CONSEIL DES MINISTRES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSEIL DES MINISTRES"

Transcription

1 CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 4 FEVRIER 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE A DIFFUSE LE COMMUNIQUE SUIVANT : PROJETS DE LOI Accord entre la France et l Union européenne en matière de fiscalité Ratification de l ordonnance relative à la mise en accessibilité des établissements recevant du public, des transports publics, des bâtiments d habitation et de la voirie pour les personnes handicapées ORDONNANCE Conditions d application outre-mer de l interdiction administrative du territoire et de l assignation à résidence des étrangers faisant l objet d une mesure d éloignement DECRET Blocage des sites provoquant à des actes de terrorisme ou en faisant l apologie et des sites diffusant des images et représentations de mineurs à caractère pornographique COMMUNICATIONS Les conclusions de la conférence environnementale Bilan de l application des lois MESURES D ORDRE INDIVIDUEL

2 PROJET DE LOI ACCORD ENTRE LA FRANCE ET L UNION EUROPEENNE EN MATIERE DE FISCALITE Le ministre des affaires étrangères et du développement international a présenté un projet de loi autorisant la ratification de l accord entre la République française et l Union européenne visant à l application, en ce qui concerne la collectivité de Saint-Barthélemy, de la législation de l Union sur la fiscalité de l épargne et la coopération administrative dans le domaine de la fiscalité. Cet accord, signé entre la République française et l Union européenne le 17 février 2014 à Bruxelles, fait suite au changement de statut de Saint-Barthélemy par rapport à l Union européenne, de région ultrapériphérique (RUP) à «pays et territoire d outre-mer» (PTOM), qui est mieux adapté à sa situation, et en particulier à son éloignement physique de la métropole. Depuis ce changement, intervenu le 1 er janvier 2012, Saint-Barthélemy ne fait plus partie intégrante du territoire de l Union européenne. Toutefois, la France souhaite que la coopération administrative en matière fiscale, ainsi que les mécanismes visant à lutter contre la fraude et l évasion fiscales transfrontalières continuent à s appliquer au territoire de Saint- Barthélemy. Cet accord permettra l échange d informations à des fins fiscales entre Saint-Barthélemy et les Etats membres de l Union européenne de manière spontanée, sur demande ou automatiquement, dans le respect des règles européennes relatives à la protection des données.

3 PROJET DE LOI RATIFICATION DE L ORDONNANCE RELATIVE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC, DES TRANSPORTS PUBLICS, DES BATIMENTS D HABITATION ET DE LA VOIRIE POUR LES PERSONNES HANDICAPEES La ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes et la secrétaire d Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l exclusion ont présenté un projet de loi ratifiant l ordonnance n du 26 septembre 2014 relative à la mise en accessibilité des établissements recevant du public, des transports publics, des bâtiments d habitation et de la voirie pour les personnes handicapées. L ordonnance qu il s agit de ratifier simplifie les normes en la matière, tout en sécurisant le cadre juridique de leur mise en œuvre par la création des «Agendas d Accessibilité Programmée» (Ad AP). Parce qu elle organise la mise en accessibilité de 80 % des établissements recevant du public d ici à trois ans, elle permet de faire avancer la cause de l accessibilité universelle, fixée comme objectif par la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. L agenda d accessibilité programmée est un document de programmation pluriannuel dont le dépôt doit être effectué avant le 26 septembre 2015 en mairie ou en préfecture au moyen d un formulaire Cerfa simplifié disponible en ligne sur le site L absence de dépôt expose le gestionnaire à des sanctions pécuniaires et pénales. La durée maximale d un Ad AP est de trois ans pour 80 % des établissements. Des extensions de période sont prévues à titre dérogatoire pour les établissements de 1 ère à 4 ème catégorie, les patrimoines comprenant plusieurs établissements, et les établissements recevant du public en difficulté financière avérée. L ordonnance offre la possibilité aux services de transports publics d élaborer un schéma directeur d accessibilité. L autorisation d accès des chiens guides d aveugles et des chiens d assistance dans les transports et les lieux publics est étendue : elle concerne désormais également les détenteurs de la carte de priorité. Un fonds national d accompagnement de l accessibilité universelle est créé. Il est abondé par le produit des sanctions, et participera au financement d actions de mise en accessibilité, de recherche et de développement en matière d accessibilité universelle. En outre, la Caisse des dépôts et consignations et Bpifrance proposent des prêts à taux bonifié. Pour accompagner le dispositif, le Gouvernement a mis en place un outil d autodiagnostic à disposition des gestionnaires et propriétaires d établissements recevant du public sur le site L examen au Parlement du projet de loi de ratification permettra d apporter d ultimes améliorations au dispositif.

