M M. L habitat participatif comme troisième voie entre le logement social et la promotion immobilière

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "M M. L habitat participatif comme troisième voie entre le logement social et la promotion immobilière"

Transcription

1 Concertation en Urbanisme et en Architecture pour un Développement Durable L habitat participatif comme troisième voie entre le logement social et la promotion immobilière Chronique d un projet d habitat participatif Projet «Le Grand Portail» - NANTERRE - Ecoquartier Hoche familles nanterriennes, locataires HLM, ont été réunies par la Ville de Nanterre et sont formées par CUADD Conseil pour constituer une coopérative de logements Les familles sélectionnent un promoteur et un architecte pour réaliser leur projet Les familles sont associées à toutes les étapes de la construction (choix des matériaux, des techniques, des entreprises, suivi de la mise en œuvre) Les familles emménagent et gèrent collectivement leur immeuble. L équipe de CUADD Conseil (architectes, urbanistes, ingénieurs, sociologues...) bénéficie d une dizaine d années d expérience dans l ingénierie de la concertation pour un développement urbain durable. Facilitateurs et accélérateurs de projets, nous intervenons pour : accompagner des collectivités et des aménageurs dans la faisabilité et la mise en œuvre de projets d habitat participatif, assurer la formation des groupes d habitants de la maîtrise d usage à la maîtrise d ouvrage et les accompagner ponctuellement ou régulièrement tout au long du projet. CUADD Conseil est chargé par la Ville de Nanterre et l EPASA de l Assistance à Maîtrise d Ouvrage pour une opération pilote au sein de l Ecoquartier Hoche : un projet de coopérative de logements. Cette opération répond à deux objectifs : proposer un autre mode d accession à la propriété, expérimenter la co-production des habitants à la conception de leur logement et au suivi participatif de leur projet. Notre mission doit permettre aux coopérateurs d élaborer collectivement leur logement et de concrétiser la réalisation de leur immeuble en moins de 4 ans. A travers ce livret, nous vous proposons de suivre la chronique du projet «Le Grand Portail» (pages de droite) en vous livrant en regard (pages de gauche) nos différentes réflexions et propositions pour l habitat participatif. L habitat participatif Historique et actualité Définition selon CUADD Sur la voie de la Maîtrise d Ouvrage Assistance à la Maîtrise d Ouvrage Les outils issus de la concertation Nos motivations Pages Le Grand Portail Contexte du projet Genèse du projet Lancement Les étapes clés Programmations Perspectives S O M M A I R E Les crises comme accélérateurs d innovations sociales Les crises du logement engendrent diverses réponses institutionnelles ainsi que des réponses alternatives marginales : des formes innovantes de construction et de gestion de l habitat, tel que le mouvement des Castors qui a pris son essor après-guerre surtout dans le domaine de la construction individuelle en lotissements avec une contribution en «apporttravail» des familles. Dans la suite de Mai 68, et durant une dizaine d années, une centaine de projets furent réalisés sous la banière du Mouvement pour l Habitat Groupé Autogéré, avec le principe «d avoir des habitats conçus et gérés par leurs habitants». Le résultat de ces projets ont été des constructions de maisons groupées ou d habitat intermédiaire ou encore de petits immeubles collectifs, tous implantés sur une même parcelle. Malgré cette innovation sociale d autogestion, le constat reste la faible «mixité sociale» des ménages dû à un important phénomène de cooptation des familles, et une relative marginalité, confinant à l expérimentation. L accession au logement de plus en plus inaccessible Actuellement, plusieurs facteurs montrent un accroissement des inégalités d accès au logement : la bulle foncière et immobilière des années 2000, la part des logements vacants, la vestusté du parc HLM, les co-propriétés dégradées... Environ 70% des ménages français satisfont aujourd hui aux critères d éligibilité au logement social mais seuls 16% résident en HLM. Ces chiffres sont à rapprocher de l impossibilité pour les bailleurs de construire suffisamment de logements en rapport avec les besoins, et pour la promotion immobilière privée de proposer des prix d accession abordables aux ménages à revenus modestes. Cette crise du logement coïncide avec de nouvelles préoccupations environnementales, traduites sous des formes règlementaires, qui vont obliger à produire des logements plus performants, augmentant par là-même leur coût d accession. Les nouveaux Ecoquartiers veulent favoriser la mixité sociale, en intégrant par exemple 30% de logement social, avec des coûts de charges en forte diminution, pour autant ils ne résolvent pas le problème du coût d accession. L habitat participatif Ainsi, une part de plus en plus grande de la population a du mal à devenir primo-accédante, prise en étau entre la rareté du logement social et le prix d achat des logements, poussant les collectivités à réinterroger les formes de parcours résidentiel. Cette situation ouvre la porte à d autres réflexions, qui se nourrissent d un ensemble d initiatives citoyennes, regroupées sous le terme générique d habitat groupé, qui voient le jour depuis cinq ans. Au sein de CUADD, nous entrevoyons les opérations d habitat participatif comme une des solutions pour permettre à une frange importante de la population française d accéder collectivement à la propriété dans des logements adaptés à leurs besoins, celle qui, seule, ne peut pas acheter un logement de qualité mais qui aurait les moyens collectivement de quitter le locatif qu il soit privé ou social, en étant accompagné. 2

