BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE"

Transcription

1 Dossier Médical Personnel BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE MARS 2012

2 L AVANCÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL EN QUELQUES CHIFFRES - MARS LE NOMBRE DE RÉGIONS DANS LESQUELLES DES PROFESSIONNELS ET ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ PROPOSENT DÉJÀ LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL. Près de LE NOMBRE DE PATIENTS DISPOSANT D UN DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL. 63% LA PROPORTION DE MÉDECINS QUI RECOMMANDERAIENT À LEURS PATIENTS D OUVRIR UN DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL. 77% LA PROPORTION DE MÉDECINS FAVORABLES À LA MISE EN PLACE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL. 42% LA NOTORIÉTÉ DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL AUPRÈS DES FRANÇAIS. 84 % LE POURCENTAGE DE FRANÇAIS QUI ONT UNE OPINION POSITIVE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL. Préambule 3 L image du Dossier Médical Personnel AUPRÈS DES MÉDECINS 4 L image du Dossier Médical Personnel AUPRÈS DU GRAND PUBLIC 8 L AVIS DE L EXPERT 10

3 PRÉAMBULE Cette étude a été réalisée au second semestre 2011 auprès de médecins et du grand public, au moment où le Dossier Médical Personnel (DMP) se met progressivement en place. Elle constitue un premier point de mesure de sa notoriété et de son image auprès des différentes cibles. Elle confirme l intérêt et la curiosité marqués pour le Dossier Médical Personnel. Après une campagne d information dans la presse professionnelle et par courrier auprès des professionnels de santé et avant toute forme de communication auprès du grand public, le projet progresse dans les esprits et reçoit un accueil globalement positif. À ce stade, alors que son déploiement démarre dans beaucoup de régions, le Dossier Médical Personnel, même s il est connu, reste encore abstrait aux yeux de ses publics. S il soulève des interrogations, il signe aussi pour beaucoup l entrée de la pratique médicale dans l ère numérique. Une étape qui suscite de véritables attentes de la part de la population et une adhésion de principe des médecins. Depuis un an, le Dossier Médical Personnel fonctionne techniquement. Il faut maintenant en développer les usages, l ancrer dans les pratiques, donner confiance aux professionnels de santé et aux patients et démontrer son efficacité, les bénéfices qu il apportera dès lors qu il sera déployé et utilisé. C est le défi auquel s attellent l ASIP Santé et ses relais dans les régions, aux côtés de l ensemble des utilisateurs et bénéficiaires de ce nouveau service public. DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars

4 L IMAGE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL AUPRÈS DES MÉDECINS LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET LES MÉDECINS, MÉTHODOLOGIE Un échantillon national de 568 médecins a été interrogé par téléphone du 28 juin au 19 juillet 2011, selon la méthode des quotas. Parmi eux : 150 Médecins Généralistes, 207 Spécialistes Libéraux, 211 Médecins Hospitaliers. Résultats redressés statistiquement pour assurer la représentativité. Diriez-vous que vous avez un très bonne, assez bonne, assez mauvaise ou très mauvaise opinion du DMP? 23 % 9 % Posée en début de questionnaire 19 % 19 % 10 % 5 % 8 % 7 % 40 % 59 % Posée en fin de questionnaire UNE NOTORIÉTÉ FORTE, UNE PERCEPTION GLOBALE POSITIVE 90 % DES MÉDECINS ONT ENTENDU PARLER DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL. Le nom «Dossier Médical Personnel» évoque quelque chose pour neuf médecins sur dix. Il est spontanément défini par un médecin sur trois environ comme un moyen de suivi médical, de partage ou d accès à l information par l ensemble des médecins. LES MÉDECINS FACE AU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL : 48 % des médecins ont une bonne opinion du Dossier Médical Personnel en début de questionnaire. Cette même question posée en fin de questionnaire après une présentation plus précise du service obtient 66 % de réponses positives, marquant le rôle clé de l information et de la pédagogie. Les opinions positives sont plus élevées chez les médecins les mieux informés et chez ceux qui ont moins de 15 ans d exercice. Elles sont également plus élevées chez les médecins hospitaliers (76 %) que chez les médecins généralistes (58 %) ou spécialistes en exercice libéral (61 %). très bonne opinion assez bonne opinion assez mauvaise opinion très mauvaise opinion ne se prononce pas 4 DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars 2012

