APPROCHE PÉDAGOGIQUE pour les parents. Pour être bien dans son cœur et dans sa tête

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APPROCHE PÉDAGOGIQUE pour les parents. Pour être bien dans son cœur et dans sa tête"

Transcription

1 APPROCHE PÉDAGOGIQUE pour les parents Pour être bien dans son cœur et dans sa tête Mise à jour : Septembre 2010

2 Table des matières Introduction 3 Notre Historique 3 Notre Mission 4 Notre Vision 4 Notre Mandat 4 Notre objectif 4 Notre approche pédagogique 5 Nos valeurs Le respect L autonomie Le développement des prémisses à l estime de soi 7 L importance du lien d attachement 9 Organisation du milieu 9 La structuration des lieux 9 La structuration des activités 10 L intervention du personnel éducateur auprès des enfants 11 Le partenariat avec le parent 13 Moyens d échanges 13 Intégration des enfants à besoins particuliers 14 L alimentation 14 La sieste 15 Les horaires Types des poupons et des grands 15 Particularités relatives au groupe des poupons 15 La transition vers le monde scolaire 15 Bibliographie 16 Annexes 1 La règles des 5 C 17 Annexe 2 Une discipline incitative 18 Annexe 3 La résolution de conflits 19 Annexe 4 Horaire type des poupons 20 Annexe 5 Horaire type du groupe des mois 21 Annexe 6 Horaire type des grands 22 Annexe 7 Le Bébé en garderie

3 Introduction La plate-forme pédagogique est un outil de référence dont s est doté notre Centre de la petite enfance afin d informer les parents et le personnel des orientations et de l approche pédagogique propre au CPE Chez Nous. Nos objectifs et orientations sont fondés sur le programme éducatif du Ministère de la famille et des aînés. Notre historique Si vous arpentez souvent la rue Jolley, au pied du Mont Shefford, vous avez sûrement déjà remarqué une belle maison en briques roses débordante d enfants! Cette maison, qui porte bien son nom accueille, depuis le 1er août 2003, le Centre de la petite enfance (CPE) Chez Nous. Le CPE, qui est une corporation à but non lucratif, offre à 44 enfants, de 0 à 5 ans, un milieu magnifique qui déborde de tous les avantages de la campagne et où, vous le devinerez, il fait bon vivre. Chacune des actions de notre équipe mise sur le développement unique de nos enfants, créant un lien d attachement frappant entre les enfants, les éducatrices et le personnel de soutien. Nous mettons aussi en valeur l estime de soi des enfants, en leur indiquant la route à suivre vers le respect et l autonomie. Dans notre belle maison, toutes nos interventions, nos activités ou l aménagement de nos lieux physiques tournent autour de ces belles valeurs. C est en leur donnant la confiance en eux et en leur permettant de s exprimer librement, sous toutes sortes de forme, que nous pouvons atteindre nos objectifs. Notre équipe est également soutenue par un conseil d administration qui est composé de 9 membres, dont 7 sont des parents usagers, et le CPE est reconnu par le ministère de la Famille et des Aînés. Tout ce beau monde travaille de concert afin de s assurer d offrir des services de qualité supérieure et un milieu de vie sain, sécuritaire et stimulant. Notre maxime «Être bien dans son cœur et dans sa tête» vaut autant pour les enfants que pour le personnel. Fiers de notre succès avec le CPE Chez Nous, nous préparons l ouverture d une deuxième installation. Elle aura pignon sur rue dans le secteur Val Maher dès janvier Cette deuxième installation nous permettra d accueillir 73 enfants de plus dans le magnifique univers du CPE Chez Nous. 3

4 Notre Mission Le Centre de la petite enfance Chez Nous offre des services de garde éducatifs aux enfants. Il se veut un milieu de vie épanouissant et stimulant, visant à favoriser le développement global de l enfant tout en répondant aux besoins de garde des parents. Notre Vision Le CPE mise sur le développement unique de chaque individu et notre préoccupation première est de créer un lien d attachement avec l enfant, tout en développant son estime de soi. Pour ce faire, nous avons choisi de privilégier le respect et l autonomie à travers nos interventions, nos activités et nos lieux physiques. De plus, nous souhaitons observer les enfants et leur offrir des opportunités de vivre des expériences qui répondent à leurs besoins et à leurs intérêts. Notre Mandat Ce que le ministère de la Famille exige Le ministère de la Famille exige que chaque CPE de la province applique certaines orientations éducatives dont vous trouverez le résumé dans les pages qui suivent. La façon d appliquer ces orientations est cependant propre à chaque organisation et au CPE Chez nous, celle-ci est issue des connaissances, de l expérience des membres du personnel du CPE ainsi que des parents impliqués au sein du conseil d administration. Ce que nous offrons au CPE Au CPE Chez nous, nous avons choisi de ne pas valoriser le standard de la performance, mais nous avons plutôt préféré miser sur le développement unique de chaque individu. Avant de pouvoir mettre en valeur les différentes forces et compétences que l enfant possède et qu il puisse exploiter son plein potentiel, il y a pour nous une base solide qui doit être développée. Cette base, c est un lien d attachement que l on doit créer avec l enfant. La création de ce lien permet le développement de son estime de soi et encourage l enfant à faire confiance au monde qui l entoure. Elle constitue donc, le cœur de nos préoccupations. Notre objectif Que l enfant soit bien dans son cœur et dans sa tête 4