2 Un projet pilote en France : le premier projet d habitat participatif au sein d un écoquartier L habitat participatif ou comment les habitants passent de la maîtrise d usage à la maîtrise d ouvrage L Ecoquartier Hoche A deux pas du centre-ville de Nanterre, en face des Terrasses appelées à se prolonger jusqu à la Seine, le futur écoquartier Hoche accueillera à terme 630 logements. Ce quartier appliquera des objectifs environnementaux ambitieux, avec une recherche de mixité urbaine et sociale et une exigence accrue en matière de qualité architecturale (Grand Prix de l Environnement 2009). La coopérative de logements 3 Le projet «Le Grand Portail» est portée par une volonté forte de la ville de Nanterre et de son service Habitat : en termes d habitat : il répond à l objectif de la ville de replacer l accession à la portée des ménages déjà nanterriens qui économiquement ne peuvent se lancer seuls, en termes de citoyenneté : il s inscrit dans le prolongement des expériences de démocratie participative, en termes d environnement : il s inscrit dans le cadre d un des premiers éco-quartiers d Ile-de- France (respect d un cahier de prescriptions environnementales pour toutes les constructions : label BBC, chaufferie bi-énergie bois-gaz, récupération de 100% des eaux de pluie, limitation de l impact de la voiture...) Plan masse de l écoquartier dont la parcelle de 1600m² dédiée au projet (en bleu) Situation de l Ecoquartier Hoche à l échelle du projet Seine-Arche Cette opération est aujourd hui unique en France de par l engagement : de l Etat représenté par l Etablissement public d aménagement Seine-Arche qui a réalisé un effort très significatif sur les montants de charges foncières (150 HT m² SHON au lieu de 750 HT m² SHON) de la Ville de Nanterre, qui prend en charge aux côtés de l EPA Seine-Arche, 50 % de la mission d assistance à maîtrise d ouvrage qui encadre ce projet. L opération est destinée à des familles avec des logements allant du T3 au T5 pour un prix maximum de TTC /m². En comparaison, le prix des logements avoisinants oscille entre et TTC. Nous définissons l habitat participatif comme une forme de projet permettant de replacer les futurs habitants au cœur du processus de réalisation d un habitat collectif, et ce, dès sa conception. Actuellement, le futur habitant n est qu un client final. Il choisit son appartement sur plans, sans avoir la possibilité d exprimer ses besoins en termes d agencement, de conforts acoustique, thermique... Tout au plus peut-il choisir les finitions! De la maîtrise d usage... Tout comme dans les projets d urbanisme pour lesquels nous mettons en œuvre la concertation, nous constatons que les habitants possèdent une expertise d usage qui : elle est issue de la connaissance des lieux qu ils pratiquent, plus particulièrement du lieu où ils habitent, et plus encore du lieu où ils aimeraient habiter. Ils sont ainsi dépositaires de la «maîtrise d usage»....a la maîtrise d ouvrage Associés à la conception de leur futur habitat en exprimant leurs besoins à la fois individuels et collectifs, tout en prenant en compte les contraintes réglementaires de leur projet, les futurs habitants sont amenés à définir le programme de l immeuble. Cette programmation fera office de contrat vis-à-vis d un maître d ouvrage tel qu un promoteur ou un constructeur, voire un baillleur. En devenant ainsi les commanditaires de la maîtrise d ouvrage, qui s engagera financièrement pour réaliser l opération, ils se placent en situation de «maîtrise d ouvrage associée». Bien sûr, si leurs capacités financières et leurs compétences techniques le leur permettent, ils pourraient tout-à-fait endosser le rôle complet de la maîtrise d ouvrage (sous forme de S3C ou SCIA) et contracter directement avec la maîtrise d œuvre (architecte et entreprises du BTP). Promouvoir collectivement l implication des futurs habitants pour qu ils deviennent des acteurs de leurs logements et non plus des consommateurs. 4

3 Genèse du projet né d une volonté politique Les habitants sur la voie de la maîtrise d ouvrage Sélection déc. à avril 2009 La faisabilité du projet de coopérative s est appuyée sur un portage affirmé par les acteurs à l origine de l opération. Un portage politique Ville de Nanterre Futurs coopérateurs 20 familles locataires HLM Accompagnement formation mai 2009 à juil Les problématiques de logement des nanterriens sont une forte préoccupation pour les élus. Le logement social représente à lui seul 54% des résidences principales à Nanterre. Après un voyage à Fribourg-en- Brisgau (Allemagne) en 2007, l idée d expérimenter une coopérative d habitants sur la commune vient enrichir le mandat politique de l équipe municipale, résolution votée à l été La coopérative doit permettre de réduire le prix de revient de chaque logement. Un portage foncier et financier Une convention partenariale est alors signée avec l EPA Seine-Arche en tant qu aménageur, pour réserver une parcelle dans le futur écoquartier Hoche au prix réduit de 150 HT/m² et pour co-financer à 50% la future mission d AMO. Convention partenariale été 2008 EPASA Aménageur Consultation fév. / mars 2009 CUADD Conseil AMO mandataire du groupement Cabinet Ravassard-Guedj AEVA Environnement Une étude menée par le service de l habitat sur les démarches d habitat groupé déclenche en décembre 2008 l envoi d un questionnaire aux 500 familles qui ont déposé une demande d accession sociale (sur les logements du parc social de Nanterre). 50 dossiers sont enregistrés et 20 familles seront retenues au final, après entretien et vérification auprès de l ADIL 92 des capacités financières d une trentaine. La capacité d engagement en temps de participation et la motivation des familles pour ce type de projet coopératif ont aussi été des éléments déterminants de leur sélection. Un portage technique En février 2009, la ville et son aménageur lancent une consultation pour «la constitution et le suivi d une coopérative d habitants à Nanterre». En mars 2009, CUADD Conseil, en tant que mandataire du groupement composé du cabinet Ravassard-Guedj (juridique) et d AEVA (architecture), est retenu comme AMO pour assurer la mission de formation et d accompagnement. Tendances actuelles et freins du système Le concept de mutualiser les énergies pour construire ensemble n est pas nouveau, même en France La question est donc plutôt de savoir si les collectivités, les institutions et l ensemble de la chaîne de la production du logement (banques et assureurs inclus ) sont prêts à s investir dans ce maillon manquant qui, globalement, concernerait une forte proportion de français. Donner du poids à la maîtrise d ouvrage collective des habitants vient «percuter et déranger» de plein fouet la mécanique «bien huilée» de la filière du BTP, voilà le cœur du problème. L aspect qui est souvent mis en avant est l économie faite sur la commercialisation mais les réelles économies sont ailleurs, elles se cumulent sur l ensemble des intermédiaires jusqu aux fabricants de matériaux, la proportion des économies réalisées pourraient donc atteindre pour des projets de logements importants (supérieur à 30 logements) jusqu à 30 ou 40% du prix final du marché, voilà le vrai débat! Exemple de Tübingen (Allemagne) L exemple de la ville de Tübingen (proche de Fribourg en Brisgau) nous paraît vraiment exemplaire, car l ingénierie urbaine de la collectivité a vraiment été pensée «pour et avec» les habitants depuis plus de 15 ans aujourd hui. Les projets de construction des familles se réalisent autour d espaces publics maîtrisés par une société d aménagement qui garde la cohérence du plan d ensemble (pilotée par le service d urbanisme et les élus de la ville) ; la comparaison avec les SEM ou à présent les SPLA est tout à fait valable. Les outils existent, il suffit de les utiliser dans une autre direction, à savoir au bénéfice de l utilisateur, c est-à-dire l habitant final. Un changement possible? Le champ de l habitat participatif est large, allant de l auto-promotion jusqu à la coopérative HLM, les possibilités de projets sont très nombreuses et les «injonctions» réglementaires et environnementales impulsent et provoquent de nombreuses initiatives. Le croisement de ces volontés peut produire le changement que beaucoup attendent ou espèrent C est pourquoi l équipe de CUADD, issue de son parcours militant et associatif originel a décidé d œuvrer dans ce sens, car il est temps que les professionnels apportent eux aussi des solutions et des propositions aux habitants qui s organisent à leur rythme Une proposition concrète est de faire connaître aux habitants via ce livret que les choses sont possibles et réalisables avec de la volonté, mais aussi avec beaucoup de soutiens extérieurs, mais pas plus que le soutien qui est fait en France à la machine du BTP pour relancer l emploi. Notre rôle d AMO est aussi de libérer les énergies tout en les canalisant dans la bonne direction : la réussite du projet collectif dans un temps raisonnable. Espérons que des initiatives récentes comme la fiche PLH sur l habitat participatif de la Ville de Paris (votée le 15/11/2010) permettra de soutenir les citadins des villes qui souhaitent s organiser pour construire ensemble leur projet d habitat, à proximité des transports en commun, là où le foncier est le plus cher et le plus rare 5 6