5 BIEN QUE TOUJOURS EN CONSTRUCTION UN SERVICE ENCORE MAL CONNU 79% des médecins se sentent mal informés et restent peu conscients de l avancée du déploiement du Dossier Médical Personnel : 24 % savent qu il existe déjà. Le niveau d information impacte fortement l opinion, soulignant ainsi la marge de progression et le potentiel du projet. Aujourd hui diriez-vous que vous vous sentez très bien informé, plutôt bien informé, plutôt mal informé ou très mal informé sur le DMP? LES PRINCIPAUX MOYENS D INFORMATION DES MÉDECINS SUR LE DMP Question posée aux 514 médecins qui ont entendu parler du DMP. 78 % LA PRESSE/LES MÉDIAS PROFESSIONNELS/ SITES INTERNET 32 % D après ce que vous savez, diriez-vous que le DMP existe déjà, les médecins peuvent l utiliser depuis quelques mois : 24 % est un projet en cours d expérimentation : 61 % est un projet en cours de discussion : 7 % est un projet qui a été abandonné : 1 % ne sait pas : 6 % 77% Pour autant, des médecins interrogés se déclarent favorables à la mise en place du Dossier Médical Personnel (80 % chez les médecins hospitaliers et 73 % chez les médecins généralistes), marquant là encore l ouverture des médecins à ce nouveau service. Diriez-vous que vous êtes tout à fait favorable, plutôt favorable, plutôt opposé ou tout à fait opposé à la mise en place du DMP? 7 % 4 % 12 % 3 % 2 % 16 % 47 % 53 % 24 % très bien informé plutôt bien informé plutôt mal informé très mal informé ne se prononce pas tout à fait favorable plutôt favorable plutôt opposé tout à fait opposé ne se prononce pas 73 % L INFORMATION DES CONFRÈRES (BOUCHE À OREILLE, ORDRE, SYNDICAT) 52 % LES MÉDIAS GRAND PUBLIC (LA PRESSE, LA RADIO, LA TÉLÉVISION) 51 % LES COMMUNICATIONS SPÉCIFIQUES DMP (CAMPAGNES, BROCHURES, SITE, EXPÉRIMENTATION) 32 % L ASSURANCE MALADIE LES PATIENTS 7 % DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars

6 L IMAGE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL AUPRÈS DES MÉDECINS UN A PRIORI FAVORABLE À CONFORTER CHEZ LES MÉDECINS Vous-même, recommanderiezvous à vos patients d ouvrir un DMP? UNE ADHÉSION DE PRINCIPE 9 % 10 % 26 % 63 % des médecins se déclarent prêts à recommander à un patient d ouvrir son Dossier Médical Personnel. 17 % 37 % Si 63 % des médecins en général se déclarent prêts à recommander le DMP à leurs patients, les médecins généralistes sont plus réservés (57 %) que les spécialistes. oui, certainement oui, probablement non, probablement pas non, certainement pas ne se prononce pas Les réticences sont principalement liées au besoin d être rassuré sur la sécurité et confidentialité, sur le risque de lourdeur et parfois à la crainte liée au contrôle par le patient. MAIS DES INQUIÉTUDES À LEVER D après l idée que vous vous en faites, en utilisant des notes de 0 à 10, diriez-vous que le DMP est * Moderne (7,6) Utile (7,2) Administratif (7,1) Chronophage (7,0) Innovant (6,7) Crédible (6,5) Pratique (6,3) Sécurisé (6,0) Compliqué (5,6) Adapté à ma pratique (5,1) Facile à utiliser (5,0) Proche de mes préoccupations (4,7) Simple (4,7) Dangereux (4,6) Inquiétant (4,2) L image du DMP marque la tension entre un service perçu comme moderne et utile, et la crainte d un sytème qui serait administratif, compliqué et chronophage. Envahissant (5,3) Intrusif (5,2) * Notes moyennes. 6 DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars 2012

7 AU-DELÀ DE L IMAGE, LES BÉNÉFICES PERÇUS 77 % c est la proportion de médecins considérant le Dossier Médical Personnel comme : un progrès pour la santé des patients un progrès pour la pratique médicale une évolution inéluctable Ces résultats sont sensiblement plus élevés chez les médecins hospitaliers que chez les médecins généralistes. A contrario l inquiétude sur l évolution des pratiques est plus marquée chez les médecins généralistes. LES BÉNÉFICES CONCRETS MIS EN AVANT PAR LES MÉDECINS CORRESPONDENT À CE RESSENTI. Diriez-vous que vous êtes tout à fait d accord, plutôt d accord, plutôt pas d accord ou pas du tout d accord pour dire que le Dossier Médical Personnel ** Est un progrès pour la santé des patients 77 % Est un progrès pour la pratique médicale des professionnels de santé 77 % Est une évolution inéluctable 77 % Est une évolution inquiétante des pratiques médicales 27 % Est un gadget 21 % Diriez-vous que vous êtes d accord ou pas d accord pour dire que le Dossier Médical Personnel va ** faciliter le partage d informations médicales entre professionnels : 89 % faciliter l accès des professionnels de santé aux informations concernant les patients : 89 % permettre d éviter les redondances d examens ou de prescriptions : 86 % contribuer à améliorer la coordination ville/hôpital : 78 % contribuer à améliorer la qualité des soins : 72 % permettre aux patients d être plus impliqués dans leur suivi médical : 51 % permettre aux médecins de gagner du temps : 46 % contribuer à améliorer le respect des droits des patients : 44 % enrichir le dialogue avec les patients : 40 % mettre en difficulté la relation du médecin avec son patient : 30 % Selon vous, la mise en place du DMP va-t-elle surtout bénéficier? au système de santé dans son ensemble : 46 % à l assurance maladie : 42 % aux patients : 41 % aux professionnels de santé : 34 % ** Total des réponses «tout à fait d accord» et «d accord». DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars

8 L IMAGE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL AUPRÈS DU GRAND PUBLIC LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET LE GRAND PUBLIC, MÉTHODOLOGIE Un échantillon de personnes de 18 ans et plus a été interrogé par téléphone du 30 juin au 11 juillet L échantillon a été structuré selon la méthode des quotas (sexe, âge, CSP, région et agglomération). UNE NOTORIÉTÉ DÉJÀ SOLIDE 42 % des Français déclarent avoir entendu parler du Dossier Médical Personnel (après définition), sans qu aucune communication grand public n ait encore été déployée. Cette notoriété est plus élevée auprès des personnes âgées de plus de 65 ans (48 %), des femmes (47 %), des patients chroniques (47 %) et des plus gros utilisateurs d informatique pour leur santé (56 %). L information passe principalement par les médias. À propos du DMP, diriez-vous que vous vous sentez * Curieux (30 %) Ouvert (24 %) Sceptique (16 %) Confiant (15 %) Indifférent (13 %) Motivé (7 %) Inquiet (7 %) Enthousiaste (6 %) Hostile (2 %) Déçu (1 %) NSP (1 %) Vis-à-vis du Dossier Médical Personnel les Français se montrent ouverts ou curieux, signe d un a priori favorable et d un appétit d information sur le sujet. Vous m avez dit avoir déjà entendu parler du Dossier Médical Personnel. Était-ce à travers les médias (TV, presse, radio, sites internet grand public) : 83 % les professionnels de santé : 34 % les communications spécifiques DMP : 20 % LES ÉVOCATIONS SPONTANÉMENT ASSOCIÉES AU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL Lorsque je vous dis Dossier Médical Personnel, quels sont les mots ou adjectifs qui vous viennent spontanément à l esprit?* Suivi médical : 47 % Santé/médecin : 41 % Dossier personnel : 28 % Confidentiel : 23 % Commentaires positifs : 9 % Commentaires négatifs : 3 % ASSOCIÉE À UNE PERCEPTION POSITIVE 84 % ont une bonne opinion du Dossier Médical Personnel, dont 12 % une «très bonne» opinion et 72 % «assez bonne» opinion. La part des «très bonnes» opinions augmente avec l âge et est plus importante chez les patients chroniques (18 %). 8 DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars 2012 * Plusieurs réponses possibles.

9 DES BÉNÉFICES CLAIREMENT IDENTIFIÉS PAR LE GRAND PUBLIC Êtes-vous d accord pour dire que le DMP va permettre ** de faciliter le partage d informations médicales entre médecins : 92 % d améliorer le suivi du patient entre l hôpital et les médecins de ville : 89 % aux médecins de gagner du temps : 88 % de faciliter l accès du patient à son propre dossier médical : 83 % d éviter les examens ou prescriptions inutiles : 79 % aux patients d être plus impliqués dans leur suivi médical : 74 % d améliorer la qualité des soins : 72 % ** Total des réponses «tout à fait d accord» et «d accord». MODERNE, UTILE PRATIQUE D après l idée que vous vous en faites, en utilisant des notes de 0 à 10, diriez-vous que le DMP est *** LES INTENTIONS DU GRAND PUBLIC FACE À L ARRIVÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL Aujourd hui chacun peut demander la création de son DMP. Vous personnellement, quelle est votre intention? 25 % 15 % 7 % 53 % demander la création de mon Dossier Médical Personnel dès que possible. me renseigner d abord auprès de mon médecin ou sur Internet. attendre quelques mois avant de me décider. ne pas demander la création de mon Dossier Médical Personnel. Moderne (7,8) Utile (7,2) Pratique (7,1) Correspond aux besoins (6,1) Simple (6,1) Sécurisé (5,9) Compliqué (4,6) Dangereux (4,3) *** Notes moyennes. Moderne, utile, pratique : telle est la perception des personnes interrogées. Sécurité et simplicité devront être démontrées à l usage. Et pensez-vous que la mise en place du DMP va bénéficier en priorité au système de santé dans son ensemble : 38 % aux médecins et professionnels de santé : 35 % à l assurance maladie : 29 % aux patients en général : 23 % à vous-même : 16 % DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars

10 L AVIS DE L EXPERT Interview de Laïla Idtaleb, Directrice Ipsos Santé Comment qualifieriez-vous l accueil réservé au Dossier Médical Personnel par les médecins? _ Globalement bon. Les médecins connaissent plutôt bien le sujet : la notoriété du projet est élevée et solide depuis 2007, et de nombreux bénéfices y sont associés spontanément, en particulier pour la collectivité. Par contre, on voit bien que c est aussi pour certains un objet aux contours flous, qui peut encore susciter des inquiétudes. Justement, comment lever ces inquiétudes? _ L adhésion des médecins est à renforcer par un travail de conviction et de réassurance. Il convient également de valoriser les bénéfices pour la pratique médicale et l amélioration des soins. Il faut aussi noter que les médecins hospitaliers sont plus favorables au Dossier Médical Personnel que leurs homologues libéraux. S appuyer sur la coordination ville/hôpital semble donc un bon moyen de mobiliser les médecins généralistes. Et en ce qui concerne le grand public? _ Le déploiement du Dossier Médical Personnel s inscrit dans le grand mouvement de l arrivée des technologies numériques dans la santé. Cela suscite à la fois beaucoup d attentes et des interrogations dans la population. De ce fait, même si la notion de Dossier Médical Personnel est encore assez peu maîtrisée, mal connue, on note que le grand public est très bienveillant à son égard. Il faut maintenant transformer cette ouverture en conviction dans un service respectueux de la protection des libertés individuelles et des droits de la personne. Les différents publics auraient donc déjà perçu les bénéfices du Dossier Médical Personnel? _ Oui, en grande partie. Il y a consensus sur les bénéfices collectifs. Il faudra néanmoins insister sur les bénéfices pour la pratique médicale et les bénéfices pour les patients. Et également rassurer sur les garanties de sécurité et de confidentialité. Dans ce cas, quels moyens mettre en œuvre pour opérer un ralliement complet? _ La bienveillance et l implication des médecins, hospitaliers et libéraux, seront déterminantes pour un déploiement réussi. D ailleurs, une grande partie d entre eux a compris que le Dossier Médical Personnel était une évolution logique, attendue par les patients, et qui présente un fort potentiel pour l amélioration des soins. Le renforcement de la communication, de la pédagogie et de l accompagnement des médecins et des patients est indispensable à l adoption du Dossier Médical Personnel. 10 DMP - Baromètre de notoriété et d image - Mars 2012

