3.6 THEME F CHANTIER A FAIBLES NUISANCES THEME F CHANTIER VERT 3F P104/ Objectifs généraux Région. Répartition par type de déchets

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3.6 THEME F CHANTIER A FAIBLES NUISANCES THEME F CHANTIER VERT 3F P104/167. 3.6.1 Objectifs généraux Région. Répartition par type de déchets"

Transcription

1 3.6 THEME F CHANTIER A FAIBLES NUISANCES Objectifs généraux Région Planification régionale des déchets du BTP La mesure qui vise à attribuer à la Région IDF la compétence d élaboration d un plan Régional de gestion des déchets du BTP est inscrite dans l avant projet de loi Grenelle 2. Des travaux sont donc en cours au sein des services de la Région (Unité Aménagement Durable) pour établir cette planification (rôle de la maîtrise d ouvrage publique, identification des filières de valorisation Cette planification permet dans un premier temps à différents acteurs publics d échanger leurs pratiques : CG Val-de-Marne, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Ville de Paris, Unité Lycées de la Région Exemple : bilan du chantier du lycée Robert Schuman à Charenton (94) : construction neuve avec entreprise générale, livraison septembre 2009 La valorisation des déchets est de 71 % à la fin du chantier et la benne de DIS a été envoyée au centre de traitement. Il y a eu 399 tonnes de déchets de chantier : - 17 %, soit 70,21 tonnes de bois valorisées à 100 % ; - 2 %, soit 6,17 tonnes de DIB valorisées à 100 % ; - 9 %, soit 34,63 tonnes de métal valorisées à 100 % ; - 43 %, soit 172,48 tonnes d inertes valorisées à 100 % ; - 29 %, soit 115,51 tonnes de DIB non valorisées. La gestion des déchets de plâtre peut encore être améliorée (les grosses entreprises de plâtre ont été consultées) A la fin du chantier, au moment de l arrivée du mobilier, les déchets d emballage qui dépendaient du lycée ont été mélangés au reste des déchets DIB venant des dernières finitions. L entreprise a pris en charge ces déchets qui ne lui incombaient pas et qui n ont pas été suffisamment bien recyclés. Pendant cette période de transition, les rendez-vous de chantier étaient terminés et le tri de chantier proprement dit, terminé lui aussi. Inertes 43% Répartition par type de déchets Métal 9% Bois DIB Métal Inertes Bois 17% DIB 31% THEME F CHANTIER VERT 3F P104/167

2 FICHE DETAILLEE F1 CHARTE DE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES 1. Généralités 1.1 Définition de la charte de chantier et enjeux pour la région La charte fait partie des documents contractuels constituant le marché, elle en constitue une des pièces, positionnée après le CCTP. Les entreprises devront donc prendre en considération dans leur offre ses dispositions qui seront contractuelles. Elle est constitué de trois parties principales, la première concerne le management du chantier à faibles nuisances, la seconde le SOGED (Schéma d Organisation et de Gestion des Déchets) et la troisième, appelée Gestion des nuisances de chantier, concerne les autres aspects du chantier à faibles nuisances. Les entreprises devront se conformer aux préconisations indiquées dans l ensemble de ce document. 1.2 Aspects règlementaires relatifs aux Déchets : Une partie des déchets de chantier est constituée de déchets assimilés aux déchets ménagés (DIB), une autre aux déchets industriels spéciaux (DIS). La plus grosse part est faite de déchets inertes (Dl). Concernant la mise en décharge, ces déchets relèvent, en général, de trois types de centres d enfouissement répondant au classement suivant: - classe I pour les DIS; - classe Il pour les DIB; - classe III pour les déchets inertes. Article 5 de la loi du 26 octobre 2005 (codifié à l article L du code de l environnement) relative au régime spécifique des ISDI Arrêté du 15 mars 2006 fixant la liste des types de déchets inertes admissibles dans des installations de stockage de déchets inertes(isdi) et les conditions d exploitation de ces installations (JO du 22 mars 2006) Article 2 de la Loi n du 15 juillet 1975 (codifié à l article L du code de l'environnement) sur la responsabilité du producteur de déchets (je n ai rien trouvé de plus précis ) Article 11 (alinéa 2) de la Directive-cadre européenne du 12 décembre 2008 sur les déchets sur le réemploi et le recyclage L arrêté du 18 décembre 1992, modifié le 18 février 1994, fixe les conditions techniques d exploitation des Centres d Enfouissement Techniques (CET) de classe I. Les installations de classe Il sont réglementées par l instruction technique du 11 mars 1987 et dépendent de l arrêté du 9 septembre Depuis le 1er juillet 2002, ces trois classes d installation n acceptent (en principe) plus que des déchets ultimes, conformément à l application de la Directive Européenne du 26 avril 1999 relative à la mise en décharge des déchets. Directive cadre déchets objectif de réemploi à 70% des déchets non dangereux. 1.3 Analyse environnementale Intégration de la synthèse de l AMO HQE en mettant en avant les éléments de l analyse environnementale ayant un impact significatif sur la conduite du chantier à faibles nuisances afin que la maîtrise d œuvre puisse intégrer ces contraintes dans le phasage de travaux : - description du projet: opération neuve ou réhabilitation, - description du site dans son contexte avec ses accès, ses contraintes, les transports en communs, - un plan masse + photos du site illustrera la description, - contraintes du voisinage en termes de nuisances et pollutions - filières déchetteries locales : analyse des filières locales, 2. Management de la qualité environnementale du chantier 2.1 Plan Assurance environnement Définition du PAE La Charte établie par le maître d œuvre devra prendre en compte les ANNEXE F1 CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES F1 P153/167

