Bulletin Newsflash des CSD N

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bulletin Newsflash des CSD N 27-2014"

Transcription

1 Bulletin Newsflash des CSD N Semaine du 22 au 26 Septembre 2014 Récapitulatif : Guide d Euroclear sur la règlementation des CSD. Lancement d un nouveau portail par le CSD de la Russie. Révision de la certification du CSD Turque conformément à la norme ISO Mise à jour de la notation du CSD de Chili. Mise à jour de la notation du CSD de Kazakhstan. Initiative de coopération entre Six Securities Services et Euroclear Bank. Migration du CSD de la Finlande vers la plateforme Target 2 Securities. Signature d un partenariat stratégique entre les Bourses d Istanbul et de Kazakhstan. Cotation d un emprunt obligataire Chinois à Dubaï.

2 Guide d Euroclear sur la règlementation des CSD Le parlement Européen a approuvé, en Avril 2014, une nouvelle règlementation régissant les dépositaires centraux (CSDR). Cette règlementation s est focalisée sur l harmonisation de l activité des CSD en Europe et apporté plusieurs nouvelles dispositions règlementaires. A cet effet, Euroclear a publié, en Septembre 2014, un guide destiné à ses clients et résumant les principales idées apportées par la CSDR: - Dématérialisation et immobilisation des titres : La CSDR exige que toutes les émissions de valeurs mobilières admises à la négociation à l Union Européenne soient représentées par inscription en compte sous forme dématérialisée ou immobilisée. En Europe, la majorité des titres sont dématérialisés. Au Royaume Uni et en Irlande, les investisseurs institutionnels ont encore le choix de détenir leurs titres sous forme dématérialisée ou certifiée, d où l existence de 3000 titres certifiés. - Dénouement à T+2 : La CSDR impose un dénouement à T+2 sur les transactions sur valeurs mobilières à partir de janvier Toutefois, la majorité des places migreront à T+2 le 6/10/2014. Il existe plusieurs groupes de travail implémentés en Europe pour étudier les exigences techniques de transition. - Pénalités de suspens : Les CSD sont tenus de mettre en place des pénalités en fonction de la liquidité des titres et du type des transactions. La CSDR encourage l indemnisation de la partie non défaillante au moyen des pénalités facturées sur la partie défaillante. La majorité des CSD ont déjà un schéma de pénalités pour les transactions dénouées au-delà de leurs délais. Toutefois, le type des frais imposés dépend des marchés et est généralement appliqué sur les parties défaillantes sans indemnisation de la contrepartie. - Rachat : La CSDR impose aux CSD d effectuer une procédure de rachat sur tout instrument qui n a pas été livré dans les 4 jours suivant sa date de dénouement théorique. Les représentants des marchés des titres, les CSD ainsi que l Association Européenne des CSD travaillent conjointement pour identifier les paramètres techniques du calcul des pénalités qui doivent être facturées au niveau des chaînes de transactions complexes. Euroclear, a par ailleurs, souligné que cette règlementation se rapporte en général à l'amélioration du règlement de titres dans l'union Européenne, ce qui implique que les retombées de la règlementation concerneraient non seulement les CSD mais aussi les participants des marchés. Aussi, Euroclear a rappelé que la CSDR couvre aussi bien les services liés au règlement des titres que les services bancaires auxiliaires que pourraient offrir les CSD à leurs participants.

3 Guide d Euroclear sur la règlementation des CSD (Suite) Euroclear a notamment établi, à titre indicatif, un recensement des dates clés dans l implémentation de la CSDR : Data indicative Evènement 18/09/2014 Entrée en vigueur de la CSDR 20 jours suivant sa publication au Journal officiel de l'union Européenne. Décembre 2014 Les autorités compétentes notifient à l Autorité des marchés Européens la liste des CSD en exercice. 01/01/2015 (ou 2016 par dérogation) Toutes les transactions exécutées sur des plateformes de négociation seront dénouées au plus tard à T+2. Fin 2015 Implémentation des standards techniques et règlementaires (Mesures destinées à prévenir les défauts de règlement et/ou à remédier aux défauts de règlement,...). Novembre 2015 Mai 2016 o Demande des agréments nécessaires ; o Signalement des liens transfrontaliers avec les CSD ; o Demande, par les CSD non Européens, d une reconnaissance pour fournir des services transfrontaliers. Juin 2016 (au plus tôt) Entrée en vigueur des dispositions concernant : o L agrément, surveillance et exigences applicables aux CSD ; o La fourniture de services accessoires de type bancaire aux participants ; o Les sanctions. Septembre Octobre 2019 Création d une commission dans le but de préparer un rapport sur la CSDR 01/01/2023 Dématérialisation de toute nouvelle valeur mobilière émise 01/01/2025 Dématérialisation de toutes les valeurs mobilières

