Déchets d emballages : ma PME est-elle responsable?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Déchets d emballages : ma PME est-elle responsable?"

Transcription

1 Déchets d emballages : ma PME est-elle responsable? Ateliers de l environnement Nivelles, 20 mars 2013 Yann Ducatteeuw UCM Environnement

2 Emballages: mon entreprise est-elle responsable? 9h00 Obligations générales en matière de déchets 9h20 Obligations légales en matière de déchets d emballages 9h40 Quel est le rôle de Fostplus et VAL-I-PAC? 10h05 Gestion des déchets d emballages en entreprise 10h30 Pause 10h45 Outils de diagnostic et écoconception d emballages 11h15 Exemples/initiatives en matière d emballages 11h30 Questions/réponses

3 Service Environnement de l UCM Mission d information, sensibilisation et formation en matière d environnement auprès des PME, TPE et indépendants Information et sensibilisation Assistance et formation auprès des PME et TPE Actions spécifiques

4 Service Environnement de l UCM Site Internet : Conférences, ateliers, séances d information Articles et dossiers techniques Publications Diagnostics environnementaux Bonnes pratiques environnementales

5

6 Etat des lieux environnemental Challenges actuels Réchauffement climatique Problématiques énergétiques Chute dramatique de la biodiversité Surexploitation des ressources naturelles

7

8 Conséquences du réchauffement climatique Hausse de la température mondiale moyenne de 4 C dès 2060 cascade de changements cataclysmiques, selon la Banque Mondiale o fonte de la banquise et des glaciers élévation du niveau des mers de 50 cm à 1 m (migrations climatiques, inondations côtières) o augmentation des épisodes climatiques extrêmes (cyclones, tempêtes, sécheresses, vagues de chaleur) o acidification des océans o perturbation/destruction de certains écosystèmes et extension des déserts risque sur la production vivrière o extinctions et migrations d espèces animales o recrudescence de maladies infectieuses, extension vers le Nord

9

10 Erosion de la biodiversité Global Living Planet Index, indicateur de l état de la biodiversité 15 à 37% de la biodiversité disparaitrait d'ici à /4 des mammifères, 1/8 des oiseaux, 1/3 des amphibiens et 70% des plantes sont en danger Causes de l'érosion de la biodiversité multiples : o réchauffement climatique o déforestation o Surexploitation agricole et des ressources halieutiques o pollution des écosystèmes (air, eau, sol) Conséquences de l érosion de la biodiversité : perturbations du fonctionnement des écosystèmes : chaîne alimentaire, interdépendances, parasitisme, prédation, compétition, coopération, etc. altération de la qualité des services rendus aux populations humaines

11

12

13

14 Peak oil et peak all Baisse de la concentration moyenne des minerais Lien entre peak oil et peak all = consommation accrue d énergie pour des métaux moins concentrés Les énergies renouvelables (éolien, solaire, etc.) sont très dépendants des métaux rares (dysprosium, néodyme, etc.) Le pari du «tout technologique» n est pas la solution Economie et prévention de l utilisation de ressources Importance du recyclage et du réemploi des métaux

15 Surexploitation des ressources Notre modèle économique est accro aux métaux Câbles électriques et circuits électroniques, transports individuels ou collectifs, électroménager ou bâtiment : les métaux sont partout 500 Tours Eiffel = consommation quotidienne de métaux à travers le monde 2 milliards de tonnes de métaux consommées annuellement (dont 1,7 milliard de Fer) Consommation de métaux de notre génération > Consommation de métaux de toute l histoire de l humanité Les métaux ne sont pas une ressource renouvelable Millions d années nécessaires pour renouveler les stocks Les réserves ne sont pas infinies

16

17 Tendances à la hausse des prix Prix de : l électricité les hydrocarbures l eau de distribution le traitement des eaux usées les déchets les matières 1ères les taxes environnementales les amendes administratives

18 «L'activité humaine exerce une telle pression sur les fonctions naturelles de la Terre que la capacité des écosystèmes à soutenir les générations futures n est plus acquise. Plusieurs de ces services eco-systémiques sont au-delà de ces limites.» Evaluation des écosystèmes pour le millénaire «La course a commencé entre le désespérant probable et l improbable porteur d espoir.» Edgar Morin

19 Obligations environnementales Organiser le tri et le recyclage des déchets constitue une obligation légale s imposant tant aux particuliers qu aux entreprises (compétence régionale). (abandon, incinération, percolation, mélange dangereux non-dangereux) Définition d un déchet : toute matière ou tout objet dont le détenteur se défait ou dont il a l intention ou l obligation de se défaire Hiérarchie des modes de gestion des déchets : 1. Prévention (tri, diminution à la source, éco-conception, etc.) 2. Valorisation matière (recyclage, réemploi, réutilisation, régénération) 3. Valorisation énergétique 4. Mise en CET (interdiction pour les matières valorisables)

20 Obligations environnementales

21 Obligations environnementales Catalogue des déchets = classification des déchets : o déchets inertes, o déchets industriels banals (DIB) assimilables aux déchets ménagers, dont les déchets d emballage o déchets organiques biodégradables, o déchets dangereux Obligations légales plus ou moins contraignantes selon le type de déchets et les quantités stockées

22 Obligations environnementales Déchets inertes : tout déchet qui, de par sa composition physicochimique, ne peut altérer les fonctions du sol, de l air ou des eaux, ni porter atteinte à l environnement ou à la santé de l homme. déchets de construction et de démolition, des terres de remblais et de découverture. gravats, briquaillons, cailloux, briques, pierres carrelages, dalles, tuiles, terre, sable, béton, ciment, plâtre: chutes, plaques (de type Gyproc) et plafonnages

23 Obligations environnementales Déchet inertes et permis d environnement Numéro de rubrique Activité - installation Classe du permis d environnement Installation de stockage temporaire de déchets inertes lorsque la capacité de stockage est supérieure à 30 T et inférieure ou égale à 100 T Installation de stockage temporaire de déchets inertes lorsque la capacité de stockage est supérieure à 100 T 2 Conditions générales, sectorielles et intégrales d exploitation NE PAS MELANGER AVEC LES DECHETS DANGEREUX