4 ORDONNANCE CONDITIONS D APPLICATION OUTRE-MER DE L INTERDICTION ADMINISTRATIVE DU TERRITOIRE ET DE L ASSIGNATION A RESIDENCE DES ETRANGERS FAISANT L OBJET D UNE MESURE D ELOIGNEMENT Le ministre de l intérieur a présenté une ordonnance relative aux conditions d application outre-mer de l interdiction administrative du territoire et de l assignation à résidence des étrangers faisant l objet d une mesure d éloignement. Cette ordonnance, prise sur le fondement de la récente loi n du 13 novembre 2014 renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme, a un double objet. En premier lieu, elle permettra d appliquer et d adapter dans les îles Wallis et Futuna, en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie deux des innovations introduites par la loi du 13 novembre 2014 : - l interdiction administrative du territoire, prononcée de manière préventive à l encontre de tout ressortissant étranger qui n est pas présent sur le territoire national et qui n y réside pas, mais dont la présence en France constituerait une menace grave pour l ordre public ; - l interdiction, pour un ressortissant étranger assigné à résidence parce qu il fait l objet d une mesure d éloignement pour des motifs liés au terrorisme ne pouvant temporairement être mise à exécution, de se trouver en relation, directement ou indirectement, avec certaines personnes nommément désignées (Français ou étrangers), dont le comportement est également lié à des activités à caractère terroriste. En second lieu, l ordonnance comprend des mesures destinées à permettre l assignation à résidence sur l ensemble du territoire de la République d un étranger expulsé ou interdit du territoire français, quel que soit le lieu où ces décisions ont été prononcées (en métropole ou en outre-mer). Cette ordonnance contribue à rendre pleinement effectif le renforcement, résultant notamment de la loi du 13 novembre 2014, des mesures à la disposition des pouvoirs publics pour lutter contre le terrorisme.

5 DÉCRET BLOCAGE DES SITES PROVOQUANT A DES ACTES DE TERRORISME OU EN FAISANT L APOLOGIE ET DES SITES DIFFUSANT DES IMAGES ET REPRESENTATIONS DE MINEURS A CARACTERE PORNOGRAPHIQUE Le ministre de l intérieur a présenté un décret relatif au blocage des sites provoquant à des actes de terrorisme ou en faisant l apologie et des sites diffusant des images et représentations de mineurs à caractère pornographique. Le décret prévoit la mise en œuvre du dispositif de blocage des sites internet se livrant à l apologie et à la provocation au terrorisme prévu par la loi n du 13 novembre 2014 renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme. Après la publication du décret n du 14 janvier 2015 relatif à l'interdiction de sortie du territoire des ressortissants français projetant de participer à des activités terroristes à l'étranger, ce sont de nouvelles dispositions essentielles de la loi qui vont pouvoir entrer en vigueur dans des délais extrêmement rapides, et participer de la mobilisation du Gouvernement pour le renforcement de la lutte contre le terrorisme, conformément aux annonces faites par le Premier ministre le 21 janvier dernier. Ce décret précise la procédure permettant d empêcher l accès des internautes aux sites incitant à la commission d actes de terrorisme ou en faisant l apologie, et aux sites diffusant des images et représentations de mineurs à caractère pornographique, dans le cas où des éditeurs ou des hébergeurs de contenus en ligne, méconnaissant les dispositions du code pénal, refuseraient le retrait de ces contenus. La liste des adresses électroniques concernées sera transmise aux fournisseurs d accès à internet afin qu ils procèdent, dans les vingt-quatre heures, au blocage desdits sites et au renvoi de l internaute vers une page d information. Cette liste sera également communiquée à une personnalité qualifiée, désignée en son sein par la Commission nationale de l informatique et des libertés, qui s assurera de la régularité des demandes de retrait. Le décret prévoit par ailleurs les modalités de la compensation financière allouée par l Etat aux fournisseurs d accès à internet à raison des charges que la mise en œuvre de la nouvelle procédure fait peser sur eux.

6 COMMUNICATION LES CONCLUSIONS DE LA CONFERENCE ENVIRONNEMENTALE Le Premier ministre et la ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie ont présenté une communication relative aux conclusions de la Conférence environnementale. La Conférence environnementale annuelle s est tenue les 27 et 28 novembre Les thèmes en furent la mobilisation nationale vers la Conférence Paris Climat 2015 (COP21), le transport et la mobilité durables, et les liens entre santé et environnement. Ouverte par le Président de la République, organisée par la ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie et clôturée par le Premier ministre, elle a impliqué quatorze ministres et secrétaires d Etat, illustrant la mobilisation de l ensemble du Gouvernement pour faire de la France la nation de l excellence environnementale. Cette conférence s est appuyée sur les acquis de réformes de première importance d ores et déjà engagées, telles que le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte, le projet de loi relatif à la biodiversité, le troisième plan national santé environnement ou la relance des politiques de l eau et des paysages. La Conférence environnementale 2014 a en outre reposé sur une méthode renouvelée, associant encore plus étroitement les parties prenantes du dialogue environnemental réunies au sein du Conseil national de la transition écologique (CNTE). Plusieurs engagements sont pris par le Gouvernement à l issue de la Conférence environnementale, qui contribueront à l exemplarité de la France dans la perspective de la Conférence Paris Climat. Par exemple : - dans le cadre de la démarche de modernisation du droit de l environnement, et conformément à l engagement du Président de la République, la ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie conduit une concertation sur l amélioration de la démocratie participative et de l association des citoyens à l élaboration des projets d aménagement ; - pour promouvoir la mobilité durable, une aide à la conversion des véhicules diesels les plus polluants sera instituée en 2015, et des mesures de relance du fret ferroviaire seront mises en œuvre. /

7 2.- Lors du conseil des ministres, ont été adoptés : - la «feuille de route» retraçant les engagements issus de la Conférence ; - la stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable (SNTEDD) ; - le plan «Administration exemplaire» préparé par la ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie. A l issue du conseil des ministres, le Premier ministre et la ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie se sont rendus à une réunion en présence des membres du Conseil national de la transition écologique, auxquels ils ont présenté la «feuille de route».