11 À PROPOS DE L ASIP SANTÉ L Agence des systèmes d information partagés de santé est une agence d État placée sous la tutelle du ministère en charge de la Santé, qui a pour objectif de favoriser le développement des systèmes d information dans le domaine de la santé et le secteur médico-social. L ASIP Santé a vocation à contribuer à l amélioration de la coordination et de la qualité des soins. Acteur de référence et fédérateur en matière de e-santé, ses missions s étendent de la conception et du déploiement de systèmes d information de santé tels le Dossier Médical Personnel (DMP) ou des projets de télémédecine, à la maîtrise d ouvrage et à la gestion de la Carte Professionnel de Santé (CPS). L ASIP Santé est également chargée de la définition, de la promotion et de l homologation de référentiels, produits ou services contribuant à l interopérabilité, à la sécurité et à l usage des systèmes d information de santé et de la télésanté. Enfin, l ASIP Santé est chargée de faciliter la mise en œuvre de services d accompagnement aux utilisateurs des systèmes d information de santé dans le but d en développer les usages. esante.gouv.fr

12 Pour en savoir plus Contact presse : Anne-Adélaïde Seguy Tél. : Crédit photo : Getty Images Agence des systèmes d information partagés de santé 9, rue Georges Pitard Paris esante.gouv.fr

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Le regard des Français sur leur gastronomie

Le regard des Français sur leur gastronomie Le regard des Français sur leur gastronomie Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 29 et 30 janvier 2015 Echantillon

Plus en détail

Les Français et le marché du gaz

Les Français et le marché du gaz Les Français et le marché du gaz Sondage Ifop pour ENI Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Alexandre Bourgine Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com Octobre 2015

Plus en détail

Planète Pilote. Connaître les visiteurs de

Planète Pilote. Connaître les visiteurs de Connaître les visiteurs de Planète Pilote Etude réalisée du 1 er juillet au 29 août 2010 auprès de visiteurs du musée de l Air et de l Espace ayant assisté à une séance de Planète Pilote 1 Introduction

Plus en détail

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009 CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009 17 juin 2009 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour en 2 volets : ETUDE PRINCIPALE CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Dates de terrain : 24 au 27 avril

Plus en détail

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism. «Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011 Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Contexte et objectifs de l étude Après 3 ans de mobilisation

Plus en détail

plus on en sait mieux on se porte Brochure d information patient MON dossier et MOI dmp.gouv.fr

plus on en sait mieux on se porte Brochure d information patient MON dossier et MOI dmp.gouv.fr plus on en sait mieux on se porte Brochure d information patient MON dossier médical personnel et MOI dmp.gouv.fr Les pratiques médicales évoluent continuellement pour permettre à chacun d être mieux soigné

Plus en détail

- Mars 2013 CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR. Présentation des résultats. Contact :

- Mars 2013 CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR. Présentation des résultats. Contact : CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR - Mars 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Présentation des résultats Note méthodologique

Plus en détail

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 BVA Opinion Adélaïde Zulfikarpasic- Directrice 01 71 16 90 96 Conseil d Orientation pour l Emploi Laurence

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Avril 01 Rappel méthodologique Enquête réalisée pour April Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants

Plus en détail

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA Questionnaire pour le fonctionnement général du conseil d administration Cette autoévaluation a pour but de faire le point après

Plus en détail

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr Madame la Présidente, Monsieur le Président, Représentant(e) à l Alliance Maladies Rares, Président(e) d une association de malades dans les maladies rares ou son représentant à l Alliance Maladies Rares,

Plus en détail

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ Quelques conseils 1 LA FINALITE, LA «PHILOSOPHIE» D UN RAPPORT D ACTIVITE Le rapport d activité a pour fonction de convaincre le jury que vous êtes

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Nous vous proposons de préparer votre prochain entretien avec votre conseiller en répondant aux différentes questions posées dans ce document. Cette réflexion

Plus en détail

Résultats de l enquête. satisfaction 2009

Résultats de l enquête. satisfaction 2009 Résultats de l enquête satisfaction 2009 80 % de participation, merci de votre collaboration! Votre participation Vous avez été 2 038 à être sollicités et 1 638 à répondre à l enquête Quille Satisf Action.

Plus en détail

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES L implication du bénévole dans son association Cahier n 4 Juillet 2009 Sous la direction de Cécile BAZIN Jacques MALET Première vague d enquête mise en place d octobre

Plus en détail

- Grande enquête - Salariés PACA et développement durable: qu en pense votre première partie prenante?