24 Obligations environnementales Déchets organiques biodégradables déchets verts, déchets de cuisine, déchets issus de l industrie agroalimentaire

25 Obligations environnementales Déchet dangereux : tout déchet qui présente une ou plusieurs des propriétés dangereuses pour l homme ou environnement. solvants, acides, bases, huiles usagées, peintures, colles, vernis, white spirit, piles et batteries, cartouches, toners, filtres à huiles, tubes néons, liquides de frein, bidons vides et chiffons souillés de produits dangereux, aérosols

26 Obligations environnementales Déchet dangereux et permis d environnement Numéro de rubrique Activité - installation Classe du permis d environnement Installation de stockage temporaire de déchets dangereux, lorsque la capacité de stockage est supérieure à 250 kg et inférieure ou égale à 1 T Installation de stockage temporaire de déchets dangereux, lorsque la capacité de stockage est supérieure à 1 T Installation de stockage temporaire des huiles usagées, lorsque la capacité de stockage est supérieure à 500 litres et inférieure ou égale à litres Installation de stockage temporaire des huiles usagées, lorsque la capacité de stockage est supérieure à litres 3 2 Conditions générales, sectorielles et intégrales d exploitation

27 Obligations environnementales Registre des déchets dangereux Obligation de tenir un registre des déchets dangereux, à disposition de l OWD durant 5 ans, comprenant les informations suivantes : la quantité, la nature et les caractéristiques des déchets produits ; le processus générateur et le lieu de dépôt des déchets ; la date à laquelle les déchets sont cédés; l'identité du transporteur agréé ; les méthodes et le site d'élimination ou de valorisation des déchets ou l'identité du collecteur agréé à qui ces déchets ont été cédés. Obligation pour les producteurs de déchets dangereux de transmettre annuellement (avant le 31 mars de chaque année) à l'owd une déclaration de détention de déchets.

28 Obligations environnementales Stockage des déchets dangereux Le stockage des déchets dangereux doit respecter certains conditions : compartimenter/séparer les déchets incompatibles aire de stockage couverte accès à des personnes extérieures au site rendu impossible stockage (bac de rétention, encuvement ou fosse) = étanche

29 Obligations environnementales Déchet industriel banal (DIB) : déchet d entreprise qui n est ni dangereux, ni inerte Papier/carton, PMC, verre, déchets de peintures, colles et résines ne contenant pas de substances dangereuses, déchets de la transformation du sucre, de la transformation du bois, de la production de papier, de carton, de pâte à papier, de panneaux et de meubles

30 Obligations environnementales DIB et permis d environnement Numéro de rubrique Activité - installation Classe du permis d environnement Installation de regroupement ou de tri de déchets non dangereux lorsque la capacité de stockage est inférieure ou égale à 30 T Installation de regroupement ou de tri de déchets non dangereux lorsque la capacité de stockage est supérieure à 30 T 2 Conditions générales, sectorielles et intégrales d exploitation NE PAS MELANGER AVEC LES DECHETS DANGEREUX

31 Obligations environnementales Collecte et transport des déchets Demande d enregistrement en qualité de collecteur et de transporteur de déchets autres que dangereux auprès de l OWD Demande d agrément en qualité de collecteur et de transporteur de déchets dangereux auprès de l OWD

32 Obligations environnementales Obligations de reprise Sont soumis à l'obligation de reprise les déchets suivants : les déchets de piles et accumulateurs Bebat Les déchets d emballage Fost Plus et Val-i-Pac les pneus usés Recytyre les déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) Recupel les véhicules hors d'usage Febelauto les huiles usagées Valorlub les huiles et graisses de friture usagées Valorfrit les médicaments périmés ou non utilisés APB - OPHACO

33 Obligations environnementales Obligations de reprise Voir les exposés de Fostplus et Val-i-Pac

34 Obligations environnementales Les mouvements transfrontaliers de déchets sont strictement encadrés. Les déchets ne bénéficient pas de la libre circulation qui s applique aux produits. Ils doivent être accompagnés de documents spécifiques octroyé par la DSD (ex-owd). Le transport de matière dangereuse fait l objet d une législation spécifique ADR Principe de sortie du statut de déchet «end of waste» : matières recyclables qui, bien qu issues de déchets, ne sont pas «destinées à l abandon»

35 Mettre en place une politique efficace de gestion des déchets Objectifs Identifier les flux de déchets (= état des lieux) : volumes, quantités, fréquence, filière, etc. Se conformer à la législation en matière de déchets : permis d environnement, gestion des déchets dangereux, stockage, compatibilité des déchets, etc. Mettre en place une politique de prévention des déchets Opter pour les meilleures filières de gestion des flux de déchets dans une optique de durabilité Impliquer et sensibiliser le personnel

36 Mettre en place une politique efficace de gestion des déchets Identifier les flux de déchets Etablir un plan d actions Mettre en place un tri des déchets efficace pictogrammes, affiches, incitants économiques, plan des bâtiments et localisation des déchets Rechercher les filières de recyclage et de valorisation Exemples Blue economy, Ressources, Design Point, PVC, Bourse belge des déchets, reprise par les fournisseurs, etc. Etablir des devis auprès de différents opérateurs (collecteurs, valorisateurs) Mener des ACV, études d éco-conception (complètes ou simplifiées) S inspirer d entreprises du même secteur et/ou d une même zone géographique Mutualiser sa gestion des déchets avec les entreprises voisines Mettre en place des indicateurs de suivi de gestion de déchets Tableaux Excel

37 Mettre en place une politique efficace de gestion des déchets Etablir un plan d actions Mettre en place des indicateurs de suivi de gestion de déchets Tableaux Excel Type de déchet Lieu de production Mode de stockage Capacité de stockage Type de traitement final Opérateur de traitement final 1 Chutes de PVC Atelier de découpe Conteneur litres Recyclage Deconinck 2 Plastique Atelier de déchargement Conteneur litres Recyclage Sita 3 Etc.