5 Notre approche pédagogique Suite à notre réflexion, nous avons choisi de faire de l observation des intérêts de jeu des enfants le déclencheur et la ligne directrice des expériences de vie que nous leur proposons. Parallèlement, nous respectons les principes de base du programme éducatif des Centres de la Petite Enfance soient : Principe de base du programme éducatif 1- Chaque enfant est unique 2- Le développement de l enfant est global et intégré 3- L enfant est le premier agent de son développement. 4- L enfant apprend par le jeu 5- La collaboration entre le parent et le personnel éducateur contribue au développement harmonieux de l enfant Interventions privilégiées Nos interventions respectent le rythme unique de chaque enfant teinté par ses forces, ses limites et ses intérêts Nous procédons à l observation des enfants pour identifier leurs intérêts de jeu et leur proposer des opportunités de jeu en lien avec leurs intérêts. L aménagement intérieur et extérieur est organisé de façon à encourager le développement de toutes les dimensions de l enfant Les activités proposées touchent plus d une dimension et invitent l enfant à utiliser ses ressources intellectuelles, physiques et motrices, socio affectives et langagières. Soutenir et enrichir l exploration par l enfant des différentes aires de jeu afin de lui permettre de développer ses aptitudes, intérêts, sa conscience de soi et du monde qui l entoure. Les intérêts de jeu des enfants guident les activités proposées par le personnel éducateur, ce qui encourage la participation des enfants. La permanence des objets dans le CPE invite le développement de la créativité et le jeu imaginaire. Assurer la continuité entre le CPE et les parents en partageant avec lui des recettes, chansons, recettes, etc. du quotidien de l enfant. Le rôle privilégié du parent auprès de son enfant est valorisé par l ensemble du personnel éducateur. Exemples - À la collation du matin, les enfants font un choix parmi 3 fruits proposés. - Accueil personnalisé du parent par le personnel éducateur. - Au coin cuisinette, l enfant manipule des aliments et en distingue les différentes couleurs, ce qui permet de stimuler à la fois les dimensions physiques et intellectuelles! - Lors des chansons, les éducatrices intègrent des gestes et images en lien qui peuvent stimuler le développement langagier, moteur et intellectuel. - Permettre à l enfant d explorer l aire de jeu qui l intéresse au moment où il le choisi. - En ayant accès à un module de motricité, les poupons apprennent à grimper en escaladant ses blocs. - Le matériel offert est varié et permanent ce qui permet aux enfants de développer ses intérêts et aptitudes pour le matériel. - Site Internet où le parent peut retrouver des recettes du CPE, communiqués, etc. - Agenda de communication où l éducatrice note le quotidien de l enfant - Échanges entre les parents et le personnel. - Consulter le parent avant une intervention spécifique auprès de son enfant, par exemple avant de cesser l utilisation de la suce. Nos valeurs Afin d instaurer un cadre de vie à notre image et de préciser la ligne de conduite commune à adopter, dans nos actions, il est donc primordial de définir les valeurs que nous privilégions. Cette définition est essentielle puisqu elle sert de référence dans la mise en place d activités éducatives, la structuration des lieux et l application des interventions tant auprès des enfants que de l équipe de travail. Voici donc les valeurs que nous privilégions : 5

6 Le respect Chaque enfant est un être unique et il a le droit d être considéré, écouté et traité avec respect.. En ce sens, nous amènerons l enfant à : se connaître et découvrir ses intérêts; s estimer, reconnaître sa valeur personnelle et ses compétences ; se faire confiance en osant vivre de nouvelles expériences; s exprimer et être à l écoute de l autre ; être attentif aux autres et à leurs besoins ; être sensible aux différences individuelles de chacun ; vivre en harmonie avec l environnement qui l entoure. Par exemple préserver l écorce des arbres, récupérer poser des gestes socialement acceptables tel être doux avec ses pairs ; participer au rangement L autonomie Être autonome, c est être conscient de ses besoins, de ses préférences. C est savoir faire des choix et les assumer. C est découvrir ses goûts dans un milieu adapté à son rythme et à ses besoins. C est mettre en valeur tous les nouveaux atouts de son développement. L autonomie chez l enfant développe également sa confiance en lui. Objectifs spécifiques Être attentif à ses besoins physiologiques et les combler : être propre, s habiller, se reposer. Développer des aptitudes à fonctionner socialement. Développer chez l enfant la capacité à rechercher des solutions à ses problèmes et à utiliser ces solutions dans la résolution de différentes situations. Moyens Amener l enfant à se brosser les dents, se couvrir la bouche et le nez au moment d éternuer Amener l enfant vers une autonomie complète en ce qui concerne ses besoins naturels incluant l usage de la chasse d eau, le lavage et séchage des mains, sans qu il ait besoin de rappel de notre part. Encourager l entraide, la coopération. Inviter l enfant à attendre son tour. Donner des droits de parole. Offrir un environnement et des interventions qui laissent place à l exploration par l enfant de son milieu. Poser à l enfant des questions ouvertes. Accompagner les enfants afin qu ils trouvent entre eux des solutions aux conflits. 6

7 Permettre à l enfant de faire des choix et d en vivre les conséquences. Développer son autonomie affective en étant capable de demander de l aide sans toutefois être dépendant de l adulte. Encourager le développement des habiletés de communication chez l enfant soit regarder l interlocuteur, attendre son droit de parole et écouter l autre Valoriser l enfant pour ses essais Favoriser la liberté de choix et l esprit d initiative. Favoriser l indépendance chez l enfant. Utiliser les principes d écoute active dans nos relations avec les enfants et être un modèle en utilisant ces stratégies entre collègues. Féliciter l enfant pour sa réalisation peut importe le résultat en insistant sur l importance de l essai plutôt que sur le résultat. Le développement des prémisses à l estime de soi L estime de soi permet de développer une conscience réaliste de ses forces, de ses qualités, de son potentiel, mais aussi de ses limites personnelles. Au CPE, nous souhaitons accompagner l enfant dans la construction de bases solides au développement de cette valeur. «L ESTIME DE SOI est le plus précieux héritage que les parents et les intervenants peuvent laisser à un enfant. Germain Duclos La construction d une estime de soi positive chez l enfant s érige au préscolaire par le développement de sentiments qui lui offriront une base solide au développement de son estime personnelle. Ces sentiments sont les suivants : Le sentiment de sécurité et de confiance Le développement de ce sentiment encourage l enfant dans l exploration de son milieu puisqu il s y sent bien et est enclin à prendre des initiatives. Pour développer ce sentiment, nous souhaitons : Créer des liens d affection et d attachement chez l enfant par exemple en présentant chaque nouvel enfant aux partenaires de son groupe à son arrivée. Offrir à l enfant l opportunité de vivre des réussites. Offrir un temps privilégié à l enfant avec son éducatrice au cours de la journée par exemple lors des moments de routine. 7