8 COMMUNICATION BILAN DE L APPLICATION DES LOIS Le secrétaire d Etat chargé des relations avec le Parlement a présenté une communication relative au bilan de l application des lois. Conformément à l engagement pris par le Gouvernement à la fin de l année 2014, et aux propos tenus par le Président de la République lors de ses vœux aux Corps constitués et aux Bureaux des assemblées parlementaires, le suivi de l application des lois doit être renforcé, afin que chaque réforme adoptée par le Parlement produise des effets concrets et rapides pour les citoyens. La mise en œuvre sans délai des lois promulguées est en effet un gage d efficacité de l action du Gouvernement. La mobilisation des ministres et de leurs services, perceptible dans le bilan au 31 janvier 2015, devra être maintenue et amplifiée dans les mois à venir afin de publier rapidement les décrets d application des lois déjà promulguées, mais aussi de mettre en œuvre au plus vite les réformes déterminantes qui seront adoptées au cours de l année 2015.

9 MESURES D ORDRE INDIVIDUEL Le conseil des ministres a adopté les mesures individuelles suivantes : Sur proposition du Premier ministre : - M. Christophe BLANCHARD-DIGNAC, administrateur civil hors classe, est nommé conseiller maître en service extraordinaire à la Cour des comptes. Sur proposition de la ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie : - M. Thierry REPENTIN, ancien ministre, est nommé inspecteur général de l administration du développement durable (tour extérieur). Sur proposition de la garde des sceaux, ministre de la justice : - M. Denis CHAUSSERIE-LAPRÉE, procureur de la République adjoint près le tribunal de grande instance de Toulouse, est nommé procureur général près la cour d appel d Agen. Sur proposition du ministre des finances et des comptes publics : - Mme Elizabeth DUCOTTET est nommée membre du conseil général de la Banque de France. Sur proposition du ministre des finances et des comptes publics et du ministre de l économie, de l industrie et du numérique : - Il est mis fin aux fonctions de directrice des ressources humaines, adjointe au secrétaire général des ministères économiques et financiers, exercées par Mme Michèle FÉJOZ, à compter du 10 février Sur proposition de la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes : - Il est mis fin, sur sa demande, aux fonctions de directeur général de l agence régionale de santé de Bretagne exercées par M. Alain GAUTRON. /

10 2.- Sur proposition du ministre de l intérieur : - M. Xavier INGLEBERT, administrateur civil hors classe, est nommé préfet, secrétaire général de la préfecture du Rhône, préfet délégué pour l égalité des chances auprès du préfet de la région Rhône-Alpes, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Est, préfet du Rhône.

N 449 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015. Enregistré à la Présidence du Sénat le 13 mai 2015 PROJET DE LOI

N 449 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015. Enregistré à la Présidence du Sénat le 13 mai 2015 PROJET DE LOI N 449 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 Enregistré à la Présidence du Sénat le 13 mai 2015 PROJET DE LOI ratifiant l ordonnance n 2015-124 du 5 février 2015 relative aux conditions d application outre-mer

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSÉE LE MERCREDI 23 MARS 2011 A L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 703 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 juillet 2011 PROPOSITION DE LOI tendant à simplifier le recouvrement des créances alimentaires destinées aux enfants,

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSÉE LE MERCREDI 8 DECEMBRE 2010 A L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

- 137 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi

- 137 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi - 137 - TABLEAU COMPARATIF Texte en vigueur Texte du projet de loi Texte élaboré par la commission en vue de l examen en séance publique Loi n 2015-1501 du 20 novembre 2015 prorogeant l application de

Plus en détail

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française La Financial Supervisory Commission de La République de Corée et la Commission Bancaire de la République française Considérant le fait que certaines banques et autres établissements financiers constitués

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE JEUDI 20 NOVEMBRE 2014 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 18 avril 2012 d application aux conseils départementaux de l accès au droit (CDAD) du décret n 2012-91 du 26 janvier 2012 relatif aux groupements d intérêt public NOR : JUST1224140C Le garde

Plus en détail

Circulaire du 4 septembre 2009

Circulaire du 4 septembre 2009 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : BCFF0920191C Circulaire du 4 septembre 2009 relative à l organisation, aux attributions

Plus en détail

Projet de loi sur l immigration présenté au Conseil des ministres le 23 juillet 2014

Projet de loi sur l immigration présenté au Conseil des ministres le 23 juillet 2014 Projet de loi sur l immigration présenté au Conseil des ministres le 23 juillet 2014 7 propositions d amélioration Septembre 2014 1. SUPPRIMER LES INTERDICTIONS DE RETOUR 2. SUPPRIMER L INTERDICTION DE

