BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE"

Transcription

1 Dossier Médical Personnel BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE MARS 2012

2 L AVANCÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL EN QUELQUES CHIFFRES - MARS LE NOMBRE DE RÉGIONS DANS LESQUELLES DES PROFESSIONNELS ET ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ PROPOSENT DÉJÀ LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL. Près de LE NOMBRE DE PATIENTS DISPOSANT D UN DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL. 63% LA PROPORTION DE MÉDECINS QUI RECOMMANDERAIENT À LEURS PATIENTS D OUVRIR UN DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL. 77% LA PROPORTION DE MÉDECINS FAVORABLES À LA MISE EN PLACE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL. 42% LA NOTORIÉTÉ DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL AUPRÈS DES FRANÇAIS. 84 % LE POURCENTAGE DE FRANÇAIS QUI ONT UNE OPINION POSITIVE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL. Préambule 3 L image du Dossier Médical Personnel AUPRÈS DES MÉDECINS 4 L image du Dossier Médical Personnel AUPRÈS DU GRAND PUBLIC 8 L AVIS DE L EXPERT 10

3 PRÉAMBULE Cette étude a été réalisée au second semestre 2011 auprès de médecins et du grand public, au moment où le Dossier Médical Personnel (DMP) se met progressivement en place. Elle constitue un premier point de mesure de sa notoriété et de son image auprès des différentes cibles. Elle confirme l intérêt et la curiosité marqués pour le Dossier Médical Personnel. Après une campagne d information dans la presse professionnelle et par courrier auprès des professionnels de santé et avant toute forme de communication auprès du grand public, le projet progresse dans les esprits et reçoit un accueil globalement positif. À ce stade, alors que son déploiement démarre dans beaucoup de régions, le Dossier Médical Personnel, même s il est connu, reste encore abstrait aux yeux de ses publics. S il soulève des interrogations, il signe aussi pour beaucoup l entrée de la pratique médicale dans l ère numérique. Une étape qui suscite de véritables attentes de la part de la population et une adhésion de principe des médecins. Depuis un an, le Dossier Médical Personnel fonctionne techniquement. Il faut maintenant en développer les usages, l ancrer dans les pratiques, donner confiance aux professionnels de santé et aux patients et démontrer son efficacité, les bénéfices qu il apportera dès lors qu il sera déployé et utilisé. C est le défi auquel s attellent l ASIP Santé et ses relais dans les régions, aux côtés de l ensemble des utilisateurs et bénéficiaires de ce nouveau service public. DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars

4 L IMAGE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL AUPRÈS DES MÉDECINS LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET LES MÉDECINS, MÉTHODOLOGIE Un échantillon national de 568 médecins a été interrogé par téléphone du 28 juin au 19 juillet 2011, selon la méthode des quotas. Parmi eux : 150 Médecins Généralistes, 207 Spécialistes Libéraux, 211 Médecins Hospitaliers. Résultats redressés statistiquement pour assurer la représentativité. Diriez-vous que vous avez un très bonne, assez bonne, assez mauvaise ou très mauvaise opinion du DMP? 23 % 9 % Posée en début de questionnaire 19 % 19 % 10 % 5 % 8 % 7 % 40 % 59 % Posée en fin de questionnaire UNE NOTORIÉTÉ FORTE, UNE PERCEPTION GLOBALE POSITIVE 90 % DES MÉDECINS ONT ENTENDU PARLER DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL. Le nom «Dossier Médical Personnel» évoque quelque chose pour neuf médecins sur dix. Il est spontanément défini par un médecin sur trois environ comme un moyen de suivi médical, de partage ou d accès à l information par l ensemble des médecins. LES MÉDECINS FACE AU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL : 48 % des médecins ont une bonne opinion du Dossier Médical Personnel en début de questionnaire. Cette même question posée en fin de questionnaire après une présentation plus précise du service obtient 66 % de réponses positives, marquant le rôle clé de l information et de la pédagogie. Les opinions positives sont plus élevées chez les médecins les mieux informés et chez ceux qui ont moins de 15 ans d exercice. Elles sont également plus élevées chez les médecins hospitaliers (76 %) que chez les médecins généralistes (58 %) ou spécialistes en exercice libéral (61 %). très bonne opinion assez bonne opinion assez mauvaise opinion très mauvaise opinion ne se prononce pas 4 DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars 2012