8 Lui permettre de vivre dans un milieu stable, sécuritaire, chaleureux et agréable ; où l aménagement des locaux est permanent. lui donner accès à ses effets personnels lui apportant une sécurité tels sa doudous pour la sieste, des photos des membres de sa famille, etc.. Inciter l enfant à verbaliser ses émotions en nommant entre autre ses sentiments dans différentes situations. Le sentiment d identité Le sentiment d identité signifie connaître ses besoins, ses qualités, ses goûts, ses différences. Pour développer ce sentiment, nous souhaitons : Entourer l enfant de compliments, de support et d encouragements par exemple si il se déshabille dès son arrivée au vestiaire il est reconnu pour son initiative. L encourager à faire des choix et assumer les conséquences de ses ceuxci. Si l enfant à choisi une pomme pour la collation il mange celle-ci avant de demander un autre fruit. Augmenter sa connaissance de lui-même en utilisant son prénom, en l invitant à apprendre des informations à son sujet (préférence, âge, etc.). Inviter l enfant à explorer des aires de jeu variées afin de découvrir ses forces, limites et intérêts. Soutenir le développement de l autonomie en décortiquant par exemple un moment de vie en séquence pour supporter l enfant dans ses efforts plutôt que de faire à sa place le résultat attendu. Je l encourage à mettre ses souliers dans ses pieds et je l aide à les attacher! Le sentiment d appartenance Il est primordial de guider et de supporter l enfant dans le développement de ses habiletés sociales. Pour développer ce sentiment, nous souhaitons : Inviter l enfant à communiquer positivement avec ses pairs ; comme en demandant à un ami veux-tu jouer avec moi avant de s immiscer dans son jeu. Lui apprendre à résoudre ses conflits de façon pacifique en disant aux amis par exemple Je n aime pas ça quand tu prends mon jouet. L inciter à prendre sa place dans le groupe en donnant à chaque enfant l opportunité de donner son opinion dans le groupe à la causerie ou à tout autre moment. L encourager à collaborer avec ses pairs ; Lui apprendre à attendre son tour ; 8

9 Le sentiment de compétence Le sentiment de compétence, s acquiert après plusieurs expériences de réussite. L enfant a besoin de faire beaucoup d essais et erreurs, et ce, dans un environnement stimulant et encourageant afin qu il puisse vivre du succès. Pour développer ce sentiment, nous souhaitons : Permettre à l enfant de vivre des succès adaptés à son rythme de développement par exemple lorsqu un poupon parvient à monter et descendre d une chaise suite au soutien de son éducatrice plutôt que celle-ci l ait assis elle-même sur la dite chaise. L inciter à apprécier et nommer ses efforts ; L encourager à expérimenter, manipuler, explorer, faire de nouvelles découvertes selon ses intérêts. Un enfant qui développe un intérêt pour l échelle horizontale dans la cour et qui réussit à traverser sans chuter apprend à aller au-delà de ses peurs! Développer sa créativité sans attendre un produit fini lors des activités d exploration créatives. L importance du lien d attachement Afin d en favoriser la création, les membres du personnel s efforcent d offrir un accueil chaleureux et personnalisé à chaque enfant. Les divers intervenants prennent soins de connaître le nom de chaque enfant et de suivre le rythme propre à chacun. Inviter les parents à participer à la vie du CPE lors d un déjeuner spécial ou des sorties par exemple incite également le développement du sentiment d appartenance à notre Centre de la Petite Enfance. Organisation du milieu La structuration des lieux: Favoriser un aménagement permanent des locaux. Offrir du matériel qui répond aux intérêts et besoins des enfants. Disposer le matériel à la portée des enfants. Utiliser des supports visuels pour favoriser le rangement. Le matériel sélectionné est ergonomique et adapté à la taille des enfants et du personnel. Dans chaque local, on retrouve les aires de jeux suivantes : maison, construction, arts, jeux de table, sensorielle, lecture. Dans l aire sensorielle chez les 3 ans nous pouvons retrouver entre autre un bac de riz ou d eau pour explorer les textures! Chez les poupons, ça peut être un matelas gonflable à l intérieur duquel 9

10 il y a de l eau parmi l air, ce qui crée une fascination pour la magie du mouvement! En ce qui concerne la salle multi, le local est principalement utilisé pour l accueil des enfants et des parents. Nous nous efforçons que cet endroit soit attrayant et que matériel y soit permanent, mais amovible. Ainsi, nous offrons une variété de matériel, mais permettons également d en faire une grande aire pour les jeux moteurs. Notre climat familial règne dans l aménagement de la cour ; les éléments de la nature ont été préservés et on retrouve entre autre, des roches, des gros arbres et un sentier en forêt. Les aires de jeu extérieures sont variées et permettent une continuité des aménagements intérieurs. Par exemple, l intérieur de la maisonnette a été aménagé de façon à inciter les jeux symboliques. Il y a une cuisinette, un coin repas, une chaise haute et d autre matériel varié permettant de créer une scène de vie comme à la maison! La structuration des activités Au CPE, plutôt que d imposer un thème de façon systématique aux enfants, les éducatrices mettent en place des activités et du matériel en fonction des intentions de jeux des enfants et des groupes d âge auquel ils appartiennent. Nous souhaitons Établir un horaire régulier (c est sécurisant pour l enfant puisqu il est en mesure d anticiper les événements). Permettre aux enfants de choisir leurs activités en tout temps. Il est plus motivant et stimulant de faire des apprentissages dans notre champ d intérêt. Encourager la créativité de l enfant. Éviter de proposer des modèles à l enfant. Sa démarche est plus importante que le produit fini. Il fait sa création comme il la voit, l imagine et comme il a le goût de la réaliser. Il développe ainsi son unicité. Favoriser les activités ouvertes qui font appel à tous les aspects du développement. Les activités sont faites en fonction des besoins et des intérêts de l enfant et de son niveau de développement. Accorder une attention particulière à chaque enfant durant les activités et s adapter aux besoins individuels. 10

