LES CACAOYÈRES DU SAMBIRANO DES PRODUITS À FORT POTENTIEL QUALITATIF INSUFFISAMMENT VALORISÉS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES CACAOYÈRES DU SAMBIRANO DES PRODUITS À FORT POTENTIEL QUALITATIF INSUFFISAMMENT VALORISÉS"

Transcription

1 LES CACAOYÈRES DU SAMBIRANO DES PRODUITS À FORT POTENTIEL QUALITATIF INSUFFISAMMENT VALORISÉS

2 CACAOCULTURE MONDIALE Evolution de la production, consommation et stocks de cacao (000 tons) Stock Production consommation Sources ICCO : Statistiques publiées en aout 2014

3 Cours de cacao janvier 2005 à septembre US$/tonne janv.-05 May - 05 sept.-05 janv.-06 May sept.-06 Apr Aug Dec Apr Aug Dec Apr Aug Dec Apr Aug Dec Apr Aug Dec Apr Aug Dec Apr juil.-13 nov.-13 mars-14 juil.-14 nov.-14 Sources ICCO : Statistiques publiées en octobre 2014

4 Une étude conduite dans le Sambirano en 2013 a permis de faire un point sur les procédés de transformation mis en œuvre dans le Sambirano Caractérisation et éléments de différenciation des cacaos dans la vallée du Sambirano à Madagascar (Elisa Bousquet pour obtenir le diplôme d ingénieur de Montpellier SupAgro en Systèmes Agricoles et Agroalimentaires Durables au Sud)

5 A. Composition variétale du verger Couleur amande % blanche type Criollo % claire type Trinitario % moyen claire type Trinitario % foncée type Forastero Haut Sambirano 0 [0 ; 3] [57;66] [32;42] Proche Ambanja [4 ; 5] [1 ; 20] [42;47] [31;35] Parcelles Paysannat [2 ; 4] [9 ; 12] [46;51] [36;40] Parcelles SOMIA [4 ; 7] [22;28] [41;48] [22;28] Sambirano ± 3 % ± 12 % ± 50 % ± 35%

6 Graphique montrant le potentiel qualitatif par variétés de cacaoyers 12,0 10,0 Cacao courant Trinitario Trinidad Forastero Côte d'ivoire theobromine / caffeine 8,0 6,0 4,0 Cacao fins Criollo Venezuela Criollo Réunion Cacao Madagascar Cacao d excellence 2,0 0,0 0,0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8 Caffeine content Frederic DESCROIX, Fabrice DAVRIEUX cirad Persyst UMR Qualisud

7 Période de collecte et transformation du cacao 5 avril au 4 juillet Des échantillons de cacao ont été prélevés pour être le plus représentatif de la diversité génétique de la diversité des structures de production de la diversité des procédés de transformation et des durées de fermentation.

8 Procédés étudiés Quatre procédés de fermentation sont majoritairement appliqués : i. fermentation en sacs plastique tressé, pratiquée par environ 55 % des coopératives majorité des petits et moyens collecteurs producteurs individuels

9 ii. fermentation en bacs en bois cloisonnés posés au sol, pratiquée par environ moyens collecteurs environ 40 % des coopératives

10 iii. fermentation en bacs en bois disposés en cascade (3 rangées), pratiquée par environ certaines coopératives (env. 5%) moyens producteurs

11 iv. Une fermentation dans des bacs en bois disposés en cascade ( 4 rangées) pratiquée par grandes sociétés, quelques opérateurs privés

12 Matériel végétal étudié 1. Fèves casse claire et casse foncée 2. fermentation de fèves de cacao type Criollo (minimum de 80% de fèves à amandes blanches)

13 Vente en frais ou en fermenté non trié et insuffisamment séché Achat en frais à leur membre Fermente Sèche Tri Vend du cacao marchand Achat frais Achat en frais, fermente, vend du cacao fermenté non trié après séchage insuffisant frachat frais fermente sèche ou achat fermenté finalise le séchage, trie et conditionne

14 Echantillonnage du suivi de fermentation, Pour le cacao en frais ou après les brassages 3kg de cacao sont prélevés et insérés dans des filets placés au cœur de la masse dans les bacs de l unité industrielle pour obtenir 1kg de fèves sèches Prélèvement d échantillons 1. 1 échantillon en fèves fraiches 2. 1 échantillon après chaque brassage et à la sortie des contenants 3. 1 échantillon après séchage au soleil (hygrométrie inférieur à 8%) Pour un bon séchage, des brassages réguliers du cacao sont effectués.

15 A. Suivi des paramètres physico chimiques Le suivi de la température de la masse en fermentation est effectué à l aide de thermoboutons (-40/+85 C, ATL ) insérés au centre de la masse ; Relevé de la température toutes les heures (résolution de 0,1 C) Courbes de températures de fermentation selon les procédés 47,3 47,3 42,8 49,2 Degrés C ,5 35, Durée de fermentation en heures bac cloisonné bac cascade sac

16 A. Suivi des paramètres physico chimiques Evolution de la couleur des fèves durant la fermentation sans fermentation après 6 jours de fermentation d un même. lot. Procédé: bac en cascade 4 niveaux

17 A. Suivi des paramètres physico chimiques Poids des fèves marchandes après triage selon la couleur de la casse Une pesée sur une balance électronique (±0,01g, OHAUS) de 300 fèves de chaque échantillon est réalisée pour obtenir le poids moyen d une fève Poids moyen de 100 fèves marchandes selon la couleur de la casse poids moyen poids mini poids maxi Casse foncée Casse moyen clair