38 Mettre en place une politique efficace de gestion des déchets Déchets Période Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août SeptembreOctobre NovembreDécembreTotal Chutes de PVC Evolution 30,2% 10,3% 22,2% -13,6% -4,5% 0,0% 7,1% -7,1% 0,0% 0,0% 12,2% -20,0% 1,9% Plastique Evolution 14,3% 15,4% 25,0% -15,7% -8,6% 8,9% 8,3% -6,5% -1,0% 0,0% 16,7% -18,6% 2,8%

39 Exemples de valorisation de déchets Entreprise active dans l impression digitale valorise 40% de ses déchets (chutes de PVC, papier/cartons, métaux) Entreprise active dans l impression papier valorise 100% ses déchets de papier et carton selon leur qualité (recyclage) Entreprise de fabrication métallique a diminué de 75% le volume de ses déchets dangereux, iva un service externe de gestion de ses chiffons souillés Entreprise de construction/rénovation a trouvé un recycleur pour ses «déchets» de portes et châssis facture de déchets diminuée de 50 % La menuiserie Dubois chauffe ses locaux et ateliers avec les déchets de bois non traités et revend les déchets de bois valorisables. L entreprise DF a supprimé ses déchets dangereux en utilisant des matières premières dénuées de solvant (éco-solvant, peinture à l eau, ) obligations et coûts liés aux déchets dangereux, baisse du coût des assurances, moins de risques.

40 Conclusions Les avantages de la gestion optimale des déchets Réduction des coûts (meilleure gestion des ressources et matières premières) Image de marque (consom acteurs) Compétitivité renforcée (R&D, produits éco-conçus) Conformité réglementaire Meilleure maîtrise des risques Meilleures relations avec les riverains et autres partenaires Adhésion du personnel, amélioration des conditions de travail et accessoirement (!) respect de l environnement

41 Cadre légal Informations utiles 27 juin Décret relatif aux déchets (M.B ) mars Décret fiscal favorisant la prévention et la valorisation des déchets en Région wallonne (M.B ) - 4 novembre Accord de coopération concernant la prévention et la gestion des déchets d'emballages (M.B ) - Liste du montant des taxes déchets et des exonérations - Formulaire de déclaration annuelle de production de déchets dangereux

42 Informations utiles 10 juillet Arrêté du Gouvernement wallon établissant un catalogue des déchets (M.B err ) mars Décret relatif au permis d'environnement (M.B err ) - Entreprises et installations de collecte, de recyclage et d'élimination de déchets en Wallonie Liste des projets soumis à étude d'incidences et des installations et activités classées -

43 Informations utiles 23 novembre Arrêté du Gouvernement wallon déterminant les conditions sectorielles relatives aux installations de stockage temporaire de déchets dangereux (M.B ) 23 septembre Arrêté du Gouvernement wallon instaurant une obligation de reprise de certains déchets (M.B ) Outils en ligne

44 Merci pour votre attention! Yann DUCATTEEUW Conseiller en environnement UCM - Union des Classes Moyennes Hainaut et Brabant wallon GSM : Tél : 069/ Fax : 069/

Les déchets d entreprises: cadre législatif et gestion durable Nivelles Industrie - 15 avril 2008

Les déchets d entreprises: cadre législatif et gestion durable Nivelles Industrie - 15 avril 2008 Les déchets d entreprises: cadre législatif et gestion durable Nivelles Industrie - 15 avril 2008 Olivier CAPPELLIN Cellule des Conseillers en Environnement Chemin du Stockoy 3 B-1300 WAVRE Tél: 010/47.19.43

Plus en détail

Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets pour les PME wallonnes

Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets pour les PME wallonnes Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets pour les PME wallonnes Yann Ducatteeuw, conseiller environnement UCM 9h00: Accueil petit-déjeuner Au programme 9h20: Les obligations générales en

Plus en détail

GESTION DES DECHETS DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES

GESTION DES DECHETS DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES GESTION DES DECHETS DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Pascale LHOEST, Conseillère en prévention, Fédération Wallonie Bruxelles pascale.lhoest@cfwb.be 0486/09 04 25 Ixelles, le 26 novembre 2015 1 DECHETS

Plus en détail

GESTION DES DECHETS DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES

GESTION DES DECHETS DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES GESTION DES DECHETS DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Pascale LHOEST, Conseillère en prévention, Ministère de la Communauté française Namur, le 11 mars 2010 1 DEFINITION DECHET = toute matière ou tout

Plus en détail

Les 10 points d attention du gestionnaire déchets

Les 10 points d attention du gestionnaire déchets Les 10 points d attention du gestionnaire déchets Olivier CAPPELLIN 27 janvier 2016 Unipso - janvier 2016 1 La Cellule Environnement de l UWE Un partenariat Wallonie UWE : Créée en 1994 à l initiative

Plus en détail

Auto-diagnostiquer et améliorer la gestion des déchets dans son entreprise

Auto-diagnostiquer et améliorer la gestion des déchets dans son entreprise Auto-diagnostiquer et améliorer la gestion des déchets dans son entreprise Mons, le 15 septembre 2015 Marjorie BOUGELET Conseillère environnement CCE marjorie.bougelet@uwe.be 010/47.19.43 15 septembre

Plus en détail

Guide pour la gestion des déchets de chantiers

Guide pour la gestion des déchets de chantiers Guide pour la gestion des déchets de chantiers Objectifs d une bonne gestion des déchets de chantiers Préserver l environnement. Le recyclage des déchets permet une économie importante des ressources naturelles

Plus en détail

DÉCHETS SITUÉS SUR LE SITE DE L ENTREPRISE

DÉCHETS SITUÉS SUR LE SITE DE L ENTREPRISE 2 DÉCHETS SITUÉS SUR LE SITE DE L ENTREPRISE Toute activité, quel que soit le secteur professionnel auquel elle appartient, engendre la production de déchets. Ceux-ci représentent non seulement une nuisance

Plus en détail

ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS

ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS ORGANISATION D UNE COLLECTE DE DÉCHETS DE LABORATOIRE «ÉTAPE PAR ÉTAPE» FORMATION DU JEUDI 26 NOVEMBRE 2015 BRUXELLES ENVIRONNEMENT SOMMAIRE 1. Retour d expériences 2. Bonnes pratiques pour une gestion

Plus en détail

Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets et autres obligations environnementales dans le secteur HoReCa

Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets et autres obligations environnementales dans le secteur HoReCa Les nouvelles obligations en matière de tri des déchets et autres obligations environnementales dans le secteur HoReCa Libramont, 20 octobre 2015 Au programme Introduction, Thierry Neyens, Président, Fédération

Plus en détail

Valorisation matière (réutilisation, récupération, recyclage, compostage, biométhanisation)

Valorisation matière (réutilisation, récupération, recyclage, compostage, biométhanisation) GUIDE JURIDIQUE : LES PRINCIPALES RÉGLEMENTATIONS RELATIVES AUX DÉCHETS Dernière révision du document : février 2013 Ce guide propose une approche simplifiée des textes de lois relatifs aux déchets en

Plus en détail

FORMATION BÂTIMENTS DURABLES: DÉCHETS DE CONSTRUCTION Journée 1.3 La politique des déchets de construction en RBC

FORMATION BÂTIMENTS DURABLES: DÉCHETS DE CONSTRUCTION Journée 1.3 La politique des déchets de construction en RBC FORMATION BÂTIMENTS DURABLES: DÉCHETS DE CONSTRUCTION Journée 1.3 La politique des déchets de construction en RBC Céline Schaar, Bruxelles Environnement csc@ibgebim.be 02/775 76 38 3 TABLE DES MATIERES

Plus en détail

Formation Bâtiments Durables: DÉCHETS DE CONSTRUCTION

Formation Bâtiments Durables: DÉCHETS DE CONSTRUCTION Formation Bâtiments Durables: DÉCHETS DE CONSTRUCTION Bruxelles Environnement PRINTEMPS 2013 Législation en matière de déchets de construction en RBC Pierre Willem team@ecorce.be www.ecorce.be OBJECTIFS

Plus en détail

La gestion des d chets de lõexploitation foresti re

La gestion des d chets de lõexploitation foresti re La gestion des d chets de lõexploitation foresti re Avril 2011 I Fiche technique n 3 L exploitation forestière comme toute activité génère des déchets. Selon leur type et leur quantité, ils présentent

Plus en détail

OBJECTIF 10 : GARANTIR DES CHANTIERS RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT ET DU VOISINAGE

OBJECTIF 10 : GARANTIR DES CHANTIERS RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT ET DU VOISINAGE Rappel : Les signataires de la charte de l aménagement et de la construction urbaine durables s engagent à Assurer la valorisation de 80% des déchets de chantier pour les constructions neuves ; Réaliser

Plus en détail

La gestion des déchets de construction

La gestion des déchets de construction CCW_DD01 La gestion des déchets de construction Démarches administratives Le présent document résume les principales exigences et règles à respecter en matière de gestion des déchets, en conformité avec

Plus en détail

Guide des déchets d entreprise

Guide des déchets d entreprise Guide des déchets d entreprise 1 Sommaire page 3 > Qui collecte mes déchets? page 4 > Lexique des déchets page 5 > Qu est ce que la redevance spéciale page 6 > Faire appel à un prestataire privé pour collecter

Plus en détail

Mieux gérer les déchets de chantiers de bâtiment Le tri des déchets : un acte majeur pour la maîtrise des coûts d élimination

Mieux gérer les déchets de chantiers de bâtiment Le tri des déchets : un acte majeur pour la maîtrise des coûts d élimination Mieux gérer les déchets de chantiers de bâtiment Le tri des déchets : un acte majeur pour la maîtrise des coûts d élimination 31 millions de tonnes de déchets par an * Répartition des déchets du Bâtiment

Plus en détail

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech 1 Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech La politique environnementale 2 Chaque année, la Direction s engage sur une politique environnementale en choisissant quelques objectifs prioritaires.

Plus en détail

24 janvier 2014. Nicolas Scherrier, Bruxelles Environnement nscherrier@environnement.irisnet.be 02/775 78 66

24 janvier 2014. Nicolas Scherrier, Bruxelles Environnement nscherrier@environnement.irisnet.be 02/775 78 66 1 Séminaire Bâtiment Durable Les déchets de chantier dans le contexte bruxellois Quelle est la situation réglementaire à Bruxelles et quels sont les initiatives et projets en cours en la matière? 24 janvier

Plus en détail

DECHETS DE MAGASINS (Emballages, palettes )

DECHETS DE MAGASINS (Emballages, palettes ) DECHETS DE MAGASINS (Emballages, palettes ) "#$%&%'()*++*,-.%)/0.%-1%2*+-11-. &%'()*++*,-.%)/0.%-1%2*+-11-.% Code : 15 01 03 Nomenclature : Emballages en bois Origine : Déchets de magasins Les déchets

Plus en détail

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers GESTION DES DECHETS Des déchets d activités aux déchets ménagers Un déchet Qu est-ce que c est? Tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation; toute substance, matériau,

Plus en détail

Oh les Déchets : passons au vert! tri sélectif. Les déchets. ménagers

Oh les Déchets : passons au vert! tri sélectif. Les déchets. ménagers Oh les Déchets : passons au vert! tri sélectif Les déchets ménagers QUADRI QUADRI Qui sommes nous? Pourquoi recycler? Le pôle Environnement du Groupe des Eaux de Marseille s engage depuis 30 ans dans les

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Nettoyage Cette fiche concerne les activités de nettoyage industriel, de nettoyage de bureau et le lavage des vitres. L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de nettoyage

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Maçonnerie L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de maçonnerie-plâtrerie-carreleur peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui ne présentent

Plus en détail

CONTRAT D ELIMINATION DES DECHETS DANGEREUX

CONTRAT D ELIMINATION DES DECHETS DANGEREUX CONTRAT D ELIMINATION DES DECHETS DANGEREUX ENTRE Entre les soussignés : D une part : l Intercommunale AIVE, dont le siège social est situé Drève de l Arc-en-Ciel,98 à 6700 Arlon, représentée par Messieurs

Plus en détail

Révision de la nomenclature. des installations classées. du secteur du traitement des déchets. Eric GAUCHER

Révision de la nomenclature. des installations classées. du secteur du traitement des déchets. Eric GAUCHER Révision de la nomenclature des installations classées du secteur du traitement des déchets Eric GAUCHER Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des nuisances et de la

Plus en détail

Emballages industriels

Emballages industriels Emballages industriels La législation : comment être en ordre? Des primes : pour qui et comment? Karel Gemmeke UN PAQUET DE SOUCIS EN MOINS Sommaire 1. Le cadre légal 2. La solution VAL-I-PAC 3. Les incitants

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Electricité L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus de l activité d électricien peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui représentent des volumes importants.