11 Voici quelques exemples d activités qui ont été proposées en fonction d intérêts observés chez les enfants : Groupe d âge Observation Activité 0-18 mois Faire glisser une auto sur les genoux d une éducatrice Inviter l enfant à faire glisser son auto dans le tuyau transparent sur le mur mois Les enfants jouaient avec des camions et disent que ce sont des pelles mécaniques. 2 ans Intérêt pour mélanger l eau et le sable. 3 ans 2 enfants du groupe aiment se déguiser. 4 ans Les enfants ont un intérêt pour les maquillages. Déplacer les camions dans un bac de petites roches pour reproduire un terrain en construction! Nous faisons des gâteaux avec de la boue! Nous rendons les déguisements accessibles en tout temps pour permettre aux enfants de vivre leurs histoires imaginaires! Le maquillage est disponible en permanence pour qu ils puissent se maquiller. Lors des périodes de planification, les éducatrices sont invitées à imaginer l aménagement d aire de jeux en fonction de notre programme éducatif. De plus, par la disponibilité de l agent de soutien pédagogique lors des périodes de planification, le CPE veille à ce que la structuration des activités réponde aux objectifs déterminés par le centre de la petite enfance. L intervention du personnel éducateur auprès des enfants Le style d intervention démocratique de la part de l éducatrice est favorable à l atteinte des objectifs recherchés. Par ce style d intervention, l éducatrice accepte de partager son pouvoir avec l enfant. Il est important de préciser qu elle ne cède pas ses fonctions à l enfant : elle lui permet plutôt de vivre des situations où il prend des décisions et exerce ses habiletés. Par contre, donner à l enfant la liberté de faire des choix ne signifie pas rendre tous les comportements acceptables. L éducatrice ne laisse pas tout se produire sous prétexte de ne pas brimer l enfant. Des règles de vie sociale sont instaurées. Les comportements qui vont à l encontre des valeurs du milieu ou qui nuisent au bien-être de l enfant, demeurent des comportements inacceptables qui seront découragés dès le départ. L annexe 3 du présent document réfère notamment à un modèle de résolution de conflit selon le modèle d intervention démocratique. 11

12 Voici quelques exemples d application de ce type d intervention : Utiliser le jeu pour communiquer avec les enfants. L information ou les consignes sont facilitées lorsqu elles sont transmises par le jeu. Par exemple, chanter une chanson pour le rangement, faire le train pour se déplacer d un local à l autre, etc. Valoriser l enfant qui joue. Participer aux jeux initiés par l enfant et devenir complice. Prévoir des périodes d observation. Il est important d observer les enfants en action afin de définir les apprentissages réalisés, connaître leurs besoins, leurs goûts, leurs intérêts et respecter leur unicité. Observer chaque enfant afin d identifier leur intentions de jeux, les nouvelles habiletés ou connaissances et s assurer qu il intègre de nouveaux éléments d apprentissage. Adopter une attitude positive à l égard des parents en étant chaleureux, respectueux et en les informant de ce que vit leur enfant. Dans toute démocratie il y a des règles. Les règles suivantes ont été identifiées comme étant des incontournables de la vie au CPE : Nous circulons en marchant. Nous tenons la rampe dans les escaliers et descendons les marches une à une. Nous parlons doucement. Nos gestes sont doux envers les amis, le matériel et l environnement. **Nous invitons les parents à bien vouloir veiller à l application de ces règles avec leurs enfants lorsqu ils sont de passage au CPE, et cela, afin d assurer un milieu de vie harmonieux et sécuritaire. Le processus d intervention suivant est au cœur de nos réflexions quant à la planification du quotidien avec les enfants : Observation Rétroaction Planification Intervention 12

13 Ce processus nous rappelle l importance d observer les enfants afin de cerner leurs intérêts de jeu et de leur offrir des expériences en lien avec leurs intérêts. Notre personnel participe régulièrement à des formations visant à mettre à jour ses connaissances dans le but d offrir une qualité optimale de service aux enfants que nous recevons. Les réunions du personnel, quant à elles, facilitent une rétroaction régulière entre les membres du personnel au sujet de leur vécu quotidien. Le partenariat avec le parent Il est important de préciser que le CPE est un prolongement de la famille. L équipe éducative est un soutien pour les parents, elle ne les remplace pas. Dès le départ, les parents et l équipe éducative doivent établir ensemble une relation significative et chaleureuse favorisant un climat de confiance et de respect mutuel. Ainsi, ils pourront échanger, recevoir et transmettre de l information pertinente en ce qui concerne la famille et le vécu de l enfant. Établir une bonne relation avec les parents signifie aussi que l équipe éducative demeure à l écoute de leurs commentaires, de leurs besoins, de leurs demandes. Le parent est notre client et il doit être pris en considération. Le jugement et le respect du parent doivent être au cœur des préoccupations du personnel. La relation avec les parents est aussi importante que celle avec les enfants pour le bien-être de ces derniers. Moyens d échanges Nous tenons une première rencontre avec les parents en début d année (septembre). Il s agit d une rencontre de groupe qui permet aux éducatrices de présenter aux parents le déroulement de la vie de groupe; de façon plus particulière, les règles, les activités, l aménagement du local. Les parents ont l opportunité de poser leurs questions à l éducatrice de leur enfant. Une rencontre de mi-parcours a lieu au mois de février. Les parents sont invités à venir rencontrer l éducatrice de façon individuelle afin d échanger sur le cheminement de leur enfant. De plus, chaque enfant dont le parent le désire se verra remettre un agenda qui est rempli quotidiennement par son éducatrice. Cet outil de communication 13

14 permet au parent de voir le déroulement de la journée de son enfant sous différents aspects : jeu, sieste, repas, selle, apprentissage, anecdote... Par l agenda, les messages circulent ; que ce soit de l éducatrice au parent ou du parent à l éducatrice, l échange d information est important. Une éducatrice s assure de parler au parent à son arrivée et à son départ du CPE. Intégration des enfants à besoin particuliers Au CPE, nous portons une attention particulière aux enfants ayant des besoins spécifiques en ce qui concerne leur développement. Nous travaillons en partenariat avec différents organismes tels le CSSS, le Centre Montérégien de réadaptation etc. afin de bien évaluer leurs besoins et de leur offrir des interventions spécifiques en fonction de ceux-ci. Des personnes ressources peuvent également être appelées à accompagner ces enfants dans leur quotidien au CPE. Des observations peuvent être transmises aux parents afin de les référer au professionnel pouvant soutenir leur enfant. Par exemple, si une éducatrice identifie un besoin particulier au niveau langagier chez un enfant, elle peut en faire part au parent et l orienter vers une ressource professionnelle pouvant répondre à ses besoins. Nous souhaitons permettre à chaque enfant de développer les acquis préalables à son entrée scolaire lors de son passage au CPE. L alimentation Notre désir est d offrir aux enfants une alimentation variée, équilibrée et nutritive. Nous avons à cœur de leur faire découvrir de nouveaux aliments. Nous les incitons à goûter à chaque aliment. Afin d informer les parents du menu, un babillard à l entrée de la cuisine décrit chaque jour les repas et collations qui seront offerts aux enfants. Ce menu change 2 fois par année et est rotatif sur 6 semaines. Il inclut entre autre la participation du CPE au courant des lundis sans viande et offre une alimentation semi végétarienne. Au babillard aujourd hui Collation Am Dîner Collation Pm Fruits variés Hamburger au tofu Salade de carottes Concombres Lait Muffin aux bananes 14

