne peut être déclaré définitivement admis, s'il n'a pas participé à toutes les épreuves, et obtenu une moyenne générale égale ou supérieure à 10/20. Pour tout renseignement complémentaire, s'adresser à la Direction des Ressources Humaines du Ministère de l'elevage ou à la Direction Générale de la Fonction Publique (Direction des Etudes et de la Réglementation). Un arrêté conjoint portant organisation de ce concours paraitra ultérieurement. Le secrétaire général du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l'administration Le secrétaire général du Ministère de l'elevage Le secrétaire général du Ministère des Relations avec le Parlement et de la Société civile Le Président de la Commission Nationale des Concours

10 HORIZONS N 6585 DU MERCREDI 26 AOUT 2015 ANNONCES Page 10 Minlstère de la Fonction publique, du Travail et de la Modernisation de l'administration Ministère de l'education Nationale Commission Nationale des Concours COMMUNIQUE CONJOINT Le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l'administration, Ministère de l'education Nationale et la Commission Nationale des Concours communiquent: Un concours de recrutement de 40 unités par voie interne et 200 unités par voie externe pour l'accès à l'ecole Normale Supérieure, au titre de la rentrée universitaire 2015/2016, sera organisé le samedi 26 et dimanche 27 Septembre à partir de 8h dans les locaux de ladite Ecole. Toute note inférieure à 5/20 dans l'une des épreuves est éliminatoire B/ Concours externe - Professeurs de Collège: 200 Le registre d'inscription des candidatures sera ouvert, tous les jours ouvrables de 09h à 14h dans les locaux de l'ecole Normale Supérieure pendant la période allant du Lundi 24 Aout au jeudi 18 Septembre 2015 Les places à pourvoir sont réparties ainsi qu'il suit: A/ Concours interne Inspecteurs Adjoints de l'enseignement Fondamental Le concours interne des Inspecteurs Adjoints est ouvert aux Instituteurs ayant une ancienneté de 10 ans après titularisation. Le dossier de candidature pour la section Inspecteurs Adjoints se compose des éléments suivants: - Une demande manuscrite timbrée à 200 ouguiyas adressée au Directeur de l'ecole Normale Supérieure précisant la spécialité sollicitée; -Un Curriculum vitae tiré sur le site - Une photocopie de l'arrêté de titularisation ou la dernière décision d'avancement précisant l'ancienneté du candidat; - une photocopie de la carte nationale d'identité biométrique - 4 photos d'identité récentes; La nature, la durée, les cœfficients et la langue des épreuves écrites sont définis selon le tableau ci-dessous: Le concours externe est ouvert aux personnes de nationalité mauritanienne âgées de 18 ans au moins et de 37 ans au plus à la date du concours. Le dossier de candidature pour le concours externe se compose des éléments suivants: - Une demande manuscrite timbrée à 100 ouguiyas adressée au directeur de l'ecole Normale Supérieure précisant la spécialité sollicitée; - Un curriculum vitae tiré à partir du site internet - Copie légalisée de l'acte de naissance; - Copie légalisée du BAC - Copie légalisée des diplômes demandés - une photocopie de la carte nationale d'idemité biométrique - 4 photos d'identité récentes; La nature, la durée, les coéfficients et la langue des épreuves écrites sont définis selon le tableau ci dessous:

11 ANNONCES Page 11 Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l'administration Ministère de l'education Nationale Commission Nationale des Concours Le Ministère de l'education Nationale, le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l'administration, et la Commission Nationale des Concours communiquent : Un concours externe sera organisé pour le recrutement de 400 instituteurs pour subir la formation au niveau des ENIs de Nouakchott, d' Aioun, d' Akjoujt et de Kaédi. Ce Concours sera organisé le Samedi 10 Octobre 2015 à 8h, pour les épreuves écrites dans les centres suivants: ~ Ecole Normale d'instituteurs d'aioun > Ecole Normale des Instituteurs de Nouakchott Les places à pourvoir se répartissent comme suit: COMMUNIQUE CONJOINT ~ Ecole Normale des Instituteurs d'akjoujt ~ Ecole Normale des Instituteurs de Kaédi Le concours est ouvert aux personnes de nationalité mauritanienne titulaires du Baccalauréat de l'enseignement secondaire et âgées de 18 ans au moins et de 36 ans au plus à la date du concours. Le dossier de candidature se compose des éléments suivants: Une demande manuscrite timbrée à 100UM signée par le candidat et adressée au Directeur de l'ecole concernée Un engagement attestant que le candidat n'occupe aucun emploi public; Une copie certifiée conforme de l'acte de naissance; Quatre photos d'identité récentes Une photocopie de la carte d'identité Nationale; Une copie certifiée conforme du baccalauréat ou un relevé de notes pour les admis 2015; Le candidat doit remplir un formulaire de candidature dis ponible sur le site internet; NB: Le candidat traitera au choix l épreuve de M athématiques en Arabe ou en Français - Pour être admissible, le candidat au concours externe doit avoir participé à toutes les épreuves écrites et obtenu une moyenne supérieure ou égale à 10/20 - Les candidats admissibles aux épreuves écrites sont classés par ordre alphabétique et convoqués pour l'épreuve orale dans leurs centres (coefficient 1). Les candidats admissibles doivent être munis des pièces suivantes: Copie certifiée conforme du Certificat de Nationalité L'original du diplôme du Baccalauréat Un certificat médical datant de moins de 3 mois et attestant l'aptitude du candidat à exercer la fonction d'enseignant Un casier judiciaire datant de moins de 3 mois délivré par les autorités compétentes - A l'issue du concours, le jury établit la liste des candidats déclarés admis par ordre de mérite en fonction du nombre de places à pourvoir, ainsi que les listes complémentaires. Ces candidats peuvent être appelés à occuper les places vacantes et celles qui le deviendront dans les deux mois suivant le début des cours dans les écoles. - Le jury peut redéployer les places constatées vacantes d'une option à l'autre, comme il peut orienter les admis de l'une des ENls, pour la formation au niveau de l'autre, le cas échéant. NB.: 5% des recrutements supérieurs ou égaux à 20 unités, sont réservés aux personnes handicapées titulaires de carte «personne handicapée» et possédant les qualufcations requises. OBSERVATION: Le dossier déposé pour la candidature est irrécupérable. Pour plus d'infonnations sur ces concours, s'adresser à la Commission Nationale des Concours ou à la Direction des Examens et Concours/Ministère de l'education Nationale. Le secrétaire général du ministère du Travail et de la Modernisation de l Administration Le secrétaire général du ministère de l Education nationale Le Président de la Commission nationale des Concours -