Plus en détail

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de Fiche Ressource n 1 chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de chantier : La gestion des déchets de chantier des travaux publics est un enjeu primordial pour les générations

Plus en détail

Editorial. S informer, c est déjà agir, et agir quotidiennement de façon responsable, c est envisager sereinement l avenir. Jean-Paul POURQUIER

Editorial. S informer, c est déjà agir, et agir quotidiennement de façon responsable, c est envisager sereinement l avenir. Jean-Paul POURQUIER Editorial La préservation de l environnement ne constitue pas un objectif lointain et abstrait. C est la somme de menues actions quotidiennes qui permettra de relever cet enjeu majeur pour la sauvegarde

Plus en détail

Sommaire. INFOSESSION 2013 (année de référence 2012) 1. Le cadre légal. 2. La solution VAL-I-PAC. 3. Les incitants financiers. 4. Les concepts utiles

Sommaire. INFOSESSION 2013 (année de référence 2012) 1. Le cadre légal. 2. La solution VAL-I-PAC. 3. Les incitants financiers. 4. Les concepts utiles INFOSESSION 2013 (année de référence 2012) Sommaire 1. Le cadre légal 2. La solution VAL-I-PAC 3. Les incitants financiers 4. Les concepts utiles 5. Déterminer les quantités d emballages à déclarer 6.

Plus en détail

Avenant au dossier de candidature du Parc des Expositions de Bruxelles de juin 2010

Avenant au dossier de candidature du Parc des Expositions de Bruxelles de juin 2010 Brussels Waste Network Appel à projet 2010 Avenant au dossier de candidature du Parc des Expositions de Bruxelles de juin 2010 1 Objet du projet Le Parc d expositions de Bruxelles (PEB) met à disposition

Plus en détail

et d économies d énergies

et d économies d énergies Réduire l empreinte déchet et réaliser des économies et d économies d énergies La mise en place d un management environnemental La gestion des déchets est l une des composantes majeures des enjeux environnementaux.

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

Guide des professionnels pour la réduction et le tri des déchets

Guide des professionnels pour la réduction et le tri des déchets Guide des professionnels pour la réduction et le tri des déchets Commerçants, artisans de Tarentaise, Comment bien gérer vos déchets? Syndicat de traitement des déchets SOMMAIRE Qui gère la collecte et

Plus en détail

CHARTE DE GESTION DES DECHETS

CHARTE DE GESTION DES DECHETS Maître d Ouvrage 20, Rue Balzac 26000 VALENCE Opération Construction de 39 logements pour jeunes travailleurs Immeuble «Le cèdre bleu» Lieu-dit «Les Combes» - Rue Louis Saillant 38150 SALAISE-SUR-SANNE

Plus en détail

Bureau d études Fluides Marc MISIURNY

Bureau d études Fluides Marc MISIURNY CLIMTHERM Bureau d études Fluides Marc MISIURNY MAIRIE DE SALOUEL 10, RUE FERDINAND BUISSON 80480 SALOUEL CONSTRUCTION D'UN CENTRE D'ACCUEIL ET DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT CHARTE "CHANTIER PROPRE" JANVIER

Plus en détail

CONSULTATION DES ENTREPRISES CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES

CONSULTATION DES ENTREPRISES CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES CENTRE HOSPITALIER DE SAINT JUNIEN EHPAD CHANTEMERLE CONSULTATION DES ENTREPRISES CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES EHPAD CHANTEMERLE HOPITAL DE SAINT JUNIEN Charte Chantier Faible nuisance Oct. 2014

Plus en détail

BON DE COMMANDE KIT DE COMMUNICATION

BON DE COMMANDE KIT DE COMMUNICATION BON DE COMMANDE KIT DE COMMUNICATION Dans le cadre de l opération régionale «mieux gérer vos déchets» en Champagne-Ardenne, des outils de communication et de sensibilisation sont mis gratuitement à votre

Plus en détail

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination INERTES Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : Filières d élimination ou

Plus en détail

Partie C1 «Déchets non dangereux non mélangés produits en 2006»

Partie C1 «Déchets non dangereux non mélangés produits en 2006» - Centre de tri ou déchèterie : catégorie à utiliser seulement si la destination finale n'est pas connue. Il s'agit en pratique d'une collecte intermédiaire de. Cette catégorie comprend aussi les centres

Plus en détail

Avril 2002 Modifié Décembre 2009 REGLEMENT DES DECHETERIES

Avril 2002 Modifié Décembre 2009 REGLEMENT DES DECHETERIES REGLEMENT DES DECHETERIES 1 PREAMBULE Avril 2002 Dans le cadre de sa politique environnementale, la Communauté de communes a mis en place, en complément des collectes d ordures ménagères traditionnelles,

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Carrosserie automobile L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de carrosserie automobile peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux,

Plus en détail

Usure et. entretien du matériel

Usure et. entretien du matériel Usure et entretien du matériel 23 Usure et entretien du matériel Un pneumatique est constitué de caoutchouc (naturel et artificiel), d adjuvants chimiques (soufre, noir de carbone, huiles, etc.) et de

Plus en détail

Gestion des déchets à la SAMIR

Gestion des déchets à la SAMIR Gestion des déchets à la SAMIR COLLOQUE INTERNATIONAL : DÉCHETS INDUSTRIELS AU MAROC - 2 ÈME ÉDITION POTENTIEL DES 3R «RÉDUCTION, RÉUTILISATION ET RECYCLAGE» 15-16-17 Décembre 2010 Présenté par Mr A. Arad

Plus en détail

Guide du tri. L e saviez-vous?