18 A. Suivi des paramètres physico chimiques Test de Qualité : le Cut Test / Test à la coupe Une coupe longitudinale des fèves est effectuée à l aide d une guillotine (MAGRAÒ 12, Teserba) de capacité de 50 fèves de cacao pris aléatoirement dans le lot échantillonné. Six coupes sont effectuées par échantillon pour avoir une coupe de 300 fèves comme le stipule la norme ISO Odeurs perçues Étude morphologiques par comptage Fèves moisies, (moisissures visibles à l œil nu) Fèves ardoisées (cotylédons sont de couleur ardoisée sur la moitié ou plus de la surface ) Fèves germées (radicule ayant percé le tégument ou présentant un orifice dù au passage) Fèves plates (réduites au seul tégument de la graine, cotylédons absents ou fortement atrophiés. ) Fèves mitées (présence d insectes ou larves d insectes)

19 A. Suivi des paramètres physico chimiques Evolution de la couleur interne des cotylédons Fermentation en bac Fermentation en sac Pourcentage Jours de fermentation ardoisé viollette brun. Pas de différences significatives relevées pour les fèves germées, plates, mitées et moisies pourcentage Jours de fermentation ardoisé viollette brun 95

20 A. Suivi des paramètres physico chimiques Evolution de la composition chimique Les teneurs en matière grasse, des échantillons varient entre 50 et 58 % de matière sèche. Ne serait pas liée au temps de fermentation? Le beurre de cacao est constitué principalement d acides gras saturés (58,9 %) mono-insaturés (38,1 %), et faiblement d acides gras poly-insaturés (2,1 %).

21 La teneur en polyphénols : indicateur de fermentation Polyphénols : épicatéchine et ses oligomères B2, B5 et C1 diminue avec le niveau de fermentation Industriel Bac 5 jours paysans Sac 5 jours Industriel Bacs 6 jours En paysannat malgache une fermentation en sacs lorsqu'elle est bien conduite sur des durées équivalentes à celles des groupes industriels permet d'obtenir des niveaux de fermentation identiques, confirmés par la teneur en polyphénols qui est un indicateur de qualité de la fermentation.

22 C. Profil des liqueurs selon la classification ascendante hiérarchique Doux, fruité Chocolat Acidité Fermentation 3-6 jours Qualité 3 Epicé Fermentation 3-6 jours

23 C. Profil des liqueurs selon la classification ascendante hiérarchique Amertume Fermentation 0-1 jour Végétal Sous bois Astringence Pharmaceutique Fermentation 0-1 jour

24 C. Profil des liqueurs selon la classification ascendante hiérarchique 8 Amertume Doux, fruité Chocolat Acidité Astringence Doux, fruité Végétal Qualité Sous bois Pharmaceutique 3 Epicé 2 1 Végétal 0 Fermentation 3-6 jours Fermentation 0-1 jour

25 Les caractéristiques sensorielles des cacaos malgaches en fonction du procédé Fermentation 4 à 6 j Fermentation 3 à 4 j Fermentation 0 à 2j paysans Sac 4 et 5 jours industriel Bac 6 jours

26 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DE L ETUDE Le potentiel de qualité gustative est identique quelque soit type de producteur (coopérative, collecteurs, industriels) pour procédé de fermentation en sac Fermenté 5 à 6 jours avec les procédés utilisés par les paysans, on obtient une qualité équivalente à celle issue du traitement industriel. Cependant la majorité du cacao est déprécié et n exprime pas le potentiel qualité des vergers du Sambirano du fait de multiples causes dont nous ne citons que certaines. La forte demande des acheteurs en cacao standard Les petits volumes et le besoins monétaires qui conduisent les familles à vendre en frais une grande part ou la totalité de leur cacao à des collecteurs qui ne trouvent pas d intérêt financier à assurer une bonne fermentation La peur du vol au champ de cabosses immatures Des durées de fermentation courtes de 2 à 3 jours pour la grande majorité des collecteurs Un prix de vente identique pour le paysan et le collecteur quelque soit la qualité du produit. Le nombre d intermédiaires qui se partagent la rente cacao L affluence à certaines périodes d acheteurs non professionnels du cacao qui recherchent une opportunité financière et ne se soucient en rien de la qualité du produit, et achètent tout ce qu ils peuvent trouver

27 CONCLUSION Le potentiel qualité du cacao du Sambirano correspond aux cacao fins voir aux cacao d excellence, cependant il est mal exprimé du fait principalement de la non mise en œuvre de fermentations de durées minimales et d un séchage rapide pour une bonne expression de cette qualité. Pour ce, il importe de mettre en place un système d achat des produits à la qualité. Sans un tel système les producteurs et les collecteurs ne trouveront pas d intérêt à améliorer le produit s ils ne peuvent percevoir une meilleure valorisation

28 MERCI DE VOTRE ATTENTION, à votre disposition pour répondre à vos questions

Application de l HACCP comme outil de maîtrise des contaminants pour certaines filières de la côte Est de Madagascar

Application de l HACCP comme outil de maîtrise des contaminants pour certaines filières de la côte Est de Madagascar Application de l HACCP comme outil de maîtrise des contaminants pour certaines filières de la côte Est de Madagascar Thème 2 Qualités et typicités des produits de l Océan Indien Journées du réseau QualiREG

Plus en détail

Un produit exporté avec très peu de valeur ajoutée. Le cacao produit à Madagascar est en grande partie exporté à travers le monde (environ 90%).