5 BIEN QUE TOUJOURS EN CONSTRUCTION UN SERVICE ENCORE MAL CONNU 79% des médecins se sentent mal informés et restent peu conscients de l avancée du déploiement du Dossier Médical Personnel : 24 % savent qu il existe déjà. Le niveau d information impacte fortement l opinion, soulignant ainsi la marge de progression et le potentiel du projet. Aujourd hui diriez-vous que vous vous sentez très bien informé, plutôt bien informé, plutôt mal informé ou très mal informé sur le DMP? LES PRINCIPAUX MOYENS D INFORMATION DES MÉDECINS SUR LE DMP Question posée aux 514 médecins qui ont entendu parler du DMP. 78 % LA PRESSE/LES MÉDIAS PROFESSIONNELS/ SITES INTERNET 32 % D après ce que vous savez, diriez-vous que le DMP existe déjà, les médecins peuvent l utiliser depuis quelques mois : 24 % est un projet en cours d expérimentation : 61 % est un projet en cours de discussion : 7 % est un projet qui a été abandonné : 1 % ne sait pas : 6 % 77% Pour autant, des médecins interrogés se déclarent favorables à la mise en place du Dossier Médical Personnel (80 % chez les médecins hospitaliers et 73 % chez les médecins généralistes), marquant là encore l ouverture des médecins à ce nouveau service. Diriez-vous que vous êtes tout à fait favorable, plutôt favorable, plutôt opposé ou tout à fait opposé à la mise en place du DMP? 7 % 4 % 12 % 3 % 2 % 16 % 47 % 53 % 24 % très bien informé plutôt bien informé plutôt mal informé très mal informé ne se prononce pas tout à fait favorable plutôt favorable plutôt opposé tout à fait opposé ne se prononce pas 73 % L INFORMATION DES CONFRÈRES (BOUCHE À OREILLE, ORDRE, SYNDICAT) 52 % LES MÉDIAS GRAND PUBLIC (LA PRESSE, LA RADIO, LA TÉLÉVISION) 51 % LES COMMUNICATIONS SPÉCIFIQUES DMP (CAMPAGNES, BROCHURES, SITE, EXPÉRIMENTATION) 32 % L ASSURANCE MALADIE LES PATIENTS 7 % DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars

6 L IMAGE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL AUPRÈS DES MÉDECINS UN A PRIORI FAVORABLE À CONFORTER CHEZ LES MÉDECINS Vous-même, recommanderiezvous à vos patients d ouvrir un DMP? UNE ADHÉSION DE PRINCIPE 9 % 10 % 26 % 63 % des médecins se déclarent prêts à recommander à un patient d ouvrir son Dossier Médical Personnel. 17 % 37 % Si 63 % des médecins en général se déclarent prêts à recommander le DMP à leurs patients, les médecins généralistes sont plus réservés (57 %) que les spécialistes. oui, certainement oui, probablement non, probablement pas non, certainement pas ne se prononce pas Les réticences sont principalement liées au besoin d être rassuré sur la sécurité et confidentialité, sur le risque de lourdeur et parfois à la crainte liée au contrôle par le patient. MAIS DES INQUIÉTUDES À LEVER D après l idée que vous vous en faites, en utilisant des notes de 0 à 10, diriez-vous que le DMP est * Moderne (7,6) Utile (7,2) Administratif (7,1) Chronophage (7,0) Innovant (6,7) Crédible (6,5) Pratique (6,3) Sécurisé (6,0) Compliqué (5,6) Adapté à ma pratique (5,1) Facile à utiliser (5,0) Proche de mes préoccupations (4,7) Simple (4,7) Dangereux (4,6) Inquiétant (4,2) L image du DMP marque la tension entre un service perçu comme moderne et utile, et la crainte d un sytème qui serait administratif, compliqué et chronophage. Envahissant (5,3) Intrusif (5,2) * Notes moyennes. 6 DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars 2012

7 AU-DELÀ DE L IMAGE, LES BÉNÉFICES PERÇUS 77 % c est la proportion de médecins considérant le Dossier Médical Personnel comme : un progrès pour la santé des patients un progrès pour la pratique médicale une évolution inéluctable Ces résultats sont sensiblement plus élevés chez les médecins hospitaliers que chez les médecins généralistes. A contrario l inquiétude sur l évolution des pratiques est plus marquée chez les médecins généralistes. LES BÉNÉFICES CONCRETS MIS EN AVANT PAR LES MÉDECINS CORRESPONDENT À CE RESSENTI. Diriez-vous que vous êtes tout à fait d accord, plutôt d accord, plutôt pas d accord ou pas du tout d accord pour dire que le Dossier Médical Personnel ** Est un progrès pour la santé des patients 77 % Est un progrès pour la pratique médicale des professionnels de santé 77 % Est une évolution inéluctable 77 % Est une évolution inquiétante des pratiques médicales 27 % Est un gadget 21 % Diriez-vous que vous êtes d accord ou pas d accord pour dire que le Dossier Médical Personnel va ** faciliter le partage d informations médicales entre professionnels : 89 % faciliter l accès des professionnels de santé aux informations concernant les patients : 89 % permettre d éviter les redondances d examens ou de prescriptions : 86 % contribuer à améliorer la coordination ville/hôpital : 78 % contribuer à améliorer la qualité des soins : 72 % permettre aux patients d être plus impliqués dans leur suivi médical : 51 % permettre aux médecins de gagner du temps : 46 % contribuer à améliorer le respect des droits des patients : 44 % enrichir le dialogue avec les patients : 40 % mettre en difficulté la relation du médecin avec son patient : 30 % Selon vous, la mise en place du DMP va-t-elle surtout bénéficier? au système de santé dans son ensemble : 46 % à l assurance maladie : 42 % aux patients : 41 % aux professionnels de santé : 34 % ** Total des réponses «tout à fait d accord» et «d accord». DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars

8 L IMAGE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL AUPRÈS DU GRAND PUBLIC LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET LE GRAND PUBLIC, MÉTHODOLOGIE Un échantillon de personnes de 18 ans et plus a été interrogé par téléphone du 30 juin au 11 juillet L échantillon a été structuré selon la méthode des quotas (sexe, âge, CSP, région et agglomération). UNE NOTORIÉTÉ DÉJÀ SOLIDE 42 % des Français déclarent avoir entendu parler du Dossier Médical Personnel (après définition), sans qu aucune communication grand public n ait encore été déployée. Cette notoriété est plus élevée auprès des personnes âgées de plus de 65 ans (48 %), des femmes (47 %), des patients chroniques (47 %) et des plus gros utilisateurs d informatique pour leur santé (56 %). L information passe principalement par les médias. À propos du DMP, diriez-vous que vous vous sentez * Curieux (30 %) Ouvert (24 %) Sceptique (16 %) Confiant (15 %) Indifférent (13 %) Motivé (7 %) Inquiet (7 %) Enthousiaste (6 %) Hostile (2 %) Déçu (1 %) NSP (1 %) Vis-à-vis du Dossier Médical Personnel les Français se montrent ouverts ou curieux, signe d un a priori favorable et d un appétit d information sur le sujet. Vous m avez dit avoir déjà entendu parler du Dossier Médical Personnel. Était-ce à travers les médias (TV, presse, radio, sites internet grand public) : 83 % les professionnels de santé : 34 % les communications spécifiques DMP : 20 % LES ÉVOCATIONS SPONTANÉMENT ASSOCIÉES AU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL Lorsque je vous dis Dossier Médical Personnel, quels sont les mots ou adjectifs qui vous viennent spontanément à l esprit?* Suivi médical : 47 % Santé/médecin : 41 % Dossier personnel : 28 % Confidentiel : 23 % Commentaires positifs : 9 % Commentaires négatifs : 3 % ASSOCIÉE À UNE PERCEPTION POSITIVE 84 % ont une bonne opinion du Dossier Médical Personnel, dont 12 % une «très bonne» opinion et 72 % «assez bonne» opinion. La part des «très bonnes» opinions augmente avec l âge et est plus importante chez les patients chroniques (18 %). 8 DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars 2012 * Plusieurs réponses possibles.

9 DES BÉNÉFICES CLAIREMENT IDENTIFIÉS PAR LE GRAND PUBLIC Êtes-vous d accord pour dire que le DMP va permettre ** de faciliter le partage d informations médicales entre médecins : 92 % d améliorer le suivi du patient entre l hôpital et les médecins de ville : 89 % aux médecins de gagner du temps : 88 % de faciliter l accès du patient à son propre dossier médical : 83 % d éviter les examens ou prescriptions inutiles : 79 % aux patients d être plus impliqués dans leur suivi médical : 74 % d améliorer la qualité des soins : 72 % ** Total des réponses «tout à fait d accord» et «d accord». MODERNE, UTILE PRATIQUE D après l idée que vous vous en faites, en utilisant des notes de 0 à 10, diriez-vous que le DMP est *** LES INTENTIONS DU GRAND PUBLIC FACE À L ARRIVÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL Aujourd hui chacun peut demander la création de son DMP. Vous personnellement, quelle est votre intention? 25 % 15 % 7 % 53 % demander la création de mon Dossier Médical Personnel dès que possible. me renseigner d abord auprès de mon médecin ou sur Internet. attendre quelques mois avant de me décider. ne pas demander la création de mon Dossier Médical Personnel. Moderne (7,8) Utile (7,2) Pratique (7,1) Correspond aux besoins (6,1) Simple (6,1) Sécurisé (5,9) Compliqué (4,6) Dangereux (4,3) *** Notes moyennes. Moderne, utile, pratique : telle est la perception des personnes interrogées. Sécurité et simplicité devront être démontrées à l usage. Et pensez-vous que la mise en place du DMP va bénéficier en priorité au système de santé dans son ensemble : 38 % aux médecins et professionnels de santé : 35 % à l assurance maladie : 29 % aux patients en général : 23 % à vous-même : 16 % DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars

10 L AVIS DE L EXPERT Interview de Laïla Idtaleb, Directrice Ipsos Santé Comment qualifieriez-vous l accueil réservé au Dossier Médical Personnel par les médecins? _ Globalement bon. Les médecins connaissent plutôt bien le sujet : la notoriété du projet est élevée et solide depuis 2007, et de nombreux bénéfices y sont associés spontanément, en particulier pour la collectivité. Par contre, on voit bien que c est aussi pour certains un objet aux contours flous, qui peut encore susciter des inquiétudes. Justement, comment lever ces inquiétudes? _ L adhésion des médecins est à renforcer par un travail de conviction et de réassurance. Il convient également de valoriser les bénéfices pour la pratique médicale et l amélioration des soins. Il faut aussi noter que les médecins hospitaliers sont plus favorables au Dossier Médical Personnel que leurs homologues libéraux. S appuyer sur la coordination ville/hôpital semble donc un bon moyen de mobiliser les médecins généralistes. Et en ce qui concerne le grand public? _ Le déploiement du Dossier Médical Personnel s inscrit dans le grand mouvement de l arrivée des technologies numériques dans la santé. Cela suscite à la fois beaucoup d attentes et des interrogations dans la population. De ce fait, même si la notion de Dossier Médical Personnel est encore assez peu maîtrisée, mal connue, on note que le grand public est très bienveillant à son égard. Il faut maintenant transformer cette ouverture en conviction dans un service respectueux de la protection des libertés individuelles et des droits de la personne. Les différents publics auraient donc déjà perçu les bénéfices du Dossier Médical Personnel? _ Oui, en grande partie. Il y a consensus sur les bénéfices collectifs. Il faudra néanmoins insister sur les bénéfices pour la pratique médicale et les bénéfices pour les patients. Et également rassurer sur les garanties de sécurité et de confidentialité. Dans ce cas, quels moyens mettre en œuvre pour opérer un ralliement complet? _ La bienveillance et l implication des médecins, hospitaliers et libéraux, seront déterminantes pour un déploiement réussi. D ailleurs, une grande partie d entre eux a compris que le Dossier Médical Personnel était une évolution logique, attendue par les patients, et qui présente un fort potentiel pour l amélioration des soins. Le renforcement de la communication, de la pédagogie et de l accompagnement des médecins et des patients est indispensable à l adoption du Dossier Médical Personnel. 10 DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars 2012

11 À PROPOS DE L ASIP SANTÉ L Agence des systèmes d information partagés de santé est une agence d État placée sous la tutelle du ministère en charge de la Santé, qui a pour objectif de favoriser le développement des systèmes d information dans le domaine de la santé et le secteur médico-social. L ASIP Santé a vocation à contribuer à l amélioration de la coordination et de la qualité des soins. Acteur de référence et fédérateur en matière de e-santé, ses missions s étendent de la conception et du déploiement de systèmes d information de santé tels le Dossier Médical Personnel (DMP) ou des projets de télémédecine, à la maîtrise d ouvrage et à la gestion de la Carte Professionnel de Santé (CPS). L ASIP Santé est également chargée de la définition, de la promotion et de l homologation de référentiels, produits ou services contribuant à l interopérabilité, à la sécurité et à l usage des systèmes d information de santé et de la télésanté. Enfin, l ASIP Santé est chargée de faciliter la mise en œuvre de services d accompagnement aux utilisateurs des systèmes d information de santé dans le but d en développer les usages. esante.gouv.fr

12 Pour en savoir plus Contact presse : Anne-Adélaïde Seguy Tél. : Crédit photo : Getty Images Agence des systèmes d information partagés de santé 9, rue Georges Pitard Paris esante.gouv.fr

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH Baromètre BVA Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH en partenariat avec le Figaro avec le concours scientifique de la Chaire de Sciences Po Fiche technique Recueil

Plus en détail

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Image des infirmiers et des infirmières

Image des infirmiers et des infirmières Image des infirmiers et des infirmières Sondage réalisé par pour Publié le 12 mai 2015 dans le Parisien-Aujourd hui en France Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Baromètre santé 360 Le parcours de soin

Baromètre santé 360 Le parcours de soin Baromètre santé 360 Le parcours de soin Mai 2015 Sondage réalisé par pour et publié en partenariat avec et avec le concours scientifique de la Publié le 18 mai 2015 Levée d embargo le 18 mai 2015 à 05h00

Plus en détail

«Ne laissons pas le psoriasis s installer entre nous» Psoriasis : état des lieux des connaissances et représentations des Français

«Ne laissons pas le psoriasis s installer entre nous» Psoriasis : état des lieux des connaissances et représentations des Français «Ne laissons pas le psoriasis s installer entre nous» Psoriasis : état des lieux des connaissances et représentations des Français Résultats de l étude Enquête Ipsos - Juillet 011 Etude élaborée dans le

Plus en détail

Les sites comparateurs sur Internet

Les sites comparateurs sur Internet Les sites comparateurs sur Internet Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Novembre 2014 01 78 94 90 00 http://www.opinion-way.com 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de 2032 personnes

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015 LesFurets.com Etude réalisée par pour Publiée le 13 octobre 2015 Levée d embargo immédiate Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 10 et 11