Guide du tri. L e saviez-vous? L e saviez-vous? QUE SIGNIFIE LE POINT VERT? Il ne signifie pas que l emballage est recyclable. Il indique que l industriel ayant fabriqué le produit participe financièrement au programme de valorisation

Plus en détail

Fiche Bilan Final PURE IMPRESSION. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation 1,49

Fiche Bilan Final PURE IMPRESSION. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation 1,49 PURE IMPRESSION LANGUEDOC-ROUSSILLON (34) Activité : Industrie du papier et du carton, édition et imprimerie (Pré-presse, édition professionnelle, impression numérique) Effectif 2006 : 50 Chiffres d affaires

Plus en détail

Livret d'apprentissage A.E.B. 43. Poser du parquet flottant et des éléments menuisés de finition. 435. Poser des plinthes bois

Livret d'apprentissage A.E.B. 43. Poser du parquet flottant et des éléments menuisés de finition. 435. Poser des plinthes bois Livret d'apprentissage A.E.B. 1 Aménagement 2 Electricité 3 Plomberie Sanitaire 4 Finitions Décoration 41. Poser, à la colle, de la faïence et du carrelage 42. Poser un revêtement de sol souple 43. Poser

Plus en détail

'()*++*,-.%./;0++D.%&%

'()*++*,-.%./;0++D.%&% '()*++*,-.%./;0++D.%&% Code : 15 01 10* Nomenclature : Emballages contenant des résidus de substances dangereuses Les emballages souillés sont considérés comme tant qu ils n ont pas fait l objet d un nettoyage

Plus en détail

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Terrassement

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Terrassement Vous voulez démarrer une activité de terrassement. Cette fiche rassemble l essentiel de la réglementation en matière d'environnement et de sécurité et quelques conseils importants pour être en conformité

Plus en détail

Arrêté du Gouvernement wallon du 26 août 2003 déterminant les conditions intégrales relatives aux parcs à conteneurs pour déchets ménagers

Arrêté du Gouvernement wallon du 26 août 2003 déterminant les conditions intégrales relatives aux parcs à conteneurs pour déchets ménagers Arrêté du Gouvernement wallon du 26 août 2003 déterminant les conditions intégrales relatives aux parcs à CHAPITRE Ier. Champ d application et définitions Article 1 er. Les présentes conditions intégrales

Plus en détail

Diagnostic dé chéts/ dé véloppémént durablé én éntréprisés

Diagnostic dé chéts/ dé véloppémént durablé én éntréprisés Diagnostic dé chéts/ dé véloppémént durablé én éntréprisés Identité de l entreprise : Raison sociale Adresse Code postal Ville Code NAF Activité Coordonnées Personne répondant au questionnaire Coordonnées

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Mécanique automobile Si vous réalisez également des activités de démontage des voitures ou des travaux sur la carrosserie, reportez-vous également aux fiches correspondantes. L environnement dans l Artisanat

Plus en détail

Gestion des DÉCHETS INDUSTRIELS en CARRIÈRES C O N S E I L S P R A T I Q U E S

Gestion des DÉCHETS INDUSTRIELS en CARRIÈRES C O N S E I L S P R A T I Q U E S Gestion des DÉCHETS INDUSTRIELS en CARRIÈRES C O N S E I L S P R A T I Q U E S Sur les sites de carrières, la gestion des déchets industriels banals et des déchets dangereux suscite parfois des questions.

Plus en détail

Déchets ménagers Le guide du tri

Déchets ménagers Le guide du tri Déchets ménagers Le guide du tri www.agglo-montvalerien.fr La ville de Nanterre met ce guide à la disposition de tous les habitants désireux de s informer sur les consignes de tri et de faciliter le recyclage

Plus en détail

Photographie. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS)

Photographie. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS) 1 Les déchets Les déchets issus des activités de photographie peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux, mais qui peuvent dégrader l environnement s ils ne sont pas

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

OBLIGATION DE REPRISE DES HUILES ET GRAISSES DE FRITURE USAGEES (HGFU)

OBLIGATION DE REPRISE DES HUILES ET GRAISSES DE FRITURE USAGEES (HGFU) MRW - Direction générale des Ressources naturelles et de l'environnement (DGRNE) OBLIGATION DE REPRISE DES HUILES ET GRAISSES DE FRITURE USAGEES (HGFU) Version avril 2007 Obligation de reprise des huiles

Plus en détail

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Le Parlement et le Conseil de l Union européenne ont adopté le 17 juin dernier une directive relative aux déchets. La précédente directive du

Plus en détail

DES PRIMES POUR VOS DÉCHETS D EMBALLAGES, ÇA VOUS INTÉRESSE?

DES PRIMES POUR VOS DÉCHETS D EMBALLAGES, ÇA VOUS INTÉRESSE? DES PRIMES POUR VOS DÉCHETS D EMBALLAGES, ÇA VOUS INTÉRESSE? SAVEZ-VOUS QUE VOS DÉCHETS D EMBALLAGES PEUVENT RAPPORTER DE L ARGENT? TROP BEAU POUR ÊTRE VRAI? LISEZ CE QUI SUIT! Les déchets sont, dans de

Plus en détail

MGS et Imprim Vert. Nous sommes tous acteurs de notre environnement!

MGS et Imprim Vert. Nous sommes tous acteurs de notre environnement! MGS et Imprim Vert Pourquoi Imprim Vert? Nécessité de préserver l environnement afin de maintenir notre cadre de vie et celui des générations futures. Volonté de réduire les impacts environnementaux liés

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

Guide de gestion des déchets de la route PÔLE AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE - QHSE - 2011

Guide de gestion des déchets de la route PÔLE AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE - QHSE - 2011 Guide de gestion des déchets de la route PÔLE AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE - QHSE - 0 Sommaire Le mot du Président du Conseil Général Les grands principes du guide DES BÂTIMENTS ET BUREAUX Papiers, cartons

Plus en détail

Les grands axes de la politique de gestion des déchets en entreprise. Ir. Alain GHODSI, Directeur DPD-OWD/DSD- DGO3

Les grands axes de la politique de gestion des déchets en entreprise. Ir. Alain GHODSI, Directeur DPD-OWD/DSD- DGO3 Les grands axes de la politique de gestion des déchets en entreprise Ir. Alain GHODSI, Directeur DPD-OWD/DSD-DGO3 Ir. Alain GHODSI, Directeur DPD-OWD/DSD- DGO3 08 novembre 2013 1 1. Introduction Pour contrer

