MARCHE DE LA MUSIQUE ENREGISTREE 9 PREMIERS MOIS 2010 millions d'euros évolution

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MARCHE DE LA MUSIQUE ENREGISTREE 9 PREMIERS MOIS 2010 millions d'euros 2009 2010 évolution"

Transcription

1 LE MARCHE DE GROS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE 9 PREMIERS MOIS 2010 (Valeur gros H.T. nette de remises et retours) millions d euros : -2.2 % par rapport aux 9 premiers mois 2009 Au cours des 9 premier mois 2010, le marché de la musique enregistrée a représenté millions d euros en baisse de 2.2 % par rapport à 2009 pour la même période. MARCHE DE LA MUSIQUE ENREGISTREE 9 PREMIERS MOIS 2010 millions d'euros évolution Pourcentage num/phys ALBUMS 277, ,5% 100% Ventes physiques 266, ,6 % 94% Ventes en téléchargement 11, ,3 % 6% SINGLES / TITRES 19,7 22,8 +15,7 % 100% Ventes physiques 4,6 3,3-29,4 % 14% Ventes en téléchargement 15,1 19,5 +29,1 % 86% VIDEOMUSICALES 21,3 27,2 +27,7 % 100% Ventes physiques 20,7 26,4 +27,5 % 97% Ventes en téléchargement 0,6 0,8 +37,4 % 3% REVENUS DES ABONNEMENTS ET DU STREAMING 13,8 16, % SONNERIES TELEPHONIQUES 5,6 4,2-24,6 % AUTRES 10,2 7,2-31,4 % 100% Ventes physiques (1) 0,2 0,3 +50 % 4% Ventes en téléchargement (2) 10 6,9-30,3 % 96% TOTAL MARCHE DE LA MUSIQUE ENREGISTREE dont : ,2-2,2% Marche Numérique 56,3 64,3 +14,2% Marché Physique 291,7 275,9-5,4% Part de marché du numérique 16% 19% + 3 points (1) ventes de supports et livres (2) ventes de produits dérivés numériques ( logos, fonds d'écran etc )

2 ZOOM SUR LES PRINCIPALES EVOLUTIONS 2010/2009 Baisse des ventes d albums : -5.5 % Le marché des albums a baissé de 5.5 % au cours de ces 9 premiers mois. Cette baisse est essentiellement imputable à celle des ventes de supports (-10 millions d euros et -7.6%). En revanche la vente d albums sous forme de téléchargement a connu une augmentation sensible (+ 42 % soit + 5 millions d euros). En volume, 2.6 millions d albums ont été téléchargés au cours des 9 premiers mois 2010 (contre 1.8 million en 2009). Désormais, 1 album sur 10 est vendu sous forme de téléchargement. Progression de 16 % des ventes de titres La hausse du chiffre d affaires des titres est imputable aux ventes dématérialisées. Celles-ci progressent de 29 % (+4.4 millions d euros) alors que les ventes de singles perdent 1.3 million d euros. Le chiffre d affaires digital des titres vendus à l unité représente 86 % des ventes de titres. En unités, 9 titres sur 10 sont téléchargés. Le marché des titres se réalise donc principalement par la voie du téléchargement (19.5 millions d euros pour le digital vs 3.3 millions d euros pour le physique). Progression de 22 % des revenus des abonnements et du streaming C est une progression importante. Les abonnements et le streaming représentent désormais plus du quart des revenus numériques. ZOOM SUR LES REPERTOIRES (ventes physiques uniquement) : Progression de 5 % du répertoire francophone et baisse de 20 % du répertoire international CHIFFRE D AFFAIRES 9 premiers mois premiers mois 2010 Evolution 2010/2009 Part de marché 2010 Classique % 8.4 % Variété % 91.6 % Variété Francophone % 64 % Variété Internationale % 36 % Ainsi, le répertoire francophone gagne 6.5 points de part de marché au sein des ventes de disques de variété : 63.8 % au cours des 9 premiers mois 2010 contre 57.3 % au cours des 9 premiers mois 2009.

3 ZOOM SUR LE MARCHE NUMERIQUE : 64.3 millions d euros (+14.2%) Les revenus numériques des éditeurs phonographiques au cours des 9 premiers mois 2010 ont représenté 64.3 millions d euros en progression de 14.2 % par rapport aux 9 premiers mois 2009 dont 52.3 millions pour les trois principaux marchés (téléchargement d albums et de titres et abonnement/streaming) en progression de 30 % depuis le début de l année et dont le rythme de croissance s accélère Evolution Téléchargement (internet fixe+ mobile) Dont Titres Albums Vidéomusicales Autres % + 29 % % % -33 % Revenus des abonnements et du streaming % Sonneries téléphoniques % TOTAL REVENUS NUMERIQUES % Au sein du marché numérique : 64.3 millions d euros : les revenus du téléchargement (internet + téléphonie mobile) représentent 43.3 millions d euros soit 67 % des revenus numériques, en progression de 17.3 % par rapport aux 9 premiers mois les revenus des abonnements et du streaming représentent 16.8 millions d euros soit 26 % des revenus numériques, en hausse de 22 % par rapport aux 9 premiers mois les revenus des sonneries téléphoniques représentent 4.2 millions d euros soit 6.5 % des revenus numériques en baisse de 24.6 % par rapport aux 9 premiers mois % 26% 9% 66% 7% 67% téléchargement (internet fixe + mobile) sonneries téléphoniques revenus des abonnements et du streaming