Un produit exporté avec très peu de valeur ajoutée. Le cacao produit à Madagascar est en grande partie exporté à travers le monde (environ 90%). L'Usine SECAMAD à Diego Suarez A l'approche des fêtes de fin d'année pendant lesquelles il se consomme traditionnellement beaucoup de chocolat, nous sommes partis à la découverte d'une des seules usines

Plus en détail

NORME CEE-ONU DDP-21 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des AMANDES BLANCHIES EDITION 2009

NORME CEE-ONU DDP-21 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des AMANDES BLANCHIES EDITION 2009 NORME CEE-ONU DDP-21 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des AMANDES BLANCHIES EDITION 2009 NATIONS UNIES New York et Genève, 2009 Page 2 NOTE Groupe de travail des

Plus en détail

Étude de l impact de l injection d air sur les propriétés du sirop d érable Luc Lagacé Ph.D. Journées acéricoles 2008 Présentation Contexte de l étude But et objectifs Méthodologie Présentation des résultats

Plus en détail

LE CACAO DE MADAGASCAR. RSCE2 Abidjan Mme. Razanakoto - Madagascar

LE CACAO DE MADAGASCAR. RSCE2 Abidjan Mme. Razanakoto - Madagascar LE CACAO DE MADAGASCAR INTRODUCTION Le cacao malgache = petite production de 6 000T/ an. Culture localisée dans les régions DIANA et SAVA, au Nord Ouest de l Île, et particulièrement à Sambirano, dont

Plus en détail

MADAGASCAR. Mission pour installation des stagiaires. dans la zone cacaoyère d'ambanja AVRIL

MADAGASCAR. Mission pour installation des stagiaires. dans la zone cacaoyère d'ambanja AVRIL MADAGASCAR Mission pour installation des stagiaires dans la zone cacaoyère d'ambanja Photo 1 : Cacaoyère De la SOMIA en zone d'ambanja, Cliché RAHAINGOSAMBATRA Dina avril 2013 10 AU 21 Photo 2 : Cacao

Plus en détail

«DE LA CABOSSE A LA TABLETTE» par Eric Garnier et Tatiana de Wouytch

«DE LA CABOSSE A LA TABLETTE» par Eric Garnier et Tatiana de Wouytch «DE LA CABOSSE A LA TABLETTE» par Eric Garnier et Tatiana de Wouytch Exposition présentée au Salon du Chocolat 2010 Tous droits réservés à Alter Eco, Eric Garnier et Tatiana de Wouytch. Reproduction interdite

Plus en détail

AYITIKA EN BREF AYITIKA SA,

AYITIKA EN BREF AYITIKA SA, AYITIKA EN BREF AYITIKA SA, une entreprise sociale (privés, coopératives) spécialisée dans la professionnalisation des filières agricoles. AYITIKA est une entreprise de Services et de Production. Zone

Plus en détail

Quels potentiels qualitatifs pour une meilleure valorisation? Frederic DESCROIX, CIRAD Persyst Réunion, UMR Qualisud, Coordinateur du projet CPHVA

Quels potentiels qualitatifs pour une meilleure valorisation? Frederic DESCROIX, CIRAD Persyst Réunion, UMR Qualisud, Coordinateur du projet CPHVA Quels potentiels qualitatifs pour une meilleure valorisation? Frederic DESCROIX, CIRAD Persyst Réunion, UMR Qualisud, Coordinateur du projet CPHVA Rappel des composants de la qualité présentant un intérêt

Plus en détail

Aide à la résolution d'exercice de programmation linéaire

Aide à la résolution d'exercice de programmation linéaire Aide à la résolution d'exercice de programmation linéaire Présentation de l'interface: Zone de saisie et de calculs: C'est la zone éditable où l'on introduit les différentes inéquations obtenues par l'analyse

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-16 12h04 16h56 - - 1h54 57 14h05 52 8h48 21h10 0h42 5h29 13h02 17h32 2h43 47 14h56 43 9h32 21h57 1h45 6h18 13h48 18h22 3h48 40 16h08 37 10h28 22h58 2h44 7h24 15h07 19h36 5h04 37 17h27 38 11h38

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-17 9h13 14h42 21h43 3h04* 11h26 82 23h50 81 6h18 18h37 9h52 15h19 22h24 3h43* 12h05 79 --:-- --- 6h55 19h15 10h35 15h58 23h09 4h26* 0h30 77 12h46 74 7h34 19h55 11h22 16h41 23h59 5h13* 1h14 71 13h32

Plus en détail

LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Démonstration pour les adolescents et les adultes

LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Démonstration pour les adolescents et les adultes LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Démonstration pour les adolescents et les adultes Les emballages permettent de prolonger la durée de conservation des denrées alimentaires. Leur rôle est, entre autres, de maintenir

Plus en détail

SPECIFICATIONS DES NOIX ET AMANDES DE KARITE

SPECIFICATIONS DES NOIX ET AMANDES DE KARITE x PN UEMOA xxxx : 011 ICS 67 SPECIFICATIONS DES NOIX ET AMANDES DE KARITE NORME HOMOLOGUEE PAR. LE.. Descripteurs: Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) 380, Av. du Professeur Joseph KI-ZERBO

Plus en détail

La Chocolaterie CANDY : Calcul des coûts par la méthode des centres d analyse

La Chocolaterie CANDY : Calcul des coûts par la méthode des centres d analyse La Chocolaterie CANDY : Calcul des coûts par la méthode des centres d analyse La chocolaterie CANDY fabrique du chocolat noir, vendu en plaquettes de 125 g. Son activité consiste également à produire du

Plus en détail

Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog

Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog Monique Clément, B.Sc. DGE, Recycologue Document synthèse réalisé par la MRC de Memphrémagog

Plus en détail

Utilisation de l acide acétique (vinaigre)

Utilisation de l acide acétique (vinaigre) Journées Substances Naturelles en Protection des Cultures Réglementation, expérimentation, usages 9 & 10 avril 2013 Utilisation de l acide acétique (vinaigre) dans la lutte contre la carie du blé (Tilletia

Plus en détail

Rapport final. Dossier n o 710.141. Rapport commandité par la SODIM

Rapport final. Dossier n o 710.141. Rapport commandité par la SODIM Optimisation des conditions de manutention et de stockage du naissain dans le cadre de la nouvelle stratégie de préélevage Rapport final Dossier n o 710.141 Rapport commandité par la SODIM Octobre 2008

Plus en détail

Sommaire. 1. Paprec Group et le recyclage. 2. Des projets innovants

Sommaire. 1. Paprec Group et le recyclage. 2. Des projets innovants Sommaire 1. Paprec Group et le recyclage 2. Des projets innovants 2 Les chiffres du recyclage en France 900 millions de tonnes déchets produits en France! Agriculture: 40% BTP: 40% Industrie et distribution:

Plus en détail

Les huiles végétales et la cuisson

Les huiles végétales et la cuisson AVPA Réunion des producteurs d'huiles de graines et de noix Paris - 20 avril 2012 Les huiles végétales et la cuisson 1 Éric Dumont Structure de conseil ED Conseil. Responsable analytique et responsable

Plus en détail

PLUMES ET DUVETS : UN PRODUIT DE TRADITION à LA CONQUETE DE DEBOUCHES D AVENIR

PLUMES ET DUVETS : UN PRODUIT DE TRADITION à LA CONQUETE DE DEBOUCHES D AVENIR Du mardi 27 novembre au vendredi 30 novembre 2012 PLUMES ET DUVETS : UN PRODUIT DE TRADITION à LA CONQUETE DE DEBOUCHES D AVENIR P I E R R E C A P E L L O T P R É S I D E N T D E L A BRANCHE PLUMES ET

Plus en détail

Bonnes pratiques de récolte et de post-récolte des noix de cajou

Bonnes pratiques de récolte et de post-récolte des noix de cajou Support de Vulgarisation et d Appui-Conseil Bonnes pratiques de récolte et de post-récolte des noix de cajou FENAPAB ProCGRN_Initiative de Cajou Africain_(iCA)_Bénin BP 322, Natitingou, Bénin, Tél : +229

Plus en détail

Déchets fermentescibles Composteur Composte

Déchets fermentescibles Composteur Composte Astuce pour réussir son compost La durée du jour augmente, les températures sont plus douces, mais oui, le printemps arrive! Il est temps de penser à son jardin. Pour obtenir de beaux légumes, il faut

Plus en détail

PRESENTATION. L Association Burkinabé pour la Promotion de la Jeune Fille ABPJF

PRESENTATION. L Association Burkinabé pour la Promotion de la Jeune Fille ABPJF PRESENTATION L Association Burkinabé pour la Promotion de la Jeune Fille ABPJF L ABPJF EST UNE ORGANISATION COMMUNAUTAIRE DE BASE, LAÏQUE CRÉÉE LE 08 SEPTEMBRE 1988 ET ENREGISTRÉE AUPRÈS DU GOUVERNEMENT

Plus en détail

Les déchets d entreprises: cadre législatif et gestion durable Nivelles Industrie - 15 avril 2008

Les déchets d entreprises: cadre législatif et gestion durable Nivelles Industrie - 15 avril 2008 Les déchets d entreprises: cadre législatif et gestion durable Nivelles Industrie - 15 avril 2008 Olivier CAPPELLIN Cellule des Conseillers en Environnement Chemin du Stockoy 3 B-1300 WAVRE Tél: 010/47.19.43

Plus en détail

Analyse approfondie des marchés et de la sécurité alimentaire au Niger

Analyse approfondie des marchés et de la sécurité alimentaire au Niger Albichir Analyse approfondie des marchés et de la sécurité alimentaire au Niger Points saillants pour janvier 2014 No. 51 Janvier 2014 Une animation relativement bonne des marchés née de l affluence des

Plus en détail

Lecture et explication du Décret 2-09-139 Relatif à la Gestion des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques

Lecture et explication du Décret 2-09-139 Relatif à la Gestion des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques Lecture et explication du Décret 2-09-139 Relatif à la Gestion des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques Pr DERRJI S S. Derraji 18/01/2011 1 Plan Introduction Historique Décret 2-09-139 - CHAPITRE 1 : Objectifs,

Plus en détail

Qualité, conditionnement et conservation du sirop d érable.

Qualité, conditionnement et conservation du sirop d érable. Siège social 3600, boul Casavant Ouest Saint-Hyacinthe, Qc, J2S 8E3 Bureau de Québec 1140, rue Taillon Québec, Qc, G1N 3T9 Tel : (450) 773-1105 Tel : (418) 643-8903 Fax : (450) 773-8461 Fax : (418) 643-8350

Plus en détail

Brochure explicative NATIONS UNIES. Norme CEE-ONU concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des NOIX EN COQUE

Brochure explicative NATIONS UNIES. Norme CEE-ONU concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des NOIX EN COQUE Brochure explicative NATIONS UNIES Norme CEE-ONU concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des NOIX EN COQUE Brochure explicative NATIONS UNIES NEW YORK ET GENÈVE, 2015 Norme

Plus en détail

ANALYSE SENSORIELLE D UN CAFÉ EXPRESSO

ANALYSE SENSORIELLE D UN CAFÉ EXPRESSO ANALYSE SENSORIELLE D UN CAFÉ EXPRESSO 1 - DÉMARCHE D ANALYSE SENSORIELLE 2 - LEXIQUE DE DÉGUSTATION 3 - COMMENTAIRES DE DÉGUSTATION 4 - CARTOGRAPHIE DES CAFÉS MALONGO 1 1. DÉMARCHE D ANALYSE SENSORIELLE

Plus en détail

Les mystères et les bienfaits de l huile d Argan

Les mystères et les bienfaits de l huile d Argan by Michel Terrier Les mystères et les bienfaits de l huile d Argan http://terriermichel.wordpress.com/2014/04/15/les-mysteres-et-les-bienfaits-de-lhuile-dargan/ Bénédicte Demmer - medisite.fr Venue des

Plus en détail

Pour les gourmets : MAISON CÉMOI

Pour les gourmets : MAISON CÉMOI CÉMOI FÊTE NOËL : NOUVEAU En grandes surfaces, le chocolatier français CÉMOI offre, comme à son habitude, une large variété de chocolats pour fêter Noël. Ses délicieux produits sont réunis autour de deux

Plus en détail

Un système d atmosphère contrôlée pour un entreposage flexible d 1 à 100 tonnes.