Plus en détail

par Sophie Delisle Médecine nucléaire Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire Fiches de médecine nucléaire n 11-1-

par Sophie Delisle Médecine nucléaire Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire Fiches de médecine nucléaire n 11-1- Fiches de médecine nucléaire n 11-1- Médecine nucléaire par Sophie Delisle Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire La gestion des déchets hospitaliers respecte une réglementation très

Plus en détail

LES PRINCIPAUX TEXTES REGLEMENTAIRES EN ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL (Source CFDE)

LES PRINCIPAUX TEXTES REGLEMENTAIRES EN ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL (Source CFDE) LES PRINCIPAUX TEXTES REGLEMENTAIRES EN ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL (Source CFDE) Afin de faciliter la lecture, les références aux textes législatifs mentionnent simultanément l article concerné dans le Code

Plus en détail

SPW Éditions. Université de Liège GUIDES MÉTHODOLOGIQUES. Environnement GUIDE. à usage des entreprises de la construction ENVIRONNEMENT

SPW Éditions. Université de Liège GUIDES MÉTHODOLOGIQUES. Environnement GUIDE. à usage des entreprises de la construction ENVIRONNEMENT SPW Éditions GUIDES MÉTHODOLOGIQUES Université de Liège Environnement GUIDE à usage des entreprises de la construction ENVIRONNEMENT Confédération Construction wallonne CCW Cellule Environnement Hélène

Plus en détail

LE DEVENIR DES DECHETS EN FRANCHE-COMTE. Les différents déchets

LE DEVENIR DES DECHETS EN FRANCHE-COMTE. Les différents déchets LE DEVENIR DES DECHETS EN FRANCHE-COMTE Les différents déchets Est considéré comme un déchet : «tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation, toute substance, matériau,

Plus en détail

Carrosserie automobile

Carrosserie automobile 1 Les déchets Les déchets issus des activités de carrosserie automobile peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux, mais qui peuvent dégrader l environnement s ils

Plus en détail

Vues de l administration fédérale de l environnement

Vues de l administration fédérale de l environnement 1 Les défis du recyclage des plastiques Vues de l administration fédérale de l environnement Denis Pohl Conseiller Politique de Produits 2 Défis des ressources Taux de régénération des ressources < taux

Plus en détail

Climatisation Frigoriste

Climatisation Frigoriste Vous voulez démarrer une activité de climaticien ou frigoriste. Cette fiche rassemble l essentiel de la réglementation en matière d'environnement et de sécurité et quelques conseils importants pour être

Plus en détail

Le tri : tous acteurs!

Le tri : tous acteurs! Le tri : tous acteurs! GUID D TRI Avec : Le héros : vous Le méchant : l erreur de tri Réalisation : SICOVAD P R V N T I O N A l achat - Préférer des grands conditionnements. - Privilégier les éco-recharges

Plus en détail

Démolisseur automobile

Démolisseur automobile 1 Les déchets Les déchets issus des activités de démolition automobile peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux, mais qui peuvent dégrader l environnement s ils

Plus en détail

ARTEPRINT. Nous sommes tous acteurs de notre environnement! Pour rejoindre le site Digital cliquez ici.

ARTEPRINT. Nous sommes tous acteurs de notre environnement! Pour rejoindre le site Digital cliquez ici. ARTEPRINT Pour rejoindre le site Digital cliquez ici. Pourquoi Imprim Vert? La nécessité de préserver l environnement afin de maintenirnotrecadredevieetceluidesgénérations futures. Lavolontéderéduirelesimpactsenvironnementaux

Plus en détail

Pour une saine gestion des matières résiduelles dans les ICI du Bas-Saint-Laurent Marie-Eve Lagacé et Patrick Morin

Pour une saine gestion des matières résiduelles dans les ICI du Bas-Saint-Laurent Marie-Eve Lagacé et Patrick Morin Pour une saine gestion des matières résiduelles dans les ICI du Bas-Saint-Laurent Marie-Eve Lagacé et Patrick Morin Conseil régional de l environnement du Bas-Saint-Laurent Plan de la présentation 1. Gestion

Plus en détail

LIVRET ENVIRONNEMENT P59-AN-01 V01 Décembre 2014

LIVRET ENVIRONNEMENT P59-AN-01 V01 Décembre 2014 LIVRET ENVIRONNEMENT Décembre 2014 QU EST-CE QUE L ISO 14001? La norme sert à gérer les impacts sur l environnement. Elle peut être utilisée par tout organisme. L ISO permet d anticiper la conformité à

Plus en détail

L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT

L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT ISOLATION THERMIQUE ET ACOUSTIQUE COMMENT ELIMINER VOS DECHETS? Le Code de l Environnement stipule que tout producteur ou détenteur de déchets est responsable de l élimination

Plus en détail

Liste des douze établissements pilotes... 2 Quelques logos et pictogrammes à connaître... 3 Quelques chiffres... 4

Liste des douze établissements pilotes... 2 Quelques logos et pictogrammes à connaître... 3 Quelques chiffres... 4 Gestion éco-responsable des déchets dans les collèges des Bouches-du-Rhône Annexes Liste des douze établissements pilotes............................... 2 Quelques logos et pictogrammes à connaître..........................

Plus en détail

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Conférences thématiques 17 et 18 novembre 2014 1 Mot d introduction 2 Cadrage général de la gestion des déchets de chantiers, responsabilités des différents

Plus en détail

Guide environnement Professionnels du nautisme, participez à la protection de notre environnement!