4 PROPOSITIONS SNEP-UPFI / MEDIATION HOOG Engagements des pouvoirs publics Soutenir l instauration d un taux de TVA intermédiaire et uniforme applicable à la distribution de biens culturels sur Internet. Etudier dans l intervalle la possibilité d appliquer un taux hybride qui prend en considération la valeur des droits d auteurs et des droits d artistes dans la distribution de musique sur Internet. Mettre en place d urgence des mesures pour le compte des plateformes localisées en France afin de compenser les distorsions de concurrence engendrées par une application, en Europe, de taux distincts de TVA à la distribution de bien culturels sur Internet. S assurer de la meilleure exposition possible de la carte musique. Les producteurs membres des organismes signataires du présent accord et les plateformes, pour les seuls accords signés entre eux, s engagent à : 1.1. Reconnaître le principe d une négociation de gré à gré entre les ayants droit et les plateformes dans le respect du droit de la concurrence national et communautaire Continuer les expérimentations sur des nouveaux modes d exploitation sous réserve d un modèle économique viable pour les ayants droit (producteurs/artistes) Ne pas mettre fin aux contrats en cours sans justification sérieuse Ce que les producteurs publient leurs CGV Admettre que les conditions négociées contractuellement soient le reflet de la réalité des parts de marché des producteurs sous réserve de préserver la valeur de l abonnement au titre de la rémunération des ayants droit Etudier la possibilité d introduire une chronologie des médias afin de préserver les services à forte valeur ajoutée et de permettre un meilleur taux de conversion (service gratuit vers service premium) en jouant sur les critères de qualité de service, d interactivité, de présence de contenus et de messages publicitaires Travailler sur un modèle de reporting harmonisé et s agissant des plateformes respecter le modèle de reporting mis en place ainsi que les délais de paiements légaux et contractuels 1.8. Mettre en place une gestion collective volontaire des droits des producteurs, dont ils sont titulaires à titre originaire et/ou en qualité de cessionnaires, pour les activités de webcasting et de webcasting semi-interactif (tel que défini dans l accord de réciprocité IFPI correspondant).

5 Les producteurs membres des organismes signataires du présent accord et les représentant des artistes-interprètes, pour les accords conclus entre eux, s engagent à : 2.1. Rémunérer les artistes sur les éventuelles fractions d avances non remboursables reçues des plateformes qui ne seraient pas récupérées à l issue de la période de récupération convenue avec ladite plateforme, sous réserve que cet engagement ne soit pas disproportionné au regard des montants en cause Distinguer les différents modes d exploitation dans les déclarations de redevances semestrielles En cas d audit, donner accès aux éléments fournis par les exploitants tiers justifiant les sommes nettes encaissées servant d assiette de calcul aux redevances dues. 2.4 Reconnaître qu une négociation individuelle assure une meilleure garantie pour la rémunération des artistes.

17 mai 2011 CONFERENCE DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2011

17 mai 2011 CONFERENCE DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2011 17 mai 2011 CONFERENCE DE PRESSE 1 er TRIMESTRE 2011 Mardi 17 mai 2010 1 LE MARCHE DE LA MUSIQUE ENREGISTREE : (ventes gros éditeurs H.T. nettes de retours et remises) 1 er trimestre 2011 : 121.8 millions

Plus en détail

13 ENGAGEMENTS POUR LA MUSIQUE EN LIGNE

13 ENGAGEMENTS POUR LA MUSIQUE EN LIGNE 13 ENGAGEMENTS POUR LA MUSIQUE EN LIGNE Le processus «Création et Internet», entamé lors de la signature des Accords de l Elysée le 23 novembre 2007, comporte deux volets indissociables : protéger le droit

Plus en détail

17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES

17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES 17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES Partage des revenus de la musique enregistrée : Les vrais chiffres Pour définir exactement la réalité du partage

Plus en détail

L écosystème de la filière musicale

L écosystème de la filière musicale L écosystème de la filière musicale ŒUVRE AUTEUR COMPOSITEUR GRAPHIQUE ARTISTE INTERPRETE MANAGER MUSICIENS DISQUE PHONOGRAPHIQUE PHONOGRAPHIQUE DISTRIBUTEUR SCENE DE SPECTACLES TOURNEUR ORGANIS. LOCAL

Plus en détail

DROITS DE REPRODUCTION PHONOGRAPHIQUE

DROITS DE REPRODUCTION PHONOGRAPHIQUE DROITS DE REPRODUCTION PHONOGRAPHIQUE sommaire 1 >PRINCIPES GÉNÉRAUX page 5 QU EST-CE QUE LA SABAM? page 5 QUE SONT LES DROITS DE REPRODUCTION MÉCANIQUE? page 5 QUAND LA SABAM NE PERÇOIT-ELLE PAS? page

Plus en détail

1- Les ventes d albums physiques sont en baisse constante au Québec

1- Les ventes d albums physiques sont en baisse constante au Québec ÉTAT DES LIEUX DE L INDUSTRIE QUÉBÉCOISE DE LA MUSIQUE Mise à jour : Juin 2014 1- Les ventes d albums physiques sont en baisse constante au Québec Tableau 1 : Enregistrements sonores vendus sur support

Plus en détail

Un plan d urgence en faveur des labels indépendants en 2014

Un plan d urgence en faveur des labels indépendants en 2014 Un plan d urgence en faveur des labels indépendants en 2014 Des mesures structurelles pour soutenir les investissements de l ensemble de la filière musicale à compter de 2015 UPFI @ MIDEM 2014 1 SOMMAIRE

Plus en détail

Le contrat de licence

Le contrat de licence Le contrat de licence Check-list pour la négociation d un contrat de licence AVERTISSEMENT : Nos check-lists ont pour but de vous aider à formuler certaines questions à se poser lorsque vous négociez des