Un système d atmosphère contrôlée pour un entreposage flexible d 1 à 100 tonnes. 18 Décembre, 2015 Les Bennes d atmosphère contrôlée JANNY MT Un système d atmosphère contrôlée pour un entreposage flexible d 1 à 100 tonnes. Hélène Hourcastagnou Responsable Commerciale et Technique Québec

Plus en détail

JOURNEES SCIENTIFIQUES DE L AGROALIMENTAIRE 4 ème édition

JOURNEES SCIENTIFIQUES DE L AGROALIMENTAIRE 4 ème édition JOURNEES SCIENTIFIQUES DE L AGROALIMENTAIRE 4 ème édition, Madagascar Hôtel Colbert «La qualité au service du développement des filières agroalimentaires de l océan Indien» PRESENTATION Le réseau QualiREG

Plus en détail

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008 GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer 29 janvier 2008 1 Marché et fabricants Le marché français en 2006 (enquête de branche Alliance 7, panel IRI, Secodip) Valeur : 560 millions d euros

Plus en détail

Colloque IFV Sud-Ouest

Colloque IFV Sud-Ouest Colloque IFV Sud-Ouest Vin blanc et protéines Optimisation de l utilisation de la bentonite : intérêt des collages sur moût pour préserver l aromatique des vins SAUVAGE François-Xavier UMR 1083 Sciences

Plus en détail

L'EMBALLAGE. 1/ L'emballage protège ce qu'il vend. 2/ L'emballage regroupe les produits

L'EMBALLAGE. 1/ L'emballage protège ce qu'il vend. 2/ L'emballage regroupe les produits L'EMBALLAGE Nous allons poursuivre l'étude du thermomètre électronique, en nous intéressant à son emballage. Dans un premier temps, nous allons nous intéresser aux emballages en général, pour pouvoir ensuite

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER

LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER IMMOBILIER LE PARCOURS DE VENTE LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER De manière générale, le vendeur

Plus en détail

ANALYSE DES FORCES ET FAIBLESSES DES

ANALYSE DES FORCES ET FAIBLESSES DES FILIÈRE LAIT LOCAL DES CEINTURES PÉRIURBAINES DANS LA RÉGION DE KOLDA HAUTE CASAMANCE ANALYSE DES FORCES ET FAIBLESSES DES MINI-LAITERIES ET DE LEUR IMPACT ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET TECHNIQUE PLAN Filière

Plus en détail

PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur

PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur Introduction et champ d application La FNDPL (Fédération Nationale des Détaillants en Produits Laitiers)

Plus en détail

www.ecobati.be www.matgreen.eu Eco Colle pour revêtements de sols en bois Description Application Avantages

www.ecobati.be www.matgreen.eu Eco Colle pour revêtements de sols en bois Description Application Avantages Colle pour revêtements de sols en bois Description est un adhésif monocomposant silanique, prêt à l emploi, élastique, sans solvants ni substances nocives pour la santé et pour l environnement, indiqué

Plus en détail

Agrément général de contrôle des constructions

Agrément général de contrôle des constructions Annexe 10 Document de synthèse relatif à la paille en tant que matériau isolant. INSTITUT ALLEMAND POUR LES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Etablissement public (de droit allemand) 10829 Berlin, le 10 février

Plus en détail

LMIS TOOLS / Sage Saari Expérience de la CAMEG-TOGO

LMIS TOOLS / Sage Saari Expérience de la CAMEG-TOGO The 10 th Meeting of PSM, the Procurement & Supply Management Working Group (PSM-10) BREAK OUT SESSIONS LMIS TOOLS / Sage Saari Expérience de la CAMEG-TOGO P L A N 1. Présentation de la CAMEG-TOGO 2. Mécanisme

Plus en détail

RECEPTION Description en bois Risques

RECEPTION Description en bois Risques - INTRODUCTION Ce rapport d audit reprend l ensemble des observations faites par «intervenant» (HACCP GROUPE) les.. et... Celles ci ont été étoffées par les remarques faites par le personnel de cuisine.

Plus en détail

Analyse des coûts additionnels associés à un changement du mode d épandage du lisier

Analyse des coûts additionnels associés à un changement du mode d épandage du lisier Analyse des coûts additionnels associés à un changement du mode d épandage du lisier Par Dominique Baril-Tremblay (a) Claude Roy (b) Lota D. Tamini (a) (a) Institut de recherche et développement en agroenvironnement

Plus en détail

ET LE GOÛT DU CHOCOLAT

ET LE GOÛT DU CHOCOLAT f NFLUENCE DE DFFÉRENTS TRATEMENTS TECHNOLOGQUES SUR LA FERMENTATON DU CACAO ET LE GOÛT DU CHOCOLAT J.-C. VNCENT ng. chim. nd. Ag. Gx Section de technologie du Centre de recherches de l, F. C. C. au CÙmeroun,

Plus en détail

Guide des professionnels pour la réduction et le tri des déchets

Guide des professionnels pour la réduction et le tri des déchets Guide des professionnels pour la réduction et le tri des déchets Commerçants, artisans de Tarentaise, Comment bien gérer vos déchets? Syndicat de traitement des déchets SOMMAIRE Qui gère la collecte et

Plus en détail

Activité 12 : Recherche des constituants d un produit transformé ([nom du fromage étudié]) à partir d un lait

Activité 12 : Recherche des constituants d un produit transformé ([nom du fromage étudié]) à partir d un lait Activité 12 : Recherche des constituants d un produit transformé ([nom du fromage étudié]) à partir d un lait 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Des pratiques au service de l alimentation humaine : La production

Plus en détail

PRODUITS POUR FOODSERVICE

PRODUITS POUR FOODSERVICE Creative with oils & fats PRODUITS POUR FOODSERVICE A.1. NOTRE GAMME DE GRAISSES DE FRITURE Produit Description de produit Caractéristiques FRIBEL 4x2,5 kg et 12,5 kg L'aspect doré et le goût inégalable