4 L autonomie progressive des coopérateurs : de la sensibilisation à la co-production Quelques outils pour l habitat particpatif L autonomie progressive Le processus d accompagnement des coopérateurs pour qu ils passent de la maîtrise d usage à la maîtrise d ouvrage a comme objectif final une prise d autonomie vis-à-vis des différents partenaires du projet (MOA, MOE...). Ce processus s est déroulé pendant une trentaine d ateliers sur 15 mois. Les différentes notions à maîtriser ont été abordées progressivement (sensibilisation, formation, puis mise en pratique avec la programmation et la co-production avec la MOE). Le passage de relai s opère à la phase de co-production : la cohésion du groupe a été éprouvée et renforcée lors de la programmation, le mode de décision a fait ses preuves, les coopérateurs mènent des réunions supplémentaires propres à l association pour traiter des différents points soulevés dans leurs échanges avec la MOE. Le principe d ingénierie concourante Il consiste notamment à retarder le plus longtemps possible les décisions de conception qui figeraient le projet. Les décisions concernant les aspects collectifs ont ainsi été repoussées au maximum. Ce principe est très important du point de vue de la rationnalisation de la programmation mais également pour faire face aux désistements des premiers coopérateurs qui n ont pas pu faire face à l investissement personnel représenté par le projet (9 familles ont quitté le groupe dans les trois premiers mois). Il a alors fallu accueillir 5 nouvelles familles, cooptées par celles qui étaient restées, en phase de programmation et faire des sessions de rattrapage. Tirés de l expérience de CUADD Conseil en urbanisme participatif, les outils que nous pouvons mettre en place dans le cadre le l habitat participatif sont dimensionnés pour permettre une progressivité d apprentissage avec pour objectif final la mise en autonomie du groupe de futurs habitants. En voici quelques exemples non exhaustifs, parmi d autres : Conception architecturale conférences sur le concept d écoquartier, d habitat coopératif ; visites d habitats groupés, historique du mouvement ; salons professionnels et ateliers sur l éco-construction ; ateliers de formation à l architecture (vocabulaire technique, Loi MOP ) ; ateliers de formation à l urbanisme (PLU, ZAC, COS, règlements...) ateliers de définition du programme architectural (définition des besoins, invariants, mutualisation...). Aspects juridiques conférence d information sur les principes généraux et étapes d accession à la propriété ; visites et rencontres avec des groupes constitués juridiquement ; atelier de présentation des statuts disponibles et sélection du statut approprié à la typologie du groupe de futurs habitants ; ateliers de rédaction, adaptation des statuts servant l objectif du futur habitat participatif ; mise au point des principes d entrée / sortie relatifs aux formes juridiques. Aspects financiers étude de validation des capacités financières du groupe de coopérateurs ; conférence sur les financements et partenaires financiers mobilisables ; ateliers d assistance au montage des dossiers de financement ; suivi personnalisé de l adéquation programme architectural / plan de financement. Quelques images Dans l ordre, planning général extrait du livret du coopérateur, plan programme, tableau de bord juridique (G. Fédotoff ) 9 10