12 SP RTS Sidi - Brahim dit Dieng Page 12 Tournoi Cotif Retour de l Equipe Nationale U-20 L Equipe nationale U-20, conduite par l entraineur Sid Ahmed Ghassoum, est revenue jeudi 20 août au pays, après une brillante participation à la compétition internationale dite tournoi COTIF. Les medias ne tarissent pas faire les éloges de cette jeune équipe. Après sa brillante prestation lors du tournoi, notre équipe nationale U-20 est rentrée au bercail jeudi dernier, elle a été accueillie à sa descente d avion, à l aéroport international de Nouakchott par une forte délégation de la Fédération de Football de Mauritanie (FFRIM) conduite par M. Mous sa Ould Khaïry, premier vice-président de la FFRIM. Le ministère de la Jeunesse et des Sports était fortement représenté par le conseiller technique à la Communication et le directeur général. La presse nationale et internationale était également présente. Les U-20 ont eu droit à un accueil chaleureux d un public composé de fans, d amis et de parents venus les accueillir avec tous les honneurs et dans une ambiance de liesse. Au terme d un excellent parcours lors de la phase de groupes ponctuée par un nul face à l Arabie Saoudite (1-1), une somptueuse victoire devant les Mexicains (2-1) et un succès éclatant face à Valence FC (1-0), les coéquipiers d Ali Abeïd ont terminé en tête de leur groupe avec 7 points. De l avis des nombreux observateurs, la participation des juniors aura été honorable et satisfaisante. La Fédération de Football de Mauritanie (FFRIM), tout en se réjouissant de cette prestation, tient à adresser ses félicitations au staff et aux joueurs de l Equipe Nationale U -20 et les exhorte à persévérer dans cette voie pour continuer à honorer les couleurs nationales. Eliminatoires CAN 2017 Le Cameroun rappelle Bassong et Matip Volker Finke, le sélectionneur de l équipe du Cameroun, a publié une liste de 23 joueurs convoqués pour affronter la Gambie le 6 septembre à Banjul, en éliminatoires de la Coupe d Afrique des nations Les défenseurs Joël Matip et Sébastien Bassong ont été rappelés à cette occasion. Volker Finke ne serait-il pas satisfait Football Néo-champion d'egypte, le Zamalek a tranquillement déroulé son football solide et léché dimanche soir à Sfax, dans le Sud tunisien, enfonçant un peu plus le Club Sportif Sfaxien dans la crise.en vérité, il n'y avait pas photo entre les deux prestigieuses écoles de football continental. Autant les hommes du Portugais Jesualdo Ferreira paraissaient fringants, alertes et en confiance, autant ceux du Portugais Paulo Duarte de la défense de l équipe du Cameroun? Le sélectionneur des Lions indomptables a en effet rappelé Joël Matip et Sébastien Bassong pour affronter la Gambie à Banjul, le 6 septembre, lors de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d Afrique des nations 2017 (groupe M). Matip, qui peut évoluer défenseur Zamalek, la force tranquille central ou milieu défensif, avait mis sa carrière internationale entre parenthèses, après la Coupe du monde Le joueur né en Allemagne avait très mal vécu le chaos ayant régné dans la tanière durant le Mondial Mais Finke ne désespérait pas de faire revenir son compatriote en sélection. Bassong, en revanche, n a pas autant eu les mêmes égards de la part de l entraîneur allemand. Il doit sa présence dans cette liste des 23 à son bon début de saison avec Norwich City, dans le championnat anglais. Pas de retour en revanche du milieu de terrain Alexandre Song écarté depuis le Mondial 2014 et du latéral gauche Benoît Assou-Ekotto, qui a retrouvé les terrains avec Saint- Etienne. Lors de la première journée des éliminatoires, les Camerounais avaient péniblement battu les Mauritaniens 1-0. semblaient totalement en perdition, lourds et empruntés.c'est ainsi qu'après une première période terne, Mahmoud Kahraba, l'homme le plus dangereux des Pharaons, lance les hostilités à la 54e minute en ouvrant le score à la reprise d'une tentative de Bassem Morsi repoussée par le portier local, Rami Jeridi.Mais tout de suite après, à la 62e, une faute commise sur Hazem Mbarek est sanctionnée d'un pénalty par l'arbitre marocain Radhouène Jiad. Le spécialiste de l'exercice Ali Maâloul se charge de mettre les deux équipes à égalité.dans une seconde période très animée et où ça partait dans tous les sens, Jeridi s'illustre en renvoyant brillamment un pénalty sifflé cette fois pour une faute de Hadda sur Kahraba. Celui-ci voit sa frappe repoussée par le gardien noir et blanc (72e). Pourtant, ce n'est que partie remise. Mondiaux de judo Loïc Pietri, le chercheur d or Champion du monde en 2013 au Brésil, Loïc Pietri a toujours l ambition de remonter sur la plus haute marche du podium. Celle qui change la vie d un judoka après un titre majeur. Au Mondiaux à Astana au Kazakhstan (du 24 au 30 août), le Français va une nouvelle fois tenter de rééditer l exploit et devenir ainsi le seul dans sa catégorie (-81 kg) à faire le doublé. Réponse mercredi 26 août. Quand Loïc Pietri répond à vos questions, il a toujours le nez en l air. Ce gimmick pourrait faire croire à un personnage quelque peu dilettante. Mais ne vous y trompez pas, c est pour trouver le mot juste qu il fixe son regard audelà de l horizon. Il faut dire que le garçon a toujours envie de voir plus loin. Prêt à en découdre S il s est révélé aux Championnats du monde de Rio de Janeiro en 2013, en devenant le dixième judoka masculin français à devenir champion du monde et le premier dans la catégorie des moins de 81 kg, depuis, il enchaîne les podiums comme on enfile des perles. Mais c est l or qu il recherche. L an dernier, il avait pris la troisième place à Tcheliabinsk en Russie. Il avait lâché le titre au Géorgien Avtandil Tchrikishvili qui, lui, s était incliné face à Pietri à Rio. En juin dernier, il a aussi pris le bronze lors des Championnats d Europe à Bakou, en Azerbaïdjan, où Tchrikishvili a aussi imposé sa force et son style. Les deux hommes sont partis pour se disputer les titres jusqu aux prochains Jeux olympiques. «Comme toujours, il y a du monde qui veut l'or. Mais je suis prêt à en découdre. J ai fait une bonne préparation et j ai de très bonnes sensations. Je vais tout donner», prévient-il. Loïc Pietri concède que son premier titre mondial a changé beaucoup de choses dans sa vie. Champion du monde, c est le titre majeur qui apporte tant, et qui est rare dans le judo français (à part pour le phénomène Riner). Tous les judokas tricolores n ont pas la chance d avoir leur image acrochée dans le dojo de l Insep, temple du haut niveau. La recherche du Graal est synonyme de travail acharné et de souffrance. «Je n ai pas encore vécu les JO, mais pour l instant, champion du monde, c est au-dessus de tout», dit Pietri, un timbre d émotion dans la voix. Se méfier de tout le monde «J ai fait des médailles, mais ça n a rien à voir. Avec l or aux Mondiaux, tu passes de l ombre à la lumière», avoue le Niçois. Il aurait même préféré faire deux fois moins de médailles et accrocher à nouveau l'or dans un grand rendezvous tel que les Championnats d'europe (une médaille d'argent et deux de bronze), plutôt que d être régulier. «Dans les sports de combat, on a le culte du mec qui ne perd pas, pointe Pietri. Deuxième ou troisième, c est que l on a perdu contre quelqu un. Et c est moins reconnu. Dans le sport, on aime les gagnants.» Pietri a toujours les pieds bien ancrés dans le tatami! A Astana, il va donc se méfier de tout le monde, en commençant et en terminant à fond ses combats. Il a travaillé son judo pour faire désormais tomber dans toutes les directions. «Le top serait de regagner avec un judo un peu différent», sourit ce Français qui a manifestement confiance en lui, sans être tout à fait aveugle. Pour exister dans le sport français, qui a pas mal de résultats en ce moment, c est donc la couleur jaune qu il faut raffler. D autant plus qu en judo, un deuxième titre dans sa catégorie, c est aussi rare qu un trèfle à quatre feuilles (à part l exception Riner, encore). En moins de 81 kilos, personne n a pour l instant relevé ce défi. Ce qui ferait entrer Loïc Pietri une nouvelle fois dans l histoire de son sport. Lui se dit «déterminé» pour ce dernier grand rendez-vous avant les Jeux olympiques de Rio en 2016