Plus en détail

Notoriété et perception de l IAE

Notoriété et perception de l IAE Sondage grand public Notoriété et perception de l IAE Avril 2009 Sondage AVISE réalisé par Opinionway pour le compte de la Caisse des dépôts, le CNAR IAE, le CNIAE et la DGEFP. Méthodologie L échantillon

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Amundi Epargne Salariale et Retraite. Baromètre «Les jeunes actifs et la retraite» Vague 6 2013. Extraits de rapport TNS

Amundi Epargne Salariale et Retraite. Baromètre «Les jeunes actifs et la retraite» Vague 6 2013. Extraits de rapport TNS Amundi Epargne Salariale et Retraite Baromètre «Les jeunes actifs et la retraite» Vague 6 2013 Extraits de rapport Contenu 1 La méthodologie 04 2 En toile de fond : les jeunes et l épargne 06 3 Perception

Plus en détail

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE Septembre 2011 Arnaud ZEGIERMAN Amandine MESSINA www.institut-viavoice.com Viavoice Tel : +33(0)1 40 54 13 71 Mieux comprendre l opinion pour agir 9 rue Huysmans 75006 Paris +33

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur La vision des Français sur l Auto-Entreprise 5 ème édition - Mai 2011 Nouveau Dispositif 2011/ 2012 Comprendre les auto-entrepreneurs comme un groupe social à part entière

Plus en détail

Entreprise et nouvelles technologies

Entreprise et nouvelles technologies Entreprise et nouvelles technologies Sondage Ifop pour ARESSY RP à l occasion du salon Documation-MIS 2015 Contacts Ifop : Anne-Sophie Vautrey / Thomas Simon Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Mieux comprendre l opinion pour agir Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Octobre 2008 Institut Viavoice Contact : Arnaud ZEGIERMAN LD : 01 40 54 13 71

Plus en détail

Les Français et la remise en question

Les Français et la remise en question Les Français et la remise en question Contact : Bruno Jeanbart Directeur du département Opinion Tel : 01 78 94 89 87 Email : bjeanbart@opinion- way.com 15 place de la République 75003 Paris Mai 2013 A

Plus en détail

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011 Les Français et les soins palliatifs Janvier 2011 A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1015 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 et plus.

Plus en détail

Les Français et la publicité sur Internet

Les Français et la publicité sur Internet Les Français et la publicité sur Internet Juin 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Adyoulike Echantillon : Echantillon de 1010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18

Plus en détail

Les relations parents-enfants au quotidien

Les relations parents-enfants au quotidien Délégation interministérielle à la Famille Les relations parents-enfants au quotidien 7 janvier 2007 Ipsos / DIF Contacts : Etienne MERCIER : 01 41 98 92 79 Christelle CRAPLET : 01 41 98 94 32 etienne.mercier@ipsos.com

Plus en détail

Fête des voisins et vos voisins de bureau?

Fête des voisins et vos voisins de bureau? Fête des voisins et vos voisins de bureau? Les résultats de l étude Contact : Laurent Bernelas Mai 2014 OpinionWay 15, place de la République, 75003 Paris Tél. : 01 78 94 89 87 Note méthodologique ü ü

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 6 Septembre 2010

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 6 Septembre 2010 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 6 Septembre 2010 Baromètre annuel vague 6-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015

Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015 Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015 Frédéric Micheau, Directeur des études d opinion OpinionWay Hervé Grelet, General Manager Retail Wincor Nixdorf France Nicolas Pelletier,

Plus en détail

Etre professionnel de l accueil de la petite enfance dans les réalités d aujourd hui

Etre professionnel de l accueil de la petite enfance dans les réalités d aujourd hui Etablissements d accueil de jeunes Enfants Etre professionnel de l accueil de la petite enfance dans les réalités d aujourd hui Bonjour, Ce questionnaire s adresse à tous les professionnels travaillant

Plus en détail

Les Français et la rumeur

Les Français et la rumeur Les Français et la rumeur Janvier 2014 Contact : OpinionWay 15 Place de la République, 75003 Paris Tel : 01 78 94 90 00 Méthodologie Méthodologie Echantillon de, représentatif de la population française

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite

CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite 1er juillet 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres FICHE TECHNIQUE Étude réalisée pour CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS dmp.gouv.fr Le Dossier Médical Personnel (DMP) est une réalité. Il est entré dans sa phase de déploiement. Pour

Plus en détail

Les actionnaires individuels et l Investissement Socialement Responsable

Les actionnaires individuels et l Investissement Socialement Responsable pour et l Investissement Socialement Responsable Juin 2007 Sommaire Note méthodologique A. La connaissance de l Investissement Socialement Responsable B. L image de l Investissement Socialement Responsable

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012. Rapport 17/01/2013. Direction générale de l Aviation civile. Direction générale de l Aviation civile

ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012. Rapport 17/01/2013. Direction générale de l Aviation civile. Direction générale de l Aviation civile ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012 Rapport 17/01/2013 Direction générale de l Aviation civile Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Direction générale de l Aviation

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive Baromètre 2013 Club de l Epargne Salariale / Harris interactive Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention suivante : "Baromètre 2013 du Club de l'epargne Salariale

Plus en détail

Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015

Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015 Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015 Sondage réalisé par pour et publié en partenariat avec et avec le concours scientifique de la Publié le 19 janvier 2015 Levée d embargo le 19 janvier

Plus en détail

Observatoire social de l Entreprise Ipsos / Logica Business Consulting Pour le CESI et en partenariat avec Le Figaro et BFM

Observatoire social de l Entreprise Ipsos / Logica Business Consulting Pour le CESI et en partenariat avec Le Figaro et BFM Observatoire social de l Entreprise Ipsos / Logica Business Consulting Pour le CESI et en partenariat avec Le Figaro et BFM Regards croisés des dirigeants et des salariés Thème de la vague 4 : Les jeunes

Plus en détail

Le citoyen et la décision publique. Synthèse de l enquête TNS Sofres pour la CNDP

Le citoyen et la décision publique. Synthèse de l enquête TNS Sofres pour la CNDP Le citoyen et la décision publique Synthèse de l enquête TNS Sofres pour la CNDP Fiche technique de l enquête Volet quantitatif Volet qualitatif Echantillon de 1200 personnes représentatif de la population

Plus en détail

Les Français et les délais de livraison

Les Français et les délais de livraison Les Français et les délais de livraison Mai 2015 Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com 1 La méthodologie La méthodologie Echantillon

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

Sondage sur l image du commerce auprès des Français

Sondage sur l image du commerce auprès des Français Sondage sur l image du commerce auprès des Français Janvier 2012 OpinionWay 15 Place de la République 75003 Paris tel : 01 78 94 90 00 fax : 01 78 94 90 19 www.opinionway.com Méthodologie page 2 Méthodologie

Plus en détail

Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015

Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015 Les Français et les déclencheurs d acte d achat Septembre 2015 Frédéric Micheau, Directeur des études d opinion - OpinionWay Hervé Grelet, General Manager Retail Wincor Nixdorf France Nicolas Pelle

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et les fonctions publiques Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion et

Plus en détail

Les Français et Manuel Valls après son intervention du 16 avril

Les Français et Manuel Valls après son intervention du 16 avril Les Français et Manuel Valls après son intervention du 16 avril Avril 2014 Sondage réalisé par pour - et Diffusé le samedi 19 avril 2014 LEVEE D EMBARGO LE 19 AVRIL 4H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

JE T AIME ENCORE UN PEU

JE T AIME ENCORE UN PEU 10 ANS DU BAROMÈTRE PUBLICITÉ ET SOCIÉTÉ JE T AIME ENCORE UN PEU Si le rapport à la publicité semble être au plus mal depuis 2004, cela cache peut-être une invitation à surprendre et à divertir davantage

Plus en détail

Les Français et la situation de la Grèce

Les Français et la situation de la Grèce Les Français et la situation de la Grèce Juillet 2015 Contacts : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au Département Politique Opinion Marine

Plus en détail

Baromètre Orange Terrafemina Vague 4 - L amour sur Internet

Baromètre Orange Terrafemina Vague 4 - L amour sur Internet Baromètre Orange Terrafemina Vague 4 - L amour sur Internet n 1001575 Novembre 2010 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél.

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

«J aime ma boîte» Etude auprès des salariés français. Septembre 2014

«J aime ma boîte» Etude auprès des salariés français. Septembre 2014 «J aime ma boîte» Etude auprès des français Septembre 2014 A Méthodologie 2 Méthodologie ü Echantillon de 938, issus d un échantillon de 2055 personnes, représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

Référendum sur le rassemblement de la gauche

Référendum sur le rassemblement de la gauche Référendum sur le rassemblement de la gauche Sondage réalisé par pour et Publié le 26 septembre 2015 Levée d embargo le 26 septembre 06H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Sondage Ifop pour Théâtre à la Carte Contacts Ifop : Anne-Sophie VAUTREY - Directrice d études Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Résultats détaillés Février 2007 Annexes La publication des données qui fondent

Plus en détail

SONDAGE VIAVOICE POUR EQUIPMAG

SONDAGE VIAVOICE POUR EQUIPMAG LA PLACE DES NOUVEAUX OUTILS DE COMMUNICATION DANS L ACTE D ACHAT SONDAGE VIAVOICE POUR EQUIPMAG Contacts : Avril 2012 www.institut-viavoice.com Arnaud Zegierman Directeur associé az@institut-viavoice.com

Plus en détail

Le carnet de santé des Français

Le carnet de santé des Français Le carnet de santé des Français Sondage réalisé par pour Levée d embargo le 15 mai 2015 à 06h00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 7 et

Plus en détail

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Quel regard aujourd hui? Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au

Plus en détail

Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016

Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016 Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016 Sondage réalisé par pour 1 Méthodologie Recueil Echantillon de chefs d entreprises interrogé par téléphone du 15 au 25 juin 2015. Echantillon Echantillon

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire La mise en place de la complémentaire santé obligatoire Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Perception de la «vie numérique» et de la protection des données personnelles sur internet

Perception de la «vie numérique» et de la protection des données personnelles sur internet Perception de la «vie numérique» et de la protection des données personnelles sur internet Juin 2013 15, place de la République, 75003 Paris http://www.opinion-way.com Méthodologie page 2 Méthodologie

Plus en détail

Les usages pédagogiques du numérique

Les usages pédagogiques du numérique Les usages pédagogiques du numérique Septembre 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de 1004 étudiants

Plus en détail

PERCEPTIONS DES PRATIQUES RH EN ENTREPRISE

PERCEPTIONS DES PRATIQUES RH EN ENTREPRISE PERCEPTIONS DES PRATIQUES RH EN ENTREPRISE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-55 AVRIL 2015 SYNTHÈSE Ce document présente les principaux résultats d une enquête sur les politiques de gestion des ressources

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

L observatoire Entreprise et Santé

L observatoire Entreprise et Santé LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire Entreprise et Santé Viavoice Harmonie Mutuelle Enquête auprès des salariés et des dirigeants Vague 1 2014 Viavoice Paris. Études & conseil 9 rue Huysmans,

Plus en détail

Les Français, les entreprises et la bourse

Les Français, les entreprises et la bourse Les Français, les entreprises et la bourse Etude auprès des Français OpinionWay 15 place de la République 75 003 Paris Mai 2014 Méthodologie Méthodologie Echantillon de dont : 1070 représentatives de la

Plus en détail

Les Français et leur «chère voiture»

Les Français et leur «chère voiture» Les Français et leur «chère voiture» Novembre 2012 Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet*

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi juin 2013 Regards croisés sur l intérim regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive La perception des salariés sur l épargne salariale Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention

Plus en détail

Enquête sur l érosion dentaire

Enquête sur l érosion dentaire Octobre 2013 GSK N 111617 Contact : Damien Philippot 01 45 84 14 44 damien.philippot@ifop.com Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude 3 - Les principaux enseignements Page 2 1 La méthodologie

Plus en détail

Les Français et les produits d hygiène corporelle

Les Français et les produits d hygiène corporelle Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax : 01 78 94 90 19 fmicheau@opinion-way.com Les Français

Plus en détail

Les Français et le chauffage. Résultats de l étude menée

Les Français et le chauffage. Résultats de l étude menée Les Français et le chauffage Résultats de l étude menée par IPSOS pour Via sèva Méthodologie et échantillon METHODOLOGIE : Cette étude a été réalisée en adhoc online, auprès d un échantillon issu de l

Plus en détail

Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013

Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013 Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013 Contacts BVA Xavier PACILLY Emilie CHARASSON Contacts SYREMI Jean LAVAUPOT Gabriel PACHECO Introduction 2 Contexte

Plus en détail

Les artisans et l esprit d entreprise Novembre 2011

Les artisans et l esprit d entreprise Novembre 2011 Les artisans et l esprit d entreprise Novembre 2011 15, place de la République, 75003 Paris Tél : 01.78.94.89.87 http://www.opinion-way.com Méthodologie Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Web-to-Store 12 septembre 2013

Web-to-Store 12 septembre 2013 Contacts BVA Marie Laurence GUENA marie-laurence.guena@bva.fr +33 1 71 16 89 70 CONTEXTE ET METHODOLOGIE Objectifs Le concept s inscrit comme une tendance forte des 10 prochaines années, mais reste à définir.

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Publicité: Le retour en grâce?

Publicité: Le retour en grâce? Publicité: Le retour en grâce? Pour la première fois depuis 2004, les Français, qui font preuve de maturité, sont moins critiques à l'égard de la publicité. Mais ils en attendent beaucoup. Septembre 2012

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 4 e vague Novembre 2010

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 4 e vague Novembre 2010 Observatoire de l Auto-Entrepreneur 4 e vague Novembre 2010 Contexte Presque 2 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus de 500 000 personnes s'y sont inscrites. Ce succès quantitatif

Plus en détail

Les Français et la négociation

Les Français et la négociation Les Français et la négociation Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax : 01 78 94 90 19 fmicheau@opinion-way.com

Plus en détail

Guide méthodologique de mise en place d une enquête de satisfaction

Guide méthodologique de mise en place d une enquête de satisfaction Guide méthodologique de mise en place d une enquête de satisfaction Dans ce guide, vous trouverez 4 étapes qui vous permettront de réaliser, pas à pas, votre enquête de satisfaction. Ce guide : Contient

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public ENQUÊTE NATIONALE SUR LA POPULATION CANADIENNE Document destiné à l Association canadienne du diabète Préparé par Environics

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview)

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) Les idées reçues sur la sécurité informatique Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris http://www.opinion-way.com Juillet 2014 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de représentatif

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012.