5 Programmer : une étape cruciale à franchir collectivement pour la réussite du projet Notre manifeste pour l habitat participatif Entre septembre et décembre 2009, des ateliers de programmation ont permis la définition des attentes individuelles sur les logements et des besoins du groupe de coopérateurs en surfaces collectives. Agglomérés, ces éléments bâtissent le programme de la future opération. La programmation architecturale Suite à un travail sur leur logement actuel (dessin et critique) les familles ont renseigné une fiche-programme familiale consignant leurs attentes sur les pièces du futur logement. Une série d ateliers d expression des besoins du groupe en surfaces collectives ont mis en lumière l envie de partager une salle polyvalente, une buanderie et un atelier bricolage après des débats nourris et des choix votés collectivement sur le principe coopératif «une famille = une voix». [...] Le projet prend forme : «Compte tenu du terrain qui nous était destiné, on ne pouvait pas faire de maisons individuelles. On fera deux petits immeubles de deux ou trois étages avec des pièces communes : des salles qui pourront servir à organiser des repas, des anniversaires, les réunions de copropriétaires». L une des questions mises sur la table a été la distribution des appartements : qui au rez-de-chaussée, qui au troisième? «On en a déjà parlé, dans l ensemble, ça s équilibre», assure Catherine. Extrait du Parisien, édition du 13/01/2010 La programmation juridique Après avoir balayé les statuts et les textes disponibles, le choix de la forme juridique la plus pertinente pour sécuriser le groupe de coopérateurs s est avéré être la création d une association coopérative. Atelier de programmation du 12/10/2010 La décision des familles est entérinée par un comité de pilotage en octobre Les statuts définitifs de l association coopérative «Le Grand Portail» rassemblant les 16 familles sont déposées en décembre 2009 suite aux ateliers juridiques. Le contrat de programmation est donné au promoteur Périclès Développement (Bernard Roth) et aux architectes de l agence Tectône (Pascal Chombart de Lauwe) associée à l agence MaO (Fabien Brissaud) en janvier Le permis est déposé en juillet Les contrats de réservation sont signés en octobre La programmation financière Sur la base d une liste de partenaires financiers potentiels et des prêts mobilisables, un groupe de travail de coopérateurs est chargé d identifier les établissements correspondants à ce type d opération. Le crédit coopératif, le Crédit Mutuel, la Caisse d Epagne, la Banque Postale sont ainsi approchés. Le collecteur 1% PROCILIA est sollicité par la ville de Nanterre pour centraliser les demandes des familles éligibles au Pass foncier début Les familles engagent leurs demandes de prêts personnels en novembre Habitat participatif et rénovation L habitat participatif pour l équipe CUADD consiste à permettre aux catégories et aux couches les plus populaires, qui subissent leur logement ou leur voisinage depuis plusieurs décennies, de s émanciper par une réactivation de leur parcours résidentiel. Nous pensons être légitimes et bien placés pour faire cette analyse puisqu au travers de l association Robins des Villes, nous avons expérimenté des démarches complexes de concertation dans les quartiers en démolition et en renouvellement urbain depuis une dizaine d années. Aujourd hui, se positionner sur les projets d écoquartiers et la mixité sociale est nécessaire mais cela ne suffira malheureusement pas à proposer une réelle alternative qui doit être beaucoup plus forte et engagée que celle de la construction neuve qui ne représente que 1% du renouvellement du parc de logement en France. Il va falloir donc s attaquer progressivement au principal sujet, à savoir : comment est ce que l habitat participatif peut aussi apporter des solutions à la rénovation de 99% du parc de logements existant y compris les logements HLM, avec une réelle implication et participation active des occupants? Des initiatives existent Par exemple, il existe en Europe et en France des programmes spécifiques comme les projets IGLOO «projets pour une Intégration Globale par le LOgement et l emploi» qui ont fait leurs preuves. Ces projets sont par définition des projets participatifs, qui permettent aux occupants de se réinsérer professionnellement, grâce à la construction d un nouveau logement. Pourquoi ne pas les faire connaître et les généraliser? Bien d autres exemples existent qui fonctionnent en marge de la production massive, mais cela demande de réinterroger toute la filière du logement. L urbanisme participatif Nous savons que ces démarches demandent un accompagnement spécifique souvent important et parfois lourd, mais nous pensons qu il est nécessaire pour permettre aux familles les plus fragilisées par la vie de bénéficier de logements adaptés à leurs besoins et exigeants en termes de performances énergétiques. Ces approches doivent être menées de façon complémentaire à la construction des nouveaux quartiers urbains durables ou écoquartiers, sinon le risque est bien de creuser l écart déjà criant entre ces quartiers neufs (sanctuaires des nouveaux bâtiments performants) des quartiers et immeubles voisins abandonnés à leur destin de dégradations puis de démolition. Enfin, à la source de tout cela, nous pensons qu il ne peut y avoir de projets d habitat participatif, sans y avoir de projets urbains participatifs. Cette vision plus large au travers de l urbanisme participatif, nous semble autant de signes précurseurs d une ère nouvelle en matière d aménagement et de construction. Les derniers textes en urbanisme comme le «PUP» (Projet Urbain Partenarial) nous permettent cette évolution, alors qu attendons-nous? 11 12

6 Suites et perspectives du projet «Le Grand Portail» CUADD Conseil : l ingénierie de la concertation au service d un développement urbain durable A la fin de l année 2010 Le permis de construire est en phase d instruction. Les familles, après signature du contrat de réservation, finalisent leur demande de financement auprès de leur établissement financier. Prochainement, le projet devrait se poursuivre par la constitution du marché (appel d offres, choix des entreprises, travaux), s assimilant à une procédure habituelle de construction. A la différence toutefois que les habitants resteront ici aux premières loges et décideurs directs de leur projet. Les prochaines étapes 1 er semestre 2011 : DCE et consultation des entreprises 2 e semestre 2011 : Début de chantier 1 er semestre 2012 : Suivi de chantier 2 e semestre 2012 : Livraison, emménagement des familles et gestion collective de l immeuble Nanterre Infos n novembre 2010 Origine CUADD Conseil est une société créée en 2006, par des architectes-urbanistes et membres fondateurs de l association «Robins des Villes», née à Lyon en 1996, avec la volonté de mettre à profit la dizaine d années de retours d expérience de projets d éducation, de sensibilisation et de concertation. Objet Fort de cette expérience associative, CUADD Conseil se positionne en Assistance à Maîtrise d Ouvrage pour l accompagnement des habitants et des usagers et pour l animation de dispositifs complexes de concertation. CUADD Conseil a pour ambition de devenir un des bureaux d études leader en matière d ingénierie de la concertation dans les projets d urbanisme participatif. L ingénierie de la concertation CUADD se distingue par sa capacité à proposer une méthodologie éprouvée, des méthodes pragmatiques et des outils de terrain pour mobiliser et créer les conditions d une participation accrue des habitants, des usagers, des acteurs socioéconomiques, des «sans-voix» et autres catégories classiquement sous-représentées (femmes, enfants, étrangers ), pour tendre vers une co-production de la ville. nées d expérience associative en éducation au cadre de ville, au-delà des divers dispositifs de mobilisation tels que l IMAC (Installation Mobile d Aménagement Concerté lieu de dialogue destiné à interroger l espace public), tels que l organisation d événementiels ou encore les permanences in-situ, c est une manière de créer la convivialité, d interroger les thèmes selon une progression qui facilite l implication, d élargir par vagues successives les publics concernés ou impactés, de croiser les réflexions et d échanger entre les groupes, pour parvenir à des résultats dont le caractère itératif garantit l exploration des représentations sociales associées aux lieux en question. Champs d intervention Nos références et nos expériences renforcent la crédibilité de notre démarche, démontrent qu elle est transposable grâce au large spectre de projets menés, notamment au niveau de leur échelle (ville, quartier, cité, place, habitat ) et de leurs objectifs (schéma directeur, GUP, PLU, Habitat participatif ) et que son succès est dû tout autant à l implication des collectivités (élus/techniciens), à la participation des habitants, qu au savoir-faire de l équipe. Au-delà des ateliers urbains, des balades participatives, des outils pédagogiques spécialement étudiés pour s approprier activement l urbanisme tels que la Ville en Valise, fruit de plus d une dizaine d an- 13 Agences Tectône et MaO - Périclès Développement 14