15 La sieste Tous les enfants sont invités à faire un repos. Par la suite, les enfants qui ne dorment pas sont invités à participer à des jeux calmes par exemple des cassetête ou des livres. Chez les enfants de 0-24 mois, le rythme de sommeil de chacun sera respecté de façon à répondre à leur besoin. Les horaires types des poupons et des grands Vous trouverez en annexe 4 et 5 l horaire type des poupons et des mois et des plus de 2 ans. Particularités relatives au groupe des poupons Dans l intervention auprès des poupons, les éducatrices utilisent comme lignes directrice des principes extraits du livre : Le bébé en garderie. Vous trouverez en annexe 6 ces principes afin que les parents concernés puissent en prendre connaissance. Transition vers le milieu scolaire Afin de faciliter le passage entre le CPE et l école primaire, un partenariat avec les écoles de la région permet aux membres du personnel du CPE de mettre un accent sur le développement des compétences préliminaires à l entrée scolaire. 15

16 Bibliographie Ministère de la Famille et de l Enfance, Programme éducatif des centres de la petite enfance, Québec, Publication du Québec, Martin, J., Poulin, C. et Falardeau, I., Le Bébé en garderie, Ste-Foy, Presses de l université du Québec, Provencher, Sylvie, De l estime de soi, vers l autonomie, Charny, La Petite Leçon, Duclos, Germain, L estime de soi, un passeport pour la vie, Montréal, Hôpital Ste-Justine, Libério, Martin. Formation l observation des intérêts de jeu des enfants. Juin

17 Annexe 1 Les règles des 5 «C» Les enfants ont besoin de limites et leur sentiment de sécurité se bâtit principalement par des règles claires, concrètes, constantes, cohérentes et conséquentes. Règles claires : Elles doivent faire un sens, il est donc essentiel d expliquer le «pourquoi» de la règle à l enfant (ex : tenir les poignées du serpentin en tout temps pour leur sécurité lors de la sortie). Règles concrètes : La formulation doit dire exactement ou explicitement le comportement attendu de l enfant. Elles contiennent un verbe à l infinitif (marcher, ranger, parler, etc.) et peuvent être accompagnées de support visuel. On ferme la bouche en mangeant est un exemple d une règle concrète. Règles constantes : Il est préférable qu elles soient peu nombreuses, le nombre va avec l âge de l enfant (ex : 3 ans = 3 règles). Une règle constante est respectée en tout temps. Par exemple, s il est exigé de marcher à l intérieur du service de garde, cette règle doit être appliquée peu importe le contexte. Règles cohérentes : La même règle doit s appliquer pour tous et de la même façon. Si on demande à l enfant de porter un tablier pour une activité de peinture, nous devons aussi porter un tablier. Jacques Salomé exprime bien ceci par cette parole : «Tes gestes parlent si forts que je n entends pas ce tu me dis». Règles conséquentes : Chaque règle non respectée doit avoir une conséquence qui est directement reliée à l action. Par exemple, un enfant qui court dans le service de garde doit retourner et revenir en marchant. 17

18 Annexe 2 Une discipline incitative (la discipline des quatre «R») Reconnaissance : Reconnaître les bons coups, les gestes positifs, les actions posées par l enfant. Le renforcement positif c est ce qui a le plus d impact dans la transformation d un comportement indésirable. Récompense : L enfant a besoin d être encouragé et récompensé pour ses efforts, et ce, en lui accordant des récompenses affectives ou verbale (câlins, temps individuel avec l enfant, faire choisir son jeu préféré, etc.). Réparation : C est la réparation d un geste néfaste (ex : l enfant qui détruit la tour de blocs de son copain doit lui en construire une autre). Il est également important que la réparation soit plus longue que le geste néfaste posé par l enfant. Rachat : C est accorder le pardon à l enfant et lui donner la chance de se reprendre, lui offrir une deuxième chance. 18

19 Annexe 3 La résolution de conflits Un des apprentissages le plus important dans le développement des habiletés sociales chez les enfants est la résolution de conflits et en voici les étapes : 1. Identifier le problème : Identifier la situation que chaque enfant vit en le reformulant clairement. Chacun doit avoir la chance d exprimer leurs sentiments et leurs besoins. Prenons par exemple la situation suivante : Léo enlève la pelle des mains de Paul. 2. Chercher les solutions possibles : Les solutions doivent être dans la mesure du possible apportées par les enfants. Ils ont, par contre, besoin d être guidés, supportés et encouragés dans ce processus afin qu ils puissent éventuellement trouver des solutions par eux-mêmes. Nous pourrions soutenir Paul en lui disant : Tu aimerais avoir une pelle Paul, Que pourrais-tu faire? Discuter avec Paul des solutions possibles. 3. Choisir une solution : Il s agit ici de choisir la meilleure solution, celle avec laquelle chaque enfant est en accord. C est la méthode gagnant-gagnant. De son côté, Paul à choisi d aller dans le bac de jouets chercher une autre pelle. 4. Mettre en place la solution choisie : Appliquer la solution avec les enfants. Léo et Paul peuvent maintenant jouer tous les 2 avec une pelle dans le carré de sable. 5. Évaluer les résultats : S assurer qu elle est satisfaisante et apporte un résultat positif. Léo et Paul semblent jouer en harmonie! 19

20 Annexe 4 Horaire type des poupons ** Compte tenu du rythme particulier, les moments de vie dans ce groupe se déroulent au gré de leurs besoins. ** 7 h 00 Accueil des enfants et parents dans le local de la pouponnière Période de jeux calmes et de contact individuel avec l enfant Par la suite, nous veillons à ce que chaque enfant vive les activités suivantes au cours de la journée boires et collation hygiène, changement de couches sieste période d activités intérieures et/ou extérieures Période de jeux calmes, chansons, comptines Dîner (11 h 15 à 14H00) 15h00 Départ graduel des enfants 18 h 00 Fermeture 20