Plus en détail

Public concerné : fournisseurs d accès à internet ; services de l Etat chargés de la lutte contre le terrorisme et contre la pédopornographie

Public concerné : fournisseurs d accès à internet ; services de l Etat chargés de la lutte contre le terrorisme et contre la pédopornographie 4 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'intérieur Décret n relatif à la protection des internautes contre les sites provoquant à des actes de terrorisme ou en faisant l apologie et les sites diffusant des

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Décret n o 2015-1166 du 21 septembre 2015 pris pour l application de la loi n o 2015-925 du 29 juillet 2015 relative à la réforme

Plus en détail

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 l Europe se mobilise Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 L action de l Union européenne Une action commune... L Union européenne met en œuvre, depuis

Plus en détail

N 1812 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 1812 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 1812 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 21 février 2014. PROPOSITION DE LOI REJETÉE PAR LE SÉNAT, visant

Plus en détail

La loi sur le handicap a dix ans : bilan et perspectives

La loi sur le handicap a dix ans : bilan et perspectives La loi sur le handicap a dix ans : bilan et perspectives L ACTION DU DÉFENSEUR DES DROITS EN MATIÈRE DE HANDICAP CE QUE DIT LA LOI La loi a été promulguée le 11 février 2005. Fondé sur les principes généraux

Plus en détail

2005-2015. 1 million d établissement recevant du public : commerce, théâtres, cinémas, cabinets libéraux, mairies, établissements scolaires, etc

2005-2015. 1 million d établissement recevant du public : commerce, théâtres, cinémas, cabinets libéraux, mairies, établissements scolaires, etc 2005-2015 12 millions de français déclarent avoir un problème important de santé depuis au moins 6 mois et rencontrer des difficultés importantes dans leur activité quotidienne ou avoir un accident de

Plus en détail

L OQTF ne peut être prise en dehors d une décision de refus ou de retrait qu elle accompagne.

L OQTF ne peut être prise en dehors d une décision de refus ou de retrait qu elle accompagne. Que faire après une OQTF? (OQTF = Obligation de quitter le territoire français) Liste des abréviations ANAEM = Agence nationale pour l accueil des étrangers et des migrations APRF= Arrêté préfectoral de

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MDE-2013-83

Décision du Défenseur des droits n MDE-2013-83 Décision du Défenseur des droits n MDE-2013-83 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision n MDE-2013-83 du 22 avril 2013 relative la scolarisation d un enfant porteur de handicap Domaine(s) de compétence

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional JUIN 2010

Rapport pour le conseil régional JUIN 2010 Rapport pour le conseil régional JUIN 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france DISPOSITIONS RELATIVES AUX REGLES DE TRANSPARENCE DEMANDEES PAR LA REGION ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 26 NOVEMBRE 2014 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

NOR: INTD9600265D. Version consolidée au 25 janvier 2009

NOR: INTD9600265D. Version consolidée au 25 janvier 2009 Le 13 mai 2009 DECRET Décret n 96-926 du 17 octobre 1996 relatif à la vidéosurveillance pris pour l application des articles 10 et 10-1 de la loi n 95-73 du 21 janvier 1995 d orientation et de programmation

Plus en détail

Loi portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires

Loi portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires n 95.09 PB/GM Loi portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires Après cinq mois d intenses débats parlementaires, la loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital

Plus en détail

Chapitre III. L assistance au Parlement et au. Gouvernement

Chapitre III. L assistance au Parlement et au. Gouvernement Chapitre III L assistance au Parlement et au Gouvernement La loi organique du 1 er août 2001 relative aux lois de finances (LOLF) et la loi organique du 2 août 2005 relative aux lois de financement de

Plus en détail

DÉTACHEMENT JUDICIAIRE

DÉTACHEMENT JUDICIAIRE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES DÉTACHEMENT JUDICIAIRE 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES sous-direction des ressources humaines

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 3 janvier 2013 relative à la présentation du décret n 2012-1515 du 28 décembre 2012 portant diverses dispositions relatives à la procédure civile et à l organisation judiciaire NOR : JUSC1243674C

Plus en détail

Textes juridiques de référence sur l expression des jeunes

Textes juridiques de référence sur l expression des jeunes Textes juridiques de référence sur l expression des jeunes I. Textes fondamentaux La liberté d expression et la liberté d information des jeunes sont inscrites dans des textes fondamentaux comme la Convention

Plus en détail

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement DOSSIER : LA LOI DU 5 MARS 2007 REFORMANT LA PROTECTION DE L ENFANCE Elaborée au terme d une très large concertation, la loi n 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance poursuit trois

Plus en détail

Mise en œuvre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Mise en œuvre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi PREMIER MINISTRE Mise en œuvre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi 18 avril 2013 Contact Service de presse de Matignon 57, rue de Varenne 75007 Paris Tél. : 01 42 75 50 78/79

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : EINC1517541D Intitulé du texte : Décret relatif aux conditions d'application de l'article L. 213-2 du code de la route Ministère à l origine de la mesure

Plus en détail

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Mesdames et messieurs, Dans quelques jours s ouvrira la COP21, l une

Plus en détail

021 Région Ile-de-France - Paris (France)

021 Région Ile-de-France - Paris (France) 021 Région Ile-de- - Paris () 9,8 millions d habitants selon Urban Agglomerations 2003 (ONU). 1. Echelons territoriaux, population et superficie Nom Population % pop. total Superficie Densité Paris (Ville

Plus en détail

LOIS. 2007-212 du 20 février 2007 portant diverses dispositions intéressant la Banque de France (1) NOR : ECOX0609632L.