Plus en détail

Appui à la planification et suivi d un projet pilote de collecte des matières putrescibles. Phase 1 : Ville de Québec Sommaire exécutif

Appui à la planification et suivi d un projet pilote de collecte des matières putrescibles. Phase 1 : Ville de Québec Sommaire exécutif Rapport final RT05-22607 Appui à la planification et suivi d un projet pilote de collecte des matières putrescibles Phase 1 : Ville de Québec Sommaire exécutif Mars 2009 Sommaire exécutif Contexte du

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit

Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit LES MATIERES GRASSES : De l auge à l assiette Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit en contenir. On les trouve dans le beurre, l huile, mais

Plus en détail

Fiche N 69 du guide des produits organiques en Languedoc-Roussillon. Version actualisée le 05/11/2011 REGENOR CLASSIC

Fiche N 69 du guide des produits organiques en Languedoc-Roussillon. Version actualisée le 05/11/2011 REGENOR CLASSIC Fiche N 69 du guide des produits organiques en Languedoc-Roussillon. Version actualisée le 05/11/2011 Utilisable en AB conformément au règlement CE 889/2008 REGENOR CLASSIC Données fournies à l AIVB par

Plus en détail

Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»!

Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»! ALIMENTATION Nathalie Plourde, chargée de projets, Centre de développement du porc du Québec inc. Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»! Viande de porc enrichie en oméga-3 ou en acides linoléiques

Plus en détail

EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE

EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF Tubes en polyéthylène pour réseaux de distribution de gaz combustibles, réseaux de distribution d'eau potable, irrigation, industrie, eau non potable et assainissement

Plus en détail

PÂTISSERIE-CONFISERIE

PÂTISSERIE-CONFISERIE PÂTISSERIE-CONFISERIE SUJET Sélections régionales 2012 SOMMAIRE A. Explication du sujet... 3 B. Descriptif de l épreuve... 4 C. Matériaux et consommables... 6 D. Barème de correction... 8 Vous trouverez

Plus en détail

CARITAS CONGO ASBL SECRETARIAT EXECUTIF

CARITAS CONGO ASBL SECRETARIAT EXECUTIF CARITAS CONGO ASBL SECRETARIAT EXECUTIF Siege Social : 59, Mont Virunga Bureaux : 26, Basoko Kinshasa-Gombe/ RD. Congo Kinshasa-Gombe / RD.Congo Site : www.caritasdev.cd Email : directeur@caritasdev.cd

Plus en détail

Le safran du Quercy, épice «made in France»

Le safran du Quercy, épice «made in France» Le safran du Quercy, épice «made in France» des hommes une passion un terroir DIAPOSITIVE 1 Sommaire Historique de la relance en Quercy Définition générale du safran Une filière proche des hommes La démarche

Plus en détail

Riche en protéines. Source de vitamine A, de vitamines du groupe B et de vitamine D (pour le jaune d œuf) source de magnésium et de fer

Riche en protéines. Source de vitamine A, de vitamines du groupe B et de vitamine D (pour le jaune d œuf) source de magnésium et de fer VIII. ŒUFS En Normandie Avec 461 millions d'œufs de consommation produits en élevages professionnels en 2003 (soit 4 % de la production nationale), la Normandie est la 6ème région française de production,

Plus en détail

Le soja en FraNCe : Perceptions et comportements de consommation. 1 ère ÉDitiOn. DU BaROMÈtRE SOJaXa

Le soja en FraNCe : Perceptions et comportements de consommation. 1 ère ÉDitiOn. DU BaROMÈtRE SOJaXa Le soja en FraNCe : Perceptions et comportements de consommation 1 ère ÉDitiOn DU BaROMÈtRE SOJaXa 1 - Dossier De presse - Mars 2015 EDITO «Largement répandue et consommée dans certaines cultures, notamment

Plus en détail

NOIX DU BRÉSIL DECORTIQUÉES

NOIX DU BRÉSIL DECORTIQUÉES Recommandation pour une période d essai allant jusqu à la fin de 2013 NORME CEE-ONU DDPconcernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des NOIX DU BRÉSIL DECORTIQUÉES 2012 ÉDITION

Plus en détail

Confiserie. Pralinés maison. Truffes maison. 1,10 Frs/pcs. 1,00 Frs/pcs. 1,10 Frs/pcs. 1,00 Frs/pcs. Prix. dès 80 pièces

Confiserie. Pralinés maison. Truffes maison. 1,10 Frs/pcs. 1,00 Frs/pcs. 1,10 Frs/pcs. 1,00 Frs/pcs. Prix. dès 80 pièces Cadeaux 3 Confiserie 3 semaines ou selon assortiment 4 Pralinés maison 1,10 Frs/pcs Prix dès 80 pièces 1,00 Frs/pcs arancia, sous-bois, grenoble, caramel beurre salé, griotte [conservation 1 mois] piémontais,

Plus en détail

NORME CODEX POUR LE CAMEMBERT

NORME CODEX POUR LE CAMEMBERT NORME CODEX POUR LE CAMEMBERT CODEX STAN 276-1973 1. CHAMP D APPLICATION La présente norme s applique au Camembert destiné à la consommation directe ou à un traitement ultérieur conformément à la description

Plus en détail

Saisie des produits. Ce guide a pour objet de décrire comment créer et afficher un produit sur votre boutique.

Saisie des produits. Ce guide a pour objet de décrire comment créer et afficher un produit sur votre boutique. Saisie des produits Ce guide a pour objet de décrire comment créer et afficher un produit sur votre boutique. A. La liste des produits La saisie des produits s effectue dans l onglet «catalogue->gérer

Plus en détail

The collaborative chocolate

The collaborative chocolate The collaborative chocolate Depuis toujours, l industrie du chocolat engrange d immenses profits, nous considérant comme de simples fournisseurs de matière première. Pourtant c est nous qui avons l expertise,

Plus en détail

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE?