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

Planifier avec les expériences clés pour les enfants de 3 à 5 ans

Planifier avec les expériences clés pour les enfants de 3 à 5 ans Planifier avec les expériences clés pour les enfants de 3 à 5 ans Ginette Hébert formatrice en petite enfance AFÉSÉO FORUM 2012 Cette formation s appuie sur mon expérience d accompagnement d éducatrices

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE

POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE Table des matières INTRODUCTION... 2 POURQUOI UNE POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE... 3 L'IMPORTANCE DE LA SIESTE ET DU RESPECT DES RYTHMES BIOLOGIQUES... 3 À

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin CONTRAT D ACCUEIL Parents Assistant(e)s Maternel(le)s Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Parents, assistant(e) maternel(le), L enfant est au cœur de vos préoccupations, la qualité

Plus en détail

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de connaissances, la pratique d habilités ou le développement d

Plus en détail

Politique du sommeil

Politique du sommeil Politique du sommeil Centre de la Petite Enfance Beauce-Sartigan Politique du sommeil Novembre 2012 Objectif; L objectif de cette politique est de guider le personnel éducateur et d informer les parents

Plus en détail

La paralysie cérébrale. 4 - La motricité et les déplacements. livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents

La paralysie cérébrale. 4 - La motricité et les déplacements. livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents La paralysie cérébrale 4 - La motricité et les déplacements livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents Centre de réadaptation Estrie, 2008 En général Les enfants bougent

Plus en détail

À l école pour développer des compétences

À l école pour développer des compétences _x áxüä vx wxá ÜxááÉâÜvxá wâvtà äxá tâå }xâçxá 2007-2008 2008 À l école pour développer des compétences -au préscolaire- - 1 - - 2 - Mot de présentation Votre enfant entre à la maternelle cette année.

Plus en détail

SYSTÈME D ENCADREMENT DES ÉLÈVES

SYSTÈME D ENCADREMENT DES ÉLÈVES SYSTÈME D ENCADREMENT DES ÉLÈVES OBJECTIFS : Développer des comportements de non-violence et de respect. Amener l élève à développer des habiletés dans la résolution de ses conflits interpersonnels. Assurer

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement, MELS, novembre 2011 Page 1 Document

Plus en détail

Synthèse Mon projet d emploi

Synthèse Mon projet d emploi Synthèse Mon projet d emploi Nom : Date : Complété par : TÉVA Estrie 2012 La synthèse permet de recueillir les informations notées dans les questionnaires et de constater les ressemblances et les différences

Plus en détail

DOSSIER 1 AMÉNAGER LA CLASSE DES TOUT-PETITS

DOSSIER 1 AMÉNAGER LA CLASSE DES TOUT-PETITS DOSSIER 1 AMÉNAGER LA CLASSE DES TOUT-PETITS L agencement des espaces de la classe de tout-petits et de l école Les espaces et les équipements de l école sont conçus pour être au service des apprentissages

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE A/ LA STRUCTURE D ACCUEIL I La localisation II L Accueil de loisirs sans hébergement : LES LOULOUS DU PIC I La localisation L accueil de Loisirs se trouve dans la ville de Saint

Plus en détail

Stratégies favorisant ma réussite au cégep

Stratégies favorisant ma réussite au cégep Source de l image :daphneestmagnifique.blogspot.ca Stratégies favorisant ma réussite au cégep par Services adaptés du Cégep de Sainte-Foy Table des matières UN GUIDE POUR TOI!... 2 STRATÉGIES DE GESTION

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire PRÉSENTATION DU PROGRAMME Le cœur à l école PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire Le programme Le coeur à l école s adresse aux parents d enfants

Plus en détail

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu :

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu : Organiser l espace dans une classe de maternelle : I - Les textes officiels : Quelques idées «L aménagement des salles de classe doit offrir de multiples occasions d expériences sensorielles et motrices.

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant Fiche connaissances pour l enseignant L HYGIENE Ce qu il faut savoir Il est capital d avoir une hygiène corporelle appropriée pour éviter de tomber malade ou de rendre malade les autres. Donc on se lave

Plus en détail

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Service d animation spirituelle et d engagement communautaire au primaire «Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Séquence de 5 rencontres en classe Estime de soi au préscolaire 1

Plus en détail

psychologique Quels enfants entrent dans le système scolaire européen?

psychologique Quels enfants entrent dans le système scolaire européen? L'environnement social et psychologique THIERRY QUERE Quels enfants entrent dans le système scolaire européen? Un enfant à l'école européenne est souvent un enfant qui vit à l'étranger, dans un autre pays

Plus en détail

Code de vie St-Norbert

Code de vie St-Norbert Code de vie St-Norbert 1. Tenue vestimentaire Je suis propre et je porte des vêtements et accessoires convenables, de bon goût et décents. Pour les journées chaudes, je porte un chandail à manches courtes

Plus en détail

Préface de Germain Duclos

Préface de Germain Duclos je suis capable! i, Moi auss Marie-Francine Hébert Marie-Claude Favreau Préface de Germain Duclos Moi aussi je suis capable! Texte : Marie-Francine Hébert Illustrations : Marie-Claude Favreau Préface

Plus en détail

La lecture... un univers à découvrir!

La lecture... un univers à découvrir! La lecture... un univers à découvrir! GUIDE D ACCOMPAGNEMENT À L INTENTION DES PARENTS Présentation LE PROJET «La lecture un univers à découvrir» est une initiative de la commission scolaire Pierre-Neveu.