3 principes de management suivants avec impérativement un responsable unique «Chantier à faibles nuisances» pour l ensemble des entreprises. Sa mission sera décrite précisément au marché de travaux. Selon la taille de l opération, le responsable unique sera désigné en préparation : - soit au sein de l entreprise générale ; - soit en cas d entreprises séparées, sa désignation sera sous la responsabilité de l'entreprise chargée du gros œuvre ou du gestionnaire du compte prorata (présence obligatoire du début du chantier jusqu à la réception y compris pour les finitions du second œuvre). Cette désignation d un responsable unique sera mentionné dans le lot gros œuvre des pièces de l appel d offre. Dans le cas d'opérations importantes ne nécessitant pas de gros œuvre, cette tache pourra être dévolue à une entreprise indépendante (qui a la charge du Management environnemental ou du Nettoyage chantier et traitement des nuisances; ou du tri des déchets mise en place des bennes -évacuation déchets - bordereau de suivi, enlèvement des bennes, etc.) et devra être mentionnée dans le lot qui lui est propre. Il sera suivi par le Maître d œuvre de l opération, en coordination avec le Coordonnateur SPS du chantier ; sous le contrôle du Maître de l ouvrage et de son assistant pour la démarche HQE. La démarche chantier à faibles nuisances s inscrira dans les démarches globales qualité des entreprises et sous-traitants éventuels intervenants sur le site. Chaque entreprise titulaire remettra au Maître d ouvrage et au Maître d œuvre chantier à faibles nuisances, pour approbation, un «Plan Assurance Environnement» spécifique au chantier (PAE) ce document peut éventuellement être intégré au PAQ si l entreprise est certifiée ISO lors de la préparation du chantier et, en tous cas, avant tous travaux. Ce document contiendra le schéma d organisation de la gestion des déchets (SOGED) et la description des modalités de maîtrise des autres nuisances. Sa structure, laissée au choix de l entreprise, devra décrire les procédures, les moyens de contrôle et les actions que l entreprise mettra en œuvre pour limiter les impacts et réduire les risques de l activité du chantier sur l environnement, conformément aux dispositions du présent document. Toutefois, il contiendra à minima les chapitres suivants : - liste précise des déchets que l entreprise va produire et quantification, classement suivant le tri qu elle envisage et indication (sur un planning) des périodes de plus ou moins forte production de ces différents déchets ; - besoins de zones de tri et de stockage à proximité des postes de travail en indiquant les moyens envisagés pour la collecte des déchets dans les étages et les périodes concernées ; - organisation du tri et du transport des déchets produits par l entreprise depuis les postes de travail jusqu à la plate-forme de tri et de stockage des déchets du chantier ; - actions pour limiter les nuisances dues au chantier, notamment les accidents, le bruit et les poussières ; - indications et consignes de tri, informations, formations proposées aux ouvriers, concernant la gestion des déchets de déconstruction et des nuisances dues au chantier ; - moyens de contrôle mis en place. 2.2 Définition des rôles Maitre d œuvre Le Maître d œuvre du chantier à faibles nuisances a la mission suivante : - vérification lors de la mise en place du chantier, et lors des visites hebdomadaires du respect de la Charte «Chantier à faibles nuisances» - suivi des rapports fournis par le Responsable Chantier à Faibles Nuisances ; - proposer, au maître d ouvrage, l application de pénalités, dans le cadre prévu par le CCAP, en fonction de l inobservation des exigences de la Charte. ANNEXE F1 CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES F1 P154/167

4 2.2.2 Responsable entreprise Le responsable Chantier à faibles nuisances est désigné par la ou les entreprises adjudicataires d un marché. Il est présent pour toute la durée du chantier. En phase préparation de chantier, il doit assurer les tâches suivantes : - Réaliser le SOGED ainsi que le PAE ; - Veiller à la cohérence entre les PAE et les PPSPS des éventuels sous traitants, avec le SOGED du chantier ; - Concevoir et assurer la reproduction du livret de chantier à faibles nuisances (voir 2.5 ci après) ; En phase travaux, sa mission comprendra : - S assurer du respect de la Charte à tous les stades de l avancement du chantier ; - Vérifier l application du PAE sur le chantier (respect des consignes sur le tri des déchets, le bruit, les envols de poussière, les circulations...) ; - Préparer et animer des réunions de sensibilisation/formation avec les compagnons sur le sujet Qualité Environnementale du chantier (1 par mois minimum) ; - La mise en place d une logistique de tri, par une signalisation appropriée ; - La mise en place d une procédure de suivi du remplissage des bennes, afin d optimiser les rotations ; - La recherche des filières permettant un maximum de valorisation et de recyclage des déchets collectés sur le chantier ; - La gestion des déchets sur le site (collecte, contrôle, tri et évacuation) ; - La tenue des bordereaux de suivi des déchets et leur transmission au Maître d œuvre avec un bilan en fin de chantier ; - Il veillera tout particulièrement à ce que tout brûlage sur le chantier soit interdit (conformément à la réglementation) ; - La tenue à jour du carnet de bord du chantier à faibles nuisances AMO QE Le rôle de l AMO QE est d assister le Maître d ouvrage pour le suivi et le contrôle du respect des exigences environnementales exprimées dans la présente charte. Une réunion mensuelle sur le site lui permettra d assurer cette mission, qui comprends notamment : - vérification de la bonne gestion de ces bordereaux ; - définition avec le Responsable Chantier à Faibles Nuisances de la formation qui sera effectuée auprès des ouvriers ; - définition avec le maître d ouvrage de la campagne d information des riverains et des modes de communication (affiches, bulletin, boîte de réclamation, boîte à suggestion) ; - contrôle des rapports et bilans déchets fournis par le Responsable Chantier à Faibles Nuisances ; - examen des disfonctionnements éventuels et des actions correctives à mettre en place en accord avec le Maître d œuvre et le Responsable Chantier à Faibles Nuisances ; - compte rendu mensuel ; - tenue du carnet de bord. 2.3 Gestion de l information et de la formation Cahier de bord de l entreprise responsable : définition et rôle L entreprise responsable du management environnemental rédige et tient à jour un cahier de bord pendant toute la durée du chantier, il effectue des visites de la totalité du chantier et consigne par écrit les anomalies constatées dans ce carnet de bord avec le traitement apporté. Dans le cahier de bord figurera le suivi de la gestion des déchets (quantités et volumes produits par type de déchets, dates d enlèvement correspondantes, incidents de tri signalés), ainsi qu en annexe, les bordereaux d enlèvement des déchets dûment complétés. ANNEXE F1 CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES F1 P155/167