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? Un dosage se définit d une part par la technique mise en jeu (mesure phmétrique, conductimétrique, spectrophotométrique, etc.), d autre part, par la méthode (par étalonnage,

Plus en détail

Se préparer à l examen. La gestion des stocks. Travail 1 Déterminer la vitesse de rotation de chaque famille de produits

Se préparer à l examen. La gestion des stocks. Travail 1 Déterminer la vitesse de rotation de chaque famille de produits Cas n 1 La gestion des stocks Votre situation professionnelle Dans le cadre de votre baccalauréat professionnel commerce, vous faites une période de formation dans le magasin Toutcomptefait de Royan (17).

Plus en détail

Guide de création de Pages Produits pour Amazon.fr

Guide de création de Pages Produits pour Amazon.fr Guide de création de Pages Produits pour Amazon.fr Chaussures & Accessoires Les informations que vous référencerez sur notre site seront visibles par nos clients sur la page détaillée de chaque produit.

Plus en détail

«Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives»

«Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives» «Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives» Contact : Stéphanie Costa et Christophe Gualtieri 2014 Sommaire Préambule... 2 Les principaux avantages des référentiels de certification...

Plus en détail

La farine, les oeufs et le lait sont les principaux ingrédients de la pâte à crêpes.

La farine, les oeufs et le lait sont les principaux ingrédients de la pâte à crêpes. EXERCICES SUR LA PROPORTIONNALITÉ Exercice 1 La farine, les oeufs et le lait sont les principaux ingrédients de la pâte à crêpes. 1) Compléter le tableau suivant en admettant que les quantités de farine,

Plus en détail

Recettes. Hänseler. Epices de Noël

Recettes. Hänseler. Epices de Noël Recettes Hänseler Epices de Noël 27 Recettes Hänseler Epices de Noël A la saison froide, les boissons chaudes et les délicieux biscuits aromatiques font un bien fou. Essayez les fines épices de Hänseler

Plus en détail

RECYCLER, ÇA VALORISE!

RECYCLER, ÇA VALORISE! RECYCLER, ÇA VALORISE! QUI SOMMES-NOUS? ACTEUR DE L INSERTION LAURÉAT DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN NOVEMBRE 2011 1 ER PRIX DE LA CRÉATION D ENTREPRISE ATTRIBUÉ PAR LE ROTARY CLUB DE RUEIL-MALMAISON

Plus en détail

Le rendement de beurre issu des noix immatures est faible et contient une teneur en acide gras libre au-delà de la norme.

Le rendement de beurre issu des noix immatures est faible et contient une teneur en acide gras libre au-delà de la norme. Pour 100g de fruit frais, après dépulpage on obtient 50 g de noix fraîche qui après séchage donne 30g de noix sèche, et après décorticage on obtient 20g d amande sèche qui contient environ 50% de matière

Plus en détail

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg Toitures Fiche technique Édition 03.2011 Identificatie no. 02 09 45 05 100 0 000006 Version no. 4 Sarnavap 500E Pare-vapeur Description de produit Sarnavap 500E est un pare-vapeur sans trame à base de

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET SESSION 2011 Polynésie BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE N 4 MATHÉMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES Options : Toutes sauf TVCQ(s) ; TCVA ; CGE Canin et Félin ; SMR et CGEA Durée : 3 heures Matériel(s) et

Plus en détail

LA PATE A TARTINER EQUITABLE L ODYSSEE

LA PATE A TARTINER EQUITABLE L ODYSSEE LA PATE A TARTINER EQUITABLE DE LA FEVE A LA PATE L ODYSSEE Copyright 2014 Anne Marie Nyemb, Artisans du Monde Clamart info.admclamart@orange.fr Page 1 1- CACAO CULTIVÉ SANS PESTICIDE EN AMÉRIQUE DU SUD,

Plus en détail

Le warrantage. Réseau National des Chambres d'agriculture du Niger Note d information / Filière céréales n 6

Le warrantage. Réseau National des Chambres d'agriculture du Niger Note d information / Filière céréales n 6 Note d information / Filière céréales n 6 Renforcer les capacités des réseaux d organisations agricoles par l analyse de l évolution du prix des céréales locales au Burkina, Mali et Niger durant la période

Plus en détail

LES POINTS DE VIGILANCE

LES POINTS DE VIGILANCE Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) LES POINTS DE VIGILANCE Délégation territoriale de l Essonne / département de Veille et de Sécurité Sanitaire / Contrôle et Sécurité

Plus en détail

Ne stocker que les produits nécessaires aux manipulations prévues au programme. travail en flux tendu

Ne stocker que les produits nécessaires aux manipulations prévues au programme. travail en flux tendu Ne stocker que les produits nécessaires aux manipulations prévues au programme Faire le tri et éliminer les produits non utilisés Local spécifique Stocker les produits dangereux dans un local spécifique

Plus en détail

Chocolat fourrés au chocolat blanc et pralin

Chocolat fourrés au chocolat blanc et pralin R R Chocolat fourrés au chocolat blanc et pralin - 100gr de chocolat noir - 50gr de chocolat au lait (de bonne qualité) - 100gr de chocolat blanc (de bonne qualité) - 30gr de pralin - Faire fondre au bain-marie

Plus en détail

LE MARCHÉ DES PÂTES Á TARTINER

LE MARCHÉ DES PÂTES Á TARTINER ESILV S3 2008 Dossier Marketing : LE MARCHÉ DES PÂTES Á TARTINER ESILV S3 12/12/2008 Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 3 I. Analyse de la situation marketing... 4 A) Définition du marché... 4 B) Macro-environnement...