- Grande enquête - Salariés PACA et développement durable: qu en pense votre première partie prenante? - Grande enquête - Salariés PACA et développement durable: qu en pense votre première partie prenante? Note méthodologique Étude réalisée auprès d un échantillon représentatif de 492 salariés d entreprises

Plus en détail

IMAGE DES METIERS DU TOURISME. Mars 2013

IMAGE DES METIERS DU TOURISME. Mars 2013 IMAGE DES METIERS DU TOURISME Mars 2013 AMéthodologie page 2 Méthodologie Volet Jeunes de 15 à 25 ans : Echantillon de 519 personnes, représentatif des Français âgés de 15 à 25 ans, constitué selon la

Plus en détail

Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet?

Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet? Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet? Conférence de presse 16 novembre 2011 Contacts Ipsos Public Affairs

Plus en détail

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants?

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants? assurés à la RAM La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des indépendants - artisans, commerçants et professions libérales, pour le compte du Régime Social des

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015 Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes Résultats d enquête Mediaprism Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Décembre

Plus en détail

JF N 110614 Contacts IFOP : Jérôme FOURQUET Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour

JF N 110614 Contacts IFOP : Jérôme FOURQUET Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour JF N 110614 Contacts IFOP : Jérôme FOURQUET Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Le baromètre d des médias Résultats détaillés Juillet 2012 Sommaire - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux

Plus en détail

Le regard des Français sur les sondages politiques et les études marketing

Le regard des Français sur les sondages politiques et les études marketing Le regard des Français sur les sondages politiques et les études marketing 6 mars 2007 Note méthodologique Etude réalisée par l'ifop pour : Syntec Etudes Marketing & Opinion Echantillon : - 804 personnes,

Plus en détail

Sondage effectué pour : Echantillon : Date du terrain : Méthode : Conseil National de l Ordre des Médecins

Sondage effectué pour : Echantillon : Date du terrain : Méthode : Conseil National de l Ordre des Médecins Nobody s Unpredictable Sondage effectué pour : Conseil National de l Ordre des Médecins Echantillon : 1 014 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée

Plus en détail

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement Mireille Houart Juillet 2013 Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement 1. Contexte En 2012-2013, suite à la réforme et à la demande de la Faculté de médecine, un séminaire

Plus en détail

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3 Enquête sur la France des classes Vague 3 Tome 2 : Focus sur l école FD/JF/FG/MCP N 112507 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Jérôme Fourquet / Fabienne Gomant / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins

L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins Synthèse Ipsos / CNOM Jeudi 30 mars 2006 Ipsos Public Affairs Ipsos a interrogé, en parallèle, 949 personnes constituant un échantillon

Plus en détail

Mobilités professionnelles

Mobilités professionnelles Mobilités professionnelles Note de synthèse Mai 2009 CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI Laurence GAUNE Contact TNS Sofres : Département Stratégies d opinion Eric CHAUVET / Raphaël RAYNAUD : 01 40 92 45

Plus en détail

Compte rendu des commissions du Conseil de Développement du 8 novembre 2010

Compte rendu des commissions du Conseil de Développement du 8 novembre 2010 Compte rendu des commissions du Conseil de Développement du 8 novembre 2010 Commission formation insertion emploi Accueil de M.Bénédic, mot de bienvenue et rappel de l ordre du jour ainsi que rappel de

Plus en détail

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E)

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) Pour l obtention du titre de niveau II De «Chargé de Gestion de Produits Tourisme-Loisirs» Dossier

Plus en détail

LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING

LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING Juin 2004 Syndicat Syntec des Conseils en Evolution Professionnelle 3, rue Léon Bonnat 75016 Paris Contexte de l étude Questionnaire de 15 questions adressé aux clients

Plus en détail

Les Français et les détecteurs de fumée. Présentation à la presse 3 février 2015

Les Français et les détecteurs de fumée. Présentation à la presse 3 février 2015 Les Français et les détecteurs de fumée Présentation à la presse 3 février 2015 La méthodologie Méthodologie Recueil L enquête a été réalisée par téléphone du 9 janvier au 10 janvier 2015 auprès de responsables

Plus en détail

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration.

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Dans un contexte social où l image est importante, l image d une entreprise l est tout autant pour fidéliser vos clients, communiquer

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

Etude pour l université d été du CNOA

Etude pour l université d été du CNOA Etude pour l université d été du CNOA Sondage Ifop pour le Conseil National de l Ordre des Architectes N 112209 Contacts Ifop : Damien Philippot / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial. Le tuteur est chargé d accueillir, d aider, d informer et de

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire avec des paramédicaux du chu d Amiens La Communication et la Relation d aide: une compétence de l infirmière Situation: mise en place du

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Baromètre de l innovation Un baromètre BVA Syntec numérique Ce sondage est réalisé par pour le Publié dans, et le 17 juillet, et diffusé sur Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

FORMATION Les Z AT ELIERS R.H FORMATION

FORMATION Les Z AT ELIERS R.H FORMATION FORMATION Les Z AT ELIERS R.H FORMATION 10 rencontres pour s enrichir, échanger, mettre en place, avancer vers plus d efficacité et plus de confort Vous souhaitez progresser sur votre pratique en trouvant

Plus en détail

ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE

ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE EVALUATION PARTICIPATIVE DU PROJET DE SERVICE QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES USAGERS Nous vous proposons de participer à l évaluation du projet de service. Votre participation

Plus en détail

L Observatoire UFF IFOP de la clientèle patrimoniale : Perception du risque et Comportements d investissement. Présentation des résultats d études

L Observatoire UFF IFOP de la clientèle patrimoniale : Perception du risque et Comportements d investissement. Présentation des résultats d études L Observatoire UFF IFOP de la clientèle patrimoniale : Perception du risque et Comportements d investissement. Présentation des résultats d études 7 janvier 2010 6-8, rue Eugène Oudiné, 75013 Paris tél.