Plus en détail

DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL

DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL Page 1 sur 12 OBJECTIF GÉNÉRAL : 1. AMÉLIORER LES HABILETÉS MOTRICES GLOBALES 1.1 L élève développera des stratégies pour coordonner ses mouvements. 1. Appliquer les recommandations

Plus en détail

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Analyse Appliquée du Comportement Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Qu est-ce que l ABA? «Applied Behavior Analysis» (Analyse appliquée du comportement) C est une méthode inspirée de Skinner

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS Toute prise de décision implique un risque d erreur : elle exige donc le «courage de la responsabilité» nourri par la certitude que l engagement éthique est la marque

Plus en détail

AMENAGEMENTS PEGAGOGIQUES A METTRE EN PLACE pour un élève présentant des troubles du spectre autistique

AMENAGEMENTS PEGAGOGIQUES A METTRE EN PLACE pour un élève présentant des troubles du spectre autistique AMENAGEMENTS PEGAGOGIQUES A METTRE EN PLACE pour un élève présentant des troubles du spectre autistique STRUCTURATION DU TEMPS pour la visualisation des changements - Emploi du temps visuel avec : - Objets

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

Profil pour la garde des poupons

Profil pour la garde des poupons Profil pour la garde des poupons Un complément aux Normes professionnelles des éducatrices et éducateurs à l enfance Conseil sectoriel des ressources humaines des services de garde à l enfance Profil pour

Plus en détail

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ACCUEIL

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3. Émeline Bojon Virginie Dugenet

Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3. Émeline Bojon Virginie Dugenet Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3 Émeline Bojon Virginie Dugenet Ma débordante énergie Ma libr attitude Mon exploration Mon émerveillement Mon émerveillement Jaune. P hase d accueil, face

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Journal de bord «À Tout Petits Pas» Outil de communication quotidienne entre parents et éducatrices

Journal de bord «À Tout Petits Pas» Outil de communication quotidienne entre parents et éducatrices Journal de bord «À Tout Petits Pas» Outil de communication quotidienne entre parents et éducatrices Nom de l enfant : Milieu : En lien avec l outil de référence du développement des enfants «À Tout Petits

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire Rentrée 2015 Charte du restaurant scolaire Délibération du conseil municipal du 22 mai 2014 Mairie de Marcy L étoile Préambule Merci de bien vouloir prendre connaissance en famille, avec vos enfants, du

Plus en détail

Mon code de vie. à l école. L Aubier

Mon code de vie. à l école. L Aubier Mon code de vie à l école L Aubier 2009-2010 1 VIOLENCE: TOLERANCE ZERO Comme nous croyons au respect de soi, des autres et du milieu, nous favorisons LA RESOLUTION PACIFIQUE DES CONFLITS ET LA REPARATION

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour aider votre enfant atteint de TDAH Même si le traitement par VYVANSE peut permettre de gérer les symptômes du TDAH,

Plus en détail

Dossier pédagogique. Septembre 2002. Centre de la petite enfance La trotinette carottée

Dossier pédagogique. Septembre 2002. Centre de la petite enfance La trotinette carottée Dossier pédagogique Septembre 2002 Centre de la petite enfance La trotinette carottée TABLE DES MATIÈRES Page Accueillir un enfant Que pouvez-vous faire pour faciliter l intégration pour tout le monde?

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé.

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. L association plaisirs de l eau vous présente le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. http://plaisir-de-leau.wifeo.com 27/09/14 Plaisirs de l eau livret bébé nageur 1 BIENVENUE à l association

Plus en détail

Trucs et astuces pour les devoirs et leçons

Trucs et astuces pour les devoirs et leçons Trucs et astuces pour les devoirs et leçons Pour les Parents Établissez une routine Identifiez avec votre enfant le moment le plus propice (ex : avant ou après le souper) ; Identifiez avec votre enfant

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015

Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015 Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015 Notre programme se compose d'une formation de base (4 journées) et six formations en profondeur (le weekend, (samedi et dimanche). Vous pouvez vous inscrire

Plus en détail

Recommandez Sunrise. Un partenaire de confiance.

Recommandez Sunrise. Un partenaire de confiance. Recommandez Sunrise Un partenaire de confiance. Soins de longue durée et soins pour personnes semi-autonomes Soins pour personnes souffrant de l Alzheimer ou éprouvant des troubles de la mémoire Soins

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est unique mfa.gouv.qc.ca Les services de gardes éducatifs, un milieu de vie stimulant pour votre enfant

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans

Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Page 1 Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Sommaire 1. Cadre institutionnel

Plus en détail

PÔLE PRE-ELEMENTAIRE DES VOSGES

PÔLE PRE-ELEMENTAIRE DES VOSGES PÔLE PRE-ELEMENTAIRE DES VOSGES COMMENT PRENDRE EN COMPTE LES BESOINS ET LES POSSIBILITES DES TOUT PETITS ET DES PETITS DANS L AMENAGEMENT DES ESPACES, L ORGANISATION DU TEMPS ET LES SITUATIONS D APPRENTISSAGE

Plus en détail

PROGRAMME DU GROUPE DES

PROGRAMME DU GROUPE DES VOUS PRÉSENTE LE PROGRAMME DU GROUPE DES TROTTEURS 14 places pour des enfants d environ 18 mois à 2 ans et demi Numéro direct : 021 312 86 76 0 L EQUIPE Présentation de l équipe Plan du groupe LE GROUPE

Plus en détail

Chapitre 15. La vie au camp

Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp 227 1. Intensité de la vie du camp 230 2. Loin de la maison 230 A. Sentiment de sécurité 230 B. Les coups de cafard de l enfant 231 227 Un camp,

Plus en détail

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Paola Biancardi Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Le CVE de Grattapaille dans lequel je travaille comme directrice, se trouve dans les hauts de Lausanne et regroupe deux sites : la Nurserie Sous-Bois

Plus en détail

eveil et jeux de l enfant de 12 à 24 mois

eveil et jeux de l enfant de 12 à 24 mois eveil et jeux de l enfant de 12 à 24 mois 1 SOMMAIRE 3 4 8 Introduction Entre 12 et 18 mois Entre 18 et 24 mois 2 La marche et le langage sont 2 étapes jouant un rôle considérable dans l évolution de l

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation.

La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation. 1 La chronique de Katherine Lussier, psychoéducatrice M.Sc. Psychoéducation. Édition d avril 2009 Thème : Le trouble déficitaire de l attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) Références : www.comportement.net

Plus en détail

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B.