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Comptabilité et gestion des organisations

Brevet de technicien supérieur Comptabilité et gestion des organisations Comptabilité et gestion des organisations Lycée Cassini Exercice 1 11 points A. Étude d une fonction Soit f la fonction définie sur l intervalle [1 ; 14] par x+ 1 ln x f (x)=. x 1. a. Démontrer que. pour

Plus en détail

MINISTÈRE DE L URBANISME, DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT. - TEXTES OFFICIELS

MINISTÈRE DE L URBANISME, DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT. - TEXTES OFFICIELS MINISTÈRE DE L URBANISME, DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT. - TEXTES OFFICIELS MINISTÈRE DE L URBANISME, OU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS Direction des routes. relative CIRCULAIRE

Plus en détail

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées?

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? pratiques [comité d entreprise] Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? Les activités sociales et culturelles du comité d entreprise sont principalement financées par une contribution

Plus en détail

Princeps, copies, génériques : quelles différences?

Princeps, copies, génériques : quelles différences? Princeps, copies, génériques : quelles différences? Pr Odile CHAMBIN UFR Pharmacie Dijon 1 Introduction 1 ère définition des génériques en 1996. Développement des génériques depuis 1998 avec le droit de

Plus en détail

17 e édition 2015. Cahier des règlements Concours des fromages du Québec

17 e édition 2015. Cahier des règlements Concours des fromages du Québec 17 e édition 2015 Cahier des règlements Concours des fromages du Québec Date limite d inscription Vendredi 24 avril 2015 SÉLECTION CASEUS, LE CONCOURS DES FROMAGES DU QUÉBEC 2015 17 e ÉDITION RESPONSABILITÉS...

Plus en détail

Une image cohérente avec sa production

Une image cohérente avec sa production Une image cohérente avec sa production Une image de marque peut être définie comme une représentation que se donne une entreprise vis-à-vis du public, de ses produits et de ses marques commerciales. Il

Plus en détail

Du cacao au carré de chocolat

Du cacao au carré de chocolat Du cacao au carré de chocolat Comme à la chocolaterie? Ouvertures scientifiques en fin de présentation (1) Un changement d état physique : la Fusion (2) Qu est-ce que le beurre de cacao? un peu de chimie

Plus en détail

Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation Secteur des biscuits et gâteaux industriels

Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation Secteur des biscuits et gâteaux industriels Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation Secteur des biscuits et gâteaux industriels Colloque «Qualité nutritionnelle de l offre alimentaire» Paris, 4 mai 2010 Sommaire 1. Description du secteur

Plus en détail

La prospection à l international. Laurent Dorey

La prospection à l international. Laurent Dorey Laurent Dorey Mercredi 15 Oct 2014 Programme : Introduction Qu est-ce que la prospection? Techniques de prospection? Rationnel Modes de prospection Préparation à la prospection Score card prospects Suivi

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES DU PREMIER SEMESTRE 2012 (Mars 2012 Août 2012)

RAPPORT D ACTIVITES DU PREMIER SEMESTRE 2012 (Mars 2012 Août 2012) Association Faune et Développement au Burkina Récépissé : N 2008-0328 / MATD/SG / DGLPAP / DOASOC BP 133 Fada N Gourma Tél. : (00226) 40 77 10 11 Email : afaudeb@yahoo.fr Projet de formation de groupements

Plus en détail

JustMix, c est quoi:

JustMix, c est quoi: Par OptiMaxi JustMix, c est quoi: Un outil simple et innovant répondant à deux problématiques rencontrées par les intervenants professionnels sur le marché des produits d hygiène. A qui s adresse JustMix:

Plus en détail

Le tri : tous acteurs!

Le tri : tous acteurs! Le tri : tous acteurs! GUID D TRI Avec : Le héros : vous Le méchant : l erreur de tri Réalisation : SICOVAD P R V N T I O N A l achat - Préférer des grands conditionnements. - Privilégier les éco-recharges

Plus en détail

La société «MEUBLENA» est spécialisée dans la fabrication et la vente de chaises de luxe.

La société «MEUBLENA» est spécialisée dans la fabrication et la vente de chaises de luxe. INRODUCION Activité (Activité de démarrage) La société «MEUBLENA» est spécialisée dans la fabrication et la vente de chaises de luxe. Cette entreprise artisanale est implantée depuis quelques années en

Plus en détail

DIAFACT UNE GESTION COMMERCIALE ORIENTÉE NÉGOCE

DIAFACT UNE GESTION COMMERCIALE ORIENTÉE NÉGOCE La gestion commerciale polyvalente è DIAFACT UNE GESTION COMMERCIALE ORIENTÉE NÉGOCE Particulièrement adapté à toutes les entreprises de négoce grossistes ou détaillants, avec ou sans gestion de stock,

Plus en détail

La logistique de la grande distribution

La logistique de la grande distribution La logistique de la grande distribution PLAN Distribution «est» logistique Organisations logistiques Les coûts logistiques Stratégie des distributeurs Rôle des plateformes Fonctionnement des GMS et les

Plus en détail

La multiplication Révision

La multiplication Révision La multiplication Révision Pour effectuer les multiplications rencontrées cette année, il faut : - Connaître ses tables de multiplication par cœur. - Savoir multiplier par 10, 100 ou 1 000. Pour multiplier

Plus en détail

Energies Rurales et Agrocarburants. 1. La situation énergétique des ruraux 2. Le lien Energie & Pauvreté 3. Quelle place pour les agrocarburants

Energies Rurales et Agrocarburants. 1. La situation énergétique des ruraux 2. Le lien Energie & Pauvreté 3. Quelle place pour les agrocarburants Energies Rurales et Agrocarburants 1. La situation énergétique des ruraux 2. Le lien Energie & Pauvreté 3. Quelle place pour les agrocarburants Energies Rurales et Agrocarburants - La situation énergétique

Plus en détail

7 Prix et coûts. Prix et coûts

7 Prix et coûts. Prix et coûts 7 Prix et coûts Prix et coûts Qui est le meilleur? Une entreprise vend une grosse machine au prix catalogue de 40 000. Deux acheteurs viennent négocier l achat d une machine. Monsieur Baratin arrache une

Plus en détail