7 Quelques références récentes Le projet «Le Grand Portail» en quelques mots 15 CUADD Conseil s intéresse principalement à deux types de territoires, sans que cela soit exclusif bien sûr. Le premier type de territoire regroupe les grands ensembles, les quartiers en difficultés, les projets de rénovation urbaine Il s agit d un axe de développement historique en matière de concertation issu de l expérience associative des «Robins des Villes». Le deuxième type de territoire concerne les écoquartiers, les nouveaux quartiers urbains durables dans l optique de former puis d associer l ensemble de la population à leur définition. Echelle Concertations réalisées dans le cadre des projets suivants (références récentes des 3 dernières années de 2008 à 2010) Grands ensembles / quartiers sensibles / projets de rénovation urbaine Écoquartiers / nouveaux projets urbains durables Ville GUP GPU de Lille (59) PLU de La Verrière (78) Quartier Cité Habitat L équipe en mission à Angers avec l IMAC (Installation Mobile d Aménagement Concerté) dans le cadre du projet sur le quartier Monplaisir : permanences au marché les mercredis et dimanches matins pour mobiliser la population et proposer aux habitants de participer aux ateliers de concertation du futur schéma directeur d aménagement. Schéma directeur Quartier Monplaisir à Angers (49) Lauréat PRU Quartier des Tilleuls au Blanc-Mesnil (93) Programmation urbaine Quartier du Carré Sainte Honorine ZUS à Taverny (78) Schéma directeur Cité Verneau à Angers (49) Lauréat Programmation urbaine Ecoquartier Gare de Pantin à Pantin (93) Etudes préalables ZAC Fort d Aubervilliers à Aubervilliers (93) Coopérative de logements ZAC écoquartier Hoche à Nanterre (92) Auto-promotion à Condren (02) En quelques chiffres 16 familles de locataires sélectionnées par la Ville de Nanterre Parcelle réservée de 1600 m² SHON Appartements du T3 au T5 destinés à des familles Acquisition foncière favorisée à 150 HT/m² Prix maximum d achat de TTC/m² Plus d une trentaine d ateliers, soit plus d une centaine d heures de formation 15 mois de formation et d accompagnement Qualité de construction certifiée BBC Adresse Tél Fax Courriel Site CUADD Conseil SARL au capital de euros SIRET APE 7022Z 20 chemin des Bourgognes PONTOISE En quelques phrases clés un appel à candidatures aux familles de Nanterre une étude de capacité financière en amont une implication sur la durée de la Ville, de l aménageur et des familles un programme puis un cahier des charges collectif une sécurisation du projet par l ensemble des partenaires un jury de sélection pour retenir une maîtrise d ouvrage une équipe d architectes consciente du défi à relever un promoteur à l écoute des coopérateurs une équipe d AMO au service des familles une autonomisation progressive du groupe C O N T A C T

Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux. Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S.

Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux. Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S. Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S. Petit rappel: qu est-ce qu un aménageur? Un aménageur est une société, publique ou privée,

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE

APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE Les dossiers de groupes constitués devront être adressés au : Service Habitat Hôtel de Ville, place Augustin

Plus en détail

IGLOO Nantes. Mardi 2 décembre - Café du 104. Projet : «Faire rimer autoconstruction. pari réussi du projet IGLOO à NANTES»

IGLOO Nantes. Mardi 2 décembre - Café du 104. Projet : «Faire rimer autoconstruction. pari réussi du projet IGLOO à NANTES» Mardi 2 décembre - Café du 104 11h30 13h30 Projet : «Faire rimer autoconstruction avec insertion : le pari réussi du projet IGLOO à NANTES» Porteur : Nantes Habitat et Ville de Nantes Le porteur Un co-pilotage

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

Pour un habitat confortable et économe en énergie, consultez gratuitement nos experts!

Pour un habitat confortable et économe en énergie, consultez gratuitement nos experts! le CAUE, les EIE et l ADIL vous guident pour Bien vivre à La Réunion Pour un habitat confortable et économe en énergie, consultez gratuitement nos experts! Tous les experts du CAUE, des EIE et de l ADIL

Plus en détail

Le plan logement outre-mer

Le plan logement outre-mer HCCP du 2 avril 2015 Le plan logement outre-mer Un Plan logement outre-mer : - qui s inscrit dans le plan national de relance de la construction, - adapté aux spécificités et contraintes des territoires

Plus en détail

Logements. en Île-de-France

Logements. en Île-de-France Logements collectifs en Île-de-France FORMATION 2014 Un cycle de formation proposé par les Conseils d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement de Paris, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

CAUE & ADIL D HABITAT PARTICIPATIF. Offre de service. dans le cadre de la Plateforme d ingénierie départementale de Meurthe-et-Moselle

CAUE & ADIL D HABITAT PARTICIPATIF. Offre de service. dans le cadre de la Plateforme d ingénierie départementale de Meurthe-et-Moselle Offre de service CAUE & ADIL dans le cadre de la Plateforme d ingénierie départementale de Meurthe-et-Moselle Accompagnement de démarches D HABITAT PARTICIPATIF L HABITAT PARTICIPATIF correspond à une

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

LA REFERENCE DE L IMMOBILIER NEUF DANS LE GRAND SUD - OUEST

LA REFERENCE DE L IMMOBILIER NEUF DANS LE GRAND SUD - OUEST LA REFERENCE DE L IMMOBILIER NEUF DANS LE GRAND SUD - OUEST IMMO9 REGROUPE 4 ENTITES «L immobilier ne peut pas être perdu ou volé, et il ne peut pas être emporté. Acheté avec bon sens, payé en totalité

Plus en détail

96 / HABITER AUTREMENT

96 / HABITER AUTREMENT 96 / HABITER AUTREMENT La résidence Ilôt Point du Jour a été livrée en 2013. HABITER AUTREMENT GROUPE OPIEVOY DEUXIÈME OPH DE FRANCE, LE GROUPE OPIEVOY A LANCÉ FIN 2012 UNE DÉMARCHE VISANT À SOUTENIR ET

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Formations 2014 Soucieux de s inscrire dans une démarche de prise en compte des préoccupations de qualité environnementale et de développement durable dans le bâti et dans

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

CONVENTION DE SECURISATION DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DANS LE RHÔNE

CONVENTION DE SECURISATION DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DANS LE RHÔNE ALLIADE CIL 2000 CILAV PROJET V5 13/12/07 CONVENTION DE SECURISATION DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DANS LE RHÔNE 1 PREAMBULE : L évolution du contexte du marché immobilier de l agglomération lyonnaise

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011. La meilleure solution au logement des seniors N 1 DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS «NOUVELLE GÉNÉRATION» www.domitys.