LOIS. 2007-212 du 20 février 2007 portant diverses dispositions intéressant la Banque de France (1) NOR : ECOX0609632L. LOIS LOI n o 2007-212 du 20 février 2007 portant diverses dispositions intéressant la Banque de France (1) NOR : ECOX0609632L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président de la République

Plus en détail

Demande d approbation d un Agenda d accessibilité programmée (Ad ap)

Demande d approbation d un Agenda d accessibilité programmée (Ad ap) Ministère chargé de la construction Demande d approbation d un Agenda d accessibilité programmée (Ad ap) Articles L. 111-7 et D. 111-19-34 du code de la construction et de l habitation (CCH) N 15246*01

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 207 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 décembre 2013 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, renforçant la lutte contre le système prostitutionnel,

Plus en détail

Le casier judiciaire : source et méthodes

Le casier judiciaire : source et méthodes Le casier judiciaire : source et méthodes Fiche descriptive Organisme Type d'opération Objectif et thèmes Champ Hors champ Unité de compte de base Unité de compte Périodicité de l opération Historicité

Plus en détail

Charte du Portail de l information publique environnementale

Charte du Portail de l information publique environnementale Charte du Portail de l information publique environnementale http://www.toutsurlenvironnement.fr Entre : L État, représenté par le ministre chargé de l environnement Dénommé ci-après «Maître d ouvrage»

Plus en détail

PROPOSITION DE NOUVEAUX STATUTS DE L ASSOCIATION POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS EN GRECE A.E.F.G.

PROPOSITION DE NOUVEAUX STATUTS DE L ASSOCIATION POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS EN GRECE A.E.F.G. PROPOSITION DE NOUVEAUX STATUTS DE L ASSOCIATION POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS EN GRECE A.E.F.G. 1/ Buts et composition et fonctionnement de l Association ARTICLE 1. Il est fondé entre les adhérents aux

Plus en détail

Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011

Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011 Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011 Sexe - Emploi secteur public Recommandation La réclamante, agent de brigade municipale n a pu conserver son poste au sein de la brigade canine au motif de ses faibles

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1236788L/Bleue-1 ----- ETUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1236788L/Bleue-1 ----- ETUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant la ratification de l accord-cadre entre l Union européenne et ses Etats membres, d une part, et la République de Corée, d

Plus en détail

TEXTES (LOIS, REGLEMENTS, CIRCULAIRES ET INSTRUCTIONS) CONCERNANT LE DROIT AU SEJOUR POUR RAISON MEDICALE

TEXTES (LOIS, REGLEMENTS, CIRCULAIRES ET INSTRUCTIONS) CONCERNANT LE DROIT AU SEJOUR POUR RAISON MEDICALE TEXTES (LOIS, REGLEMENTS, CIRCULAIRES ET INSTRUCTIONS) CONCERNANT LE DROIT AU SEJOUR POUR RAISON MEDICALE Partie législative du CESEDA Article L313-11 11 du CESEDA (droit au séjour pour raisons médicales)

Plus en détail

DECRET Décret n 2004-325 du 8 avril 2004 relatif à la tarification spéciale de l électricité comme produit de première nécessité NOR: INDI0302128D

DECRET Décret n 2004-325 du 8 avril 2004 relatif à la tarification spéciale de l électricité comme produit de première nécessité NOR: INDI0302128D Le 16 janvier 2014 DECRET Décret n 2004-325 du 8 avril 2004 relatif à la tarification spéciale de l électricité comme produit de première nécessité NOR: INDI0302128D Le Premier ministre, Sur le rapport

Plus en détail

Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques

Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques Livret 1 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 1 Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques OUTILS DE

Plus en détail

Accord entre la Confédération suisse et la République de Namibie concernant la promotion et la protection réciproque des investissements

Accord entre la Confédération suisse et la République de Namibie concernant la promotion et la protection réciproque des investissements Texte original Accord entre la Confédération suisse et la République de Namibie concernant la promotion et la protection réciproque des investissements Conclu le 1 er août 1994 Entré en vigueur par échange

Plus en détail

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2011-2013

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2011-2013 Département Administration Paris, le 29 février 2011 et Gestion Communales GeC/VP/AH/Note 26 Affaire suivie par Véronique PICARD et Geneviève CERF CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2011-2013 La

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires A COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-septième réunion Point 3.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC17/INF./2 17 janvier 2013 Étude des coûts de l administration