Plus en détail

Droits de reproduction phonographique

Droits de reproduction phonographique Droits de reproduction phonographique PRINCIPES GENERAUX L Auteur d une œuvre littéraire ou artistique a seul le droit de la REPRODUIRE ou d en AUTORISER la reproduction, de quelque manière et sous quelque

Plus en détail

Le contrat de production/d artiste

Le contrat de production/d artiste Le contrat de production/d artiste Check-list pour la négociation d un contrat de production/d artiste AVERTISSEMENT : Nos check-lists ont pour but de vous aider à formuler certaines questions à se poser

Plus en détail

Lancement de la carte musique

Lancement de la carte musique Lancement de la carte musique Jeudi 28 octobre 2010 Contacts Presse Ministère de la Culture et de la Communication Département de l information et de la Communication 01 40 15 74 71 service-presse@culture.gouv.fr

Plus en détail

+Allocution sur les impacts et défis du numérique dans le secteur de l édition musicale Par Joëlle Bissonnette APEM jbissonnette@apem.

+Allocution sur les impacts et défis du numérique dans le secteur de l édition musicale Par Joëlle Bissonnette APEM jbissonnette@apem. +Allocution sur les impacts et défis du numérique dans le secteur de l édition musicale Par Joëlle Bissonnette APEM jbissonnette@apem.ca Dans le cadre du colloque «L articulation commerce-culture à l ère

Plus en détail

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire Musique éthique Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire 1. Contexte Aujourd hui, la filière musicale est dominée par une poignée de «majors». La suprématie de la logique économique

Plus en détail

! LA SPHERE CREATIVE FICHE A1 LA FILIERE MUSICALE RAPPEL DES METIERS. Les créateurs. L éditeur graphique

! LA SPHERE CREATIVE FICHE A1 LA FILIERE MUSICALE RAPPEL DES METIERS. Les créateurs. L éditeur graphique 1 FICHE A1 LA FILIERE MUSICALE RAPPEL DES METIERS! LA SPHERE CREATIVE Les créateurs Ils sont en amont et à la source de toute l activité musicale. On regroupe sous ce terme générique l auteur (qui écrit

Plus en détail

Développement du numérique LA REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE POSITION DE LA FIEEC

Développement du numérique LA REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE POSITION DE LA FIEEC Développement du numérique LA REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE POSITION DE LA FIEEC Novembre 2012 La FIEEC est une Fédération de l'industrie qui rassemble 29 syndicats professionnels dans les secteurs de

Plus en détail

Industrie musicale : Livre blanc sur le partage de la valeur à l ère des exploitations numériques. Novembre 2013

Industrie musicale : Livre blanc sur le partage de la valeur à l ère des exploitations numériques. Novembre 2013 Industrie musicale : Livre blanc sur le partage de la valeur à l ère des exploitations numériques Novembre 2013 sommaire 1. L hypothèse de l UPFI sur l évolution du partage de la valeur concernant l exploitation

Plus en détail

Mission Création et Internet Réponses de la CSDEM (Chambre Syndicale de l Edition musicale, représentant plus de 80 entreprises et 80% du marché 1 )

Mission Création et Internet Réponses de la CSDEM (Chambre Syndicale de l Edition musicale, représentant plus de 80 entreprises et 80% du marché 1 ) MissionCréationetInternet RéponsesdelaCSDEM (ChambreSyndicaledel Editionmusicale, représentantplusde80entrepriseset80%dumarché 1 ) Préambule:leséditeursdemusiquetiennentàrappelerleurprofondattachementaudroitexclusif

Plus en détail

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne?

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne? SYNTHÈSE Le marché des contenus et des services payants en ligne, historiquement fort en France sur la téléphonie fixe autour de Télétel puis d Audiotel s est développé autour de nouveaux canaux de diffusion

Plus en détail

Utiliser de la musique dans vos vidéos

Utiliser de la musique dans vos vidéos Utiliser de la musique dans vos vidéos DVD/web reportage/film institutionnel Marc Chesneau VOUS SOUHAITEZ UTILISER DE LA MUSIQUE POUR UNE VIDEO : COMMENT CHOISIR? MUSIQUE DU RÉPERTOIRE GÉNÉRAL La Sacem

Plus en détail

Filière de la musique enregistrée : quels sont les véritables revenus des artistes interprètes?

Filière de la musique enregistrée : quels sont les véritables revenus des artistes interprètes? Filière de la musique enregistrée : quels sont les véritables revenus des artistes interprètes? Principaux résultats Combien un interprète gagne t-il lorsqu il enregistre et vend des CD? Les sources et

Plus en détail

Presse Actualité Musicale JANVIER 2014

Presse Actualité Musicale JANVIER 2014 & Presse Actualité Musicale JANVIER 2014 Avec une croissance de 8,2%, le marché des ventes physiques de musique confirme son embellie. Le panorama du portefeuille MLP page 2 Les chiffres clés page 5 Les

Plus en détail

LE PRIX TALENTS W9! 2 ÈME ÉDITION UNE PRODUCTION H.O.M.E ET W9

LE PRIX TALENTS W9! 2 ÈME ÉDITION UNE PRODUCTION H.O.M.E ET W9 LE PRIX TALENTS W9! 2 ÈME ÉDITION UNE PRODUCTION H.O.M.E ET W9 LE PREMIER PRIX QUI OFFRE UNE VISIBILITÉ MÉDIATIQUE AUX TALENTS DE L ANNÉE ! UN PRIX QUI OFFRE UNE VISIBILITÉ MÉDIATIQUE AUX ARTISTES PARTICIPANTS

Plus en détail

LA PLATE-FORME 1D-PACA.com

LA PLATE-FORME 1D-PACA.com PHONOPACA (groupement des acteurs de l industrie musicale en région Provence-Alpes-Côte d Azur) fédère à l heure actuelle quarante structures en région représentant les activités de label, producteur phonographique,

Plus en détail

Plan d action du Gouvernement pour la lutte contre le piratage

Plan d action du Gouvernement pour la lutte contre le piratage Plan d action du Gouvernement pour la lutte contre le piratage Signature de la charte des bonnes pratiques dans la publicité en ligne pour le respect du droit d auteur et des droits voisins Soutien à la

Plus en détail

Pour une industrie du disque tournée vers l avenir

Pour une industrie du disque tournée vers l avenir Pour une industrie du disque tournée vers l avenir Réflexions sur le Crédit d'impôt remboursable pour la production d'enregistrements sonores Mémoire de Québecor Média inc. en son nom et au nom de Groupe

Plus en détail

Musique, Internet et partage de la valeur : 8 propositions pour les artistes-interprètes

Musique, Internet et partage de la valeur : 8 propositions pour les artistes-interprètes Musique, Internet et partage de la valeur : 8 propositions pour les artistes-interprètes 2014 8 propositions pour les artistes-interprètes PLAN DU LIVRE P 11 Proposition 1 Droit de location, de prêt, de

Plus en détail

REGLES GENERALES D AUTORISATION ET DE TARIFICATION ETABLISSEMENTS DE SANTE

REGLES GENERALES D AUTORISATION ET DE TARIFICATION ETABLISSEMENTS DE SANTE REGLES GENERALES D AUTORISATION ET DE TARIFICATION ETABLISSEMENTS DE SANTE ETABLISSEMENTS CONCERNES Établissements de santé assurant, avec ou sans hébergement, des soins de courte durée, des soins de suite

Plus en détail

Recommandation de la Commission du 18 mai 2005 relative à la gestion collective transfrontière du droit d auteur et des droits voisins dans le

Recommandation de la Commission du 18 mai 2005 relative à la gestion collective transfrontière du droit d auteur et des droits voisins dans le Recommandation de la Commission du 18 mai 2005 relative à la gestion collective transfrontière du droit d auteur et des droits voisins dans le domaine des services licites de musique en ligne (Texte présentant

Plus en détail

Clause d exclusivité dans les contrats de réciprocité : fragmentation territoriale lors de l exploitation des droits envers les utilisateurs

Clause d exclusivité dans les contrats de réciprocité : fragmentation territoriale lors de l exploitation des droits envers les utilisateurs Annexe 4 : Clause d exclusivité dans les contrats de réciprocité : fragmentation territoriale lors de l exploitation des droits envers les utilisateurs 1. Description générale Les gestionnaires collectifs

Plus en détail

ANAIS Production - Les Conditions Générales de Vente

ANAIS Production - Les Conditions Générales de Vente Les dispositions qui suivent établissent les conditions générales de vente des services proposés par ANAIS Production RCS 32371810600038 Site internet : http://www.anais-production.com/ 1. Application

Plus en détail

GUIDE JURIDIQUE DES REDEVABLES DE LA TAXE SUR LES SERVICES DE TELEVISION (TST)

GUIDE JURIDIQUE DES REDEVABLES DE LA TAXE SUR LES SERVICES DE TELEVISION (TST) GUIDE JURIDIQUE DES REDEVABLES DE LA TAXE SUR LES SERVICES DE TELEVISION (TST) Mise à jour du 1 er janvier 2014 SOMMAIRE Guide juridique de la TST : p. 2 à 18 Partie législative : Extraits du code du cinéma

Plus en détail

L essentiel. Offrir le meilleur à la génération numérique

L essentiel. Offrir le meilleur à la génération numérique L essentiel Offrir le meilleur à la génération numérique Panorama Vivendi a pour ambition d offrir le meilleur à la génération numérique. Il est au cœur des univers des contenus, des plateformes et des

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

Recommandations. pour développer la filière du numérique

Recommandations. pour développer la filière du numérique L es é d i t eurs d e c o n t enus e t ser v i c e s en l i g n e Recommandations du GESTE pour développer la filière du numérique Qui est le GESTE? Fondé en 1987, le GESTE est aujourd hui le seul endroit

Plus en détail

Les plateformes de services en ligne Un atout pour la filière musicale à l ère du numérique

Les plateformes de services en ligne Un atout pour la filière musicale à l ère du numérique Les plateformes de services en ligne Un atout pour la filière musicale à l ère du numérique Juin 2011 Dans le cadre de l audition organisée le 1er juin 2011 par la mission confiée par le Ministre de la

Plus en détail

LE CONTRAT DE COPRODUCTION

LE CONTRAT DE COPRODUCTION LE CONTRAT DE COPRODUCTION 1. Parties 2. Objet 3. Durée 4. Responsabilité de la production 5. Budget et financement de la production 6. Répartition des recettes d exploitation 7. Livraison des masters

Plus en détail

MODÈLE DE CONTRAT D ENREGISTREMENT PHONOGRAPHIQUE. Mode d emploi

MODÈLE DE CONTRAT D ENREGISTREMENT PHONOGRAPHIQUE. Mode d emploi MODÈLE DE CONTRAT D ENREGISTREMENT PHONOGRAPHIQUE Mode d emploi Afin d aider les artistes interprètes dans leurs négociations avec un producteur lors d un ou plusieurs enregistrements, le SFA a rédigé

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE SUR LA GESTION DES DROITS DANS LA MUSIQUE

NOTE EXPLICATIVE SUR LA GESTION DES DROITS DANS LA MUSIQUE NOTE EXPLICATIVE SUR LA GESTION DES DROITS DANS LA MUSIQUE Licence globale, licence légale et gestion collective des droits 1. La licence globale et ses dérivées 1.1. La licence globale (ou contribution

Plus en détail

Culture Sector. United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization

Culture Sector. United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization Culture Sector 10 Contrats pour la musique écrit par JEAN VINCENT en collaboration avec GERARD LOUISE Maquette et design : Christine Hengen

Plus en détail

ACTIONS D INTERET GENERAL

ACTIONS D INTERET GENERAL ACTIONS D INTERET GENERAL Ce type de demande doit concerner des actions dont l objectif est la défense, la promotion et le développement de la profession dans un cadre collectif. CALENDRIER (sous réserve

Plus en détail

MUSIQUE EN LIGNE ET PARTAGE DE LA VALEUR

MUSIQUE EN LIGNE ET PARTAGE DE LA VALEUR MUSIQUE EN LIGNE ET PARTAGE DE LA VALEUR État des lieux Voies de négociation et rôles de la Loi Rapport à Madame la Ministre de la Culture et de la Communication Christian Phéline Novembre 2013 1 2 MUSIQUE

Plus en détail

Conférence de presse du mardi 23 octobre 2012 à 8 heures 30

Conférence de presse du mardi 23 octobre 2012 à 8 heures 30 Conférence de presse du mardi 23 octobre 2012 à 8 heures 30 Présentation par Philippe Marini, président de la commission des finances, de sa feuille de route pour une fiscalité numérique neutre et équitable

Plus en détail

Mission de suivi des 13 engagements pour la musique en ligne

Mission de suivi des 13 engagements pour la musique en ligne Mission de suivi des 13 engagements pour la musique en ligne Rapport «Engagement 8 Partage des données relatives à l économie du secteur et état actuel du partage de la valeur» Patrick Waelbroeck Philippe

Plus en détail

L'ÉCONOMIE DE LA PRODUCTION MUSICALE SOMMAIRE 2011

L'ÉCONOMIE DE LA PRODUCTION MUSICALE SOMMAIRE 2011 L'ÉCONOMIE DE LA PRODUCTION MUSICALE SOMMAIRE 2011 EDITO 4 Chapitre 1 L ETAT DU MARCHE EN 2010 7 1.1 - LES CHIFFRES CLÉS 8 Chapitre 2 LA TVA A L ERE NUMERIQUE 15 2.1 - UNE DISTORSION DES TAUX DE TVA EN

Plus en détail

Fiche 9 Innovation et multiplication des idées

Fiche 9 Innovation et multiplication des idées Fiche 9 Innovation et multiplication des idées Cette recherche d idées nouvelles se déroule en équipe de 4. En considérant les expérimentations que vous venez de faire, vous pourrez incorporer une nouvelle

Plus en détail

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Le paragraphe 27 est modifié. Les paragraphes 27A et 27B sont ajoutés. Importance des instruments

Plus en détail

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi?

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? Conférence débat Jeudi 5 juin 2014 IMMOBILIER ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? La vente d un bien immobilier doit être constatée par acte authentique. L intervention d un notaire est donc obligatoire.

Plus en détail

TÉLÉ-QUÉBEC PLAN STRATÉGIQUE 2012-2016

TÉLÉ-QUÉBEC PLAN STRATÉGIQUE 2012-2016 TÉLÉ-QUÉBEC PLAN STRATÉGIQUE 2012-2016 Table des matières Présentation du plan stratégique 2012-2016 4 Synthèse du plan stratégique 11 Enjeux, orientations, objectifs, 12 5 Présentation du plan stratégique

Plus en détail

[pré-projet de loi HADOPI [l'argumentation du gouvernement accompagant le projet soumis à l'avis du conseil d'etat]

[pré-projet de loi HADOPI [l'argumentation du gouvernement accompagant le projet soumis à l'avis du conseil d'etat] [pré-projet de loi HADOPI [l'argumentation du gouvernement accompagant le projet soumis à l'avis du conseil d'etat] Le présent projet de loi a pour ambition de faire cesser l hémorragie des S uvres culturelles

Plus en détail

Contrat de promotion locale

Contrat de promotion locale Entre les soussignés Raison sociale de l entreprise : Adresse du siège social : Téléphone : Numéro de Siret : Numéro de licence d entrepreneur du spectacle : Représentée par, en sa qualité de Ci-après

Plus en détail

Le dispositif du Crédit d Impôt Recherche

Le dispositif du Crédit d Impôt Recherche Le dispositif du Crédit d Impôt Recherche Le Dispositif Le Crédit d Impôt Recherche OBJECTIFS Accroitre la compétitivité des entreprises Les accompagner dans leurs efforts de R&D Atteindre 3% du PIB en

Plus en détail

Reddition des comptes Écrit

Reddition des comptes Écrit Mais aussi Reddition des comptes Écrit p. 77 Dans le domaine de l Écrit k LE PRINCIPE Au niveau des dispositions générales du code de la propriété intellectuelle concernant le contrat d édition, le principe

Plus en détail

Le contenu numérique original : un atout de taille pour la société canadienne

Le contenu numérique original : un atout de taille pour la société canadienne Le contenu numérique original : un atout de taille pour la société canadienne Mémoire du Regroupement des producteurs multimédia (RPM) Déposé dans le cadre de la Consultation sur l économie numérique du

Plus en détail

Phase 1 : Préambule (le groupe se crée et se pose les bonnes questions)

Phase 1 : Préambule (le groupe se crée et se pose les bonnes questions) «ORGANISATION DU MONDE DE LA MUSIQUE» (itinéraire d un groupe de musiques actuelles depuis sa création jusqu à l accession à un premier niveau de notoriété). Phase 1 : Préambule (le groupe se crée et se

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU DON DE JOURS DE REPOS

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU DON DE JOURS DE REPOS ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU DON DE JOURS DE REPOS AUX PARENTS D UN ENFANT GRAVEMENT MALADE Préambule Lors de la négociation de l accord «Nouveau Contrat Social», les Organisations Syndicales ont fait

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX DE L INDUSTRIE QUÉBÉCOISE DE LA MUSIQUE

ÉTAT DES LIEUX DE L INDUSTRIE QUÉBÉCOISE DE LA MUSIQUE ÉTAT DES LIEUX DE L INDUSTRIE QUÉBÉCOISE DE LA MUSIQUE Mise à jour : Août 2015 Table des matières Sections 1. Présentation du secteur de l industrie de la musique 2. L industrie de la musique au Québec

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Déjeuner de presse du 17 janvier 2013 à «La Méditerranée» A l occasion du MIDEM 2013

DOSSIER DE PRESSE. Déjeuner de presse du 17 janvier 2013 à «La Méditerranée» A l occasion du MIDEM 2013 DOSSIER DE PRESSE Déjeuner de presse du 17 janvier 2013 à «La Méditerranée» A l occasion du MIDEM 2013 Contact Presse : Anouchka Roggeman (SCPP) Anouchka.roggeman@scpp.fr T : 01 41 43 03 07 / P : 06 61

Plus en détail

LE MARCHE MONDIAL EN 2011

LE MARCHE MONDIAL EN 2011 1 LE MARCHE MONDIAL EN 2011 Evolution 2011 / 2010 par pays Zoom sur les ventes de supports Zoom sur les ventes numériques Les différentes structures de marché Le poids des répertoires Les meilleures ventes

Plus en détail

Avis d Appel Public à la Concurrence Marché public de services (code 09) Procédure adaptée Article 28 du code des marchés publics

Avis d Appel Public à la Concurrence Marché public de services (code 09) Procédure adaptée Article 28 du code des marchés publics Avis d Appel Public à la Concurrence Marché public de services (code 09) Procédure adaptée Article 28 du code des marchés publics 1/ Identification du pouvoir adjudicateur Centre hospitalier de Sarreguemines

Plus en détail

CONTRAT DE CESSION NON EXCLUSIVE DES DROITS D EXPLOITATION DES ŒUVRES

CONTRAT DE CESSION NON EXCLUSIVE DES DROITS D EXPLOITATION DES ŒUVRES CONTRAT DE CESSION NON EXCLUSIVE DES DROITS D EXPLOITATION DES ŒUVRES ENTRE LES SOUSSIGNÉS : L Association TOP MISSION, association de droit local, Inscription le 10/10/2006 au registre des associations

Plus en détail

Sécurisez la rédaction r de vos contrats

Sécurisez la rédaction r de vos contrats Sécurisez la rédaction r de vos contrats Olivier COLNAT Michael DECORNY AUDIT CONSEIL DÉFENSE 1 INTRODUCTION De nombreux outils sont à la disposition des entreprises pour régir leurs relations avec les

Plus en détail

Redevance pour la copie privée : quelques explications

Redevance pour la copie privée : quelques explications Redevance pour la copie privée : quelques explications 1) Pourquoi instaurer une taxe sur les mémoires des baladeurs ou enregistreurs numériques? En premier lieu, une précision terminologique: il faut

Plus en détail

Le contrat de management

Le contrat de management Le contrat de management Check-list pour la négociation d un contrat de management AVERTISSEMENT : Nos check-lists ont pour but de vous aider à formuler certaines questions à se poser lorsque vous négociez

Plus en détail

ÉTUDE ÉCONOMIQUE 2011 DES MANQUES À GAGNER DES ARTISTES INTERPRÈTES DE LA MUSIQUE

ÉTUDE ÉCONOMIQUE 2011 DES MANQUES À GAGNER DES ARTISTES INTERPRÈTES DE LA MUSIQUE ÉTUDE ÉCONOMIQUE 2011 DES MANQUES À GAGNER DES ARTISTES INTERPRÈTES DE LA MUSIQUE Sommaire I. Évaluation d'une garantie de rémunération sur les ventes de musique par téléchargements commerciaux Internet

Plus en détail

RESULTATS DE L EXERCICE 2014

RESULTATS DE L EXERCICE 2014 Communiqué de presse Paris, le 11 mars 2015 RESULTATS DE L EXERCICE 2014 EBITDA : 26,3 M, +20% RESULTAT NET : 14,3 M, + 10 % aufeminin (ISIN : FR0004042083, Mnemo : FEM), annonce ce jour ses résultats

Plus en détail

GLOSSAIRE Auteur / Compositeur / Interprète : L auteur écrit les paroles. Le compositeur écrit la musique. L interprète est la personne qui interprète dans une chanson, la musique et / ou les paroles.

Plus en détail

Aspects financiers des projets FP7 et Exigences des rapports financiers

Aspects financiers des projets FP7 et Exigences des rapports financiers Journées d information sur les derniers appels à projets de recherche du FP7 Aspects financiers des projets FP7 et Exigences des rapports financiers Héloïse Lemoine, IRD, France Formes de financement Taux

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD 1 / 11 ENTRE

PROTOCOLE D ACCORD 1 / 11 ENTRE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE - La SOCIETE CIVILE DES AUTEURS REALISATEURS PRODUCTEURS (ARP) 7 avenue de Clichy - 75017 Paris Représentée par son président, Monsieur Radu Mihaileanu - LA SOCIETE DES AUTEURS

Plus en détail

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis,

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis, Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l occasion du lancement du comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour

Plus en détail

L internet et les revenus des musiciens et des compositeurs

L internet et les revenus des musiciens et des compositeurs L internet et les revenus des musiciens et des compositeurs Depuis l arrivée d internet et de la culture du gratuit, les chiffres d affaires de l industrie musicale sont en chute libre. Mais qu en est-il

Plus en détail

Droits d auteurs : quelles opportunités fiscales?

Droits d auteurs : quelles opportunités fiscales? Droits d auteurs : quelles opportunités fiscales? Vincent Lamberts et Jean-Luc Wuidard Avocats au Barreau de Liège 26 novembre 2010 Petit déjeuner conférence Etudes et Expansion ASBL Plan des exposés -1.

Plus en détail

Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques

Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques Préambule Les pratiques culturelles des Français connaissent depuis plusieurs années déjà de profondes mutations 1.

Plus en détail

MODÈLE DE CONTRAT DE CESSION DES DROITS D ADAPTATION AUDIOVISUELLE ET COMMENTAIRES

MODÈLE DE CONTRAT DE CESSION DES DROITS D ADAPTATION AUDIOVISUELLE ET COMMENTAIRES SOCIÉTÉ DES GENS DE LETTRES Hôtel de Massa 38, rue du Fbg-St-Jacques, 75014 Paris tél : 01 53 10 12 00 fax : 01 53 10 12 12 www.sgdl.org - courriel : sgdl@sgdl.org MODÈLE DE CONTRAT DE CESSION DES DROITS

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : ERNC1409595A Intitulé du texte : Arrêté modifiant l arrêté du 14 novembre modifié fixant les tarifs maxima des frais de fourrière pour automobile Ministère

Plus en détail

Licences. étendues un instrument au service de l économie créative en

Licences. étendues un instrument au service de l économie créative en Licences collectives étendues un instrument au service de l économie créative en Europe 1 Questions/Réponses sur le fonctionnement des LCE Qu est-ce que la gestion collective des droits? Que signifie l

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER D INSCRIPTION & DE PRESENTATION La Rencontre annuelle des Décideurs en Ressources Humaines 26 ème édition 27 et 28 novembre 2013 Hôtel Royal ***** (Groupe Lucien Barrière), Deauville DOSSIER DE

Plus en détail

Assises Professionnelles du Livre A l heure du numérique. Place des médias au sein de l édition numérique (images fixes, animées et son)

Assises Professionnelles du Livre A l heure du numérique. Place des médias au sein de l édition numérique (images fixes, animées et son) Assises Professionnelles du Livre A l heure du numérique Place des médias au sein de l édition numérique (images fixes, animées et son) Animation : Nathalie BOCHER-LENOIR, Sejer/Editis Avec la participation

Plus en détail

sondage Les Français et la musique

sondage Les Français et la musique sondage Les Français et la musique méthodo logie Étude réalisée par l institut Opinionway auprès d un échantillon de 2010 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. L échantillon

Plus en détail

Hébergements. Matériel médical. Crèches. FIP Fonds d Investissement de Proximité. 123Capitalisation II

Hébergements. Matériel médical. Crèches. FIP Fonds d Investissement de Proximité. 123Capitalisation II Hébergements Matériel médical Crèches FIP Fonds d Investissement de Proximité 123Capitalisation II PRéSENTATION D 123CAPITALISATION II DURÉE DE BLOCAGE & RISQUES DU PRODUIT / Les parts du FIP 123Capitalisation

Plus en détail

Règles de gestion presse Document de synthèse

Règles de gestion presse Document de synthèse Règles de gestion presse Document de synthèse Pour dialoguer efficacement... 1 Les enjeux Le SEPM et l Udecam partagent les mêmes ambitions dans ce travail : Simplifier et clarifier les relations agences

Plus en détail

Notice : Cotisations cabinets médicaux

Notice : Cotisations cabinets médicaux Notice : Cotisations cabinets médicaux Quels sont les employeurs concernés par ces cotisations? Seuls, les employeurs des cabinets médicaux sont concernés par ces cotisations. Réglez vos cotisations à

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE PRESTATIONS DE SERVICE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE PRESTATIONS DE SERVICE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE PRESTATIONS DE SERVICE ARTICLE 1 : CHAMP D'APPLICATION - DÉFINITION Les présentes Conditions Générales de Vente s'appliquent à toutes les prestations de services conclues

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville L immobilier en centre ville Photos non contractuelles FACTEURS DE RISQUES Vous investissez dans une SCPI fiscale «Déficits fonciers», permettant au porteur de parts de bénéficier du régime fiscal dit

Plus en détail

DROIT DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION

DROIT DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DROIT DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION Module 1 - Chapitre 3 Module 1 - LES DROITS DE L émeteur Chapitre 3 - LA PROTECTION D UNE CRéATION PUBLICITAIRE EN PRATIQUE Quelle protection pour une oeuvre

Plus en détail

Comptes LES PLACEMENTS HLM : ASPECTS COMPTABLES ET FISCAUX. Asoects financiers et fiscaux des placements

Comptes LES PLACEMENTS HLM : ASPECTS COMPTABLES ET FISCAUX. Asoects financiers et fiscaux des placements LES PLACEMENTS HLM : ASPECTS COMPTABLES ET FISCAUX diapositive n 1 PLACEMENTS : COMPTABILITÉ ET FISCALITÉ 1. Quelques mots sur la logique des placements 2. Les distinctions comptables et fiscales 1. Les

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE MISE EN RAPPORT D UN JOUEUR AVEC UN CLUB * ou D UN ENTRAINEUR AVEC UN CLUB

CONTRAT TYPE DE MISE EN RAPPORT D UN JOUEUR AVEC UN CLUB * ou D UN ENTRAINEUR AVEC UN CLUB CONTRAT TYPE DE MISE EN RAPPORT D UN JOUEUR AVEC UN CLUB * ou D UN ENTRAINEUR AVEC UN CLUB ENTRE : ET : Monsieur, domicilié, joueur de rugby/entraîneur de rugby, Ci-après dénommé le «JOUEUR» 1 D une part

Plus en détail

La scène TICKE. Production Diffusion Programmation. Régie Services. Billetterie. Matériel. Matériel. Agents et entrepreneurs de spectacles : page 37

La scène TICKE. Production Diffusion Programmation. Régie Services. Billetterie. Matériel. Matériel. Agents et entrepreneurs de spectacles : page 37 En chiffres Infographie réalisée à partir des contenus publiés dans L Officiel de la musique 2015, le guide-annuaire de référence des musiques actuelles SPECTACLE SPECTACLE Agents et entrepreneurs de spectacles

Plus en détail

Définition "Les outils" Ce sont les différents outils de promotion du service qui sont mis à disposition de l'affilié par l'affilieur.

Définition Les outils Ce sont les différents outils de promotion du service qui sont mis à disposition de l'affilié par l'affilieur. PREAMBULE Le présent contrat général d'affiliation définit les termes et conditions d'utilisation de la plateforme partenaire proposée par Ketch'up SA pour son service de création d espace privé pour la

Plus en détail

Le développement de la filière de la musique et du spectacle au Québec

Le développement de la filière de la musique et du spectacle au Québec Le développement de la filière de la musique et du spectacle au Québec Politiques d encadrement, de financement et de développement des filières culturelles Ouagadougou, Burkina Faso, octobre 2012 Principale

Plus en détail

Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision

Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision 28 juillet 2015 2 STRUCTURE DE L ÉTUDE Les nouveaux visages de la télévision de rattrapage.

Plus en détail

PROPOSITIONS POUR LES ARTISTES INTERPRÈTES

PROPOSITIONS POUR LES ARTISTES INTERPRÈTES PROPOSITIONS POUR LES ARTISTES INTERPRÈTES www.spedidam.fr communication@spedidam.fr 16 rue Amélie - 75007 PARIS Tél : 01 44 18 58 58 Fax: 01 44 18 58 59 PRÉSENTATION DE LA SPEDIDAM 1 2 3 4 QU EST-CE QUE

Plus en détail

Article 1. Objet. Pour toutes les autres utilisations, le Producteur est tenu de s adresser directement à l ayant droit des enregistrements concernés.

Article 1. Objet. Pour toutes les autres utilisations, le Producteur est tenu de s adresser directement à l ayant droit des enregistrements concernés. CONDITIONS GENERALES Article 1. Objet. 1.1. En remplissant le formulaire de déclaration, le producteur audiovisuel, dont les coordonnées sont reprises sur le formulaire de déclaration (ci-après: le Producteur

Plus en détail

Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition.

Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition. Rapport Reda, tableau comparatif Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition. Alors que Julia Reda appelait à une harmonisation hâtive et à un élargissement

Plus en détail

Concert, spectacle de variétés Repas en musique Bal, séance dansante

Concert, spectacle de variétés Repas en musique Bal, séance dansante DR Barèmes et démarches simplifiés Organisateuroccasionel DR Pour obtenir l autorisation de diffuser toute la musique que vous souhaitez, un forfait de droits d'auteur payable avant la manifestation Concert,

Plus en détail

ENTREPRISES EUROPÉENNES: TROP DE FAILLITES DUES AUX RETARDS DE PAIEMENT

ENTREPRISES EUROPÉENNES: TROP DE FAILLITES DUES AUX RETARDS DE PAIEMENT ENTREPRISES EUROPÉENNES: TROP DE FAILLITES DUES AUX RETARDS DE PAIEMENT 03 Ni la Commission européenne, ni aucune personne agissant en son nom, n est responsable de l usage qui pourrait être fait des informations

Plus en détail

Examen de certains aspects du cadre réglementaire de la télévision en direct (Avis d audience publique en radiodiffusion CRTC 2006-5)

Examen de certains aspects du cadre réglementaire de la télévision en direct (Avis d audience publique en radiodiffusion CRTC 2006-5) Montréal, le 27 septembre 2006 Madame Diane Rhéaume Secrétaire générale CRTC Ottawa (Ontario) K1A 0N2 Par le formulaire d intervention du CRTC Objet : Examen de certains aspects du cadre réglementaire

Plus en détail

EXTRAIT DU CAHIER DE CHARGES

EXTRAIT DU CAHIER DE CHARGES EXTRAIT DU CAHIER DE CHARGES MODELE ECONOMIQUE RESPONSABILITES ACTIONS COMMERCIALES PREVISIONS D'EXPLOITATION PAR POSITION FORMULAIRE DE CONFIRMATION DE CANDIDATURE LE PROGRAMME Un réseau de plateformes

Plus en détail

CREATION ET INTERNET. Janvier 2010 RAPPORT AU MINISTRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION

CREATION ET INTERNET. Janvier 2010 RAPPORT AU MINISTRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION CREATION ET INTERNET Janvier 2010 RAPPORT AU MINISTRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Mission confiée à MM. Patrick ZELNIK, Jacques TOUBON et Guillaume CERUTTI Rapporteurs de la mission : M. Nicolas

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE MUSIC2PROD

CONTRAT DE LICENCE MUSIC2PROD CONTRAT DE LICENCE MUSIC2PROD Licence concédée à : Nom: Prénom: Société: Adresse: Nom du projet : Type de licence : Bande-annonce de film On appelle utilisateur aux termes des présentes toute personne

Plus en détail