5 Le cahier de bord fait l objet de notes de synthèse écrites transmises une fois par mois à l AMO QE en préparation de la revue mensuelle de la QE de l opération Livret d accueil de chantier à faibles nuisances des entreprises : définition et rôle L entreprise désignée, responsable de la mise en place du chantier à faibles nuisances présentera dans un document succinct, les méthodes, les moyens de contrôle et les actions qu elle mettra en œuvre pour s assurer de la qualité environnementale sur le chantier, en limiter les impacts et réduire les risques de pollution, conformément aux dispositions de la présente charte. Ce document sera élaboré avant tous travaux, en phase préparation du chantier et remis à l AMO QE ainsi qu'au maître d'œuvre pour approbation. Le Livret d accueil de Chantier à faibles nuisances sera ensuite remis à chaque ouvrier Formation et information des entreprises Avant tout travail sur le chantier, tout nouvel intervenant sera formé par le Responsable Chantier à Faibles Nuisances au respect des exigences du chantier à faibles nuisances. Le programme de cette formation sera établi en accord avec le Maître d œuvre du chantier à faibles nuisances et les entreprises sous traitantes. Le responsable de l entreprise s engage à permettre à tout nouvel arrivant d assister à cette formation et à vérifier sa participation effective à ladite formation. Lors de cette formation, le livret chantier à faibles nuisances sera remis au nouvel arrivant. Il peut être couplé avec le livret d accueil relatif à la sécurité. Le Responsable Chantier à Faibles Nuisances disposera à l entrée du chantier, sur les lieux de passage et à proximité des cantonnements des panneaux rappelant les consignes à respecter et les principales exigences relatives au bruit et au tri des déchets. Ces panneaux seront maintenus en bon état de propreté durant la totalité du chantier. Dans ce cadre, les bennes à déchets seront clairement identifiées par des pictogrammes des déchets qui y sont collectés Information des riverains : Une nuisance expliquée est mieux acceptée qu une nuisance subie sans explication. Autant que de besoin, le Responsable Chantier à Faibles Nuisances tiendra informé les riverains du déroulement du chantier et mettra en place les dispositions prévues d ouvrage (réunions, registre recueillant les remarques boîte aux lettres). Ces réunions seront faites en partenariat avec la maitrise d ouvrage et d œuvre. 3. Gestion des déchets de chantier: Le SOGED 3.1 Définition du SOGED Le SCHEMA d ORGANISATION et de GESTION des DECHETS (SOGED) rédigé par l entreprise responsable du management devra décrire les modalités envisagées pour les objectifs suivants : - réduction des déchets à la source, - traitement et valorisation des déchets collectés, - collecte sélective des déchets, Il devra également définir: - les conditions d exécution, - les documents à fournir, - l organisation du chantier et du tri des déchets, - la réduction des déchets à la source, - le traitement et valorisation des déchets collectés, - la collecte sélective des déchets, - la signalétique appropriée aux types de déchets, - les aires de stockage, - les responsabilités des intervenants, ANNEXE F1 CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES F1 P156/167

6 - les prestataires de gestion des déchets. Le SOGED devra définir les dispositions à prendre pour : - déchets inertes, - déchets Industriels Banals (DIB), - déchets d emballages, - déchets industriels spéciaux ou DIS, - déchets dangereux, - déchets organiques. Chaque entreprise présente sur le site assurera le nettoyage quotidien de ses zones de travail, l amenée des déchets aux lieux de stockage prévus à cet effet et le tri des déchets selon la nature des déchets suivants, au fur et à mesure des besoins et en fonction des déchets produits et de leurs quantités: Dans le cadre du compte prorata, il sera défini les sanctions appliquées en cas d irrégularité ou d infraction avérée. 3.2 Les catégories de déchets + description des types de déchets Une partie des déchets de chantier est constituée de déchets assimilés aux déchets ménagés (DIB), une autre aux déchets industriels spéciaux (DIS). La plus grosse part est faite de déchets inertes (Dl). Concernant la mise en décharge, ces déchets relèvent, en général, de trois types de centres d enfouissement répondant au classement suivant : - Classe I pour les DIS; - Classe Il pour les DIB; - Classe III pour les déchets inertes. DECHET: Est un déchet tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l abandon. DECHET ULTIME : Est ultime tout déchet, résultant ou non du traitement d un déchet, qui n est plus susceptible d être traité dans les conditions techniques et économiques du moment, notamment par extraction de la part valorisable ou par réduction de son caractère polluant ou dangereux. DECHETS INERTES : Ce sont les déchets solides, minéraux, non susceptibles d évolution physico-chimique ou biologique. Ils ne se décomposent pas, ne brûlent pas, ne sont pas biodégradables et ne détériorent pas d autres matières avec lesquelles ils entrent en contact d une manière susceptible d entraîner une pollution de l environnement ou de nuire à la santé humaine. Ce sont donc des déchets à potentiel polluant pratiquement nul, non réactifs, non évolutifs, non ou peu solubles. Leurs traitements possibles sont les suivants: - valorisation par recyclage avec ou sans traitement - stockage en centre de classe III DECHETS BANALS (ou DIB-déchets industriels banals) : Ce sont les déchets «non inertes et non spéciaux». Ils présentent les caractéristiques physico-chimiques assimilables aux déchets ménagers et font donc l objet des mêmes procédés de traitement que les DMA (déchets ménagers et assimilés), c est-à-dire: - valorisation par recyclage, sinon incinération avec valorisation énergétique ; - stockage en centre de classe Il (depuis juillet 2002 : stockage uniquement des banals ultimes) ; - déchets d emballage : Réglementation spécifique => stockage interdit, et valorisation obligatoire. DECHETS SPECIAUX ou DANGEREUX (ou DIS déchets industriels spéciaux) : Ce sont des déchets potentiellement générateurs de nuisances, toxiques et qui doivent faire l objet de précautions particulières pour leur élimination. Certains, tels l amiante ou le plomb, sont soumis à des contrôles et réglementations spécifiques. Ils peuvent être des déchets organiques, des déchets minéraux liquides ou des déchets minéraux solides. Les solutions: - collecte via les professionnels et centres de traitement; ANNEXE F1 CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES F1 P157/167

7 - stockage des ultimes en centre de classe I ou spécifique (amiante, par exemple) 3.3 Objectifs de la région en termes de réduction+valorisation (50%) L objectif final pour ce chantier est de valoriser au minimum 50 % de la masse totale des déchets générés (déconstruction+construction). 3.4 Documents à fournir pendant et en fin de chantier Les documents à fournir sont ceux indiqués dans la définition du rôle de chacun. De plus, pendant l exécution des travaux, le Responsable Chantier à Faibles Nuisances fournira au Maître d œuvre et à l AMO QE : - les bordereaux de suivi des déchets inertes, DIB et DIS ainsi que tout justificatif de réutilisation, recyclage ou d incinération afin de garder une trace écrite de l évacuation et du mode de gestion des déchets hors du chantier (100% des bordereaux devront être récupérés) - un bilan trimestriel sur la gestion des déchets ; - toute facture (émise ou payée) relative à la gestion des déchets accompagnée du bordereau de livraison ou de suivi. Il fournira également en fin de chantier, un bilan global chantier à faibles nuisances : - les volumes de déchets traités par type de déchets et leur destination; la quantité de rotations de camions, de bennes ou de tout autre contenant par type de déchet et la fréquence de rotations rapportée sur le planning d exécution; - le taux de déchets valorisés par type (exprimé en % de la masse totale) et le coût total d élimination ou de valorisation ; - un bilan sur les consommations du chantier en eau et électricité et un comparatif avec d autres chantiers similaires. 3.5 Signalétique Le Responsable Chantier à Faibles Nuisances devra la mise en place de la signalisation sur la plate-forme de regroupement des déchets et d affiches d information à plusieurs endroits du chantier. Chaque benne, chaque contenant sera identifié par un pictogramme très explicite (photos...) représentant les matériaux à déposer. 4. Maitrise des nuisances de chantier Suivant l analyse de site, demander à l entreprise La Charte devra décrire les modalités envisagées pour les objectifs suivants : 4.1 Bruits Définition des mesures prises, type : - gestion des nuisances sonores ; - organisation du chantier et études acoustiques d impact ; - planification des phases travaux en fonction du type de site ; - conformité des matériels de chantier et description des types d outils utilisés ; - description des niveaux de bruits des engins de chantier (db(a) ; - protection des compagnons 4.2 Rejets dans les réseaux, l eau et le sol Définition des mesures prises concernant: - aire de lavage et évacuation; - infiltration ou évacuation des eaux de ruissellement; - rejet des eaux usées ; des huiles, lubrifiants et détergents; - bacs de rétention et/ou kit de traitement ou cuve de rétention; - dispositifs d alerte ou d évacuation en cas de rejet accidentel 4.3 Pollution visuelle Définition des mesures prises concernant : - nettoyage quotidien du chantier et des accès; - contrôle des poussières; - stockage de matériaux; - type de clôture de chantier ; ANNEXE F1 CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES F1 P158/167

8 - balisage des zones de stockages et d accès 4.4 Perturbation du trafic Définition des mesures prises concernant : - trafics routiers et aires de stationnements ; - sécurisation des cheminements piétons et des sorties d élèves en site occupé ; - heures de livraisons et rotation des bennes ; - panneaux de signalisation 4.5 Consommation eau+ énergie du chantier Définition des mesures prises concernant : - la limitation des consommations d eau et d énergie pendant la durée du chantier et la pose des compteurs correspondants 5. Fiche récapitulative de la présentation du Chantier Rédaction d un document de synthèse condensé à la fin de la charte pour recadrer les objectifs principaux du chantier. Ce document est rempli par l entreprise à la fin de la préparation chantier. Il concerne : la nomination de l entreprise désignée avec le nom des personnes responsables, la périodicité de la rotation des bennes et le nom des déchetteries...»). Sur le principe suivant : DESCRIPTION DU TYPE DE LYCEE TYPE DE MARCHE [ENT. GENERALE/ LOTS SEPARES] NOMINATION DE L ENTREPRISE RESPONSABLE DU CHANTIER A FAIBLE NUISANCE OU PRESTATAIRE NOMINATION DE LA PERS. RESPONSABLE LOCALISATION DES DECHETTERIES PERIODICITE DES ROTATIONS DE BENNES ANNEXE F1 CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES F1 P159/167

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE République Française Institut National de la Recherche Agronomique Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE Document à remplir et

Plus en détail

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS L exemple de l agence 13/84 Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 Présentation Rappel de l engagement ISO 14001 de l ONF Quelques généralités sur la gestion

Plus en détail

CHARTE DE CHANTIER A FAIBLE IMPACT ENVIRONNEMENTAL

CHARTE DE CHANTIER A FAIBLE IMPACT ENVIRONNEMENTAL GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE CHARTE DE CHANTIER A FAIBLE IMPACT ENVIRONNEMENTAL Guide méthodologique pour une construction durable février 2011 - DBL 1 SOMMAIRE PREAMBULE ARTICLE

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C) MAIRIE DE FENOUILLET Département de la Haute Garonne FOURNITURES DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C) MAIRIE DE FENOUILLET Département de la Haute Garonne FOURNITURES DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C) Maître de l ouvrage : MAIRIE DE FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : FOURNITURES DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN Date

Plus en détail

Métallerie / Serrurerie

Métallerie / Serrurerie Votre activité peut être liée à celles de traitement de surface/polissage et de décapage. Si vous êtes dans ce cas, reportezvous aux fiches correspondantes. 1 Les déchets Les déchets issus de votre activité

Plus en détail

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Intitulé du stage Dates Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Recherche et réduction des rejets de Substances Dangereuses dans l'eau Mardi 20 septembre 2011 Mardi

Plus en détail

Protection de la ressource et Métiers de l Automobile. Intervention du 12 octobre 2009

Protection de la ressource et Métiers de l Automobile. Intervention du 12 octobre 2009 Protection de la ressource et Métiers de l Automobile Intervention du 12 octobre 2009 Intervention 1. Le CNPA et le Défi de l Environnement 2. Environnement et Métiers de l Automobile 3. Le parcours du

Plus en détail

CAP Serrurier-métallier REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES

CAP Serrurier-métallier REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES ACTIVITES : TACHES 1 - Prendre connaissance des documents, des consignes écrites et orales. 2 - Relever des cotes pour l'exécution

Plus en détail

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS 19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 255 19.1 LES ORDURES MENAGERES ET EMBALLAGES MENAGERS RECYCLABLES La prestation de collecte des

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Actualités Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Avril 2012 - Fiche n 1 Rédigée par Margot Liatard CCIR Champagne-Ardenne Qu est ce qu un déchet dangereux? Les déchets dangereux sont des déchets

Plus en détail

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles Rappel : Organisation de la collecte des déchets sur le secteur de SAINT-BRIEUC

Plus en détail

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014 Emetteur : CRMA Limousin Page 1 sur 6 1. Quelle réglementation s applique à mon entreprise? Emis le : 5/08/2011 Toute entreprise artisanale ou industrielle est soumise au règlement sanitaire départemental.

Plus en détail

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX Exécution de prestations de nettoyage de locaux administratifs situés : - site n 1 : 24 rue des Ingrains 36022 CHATEAUROUX - site n 2 : 10 rue d Olmor 36400 LA CHATRE Critères

Plus en détail

La gestion durable du chantier en pratique

La gestion durable du chantier en pratique Formation Bâtiment Durable : La gestion durable du chantier en pratique Bruxelles Environnement Le coût de la gestion durable du chantier Marc Vanderick Les Entreprises Louis De Waele Le coût de la gestion

Plus en détail

Nouveau jeune collaborateur

Nouveau jeune collaborateur Insérez le logo de l'entreprise LIVRET D'ACCUEIL Nouveau jeune collaborateur Livret d accueil de : Prénom NOM ACCUEIL ACCOMPAGNEMENT Nous sommes heureux de vous accueillir au sein de notre entreprise.

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

P R É F E C T U R E D E L A S E I N E - M A R I T I M E DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

P R É F E C T U R E D E L A S E I N E - M A R I T I M E DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE P R É F E C T U R E D E L A S E I N E - M A R I T I M E DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Affaire suivie par : Mme Gisèle ATOUBA 02 32 76 53 91 mél : 02 32 76 54 60 gisele.atouba@seine-maritime.pref.gouv.fr

Plus en détail

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple ACTIVITES : 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation Ville de CALVISSON Gard MARCHÉS PUBLICS DE TRAVAUX AMENAGEMENT DU PARC DU FOYER COMMUNAL Date et heure limites de réception des offres Vendredi 24 juillet 2015 à 12h. Règlement de la Consultation ARTICLE

Plus en détail

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 2. RECHERCHE DE SITES 2.1 Les objectifs 2.2 Les contraintes environnementales liés à l aménagement du territoire liées au transport liés aux documents d urbanisme 3.

Plus en détail

Licence Professionnelle Gestion de Travaux et Encadrement de chantier

Licence Professionnelle Gestion de Travaux et Encadrement de chantier Licence Professionnelle Gestion de Travaux et Encadrement de chantier Formation de 12 mois en contrat de professionnalisation Inscription à partir de Février 2015 32 et 33 ème Session : Octobre 2015 Objectifs

Plus en détail

LETTRE DE CONSULTATION

LETTRE DE CONSULTATION LETTRE DE CONSULTATION N 07_26 Le présent document est à retourner à l'adresse suivante : Agence française de sécurité sanitaire de l environnement et du travail 253 avenue du général Leclerc 94 701 Maisons-Alfort

Plus en détail

Archiver dans une entreprise privée commerciale Fiche 4 : au moins 5 ans

Archiver dans une entreprise privée commerciale Fiche 4 : au moins 5 ans Sécurité Livre de paie (applicable jusqu au 31/07/1998) art. L. 143-5). Déclarations préalables à l embauche L. 320). Relevé mensuel des contrats de travail art. R. 320-1-1). Tous documents, en général,

Plus en détail

Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile

Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Maître d'ouvrage / Pouvoir Adjudicateur : Communauté de Communes

Plus en détail

ENTRETIEN DES ESPACES VERTS QUARTIER DU LEVANT 2015 2016 (RENOUVELABLE 2 FOIS)

ENTRETIEN DES ESPACES VERTS QUARTIER DU LEVANT 2015 2016 (RENOUVELABLE 2 FOIS) Document 1 Ville des ANDELYS ENTRETIEN DES ESPACES VERTS QUARTIER DU LEVANT 2015 2016 (RENOUVELABLE 2 FOIS) REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) - Marché en procédure Adaptée - Date de remise des offres

Plus en détail

EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80

EPLEFPA LES SARDIERES 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Maître d'ouvrage : EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Objet : Récupération des eaux pluviales pour le jardin partagé des Sardières CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

S.O.P.A.Q. Cadre du Schéma Organisationnel du Plan d Assurance Qualité

S.O.P.A.Q. Cadre du Schéma Organisationnel du Plan d Assurance Qualité PIECE N 3.3.1 POUVOIR ADJUDICATEUR CONSEIL GENERAL - DEPARTEMENT DU NORD DIRECTION GENERALE AMENAGEMENT DURABLE DIRECTION DE LA VOIRIE DEPARTEMENTALE Hôtel du Département 51, rue Gustave Delory 59047 LILLE

Plus en détail

Fiche technique n 6 Mise en oeuvre de chantiers à nuisances réduites sur les zones d'activités

Fiche technique n 6 Mise en oeuvre de chantiers à nuisances réduites sur les zones d'activités Fiche technique n 6 Mise en oeuvre de chantiers à nuisances réduites sur les zones d'activités Introduction Chaque étape de réalisation d une opération : aménagement, construction, réhabilitation, déconstruction,

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS LES TECHNIQUES DE SUIVI DES ARTICLES ET DES STOCKS La gestion et la maîtrise des flux entrants et sortants du magasin nécessite la mise en œuvre d un dispositif à trois composantes : la classification

Plus en détail

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 Axe 3 «conduire la transition énergétique en Région Nord Pas de Calais» Investissement Prioritaire 4e «en

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

EN AMONT DE LA DÉLÉGATION ACCUEIL ET FORMATION GÉNÉRALE À LA SÉCURITÉ FORMATION AU POSTE DE TRAVAIL

EN AMONT DE LA DÉLÉGATION ACCUEIL ET FORMATION GÉNÉRALE À LA SÉCURITÉ FORMATION AU POSTE DE TRAVAIL EN AMONT DE LA DÉLÉGATION Elaborer un livret d'accueil Etablir la liste des postes à risques particuliers (annexe 1) Prendre en compte la liste des travaux interdits aux intérimaires (annexe 2) Désigner

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Maître de l ouvrage : Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : Date limite de remises des offres : 11 janvier 2013 à

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

Table des matières... i. Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert.

Table des matières... i. Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert. Table des matières Table des matières... i Liste des figures...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des tableaux...fehler! Textmarke nicht definiert. Liste des annexes... iv Liste des abréviations

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES GARDIENNAGE

CAHIER DES CHARGES GARDIENNAGE Association des Responsables de Services Généraux Facilities Managers Association CAHIER DES CHARGES GARDIENNAGE Avertissement : ce document est un exemple de cahier des charges Gardiennage établi pour

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation Règlement de la consultation Marché n 22-2015-01 Objet de l appel d offre : Contrat de prestations de publipostage, d édition, de reproduction et de mise sous plis de documents divers. Procédure : Procédure

Plus en détail

HISTORIQUE et EXPLOITATION DETRIVAL I. ISDI et déchets d amiante lié à des matériaux inertes (amiante ciment) Commune de VIGNOC 35

HISTORIQUE et EXPLOITATION DETRIVAL I. ISDI et déchets d amiante lié à des matériaux inertes (amiante ciment) Commune de VIGNOC 35 HISTORIQUE et EXPLOITATION DETRIVAL I ISDI et déchets d amiante lié à des matériaux inertes (amiante ciment) Commune de VIGNOC 35 Vue aérienne du site de stockage amiante ciment Page 1-6 DETRIVAL I : ISDI

Plus en détail

Travaux de nettoyage des bâtiments intercommunaux Marché public n 04-2008

Travaux de nettoyage des bâtiments intercommunaux Marché public n 04-2008 1 Département de Seine et Marne Marché public n 04-2008 Date limite de dépôt des offres : 16/06/08 à 12 heures REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) 2 SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DE LA CONSULTATION 2 ARTICLE 2

Plus en détail

UNIVERSITE DE BORDEAUX 1 CONSTRUCTION DU POLE OCEANOGRAPHIQUE CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES

UNIVERSITE DE BORDEAUX 1 CONSTRUCTION DU POLE OCEANOGRAPHIQUE CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES 05 06 1737 UNIVERSITE DE BORDEAUX 1 CONSTRUCTION DU POLE OCEANOGRAPHIQUE CHARTE CHANTIER A FAIBLES NUISANCES SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 1 2 - ETUDE DE SENSIBILITE... 3 3 - PHASE ETUDE... 5 3.1 - MAITRISE

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main 2 Le développement durable au cœur de la stratégie d ASSA ABLOY de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

CHAMBRE D AGRICULTURE DE LA SEINE-MARITIME Chemin de la Bretèque BP59 76 232 Bois-Guillaume - Bihorel Cedex NETTOYAGE ET ENTRETIEN DES LOCAUX

CHAMBRE D AGRICULTURE DE LA SEINE-MARITIME Chemin de la Bretèque BP59 76 232 Bois-Guillaume - Bihorel Cedex NETTOYAGE ET ENTRETIEN DES LOCAUX CHAMBRE D AGRICULTURE DE LA SEINE-MARITIME Chemin de la Bretèque BP59 76 232 Bois-Guillaume - Bihorel Cedex NETTOYAGE ET ENTRETIEN DES LOCAUX Règlement de consultation Date limite de réception des offres

Plus en détail

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents Tâche : Rédaction de messages et de courriers professionnels simples liés à l activité

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE 52 000 lycéens 65 lycées publics (1,2 millions de m² de locaux) 39 lycées privés 1 Les priorités comtoises en matière d éducation par de nouvelles politiques L accès pour tous à l éducation Gratuité des

Plus en détail

Projets - Gestion des Projets

Projets - Gestion des Projets Projets - Gestion des Projets p. 217 à 222 Projets - Gestion des Projets PGP / GPP PGP / GPP-E Gestion des petits projets Travaux neufs 5 Jours Niveau : Fondamentaux Améliorer la compréhension de la conduite

Plus en détail

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux?

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Qu est-ce qu un Tout le monde produit des déchets dangereux via ses activités quotidiennes

Plus en détail

NF habitat & nf habitat hqe TM

NF habitat & nf habitat hqe TM NF habitat & nf habitat hqe TM Certification rénovation maison l essentiel pour les professionnels Applicatif NF 500-02 - Version 1.0 introduction Depuis 1999, CÉQUaMi, filiale de l association QUaLiteL

Plus en détail

levenok.com Identification du lot sur le document four ni par le demandeur

levenok.com Identification du lot sur le document four ni par le demandeur levenok.com Architectes D.P.L.G. RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE des matériaux et produits contenant de l'amiante pour l'établissement du constat établi à l'occasion de la vente d'un immeuble bâti REFERENCES

Plus en détail

Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse

Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse REGLEMENT INTERIEUR 2015 D UTILISATION DES SALLES COMMUNALES DE LEROUVILLE Adopté par le Conseil Municipal par délibération n 58 du 16

Plus en détail

Système Management Environnemental

Système Management Environnemental Système Management Environnemental Laboratoire de Touraine Laboratoire de Touraine Laboratoire de Touraine - Bassin Eaux Pluviales Environnemental Politique Qualité Sécurité Environnement Sommaire Norme

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B Les déchetteries intercommunales de la CCVD s inscrivent dans le rôle des collectivités

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Ministère de l'intérieur Préfecture de Belfort Représentant du Pouvoir Adjudicateur (RPA)

Plus en détail

FABRICATION DE LA PUBLICATION INTERNE «SIGAL»

FABRICATION DE LA PUBLICATION INTERNE «SIGAL» FABRICATION DE LA PUBLICATION INTERNE «SIGAL» CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP SIGAL - 1/5 LOT N 1 : MISE EN PAGE, TRAITEMENT GRAPHIQUE ET SUIVI DE FABRICATION DU JOURNAL INTERNE SIGAL

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES _ MAIRIE DE BP 9 33611 CESTAS CEDEX www.mairie-cestas.fr Tel : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) MARCHE DE MAINTENANCE, VERIFICATION, RENOUVELLEMENT

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER. d AURILLAC. 1er congrès de l AFGRIS

SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER. d AURILLAC. 1er congrès de l AFGRIS SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER henri MONDOR d AURILLAC 1er congrès de l AFGRIS METHODE D ANALYSE ET DE PREVENTION DES RISQUES ET CERTIFICATION ISO 9002 Un couple pertinent pour les services techniques

Plus en détail

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Plomberie Chauffage

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Plomberie Chauffage Vous voulez démarrer une activité de plombier chauffagiste. Cette fiche rassemble l essentiel de la réglementation en matière d'environnement et de sécurité et quelques conseils importants pour être en

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières PRESENTATION L hôtel d entreprises est une structure d accueil temporaire destiné aux entreprises en création ou en phase de croissance,

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ENSEMBLE DU DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER D UNE LA COURNEUVE (93) 93-002

RESUME NON TECHNIQUE DE L ENSEMBLE DU DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER D UNE LA COURNEUVE (93) 93-002 93-002 15 décembre 2014 RESUME NON TECHNIQUE DE L ENSEMBLE DU DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER D UNE PLATE-FORME DE TRAITEMENT BIOLOGIQUE DE TERRES POLLUEES ET DE TRANSIT DE DECHETS VERTS

Plus en détail

Sommaire ... PRESENTATION ... AGENCEMENT ... CLOISONS - PORTES ... ECLAIRAGE - DÉCORATION ... REVÊTEMENT ... RÉSINE DE SYNTHÈSE ...

Sommaire ... PRESENTATION ... AGENCEMENT ... CLOISONS - PORTES ... ECLAIRAGE - DÉCORATION ... REVÊTEMENT ... RÉSINE DE SYNTHÈSE ... d e n t a i r e e t m é d i c a l d e n t a i r e e t m é d i c a l Sommaire 4 5 6 7 8 9... PRESENTATION... AGENCEMENT... CLOISONS - PORTES 10 11... ECLAIRAGE - DÉCORATION 12 13... REVÊTEMENT 14 15...

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU RHONE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON ARRETE N 2013-07-15-R-0287 commune(s) : Villeurbanne objet : Autorisation de déversement

Plus en détail

AVIS D'APPEL PUBLIC À LA CONCURRENCE

AVIS D'APPEL PUBLIC À LA CONCURRENCE AVIS D'APPEL PUBLIC À LA CONCURRENCE NETTOYAGE DES LOCAUX DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MARNE ET GONDOIRE ET DE L OFFICE DU TOURISME DE MARNE ET GONDOIRE Nom et adresse officiels de l'organisme acheteur

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX- REGLEMENT DE LA CONSULTATION ( RC)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX- REGLEMENT DE LA CONSULTATION ( RC) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX- REGLEMENT DE LA CONSULTATION ( RC) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage COMMUNE DE LESPARRE-MEDOC Personne Responsable du Marché représentant le pouvoir adjudicateur

Plus en détail

Notre système de management. Qualité et Environnement

Notre système de management. Qualité et Environnement Notre système de management Ce document est destiné à nos clients, partenaires et collaborateurs et a pour volonté de décrire simplement nos activités et notre système de management Qualité et Environnement

Plus en détail

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement MANUEL Q S E Mise à jour : Mai 2014 Qualité - Sécurité - Environnement Editorial BÂTIMENTS - Privé - Public - Industriel La société RIVASI BTP est implantée dans la Drôme et les Bouches-du-Rhône. Elle

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION IDENTIFICATION DES COMPÉTENCES À PARTIR DES ACTIVITÉS

RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION IDENTIFICATION DES COMPÉTENCES À PARTIR DES ACTIVITÉS RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION IDENTIFICATION DES COMPÉTENCES À PARTIR DES ACTIVITÉS ACTIVITÉS Capacités COMPÉTENCES C1 Préparation des activités Réalisation d activités Relations avec les clients, avec

Plus en détail

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces 1 Origine du Responsible Care Démarche volontaire de l'industrie

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

Code à l intention des partenaires commerciaux

Code à l intention des partenaires commerciaux Code à l intention des partenaires commerciaux Groupe Axpo Code à l intention des partenaires commerciaux 02 03 Table des matières Introduction... 05 I. Éthique commerciale et intégrité... 07 II. Respect

Plus en détail

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX, NETTOYAGE DES VITRES, FOURNITURES de PRODUITS CONSOMMABLES et ADAPTES

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX, NETTOYAGE DES VITRES, FOURNITURES de PRODUITS CONSOMMABLES et ADAPTES CUFR JF CHAMPOLLION Place de Verdun 81000 ALBI CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.A.P MARCHE DE SERVICE 2012 N 101-2012 PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX, NETTOYAGE DES VITRES, FOURNITURES

Plus en détail

La valorisation des terres excavées

La valorisation des terres excavées La valorisation des terres excavées Matinée "Matières premières et matériaux du BTP " Céline Blanc c.blanc@brgm.fr BRGM / Direction Eau, Environnement et Ecotechnologies Lundi 2 décembre, 2013 Contexte

Plus en détail

LE PLAN DE PREVENTION

LE PLAN DE PREVENTION 1 Association des Directeurs et Responsables de Services Généraux Facilities Manag ers Association LE PLAN DE PREVENTION Avertissement : ce document est un exemple établi pour un besoin particulier. Il

Plus en détail

Achat, location et maintenance de copieurs. Règlement de la consultation et conditions administratives et techniques particulières

Achat, location et maintenance de copieurs. Règlement de la consultation et conditions administratives et techniques particulières 14, Avenue Albert Sorel 14 052 CAEN cedex téléphone 02 31 86 18 56 télécopie 02 31 85 78 60 mél int.0140013n@ac-caen.fr Achat, location et maintenance de copieurs Règlement de la consultation et conditions

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES DEPARTEMENT DE LA SOMME DIRECTION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI 54, RUE SAINT FUSCIEN - 80000 AMIENS. 03 22 71.83.58 : 03 22 71 81 79 Objet de

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES SIMPLIFIE

CAHIER DES CHARGES SIMPLIFIE Hôtel de Ville 1, Allée André-Benoist 77410 CLAYE-SOUILLY CAHIER DES CHARGES SIMPLIFIE PRESTATION DE RÉGIE PUBLICITAIRE, DE CONCEPTION, D'IMPRESSION, DE LIVRAISON ET DE DISTRIBUTION POUR LE GUIDE PRATIQUE,

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

TRAVAUX D AMENAGEMENT Trottoirs rue Jules Guesde Impasse rue Jean Jaurès

TRAVAUX D AMENAGEMENT Trottoirs rue Jules Guesde Impasse rue Jean Jaurès COMMUNE de LABEUVRIERE TRAVAUX D AMENAGEMENT Trottoirs rue Jules Guesde Impasse rue Jean Jaurès CAHIER des CLAUSES ADMINISTRATIVES et PARTICULIERES (CCAP et CCP) Date et heure limites de réception de l

Plus en détail

GESTION DE STOCK. July 2009. Hilde De Boeck

GESTION DE STOCK. July 2009. Hilde De Boeck GESTION DE STOCK July 2009 Hilde De Boeck Table des matières Introduction Organisation du stock centrale 1. Gestionnaire de stock 2. Stockage: - Les Conditions - Rangement des produits 3. Les outils de

Plus en détail

6 ANNEXES. 6.2 Compte rendu du traçage pour l alimentation en eau potable du refuge de la Brèche de Roland

6 ANNEXES. 6.2 Compte rendu du traçage pour l alimentation en eau potable du refuge de la Brèche de Roland 6 ANNEXES 6.1 Charte chantier vert 6.2 Compte rendu du traçage pour l alimentation en eau potable du refuge de la Brèche de Roland 6.3 Compte rendu du traçage pour l assainissement du refuge de la Brèche

Plus en détail

Attention, la visite du site est obligatoire L absence de remise d un certificat de visite entraînera la non-conformité de l offre remise

Attention, la visite du site est obligatoire L absence de remise d un certificat de visite entraînera la non-conformité de l offre remise MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX VILLE DE GUJAN-MESTRAS Direction Générale des Services Service Achats Marchés Place du Général De GAULLE 33470 GUJAN MESTRAS Tél: 05 57 52 57 52 Fax: 05 57 52 57 50 TRAVAUX DE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (C.C.T.P.)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (C.C.T.P.) Marchés de fourniture de services relevant de l article 28 du Code des marchés publics CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (C.C.T.P.) OBJET : Service de nettoyage de bureaux de la MSA de la Corse

Plus en détail

Réflexe Prévention Déchets

Réflexe Prévention Déchets Réflexe Prévention Déchets Secteur des Travaux Publics 2 ème ½ journée Plan de la présentation 1. La prévention, de quoi parle-t-on? Concept, bénéfices attendu, illustrations 2. Produits innovants et retours

Plus en détail

Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets

Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets Présentation d Ecoval Maroc 2 Sommaire Présentation d Ecoval Maroc Perception du Marché de déchets Objectifs de la plateforme Ecoval

Plus en détail

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc MODELE DE FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE : AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES OBJECTIF PRINCIPAL DU POSTE : Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre Réf. Internet Pages Partie 1 Optimiser la programmation de l opération de travaux Réaliser les études préalables Accomplir les études de prospection et de diagnostic...3092 9 Choisir la localisation du

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

INDUSTRIELS EN DEMARCHE ISO 14001 MANUEL D ACCOMPAGNEMENT

INDUSTRIELS EN DEMARCHE ISO 14001 MANUEL D ACCOMPAGNEMENT INDUSTRIELS EN DEMARCHE ISO 14001 MANUEL D ACCOMPAGNEMENT DIRECTION DES ACTIONS INDUSTRIELLES Directeur de publication : Jean-Marc Picard - Directeur des Actions Industrielles Agence de l Eau Seine-Normandie.

Plus en détail

L organisation de chantier

L organisation de chantier L organisation de chantier POSOW is a project co-financed by EU under the Civil Protection Financial Instrument developed in cooperation with ISPRA, Cedre, Sea Alarm and CPMR and coordinated By REMPEC

Plus en détail