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011. La meilleure solution au logement des seniors N 1 DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS «NOUVELLE GÉNÉRATION» www.domitys. DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 N 1 DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS «NOUVELLE GÉNÉRATION» La meilleure solution au logement des seniors LE GROUPE EN QUELQUES LIGNES DOMITYS est une société du Groupe AEGIDE.

Plus en détail

Habitat Groupé en Autopromotion

Habitat Groupé en Autopromotion Habitat Groupé en Autopromotion ou comment habiter autrement tél: 04 99 62 84 20 L autopromotion - comment ça marche? C est une idée simple : s particuliers se regroupent afin concevoir, financer et réaliser

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Charte pour la production de logements sociaux dans les opérations de la promotion privée.

Charte pour la production de logements sociaux dans les opérations de la promotion privée. Charte pour la production de logements sociaux dans les opérations de la promotion privée. Mise en œuvre des secteurs de diversité sociale Inscrits au PLU Entre : La Communauté Urbaine de Bordeaux, représentée

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 L appel à projets «Utopies réalistes» correspond à une aide financière et technique du Parc naturel régional

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

BAIOPOLIS ILÔT BELFORT

BAIOPOLIS ILÔT BELFORT Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 9 février 2012 DOSSIER DE PRESSE BAIOPOLIS ILÔT BELFORT Pose de la première pierre La Ville de Bayonne pose le

Plus en détail

PROJETS ARTISTIQUES COMMUNAUTAIRES

PROJETS ARTISTIQUES COMMUNAUTAIRES PROJETS ARTISTIQUES COMMUNAUTAIRES ART COMMUNAUTAIRE CONTEXTE Les arts communautaires ne sont pas nouveaux. Ils se différencient des autres formes artistiques par leur engagement social. C est une méthode

Plus en détail

Une mission d intérêt public

Une mission d intérêt public Une mission d intérêt public La coopérative Pierres Avenir Construction a réalisé un programme situé à Vélizy-Villacoublay (Yvelines) qui confirme sa vocation d intérêt général : Reloger les locataires

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Notre engagement pour l habitat des jeunes. Habitat Jeunes : un logement et bien plus!

Notre engagement pour l habitat des jeunes. Habitat Jeunes : un logement et bien plus! Notre engagement pour l habitat des jeunes Un mouvement s inscrivant au sein d une Union Nationale d éducation populaire et regroupant des porteurs de projet Habitat Jeunes, acteurs des territoires. Un

Plus en détail

PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES COPROPRIÉTÉS. Réhabiliter et maîtriser ses coûts? C'est possible!

PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES COPROPRIÉTÉS. Réhabiliter et maîtriser ses coûts? C'est possible! PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES COPROPRIÉTÉS Réhabiliter et maîtriser ses coûts? C'est possible! Plan de présentation 1. Les missions de l Agence locale de l énergie et du climat 2. Focus contexte et enjeux

Plus en détail

Plubi reportage immodeal le 05/09/2011

Plubi reportage immodeal le 05/09/2011 Petit rappel historique : Originaire de Meung sur Loire voilà 3 générations que l entreprise VIGERY est attachée à la construction, la rénovation, le bâtiment en général et les travaux publics. En premier

Plus en détail

La rénovation thermique des bâtiments résidentiels

La rénovation thermique des bâtiments résidentiels La rénovation thermique des bâtiments résidentiels Audit énergétique et accompagnement 17 septembre 2010 Horus étude et conseil 1 Contexte La réduction des consommations énergétiques des bâtiments existants

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION Direction de la Valorisation Information Scientifique et Technique forma@doc Pôle Formation CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION «Animation de groupe, gestion de projet et communication» pour les animateurs

Plus en détail

En marche pour la rénovation BBC des logements en Lorraine

En marche pour la rénovation BBC des logements en Lorraine En marche pour la rénovation BBC des logements en Lorraine Contrat Climat Energie Plateformes Locales et Opérations Collectives de Rénovation Energétique de l Habitat AMI «Rénover BBC» SRCAE Objectifs

Plus en détail

Trophées qualité gaz naturel en logement social

Trophées qualité gaz naturel en logement social Trophées qualité gaz naturel en logement social PREAMBULE : Un concours «les Trophées Qualité gaz naturel en logement social» est organisé conjointement par l USH et GrDF. S appuyant sur les atouts du

Plus en détail

La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69)

La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69) La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69) Maitrise d ouvrage : 1 Accompagnateur coopérative d habitants: Habitat participatif et logement

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY c SQY Objectif : promouvoir les économies d énergies et les énergies renouvelables Publics:

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS Etablissement public foncier de Languedoc-Roussillon créé par décret n 2008 670 du 2 juillet 2008 1 QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS A. LES RECETTES LES HYPOTHESES SUR LE NIVEAU DES RECETTES

Plus en détail

IMPLANTATION ET PROMOTION DE LA MAISON AERA, HABITAT ECOLOGIQUE, AUTONOME ET AUTOCONSTRUIT EN LOIRE-ATLANTIQUE (FRANCE) Par Claire Lascaud

IMPLANTATION ET PROMOTION DE LA MAISON AERA, HABITAT ECOLOGIQUE, AUTONOME ET AUTOCONSTRUIT EN LOIRE-ATLANTIQUE (FRANCE) Par Claire Lascaud IMPLANTATION ET PROMOTION DE LA MAISON AERA, HABITAT ECOLOGIQUE, AUTONOME ET AUTOCONSTRUIT EN LOIRE-ATLANTIQUE (FRANCE) Par Claire Lascaud Essai présenté au Centre universitaire de formation en environnement