4 Lancement d un nouveau portail par le CSD de la Russie Afin d assurer son nouveau service d attribution d identifiants légaux (LEI*) aux institutions intervenantes sur les marchés financiers, National Settlement Depository a lancé un nouveau portail permettant aux participants, régulateurs et autres utilisateurs de disposer des données et d informations mises à jour sur lesdits identifiants. Le portail peut être consulté sur le lien suivant : *Le G20, groupe composé de dix-neuf pays et de l'union européenne, a validé au sommet de Los Cabos en juin 2012 un dispositif d'identifiant unique des intervenants sur les marchés financiers. Basé sur la norme ISO 17442, l identifiant unique des intervenants (Legal Entity Identifier (LEI)) permettra de faciliter la gestion et le contrôle des risques, tant par le secteur privé que par les autorités publiques. Le code est composé de 20 caractères alphanumériques. Révision de la certification du CSD Turque conformément A la norme ISO L'Organisation Internationale de Normalisation «ISO» a publié en 2012 une norme portant sur la «Sécurité sociétale Systèmes de management de la continuité d'activité Exigences». Cette norme renseigne sur la continuité de l entreprise notamment la fiabilité des dispositifs mis en place, garantit l application des normes internationales et offre aux entreprises la possibilité de se certifier afin de renseigner sur ces pratiques. Dans ce cadre, le CSD Turque «MKK» s est soumis à une révision réussie de sa certification conformément à la norme ISO Mise à jour de la notation du CSD de Chili L agence «Thomas Murray», spécialiste en notation des services de conservation et de gestion des risques, a annoncé avoir maintenu la notation du CSD de Chili à «A+» avec une perspective stable. La notation correspond à un niveau général de risque faible et prend en considération les changements majeurs affectant l activité du CSD Chilien: - Renforcement du département d audit interne avec un reporting direct au conseil d administration ; - Création d un fonds de réserve qui couvre 6 mois de ressources pour tout besoin éventuel ; - Mise en place d une équipe de gestion de projets afin de réduire les délais de l implémentation des nouvelles initiatives ; - Création d un groupe de participants utilisateurs «Participant User Group» ; - Séparation des fonctions d audit interne et de gestion des risques ; - Automatisation des processus qui nécessitait des interventions manuelles ; - Tests des plans de reprise d activité. Echelle de notation : AAA : Risque Extrêmement faible ; AA+, AA-, AA : Risque faible ; BBB : Risque acceptable ; BB : Risque moins acceptable ; B : Risque moyennement élevé ; CCC : Risque élevé.

5 Mise à jour de la notation du CSD de Kazakhstan L agence «Thomas Murray», spécialiste en notation des services de conservation et de gestion des risques, a annoncé l amélioration de la notation du CSD de Kazakhstan. La notation du CSD est passée de «A» à «A+» suite à l amélioration du: Risque de liquidité (de «A-» à «A») ; Risque Financier (de «A» à «A+») ; Gouvernance et transparence (de «A+» à «AA-»). Les améliorations reviennent essentiellement à : L augmentation de la police d assurance de 250 millions de KZT à 500 millions de KZT (1 KZT = Euro); Le renforcement des réserves financières avec des liquidités permettant de couvrir plus que deux années d opérations ; La mise en place d un teneur de registre unique sur le marché ; La mise en place d un groupe d utilisateurs. Toutefois, «Thomas Murray» prévoit que les développements qu entreprendrait le CSD l année prochaine pourraient affecter ladite notation : La migration d un cycle de dénouement même jour à un cycle de dénouement différé: Ce changement pourrait avoir des impacts notamment en ce qui relève des conditions de préfinancement et des mécanismes de gestion des suspens ; L utilisation de la norme «ISO 20022» pour les messages SWIFT. Initiative de coopération entre Six Securities Services et Euroclear Bank Six Securities Services (prestataire de services post marché Suisse) et Euroclear Bank (Dépositaire International basé à Bruxelles) ont convenu de travailler conjointement pour fournir aux investisseurs Suisses des services de fonds plus efficients et moins risqués. Les améliorations porteraient notamment sur l acheminement des ordres et le dénouement unitaire à partir d une plateforme unique réservée aux transactions sur les fonds spéculatifs et de placement de tout type. Migration du CSD de la Finlande vers la plateforme Target 2 Securities T2S est une plateforme commune de l Eurosystème dont la fonction est le dénouement des titres en monnaie Banque Centrale Européenne. Depuis le lancement de T2S, 24 CSD Européens ont adhéré au projet pour une éventuelle migration selon quatre vagues : - Vague 1 (du 19 au 22 Juin 2015) : Grèce, Italie, Malte, Roumanie, Suisse. - Vague 2 (du 25 au 28 Mars 2016) : Belgique (2CSD), France, Pays Bas, Portugal. - Vague 3 (du 9 au 12 Septembre 2016) : Autriche, Danemark, Allemagne, Luxembourg (2CSD), Hongrie. - Vague 4 (du 3 au 6 Février 2017) : Estonie, Finlande, Belgique, Lituanie, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Lettonie. Faisant partie des CSD ayant opté pour une migration à la 4 ème vague, Euroclear Finlande a annoncé le remplacement de son système actuel par le déploiement d un nouveau système permettant la migration à T2S et ce, en trois phases : - Phase 1 : Remplacement du système «fixed income» en 2014 ; - Phase 2 : Remplacement du système «equity» en 2015 ; - Phase 3 : Externalisation du dénouement à T2S en Février 2017.

6 Signature d un partenariat stratégique entre les Bourses d Istanbul et de Kazakhstan Les Bourses d Istanbul et de Kazakhstan ont annoncé la signature d un accord de partenariat stratégique dans l objectif d accroitre et de renforcer leur collaboration. L accord porte notamment sur une coopération concernant les marchés, la cotation, les produits, la technologie et l échange de connaissance et d expérience. Cotation d un emprunt obligataire Chinois à Dubaï La place de Dubaï a annoncé la cotation des obligations émises par «Agriculture Bank of China» sur NASDAQ Dubaï. L emprunt est d une valeur de 1 milliards de renminbi Chinoix ( 163 millions de dollars) et constitue la 1 ère initiative de cotation de l emprunt d une entreprise Chinoise à Dubaï et dans la région du Moyen Orient et de l Afrique. Pour «Agriculture Bank of China», cette décision de cotation s insère dans une stratégie d expansion et de renforcement de la présence de la monnaie Chinoise dans la région MENA.