Plus en détail

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 FR ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 Ce que j attends de moi, je l attends aussi de vous K.R. Ravindran Président élu du Rotary Lorsque je me suis adressé

Plus en détail

Les Français et les déserts médicaux

Les Français et les déserts médicaux Collectif Inter-associatif Sur la Santé Les Français et les déserts médicaux Octobre 2015 Résultats complets Anne-Laure GALLAY Directrice des études institutionnelles BVA Opinion Thomas Genty Chargé d

Plus en détail

Note méthodologique. Acteurs Publics. Étude réalisée par l'ifop pour : Échantillon : Échantillon de 351 agents de la fonction publique de catégorie A.

Note méthodologique. Acteurs Publics. Étude réalisée par l'ifop pour : Échantillon : Échantillon de 351 agents de la fonction publique de catégorie A. pour Observatoire de la modernisation de l État 4 ème enquête : les Fonctionnaires de catégorie A, le système de santé et les futures Agences Régionales de Santé Janvier 2010 N 18282 Contacts Ifop : Frédéric

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 3 Septembre 2009

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 3 Septembre 2009 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 3 Septembre 2009 Baromètre annuel vague 3-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Quel est l âge des participants?

Quel est l âge des participants? Quel est l âge des participants? Force est de constater que l étude à susciter les réponses de 630 participants. Il témoigne en effet de la participation massive à ce sondage et ainsi du grand intérêt

Plus en détail

Réseau des ingénieurs du Québec

Réseau des ingénieurs du Québec Réseau des ingénieurs du Québec L opinion des ingénieurs sur l exploitation des gaz de schiste RAPPORT FINAL FÉVRIER 2011 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question

Plus en détail

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire 1) Pour accéder aux options de sauvegarde et d envoi du questionnaire, veuillez cliquer sur le bouton représenté ci-après, situé en dernière

Plus en détail

Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada. Le 20 avril 2015. Recherche réalisée par :

Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada. Le 20 avril 2015. Recherche réalisée par : Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada 2015 Le 20 avril 2015 Recherche réalisée par : Méthodologie Dans le cadre des Consultations budgétaires auprès des élèves 2014-2015,

Plus en détail

Observatoire du travail

Observatoire du travail Observatoire du travail Les salariés français et la mobilité 5 novembre 2015 15 place de la République 75003 Paris Présentation des résultats La méthodologie d enquête Etude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

L'opinion des riverains sur le projet de parc national des Calanques. Décembre 2010

L'opinion des riverains sur le projet de parc national des Calanques. Décembre 2010 L'opinion des riverains sur le projet de parc national des Calanques Décembre 2010 Sommaire 1. Les Calanques, un site très fréquenté, perçu comme étant menacé p. 4 2. Le Parc national, un projet bien connu

Plus en détail

Parlement de la Communauté française

Parlement de la Communauté française Parlement de la Communauté française Question orale de Caroline Désir, Députée, à Jean-Marc Nollet, Ministre de la petite enfance sur «L'explosion démographique bruxelloise et l'accueil de la petite enfance»

Plus en détail

SONDAGE CNAPS - ADHÉRENTS SNES

SONDAGE CNAPS - ADHÉRENTS SNES L E S R É S U L T A T S Retrouvez le détail complet des résultats sur www.e-snes.org 4 7 R U E A R I S T I D E B R I A N D 9 2 3 0 0 L E VA L L O I S P E R R E T - T É L. 0 1 4 1 3 4 3 6 5 2 - F A X 0

Plus en détail

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015 Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité Mars 2015 Table des matières CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 4 RÉSULTATS DÉTAILLÉS Section A : Clients D sans puissance

Plus en détail

Cahier 2. Guide d évaluation de la viabilité d un service de rééducation et d appareillage. Travail réalisé par Emmanuelle Tricot

Cahier 2. Guide d évaluation de la viabilité d un service de rééducation et d appareillage. Travail réalisé par Emmanuelle Tricot Cahier 2 Guide d évaluation de la viabilité d un service de rééducation et d appareillage Travail réalisé par Emmanuelle Tricot Domaine Ressources Méthodologiques et Documentaires Handicap International

Plus en détail

Évaluation de la formation professionnelle. en Languedoc-Roussillon auprès des stagiaires de la formation continue

Évaluation de la formation professionnelle. en Languedoc-Roussillon auprès des stagiaires de la formation continue FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE Évaluation de la formation professionnelle en Languedoc-Roussillon auprès des stagiaires de la formation continue Selon l enquête de satisfaction et de devenir

Plus en détail

Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015

Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015 Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015 Sondage réalisé par pour le publié et diffusé par et Publié le 27 mars 2015 Levée d embargo le 27 Mars 2015 06H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement. Vague 1 Rapport

Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement. Vague 1 Rapport Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement Vague Rapport Fiche technique Mode de recueil Cible Téléphone (CATI*) et responsables RH en charge des relations avec les cabinets de recrutement

Plus en détail

L Observatoire de l accès aux soins Vague 2

L Observatoire de l accès aux soins Vague 2 Octobre 2012 JALMA N 110750 Contact Damien Philippot Directeur de clientèle Département Opinion damien.philippot@ifop.com L Observatoire de l accès aux soins Vague 2 1 La méthodologie 2 NOTE MÉTHODOLOGIQUE