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 Adopté ACCÈS AU LOGEMENT ET URBANISME RÉNOVÉ - (N 1499) AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE 8 N o CE624 Rédiger ainsi cet article : «I. Il est

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 194 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 21 décembre 2010 PROPOSITION DE LOI tendant à faciliter l'utilisation des réserves militaires et civiles en cas de crise

Plus en détail

Dossier de presse Jeudi 15 octobre 2015

Dossier de presse Jeudi 15 octobre 2015 Dossier de presse Jeudi 15 octobre 2015 Sommaire Communiqué de synthèse p.2 Les services de l Etat s engagent dans la révolution numérique p.3-4 La préfecture du Jura labellisée Qualipref 2.0 p.5 La préfecture

Plus en détail

Association Nationale des guides COnférenciers

Association Nationale des guides COnférenciers Association Nationale des guides COnférenciers des Villes et pays d'art et d'histoire PROJET DE LOI POUR LA CROISSANCE ET L ACTIVITÉ Texte et commentaires PROJET DE LOI POUR LA CROISSANCE ET L ACTIVITÉ

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 14 JANVIER 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Du droit d accès et rectification, au droit de récupération et réutilisation.

Du droit d accès et rectification, au droit de récupération et réutilisation. Contribution en vue de favoriser la mise en place d un cadre juridique adapté aux enjeux pratiques de la portabilité des données personnelles numériques Du droit d accès et rectification, au droit de récupération

Plus en détail

JORF n 246 du 20 octobre 1996

JORF n 246 du 20 octobre 1996 JORF n 246 du 20 octobre 1996 DECRET Décret no 96-926 du 17 octobre 1996 relatif à la vidéosurveillance pris pour l application de l article 10 de la loi no 95-73 du 21 janvier 1995 d orientation et de

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale. Article 2 Article 2 Article 2

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale. Article 2 Article 2 Article 2 227 TABLEAU COMPARATIF Article 1 er Article 1 er Article 1 er Les articles 2 à 10 fixent, en application de l avantdernier alinéa de l article 34 de la Constitution, les objectifs de la programmation pluriannuelle

Plus en détail

Projet de délibération. Exposé des motifs. Mesdames, Messieurs,

Projet de délibération. Exposé des motifs. Mesdames, Messieurs, Direction du Patrimoine et de l Architecture Service Technique du Bâtiment Durable Section Réglementation et Développement 2015 DPA 14G ERP et IOP départementaux parisiens Demandes d approbation des agendas

Plus en détail

ANNEXE. L Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture,

ANNEXE. L Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture, Annexe page 1 ANNEXE PROJET D ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME DU MAROC ET L ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE (UNESCO) CONCERNANT LA CREATION D UN CENTRE

Plus en détail

LOIS. LOI n o 2014-384 du 29 mars 2014 visant à reconquérir l économie réelle (1) NOR : EFIX1322399L. TITRE I er

LOIS. LOI n o 2014-384 du 29 mars 2014 visant à reconquérir l économie réelle (1) NOR : EFIX1322399L. TITRE I er LOIS LOI n o 2014-384 du 29 mars 2014 visant à reconquérir l économie réelle (1) NOR : EFIX1322399L L Assemblée nationale a adopté, L Assemblée nationale et le Sénat ont délibéré, Vu la décision du Conseil

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE LUTTE CONTRE LES FRAUDES AU DÉTACHEMENT DE SALARIÉS EN FRANCE

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE LUTTE CONTRE LES FRAUDES AU DÉTACHEMENT DE SALARIÉS EN FRANCE PREMIER MINISTRE DOSSIER DE PRESSE PLAN DE LUTTE CONTRE LES FRAUDES AU DÉTACHEMENT DE SALARIÉS EN FRANCE Commission nationale de lutte contre le travail illégal du 12 février 2015 Dossier de presse :

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

PLAN DE RELANCE DE L ECONOMIE

PLAN DE RELANCE DE L ECONOMIE COMITÉ INTERMINISTÉRIEL D AMÉNAGEMENT ET DE COMPÉTITIVITÉ DES TERRITOIRES PLAN DE RELANCE DE L ECONOMIE DOSSIER D INFORMATION LYON - 2 FEVRIER 2009 Ce dossier est téléchargeable sur : www.premier-ministre.gouv.fr

Plus en détail

Accès au site. Droits de propriété intellectuelle. Titularité des droits

Accès au site. Droits de propriété intellectuelle. Titularité des droits Le présent site accessible à l adresse http://www.aideauxfamilles.fr/ (ci-après le Site ) est la propriété de l association pour l aide aux familles. Il est édité par l association pour l aide aux familles,

Plus en détail

PROJET DE LOI TEXTE ÉLABORÉ PAR LA COMMISSION MIXTE PARITAIRE N 478 N 192 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE

PROJET DE LOI TEXTE ÉLABORÉ PAR LA COMMISSION MIXTE PARITAIRE N 478 N 192 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE N 478 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 6 décembre 2012 N 192 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2012-2013 Enregistré

Plus en détail

L initiative PME à l Agence spatiale européenne

L initiative PME à l Agence spatiale européenne l iniative pme L initiative PME à l Agence spatiale européenne F. Doblas & N. Bougharouat Bureau de la Politique industrielle, Section des Relations industrielles, ESA, Paris L initiative PME de l ESA

Plus en détail

LA REFORME DE NOTRE SYSTEME DE SANTE SE MET EN PLACE l UDAF 37 s organise en conséquence

LA REFORME DE NOTRE SYSTEME DE SANTE SE MET EN PLACE l UDAF 37 s organise en conséquence LA REFORME DE NOTRE SYSTEME DE SANTE SE MET EN PLACE l UDAF 37 s organise en conséquence La loi hôpital, patients, santé et territoires (loi HPST) du 21 juillet 2009 modifie en profondeur l organisation

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ETAT, MINISTERE DE LA JUSTICE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ETAT, MINISTERE DE LA JUSTICE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ETAT, MINISTERE DE LA JUSTICE ET LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS 1 PREAMBULE Le Ministère de la Justice et la Caisse des Dépôts et consignations, investie de missions d

Plus en détail

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE Direction Générale Adjointe de la Solidarité Direction Enfance-Famille Service des projets, de la tarification et du contrôle des établissements REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

Plus en détail

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE ENTRE LA MINISTRE DE L ÉCOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2015-1033 du 20 août 2015 relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation

Plus en détail

Présentation inaugurale de la première classe de l'ecole Politique de Tunis. soutenue par le Conseil de l Europe. Tunis, 8 janvier 2013

Présentation inaugurale de la première classe de l'ecole Politique de Tunis. soutenue par le Conseil de l Europe. Tunis, 8 janvier 2013 (French only) Présentation inaugurale de la première classe de l'ecole Politique de Tunis soutenue par le Conseil de l Europe Tunis, 8 janvier 2013 Intervention de Mme Gabriella Battaini-Dragoni, Secrétaire

Plus en détail

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles La Conférence sur «Le développement durable du tourisme des îles», organisée par l OMT (Nations-Unies) et le Gouvernement français à Saint-Denis

Plus en détail

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police Paris, le 19 mars 2007 Le ministre d Etat, ministre de l Intérieur et de l Aménagement du Territoire Le ministre des Affaires Etrangères à Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets

Plus en détail

CADRE DE GESTION RELATIF À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Adopté par le Conseil des commissaires le 25 juin 2008

CADRE DE GESTION RELATIF À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Adopté par le Conseil des commissaires le 25 juin 2008 DOCUMENT OFFICIEL CADRE DE GESTION RELATIF À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Adopté par le Conseil des commissaires le 25 juin 2008 Service des ressources humaines www.csp.qc.ca TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale,

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale, REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE LA BEAC Le Conseil d Administration de la Banque des Etats de l Afrique Centrale (BEAC), Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire

Plus en détail

MONTFORT LE GESNOIS VENDREDI 14 NOVEMBRE 2014 ACCESSIBILITE ERP. Montfort-le-Gesnois

MONTFORT LE GESNOIS VENDREDI 14 NOVEMBRE 2014 ACCESSIBILITE ERP. Montfort-le-Gesnois MONTFORT LE GESNOIS VENDREDI 14 NOVEMBRE 2014 ACCESSIBILITE ERP Les textes de référence sur la loi Handicap Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation

Plus en détail

AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE L ESSENTIEL

AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE L ESSENTIEL AGENDAS D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE L ESSENTIEL OCTOBRE 2014 L agenda d accessibilité programmée Page 1 L ACCESSIBILITÉ DE TOUS, PARTOUT 12 millions de Français déclarent avoir un problème de santé depuis

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 510 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 26 avril 2012 PROPOSITION DE LOI visant à instaurer un répertoire national du crédit pour prévenir le surendettement des

Plus en détail

Conforter la politique d accessibilité. L Agenda d Accessibilité Programmée

Conforter la politique d accessibilité. L Agenda d Accessibilité Programmée Conforter la politique d accessibilité L Agenda d Accessibilité Programmée 1 Conforter l accessibilité Le Premier ministre demande un rapport à la sénatrice Claire-Lise Campion sur l accessibilité - rendu

Plus en détail

CODE DE L ACTION SOCIALE

CODE DE L ACTION SOCIALE CODE DE L ACTION SOCIALE ET DES FAMILLES PARTIE LEGISLATIVE Dernière modification parue au Journal Officiel le 28 juin 2005 Article L. 211-1 Ont le caractère d associations familiales au sens des dispositions

Plus en détail

CHSCT CENTRAL Le 15 novembre 2000 SOCOTEC SA. Objet : PROCES-VERBAL DE REUNION DE CHSCT CENTRAL DU 4 MAI 2000

CHSCT CENTRAL Le 15 novembre 2000 SOCOTEC SA. Objet : PROCES-VERBAL DE REUNION DE CHSCT CENTRAL DU 4 MAI 2000 CHSCT CENTRAL Le 15 novembre 2000 SOCOTEC SA Objet : PROCES-VERBAL DE REUNION DE CHSCT CENTRAL DU 4 MAI 2000 Class t Ordre du jour 035 B 1 Approbation des procès-verbaux des réunions des 9 et 29 novembre

Plus en détail

Atelier 6 : INSERTION DES OUTRE-MER DANS

Atelier 6 : INSERTION DES OUTRE-MER DANS Atelier 6 : INSERTION DES OUTRE-MER DANS LEUR ENVIRONNEMENT REGIONAL ET DANS L ESPACE COMMUNAUTAIRE Les 137 mesures du Conseil Interministériel de l Outre-Mer 7 mois après - p.24 42) Accroître les capacités

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES

QUESTIONS / REPONSES LE DECRET SUR LA SANTE ET LA SECURITE AU TRAVAIL A LA POSTE QUESTIONS / REPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi un décret sur la santé et la sécurité au travail à La Poste? L objet du décret est de faire évoluer

Plus en détail

2. Les compétences des différents échelons territoriaux

2. Les compétences des différents échelons territoriaux Contribution des Pôles interrégionaux de la Médiation numérique à l élaboration de la Loi sur le numérique. Octobre 2015 1. La fabrication numérique pour lutter contre l obsolescence programmée. Conformément

Plus en détail

Réforme du droit d asile

Réforme du droit d asile LA SEMAINE DU DROIT L APERÇU RAPIDE ÉTRANGERS 903 Réforme du droit d asile À propos de la loi n 2015-925 du 29 juillet 2015 POINTS-CLÉS La loi relative au droit d asile a été publiée au Journal offi ciel

Plus en détail

Le Conseil municipal après avoir pris connaissance du taux de la commission qui s élève à 18 % TTC du prix de vente des séjours,

Le Conseil municipal après avoir pris connaissance du taux de la commission qui s élève à 18 % TTC du prix de vente des séjours, DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance 09 Novembre 2015 Nombre de membres afférents au Conseil Municipal : 11 Nombre de Conseillers en exercices : 11 Nombre de Conseillers qui assistent à la séance

Plus en détail

Règlement Intérieur de fonctionnement

Règlement Intérieur de fonctionnement ENVOL ISERE AUTISME - Reconnue d intérêt général - Association Affiliée Autisme France - B.P. N 60241 Tél :06 60 72 07 58 38305 BOURGOIN-JALLIEU Cedex Correspondant Grenoble/Grésivaudan/Sud Isère 06 70

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

JORF n 106 du 6 mai 2006. texte n 3 ARRETE

JORF n 106 du 6 mai 2006. texte n 3 ARRETE JORF n 106 du 6 mai 2006 texte n 3 ARRETE Arrêté du 2 mai 2006 pris en application de l article 4 du décret n 2005-617 du 30 mai 2005 relatif à la rétention administrative et aux zones d attente pris en

Plus en détail

Sommaire I. CONSIDERATIONS GENERALES CONTEXTE OBJECTIF CIBLE RESULTATS ATTENDUS II. RAPPEL DES PRIORITES DU GOUVERNEMENT IDENTIFIEES POUR 2011

Sommaire I. CONSIDERATIONS GENERALES CONTEXTE OBJECTIF CIBLE RESULTATS ATTENDUS II. RAPPEL DES PRIORITES DU GOUVERNEMENT IDENTIFIEES POUR 2011 Sommaire I. CONSIDERATIONS GENERALES CONTEXTE OBJECTIF CIBLE RESULTATS ATTENDUS II. RAPPEL DES PRIORITES DU GOUVERNEMENT IDENTIFIEES POUR 2011 Les 14 axes stratégiques Les 6 grandes thématiques retenues

Plus en détail

protéger les Français dans la durée

protéger les Français dans la durée P REMIER MINISTRE MENACES TERRORISTES : protéger les Français dans la durée DOSSIER DE PRESSE - 23 décembre 2015 Pour plus d informations : www.gouvernement.fr Introduction Ce mercredi, le Conseil des

Plus en détail

- 53 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Projet de loi instituant un Contrôleur général des lieux de privation de liberté.

- 53 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Projet de loi instituant un Contrôleur général des lieux de privation de liberté. - 53 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi instituant un Contrôleur général des lieux de privation de liberté Projet de loi instituant un Contrôleur général des lieux de privation de liberté Article 1 er

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Si le projet de loi «hôpital, patients, santé, territoires» a pour ambition

Plus en détail

N 2586 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

N 2586 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI N 2586 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 18 février 2015. PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant

Plus en détail

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ)

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) 22/01/2009 STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) TITRE PREMIER : DE LA CREATION, DE L OBJET, DU SIEGE SOCIAL ET DE LA DOTATION CHAPITRE 1 : De la création, de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Décret n o 2006-501 du 3 mai 2006 relatif au fonds pour l insertion des personnes handicapées dans la fonction publique NOR

Plus en détail

Cadre général pour l organisation de la formation continue pour le personnel de direction

Cadre général pour l organisation de la formation continue pour le personnel de direction Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général Réf. : 2010-D-531-fr-6 1 Orig. : FR Cadre général pour l organisation de la formation continue pour le personnel de direction Approuvé par le Conseil supérieur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Décret n o 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR : ESRS0905375D

Plus en détail

INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005 du 07 mai 2002

Plus en détail