Guide environnement Professionnels du nautisme, participez à la protection de notre environnement! Guide environnement Professionnels du nautisme, participez à la protection de notre environnement! Sommaire La gestion des déchets La réglementation Les déchets non dangereux (D. N. D.) Les déchets dangereux

Plus en détail

Information sur le recyclage des lampes dans le cadre des animations de la semaine de réduction des déchets 2011 RECYLUM - FNE

Information sur le recyclage des lampes dans le cadre des animations de la semaine de réduction des déchets 2011 RECYLUM - FNE 1 Information sur le recyclage des lampes dans le cadre des animations de la semaine de réduction des déchets 2011 RECYLUM - FNE Présentation Récylum Le contexte externe : les obligations réglementaires

Plus en détail

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger par vous-même ECO-GESTES. Fiche auto-diagnostic. Les

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger par vous-même ECO-GESTES. Fiche auto-diagnostic. Les Fiche auto-diagnostic É C O - G u i d e M É T I E R S D U B O I S AUTO- DIAGNOSTIC Pour juger par vous-même Cette fiche vous permet d évaluer rapidement la situation de votre entreprise en matière de prise

Plus en détail

des activités du tertiaire

des activités du tertiaire GUIDE de gestion des déchets des activités du tertiaire PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS : une stratégie triplement rentable Tout déchet a un coût direct (manutention, enlèvement ) et indirect (production,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DES DÉCHETS AUJOURD HUI JE TRIE POUR PRÉSERVER DEMAIN

GUIDE PRATIQUE DES DÉCHETS AUJOURD HUI JE TRIE POUR PRÉSERVER DEMAIN AUJOURD HUI JE TRIE POUR PRÉSERVER DEMAIN GUIDE PRATIQUE DES DÉCHETS Chanteloup-les-Vignes Chapet Ecquevilly Evecquemont Le Port-Marly Maisons-Laffitte Meulan-en-Yvelines Triel-sur-Seine Vaux-sur-Seine

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme Ecologie des déchet chets Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme Galilée médita cette pensée en 1588. Quatre siècles plus tard, cette notion de recyclage est au centre des préoccupations

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

SOMMAIRE. Déchets Inertes. Déchets non dangereux. Déchets Dangereux GUIDE DES DECHETS DES TRAVAUX PUBLICS

SOMMAIRE. Déchets Inertes. Déchets non dangereux. Déchets Dangereux GUIDE DES DECHETS DES TRAVAUX PUBLICS SOMMAIRE Le secteur des Travaux Public produits 3 types de déchets: GUIDE DES DECHETS DES TRAVAUX PUBLICS 1. Déchets Inertes (p.6/7/8) Bétons et gravats (p.9/10) Matériaux bitumeux sans goudron / enrobés

Plus en détail

SITA FD. remplir un BSDA? Circuit du BSDA

SITA FD. remplir un BSDA? Circuit du BSDA SITA FD Comment remplir un BSDA? Le BSDA est le formulaire Cerfa n 11861. Depuis l arrêté du 26/07/2012 il remplace le formulaire n 11861*02 suite à l évolution réglementaire «amiante» prévue par l arrêté

Plus en détail

Fiche Bilan Final TECHNE. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation

Fiche Bilan Final TECHNE. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation TECHNE RHONE-ALPES (69) Activité : Industrie du caoutchouc et des plastiques (Fabrication et négoce de pièces plastiques et métalliques) Effectif 2006 : 100 Chiffres d affaires 2006 : 17 960 K Euros Principales

Plus en détail

COLLOQUE «Hygiène hospitalière et développement durable» Jeudi 12 mai 2011. Les déchets, en prendre soin

COLLOQUE «Hygiène hospitalière et développement durable» Jeudi 12 mai 2011. Les déchets, en prendre soin COLLOQUE «Hygiène hospitalière et développement durable» Jeudi 12 mai 2011 Les déchets, en prendre soin Estelle HAGMEYER Référent Développement Durable Hôpitaux Universitaires de Strasbourg DECHETS HOSPITALIERS

Plus en détail

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé CCW_DD02 L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé De nombreuses entreprises sont confrontées à des matériaux amiantés lors de rénovations ou de démolition de bâtiments. Ces matériaux,

Plus en détail

TRANSPORT DES DECHETS

TRANSPORT DES DECHETS TRANSPORT DES DECHETS Synthèse du décret n 98-679 du 30 juillet 1998 fixa nt les conditions à remplir pour les activités de transport par route, négoce et courtage de déchets Transport par route des déchets

Plus en détail

Règlement de collecte des déchets. ménagers et assimilés

Règlement de collecte des déchets. ménagers et assimilés Règlement de collecte des déchets ménagers et assimilés Chapitre 1 - Dispositions générales Objet et champ d application du règlement L objet du présent règlement est de définir les conditions et modalités

Plus en détail

GUIDE. PRATIQUE DU Trier, c est ma nature!

GUIDE. PRATIQUE DU Trier, c est ma nature! GUIDE PRATIQUE DU Trier, c est ma nature! Réduisons nos déchets! Chacun d entre nous jette en moyenne 390 kg de déchets par an dans les poubelles et containers de tri auxquels s ajoutent les 200 kg qui

Plus en détail

Les consignes de tri et les dates de collectes de vos produits résiduels et recyclables

Les consignes de tri et les dates de collectes de vos produits résiduels et recyclables Zone E 1 MANSPACH Les consignes de tri et les dates de collectes de vos produits résiduels et recyclables WOLFERSDORF «Mieux tu achètes, mieux tu compostes, plus tu tries moins tu paies!» Communauté de

Plus en détail

Guide éco-événements. Le sirtom vous accompagne pour une meilleure gestion des déchets sur vos manifestations. www.sirtom-region-brive.

Guide éco-événements. Le sirtom vous accompagne pour une meilleure gestion des déchets sur vos manifestations. www.sirtom-region-brive. Guide éco-événements Le sirtom vous accompagne pour une meilleure gestion des déchets sur vos manifestations SIRTOM DE LA REGION DE BRIVE Tél. 05 55 17 65 10 Fax 05 55 17 65 19 sirtom@ sirtom-brive.fr

Plus en détail

Point d avancement sur l élaboration d un plan de prévention 2010-2014 : Axe 2 LA NOCIVITE. 14 octobre 2010

Point d avancement sur l élaboration d un plan de prévention 2010-2014 : Axe 2 LA NOCIVITE. 14 octobre 2010 Point d avancement sur l élaboration d un plan de prévention 2010-2014 : Axe 2 LA NOCIVITE 14 octobre 2010 Rappels: Pourquoi un volet sur la nocivité? Contexte : La légitimité du SYCTOM : Risques et impacts

Plus en détail

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Electricien

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Electricien Vous voulez démarrer une activité dans le secteur de l électricité. Cette fiche rassemble l essentiel de la réglementation en matière d'environnement et de sécurité et des conseils importants pour être

Plus en détail