Plus en détail

Les architectes et l évolution du métier à l horizon 2030

Les architectes et l évolution du métier à l horizon 2030 Centre d accueil du Mémorial, Thiepval (80), Plan 01 arch. Plan 01 Les architectes et l évolution du métier à l horizon 2030 Nous vous présentons dans cette nouvelle livraison des Cahiers les résultats

Plus en détail

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les principaux enseignements FD/EP N 113392 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion

Plus en détail

LE MARKETING TERRITORIAL VU PAR LES CHEFS D ENTREPRISE

LE MARKETING TERRITORIAL VU PAR LES CHEFS D ENTREPRISE LE MARKETING TERRITORIAL VU PAR LES CHEFS D ENTREPRISE MÉTHODOLOGIE DE L'ÉTUDE CIBLE INTERROGÉE DATES DE TERRAIN MODE DE RECUEIL DATE CIBLE PUBLISH Échantillon de 204 chefs d entreprise et dirigeants raisonné

Plus en détail

Perspectives 2011. 1 er semestre. Emploi et formation dans les TPE-PME. Cahier spécial. OPCA et réformes de la formation professionnelle

Perspectives 2011. 1 er semestre. Emploi et formation dans les TPE-PME. Cahier spécial. OPCA et réformes de la formation professionnelle Perspectives 2011 1 er semestre Emploi et formation dans les TPE-PME Cahier spécial OPCA et réformes de la formation professionnelle 8 décembre 2010 Perspectives 2011 1 er semestre 1 Perspectives 2011

Plus en détail

QUESTIONNAIRE FUNDRAISING ET COMMUNICATION

QUESTIONNAIRE FUNDRAISING ET COMMUNICATION QUESTIONNAIRE FUNDRAISING ET COMMUNICATION 12 février 2014 OBJECTIF ET MÉTHODOLOGIE OBJECTIF Ce questionnaire avait pour objectif d établir un premier état des lieux de l organisation et des relations

Plus en détail

1. Pourquoi organiser une réunion de concertation?

1. Pourquoi organiser une réunion de concertation? MODALITÉS D ÉCHANGES AVEC LES PARTIES PRENANTES : LES RÉUNIONS DE CONCERTATION FICHE N 3 Informer préalablement les parties prenantes sur l objet, les caractéristiques, les enjeux et objectifs, les plusvalues

Plus en détail

Observatoire Orange - Terrafemina. La Webcampagne 2012. Sondage de l institut CSA. avec

Observatoire Orange - Terrafemina. La Webcampagne 2012. Sondage de l institut CSA. avec Observatoire Orange - Terrafemina La Webcampagne 2012 Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 11 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs

Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs Sondage réalisé par pour en partenariat avec Publié le 23 juin 2016 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par

Plus en détail

L Observatoire Actineo de la qualité de vie au bureau Edition 2013. 14 Novembre 2013

L Observatoire Actineo de la qualité de vie au bureau Edition 2013. 14 Novembre 2013 L Observatoire Actineo de la qualité de vie au bureau Edition 2013 14 Novembre 2013 Sommaire 1. Contexte & objectifs de l étude 3 2. Les résultats de l Observatoire de la qualité de vie au bureau Vie au

Plus en détail

LE BAROMETRE DE LA SANTE VISUELLE. Information presse : agence Greenwich Laurence Ulsas Anne Sophie Cosqueric 01 58 05 10 70

LE BAROMETRE DE LA SANTE VISUELLE. Information presse : agence Greenwich Laurence Ulsas Anne Sophie Cosqueric 01 58 05 10 70 LE BAROMETRE DE LA SANTE VISUELLE Information presse : agence Greenwich Laurence Ulsas Anne Sophie Cosqueric 01 58 05 10 70 Méthodologie Dates de terrain : du 10 au 21 mars 2010 sur la France entière.

Plus en détail

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France Sondage réalisé à l occasion du Salon des Entrepreneurs 2010 Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France 21 janvier 2010 - Le Meurice Méthodologie page 2 Méthodologie Étude quantitative réalisée

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews réalisées par téléphone. Le terrain s est déroulé les

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE

FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE ENQUÊTE DE SATISFACTION DES STAGIAIRES DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SORTIS EN 2014 DANS L AUDE, LE GARD, L HÉRAULT, LA LOZÈRE ET LES PYRÉNÉES-ORIENTALES Selon

Plus en détail

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008)

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) 1 - Quelques considérations préliminaires sur la recherche d emploi et les

Plus en détail

Quelques questions à propos de votre véhicule

Quelques questions à propos de votre véhicule Quelques questions à propos de votre véhicule Dans le cadre de notre mémoire de recherche de Master 2 Marketing et Management des marques à l IAE d Aix en Provence, nous nous intéressons à la confiance

Plus en détail

L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos

L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos le 4 décembre 2008 1 La méthodologie de l étude Cette enquête a été menée du 7 au 24 octobre 2008 auprès de 403 DRH/RF et de

Plus en détail

Les Français et les droits de l'enfant

Les Français et les droits de l'enfant Les Français et les droits de l'enfant 3ème édition du Baromètre UNICEF / Fondation pour l'enfance «Avec le soutien du mécénat de sanofi-aventis, partenaire de l UNICEF et de la Fondation pour l Enfance»

Plus en détail

Enquête sur la formation professionnelle

Enquête sur la formation professionnelle Enquête sur la formation professionnelle Regards croisés DRH / Chefs d entreprise & Jeunes Ce sondage est réalisé par pour l LEVEE D EMBARGO DES A PRESENT 1 Contact BVA : Céline BRACQ, Directrice Adjointe

Plus en détail

Baccalauréat. Document ressources

Baccalauréat. Document ressources Baccalauréat Document ressources "#$%&'(&($)*+&,'(-.))$+/.0,&+&,'(*1.)).2.*#3.'45678 Sommaire du document d accompagnement "##$%&'()*()"+*#',-().$++"#/$0,'#',-1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111112

Plus en détail

. Connaître les critères de sélection : un préalable indispensable pour optimiser son dossier

. Connaître les critères de sélection : un préalable indispensable pour optimiser son dossier Partie 1. Connaître les critères de sélection : un préalable indispensable pour optimiser son dossier Certains élèves songent dès la seconde à poursuivre leurs études en classe préparatoire ou autre filière

Plus en détail

VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU

VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU Rapport final Titre : Sondage dans le cadre de la consultation sur la proposition de conservation des boisés en zone urbaine Avril 2015 TABLE DES MATIÈRES Sondage dans

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA SOMMAIRE Méthodologie p.3 1. Les pratiquants de randonnée Poids et profils p.4 2. Les comportements de pratique p.17 3. Les

Plus en détail

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE)

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier incluant une note d accompagnement à destination du candidat 1. Conditions de recevabilité d une demande de VAE

Plus en détail

Observatoire des professeurs des écoles débutants

Observatoire des professeurs des écoles débutants Observatoire des professeurs - Consultation de l'institut CSA pour le SNUipp - 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Opinion-Corporate Tél. (33)01 44 94 59 10 / 11 Fax. (33) 01 44 94 40 01

Plus en détail

Epargne : réalisme, maturité et nouvelles dynamiques

Epargne : réalisme, maturité et nouvelles dynamiques Better thinking. Together. Epargne : réalisme, maturité et nouvelles dynamiques 2 ème étude annuelle auprès des épargnants clients des réseaux bancaires français Août 2015 Sommaire Fiche technique 3 Prise

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

Les Français et l Auto-Entreprise. pour

Les Français et l Auto-Entreprise. pour Les Français et l Auto-Entreprise pour 1Méthodologie, questionnaire Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1071 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À

OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À L ORGANISATION DES SOINS, DES SERVICES ET DU TRAVAIL La Direction des ressources humaines AQESSS Janvier 2010 Soucieux de s engager dans un exercice de réorganisation du travail

Plus en détail

d amener l élève à réfléchir et à se prononcer par rapport à certaines compétences, attitudes ou valeurs

d amener l élève à réfléchir et à se prononcer par rapport à certaines compétences, attitudes ou valeurs Accompagnement personnalisé BAC PRO 3 ans Le positionnement L auto-positionnement est l occasion : d obtenir des informations concernant le profil de l élève Ce sont des informations généralistes concernant

Plus en détail

LA FAMEUSE ABF!!! -------------------------------------------------------------------------------------------

LA FAMEUSE ABF!!! ------------------------------------------------------------------------------------------- LA FAMEUSE ABF!!! Pièce maîtresse de vos activités de vente, la fameuse analyse des besoins financiers (ABF) questionne amplement la grande majorité d entre vous. Est-elle toujours obligatoire? Que doit-elle

Plus en détail

études Les effets de la formation sur l insertion professionnelle des intérimaires

études Les effets de la formation sur l insertion professionnelle des intérimaires F o n d s d A s s u r a n c e F o r m a t i o n d u T r a v a i l T e m p o r a i r e études Les effets de la formation sur l insertion professionnelle des intérimaires juin 2010 F o n d s d A s s u r

Plus en détail

Questionnaire. Questionnaire. www.quint-essenz.ch Promotion Santé Suisse, Avenue de la Gare 52, CH-1001 Lausanne. Fonction

Questionnaire. Questionnaire. www.quint-essenz.ch Promotion Santé Suisse, Avenue de la Gare 52, CH-1001 Lausanne. Fonction Version: 2.0 / 14.10.2003 / 1 Fonction En général, pour les projets de prévention et de promotion de la santé, on utilise un questionnaire pour obtenir des informations et/ou des données sur des avis ou

Plus en détail

Faits importants sur l adhésion au BAC

Faits importants sur l adhésion au BAC Faits importants sur l adhésion au BAC Quand est-ce que je vais recevoir une augmentation de salaire? Les membres du BAC sont couverts par des conventions collectives de travail des documents juridiquement

Plus en détail

Éléments de langage et messages clés

Éléments de langage et messages clés Éléments de langage et messages clés 14 Comment orchestrer le discours?......................................................................... 16 Les outils pour communiquer.................................................................................

Plus en détail

Premier crédit et fidélité du client

Premier crédit et fidélité du client Premier crédit et fidélité du client Mardi 26 octobre 2004 Marc Roesch Dans les rapports d activités des IMF on trouve presque toujours un graphique présentant l évolution du nombre d adhérents ou du nombre

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS dmp.gouv.fr Le Dossier Médical Personnel (DMP) est une réalité. Il est entré dans sa phase de déploiement. Pour

Plus en détail