WWW.CNC.GOV.MR - - - - -

WWW.CNC.GOV.MR - - - - - 939 4 2011 250. 18 2011. 032 2011 25 2011. : 50 70 ) ( 70 30 30. 36 18 30 8 16. 2011 : 100 WWW.CNC.GOV.MR : 3 2 1 2011 18 2011 18 2011 18 .20 20/12 :... 1 20/12. 2011 04 REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE

Plus en détail

PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT

PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT Lors de la réunion des Experts sur

Plus en détail

-15/0396 10AOU LE MINISTRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

-15/0396 10AOU LE MINISTRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN P AIX- TRA VAIL-PATRIE -15/0396 10AOU ARRETE N /A/MINESUP DU 2015 portant ouverture du concours d'entrée en 1ère année du 2 nd cycle de l'ecole Normale Supérieure de l'université

Plus en détail

* Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani.

* Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani. * Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani. MINISTERE DE L'AGRICULTURE Par décret n 2013-4505 du 6 novembre 2013. Messieurs Ahmed Dhaoui et Khaled Gannouni,

Plus en détail

Quelles sont les raisons d'une mauvaise haleine?

Quelles sont les raisons d'une mauvaise haleine? Pourquoi avons-nous mauvaise haleine? La mauvaise haleine (halitose) est une odeur désagréable émise lors de l expiration. La mauvaise haleine ou halitose est un phénomène courant (Près d 1 personne sur

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

DOMAINES D INTERVENTION EN DEMANDE

DOMAINES D INTERVENTION EN DEMANDE DOMAINES D INTERVENTION EN DEMANDE Critères valables pour toute affectation en tant que Volontaire des Nations Unies, pas uniquement pour les affectations en réponse à la crise du virus Ebola. Les exigences

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR ET REDACTEUR PRINCIPAL DE 2EME CLASSE

CONCOURS DE REDACTEUR ET REDACTEUR PRINCIPAL DE 2EME CLASSE CONCOURS DE REDACTEUR ET REDACTEUR PRINCIPAL DE 2EME CLASSE Standard : 02.47.60.85.00 - Courriel : concours@cdg37.fr - Site internet : www.cdg37.fr L emploi Les Rédacteurs territoriaux sont chargés de

Plus en détail

Prévention bucco-dentaire. Avoir de belles dents ce n est pas qu une question de chance ou d âge!

