Introduction. I Étude rapide du réseau - Apprentissage. II Application à la reconnaissance des notes.

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction. I Étude rapide du réseau - Apprentissage. II Application à la reconnaissance des notes."

Transcription

1 Introduction L'objectif de mon TIPE est la reconnaissance de sons ou de notes de musique à l'aide d'un réseau de neurones. Ce réseau doit être capable d'apprendre à distinguer les exemples présentés puis de généraliser ces exemples à tout son proche des données d'entraînement. Il s'agit d'un apprentissage supervisé, c'est à dire que l'on choisit de séparer les sons en différentes catégories (ici les notes et les gammes) et d'en donner un exemple de chaque. Un réseau de neurones est une structure imitant le fonctionnement d'un cerveau; le neurone formel est une unité reliée aux autre neurones, capable de recevoir de l'information, de la traiter puis de l'envoyer aux autres neurones. De la même façon qu'un journaliste traite différemment ses sources selon la confiance qui leur attribue, un neurone accord un certain poids aux informations reçues. Les neurones sont organisés de façon hiérarchique, "par couches", et l'ensemble est appelé réseau. L'information avance, couche par couche, depuis l'entrée du réseau qui traite les données jusqu'à la sortie renvoyant les résultats. On notera l'importance des connexions entre neurones caractérisées par les "poids" de ces liaisons. I Étude rapide du réseau - Apprentissage -On cherche à classer des notes de musique, ce qui revient à approcher la fonction qui au son associe sa hauteur et sa gamme. Approcher une fonction linéaire est très simple à l'aide d'un seul neurone. [schéma+explication brève?)] On définit l'erreur commise par le réseau comme la différence entre la sortie voulue sur l'exemple et la sortie réelle proposée par le réseau. (En pratique on se servira de la distance N 2 entre les deux n-uplets ) On peut alors associer sur un exemple donné, l'ensemble des poids du réseau à l'erreur, ce qui nous donne une fonction de R n dans R +, on veut désormais minimiser cette fonction. Le principe de la rétro-propagation est simple, on mesure l'effet d'une petite variation d'un poids sur l'erreur (dérivée partielle) et le gradient ainsi obtenu nous permet de nous "diriger" avec une vitesse donnée, appelée "pas", vers une erreur plus faible. En pratique, je modifie la dernière couche pour diminuer l'erreur puis je déduit de ce travail, la sortie de l'avant dernière couche qui aurait donné un erreur minimale (à l'aide cette fois-ci des dérivées partielles par rapport aux entrées des neurones), on obtient alors la sortie désirée pour cette avant dernière couche et on réapplique le principe de façon récursive à toute les couches. On constate alors la convergence du réseau vers une erreur minimale. II Application à la reconnaissance des notes. Le programme a été réalisé en plusieurs étapes, nécessaires pour obtenir une représentation efficace du réseau de neurones. Une première vision récursive, se prêtant bien à l'algorithme de rétro-propagation des erreurs n'a pas été retenue notamment à cause de la représentation peu claire des réseaux qui était nécessaire pour rendre l'algorithme efficace. Une seconde possibilité, en stockant un réseau sous une forme de matrices contenant les poids (vision inspirée du cours de sciences.ch), a également été mise de côté en raison de son caractère trop formel sans gain réel de rapidité

2 (utiliser une multiplication en O(n 3 ) sur des matrices diagonales est trop coûteux pour un gain de clarté trop faible). Enfin j'ai mis au point une version utilisant des enregistrements ce qui permet de concilier clarté (on utilise des appels comme : reseau.couche.neurone.poids ) et efficacité. type neurone= {poids: float array; mutable activation : float; mutable sortie:float;mutable sensib: float} type reseau=neurone array array Le réseau n'est évidement pas capable de traiter du son de façon brute, afin de lui fournir les données représentatives je me suis orienté vers la Transformée de Fourrier rapide, qui permettrait à un humain de classer aisément les notes par hauteur et gamme. -L'algorithme que j'ai utilisé est très simple: sur un exemple, on propage l'entrée dans le réseau puis on étudie la sortie et on modifie les poids par rétro-propagation des erreurs et on recommence jusqu'à ce que l'erreur passe en dessous d'un seuil défini à l'avance. On exécute cet algorithme sur tous les exemples jusqu'à ce que l'erreur globale soit faible. (voir Le programme) A l'aide d'un logiciel synthétiseur, nous avons fabriqué des fichiers midi de toutes les notes de 4 gammes jouées par plusieurs instruments auxquels j'ai appliqué la transformée de Fourrier. Le réseau s'est alors entraîne pendant environ 10 heures puis nous l'avons testé sur des accords (sur lesquels il n'était pas entraîné) de deux notes simultanées. On obtient alors le type de profil d'erreur (erreur au cours de l'apprentissage) suivant:

3 III Problèmes rencontrés lors de la convergence et solutions appliquées. La convergence d'un réseau vers la solution la plus efficace reste cependant très lente et non garantie. J'ai observé plusieurs problèmes récurrents lors des différents essai dont: la non convergence du réseau, l'instabilité de la convergence et la non généralisation. -Si l'algorithme ne converge pas, cela provient souvent de la difficulté de ce qu'on lui demande, disproportionnée par rapport à ses capacités. En effet, plus le réseau comporte de réseau, plus son pouvoir de résolution est important, le nombre de couche est également important (une couche ne peut résoudre que des problèmes linéaires alors que 3 suffisent généralement pour la plupart des problèmes). On peut donc essayer d'augmenter le nombre de neurones sur les différentes couches afin d'obtenir une convergence. Cependant il ne faut pas tomber dans l'excès inverse car un plus grand nombre de neurones augmente considérablement le nombre de liaisons donc le temps d'exécution de l'algorithme. (Il est toujours plus long de comprendre des choses difficiles) -l'instabilité du réseau peut se caractériser par le profil d'erreur suivant:

4 On obtient ce résultat lorsqu'on se trouve dans une "cuvette d'erreur" très étroite. Le pas d'avancement est peut alors trop grand et fait augmenter l'erreur même selon la direction du gradient. Pour résoudre ce problème, il faut alors savoir doser avec justesse le pas: trop grand, on risque de ne pas aboutir, trop faible la convergence est trop lente. Après avoir essayé de déterminer de façon automatique la valeur optimale du pas, j'ai opté pour une modification manuelle en cours d'entraînement. (Cependant les résultats obtenus en utilisant un pas que l'on pourrait qualifier d'inertiel (il augmente si l'erreur diminue et décroît si elle augmente) ont été assez prometteurs). -Le problème le plus gênant reste la non-généralisation du réseau, si celui-ci apprend parfaitement les exemples, ils peut cependant ne rester qu'un perroquet et se contenter de répéter ce qu'on lui a appris. Cela peut venir de plusieurs causes: le surentraînement, la sous capacité, la non-représentativité des exemples ou tout simplement le hasard! En effet, si l'on fixe le critère d'arrêt à une erreur très faible, le réseau peut alors perdre sa capacité à reconnaître de nouvelles données pour se focaliser sur les exemples. Le cas de la sous-capacité avait déjà été traité dans la non convergence, il suffit d'augmenter la taille du réseau. Enfin, le choix des exemples doit se faire avec attention: ils doivent être caractéristiques de leur catégorie (un mi bémol joué par un harmonica n'est pas vraiment représentatif de cette note!). Une amélioration de l'algorithme consiste à utiliser une validation croisée, il suffit de trouver deux sets d'exemples, l'un servant pour l'apprentissage, l'autre n'étant pas appris mais utilisé pour "valider" l'apprentissage c'est à dire vérifier la capacité de généralisation. L'algorithme se poursuit jusqu'à la validation, ce qui permet donc d'essayer d'éviter le "syndrome du perroquet". IV Résultats obtenus. Les résultats obtenus bien qu'imparfaits sont tout de même satisfaisants: la valeur ajoutée par le réseau montre une qu'une certaine linéarité a été acquise: la superposition de deux notes est comprise par le réseau ce qui n'est pas nécessairement évident. Nous avons généré la séquence suivante : ( a3 e4 ) c3 (g3 a4) g3 e4 a3 <- les indicatifs des notes testées (note+n de gamme), les

5 couples simultannés sont entre parenthèses. Les notes sont jouées successivement et tous les dt le réseau cherche à reconnaitre les notes. Seules les notes dont la sortie est supérieure à 0.3 sont représentées. 3a : , 4a : , (Reconnaissance du 3a et d'une note non jouée 4a qui correspond à une harmonique plus faible) 3a : , 4a : , 4e : , 3a : , 4e : , 3a : , (le réseau reconnait le doublet) 3a : , 3c : , 3f : , (le réseau reconnait de même la fondamentale et l'harmonique suivante) 3c : , 3c : , 3c : , 3c : , 4g : , (la note g3 commence à apparaitre sous la forme d'une de ses harmoniques) 3g : , 3c : , 3g : , 3g : , 4a : , 4d : , 3g : , 4a : , 4a : , 3d : , (le g3 disparait au profit d'un de ses harmoniques) 4g : , 3g : , 3a : , 3g : , 4a : , (4a disparait alors que g3, la note seule suivante, se reforme) 3g : , 3g : , 4e : , 3g : , 4e : , 4e : , 4e : , 4e : , 3a : , 3a : , 3a : , 3a : , 3a : La capacité de généralisation est réelle puisque des tests sur des notes générées avec d'autres instruments (flûte, piano et harpe) ont données également d'excellents résultats. De même on aurait pu tester la capacité du réseau à reconnaître des triplets de notes simultanées. Conclusion: Ce TIPE permet de répondre à plusieurs des questions que je me suis posées: ->Un réseau de neurones est-il de l'intelligence artificielle? Il semble qu'on ne puisse pas qualifier notre réseau d'intelligent, pour plusieurs raisons. Tout d'abord, ce réseau est hyper-spécialisé et ne peut extrapoler les exemples appris que dans une certaine mesure: sons légèrement différents, simultanéité des notes mais certainement pas plus complexe sans risque d'erreur importante. De plus, la nécessité d'un apprentissage supervisé rend notre réseau comparable plus à un chien savant qu'à un une véritable intelligence. Enfin, la grande rigidité de ce réseau dans sa structure (liaisons synaptiques qui ne peuvent pas de détériorer au cours du temps, organisation par couches donc pas de cycles et manque de

6 souplesse dans la propagation), ne permettra jamais au réseau d'évoluer plus qu'une limite fixée dès la génération du réseau. En effet, un tel réseau ne pourra jamais, à moins de changer sa structure, comprendre la voix humaine ou tracer une partition. -Le réseau de neurones est-il un outil rapide?... Non, le réseau nécessite un grand nombre d'exécution de l'algorithme avant d'être opérationnel. En moyenne, plusieures heures sont nécessaires pour l'entraîner correctement sur 28 notes et quelques doublets. En revanche, une fois entraîné, le réseau est extrement rapide (environ 8000 propagations par secondes). -> Quel est alors l'interêt d'un réseau de neurones. Le réseau est spécialisé dans le classement de données, il peut ainsi apprendre à trier un grand nombre d'éléements à partir de quelques exemples bien choisis. Remerciements à: Thierry Artieres, professeur à Paris 6 pour ses conseils très utiles pour améliorer la convergence du réseau. M. Blain, mon prof de physique pour ses conseils sur la présentation du tipe. Ankush Sethi, un étudidant américain. Le Programme (très simplifié pour une meilleure lecture) :

7

8

avec w ij poids liant le neurone j au neurone i vec w.vec xi = 0 vec xi vec xi

avec w ij poids liant le neurone j au neurone i vec w.vec xi = 0 vec xi vec xi Exemple pour un perceptrion à deux classes (1 unité de sortie) -> 1/-1 Si w i x 0 la réponse est 1 Si w i x 0 la réponse est -1 Donc la discrimination se fait pour des entrés (les x ). Cet hyperplan a

Plus en détail

Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES

Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES 1 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES... 2 I PERCEPTRON SIMPLE... 3 I.1 Introduction... 3 I.2 Algorithme... 3 I.3 Résultats... 4 1er exemple

Plus en détail

LES DÉTERMINANTS DE MATRICES

LES DÉTERMINANTS DE MATRICES LES DÉTERMINANTS DE MATRICES Sommaire Utilité... 1 1 Rappel Définition et composantes d'une matrice... 1 2 Le déterminant d'une matrice... 2 3 Calcul du déterminant pour une matrice... 2 4 Exercice...

Plus en détail

ANALYSE DE LA LECTURE DES FICHIERS XML

ANALYSE DE LA LECTURE DES FICHIERS XML ANALYSE DE LA LECTURE DES FICHIERS XML Jean Marie Epitalon, Mars 2010 CERFACS, Working Notes WN CMGC 10 20 Table des matières 1) Introduction...1 2) Architecture logicielle...1 2.a) La couche sasa_c...2

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

AXEL VICARD SI5. Understanding End-User Development of Context-Dependent Applications in Smartphones

AXEL VICARD SI5. Understanding End-User Development of Context-Dependent Applications in Smartphones AXEL VICARD SI5 Understanding End-User Development of Context-Dependent Applications in Smartphones Contenu I. Introduction... 2 II. Des modèles de tâches différents... 2 1. Tasker... 2 2. Atooma... 4

Plus en détail

Équations et inéquations du 1 er degré

Équations et inéquations du 1 er degré Équations et inéquations du 1 er degré I. Équation 1/ Vocabulaire (rappels) Un équation se présente sous la forme d'une égalité constituée de nombres, de lettres et de symboles mathématiques. Par exemple

Plus en détail

RAPPORT SUR L ETUDE DES DONNEES FINANCIERES ET STATISTIQUES A L AIDE DU LOGICIEL SCILAB

RAPPORT SUR L ETUDE DES DONNEES FINANCIERES ET STATISTIQUES A L AIDE DU LOGICIEL SCILAB RAPPORT SUR L ETUDE DES DONNEES FINANCIERES ET STATISTIQUES A L AIDE DU LOGICIEL SCILAB PAR : MAROOF ASIM DAN BENTOLILA WISSAM ESSID GROUPE 1 LM206 Lundi 10H45 INTRODUCTION : ( Ce rapport est un compte

Plus en détail

Projet de cryptographie. Algorithme de cryptage de type Bluetooth

Projet de cryptographie. Algorithme de cryptage de type Bluetooth Projet de cryptographie Algorithme de cryptage de type Bluetooth Le but de ce projet est de créer une application qui crypte et décrypte des fichiers en utilisant le principe de cryptage du Bluetooth.

Plus en détail

Les classes d adresses IP

Les classes d adresses IP Les classes d adresses IP Qu est ce qu une adresse IP? Adresse IP (Internet Protocol): Une adresse IP est à l inverse d une @ MAC, une adresse logique qui est configurable via le panneau de configuration

Plus en détail

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé rue de Kerichen - BP 62506-29225 Brest Cedex 02 - Tél 02 98 80 88 00 - Fax 02 98 80 88 07 www.lycee-vauban-brest.ac-rennes.fr Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Rechercher un fichier ou un dossier avec Windows XP

Rechercher un fichier ou un dossier avec Windows XP Lancer l'impression Fermer cette fenêtre http://www.kachouri.com Rechercher un fichier ou un dossier avec Windows XP I. Introduction à la recherche de fichiers Ce tutorial s'adresse aux débutants, vous

Plus en détail

Al g ori thmi q u e N u méri q u e

Al g ori thmi q u e N u méri q u e Al g ori thmi q u e N u méri q u e Rapport de TP "Gauss et compagnie" Ce rapport présente deux algorithmes de produit matriciel (méthode "Classique" et de Strassen) ainsi que deux algorithmes de résolution

Plus en détail

LA GESTION HORIZONTALE DE DRAGAN

LA GESTION HORIZONTALE DE DRAGAN LA GESTION HORIZONTALE DE DRAGAN JEU SIMPLE GAGNANT Dragan N. - 2011 pour www.studioturf.fr Le Jeu horizontal 90 % des parieurs établissent leur "papier" dès la veille de la course. Or, lorsque l' on utilise

Plus en détail

Rapport IN52. Sujet : Résolution d un puzzle

Rapport IN52. Sujet : Résolution d un puzzle CARRE Julien PIERNOT Jérôme Rapport IN52 Sujet : Résolution d un puzzle Responsable : M. Ruicheck Y. Automne 2007 1 SOMMAIRE INTRODUCTION...3 I. Description et approche du sujet...4 1. Description 2. Outils

Plus en détail

Résoudre un problème mise en pratique

Résoudre un problème mise en pratique Résoudre un problème mise en pratique Objectifs généraux Rappel de certains concepts mathématiques. Analyse des problèmes et des procédures de résolution. Étude de notions élémentaires de didactique Apport

Plus en détail

Rapport de Conception Préliminaire MESSAGERIE

Rapport de Conception Préliminaire MESSAGERIE Rapport de Conception Préliminaire MESSAGERIE Conception préliminaire du logiciel demandé en projet, illustré par les diagrammes des cas d utilisation, des classes du domaine et de séquence. Maxime SUARD,

Plus en détail

Rallye Mathématique Dynamique et Virtuel Règlement et modalités Public visé

Rallye Mathématique Dynamique et Virtuel Règlement et modalités Public visé Rallye Mathématique Dynamique et Virtuel Règlement et modalités Public visé La classe entière dans les deux catégories suivantes : - Collège : classe de troisième - Lycée : classe de seconde générale,

Plus en détail

Mesure d'une concentration en dioxygène à l'aide d'une carte Arduino reliée à une sonde de Clark

Mesure d'une concentration en dioxygène à l'aide d'une carte Arduino reliée à une sonde de Clark Mesure d'une concentration en dioxygène à l'aide d'une carte Arduino reliée à une sonde de Clark DOMENJOD Quentin GAMIN Cécile TS1 Projet ISN 2014/2015 Lycée Antoine Roussin SOMMAIRE Présentation......p3

Plus en détail

RÉSOLUTION DE SYSTÈMES À DEUX INCONNUES

RÉSOLUTION DE SYSTÈMES À DEUX INCONNUES RÉSOLUTION DE SYSTÈMES À DEUX INCONNUES Sommaire 1 Méthodes de résolution... 3 1.1. Méthode de Substitution... 3 1.2. Méthode des combinaisons linéaires... 6 La rubrique d'aide qui suit s'attardera aux

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Outils pédagogiques construits selon l approche FORMATION EN COURS DE par les compétences

Plus en détail

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Les verres Introduction: TP: Nous avons choisi de faire un tp sur les notes que peuvent produire différents verres avec des quantités différentes d eau. Car nous voulions

Plus en détail

Algorithmique et programmation. Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic

Algorithmique et programmation. Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic Algorithmique et programmation Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic Même s'il est possible d'écrire un programme petit à petit par touches successives, le résultat est souvent

Plus en détail

Le problème des multiplications matricielles enchaînées peut être énoncé comme suit : étant

Le problème des multiplications matricielles enchaînées peut être énoncé comme suit : étant Licence informatique - L Année 0/0 Conception d algorithmes et applications (LI) COURS Résumé. Dans cette cinquième séance, nous continuons l exploration des algorithmes de type Programmation Dynamique.

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR : 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : AGENT/AGENTE EN ACCUEIL ET TOURISME FORMATION EN COURS DE CARRIERE Avec l'aide du Fonds Social Européen Outils pédagogiques

Plus en détail

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2007 Thème 2 L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Seïtaro YAMAKAWA Université d Economie d Osaka bpr5000?saturn.dti.ne.jp De nos jours, dans beaucoup

Plus en détail

Chapitre 6. Modélisation en P.L.I. 6.1 Lien entre PL et PLI. 6.1.1 Approximation de la PLI

Chapitre 6. Modélisation en P.L.I. 6.1 Lien entre PL et PLI. 6.1.1 Approximation de la PLI Chapitre 6 Modélisation en P.L.I. 6.1 Lien entre PL et PLI (P) problème de PL. On restreint les variables à être entières : on a un problème de PLI (ILP en anglais). On restreint certaines variables à

Plus en détail

Le module Clonage des stations

Le module Clonage des stations Le module Clonage des stations Présentation Le module clonage des stations s'appuie sur l'outil libre udpcast ainsi que sur la possibilité pour les machines modernes de "booter" sur la carte réseau. On

Plus en détail

Serveur WSUS. Introduction : Phase d étude : Phase de préparation :

Serveur WSUS. Introduction : Phase d étude : Phase de préparation : Serveur WSUS Introduction : Dans le cadre de mon stage de 2 ème année, l on m a proposé plusieurs projets. J ai choisi l installation d un serveur WSUS. Je vais présenter mes choix et les étapes de la

Plus en détail

SYSTEMES D EQUATIONS

SYSTEMES D EQUATIONS SYSTEMES D EQUATIONS I Définition: Un système de deux équations du premier degré à deux inconnues x et y est de la forme : a x + b y = c a' x + b' y = c' où a, b, c, et a', b', c' sont des nombres donnés.

Plus en détail

Automatisation de l'exécution d'un package SSIS sur Microsoft SQL Server 2005

Automatisation de l'exécution d'un package SSIS sur Microsoft SQL Server 2005 Automatisation de l'exécution d'un package SSIS sur Microsoft SQL Server 2005 par Fleur-Anne BLAIN (fablain.developpez.com) Date de publication : 01/04/2008 Dernière mise à jour : 01/04/2008 Ce tutoriel

Plus en détail

Livrable 1 : Modélisation UML A13

Livrable 1 : Modélisation UML A13 CHATIRON Thibault LAGRANGE Emilien CHATIRON Thibault LAGRANGE Emilien Automne 2013 Automne 2013 Livrable 1 : Modélisation UML 1 Sommaire Introduction... 3 Diagramme de cas d utilisation... 4 Diagramme

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle

Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle Exercice et méthode de recherche sur Internet Dans le cadre du thème Histoire des arts retenu pour la classe de 4 ( Mouvement et vitesse

Plus en détail

UNIVERSITE SAAD DAHLAB DE BLIDA

UNIVERSITE SAAD DAHLAB DE BLIDA Chapitre 5 :. Introduction aux méthodes par séparation et évaluation Les méthodes arborescentes ( Branch and Bound Methods ) sont des méthodes exactes d'optimisation qui pratiquent une énumération intelligente

Plus en détail

PAZAAK : UN JEU POUR STAR WARS. (Une aide de Jeu rédigée par Ikaar )

PAZAAK : UN JEU POUR STAR WARS. (Une aide de Jeu rédigée par Ikaar ) PAZAAK : UN JEU POUR STAR WARS. (Une aide de Jeu rédigée par Ikaar ) Préparation : Lorsque vous défiez un autre joueur au jeu de Pazaak, il faut commencer par parier sur le match en définissant le montant

Plus en détail

Quoi de neuf dans Optymo 5.0

Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo, les textes en caractères

Plus en détail

LibreOffice Calc : introduction aux tableaux croisés dynamiques

LibreOffice Calc : introduction aux tableaux croisés dynamiques Fiche logiciel LibreOffice Calc 3.x Tableur Niveau LibreOffice Calc : introduction aux tableaux croisés dynamiques Un tableau croisé dynamique (appelé Pilote de données dans LibreOffice) est un tableau

Plus en détail

Documentation Ellipses Windows. Auteur : Léonard FRECHET Date : 10/01/07 Diffusion : Publique ELLIPSES 2000. Envoi Automatisé de SMS Ellipses SMS

Documentation Ellipses Windows. Auteur : Léonard FRECHET Date : 10/01/07 Diffusion : Publique ELLIPSES 2000. Envoi Automatisé de SMS Ellipses SMS ELLIPSES 2000 Envoi Automatisé de SMS Ellipses SMS SOMMAIRE I. Introduction à Ellipses SMS... 3 II. Deux modes de fonctionnement... 3 1. Au travers d Ellipses 2000... 3 2. Utilisation normale (en vue d

Plus en détail

Généralités sur les graphes

Généralités sur les graphes Généralités sur les graphes Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2008/2009 Table des matières 1 Notion de graphe 3 1.1 Un peu de vocabulaire.......................................... 3 1.2 Ordre d un graphe,

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

Protéger. Faire découvrir Gérer

Protéger. Faire découvrir Gérer Protéger Faire découvrir Gérer Tutoriel N 9 Comment importer des SITES sous SERENA via Access? Étape N 1 Importer des SITES Objectif: Il n existe pas dans SERENA de fonction permettant d importer en masse

Plus en détail

Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points)

Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points) Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points) Il s'agit d'un problème qui fait appel aux connaissances sur la numération.

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel Version : V1.6 du 12 juillet 2011 Pour plus d informations, vous pouvez consulter notre site web : www.gigarunner.com Table des matières

Plus en détail

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL?

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Introduction Les bases de données NoSQL sont devenues un sujet très à la mode dans le milieu du développement web. Il n est pas rare de tomber sur

Plus en détail

5. Word - Ecrire un texte

5. Word - Ecrire un texte 5. Word - Ecrire un texte Entrons dans le vif du sujet en commençant par Word! Nous allons tout d'abord voir les bases de la mise en forme du texte, et l'insertion d'éléments. 1. Ecrire son premier texte

Plus en détail

Un ordinateur dans des conditions de test ou d évaluation

Un ordinateur dans des conditions de test ou d évaluation Un ordinateur dans des conditions de test ou d évaluation Nous allons voir comment créer un environnement d examen, aussi bien sur Mac que sur Windows. Il faut garder à l esprit qu il ne faut pas seulement

Plus en détail

Ordinateur, programme et langage

Ordinateur, programme et langage 1 Ordinateur, programme et langage Ce chapitre expose tout d abord les notions de programme et de traitement de l information. Nous examinerons ensuite le rôle de l ordinateur et ses différents constituants.

Plus en détail

La notion de dualité

La notion de dualité La notion de dualité Dual d un PL sous forme standard Un programme linéaire est caractérisé par le tableau simplexe [ ] A b. c Par définition, le problème dual est obtenu en transposant ce tableau. [ A

Plus en détail

Plateforme de formation en ligne Compte-rendu d'activité en sciences de l'ingénieur

Plateforme de formation en ligne Compte-rendu d'activité en sciences de l'ingénieur Plateforme de formation en ligne Compte-rendu d'activité en sciences de l'ingénieur Les serveurs LCS installés dans les établissements de l'académie de Caen disposent de l'application de formation en ligne

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Enseignement de mathématiques Classe de première STMG Ressources pour le lycée technologique Dérivation : Approximation affine et applications aux évolutions successives Contexte pédagogique Objectifs

Plus en détail

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES :

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES : 1 Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE Formation en cours de Carrière Avec l aide du

Plus en détail

Par combien de zéros se termine N!?

Par combien de zéros se termine N!? La recherche à l'école page 79 Par combien de zéros se termine N!? par d es co llèg es An dré Do ucet de Nanterre et Victor Hugo de Noisy le Grand en seignants : Danielle Buteau, Martine Brunstein, Marie-Christine

Plus en détail

TCSMP - Time-Cost Stamped Mail Protocol

TCSMP - Time-Cost Stamped Mail Protocol Projet de Master Informatique M1 Université Paris-Est Marne-la-Vallée Session TCSMP Time-Cost Stamped Mail Protocol TCSMP - Time-Cost Stamped Mail Protocol Documentation utilisateur,,, Introduction...

Plus en détail

Echanges de documents

Echanges de documents Echanges de documents Ce document se propose de passer en revue les possibilités qui s'offrent aux enseignants et aux élèves pour échanger des documents de travail 1. Enseignant vers élève 1.a L'enseignant

Plus en détail

La couleur dans vos créations Chapitre 1 La couleur

La couleur dans vos créations Chapitre 1 La couleur La couleur dans vos créations Chapitre 1 La couleur Théorie Introduction Ce cours est le premier d une série de trois visant à guider le novice dans l utilisation de la couleur dans ses créations. Pour

Plus en détail

ÉPREUVE OPTIONNELLE D'INFORMATIQUE AU BACCALAURÉAT (juin 1988) - suite - POLYNÉSIE -

ÉPREUVE OPTIONNELLE D'INFORMATIQUE AU BACCALAURÉAT (juin 1988) - suite - POLYNÉSIE - 62 ÉPREUVE OPTIONNELLE D'INFORMATIQUE AU BACCALAURÉAT (juin 1988) - suite - POLYNÉSIE - PREMIÈRE PARTIE (sur 6 points) Le candidat choisira l'un des deux sujets proposés, qu'il traitera en 200 à 300 mots.

Plus en détail

TRUECRYPT SUR CLEF USB ( Par Sébastien Maisse 09/12/2007 )

TRUECRYPT SUR CLEF USB ( Par Sébastien Maisse 09/12/2007 ) TRUECRYPT SUR CLEF USB ( Par Sébastien Maisse 09/12/2007 ) Voici un petit document concernant d'un espace crypté sur une clef usb en utilisant le logiciel TRUECRYPT. Ce dernier est gratuit et disponible

Plus en détail

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs!

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! France Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! Comme le rappelle la CNIL dans sa délibération n 88-083 du 5 Juillet 1988 portant adoption d une recommandation relative

Plus en détail

Rapport. TME2 - Problème d affectation multi-agents

Rapport. TME2 - Problème d affectation multi-agents Rapport TME2 - Problème d affectation multi-agents Auteurs : Encadrant : Lan Zhou Safia Kedad-Sidhoum Minh Viet Le Plan I. Problème :... 2 II. Question 1 - Formulation linéaire du problème :... 2 III.

Plus en détail

Projet d'installation Automatique d'application ASP.NET (sous Visual Studio.NET et en VB.NET)

Projet d'installation Automatique d'application ASP.NET (sous Visual Studio.NET et en VB.NET) Projet d'installation Automatique d'application ASP.NET (sous Visual Studio.NET et en VB.NET) Le projet d'installation d'une application ASP.NET est un de ceux à ajouter dans la solution en cours afin

Plus en détail

Les Réseaux de Neurones avec

Les Réseaux de Neurones avec Les Réseaux de Neurones avec Au cours des deux dernières décennies, l intérêt pour les réseaux de neurones s est accentué. Cela a commencé par les succès rencontrés par cette puissante technique dans beaucoup

Plus en détail

T I K A L COMPOSITION DU JEU: RÈGLE DU JEU:

T I K A L COMPOSITION DU JEU: RÈGLE DU JEU: T I K A L COMPOSITION DU JEU: 1 plateau de jeu (voir image en fin de page) 36 cases de parcours hexagonales: 15 cases temple 10 cases jungle 8 cases trésor 3 cases volcan 24 cartes-trésor rondes illustrées

Plus en détail

MATHÉMATIQUES ET ENVIRONNEMENT INFORMATIQUE. Michèle GANDIT Christiane SERRET Bernard PARISSE (*)

MATHÉMATIQUES ET ENVIRONNEMENT INFORMATIQUE. Michèle GANDIT Christiane SERRET Bernard PARISSE (*) MATHÉMATIQUES ET ENVIRONNEMENT INFORMATIQUE Michèle GANDIT Christiane SERRET Bernard PARISSE (*) Ces deux ateliers avaient pour objectif d amener les participants à une réflexion sur l utilisation, dans

Plus en détail

Résolution d équations non linéaires

Résolution d équations non linéaires Analyse Numérique Résolution d équations non linéaires Said EL HAJJI et Touria GHEMIRES Université Mohammed V - Agdal. Faculté des Sciences Département de Mathématiques. Laboratoire de Mathématiques, Informatique

Plus en détail

Les lentilles additionnelles

Les lentilles additionnelles Les lentilles additionnelles Il existe deux méthodes pour réaliser des photographies rapprochées : ) l augmentation de tirage 2) les lentilles additionnelles C est la seconde méthode qui va être étudié

Plus en détail

Logiciel de statistiques pour le Volley-ball

Logiciel de statistiques pour le Volley-ball Lucas society Logiciel de statistiques pour le Volley-ball Partie Modèle Anthony 13 Table des matières I) Préambule...2 1) Motivation...2 2) Contrainte...2 II) Introduction...3 1) Le travail en équipe...3

Plus en détail

Module 17 : Fonctions logiques et d information

Module 17 : Fonctions logiques et d information Module 17 : Fonctions logiques et d information 17.0 Introduction Les formules logiques vérifient si une condition est vérifiée (dans ce cas la formule renvoie la valeur VRAI) ou fausse (elle renvoie alors

Plus en détail

CAMELOT COMPOSITION DU JEU: 25 jetons (5 de chaque couleur) 110 Cartes réparties comme suit: 20 Cartes d'action 20 Cartes de soutien

CAMELOT COMPOSITION DU JEU: 25 jetons (5 de chaque couleur) 110 Cartes réparties comme suit: 20 Cartes d'action 20 Cartes de soutien COMPOSITION DU JEU: CAMELOT 25 jetons (5 de chaque couleur) 110 Cartes réparties comme suit: 20 Cartes d'action 20 Cartes de soutien 8 cartes "écuyer" 8 cartes "écuyer" 4 cartes "dame" de valeur 2 de valeur

Plus en détail

FORMATION EXCEL 2003 LIVRET 6 LES FILTRES DANS EXCEL

FORMATION EXCEL 2003 LIVRET 6 LES FILTRES DANS EXCEL FORMATION EXCEL 2003 LIVRET 6 LES FILTRES DANS EXCEL AUTEUR : THIERRY TILLIER Ceci est un extrait du cours original disponible sur http://www.coursdinfo.fr 2/19 Les filtres Copyright 2005 Thierry TILLIER

Plus en détail

Bien choisir son système RAID

Bien choisir son système RAID Bien choisir son système RAID par Pierre SALAVERA Service Technique ACTN «Lorsque nous dimensionnons un NAS ou un serveur, nous nous posons souvent la question : Quel système RAID vais-je choisir? Est-il

Plus en détail

Comment calculer les contributions de chaque mois à la mortalité annuelle par accident?

Comment calculer les contributions de chaque mois à la mortalité annuelle par accident? Comment calculer les contributions de chaque mois à la mortalité annuelle par accident? Le débat sur les conséquences de l affaiblissement du permis à points par un amendement à la LOPPSI2, qui double

Plus en détail

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 Auto-évaluation Chapitre 10 Auto-évaluation Section Sujet traité Page 10000 Résumé.. 10-2 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 10200 Lettre déclarative de responsabilité.. 10-4 10300 Résolution

Plus en détail

Présentation de l'activité

Présentation de l'activité Présentation de l'activité On utilise les couleurs pour conjecturer la nature de la médiatrice d'un segment. Deux étapes: - Dans un premier temps, sous GeoGebra, on dispose de deux points de couleurs différentes,

Plus en détail

Guide d initiation à votre logiciel d audit et de comptabilité

Guide d initiation à votre logiciel d audit et de comptabilité Bien venue! Guide d initiation à votre logiciel d audit et de comptabilité OCEAN Introduction : Cher utilisateur, OCEAN est un progiciel destiné à la réalisation de toutes les opérations comptables, à

Plus en détail

Apprentissage par exploration

Apprentissage par exploration Apprentissage par exploration 1/32 Introduction Méthode particulière d acquisition de connaissance : apprentissage artificiel, à partir d induction. obtention des connaissances à partir d exemples. On

Plus en détail

I / Le bilan technique. II / Le bilan personnel

I / Le bilan technique. II / Le bilan personnel I / Le bilan technique L animation des écrans qui était prévu d être programmé sous flash ou d être réalisé avec photoshop a finalement était faite sous after effect. Après avoir commencé à colorier le

Plus en détail

Université Paris Est Marne La Vallée. Conduite de projet. Synthèse de cours. Matthieu Alcime

Université Paris Est Marne La Vallée. Conduite de projet. Synthèse de cours. Matthieu Alcime Conduite de projet Synthèse de cours Matthieu Alcime 2013 Table des matières 1 Introduction... 2 2 Les approches managériales et organisationnelles des projets... 3 3 Le métier d ingénieur... 4 4 Le travail

Plus en détail

MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN BASE DE DONNÉES CONSULTATION INF-5060-1

MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN BASE DE DONNÉES CONSULTATION INF-5060-1 MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN BASE DE DONNÉES CONSULTATION INF-5060-1 OCTOBRE 1996 MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN BASE DE DONNÉES CONSULTATION INF-5060-1 OCTOBRE

Plus en détail

CHAPITRE 4: RAID (Redundant Array of Independant / Inexpensive Disks)

CHAPITRE 4: RAID (Redundant Array of Independant / Inexpensive Disks) CHAPITRE 4: RAID (Redundant Array of Independant / Inexpensive Disks) Le system RAID peut être Matériel ou Logiciel I. RAID 0 : Volume agrégé par bandes (Striping) On a un fichier découpé en plusieurs

Plus en détail

Pourquoi se faire superviser?

Pourquoi se faire superviser? Pourquoi se faire superviser? La supervision a pour but de fournir l'encadrement professionnel nécessaire pour parvenir, avec l'aide d'un professionnel expérimenté, à la maîtrise de l'intervention pratique

Plus en détail

BDDP, Base de données de documents pédagogiques

BDDP, Base de données de documents pédagogiques BDDP, Base de données de documents pédagogiques CF/ novembre 11 1 Rechercher des documents sur la BDDP La Base de données de documents pédagogiques (BDDP) vous offre la possibilité de rechercher et de

Plus en détail

SCHEDULING. 1.1 Simultanéité, ressources On appelle simultanéité l'activation de plusieurs processus au même moment.

SCHEDULING. 1.1 Simultanéité, ressources On appelle simultanéité l'activation de plusieurs processus au même moment. Chapitre SCHEDULING. ASPECTS GENERAUX DES PROCESSUS Un processus est un programme qui s'exécute, ainsi que ses données, sa pile, son compteur ordinal, son pointeur de pile et les autres contenus de registres

Plus en détail

FAQ DE L APPLICATION EvRP

FAQ DE L APPLICATION EvRP FAQ DE L APPLICATION EvRP Version 23/01/2014 Table des matières 1. Je souhaite renseigner comme réalisée une action, mais la case est grisée....2 2. Pourquoi l inventaire de risques de mon Document Unique

Plus en détail

David Barros. 2014 Pearson France Projets créatifs avec SketchUp Laurent Brixius

David Barros. 2014 Pearson France Projets créatifs avec SketchUp Laurent Brixius David Barros Diplômé en études supérieures d agencement d intérieur avec une spécialisation dans le dessin technique assisté par ordinateur et cinq ans d expériences professionnelles, il se lance aujourd

Plus en détail

TP n o 9 - Tables de hachage

TP n o 9 - Tables de hachage L2 - Algorithmique et structures de données (Année 2011/2012) Delacourt, Phan Luong, Poupet TP n o 9 - Tables de hachage Exercice 1. En python En python les tables de hachage sont appelées dictionnaires.

Plus en détail

Initiation à la Programmation avec Java Semestre 1-2008/2009. Compte rendu final du Projet

Initiation à la Programmation avec Java Semestre 1-2008/2009. Compte rendu final du Projet Initiation à la Programmation avec Java Semestre 1-2008/2009 Compte rendu final du Projet Jean-Baptiste Leprêtre Groupe Y1 Chargé de TD : Fabienne Thomarat 1 SOMMAIRE : I) Cahier des Charges II) Analyse

Plus en détail

Apprendre la stratégie de l adversaire

Apprendre la stratégie de l adversaire M1 Master d informatique 28/29 Apprentissage à Partir d Exemples janvier 29 Apprendre la stratégie de l adversaire 1 But Soit un jeu à deux joueurs quelconque. Supposons que l un des deux joueurs suive

Plus en détail

Générateur de Nombres Aléatoires

Générateur de Nombres Aléatoires Générateur de Nombres Aléatoires Les générateurs de nombres aléatoires sont des dispositifs capables de produire une séquence de nombres dont on ne peut pas tirer facilement des propriétés déterministes.

Plus en détail

FINIR LA PREMIÈRE FACE Attention à ne jamais changer une pièce déjà en place! Vous devez réussir à obtenir les quatre «T» comme indiqué ci-dessous :

FINIR LA PREMIÈRE FACE Attention à ne jamais changer une pièce déjà en place! Vous devez réussir à obtenir les quatre «T» comme indiqué ci-dessous : (Source : http://www.francocube.com/ à consulter pour des figures animées) Avec les différentes étapes détaillées ci-dessous, vous allez être capable de finir le cube assez facilement. Mais il va falloir

Plus en détail

Un algorithme de composition musicale

Un algorithme de composition musicale Un algorithme de composition musicale Table des matières Présentation Le compositeur. Le code PMX.................................................. Structures de données utilisées........................................

Plus en détail

Fiche réalisée par Mickaël AZIDROU Communauté de Communes d Aire sur l Adour

Fiche réalisée par Mickaël AZIDROU Communauté de Communes d Aire sur l Adour Comment stocker ses données sur un support amovible de type cd/dvd : Simplement en les gravant avec NERO I Introduction : Le stockage de données sur cd / dvd peut se faire simplement en utilisant l assistant

Plus en détail

DPI / Pixels / Compression

DPI / Pixels / Compression DPI / Pixels / Compression Sources : -http://fr.wikipedia.org -RUE RD Image numérique RUE Rouen Droite SD Le pixel Le pixel ou point est l'unité de base d'une image numérique. Son nom provient de l'expression

Plus en détail

Analyse des images après lecture

Analyse des images après lecture http://transcriptome.ens.fr 1 Analyse des images après lecture Utilisation d un logiciel d analyse d image!: Sur la plate-forme de l ENS, nous avons choisi de travailler avec le logiciel GenePix Pro, vous

Plus en détail

LA PROGRAMMATION LINEAIRE : ANALYSE DE SENSIBILITE

LA PROGRAMMATION LINEAIRE : ANALYSE DE SENSIBILITE LA PROGRAMMATION LINEAIRE : ANALYSE DE SENSIBILITE Nous abordons dans cette leçon la partie analyse de sensibilité de la résolution d'un problème de programmation linéaire. Il s'agit d'étudier les conséquences

Plus en détail

Programmation dynamique

Programmation dynamique A. Principe général B. Application Triangle de Pascal Série mondiale Multiplication chaînée de matrices Les plus courts chemins Principe général Souvent, pour résoudre un problème de taille n, on s'aperçoit

Plus en détail

Conception de Base de Données Explication sur la Conception de Base de Données

Conception de Base de Données Explication sur la Conception de Base de Données Conception de Base de Données Explication sur la Conception de Base de Données Introduction A la vue de plusieurs questions sur les bases de données, et surtout la conception du schéma de base. En effet,

Plus en détail

A. Introduction. Chapitre 4. - les entités de sécurité ; - les sécurisables ; - les autorisations.

A. Introduction. Chapitre 4. - les entités de sécurité ; - les sécurisables ; - les autorisations. Chapitre 4 A. Introduction Le contrôle d'accès représente une opération importante au niveau de la gestion de la sécurité sur un serveur de bases de données. La sécurisation des données nécessite une organisation

Plus en détail