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. Dates importantes 13 janvier: Réunion de l APÉ (19h, bibliothèque de l école) 14, 21, 28 janvier: Dîners chauds 14, 28 janvier: Bouts de choux

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Questionnaires sur les étapes du développement

Questionnaires sur les étapes du développement Questionnaires sur les étapes du développement De 31 mois 16 jours à 34 mois 15 jours Questionnaire 33 mois S il vous plaît, veuillez répondre aux questions suivantes. Veuillez utiliser un stylo à encre

Plus en détail

LE SOMMEIL : QUAND MORPHÉE SE FAIT ATTENDRE

LE SOMMEIL : QUAND MORPHÉE SE FAIT ATTENDRE LE SOMMEIL : QUAND MORPHÉE SE FAIT ATTENDRE Le sommeil est très important pour la croissance et le bon développement de l enfant. Toutefois, il arrive que certains bébés aient plus de mal à dormir que

Plus en détail

Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile

Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile Ce questionnaire a pour but de mieux connaître les difficultés auxquelles sont confrontés dans leur famille les enfants

Plus en détail

Projet éducatif vacances enfants et adolescents

Projet éducatif vacances enfants et adolescents Projet éducatif vacances enfants et adolescents SOMMAIRE 1- Présentation du mouvement 2- Valeurs et finalités 3- Nos objectifs 4- Nos orientations éducatives 5- L équipe d encadrement 6- Les activités

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Pourquoi traiter des devoirs et leçons avec les TDA/H? Parce que c est un des problèmes le plus souvent rencontrés avec les enfants hyperactifs

Plus en détail

PROJET D'ÉTABLISSEMENT

PROJET D'ÉTABLISSEMENT PROJET D'ÉTABLISSEMENT Une école qui apprend à vivre ensemble Le projet d établissement est issu de la réflexion collective des enseignants afin de respecter les projets éducatif et pédagogique définis

Plus en détail

DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR

DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR Organisation pédagogique du séjour de vacances de La Marmotane 2015 DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR I. Descriptif Le séjour de vacances de l association La Marmotane (6 rue de la Fontaine 67 870

Plus en détail

Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s

Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s Un livret, pour qui? Ce livret est destiné aux parents et futurs parents qui souhaitent trouver un mode de garde

Plus en détail

Où en sommes-nous? Dans ce document, le genre masculin est utilisé comme générique, dans le seul but de ne pas alourdir le texte.

Où en sommes-nous? Dans ce document, le genre masculin est utilisé comme générique, dans le seul but de ne pas alourdir le texte. 5 Où en sommes-nous? Dans ce document, le genre masculin est utilisé comme générique, dans le seul but de ne pas alourdir le texte. Ce module explorera la cinquième stratégie de MENTOR : Où en sommes-nous?

Plus en détail

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs Guide du formateur Atelier 1 Objectifs Obtenir un premier contact avec le groupe; présenter la formation Jeune Leader; transmettre des connaissances de base en leadership; définir le modèle de leader du

Plus en détail

Un gâteau au yaourt pour le goûter!

Un gâteau au yaourt pour le goûter! Un gâteau au yaourt pour le goûter! (adapté de la séquence pédagogique "Let's make scones!" publiée sur le site Primlangues) http://www.primlangues.education.fr/php/sequence_detail.php?id_sequence=83 Niveau

Plus en détail

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010

FORMATION D UN CLUB DE MARCHE. Novembre 2010 FORMATION D UN CLUB DE MARCHE Novembre 2010 Vieillir est un processus continu, progressif et irréversible. C est une dure réalité qui nous rattrape un peu plus chaque jour. Il s inscrit dans le continuum

Plus en détail

L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique

L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique Vous trouverez ici notre guide d utilisation et d accompagnement pour l'aidant familial utilisant la tablette et nos jeux de

Plus en détail

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale)

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) 8h45-9h00 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité

Plus en détail

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 Approuvé tel qu amendé par le conseil d établissement le 6 mai 2014. LE PORTRAIT DE NOTRE MILIEU L école Du Domaine est située dans le secteur Duberger de l arrondissement

Plus en détail

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR)

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) Profession de foi Changer la façon de s habiller, sortir des sentiers battus, et proposer une autre vision du monde. Notre mission Le groupe FAST

Plus en détail

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION Compétence : Découvrir les parties du corps et les 5 sens. Leurs caractéristiques et leurs fonctions. Finalité : Préparer

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

CAP PETITE ENFANCE EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE

CAP PETITE ENFANCE EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE Académies : Martinique Guadeloupe Session : ETABLISSEMENT... EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE NOM Prénom EVALUATION EN CENTRE Situation Pratique (45 min maximum) DATE. SITUATION SE DEROULANT

Plus en détail

COUP DE POUCE POUR L ENVIRONNEMENT

COUP DE POUCE POUR L ENVIRONNEMENT Chers parents, Plus vite, plus haut, plus fort! L année 2014-2015 réserve assurément de beaux défis aux élèves, aux parents et à l ensemble du personnel de l école. Notre première mission sera de développer

Plus en détail

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner!

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre des petits chefs : un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre

Plus en détail

Parler Bambin Guide pratique

Parler Bambin Guide pratique Parler Bambin Guide pratique Parler Bambin Les effets du programme Performances verbales (QD, QI) aux pré-test et post-test Le suivi de 65 enfants entre 18 à 36 mois dans le cadre du programme Parler Bambin

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

Influencer avec intégrité

Influencer avec intégrité Influencer avec intégrité 1 Les objectifs généraux d une communication. Aider (conseils, directives) Apprendre (acquérir habiletés, connaissance de soi et du monde) Créer des liens (amitiés, formation

Plus en détail

PROCÉDURES POUR UNE VIE SCOLAIRE SAINE ET HARMONIEUSE

PROCÉDURES POUR UNE VIE SCOLAIRE SAINE ET HARMONIEUSE SYSTÈME DISCIPLINAIRE DE L ÉCOLE RÈGLES DE VIE DE L ÉCOLE : RESPECT ET SÉCURITÉ Approuvées le 25 mars 2013 (CE 12/13 28) Les manquements à ces règles seront considérés comme majeurs. Ils seront consignés

Plus en détail

Projet d Accueil. Entre Parent(s) et Assistant Maternel

Projet d Accueil. Entre Parent(s) et Assistant Maternel Outil proposé par les Relais Parents Assistants Maternels des Côtes d Armor dans le cadre de leur mission d accompagnement. Ce document n a pas de valeur légale ou réglementaire. Juin 2012 Projet d Accueil

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom :

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom : 1. Projet de lecture Médias : La pub Français 20-2 Cahier de l élève Nom : La pub DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire des annonces publicitaires pour être en mesure de discuter des moyens utilisés par les

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

* Source : le livre «Bébé en garderie»

* Source : le livre «Bébé en garderie» L intégration * Source : le livre «Bébé en garderie» Il est parfois difficile pour certains enfants de vivre l intégration en service de garde. Les pleurs de l enfant et l insécurité des parents nous amènent

Plus en détail