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012. La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Mars 01 INSIGN / April Rappel méthodologique Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants d entreprises

Plus en détail

Le contact avec les entreprises proches de chez soi

Le contact avec les entreprises proches de chez soi Le contact avec les entreprises proches de chez soi Etude auprès des Français Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Téléphone : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com 15 place

Plus en détail

Regards croisés sur l intérim

Regards croisés sur l intérim octobre 2012 Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi Regards croisés sur l intérim Regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

Campagne d information sur les viandes de bœuf, veau et porc frais Contrôles campagne. Novembre 2010 Juin 2011

Campagne d information sur les viandes de bœuf, veau et porc frais Contrôles campagne. Novembre 2010 Juin 2011 Campagne d information sur les viandes de bœuf, veau et porc frais Contrôles campagne Novembre 2010 Juin 2011 10/10/2011 Rappel : Le dispositif de contrôle mis en place Le dispositif de contrôle, remporté

Plus en détail

Les Français et la chute de cheveux

Les Français et la chute de cheveux Les Français et la chute de cheveux Sondage Ifop pour Oxygen et Norgil Contacts Ifop : Romain Bendavid - Directeur de Clientèle Thomas Simon Chargé d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Les Français et l ambulatoire : Degré de connaissance et image

Les Français et l ambulatoire : Degré de connaissance et image Mai 2014 Contacts : Frédéric DABI Adeline MERCERON Frederic.dabi@ifop.com Adeline.merceron@ifop.com Les Français et l ambulatoire : Degré de connaissance et image pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANÇAIS ET LES QUESTIONS ECONOMIQUES ET SOCIALES : RETRAITES, DEPENDANCE, FISCALITE L enquête annuelle CECOP/CSA pour le Cercle des épargnants

Plus en détail

REGARDS CROISES SUR L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES

REGARDS CROISES SUR L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES REGARDS CROISES SUR L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES SOMMAIRE I - VIVIENNE16 ET L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES... 3 II - METHODOLOGIE... 4 III - LA NOTION D IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES EST PRIORITAIREMENT

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

Les Français et le recours à un courtier en immobilier

Les Français et le recours à un courtier en immobilier Les Français et le recours à un courtier en immobilier Octobre 2015 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel: 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com

Plus en détail

EcoScope. Vague 9 Juillet 2015

EcoScope. Vague 9 Juillet 2015 EcoScope Vague 9 Juillet 2015 Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com http://www.opinion-way.com 1 La méthodologie

Plus en détail

Les séniors, la retraite quelle perception? Etude Panel Progrès Septembre-Octobre 2015

Les séniors, la retraite quelle perception? Etude Panel Progrès Septembre-Octobre 2015 Les séniors, la retraite quelle perception? Etude Panel Progrès Septembre-Octobre 2015 Méthodologie Enquête on-line auprès du Panel Lecteurs Progrès administrée du 25 septembre au 6 octobre 2015 Auprès

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite

Les Français, l épargne et la retraite Les Français, l épargne et la retraite 2015 Rapport d étude de l institut CSA Vos contacts chez CSA : Estelle Thomas -Directrice du département Banque Assurance Finance -01 57 00 58 83 Matthieu Guimbert

Plus en détail

Les internautes et le e-commerce aujourd hui. Mars 2011

Les internautes et le e-commerce aujourd hui. Mars 2011 Les internautes et le e-commerce aujourd hui Mars 2011 AMéthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1067 personnes, représentatif de la population des internautes français

Plus en détail

Les Français et la sécurité juridique

Les Français et la sécurité juridique Les Français et la sécurité juridique Rapport rédigé par : Delphine Martelli-Banégas, Directrice du département Corporate Fabrice Giroud, Directeur d études du département Corporate Tiphaine Favré, Chargé

Plus en détail

La sécurité informatique Usages et attitudes en France. Nobody s Unpredictable

La sécurité informatique Usages et attitudes en France. Nobody s Unpredictable La sécurité informatique Usages et attitudes en France Nobody s Unpredictable Méthodologie Nobody s Unpredictable Méthodologie Cible Internautes âgés de 16 à 64 ans, possédant un ordinateur (PC) équipé

Plus en détail

Le rapport des femmes à la beauté

Le rapport des femmes à la beauté 1 Le rapport des femmes à la beauté Etude CSA pour Madame Figaro Rapport d étude octobre 2014 Julie GAILLOT, Directrice de clientèle julie.gaillot@csa.eu / 01 57 00 59 06 Marek KUBISTA Chargé d études

Plus en détail

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude Pôle Marketing Locales 1 Sommaire Objectifs et Méthodologie p.3 Structure de l échantillon p.4 Synthèse p.5 Résultats

Plus en détail

pour Enquête sur la mise en place de la

pour Enquête sur la mise en place de la pour Enquête sur la mise en place de la Janvier 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : Réseau Ferré de France Echantillon : Echantillon de 1006 personnes, représentatif de la population des départements

Plus en détail