Plus en détail

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013 DOSSIER DE PRESENTATION 8 JANVIER 2013 «Ma première pierre» Reconduction et actualisation en 2013 du dispositif d aide aux primo-accédants modestes, acquéreurs d un logement neuf ou ancien avec travaux,

Plus en détail

PARCOURS DIPLOMANTS & CERTIFIANTS

PARCOURS DIPLOMANTS & CERTIFIANTS ÉCOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER enfi.fr PARCOURS DIPLOMANTS & CERTIFIANTS Donnez un nouvel élan à votre projet professionnel avec les formations de l ENFI ÉCOLE NATIONALE DU FINANCEMENT

Plus en détail

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes»

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» FORMA-CLLAJ formation 2012 / /Directeurs // Responsables // Élus // Cadres administratifs // Agents de collectivités territoriales

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Architectures de l'habitat FORMATION 2016 LOGEMENTS COLLECTIFS EN ÎLE-DE-FRANCE

Architectures de l'habitat FORMATION 2016 LOGEMENTS COLLECTIFS EN ÎLE-DE-FRANCE Architectures de l'habitat FORMATION 2016 LOGEMENTS COLLECTIFS EN ÎLE-DE-FRANCE *Les Conseils d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement (CAUE) sont des associations départementales créées par la

Plus en détail

Concours architectural. Habiter avec la mer

Concours architectural. Habiter avec la mer DOSSIER DE PRESSE Concours architectural La commune de Noirmoutier-en-l Ile a proposé aux étudiants et aux professionnels de l architecture un concours d idées Concours imaginez d idées l'habitat noirmoutrin

Plus en détail

wiseed SPARK LABS 7 rue Cadet 2 ème étage 75009 Paris - +33(0)1 82 83 23 23 www.wiseed.com/immobilier

wiseed SPARK LABS 7 rue Cadet 2 ème étage 75009 Paris - +33(0)1 82 83 23 23 www.wiseed.com/immobilier wiseed WiSEED Immobilier permet à des opérateurs immobiliers (promoteurs, constructeurs, aménageurs, SEM, sociétés d HLM,) de trouver des financements alternatifs ou complémentaires aux banques pour financer

Plus en détail

Introduction. Sur une superficie d une dizaine d hectares, orienté plein Sud, le site du Crêt du Bief offre un panorama exceptionnel.

Introduction. Sur une superficie d une dizaine d hectares, orienté plein Sud, le site du Crêt du Bief offre un panorama exceptionnel. Introduction Sur une superficie d une dizaine d hectares, orienté plein Sud, le site du Crêt du Bief offre un panorama exceptionnel. Un site exceptionnel Photo 1. Prise sur le site du Crêt du Bief Que

Plus en détail

Samuel LANOE (l Epok accompagnement depuis 10 ans) Sandra LEMONT video. Diff. Financement et gestion des espaces communs, et attribution logement

Samuel LANOE (l Epok accompagnement depuis 10 ans) Sandra LEMONT video. Diff. Financement et gestion des espaces communs, et attribution logement 10/07/15 HABITAT PARTICIPATIF ET ORGANISMES HLM : QUELLES CONDITIONS POUR DES PARTENARIATS DURABLES? Samuel LANOE (l Epok accompagnement depuis 10 ans) Sandra LEMONT video «Habitat participatif et solidaire»

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM ET LA FEDERATION NATIONALE DU CREDIT AGRICOLE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM ET LA FEDERATION NATIONALE DU CREDIT AGRICOLE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION NATIONALE DES SOCIETES COOPERATIVES D HLM ET LA FEDERATION NATIONALE DU CREDIT AGRICOLE EN FAVEUR DE L ACCESSION SOCIALE SECURISEE A LA PROPRIETE DES COOPERATIVES

Plus en détail

Appel à projets. Implantation d un jardin partagé au sein du square Rosa Luxembourg. Angle Pajol/Riquet, Paris 18 e

Appel à projets. Implantation d un jardin partagé au sein du square Rosa Luxembourg. Angle Pajol/Riquet, Paris 18 e Appel à projets Implantation d un jardin partagé au sein du square Rosa Luxembourg. Angle Pajol/Riquet, Paris 18 e 1 1. Contexte Situé à l est du 18 e arrondissement, à la frontière avec le 19 e, Aubervilliers

Plus en détail

CHARTE de REFERENCEMENT

CHARTE de REFERENCEMENT EUROMETROPOLE DE STRASBOURG Direction de l urbanisme, de l habitat et de l aménagement Service de l Habitat 1 parc de l Etoile 67076 STRASBOURG Cedex DIMINUTION DES LOGEMENTS VACANTS DU PARC PRIVE APPEL

Plus en détail

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction Le management de l innovation dans le secteur du logement social Université d été 2012 Introduction INTRODUCTION : ENJEUX DE L INNOVATION DANS LE SECTEUR PROFESSIONNEL L innovation, constante dans l histoire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 27 mai à 17h00 S AV I G N Y - L E - T E M P L E. Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 27 mai à 17h00 S AV I G N Y - L E - T E M P L E. Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple DOSSIER DE PRESSE PREMIERE PIERRE Mardi 27 mai à 17h00 Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple Communiqué de presse 27 mai 2014 CONSTRUCTA Promotion et Les Villages d Or posent la première pierre

Plus en détail

Appel à projets. Habitat, développement social et territoires. Avec le soutien de la Fondation JM.Bruneau. Mécénat Économie et Solidarités

Appel à projets. Habitat, développement social et territoires. Avec le soutien de la Fondation JM.Bruneau. Mécénat Économie et Solidarités Appel à projets 2011 Habitat, développement social et territoires Avec le soutien de la Fondation JM.Bruneau Dates limites de retour des dossiers : 21 mars et 12 septembre 2011 Mécénat Économie et Solidarités

Plus en détail

Evaluateur du projet : Observatoire régional de la santé en Languedoc-Roussillon

Evaluateur du projet : Observatoire régional de la santé en Languedoc-Roussillon Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 RÉDIGÉE PAR

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan Université d été : Bâtiments, Villes et Territoires durables face aux défis du changement climatique INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES Efficacité énergétique et ville durable : leçons

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

MASTER DIAGNOSTIC RÉHABILITATION. Architectures. Quotidien DRAQ. Spécialité Bâtiment et Travaux Publics. Patrimoine industriel & habitat