Prévention bucco-dentaire. Avoir de belles dents ce n est pas qu une question de chance ou d âge! Prévention bucco-dentaire Avoir de belles dents ce n est pas qu une question de chance ou d âge! Mise à jour mai 2010 CCAS - Prévention bucco-dentaire - Par le Docteur Dominique Mané-Valette, chirurgien-dentiste

Plus en détail

RESPONSABILITES FACE AUX POLLUTIONS ATMOSPHERIQUES

RESPONSABILITES FACE AUX POLLUTIONS ATMOSPHERIQUES Laurie Delahaye / Mélissa Cadenas 3 C RESPONSABILITES FACE AUX POLLUTIONS ATMOSPHERIQUES La pollution de l'air a un impact négatif sur la santé, les végétaux, les écosystèmes et les bâtiments : les effets

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

République Française Ministère de l'agriculture et de la Pêche. Le Ministre de l'agriculture et de la Pêche

République Française Ministère de l'agriculture et de la Pêche. Le Ministre de l'agriculture et de la Pêche République Française Ministère de l'agriculture et de la Pêche Direction Générale de l'administration 78, rue de Varenne 75349 PARIS 07 SP Direction Générale de l'enseignement et de la Recherche 1ter,

Plus en détail

DECRET N 93/234 DU 9 septembre 1993 Portant Réorganisation de l'ecole Supérieure Des Sciences Economiques et Commerciales de l'université de Douala

DECRET N 93/234 DU 9 septembre 1993 Portant Réorganisation de l'ecole Supérieure Des Sciences Economiques et Commerciales de l'université de Douala DECRET N 93/234 DU 9 septembre 1993 Portant Réorganisation de l'ecole Supérieure Des Sciences Economiques et Commerciales de l'université de Douala LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, VU la Constitution ; VU

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL CENTRE DE GESTION DU JURA 5 avenue de la République BP 86 39303 CHAMPAGNOLE CEDEX Tél : 03 84 53 06 39 Fax : 03 84 52 38 44 Edition 2012

Plus en détail

COLLABORATEUR PERSONNEL & ORGANISATION (P&O) (M/F)

COLLABORATEUR PERSONNEL & ORGANISATION (P&O) (M/F) COLLABORATEUR PERSONNEL & ORGANISATION (P&O) (M/F) POUR TOUS LES SERVICES PUBLICS FEDERAUX, LES ORGANISMES D INTERET PUBLIC, LES SERVICES PUBLICS DE SECURITE SOCIALE, LES ETABLISSEMENTS SCIENTIFIQUES FEDERAUX

Plus en détail

Boîte à outils pour les entreprises

Boîte à outils pour les entreprises Boîte à outils pour les entreprises A chacun de s en saisir Je suis spécialisé dans le secteur du bâtiment 1. Secteur du bâtiment stimulé par la rénovation énergétique Les règles d'urbanisme sont simplifiées

Plus en détail

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER... POURQUOI? POUR QUI? À Après huit à douze heures de sommeil, les réserves d'énergie de l'organisme sont épuisées : le petit déjeuner

Plus en détail

EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr

EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr LA CURE VITALE EN VENTE SUR LA BOUTIQUE TCB «TENDANCE COSMETIQUE BIO» http://www.tendance-cosmetique-bio.fr Méthode de détoxination (détoxication) et d amincissement avec le SIROP VITAL MADAL BAL! La Cure

Plus en détail

Résolution XII.10. Label Ville des Zones Humides 1 accréditée par la Convention de Ramsar

Résolution XII.10. Label Ville des Zones Humides 1 accréditée par la Convention de Ramsar 12 e Session de la Conférence des Parties à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) Punta del Este, Uruguay, 1 er au 9 juin 2015 Résolution XII.10 Label Ville des Zones Humides 1 accréditée

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 7 FÉVRIER 2014 DELIBERATION N CR-14/01.067 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE L'EDUCATION Stratégie régionale d'adaptation des structures d'accueil et de travail Programme régional

Plus en détail

«Manger = un plaisir!»

«Manger = un plaisir!» 9. Jeux: 1. Complète: A. Il faut en boire 1,5 litre par jour:... B. Quel est la première activité à réaliser pour éviter la constipation:... C. Certains aliments comme le poisson dégage beaucoup d o...

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

PROCESVERBAL N 48/CNCMP/2012

PROCESVERBAL N 48/CNCMP/2012 République Islamique de Mauritanie., Honneur - Fraternité - Justice Secrétariat Général du Gouvernement Commission Nationale de Contrôle des Marchés Publics ~~.)yjl ~~,!I ~.)~I J~-.~1-~~ L,,,.~, ~~ L...\aJ'

Plus en détail

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe Mise à jour : 16 janvier 2015 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS ET PRINCIPALES FONCTIONS

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL ANNUEL (PTA) 2013 DE LA DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT ET DES ETABLISSEMENTS CLASSES

PLAN DE TRAVAIL ANNUEL (PTA) 2013 DE LA DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT ET DES ETABLISSEMENTS CLASSES REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT UNE FOI ------------------------ Ministère de l Environnement et du Développement Durable ---------------- Direction de l Environnement et des Etablissements Classés

Plus en détail

le Brésil et les biocarburants

le Brésil et les biocarburants le Brésil et les biocarburants Le Brésil est le 1 er exportateur au monde de biocarburants et le 2 e producteur. Si l'éthanol brésilien a un bon bilan écologique par rapport à un carburant fossile, il

Plus en détail

prévention hygiène bucco-dentaire Mes quenottes en bonne santé

prévention hygiène bucco-dentaire Mes quenottes en bonne santé prévention hygiène bucco-dentaire Mes quenottes en bonne santé histoire de dents des dents, pour quoi faire? et la salive? Mes dents assurent des fonctions essentielles à la vie : elles permettent la mastication

Plus en détail

ATELIER D ÉCHANGE D EXPERTISE

ATELIER D ÉCHANGE D EXPERTISE ATELIER D ÉCHANGE D EXPERTISE PRÉSENTATION DE L'ASSURANCE MALADIE EN MAURITANIE ET DU RÔLE DE LA CNAM DANS SA GESTION Salem OULD MOHAMED EL MOCTAR ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE (AMO) EN MAURITANIE Contexte

Plus en détail

OMD 7 - Assurer un environnement durable

OMD 7 - Assurer un environnement durable OMD 7 - Assurer un environnement durable Garantir à la population un environnement durable et sain constitue le socle du septième Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD). Cet objectif cible

Plus en détail

RECHERCHE SUR LA SCIENCE JURIDIQUE DES RESSOURCES ENVIRONNEMENTALES DE LA CHINE CONTEMPORAINE

RECHERCHE SUR LA SCIENCE JURIDIQUE DES RESSOURCES ENVIRONNEMENTALES DE LA CHINE CONTEMPORAINE RECHERCHE SUR LA SCIENCE JURIDIQUE DES RESSOURCES ENVIRONNEMENTALES DE LA CHINE CONTEMPORAINE CAI Shouqiu, professeur à la Faculté de droit de l Université de Wuhan, président de l Académie du droit de

Plus en détail

Bouche sèche. Parfois, l eau ne suffit pas. Guide pour les patients qui suivent un traitement contre le cancer. Spécialiste de la bouche sèche

Bouche sèche. Parfois, l eau ne suffit pas. Guide pour les patients qui suivent un traitement contre le cancer. Spécialiste de la bouche sèche Bouche sèche Guide pour les patients qui suivent un traitement contre le cancer Parfois, l eau ne suffit pas Spécialiste de la bouche sèche La bouche sèche : un effet indésirable fréquent lors du traitement

Plus en détail

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau ROYAUME DU MAROC Secrétariat d État chargé de l Eau et de l Environnement Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau Mohamed HACHIMI Du 08 au 09/07/2009 à Tunis Gouvernance au niveau des Agences

Plus en détail

Commission Nationale de Contrôle des Marchés Publics A.1...,a)I PROCES VERBAL N 09/CNCMP/2015 DU 04/03

Commission Nationale de Contrôle des Marchés Publics A.1...,a)I PROCES VERBAL N 09/CNCMP/2015 DU 04/03 Répu~que Islamique de Mauritanie / Honneur - Fraternité - Justice 4ti:.;~I L:-o~~I i.:.;.a a~i J~ - ~~1 -..j;---:;.. Secrétariat Général du Gouvernement Commission Nationale de Contrôle des Marchés Publics

Plus en détail

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique Agir, une nécessité et une responsabilité Le Grenelle de l Environnement a conduit à un constat partagé par tous :

Plus en détail

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal Plus de 500 délégués venant de 44 pays africains et

Plus en détail

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer.

Plan Canicule. En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Plan Canicule Fiche 3.2 : Les travailleurs En été, les périodes de canicule sont particulièrement propices aux coups de chaleur et plusieurs facteurs peuvent y contribuer. Facteurs environnementaux Ensoleillement

Plus en détail

Conclusions de la Conférence de Rome sur la coopération euro-méditerranéenne (30-31 mai 1996)

Conclusions de la Conférence de Rome sur la coopération euro-méditerranéenne (30-31 mai 1996) Conclusions de la Conférence de Rome sur la coopération euro-méditerranéenne (30-31 mai 1996) Légende: Le 31 mai 1996, les conclusions de la conférence ministérielle euro-méditerranéenne de Rome portant

Plus en détail

Vu la loi n 75-83 du 30 décembre 1975, portant loi de finances pour la gestion 1976, notamment les articles 45 et 46 de ladite loi;

Vu la loi n 75-83 du 30 décembre 1975, portant loi de finances pour la gestion 1976, notamment les articles 45 et 46 de ladite loi; Base de données LA LEGISLATION DU SECTEUR DE LA SECURITE EN TUNISIE Décret n 77-24 du 6 janvier 1977, portant mission, attributions et organisation générale de l'ecole Nationale de Formation des Agents

Plus en détail

1. Informations de fond

1. Informations de fond Les termes de Référence pour le Recrutement d'un Expert international dans la gestion des déchets Solides dans le cadre du "Projet- pilote de renforcement des capacités et de la gestion des déchets solides

Plus en détail

Brevet pour l'exercice de la Profession d'enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière

Brevet pour l'exercice de la Profession d'enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière Centre de Formation de Moniteurs Brevet pour l'exercice de la Profession d'enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière Connected Formation 173 rue Louis Blanc 62400 BETHUNE 03.59.02.97.36

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 17 novembre 1999 relatif à la licence professionnelle. NOR: MENS9902515A Version consolidée au 25 mai 2013

ARRETE Arrêté du 17 novembre 1999 relatif à la licence professionnelle. NOR: MENS9902515A Version consolidée au 25 mai 2013 ARRETE Arrêté du 17 novembre 1999 relatif à la licence professionnelle NOR: MENS9902515A Version consolidée au 25 mai 2013 Le ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie, Vu

Plus en détail

REGION ALSACE APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET VEHICULE ELECTRIQUE EXPERIMENTATION DE SERVICES DE MOBILITE ELECTRIQUE

REGION ALSACE APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET VEHICULE ELECTRIQUE EXPERIMENTATION DE SERVICES DE MOBILITE ELECTRIQUE REGION ALSACE APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET VEHICULE ELECTRIQUE EXPERIMENTATION DE SERVICES DE MOBILITE ELECTRIQUE 1. Exposé des motifs - Problématique Dans le contexte de crise économique et de profondes

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni PJ 28/12 7 février 2012 Original : anglais F Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni Encourager l intensification de la production caféière et vivrière au moyen

Plus en détail

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations: OC SONATRACH / FCP:

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations: OC SONATRACH / FCP: Bourse de l emploi Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations: OC SONATRACH / FCP: Un Directeur Technique; Un Directeur HSE ; Un Directeur Appros & Contrats;

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE NATIONALE EN MATIERE DE L ENERGIE ET L ENVIRONNEMENT, LA GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES ET LE TOURISME ET L ENVIRONNEMENT.

NOTE SUR LA POLITIQUE NATIONALE EN MATIERE DE L ENERGIE ET L ENVIRONNEMENT, LA GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES ET LE TOURISME ET L ENVIRONNEMENT. REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, DU TOURISME ET DE L ENVIRONNEMENT CABINET DU MINISTRE NOTE SUR LA POLITIQUE NATIONALE EN MATIERE DE L ENERGIE ET L ENVIRONNEMENT, LA GESTION

Plus en détail

administratif commun des administrations publiques.

administratif commun des administrations publiques. Arrêté du ministre de l'industrie du 27 juillet 2012, portant ouverture d'un concours interne sur épreuves pour la promotion au grade de secrétaire dactylographe du corps administratif commun des administrations

Plus en détail

É C O L E D E L A I R

É C O L E D E L A I R MINISTÈRE DE LA DÉFENSE É C O L E D E L A I R 2 0 1 5 N O T I C E relative au concours sur épreuves d admission à l École de l air (EA) «filière physique technologie (PT)» en 2015 ouvert aux candidats

Plus en détail

Adjoint d animation Territorial de 1 ère classe

Adjoint d animation Territorial de 1 ère classe Filière Animation Edition Novembre 2012 Adjoint d animation Territorial de 1 ère classe Catégorie C Services concours Centres de Gestion Languedoc Roussillon www.cdg-lr.fr Sommaire Références : - Décret

Plus en détail

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD PRÉSENTATION POWER POINT Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD Cheikh FOFANA, Assistant au Secrétaire Exécutif, Secrétariat

Plus en détail

CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE CHARTE MAGHREBINE POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Véme Session du Conseil de la Présidence de l UMA Nouakchott, 11 novembre 1992 1 INTRODUCTION A notre époque, les questions

Plus en détail

Code de l'action sociale et des familles

Code de l'action sociale et des familles Code de l'action sociale et des familles Partie réglementaire, livre II, titre II, chapitre VII : mineurs accueillis hors du domicile parental codifié par le décret n 2004-1136 du 21 octobre 2004 Section

Plus en détail

Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement

Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement Adoptée par la Conférence générale de l'organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture,

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Validation du bilan de GES et approbation des orientations stratégiques du programme d'actions Rapport n 404 au CONSEIL GENERAL du 21 décembre 2012 L'ENGAGEMENT DU CONSEIL

Plus en détail

le gaz naturel... en toute sécurité

le gaz naturel... en toute sécurité le gaz naturel... en toute sécurité 1 CONTENU Une énergie présente 3 Une source d énergie sécuritaire 4 Gaz Métro : une équipe à votre service 5 Une énergie propre 6-7 Les bases de la prévention 8-9 Vous

Plus en détail

Dossier de presse... Plan canicule en Saône-et-Loire

Dossier de presse... Plan canicule en Saône-et-Loire Dossier de presse... Plan canicule en Saône-et-Loire Mercredi 1er juillet 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Mâcon, le 30 juin 2015 Fortes chaleurs dans le département de Saône-et-Loire Déclenchement du niveau

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

Workshop Gestion de projet- IHEID- MIA- Décembre 2008 Cas Colombie Cucuta

Workshop Gestion de projet- IHEID- MIA- Décembre 2008 Cas Colombie Cucuta PROJET FORMATION DE LEADERS POUR LA DEMOCRATISATION ET LE DEVELOPPEMENT LOCAL DANS LA MUNICIPALITE DE SAN JOSE DE CUCUTA COLOMBIE. 1. CADRE D'INSERTION DU PROJET Les conditions de vie de la population,

Plus en détail

EDD et Coins nature. Textes officiels. - Circulaire EDD 2015 - Annexe 5

EDD et Coins nature. Textes officiels. - Circulaire EDD 2015 - Annexe 5 EDD et Coins nature Textes officiels - Circulaire EDD 2015 - Annexe 5 => B.O. n 6 du 5 février 2015 http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?pid_bo=31763 Instruction relative au déploiement

Plus en détail

L agenda 2030 de développement durable

L agenda 2030 de développement durable L agenda 2030 de développement durable L Agenda 2030 en bref Pourquoi des objectifs mondiaux de développement durable? Le monde est confronté à des défis majeurs, comme l extrême pauvreté, le changement

Plus en détail

VACANCE DE POSTE: SECRETAIRE EXECUTIF, SECRETARIAT DE LA COMMISSION AFRICAINE DE L ENERGIE NUCLEAIRE (AFCONE)

VACANCE DE POSTE: SECRETAIRE EXECUTIF, SECRETARIAT DE LA COMMISSION AFRICAINE DE L ENERGIE NUCLEAIRE (AFCONE) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone : 011-551 7700 Fax : 011-551 7844 website : www. africa-union.org VACANCE DE POSTE: SECRETAIRE EXECUTIF, SECRETARIAT

Plus en détail

Convention collective nationale des avocats et de leur personnel du 20 février 1979. Avenant n 50 du 14 février 1997 relatif à la classification

Convention collective nationale des avocats et de leur personnel du 20 février 1979. Avenant n 50 du 14 février 1997 relatif à la classification Convention collective nationale des avocats et de leur personnel du 20 février 1979 Source : www.legifrance.gouv.fr Avenant n 50 du 14 février 1997 relatif à la classification Article 1er Les partenaires

Plus en détail

LES EXPOSITIONS DISPONIBLES CHEZ HESPUL

LES EXPOSITIONS DISPONIBLES CHEZ HESPUL LES EXPOSITIONS DISPONIBLES CHEZ HESPUL Changements climatiques, réduction de notre consommation électroménagère, consommation d énergie ou énergies renouvelables Autant de thèmes pour aborder les questions

Plus en détail

Liste des contacts des Unités de gestion de projet - 10 ème FED

Liste des contacts des Unités de gestion de projet - 10 ème FED Liste des contacts des Unités de gestion de projet - 10 ème FED Titre du projet Programme d'appui à la Mise en Œuvre du 10ème FED /PAMO Ministère maître d œuvre s Affaires Economiques et du Développement

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE TERRITORIAL

CONCOURS DE REDACTEUR PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE TERRITORIAL FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONCOURS DE REDACTEUR PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE TERRITORIAL CENTRE DE GESTION DU JURA 5 avenue de la République BP 86 39303 CHAMPAGNOLE CEDEX Tél : 03 84 53 06 39 Fax : 03

Plus en détail

Contribution climat-énergie

Contribution climat-énergie Contribution climat-énergie La comprendre, c'est l'adopter Pourquoi a-t-elle un rôle essentiel dans la protection du climat? En quoi êtes vous concerné? Est-ce une Contrainte ou une opportunité? 6 pages

Plus en détail

CHAPITRE PREMIER : Dispositions communes aux experts-comptables stagiaires et aux expertscomptables

CHAPITRE PREMIER : Dispositions communes aux experts-comptables stagiaires et aux expertscomptables Décret n 81-536 du 12 mai 1981(Premier ministre ; Universités ; Justice ; Intérieur ; Affaires étrangères ; Coopération ; Budget ; DOM et TOM. Vu Traité de Rome, not. art. 52 ; O. n 45-2138 du 19-9-1945

Plus en détail

Ville de VANDOEUVRE LES NANCY. Règlement intérieur des accueils périscolaires et de la restauration des écoles maternelles et élémentaires

Ville de VANDOEUVRE LES NANCY. Règlement intérieur des accueils périscolaires et de la restauration des écoles maternelles et élémentaires Ville de VANDOEUVRE LES NANCY Règlement intérieur des accueils périscolaires et de la restauration des écoles maternelles et élémentaires Les principes qui régissent la politique en direction du périscolaire

Plus en détail

Agriculture familiale et les défis du changement climatique en Afrique

Agriculture familiale et les défis du changement climatique en Afrique Agriculture familiale et les défis du changement climatique en Afrique 1 ière Édition Agriculture, changement climatique et responsabilité des organisations Dakar, du 25 au 27 Avril 2013 au CICES Communication

Plus en détail

Arrêté du fixant les modalités d organisation des concours du certificat d aptitude aux fonctions de conseiller principal d éducation

Arrêté du fixant les modalités d organisation des concours du certificat d aptitude aux fonctions de conseiller principal d éducation RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l éducation nationale Arrêté du fixant les modalités d organisation des concours du certificat d aptitude aux fonctions de conseiller principal d éducation NOR : MENH1310117A

Plus en détail

Que dit la nouvelle directive communautaire sur le «coût de cycle de vie»?

Que dit la nouvelle directive communautaire sur le «coût de cycle de vie»? 1 DIRECTIVES MARCHÉS : MAÎTRISER LES NOUVELLES RÈGLES en matière de coût de cycle de vie Une nouvelle directive Marchés Publics vient d être adoptée : quels changements en perspectives? 10 ans après l

Plus en détail

SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D'INTERET c4 (Services de Consultation Individuelle)

SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D'INTERET c4 (Services de Consultation Individuelle) SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D'INTERET c4 (Services de Consultation Individuelle) Pour l'appui à la Gestion des Projet régional de renforcement des capacités de surveillance des maladies et de riposte

Plus en détail

ORGANISATION MARITIME INTERNATIONALE OMI

ORGANISATION MARITIME INTERNATIONALE OMI ORGANISATION MARITIME INTERNATIONALE OMI Agence spécialisée des Nations Unies, l O.M.I est l autorité standard pour la sécurité, la sureté et les performances environnementales des transports maritimes

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2012 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

PREPARATION DU PROJET SUPPLEMENTAIRE D APPUI AU PROGRAMME REGIONAL DE DEVELOPPEMENT INTEGRE DU LAC TANGANYIKA (PRODAP II)

PREPARATION DU PROJET SUPPLEMENTAIRE D APPUI AU PROGRAMME REGIONAL DE DEVELOPPEMENT INTEGRE DU LAC TANGANYIKA (PRODAP II) PREPARATION DU PROJET SUPPLEMENTAIRE D APPUI AU PROGRAMME REGIONAL DE DEVELOPPEMENT INTEGRE DU LAC TANGANYIKA (PRODAP II) TERMES DE REFERENCE A. DÉTAILS DE LA CONSULTANCE Travail: Consultance à court terme

Plus en détail

ACCORDS DU BOURGET. Signés par les Parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques le 6 mai 2015 au Lycée du Bourget

ACCORDS DU BOURGET. Signés par les Parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques le 6 mai 2015 au Lycée du Bourget ACCORDS DU BOURGET Signés par les Parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques le 6 mai 2015 au Lycée du Bourget Préambule La Conférence des Parties, Rappelant l objectif

Plus en détail

Secrétaire administratif de l intérieur et de l outre-mer

Secrétaire administratif de l intérieur et de l outre-mer Secrétaire administratif de l intérieur et de l outre-mer (externe) Missions Les secrétaires administratifs sont classés dans un corps de la catégorie B des fonctionnaires de l Etat. Les secrétaires administratifs

Plus en détail

Ministère de l Equipement & de l Environnement. Centre International des Technologies de l Environnement de Tunis. Présentation du CITET

Ministère de l Equipement & de l Environnement. Centre International des Technologies de l Environnement de Tunis. Présentation du CITET Ministère de l Equipement & de l Environnement Centre International des Technologies de l Environnement de Tunis Création du CITET : Présentation du CITET Le CITET est une institution publique placée sous

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Nations Unies S/RES/1706 (2006) Conseil de sécurité Distr. générale 31 août 2006 Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Le Conseil de sécurité, Rappelant

Plus en détail

LE GRAND PROJET DE TRAITEMENT ET DE REUTILISATION DES EAUX USEES DE MARRAKECH

LE GRAND PROJET DE TRAITEMENT ET DE REUTILISATION DES EAUX USEES DE MARRAKECH Régie Autinome de Distribution d Eau et d Electricité de Marrakech LE GRAND PROJET DE TRAITEMENT ET DE REUTILISATION DES EAUX USEES DE MARRAKECH PRESENTATION DE LA RADEEMA Historique Le 26 Décembre 1970

Plus en détail

Présentation des 6 projets financés sur le FED via le PESCC

Présentation des 6 projets financés sur le FED via le PESCC Présentation des 6 projets financés sur le FED via le PESCC 6projets financés couvrant 7 régions pour un montant total 106 594 738 MRO dont 95 588 077MRO sur contribution FED. Un projet mis en œuvre par

Plus en détail

Chapitre 2 : Structure organisationnelle et parties prenantes

Chapitre 2 : Structure organisationnelle et parties prenantes Chapitre 2 : Structure organisationnelle et parties prenantes L organisation des Jeux olympiques est une opération complexe et à multiples facettes, qui exige au moins sept années de planification, un

Plus en détail

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE REF 03-04-2014 REPORT

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE REF 03-04-2014 REPORT INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE REF 03-04-2014 REPORT Date 22/05/2014 Pays: Maroc Description de la mission: Consultant(e) National(e): Évaluation nationale du cadre juridique et institutionnel

Plus en détail

Quizz HABITAT. 1) Dans la consommation d énergie française, quelle est la part de l'habitat?

Quizz HABITAT. 1) Dans la consommation d énergie française, quelle est la part de l'habitat? Quizz Ce quizz peut-être mené à la manière du jeu «Qui veut prendre sa place». C'est-à-dire que les participants sont répartis en 4 groupes, chacun des groupes répondant aux questions d une des thématiques

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS. Novembre 2012. La mobilité électrique : Une mobilité verte?

DOSSIER DU MOIS. Novembre 2012. La mobilité électrique : Une mobilité verte? DOSSIER DU MOIS Novembre 2012 La mobilité électrique : Une mobilité verte? Les transports et la pollution Pollution : «Dégradation de l environnement par des substances (naturelles, chimiques ou radioactives),

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Pour un centre de loisirs accueillant plus de 50 enfants, le directeur doit obligatoirement avoir un BAFD.

REGLEMENT INTERIEUR. Pour un centre de loisirs accueillant plus de 50 enfants, le directeur doit obligatoirement avoir un BAFD. Accueil de Loisirs «Le Paradis Plein Air» Familles Rurales Association de Rétaud 4 chemin des Écoliers 17460 RÉTAUD 05 46 92 64 32 centredeloisirsretaud@orange.fr www.leparadispleinair.jimdo.com REGLEMENT

Plus en détail

Annexe V ANNEXE CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE AU NIVEAU RÉGIONAL POUR L'EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE. Article premier OBJET.

Annexe V ANNEXE CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE AU NIVEAU RÉGIONAL POUR L'EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE. Article premier OBJET. Annexe V ANNEXE CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE AU NIVEAU RÉGIONAL POUR L'EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE Article premier OBJET La présente annexe a pour objet de donner des lignes directrices et d'indiquer les

Plus en détail

Ordonnance sur l organisation de la maturité professionnelle

Ordonnance sur l organisation de la maturité professionnelle Ordonnance sur l organisation de la maturité professionnelle du Le Conseil d Etat du canton du Valais vu les articles 17, 25, 39, 41 et 71 de la loi fédérale sur la formation professionnelle du 13 décembre

Plus en détail

Efficacité énergétique: atteindre l'objectif des 20 %

Efficacité énergétique: atteindre l'objectif des 20 % MEMO/08/699 Bruxelles, le 13 novembre 2008 Efficacité énergétique: atteindre l'objectif des 20 % Quel est l'enjeu? L'augmentation de la demande d'énergie, les fluctuations des prix pétroliers, l'incertitude

Plus en détail

CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES

CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES Les épreuves écrites et orales des concours externe et interne pour l accès à l emploi de secrétaire des affaires étrangères

Plus en détail

ENERGIE - EAU EN AFRIQUE

ENERGIE - EAU EN AFRIQUE FORUM RHONE-ALPES / AFRIQUE 6 ème Edition «La maîtrise de l Eau et de l Energie constitue le préalable de tout développement économique et social durable» ENERGIE - EAU EN AFRIQUE Financements -Technologies-

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

E 4251 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT.

E 4251 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT. E 4251 ASSEMBLÉE NATIONALE TREIZIÈME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 3 février 2009 Annexe au procès-verbal de la séance du 3 février 2009

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale Filière Catégorie Administrative B Concours Rédacteur Principal 2 ème classe Mise à jour : juillet 2014 SOMMAIRE L'EMPLOI La fonction... 2 La rémunération... 2 LES CONDITIONS

Plus en détail

de bonnes dents pour bébé

de bonnes dents pour bébé l atelier santé ville présente avec le soutien de de bonnes dents pour bébé Conseils bucco-dentaires aux parents de jeunes enfants www.la-crea.fr l apparition des premières dents Les dents permettent la

Plus en détail

11 èmes Journées d études «Ingénierie des Dispositifs de Formation à l International»

11 èmes Journées d études «Ingénierie des Dispositifs de Formation à l International» 11 èmes Journées d études «Ingénierie des Dispositifs de Formation à l International» Communication présentée par : Monsieur Babana OULD YAHYA, directeur de l école nationale d enseignement maritime et

Plus en détail

Programme Kandadji de régénération des écosystèmes et de mise en valeur de la vallée du Niger (P_KRESMIN)

Programme Kandadji de régénération des écosystèmes et de mise en valeur de la vallée du Niger (P_KRESMIN) Programme Kandadji de régénération des écosystèmes et de mise en valeur de la vallée du Niger (P_KRESMIN) Thème : Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES) Djibo BOUBACAR (Ph. D), responsable

Plus en détail

Diplôme d Etat d Infirmier

Diplôme d Etat d Infirmier INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS ADRESSE POSTALE 11, Rue de la Fraternité 74100 AMBILLY Tél. 04. 50. 82. 32. 40 Fax 04. 50. 04. 95. 12 ifsi@ch-alpes-leman.fr Diplôme d Etat d Infirmier DOSSIER

Plus en détail

Pourquoi ce document

Pourquoi ce document Sommaire des cartes Page 6 : Journée de trafic des aérodromes de Charles De Gaulle, Orly et Le Bourget en configuration face à l Ouest Page 7 : Journée de trafic des aérodromes de Charles De Gaulle, Orly

Plus en détail