Récapitulatif: Du 14 Décembre 2015

Récapitulatif: Du 14 Décembre 2015 Du 14 Décembre 2015 Récapitulatif: Publication, par l OICV/CPMI, d un rapport sur l évaluation de l application des PFMI par les autorités de marchés : 28 juridictions ont été évaluées quant au degré d

Plus en détail

Récapitulatif: Du 29 Juin 2015 au 10 juillet. Développements du marché des capitaux au Maroc. Migration à J+3 en Afrique du Sud.

Récapitulatif: Du 29 Juin 2015 au 10 juillet. Développements du marché des capitaux au Maroc. Migration à J+3 en Afrique du Sud. Du 29 Juin 2015 au 10 juillet Récapitulatif: Développements du marché des capitaux au Maroc. Migration à J+3 en Afrique du Sud. Projet de migration à J+2 aux Etats Unis. Lancement du Ghana Commodity Exchange.

Plus en détail

Récapitulatif: Du 3 Mai 2016

Récapitulatif: Du 3 Mai 2016 Du 3 Mai 2016 Récapitulatif: Commentaires de l ECSDA concernant la vision de la nouvelle infrastructure de l Eurosystème : L association a souligné que la consolidation des plateformes Target 2 et T2S

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF DE MOBILITE ERASMUS+ POUR LES ETUDIANTS DE LA FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE EN MIDI-PYRENEES - MIDI-PYRENEES HORIZONS

REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF DE MOBILITE ERASMUS+ POUR LES ETUDIANTS DE LA FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE EN MIDI-PYRENEES - MIDI-PYRENEES HORIZONS REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF DE MOBILITE ERASMUS+ POUR LES ETUDIANTS DE LA FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE EN MIDI-PYRENEES - MIDI-PYRENEES HORIZONS Adopté par le Conseil Régional par délibération n 14/09/08.10

Plus en détail

Bulletin Newsflash des CSD N 25-2014

Bulletin Newsflash des CSD N 25-2014 Bulletin Newsflash des CSD N 25-2014 Semaine du 01 au 05 Septembre 2014 Récapitulatif : Trois Moments définitifs identifiés par le groupe consultatif de Target 2 Securities Rapport mensuel de suivi de

Plus en détail

Identification du répondant: 50 character(s) maximum. 50 character(s) maximum. 100 character(s) maximum. Fields marked with * are mandatory.

Identification du répondant: 50 character(s) maximum. 50 character(s) maximum. 100 character(s) maximum. Fields marked with * are mandatory. Vers l application de normes comptables européennes pour le secteur public («EPSAS») dans les États membres de l'ue Consultation publique sur les futurs principes et structures de gouvernance Fields marked

Plus en détail

Yourcegid Solutions de gestion

Yourcegid Solutions de gestion CEGID EXPERT Yourcegid SEPA SEPA PRÉLÈVEMENT www.cegid.fr/experts Un module pour continuer à gérer les prélèvements après le 31/01/2014 Intégrez la norme SEPA et son environnement de gestion Ne mettez

Plus en détail

LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans

LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans À l occasion du 60 e anniversaire du drapeau européen, cette brochure présente l histoire et la symbolique de l emblème commun des institutions européennes. Le de est la principale organisation de défense

Plus en détail

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER REJOIGNEZLESMEILLEURSCOIFFEURSD'EUROPE SANSPLUSTARDER 21décembre2012 ChèreMadame/CherMonsieur, Chaquepayseuropéenasonpropresystèmenationald'enseignementetdequalificationpourlesmétiers delacoiffure.ilyadéjàplusieursannées,lespartenairessociauxeuropéensdusecteurdelacoiffureont

Plus en détail

Un symbole pour toute l Europe. LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans

Un symbole pour toute l Europe. LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans Un symbole pour toute l Europe LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans Douze étoiles, 60 ans Il fotte désormais partout sur notre continent. Le drapeau bleu aux douze étoiles d or a 60 ans. Il symbolise depuis plus

Plus en détail

Critères de qualification concernant la fourniture de services de menuiserie bois (fenêtres, portes et cloisons) sur le domaine du CERN

Critères de qualification concernant la fourniture de services de menuiserie bois (fenêtres, portes et cloisons) sur le domaine du CERN MS-4101/GS Etude de marché Critères de qualification concernant la fourniture de services de menuiserie bois (fenêtres, portes et cloisons) sur le domaine du CERN Afin d être pris en considération en tant

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Infrastructures, transports et mer MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, Transport Direction des services de transport Décision du 2 avril 2012 relatif aux modèles de licence de transport

Plus en détail

Bruxelles, 21 novembre 2008. Groupe de Travail : Transport Routier & Ferroviaire

Bruxelles, 21 novembre 2008. Groupe de Travail : Transport Routier & Ferroviaire Bruxelles, 21 novembre 2008 Groupe de Travail : Transport Routier & Ferroviaire 1 Présentation du Transport Routier Maroc Bahija BOUCETTA, Chef de service Etudes Ministère de l Equipement et des Transports

Plus en détail

Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l Europe

Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l Europe Texte original Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l Europe 0.440.4 Conclue à Grenade le 3 octobre 1985 Approuvée par l Assemblée fédérale le 6 décembre 1995 1 Instrument de ratification

Plus en détail

CHRONOLOGIE DE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE

CHRONOLOGIE DE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE CHRONOLOGIE DE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE 1948 7-11 mai Congrès de La Haye : plus de mille délégués venus d'une vingtaine de pays européens discutent de nouvelles formes de coopération en Europe. Ils se

Plus en détail

PASSEPORT EUROPÉEN de COMPÉTENCES. Partagez votre. expérience! CURRICULUM VITAE (CV) Passeport des Langues. Supplément au. certificat.

PASSEPORT EUROPÉEN de COMPÉTENCES. Partagez votre. expérience! CURRICULUM VITAE (CV) Passeport des Langues. Supplément au. certificat. Partagez votre expérience! CURRICULUM VITAE (CV) Passeport des Langues PASSEPORT EUROPÉEN de COMPÉTENCES Europass mobilité Supplément au certificat Supplément au diplôme EUROPASS de quoi s agit-il? Cadre

Plus en détail

Analyse statistique 2014

Analyse statistique 2014 Analyse statistique 214 Janvier 215 CEDH - Analyse statistique 214 Table des matières Évolution des statistiques de la Cour en 214... 4 A. Nombre de nouvelles requêtes... 4 B. Affaires clôturées par une

Plus en détail

Mise en œuvre du règlement communautaire (CE) n 883/2004 à Mayotte à compter du 1 er janvier 2014

Mise en œuvre du règlement communautaire (CE) n 883/2004 à Mayotte à compter du 1 er janvier 2014 CIRCULAIRE N 2014-07 DU 29 JANVIER 2014 Direction des Affaires Juridiques INSV0023-DGU Titre Mise en œuvre du règlement communautaire (CE) n 883/2004 à Mayotte à compter du 1 er janvier 2014 Objet Devenu

Plus en détail

La domiciliation européenne SEPA

La domiciliation européenne SEPA _ FR La domiciliation européenne SEPA Une solution de prélèvement optimisée La zone SEPA compte 32 pays : les 27 États membres de l Union européenne + l Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS

RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17.6.2011 COM(2011) 352 final RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AU COMITÉ DES RÉGIONS Deuxième rapport

Plus en détail

ACCORD. TCA140000096 - Vue JOP - 25/07/2014-10 h 50 - Page 1/14

ACCORD. TCA140000096 - Vue JOP - 25/07/2014-10 h 50 - Page 1/14 TCA140000096 - Vue JOP - 25/07/2014-10 h 50 - Page 1/14 ACCORD CONCERNANT LE TRANSFERT ET LA MUTUALISATION DES CONTRIBUTIONS AU FONDS DE RÉSOLUTION UNIQUE (ENSEMBLE DEUX DÉCLARATIONS), SIGNÉ À BRUXELLES

Plus en détail

Quel est l'intérêt pour une entreprise de solliciter le statut de «l exportateur agréé»?

Quel est l'intérêt pour une entreprise de solliciter le statut de «l exportateur agréé»? Les accords conclus avec la Communauté Européenne, l Association Européenne de Libre Echange, la Turquie et les Pays Arabes Méditerranéens signataires de l accord d Agadir prévoient que la preuve de l

Plus en détail

... ... COMPÉTENCES LINGUISTIQUES Remarque : Une preuve de connaissance de la langue d enseignement de l institution d accueil doit être fournie.

... ... COMPÉTENCES LINGUISTIQUES Remarque : Une preuve de connaissance de la langue d enseignement de l institution d accueil doit être fournie. Nom de l étudiant(e) :... Institution d origine :... Pays :... Indiquez brièvement les raisons pour lesquelles vous souhaitez étudier à l étranger :......... COMPÉTENCES LINGUISTIQUES Remarque : Une preuve

Plus en détail

ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES

ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES 2 RECOMMANDATION DU CONSEIL RELATIVE À UN ACCÈS ÉLARGI ET UNE EXPLOITATION PLUS EFFICACE CONCERNANT LES INFORMATIONS DU ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES L OCDE est un forum unique

Plus en détail

Luxembourg 1 Macédoine 3 Malte 1 Pays-Bas 1 Norvège 1 Pologne 2 Portugal 1 Roumanie 4 Slovaquie 2 Slovénie 2 Espagne 1 Suède 1 Suisse 1 Turquie* 3

Luxembourg 1 Macédoine 3 Malte 1 Pays-Bas 1 Norvège 1 Pologne 2 Portugal 1 Roumanie 4 Slovaquie 2 Slovénie 2 Espagne 1 Suède 1 Suisse 1 Turquie* 3 HBL15 Si vous travaillez en Irlande du Nord : l allocation logement Fiche-conseil à l usage des travailleurs immigrés, éditée par l Office du logement (Housing Executive) Cette fiche vous expliquera quelles

Plus en détail

Droits d inscription modulés

Droits d inscription modulés Droits d inscription modulés 1.1. Principes généraux Les droits d inscription modulés sont applicables aux étudiants postulant au diplôme de Sciences Po Bordeaux dont la résidence fiscale se situe dans

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007 21

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007 21 Tunis, le 14 août 2007 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007 21 OBJET/ Circulaire n 93-21 du 10 décembre 1993 relative aux transferts au titre des opérations courantes. Le Gouverneur de la Banque

Plus en détail

Convention sur le régime international des voies ferrées

Convention sur le régime international des voies ferrées Texte original Convention sur le régime international des voies ferrées 0.742.101 Conclue à Genève le 9 décembre 1923 Approuvée par l Assemblée fédérale le 28 septembre 1926 1 Instrument de ratification

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 Novembre 2015. Rapport consultatif sur l harmonisation des identifiants uniques des transactions.

Récapitulatif: Du 17 Novembre 2015. Rapport consultatif sur l harmonisation des identifiants uniques des transactions. Du 17 Novembre 2015 Récapitulatif: Rapport consultatif sur l harmonisation des identifiants uniques des transactions. Retard d intégration d Euroclear à T2S. Remplacement du système de règlement au Nigéria.

Plus en détail

PARTIR EN ÉTUDES A L ETRANGER 2015 2016 SEMESTRE 2

PARTIR EN ÉTUDES A L ETRANGER 2015 2016 SEMESTRE 2 PARTIR EN ÉTUDES A L ETRANGER 2015 2016 SEMESTRE 2 L équipe du Service des Relations internationales Vice-Président Pr. Carl VETTERS, Enseignant-chercheur Chargé de mission Pr. Rachid AMARA, Enseignant-chercheur

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

ANNEXE. à la. proposition de décision du Conseil

ANNEXE. à la. proposition de décision du Conseil COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 4.4.2016 COM(2016) 174 final ANNEX 14 ANNEXE à la proposition de décision du Conseil relative à la conclusion du protocole d adhésion à l accord commercial entre l Union

Plus en détail

POLITIQUE D EXECUTION OPTIMALE DES TRANSACTIONS SUR INSTRUMENTS FINANCIERS

POLITIQUE D EXECUTION OPTIMALE DES TRANSACTIONS SUR INSTRUMENTS FINANCIERS Société anonyme Prêteur Numéro d agrément: 937 Courtier en assurances n Fsma: 011671A Burgstraat 170-9000 Gent Tél.:09 224 73 11 Fax: 09 223 34 72 TVA BE 0400.028.394 RPM Gent www.europabank.be POLITIQUE

Plus en détail

Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés

Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1. Définitions 2. Interprétation PARTIE 2 DÉRIVÉS DISPENSÉS 3. Dispenses de l obligation d inscription

Plus en détail

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels COMMISSION EUROPEENNE COMMUNIQUE DE PRESSE pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels Bruxelles, le 23 novembre 2011 Jusqu à cinq millions de personnes (soit presque deux fois plus qu actuellement)

Plus en détail

Du 31 Août au 11 Septembre 2015

Du 31 Août au 11 Septembre 2015 Du 31 Août au 11 Septembre 2015 Récapitulatif: Publication, par la BRI, d un document de travail sur les dilemmes des marchés obligataires et la politique monétaire des marchés émergents. Publication par

Plus en détail

Convention européenne de sécurité sociale

Convention européenne de sécurité sociale Série des traités européens - n 78 Convention européenne de sécurité sociale Paris, 14.XII.1972 Annexe III Dispositions maintenues en vigueur nonobstant les dispositions de l'article 5 * (Article 6, paragraphe

Plus en détail

Autorisations CEMT pour 2008

Autorisations CEMT pour 2008 Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral des transports OFT Division Financement Autorisations CEMT pour 2008 Remarque importante

Plus en détail

FISCALITE. TVA: La taxe sur la valeur ajoutée. Généralités. Qu est-ce que la TVA:

FISCALITE. TVA: La taxe sur la valeur ajoutée. Généralités. Qu est-ce que la TVA: FISCALITE Le but de ce chapitre est de vous aider à trouver des informations précises et valables sur la réglementation européenne de la TVA. Si vous constatez certains manquements ou certaines erreurs,

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1236788L/Bleue-1 ----- ETUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1236788L/Bleue-1 ----- ETUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant la ratification de l accord-cadre entre l Union européenne et ses Etats membres, d une part, et la République de Corée, d

Plus en détail

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Le programme Erasmus + à Sciences Po La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Qu est ce que le programme Erasmus +? Erasmus + est un programme de la Commission Européenne destiné à encourager

Plus en détail

Règlement d exécution de la convention instituant un bureau international pour la publication des tarifs douaniers

Règlement d exécution de la convention instituant un bureau international pour la publication des tarifs douaniers Texte original Règlement d exécution de la convention instituant un bureau international pour la publication des tarifs douaniers (Art. 13 de la convention) 1 0.632.011 Conclu à Bruxelles le 5 juillet

Plus en détail

Bruxelles, le 6 novembre 2007. Madame, Monsieur, Introduction

Bruxelles, le 6 novembre 2007. Madame, Monsieur, Introduction Politique prudentielle banques et assurances Bruxelles, le 6 novembre 2007 Communication de la CBFA sur sa politique concernant les questions d externalisation de services de gestion de portefeuille de

Plus en détail

ACTES ADOPTÉS PAR DES INSTANCES CRÉÉES PAR DES ACCORDS INTERNATIONAUX

ACTES ADOPTÉS PAR DES INSTANCES CRÉÉES PAR DES ACCORDS INTERNATIONAUX 13.4.2012 Journal officiel de l Union européenne L 103/51 ACTES ADOPTÉS PAR DES INSTANCES CRÉÉES PAR DES ACCORDS INTERNATIONAUX DÉCISION N o 1/2012 DU COMITÉ MIXTE INSTITUÉ PAR L ACCORD ENTRE LA COMMUNAUTÉ

Plus en détail

Luxembourg. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Luxembourg. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Luxembourg Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

I. Modalités de la fusion transfrontalière

I. Modalités de la fusion transfrontalière Amundi Funds Société d investissement à capital variable de droit luxembourgeois Siège social : 5, Allée Scheffer L-2520 Luxembourg R.C.S. de Luxembourg B-68.806 Cher Actionnaire, Luxembourg, le 9 mai

Plus en détail

RAPPORT DE LA RÉUNION DE LA COMMISSION RÉGIONALE DE L OIE POUR L EUROPE. Paris, 25 mai 2004

RAPPORT DE LA RÉUNION DE LA COMMISSION RÉGIONALE DE L OIE POUR L EUROPE. Paris, 25 mai 2004 72 SG/11B/EU Original : anglais RAPPORT DE LA RÉUNION DE LA COMMISSION RÉGIONALE DE L OIE POUR L EUROPE Paris, 25 mai 2004 La réunion de la Commission régionale de l'oie pour l'europe s'est tenue le 25

Plus en détail

DÉCLARATIONS DES ETATS PARTIES CONCERNANT LE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS FAITES EN VERTU DE L ARTICLE 287 (CHOIX DE LA PROCÉDURE)

DÉCLARATIONS DES ETATS PARTIES CONCERNANT LE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS FAITES EN VERTU DE L ARTICLE 287 (CHOIX DE LA PROCÉDURE) Algérie DÉCLARATIONS DES ETATS PARTIES CONCERNANT LE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS FAITES EN VERTU DE L ARTICLE 287 (CHOIX DE LA PROCÉDURE) [Original : arabe et français] «La République algérienne démocratique

Plus en détail

Notes explicatives relatives aux enquêtes sur l investissement direct étranger

Notes explicatives relatives aux enquêtes sur l investissement direct étranger Notes explicatives relatives aux enquêtes sur l investissement direct étranger Juin 2005 TABLE DES MATIERES 1 GENERALITES 5 1.1 Motivations...5 1.2 Champ d application de l enquête...6 1.3 Conversion des

Plus en détail

Récapitulatif: Du 04 au 15 Mai 2015. Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement.

Récapitulatif: Du 04 au 15 Mai 2015. Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement. Du 04 au 15 Mai 2015 Récapitulatif: Rapport 2014 de l ECSDA. Développements du CSD du Ghana. Rapport de l OICV sur la fraude d investissement. Report du lancement de la plateforme T2S. Agrément de 10 CCP

Plus en détail

L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE

L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE Pacte de stabilité et de croissance Sommet de La Haye Commission parlementaire ECON Commission parlementaire CRIS BCE SEBC Comité économique et financier L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE Acte unique européen

Plus en détail

RAPPORT DE LA RÉUNION DE LA COMMISSION RÉGIONALE DE L OIE POUR L EUROPE. Paris, 24 mai 2005

RAPPORT DE LA RÉUNION DE LA COMMISSION RÉGIONALE DE L OIE POUR L EUROPE. Paris, 24 mai 2005 1 73 SG/11B/EU Original : anglais RAPPORT DE LA RÉUNION DE LA COMMISSION RÉGIONALE DE L OIE POUR L EUROPE Paris, 24 mai 2005 La réunion de la Commission régionale de l'oie pour l'europe s'est tenue le

Plus en détail

APERÇU DES TARIFS DES PRINCIPALES OPÉRATIONS SUR TITRES

APERÇU DES TARIFS DES PRINCIPALES OPÉRATIONS SUR TITRES APERÇU DES TARIFS DES PRINCIPALES OPÉRATIONS SUR TITRES 1. Achats et ventes sur Euronext (BRUXELLES - AMSTERDAM - PARIS - LISBONNE) Base: montant brut (nombre ou nominal x cours + intérêts) Les frais comprennent

Plus en détail

NOR: SANH0520681A. Version consolidée au 21 août 2009

NOR: SANH0520681A. Version consolidée au 21 août 2009 Le 3 février 2010 ARRETE Arrêté du 24 février 2005 relatif à l organisation des épreuves classantes nationales anonymes donnant accès au troisième cycle des études médicales NOR: SANH0520681A Version consolidée

Plus en détail

Les instruments juridiques de la Banque centrale européenne

Les instruments juridiques de la Banque centrale européenne Les instruments juridiques de la Banque centrale européenne Légende: Examen des différents instruments juridiques dont dispose la Banque centrale européenne. Source: Bulletin mensuel de la BCE. dir. de

Plus en détail

Recrutement réservé ADJOINT TECHNIQUE DE RECHERCHE ET FORMATION

Recrutement réservé ADJOINT TECHNIQUE DE RECHERCHE ET FORMATION MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Université Paris-Sorbonne (PARIS IV) 1, rue Victor Cousin 75230 PARIS CEDEX 05 Recrutement réservé ADJOINT TECHNIQUE DE RECHERCHE ET FORMATION 2

Plus en détail

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS P006 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Guide de préparation au virement SEPA pour les PME LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS FBF - 18 rue La

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 8 janvier 2013 relative à la présentation des articles 13 et 14 de la loi 2012-409 du 27 mars 2012 de programmation relative à l exécution des peines et portant transposition de la décision-cadre

Plus en détail

BANQUE DU LIBAN. Circulaire de Base No 51

BANQUE DU LIBAN. Circulaire de Base No 51 BANQUE DU LIBAN Circulaire de Base No 51 Adressée aux Banques, Institutions Financières, Institutions d Intermédiation Financière, et Auditeurs Externes de la Banque du Liban 1 Veuillez trouver ci-joint

Plus en détail

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement»

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole accompagne les Entreprises dans le nouvel environnement des Moyens de Paiement Le

Plus en détail

Baccalauréat Mathématiques informatique Amérique du Sud novembre 2007

Baccalauréat Mathématiques informatique Amérique du Sud novembre 2007 Baccalauréat Mathématiques informatique Amérique du Sud novembre 2007 EXERCICE 1 12 points Dans la feuille de calcul en annexe I on a répertorié 39 pays européens en indiquant pour chacun d eux dans la

Plus en détail

Le Case management formation professionnelle

Le Case management formation professionnelle Le Case management formation professionnelle Jean-Pascal Lüthi Chef de la Division formation professionnelle initiale et supérieure Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE Paris, le 10 septembre 2013 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX PAIEMENTS POUR 2012 La Banque centrale européenne (BCE) publie aujourd hui les statistiques relatives

Plus en détail

Accord européen sur le régime de la circulation des personnes entre les pays membres du Conseil de l Europe

Accord européen sur le régime de la circulation des personnes entre les pays membres du Conseil de l Europe Texte original Accord européen sur le régime de la circulation des personnes entre les pays membres du Conseil de l Europe 0.142.103 Conclu à Paris le 13 décembre 1957 Approuvé par l Assemblée fédérale

Plus en détail

Convention (n o 139) concernant la prévention et le contrôle des risques professionnels causés par les substances et agents cancérogènes

Convention (n o 139) concernant la prévention et le contrôle des risques professionnels causés par les substances et agents cancérogènes Texte original Convention (n o 139) concernant la prévention et le contrôle des risques professionnels causés par les substances et agents cancérogènes 0.832.329 Adoptée à Genève le 24 juin 1974 Approuvée

Plus en détail

DEUXIEME RAPPORT SUR LES QUESTIONS CONSTITUTIONNELLES SOULEVEES PAR LA RATIFICATION DU STATUT DE ROME INSTITUANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE

DEUXIEME RAPPORT SUR LES QUESTIONS CONSTITUTIONNELLES SOULEVEES PAR LA RATIFICATION DU STATUT DE ROME INSTITUANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE Strasbourg, le 4 novembre 2008 Etude n o 498/2008 Or. ang. COMMISSION EUROPEENNE POUR LA DEMOCRATIE PAR LE DROIT (COMMISSION DE VENISE) DEUXIEME RAPPORT SUR LES QUESTIONS CONSTITUTIONNELLES SOULEVEES PAR

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

Guide tarifaire. Tarif en vigueur au 01 juin 2016

Guide tarifaire. Tarif en vigueur au 01 juin 2016 Guide tarifaire Tarif en vigueur au 01 juin 2016 Sommaire Les forfaits... P 3 Conditions et services... P 5 Les Options... P 6 La Mobil assistance... P 7 Hors forfaits... P 8 Tarifs depuis et vers l étranger...

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger

Opérations bancaires avec l étranger avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2013 Opérations à destination de l étranger Virements émis vers l étranger : virements en euros (3) vers l Espace économique européen (4)

Plus en détail

Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché

Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché Point presse Crédit Foncier Nicolas Pécourt Directeur Communication externe et RSE 24 Mai 2016 Plan de présentation

Plus en détail

Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une convention fiscale avec le Canada 1

Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une convention fiscale avec le Canada 1 Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une 1 Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une 1 Pays 2 Intérêts 3 Dividendes 4 Redevances

Plus en détail

Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné «Emprunt Subordonné UBCI 2015» Sans recours à l Appel Public à l Epargne

Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné «Emprunt Subordonné UBCI 2015» Sans recours à l Appel Public à l Epargne Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné UNION BANCAIRE POUR LE COMMERCE ET L INDUSTRIE Société Anonyme au capital de 100.007.645 Dinars Siège Social : 139, Avenue de la Liberté, 1002-Tunis Registre

Plus en détail

INSTITUTIONS FINANCIÈRES NOUVELLES

INSTITUTIONS FINANCIÈRES NOUVELLES INSTITUTIONS FINANCIÈRES NOUVELLES RÈGLES RÉGISSANT LA PROPRIÉTÉ Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-62F Le 13 décembre 2000 Nouvelles règles en matière de régime

Plus en détail

FAQ SUR LE RESEAU TRANSNATIONAL GIVING EUROPE (TGE)

FAQ SUR LE RESEAU TRANSNATIONAL GIVING EUROPE (TGE) FAQ SUR LE RESEAU TRANSNATIONAL GIVING EUROPE (TGE) 1. Qu est ce que le TGE? Afin de promouvoir la philanthropie en Europe et de faciliter les donations transfrontalières, de grandes fondations européennes

Plus en détail

PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES

PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES LES HAUTES PARTIES CONTRACTANTES, CONSIDÉRANT que, afin d'organiser la transition entre les dispositions institutionnelles des traités applicables avant

Plus en détail

Accord européen sur l instruction et la formation des infirmières

Accord européen sur l instruction et la formation des infirmières Texte original Accord européen sur l instruction et la formation des infirmières 0.811.21 Conclu à Strasbourg le 25 octobre 1967 Signé par la Suisse le 25 septembre 1968 Approuvé par l Assemblée fédérale

Plus en détail

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat 92/2015-27 mai 2015 Prix de l énergie dans l UE Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Le prix du gaz en hausse de 2,0% dans l UE Dans l Union européenne (UE),

Plus en détail

0.822.725.1. Texte original. (Etat le 17 avril 2013)

0.822.725.1. Texte original. (Etat le 17 avril 2013) Texte original Convention n o 151 concernant la protection du droit d organisation et les procédures de détermination des conditions d emploi dans la fonction publique 0.822.725.1 Conclue à Genève le 27

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

DÉCISION D'EXÉCUTION DE LA COMMISSION. du 6.8.2012

DÉCISION D'EXÉCUTION DE LA COMMISSION. du 6.8.2012 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 6.8.2012 C(2012) 5310 final DÉCISION D'EXÉCUTION DE LA COMMISSION du 6.8.2012 établissant la liste des documents justificatifs devant être produits par les demandeurs

Plus en détail

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale La comptabilité nationale recense deux types de production des intermédiaires financiers. La première est directement

Plus en détail

Petit guide de l euro

Petit guide de l euro Commission européenne Petit guide de l euro Affaires économiques et financières À propos de l euro L euro est né en 1999: il est apparu d abord sur les fiches de paie et les factures. Le 1 er janvier 2002,

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs France European Consumer Centre France

Centre Européen des Consommateurs France European Consumer Centre France Kehl, le 6 décembre 2007 SYNTHESE DU RAPPORT 2006 du réseau des Centres Européens des Consommateurs (ECC-Net) sur les droits des passagers aériens Vue d ensemble sur les demandes d information et réclamations

Plus en détail

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Département reconnaissance des diplômes Centre ENIC-NARIC France Module 1 première partie Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Projet ERASMUS+ «Appui à l utilisation des outils de mobilité

Plus en détail

Demande d Allocation d Education de l Enfant Handicapé et son complément

Demande d Allocation d Education de l Enfant Handicapé et son complément page 2 4 Vous vivez en couple u Veuillez préciser l identité de votre conjoint(e), concubin(e) ou pacsé(e) : O Mademoiselle O Madame O Monsieur Nom de naissance : Nom d époux(se) : Prénom : Date de naissance

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION

RECUEIL DE LEGISLATION MEMORIAL Journal Officiel du GrandDuché de Luxembourg 685 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 25 18 avril 1983 SOMMAIRE Loi du 11 avril 1983 portant approbation du

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI EXIGENCES SPECIFIQUES POUR LA CERTIFICATION AQAP 2110, AQAP 2120 ou AQAP 2130 CERT CEPE REF 14 Révision 00 Décembre 2010 Section «Certifications» SOMMAIRE 1. OBJET DU DOCUMENT 3 2. DOCUMENTS DE REFERENCE

Plus en détail

Sécurité routière - Paquet «contrôle technique»: des inspections plus sévères pour sauver des vies

Sécurité routière - Paquet «contrôle technique»: des inspections plus sévères pour sauver des vies COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 13 juillet 2012 Sécurité routière - Paquet «contrôle technique»: des inspections plus sévères pour sauver des vies Que contient le nouveau paquet «contrôle technique»?

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

Position AMF n 2010-04 Questions - réponses de l AMF sur l élaboration des prospectus obligataires et les modalités pratiques d obtention d un visa

Position AMF n 2010-04 Questions - réponses de l AMF sur l élaboration des prospectus obligataires et les modalités pratiques d obtention d un visa Position AMF n 2010-04 Questions - réponses de l AMF sur l élaboration des prospectus obligataires et les modalités pratiques d obtention d un visa Texte de référence : Règlement européen (CE) n 809/2004

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Le tableau de bord de l Union de l innovation pour la recherche et l innovation Synthèse Version FR Entreprises et industrie Synthèse Tableau de bord de

Plus en détail

Directives pour le contrôle interne Association suisse des banquiers (ASB) Juin 2002

Directives pour le contrôle interne Association suisse des banquiers (ASB) Juin 2002 Directives pour le contrôle interne Association suisse des banquiers (ASB) Juin 2002 2 Table des matières Préambule 3 I. Définition, objectifs et délimitation 4 II. Surveillance par le management et culture

Plus en détail

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration?

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions.

Plus en détail

Demande d admission par validation d acquis de titres EUROPEENS

Demande d admission par validation d acquis de titres EUROPEENS Année Universitaire 2013-2014 DOSSIER A A RETOURNER AU PLUS TARD LE 24 MAI 2013 Service des Relations Internationales Bureau de la mobilité individuelle Route de Mende 34199 MONTPELLIER CEDEX 5 Demande

Plus en détail

Guide SEPA. «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement»

Guide SEPA. «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» www.ca-nmp.fr Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole accompagne les Entreprises dans le nouvel environnement des Moyens

Plus en détail

BANQUE CENTRALE DU LUXEMBOURG

BANQUE CENTRALE DU LUXEMBOURG BANQUE CENTRALE DU LUXEMBOURG Règlement de la Banque centrale du Luxembourg 2016/N 21 du 15 janvier 2016 relatif à la surveillance des systèmes de paiement, des systèmes de règlement des opérations sur

Plus en détail

* * * EXPOSE DES MOTIFS

* * * EXPOSE DES MOTIFS Projet de loi du [ ] portant approbation de l Accord concernant le transfert et la mutualisation des contributions au Fonds de résolution unique signé à Bruxelles le 21 mai 2014. * * * EXPOSE DES MOTIFS

Plus en détail

CONDITIONS CONTRACTUELLES APPLICABLES A L OPERATION «LES BONNES AFFAIRES MICROSOFT OFFRE MULTIPRODUITS»

CONDITIONS CONTRACTUELLES APPLICABLES A L OPERATION «LES BONNES AFFAIRES MICROSOFT OFFRE MULTIPRODUITS» DEFINITIONS CONDITIONS CONTRACTUELLES APPLICABLES A L OPERATION «LES BONNES AFFAIRES MICROSOFT OFFRE MULTIPRODUITS» «Remboursement» (en anglais, Cash Back) désigne la somme versée par Microsoft Ireland

Plus en détail

Wallonie-Bruxelles International EURAXESS ON TOUR. A PhD or a Postdoc outside Europe? Funding opportunities

Wallonie-Bruxelles International EURAXESS ON TOUR. A PhD or a Postdoc outside Europe? Funding opportunities Wallonie-Bruxelles International EURAXESS ON TOUR A PhD or a Postdoc outside Europe? Funding opportunities Wallonie-Bruxelles International Une agence disposant de la personnalité juridique en charge des

Plus en détail

Révision des normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015

Révision des normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015 Association Suisse pour Systèmes de Qualité et de Management (SQS) Service à la clientèle SQS Révision des normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015 Règles de transition Table des matières 1. Publication

Plus en détail