MASTER DIAGNOSTIC RÉHABILITATION. Architectures. Quotidien DRAQ. Spécialité Bâtiment et Travaux Publics. Patrimoine industriel & habitat MASTER DRAQ Spécialité Bâtiment et Travaux Publics Patrimoine industriel & habitat DIAGNOSTIC ET RÉHABILITATION DES Architectures DU Quotidien 2011-2012 Technique du relevé Diagnostic Pathologie des constructions

Plus en détail

Signature des conventions de délégation des aides à la pierre

Signature des conventions de délégation des aides à la pierre Barberaz Barby Bassens Challes-les-Eaux Chambéry Cognin Curienne Jacob-Bellecombette La Motte-Servolex La Ravoire La Thuile Les Déserts Montagnole Puygros Saint-Alban-Leysse Saint-Baldoph Saint-Cassin

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille

Extension de l école de la deuxième chance à Marseille Extension de l école de la deuxième chance à Marseille CONTEXTE La notion d Ecole de la Deuxième Chance La notion d école de la seconde chance fait suite à la parution, en 1995, d un Livre Blanc de la

Plus en détail

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ Depuis la création du Crédit Immobilier de France en 1908, les SACI devenues SACICAP en 2008 ont pour vocation de faciliter l accession

Plus en détail

L habitat participatif dans la loi ALUR

L habitat participatif dans la loi ALUR Centre d études et d expertise sur les risques, l environnement, la mobilité et l aménagement L habitat participatif dans la loi ALUR Un statut juridique pour les groupes d habitants Isabelle Mesnard,

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

RÉNOVER JUDICIEUSEMENT SON HABITATION, GRÂCE AUX 8 PLAQUETTES RÉNOVATION GRATUITES DE L AQC

RÉNOVER JUDICIEUSEMENT SON HABITATION, GRÂCE AUX 8 PLAQUETTES RÉNOVATION GRATUITES DE L AQC Service de presse RÉNOVER JUDICIEUSEMENT SON HABITATION, GRÂCE AUX 8 PLAQUETTES RÉNOVATION GRATUITES DE L AQC Un jour ou l autre, tout particulier soucieux du devenir de son patrimoine, ou simplement désireux

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES DIRECTIONS JURIDIQUES

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES DIRECTIONS JURIDIQUES 2009 CATALOGUE DE FORMATION POUR LES DIRECTIONS JURIDIQUES SE DISTINGUER PAR LES COMPETENCES Signe Distinctif accompagne les directions juridiques pour développer de nouvelles compétences professionnelles

Plus en détail

Atelier «Dispositif d accompagnement à la rénovation énergétique des copropriétés en région Centre» 30 janvier 2014

Atelier «Dispositif d accompagnement à la rénovation énergétique des copropriétés en région Centre» 30 janvier 2014 Atelier «Dispositif d accompagnement à la rénovation énergétique des copropriétés en région Centre» 30 janvier 2014 William Palis Romuald Caumont Jerry Schmidt Accompagnement en copropriété Enjeux énergie-climat

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

APPEL A PROJET. «Grandir avec son enfant» QUINZAINE DE LA PARENTALITE. du 04 mars 2016 au 21 mars 2016

APPEL A PROJET. «Grandir avec son enfant» QUINZAINE DE LA PARENTALITE. du 04 mars 2016 au 21 mars 2016 CAF TOURAINE ACTION SOCIALE Service Développement territorial TSA 47444-37929 TOURS Cedex 9 APPEL A PROJET QUINZAINE DE LA PARENTALITE 2016 du 04 mars 2016 au 21 mars 2016 «Grandir avec son enfant» http://caftouraine.eklablog.com

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun)

EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun) EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun) Présentation: Achille Ndaimai Atelier International sur les Droits

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité.

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. 1 vous êtes collectivité : Collectivité territoriale Administration

Plus en détail

L efficacité énergétique dans les bâtiments : la bonne pratique du Groupe SAMSE

L efficacité énergétique dans les bâtiments : la bonne pratique du Groupe SAMSE L efficacité énergétique dans les bâtiments : la bonne pratique du Groupe SAMSE Publication retraçant l intervention de Jérôme Thfoin, directeur marketing et innovation du Groupe SAMSE, lors de la matinée

Plus en détail

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PIBA Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement 14 12 28 10 PIBA offre une gamme cohérente de savoirs faire en assistance à Maîtrise d Ouvrage, en Maîtrise d Ouvrage Déléguée ainsi qu en Pilotage

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

annonce préalable ZAC Bordeaux Saint-Jean Belcier IMMEUBLE DE LOGEMENT DE 50 M EN BOIS RÉALISATION D UN ILOT MIXTE AVEC UN

annonce préalable ZAC Bordeaux Saint-Jean Belcier IMMEUBLE DE LOGEMENT DE 50 M EN BOIS RÉALISATION D UN ILOT MIXTE AVEC UN Appel à projet annonce préalable RÉALISATION D UN ILOT MIXTE AVEC UN IMMEUBLE DE LOGEMENT DE 50 M EN BOIS ZAC Bordeaux Saint-Jean Belcier IMMEUBLE DE LOGEMENT EN BOIS, 50 M ZAC BORDEAUX ST-JEAN BELCIER

Plus en détail

Un patrimoine pensé pour vous...

Un patrimoine pensé pour vous... Un patrimoine pensé pour vous... L E M P L A C E M E N T S Û R L I N N O V A T I O N A R C H I T E C T U R A L E L A Q U A L I T É D E C O N S T R U C T I O N Promoteur Aménageur Constructeur Un patrimoine

Plus en détail

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Février 2013 Dossier de presse Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Sommaire : Communiqué de presse Favoriser l accession à

Plus en détail

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets Lyon, le 1er septembre 2014 Une politique patrimoniale dynamique Filiale du groupe SNI - Société Nationale Immobilière détenue par la caisse des Dépôtspremier

Plus en détail

Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire

Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire 01 février 2016 Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire Afin de soutenir les actions du monde architectural, Vilogia renouvelle son partenariat

Plus en détail

Pépinière artistique et urbaine

Pépinière artistique et urbaine Pépinière artistique et urbaine Appel à projets Année 2015 Mise à disposition d espaces de travail Locaux et services Accompagnement Structuration et développement Mise en réseau professionnel Réponse

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail